Le hasard fait (parfois) bien les choses [PV Cassie + Connor]

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Re: Le hasard fait (parfois) bien les choses [PV Cassie + Connor]

Message  Cassandra E. Sandsmark le Sam 23 Jan 2016 - 1:15

Il fallait en parler du pouvoir de l’amour. Ce pouvoir si fort et considérable pouvant toucher les cœurs de chaque individu sur la planète. C’était grâce au pouvoir de l’amour que Cassie avait fait ravaler les dents de Carol la première fois durant la téléréalité. C’était grâce au pouvoir de l’amour que la Young Force commençait à se construire. C’était grâce au pouvoir de l’amour que Cassie avait fait le plus merveilleux German suplex au cruel scientifique. Tout était à cause du pouvoir de l’amour. Ce duo si improbable, un avec des pouvoirs aléatoires pouvant tout faire hormis des crevettes aux chocolats avec l’amazone junior, qui prenait toujours un malin plaisir de casser des gueules un peu partout, parfois sans aucune raison. Tant de pouvoirs de l’amour dans un seul duo, imaginez quand ils allaient être une équipe complète, imaginez le potentiel explosif quand tout un groupe allait se réunir pour casser des gueules de manière incroyable que ce duo!

Imaginez le potentiel omégatriste de la Young Force. Tous ennemis étaient maintenant foutus aujourd’hui. Cassie n’était même pas obliger de souffrir la scientifique encore plus pour se faire écouter. C’était de cette manière que la classe incarnée pouvait se construire dans le temps moderne. Grâce à la coopération entre deux membres précieux de cette équipe, tout pouvait aujourd’hui devenir encore plus considérable avec la Young Force. Il était le temps de libérer le mec plutôt mignon dans la machine sexuelle, la première libération officielle de la Young Force.

Ce moment pouvait être aujourd’hui écrit dans l’histoire de l’équipe. Comme quand Michael Jordan avait été libéré de la réalité pour combattre les monstres dans Space Jam. Tout pouvait devenir trop génial à ce moment. Cassie allait se souvenir de cette date très longtemps. Voyageant ses yeux devant les différents murs, elle laissait Darryl faire le travail ennuyant de la paperasse en se demandant comment l’organisation scientifique avait pu creuser aussi loin sans être toucher par les inondations. C’était quand même New York et pas un coin central comme Denver où la porte des étoiles secondaire trainait avec le général Jack O’Neill. (La première porte des étoiles était dans le satellite de la Justice League, lisez le contexte, les enfoirés!)

Alors que la classe touchait les deux membres de la Young Force, Cassie regarda enfin la sortie du prisonnier. Concentrant son regard vers le Projet Kr, elle n’avait pas vraiment eu le temps de voir la réaction de son ami. L’ado sexy se précipita en premier sur Darryl pour le tenir par la gorge pendant que Cassie se déplaçait légèrement pour se mettre en position de combat. Cependant elle n’avait pas vraiment eu le temps de faire une technique folle comme dans Fury Kung Fu qu’elle se faisait aussi prendre par la gorge. Surprise, elle n’avait pas eu le temps de se mettre en défensive pour contre-attaquer. Elle essayait dans les premiers instants de se libérer de cette emprise avec ses deux mains sur la main de Connor dans le but de détacher les doigts de cette grosse brute de son cou.

Elle était cependant surprise de voir la pression de la force du clone de Superman. Connor serrait la gorge de Cassie à sa première tentative de liberté et elle l’avait bien sentie pour lâcher quelques secondes la main du projet Kr. C’était quand même pathétique sur le moment et finalement, c’était Darryl qui faisait sortir Cassie de cette emprise, son corps tomba solidement au sol toussant et reprenant délicatement son souffle pour la mettre hors-combat quelques instants.

C’était maintenant au tour de Darryl de sauver la mise de Cassie, un peu étourdi et rouge par l’étranglement de l’arme de Cadmus. Alors qu’elle reprenait son souffle, la nouvelle incarnation de Darryl commençait à faire l’un des discours les plus incroyables de tous les temps. Chacune des paroles de Darryl ne pouvait qu’inspirer le peuple, et ainsi que tous discours liés à la démocratie, au sacrifice et ainsi qu’à la liberté. Tout était si beau, malgré que cela vienne d’un gros pokémon qui mangeait presque tout sur place.

Darryl, malgré le lapsus dans le nom de la Young Force, venait d’exposer la principale idée pourquoi la Young Force restait aussi classe et grande. Tout devenait ainsi plus clair dans l’esprit de la jeune blonde, mais Cassie ne pouvait pas rester aussi éloigné de cette sagesse, elle devrait vraiment intervenir pour en mettre bien plus. Elle devrait intervenir pour appuyer le discours de Darryl.

« Le motha fucking pouvoir de l’Amour!! »

Elle avait hurlé cette phrase pour accompagner le discours moral de Darryl, tout en lui mettant un puissant coup dans les burnes. Le projet se précipita naturellement pour se tenir les bijoux, mais Cassie n’avait pas terminé, elle venait de donner deux solides coup de genoux, un vers les paumons et l’autre directement sur le front. Connor s’écrasa lourdement au sol, pendant que Cassie sauta sur sa pauvre victime (Pas de pensée perverse, s’il vous plait) pour donner des puissants coups de genoux sur le mec étrangleur.

« Tu entends? Le pouvoir de l’Amour! DE LA FUCKING AMOUR! »

Connor semblait vouloir créer une offensive en essayant de prendre un bras de Cassie dans l’idée de la bloquer. Cependant elle venait de contrer en prenant son bras avec une grande vitesse pour faire une roulade digne du Jiu jitsu classique afin de lui bloquer et de tordre violemment son bras. Voila. Tu venais de naitre et il venait d’affronter la terrible réalité : Un gros monstre qui envoie des rayons, le pouvoir de l’amour et une brutasse sans pitié qui faisait tout pour affaiblir le plus possible Connor.

_________________
avatar
Cassandra E. Sandsmark

Messages : 476
Date d'inscription : 03/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le hasard fait (parfois) bien les choses [PV Cassie + Connor]

Message  Connor Kent le Jeu 3 Mar 2016 - 20:48


ÉVEIL


« Je n'étais pas prêt, comme dira par la suite un autre futur membre de la Young Force durant son recrutement. Alors, quel était le dénominateur commun à ces deux grandes souffrances traumatologiques dans la vie de Superboy et de Peter ? Il n'y avait pas d'épreuves pour devenir membre de la YF. Tout du moins pas en apparence. Être membre de la YF était une épreuve en soi. Ethan pourrait vous le dire également : je n'étais pas prêt. Oui, on parle bien entendu ici de Darryl et de la monstrueuse confusion surprise qu'il venait de provoquer dans la tête de Superboy. Darryl qui avait troublé Ethan en faisant exploser la cuisine et Darryl encore qui trollera complètement Parker en l'écrasant sous un vaisseau invisible et en lui parlant de transpiration. Une espèce de créature étrange, sorte de génomorphe inédit, que Superboy aurait bien volontiers qualifié de pokémon s'il avait eu connaissance de cette culture. Non, il n'était pas prêt. Ni à le voir devenir un mix entre un vélociraptor obèse et un broyeur à ordures, ni à se prendre un impact d'énergie de classe 40 en pleine poitrine. Je n'étais pas prêt. Découvrir l'existence du monde extérieur, d'accord, mais ça ?

L'impact compresse violemment Superboy, lui coupe le souffle et le sonne complètement l'espace d'une seconde, lâchant Cassandra tandis qu'il vole au travers de la pièce. A côté de ça, traverser deux mètres de mur organique paraît aussi facile que de couper du beurre. Il perd pied pendant quelques secondes, tente de retrouver sa respiration dans un éphémère élan de panique mais qui est rapidement remplacé par de la colère. Il s'extirpe des décombres mais se redresse un peu trop vite, chancelle sous le vertige, sacrément sonné. Il jette un regard frustré sur les deux agresseurs de la vie et de l'espoir de Cadmus. Le broyeur à ordures écailleux lui hurle dessus des délires avec une conviction qu'il ne comprend pas. Il n'a jamais entendu parler de la Young Force, mais tout ce qu'il retient et qui perce son esprit, c'est le nom de Superman. Il le répète plusieurs fois, mais est-ce qu'ils lui mentent ? Lex Luthor lui avait promis qu'il serait le nouveau symbole, le nouvel espoir. Superboy est le nouvel espoir de la vie de Cadmus. Mais la blonde brise tout son élan quand elle lui fait un triplé qui le brise totalement. Un coup de genoux dans les burnes, un coup de genoux dans la poitrine, un coup de genou sur la gueule. Complètement désorienté, il s'effondre lourdement sur le sol en essayant de comprendre ce qu'il se passe. Il a beaucoup trop sous estimé la force des deux adversaires, il ne s'attendait vraiment pas à ça. Par terre, elle continuait de lui massacrer la gueule avec des coups de genoux. La douleur lui déchire les chairs à chaque fois et il lutte pour rester conscient. Il sent un liquide chaud et métallique qui coule de son nez, une côte ou deux se briser dans sa poitrine. Il essaie de s'échapper, mais il n'arrive même pas à réfléchir correctement, et la brutasse continue de le défoncer de plus en plus malgré qu'il finit par essayer de se protéger au lieu de la démolir.

Il commence à paniquer, à éprouver pour la première fois peut-être une peur irrationnelle, celle de mourir. La blonde semble complètement psychotique, est-ce qu'elle va le tuer ? Il ne bouge presque plus quand elle lui tord le bras pendant qu'elle l'écrase contre le sol. Il émet un vague gémissement entre le cri et la protestation. Il est complètement perdu et il n'arrive même pas à essayer de s'enfuir. Est-ce que c'est ça être Superman ? Est-ce que c'était son premier échec ? Les scientifiques de Cadmus ne devaient surtout pas le savoir, il ne voulait pas être un échec, il voulait juste devenir un espoir et sortir d'ici, voir le vrai ciel, le vrai soleil. Est-ce qu'il allait finir comme les génomorphes ratés dans la machine qui en faisait de la purée ? Il était dans l'incompréhension et la douleur la plus totale, et la blonde hurlait des trucs sur l'amour. Elle semblait totalement folle. Il ne résistait même plus, il essayait simplement de respirer sans se noyer dans le sang de son nez quand il entendit un son qu'il reconnut facilement. C'était le grondement du loup qui occupait la salle à côté. Le loup qu'il avait caressé une fois, une unique fois, pour éviter qu'on ne le voit. Un jour les scientifiques de Cadmus avaient perçu une amitié étrange entre un G-gnome et Superboy. Il ne l'avait jamais revu, parce que c'était mauvais pour lui qu'ils disaient. Alors les seules fois où il pouvait voir le loup blanc muté, c'était pendant les entraînements, où ils s'affrontaient. Mais silencieusement, c'était devenu ce qu'il considérait instinctivement comme son frère. Après tout, ils étaient tous les deux des génomorphes.

Le loup d'un mètre quatre vingt se jeta comme un enragé sur Cassandra. Pour lui démolir la gueule, pour la faire lâcher Superboy, parce qu'il sentait l'odeur du sang et qu'il avait vu son frère presque mort par terre. Mais Connor avait peur d'une seule chose, une seule terrible chose qui lui donna assez de force pour essayer de tourner la tête vers le gros monstre broyeur d'ordures avec dans le regard une sincérité déconcertante pour la masse d'agressivité qu'il avait été juste quelques instants plus tôt.

_ Non. Ne le tuez pas... » »

_________________
avatar
Connor Kent

Messages : 203
Date d'inscription : 03/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le hasard fait (parfois) bien les choses [PV Cassie + Connor]

Message  Darryl Maywin le Dim 2 Oct 2016 - 10:42


Dino mâte, Diplomate


« Un sentiment de fierté s’empara de Darryl. Sa coéquipière, entrainée directement par Wonder Woman elle-même, se battait à ses côtés, et avait été galvanisée par son discours. Elle l’avait écouté, elle l’avait apprécié, et elle en avait tiré de la motivation. Elle avait prêté l’oreille à son appelle à la paix, à l’amour et à la diplomatie…

Le sentiment de fierté retomba dans l’estomac de Darryl alors qu’il se mit à blêmir. Enfin, il aurait blêmit si il n’avait pas été un lézard bipède violet. Mais qu’est-ce-qu’elle faisait ? Mais… pourquoi !? Cette fille était une malade, elle criait l’amour et la paix en frappant un homme, on aurait dit une Social Justice Warrior de Tumblr à qui on aurait donné des capacités IRL… Et puis il était horrifiée par ce qu’elle avait fait aux testicules du Projet Kr. Premièrement, parce qu’il était un homme, et il y avait une loi secrète entre les hommes, et une empathie directe, quand il s’agissait de brisage de testicules. Mais aussi parce que c’était une erreur terrible ! Ce jeune homme avait les testicules de Superman bon dieu de foutre ! Quelle perte pour l’humanité ! Et pour Darryl ! C’était comme… brûler la Joconde, ou voler les Joyaux de la Couronne d’Angleterre ! Il ne pouvait pas voir ça. Et d’ailleurs, il vit autre chose qui l’obligea à lâcher des yeux la violence de sa partenaire.

Dans le coin de son œil, il vit la scientifique apeurée se ruer vers un mur et y appuyer sur un bouton avant de hurler quelque chose. Il n’avait pas bien entendu ce qu’elle avait dit, mais il ne fallait pas être un génie : elle appelait à l’aide. Des renforts allaient arriver. C’était pas le moment, si ils n’arrivaient pas à calmer le Projet Kr (enfin, si il survivait à Cassie) et qu’ils se ramassaient en plus certains de ces énormes monstres qu’ils avaient vu plus haut, ils auraient du mal à s’en sortir. Ne pas assommer la scientifique avait été une erreur. Une erreur de débutant pour lui comme pour Cassie. Une erreur qu’il fallait rectifier.

Les pouvoirs de Gluttonbeam à plein régime étaient du type char d’assaut, pas le genre qu’on utilise sur des humains si on ne veut pas se retrouver à nettoyer les murs plein d’organes. Du moins, en théorie, il ne les avait jamais utilisé à plein régime sur des humains, mais il avait déjà vu ce qu’ils pouvaient faire à du métal, du béton ou encore un clone de Superman. Par contre, quand il était à San Francisco, Darryl n’était pas un héros de grand niveau, il n’avait pas affronté beaucoup de superhumains résistants, ce qui fait qu’il avait très vite appris à moduler le pouvoir de Gluttonbeam pour se débarrasser des malfrats sans pouvoir. Il récolta un peu d’énergie accumulée par la digestion du caisson dans lequel hibernait le Projet Kr, juste un peu, et gonfla ses joues comme une grenouille. Mais plutôt que d’ouvrir sa bouche en grand comme pour tirer sur ce dernier, il ne fit que l’entrouvrir comme pour cracher un rond de fumée. Ce qui sortit de sa bouche n’était pas un projectile d’énergie concentré comme précédemment, mais une petite onde de choc d’énergie rouge. L’onde parcourue l’espace qui le séparait de la scientifique en moins d’une seconde et la frappa de plein fouet, la poussant sur une petite distance avant qu’elle ne tombe au sol, évanouie. C’était déjà un problème de semi-réglé. Elle avait tout le même eût le temps de faire appel à des renforts, et si ils avaient des clones de Superman, qu’avaient-ils d’autre ?

Il se retourna vers le combat, et eut à peine le temps de voir un loup blanc surgir du trou laissé par Connor dans le mur et se ruer sur Cassie. Son premier réflexe aurait été de cracher une grosse boule d’énergie sur la bête sans réfléchir, mais il vit le regard du Projet Kr. Il n’entendit pas ce qu’il dit, tout se passait trop vite, trop intensément, il y avait le bruit du combat entre le loup et Cassie. Mais il comprit instinctivement ce que ce regard voulait dire. Leur adversaire était entrain de supplier. Il était inquiet. Il était… attaché à cet animal. Il n’en fallait pas plus à Darryl, il sut qu’il n’avait pas eût totalement tort. Le discours de la scientifique, le comportement de leur agresseur, tout indiquait qu’il n’était pas juste un bête clone avec le cerveau lavé. Il n’était pas une machine. Et si Cassie tuait ce loup, c’en était fini de leurs chances de calmer le combat… et Cassie pouvait tuer ce loup en quelques secondes.

Il chargea une autre boule d’énergie dans son estomac, plus faible, et se mit à courir vers Cassie et le loup. Arrivé à mi-chemin, il cracha la boule d’énergie sur le loup, qui fut propulsé loin de Cassie, contre le mur à côté du Superclone. Il espérait avoir bien calculé la portion d’énergie qu’il avait lancé sur la bête, d’abord parce qu’il ne voulait pas lui faire mal, et ensuite parce qu’il n’avait pas une source illimitée d’énergie, et l’endroit n’avait pas beaucoup de matière inorganique à absorber. Néanmoins, ce serait un souci pour plus tard, car juste après que le loup ait été expulsé loin de la redoutable Cassandra, il arriva à la hauteur de cette dernière et, tournoyant sur une patte, la repoussa vers l’arrière d’un coup de sa queue reptilienne (et non, ce n’était pas pervers). Il savait que Cassie ne souffrirait pas de ce genre d’impact, ce n’était pas très fort, juste assez pour lui barrer la route le temps qu’elle se calme. Plus il l’avait observée, et plus il se rendait compte que Cassie était une vraie furie, et si elle avait reçu une éducation poussée aux techniques de combat et à la stratégie guerrière par son illustre professeure, elle devait avoir des carences en matière de diplomatie et de pacifisme. Il faut dire que Wonder Woman était connu pour sa fougue guerrière et son caractère parfois expéditif et belliqueux, il n’était donc pas si étonnant qu’une fille au caractère aussi entier et impulsif que Cassie soit telle qu’elle était.

Se tenant de toute la masse de son corps de dinosaure entre Cassie et le Superclone, il éleva sa voix caverneuse.

« ÇA SUFFIT ! Cassie, arrête, regarde-le, il n’essaye même plus de se battre. Pour l’instant… tentons une autre approche, s’il te plait. Ou on pourrait être blessés tout les trois, et quand le reste du labo débarquera, on va faire quoi ? Se faire capturer et cloner ? »

Il espérait ne pas avoir sonné comme trop sermonneur, ou comme trop arrogant. Il n’avait pas vraiment l’impression d’être légitime pour agir comme un leader envers Cassie, qui avait beaucoup plus d’expérience. Mais il avait des convictions, et il serait prêt à se battre pour s’y tenir. Même avec elle.

« Et toi, dit il en se tournant vers le Superclone, retiens ce loup si tu tiens à lui. Je l’ai empêché de se faire briser le cou, je ne le ferais pas une deuxième fois. »

Sa voix sonnait sèchement. À l’intérieur, il était rempli de doute, il ne savait pas du tout ce qu’il faisait, ni où tout ça allait les conduire, mais il était sûr que se battre ici et maintenant contre cette personne n’était pas la bonne chose à faire.

« Écoutes moi… quel que soit ton nom, nous ne sommes pas venus ici pour t’attaquer, ni pour détruire cet endroit, ni pour aucune des raisons dont on a été accusé. Tu as des questions ? On a pas le temps. Tu ne nous crois pas ? On a pas le temps ! Ce qui est sûr, c’est que les renforts vont arriver d’ici quelques instants, et ni moi ni Cassie ne voulons rester ici pour toujours. Est-ce-que tu as envie de rester ici pour toujours ? Dans quelques minutes, je vais reprendre ma forme humaine, alors si tu comptes rester ici, tu nous laisses nous enfuir, ou alors moi et Cassie on vous enfonce la tête dans le sol, à toi et à ton loup, avant de se tirer. Et tu te réveilleras ici, coincé pour toujours dans un nouveau caisson tout neuf. »

Son visage n’était certes pas humains, mais sa voix, énorme et résonnante, était claire et sincère. Déterminée certes, sévère sûrement, mais sincère et honnête.

« Maintenant, y’a une troisième option. Tu connais cet endroit mieux que personne. Viens avec nous ! Aide-nous à sortir ! Je vois pas ce qui te retiens ici… si tu es d’accord, on pourra t’aider dehors. Ils te retrouveront pas. Et Cassie ne te frappera plus. Hein Cassie ?! »

Il se tourna vers elle brièvement, avant de revenir vers le Projet Kr et ses vêtements déchirés qui laissaient entrapercevoir les… non, pas maintenant ! Ramenant son regard d’énorme reptile dans les yeux du clone, il lui tendit la main. Enfin… c’était ridicule, parce que ses bras était tout petits, comme ceux d’un T-rex, et il n’arrivait même pas à tendre la main suffisamment loin. Il soupira.

« Cassie, tu veux bien lui serrer la main à ma place, mes bras son trop petits »

Laissa-t’il sortir de sa bouche avec dépit, avant d’ajouter :

« Nous ne sommes pas tes ennemis. Alors, tu viens, ou pas ? » »

_________________


* Troll Patrol *
Le grand playboy des fonds marins
avatar
Darryl Maywin

Messages : 509
Date d'inscription : 27/10/2014
Age : 30
Localisation : Manoir Dimensionnel (Young Force)

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le hasard fait (parfois) bien les choses [PV Cassie + Connor]

Message  Connor Kent le Mer 16 Nov 2016 - 0:14


LE POUVOIR DE L'AMOUR


« Le pouvoir de l'amour était en train de détruire l'entièreté de cet espace fermé qui représentait la réalité de son existence et tout ce qu'il connaissait du monde : deux ou trois étages clos à l'ambiance austère et métallique, parsemés ça et là de murs d'une consistance organique et parcourus par une pulsation sourde et discrète, repère familier qui rythmait une vie bornée à effectuer des tests physiques et à dormir dans le caisson que Cassandra appelait la machine sexuelle. Superboy n'avait jamais vraiment remis en question sa place ici, l'ordre des choses ni même l'existence de ce monde extérieur dont on lui implantait les connaissances. Il avait l'habitude de voir des génomorphes de tous types aller et venir, passer et parfois ne plus jamais revenir. Il savait que l’ascenseur au bout du couloir menait vers un autre monde, vers cet ailleurs virtuel qui semblait à la fois inconsistant et lointain malgré ce qu'on lui en avait montré. Là, au-dehors de cet espace confiné, il n'avait absolument aucune certitude quant à la réalité de ce qu'on lui avait décrit et, malgré tout, c'était un questionnement grandissant qui avait commencé à croître au fond de lui depuis sa prise de conscience. Un élan croissant qui poussait son esprit vers cette porte au fond du couloir, vers l'ouverture jusqu'au monde réel.

Est-ce que tu as envie de rester ici pour toujours ?

Il serait hypocrite de dire que Superboy écoutait Darryl par sa conviction dans le pouvoir de l'amour ou par valeur morale. Il faisait partie de ce monde obscur aux couloirs organiques, les génomorphes étaient comme ses frères ou ses cousins, alors leur venue et la perspective tragique d'un clonage définitif ne le touchait pas et, à vrai dire, ne trouvait aucun écho en lui pour qui le clonage n'avait pas la connotation négative ou fantasmée qu'on trouvait dans la culture de la société de la surface. Il ne connaissait pas l'existence de films populaires avec des clones et tout le bordel des malaises philosophiques autour alors ça lui en touchait une sans faire bouger l'autre (même si c'était encore très douloureux à cause de Cassandra).

Son regard est plein d'une frustration et d'une violence tant physique que psychologique à l'encontre du dinosaure court sur pattes lorsqu'il évoque la possibilité de s'en prendre encore à Wolf, mais il se relève néanmoins, le bras se tenant le flanc, non sans la difficulté inhérente à ce qui était sûrement plusieurs côtes cassées et l'explosion nucléaire qu'il avait reçu dans ses organes de préservation et de transmission de son patrimoine génétique. Haletant, il profite de la diplomatie de Darryl pour reprendre son souffle, Wolf toujours posté devant lui dans une posture agressive et incertaine quant à savoir s'il allait encore se jeter sur les deux intrus pour tenter de les dévorer. On retrouvait la même agressivité farouche chez l'un et l'autre et une espèce de compréhension mutuelle qui les faisait agir sur une même longueur d'onde.

L'espèce de crapaud-dinosaure-tataien tend ses bras trop courts dans une tentative un peu ratée de mimer une poignée de main. Si Superboy passe complètement à côté de cette convention sociale et risque de prendre la pognée de main de Cassandra comme une agression, il n'en reste pas moins troublé, ce qui se lit sans difficulté sur son visage. Est-ce que c'est un test des scientifiques pour bouleverser le confort routinier des protocoles de tests et autres activités répétitives et sans intérêt ? Est-ce qu'ils viennent vraiment de la surface ? Quelque part, la possibilité qu'il soient vraiment une partie de ce monde constamment dépeint mais en permanence inaccessible le bouleverse profondément. Il doit devenir fort pour prendre la place de Superman et devenir le nouveau symbole de la planète Terre, c'est pour ça qu'il a été créé et c'est sa fonction depuis toujours selon le scientifique chauve. C'était nécessaire pour le futur et le monde qu'il progresse au sein des expériences des scientifiques et dans ses entraînements.

Mais, quelque part, il était sur le point de briser tout ce conditionnement et de remettre en question l'intégralité de l'existence de ce monde obscur et souterrain et l'intégralité de l'utilité de tout ceci. A l'aube de sa naissance, il était en face du choix qui soit le laisserait enterré dans les sous sols d'une terre qu'il ne connaissait pas ou qui soit le ferait émerger de ces entrailles où sa raison était aliénée par l'ingérence d'un cortège de scientifiques et de génomorphes télépathes, pour enfin venir au monde et s'exposer au vertige de l'air libre d'un ciel sans plafond ni limites. Il pouvait rester dans l'ombre de sa genèse ou enfin incarner sa propre réalité.

_ Je... Je veux voir la surface. »

Les mots prononcés semblèrent comme briser quelque chose à l'intérieur de lui-même et le mettre enfin en mouvement. Il pointe du doigt le trou dans un mur causé par Gluttonbeam, qui donne sur un autre couloir organique et se perd dans le dédale des sous-sols. Tout ce qu'il sait, c'est par où les scientifiques viennent, mais il ignore tout du reste au-delà des portes qui mènent au monde réel, n'ayant que rarement passé devant et jamais eu le droit d'emprunter ce qui n'était autre qu'un des ascenseurs. Toutefois, une intuition qu'il ne saurait expliquer lui indique la marche à suivre avec certitude. Il ne saurait dire comment, mais il est persuadé de pouvoir rejoindre l'en haut même s'il n'a jamais parcouru ce chemin. C'est une révélation troublante, mais peut-être n'attendait-elle finalement que ce moment pour se dévoiler.

_ L'en-haut est par là. »

Avant de s'engouffrer dans la plaie béante du mur, aussitôt suivi par Wolf qui toutefois ne quitte pas des yeux l'amazone psychotique. »

_________________
avatar
Connor Kent

Messages : 203
Date d'inscription : 03/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le hasard fait (parfois) bien les choses [PV Cassie + Connor]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum