Mission de reconnaissance (PV - Ayla)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mission de reconnaissance (PV - Ayla)

Message  Valerie Braddock le Jeu 31 Mar 2016 - 16:37

C’est un défi de faire parti d’une famille. Je connais ça depuis les années, mon nom est surtout connu pour d’être une certaine gloire autour du Royaume-Uni. Les Braddock ont émergé rapidement après la seconde guerre mondiale pour devenir l’une des familles les plus importantes du pays. Les Gallagher, les Gruff et même les Williams ont aussi aidé à construire des fondements importants sur la mutation ou sur la sécurité. Je crois vraiment que c’est dans une unicité britannique d’avoir autant de familles mutantes qui ont fait progresser le pays d’une manière aussi importante. Les archives anglaises sont remplies des grands succès de notre famille ou des autres familles. Entre deux entraînements sur le territoire patrie, il me prend toujours un plaisir de lire les exploits commençant par la création de la Ligue des Extraordinaires Gentleman, allant par les participations des grandes familles durant la seconde guerre mondiale, par la création d’Excalibur pour ensuite terminer avec une grande alliance entre les différents pays européens. Je crois facilement que le Royaume-Uni est le pays où les méta-humains sont le plus documentés. Je m’intéresse naturellement au passé pour voir l’évolution des choses, mais tous les Braddock sont souvent intéressés par ce que les deux principaux membres ont construis. La branche de Jamie Braddock Sénior est souvent la plus importante par ces deux enfants, maintenant connus à travers la planète.

Elizabeth Braddock, alias Psylocke, est connue pour sa discrétion, mais aussi pour tout ce qu’elle est derrière. Dans le milieu public, on ne la voit plus avec Excalibur hormis pour quelques opérations, mais on l’estime souvent comme l’une des meilleures combattantes de la planète. Dans le milieu privé et pour ceux qui la connaissent, Psylocke est l’une des X-Woman les plus importantes. Elle a participé à la formation de plusieurs étudiants d’élites, elle a aussi influencé grandement l’Institut Xavier pour aller plus loin dans le domaine martial et finalement elle est toujours aussi respectée malgré les erreurs qu’elle a commis dans le passé. Entraînée par la Main et par la Ligue des Assassins, les deux ordres les plus dangereux de la planète, elle a reçu une formation autour de ses pouvoirs psychiques par Charles Xavier et par Jean Grey. Sa réputation et sa notoriété ne sont plus à faire. En plus, cela m’énerve car quand je la vois entraînement, elle est souvent modeste et elle ignore tout ce travail.

Brian Braddock, alias Captain Britain, est un autre phénomène qui continue encore aujourd’hui. Chef d’Excalibur, il est l’un des créateurs de l’ACE pour réunir les trois pays européens ensemble dans le même projet de sécurité. Il est connu pour être un fidèle membre d’Excalibur depuis environ vingt ans. Ce n’est pas tout pour l’un des héros les plus populaires du continent européen. Brian n’a pas uniquement eu une affiliation avec Excalibur, il a eu une affiliation avec la Justice League, l’une des équipes les plus populaires et les plus constantes de toute l’histoire. Il a été l’étudiant de grand héros comme Superman, comme John Stewart ou encore de T’Challa. Alors, j’ai une question après avoir regarder ces deux profils :

Comment tu peux être assuré quand tu décides d’aller dans la défense en portant le nom des Braddock? Longtemps, je n’ai pas fais attention à mes deux cousins pour essayer de construire ma propre identité. J’ai toujours voulu faire parti d’Excalibur et de plusieurs équipes mondiales, mais finalement l’ombre des Braddock sont toujours les plus opposants. J’ai compris avec le temps qu’il faut éviter d’aller dans la logique de copier systématiquement la réussite de certains. Je dois prouver que je suis capable de poursuivre mes propres chemins, mais c’est difficile aujourd’hui.

La guerre des assassins, les multiplications des équipes de défenses et les ennemis multiples ajoutent un défi envers tous ceux qui cherchent une reconnaissance et une notoriété différente des autres. Sans en toucher un mot à Excalibur ou à Brian, je décide de me commander un petit voyage en Asie, et plus spécialement au Japon. Une enquête des services anglais ont localisé une petite base de la Main où ils organisaient des combats privés qu’ils relayaient comme professionnels et pour les experts. Alors, j’ai fais le reste du travail.

Dès mes premières communications avec les organisateurs, je me fais sentir plutôt agressive d’une reconnaissance que je n’ai pas. C’est fait exprès pour qu’il soit tenté de me donner un intérêt. Je suis assez connue des médias pour que ceux-ci fassent des recherches sur mon potentiel de combat et pour que celui-ci soit assez intéressant pour me proposer une participation à leur combat. Comme prévu, ils m’envoient un message en attente de mon inscription pour qu’ils fassent les recherches nécessaires afin de s’assurer de mes capacités et de ma recherche d’identité.

Après ils organisent finalement le combat contre un inconnu au Japon durant une soirée spéciale. Les promoteurs de l’organisation ont incité pour ma discrétion la plus totale, alors dans leurs messages, je n’avais pas le droit d’en discuter avec Excalibur, avec le gouvernement, mes proches ou encore avec les médias. J’arrive donc quelques jours avant mon combat pour m’habituer au climat de Tokyo. Je me retrouve donc dans une banlieue visiblement étrange, très fermée que cela soit durant la journée ou encore la nuit.

La place des combats est assez éloignée des centres commerciaux et des écoles, elle se retrouve dans un entrepôt retransformé pour une petite foule et ainsi que des locaux privés, pour à mon avis, les officiels de la Main. Le défaut de mon combat est surtout que je ne connais pas mon rival, hormis son nom. Dans les habitudes tournois en Occident ou dans les pays de l’hémisphère sud, on connaît assez de notre combattant pour savoir comment le concurrencer. Je me retrouve devant du néant pour mon adversaire de la soirée.

Je suis quand même étonnée durant la soirée, peut-être que j’ai beaucoup trop de confiance en moi, mais je suis étonnée par les attitudes de mon adversaire. Le combat n’a pas de rounds ou de temps limites, c’est le premier qui met l’adversaire au sol qui gagne. Je décide de faire ce combat sans mes pouvoirs pour me tester. Les esquives de mon adversaire sont rapides et même surhumains, les coups sont plutôt précis aussi. Il me met même deux fois au sol durant le combat, un causé par l’un de ses propres coups et l’autre par un élan trop imprécis de ma part, mais c’est après dix minutes intenses que mon adversaire est mis inconscient par l’un de mes coups de pieds.

Applaudis par une foule plutôt silencieuse après mon combat, des officiels viennent me présenter une carte pour aller rendre visite à un mystérieux dojo. Au début, je croyais avoir affronté l’un de leurs champions, mais je suis surprise quand ils m’annoncent que mon adversaire était au 14ème rang de leur classement général. Je crois que le champion ou la championne doit être un membre de l’Aube, l’élite officielle de la Main, et peut-être faisant parti de son leadership. Je n’ai peut-être pas encore le niveau.

J’accepte donc de rendre visite à leurs dojos le lendemain. J’étais habillée en conséquente, vu qu’ils voulaient me voir en action, juste un équipement plutôt simple tout en noir et facile à bouger pour le combat. J’espérais pouvoir rencontrer l’un des officiels de la Main en utilisant mes capacités psychiques pour deviner certains coups vu la difficulté de mon adversaire des combats d’hier. Alors pour le combat prévu avec un adversaire plus coriace, je me sers de ma télépathie pour quelques précognitions. Cela facilite ainsi mon combat et ma victoire, mais je me rends compte après l’utilisation de mes pouvoirs télépathiques, un spectre psychique était présent. Ce spectre n’était pas dans le dojo, mais à l’extérieur. Après mon deuxième combat contre Tokyo, je parle avec l’un des représentants du dojo, mais entre temps j’essaie de retracer le signal psychique.

_________________

« Il n'est pas nécessaire de se battre pour un monde meilleur, il suffit de donner des coups assez puissants pour mettre les méchants KO. »
avatar
Valerie Braddock

Messages : 244
Date d'inscription : 16/02/2016
Localisation : Europe

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mission de reconnaissance (PV - Ayla)

Message  Invité le Jeu 31 Mar 2016 - 22:34

« Vous êtes certains de cette information? Intéressant. »

Je l’ai toujours dit. Il y en a des meilleurs que moi. En revanche, même si je ne suis pas la crème de la crème de l’élite, ma modestie semble me rendre plus facile d’approche. Les gens ont moins peur de se faire recevoir par un regard froid ou glacial. Je suis bel et bien un commando, formée pour l’assassinat, l’espionnage et la reconnaissance. Mais je ne vais pas le crier sur tous les toits et si les échellons supérieurs des Last Sons sont au courant, le commun des mortels pense juste que je suis une sorte d’ex des forces spéciales, une mercenaire ou quelque chose du genre. D’autres vont démentir la chose en disant « mais non, c’est une artiste, elle chante »! J’ai de multiples identités et de nombreuses histoires expliquant qui je suis. Il faut toujours laisser une part de mystère sur sa propre personne. Mais nous ne sommes pas ici pour parler de moi.

Nous sommes ici pour parler de Valerie Braddock, débarquée récemment en sol asiatique. Quoi? Vous pensez que nos services ne surveillent pas qui entre et qui sort de nos territoires? Typiquement occidental que de penser « l’orient lointain » comme primitif ou inférieur. Nos voisins de l’Ouest oublient qu’une personne sur sept est chinoise. Qu’en comptant l’Inde, nous avons plus du tiers de la population mondiale sur nos territoires. Alors nous, honorable Valerie, votre venue n’est pas passée inaperçue. Maintenant, il aurait été assez simple de s’enquérir auprès du gouvernement britannique sur le pourquoi l’un de leur agent, car considérant où elle va et qui elle rencontre, ce n’est certainement pas pour du tourisme, est présent sur notre territoire. Mais les Anglais ne sont pas du genre à collaborer quand il s’agit d’un des leurs. C’est typique.

Il me faut donc découvrir pourquoi exactement elle est là. Certes, le dossier aurait pu être confié à quelqu’un comme Kaidan mais je ne suis pas du genre à jouer les pleutres et transférer à d’autres les tâches qu’on me confie. Je découvrirai pourquoi elle est ici et si nécessaire, je lui botterai personnellement le cul jusqu’à la frontière. Je pars du principe qu’elle n’est pas ici pour nuire à nos intérêts. Le bénéfice du doute, si vous préférez. Si elle a des pensées suicidaires, il y a des façons plus efficaces que de se jeter entre les griffes de la Main. Car c’est cette organisation qu’elle semble venir courtiser. Ce qui implique forcément un piège. Comme s’ils allaient juste l’inviter comme ça, pour le plaisir de la chose. Il y a anguille sous roche et je dois trouver le lien, s’il y en a un, entre Valerie Braddock et nos éternels ennemis. Un travail qui prend, évidemment, du temps.

Elle ne s’en est pas encore rendu compte mais je la suis presque à la trace, fantôme psychique, curieux mais pas si intrusif que cela. Le pouvoir de l’esprit est une chose merveilleuse et la méditation une porte sur une infinité de possibilités. À quoi joues-tu, Valerie Braddock? Tu joues avec ta vie à un jeu très dangereux. Je ne peux m’empêcher de penser que quelque part, quelque chose cloche. Ce ne semble pas être une mission officielle : elle n’a pas cherché à contacter les siens. Ce ne semble pas être une affaire de revanche, elle ne semble pas avoir de cible dans le collimateur. Alors quoi? Très intriguant mais en même temps, si elle joue bien ses cartes, cela peut lui permettre de garder les pistes brouillées. Mais je sais que ce n’est pas le hasard qui a guidé ses pas. Très certainement pas. Je ne crois pas à ce genre de choses de toute façon.

Mais je suis patiente. Très patiente. Et j’ai même quitté notre QG pour la ville dans laquelle elle se trouve près mais loin, en même temps. Soyez trop proche de votre proie et elle vous détectera. Soyez en trop loin et elle vous échappera. Tu es ma cible, Valerie Braddock et de Ayla Kimi Isao, on ne s’échappe pas. Je ne dis pas ça par vantardise. Simplement, jusqu’à présent, ce n’est jamais arrivé. Je suis patiente. L’observation continue et je sais que tôt ou tard, je devrai prendre contact, ne serait-ce que pour la déstabiliser. Voir derrière le masque. Je dois attendre le bon moment. Il ne faut pas que ceux qui garde un œil sur elle intercepte ma transmission psychique. Disons qu’ils ont d’excellentes raisons de m’en vouloir, ces messieurs dames de la Main. Oh oui.

Volontairement, je rends ma présence psychique plus facilement repérable mais il lui faut quand même un certain temps pour la détecter. Amateurisme ou inexpérience? La distinction entre les deux est assez mince. Quand elle se rend compte qu’il y a quelque chose qui cloche, je la laisse… Comment dit-on… Mariner dans son jus avant de prendre contact. Je la veux sur la défensive, prête à riposter. On en apprend énormément sur une personne par ses mécanismes de défense. Et je sens que Valerie Braddock en a beaucoup à me dire et à m’apprendre, qu’elle s’en rende compte ou non. Voyons voir si elle est aussi digne de son nom que les grandes pointures de sa famille… Certes il y a une part de curiosité purement « académique » mais une part de moi a une curiosité plus personnelle. Nous verrons bien ce que cet échange mental va donner, ultimement…


¤Tu n’es pas la bienvenue ici et pourtant te voilà. Tu penses que tu es arrivé sans attirer de regards mais je t’observe depuis que tu as posé le pied en Asie. Que fait une Braddock si loin de son Angleterre natale, je me le demande. Tu joues à un jeu dangereux, Valerie Braddock. La Main ne fait pas de cadeau et je parierais que ta tête en guise de trophée fait partie de leur plan. Pourquoi es-tu ici, Valerie?¤

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mission de reconnaissance (PV - Ayla)

Message  Valerie Braddock le Mar 5 Avr 2016 - 0:10

Je sais que la Main est maniaque dans la protection, alors je dois faire naturellement attention pour ce que je dois faire attention autour de moi. La communication est importante, le jeu d’acteur aussi. Je dois envoyer une image autour de mon désir de faire parti de la Main. Je connais les risques oui et je sais ce que j’entreprends, est peut-être trop dangereux pour une recrue d’Excalibur, mais pour avoir étudié les profils et les descriptions décrits par Elizabeth Braddock, je me sentais d’attaque. Je voulais paraître forte dans les premières impressions, mais je me suis rendue compte par surprise que mes attitudes de combats n’étaient pas les meilleurs. Honnêtement, je pensais être l’une des meilleures combattantes de la planète et au dire du coordinateur des dojos, je n’étais même pas rendue dans le Top 10 des combattants de la banlieue. Je stresse peut-être beaucoup trop sur mes attitudes ou sur mes réactions, alors je m’affaiblis toute seule sur la peur que les monstres de la Main découvrent ce que je fais réellement ici. Alors j’avais tout fais dans le passé pour la discrétion de d’autres possibilités. Je sais que la Main est friande de vérifier toutes les informations possibles, alors je n’ai pas fais attention sur le danger de l’espionnage ou encore des autres dérives psychiques. Je ne veux pas paraître espiègle dans mes techniques, de toute façon, je n’ai gardé aucun contact avec l’ACE ou avec Excalibur pour éviter de me faire repérer dans l’immédiat.

C’est par le même principe que j’essaie de ne pas trop montrer ma télépathie. Selon ma grande cousine, certains avaient des pouvoirs ou une technologie pour percevoir les pouvoirs psychiques. Alors quand j’éveille un peu mes pouvoirs psychiques et que je me rends compte qu’une personne espionne le bâtiment, j’ai une théorie qui se construit doucement dans ma tête. Pour vérifier ma fidélité pour de nouvelles affiliations, ils ont peut-être fais exprès pour faire paraître les ondes psychiques. J’ai quand même une bonne résistance télépathique pour éviter de fouiller dans le fond mon crâne, alors je reste quand même discrète pour éviter des problèmes. Avec le nombre d’organisations en Asie et ainsi que d’héros, je pourrais me retrouver en face de l’un d’eux. C’est actuellement en mystère et je préfère vraiment éviter de détruire totalement ma couverture.

Alors que j’essaie de me concentrer sur l’un des maîtres du dojo, une voix commence à se faire sentir de ma tête. Restant indifférente dans mes impressions faciales devant le membre de la Main, j’essayais de comprendre le message d’abord pour ensuite me laisser valser dans les différentes interprétations possibles. Car cela ne reste pas aussi simple que cela de décortiquer la Main et leurs vérifications. Je pense sur le coup. Le message est plutôt agressif et je ne sais pas si c’est un test ou encore un contact extérieur de la Main. Durant un temps, je me demande si je dois vraiment répondre ou non. Il existe bien plus de danger de me faire prendre si j’accepte l’appel. La télépathie est vraiment un pouvoir complexe et je connais les risques avec la Main. Cependant je décide de répondre : Je ne crois pas qu’ils vont me détecter et peut-être que c’est un test afin de vérifier ma patience.

* Je n’ai pas le temps de perdre avec les conseils moralisateurs de la journée. Quand on vient me déranger pendant mon apprentissage, je me permets de ne pas répondre. Alors compte-toi chanceuse aujourd’hui, tu as ma réponse pour te dire uniquement de te mêler de tes affaires. *

C’est tout ce que je lui donne comme informations. Elle se mêle quand même de ma vie, et j’ai envie de garder cette facette actuellement. Alors je continue de me concentrer sur ma discussion avec le leader du dojo, cela commence doucement à bouger. Juste après mon message télépathique, j’entends les sons des pas s’avancer dangereusement. Je commence à stresser sur le coup, mais ils se sont rendu comptes de mon appel télépathique. Avant qu’un homme de la Main vienne avertir mon ami de discussion, je dois intervenir. J’entends un hurlement qui semble être un avertissement, incapable de reconnaître la langue totalement, je rentre dans la tête de l’homme nerveux. Il avait deviné le problème et je dois sortir rapidement d’ici. Cependant avant de sortir, j’envoie quand même un message pour que la télépathe qui m’a lancée ce contact le reçoive.

* Merci beaucoup pour ton aide. C’est vraiment un plaisir de se faire piéger uniquement en répondant à un message. *

Je donne mon premier coup de pied au ventre du patron pour couper son souffle, mais aussi le mettre hors-combat rapidement. Je dois sortir d’ici, mais aussi sortir des yeux de la Main. Sortir du dojo n’est pas suffisant dans la Main, il existe le reste du travail à faire. J’essaie d’activer ma télépathie pour détecter les présences, quelques uns sont en train de sortir, mais trois membres du dojo sont en train de se diriger vers moi. Quand je cherche à en mettre un inconscient par ma télépathie, tout se désactive en même temps. Comme Betsy l’avait marquée, ils ont des machines pour empêcher les intrusions psychiques. Ceux-ci viennent de les activer. Alors je perds logiquement mes pouvoirs liés à ma télépathie. Je ne sens plus aucun esprit, mais je sais qu’ils s’en viennent par les sons de leurs pas.

Je me prépare mentalement à les recevoir. Malgré le retrait de ma télépathie et de ma précognition, il me reste encore ma télékinésie. Dès qu’un combattant rentre, je le pousse avec une force considérable pour que celui-ci rentre sur le mur avec une violence importante. La pression peut lui casser quelques os, alors après c’est le temps que je m’occupe des deux autres combattants de la Main. Je fais beaucoup plus parler mon agilité et ma vitesse contre les deux ennemis qui sont surtout dans des ennemis coriaces, mais beaucoup plus lourds que moi. Mes coups sont plutôt précis pour les faire reculer, mais ils sont réellement plus endurants que prévus.

Quand ils m’attaquent à deux, je suis obligée de reculer pour éviter de recevoir des coups. C’est encore plus urgent et dangereux quand je vois le troisième homme se relever, je lui envoie une forte poussée sur la gueule pour le renvoyer sur le mur par un mouvement de mes doigts. Je crois qu’il commence à être énerver qu’il sert de projectiles, mais one ne s’attaque pas à la grande Valerie Braddock sans recevoir des coups de vents. En plus, les deux mecs me posent beaucoup de soucis, alors je n’imagine pas en affronter trois. Dans une tentative plutôt vaine, j’essaie par une petite pirouette de prendre le bras d’un homme tout en le plaçant au sol pour essayer de lui casser le bras par un mouvement jiutju-su simple, mais son coéquipier est trop rapide pour me donner un solide coup de pied sur la gueule quand on arrive au sol. Je recule pour me relever et foncer vers celui qui m’a donné un puissant coup sur la gueule.

Mes deux pieds atteignent finalement mon ennemi. Cependant, je ne me suis pas aperçue que maintenant l’homme projeté deux fois contre le mur, commence ses premières attaques. Alors que je m’étais adaptée contre mes deux adversaires, le troisième est plus rapide et mes esquives sont plus prévisibles à calculer pour celui-ci. Il me donne des solides coups pour commencer des douleurs importantes, au moins, j’ai un temps pour le projeter de nouveau sur le mur avec ma télékinésie, mais les deux hommes commencent à avoir un lourd avantage sur moi.

Je ne peux pas m’empêcher de recevoir des coups, mais je découvre une faille dans la posture de l’un des deux combattants. Dès qu’il baisse sa garde, je lui donne un coup assez chanceux et précis pour qu’il tombe dans l’inconscience avec un coup de pied directement dans ses bijoux de familles. Mon deuxième adversaire profite quand même de ce coup pour m’affaiblir de nouveau avec de nombreux coups sur mon ventre. Au moins je trouve une chance de lui défoncer la gueule quand il croit que je suis trop sonnée pour le voir. C’est sa mâchoire qui y goute avec un coup précis et des dents se perdent pour que celui-ci s’écrase au sol avec son ami.

Je suis beaucoup trop épuisée et démolie pour faire attention à mon dernier adversaire qui m’attrape de dos pour finalement recevoir la redistribution de mes projections sur le mur de ma télékinésie. Il me projette avec violence sur le mur pour que je le traverse avec un suplex digne de l’UFC. Sur le coup, je peux bien essayer de me relever, mais mon corps ne réagit plus vraiment. Il me relève partiellement pour me donner un coup directement sur le cou qui se fait sentir après. C’est peut-être la douleur la plus intense que je peux avoir dans ma vie, mais je n’ai même plus d’énergie pour hurler de douleurs ou de bouger, je m’écrase sur le sol en me sentant uniquement très mal et au bord de l’inconscience.

_________________

« Il n'est pas nécessaire de se battre pour un monde meilleur, il suffit de donner des coups assez puissants pour mettre les méchants KO. »
avatar
Valerie Braddock

Messages : 244
Date d'inscription : 16/02/2016
Localisation : Europe

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mission de reconnaissance (PV - Ayla)

Message  Invité le Mar 5 Avr 2016 - 9:06

HJ: Je me suis dit que ce serait plus simple avec un plan alors si ça te dit: http://i86.servimg.com/u/f86/13/36/67/24/plan10.jpg

DJ:
Je tiens à préciser que ce n’est pas ma faute. Je respecte le courage et si j’ai pris contact avec cette jeune femme, c’est pour essayer de lui donner un avertissement. Trop peu, trop tard, dirons certains mais contacter la jeune Braddock quand le leadership de la Main n’est pas bien loin… Je l’aurais conduite droit à la mort. Non. Dans le cas présent, ils savaient. Valerie Braddock est digne de sa lignée mais je crains qu’elle ait encore un peu d’inexpérience qui vient colorer son jugement. S’attaquer à la Main demande une expertise que même moi je ne considère pas avoir totalement et je suis une pointure dans mon domaine. C’est une chose d’affronter le menu fretin. C’en est une autre de s’attaquer à la tête de l’organisation. Et malheureusement, la belle histoire de Valerie… Ils ont trouvé un trou dedans. Ils sont très forts pour ça d’ailleurs.

Je doute que ce soit notre communication qui soit en cause. Si les gens présents avaient vraiment voulu se montrer prudent, et bien… Ces brouilleurs psychiques que j’ai détectés auraient été activés depuis le début. Ils l’ont attiré ici pour la piéger, c’est une évidence. Et ils l’ont attiré ici pour nous provoquer. Si une Braddock venait à mourir en sol asiatique, même si c’était de la faute de la Main, les conséquences diplomatiques seraient… Non. Je ne vais pas penser à ce qui aurait pu être. Valerie Braddock ne va pas mourir. Parce qu’elle est la digne héritière d’une puissante lignée. Et parce que je compte bien opérer de ma propre initiative. Je n’ai rien sur moi qui me relie aux Last Sons et si je le désire, je peux effacer ma propre mémoire. Ils ne m’auront pas sous la torture. Je ne compte pas y aller aux arts martiaux en revanche. Je suis là pour tuer. Tout simplement.

Je sais où elle est. Et je sais comment me rendre à elle. Comment j’ai obtenu les plans de ce bâtiment est sans importance. Le fait est que Valerie Braddock est en danger. Pas par une incompétence de sa part. Pas par manque de talent. Mais parce qu’elle a choisi une proie qui semble en avoir encore sur le cœur face à une autre Braddock. Peut-être que depuis le début elle devait servir soit de monnaie d’échange, de trophée ou de moyen pour arriver à une fin toute simple : briser une famille et tenter de forcer une réaction irréfléchie. On ne sait jamais avec la main. Ce sont de redoutables adversaires qu’il serait fou de sous-estimer. En revanche, Tous au sein de l’organisation ne sont pas forcément des dieux du combat. Les sentinelles, par exemple, sont mortes avant de s’être rendues compte qu’ils venaient de se prendre un tir de Howa Type 89-F. Pour ceux qui ne connaissent pas : fusil d’assaut japonais. Je fais confiance à notre industrie locale.

Certains vous diront que les armes à feu ont dénaturé l’art du combat. Moi je dis que c’est faux. On peut être aussi gracieux et mortel avec un fusil d’assaut qu’en échangeant des coups avec l’adversaire. Et je vous ferais remarquer que si c’était le cas, je ne serais pas en train d’échanger des tirs avec ce qui fait office de forces de sécurité des lieux. Je suis habituée à me battre « à l’aveugle », sans mes pouvoirs et avant que tout ne coupe, j’ai repéré trois appareils (respectivement dans les pièces 3, 8 et 15 sur le plan) que je vais neutraliser de ce pas. Valerie peut tenir seule encore un moment. Enfin je le suppose. Elle est courageuse et elle est talentueuse, en plus de provenir d’une lignée aux exploits impressionnants. Cela devrait compenser pour sa légère inexpérience au moins pendant les premières secondes du combat, au mieux les premières minutes. Enfin j’espère.

Avance, tire, recharge, esquive, frappe. J’ai l’impression d’être une machine qui ne fait que répéter les mêmes mouvements. Deux générateurs hors service. L’ennemi a compris mes plans. Ce qui porte une arme est redirigé vers la salle 3. Une partie des combattants au corps à corps est envoyée s’en doute pour achever Valerie. Si élément important de la Main il y avait, ils ont quitté les lieux depuis un moment. Je n’ai rien détecté de majeur, cependant, avant que tout ne coupe. Je jure entre mes dents quand un projectile adverse creuse un sillon sanglant contre ma joue gauche. Je ne suis pas suffisamment concentrée. Je m’inquiète, malgré moi, pour la jeune occidentale qui ne me verra probablement pas comme une alliée, rendant son extraction encore plus compliquée. Anciennement, je l’aurais laissé mourir en qualifiant son initiative de suicidaire. Fin de l’histoire.

Mais je ne suis plus comme ça. Une assassin qui trouve le tour de se faire pousser une conscience. Je me hais. Je suis en train de risquer ma vie pour une jeune femme qui risque de me fausser compagnie à la première occasion. Ils savaient. Il est évident qu’ils savaient. Les sentinelles étaient déjà prêtes à faire feu. Les membres du dojo parés au combat. Je reconnais là toute la fourberie de nos ennemis. Qu’importe. Je sauverai Valerie Braddock même si pour ce faire je dois utiliser mon propre bras en guise de massue. Les secondes s’égrènent et je suis en mauvaise posture. Valerie était dans la pièce 7, maintenant dans la pièce 10 et l’accès pour la pièce 3 est littéralement le festival du projectile. Je serai bientôt à court de munitions. Tous ces efforts pour échouer? Non. Hors de question. Le mot échec n’est pas dans mon vocabulaire. Jamais.

On va passer au plan B. Là, j’ai agi avec la partie rationnelle de mon esprit. On va laisser la partie artistique se mettre au travail alors. Un sage a dit un jour : l’art du combat. Et là, je vais devenir la Picasso du combat, la Mozart de la baston, la Léonard de Vinci de la castagne. Je ne suis plus concentrée sur l’arme dans mes mains. Dans ma tête, les premières notes du plus grand succès de mon groupe de musique, Senbonzakura, commencent à retentir. J’abandonne mon arme vide, dégaine un pistolet et une lame et c’est partit pour un tour. Au rythme d’une musique invisible, je suis en train de me tailler un chemin sanglant jusqu’à mon objectif, tout en fluidité et en acrobaties. Ce changement brutal de stratégie prend mes ennemis au dépourvu et je parviens finalement à détruire mon dernier objectif. Mes pouvoirs psychiques reviennent à leur pleine puissance.

Je souffre de nombreuses blessures dont quatre plaies par balles mais j’ai appris une chose c’est que la douleur n’est qu’une information. Je finis par débarquer où se trouve Valerie au moment où un homme s’apprête à utiliser un katana pour la décapiter. D’un bond prodigieux, ma lame s’interpose avec la sienne et quelques instants plus tard, la zone est pleine de fumée.. Je ne peux espérer l’emporter contre autant d’adversaires. Au prix d’efforts quasiment surhumains, je réussi notre extraction et même si la Main se met à notre recherche, j’avais prévu notre fuite. Dans le pire des cas, ils nous auront retrouvés d’ici quarante-cinq minutes. Mais ces probabilités sont autour de dix pourcent. Valerie est ma priorité. Une fois arrivé à ma planque, qui se trouve à être une maison en tout point identique à celles autour, je transporte Valerie dans un lit et je lui retire ses vêtements pour évaluer ses blessures et commencer à la soigner.


¤Je ne suis pas ton ennemie, Valerie Braddock. Tu es courageuse, je ne le nie pas mais tu as choisi un redoutable adversaire. Ne mets pas la faute sur mes épaules. Ils savaient. Je connais la Main. Nous nous haïssons cordialement depuis longtemps. Tu as besoin de repos et quand tu iras mieux, je répondrai à toutes tes questions. S’ils veulent une revanche, ils devront me tuer d’abord pour t’atteindre. Mais cela n’arrivera pas.¤

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mission de reconnaissance (PV - Ayla)

Message  Valerie Braddock le Ven 13 Mai 2016 - 17:20

Je ne supporte pas beaucoup l’idée de me faire déranger pendant que j’essaie vraiment de faire mes preuves devant ma famille. Quand on fait parti du cercle intime des Braddock, on sait qu’on compose souvent avec des souvenirs plutôt difficiles. Chacun a fait ses preuves d’une manière souvent importante que cela soit avec ou sans douleurs. Depuis sa majorité, Brian est passé de belle gueule à l’un des noms les plus importants depuis Churchill ou Thatcher. Son pragmatisme peut nous faire rappeler un conservatisme anglais important, mais ses émotions l’ont amené au sommet pour découvrir une facette plus humaine de son rôle. Il a fait beaucoup dans le passé que cela soit avec Excalibur ou avec la Justice League, et son nom risque d’être coller à sa peau pour très longtemps.

Pour Elizabeth, ce n’était pas si simple. Elle a quand même vécu une vie plutôt difficile avant de rejoindre les rangs des X-Men. Son passé était plutôt obscur, mais je pense que malgré toutes les souffrances qu’elle a cumulé dans sa vie, on peut percevoir qu’elle est vraiment un fondement de la culture de la défense anglaise ou même mondiale. Quand on regarde les deux cas les plus connus des Braddock, on voit bien l’importance de la souffrance individuelle et physique dans certains cas. Cependant, ils n’ont pas subi un lourd dérangement. La Main doit connaître ma réputation, ma télépathie et à mon avis, ils voulaient juste savoir si j’étais réellement convaincue d’être dans leurs directions et que je ne jouais pas à un double-jeu.

C’est pour cette raison ma discrétion du gouvernement britannique ou même des autorités des Last Sons. Je me sens dérangée par la présence de l’intrus et je crois sincèrement que cela a foiré ma mission, mais aussi toute chance de pouvoir percer dans ma famille. Je ne sais pas ce qu’il s’est passé après la perte de connaissance, mais je dois avoir été transporté. J’ai eu le temps d’entendre beaucoup de mouvements avant de perdre connaissance. Peut-être que les Last Sons ont décidé de réagir afin d’éviter de se justifier une perte devant Excalibur.

Les minutes ont commencé à couler avant que je commence à me réveiller doucement sur le lit. C’était un réveil plutôt difficile vu les douleurs et bien que je voulais bouger beaucoup plus, j’étais visiblement bloquée par la douleur intense qui me touchait. Bien que la guerrière essaie de vider sa conscience, j’ai quand même l’impression qu’elle veut éviter de mettre une partie de sa faute sur ses épaules. C’était peut-être une mauvaise idée de ma part de s’attaquer à la Main, mais je suis sûr que le message télépathique m’a retracé plus facilement, je suis automatiquement hostile à une interaction avec celle-ci. Malgré sa tentative de communication et de soins, je ne veux pas me faire déranger plus et ma question est déjà hostile.


« Je peux savoir d’où tu sors, toi? »

C’est plutôt facile de me contrôler physiquement avec autant de blessures, mais je ne vais quand même pas me laisser encore piéger par d’autres connards. Je n’ai pas de système de guérison amélioré, mais mon but n’est pas encore de me faire avoir par la Main encore une fois. Même si ce n’est pas la Main, je n’ai pas envie de me dévoiler encore plus à elle, car elle doit être la cause pourquoi je suis actuellement dans cet état. Elle veut peut-être avoir une bonne conscience sur le coup, mais je ne sais pas trop ce qu’elle me veut, et cela me choque encore énormément d’être prise dans cet état.

_________________

« Il n'est pas nécessaire de se battre pour un monde meilleur, il suffit de donner des coups assez puissants pour mettre les méchants KO. »
avatar
Valerie Braddock

Messages : 244
Date d'inscription : 16/02/2016
Localisation : Europe

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mission de reconnaissance (PV - Ayla)

Message  Invité le Sam 14 Mai 2016 - 14:32

De l’hostilité et une propension à rejeter la faute. Pas besoin de lire son esprit pour déceler la chose. Il suffit de regarder les signes physiques qui expriment cet état. Elle peut croire ce qu’elle veut : je ne suis pas responsable de ce qui lui est arrivé. Je lui ai sauvé la vie. Fin de l’histoire. C’est facile de blâmer l’autre et de ne pas reconnaitre ses torts. Quand vous avez une feuille de route comme moi, rejeter la faute est quelque chose que je n’ai simplement jamais fait. Je sais reconnaitre mes erreurs, j’ai eu des années pour méditer sur les plus grosses que j’ai commises. Ce n’est jamais amusant que de penser à cela. Mais ce qui ne nos tue pas nous rend plus fort. Je dois être une manifestation de cet état de fait. Mais nous ne sommes pas ici pour parler de moi, n’est-ce pas? Nous sommes ici à cause ou grâce à la jeune femme.

Sa question est agressive. Elle incite à la provocation mais je suis imperméable à ce genre de stratégie. Je ne serais pas parmi les plus redoutables de ma catégorie si je réagissais à toutes les provocations, à tous les commentaires désagréables et tout ce qui y est assimilable. Intérieurement, je souris. Je suis en paix, je suis tranquille et je ne suis pas du tout inquiète par la situation. Le danger est derrière. La sécurité, aussi relative soit-elle, est maintenant. Il n’y a pas à s’en faire autre mesure. La douleur, les blessures… Je ne suis pas non plus préoccupée par ces choses. Je vais guérir, de toute façon. Pour le moment, mon unique responsabilité est de m’occuper de cette invitée un quelque peu inattendu qui, sans surprise, m’en veut. La projection est une technique de défense plutôt commune, rejeter sur l’autre ses torts. La peur, la confusion, la colère…


« Oui tu peux savoir d’où je sors. Tu es sur un territoire contrôlé par une organisation de défense. Il est normal que je sorte d’une de nos bases. Je ne t’apprends rien en disant que tu es une intrus et que pour certains, tu ne serais pas la bienvenue. Mais tu n’es pas mon ennemie et dans ma culture, nous nous faisons un point d’honneur d’accueillir nos invités. Quitte à leur sauver la vie dans le processus. »

Je sais qu’elle ne dira pas merci ou qu’elle ne montrera aucune gratitude. Enfin. Pour le moment. Elle est méfiante et je peux comprendre ça. On verra bien comment elle réagit au final mais pour le moment, l’essentiel est de rester parfaitement calme et ne réagir à aucune provocation. Si je montre que c’est moi qui suis en contrôle, certains mécanismes s’enclenchent inconsciemment sur la personne en face de vous. Si vous montrez que vous êtes parfaitement maitre de vous, le tempérament de défi, normalement, s’atténue. Je ne dis pas que c’est systématique, loin de là mais par expérience, ça fonctionne. Vous pensez vraiment que c’est en y allant en escaladant que vous désamorcerez un conflit? C’est bien la pire des choses à faire. Surtout dans un contexte de néo guerre froide. Comme quoi plus ça change, plus c’est pareil, en fait.

Tout bien considéré, je devrais penser à me soigner un peu mais je ne peux pas montrer de signe de faiblesse. Il faut que je sois comme une ancre, solide et inflexible. Si elle veut se canaliser sur moi pour ventiler sa frustration, soit. Au nombre de personnes que j’ai éliminé, vous rencontrez parfois des membres de la famille ou des amis de vos victimes qui alors vont vous faire tout un mélodrame sur ce que vous avez osé faire, etc., etc. Je suis donc du genre à laisser la tempête passer. Le roseau plie. Le chêne craque et s’effondre. Je redeviens droite. Les autres restent brisés. Je fais appel à la sagesse et à la maturité de mon invitée forcée pour remettre les choses en perspectives. Qu’elle m’accuse tant qu’elle veut. Ce n’est qu’en réalisant qu’elle n’a qu’elle à blâmer qu’elle peut espérer grandir de cette expérience. Car on apprend énormément de ses erreurs, j’en sais quelque chose…


« Tu peux rester ici aussi longtemps que bon te semble. Si tu as besoin de matériel médical, j’ai de quoi faire. Nourriture, boisson également. Je ne suis pas ton ennemie, si tu as encore des doutes. Et une part de toi le sait. Si tu dois contacter tes patrons, je peux mettre une ligne sécurisée à ta disposition. Excalibur et les Last Sons ne sont pas en guerre donc il ne devrait pas y avoir de brèche de protocole. »

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum