Une entrevue entre deux anciens alliés (Bane)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une entrevue entre deux anciens alliés (Bane)

Message  Talia Al Ghul le Ven 2 Jan 2015 - 12:27

Bien que je sois assignée aux États-Unis avec Azazel et Andrill Elhonna, on m’a permit plusieurs voyages personnels après les évènements avec Deathstroke. Comprenant peut-être que ce n’est pas juste des cicatrices physiques qui restent, mais aussi moral, la Ligue des Assassins et la Confrérie me veulent en meilleur forme. Les tortures de Slade étaient bien plus rudes à ce que j’ai déjà vu dans le passé. Il est fini le temps d’exécuter son ennemi de manière noble, aujourd’hui, c’est le temps de le torturer de la façon la plus impitoyable possible pour laisser un message. Je ressens encore des douleurs importantes, je dois éviter pour un petit moment le combat. Le dos fait toujours le plus mal, chacun de mes mouvements sont au ralenti, je dois faire vraiment attention à moi. Je travaille pour le moment en Afrique du Nord, loin des conflits en Amérique et plus proche de la Base officielle de la Confrérie. J’ai toujours une petite équipe avec moi et mon père m’a obligé d’être accompagner par l’un des élites de la Ligue des Assassins pour attendre la  guérison de mes blessures. Quand je commence de me reposer en Égypte, je reçois des communications de mes officiers pour un message de Gotham.

Beaucoup de gens connaissent mes affinités envers Gotham, connaissant mon fils et mes affinités envers l’héros mythique de cette ville. Je sais que beaucoup de membres de la Ligue des Assassins commence à avoir du mal ma faiblesse sur ce sujet mais je suis incapable de l’enlever. Ce message était apparu à Gotham Central dans la soirée d’hier. Cela commence par des propos de cette Carol Danvers, une mauvaise copie de Supergirl, qui se disait supérieure à Wonder Woman… Elle vient vraiment de dire cela? Diana est peut-être l’une des être les plus puissantes et morales de cette planète, comment elle ose même une seconde se comparer à elle? Le message est différent des panneaux publicitaires habituels des Vengeurs, elle parle Batman tout d’un coup. Quand je vois la totalité du message, j’ai un malaise. Je respecte beaucoup Bane, c’est un excellent combattant et je doute que celui-ci est allé aussi loin que les propos indiqués dans la vidéo. Je n’ai jamais eu de compassion pour cette Carol, mais je déteste un traitement du genre pour n’importe quel être vivant et cela me rappelle surtout l’humiliation que j’ai vécue avec Slade. Affichée devant une caméra pour envoyer un message clair, peut-être que je suis traumatisée par les évènements avec Slade, mais je veux quand même en discuter avec Bane.

Je n’ai pas volonté de lui faire des leçons mémorables sur la noblesse, mais je veux quand même lui dire de faire attention pour l’avenir. Ce genre d’actes devient récurrent dans notre milieu que cela pourrait devenir une méthode d’exemple. J’utilise les messages cryptés de la Ligue des Assassins pour faire passer le message. Cela m’a pris deux ou trois réécritures pour éviter de briser ma neutralité habituelle. Je sais que Slade peut intercepter le message, mais je ne crois pas qu’il va oser une nouvelle attaque contre moi. Mon père a envoyé Jessica pour régler le problème et non un autre assassin. Jessica était toujours vivante aux dernières nouvelles, alors peut-être qu’elle a été capable de réveiller mon ancien frère de combat.

'' Message adressé à Bane.

J’aimerais discuter avec vous de vos dernières actions à Gotham. Je doute de la vivacité des propos indiqués dans la vidéo-pirate et je vous fais confiance pour faire régner la Justice dans cette ville perdue par la sauvagerie, mais il serait bon de reprendre contact. Si vous acceptez cette invitation, je vous invite à une entrevue dans l’ancienne base de mon père en Afrique du Nord, la semaine prochaine. Meilleur vœu.

Talia Al Ghul. ''


Neutralité et connaissance du terrain. Peu de gens connaissent les bases de mon père et je ne recherche pas une confrontation avec ce vieil ami. De toute façon en cas de confrontation, vu mes blessures, je suis dans la certitude de perdre ce combat. Si celui-ci accepte, je ne vais pas venir accompagner. J’espère uniquement que Bane respecte toujours autant les moralités et les préceptes de loyauté et de noblesses que les autres assassins. Cette base est facile à piéger, un ancien temple proche de la Caire. Isolé de la population et souvent vu comme vide, il avait les bureaux de mon père dans le sous-sol, peu protégé, car à l’époque, le Maître de la Ligue des Assassins n’avait pas autant d’ennemis. J’attends juste une date et une heure, je suis sûr que Bane prends toujours le temps de décrypter ces messages.

Je me suis prise un grand costume noir pour cacher mes blessures au bras, mais il me reste toujours mes cicatrices au visage. Une grande coupure proche de l’œil et une démarche différente, je ne crois pas que Bane peut m’être hostile. Il peut l’être contre mon père, mais je n’ai jamais recherché à le faire couler. Je ne porte pas d’armes aussi sur moi. Je suis sûr qu’un assassin de la Ligue nous espionne, mais j’ai promis des sévères conséquences aux premières interventions dans cette entrevue. Bane peut venir avec ces alliés, je veux juste me montrer la plus respectueuse envers celui-ci.

_________________
avatar
Talia Al Ghul

Messages : 187
Date d'inscription : 29/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une entrevue entre deux anciens alliés (Bane)

Message  Invité le Dim 4 Jan 2015 - 21:12

...


Dernière édition par Bane le Ven 27 Nov 2015 - 18:22, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une entrevue entre deux anciens alliés (Bane)

Message  Talia Al Ghul le Lun 5 Jan 2015 - 19:11

Bane ne doit pas se faire de fausses images avec moi, je n’ai pas adressé un message familier à celui-ci, car je ne fais aucun message de ce genre à personne. Je ne le fais même pas à mon fils, à mon père ou à mes plus proches amis. J’ai toujours appris à faire des messages respectueux et nobles envers mes frères de combats car je respecte leur personne, je ne veux jamais le faire sentir comme trop amis durant ce genre de messages. En privée, je peux toujours pratiquer le tutoiement, mais je respecte toujours autant Bane en lui adressant ce message. Malgré les agissements contre mon père, il s’est toujours montré noble et combattif. Il peut se montrer bien plus rude que moi, mais cela fait parti de notre éducation la plus sévère. Je ne crois pas que Bane a fait les sévices indiqués à cette Carol, mais son exécution en direct m’a juste rappelé des souvenirs peu glorieux de mon état contre Slade. Je n’ai pas peur que Bane devienne autant un monstre que Deathstroke, mais je ne sais pas pourquoi, mais je devrais quand même le contacter pour cette entrevue pour m’y assurer.

Je ne me sens pas mal pour ce qu’il a fait, j’ai peut-être juste du mal avec les agissements que certains font aujourd’hui. Bane, même avec son exécution en direct, ne va pas aussi loin que Shishido qui veut exterminer la race humaine entière ou encore Gibson qui utilise des méthodes comme des viols ou des tortures encore plus brutales à ce que Slade avait utilisé sur moi. J’ai reçu la confirmation de Bane, je ne suis pas vraiment surprise. Avec ce que j’ai subi avec Deathstroke, je me dis que Bane pourrait faire bien pire vu son excommunions de la Ligue des Assassins, mais je ne crois pas qu’il a atteint une bassesse aussi profonde.

Je connais un peu le danger du Venom, mais je ne crois pas que cela peut contaminer le cerveau autant que le sérum que Slade a utilisé pour accepter la folie. Je reste sur place pendant plusieurs minutes, sans contact avec la vue extérieure, je ne peux pas savoir si Bane ramène ces hommes. Il peut cependant voir que j’ai fais vider la base au complet pour éviter d’être déranger durant cette entrevue. Je me sens un peu stressée par cette entrevue, je regarde un peu mes doigts pour commencer à voir où était la guérison de certains os en touchant délicatement avec mon autre pouce disponible. Cela commence à revenir, c’est surtout au dos que c’est plus sensible et plus lent.

Je lâche doucement ma main en voyant la porte s’ouvrir, il reste toujours un être extrêmement imposant, malgré le temps. Je baisse la tête un petit moment pour le saluer avec respect avant de le regarder. Il semble m’examiner et surtout la cicatrice proche de mon œil avant de me regarder longuement. On dirait qu’il semble avoir presque une once de tristesse dans ce regard. Je commence à m’avancer vers lui, avec une démarche bien différente de notre dernière rencontre à cause des douleurs au dos. Je suis point hostile quand je m’approche de celui-ci pour juste prendre une épaule de Bane avec une main.

« C’est un plaisir de te revoir Bane, je suis heureuse que le précèdent conflit avec mon père, ne t’a pas enlevé le désir de venir à cette entrevue. »

C’est de mon initiative, ni celle de la Ligue, ni celle de la Confrérie et surtout pas celle de mon père. Je suis dans une certitude que Magnéto ou mon père aimeraient toucher quelque mot à ce grand rival de combat, mais cette entrevue se veut autre que cela. J’enlève doucement ma main de son épaule avant de présenter avec cette même main un siège pour s’asseoir devant le bureau. Je laisse un soupire en entendant ses premières paroles, il n’est pas du tout hostile. Je ne le crains pas, mais supporter une autre humiliation, cela serait très mauvais pour mon état mental et mon physique. Je commence à faire le tour du bureau pour laisser une première réponse.

« Bane, je me souviens toujours de mes frères combats les plus loyaux et intelligents. Je ne t’ai jamais oublié, j’avais juste aussi mes opérations à faire et mes actions à composer. Ces souvenirs n’ont jamais été oubliés et je suis toujours fière d’un être qui cherche encore à faire respecter la Justice dans un monde aussi corrompu. »


Peut-être que j’exagère dans les mots actions et opérations. Je me suis plus occupée de mon enfant que combattu pour de nombreuses causes. Je reste quand même sincère dans mes mots, je me suis beaucoup attachée à Gotham, mais c’est de l’histoire ancienne maintenant. J’ai peut-être toujours des grandes attaches personnelles dans cette ville, mais j’étais capable de m’humaniser en dehors de cette ville.

« Il n’y a pas juste le visage qui est meurtri… »

Je m’assis en face de son siège après quelques secondes. Il peut extrapoler cette phrase de deux manières, soit par le physique ou par le mental. Les deux versions sont vraies. Je n’ai pas envie de lui raconter cette humiliation, le combat avec Slade a été noble, les actions après l’étaient beaucoup moins.

« J’ai vu que tu voulais reprendre Gotham de sa corruption généralisée. En plus avec la venue des Vengeurs, cette ville commence à ressembler réellement à un enfer sans noblesse et fierté. J’espère que tu es prêt pour ce genre de confrontations. »

J’évite volontairement de parler de la présence de Bruce dans la ville en parlant uniquement des Vengeurs. C’est un choix bien personnel, mais on m’a beaucoup critiqué dans le passé pour cette relation. C’est un autre sujet que j’aime mieux éviter de parler.

_________________
avatar
Talia Al Ghul

Messages : 187
Date d'inscription : 29/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une entrevue entre deux anciens alliés (Bane)

Message  Invité le Sam 16 Mai 2015 - 21:34

...


Dernière édition par Bane le Ven 27 Nov 2015 - 18:23, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une entrevue entre deux anciens alliés (Bane)

Message  Talia Al Ghul le Mar 19 Mai 2015 - 16:20

Mes craintes étaient peut-être beaucoup trop larges en ce moment et cela devient vraiment un problème. Je sais très bien que Bane n’est pas devenu un mercenaire aussi cruel et déshonorable que Deathstroke ou encore les membres de la Main, mais on dirait depuis un moment, que j’ai vraiment besoin de penser à d’autres actions moins importantes. Je comprends pourquoi que mon père m’a installé dans cette base, on est très loin des conflits avec la Main en Asie et on est encore plus loin de l’anarchie violente imposée par l’Amérique avec les Vengeurs, la Fraternité et encore toutes les monstruosités qui se manifestent dans Gotham. Bane a décidé d’intervenir de nouveau dans cette ville, départagée entre des groupes chaotiques et meurtriers, Batman et son ordre, les Vengeurs qui veulent maintenant offrir un pseudo sécurité à cette ville ou encore les groupes d’assassins qui se faisaient la guerre. Gotham était devenu une grande complexité et il fallait du courage ou de l’obstination pour penser reprendre cette ville.

Je ne veux pas dire que Bane n’a aucune chance de prendre cette ville, mais beaucoup de gens ont essayé et beaucoup sont rentrés la tête baissée devant une défaite. C’est même arrivé à Batman ou à mon père, Gotham n’est pas juste la ville de la déchéance, elle est la ville des difficultés et des défis. Je suis contente de voir un Bane toujours aussi poli et toujours dans ce respect, à place de le voir couler dans la barbarie comme plusieurs groupes. Je laisse un sourire à Bane, un sourire que je ressors très peu depuis quelques années pour illustrer une certaine satisfaction de voir enfin un fils de la Ligue de l’Ombre être encore respectueux et essayer peut-être de faire peau neuve dans toutes ces organisations et extensions.

Il dépose doucement son manteau pour ensuite s’asseoir en face de moi. Certains avaient peut-être des craintes de cette rencontre, mais maintenant, je pense sincèrement que Bane est venue dans le but de pratiquer une certaine diplomatie et non de confronter directement les idées ou les actions de mon père. Peut-être que les mots étaient mal choisis pour présenter la situation, Bane semble montrer une certaine frustration du moment où il pouvait tout changer dans la Ville de Gotham en 2000. Il avait raison sur ce point, il pouvait tout changer à cette date, en terminer avec des millions de vies en quelques secondes, mais je crains que le défi est bien plus large aujourd’hui.

Sa dernière question pouvait être une attaque contre mon père, mais je ne le voyais pas ainsi. Cette ville pouvait déranger notre vision à une époque, aujourd’hui elle n’est qu’un détail frustrant dans une grande vague de corruption et de destruction bien plus importante sur cette planète. Je l’écoute sans l’interrompre, tout en restant le plus neutre possible, même à sa dernière question.

« Je suis heureuse de voir une personne de la ligue encore concernée par ce lourd problème qu’est Gotham et je peux très bien comprendre ton interrogation sur pourquoi Ra’s semble aussi loin des problèmes de Gotham depuis les dernières années. Même moi, je me retrouve souvent dans des opérations très éloignés de la purification de Gotham depuis environ une décennie. Je ne crois pas que mon père a arrêté d’être prêt pour Gotham, je crois qu’il essaie d’être prêt pour d’autres problèmes dont la corruption est presque inimaginable aujourd’hui.

Depuis la fin de la Justice League, la Ligue de l’Ombre se retrouvait pendant un petit moment dans une tranquillité pour plusieurs de nos actions. On pensait même durant un moment revenir à Gotham vu l’affaiblissement de Batman contre le Joker en 2004. Mais après la fin de cette organisation, on a eu de nombreuses surprises. Non uniquement lié à une positivité, mais à une dégradation de plusieurs anciennes organisations d’une manière négative. Je ne regrette pas la Justice League, mais sa disparition a laissé place à l’extrême pour plusieurs organisations.

Je ne sais pas si tu te souviens de la Main avec leur leader complètement fanatique au chaos, son comportement est devenu des plus extrêmes depuis 2006. Nous sommes maintenant en guerre ouverte avec cette organisation depuis cette fameuse date. Ce conflit nous rapporte à ce qui pouvait être le pire d’une organisation qui était fière et honorable à une autre époque. En éliminant Kaidan Ashimida de sa place en tant que leader de la Main, mon père a fait l’erreur de croire cette organisation morte, mais elle a ressuscité avec le pire de l’humanité.

Nos ennemis étaient parfois puissants, mais aujourd’hui, malgré tout le déshonneur de cette organisation, leurs esprits malades permettent d’être des bons combattants. La Ligue de l’Ombre a leur faute dans la radicalisation de ce groupe et on doit absolument réparer cette erreur.

De plus, depuis quelques années, après une guerre interne de la Mafia Mutante, une nouvelle organisation est arrivée avec chef ignoble : L’ancien étudiant de Gorgone – Wesley Gibson. La Fraternité commence aussi à rentrer dans ce jeu de barbarie et de nihilisme. Les problèmes de la corruption de Gotham sont urgents, Bane… mais aujourd’hui, avec les obligations autour de la Confrérie et les organisations assassins devenues complètement monstrueuses, nous ne pouvons pas remplir cette mission de corriger les fautes de Gotham.

Finalement, les Vengeurs essaient de remplacer depuis plusieurs années la Justice League, mais sans l’honneur et le respect qu’aspirés leurs prédécesseurs. Tu l’as bien vu dans le comportement de cette Carol Danvers, mais ils sont nombreux et malgré toutes leurs ignorances, il faut une certaine préparation devant cette organisation. »


C’est étrange que je ne parle pas de Bruce, ni de son ordre qui l’aide, mais peut-être parce que je ne les considère plus comme des menaces. Ils sont peut-être des rivaux, mais il ne faut pas se cacher le visage; Dinah, Helena, Bruce, Dick, Tim et les autres de son équipe restent des ennemis bien plus nobles que la Main, que la Fraternité ou que les Vengeurs. Peut-être que Bane ne va pas être d’accord avec mes propos, mais je lui affiche une réalité de la Ligue que peu de gens connaissent aujourd’hui.

_________________
avatar
Talia Al Ghul

Messages : 187
Date d'inscription : 29/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une entrevue entre deux anciens alliés (Bane)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum