Impasse mexicaine (PV Laura Kinney)

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Impasse mexicaine (PV Laura Kinney)

Message  Invité le Dim 2 Aoû 2015 - 8:48

Si X-23 refusait de voir la réalité en face, cela la regardait. D’un point de vue purement stratégique, chaque vague était mieux équipée et plus efficace que la précédente. L’équipement déployé pour la cyberguerre dépassait et de loin le niveau classique de l’Arme X et si les armes lourdes étaient de vulgaires distractions, elles étaient des distractions en train de faire des dizaines de victimes collatérales. À moins d’être aveugle, X-23 ne pouvait ignorer les cris des civils, tant de peur que de douleur et les nombreux cadavres jonchant la zone indiquaient une chose : la mission était déjà un échec, en un sens. Même si le convoi passait, discrétion zéro. Des pertes civiles suffisantes pour remplir un camion de déménagement. Un échec tactique car l’Ennemi leur était tombé dessus sans être identifié avant qu’il ne soit presque trop tard…

Il n’y a pas d’opération parfaite, c’est vrai. Mais celle-là virait au bordel monstre. Pour ce qu’elle comprenait, les X-Men devaient être une force secrète. Au nombre de caméras braquées sur elles, Singularity en aurait pour plusieurs heures à effacer toutes les traces électroniques. Quant à effacer les mémoires, ce n’était pas son boulot. Si les gens de l’Institut voulaient s’en charger, ça les regardait. Et si elle était blessée, elle continuerait à se battre. Elle avait beau être devenue plus humaine, elle ne se sentait pas insultée par le fait que sa partenaire la sous-estime grandement. Elle s’était rendu compte que c’était un atout majeur. Les X-Men la surveilleraient moins. Oui ils étaient sa famille mais sans la confiance, une famille n’est rien. Et cette confiance n’était pas encore tout à fait là. Pour le moment c’était sans importance cependant. La mission était encore en cours.

Le VTOL neutralisé, elle se rendit compte que quelque chose clochait. Quelqu’un ou quelqu’un chose était en train de tenter de pirater son système. Le problème quand on a une IA dans la tête, c’est que la partie humaine devient intimement liée à la machine. Si l’attaque informatique réussissait, c’est une bonne partie des fonctions de l’humaine qui s’effondreraient aussi. Ils étaient vraiment en train d’essayer de la déborder sur tous les fronts. Il fallait trianguler la position de l’attaque et aller couper le problème à la source avant qu’il ne soit trop tard. Ceci fit qu’elle partit directement à l’opposé de X-23, traquant la source du signal contre lequel elle luttait avec une détermination à faire plier de l’adamantium. Un piège? Assurément. Diviser pour régner. X-23 isolée de son côté, Singularity de l’autre… C’était l’idéal. Utiliser contre elles leur nature plus solitaire.

La logique dictait à Singularity que ce n’était pas une bonne idée mais l’humaine elle n’avait pas envie de finir légume pendant un temps en décidant d’aller prêter main forte à une alliée qui semblait dire, grosso modo, je n’ai pas besoin de toi. Ce n’était pas tant qu’elle voulait prouver un point. Simplement, si elle pouvait reprendre le contrôle technologique du champ de bataille, elle serait davantage utile. C’était pour cela qu’on l’avait créé, du moins en partie : pouvoir fournir à partir d’une personne tout l’aspect tactique et stratégique d’une opération militaire classique. Elle arriva devant un bâtiment non loin et l’absence de gardes lui confirma que c’était un piège. Une question à se poser : de quelle façon allait-elle pouvoir le déclencher de façon à ce que cela nuise plus à ses adversaires qu’à elle… Une excellente question à laquelle elle allait fournir une réponse…

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Impasse mexicaine (PV Laura Kinney)

Message  Laura Kinney le Ven 7 Aoû 2015 - 21:49

    Je n’aime pas beaucoup qu’on utilise des interprétations quand je dois travailler avec une autre personne. Si cette personne s’estime incapable de ranger ses idées de complaisance chez elle, je ne peux pas vraiment l’aider. Je sais très bien que Riley aime surtout être mise en valeur. Ce n’est pas vraiment de sa faute, je ne crois même pas qu’elle est consciente de cela. Dès qu’on touche ou qu’on pense à des mots qui ne sont pas dans son univers, elle commence surtout à remettre la question les autres personnes. Je suis sûr que Riley pourrait être une coéquipière exceptionnelle, si elle n’avait pas besoin d’être complimenter en tout temps sur ses capacités ou sur sa manière de combattre. Je veux bien lui laisser la chance, elle peut s’amuser à croire à l’échec, mais dans quand on connait vraiment le Monde, je ne vois pas d’échec. Riley est fataliste et alarmiste, c’est un problème aussi important. Les morts sont nombreux et les caméras peuvent briser en règle notre discrétion, mais il faut être réaliste dans ce Monde, personne ne s’intéresse à l’Amérique central ou latine.

    On va peut-être faire quelques publicités, mais on n’a pas de Rogue ou d’autocollants de l’HYDRA collé sur nous. Je trouve dommage que Riley se sous-estime surtout, à place de considérer mes propos ou mon attitude, elle se construit totalement un scénario pour autre chose que la réaction émise. Elle a uniquement besoin d’écouter les autres et parfois les comprendre, cela ne me dérange pas entre deux coups de griffes de lui expliqué vraiment mes propos, mais elle décide à place de me prendre en grippe uniquement par ses interprétations. Le problème de Riley est plus large, non que les X-Men refusent de la dans leur propre famille, mais elle refuse toujours d’accepter les X-Men comme sa propre famille car elle se crée des scénarios de malaise.

    C’est un déni plus personnel, peut-être que je suis passée à cette période durant un temps de croire que je pouvais être la meilleure de la planète parce que j’ai assassiné des incompétents pendant une grande partie de ma vie, mais quand on replonge dans le contexte actuel, on se sous-estime toujours beaucoup trop. Le reste est facile, l’Arme X a peut-être la préparation, mais elle n’a pas l’adaptation.

    Je ne trouve peut-être pas l’officier principal, mais la principale escouade que je viens de battre en pensant au comportement de Riley, réponds à tout. Les hommes inconscients autour de lui font craindre souvent le pire, surtout avec les griffes rentrées dans l’un de ses bras. Il me montre facilement où se trouve le chef de l’opération pour briser les ressources humaines de l’Arme X. Je ne sais pas trop ce que Riley veut faire, mais je lui envoie quand même le message.


    « Le chef de l’opération se retrouve dans un vieux bunker au Nord, je vais le prendre de revers. Tu es rendu où, toi? »


    J’assomme l’officier avec mon genou directement sur son visage en attendant la suite de Riley. Elle s’est peut-être trouvée Warlock qui lui parle avec des 0 et des 1 pour voir comment déstabiliser les satellites de l’Arme X plus rapidement.

_________________

« Cela fait très longtemps que je ne fais plus ça pour moi. »
avatar
Laura Kinney

Messages : 100
Date d'inscription : 26/06/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Impasse mexicaine (PV Laura Kinney)

Message  Invité le Sam 8 Aoû 2015 - 12:28

Bon. On en était au moment où le piège, normalement, devait se déclencher. Ce faisant, elle priverait l’Arme X de son support tactique en cas de succès. Plus de réseau. Plus de communications. Ils s’étaient attendus à ce qu’elle passe par l’entrée : Singularity avait décidé de frapper au cœur du problème en commençant son insertion par le dernier étage. Oui parce qu’avec des habiletés surhumaines, courir et sauter pour se donner un avantage puis escalader à mains nues la façade du bâtiment. Quand on peut détecter les plus petites imperfections d’une surface, ça aide. Au lieu donc de faire une lente progression d’étage à étage, elle se retrouva directement au cœur de l’action et elle se mit à faire ce pourquoi on l’avait créé : éliminer des cibles avec efficacité. Il n’y avait aucune logique à épargner l’ennemi ici.

Eux ne lui feraient pas cette courtoisie. Ne serait-ce que par respect pour les X-Men, elle ne ferait pas exprès de tuer les hommes de l’Arme X. Cependant, si cela s’avérait inévitable, elle le ferait. À commencer par leurs hackers. S’ils voulaient l’attaquer en traitre, elle se ferait un plaisir de répondre à la provocation et de s’en débarrasser de façon permanente. Pendant que X-23 s’affairait à décapiter la tête de l’hydre, elle rapportait un joli bonus aux X-Men. Une fois qu’elle en aurait fini avec son opération de nettoyage, toutes ces banques de données, les accès que l’Arme X avait amenés avec elle serait entre ses mains. Ce ne serait qu’une partie d’un plus grand tout mais il fallait bien commencer quelque part si on veut finir par s’en sortir. Priver l’Arme X de ses systèmes informatiques et ce à l’échelle planétaire était une idée bien séduisante.

Pris par surprise et perdant soudainement la capacité de communiquer entre eux, les occupants du bâtiment, un ancien relais pour la télévision, furent vite mis hors d’état de nuire. S’accaparant le contrôle total de systèmes, elle commença par neutraliser leurs communications à longue portée puis à moyenne portée puis à courte portée. À moins d’envoyer des messagers à pied, plus moyen pour l’Arme X de se parler par radio. Elle pouvait tout entendre par le micro de leurs moyens de communication mais eux ne pouvaient rien transmettre. Depuis son nouveau poste de contrôle, Singluarity était en train de prendre le contrôle de tout le volet électronique et technologique. Juste à temps, d’ailleurs, pour recevoir le message de X-23. Un bunker au nord? Intéressant. Cela ne figurait pas dans le briefing pré mission. Surprenant mais pas dramatique.


« C’est gentil de passer un coup de fil. Ici tout va très bien, je me suis trouvé un nouvel ordinateur avec lequel jouer. On peut faire tout le bruit qu’on veut, ils ne peuvent pas se prévenir les uns les autres. Maintenant que tu as identifié où ils se trouvent, chose qui semble corroborer les plans que j’ai ici, je vais leur pourrir la vie. Plus d’électricité donc plus de climatisation ou de lumières. Sympa non? »

Au moins son alliée n’était pas en danger. C’était une excellente chose. Et d’où elle était, elle pouvait diriger X-23 au millimètre près dans son incursion en territoire ennemi. Un vieux bunker en effet : il avait fallu trouver une source externe pour tout gérer adéquatement tellement l’électronique datait. Une erreur qui coûterait cher à leurs ennemis car s’ils pouvaient contrôler ce qui était hydraulique et mécanique, les portes pouvaient être ouvertes et fermées mais pas verrouillées. Au besoin, si X-23 désirait son aide physique, elle laisserait un programme spécial dans la console qui servirait de relais pour elle. L’essentiel c’était de garder le contrôle du système. Alors présente physiquement ou non, avec les bons outils, on arrive aux mêmes résultats… Non pas qu’elle remette les compétences de X-23 en doute, bien entendu.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Impasse mexicaine (PV Laura Kinney)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum