La Post-Mission [PV : Ayla Isao]

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Post-Mission [PV : Ayla Isao]

Message  Diana De Themyscira le Mer 10 Fév 2016 - 19:18


    Elle avait été manifestement agacé tout le long par cette mission, elle avait eu beaucoup de difficultés à bien comprendre les mentalités transportés d’Ayla durant cette mission et Diana n’avait pas vraiment eu la patience de parlementer sur ses motivations ou ses idées. Elle avait combattu pendant de nombreuses années dans la même organisation et en passant un demi-siècle avec ce groupe, les convictions s’étaient construites. On disait toujours que Diana avait été perçue comme l’une des membres les plus radicales de la Justice League. Elle avait franchit parfois la ligne de la mort pour quelques criminels, mais elle était toujours dans une situation de certains regrets. La Justice League avait toujours préconisé la vie comme solution et malgré les guerres de son passé, Diana préconisait cette idée aujourd’hui.

    Elle n’acceptait plus la mortalité comme une solution envisageable. Même certains anciens membres de cette équipe plus enclins à aller vers cette violence, refusaient de le concéder comme la solution permanente de plusieurs de leurs problèmes ou des problèmes de la Justice League. C’était pour cette raison qu’ils existaient peut-être une grande marge entre les pensées des deux femmes. Diana avait changé sa pensée par une expérience de cinquante ans dans un groupe qui a refaçonné cette planète, mais aussi tout ce que les gens avaient visité sur cette planète et qui avaient participé à ce groupe. Ce Monde changeait beaucoup trop pour écrire des fondements réels et c’était ce principe qu’il fallait garder le plus longtemps : N’importe quel être vivant et intelligent se changeait souvent sur l’époque qu’ils vivaient. La princesse des Amazones n’avait pas abandonné ses valeurs de Themyscira, mais elle savait comment en prendre, comment en changer et surtout comment les revoir aujourd’hui.

    Ayla avait peut-être vécu beaucoup longtemps dans un système de pensée, incompatible à l’évolution de Diana et cette rencontre avait été plutôt brutale pour les deux femmes. Ayla se retrouva en face des valeurs et des préceptes qui avaient construite Diana pendant de nombreuses décennies pendant qu’Ayla s’était proscrite vers s pensée guerrières et politiques. Elle ne savait pas trop ce que la jeune femme avait pensé aux dernières traces de la soirée dernière, mais elle ne semblait pas être dans son état normal après le combat contre les deux assassins. En bonne conscience, Diana avait décidé de l’amener au Wakanda pour éviter qu’elle fasse une bêtise pendant que l’assassin survivant a été livré aux autorités du Wakanda. Diana était un peu déçue de livrer un seul criminel sur trois, mais c’était les aléas des missions.

    Elle connaissait bien les risques et elle comprenait souvent les pertes. Laissant Ayla dans son manoir au Wakanda, Diana avait donné quelques indications à Ayla pour la localisation des chambres des invités et ainsi que la cuisine. Elle n’avait réellement rien à cacher dans son manoir, elle pouvait peut-être trouver des photos donnés par les anciens membres de la Justice League ou encore quelques tableaux offerts par le pays, mais rien n’était vraiment secret comme dans le Manoir de Bruce. Elle était obligée de faire quelques vérifications personnelles, durant la mission, elle avait senti quelques douleurs au dos, mais elle n’avait reçu mystérieusement aucun coup sur le dos.

    Sa prudence était de mise et elle faisait rarement les vérifications médicales post-missions, mais elle préférait éviter de créer se créer plus de problèmes dans l’avenir. Les scans avaient duré quelques heures, ce qui avait permis à Ayla de s’installer, de faire une sieste ou de découvrir les lieux. Les médecins allaient prévenir Diana quand les analyses seraient terminées. Diana pouvait enfin retourner chez elle pour se reposer minimalement. Plusieurs missions attendaient peut-être l’amazone, mais elle faisait confiance à Ororo, à Vixen ou à Big Barda pour s’occuper des missions en Afrique pour la suite.

    Après quelques heures, Diana revenait vers son manoir, encore habillée de son armure. Rentrant dans sa demeure, elle commença à enlever son glaive, son bouclier et son lasso pour se diriger vers son armurerie principal. Elle déposa quelques mots dans le vide en espérant que cela touche l’ouïe d’Ayla.


    « Ayla! Je suis rentrée. Tu as trouvé tout ce que tu avais besoin ici? »

    Elle rentra ensuite dans sa chambre où l’un de ses armoires contenait les nombreuses armes qu’elle avait cumulées durant ses combats dans plusieurs dimensions ou encore avec la Justice League pour les ranger. Elle attendait vraiment le retour oral d’Ayla pour la suite. Elle espérait ne pas avoir réveillé la jeune Last Sons avec cette rentrée. Elle ne comptait pas vraiment les heures de sommeil comme les êtres humains normaux. Elle dormait que rarement pour reprendre de l’énergie. Cela lui arrivait de dormir, mais vu ses pouvoirs et ses habitudes, elle ne pouvait que dormir que quelques heures dans une journée pour une semaine.

_________________
avatar
Diana De Themyscira

Messages : 777
Date d'inscription : 20/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Post-Mission [PV : Ayla Isao]

Message  Invité le Mer 10 Fév 2016 - 22:39

C’était enrageant et terrifiant en même temps. Qu’est-ce qui m’arrivait? Il n’y avait rien de logique dans cette histoire. Je me connais. J’ai tué plus de personnes dans ma vie que certains le feront en dix. Et considérant mon âge relativement jeune… C’était beaucoup de morts. Pourquoi CETTE mort m’avait déstabilisé à ce point? J’avais beau retourner le problème dans ma tête, méditer, tenter de trouver un sens… Rien à faire. Et ce n’était pas NORMAL. Il fallait qu’il y ait une explication et cette dernière m’échappait. Et plus j’essayais de trouver, plus j’avais l’impression de m’opposer à une force qui poussait en sens inverse. Comme si c’était une conclusion que je ne pourrais pas tirer simplement. Comme… Un apprentissage, peut-être? Je n’ai pas le temps pour les mystères! Je dois regagner l’Asie au plus vite. Les Last Sons…

En pensant à eux, j’ai l’impression que quelqu’un vient de me passer une aiguille chauffée à blanc dans le cerveau. Je revois de façon saccadée une cible désormais décédée au travers la lunette de mon fusil de sniper… Un unique coup de feu… Et une autre vie de soufflée comme la flamme d’une bougie. Cette mission je l’avais exécuté dans le cadre de mes fonctions au sein des Last Sons mais quel était le rapport? C’était juste… Un mort. Un de plus à une longue liste! Penses à autre chose Ayla. La Chine tiens. Tu as passé de bons moments et… Nouveau pic de douleur. Un musée. Je porte une robe et je range un katana dans son fourreau. Deux hommes tombent morts. La douleur est plus violente que la première fois mais je ne comprends pas. Les deux événements n’ont aucun lien entre eux. J’avais empêché un attentat terroriste pendant mes vacances!

Mais merde, qu’est-ce qui m’arrive à la fin? Ok. Essayons de penser à autre chose. Le Japon. Mon pays natal. Ma famille et… Je pousse un long hurlement d’agonie. Je revois des choses que je ne veux pas revoir. Je revois le monstre qu’Ils avaient fait de moi. Les morts, des dizaines de morts qui n’avaient même pas eu une chance. La douleur est insoutenable. Aucune torture ne peut causer un mal aussi intense. Et pourtant tout cela n’a pas duré plus qu’une poignée de secondes. Je me sens vidée. À court d’énergie. Je me rends compte qu’instinctivement, j’ai carrément dévasté la pièce avec mes pouvoirs de télékinésie. On dirait carrément un champ de bataille avec des meubles éclatés, des draps déchirés et un bordel pas possible. Wonder Woman arrive quelques minutes plus tard et me pose une question. Elle est bien bonne celle-là! La bonne blague, oui!


« Non. J’ai besoin de réponses et je ne trouve que l’incompréhension. C’est extrêmement préoccupant, si tu veux savoir. Oh et je rembourserai pour les dégâts, soit dit en passant. À vue de nez, comme ça, il va falloir refaire une partie des murs, le plafond est fissuré et structuralement, le plancher est au deux tiers en état. En fait… Pour ta propre sécurité… Mieux vaudrait que tu restes loin de la chambre… »

Il est évident qu’il existe des gens avec des pouvoirs psychiques qui sont considérablement plus puissants que moi. Je n’ai aucun mal à l’avouer. Pour ma part, je me suis toujours sentie très fière de maitriser tout l’arsenal à ma disposition. Mais là? On dirait que je perds le contrôle. Ce qui pourrait s’avérer très dangereux pour mes alliés. La logique exige que je me mette en quarantaine jusqu’à ce que je trouve une solution à ce problème. SI je trouve une solution à ce problème. Allez. Exercice simple. Faire léviter un objet. Voilà qui est encore PLUS frustrant. Maitrise parfaite. Aucun problème, dosage d’énergie exemplaire… Si mes pouvoirs ne sont pas en cause, alors quoi? C’est à se donner envie de se cogner la tête contre un mur, oui! Et ça va être vachement sympa de faire la conversation avec Wonder Woman par pièces interposées parce que…

« Mais c’est pas possible! Je parle pourtant bien anglais non? Pour ta propre sécurité, mieux vaudrait que tu restes loin de la chambre. Il me semble que c’était parfaitement clair non? Tant et aussi longtemps que je n’ai pas identifié le mal dont je souffre, je suis dangereuse. Si par malheur je devais te blesser, comment tu veux que j’explique ça à quiconque? J’ai pas fait exprès c’est un peu trop facile! »

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Post-Mission [PV : Ayla Isao]

Message  Diana De Themyscira le Mer 9 Mar 2016 - 0:44


    Diana de Themyscira avait connu plusieurs époques différentes et surtout de nombreuses personnalités qui variaient toujours autant. À chaque décennie terrestre, il était possible de découvrir des changements générationnels importants. Elle l’avait bien découvert surtout en faisant parti d’une équipe mondiale qui touchait plusieurs domaines outre la prédominance de la super-sécurité. L’effet de la Ligue des Justiciers avait influencé de nombreuses sociétés, mais certaines influences culturelles restaient souvent dans la mémoire de la majorité. L’équipe ne pouvait pas tout changer et surtout dans des continents où la politique et les sociétés avaient installé de nombreuses idées importantes, très difficiles à déloger.

    La princesse des Amazones était consciente que de nombreux individus avaient certains orgueils placés par leurs cultures, mais elle pouvait facilement comprendre, parce qu’elle-même était proscrite dans cette idéologie. En rentrant dans sa chambre pour ranger ses armes dans son armurerie, elle se rendait rapidement compte de l’état mental délabré de la jeune femme. Elle avait déjà rencontré ce type de frustration par une jeune Kara, toujours aussi déstabilisée par le manque de repères de ce Monde ou encore par une Ororo, désabusée par les problèmes intimes de sa vie. Les pouvoirs se manifestaient souvent et elle se rappelait souvent des pouvoirs qui pouvaient s’engendrer pendant les paniques ou les moments d’incertitudes. Même Diana avait connu des périodes semblables pendant ses premières années sur la Terre.

    Ayla semblait accumuler beaucoup de difficultés aujourd’hui avec ses pouvoirs psychiques. Elle venait quand même de casser une grande partie de sa chambre avec ses pouvoirs et malgré le fait que Diana ne fasse pas attention aux avertissements de la jeune Last Son. Elle ne voulait pas laisser une image de peur et elle n’avait jamais vraiment laissé cette trace de crainte en elle. Déposant délicatement chacune de ses armes, elle se tourna peu après vers Ayla pour voir les démolitions de sa chambre.


    « Le bris du matériel ne me dérange pas. Au cas de dommages considérables, je peux me trouver un autre logement. Je veux maintenant que tu te calmes. Je vais essayer de m’approcher, oublie notre précédente mission et concentre toi à souffler. Et ne t’en fait pas, si tu me blesses, je vais prendre le blâme. »

    Diana ne craignait pas vraiment d’être blesser par les pouvoirs psychiques d’Ayla. Elle essayait ensuite de s’approcher d’Ayla pour chercher à la calmer à tout prix. Elle était bien trop agressive et elle pouvait peut-être la projeter, mais Diana savait très bien encaisser. Commençant à s’avancer vers Ayla, celle-ci faisait des pas plutôt prudents pour éviter de la brusquer encore plus.


    « Calme-toi, concentre toi sur moi et si tu as besoin de te défouler, donne moi le coup pour te décharger. Je vais être capable d’encaisser. Ne pense plus à la mission, à la politique ou ce que tu vas faire demain. Vide ton esprit. »

_________________
avatar
Diana De Themyscira

Messages : 777
Date d'inscription : 20/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Post-Mission [PV : Ayla Isao]

Message  Invité le Mer 9 Mar 2016 - 9:37

Je sais bien qu’elle ne dit pas ça pour être désagréable ou moralisatrice mais… Une des premières choses à apprendre quand on dispose des pouvoirs de l’esprit, c’est la méditation. Alors me calmer, faire le vide dans ma tête, j’ai déjà essayé. Sans succès. Je comprends que Wonder Woman a vécu plus longtemps que moi et qu’il est fort possible qu’elle ait fait équipe avec des gens disposant de pouvoirs similaires mais ce n’est pas en me donnant un conseil aussi basique qu’elle va m’aider. Je comprends la logique. Le sentiment. Tout voyage commence par un simple pas. Mais dans le cas actuel, je l’ai fait ce premier pas et il ne donne pas les résultats escomptés. Je trouve aussi louable de sa part de se proposer comme cible, si jamais… Mais je préfère encore ne pas prendre de risques. Je n’ai aucun doute sur sa résistance, loin s’en faut.

Il est simplement de notoriété publique qu’un pouvoir se retrouvant soudainement débalancé peut s’avérer considérablement plus puissant que ce qu’il était à l’origine. Conséquemment, au vu de la dévastation que j’ai causé, je peux extrapoler que si je devais avoir un autre incident du genre, je ne ferais pas que simplement repousser Wonder Woman. Je crains un risque de blessure réelle et je ne veux pas cela. Quand bien même elle me dit qu’elle va prendre le blâme, même si je la crois sur parole, la réticence est là quand même. Ce n’est pas simplement de se donner une excuse en cas de pépin, non. C’est d’éviter le pépin en entier, dans la mesure du possible. Et je crois fermement que C’EST possible. Enfin bon. Pour les besoins de l’exercice, je vais me concentrer uniquement sur elle, sur le son de sa voix. En donnant un focus clair à mon… AAAAAH!

Un nouveau pic de douleur me frappe de plein fouet. Je me suis concentré sur Wonder Woman mais tout ce que je vois, ce sont des images chaotiques. Je ne saurais dire d’où elles viennent ni pourquoi mais ce n’est rien d’agréable. Je me vois, la respiration laborieuse, à regarder un ciel rouge. Une blessure béante à la poitrine. Wonder Woman, armée d’une épée dégoulinant de mon sang au-dessus de moi. Un autre Flash. Wonder Woman qui regarde sans comprendre son torse, un trou au niveau du cœur. Je reconnais ce type de blessure. Ce sont mes projectiles psychiques qui les causent. Un autre flash et je finis par me rendre compte que cette succession de flashs sont un mélange entre mes assassinats passés et les coups durs que j’ai subi. Mais pourquoi avec elle en tant que victime ou bourreau? Quand je reviens à moi bien… Comment dire ça simplement?

Disons que l’état de la chambre ne s’est pas amélioré. Je ne pense pas avoir blessé Wonder Woman. Je ne pense pas l’avoir affecté en fait. Mon mentor m’a appris à protéger inconsciemment mes alliés si jamais je devais utiliser mes pouvoirs d’une manière un peu plus musclée. J’en déduis que malgré tout j’ai été en mesure de la garder hors de danger. Si tant qu’il y ait eu un danger pour elle pour commencer. Wonder Woman n’est pas une petite pointure, après tout. Loin de là. Il n’empêche que ne serait-ce que pour la forme, je me montre soucieuse pour le bien être d’une alliée. En partant du principe que c’est le cas. On ne sait jamais avec les gens quelles sont leurs véritables motivations. La confiance est du genre à vous assassiner en rigolant pour vous apprendre qu’en ce monde, la placer dans la mauvaise personne tue. Vous tue.


« Non. Se vider l’esprit ne fonctionne pas, j’avais déjà essayé et faire le focus sur une personne… Tu peux voir les résultats. Qu’est-ce qui m’arrive? Pourquoi je revois mes assassinats passés et les moments où j’ai le plus souffert? Tu as plus de vécu que moi, Wonder Woman. Selon toi, qu’est-ce qui se passe? Pourquoi cette perte de contrôle? Pourquoi maintenant? Pourquoi ces tourments? C’est déstabilisant.

Je veux dire… Je côtoie la mort sur une base régulière. Je tue pour protéger des millions de personnes et je ne regrette aucune de mes actions. J’ai fait ce qu’il fallait faire, point. L’innocence est morte chez moi il y a longtemps. Tu ne vas quand même pas me dire qu’une conscience est en train de me pousser? Ce serait bien le comble. Une assassin avec une conscience, c’est super pratique. Hum. À bien y penser, je n’ai jamais voulu devenir ainsi… »

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Post-Mission [PV : Ayla Isao]

Message  Diana De Themyscira le Mar 5 Avr 2016 - 22:38


    Il était souvent difficile de reconstruire ce que l’image voulait des êtres, les terrestres avaient créé des mythologies, des principes et des valeurs relativement différentes aux siennes. Diana de Themyscira était arrivée en guerrière, peut-être bien plus violente que les autres membres de son équipe, mais restant toujours dans la perspective de la noblesse. Sa notoriété, son image ou encore ses combats avaient souvent été écrits par les autres. John Stewart, Barry et ainsi que plusieurs autres avaient décidé leurs exploits pour l’éducation avant quand les Royaumes les écrivaient pour inspirer les guerriers à combattre le mal commun. L’esprit de Diana était clair dans ce qu’elle conseillait. Elle avait compris que les mortels réalisaient mal leur potentiel, mais aussi avaient de la difficulté de réaliser ce qu’ils cherchaient vraiment à faire.

    Diana avait beaucoup de mal à comprendre les difficultés d’Ayla. Elle n’était pas formée pour être une psychologue ou encore une professeure. Elle avait bien enseigné à plusieurs membres de la Justice League et aux jeunes comme Cassandra, mais elle n’avait jamais réalisé le fantasme de plusieurs d’être la professeure idéale du contrôle de soi. Même elle était souvent critiquée par ses colères et ainsi souvent par ses propos. Elle connaissait le cas des mutants télépathes, mais à vue d’œil, elle ne croyait pas vraiment qu’Ayla avait écouté. Elle ne se vidait pas d’esprits, elle était clairement touchée encore par des pensées et par une télépathie empiriquement non-contrôlée. Ses pouvoirs psychiques ne semblaient pas maitriser parfaitement, elle pouvait les utiliser d’une manière qui se spécialisait dans le combat, mais elle ne semblait avoir aucune harmonie réelle entre ses pouvoirs et elle-même. La princesse de Themyscira voyait uniquement une certaine détresse, mais celle-ci s’était spécialisée dans une indifférence pour se présenter.

    Ayla se défoulait sur la chambre de la princesse pendant que Diana essayait de penser aux mots qu’elle pouvait prononcer. Elle avait déjà eu de la difficulté avec Ayla au niveau de la communication, alors c’était un autre défi de vouloir aller plus loin. L’Amazone au retour d’une certaine lucidité de la Last Son, avait le droit à quelques mots de celle-ci restant cinglante dans la mémoire de l’Amazone.


    « Ayla Kimi Isao, je crois peut-être qu’il est le temps d’aller trouver des réponses en dehors des limites que tu as préconçu à ce Monde. Honnêtement, je ne peux pas répondre à ce que tu as, aux souvenirs qui reviennent dans ta tête ou à cette déstabilisation que tu vis en ce moment. Mon expérience risque de ne pas t’aider, parce que tu vas voir que mon expérience, n’est pas la somme de ce que tes perspectives recherchent comme réponses.

    Si tu veux une réponse honnête, je vais te le dire, mais je ne crois pas que la réponse va te plaire. Quand je suis arrivée ici la première fois, j’étais une guerrière, aujourd’hui je me considère toute autre. Aujourd’hui, tu te considères comme une assassin, qui a abordé la mort de plusieurs manières différentes : Comment le réaliser? Comment le faire rapidement? Et ainsi que de nombreuses autres questions que des gens se qualifiant comme assassins s’abordent en mission. Mais, dans toute la pensée des assassins, il existe une importance évacuée ; ils oublient uniquement derrière la mort donnée, ils existent la vie. Aujourd’hui, demain et hier. Cette vie existe au-delà de la perspective de la mort. Les mortels ont toujours idéalisé à quoi ressembler la mort, même certaines organisations ont décidé d’œuvrer pour combattre à cette fin.

    Mais quand les assassins découvrent qu’ils existent réellement la vie, ils doutent. Les chiffres ne comptent plus, les fondements non plus. Tu as décidé de vivre ce combat qui t’enlève tout ce que l’humanité peut faire le mieux, parce que les gens n’ont pas besoin de la mort, ils ont besoin de savoir qu’ils existent de la vie en eux. Au cours des siècles, j’ai beaucoup entendu des généraux ou des assassins me dire : J’enlève une vie pour en sauver des millions ou encore je fais ce que tu refuses de faire, mais pour moi, ils ont toujours oublié un fondement important de ce qu’ils sont.

    Ils sont dans l’incapacité de voir ce qu’ils font réellement. Amener la mort n’est pas amener la vie, la seule mort qui se cumule n’est pas le chiffre que tu comptes à chacun des corps qui tombent, la seule mort qui s’installe est dans ton âme. Je ne vis peut-être pas dans ton monde, mais je ne crois pas que tu vis dans ce monde. Ce n’est pas une conscience que tu as besoin, c’est de savoir que tu es encore vie aujourd’hui.

    Aujourd’hui, on est dans une autre ère. Regarde le monde autour de toi, quand tu tues, tu ne sauves pas de vies, tu alimentes uniquement ton sinistre. Les êtres ont besoin de croire que l’être humain est vivant et c’est en défendant cette vie qu’on est capable de comprendre l’ampleur de son importance. Je regrette beaucoup aujourd’hui et ce n’est pas pour les morts que j’ai vu ou donné, mais bien pour la vie que je ne ressens plus envers des êtres qui m’ont rendu heureuse. Tu as une nouvelle chance dans les Last Sons Ayla, prends là parce que c’est avec un groupe comme celui-ci, que tu vas pouvoir te rendre compte de nouvelles perspectives. »


    Elle n’allait pas rencontrer sa vie, ni de son lien avec Clark ou encore de ses amitiés avec plusieurs personnalités incroyables, elle avait des principes et un questionnement. Pour plusieurs, elle était idéaliste, mais pour elle, elle avait changé et ce changement n’avait qu’apporter soulagement perpétuel sur la vie et surtout pour la conserver.

_________________
avatar
Diana De Themyscira

Messages : 777
Date d'inscription : 20/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Post-Mission [PV : Ayla Isao]

Message  Invité le Mer 6 Avr 2016 - 10:42

Avant qu’elle ne commence à parler, je me suis mise en position pour méditer. Je veux être bien certaine de m’imprégner de chacun de ses mots, de pouvoir réfléchir sur leur sens profond. Ça n’a l’air de rien mais… C’est déjà un beau signe d’ouverture quoi. Wonder Woman a plus d’expérience en ce monde que moi et certainement plus de sagesse. Encore que le terme sagesse soit étonnamment relatif de personne en personne mais nous n’entrerons pas dans un débat stérile. Je lui ai posé une question et elle me donne une réponse que je suppose être honnête. Je ne vois pas quelles seraient ses motivations à me mentir. Je réussis à méditer sans faire exploser la pièce, ce qui au vu du bordel dans ma tête actuellement démontre mon niveau de maitrise plutôt exceptionnel. Allez Ayla. Tu peux le faire. Quelque part dans ces paroles… Forcément…

Il doit y avoir une piste, un élément de réponse. Si j’ai l’air calme et sereine, ce qu’elle me dit fait l’effet d’une bombe nucléaire dans ma tête. Non effectivement je n’aime pas ce qu’elle me dit parce que ça remet en cause bien trop de choses que j’avais décidé de prendre comme acquis et immuable, ne serait-ce que pour avoir une certaine tranquillité d’esprit. Je ne suis pas idiote. J’ai un intellect excessivement aiguisé. Mais toutes les connaissances du monde, sans expérience… Cela reste de la théorie. Ce que Wonder Woman dit se base sur du vécu. SON vécu. Et donc il y a plus de valeur dans ce qu’elle dit que dans n’importe quel livre ou texte. Ce passage sur la vie manque de me faire perdre ma concentration parce qu’il me frappe comme un coup de poing. Je voudrais nier la chose. Me conforter dans mes convictions que j’ai fait ce qu’il fallait et rien de plus.

Mais ce qu’elle me dit me fait souffrir car tout ce qu’elle dit vient s’attaquer à qui je suis. Et forcément, que je le veuille ou non, qui je suis réagi à ce qu’elle dit. Combat sa logique, se réfugie dans le déni. Divers débris commencent à flotter dans la chambre dévastée. Ceux qui ont lu mon dossier sont au courant des expériences inhumaines dont j’ai été victime et les vestiges de ces expérimentations ont tendance à se manifester quand je perds pied. Et là c’est littéralement toute une carrière en tant que commando qui vient de se voir retournée comme une crêpe par le doute le plus simple qui soit : et si depuis le début j’avais eu tout faux. Pour un esprit instinctif, animal, une réaction simple. Si quelque chose nous fait mal, on l’attaque, on le détruit et la douleur arrêtera. Le monstre qui a sommeillé en moi pendant longtemps veut du mal à Wonder Woman.

Je dois donc lutter à la fois contre ce qui est devenu une part de moi mais également contre les pouvoirs qu’il déclenche. Car en ce moment d’un seul coup ce n’est plus quelques débris qui flotte, c’est une vraie tempête de violence dans la chambre et je protège Wonder Woman d’un bouclier psychique… Même si c’est parfaitement inutile, qu’elle ne peut pas vraiment être blessée. Enfin… Je crois. Mais un réflexe est un réflexe et l’effort est extrêmement demandant pour moi. Je ne veux plus jamais laisser ne serait-ce qu’une seconde de contrôle à cette sombre entité héritée de la folie d’autrui. J’espère qu’elle ne tenait pas trop à cette chambre parce que l’explosion de pure énergie psychique vient de faire voler en éclat pas mal tout ce qui se trouve dans la pièce dont le mur donnant directement sur l’extérieur… Mais au moins la catastrophe est évitée.


« Désolé… Pour ce petit… Incident…Tu avais… Tu avais raison… Personne n’aime se faire dire… Qu’il doit jeter à terre des années de conviction… Fiou. J’ai repris mon souffle, ce sera moins laborieux. En partant du principe que tu as raison, ce que je suspecte… Les choses ne changent pas du jour au lendemain. Je veux bien explorer de nouvelles options mais… Es-tu en train de dire qu’il faut éviter toute mort ou certaines morts? Histoire de s’y retrouver. Désolée, c’est nouveau pour moi… »

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Post-Mission [PV : Ayla Isao]

Message  Diana De Themyscira le Lun 16 Mai 2016 - 0:04


    À force de vivre, la princesse de Themyscira avait toujours eu une volonté de changer. Passablement conservatrice de ses méthodes au début des aventures de l’Amazone sur le monde terrestre, Diana s’était rendue d’un élément lourdement douloureux pour la première vocation de ses débuts. Elle avait appris comment les visions s’estompaient dans des interprétations et non dans des réalités factuelles. Toujours croyante des diverses divinités possibles, elle avait décidé de laisser la place à une nouvelle ouverture dans les rencontres de ce Monde. Bien qu’elle s’était rendu compte de sa différence d’interprétation entre elle et le reste des hommes, et femmes de ce Monde. Elle avait aussi perçu comment certains s’étaient toujours positionnés dans un monde aussi diversifié. La princesse des amazones trouvait même étrange de voir autant de certitudes dans un monde bousculé par les mystères de la vie ou encore l’ignorance des grands univers ou royaumes qui pouvaient se manifester dans ce Monde. Toutefois, elle s’était toujours ouverte à une grande compréhension des opinions diverses qu’elle pouvait retrouver dans la Justice League.

    L’Amazone s’était surtout frustrée devant des avis qu’elle trouvait injustifié et surtout injuste envers la vie humaine ou encore par des cruautés incompréhensibles dans ses pensées. Elle avait montré une colère pour la peur d’Alexander Luthor contre Superman ou contre la Justice League. C’était similaire avec les pensées fatalistes et surtout corrompues avec l’esprit des assassins qui justifiaient certains actes qu’elle trouvait contre-productif même pour les valeurs pouvant donner une bonne conscience aux assassins. Ayla s’était trouvée dans cet esprit pour la guerrière amazone. Elle avait aussi montré beaucoup de frustrations envers des pensées utilitaristes, même chez les Guerriers qu’elle a côtoyé comme Batman ou le regretté Michael Williams. Tous avaient ajouté quelque chose de très important dans l’écriture de la mentalité de l’Amazone, affirmant son avis ainsi. Elle ne voyait pas sa pensée comme un fondement naturel de tous, mais bien un idéal réaliste par la bonté de l’être humain.

    Elle avait laissé la jeune Last Son s’installer pour méditer, laissant bien des paroles, mais ne croyant pas convaincre. Affronter de telles visions installées depuis la naissance était souvent improbable par le confinement des raisons de garder ces principes. Diana avait laissé couler les mots, ses pensées qui pouvaient paraître extrêmement hostiles pour une être comme Ayla. Son but était surtout de lui laisser le temps de réflexion. Les dommages matériaux ne la dérangeaient pas. Pour elle, les éléments les plus importants de sa vie étaient incassables que cela soit des amis ou encore des armures ou armes. La maison pouvait être réparée par les autorités wakandaises par une ingéniosité rare. Après la fin du discours de l’Amazone, un bouclier psychique se forma autour de celle-ci pour encore la protéger des débris.

    Diana était surprise par le discours d’Ayla. Se méfiant de base par les mots de la jeune Last Son, elle prenait quand même le temps de les analyser concrètement. La destruction de la chambre ne dérangeait pas l’amazone, elle était beaucoup plus pensive sur la compréhension de son avis par la nouvelle habitante de sa maison. Ayla semblait de bonne foi, même pour poser des questions sur d’éventuels changements de son comportement. Laissant un temps de silence, Diana baissa la tête pour prendre un temps de réflexion avant de lui donner des nouvelles précisions sur sa pensée.


    « Je ne peux pas dire, Ayla. En arrivant ici vers 1960 de vos années, j’étais habituée à vivre dans mon Monde et j’ai encore de nombreuses manies de mon Monde. On ne change jamais totalement, mais je sais que preuve vivante, tous peuvent changer. À place d’innombrables victimes comme que je faisais durant mes guerres avant de m’allier avec la Ligue des Justiciers, je sais maintenir ma force pour éviter d’offrir mortalités à tous. Je sais aujourd’hui que j’ai trouvé de nombreux compagnons fiables et incroyables, uniquement par la chance laissée à ceux-ci. Il faut toujours un temps pour s’adapter à ce Monde, mais pour moi, j’évite aujourd’hui toutes morts. Même chez les pires monstres, la Justice doit être vivante pour que leurs soldats ou leurs fidèles comprennent la leçon. »

    Elle pensait même ainsi pour un monstre comme Gorgone ou Apocalypse. Cela pouvait paraître extrêmement étrange pour la perception des pragmatiques ou des utilitaristes de ce Monde. Mais elle espérait sincèrement pouvoir arrêter les criminels les plus fanatiques dans l’idée de les punir de leurs crimes et de leurs mauvaises influences. Mais dans les cas les plus dangereux et fondamentalement instables pour une réalité ou un monde, Diana n’irait pas par quatre chemins pour en terminer avec un désastre pouvant tuer trop d’êtres vivants. Non parce qu’il pouvait le faire, mais bien parce qu’il était de le faire. Les armes de Gorgone, d’Apocalypse ou de d’autres immondes monstres pouvaient faire des armes vivantes jusqu’à temps que leurs derniers souffles soient poussés. Mais ces détails n’étaient pas intéressants, car cela restait dans les ennemis rares ayant des possibilités bien plus larges que les assassins traditionnels.

_________________
avatar
Diana De Themyscira

Messages : 777
Date d'inscription : 20/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Post-Mission [PV : Ayla Isao]

Message  Invité le Lun 16 Mai 2016 - 10:22

Bon, je suppose qu’il faut voir le positif en chaque chose. La maison ne s’est pas effondrée et personne n’est blessé. Je ne dirais pas que moi je suis au top mais qui s’en soucie hein? On ne va pas trop s’attarder sur l’assassin. Tombons plutôt dans le piège évident qu’elle utiliser pour ne pas se concentrer sur les vraies questions. Malgré toute sa sagesse, il semblerait que la belle Wonder Woman puisse se faire avoir comme n’importe qui d’autre. Je ne lui mens pas, attention et je ne me sers pas d’elle, si c’est ce que vous pensez. Mais je ne veux pas non plus lui laisser voir ce qu’il y a en moi. Qu’elle pense que je suis en état de choc et que c’est ce qui dérègle mes pouvoirs. Je préfère qu’elle me pense faible plutôt que la vérité. Il n’y a rien de glorieux à être prisonnière de l’ambition des autres, à porter une cicatrice qui est bien plus que cela.

Ce qu’elle dit est intéressant. Je ne le nie pas, je ne prétends pas le contraire. En de meilleures circonstances, j’aurais probablement été plus à même de mieux m’imprégner de ses paroles. Mais pas maintenant. Le fait que le monstre se soit manifesté ne serait que fugacement après toutes ces années est particulièrement alarmant. J’ai vécu bien des choses, me suis adonné à bien des opérations et c’est la première fois qu’il refait surface depuis… Non. Je ne veux pas repenser au passé. Il faut que je me concentre sur le futur. Il faut que je me concentre sur ce que je peux faire maintenant. Le problème par contre c’est que je ne sais pas ce qui est vraiment en cause, cet effondrement, ce retour suspect… Quel mauvais timing, ce n’est rien de le dire. La question que je me pose c’est : est-ce que je suis un danger pour l’amazone. La question semble vous surprendre.

Attention, je ne dis pas que je surestime mes capacités ou que je sous-estime les siennes. Loin de là cette idée. Le truc c’est que je pensais que ce que j’appelle « le monstre » avait été neutralisé il y a des années de cela. Ce qui veut dire que je ne sais pas comment SES pouvoirs ont évolués. Je me connais moi. Mais pas cette chose. Elle est en moi, est née d’une part de ce qui est sombre en moi mais on me l’a imposé à cause d’expériences inhumaines. Il va donc falloir jouer serré et tenter de trouver des réponses et une solution temporaire dans les paroles de Diana. Pas le choix, sinon ça pourrait bien mal se terminer. Ce serait quand même idiot d’être en train de faire des progrès, de tranquillement repenser une vie entière se basant sur un tas d’éducation, de leçons et d’apprentissages radicalement différents les uns des autres et de tout foutre en l’air à cause de… Ça.

Le problème, si tant est que c’est un problème, c’est que je ne fais pas suffisamment confiance à Wonder Woman pour lui dire ce qui me dérange vraiment. On ne peut pas m’en vouloir d’être prudente, quand même. Je ne la connais pas cette femme, moi. Notre rencontre initiale n’a rien eu de bien glorieux et si je respecte la guerrière pour ce qu’elle est, il n’en demeure pas moins que ce n’est pas dans les habitudes d’un commando de juste se confier comme ça, pouf, parce que ça lui tente de façon aléatoire. On me dira que ce n’est pas exactement aléatoire mais je ne suis pas ici pour débattre. Si Diana se rend compte que je garde quelque chose pour moi et qu’elle confronte, on verra. Sinon bien… Je profite du manque de compétence des autres pour voir au travers de ma façade pour me protéger. Pas d’offense à l’amazone mais on ne peut pas être doué dans tout. Il faut bien que je puisse exceller dans quelque chose.


« Je ne te mentirai pas en disant que ce que tu dis n’a aucun sens pour moi. Enfin. Certaines parties de ton discours. Penser que l’on peut changer quelqu’un que de nombreuses entités, héros ou figure de justice ont maintes fois tenté d’arrêter… N’est-ce pas un peu prétentieux de penser pouvoir réussir où des gens plus sages, plus compétents ou tout simplement meilleurs que nous ont échoué? Je peux comprendre le droit à la vie mais ça… »

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Post-Mission [PV : Ayla Isao]

Message  Diana De Themyscira le Mar 17 Mai 2016 - 16:48


    Diana considérait nullement le danger du potentiel d’Ayla, dépensant beaucoup d’énergie psychique en ce moment, elle ne la considérait pas comme une menace, quel que soit le monstre en l’intérieur d’elle. Si Diana n’était pas une génie dans le domaine scientifique, elle connaissait très bien les limites établies sur une énergie psychique, même si c’est un autre être qui pouvait prendre la puissance, vu la démolition de la maison, elle était au limite de son potentiel, sauf si son nom était secrètement Jean Grey. Elle préférait s’en faire surtout avec les réponses qu’Ayla lui offrait après le premier message. C’était devenu une traditionnelle question pour de nombreux détracteurs de la Ligue des Justiciers. On catégorisait souvent la vision de Diana comme idéalisme, mais pour elle, cet argument se tenait sur une ignorance de plusieurs faits importants. Comment juger la réhabilitation comme solution quand on éviter même d’en faire face? Ayla cherchait peut-être à cacher ses sentiments devant Diana, mais qu’est-ce qui était le plus important? Un orgueil ou une vision qui avait construit une grande partie d’une vie? Cette vision n’était pas toujours ainsi et bien que les critiques pouvaient émerger de partout ; La princesse des amazones avait énormément changé. La remise en doute avait permis une grande évolution pour une compréhension plus logique, mais aussi une vision plus pragmatique sur ses propres gestes et sur le monde alentour d’elle.

    Elle cachait quelque chose, mais encore une fois, ce n’était pas le rôle de Diana de jouer la psychologue. Elle avait apprécié donner des cours à chacun de ses étudiants, leurs initiatives, leurs logiques et leurs fraicheurs laissent une grande place à l’espoir. La princesse des Amazones n’avait jamais pris de temps pour réellement connaître les craintes ou les peurs de chacun de ses étudiants. Cependant, elle faisait souvent comprendre à ceux-ci qu’ils étaient très importants de dépasser cette peur. Peut-être qu’il manquait d’expérience à Diana pour des cas aussi particuliers qu’Ayla, mais elle pensait sincèrement que les mots étaient plus importants que l’impression de la monstruosité. Réfléchissant encore sur sa réponse, elle allait quand même repasser sur cette question après.


    « Qui sont les experts? Qui sont les compétents? Qui sont les plus sages? Qui ont vraiment essayé de changer le changement possible de certains vers la société actuelle? Nul besoin d’être un compétent ou sage pour réussir ces exploits, il suffit de regarder l’Histoire. James Logan était perçu avant sa reconversion comme l’un des pires meurtriers de l’Humanité. Travaillant pour la Main et pour la Ligue des Assassins, il a été ennemi longtemps de la Ligue des Justiciers et de nombreuses forces légales. Aujourd’hui, il est devenu l’un des professeurs les plus respectables d’une école de mutants, combattants pour ceux-ci et apprenant les jeunes à combattre pour des causes nobles.

    Elizabeth Braddock. Elle vient de la même école. Elle était affichée comme l’une des êtres les plus dangereux êtres de la planète avant que cette école lui offre l’opportunité de changer. Elle est devenue un modèle à place d’être une fugitive. Pas besoin d’experts dans cette école, les exemples sont bien trop nombreux : Anna Raven de la Confrérie, James Proudstar du Club des Damnés et ainsi que de nombreux autres. Ce n’est pas lié spécialement à cette école, même dans ton clan, tu as des réussites.

    Sergei Boldarev, ennemi fondamental de la Ligue des Justiciers, Kaidan Ashimida, ancienne maitresse de la Main et Grace Choi, Amazone renégat et actuelle mercenaire sont tous des exemples concrets de ton organisation. Il suffit de regarder autour de toi, Ayla. Tu t’aveugles par ton idéologie pour éviter de voir une réalité brutale pour ta perception. »


    Tous les exemples étaient réels et c’était surtout plus bénéficiaire pour la planète entière que les avoir comme prisonniers. Après avoir laissé un silence, elle décida de laisser une nouvelle question à la jeune femme.


    « Tu es sûr que tu vas bien? »

    Le malaise physique d’Ayla était signifiant pour que Diana intervienne. Elle ne voulait quand même pas parler dans le vide, juste pour essayer d’évacuer un problème. Le respect était encore une valeur extrêmement importante dans le cœur de Diana, et elle pensait donner assez de respects en répondant aux questions de celle-ci et ainsi que la laisser venir chez elle, pour recevoir un respect réciproque. Mais, elle savait que fondamentalement plusieurs ont des facettes plutôt hypocrites dans l’idée de ce respect.

_________________
avatar
Diana De Themyscira

Messages : 777
Date d'inscription : 20/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Post-Mission [PV : Ayla Isao]

Message  Invité le Mar 17 Mai 2016 - 23:10

Je comprenais ce qu’elle disait, là n’était pas la question. Ce n’est pas compliqué de comprendre des mots dans une langue que vous parlez. Ce que je n’arrive pas à assimiler, ce que je n’arrive pas à conceptualiser, c’est le pourquoi. J’ai bien compris ce qu’elle dit. Si on avait juste tué ces gens, on aurait perdu d’excellents éléments et le monde tel que nous le connaissons n’aurait pas été le même. Dans ce cas de figure, je suis d’accord : on peut considérer le principe de la seconde chance. Moi-même, d’une certaine manière, j’en ai bénéficié. Ce que j’essaie de lui expliquer, ce que j’essaie de lui demander, c’est que si on prend quelqu’un dont les crimes dépassent une planète, jusqu’à quelle gravité, jusqu’à quelle ampleur peut-on appliquer aveuglément cette logique? Elle ne pouvait pas sérieusement croire à quelque chose d’aussi fou que…

Réformer Brainiac, Darkseid, Thanos et j’en passe, quand même. Pourtant, et cela explique ma confusion, elle semble avoir clairement émit le postulat que tout le monde peut bénéficier d’une seconde chance. Et même s’il n’a sévit que sur Terre, je doute que laisser en liberté ou en vie les chefs de AIM, HYDRA, l’Empire Secret ou encore la Main soit une bonne idée. Et c’est là où ma compréhension de ses paroles et de l’idée globale cesse. Pas par étroitesse d’esprit. Pas par conditionnement. Simplement parce que pour moi, il est impensable de risquer la vie de millions de gens pour sauver une personne, pour tenter de ramener quelque dans le droit chemin. Dans le cas des trois premiers exemples, cela se chiffre en millions voire en milliards. Et n’allez pas dire que c’est parce que je suis stupide. C’est hors de propos. C’est plus qu’attaquer mes croyances.

Même si je suis attentive, alerte et à l’écoute, je ne me sens pas bien malgré tout. Je ne suis pas au sommet de ma forme, ce n’est rien de le dire. Je sens cette sombre entité en moi qui ne demande qu’à sortir, qu’à exprimer sa fureur et je ne veux pas la laisser faire. Que Diana ne me craigne pas est je pense une chose normale. Elle en a vécu des aventures et des combats, la guerrière, et je suis loin de prétendre être la plus puissante avec des pouvoirs psychiques. Ceci étant dit, on ne dira jamais assez qu’il faut se méfier de ce qu’on ne connait pas. Elle pourrait avoir de drôles de surprises. Je pourrais faire la liste de tout ce que j’ai détruit la première fois que j’ai été déployée comme arme vivante : c’est à peine croyable, diront certains. Mais c’est la vérité malgré tout. Je vais répondre sans mentir mais avec quelques omissions. Ce sera mieux ainsi.


« Non. Je ne suis sûre de rien. Je ne vais pas bien, cela je le sais parfaitement. Je pense que je vais mieux mais l’esprit est traitre, plus encore celui de quelqu’un disposant de pouvoirs mentaux. J’ajoute que ce que tu me dis amènes à des questionnements qui ne sont pas faciles à faire. Il serait tellement plus simple de nier en bloc plutôt que d’accepter ce que tu dis… Mais l’ignorance est une terrible faiblesse.

Je peux bien voir que tu crois en ce que tu dis. Je ne peux pas être d’accord avec le fait que tu sois prête à tenter la rédemption de personnages comme Darkseid, Thanos ou Brainiac. Un jour, peut-être que je pourrai accepter l’idée de laisser une chance au chef de la Main. Mais si tu veux que je sois honnête, là, dans l’instant, ce que tu dis semble pour moi un acte de trahison face à ces gens que je me suis juré de protéger, tous ces civils… »

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum