Sors, sors petit oiseau et jète un froid sur ce monde (Gemini)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sors, sors petit oiseau et jète un froid sur ce monde (Gemini)

Message  Slade Wilson le Dim 23 Nov 2014 - 8:25

ft. Gemini & Deathstroke
Sors sors petit oiseau
En voilà une drôle de journée, quittant ma planque de New-York pour voyager jusqu’à Boston. Pourquoi ? Et bien je vais chercher une jeune femme, une ancienne partenaire qui semble avoir quelques petits ennuis. Non je ne vais pas chercher quelqu’un au sein d’une prison, je me dirige vers un hôpital psychiatrique, la où une personne a décidé de s’enfermer et de se droguer pour enfermer une autre personne vivant en elle. En faite ce matin, alors que j’ai consulté le réseau de contact, celui qui sert de centre nerveux à tous les systèmes de communications permettant aux clients de me contacter, je suis tomber sur un message qui n’a rien avoir avec un contrat. Pas de primes, pas de nom à abattre, juste un petit mot familier. Il faut dire qu’une seule personne pouvait m’écrire de la sorte, montrant encore clairement le coté plus dérangé de son esprit tout en se montrant subtile. Le message adressé me disait simplement « Cher Oncle, Je t’écris dans l’espoir que tu me rends visite, seule ici avec Abby qui est vraiment étouffante, je ne peux plus profiter de l’air frais. J’espère que tu viendras nous voir rapidement, ta venue ne pourrait être que bénéfique à notre guérison. Dès notre sortie nous pourrons profiter de l’hiver et je ne manquerais pas de te remercier en te faisant un bonhomme de neige. Je suis impatiente de te revoir. Love Jess. » Ah lala, Jessica, l’esprit sombre, barge, psychopathe, vivant avec d’autres esprits dont Abby, une femme qui semble avoir eut le courage de trouver comment enfermer son alter égo. Quand j’ai reçu ce petit mot, c’était sans attendre que j’ai cherché les différentes institutions et trouver une patiente sous le nom justement d’Abbyagel Sanders, c’est ainsi que j’ai trouvé l’institution de Boston, connu pour être très efficace avec une sécurité réduite car elle accueille principalement des patients volontaires, par comme Arkham qui enferme les pires criminels.

Profitant du voyage, je prépare déjà quelques équipements pour cette « mission », sachant déjà comment intervenir pour la sortir de la en toute discrétion, l’aider simplement pour avoir à faire à une Jessica une la liberté offerte et non à cette maudite Abby. Du coup je passa quelques jours à Boston, trouvant un des employés de l’hôpital dont la masse pouvait se rapprocher de la mienne, m’informant sur les membres travaillant la bas, les médecins, les tours de garde, et ainsi de suite. Après ces études, la première tâche est de modelé le masque de peau synthétique et de silicone pour ressembler à l’employé visé, choisissant l’œil de verre adéquat pour ensuite du coup aller trouver ma cible, me rendre chez lui la nuit pendant son sommeil pour injecter dans sa jugulaire une toxine mortelle. Bien le temps que ce corps soit découvert, petit glaçon et moi nous serons bien loin de cette ville. Ça y est, je pouvais devenir l’Infirmier Jack Philipson, me rendre à mon nouveau travail pour me rapprocher de Jessica. Sur place le travaille était simple, au début je devais juste trouver quelle était sa chambre, trouver son carnet de soin, et remplacer les antipsychotiques par des placébos, ainsi donner le temps à ce poison de quitter son sang et à Jessica de revenir parmi nous. Ainsi il me fallait attendre 48 heures, durée estimée pour que les psychotropes ne fassent plus assez d’effets, et la les choses sérieuses allaient enfin commencer.

Jour J., l’infirmier Philipson fait son petit tour de garde habituel, vérifiant que chaque chambre soit fermée après avoir glissé le plateau de médicaments dans chaque petite trappe sur les portes, regardant sa montre pour voir arriver l’heure de la relève, ce moment où impatients les employés se rendent aux vestiaires avant que ceux de la nuit aient eut le temps de finir à se préparer. Voilà, c’est l’heure, Adieu Philipson, bonjour Slade Wilson… J’active mon détonateur qui grille d’un coup le système électronique de la bâtisse, le privant d’un coup de lumière ainsi que de sécurités, les sas venant s’ouvrir, les portiques de sécurités se déverrouiller ainsi que les portes des patients. Quelques pas et j’ouvre la porte de la cage de Miss Freeze, presque heureux de revoir cette folle encore prisonnière de sa camisole. Elle serait presque sexy ainsi mais bon, plus de temps à perdre, je m’approche directement d’elle avec un petit sourire en coin. « Bonsoir chérie, Tonton est venue te sortir de la. » Bon jusqu’ici tout était facile, maintenant ce qui se montrera plus complexe sera de sortir de la bâtisse sans qu’on attire trop de monde, et surtout sans que celle ci prenne le temps de trouver tous ceux qui l’ont bousculée pour les massacrer ou en faire des statues de glace. Je m’approche lentement de sa personne, prenant presque mon temps pour venir défaire les entraves qui la retiennent. Il était temps de sortir son petit cul d'ici sans attendre, sans se retourner tout en espérant que ce soit bien Jessica avec moi en cet instant et pas l'autre idiote. « J'espère que tu es en forme. »

made by © .bizzle

_________________
avatar
Slade Wilson

Messages : 481
Date d'inscription : 27/10/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sors, sors petit oiseau et jète un froid sur ce monde (Gemini)

Message  Gemini le Lun 24 Nov 2014 - 7:14

SORS PETIT OISEAU ET JÈTE UN FROID SUR CE MONDE
Il était tard, oui il devait être tard, elle pouvait entendre les gardes parler ensemble de rentrer chez eux. Elle était comateuse encore, chaque muscle de son corps relaxé, pas étonnant avec la nouvelle dose  de calmant qu'on lui avait injecter en plus des médicaments habituels. Elle pouvait la sentir malgré tout, grattant aux murs de sa conscience, Jessica était là, sa présence, assez lointaine pour ne pas être harcelé par sa voix mais assez pour être oppressé par sa présence. Depuis hier elle semblait plus forte, elle ne pouvait pas trouver un moyen de contrer les médicament la tenant en cage n'est ce pas? A la première heure ce matin après l'arrivée des gardes de jours, elle avait à nouveau eu un entretien avec la psychiatre, comme d'habitude refusant de parler hormis pour demander ses médicaments et  confirmer sa culpabilité, le Docteur Jereskia souhaitait parler à jess, inconsciente de désirait ce qui l’amènerait sans doute à sa mort et celle de la moitié des personnes présente. Mais celle ci parvint à ses fins,un moment de faiblesse? cette façon de la psy de l'observer? ses propres pensée? Jessica devenant plus forte? Celle ci repris le contrôle en tout cas la laissant sur la banquette arrière pour observer, jouant quelque instant avec la Psy répondant à quelque question avant que celle ci ne lui en pose une déplaisante, aussitôt leur chaine était brisé ainsi que le nez et l'arcade du médecin avant que les gardes n'entrent et ne la maitrise lui injectant une puissant sédatifs et une nouvelle dose de médicament. Jessica avait semblait disparaitre quelque heures. mais elle était à nouveaux là, seuls les sédatifs qu'on lui avait à nouveau donner pour s'assurer de sa docilité semblait la calmer.
Abby roula au sol de cette cellule ou elle avait été conduite depuis l'agression de la psychiatre, celle ci avait  décider de changer le traitement, il semblerait qu'un entretien avec Jess l'ai finalement convaincu de l'écouter quant à la dangerosité de celle ci. Mais elle était inquiète, jess n'était pas enterré profondément, si elle avait pu ressurgir ce matin qu'arriverait il demain ou dans 2 jours? Elle s'installa dans le coin de la cellule essayant de se reposer et de trouver le sommeil malgré les murmures de Jess.

Il y eut un bruit sourd, soudainement les lumières s’éteignirent, leur la veilleuse  au dessus de la porte resta allumée, Que pouvait il bien se passer à l'extérieur? Une panne d'électricité? Elle se recroquevilla sur elle même. Sentant Jessica s'agiter tentant à nouveau de remonter à la surface. Non!! Elle pouvait tenir, tenir jusqu'au matin et au nouveau traitement de la psychiatre, elle pourrait même lors du prochain contrôle se montrer violente afin qu'il lui redonne de ces sédatif, oui ça fonctionnerait. Elle était en train de se rassurer lorsque la porte s'ouvrit violemment. la jeune femme releva la tête pour apercevoir l'un des infirmier qui lui donner ses médicament le soir, mais son expression était étrange. Oh pas son appellation, elle s'y était habitué meme si elle avait envie de leur dire le fond de sa pensée, mais "tonton est venu te sortir de la" ? Qu'est ce qu'il racontait? Elle se releva entre temps mais fut prise d'un vertige sentant Jessica lacérant les murs de son esprit pour reprendre le controle, elle se posa contre le mur alors que le Garde la refaisait de ses liens, lui parlant à nouveau.

- Non!

Elle se recula contre le mur, aucun doute c'était un coup de Jess, elle avait réussi à soudoyer cette ordure d'infirmier, elle ne voulait même pas savoir de quelle façon, mais hors d'ici elle ne tiendrait pas longtemps, Seigneur à ce rythme ci elle ne tiendrait pas même une heure. Jessica savait de quoi il s'agissait et voulait. Libre à présent elle ne bougea pas pour autant.

- Je ne sais pas ce qu'elle vous à promis mais ça finira mal, allez vous en!


Sa main posée sur le mur commença à geler celui ci sa bataille pour maintenir Jessica sous la surface lui faisant perdre le contrôle et l’affaiblissant. Abbigaelle tenta de repousser l'homme à ces cotés le faire partir, l'éloignée d'elle le plus rapidement possible, Elle avait besoin d'une dose, maintenant....

_________________
avatar
Gemini

Messages : 59
Date d'inscription : 20/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sors, sors petit oiseau et jète un froid sur ce monde (Gemini)

Message  Slade Wilson le Lun 24 Nov 2014 - 11:06

ft. Gemini & Deathstroke
Sors sors petit oiseau
Un refus, un geste soudaine de recul, oh mon petit glaçon n’est pas la, c’est Abby à la surface… Dommage car je n’ai vraiment pas de temps à perdre avec la petite Abby pleine de conscience, je suis ici c’est pour libérer la merveilleuse Jessica, cette personnalité bien agréable dont les méthodes, le parlé et le style n’est que délice. Elle me repousse, voulant m’ordonner de quitter les yeux en me baragouinant un truc sur sa promesse. Mais au lieu de partir j’éclate de rire face à la situation, surement pour « troubler » Abby, la déranger de mon rire presque glacial, et la devant ses yeux ma propre main glisse sur mon visage, les doigts se resserrant autour comme si je voulais me l’arracher. Abby, petite Abby, je te connais, on a travaillé ensemble déjà et je sais ce que tu n’aimes pas, je sais ce dont Jess raffole, cette petite Jess bien plus intéressante que toi, cette petite Jess bien plus chaude que toi malgré le froid hivernal qu’elle peut répandre autour d’elle. Oh non Abby, je ne vais pas partir, mon regard est sur toi, et tu vas disparaître bientôt pour me laisser sortir la vraie femme d’ici. « Elle m’a promis un bonhomme de neige… » dis je pour la surprendre, comme si il suffisait d’une promesse pareille pour soudoyer un infirmier, mais je commence à tirer sur la peau de mon visage, la déchirant, ou plutôt déchirant la peau synthétique pour commencer à dévoiler mon vrai visage, celui de Slade Wilson qu’elle doit surement connaître aussi d’ailleurs. « Et j’espère que la menace comme quoi cela finira mal est une promesse ma chère Abby ». Le faux visage fini déchiré et à terre, ma main passant retirer la perruque, puis les doigts glissant sur ma joue, remontant autour de l’œil de verre pour le retirer, le faire sauter du globe oculaire qu’il roule à terre aux pieds de la jeune femme se battant pour rester elle même. J’agis ainsi, prenant mon temps pour la déconcentrer, la déranger, me montrer presque malsain. Je sors de ma poche un bandeau que je mets sur le visage pour cacher le trou qui remplace mon œil.

Mes pas me rapprochent d’elle à nouveau, sifflant un petit air pour rendre tout cela encore plus dingue, encore plus dérangé, un petit air que j’aimais déjà avant mais que j’ai redécouvert avec le film Kill Bill. J’aime la voir luter ainsi contre elle, son visage est si particulier dans ces moments la, comme si elle souffrait, comme si elle allait agoniser et disparaître, c’est un plaisir particulier mais je suis persuadé que Jessica est plus forte que cette pauvre petite Abby qui ne devrait pas se battre quand elle sait déjà que tout est perdu pour elle. Alors d’un coup, sans prévenir, une fois proche d’elle, je libère une violente gifle du revers de la main, venant l’abattre sur la joue de cette femme sans aucune honte. Non pas pour la malmener mais parce que Jess aime ca, la violence, le stress, le danger. « Mon petit glaçon, tu veux bien te débarrasser d’Abby… » Dis je presque d’une voix douce alors que je l’ai frappé sans me retenir, enfin me retenir je n’ai pas mis non plus toute ma force sinon c’est sa tête que j’aurai arraché, mais dans le sens que ce n’était pas une petite claque pour dire mais bien faire ressentir la douleur de cet impact, impact d’ailleurs dont la mélodie a résonné dans ces lieux. Je n’ai pas envie de perdre trop de temps avec cette histoire de lutte intestine, nous devons sortir avant que les gardes comprennent, avant que la police arrive, profiter que les malades se répandent dans le bâtiment et occupent la relève. Je reprends mon sifflement comme si de rien n’était et agrippe la chevelure blonde d’Abby pour la tirer, quitte à la relever si elle est tombée, sans douceur à nouveau pour finalement la pousser vers la sortie de cette pièce.

« Allez il faut sortir d’ici… Tu as des victimes qui t’attendent ma belle… » La voix soudainement plus autoritaire, la bousculant de plus en plus par les mots et les gestes pour venir exciter et donner des forces à la Jess que je connais. Il faut dire que nous nous sommes côtoyé y a un temps, alors qu’elle était encore une membre de l’Arme X, et si j’ai répondu à son appel, c’est que j’ai gardé une forme de bon souvenir de notre rencontre ainsi que notre pseudo partenariat. Oui cela fait plaisir de la revoir, même si elle est totalement barge, au moins Jessica sait agir sans faire preuve de retenue, elle sait se laisser aller et profiter de cette vie de bien des façons. D’ailleurs je me demandais pourquoi elle était ici, qui l’avait enfermé ? Elle ? Cela m’étonnerait que quelqu’un ait su capturer Jessica tout en gardant la vie, la seule qui était capable un moment de la maitriser, c’était Abby. J’avance vers elle et j’entends la sonnerie incendie se répandre, mais pas de feu. Donc clairement c’est un des gardiens qui a voulu sonner l’alarme malgré la panne d’électricité. Bon le temps presse, pas le temps de jouer, il faut lui mettre la pression pour avancer, pour sortir d’ici.

« Alors maintenant tu vas bouger ce cul et te réveiller… Parce qu’Abby est bien gentille mais je vais finir par lui plomber les fesses… »

made by © .bizzle

_________________
avatar
Slade Wilson

Messages : 481
Date d'inscription : 27/10/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sors, sors petit oiseau et jète un froid sur ce monde (Gemini)

Message  Gemini le Lun 24 Nov 2014 - 20:52

SORS PETIT OISEAU ET JÈTE UN FROID SUR CE MONDE
La réaction n'était pas du tout celle attendue, elle ne pensait pas que le gardien ai  pu voir le givre se former sur le mur blanc dans cet obscurité tentant de retirer sa main aussitôt pour reprendre le contrôle, mais l'homme en question se mit à rire, un rire qui n'avait rien de rassurant. La jeune femme fronca les sourcil en l'observant, qu'est ce que Jessica avait pu manigancer? Ce type avait quelque chose d'inquiétant plus qu'à l'habitude. "elle m'a promis un bonhomme de neige" Qu'est ce que.. il savait? Cela semblait l'amuser. Quelque seconde il porta la main a son visage pour... arracher doucement la peau... non pas de la peau le masque. Une fois celui ci retirer et la perruque suivant le même chemin, la blonde fit un pas en arriere tant a cause de la vue du le globe manquant qu'il enleva sans cérémonie que par le fait qu'elle reconnaissait ce visage.

- Vous...

Abbigaelle fit un nouveau pas en arrière pour s'éloigner de Slade, Wilson, oh elle ne pouvait pas oublié un type pareil, dérangé, violent, aussi malade que Jessica. Ils avaient  travailler ensemble plusieurs fois à l'arme X, Jessica essentiellement mais elle avait eu l'occasion de le croisé une fois ou deux, jessica semblait avoir fait affaire avec lui une fois ou deux depuis, lui fournissant des armes. Cela avait d'ailleurs créé un nouveau conflit, s'il décider de révéler leur petit secret? L'arme X la pensait morte, mais Jess se fichait de se genre de Détail.
Son sifflement la ramena à la réalité, une petite musique qu'il sifflotait en se rapprochant d'elle, inquiétant la jeune femme plus encore, sachant de qoi ce type était capable. Aux barrières de sa conscience, elle pouvait sentir Jessica imaginer son sourire tandis que la peur la tiraillait, de cet homme, de Jess. Et cette fichu mélodie qu'il sifflotait. Son visage se durcit, elle tiendrait bon, et s'il voulais Jess il ne pouvait donc pas la blesser, n'est ce pas?
Le coup qu'elle reçue peu après mit cette théorie en péril, Gemini se fit projetait contre le mur juste à sa gauche sous l'impact, sa lèvre légèrement entailler. elle se tint à celui ci avant de se retourner fusillant Wilson du regards. Il voulait partir sans trop attirer l'attention au vue de la méthode, c'était son seul espoir, et surtout le seul espoir des personne présentes dans ce bâtiments.

- Jessica.. n'est pas là.... Tire toi

Lacha t elle en relevant la tête, pas sure  de savoir si c'était courageux ou stupide. Ce sifflement, et Jessica, c'était une torture. Fermant les yeux un instant essayant de bloquer ce son essayant de bloquer la voix de Jess de plus en plus présente. Murmurant de la laissant s'occuper de ça. Non! Aohhh. Cette ordure l'attrapa par les cheveux la tirant pour la forcer à le suivre la faisant trébucher et la forcant à se relever. La douleur, l'angoisse, le poing de la jeune femme se changea doucement en glace, elle tenta  d'attraper la main la tenant prisonnière, se défère de son emprise mais cela n'eut pas l'effet escompter. Il semblait prendre un malin plaisir à la torturer de la sorte sifflant la bousculant plus brusquement à chaque pas forcée.

- Ca suffit!!!

~ Non!!! Jess, non je ne te laisserait pas faire
~ Oh  mais tu sais que tu ne tiendra pas, laisse moi m'en occuper, tu sais ce dont il est capable.
~ Non!
~ Aaaabyyyyy. tu sais que tu ne rend ça plus difficile que pour toi chérie
~ Non.....
~ Shhh Aaaaabyyyy....


L'alarme incendie, Abby essai à nouveau de se défére de l'emprise de Wilson, cette fois ci avec plus de force, le frappant au visage de son poing gelé pour lui permettre d'y mettre plus de force. Elle savait qu'elle n'avait aucune chance  contre lui a moins de n'utiliser vraiment ses pouvoirs, mais elle perdrait le contrôle dans son état, ce n'était pas possible. Le coup qui suivi lui coupa le souffle, ce n'était peut etre pas la meilleure idée, le sociopathe semblait perdre patience, la menaçant. Jessica était juste sou la surface, la menace et la douleur la ramenait toujours meme lorsqu'elle ne voulait pas d'elle

- Non....

La main du mercenaire se leva a nouveau vers elle mais elle fut cette fois ci bloquer avant de ne s'abattre sur elle par une main geler enserrant la siège l'emprisonnant  sous une fine pellicule de glace. Lorsque la jeune femme releva la tête pour le regarder, c'est un air amusait qui s'affichait sur son regard.

- ouhhh Tonton  aime corriger les vilaines filles?

Fit elle avec un petit sourire en coin, le regard dénudé de toute peur à présent, ne laissant aucun doute sur qui dirigeait à nouveau le bateau.

- Je commençais à trouver le temps long

_________________
avatar
Gemini

Messages : 59
Date d'inscription : 20/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sors, sors petit oiseau et jète un froid sur ce monde (Gemini)

Message  Slade Wilson le Mar 25 Nov 2014 - 7:54

ft. Gemini & Deathstroke
Sors sors petit oiseau
Oh Abby me reconnaît, au moins plus besoin de rafraichir sa mémoire, et comme elle peut s’en rendre compte, je n’ai pas changé, toujours aussi charmant et délicat avec la gente féminine. Attendez, déjà que je tente de séduire une jeune femme ravissante en la cognant et la rabaissant, faut pas s’attendre à ce que je sois délicat avec les autres. C’est ma façon d’être, de vivre, c’est ma façon d’évoluer. De plus au moins je ne joue pas le macho, femmes comme hommes, je frappe aussi fort, égalité des sexes… Tout du long de notre entrevue, je la vois craquer, combattre de plus en plus difficilement, tant mieux car je n’ai vraiment pas de temps à perdre à trimballer une Abby réticente au travers des potentiels ennemis à venir. Elle peut me dire ce qu’elle veut, je sais que Jessica est la, la vilaine fille n’est jamais loin, toujours à gratter sur ce mur pour ressortir et elle ne peut que gagner car elle est forte, oh oui elle est forte, par comme celle devant moi qui tente de combattre sans se donner, qui cherche à la jouer protectrice envers les autres en se condamnant à une telle vie. Non Abby, il est inutile de mentir, sans tes drogues psychotropes, jamais tu ne pourrais contenir la petite donzelle au cœur de glace, jamais tu ne pourrais arrêter l’hiver. Et honnêtement, si il faut que je lui tire dans les fesses pour la réveiller, je n’hésiterai pas, ce ne sera qu’une blessure mineure qui ne l’arrêtera pas et une douleur présente pour l’aider à sortir.

M’apprêtant à lui en recoller une, sa main m’arrête, une main plus froide laissant ressentir une meilleure maitrise et non la peur. Oh ces mots, cette voix, cette intonation, enfin le petit glaçon se libère, enfin elle sort de sa petite cage de chair pour reprendre le relais. Bien il était temps je commençais à perdre patience. Cette Abby a tendance à m’énerver, la trouvant si pathétique et faible à coté de la beauté glaciale qui se tient maintenant la. « J’aime corriger toutes les sortes de filles, vilains comme bonnes. » Dis je en réponse avec un ton plus amusé maintenant que la belle est de retour. Retirant ma main, la secouant un peu en bougeant les doigts pour virer la pellicule de gèle. « Comment tu as fait pour te retrouver dans cette merde ? Ne me dis pas que quelqu’un a su t’attraper vivante… » Oui je ne sais pas pourquoi, mais je suis persuadé que Jessica préférait crever avec ses autres elles que de se retrouver dans un tel lieux sous l’effet de produits venant la maitriser. Elle se faire contrôler par d’autres, surtout ainsi, ce n’est pas envisageable. Je me mets maintenant à avancer pour sortir de cette cellule, voyant des patients se balader, chercher une sortie. Bon au moins les gardes ne sont pas encore arrivés jusqu’ici. Je n’attends pas Jessica qui va surement me suivre, elle doit être assez impatiente de quitter ces lieux maudits.

« J’espère que toutes ces saloperies que tu t’es prises ne t’ont pas fait perdre la main. » Une petite provocation pour la mettre en condition, en forme, qu’elle ne se retienne pas avec ceux que nous croiserons, car après tout plus Jessica va se laisser aller, plus la mort se répandra, moins Abby a de chances de revenir à la surface et c’est ce qui prime n’est ce pas. Alors que je tourne dans le couloir suivant, j’entends un des gardes crier.

- Hey vous, vous n’avez rien à faire ici…

Il souffle dans un sifflet pour appeler ses amis, mais pendant ce court laps de temps, je sors de ma tenue d’infirmier un petit scalpel que j’ai ramassé avant dans la salle de garde, le lançant directement vers cette cible en pleine jugulaire. L’homme tomba à genoux, le sang coulant sur sa main, sur son vêtement, arrachant le scalper ce qui fait couler deux fois plus de ce fluide vital. Les autres n’allaient surement plus tard, il fallait y aller. Mon visage se tourner vers ma partenaire de jeu, lui offrant un clin d’œil puis un petit sourire. « Si tu es en manque, c’est le moment de s’amuser. » En manque de sang, de meurtre bien sur. Parce qu’il ne faut pas se faire d’illusions, tous ceux qui tenteront de nous arrêter disparaitront. Nous n’allons pas juste blesser, il ne doit avoir aucun témoin sain d’esprit.

made by © .bizzle

_________________
avatar
Slade Wilson

Messages : 481
Date d'inscription : 27/10/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sors, sors petit oiseau et jète un froid sur ce monde (Gemini)

Message  Gemini le Mer 26 Nov 2014 - 20:59

SORS PETIT OISEAU ET JÈTE UN FROID SUR CE MONDE
Jessica avait rarement autant apprécié des retrouvaille avec Slade. Abby avait trouvé un piège et elle aurait mit bien du temps à s'en sortir sans aide extérieur. Sa main gelé contre la sienne. Le mercenaire avait changé d'attitude, il n'avait pas raté le changement et semblait satisfait, lui aussi perdant patience, il faut dire qu'abby pourrait faire perdre patience à beaucoup de monde, tétu et pleine de principe et d'autres chose tout aussi inutile. Il se libéra rapidement de la fine pellicule de glace dans laquelle elle avait bloqué sa main.
Comment avait elle fait pour se retrouver là? Hum c'était une longue histoire pleine de rebondissement, faisons court.

- Longue histoire, version courte. J'ai envoyé un cadeau à un viel ami.

Fit elle avec un petit sourire en se souvenant du dis cadeau. La tête d'un jeune garcon le visage encore figé dans l'expression de peur devant sa fin toute proche. Elle s'etait donné du mal pour faire un bel emballage et s'assurer que le colis ne soit pas abimé. Personne ne reconnaissait jamais ses efforts pour faire les chsoes correctement.

- Abby n'a pas aimé le cadeau, elle a profité d'une absence pour venir s'enfermer ici et m'enfermer en se droguant. hum

Oh non cela n'était pas prêt d'être pardonné, Abby voulait l'enfermer en cage, voyons si elle apprécie le même traitement, si elle pensait pouvoir avoir le dessus, elle se trompait lourdement et Jessica se ferai un plaisir de lui rappeler qui était la plus forte d'entre elles. Sans réfléchir elle emboita le pas de Slade le suivant à travers les couloirs, encore légèrement grogui par la dernière injection et Abbygael qu'elle se frocait s’ignorait qui hurlait afin qu'elle ne la laisse sortir. Oh non c'est fini sœurette ta permission a été retiré.

- Je ne perd jamais la main, d'autres en revanche....

Au même moment, un gardes les coupa, les manières se perdent vraiment... Slade s'en occupe mais ce faisant tachant cet horrible pyjama de coton bleu qu'elle avait sur le dos. Elle claqua légèrement la langue agacée. La priorité était de sortir d'ici, hum quoi que... Abby était en cage, Elle avait son taxi à ses cotés.

- un petit détour.

Fit elle en indiquant le couloir de gauche. se dirigeant ainsi vers le lieu ou elle se souvenait être les vestiaires des infirmiers et gardes. Ils seraient surement quelque uns par là, tant mieux, elle pourra ainsi posé ses doléance en personne. Arrivée devant les vestiaires deux infirmières en sortait Jessica scruta rapidement chacune avant de ne jeter la premier litteralement dans les bras de Slade. Observant la seconde

- C'est du quel taille 38? 36? Ca devrait le faire.


La jeune femme tenta de se défaire de la poigne de la blonde mais sans succès, un garde arriva à ce moment là pointant son arme sur elle, haussant les sourcils elle fit un pas en avant poussant la jeune femme contre le mur et avançant vers l'homme devant elle qui fit feu aussitôt 2 coup. Jess baissa le regard vers sa blouse le poudre de glace se reformant la ou la balle avait traversé son corps la blouse quant à elle légèrement arraché n'ayant pas supporter l'impact. Sa main se referma sur l'arme gelant celle ci, La glace continuant sa course le long du bras de l'homme qui se paralysa rapidement avant de ne s'effondrer en un tas de cube de glace lorsqu'elle le bouscula.

- Qu'est ce que je disais, certain perde beaucoup plus...
Maintenant chérie, si on faisait un échange?.


Elle poussa la porte du vestiaire forçant l'infirmière à se déshabiller et lui donner ses vêtement. Retirant elle meme ce qu'elle avait sur le dos ardant simplement ses sous vêtement Cette brassière n’était pas ce qu'il se faisait de mieux mais rien de pouvant blesser n'etait toléré et dieu sais ce qu'elle aurai pu faire avec des agrafes. Hum oui elle avait une ou deux idées à ce sujet. Observant par la porte laisser ouverte l'arrivée d'une menace potentiel elle enfila rapidement le pantalon de tailleur et la veste de celle ci refusant de prende l'ignoble chmisier à fleur que celle ci portait.

- Good girl.

Elle adressa un sourire reconnaissant à la jeune femme qui soupira de soulagement avant que son visage ne change pour une xpression de surprise et de douleur en sentant le pic de glace venant de lui transpercer l'abdomen. Jess baissa les yeux, hum les chaussures elle pouvait s'en cherchait en attendant, elle pris rapidement quelque centimètre la glace se formant autour de ses pieds en élégant escarpin. Elle ressorti une main dans l'encadrement de la porte

- Qu'est ce que tu en pense?.

_________________
avatar
Gemini

Messages : 59
Date d'inscription : 20/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sors, sors petit oiseau et jète un froid sur ce monde (Gemini)

Message  Slade Wilson le Jeu 27 Nov 2014 - 18:23

ft. Gemini & Deathstroke
Sors sors petit oiseau
Bon en clair elle a buté quelqu’un, cela n’a pas plu à Abby et elle s’est retrouvée ici… Bon ses pas une si longue histoire en somme mais c’est triste de voir que Abby a su arriver à ses fins. Quelle garce vraiment. Mais je ferai ce que je peux pour qu’Abby ne vienne plus faire de mal ainsi à la pauvre Jessica qui souffre déjà assez de devoir supporter ses autres elles. Mais bon ne perdons pas de temps… Que dis je, j’aurai du m’en douter qu’avec elle c’était difficile de ne pas perdre de temps alors qu’elle peut s’amuser. Jessica était décidée de faire un détour shopping, si on peut dire ainsi. Direction les vestiaires elle se trouve deux infirmières, en choisit une et me jette l’autre. Hey… Je ne suis pas une poubelle hein ? Bon je murmure un désolé avant de serrer la gorge de cette femme que j’ai attrapé, broyer pour lui couper toute respiration, la laissant ensuite tomber et s’étouffer pour la regarder faire son petit show. Je la laisse tuer ce garde, se changer, se débarrasser de la seconde infirmière, de plus pas le choix il faut diminuer le nombre de témoins.

« Et bien, avec ces chaussures tu fais presque Cendrillon » Dis je simplement en retenant un petit rire à cette remarque, la Cendrillon de glace. Bon franchement il serait temps d’y aller, j’espère qu’elle ne veut pas faire un passage shopping par la pharmacie sinon on risque d’avoir les flics à gérer en plus. Je suis venu la sortir d’ici, elle sait que je pourrai lui obtenir bien des vêtements et des équipements une fois dehors, pas besoin de commencer à ramasser de la sous qualité sur ce qui traine dans ces lieux, surtout que franchement ces vêtements doivent encore avoir le parfum des médicaments, des patients, et j’en passe. « Bon ma Princesse de Glace, nous pouvons reprendre la route ? Car je ne sais pas si tu sais, mais j’aurai pu t’obtenir bien mieux comme tenue, celle ci certes te va, mais tu mérites mieux que du seconde main. » Surtout que j’ai une solution pour quitter cette ville très rapidement mais si elle laisse le temps aux potentiels ennemis de nous bloquer ou ralentir, ma solution va nous échapper et nous allons devoir encore improviser. J’aime bien les plans logiques, calculés mais je sais qu’avec elle il est très complexe de prévoir le déroulement des choses. Une part de moi estime en ce moment à 12 % de chance que nous quittions les lieux en allant droit au bute, elle qui a été enfermé depuis si longtemps doit surement avoir besoin de se défouler, cela va être plus fort qu’elle.

« Mais dis moi, depuis combien de temps tu es enfermée ici ? Depuis combien de temps Abby t’a drogué ? » Oui d’un coup la question arrive, surement car cela me dirait son niveau de besoin, de désire à la destruction et la mort. Mais bon, vu le changement de projet je prends une petite télécommande que j’avais en poche, enfin télécommande… Il n’y avait qu’un bouton, et je le lançai directement à Jess… « Attrape… » Je ne lui dis point à quoi sert le bouton, lui laissant la surprise, vous savez comme quand on offre un cadeau, c’est toujours chiant de dire ce qu’il se cache sous l’emballage… En tout cas si elle appuie sur le petit bouton, cela enclenchera les différents petits cadeaux que j’ai déposés dans cette bâtisse pendant mon séjour. Proche des différentes portes se trouvent de petits explosifs qui feront sauter les gonds des portes, dans les différents couloirs, d’autres petits appareils libéreront un gaz hallucinogène assez virulent qui fera perdre la tête aux personnes restant dans le bâtiment et pour finir cela lancera une surchauffe du générateur qui commencera à souffrir jusqu’à atteindre l’explosion. Vu que le gaz dans les couloirs est hautement inflammable, à l’explosion du générateur, l’entièreté du bâtiment connaitra le même sort. Bon bien entendu j’ai sur moi deux petits respirateurs pour ne pas être empoisonné par le gaz, mais j’attends de voir si elle appuie dessus.

made by © .bizzle

_________________
avatar
Slade Wilson

Messages : 481
Date d'inscription : 27/10/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sors, sors petit oiseau et jète un froid sur ce monde (Gemini)

Message  Gemini le Jeu 27 Nov 2014 - 19:21

SORS PETIT OISEAU ET JÈTE UN FROID SUR CE MONDE
Cendrillon? Hum elle pourrait se faire un carosse de glace cet hier certes... non trop théatrale. Mais ua moins elle avait autre chose sur le dos que cette horrible combinaison. Elle tourna la tête pour fixer slade lorsqu'il lui dis qu'il aurait pu lui trouver autre chose et savoir si elle etait prête pour reprendre la route.

- Maintenant oui, et j'espère bien je ne compte pas garder ça sur le dos, ce sera juste plus discret...  

La mutante observa les trois corps laissé derrière eux avec un petit sourire  et enjamba la victime de Slade pour le rejoindre. Elle savait qu'elle aurait sans aucun problème de quoi laisser d'autre cadavre derrière elle. Elle se fichait de cet endroit, oh elle était énervée et contrarié mais ce n'était pas par vengeance envers le personnel de l'hospital. Dommage collatéral, elle voulait tuez tot ce qu'elle croiserez, elle voulait qu'abby le sache, le ressente et qu'elle sache que chaque mort ici étaient entièrement de sa faute. Il était tant qu'elle apprendre les conséquence de ses actes, qui serait elle si elle n'aidait pas sa famille à grandir? Slade semblait curieux, il  la faisait sortir, elle pouvait bien répondre à ses question

- 17 jours et à peu près 6h. Abbygaelle a de la ressource, mais moi aussi, il est tant qu'elle apprenne sa leçon.


Elle continua d'avancer dans les couloir aux cotés du mercenaire, attrapant l'objet qu'il lui envoyait, quoi donc? une petite télécommande, ohh elle aimait ce genre d'object, et sans aucun doute son excitation angoissa Abby. une vitre d'un poste d'infirmier confirmant cela elle ralenti un instant fixant son reflet, Abby le fixait un air paniquait et impuissant sur le visage muette lui faisant signe non de la tête ce à quoi Jessica se contenta de sourire en lui faisant un clin d'oeil.

~ Désolée Chérie, tu as passé ton tour.

Sur ce elle regarda Slade et appuya sur la télécommande sans hésiter se demandant ce qu'avait concocté celui ci mais sachant d'avance qu'elle apprécierai. Et elle ne fut pas déçue bien au contraire, des explosion se firent entendre un peu partout  des patients commencèrent à sortir  partout, l'air il y avait quelque chose dans l'air, elle refroidit aussitot l'air autour d'elle pour atténuer les effet ne doutant pas que Slade avait un plan. Elle regarda autour d'elle telle une enfant à noel le chaos se créant, c'était un spectacle magnifique.

- Tu as toujours su trouver les cadeau faisant plaisir à une femme

Commenta telle tout en poignardant d'un pique à glace un homme l'ayant bousculé, patient ou infirmier elle n'en savait rien et cela lui était égale.

_________________
avatar
Gemini

Messages : 59
Date d'inscription : 20/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sors, sors petit oiseau et jète un froid sur ce monde (Gemini)

Message  Slade Wilson le Ven 28 Nov 2014 - 18:47

ft. Gemini & Deathstroke
Sors sors petit oiseau
Sa tenue de pensionnaire lui allait très bien, surtout pour le peu de temps que nous allons passer en dehors de ce lieu sous la vue d’autrui. Mais si elle tenait franchement à ce changement d’apparence, quelle se fasse son petit caprice, je suis sur que cette jeune femme agissait plus pour le plaisir d’humilier et tuer quelqu’un que pour vraiment changer son look. Mais bon, je ne vais pas lui reprocher un petit plaisir. Bien au moins cela fait nous avancions un peu, remarquant vite qu’un escarpin de glace, cela manque de discrétion coté sonore, mais bon ce n’est plus important non plus. Je suis plus surpris par la durée de son internement, seulement 17 jours et 6h ? Et bien, ce n’était pas grand chose, au moins elle n’a pas eut le temps de trop souffrir de l’agression commise par Abby contre elle. Quand j’ai reçu son message, je craignais que cela fasse des mois qu’elle était prisonnière… Au moins cela me rassure Jess n’aura pas trop de frustrations à libérer, si peu de temps c’était presque une sieste.  Jessica sembla hésitante à l’instant où je lui confiai son petit cadeau, comme si elle avait une petite absence venant dire une chose qui me semblait sans queue ni tête…

« Chéri je veux bien, cela sonne agréable mais pourquoi passer mon tour ? »

Il n’est pas toujours évident de savoir quand Jessica parle ainsi à voix haute de deviner qu’elle s’adressait à une de ses autres personnes ayant envahit son être. Mais finalement elle appuya sur le bouton. Ah bonne décision. Quand elle commence à comprendre ce qu’il se passe, je sors les deux petits tubes, juste de quoi respirer pour sortir d’ici, le même genre utilisé pour les courtes plongées. Je lui en tends un, attendant qu’elle le prenne.

« Attends qu’on soit dehors pour admirer le bouquet final… »

Dis je en réponse à son compliment sur mon choix de cadeau avant de glisser mon tube à mes lèvres. Sans attendre plus longtemps je lui fais signe de me suivre, ne pouvant plus parler en circulant en ces lieux, marchant au milieu des patients délirant ainsi que des infirmiers et gardes commençant à subir aussi les effets néfastes du gaz. Certains semblaient admirer des choses absentes, d’autres riaient en se secouant, certains tapaient leur tête contre le mur… Au moins cela offrait un petit spectacle à ma chère amie en les rodant inoffensif tout en préparant le terrain. Bon tous ces innocents vont mourir quand le générateur sera en surcharge mais ce ne sont pas des meurtres gratuits, cela a une raison… Effacer les preuves et aussi faire disparaître Jessica car vu la quantité de cadavre brulé qu’ils trouveront ici, ils ne s’amuseront pas à tous les identifier ou vérifier qui aurait pu sortir. Bon de temps en temps je suis obligé de bousculer un des hommes présents, avec force car impatience, les voyant se claquer la tête contre un mur sous le choc, mais je n’ai pas le temps à perdre de me glisser entre chaque personne pour passer sans déranger.  Je guide ainsi Jessica par une des portes menant au parking où se trouvent les véhicules du personnel. Retirant le tube de ma bouche pour le reglisser dans ma poche.

« Bien quittons ce lieu malsain. Fais lui un dernier Adieu… »

Dis je avec un sourire amusé en me dirigeant vers la voiture de l’homme dont j’avais pris l’identité, ouvrant la porte par galanterie à Jessica avant de passer du coté conducteur. Oui je ne tarde pas, mais je préfère éviter d’attendre un grand Boum pour quitter ces lieux, ce serait dommage que miss Hiver se brule. Dès qu’elle sera rentrée, je pourrai partir avec elle, m’arrêter un peu en amont le temps qu’il y ait l’explosion pour qu’elle admire et surtout qu’elle permette à Abby de voir ce qu’elle a causé. Car après tout, si Abby n’avait pas enfermée Jess, tout cela ne serait pas arrivé.

made by © .bizzle

_________________
avatar
Slade Wilson

Messages : 481
Date d'inscription : 27/10/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sors, sors petit oiseau et jète un froid sur ce monde (Gemini)

Message  Gemini le Ven 15 Avr 2016 - 20:30


 
SORS PETIT OISEAU ET JÈTE UN FROID SUR CE MONDE
Si il y a bien une chose que Jessica été, c'était rancunière. Et Okay elle n'était pas au dessus de vous doublez si vous bossiez avec elle si elle n'avez pas d’intérêt à une relation d'affaire à plus long terme mais c'était le jeu après tout. Essayer de la doubler par contre et c'est la destruction dans un grand fracas assuré. Depuis quand protégeait elle Abby? Depuis aussi longtemps qu'elle s'en souvienne, prenant soin d'elle quand celle ci n'en était pas capable, elle était celle qui endurer ce que la petite abby n'était pas capable de supporter, elle l'avait supporter à bout de bras, l'avait aidé à chaque moment de sa vie même lorsqu'elle était en retrait et pour quel remerciement?

Oh oui abbigael était en colère à cause de son dernier coup, elle n'avait pas du tout apprécier le gout de Jess pour la vengeance et la tête de ce jeune emballé, elle avait voulu la mettre en cage, les sacrifier toute les deux pour l'enfermer. Quel raisonement stupide, comme si elle était un m, pp as tenter de jouer au plus malin avec elle.
Abby aurait du le savoir elle aussi, elle la protégeait depuis toujours et elle tentait de l'enfermer de la détruire, les enfermer dans un asile. Dire que Jess était furieuse était peu dire, cette fois ci depuis très longtemps elle voulait faire du mal à Abby lui faire payer sa trahison et lui faire passer l'envie de recommencer un petit tour de ce genre à l'avenir.  Oh elle la sentait recroquevillée contre un mur de son esprit lui demandant d'arrêter sachant bien qu'elle était la cause de chaque mort  ayant suivit sa sortie. Peut être apprendrait elle ainsi.

Elle suivit Slade, enfin l'extérieur, la liberté, cela ne faisait peut être que 15 jours plus ou moins mais il y avait de quoi devenir dingue, ne sachant pas comment s'en sortir, ne sachant pas vraiment si son plan fonctionnerait, mais tout se dérouler exactement comme prévu. Slade en galant homme qu'il etait lui ouvrir la porte de la voiture sans aucun doute emprunté à quelqu'un qui risquer fort de ne jamais venir réclamer son bien. Il lui promis un beau bouquet final quand elle le complimenta sur ses cadeau. Et en effet la voiture se stoppa un peu en amont avant que la detonation ne retentissent l'explosion était sublime et amena un sourire  satisfait sur le visage de la blonde.

- Je t'avais sous estimé, magnifique feu d'artifice. Abby devrait apprécier son oeuvre.

Elle pouvait sentir l'effroi et la peine de sa "soeur" les larmes couleraient sans aucun doute le longs de ses joues rosies si elle avait le contrôle de leur corps à ce moment précis mais ce n'était pas le cas, et ça ne le serait pas avant un moment. Elle avait voulu les enfermer, laissons la apprécier le plaisir d'être enfermer.

- Un endroit en tête pour emmené une fille qui sort d'un trou à rat et meurt de faim?  Je retient ta proposition pour avoir mieux que ça..

Fit elle en ouvrant la veste qu'elle portait d'un air dédaigneux et légèrement dégoûté avant de la refermer dissimulant à nouveau le peu qu'elle portait dessous. Elle avait des affaires à terminé et une dette à payer à Slade. Les services n'étaient que très rarement gratuit dans leur situation mais peut importe ce qu'il voulait, un deal était un deal.



_________________
avatar
Gemini

Messages : 59
Date d'inscription : 20/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sors, sors petit oiseau et jète un froid sur ce monde (Gemini)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum