Stryker

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Stryker

Message  Tessa le Lun 27 Fév 2017 - 6:12


William Stryker. 180cm pour 80kg. Né à Phoenix, Arizona, dans les années 50. Sergent dans les Rangers jusqu’à ce qu’un accident de voiture tue sa première femme Marcy et leur enfant à naitre, les modifications de son comportement suite à sa survie miraculeuse et au trauma le conduisant à se faire renvoyer. Une tentative de suicide ratée puis une addiction à l’alcool terminent de le détruire mais il finit par trouver la foi. Pendant vingt-cinq ans il réunit un mouvement religieux qui partage ses valeurs racistes et anti-mutantes, devenant un révérend et un télévangéliste relativement riche grâce aux donations de ses partisans. Les Purificateurs sont renforcés par la crainte envers la Confrérie des Mutants ainsi que le refus de l’ONU de reconnaitre l’existence des mutants et, parallèlement, Stryker est contacté par un programme gouvernemental clandestin destiné à créer des supers-soldats qu’est l’Arme X. S’appuyant sur les travaux du Projet Super-Sérum ainsi que ceux de Nathaniel Essex, le programme mena une dizaine de projets expérimentaux sur des animaux et des humains dont la plupart furent des échecs. La non-reconnaissance des mutants offre en eux des sujets d’expérience idéaux pendant des décennies avec pour tournant 1994, lorsque l’ONU reconnait les mutants comme une espèce humaine, et 1998, lorsque Charles Xavier crée les X-Men. Dans les années 2000, le conflit entre ceux-ci et l’Arme X conduits la fin de la plupart des programmes et un grand recul de l’organisation. En 2009, William Stryker se sépare du programme pour se lancer dans la politique à travers l’élection de l’Etat de New York malgré une forte opposition. La destruction du Neverland, base d’opération principale dissimulée dans la province canadienne d’Alberta, en 2013 ne lui nuit nullement car il est installé dans ses fonctions et poursuit son ascension. Les élections présidentielles de 2016 menacent de le voir prendre la tête des Etats-Unis. L’absence d’assassinat d’Alexander Luthor dans notre réalité a évité la réussite de notre adversaire, malgré qu’il ait été trop proche d’être élu tout de même, mais William Stryker n’en reste pas moins quelqu’un de dangereux. Le revoir se présenter aux prochaines élections est fortement probable et une éventuelle déception du Gouvernement Luthor permettrait au révérend de connaitre une promotion qu’on ne peut pas lui permettre de crainte de voir des événements analogues à l’univers de Rachel se produire.

J’ai effectué des opérations de hacking afin de permettre à certains médias d’accéder à certains dossiers consternant le candidat Stryker comme il est de bon ton lorsque l’on cherche l’assassinat politique mais les résultats sont loin d’être à la hauteur de mes objectifs. L’empêchement de révélations concernant l’Arme X, afin de ne pas risquer d’exposer des pistes sur les X-Men, y a peut-être joué néanmoins le pire est évité. Reste à limiter au maximum les possibilités de résurgences à l’avenir et, en la matière, il vaut mieux que j’évite d’agir seule. Lorsqu’il s’agissait d’évaluer la menace posée par Apocalypse, nous avons fait équipe avec Nathaniel du fait de son passif à l’encontre de celui-ci. Pour limiter la menace que représente William Stryker, c’est Rachel que j’escompte pouvoir soutenir. Je sais qu’elle surveille Stryker autant que moi, même si de façon plus légale probablement, et notre absence d’intimité ne devrait pas nuire à un travail d’équipe. Nous avons été toutes deux étudiantes de Kitty et, si mon action dans le SHIELD m’a maintenue distante de l’Institut, l’ouverture de Rachel comme son adaptation m’assurent que les choses devraient bien se passer.

Vêtue de ma combinaison noire couverte du corset, du cache-poussière, des holsters de cuisse et de flanc ainsi que des bottes renforcées avec étuis, j’attends Rachel assise au sein de l’un des X-Jet. Mes yeux bleus sont invisibles derrière les Cyberlunettes et mes autres équipements font leur acte de présence, pistolets dans les holsters et couteaux dans les étuis, ainsi je reste simplement immobile les bras croisés. J’ai réclamé que l’on discute en ce lieu car j’anticipe déjà comment les choses vont se dérouler, comme toujours. Le présent n’est qu’une confirmation d’un futur possible et, à défaut de suivre celui d’origine de Rachel, je pense que l’on peut s’attendre à trouver matière à intervenir. Stryker a toujours été une personnalité publique mais son retour aux médias d’extrême-droite laisse envisager un retour à d’autres "sources" qui peut donner une nouvelle approche à l’Arme X ; avec la stabilisation de la Confrérie des Mutants et la destruction de l’Etat Mutant à venir, les "mauvais mutants" médiatiquement visibles risquent de sérieusement décroitre et les chances d’élection de Stryker diminueraient d’autant plus. Qu’il s’agisse de se réengager dans le programme Arme X ou simplement d’en obtenir le soutien afin d’entretenir la peur anti-mutante par des interventions mises en scène, le révérend devrait rapidement se tourner vers ses anciens alliés et c’est l’occasion pour nous de nuire à tous les partis impliqués.

Espionner les actions récentes et prochaines de Stryker afin de trouver des concordances avec les connaissances de Rachel et d’anticiper ses mouvements pour les tourner à notre avantage devrait nous permettre de favoriser les événements vers une diminution de l’influence de nos adversaires. La défaite politique permet un détournement de l’attention du perdant, comme en témoignent ses interventions dans sa zone de confort médiatique et non dans des terrains aussi massifs que durant la campagne, et c’est dans cette transition que les choses risquent de bouger le plus. Je considère que William Stryker avait prévu son chemin s’il était élu comme s’il ne l’était pas, simplement par bon sens de ne pas se voir partir directement gagnant, mais il n’empêche qu’il doit agir afin de retrouver une stabilité pour la poursuite de ses projets et cela nous offre un avantage.

Je prends une inspiration nasale et tourne aussi bien le siège que mon visage à l’arrivée de Rachel, hochant la tête en guise de salutation. Je ne pense pas avoir besoin de lui expliquer quoi que ce soit et en passe du fait au vif du sujet avec vivacité. Des branches de mes Cyberlunettes s’échappent des rayons rougeâtres afin de matérialiser non loin de moi quelques unes des fenêtres superposées à ma vision par les verres colorés.

Cela provient directement du téléphone personnel de Stryker. Son emploi du temps, sa liste d’appel, sa liste de contacts. Il est probable qu’il faille travailler dans les vides afin de découvrir les activités illicites mais si des noms ou des pseudonymes te semblent familiers, on peut les exploiter. J’ai prise la liberté de laisser un virus dans son téléphone ; si le mettre sur écoute mais ce ne sera probablement pas nécessaire, cela me fournira les identifiants des autres périphériques qui entreront à portée ou en contact avec lui.

Les gens se reposent de plus en plus sur la technologie, chose normale puisqu’elle est là pour cela, et cela me facilite toujours plus la tâche ; reste à voir s’il y a quelque chose à en retirer.

_________________
Tessa

Fiche de Personnage - Fiche de Liens - Nombre de Posts : 124

avatar
Tessa

Messages : 401
Date d'inscription : 14/07/2015
Localisation : Institution Charles Xavier

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stryker

Message  Rachel A. Summers le Mar 14 Mar 2017 - 1:05



« Stryker »
Avec Tessa
1
Le passé est quelque chose d’important pour mieux comprendre le futur. Cette phrase a été répétée par des historiens, par le président Eisenhower ou même par Albert Einstein. Dans toute notre histoire, cette phrase a une forme de sagesse qui fait que notre histoire ne peut pas être oubliée. Cette histoire n’est pas dans une forme de macro où on voit les pays, les entreprises ou les groupes interagir pour changer notre ligne temporelle. Notre histoire est souvent personnelle, parce que nos vécus s’affrontent en regardant des évènements qui peuvent modifier notre comportement. Je suis dans la certitude que William Stryker avait un passé et peut-être des rationalités sur comment il percevait les mutants. Renforcé par le racisme pendant des décennies, son histoire s’est accompagnée par le manque d’empathie et de discours raciste. Dans les rares communiquées qu’il envoie aujourd’hui, il croit avoir perdu un rendez-vous avec l’Histoire, alors qu’il s’est enregistré dans une haine aveugle et parfois dérangeante pouvant amener la fin de millions de vies. À la même date dans mon monde, William Stryker commençait ses premières politiques impopulaires. Il avait formé un cabinet controversé et la plupart des électeurs indépendants/démocrates n’aimaient pas beaucoup ce gouvernement si instable.

Au début, ils parlaient un peu des mutants, mais ils ne pouvaient pas tout faire. Il était la plupart des jours : ridiculisé par les médias ou même par les anciens présidents. C’est après qu’il a profité du terrorisme de l’État Mutant et du Front de Libération des Mutants pour marcher avec la peur et l’effondrement des politiques sécuritaires. En jouant sur cette corde, William Stryker a créé l’un des pires régimes de tous les temps, dépassant largement celui du nazisme par ses tendances meurtrières et mensongères. Ils ont essayé de reconstruire une histoire sans avoir d’oppositions, tout en nous essayant de faire croire qu’ils sont des produits démocratiques. Par cette économie de la mauvaise foi, ils ont pu détruire la plupart des mutants, mais aussi introduire le concept d’un massacre systématique sans être gêner par les contre-pouvoirs des États-Unis.

Resurgir cette nostalgie cynique me fait parfois rentrer dans des moments de vides. J’ai une mauvaise habitude depuis que cette chronologie est changée, je me retape les évènements de mon univers à pareil date. Je vois donc les accentuations et les chutes de la bourse, les évènements qui ont marqué ou encore le discours des médias à pareil date. Dans mon bain, je me retape les chroniqueurs politiques qui parlent des contre-pouvoirs dans le but d’éviter un William Stryker monopolisant et contrôlant. Ces rares moments me font replonger dans ma mémoire, j’écope peut-être de quelques dégâts psychologiques, même si Alexander Luthor n’est pas le président de rêves, il ne parle pas encore de recensement. Je suis soulagée, c’est une évidence même. Le changement me fait du bien, mais l’incertitude me fait vivre des moments d’absence.

Cette histoire est différente et je me considère parfois en parallèle de cette nouvelle réalité. D’une certaine façon, j’ai réussi ma première mission : Celle de ne pas voir Stryker au pouvoir, mais il reste tant à faire. Je dois encore remettre plusieurs cadeaux à ceux qui ont combattu pendant dix ans dans une intensité pouvant traumatiser de nombreuses personnes. Je me suis trouvée une vie dans ce monde, être avec Kurt, c’est être capable de passer à autre chose. Alors que mes missions avec les X-Knights me permettent de respirer de nouveau. Rencontrer Morgan était imprévisible et souvent incroyable, redéfinir mes liens avec les X-Men m’ont permis de me retrouver dans mon passé.

Cependant, mon passé n’est jamais très loin et même mes ennemis peuvent revenir, même celui qui a causé autant de problèmes doit rester proche. William Stryker pourrait revenir tant dans des projets légaux que dans les projets illégaux, il a encore une influence et malgré sa défaite électorale, beaucoup d’individus sont au rendez-vous à l’écouter et à l’admirer. Le Révérend doit toujours avoir des contacts avec l’Arme X ou encore avec les anciens Purificateurs. Il est donc normal de continuer à le surveiller. Obsédé par les mutants durant sa présidence, il doit être autant obsédé envers les mutants malgré le rejet de la classe politique. Comme la plupart des ennemis venant de d’autres univers, les X-Men tentent une petite enquête sur cet être.

M’attendant dans le X-Jet, j’ai eu un peu de temps pour reprendre mon souffle de cette énergie négative qui m’accompagnait après le 9 Novembre dernier. Portant mon costume X-Woman habituelle ; avec pantalon et un haut qui dévoilait malheureusement mon ventre pour la perversité de Frank, je me suis toujours ajoutée une veste pour un habit supplémentaire. De couleur noir, je vais faire très binôme avec le costume de Tessa pour le coup. Respirant un peu, me rappelant que ce monde n’est pas comme le mien, je marche sur la rampe du fameux X-Jet pour finalement rejoindre Tessa. Me voyant arrivée, Sage me salue de la tête, je lui renvoie une salutation sobre avec ma tête. Avec ses lunettes, elle m’envoie plusieurs images différentes sur les fenêtres disponibles.

Ces images sont multiples selon Tessa, venant du téléphone personnel. Même un ultraconservateur, comme lui, joue à Candy Crush, et il est rendu au niveau 237… très impressionnant. Je regarde son emploi du temps d’abord, sa liste d’appel et sa liste de contacts. Certains noms me sont assez familiers par leurs implications politiques dans mon futur, non perçus comme illégaux vu leurs marginalisations aujourd’hui.

« Son emploi du temps semble être quand même se charger à revenir un moment comme conseiller politique à New York. Il a été obligé d’abandonner le poste de Maire pour l’élection présidentielle, mais il peut encore conseiller le nouveau maire. Je ne crois pas que ce travail peut être dangereux, en tout cas, pas pour le moment. Il donne quelques interviews à l’Actualité Humains d’Abord, La Chaine des Chrétiens de la Caroline du Sud, à Infowars et à Breitbart News, mais cela confirme un peu son idéologie conservatrice. Steve Bannon, animateur à Breitbart, a été dans son gouvernement, mais ce n’était pas une grosse tête du génocide des mutants.

Cependant dans ses contacts présents, il a plusieurs noms qui étaient dans son gouvernement. Donald Trump a financé largement sa campagne et il a été son premier vice-président avant d’être assassiner. Graydon Creed et Stephen Lang ont été respectivement les deux autres Vice-présidents de Stryker. Au niveau des contacts, il faudrait peut-être vérifier ces appels avec Bolivar Trask, c’est lui le scientifique le plus dangereux d’une autre époque. La plupart de ses contacts, hormis ceux catégorisés dans sa famille, a été proche du gouvernement qu’il a fourni dans mon monde. Bizarrement, Hugo Strange, scientifique de Weapon X, n’est pas dans la liste de ses contacts.

On peut commencer à écouter ses appels avec Trask pour ensuite aller dans les numéros anonymes. Si certains sont au Canada, c’est surement un contact avec l’Arme X. Même chose pour l’Australie, ces deux pays aident beaucoup à attaquer la communauté mutante sans être surveiller par un groupe majeur. Après, on devrait surtout vérifier chez les anti-mutants les plus motivés comme Creed, Lang et Trent. Ce sont eux qui ont travaillé le plus au génocide des mutants et à déclarer une guerre dans mon monde. »


Plusieurs politiciens ont encore son numéro, mais ses archives font qu’il ne semble plus avoir d’appels depuis plusieurs mois vu sa défaite électorale. Alors, on peut commencer avec les plus grands partisans des anti-mutants et après par les religieux les plus fanatiques. Les hauts-responsables de l’Arme X sont habituellement plus discrets sur leurs contacts avec l’un de leur partisan le plus connu dans le milieu public.    

FICHE © SINENOMINEVULGUS

_________________
avatar
Rachel A. Summers

Messages : 564
Date d'inscription : 01/02/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stryker

Message  Tessa le Jeu 23 Mar 2017 - 12:38


Je ne m’attarde pas sur la tension de Rachel, présente mais maitrisée, car je ne considère pas qu’elle ait besoin de mon aide pour cela. Je comprends que les choses soient personnelles pour elle tout comme je ne m’évalue pas assez proche d’elle pour être impliquée dans ledit personnel. S’il y a lieu, je le ferais mais les probabilités ne tendent pas à cela. La jeune femme réfléchit à haute voix vis-à-vis des informations que je lui monte et je n’y réagis pas physiquement, n’en pensant rien et continuant d’analyser malgré une certaine attente.

Les noms et les données personnelles s’alignent dans mon esprit et devant mes yeux, formant un premier niveau d’embranchements à la carte heuristique que je constitue autour de William Stryker. Stephen Bannon est un homme d’affaires, dirigeant de médias, réalisateur et producteur de cinéma ainsi qu’ancien officié de marine ; son implication de directeur exécutif de la campagne présidentielle de Stryker en aurait fait un conseillé désigné si la présidence avait été atteinte. Donald Trump est un homme d’affaires et animateur de télévision dont le soutien financier aurait pu conduire jusqu’à la vice-présidence mais se limite à présent à crier au complot. Tous deux, tous nationalistes et réactionnaires qu’ils puissent être, semblent en effet plutôt désignés à un mouvement de soutien qu’à réellement prendre la tête d’opérations anti-mutantes. Graydon Creed est plus dangereux, non du fait qu’il est gouverneur du Mississipi mais parce que sa haine des mutants est une affaire personnelle. Observer son code génétique m’a déjà offert l’occasion de découvrir qui sont les parents qui l’ont abandonné et leur nature mutante l’a indiscutablement traumatisé. Sa lutte contre les droits civils des mutants est perdue depuis longtemps mais il n’a pas abandonné son combat politique et s’en irait probablement dans la violence s’il parvient à légaliser celle-ci. Stephen Lang est influencé, de son côté, et enquête sur l’étendue de ce qu’il perçoit comme la menace mutante ; quelque chose dont on ne peut pas lui tenir rigueur s’il le faisait de façon impartiale et non pour essayer de la démontrer. Ses liens avec certains anciens membres du Club des Damnés pourraient compromettre sa position de sénateur de Floride et, s’il serait le plus aisé à assassiner politiquement, il est d’un intérêt plus limité que les deux autres. Bolivar Trask est en effet un scientifique dangereux, n’ayant simplement pas eu l’intérêt d’Anthony Strak pour concevoir ses propres armures et devenir un super-héros. Sa compagnie d’armement, avec les bons financements, pourraient faire du dégât mais ses études en anthropologie lui offre un avis plus raisonnable : son inquiétude vis-à-vis de l’avenir de l’Humanité est compréhensible et il pourrait être raisonné ; tout autant que convaincu d’une nécessité d’élimination. Cet aspect mesuré ne se retrouve pas chez Hugo Strange, dont l’affiliation à l’Arme X après ses années de service à Arkham Asylum me laisse à penser que l’organisation n’est peut-être pas étrangère au manque de fiabilité de l’institution comme au taux de super-criminalité de Gotham. Strange est le genre de personne avec qui j’apprécierai grandement une conversation, étant un psychologue diplômé et un brillant généticien. Ses capacités de profilage lui permettent de manipuler avec une excellente efficacité tandis que son intelligence fait de lui un stratège et un génie criminel intéressant. Après cela, un universitaire chicagoan comme Coral Trent ne semble pas réellement avoir d’importance mais son travail permet de renforcer les convictions des autres ; moyennant qu’ils en aient.

Les propositions de Rachel me font réagit mentalement, me permettant d’actualiser rapidement les données que mes hologrammes lui montrent. Mettre sur écoute le téléphone de Stryke est possible et enregistrer les conversations qu’il aura après cela est aisé cependant je ne peux pas écouter les conversations qu’il a déjà eu puisqu’elles n’ont pas été enregistrées sur serveur ; sauf peut-être à la NSA mais ce n’est pas la même difficulté de hacking. Et il n’est rien d’intéressant avec les sms, la différence de génération comme la facilité d’accès conduisant à éviter leur emploi chez les personnes qui nous intéressent.

Localiser les positions géographiques des correspondants avec qui il est entré en contact est plus facile, tant par les systèmes de géo-localisations internes aux téléphones que par les adresses IP générées lorsqu’ils emploient internet, et la liste des identités et numéros se voient ajouter des notes afin de témoigner des positions et noms de domaines utilisés. Je confirme les probabilités d’implication de l’Arme X en Australie considérant l’animal rencontré sur ce territoire avec Jasmine et réévalue l’efficacité des groupes canadiens à protéger les populations mutantes sur leur territoire. Et des numéros non-enregistrés sortent trois correspondances pour le Canada et deux pour l’Australie.

Enfin, concernant l’anthropologue, le politicien haineux, le politicien craintif et l’universitaire se croyant dans la vérité, il est temps de faire un tour sur leurs propres téléphones. Alors même que je parle, des appels sont passés sous numéro masqué afin de provoquer les secondes de connexions nécessaires à ce que je télécharge le contenu des Smartphones. Evidemment, cela implique que l’on décroche.

Intéressant que Maxwell Lord n’ait rien entreprit pour venir en aide à Stryker, dans ta réalité. Il est possible qu’il ait réussi à dissimuler sa présence voir simplement trouvé son compte dans l’Administration Stryker sans intervenir. Je l’ai toujours soupçonné de l’assassinat de ton Luthor.

Comme Hugo Strange, Maxwell Lord IV est un individu qui éveille grandement ma curiosité ; sans doute parce qu’il est l’un des plus grands esprits du monde. Malgré les différences présentes entre les alter-égos, je ne pense pas que Max apprécie plus la condition de surhumains dans l’univers de Rachel qu’il ne le fait ici. Enfin, la condition de surhumain des autres évidemment.

Je tente actuellement d’accéder aux téléphones de Trask, Creed, Lang et Trent.

Cela peut sembler stupide de simplement appeler quelqu’un pour chercher à infiltrer son téléphone mais cela ne l’est pas vraiment. Un appel téléphonique d’un numéro inconnu signifie que cela peut être n’importe qui mais un téléphone qui sonne exige qu’on réponde. Afin de couvrir mes traces, j’emplois le message préenregistré d’une publicité téléphonique ; le genre de choses agaçantes qui conduisent à raccrocher dans l’instant sans plus s’inquiéter de ce que cela disait vraiment. Et pour ceux qui auraient suffisamment d’attention pour remarquer qu’une publicité n’appelle pas en numéro dissimulé, mener l’enquête ne les conduira qu’au numéro clone d’une véritable publicité. Je ne pense pas qu’ils chercheront beaucoup plus loin.

Niveau localisation, l’un des téléphones canadiens appartient à Rona Ambrose et le seconde à un membre du parti Canada First tandis que l’un des deux numéros australiens est celui de Malcolm Turnbull. Les deux derniers, soit un au Canada et un en Australie, sont inconnus.

Mes yeux cachés derrière mes verres teintés, j’observe la réaction de Rachel parmi le flot de données que je traite simultanément. Nous approchons d’un second niveau d’embranchement à la carte heuristique que je confectionne et c’est possiblement à partir de celui-ci que nous nous mettrons en mouvement.

_________________
Tessa

Fiche de Personnage - Fiche de Liens - Nombre de Posts : 124

avatar
Tessa

Messages : 401
Date d'inscription : 14/07/2015
Localisation : Institution Charles Xavier

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stryker

Message  Rachel A. Summers le Ven 31 Mar 2017 - 0:44



« Stryker »
Avec Tessa
1
J’avoue que je ne suis pas dans le meilleur état d’esprit, peut-être se démarquant par une certaine coupure de mes prévisions historiques. Au début, à mon arrivée, il avait tellement de ressemblance dans cette histoire, cette lignée et cette perspective. Tout ce que j’ai vécu pouvait arriver. Hier, on pouvait penser que ma ligne chronologique pouvait être la fin de l’humanisation des mutants. Il avait tellement une ressemblance avec ce monde par l’existence de la Justice League ou des différents acteurs autour de la politique. Cela devenait encore plus réel quand William Stryker est parti dans son délire de prendre la chefferie du Parti Républicain. Et comme dans mon monde à l’âge que je ne me souciais pas réellement de la politique, Luthor a commencé sa montée spectaculaire dans le Parti Démocrate. Cette insouciance du passé est devenu une névrose et une obsession assez importantes, jusqu’au 9 Novembre dernier où Luthor est devenu le nouveau Président des États-Unis, après avoir défait un criminel contre l’humanité. Donc deux choses reviennent dans ma tête et dans mes sentiments : Les deux liés par l’incertitude. Il peut avoir l’incertitude de ne pas connaître l’avenir pour éviter le pire et il peut avoir cette incertitude sur mon avenir dans ce monde. Dès que le 9 Novembre est passé, demain allait devenir un nouveau défi, mais les définitions manquaient cruellement à ce défi.

Je ne crois pas avoir cette discussion avec Tessa, on a un travail plutôt important à faire pour faire le suivi des anti-mutants, ayant aboutis à un échec dans la politique moderne. Je vais plutôt à avoir ces discussions avec Kurt ou Kitty durant nos vacances en Europe. Je ne me montre peut-être pas très pertinente dans mes commentaires autour de Stephen Bannon ou Donald Trump, pendant que Tessa fait ses recherches en continus. Les deux ne sont pas très importants sur leurs idées des mutants, hormis de copier les idées populaires. Ils peuvent être importants pour les médias, mais ils sont plutôt dans la fabrication de l’inutilité et d’une certaine déchéance extrême des médias. Ils vont apprécier se faire vanter par les médias et ils vont plutôt vivre d’eux au lieu de se consacrer à un réel combat idéologique. Les autres noms sont plus importants pour le développement, ils participent activement à un combat contre les mutants, mais ils ont échoué pour faire accepter leurs messages dans vision de la politique moderne.

J’ai lancé quelques inquiétudes pour Anna durant les réunions, pensant surtout par le sentiment que les anti-mutants pourraient commencer le schéma similaire que dans mon univers. Ils vont surement comprendre que Lex Luthor, à la présidence, pourrait favoriser l’élimination complète du soutien financier envers l’Arme X ou tout autre organisme anti-mutant. Après quelques jours de sa victoire, il parlait même d’une nouvelle ère économique et politique, alors je crois que certains membres de l’Arme X pourraient éventuellement s’intéresser à accélérer leurs processus avant de perdre tout soutien matériel et économique. C’est pour cette raison que l’incertitude est difficile à accepter avec de telles variations.  

Avant de soustraire des informations chez les anti-mutants, Tessa me touche quelques mots autour de Maxwell Lord, un nom peut-être connu pour la Ligue des Justiciers, mais faisant parti de l’histoire plutôt ancienne des manipulateurs professionnels d’une autre époque. « J’ai fait partie de la Nouvelle Ligue des Justiciers avant mon départ dans cet univers, le nom de Maxwell Lord s’est un peu perdu depuis les années. Comme Vandal Savage, il a peut-être tenté de se placer dans l’Administration de Stryker, mais son Gouvernement n’appréciait pas des êtres qui pouvaient les déloger. Vandal Savage a été éliminé rapidement, lorsque le Gouvernement est devenu plus tyrannique. Peut-être que Lord a connu le même sort. Il a peut-être aidé l’assassinat de Stryker, mais je ne crois pas qu’il a été impliqué chez Stryker. Son dossier a complètement disparu dès que Stryker ne voulait plus d’oppositions dans son Cabinet. » Anthony Stark s’est plutôt écrasé quand Stryker tentait de prendre plus de contrôles chez les têtes pensantes de son gouvernement. Même je pense que Stark a accepté plusieurs discours qu’il trouve aujourd’hui complètement monstrueux. Si Stryker a pu convaincre des mutants de sa bonne foi, il peut bien convaincre n’importe qui. Lord et Savage ont toujours été des esprits plutôt dangereux pour Luthor, alors ils devenaient aussi problématiques pour des anti-mutants tels que Stryker ou Lang.  

Tessa me donne les premiers indices grâce au téléphone de Stryker. « Rona Ambrose et Malcolm Turnbull ne sont pas très anti-mutants, ils peuvent être de tendance à jouer plus avec la sécurité, mais ils ne sont pas dans le même type que Stryker. Pour la personne faisant partie du Canada First, il doit être encore dans les médias canadiens à cracher son venin contre les mutants, mais je ne crois pas qu’il se serait lancé dans la politique sans le soutien de Norman Osborn ou de William Stryker. Il faudrait peut-être trouver la localisation exacte et l’identité réelle des deux personnes inconnues pour nous aider à notre enquête. » Je prends une petite pause pour réfléchir avant de recommencer brièvement à parler : « J’ai des craintes que le processus d’actions de l’Arme X augmente pour tenter de capturer Anna ou d’autres mutants comme elle avant que Luthor efface tout soutien économique. Déjà qu’il a éliminé la protection de Genosha au niveau du plan économique, les grosses têtes de l’Arme X sont peut-être en train de paniquer. Alors… il serait peut-être intéressant de vérifier les fonds financiers des dépenses militaires américaines pour savoir où ils coupent directement. » Cela peut donner une nouvelle indice pour savoir ce que Stryker prépare. Il a peut-être un petit emploi comme conseiller politique, mais je ne crois pas qu’il va s’arrêter à cette défaite électorale. Il a toujours été un homme fanatisé par son haine envers les mutants et les Purificateurs ou l’Arme X vont peut-être avoir besoin de lui dans l’avenir.

FICHE © SINENOMINEVULGUS

_________________
avatar
Rachel A. Summers

Messages : 564
Date d'inscription : 01/02/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stryker

Message  Tessa le Lun 10 Avr 2017 - 5:35


Maxwell Lord s’étant perdu comme Vandal Savage, on dirait que ce sont en effet les meilleurs qui partent les premiers. Peu étonnant que Stryker se soit méfié d’eux même si je suis interloquée qu’il ait réussi à s’en débarrasser. Sans prendre en compte leurs pouvoirs, les deux génies avaient une expérience nécessaire à anticiper et s’adapter mais il est probable que Stryker les ait eu sur une trahison éclair ; s’ils ont été réellement alliés.

Rona Ambrose et Malcolm Turnbull sont en effet d’un type différent que Stryker même si jouer sur la sécurité est également une considération idéologique liée au candidat comme à l’Arme X. Une résurgence du parti Canada First est effectivement très difficile sans soutien financier extérieur, les idéologies de Goldwin Smith et Edward Blake étant clairement passé de date même si celle du premier a du être d’une grande utilité pour l’Administration Stryker de l’univers de Rachel. Quand à trouver les identités et localisations des deux inconnues, cela se fait avec le reste mais est légèrement plus long.

Je ne trouve pas d’écho à l’inquiétude de Rachel concernant Anna : l’Arme X risque d’entreprendre des actions pour la capturer avant qu’ils ne soient obligés de se réorganiser économiquement, je suis en accord, mais ils n’en sont déjà pas capable actuellement et ne le seront ni dans la précipitation ni sans l’appui de Vengeurs. Sans posséder un potentiel brut incroyable, Anna est l’une des plus puissantes mutantes de notre monde car doublement dangereuse de par sa capacité de copie de capacités et de par le fait qu’elle prive l’utilisateur originel desdites capacités. Que l’Arme X la veuille n’est pas nouveau car les capacités adaptatives sont bien plus avantageuses que des capacités brutes comme celles des Kryptoniens et le Prédateur X va dans ce sens malgré le besoin d’ingestion du potentiel génétique mutant pour en développer des pouvoirs. Après, cela ne change rien à l’efficacité de l’Arme X et donc à la protection de ma meilleure amie ; néanmoins, cela est peut-être lié aux disparitions de réfugiés qui n’ont pas encore été constatées par les Etats Européens. Besty et Amy s’occupent de cette affaire sous couvert d’Excalibur et de l’ACE ainsi nous n’avons pas à nous en préoccuper.

Tes craintes sur des tentatives d’enlèvement d’Anna sont justifiées. Néanmoins, la "panique" de l’Arme X est à notre avantage et nous n’avons pas besoin de ce facteur pour les tenir en échec ainsi donc la probabilité d’action est plus élevée mais celle d’efficacité réduite. La recherche sur des capacités évolutives est cependant en avancée, puisqu’elle a pu produire le prédateur que nous avons rencontré avec Jasmine, et ne devrait pas servir à amortir les réductions budgétaires puisqu’elle est leur meilleur potentiel de réussite.

Beaucoup considèrent Logan comme une arme parfaite mais ce n’est pas mon cas ; ses capacités de régénération exceptionnelles en font un organisme implacable car extrêmement à même de survivre, c’est indiscutable, mais il son incapacité à s’adapter à sa proie laisse de nombreuses créatures pour être de meilleurs prédateurs que lui. Sauf pour les bières, évidemment.

Les téléphones de Trask et de Lang ont été piratés, Creed et Trent n’ont pas répondu. Le téléphone de Stryker est sur écoute.

La projection holographique émise par mes Cyberlunettes s’écarte toujours plus pour laisser place aux nouvelles informations, les emplois du temps et listes d’appels, de sms et de contacts de l’industriel anthropologue comme du sénateur de Floride s’affichant au côté de celles de William Stryker et faisant automatiquement des recoupements d’informations pour trouver les contacts communs. La carte heuristique tracée depuis le télévangéliste voit ses racines explorées croitre des nouvelles données tandis que les branches liées aux pistes abandonnées restent inertes.

Des bases de données du SHIELD, je sors également les financements gouvernementaux de l’Initiative afin de voir s’il en est pour avoir été diminués et ainsi suggérer des fonds versés à l’Arme X. En faire de même avec la base de données de l’armée prend un temps supplémentaire mais les accès du SHIELD facilitent le cheminement. Décroisant mes bras, je commence à manipuler manuellement les hologrammes. Mes Cyberlunettes ne disposent pas d’holo-technologie comme peuvent en avoir Stark ou encore la Salle des Dangers, puisqu’elle est rendue inutile par mon esprit de cyberpathe, mais tout afficher ainsi rend moins étrange d’adjoindre le geste à la pensée pour que les choses s’accomplissent. N’accomplissant rien d’inutile, je me contente de signifier par l’exemple la possibilité de Rachel à elle aussi interagir physiquement avec ce que je projette ; mon cerveau saura modifier les données conséquemment à ses gestes comme le fera n’importe quel ordinateur.

L’inconnue canadienne a pour identité Jay Kennett, directeur de division à l’hôpital général de Vancouver.
L’inconnue australienne a pour identité Emil Dickison, homme politique du parti conservateur Famille d’abord, résidant à Sydney.

Je ne fais pas plus partager mes conclusions envers ces deux nouveaux embranchements que je ne l’ai fait vis-à-vis des budgets gouvernementaux dans le militaire et la super-sécurité, laissant d’abord Rachel me signifier ses observations afin de garder un échange entre nous. Cela n’empêche pas mes mains de se détourner de la projection holographique vers les accoudoirs de mon siège en anticipation de leurs prochains mouvements.

_________________
Tessa

Fiche de Personnage - Fiche de Liens - Nombre de Posts : 124

avatar
Tessa

Messages : 401
Date d'inscription : 14/07/2015
Localisation : Institution Charles Xavier

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stryker

Message  Rachel A. Summers le Sam 22 Avr 2017 - 1:39



« Stryker »
Avec Tessa
1
Maxwell Lord et Vandal Savage ont peut-être visé trop loin dans le passé, se transformant en fantômes du passé dans un monde en changement pour éviter le totalitarisme. Ils avaient tellement d’opportunités et de portes ouvertes pour un règne autoritaire, mais les mégalomanes et les sadiques étaient souvent au rendez-vous dans le Gouvernement de William Stryker. Dans mon univers, on avait de nombreux débats de qui tirer les ficelles de cette gouvernance meurtrière et les conclusions de mon père étaient toujours les plus rudes : Ce n’était pas l’Administration Stryker qui était le problème, mais bien le peuple qui acceptait sans se remettre en question. Il mettait ainsi en cause des centaines de millions d’individus pour le génocide des mutants, mais aussi à l’éradication totale d’un Empire dans la galaxie. Après la guerre et des milliards de vies touchées, les questions et les doutes restaient dans la mémoire, mais aussi à comment un fanatisme s’est fabriqué qui avait conduit à cette ère de peur et de craintes. Plusieurs élites nous avaient noyées dans le sujet de la sécurité, de la religion, du nationalisme et de tout sujet pouvant conduire à un populisme plus facile de convaincre certains craintifs.

Et après tout ce désastre, la mémoire de certains allait vers la victimisation, celle de ne pas vivre au-delà de la limite possible ou encore par la machination des élites envers leurs vies, mais en réalité, ces arguments se réalisaient par l’instrumentalisation de la peur et non des réalités possibles. Oui, il existait toujours des dangers, mais ce danger du terrorisme vient par un système ayant impliqué des violences systématiques des régimes politiques contre les autres pays. Je pense que notre ère est difficile à répondre et en ce moment, les doutes reviennent : Même avec Lex Luthor dans une administration et une idéologie complètement différentes. Les trahisons sont faciles dans ce milieu et si Stryker terrifiait par des vengeances inhumaines et violentes, Luthor pouvait nous faire craindre en trahissant ses propres promesses. Ils n’en voulaient peut-être pas aux mutants, mais l’instrumentalisation envers une minorité est souvent plus facile pour gagner quelques points dans un sondage quelconque ou encore par l’idée de gagner les élections en quelques jours.

Tessa a peut-être raison sur un point : La précipitation ne peut pas les aider contre Anna. Ses pouvoirs sont surpuissants et c’est grâce aux Vengeurs de Stark qu’ils ont pu capturer Supergirl et notre amie. Cependant, l’Arme X peut tenter d’organiser quelques plans pour survivre avant la fin de certains financements. Dans les cas contraires, ils vont peut-être chercher des soutiens financiers en échanges de soutien matériels envers des pays ayant beaucoup de difficultés comme la Russie, la Corée du Nord ou certains fragments des clans brutaux de la Syrie. L’HYDRA s’était réfugié un moment dans les pays du Moyen-Orient pour empêcher que les héros viennent leur chercher des poux. D’un certain coté, la fin de la Justice League a peut-être renforcé plusieurs régions du monde, mais on peut noter aussi une certaine diminution de la surveillance dans de nombreux pays n’ayant pas encore des remplacements notables pour la Ligue des Justiciers.

« Oui, tu as raison sur cette idée. L’Arme X ne va pas avoir réellement l’énergie de mon univers pour causer des dégâts aussi importants. Je pense quand même c’est une bonne idée d’essayer de trouver où les bâtiments militaires extérieurs vont recevoir des coupures, cela pourrait nous donner des idées où sont les bases de l’Arme X. » En plus, Tessa avec Jasmine avait éliminé plusieurs options de l’Arme X pour des armes efficaces contre les mutants en Australie. Surtout avec les X-Men qui ne chôment pas pour les embêter. Peut-être le seul moyen véritablement efficace que l’Arme X et que William Stryker se retrouvent réellement, cela serait par des contacts extérieurs de la planète Terre. Mais pour le moment et pour les maigres souvenirs que j’avais de la Guerre Galactique dans mon univers, je ne crains pas une réelle menace extérieure. Les anti-mutants sont ainsi énormément contrôlés et affaiblis dans le système actuel. Trask, Lang, Creed et Trent semblent avoir beaucoup moins de contacts que prévus, pour créer ainsi une division majeure du Front pour l’humanité et dans leurs moyens.

Tessa continue ensuite à afficher plusieurs informations, le regroupement de plusieurs données sont peut-être intéressantes entre William Stryker et plusieurs de ses anciens collègues, mais on dirait qu’il est plutôt dans une situation assez morte avec sa défaite électorale. Les informations du SHIELD deviennent une base intéressante pour développer certaines logiques sur la déconstruction de leur suprématie financière dans le système américain. « Certaines anciennes bases militaires servant à la Guerre Froide, au Yukon, ont eu un avertissement du Gouvernement de coupures majeures. Il faudrait donc peut-être les vérifier avec des équipes ou en solo. Si on retrouve des informations de leurs expériences et qu’on les fait connaitre du grand public, on peut bien les faire tomber rapidement. » Même si l’Arme X est une organisation secrète, elle peut souffrir rapidement des envies de certains gouvernements de les évincer. C’est un jeu puissant de les faire tomber et si on peut aider une stabilité désirée par plusieurs politiciens, on peut jouer aussi ce jeu pour aider la situation mutante.

Deux noms suivent par Tessa : Un nom ne me dit totalement rien, mais le deuxième est peut-être plus important pour nos futures enquêtes. « Emil Dickison est un inconnu pour moi, peut-être parce que l’Australie était souvent bloqué par les autres héros. Cependant, Jay Kennett… cela me dit quelque chose. En plus, d’être directeur de division à l’hôpital général de Vancouver, je crois sans me tromper que son nom participait à l’Expérience Chenier au Québec entre 2005 à 2006. Je ne sais pas si on doit pousser cette analyse, mais cela devient suspect de revoir ce nom… surtout que celui-ci ne me dit totalement rien dans mon futur. C’est peut-être une transformation de cette réalité à cause de l’élection d’Alexander Luthor. » Dickison peut être une piste intéressante, mais Jay Kenneth en contact avec Stryker est pour moi une piste bien plus notable que le contact inconnu de l’Australie. Avec les Last Sons autour du continent, l’Arme X ne doit pas avoir de grandes possibilités, surtout que le principal pays du continent océanique semble aussi préparer son propre projet de super-sécurité dans l’avenir.

FICHE © SINENOMINEVULGUS

_________________
avatar
Rachel A. Summers

Messages : 564
Date d'inscription : 01/02/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stryker

Message  Tessa le Mer 26 Avr 2017 - 6:02


Qu’Anna ne soit pas en danger n’implique pas que je comptais délaisser ma recherche à l’encontre de l’Arme X, loin de là. Cela implique juste que je ne tisse pas d’actions préventives différentes de celles que j’ai déjà mises en place. Nous sommes ici pour enquêter sur Stryker et s’il nous permet d’obtenir des informations sur ses anciens alliés elles seront exploitées afin de leur nuire comme à l’habitude. Les bases militaires dissimulant des complexes de recherches sont les plus aisées à trouver avec les informations que l’on rapporte et une équipe ne devrait avoir aucun mal à s’y infiltrer pour enquêter voir saboter si nécessaire. Les bases au Yukon ont une probabilité particulièrement forte d’être de l’Arme X considérant leur passif avec le Canada mais c’est l’idée de faire connaitre les résultats au grand public qui retient le plus un fragment de mon attention. Il faut faire attention avec ce que l’on fait parvenir aux populations et aux médias, afin d’éviter d’être découverts à notre tour. Les interpellations que l’on effectue sont toujours une prise de risque puisque nous créons nous-mêmes les preuves de notre existence que nos ennemis vaincus pourraient dévoiler ; après tout, sans nous ils n’auraient pas été vaincus et il est difficile de toujours se cacher derrière l’Excalibur ou l’Alpha Flight malgré nos relations avec eux. J’ai toujours été partisane de l’effacement de mémoire à nos ennemis que nous faisions tomber mais ce n’est pas en adéquation avec l’éthique de la télépathie malheureusement.

L’Australie est une situation particulière au sein de la super-sécurité mais il devient évident que l’Océanie devra disposer d’une défense assez rapidement, soit en la créant elle-même soit en signant avec les Last Sons ou les Vengeurs qui peuvent tout deux être intéressés par le territoire. Mais comme Canada First, Famille d’abord ni ses membres ne sont dangereux tant qu’ils n’ont reçu un soutien extérieur ; je suis en accord.

Le Docteur Kennett fait parti des membres survivants de l’Expérience Chenier, en effet.

Modifier les gènes endommagés afin de réhabiliter les cellules cancéreuses était une piste de recherche viable mais chercher à employer cette méthode pour réécrire et modifier le biologisme humain a entrainé la création de trois aberrations génétiques par incapacité à contrôler le résultat des modifications ; chose guère étonnante lorsqu’on en confie la tâche à des cellules dysfonctionnelles. Je venais d’entrer au SHIELD à cette époque et l’investigation sur ce massacre ne m’a pas concernée mais je l’ai surveillé comme le reste. Les mutilations témoignaient de la souffrance et de la folie des cobayes, pourtant premières victimes de cela, mais n’ont su me dégouter comme elles l’ont fait de l’opinion publique puisque guère plus répugnantes que certaines pratiques au sein de zones de guerre.

C’est après sa période de convalescence qu’il a pris un nouveau départ au sein de Vancouver.

Que l’alter-égo de l’univers de Rachel ne se soit pas fait connaitre ne l’interpelle pas réellement, ne considérant pas notre suspect comme une tête pensante ou un élément majeur des recherches anti-mutantes. Il peut avoir sombré face à la dureté de la vie et avoir été trompé par ceux prétendant vouloir l’améliorer, c’est déjà une possibilité considérant l’Expérience Chenier, tout comme il peut avoir été persuadé qu’il était nécessaire d’agir d’une certaine manière ou n’avoir simplement pas participé. Le lien direct entre lui et Stryker n’encourage pas cette possibilité cependant.

Déterminer si le traumatisme ne l’a pas poussé à entreprendre des recherches destinées à créer des êtres capables de défaire ceux qui l’ont traumatisé est une piste importante, surtout si cela l’a poussé dans les bras de l’Arme X.

La couverture d’hospitalier est cohérente pour un agent de liaison de l’organisation, tout autant que celles de militaire.

De même, vérifier que l’Arme X tente ou non d’infiltrer des structures civiles est important. Cette manœuvre permettrait un détournement de fonds salvateur pour compenser la réduction budgétaire imposée par le gouvernement.

Un hôpital ne devrait pas avoir le matériel nécessaire à effectuer des expériences mais avec quelques partenariats au sein de centres de recherche et le bon montage financier on peut déjà s’assurer un certain revenu. Et c’est là une piste plus viable que des tentatives d’action sous la force du désespoir. Voir ce déporter l’Arme X sur le terrain civil et non plus militaire serait cependant un problème vis-à-vis de nos interventions puisque permettant de diaboliser à nouveau le terrorisme mutant ; une possibilité très intéressante à mes yeux.

Me retournant comme prévu vers les commandes alors que la projection holographique se termine, je commence à enclencher les systèmes de décollage du X-Jet.

J’ai transmises les informations sur les bases au Yukon à Danger et laisse les autres équipes se répartir les opérations. Pour notre part, direction Vancouver. Nous avons 3.899,02km à couvrir donc le X-Jet mettra 45minutes pour nous y emmener. Si tu as des suggestions quand à l’approche une fois sur site, n’hésite pas.

Je préfère l’infiltration et l’investigation doublées d’illusions télépathiques mais conçoit parfaitement que ce ne soit pas du goût de tous. J’ai déjà mon personnage pour enquêter et des motifs d’enquête comme des justificatifs, étant particulièrement prédisposée au mensonge et à la manipulation, tout comme je saurais m’assurer que nous ne soyons pas retracées sans avoir à user du moindre contrôle mental ou autre entorse à l’éthique télépathique ; tant qu’on ne me prive pas des illusions suscitées. N’étant pas plus intrusives que la communication par la pensée, il est improbable que ce soit le cas même si Rachel s’avère plus tatillonne sur la télépathie.

_________________
Tessa

Fiche de Personnage - Fiche de Liens - Nombre de Posts : 124

avatar
Tessa

Messages : 401
Date d'inscription : 14/07/2015
Localisation : Institution Charles Xavier

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stryker

Message  Rachel A. Summers le Jeu 4 Mai 2017 - 1:29



« Stryker »
Avec Tessa
1
Certains vont dire qu’on est en train de tirer sur une ambulance : Les anti-mutants ont échoué la plupart des chemins pour faire passer leurs messages. Ils ont tenté par la violence, la dissimulation et les mutations monstrueuses : Ils sont heureusement tomber sur la force des X-Men et des autres équipes destinées à une protection dans une société civilisée. Après, ils ont tenté par des manifestations ou par des tracts divers, pactisant avec des discours religieux et politiques, mais comme la plupart des univers communs à la notre, ils sont tombé dans l’oubli et dans le désir de la population des changements désirés par plusieurs sociétés. Cette phase s’est transformée par un choix christique, le choix de William Stryker pour l’élection de 2016, peut-être venu trop tard dans la société. Il aurait pu trouver peut-être plus de contacts dans les années 80, mais encore une fois, les anti-mutants avaient la menace de la Ligue des Justiciers sur le dos. Dans ces trois options de chemins, ils ont tous tombés sur un mur. À mon avis, William Stryker faisait parti de la construction des valeurs purement anti-mutantes depuis l’apparition du sujet mutant dans la société. Artificiel comme le racisme ou comme l’homophobie, ce mouvement a fait parler de lui et il a peut-être attiré quelques citoyens dans ce délire. C’est toujours plus facile de partir par la peur et l’incompréhension qu’être capable d’entreprendre des changements dans nos idées. Vu que William Stryker a tombé durant les élections, je ne sais pas de quelle aberration pourrait naitre dans les ruines anti-mutantes actuelles.  

La continuation est difficile pour les anti-mutants et les dérives peuvent devenir plus violentes qu’à la normale. Ils ont beaucoup moins de probabilités de s’en sortir avec des armes massives avec des fonds abaissés, mais je ne fais pas confiance du tout à leurs ralentissements. La plupart des X-Men est capable de se défendre tout seul et lorsque d’autres mutants, venant de d’autres univers, peuvent autant les combattre que Rogue ; Leurs probabilités de faire des dégâts peuvent donc s’avoisiner vers le zéro. Leur porte de sortie va peut-être se tourner vers les dernières élocutions de Steve Rogers, mais en tout cas, je les vois mal devenir une force majeure actuellement.

Malgré le manque de pistes importantes liées à l’Arme X, j’aide au moins Tessa à trouver quelques parallèles entre William Stryker et le mystérieux Jay Kennett. L’Expérience Chenier est loin du niveau des expériences monstrueuses de l’HYDRA ou de Weapon X, mais elle peut devenir une motivation assez importante pour aller plus loin. Je ne crois pas que Jay Kennett peut être perçu comme un Donald Pierce ou un autre, mais c’est bon de vérifier quand même. Certains hommes, ayant attendus leurs procès dans mon univers, ne s’attendaient pas à un tel résultat avec le Régime de Stryker. Parfois, la propagande et répéter le même mensonge milles fois, cela fonctionne… même pour les individus possédant le plus grands des orgueils ou même ceux qui ont un esprit critique hors-du-commun.

Il faut aussi vérifier les pistes si l’Arme X tente de converser leurs moyens dans des sources civiles comme un hôpital ou autre. Après avoir fait le tour de ces informations, Tessa commence à déclencher les moteurs du X-Jet pour partir en direction de Vancouver. Ma coéquipière du moment m’indique les autres informations ont été envoyés à Danger et aux X-Men pour les bases au Yukon. Après avoir donné des informations supplémentaires au niveau du temps de voyage, Tessa me pose la question sur comment procéder : « On peut aller par l’infiltration. Je crois qu’on peut prévenir l’Alpha Flight pour la rentrée sur le territoire. Ils sont souvent opposés aux organismes liés par un financement extérieur. Un hôpital à Vancouver doit avoir plusieurs employés pour se perdre dedans et ne pas être détecter. Habituellement, certaines informations très privées de l’Arme X sont rangées et isolées. Je pense qu’on peut visiter son bureau et peut-être son logement après. » De toute façon, je ne crois pas qu’on va avoir une masse d’informations de ce Jay Kenneth, mais il est bon de surveiller quand même des actions pouvant déclencher des conséquences plutôt importantes.

FICHE © SINENOMINEVULGUS

_________________
avatar
Rachel A. Summers

Messages : 564
Date d'inscription : 01/02/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stryker

Message  Tessa le Ven 12 Mai 2017 - 4:19


L’infiltration est également l’approche privilégiée par Rachel, chose que nos pouvoirs communs devraient grandement simplifier quelque soit la manière dont on en use et ce qui m’amène à une question. Regarder ma coéquipière me suffit à déterminer son code génétique et conséquemment ses pouvoirs mutants cependant les détails d’interaction entre eux liés à la maitrise m’échappent hors l’une des combinaisons pourraient être d’une efficacité inédite. Prévenir l’Alpha Flight que l’on vient sur leur territoire en tient de la politesse comme de la nécessité dans l’optique où l’on doive les utiliser comme couvert, c’est indéniable, mais j’ignore s’ils connaissent mon existence ; au-delà des membres appartenant également aux X-Men à l’instar de Jean-Paul Beaubier, évidemment. Ma préférence va comme toujours à l’anonymat mais, considérant les savoirs partagés avec les Hellions ou l’Excalibur, les probabilités vont à ce que l’Alpha Flight soit au courant. Il me semble d’autant plus normal que certaines informations "très privées" soient tenue secrète afin que l’on ne puisse les découvrir même si l’on a raison de les chercher, que ce soit concernant l’Arme X ou les X-Men n’y change rien et je classe mon existence au sein de cette catégorie également, mais c’est ce qui me fait anticiper que le bureau comme le logement soient des lieux trop évidents. Les vérifier est cependant une base que je ne renie nullement, tout comme il me faudra accéder au téléphone de notre cible afin de compléter ma carte euristique.

Je te laisse le soin de contacter l’Alpha Flight pour les tenir au courant des activités X-Men.

Continuant de piloter le temps d’être à l’altitude nécessaire à ce que le pilotage automatique soit au plus sur, je l’active par la suite pour me retourner vers Rachel alors même que j’effectue de nouveau l’opération de hacking par fausse-publicité. Connectée au pilotage automatique par Cyberpathie, je reste attentive aux commandes de l’appareil tout en projetant de nouveau des informations holographiques grâce à mes Cyberlunettes. Emploi du temps, listes d’appel, de sms et de contacts s’affichent alors, les données communes avec les téléphones de Stryker, Trank et Lang ayant pour but d’être regroupées. Il est bien évident qu’aucun n’a de rendez-vous avec un autre et seul Stryker possède le numéro de Kennett mais c’est dans un numéro non-identifié et pourtant commun que l’on peut trouver une piste intéressante ; à mon instar, je doute qu’Hugo Strange ou tout autre membre important de l’Arme X use de son véritable nom. Au plus probablement, ils usent de téléphones prépayés ou de numéros clones pour éviter toute traçabilité mais, une nouvelle fois, cela ne coute pas réellement de temps à vérifier les concordances. Surtout lorsqu’il n’y en a aucune.

Préfères-tu une méthode d’infiltration consistant à se rendre sur place physiquement ou estimes-tu tes capacités suffisantes à employer ta télékinésie à travers ta projection astrale et ainsi pouvoir fouiller sans nécessité d’intervention directe ?

Quitte à pouvoir simplement apparaitre sur place et scanner le physique comme les pensées superficielles, on n’aura pas forcément à sortir du X-Jet et à manipuler les esprits pour dissimuler notre existence. Je ne tiens pas particulièrement à jouer un rôle et à mentir, comme avec Jasmine dissimuler notre présence aux yeux de tous m’irait aussi, cependant je pense que cela peut permettre, pas la suite, de faire bouger les choses. Je ne mise pas sur le hasard pour trouver une piste et ai déjà plusieurs coups d’avance pour favoriser l’apparition d’une si tant est que l’on ne la trouve pas à simplement fouiller.

En plus de son bureau et de son domicile, il faut également s’intéresser aux points de passage courants : son véhicule, les lieux de restauration et de loisir, etc.

Même si ce ne sont que des endroits transitoires, ils peuvent être suffisants à la transmission d’une information ou à une brève et insoupçonnée rencontre. Il suffit d’un double des clés de la voiture de Jay Kennett pour y glisser une enveloppe ou une clé UBS contenant des informations ou encore de simplement s’assoir à la table à côté d’un autre agent pour arriver à similaire résultat. Peut-être semblent-ils désuets face à la technologique que l’on possède aujourd’hui mais ils n’en sont que plus efficace du fait, moyennant d’éviter la vidéosurveillance se trouvant dans la plupart des lieux. Vidéosurveillance que j’aurai tôt fait de m’approprié une fois à portée desdits lieux, chose présupposant de les identifier cependant et les pistes données par l’emploi du temps comme la liste de contact ne doivent pas être exhaustives.

Si aucune des pistes ne donne rien, j’userais d’un stratagème afin de déclencher une réaction. Une investigation du SHIELD, toute illusoire soit-elle, devrait motiver un mouvement de réaction et il nous reviendra de déterminer s’il est suspect ou non.

Etre agent du SHIELD a beaucoup d’avantages, surtout lorsqu’on profite de l’adaptabilité de l’organisation où même un analyste peut se retrouver à la tête d’une enquête sur le terrain. J’ai rendu mon badge mais conserve les capacités d’en contrefaire un tout autant que de simplement créer une illusion et connait suffisamment les procédures de l’organisation pour donner une crédibilité à mon intervention. Ayant déjà mis le SHIELD sur la piste de l’Arme X par création d’un jeu de piste que mon ancien département a du suivre avec la compétence qui est la sienne, si Jay Kennett est bien impliqué ou même simplement lié à celle-ci il devrait s’inquiéter de nous voir s’approcher de lui. Outre que je pourrais déterminer s’il dissimule quelque chose ou non simplement en l’observant, évitant ainsi toute entorse à l’éthique télépathique, cela le poussera également à agir de manière différente de son habitude, soit pour éviter de créer les soupçons par d’éventuelles rencontres soit pour précipiter lesdites rencontres afin d’avertir ses alliés. Dans les deux cas, cela sera avantageux pour nous dans l’optique où il ne se soit pas avéré un cul de sac. Mais difficile de comprendre pourquoi il serait lié à Stryker s’il n’est réellement personne.

En terminant avec mon habitude d’R2-D2, j’éteins la projection holographique et croise bras et jambes tout en gardant Rachel dans mon champ de vision.

As-tu besoin d’une occupation m’impliquant durant le reste du trajet ?

M’occuper seule est ce que je passe la plupart de mes journées à faire mais je n’ai pas l’intention d’exclure Rachel, étant prête à discuter avec elle pour faire passer le temps comme à la laisser le faire seule.

_________________
Tessa

Fiche de Personnage - Fiche de Liens - Nombre de Posts : 124

avatar
Tessa

Messages : 401
Date d'inscription : 14/07/2015
Localisation : Institution Charles Xavier

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stryker

Message  Rachel A. Summers le Dim 28 Mai 2017 - 0:00



« Stryker »
Avec Tessa
1
Je doute réellement d’être la meilleure pour infiltrer un groupe ou même un milieu civil comme un hôpital, mais cette fameuse mission nous demande de la discrétion et notre cible risque de se fermer si on a une approche plutôt agressive. J’ai donné l’idée d’avertir la fameuse équipe canadienne de notre intervention sur le territoire. Personnellement, le groupe m’est presque inconnu, car dans mon univers, l’Alpha Flight est devenu rapidement un pantin de William Stryker et de Norman Osborn pour perdre leurs histoires et la majorité de l’esprit qui composait le groupe avant leur destruction. Jean-Paul, leader du groupe, a été tué durant l’attaque sur l’attaque Xavier, pratiquement en même temps que ma mère. Peu de souvenirs m’ont marqué du Canada par l’écrasement total de leurs forces politiques et sécuritaires par le désir volontaire que la population ne soit pas écrasée. C’était plutôt risqué et à mon époque, beaucoup d’individus ont critiqué cette manière de faire, mais quand une force détruit un Empire Galactique entier et Asgard en quelques jours, il faut comprendre la différence de puissance de l’oppression et de l’intimidation.

Mon désir d’avertir Alpha Flight vient surtout de mes connaissances de cet univers : pratiquement tous les groupes de super-sécurité ont des bonnes relations avec les X-Men. Alors, je tente surtout de rester cohérent avec la mentalité de l’Institut Xavier de préserver des bonnes relations avec une transparence. En plus, Beaubier nous a souvent dit qu’il était conscient des problèmes de l’Arme X sur son territoire et qu’il faudrait vraiment tenter de les détruire avant qu’ils deviennent plus présents pour se normaliser dans le milieu militaire canadien. Tessa donne son approbation pour envoyer un communiqué aux agences de l’Alpha Flight, ce que je fais avec précision et très court, indiquant simplement que les X-Men vont enquêter un petit moment au Canada au sujet de « L’Arme X ». Je n’indique pas que c’est en lien avec William Stryker, peu d’individus connaissent encore mon futur alternatif et pour eux, bien que Stryker représente une erreur congénitale de la politique américaine, il ne peut pas être considérer clairement comme un criminel de guerre.

« C’est fait. »
Dis-je en voyant le retour des renseignements de l’Alpha Flight, nous laissant le champ libre pour intervenir. Ils ont même décidé de mettre une petite remarque humoristique sur le fait qu’on est chanceux de ne pas aller au Québec. Depuis quelques années, Québec Flight devient souvent une certaine source de rigolade par leurs attitudes fonceuses et parfois perçues comme arrogantes. Ils auraient peut-être voulu participer à cette infiltration, bien que je doute de leurs capacités d’infiltrations. Notre voyage continue et les données ressortent encore quelques détails autour de ce Jay Kenneth avec William Stryker.

Après ce passage sur l’Alpha Flight, Tessa me demande ce que je favorise pour cette mission d’infiltration. Dans les deux options qu’elle me propose, l’une d’elle est plutôt étrange : Elle consiste à me servir de ma télékinésie avec ma forme d’astrale. Depuis les deux dernières, j’ai dépassé la limite de ma crainte envers ma télépathie pour commencer à la développer doucement, mais quelques peurs restent. Peut-être que Tessa a plus de facilités avec la télépathie et une forme d’astrale, mais pour un sentiment de crainte, je ne suis pas encore à l’aise de me servir entièrement de mes pouvoirs. La télépathie est l’un des pouvoirs les plus inconsistants et dangereux, si le potentiel n’est pas correctement développé. Alors avec mon potentiel et mes craintes, je préfère une méthode : « J’aime mieux y aller directement physiquement. Je préfère développer plus mes talents d’infiltration que mes pouvoirs durant cette mission. » Tessa a peut-être une manière de faire, mais je préfère la façon de faire des X-Knights. Pour moi, dans la méthodologie, tout est très différent, se servir de nos pouvoirs pour nous faciliter la tâche est peut-être une manière de boucler le dossier assez rapidement, mais elle est souvent proscrite quand on tente de faire les nuances. Peut-être que ce Jay Kenneth, son seul grand défaut, est d’avoir un don de plusieurs milliers de dollars à son anti-mutant favoris et que pour le remercier, William Stryker n’a fait que l’appeler.

Donc, à vrai dire, je ne suis pas une grande adepte de la dissimulation comme Tessa, mais on peut bien arriver à un compromis entre nos deux visions. Pour la suite, Tessa se précise plus dans les autres possibilités à découvrir par des lieux comme sa voiture, son restaurant favoris et ses lieux de loisir préférés. Je lui réponds par l’affirmative en baissant la tête. Cela peut au moins donner une certaine indication de ses idéologies, si on trouve de quoi il parle avec ses amis au centre de loisir de son quartier ou son restaurant favori. Tessa termine par une solution radicale si on ne trouve absolument rien. Elle propose simplement de jouer sur l’investigation du SHIELD, ce qui pourrait faire paniquer plusieurs individus, mais qui peut être réellement intimidant, pour des individus qui sont portés uniquement par l’idéologie des anti-mutants, et non par sa violence. « Oui, cela va être plus menaçant de la GRC, surtout si on mentionne le fait que William Stryker est mêlé à des affaires frauduleux ou même dans des accusations de violences graves. » Je ne crois pas que tous les anti-mutants sont profondément violents, c’est uniquement plus facile de craindre quelque chose que de le comprendre.

Éteignant la projection holographique, Tessa me laisse un épilogue plutôt épineux pour attendre d’arriver sur place. L’impliquer dans mes projets d’aller taquiner Kurt et Kitty en leur envoyant des textos, je ne pense pas avoir besoin de son génie informatique, sauf si peut-être mon téléphone tombe malheureusement en panne. « Si tu n’as pas de sujets de discussion, cela ne me dérange pas que tu joues aux échecs contre Cyborg ou quelqu’un d’autres. Je ne veux pas troubler tes divertissements. » J’espère simplement que Tessa ne va pas faire comme ma mère qui me pose des questions sur ma relation avec Kurt, me rappelant qu’il a pratiquement son âge. C’est un peu compliqué quand on porte le nom de Summers, surtout pour Jean, qui devrait ne pas s’attendre durant sa jeunesse d’avoir trois enfants alternatifs. Il ne manquerait qu’une jeune Jean Grey, venant des débuts des X-Men, arrive et elle fait une dépression nerveuse pour traumatisme transfamilial.  
FICHE © SINENOMINEVULGUS

_________________
avatar
Rachel A. Summers

Messages : 564
Date d'inscription : 01/02/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stryker

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum