La paix intérieure. La paix intérieure... (PV Michelle J. Drew) (Terminé)

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La paix intérieure. La paix intérieure... (PV Michelle J. Drew) (Terminé)

Message  Invité le Jeu 7 Jan 2016 - 16:03

Il fallait le reconnaitre : Michelle était talentueuse. Oui, on pourrait argumenter sur le fait que subtiliser des documents était plus facile qu’on pourrait le croire mais paradoxalement, si c’était si simple, tout le monde le ferait. En vérité, ce qui suscitait une forme d’admiration chez Riley c’était que Michelle était partie sans plan d’action. Juste une idée globale. Improviser, c’était une chose. Improviser par-dessus un plan improvisé pour réussir une tâche théorique (car les documents convoités auraient pu ne pas se trouver à leurs endroits respectifs dus à une interférence de ou des assassins) : l’humaine aurait hésité à le faire. Trop de variables imprévisibles qui peuvent tant précipiter l’échec de la mission qu’en ralentir le succès. Mais Michelle n’avait pas hésité une seconde. Elle s’était mise à la tâche, point à la ligne. Respect pour Michelle.

Maintenant en revanche, ses talents et ceux de Singularity étaient sollicités. Il fallait comparer les gens observés ici avec les données récupérées par Michelle. Un jeu d’enfant. En fait, elle pouvait carrément prendre une photo des pages avec du texte et Singularity convertirait le tout en éléments textes avant de faire sa recherche. Le tout… Avec toute la vitesse qu’une construction quantique pouvait fournir, bien sûr. En revanche, à l’interrogation de Michelle sur le couple, RIP se contenta de hausser imperceptiblement les épaules et lui faire écouter un extrait audio de ce qu’elle avait capté. Cela ressemblait à peu près à un porno amateur et Riley devait subir les railleries de Singularity. D’un point de vue purement théorique, il y aurait pu y avoir quelque chose de louche. Ce n’était quand même pas SA faute s’il s’agissait simplement d’un couple aux envies sexuelles plutôt particulières. Les risques de se faire découvrir…

Mais elle se concentra vite sur la tâche en cours, prenant discrètement les documents remis par Michelle, s’éclipsant dans un coin et faisant mine de consulter un menu. Maintenant qu’elle avait des noms, elle retourna avec nonchalance vers Michelle, lui redonna les documents et grimpa les escaliers menant à l’étage dont une aire ouverte surplombait la salle en contrebas. Son verre de champagne à la main, elle semblait regarder la foule d’un air absent mais en vérité elle revérifiait avec les nouvelles données si tout était en ordre. En revanche, quatre anomalies se présentèrent à elle : la première, une photo et un nom ne concordant pas parfaitement. On pouvait supposer une coupe de cheveux et une perte de poids relativement rapide mais il fallait s’assurer que « Klaus Wenderbeck » était bien… Qui il disait être. La seconde anomalie était qu’une dénommée Coralie Dutreuil n’était pas présente dans la salle, ni via les caméras.

Peut-être était-elle à la salle de bain ou en train de fumer dehors ou assimilable. Impossible de le dire avec certitude. Troisième anomalie : Tom Patterson avait un dossier criminel solide qui pourrait en faire un candidat au meurtre mais ce serait alors un bien piètre assassin. Ceci dit, le dit personnage, passablement éméché, devenait de plus en plus agressif. Une distraction pour le vrai assassin? Et enfin, Madison Leung. Elle existait bel et bien sur la liste, la caméra de sécurité permettait de voir de qui il s’agissait mais il n’existait aucune trace dans les dossiers du gouvernement d’une Madison Leung. En revanche, Kandy Kane, escorte, danseuse exotique et péripatéticienne, curieusement, avait exactement le même visage, les mêmes mensurations, les mêmes… Une sorte de concubine pour un des invités? Quelqu’un compensait clairement pour quelque chose.


¤ Analyse terminée. Quatre suspects : je te file par la pensée leur dossier. Ce n’est pas la trouvaille du siècle mais ça nous fait quatre suspects. Deux ressortent plus que les autres : Wenderbeck et Dutreil. Via les caméras je n’arrive pas à voir clairement cette femme quand elle signe le registre. Ce peut être une fausse alerte comme un risque sérieux. Je continue d’essayer de la trouver. On se sépare les cibles deux chacune ? »

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La paix intérieure. La paix intérieure... (PV Michelle J. Drew) (Terminé)

Message  Michelle J. Drew le Dim 10 Jan 2016 - 21:13


Une paix?

« La mission avance assez bien. La sécurité est assez facile à déjouer, on sent très bien que ce n’est pas une réunion entre des membres d’une organisation d’assassins. C’est facile de le percevoir, ils manquent beaucoup de prudences et je peux comprendre. Il existe quand même une différence de taille entre une rencontre avec les leaders des différents groupes de sécurités et une soirée charitable de Mutants Sans Frontières. La sécurité va être différente par l’importance de l’évènement et par les invités. On ne fait pas venir Brian Braddock, Marie Curie, Vanya Hargreeves et Alida Leandro avec un unique garde de sécurité comme cette petite soirée. Mais si cette mission a une telle importance dans les donnés X-Men, c’est pour viser une sécurité globale, sans une discrimination négative ou positive sur un évènement en particulier.

Je rigole en ayant les informations sur le couple, c’était un peu prévisible. L’alcool monte souvent durant les soirées et il ne faut pas vraiment de surprises sur ce genre de cas. Je continue cependant ma mission en fournissant toutes les informations autour des employés et des invités que j’ai récolté. Riley me redonne rapidement les dossiers pour ensuite lancer son scan afin de vérifier la population en général. On m’a déjà fait cette leçon sur les intelligences artificielles durant les grands cours de la Famille Al Ghul pour savoir comment une utilisation bénéfique de leurs temps.

Pendant ce temps, je fouille autour de moi pour des visages suspects. Je ne vais pas trop foncer un individu avec une petite cicatrice sur le front, mais parfois certaines blessures sont bien trop importantes pour des mondains. En tout cas, je perds un peu mon temps sur ce moment, mais Riley doit bien faire le travail pour vérifier les suspects dans notre petite enquête. Elle me fait ensuite un petit résumé des suspects pouvant faire parti du danger actuellement.

Ils sont de nombres de quatre et ils sont tous des noms assez bizarres. Certains dossiers sont plus intéressants que les autres et c’est le temps d’agir. J’affirme la proposition de Riley pour rechercher deux suspects chacun. Je me souviens des visages à rechercher sur le moment. Ils ne sont pas très nombreux, mais il faut peut-être attendre à de nouvelles arrivées. Il est mieux de faire les vérifications primaires avec nos quatre premiers suspects avant d’ouvrir de nouvelles pistes. Je ne crois pas que les X-Men seraient aussi cruels pour mettre un assassin à l’extérieur du bâtiment sans nous laisser un indice autour de cela.

Je commence donc à fouiller autour de salle pour voir l’un des suspects. Dans l’une des salles privées, je remarque assez facilement deux ou trois mecs avec une femme. Je reconnais enfin l’un des dossiers de Riley, alors je rentre curieusement dans la salle où les regards se posent sur moi. Ils ne se posent pas trop de questions sur mon intrusion, alors je m’installe pendant un moment. L’odeur de Kandy me dit tout sur son éventuel de dangerosité, l’alcool est beaucoup trop présent pour une assassin trop impliquée dans son travail. J’envoie donc un message à Riley pour éliminer Kane des suspects. Je sors ensuite de la salle privée pour essayer de trouver un autre suspect. Au fil de mes patrouilles, je trouve enfin la supposée Coralie Dutreuil. Elle est dehors sur le balcon en train de parler avec son téléphone et elle semble assez agitée. Je signale à Riley que j’ai trouvé l’autre fille et que je m’en approche.

Visiblement agitée, elle n’aime pas beaucoup que je rentre sur le balcon. Elle me laisse des regards un peu méprisants avant de raccrocher son téléphone. J’ai essayé de suivre ses dernières phrases, mais c’est vraiment difficile de comprendre son instabilité dans les derniers mots laissés à son téléphone. Peut-être qu’elle a des problèmes personnels ou qu’elle essaie de cacher quelque chose. J’essaie de jouer la carte de la tendresse du coup pour essayer de comprendre ce qu’elle me subit. Elle jette parfois des regards dans le salon principal. Je ne détourne pas vraiment le regard sur le coup, mais j’avertis Riley.

* Elle est assez bizarre. Je ne sais pas si elle a une difficulté avec sa famille ou son petit copain, mais je n’ai pas pu comprendre ses dernières phrases adressées à son téléphone. Elle regarde souvent à l’intérieur du bâtiment. Son copain est là ou elle a peut-être un complice à l’intérieur? Et toi tu as trouvé quelque chose? *


Elle doit s’être quand même amusée avec les deux autres suspects. J’essaie pendant ce temps de faire parler la jeune femme. Coralie ne semble pas vouloir revenir dans la grande salle, alors j’en profite un peu pour essayer de lui faire la conversation. Peut-être qu’elle essaie de me tromper, et dans une autre alternative, peut-être que Riley a trouvé un suspect plus considérable qu’une femme avec des problèmes personnels.  »

_________________
avatar
Michelle J. Drew

Messages : 982
Date d'inscription : 20/10/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La paix intérieure. La paix intérieure... (PV Michelle J. Drew) (Terminé)

Message  Invité le Dim 10 Jan 2016 - 22:49

La traque commence. Michelle se charge des femmes. Riley se charge des hommes. Visiblement, pour le premier suspect, Tom Patterson, c’est une colossale perte de temps. Et encore, le terme est faible. Malgré son dossier criminel, à part servir de distraction, l’homme est tellement imbibé d’alcool qu’il pourrait probablement uriner du champagne. En fait, Riley décida d’observer patiemment l’homme pour voir s’il n’était pas simplement en train de jouer la comédie mais certains indicateurs physiques trahissaient que c’était bel et bien un état d’ébriété avancé qui rendait si erratique cet individu. Un de moins sur la liste ce qui était autant une bonne chose qu’une mauvaise chose. Bonne parce que cela voulait dire que c’était une menace de moins, mauvaise parce que s’il avait été le coupable, ils avaient leur tueur.

Mais évidemment, rien n’est aussi facile dans la vie, autrement ce ne serait pas un entrainement. Être capable d’opérer sur un terrain et avec un mode opératoire auquel on n’est pas habitué et avec une partenaire qu’on ne connait pas, c’est quand même une solide base pour affronter l’imprévisible. Elle commençait à prendre plaisir à cet entrainement. Elle ne devait pas oublier cependant que dans des circonstances réelles, un échec aurait des conséquences considérablement plus catastrophiques. Elle laissa donc ce petit moment de joie dans un coin pour se concentrer sur son suspect numéro deux : Klaus Wenderbeck. Elle relu donc son dossier, compara sa photo avec ce dont elle disposait, essayant de découvrir la différence de poids et d’apparence (légère) entre les deux. Elle ne pouvait pas simplement aller le voir et le questionner sans subtilité.

Dans le genre de dire : salut. Ta photo est différente de ton apparence actuelle. Aurais-tu perdu du poids par le plus grand des hasards? Non elle ne pouvait pas faire ça. Elle se contenta donc de le localiser et de voir de quoi il pouvait bien parler. S’il y avait bien un cliché qu’elle détestait c’était bien « ce sont toujours ceux qui ont l’air le plus inoffensif qui sont les plus dangereux » aussi elle ne savait pas si elle devait être rassurée ou énervée devant l’absence de cliché. Elle était en train de se demander comment poursuivre l’enquête quand elle reçut un premier rapport de Michelle. Deux suspects sur la liste d’éliminés, deux à vérifier et le sien était difficile à cerner. Elle ne comptait pas abandonner pour autant par contre. Il fallait juste se montrer… Un peu plus créative. Singularity était d’une rare incompétence dans le domaine mais pas Riley.

Tout ce qu’il lui fallait, c’était un échantillon d’ADN. Ne pouvant pas lui sauter dessus pour faire un prélèvement, elle cause un petit accident. Wenderbeck était en bas d’un escalier et un serveur était en train de descendre ce dernier. Un serveur avec son téléphone dans sa poche. Une petite surcharge de la batterie, un bon choc électrique sur une fesse et le serveur dégringola les marches pour finir par percuter Wenderbeck, lui faisant perdre l’équilibre et échapper son verre. Se joignant à l’effort pour aider les malchanceux, elle fut en mesure de subtiliser le verre abandonné par son suspect. Plus spécifiquement, un morceau de verre qui avait été en contact avec les lèvres de Wenderbeck. Elle avait de quoi analyser une trace ADN avec elle, il lui faudrait juste un endroit tranquille. La salle de bain par exemple. Mais avant, un rapport pour Michelle.


¤Si tu as besoin de renfort, je peux venir t’assister. J’ai un échantillon ADN de Wenderbeck. Je le compare avec les données dont je dispose dans les prochaines minutes. Suspect potentiel non confirmé. S’il ne s’agit pas d’un des quatre, il va falloir se trouver un nouvel angle d’approche… Ou alors trouver qui a le plus de chances statistiques d’être la cible, ce qui peut aussi fonctionner à notre avantage.¤

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La paix intérieure. La paix intérieure... (PV Michelle J. Drew) (Terminé)

Message  Michelle J. Drew le Lun 11 Jan 2016 - 15:33


Une paix?

« La petite Coralie m’énerve vraiment. Elle ne me donne pas vraiment d’informations précises sur sa couverture ou sur ses problèmes pour l’éliminer complètement des suspects probables. Je ne la crois pas vraiment dangereuse, elle stresse beaucoup trop, mais il existe une petite possibilité qu’elle commandite les assassins. C’est hélas que des petites théories, mais j’ai une petite idée derrière la tête après coup. Elle n’arrive pas vraiment à décrire ses problèmes parfaitement pour que je la laisse tranquille. Alors quand elle recommence à respirer normalement, je lui demande un petit service. J’ai besoin d’appeler mon copain pour continuer ma soirée car je l’ai perdu en route. Après une petite hésitation, elle me donne finalement son téléphone portable pour que je m’éloigne doucement de Coralie. Je regarde après dans les derniers numéros de téléphones appelés pour comprendre qu’elle n’est pas vraiment un danger. Elle doit avoir des problèmes avec son couple ou sa famille pour faire autant d’appels. Les assassins sont plus doués pour avoir des numéros anonymes et avoir plusieurs téléphones disponibles. Pour ce type de soirée, tu n’organises pas autant de préparatifs. On est quand même dans une soirée mondaine et pas dans une soirée des grands dirigeants politiques ou de groupes de défenses.

Alors je fais un faux appel avec un téléphone au hasard avant de repasser le téléphone à la dépressive et pour continuer mon chemin. Entre temps, Riley me confirme rapidement que les deux suspects masculins ont aussi été éliminés. On se retrouve sans vraiment de suspects sur le coup, mais au moins, dès qu’on voit un nouveau visage, on va pouvoir réagir plus rapidement. Après cette petite fouille, je me pose quelques questions. Peut-être que l’assassin est dans un autre bâtiment comme dans les théories les plus folles. Je reste donc après sur le balcon pour surveiller les alentours. Un grand appartement était au loin, mais je ne pensais pas que la simulation pouvait aller aussi loin.

Je regarde le bâtiment de haut en bas, passant chaque fenêtre en relief pour voir si une différence est possible et notable. Je ne remarque rien d’étrange, alors je reviens doucement sur place avant de continuer notre enquête. Je fouille un peu pour voir si de nouveaux visages sont rentrés, mais rien de neuf. Alors j’essaie du coup de retrouver Riley et ses formidables aventures. C’est quand que je commence à faire le tour de la foule, que je remarque quelque chose de particulier. L’un des principaux invités de la soirée avait quelque chose de particulier proche de sa main. Au début, je croyais que c’était une monte comme un peu toutes montes ou bracelets, mais c’était drôlement technologique. Cela me rappelle beaucoup les montes de Kurt ou de Rogue quand ils sortent dehors de l’Institut, ils ont toujours une monte holographique pour éviter de montrer leurs véritables apparences physiques.

* Le patron de l’ONG Égalité Mutante a une monte holographique pour changer l’apparence. C’est assez suspect en ce moment et surtout que peu de gens possèdent cette technologie. Il a bien trop d’invités autour de lui pour qu’on réagisse direct, on doit trouver un moyen de le séparer de son petit public. *

Peut-être que ce n’est même pas notre suspect principal, mais cela reste très étrange du coup. Je sais très bien que l’Institut Xavier passe parfois des montres holographiques aux gens ayant de grandes blessures de guerres ou encore des cicatrices gênantes mais, Il faut quand même vérifier pour éviter des problèmes dans le futur dans cette mission. »

_________________
avatar
Michelle J. Drew

Messages : 982
Date d'inscription : 20/10/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La paix intérieure. La paix intérieure... (PV Michelle J. Drew) (Terminé)

Message  Invité le Lun 11 Jan 2016 - 16:20

Michelle venait de trouver une nouvelle piste intéressante et Riley comptait assister du mieux qu’elle le pourrait pour tenter de percer à jour ce curieux mystère. En partant du principe logique que c’était bel et bien leur assassin, il faudrait bien un moment dans la soirée où il s’éclipserait pour aller faire sa sale besogne. Mais qui? Là était la question. Toute situation permet plus qu’une approche. Certaines bonnes, d’autres mauvaises, certaines plus ou moins appropriées à un cas de figure donné. Trouver la cible permettrait d’aller interférer dans le plan de l’assassin, ce qui pourrait le déstabiliser. Oui, il était vrai que les assassins se devaient d’être versatiles et capables de s’adapter mais… Si on venait modifier une variable assez importante, on pouvait au moins changer la donne partiellement. C’était à elle de trouver la cible.

Michelle pourrait surveiller l’assassin présumé et elle se chargerait de trouver la victime théorique. Ce n’était peut-être pas le plan le plus populaire dans les archives de simulation mais c’était une solution viable pouvant mener à la réussite du scénario. Elle repassa en revue la liste des personnes présentes. Un assassinat était en général commandité et ne qu’une personne. Ce n’était pas un terroriste mais bien un assassin. De facto donc on pouvait rayer de la liste pas mal de gens. Il n’en demeurait pas moins que la liste épurée comptait une vingtaine de noms, assassin présumé exclu. Il faudrait maintenant faire des calculs et des projections pour trouver qui était la cible la plus intéressante à abattre. Et pour ce genre de recherches, Singularity n’était que trop contente de s’en mêler. Les chiffres, c’était son champ d’expertise après tout.

Les calculs défilaient à une vitesse vertigineuse mais malgré tout, Riley n’avait pas la patience de la machine. Qui était la cible? Quand enfin les analyses de Singularity furent terminées, le candidat restant semblait soudainement aussi évident que le nez au milieu du visage. Parmi tous les invités, il y avait un sénateur. Donc un membre important de la classe politique. Un membre du gouvernement fédéral. Si vous assassinez ce genre de personnage, vous causez invariablement tout un tollé. Cela partait du principe que quelqu’un voulait réduire au silence un politicien pro mutant. Mais ce pourrait être plus trivial encore. Les résultats d’une histoire adultère, un politicien trop gourmand sur le chantage… Au fond, le pourquoi n’était pas aussi important que le quand ou le comment. L’assassin n’allait quand même pas « juste » se pointer devant sa cible et la descendre…

Se remémorant l’horaire de la soirée, elle voyait trois possibilités distinctes : au moment où le politicien prendrait la parole et donc serait exposé, au moment de partir, s’il s’agissait davantage d’une bombe ou un facteur plus aléatoire : si l’autre devait aller à la salle de bain par exemple. La question, maintenant, c’était de se décider s’il fallait attendre et prendre le criminel sur le fait ou intervenir tout de suite et risquer de se tromper de cibles… Doublement qui plus était. Il fallait consulter Michelle et le tout sans perdre de vue le sénateur. Ce serait quand même idiot d’avoir fait tous ces efforts pour rien. Et c’est repartit pour un échange mental entre deux ex assassin embarquées dans une mission où toute violence était à proscrire. Ce serait sympathique ça quand viendrait le temps d’arrêter l’assassin. Et pour ceux qui n’auraient pas compris, c’était de l’ironie.


¤Tu as l’assassin, j’ai la victime… Et dans les deux cas, c’est plus un coup de hasard qu’une absolue certitude. Alors je te le demande d’humaine en formation à humaine : que doit-on faire? Parce que là, sincèrement, je ne sais pas quoi faire. La partie machine te dit que statistiquement, nous avons à peu près 51% de chance de succès avec si peu d’éléments de preuve entre nos mains. Oh et Wenderbeck n’est pas un assassin non plus, j’ai les résultats. Tout concorde.¤

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La paix intérieure. La paix intérieure... (PV Michelle J. Drew) (Terminé)

Message  Michelle J. Drew le Mar 12 Jan 2016 - 1:55


Une paix?

« Enfin la recherche se termine. J’aime chercher dans mes victimes habituelles, mais après un moment, cela m’épuise beaucoup de ne pas trouver. Au moins, on a un assassin assez doué pour se trouver une technologie similaire. C’est normal qu’on ne l’ait pas retrouvé et avec cette technologie, c’est pratiquement impossible de le retracer dans l’immédiat. J’ai aussi eu un petit cours des Al Ghul sur cette technologie très évoluée construite uniquement par les scientifiques de l’Institut Xavier. Les premiers prototypes de cette machine datent d’environ 1980 par les scientifiques de la place, surtout pour camoufler des apparences gênants dans des milieux parfois réactionnaires. Les mutants gammas s’en servent encore aujourd’hui, mais d’autres l’utilisaient pour éviter une célébrité trop importante comme Rogue, qui était quand même l’une des terroristes les plus recherchées des États-Unis.

Ce qui était le plus captivant par cette technologie était sa rareté et sa richesse scientifique. C’est toujours en grande avance sur les années 80, et ça l’est encore aujourd’hui. L’assassin avait soit beaucoup de chances ou selon les scénarios prévus, il a tué l’un des étudiants ou l’un des X-Men pour prendre sa technologie. On peut donc suspecter à un petit danger de cet individu. Quand je fais mon petit rapport à Riley, elle semble aussi construire le plan de l’assassin. Le seul problème est surtout qu’on n’a pas vraiment de plans pour renverser la vapeur. Il a peut-être une cible, mais on doit vraiment intervenir avant.

Alors peut-être que j’ai un plan un peu prévisible sur le coup. Enfin dans ma tête c’est plutôt prévisible vu mon agissement du début, pour le reste, je vais faire quelque chose de bien plus complexe et improviste. J’envoie un signal à Riley pour s’apprêter à intervenir pour un malaise prononcé du mec. Je prends une nouvelle bouteille de vin (Parce que j’emmerde franchement ceux qui oublient le fusil de chekov) pour préparer encore une nouvelle pression. Je ne me fais pas vraiment remarquer le coup, mais je m’approche d’une table pour me cacher encore comme la dernière fois.

Et encore une fois, le projectile finit sur la tête de ma cible qui tombe lourdement au sol. J’espère que Riley est proche pour récupérer le mec et prétendre l’aider. Je pense ensuite qu’on va juste l’attacher dans un coin et l’enfermer dans une salle vacante. J’attendais sur le coup l’intervention de Riley pour prétendre d’amener le mec à l’infirmerie. Je crois vraiment que je dois changer mes méthodes de travail, à place de me servir de fusils ou encore d’armes blanches, je vais me servir de bouteille de vin.    »

_________________
avatar
Michelle J. Drew

Messages : 982
Date d'inscription : 20/10/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La paix intérieure. La paix intérieure... (PV Michelle J. Drew) (Terminé)

Message  Invité le Mar 12 Jan 2016 - 10:32

Il va falloir faire attention ou ils vont rajouter les cours de maniement de bouteilles de vin au curriculum de formation des forces spéciales. On aura beau dire, c’est assez efficace comme tactique, non létal et en un sens, assez comique. Faire son rapport à son patron et annoncer piteusement « j’me suis fait mettre KO par un bouchon de liège » ce n’est pas très glorieux. Singularity, qui était du genre à « snobber » ce genre de stratégie improvisée daigna quand même passer un commentaire relativement positif : « Adéquat. » Et venant de la machine, c’était quand même tout un commentaire. Dommage que la seule personne à l’avoir entendu soit Riley, en revanche. Bien que Michelle ne semble pas du genre à avoir un égo surdimensionné, la flatterie fait toujours du bien. C’est probablement codé quelque part dans le génome humain. Allez savoir.

En tout cas elle se tient prête et quand leur cible a son « malaise », elle est là pour se porter à son secours. Mais pourquoi s’arrêter là? Riley a aussi un plan et comme la simulation part du principe qu’elles sont venues « équipées » pour cette opération, dans la confusion, elle a mis sur ses doigts un produit qui ressemble à du sang mais qui en fait contient un puissant somnifère. Leur cible a l’air d’avoir saigné du nez mais en vérité va faire un long roupillon, à moins d’avoir une constitution prodigieuse. Reste à voir ce que sera la suite du plan ou du scénario. Les règles étaient simples : neutraliser la menace sans violence. Théoriquement, si l’assassin est capturé, cela voudrait dire que la mission est accomplie, non? Dans la tête de RIP, oui. Pour le contrôleur de mission… On verra. Et soudain, un doute affreux vient s’insinuer dans l’esprit de l’humaine. Et si…

Et si en fait ce n’était pas un assassin mais un autre X-Men envoyé sur les lieux pour remplacer le personnage dont il a assumé l’apparence? Ce ne serait pas impossible. Les données précises et exactes du scénario ne sont connues que de celui qui contrôle la simulation. Dans leur désir de trouver non pas le coupable mais UN coupable, peut-être que Michelle et Riley ont fait une erreur stratégique importante. Peut-être que c’était même un piège prévu par l’exercice du genre « agir uniquement en cas de certitude absolue ». En tout cas ce serait le piège vicieux dans le pur style Singularity. Une chance qu’elle n’était pas en charge des formations, le taux d’abandon par dépression serait catastrophiquement élevé. Mais ce doute taraudait maintenant Riley qui était en train de se passer et de se repasser la liste des personnes présentes en tête. Hum…


¤Dis, c’est un truc complètement con mais… Et si c’était un autre X-Men envoyé à notre insu pour prendre la place du mec? Une doublure pour protéger le sénateur? J’ai presque une appréhension à désactiver le dispositif et regarder qui se cache en dessous parce que si c’est l’un des nôtres, on est dans un merdier pas possible. Du coup… Je le fais ou tu le fais? Parce que si ce n’est pas l’assassin… Le chrono tourne toujours.¤

Ce qui était enrageant c’est qu’elle ne trouvait pas d’anomalie supplémentaire. Si ce n’était pas l’assassin, elle n’avait RIEN qui puisse les aider à identifier le tueur. Tout concordait. Elle avait beau recompiler toutes les données, elle ne parvenait pas à trouver d’autre piste exploitable. La théorie la plus probable était qu’elles tenaient leur assassin. Si ce n’était pas le cas, il fallait prendre en considération que la mission puisse se solder par un échec. Pour Riley : une chose inadmissible. Elle avait une furieuse envie de défoncer quelque chose à poings nus pour se calmer mais si elle faisait ça, il était clair et net qu’elle allait trahir leur couverture. Et ça aussi, ce serait un échec de la mission. Elle détestait ne pas être en contrôle mais elle n’avait pas le choix : quand les choses se décident à pile ou face, elle préfère encore s’en remettre à « l’humanité » de ses alliés.

Michelle prendrait la décision. Riley vivrait avec les conséquences, en bon petit soldat.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La paix intérieure. La paix intérieure... (PV Michelle J. Drew) (Terminé)

Message  Michelle J. Drew le Mar 12 Jan 2016 - 22:19


Une paix?

« J’ai tellement hâte de voir ma précision de bouchon de vin dans les donnés de Danger, cela doit être franchement impressionnant. Après mon deuxième coup, comme prévu, Riley vient récupérer notre victime. Je ne m’en fais pas vraiment pour la suite, les doutes peuvent venir, mais il existe déjà de nombreuses possibilités si ce n’est pas vraiment l’assassin. Dans tous les cas, ce mec n’était pas vraiment à sa place, alors il fallait comprendre comment le débusquer. Il peut être un X-Man déguisé en cible, mais il peut être aussi l’assassin en question. Alors il ne faut pas commencer à paniquer, il existe un plan très simple si ce n’est pas l’assassin, un plan des plus basiques et permettant d’être en contact directement avec un éventuel assassin.

Pendant que Riley s’amuse à tirer notre cible vers un coin tranquille, j’en profite pour faire le tour de la salle. Peut-être qu’il faut attacher le mec pour en finir avec cette mission, je ne le sais pas encore. On doit encore perdre notre temps dans cette mission, mais j’entends finalement le message de Riley qui commence visiblement à paniquer. Je ne sais pas trop pourquoi, car même si on se trompe, on a un petit avantage particulier sur les éventuels meurtriers. L’une des seules erreurs les plus significatives qu’on pouvait faire, c’est que le mec en question, cache uniquement une lourde cicatrice. Par conséquence, il ne serait pas directement une cible et on va devoir encore chercher plus longtemps. Dans ce cas, je pense que je vais perdre patience et tabasser quelqu’un dans un coin.

* Respire. Tu as juste à vérifier et tu l’attaches dans les deux alternatives. Si c’est l’assassin, tu as juste à l’attacher quelque part et je crois que notre mission va se terminer et dans un second cas plus malheureux, tu l’attaches quelque part et tu prends sa montre pour le mettre sur toi. Tu vas devenir la doublure de la doublure, sympa non? Vérifie juste qui est le mec, on n’est pas dans un merdier, on a un avantage tactique dans un cas et une victoire dans l’autre. *

Il faut vraiment arrêter de paniquer, le calme est toujours le plus gagnant dans ce type de situation. Regardez-moi, je ne m’en fais pas vraiment pour le reste et je suis totalement calme. Je cherche uniquement une autre bouteille de vin pour me créer une nouvelle arme. J’ai rencontré souvent des problématiques bien plus importantes, mais peut-être cela va être plus compliqué dans cette mission vu que je n’ai pas vraiment la même complicité avec Riley que je pouvais avoir avec mon frère.  »

_________________
avatar
Michelle J. Drew

Messages : 982
Date d'inscription : 20/10/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La paix intérieure. La paix intérieure... (PV Michelle J. Drew) (Terminé)

Message  Invité le Mer 13 Jan 2016 - 20:14

Bon. Démasquer le présumé assassin. Ce qu’elle fait. Et alors une voix artificielle se met à dire « Simulation terminée. » en boucle. Ultimement, Michelle aura eu raison. Ce n’était pas tant que Riley avait paniqué, non. Mais elle avait été inquiétée par la possibilité d’un échec. Elle n’aimait pas échouer, toute sa vie on l’avait conditionné à refuser cette éventualité. Elle apprenait tranquillement que c’était toujours une possibilité à contempler mais pas à désirer, en revanche. Elle était soulagée d’avoir réussi. Très heureuse d’avoir travaillé avec Michelle. Ils avaient réussi la mission et sans violence en plus et… Et le contrôleur de mission était en train de réprimander Michelle parce qu’apparemment, le coup de la bouteille était considéré comme une action agressive. Oui parce que des fleurs, ça aurait arrangé les choses tiens! La bonne blague!

Alors bien sûr, elle se porta à la défense de sa partenaire d’entraînement : dommages non létaux sans séquelles graves, blessures extrêmement légères qu’aucun médecin sérieux n’aurait traitées avec autre chose que deux aspirines et un peu de glace. Elle avait les données pour le prouver en plus, tout comme Danger! Et puis bon sang, ce n’était pas comme si elle avait sorti une arme! Depuis quand fait-on un braquage de banque avec une bouteille de vin? Qui plus était il était prodigieusement naïf de croire que l'on aurait pu stopper un assassin juste en lui disant que ce qu'il faisait était mal. Elle ajouta que s'il fallait donner des sanctions à Michelle qu'elle en prendrait volontiers aussi parce qu'elles étaient une équipe. Elle avait entériné les actions de sa partenaire, après tout et donc… Mais qu'est-ce qu'il avait à sourire, cet imbécile, au juste? Il se pensait drôle ou quoi?

Le contrôleur de mission lui expliqua que c'était un test, qu'on lui avait demandé de tester les réactions de RIP, de voir si elle allait intervenir en faveur de sa partenaire ou prendre ses distances en argumentant sur le fait qu'elle n'était pas responsable des actes de Michelle. Une tactique douteuse mais fonctionnelle. Elle était tombé dans le panneau mais bon, elle ne s'en voulait pas. Elle commençait à maîtriser les affaires humaines et elle était pour le moment satisfaite de ses progrès. Elle finirait par repérer ce genre de pièges plus naturellement au fil du temps. En tout cas, elle l'espérait. Elle était étonnée. Elle s'était portée à la défense d'une inconnue. Pourquoi, au juste? Les chances qu'elle revoit Michelle étaient très basses, qu'elles refassent équipe tout autant sinon plus basse. Pourtant elle avait ressenti de la colère face à ce qu'elle avait perçu comme de l'injustice.

Voilà qu'il te pousse une conscience, ironisa Singularity sur un ton dégoulinant de mépris. Mais Riley s'en moquait, en vérité. C'était peut-être même mieux ainsi. Être détaché de tout est de peu d'utilité si vous n'avez personne avec qui interagir en contrepartie. Elle comprenait mieux maintenant pourquoi on disait que l'être humain était un animal social. Elle commençait à prendre goût aux échanges, aux discussions et ce même si parfois elle n'était pas du même avis que les autres. Si la mission était accomplie, la logique voulait qu'elle célèbre ce succès avec Michelle. Une initiative qui fit hurler Singularity à la mort. L'IA, archétype même de l'être antisocial, ne voulait rien savoir des autres êtres humains. Moins elle en voyait, mieux elle se portait et c'était un vrai cauchemar que de se trouver dans cette institut jour après jour après jour.


 « Est-ce que tu… Est-ce que tu voudrais… Ou pas hein, si tu es occupée… Est-ce que tu voudrais prendre… Je ne sais pas, un café? Ou un muffin peut-être? Avec moi j'entends. Et… Singularity mais elle ne parle que très peu alors elle ne dérangera pas. Est-ce que j'ai bien demandé? J'ai toujours l'impression que je vais faire une gaffe et je me mets à trop parler et… Et je crois que je vais me taire en fait... »

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La paix intérieure. La paix intérieure... (PV Michelle J. Drew) (Terminé)

Message  Michelle J. Drew le Mer 13 Jan 2016 - 23:07


Une paix?

« Un travail professionnel, on dit. Je continue à perdre un peu mon temps après avoir laisser mon message à Riley. Je ne sais pas vraiment si c’est de l’inquiétude ou de la panique de Riley, mais moi je ne stresse pas vraiment. Beaucoup d’assassins se compliquent beaucoup la vie pour un assassinat, mais je ne pense pas que les X-Men auraient l’idée de pousser ce processus aussi loin. On n’est pas dans quelque chose d’actions et un plan bien plus considérables. J’ai même apprise depuis plusieurs années, qu’infiltrer un bâtiment ou attaquer une réunion des groupes de défenses, était pratiquement impossible. Pour une réunion aussi modeste, il ne faut quand même pas aller au plus loin des limites digne des films d’espionnages. J’ai peut-être quelques idées qui pourraient poser des problèmes importants pour une mission de ce type contre les X-Men, mais il faut être parfois des plus réalistes.

Après quelques secondes, on découvre finalement que notre mission se termine. Tout devient métallique et ma magnifique robe disparait pour faire paraitre mon costume traditionnel. C’est enfin terminé les bordels autour de cette mission avec les assassins. On peut enfin se débarrasser des politesses habituelles et de toutes les différentes habitudes des bourgeois. C’est la première mission que je passe dans la salle des dangers et je ne me suis même pas battue contre des tortues ninjas, je trouve que c’est quand même assez honteux et injuste sur le moment.

Je jette un petit coup d’œil sur Riley avant de revenir vers l’opérateur qui décide d’intervenir pour nous présenter un petit briefing. Et il ose me critiquer pour les bouchons de vin. À place de noter mon originalité, il décide de le critiquer. Je reçois les critiques en baissant le regard et ne répondant pas vraiment. Il faut quand même le signaler de base les limites sur la violence durant une mission. On ne bloque pas un tueur à gage ou un assassin avec du charme, surtout quand il est bien motivé par son travail. Peut-être qu’une alternative est possible, mais franchement, je ne vois même pas comment réussir cette mission sans utiliser une alternative un peu plus violente.

Je respire un petit coup pour la critique, mais Riley décide de répondre et d’approuver même mon geste. C’est assez gentil de sa part, mais ce n’était pas vraiment nécessaire. Si on décide de me critiquer par mes seuls agissements, c’est surtout que je dois corriger quelques comportements pour être en cohésion avec les X-Men. Elle veut même prendre en responsabilités certaines de mes actions, mais bon ce n’est pas vraiment nécessaire : C’est moi qui a commencé l’ambitieux projet de me servir des bouteilles de vin comme armes. L’opérateur commence à sourire bêtement avant d’expliquer pourquoi il m’a critiqué.

Je ne sais pas trop comment le prendre. Peut-être que finalement je ne dois pas trop faire d’efforts, comparativement à Riley, mais je n’apprécie pas vraiment être servie comme excuses pour faire une leçon à une autre personne. Si cela peut aider Riley, je suis bien volontaire, mais j’aime mieux être prévenue d’avance. L’opérateur nous laisse ensuite à nos préoccupations, nous demandant de quitter pour le stage de quelques nouveaux étudiants des X-Men.

Je ne suis pas vraiment aventureuse, alors je pense quitter pour me morfondre dans mon lit sur la suite. Cela me surprend un peu de voir Riley m’approcher comme une ado enfin de m’inviter. Avec les films nazes que je regarde avec la clique de Kitty, j’ai quelques craintes de la voir me demander de voir de sortir pour un cinéma. Elle l’amène quand même étrangement sur le coup.

« Euh… comme tu veux pour le café ou les muffins. Je ne sais pas trop comment en faire, mais si tu en trouves dans la cafétéria, je suis prenante. »


Elle parle trop encore, mais je ne fais pas vraiment attention. Tout le monde parle beaucoup trop, alors cela ne doit pas vraiment être un problème pour des discussions normales. J’attends qu’elle ouvre la marche pour continuer un peu.   »

_________________
avatar
Michelle J. Drew

Messages : 982
Date d'inscription : 20/10/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum