La paix intérieure. La paix intérieure... (PV Michelle J. Drew) (Terminé)

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La paix intérieure. La paix intérieure... (PV Michelle J. Drew) (Terminé)

Message  Invité le Jeu 14 Jan 2016 - 11:12

Bon… Elle aurait l’occasion de socialiser avec Michelle. Enfin… Peut-être pas trop. Elle semblait avoir comme conception que les gens parlaient trop. Elle le lui avait dit, ce n’était pas comme si elle avait inventé l’information, après tout. Il faudrait donc porter une attention particulière à ne pas ennuyer sa partenaire de simulation. C’était déjà assez difficile comme ça de s’ouvrir aux autres si en plus il fallait qu’elle s’aliène ceux qui acceptaient de lui parler, ce serait bien le comble. Accessoirement, cela ferait bien trop plaisir à Singularity qu’elle échoue à avoir un dialogue constructif avec quelqu’un d’autre. Par moments, elle trouvait l’IA particulièrement insupportable, suffisante et imbue d’elle-même. Rendu là ce n’était plus un défaut par contre c’était carrément un bug de programme ou assimilable.

Michelle ne connaissant pas les lieux, elle semblait attendre de Riley que ce soit elle qui la conduise à la cafétéria. Bien volontiers. Elle ouvrit la marche, naviguant dans le dédale de couloirs et de corridors qui constituaient l’Institut et elles arrivèrent au terme de quelques minutes de marche à destination. L’endroit n’était pas trop fréquenté à cette heure, avec les cours et tout mais cela restait plus convivial qu’une salle vide. Au moins l’endroit ne donnait pas la sensation impersonnelle d’une cafétéria d’hôpital, c’était déjà ça. Riley, qui connaissait les lieux comme sa poche, connaissait tous les petits trucs, quoi demander pour avoir le meilleur café, à qui parler pour avoir la nourriture fraichement sortie des fourneaux. Elle avait été formée pour l’espionnage après tout et les gens ont tendance à trop parler quand ils se croient seuls. Tant pis pour eux, tant mieux pour elle.

Elle décida d’y aller pour un muffin aux brisures de chocolat et un café avec deux laits deux sucres. Elle n’avait pas besoin de manger mais faire comme font les humains lui permettait de mieux se sentir… Comme eux, au fond. Plus elle faisait d’efforts pour agir comme une humaine, mieux elle se sentait. Elle avait l’impression de faire de vrais progrès. Elle le devait à plusieurs membres des X-Men autant qu’à elle-même. Dans la situation présente, le truc, c’était de ne pas trop en faire. Michelle ne semblait pas beaucoup aimer ce qui n’allait pas à l’essentiel donc il faudrait penser soigneusement chaque geste et chaque action. En fait non, justement, c’était ce qu’il ne fallait PAS faire. Trop penser. Si elle se mettait à réfléchir à tout ce qu’elle faisait, elle n’agissait pas comme une humaine. Elle agissait comme une machine, ce qu’elle n’était pas.


« J’ai bien aimé travailler avec toi. Tu as des idées intéressantes et une excellente maitrise de toi. Et le coup de la bouteille de vin? Très amusant. En tout cas tu occupes une bonne place dans mon estime, pour ce que ça vaut. J’aurais besoin de ton analyse sincère sur notre mission, d’une assassin à une autre. Ça fait partie de mon apprentissage pour devenir plus humaine, me remettre en question. »

Elle avait été le plus concise qu’elle pouvait et le plus sincère qu’elle pouvait. Elle ne savait pas si cela dérangerait ou irriterait Michelle mais elle sentait que c’était ce qu’il fallait dire. Elle ne s’était pas retrouvée devant un blocage. Les mots étaient venus naturellement pour elle, ce qui semblait indiquer qu’elle était sur une bonne voie. Échanger, dialoguer, elle aimait ça. Michelle moins mais peut-être que si elle s’ouvrait à l’ex assassin, elle ferait de même vis-à-vis de Riley. Elle doutait que ce soit aussi simple, bien entendu mais paradoxalement, en ne tentant rien, qui pourrait dire si cela avait eu des chances de fonctionner. Le risque. Autrefois quelque chose d’haïs, aujourd’hui une simple réalité supplémentaire des choses pour elle. Et si Michelle réagissait négativement? Ça aussi ça fait partie de la vie. C’est une possibilité.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La paix intérieure. La paix intérieure... (PV Michelle J. Drew) (Terminé)

Message  Michelle J. Drew le Jeu 14 Jan 2016 - 17:05


Une paix?

« Je crois que cela rebute souvent quand je fais des commentaires sur le nombre élevé des mots pour les discussions. J’ai toujours eu un problème avec certains qui parlent beaucoup trop, et peut-être que cela vient de mon éducation dans la ligue des assassins. On parle rarement, même dans les Al Ghul. On nous apprend souvent comment conduire notre révolution et penser noblement, et après on devient autonome par nous-mêmes. On découvre le monde par les missions et c’est souvent par cette manière que je trouve les citoyens de ce monde, parlent beaucoup trop. Ils racontent souvent n’importe quoi sur presque tous les sujets. Et pour avoir passé une heure devant la télévision durant une attente pour mission, je crois sincèrement que parler beaucoup trop amène des problèmes de communications dans l’avenir.

Avec mon frère, on n’était pas obligé d’avoir des discussions de trois heures pour savoir comment on s’apprécie. J’ai toujours trouvé que les moments passés avec lui étaient quelque chose de vraiment unique, qui ne peut pas vraiment se répéter. On a quand même vécu toute notre enfance ensemble, alors le perdre à cause d’une seule opération, c’était quelque chose d’inconcevable pour moi. Aujourd’hui, je ne crois même pas que j’ai accepté pleinement qu’il ne pouvait plus revenir. J’ai quelques moments d’introspections, mais je ne crois pas que Riley va s’en rendre compte.

Elle est dans son monde, comme je suis encore en partie dans mon monde. Elle a vécu des moments très différents de ma vie et elle a été éduquée d’une manière différente. Je ne pense pas vraiment qu’on peut se comprendre vu la séparation qui nous divise par notre éducation et nos buts. Je la suis assez silencieusement après coup. La cafétéria ne me tente pas vraiment, mais on est bien obligé pour aller chercher du café et des muffins. Je prends des plus basiques et sans vraiment rien ajouter dans le café. Après on s’installe sur une place et Riley commence à me déposer quelques mots.

Elle commence par quelques compliments autour de mes idées ou de ma maitrise. Je lui laisse un maigre sourire sur le commentaire des bouteilles de vin. Elle m’apporte quelques mots sur mon estime pour elle qui a remonté. J’ai un peu de difficulté dans sa nouvelle demande, parce que dans les premières environ, je ne veux pas être vue comme une assassin et en second cas, je crois être mal partie pour juger la mission ou Riley en générale.

« Je ne veux pas être vue comme une assassin, mais peut-être que je peux faire quelques commentaires de ce que les X-Men recherchent selon moi. On avait un problème durant cette mission et ce problème se définit par la communication. Je ne sais pas si tu connaissais la réputation des X-Men avant d’arriver par ici, mais ils sont encore aujourd’hui considérés comme l’une des meilleures équipes au niveau de la défense.

Pourquoi? Parce que si on regarde dans le voisinage, les Vengeurs peuvent avoir une puissance brute incroyable, mais ils n’ont aucune cohésion réelle. Les X-Men ont cette cohésion. Quand tu vois des missions de ceux-ci, ils n’ont même pas besoin de communiquer pour savoir ce que leurs coéquipiers vont faire. Ils se connaissent tellement bien qu’ils peuvent se partager le travail sans avoir de communication entre eux.

C’est ça qui nous manquait dans cette mission. Je pense personnellement dans l’avenir être capable de recréer ce type de lien, parce que j’en ai déjà eu un, mais peut-être cela va être plus difficile pour toi, si tu n’as jamais connu ce lien de confiance. »


Je donne mon premier avis sur la communication, mais il manque mon deuxième avis sur son comportement en général. Le début de notre collaboration m’a bien gêné parce que j’ai eu l’impression que dans un seul mauvais commentaire, elle pouvait le prendre très mal. Je commence à déballer délicatement mon muffin avant de continuer.

« Tu es un peu différente des cyborgs rencontrés dans ma carrière. Tu sembles un peu plus réfléchir que ceux programmés dans un seul but, qu’il soit humain ou une machine. Le problème que tu as actuellement, on dirait que tu ne te fais pas assez confiance pour prendre tes initiatives sans le demander aux autres. Tu peux d’être une aide, mais il ne faut pas se bloquer sur des doutes et souvent continuer malgré les problèmes. J’ai l’impression que sous certains passages de notre mission, tu avais besoin de mon approbation pour continuer. »   »

_________________
avatar
Michelle J. Drew

Messages : 982
Date d'inscription : 20/10/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La paix intérieure. La paix intérieure... (PV Michelle J. Drew) (Terminé)

Message  Invité le Jeu 14 Jan 2016 - 22:04

« Ah ouais… Ça… Bah en fait tu vois c’est que pendant plus de vingt ans, j’ai été spectatrice de mon propre corps, prisonnière dans ma propre tête et donc j’ai beaucoup vu et observé Singularity qui en bonne machine devait demander la permission pour exécuter certaines tâches et paramètres. Mais je fais des progrès hein! Au début je demandais la permission pour entrer et sortir de ma chambre… »

Riley est en grande partie d’accord avec l’analyse de Michelle bien qu’elle ne comprenne pas son commentaire sur la communication. Faire confiance, c’est une chose mais considérant le nombre de paramètres au sein d’une seule mission, il est absolument impossible de tout anticiper et de prévoir pour tout. Impossible. Il faudra qu’elle fasse des recherches en ce sens pour mieux comprendre. Et puis bon, de ce côté-là aussi il y avait des problèmes : elle avait accordé sa pleine confiance à Michelle alors qu’en temps normal, elle se serait méfié et pas qu’un peu. Oui, effectivement, elle aurait pu optimiser le lien télépathique, transmettre des images plutôt que des paroles ou lui faire voir ce qu’elle voyait mais la plupart du temps, les assassins ou ex assassins réagissent violemment à ce genre de techniques pourtant si utiles. Allez savoir pourquoi.

En revanche il faudrait qu’elle pense à cligner des yeux parce qu’elle fixait Michelle sans ciller, enregistrant chaque parole et chaque intonation dans la voix, chaque petit geste. Et la situation n’en était que plus comique parce qu’elle s’était figée à mi geste, son muffin à quelques centimètres de la table car elle avait commencé à le soulever. C’était encore un réflexe. Elle ne voulait tellement rien manquer de ce que son interlocuteur disait que bien souvent, elle dédiait toute sa concentration à l’écoute, quitte à négliger le reste. Reprenant contact avec la réalité, elle se remit à agir plus normalement mais encore une fois, deux décennies de contrôle par la machine ne s’effacent pas en trois secondes. Ironiquement, Singularity pouvait se comporter de façon plus humaine et naturelle que Riley, par simple mimétisme. Mais un jour et Riley le savait, elle serait vraiment humaine.


« Je ne suis pas sûre de bien comprendre : en quoi la confiance peut-elle compenser pour des centaines de variables et de paramètres au sein d’une opération? Je conçois qu’on puisse avoir un plan de base qu’une bonne synergie de groupe permet d’exécuter mais… Je ne comprends pas comment exécuter une mission sans communication ne serait-ce que mentale, qui constitue une communication instantanée.

Et paradoxalement, une confiance aveugle n’est-elle pas le plus sûr moyen de tomber en premier en cas de trahison? Si le SHIELD a en HYDRA son ennemi naturel, il doit bien y avoir des forces qui œuvrent contre nous et qui veulent nous détruire de l’intérieur. Ne faut-il pas tirer une ligne quelque part, une sorte de limite, de repère justement pour se prémunir contre ce genre d’éventualité? Désolée si je questionne trop… »


Elle comprenait la confiance, le lien de proximité voire de la famille artificielle mais elle n’arrivait pas à visualiser comment une telle confiance ne pouvait pas finir par devenir une arme à double tranchant. Il devait forcément y avoir une faille quelque part dans la logique des choses… Aucun système n’est parfait. En comprenant les faiblesses de celui-ci, on peut davantage en apprécier les forces. C’était de la logique élémentaire ça. Elle le savait : son apprentissage était loin d’être complet et tout ce que Michelle pourrait lui apprendre, aussi minime soit-il l’aiderait à devenir une meilleure personne. Non seulement elle désirait apprendre mais elle avait la motivation pour aller avec. Ce qui n’est pas donné à tous, précisons-le. Il lui semblait en tout cas que ses questions étaient pertinentes et bien structurées. Sujet. Verbe. Complément.

Elle termina son muffin pendant que Singularity s’amusait à en décortiquer la composition chimique et elle se repassa dans un coin de sa tête les dernières paroles de Michelle, comme si elle cherchait une sorte de sens caché. Michelle parlait de par ses propres expériences. Non, elles n’étaient pas le miroir l’une de l’autre mais le vécu de Michelle pouvait l’aider à mieux appréhender certaines choses de la vie. Elle ne savait pas encore quoi, évidemment. Ce n’est pas comme si les révélations vous sautent au visage en criant « tadam ». Si c’était le cas, ça se saurait. En tout cas Michelle n’avait pas l’air d’avoir relevé de problèmes critiques et Riley était contente d’avoir bien performé. Peut-être pas de façon optimale mais elle comptait tirer des leçons de cette expérience. C’était ce qu’il y avait de bien avec Riley. Elle voulait toujours aller de l’avant. S’améliorer.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La paix intérieure. La paix intérieure... (PV Michelle J. Drew) (Terminé)

Message  Michelle J. Drew le Jeu 14 Jan 2016 - 23:37


Une paix?

« Je commence à couper délicatement mon muffin avec mes doigts. Je tends un peu l’oreille quand elle commence à me parler. Je ne sais pas trop quoi y penser de ce premier passage. Elle me parle de son emprisonnement de son intelligence artificiel, il faudrait peut-être penser de juste le retirer. Que tu veux deviennes une arme ou une humaine, ce n’est pas en limitant tes interactions que tu vas le devenir. J’ai uniquement jeté quelques regards vers Riley pour ce passage sans vraiment aller plus loin. Je l’écoute, mais je ne vois pas vraiment quoi ajouter sans aller dans la critique qui risque plus de la mettre en colère. Alors je décide simplement de ne pas trop ajouter de commentaires dans les premières phrases de Riley, je vais m’éviter de m’embarquer sur un sujet plus intime.

Je ne veux pas être méchante, mais sa vie ne m’intéresse pas vraiment. Ma vie ne doit pas l’intéresser, comme la vie de Kitty Pryde ne m’intéresse pas. Le plus important se basait surtout sur la confiance et sur les valeurs des autres. C’est pour cette raison que je mets Betsy dans les plus grandes admirations. Cette fille a vécu beaucoup de souffrances dans sa vie et ce qui m’intéresse le plus n’est pas de connaître les souffrances, mais bien de savoir que je peux suivre un modèle semblable. Elle n’a pas effacé totalement son passé pour devenir une X-Woman, mais elle était devenue un mixte entre une souffrance, un apprentissage et surtout une humanité. C’est normal qu’elle me captive autant.

Je pourrais bien lui dire le conseil de prendre exemple sur Tessa pour continuer, mais je ne crois pas vraiment qu’elle va prendre en considération ce conseil. Elle cherche à répondre des doutes, non à trouver un modèle. Grignotant les morceaux du muffin que j’arrache doucement, Riley commence à me poser des questions assez étranges. Les réponses sont assez simples dans mon esprit, mais d’un coup, je me demande combien de temps qu’elle est dans les X-Men. Est-ce qu’elle doute toujours autant de cette équipe en connaissant leurs forces et leurs défenses? Je trouve cela étrange, mais peut-être qu’elle est en retard sur plusieurs questions et sur plusieurs avancés. Je n’ai même pas envie de lui poser la question de combien de temps elle est dans cette équipe pour éviter les différents malaises.

« Les X-Men sont connus pour être l’une des équipes les plus puissantes de la planète depuis plusieurs années pour de nombreuses raisons. On dirait que tu comprends mal son évolution aujourd’hui, mais peut-être que tu dois le percevoir plus loin de ton jugement premier. Tu sais, une chose qui est dangereuse dans ton propre questionnement, c’est surtout rester dans ta logique. Je peux écraser Shadowcat seule assez rapidement, mais si elle se met en équipe avec Kurt, je ne crois pas vraiment à mes chances. Non parce que c’est une famille ou des amis, bien qu’ils ont quelque chose d’unique et dépassant les cadres traditionnels. Cet esprit est si complémentaire et avancé que même les meilleurs tacticiens ne peuvent pas les combattre.

Les X-Men existent depuis 1998 et plusieurs ont essayé de les déjouer pour les exterminer. Le Club des Damnés, les Maraudeurs ou l’Arme X, ils ont essayé d’éliminer les X-Men de plusieurs manières différentes, mais ils n’ont jamais réussi et ils sont maintenant en déroutes total. Pourquoi? Parce que les X-Men suivent une logique similaire à la Ligue des Justiciers. Quand ils travaillent ensemble, ils sont imbattables. Ils n’ont même pas besoin de communiquer pour savoir ce que leurs coéquipiers vont faire. Ils se connaissent tellement qu’ils n’ont pas besoin d’expliquer leurs pouvoirs ou leurs agissements à l’autre pour combattre leurs ennemis. Ils sont rapides, dangereux et même imprévisibles.

Cet esprit est difficile à comprendre, mais c’est surtout avec cet esprit qu’ils empêchent des infiltrations idiotes comme le SHIELD où plusieurs connards peuvent passer du bon temps là-bas. Les X-Men sont si soudés ensemble, qu’ils se connaissent aussi bien que leurs propres familles. Au début, ils sont à fond dans la vérification en général de leurs membres et on remarque facilement, quand ils ne font pas confiances, ils te marginalisent rapidement. Cependant quand ils te font confiances, tu deviens l’un d’eux.

Ta tête est trop dans la méfiance, dans les doutes et surtout dans ce que tu connais. On dirait que tu n’as jamais analysé les X-Men ou la Ligue des Justiciers. Tu as déjà fais ce travail dans le passé? Regardez un groupe entier et l’analyser complètement? Tu ne vois pas que ces deux groupes vivent dans une certaine anomalie des groupes traditionnels? »


Je n’ai pas trop envie de lui faire le résumé de tous les groupes et de leurs forces. C’est une évidence vraiment pour moi, mais peut-être que cela ne l’est pas pour tous. Je ne parle pas vraiment des ordres des assassins pour éviter de la perdre encore plus. J’ai juste un gros malaise de lui sortir ce discours quand je crois vraiment que ce sont les X-Man plus expérimentés qui devraient lui faire sortir ce type de discours.   »

_________________
avatar
Michelle J. Drew

Messages : 982
Date d'inscription : 20/10/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La paix intérieure. La paix intérieure... (PV Michelle J. Drew) (Terminé)

Message  Invité le Ven 15 Jan 2016 - 13:46

« Bien sûr que j’ai étudié ces groupes. Puis-je te rappeler que j’ai été créée pour les combattre? En revanche, tu sembles avoir une analyse beaucoup plus intéressante que ce que Singularity en fait. Toi tu amènes un aspect philosophique. Elle n’est que chiffres et données concrètes. En tout cas merci de ton aide. Je me faisais ma petite idée des choses mais c’est bien d’avoir plus qu’une opinion pour… »

¤Quand tu auras fini de perdre ton temps avec ta nouvelle amie, peut-être que tu seras intéressée de savoir qu’une de tes planques vient d’exploser. Son système d’autodestruction s’est déclenché. Et avant que tu ne le demandes, c’est une des planques établie APRÈS avoir terminé de faire le ménage avec les bourreaux de notre passé, pour reprendre TES termes. Ce qui veut dire que nous avons un nouvel ennemi.¤

Le geste est imperceptible mais Riley s’est raidie à l’annonce de Singularity. Pas question de mettre sa nouvelle famille en danger. Si quelqu’un a essayé d’avoir accès à cette planque et à ses secrets… C’est que ce quelqu’un menace potentiellement les X-Men. Il est absolument hors de question qu’elle mette les « siens » en danger. Son réflexe premier était bien sûr de régler le problème seul mais… Ce serait penser comme l’ancienne elle. Elle ne voulait pas impliquer Michelle, Rogue, Tessa, Psylocke ou X-23. Faire équipe avec des ex assassins, c’est bien pendant un temps mais elle avait envie d’impliquer dans la résolution du problème des gens avec de meilleures habiletés sociales. Kitty, peut-être. Kitty pouvait être un vrai moulin à paroles. Ou Rachel Summers? Ou quelqu’un qu’elle ne connaissait pas. Les possibilités ne manquaient pas.

Évidemment, Singularity tenta de l’en dissuader. Depuis quand est-ce qu’elle réglait ses problèmes avec l’aide des autres? Et elles auraient l’air de quoi à quémander de l’assistance pour une menace encore non identifiée? Pour Riley ce n’était pas, plus, une question d’apparence. C’était une question de prévention. Elle réalisait chaque jour un peu plus qu’elle tenait à sa nouvelle famille. Malgré les protestations de la machine, son choix était fait. Malheureusement, cela voulait dire écourter cette discussion pourtant très enrichissante avec Michelle. Il faudrait aller inspecter les ruines de la planque PUIS prévenir l’Institut. Singularity avait raison sur un point : ce serait un peu futile de crier au loup sans savoir quel loup vous court après. Offrant un sourire entre le triste et le gêné à Michelle, elle reprit la parole. Elle avait le droit à la vérité, après tout.


« Je suis désolée mais je vais devoir mettre un terme abrupt à ce moment de socialisation pourtant fort enrichissant. Une de mes planques vient d’exploser ce qui veut dire que quelqu’un était en train de fouiner dans des choses qui ne le regarde pas. Je veux savoir qui avant d’impliquer les X-Men. Je ne mettrai pas l’Institut, ma famille, en danger si c’est uniquement moi qui suis en cause. Je suis sûre que tu peux comprendre ça.

Oh et voici mon numéro ainsi que mon courriel. Si jamais tu as du temps et que tu as envie de faire quelque chose avec moi, n’hésites pas. J’ai bien aimé tant m’entrainer que discuter avec toi. J’aimerais comment dire… Faire une mise à jour de nos statuts, de collègues à amies. Ça a sorti tout croche hein? J’ai encore du mal avec la formulation de certains concepts. Enfin… Merci pour tout Michelle. Sincèrement. »


Sur ces paroles, RIP se lève, emportant avec elle les restes de son café et de son muffin. Elle a une enquête à mener et elle compte bien découvrir qui a tenté de percer les secrets de sa planque. Michelle l’a, sans le savoir, beaucoup aidé à grandir. Elle a apporté sa pierre à l’édifice, elle a aidé RIP à réaliser diverses choses qu’elle avait inconsciemment envisagées. Elle était vraiment reconnaissante face à Michelle et si elle avait eu les bons mots pour le dire, elle l’aurait fait. Il y avait quand même une belle liste de X-Men (essentiellement des X-Women en fait) qui avaient bénévolement aidé RIP à devenir plus humaine. Plus proche de sa propre individualité. Un jour, un jour, elle espérait pouvoir rendre la pareille à ces personnes qui avaient accepté de lui tendre la main sans qu’elle réalise qu’elle en avait besoin. Elle avait vraiment hâte à ce jour…

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum