Contexte - La Confrérie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Contexte - La Confrérie

Message  Erik M. Lehnsherr le Lun 5 Oct 2015 - 21:04

La Confrérie
(1960-)

Le malaise historique (1900-1945)
Outre l’exception britannique, les mutants vivaient un certain malaise historique par des actions extrêmement violentes contre la communauté ignorée ou encore chassée par les élites politiques. Les mutants, dans la plupart des pays, vivaient des problèmes majeurs, vivants surtout en vagabonds et parfois en souffrances dans la plupart des régions. Il est rare de trouver vraiment les récits propres des individus souffrant de cette discrimination, mais quelques recherches historiques prouvent ce large problème dans de nombreux territoires. La situation, pour les mutants, s’aggrave surtout vers la préparation de la deuxième guerre mondiale. Genosha, un pays anti-mutant, devient une solution pour de nombreux pays à l’effacement des mutants. Dans d’autres pays, les mutants deviennent des armes considérables. Weapon Plus commence de nombreux projets inhumains pour trouver l’arme vivante parfaite.

L’Union Soviétique mélange sa politique entre extermination et recherche d’arme, pendant que les régimes fascistes cherchaient une extermination complète des mutants. Cette époque restera profondément difficile pour les mutants et les minorités de cette époque. Plusieurs mutants immortels ont souffert à ce lourd traumatisme, d’autres ont beaucoup profité de ce massacre, cependant les souffrances de la seconde guerre mondiale ont laissé un grand vent pessimiste à plusieurs mouvements dans les prochaines décennies, changeant ainsi beaucoup le prochain demi-siècle.

L’Union des Révolutionnaires (1945-1960)
Après la fin des massacres, un vent plutôt positif a touché l’Histoire humaine avec la création de l’ONU et la déclaration des droits de l’Homme. Plusieurs minorités sont protégés par ce droit, mais les mutants restent à part dans cette déclaration. De nombreux pays veulent ignorer le problème des mutants dans la société civile, mais aussi laisser la place à certaines expériences des plus monstrueuses vu la non-protection des droits mutants dans les lois écrites. L’Arme X, le Bloc Soviétique et même les États-Unis se sont surtout servis des mutants pour des expériences assez monstrueuses. Bien que certains mutants aident les gouvernements, plusieurs leaders mutants sont discriminés comme les derniers siècles et en rappelant surtout les années sombres de l’humanité.

Pendant que certains penseurs progressistes cherchent surtout à améliorer la situation des mutants par la loi légale, quelques autres chefs des mouvements révolutionnaires se réunissent. Erik Lehnsherr, ancienne victime de l’Holocauste, réunit plusieurs individus opposés à l’évolution négative des sociétés. On peut compter de nombreux noms comme Mystique, Victor Creed et ainsi que de nombreux autres qui construisent un noyau assez puissant. D’autres noms arrivent peu après et qui restent surtout une surprise pour les gens qui les connaissent. Ra’s Al Ghul, maitre de la Ligue des Assassins, accepte de faire parti de la Confrérie tant que son organisation reste indépendant. Affilié, mais non réunit, la Confrérie devient ainsi un groupe imposant dès ses débuts. Azazel, un imposant mutant dans l’Histoire, ami de Ra’s et ancien membre de la Ligue Gentlemen’s, vient rejoindre les rangs de la Confrérie. Andrill Elhonna, surtout connu dans le milieu révolutionnaire intellectuel, vient aussi prendre ses repères dans la Confrérie pour donner de nouvelles expertises au groupe.  

Ce renforcement à l’organisation de la Confrérie devient rapidement que le groupe devient un danger mondial, que cela soit sa puissance brute, sa stratégie, son martial ou encore ses secrets. Durant la création officielle du groupe, ceux-ci sont dans la capacité d’installer de nombreuses bases à travers la planète.

La Confrérie : Les débuts (1960-1971)
L’accentuation de la Confrérie se fait dans les premières années. La Confrérie se crée de nombreuses cellules un peu partout sur la planète. Les deux premières principales bases sont surtout placées à New York et à Zurich (Base surtout économique de la Confrérie à cette époque). La Confrérie, dans les premières années de sa construction, accentue surtout son influence à travers la planète par ses nombreuses cellules un peu partout sur le globe. La Confrérie trouve facilement des mutants qui s’occupent du recrutement et surtout à transférer le discours de protection des mutants. L’ordre des cellules est surtout de faire connaître les mutants et leurs droits dans un monde majoritairement hostile à eux.

Les premières actions de la Confrérie se définissent surtout vers 1964 et 1965. On peut compter en Inde, en Chine et en Corée du Sud plusieurs attentats terroristes contre les élites politiques de l’époque. La Confrérie touche quelques fois l’Amérique, mais ceux-ci essaient de rester invisibles sur les radars américains, surtout concentrés par la guerre froide. La Confrérie essaie surtout un coup de maître en Europe vers 1965. Leurs buts étaient de prendre des bases militaires américaines dans les pays en reconstruction. Cependant leur plan est rapidement contré par Charles Xavier et une union des pays européens contre leur menace. Chassés, la Confrérie trouve l’une de ses premières défaites à cette date.

Les mutants se font connaître en 1965 dans plusieurs rapports de l’ONU, à cette date, les nombreux débats commencent à cette époque. Les mutants deviennent un débat dans de plusieurs pays pour devenir un enjeu électoral pour les pays démocratiques ou un enjeu sécuritaire pour d’autres pays plus autoritaires. La Confrérie apparait dans quelques pays en question, mais la menace restera marginale et le groupe terroriste brouillera les cartes jusqu’à leur première confrontation avec la Justice League.

La menace visible (1971-1983)
La Confrérie affrontera une première fois la Justice League en 1971 pour devenir bien plus présent comme une menace potable pour les politiciens. La Confrérie connue, devient un argument du danger des mutants à travers la planète. Plusieurs politiciens se sentent menacer par la Confrérie et la population suit cette même crainte. La propagande devient très nombreuse à cette époque sur le danger des mutants dans la société. Charles Xavier pendant ce temps, créé son Institut pour aider les mutants et se différencier beaucoup de Magnéto. La Confrérie multiplie ses bases sur la planète pendant ce temps. Pour répondre aux différentes enquêtes des gouvernements sur le sujet de la Confrérie, le noyau central organise surtout une fausse propagande.

Ils créent souvent des faux leaders de cellules peu importantes pour mener des fausses victoires aux autorités gouvernementales. Son renforcement se fait souvent dans les cellules diverses et dans de différentes politiques économiques. La Confrérie cherche surtout une construction au long terme vu les nouveautés qui s’affichent avec le temps. Avec l’HYDRA qui se lance dans de différents conflits, la Confrérie se veut différente et bien plus imprévisible. L’organisation fait quelques opérations, mais ne restera jamais dans la mire des groupes sécuritaires surtout par le jeu du bluff et de la faiblesse contrôlée.

Faisant tomber des petites cellules, ils cherchent souvent à créer un sentiment de défaite abyssal et de chute incroyable de leurs moyens. Le but de la Confrérie était surtout de préparer une offensive bien plus complète contre la Justice League en cherchant une force brutale conséquente au problème. Le Fléau devient rapidement une réponse à cette menace et les années qui s’ensuivent, laissent une grande place au conflit avec le groupe de la Justice League.  

Les ennemis : La Justice League (1983-1998)

Le conflit avec la Justice League devient plus important vers 1983. La Confrérie avait vraiment le but de changer la planète en visant l’ONU. Les confrontations deviennent multiples pendant de nombreuses années, la Ligue des Assassins a même de la difficulté à affronter le groupe avec l’expertise de Wonder Woman, l’arrivés de Bruce Wayne et de T’Challa et ainsi que des stratégies considérables. La Confrérie se retrouve avec de multiples défaites à cette époque. Ce combat devient l’un des principaux et la Confrérie commence à consolider Magnéto comme leader du groupe dans le monde médiatique. Les conflits deviennent difficiles, mais les deux groupes rivaux commencent à se respecter mutuellement. La Confrérie a beaucoup de haines envers la Justice League à cause de l’infiltration d’Ororo Munroe pour faire tomber de nombreuses bases en Afrique, en Océanie et même en Europe. La Confrérie réveille en 1993 Exodus pour faire affronter le groupe, mais les tensions baissent surtout peu après. Quand Vandal Savage trouve un moyen de contrôler les membres de la Justice League.

Essayant de prendre le contrôle de l’ONU avec la fameuse équipe, c’est la Confrérie avec Charles Xavier et Lex Luthor qui réussissent à repousser cette attaque et de libérer les membres de la Justice League sans en tuer un. Les tensions baissent à cette époque entre les deux équipes, à cause de la reconstruction dirigée de la Confrérie. Avec le temps de conflit, le groupe a perdu beaucoup de ses moyens et de sa modernité. De plus, la fin du bloc soviétique laisse un nouveau chemin à prendre pour le groupe. La Confrérie essaie aussi de consolider une nouvelle génération pour les prochaines années.

Un coup d’éclat est en 1998, la Confrérie crucifie 94 politiciens américains (dont 12 sont morts) proche de l’Arme X un peu partout sur le territoire américain. Ce coup est très médiatisé et les pamphlets ont beaucoup augmenté en Amérique du Nord à cette époque. Le Gouvernement Américain craint ensuite beaucoup la Confrérie, trouvant que les interventions de la Justice League ne vont pas assez loin pour arrêter le groupe terroriste.  

Le Discours retravaillé et une violence concentrée (1998-2005)
La Confrérie se retrouve avec un grand problème à la création des X-Men. Le discours traditionnel de dominant/dominé attire beaucoup moins que les dernières décennies. Les X-Men évoquent aussi une réalité pour la Confrérie : Il est possible de faire des changements sans inclure des discours révolutionnaires. En plus, les X-Men deviennent rapidement une alternative aux mutants en difficulté. La Confrérie retravaille beaucoup son discours pour être beaucoup plus varié et dépendre surtout sur les territoires. La violence est donc changeante selon les gouvernements et les régions visés. La Confrérie baisse beaucoup en puissances par la domination surtout des X-Men dans les pays occidentaux, mais aussi par son appui pour les différents groupes. Les deux groupes deviennent rapidement des ennemis. La Confrérie perçoit surtout les X-Men comme une continuité de la Justice League.

La Confrérie comme les X-Men combat souvent le Club des Damnés et les Maraudeurs, mais ceux-ci prennent plus d’importances dans le combat contre l’HYDRA. La Confrérie a surtout des perceptions différentes au cours de la fin de la Justice League et l’arrivée des X-Men. Les actions de la Confrérie deviennent bien plus discrètes, mais les craintes des gouvernements occidentaux restent par les actions du passé. Certains intellectuels avancent que la Confrérie risque de perdre son influence jusqu’à son déclin pour un nouveau groupe. C’est surtout à cette époque, que Wanda Maximoff apparait une première fois dans les médias et elle devient pour les intellectuels, l’une des figures des plus importantes du terrorisme mutant.

Le Malaise des X-Men : Entre hostilité et alliance (2005-2011)
La Confrérie tombe à l’oubli à cette époque. Ils participent soit à la coopération avec les X-Men pour terminer les groupes comme le Club des Damnés, les Maraudeurs ou encore l’Arme X. La Confrérie commence aussi des relations avec les X-Men, qui deviennent vraiment leur ennemi principal. Cherchant surtout la voix légale, les X-Men aident beaucoup les autres équipes gouvernementales. Le groupe reprend surtout les modérateurs des mutants et leurs formations font que le groupe de Magnéto perd beaucoup de son influence. La Confrérie cherche surtout une nouvelle génération et propulse rapidement Wanda Maximoff proche de la direction à place de son père.

Talia Al Ghul prends aussi de l’importance dans la Confrérie et dans la Ligue des Assassins. Le départ des deux Elhonnas de l’Institut Xavier vers la Confrérie, fait un petit renouvellement dans la réorganisation actuelle. Le Gouvernement Américain perd son intérêt envers la Confrérie après le 11 Septembre 2001 pour être beaucoup plus concentrer contre les groupes islamistes et sur sa guerre en Irak et en Afghanistan. Ce conflit est bien plus simple pour le gouvernement américain, mais le SHIELD est toujours préoccupé par la Confrérie. Ceux-ci rentrent en contact avec Pietro Maximoff pour commencer quelques plans enfin de se débarrasser de Magnéto. La Confrérie ne réagit pas beaucoup à la création des Vengeurs, mais leurs interactions avec le nouveau groupe changent énormément en 2011.  

La Mort de Magnéto et la disparition en Amérique du Nord (2011)
Durant une réunion du noyau principal à New York, les Vengeurs passent à l’attaque. Pietro réussit à tirer une balle dans la nuque de son père durant la réunion, pendant que le reste des Vengeurs attaque la base américaine qui était située dans les égouts. Le combat a été extrêmement violent, avec des blessures importantes pour plusieurs membres de l’équipe américaine, mais le combat est terminé par une victoire des Vengeurs. Dans les ruines, on ne retrouve pas le corps de Magnéto, mais le casque est toujours présent devenant un trophée pour les Vengeurs. La base de la Confrérie est complètement détruite et quelques membres sont arrêtés pour être envoyer à Ryker Island. La plupart des Confréristes s’est enfui de l’attaque et les principaux membres de la Confrérie sont toujours en liberté.

Les Confréristes réussissent à fuir vers leur base en Somalie, qui était en construction par les initiatives des nouveaux projets des fondateurs vers 2008. Cherchant surtout des informations sur une mystérieuse île, la principale base africaine s’était construite en Somalie. À la mort de Magnéto, Wanda est mise en arrêt dans l’immédiat par les Confréristes, pendant que Ra’s Al Ghul, Andrill Elhonna et Mystique prennent le relais du leadership. Cependant à la grande surprise de la Confrérie, Erik revient quelques jours après l’attaque avec un air de jeunesse. Magnéto avait quitté en trombe (Grâce au portail créé par ses pouvoirs) la base de la Confrérie durant l’attentat pour être soigner par un mutant soigneur en Europe. Le noyau blanchit rapidement Wanda dans ce dossier.

À son retour dans la Confrérie, il commence juste un plan pour bluffer une défaite totale du groupe et pour illustrer une décadence du groupe. Erik doit donc rester mort pour tout le monde, pour commencer à mettre Wanda Maximoff comme chef du groupe. Durant les six premiers mois, la Confrérie envoie des fausses informations sur un pseudo guerre entre le noyau, pour ensuite parler de la victoire de Wanda. Mais en réalité, le noyau central est toujours reste extrêmement stable. Cette méthode était surtout de laisser les Vengeurs pour se concentrer sur un autre ennemi pendant que la Confrérie régit les projets plus secrets de l’organisation.  

Genosha et le transfert central en Afrique (2011-2013)

La Confrérie est vue comme décédée en Amérique du Nord, laissant une grande place aux X-Men et à la création de divers groupes cherchant à remplacer la Confrérie comme la Nouvelle-Confrérie, Le Front Libération des Mutants, les White Blood, le Gene Nation et ainsi que de nombreux autres groupes. Ceux-ci cherchent surtout à remplacer la Confrérie en Amérique. Le principal but de cette manœuvre restera surtout de concentrer leurs principaux moyens vers la Somalie. En moins d’une année, la Confrérie prend le contrôle de la Somalie. La Confrérie stabilise rapidement le pays et chasse rapidement les criminels comme les pirates ou les marchands d’armes. Ceux-ci placent rapidement une administration à leurs services pour devenir un territoire confrériste.

La Confrérie négocie rapidement une alliance avec le Wakanda pour éviter un conflit avec le territoire voisin. Trouvant une certaine stabilité et dans une bizarrerie  assez étrange, la Confrérie accepte de devenir les protecteurs du territoire africain avec le Wakanda. Le groupe devient ainsi une main forte pour la protection sur le continent. À cette époque, Erik vise aussi des plans pour conquérir le Genosha, un pays isolé et raciste envers les mutants. La Confrérie perd un certain avantage dans les pays occidentaux, mais ils sont restés une puissance considérable, mais encore inconnus dans les données du SHIELD et des X-Men.

La Confrérie prépare aussi un projet majeur, ayant identifié l’une des bases principales de l’Arme X en Alaska. Cette opération est secrète, même pour leurs alliés, surtout parce que selon les espions du groupe, ils avaient de nombreuses expériences sur plusieurs mutants depuis une décennie ou plus.  

Le Renouvellement Américain et l’Apogée des Légionnaires (2013-)
Continuant leurs missions en Afrique, la Confrérie se renouvelle surtout autour de deux projets en Amérique du Nord. Le premier se résume par un renouvellement de la Confrérie américaine, on commence à donner plus de responsabilités aux membres comme Yitzhak Anavim, Abigail Walker, Dinah Leandro et ainsi que plusieurs autres. Le noyau laisse ainsi la Confrérie Américaine se renouveler, tout en restant assez discret dans leurs actions. Le recrutement se veut toujours très élitiste et discrète. La Confrérie Américaine essaie aussi d’englober les autres organisations opportunistes qui voulaient remplacer l’organisation. La Confrérie Américaine noue aussi des forts liens avec les Morlocks.

Le deuxième projet se concrétise surtout par la destruction de l’une des Bases de l’Arme X en Alaska. La Confrérie vise une base principale de l’Arme X amputant sévèrement le groupe en question. Plusieurs expériences réussissent à fuir durant cette attaque, ce groupe de mutants ou de mutés testés par les cruautés de l’Arme X prennent rapidement le nom des Légionnaires pour aller chasser leurs anciens créateurs. Très cruels envers les chefs de l’Arme X, ils déstabilisent beaucoup l’organisation en question. Quand Weapon X pense les piéger, la Confrérie réussit à recruter cette équipe entière, très puissante et servant surtout comme forces brutes. Les Légionnaires prennent confiances au Noyau de la Confrérie et s’installent avec le reste de l’organisation en Somalie. Devant cet échec monumental de l’Arme X, celle-ci revient surtout sur les sujets des cyborgs comme RIP ou Serena Aeron.

La Confrérie reste, pour ceux qui connaissent les groupes, l’une des plus grandes puissances de la planète. L’organisation a de nombreux membres puissants comme Exodus, comme Wanda Maximoff, comme le Fléau et ainsi que plusieurs autres, mais les sous-groupes comme les Légionnaires, comme la Ligue des Assassins ou encore comme la Confrérie Américaine prennent aussi une grande importance. Le groupe est répandu un peu partout en ayant plusieurs milliers membres dans de nombreuses cellules, mais il n’existe qu’une cinquantaine de membres dans le Noyau principal. La Confrérie reste un groupe actif dans la défense des mutants dans de nombreuses régions de la planète.

_________________
avatar
Erik M. Lehnsherr

Messages : 72
Date d'inscription : 20/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum