Actualité - Les Nouvelles Élites

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Actualité - Les Nouvelles Élites

Message  Alexander J. Luthor le Jeu 10 Nov 2016 - 18:37


Quoi qu’on puisse dire, les élections américaines de 2016 ont été aussi enlevantes de la série de Trône de Fer. Deux personnalités très fortes se sont affrontées dans des débats surtout accentués par les controverses de chacune des factions. Alexander Luthor, selon les sondages américains, était au sommet de sa popularité l’été dernier, candidat pour la classe moyenne, ouvrière et intellectuelle, surtout devant un William Stryker dépassé par les controverses et ses anciennes insultes contre les mutants avant sa carrière politique. Cependant, dès septembre dernier, plusieurs controverses ont commencé à remonter contre Alexander Luthor, autour de son travail dans les politiques depuis les trente dernières années. Le FBI a dévoilé une enquête datant de 1994, sur le désir de l’ancien PDG de mettre fin à la Justice League entre 1980 à 1991. Luthor a été aussi accusé de plusieurs crimes dont même le controversé meurtre d’un diplomate américain. Sans preuves pour appuyer cette accusation de meurtre, le FBI a blanchi Alexander Luthor. Ce qui a provoqué une crise sans précédente, c’est quand Ororo Munroe, reine du Wakanda, a confirmé que le représentant démocrate a essayé de dissoudre la Ligue des Justiciers en Octobre.

Le suspense a été brutal durant les dix derniers jours avant les élections. Stryker, réanimé par les avis anti-mutants, a rattrapé plusieurs points de retard. Alexander Luthor, pour essayer de reprendre son avance, a promis plusieurs mesures controversées en cas de situation d’urgences sur les groupes mutants terroristes. Une grande zone de dépréciation a commencé pour les deux candidats aux États-Unis et comme annoncé plutôt, le 8 Novembre allait déchirer le pays. Pour être nommé le nouvel président de l’une des plus grandes puissances économiques et militaires de la planète, il fallait cumuler 280 grands électeurs.

Commençant à 18h30 (minuit et demi heure française) à émettre les premiers résultats dans plusieurs États de l’Est, le monde a retenu son souffle durant cette folle élection où les sondages refusaient de donner un grand gagnant. Au tout début de la soirée, William Stryker avait pris un avantage contre Alexander Luthor dans plusieurs États avant le renversement de faveur pour le démocrate. Les États les plus disputés entre les deux candidats ont été en Floride, en Virginie, au Michigan, en Pennsylvanie, en Ohio et étonnement au Texas. Il fallait attendre à 2h00 du matin (8h00 en France) pour avoir le gagnant officiel.

Les tensions ont surtout été dans l’État de Gotham avec 29 grands électeurs. Les chroniqueurs politiques ont largement paniqué, car les deux candidats ont cumulé chacun des grands électeurs proche pour leur victoire, et au fil de la soirée, Gotham a résisté pour peut-être créer l’une des controverses les plus importantes de l’histoire américaine, pouvant donner aucun des candidats gagnants dans cet État, mais aussi à la présidence. David Hull, ancien maire de Gotham City et fondateur du tiers-parti appelé le Parti Progressiste, avait 311 votes d’écarts entre lui et Alexander Luthor. Si William Stryker ne pouvait pas cumuler les 280 grands électeurs pour devenir président, grâce à Hull dans l’État de Gotham, Luthor n’aurait pas reçu les 29 grands électeurs pour obtenir l’objectif les 280 grands électeurs désirés durant les heures les plus intenses de cette élection. Alexander Luthor a pu respirer enfin, quand il a repris de l’avance à Gotham vers minuit. Wiliam Stryker a concédé la victoire durant la nuit, visiblement fatigué et irrité par cette défaite, rappelant encore le danger des mutants pour les prochaines années. Après ce discours, Alexander Luthor est apparu aussi fatigué pour appeler à l’union avec un discours bien moins stable qu’à son habitude. David Hull, du parti progressiste et pratiquement gagnant dans l’État de Gotham, a fait son discours après remerciant Bruce Wayne pour le financement du parti et après en indiquant quelques mots dans son désir de travailler avec le cabinet d’Alexander Luthor dans le futur.

Quelques jours après cette élection extrêmement rude, Barack Obama a reçu Alexander Luthor pour les discussions autour de la transition politique. Le nouvel démocrate au pouvoir en Janvier 2017, a promis plusieurs concessions pour faciliter l’union et la transition. Bernie Sanders, Michelle Obama, David Hull et même John McCain ont été invités pour faire partir du cabinet de Luthor. Son but n’était pas de créer un schisme majeur aux États-Unis. Après deux semaines, Alexander Luthor a écrit un communiqué officiel pour clarifier son point de vue dans plusieurs journaux pour éviter encore les controverses. Dès le début de l’article, il affiche un désir de ne pas trop apparaître devant les médias en Décembre pour clarifier immédiatement la situation.


À l’annonce du discours de Superman prochainement à l’ONU, il admet dans le passé avoir cherché à dissoudre le groupe par la crainte de voir le groupe prendre plus de puissances et de pouvoirs. Il s’excuser pour cette erreur, mais il l’explique par une période vivant dans les craintes d’invasions galactiques d’être surpuissants comme Darkseid ou Thanos. Aujourd’hui, il ne désire plus effacer n’importe quels groupes et il demande le pardon aux membres de la Ligue des Justiciers. Il soutient aussi qu’aucun crime n’a été commis contre le groupe, et qu’il essayait surtout de dissoudre le groupe par des manières légales.  

Alexander Luthor a continué en parlant des différents groupes d’héros à travers les États-Unis. Il souhaite bien sûr une réforme tranquille chez les Vengeurs pour avoir une union dans le groupe, mais il ne tient pas à intervenir dans le groupe. Pour des groupes indépendants au gouvernement, un conseiller devrait être installé sur ce dossier pour établir les limites, mais il promet de ne pas les interdire ou de recenser les groupes par le gouvernement. « Si ces groupes défendent la démocratie et la vie, je ne crois pas qu’on doit intervenir. Plusieurs de ces groupes sont en bonne foi de l’humanité et des principes de la Ligue des Justiciers, alors on devrait leur laisser leur liberté d’action. Ils ne font pas de problèmes, il résout même plusieurs troubles avec l’aide de la police. » Il avertit quand même que si des groupes d’héros commencent à amener la mort et à aller au-delà des principes héroïques, qu’il risque d’avoir une réponse gouvernementale. La Young Force, les Champions de Los Angeles et ainsi que les autres groupes ne devraient pas être touché par des lois du gouvernement américain.


Emma Frost avait soutenu aux médias l’élection d’Alexander Luthor vu le danger du recensement, proposé par William Stryker, mais le futur président avait parlé dans les derniers jours des élections d’une possibilité à ce projet. Cependant dans son communiqué officiel, il a renoncé à ce projet et il répond qu’un recensement serait possible en situation d’urgence temporaire uniquement. Il ne veut pas marginaliser les mutants, mais il veut mettre une administration et un membre de ce cabinet pour faciliter la communication entre les différentes communautés du pays. Dans ses promesses en printemps dernier, Luthor avait parlé d’une possibilité d’ouvrir plusieurs écoles similaires à l’École du Massachussetts d’Emma Frost en Houston, à Chicago, à San Fransisco et à Seattle.  Il est revenu sur ce sujet dans son communiqué.

Il désire vraiment travailler avec plusieurs visages mutants pour harmoniser encore plus les relations entre les mutants. Son réel désir est surtout de discuter avec Emma Frost et Charles Xavier, deux visages mutants qui ont façonné cette histoire depuis quelques décennies. Il espère prendre rendez-vous avec la directrice de l’Académie de Massachussetts pour des discussions. Alexander Luthor a surtout indiqué son désir que le gouvernement américain travaille avec le milieu mutant pour faire parti du peuple américain totalement. Après ces rencontres, il semble être intéresser de rencontrer le milieu intellectuel mutant (Katherine Pryde), le milieu scientifique mutant (Henry McCoy) et le milieu artistique mutant (Alison Blaire). Ce désir est le plus profond possible pour Alexander Luthor dans le but d’unifier le pays.


Au niveau de la diplomatie internationale, Alexander Luthor a souhaité travailler avec les différents dirigeants de chaque pays pour combattre le terrorisme international. Pour lui, la Confrérie, l’État Mutant et l’État Islamique sont les ennemis à viser pour son prochain mandat. Il souhaite rencontrer les dirigeants du Wakanda et aussi le controversé Roi de la Latvérie. Ce désir veut illustrer que les États-Unis peuvent vivre en paix avec les autres pays sans rentrer en conflit. Encourageant le marché international, il indique que c’est avec un monde de paix que les entreprises, les gouvernements, les groupes et les individus peuvent en profiter le plus possibles. Il souhaite donc consolider cette défense des libertés et de la paix dans le monde. Il espère aussi développer des relations amicales aussi avec les groupes de sécurité internationales pour combattre les menaces cosmiques et galactiques. Ces projets pourraient permettre une meilleure ambiance pour un monde qui souhaite que devenir meilleur pour tous.  

_________________
avatar
Alexander J. Luthor

Messages : 48
Date d'inscription : 23/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualité - Les Nouvelles Élites

Message  Benjamin Jacob Grimm le Lun 14 Nov 2016 - 0:52




Daily Buggle
NEW YORK, THURSDAY, NOVEMBER 10TH, 2016

Départ de Baxter Industries

Fin d'un groupe américain?

Le Baxter Building, base officielle des Quatre Fantastiques à New York City, vit un changement important depuis l’élection d’Alexander Luthor. Les Quatre membres de cette fameuse équipe des années 2000 n’ont jamais désiré prendre part aux élections ou à la politique. Ils ont travaillé autant pour la NASA que pour le Gouvernement Chinois, mais cette fameuse équipe a décidé de créer une controverse assez considérable par la nouvelle élection de 2016. Officiellement, la plupart des fonds de Baxter Industries ont tous été déménagé au Brésil quelques heures après la victoire du démocrate. Reed Richards a confirmé dans une communication officielle au média que les actions d’Alexander Luthor ont beaucoup dérangé et que le voir en tant que président est dérangeant. « Il risque d’utiliser la plupart des améliorations médicaux, environnementaux et technologies de Baxter Industries comme des armes... Je suis confiant que Monsieur Luthor devienne plus responsable dans sa gouvernance, mais nous ne sentons pas confortables et nous avons fait le choix d’aller aider les Luchadores. » Le Docteur Richards renchérit sur le départ de sa petite équipe en Amérique latine : « Nous ne quittons pas uniquement pour des choix politiques, nous recherchons vraiment à aider les Luchadores dans le but qu’ils se renforcent. Les menaces en Amérique latine sont impitoyables et il faut être prêt à les aider aujourd’hui. »

Reed Richards a mentionné que Benjamin Grimm serait dans l’équipe des Luchadores officiellement dès 2017, pendant que sa femme Susan Storm pourrait travailler non uniquement dans les Luchadores, mais aussi dans une équipe non-connue dans l’espace. Il répond peu après à la critique « On a déjà beaucoup de problèmes à gérer sur notre planète, alors pourquoi vouloir aider les autres planètes? » Le Docteur Richards critique beaucoup cette idée d’ethnocentrisme, disant qu’il existe une grande possibilité de guérir plusieurs maladies et de trouver de nombreuses solutions aux conflits humains par la recherche dans les étoiles.

Le nouvel édifice des Quatre Fantastiques, à Sao Paulo, va s’ouvrir le 4 Janvier prochain et va travailler encore avec plusieurs organisations et gouvernements, cependant le Professeur Richards, Benjamin Grimm et Johnny Storm vont beaucoup plus travailler avec les Luchadores qui sont encore dans une période de réforme importante. Johnny Storm s’est refusé d’émettre des commentaires supplémentaires, Benjamin Grimm a essayé de répondre aux questions des journalistes, mais comme 91% des mots est censurable à la télévision ou dans un journal durant cet interview. Il est juste possible de mentionner qu’il n’aime pas Alexander Luthor.

S.King
© Méphi.

_________________
avatar
Benjamin Jacob Grimm

Messages : 67
Date d'inscription : 30/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualité - Les Nouvelles Élites

Message  Steven Rogers le Jeu 17 Nov 2016 - 12:26




Daily Buggle
NEW YORK, THURSDAY, NOVEMBER 17TH, 2016

Conférence de Steven Rogers

Une réponse très agressive?

Une conférence de presse, plutôt étrange, s’est passé hier soir. La dernière action de Barack Obama aurait été de permettre et d’aider les Vengeurs à intervenir contre l’État Mutant. C’est Steve Rogers, qui a donné une conférence publique sur ces actions contre les différents groupes terroristes mutants pour la suite. Les journalistes, présents sur place, ont rapidement été étonnés par la rudesse des réponses de Steve Rogers sur plusieurs questions. Si avant, Captain America refusait de répondre aux différentes questions politiques, celui-ci ne s’est pas gêné pour envoyer quelques pointes envers plusieurs groupes et même vers le président-élu Alexander Luthor. Si sa position sur le recensement des mutants a toujours été très ferme, aujourd’hui, Rogers réponds par une nouvelle argumentation : « Je ne peux pas parler au nom des Vengeurs, mais personnellement, je crois que cela suffit. Les mutants amènent beaucoup trop de problèmes dans la société, ils peuvent bien essayer de calmer la population en disant que c’est une minorité qui nous attaque, mais ils ne font absolument rien contre l’extrémisme. Alors oui, si les mutants ne se bougent pas le cul pour combattre leurs fous de service, ils méritent un recensement. » Si la première réponse a étonné les journalistes présents, Rogers a surprendre en parlant de l’État Mutant. « Ils représentent le pire de toutes les sociétés et on doit commencer à sortir les fusils pour en terminer avec cette racaille de merde. Cela tue des braves américains à chaque jour, et après, cela ne veut pas être marginalisé, on a drôle de représentation intellectuelle chez les mutants. »

Steven Rogers a continué sur le même ton pour parler d’Excalibur, en les qualifiant de faibles et de corrompus. « S’ils sont incapables de défendre leurs populations sans notre aide, je ne comprends pas pourquoi les différents gouvernements européens continuent de les financer. En plus, on doit faire leurs sales boulots à leurs places. Si ce n’est pas de la faiblesse, je me demande ce que c’est. » Cette interview était aussi très étrange, quand le Captain America a mentionné comment les autres groupes ne pouvaient pas survivre contre les menaces galactiques sans les Vengeurs. Ce changement de ton dans les paroles de Rogers font penser selon à plusieurs experts d’une construction de politique différente devant la nouvelle présidence d’Alexander Luthor. Si Luthor veut paraître plus apaisant, on pense que ces mots ont été choisis à cause des mentions du nouveau président de vouloir reformer les Vengeurs pour une meilleure cohabitation entre chacun des membres.

Il a même mentionné quelques mots sur Alexander Luthor : « Rencontrer un politicard ne m’intéresse pas. Il va faire ces stupides projets de loi dans son coin pendant que les Vengeurs font un vrai boulot. Et s’il veut changer les Vengeurs, il va devoir me passer sur le corps. Notre équipe a vécu sans lui, et il va vivre après sans lui. Un président, cela se remplace après quatre ans. Alors je lui donne le défi de venir à la Tour Stark pour essayer d’expliquer ses stupides plans de réformes dans les Vengeurs. Cela va être un plaisir de le jeter dehors avec un coup de pied directement dans son cul présidentiel. » La confusion était assez générale pour les journalistes, quelques heures plus tard, Anthony Stark, le co-leader de l’équipe a écrit un communiqué pour s’excuser auprès des mutants sur les amalgames maladroites de son chef, ainsi qu’au gouvernement américain et aux différents groupes de sécurité. Il a aussi mentionné que Steve Rogers était visiblement très nerveux des prochaines actions contre l’État Mutant, expliquant pourquoi les raisons de son débordement durant cette conférence de presse.

S.King
© Méphi.

_________________

« La plus belle chose que nous puissions éprouver, c’est le côté mystérieux de la vie. C’est le sentiment profond qui se trouve au berceau de l’art et de la science véritable. »
Albert Einstein
avatar
Steven Rogers

Messages : 76
Date d'inscription : 19/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualité - Les Nouvelles Élites

Message  Steven Rogers le Lun 27 Mar 2017 - 0:11




Daily Buggle
NEW YORK, MONDAY, MARS 27TH, 2016

Post État Mutant

Lex Luthor, les Mutants et Steven Rogers

Alexander Luthor peut profiter de sa première victoire décisive pour convaincre la population de sa bonne foi. Ayant servi un discours aussi charismatique que controversé le 20 Janvier dernier, le quarante-cinquième président des États-Unis a annoncé un Point Tournant pour la sécurité et une transformation complète de la société. Rappelons les faits : Alexander Luthor avait beaucoup de difficultés à convaincre les civils de ses actions par les dernières nouvelles avant l’élection américaine. Principal instigateur des projets pour fermer tout projet de la Ligue des Justiciers dans les années 90, il a affronté William Stryker, qui basait plus sa campagne électorale sur la peur et sur l’augmentation de la sécurité. Après deux mois au pouvoir, plusieurs sources internes parlent de changements importants dans les financements ou dans la protection militaire de quelques régions. Sans parler du Japon ou de l’Europe, le porte-parole de la Maison Blanche a confirmé que ce retournement d’actions ne va pas toucher ces pays, mais bien des traditions politiques et sécuritaires qui n’ont pas été remis en questions depuis 1950. Malgré ces actions discrètes, les Forces Militaires des États-Unis et les Vengeurs ont annoncé la fin et la dissolution complète de l’État Mutant le 13 Mars dernier. Cette opération était retardée pendant plusieurs semaines par les problèmes logistiques et ainsi qu’une guerre asymétrique qui ont composé depuis longtemps avec les pertes traditionnelles des guerres américaines.

L’État Mutant avait huit bases, donc la principale se retrouvait sur un territoire particulièrement hostile. Les bases secondaires ont été extrêmement difficiles à traverser, que cela soit par les Forces Militaires que les Vengeurs, même au vol, le climat du territoire de « l’Île Sauvage » n’inspirait jamais une grande confiance pour les opérations militaires. C’est surtout grâce aux Avengers que les bases secondaires ont été prises pour faire des arrestations majeures des Lieutenants de l’État Mutant pour donner ensuite ces bases militaires aux Forces Militaires pour bien gérer ces activités. Alexander Luthor avait suivi intensivement ces opérations et au tout début, l’opinion des Américains était perçue négativement par la mort de plusieurs soldats.

Certains soldats américains ont été tués par d’accidents assez horribles : Comme par la tentative de nourrir des petits ou des gros dinosaures, se perdre dans la grande forêt ou encore se baigner dans un lac non-étudié par des scientifiques. Dans les 63 militaires tués pendant cette opération, 49 sont morts pour ces raisons, alors que les autres sont morts au combat. Plusieurs plaintes ont été données au Site Darwin Awards à cause de ces morts particulièrement stupides selon l’Administrateur du Site. Mais dès le premier mois de sa gouvernance, Luthor est tombé dans le négatif dans les cotes de confiance envers le gouvernement. Au moins, quelques semaines plus tard, les Vengeurs arrêtent environ 85% des dirigeants de l’État Mutant pour dissoudre entièrement le groupe. 218 terroristes ont été arrêtés dans leurs différentes bases et après l’annonce de cette victoire décisive, le bon de popularité du nouveau Président des États-Unis d’Amérique a augmenté pour une vision de confiance envers Luthor.

Son porte-parole n’a pas oublié de mentionner que c’est grâce au nouveau Président que les Vengeurs ont lancé des attaques expéditives pour mettre fin à l’un des groupes terroristes les plus considérables de notre nouvelle ère depuis la Chute de la Confrérie vers 2011. Cependant dès l’annonce de la Grande Victoire d’Alexander Luthor contre l’État Mutant, beaucoup de rumeurs se sont faits entendre sur l’opération et sur comment le percevoir pour le futur. Selon plusieurs intellectuels, malgré la fin de l’État Mutant, il existe de nombreuses chances de voir un nouveau groupe pro-mutant resurgir dans les prochaines années. Les experts craignent même à une montée d’une violence plus élevée que la Confrérie ou que l’État Mutant, voyant une évolution radicale des actions révolutionnaires à chaque fin de groupe.

Malgré les réticences de plusieurs intellectuels, Steve Rogers, Captain America, a fait une sortie plutôt violente dans les différents médias et sur Twitters pour critiquer l’ensemble de l’œuvre d’Alexander Luthor. Au début de la victoire électorale, Rogers avait souvent mentionné de ne pas être aux ordres du président des États-Unis, mais bien au service de la population. Alors qu’un journaliste l’a questionné sur ces relations avec Lex Luthor, il a simplement répondu : « Pendant qu’il faisait ces stupides conférence de presse, je mettais fin à un groupe terroriste dans l’un des terrains les plus hostiles de la planète. On vit dans deux mondes : Lui dans le monde de l’image et moi dans la réalité. » Steve Rogers s’est montré très hostile autour d’une rencontre avec Lex Luthor. Ensuite, sur son récent Twitter, il s’est montré très hostile envers plusieurs sujets.



Rogers

@RealCaptainHAmerica

Devinez qui j’ai affronté durant les deux derniers mois? Non ce n’était pas des humains, c’était uniquement des mutants… surprise? Je ne crois pas.


14:24 – 15 Mars 2017



3679 Retweets41 908 j'aime

 




Rogers

@RealCaptainHAmerica

Luthor veut me rencontrer et quoi après? Il veut que je lui embrasse ses pieds? On est loin de la sagesse de Franklin Roosevelt. Un peu de sagesse, enfoiré.


14:24 – 15 Mars 2017



1009 Retweets26 349 j'aime

 




Rogers

@RealCaptainHAmerica

L’État Mutant est mort, espérons que les mutants suivent le même destin.


9:36 – 16 Mars 2017



1670 Retweets22 766 j'aime

 




Rogers

@RealCaptainHAmerica

Est-ce que le recensement devrait être obligatoire? Non, il devrait être la loi. Arrêtons ces armes qui trainent dans la rue.  


19:24 – 19 Mars 2017



1578 Retweets34 098 j'aime

 




Rogers

@RealCaptainHAmerica

Marre de l’intellectualisme vide qui dit que les minorités n’ont aucune responsabilités de leur branche radicale. Ils vont apprendre à s’excuser avec le recensement obligatoire.


14:09 – 23 Mars 2017



5679 Retweets56 987 j'aime


WStryker

@Will_Stryker

Si le gouvernement refuse les faits, au moins, les héros vont rétablir la justice et la sécurité pour la société américaine.


15:00 – 24 Mars 2017

589 Retweets22 345 j'aime




Rogers

@RealCaptainHAmerica

Des réformes à l’Obamacare de Lex Luthor? Est-ce le début du Communisme Américain ou quoi?


21:24 – 25 Mars 2017



6790 Retweets34 679 j'aime

 




Rogers

@RealCaptainHAmerica

J’ai rien contre les mutants, j’ai tout contre leurs envies de terrorisme de nous défoncé la gueuler. #Pryde&FrostSameFight


17:54 – 25 Mars 2017



1267 Retweets29 008 j'aime

 


À la fin de l’opération, certains militaires ont mentionné peut-être un conflit intense entre deux membres des Vengeurs qui se sont peut-être rendus jusqu’aux coups. Au début de ces rumeurs, ce conflit était perçu entre Anthony Stark et Valerie Hopkins sur le sujet d’un éventuel conflit entre deux visions sur les mutants, mais après quelques messages des principaux intéressés, l’histoire semble relativement différente aux rumeurs. Valerie Hopkins est restée en silence-radio sur le sujet, préférant ne pas intervenir, mais Samantha Parrington a avoué dans une interview que Valerie Hopkins avait manquée toutes les réunions des Avengers après le départ de l’île Sauvage. Puis, Anthony Stark a affirmé durant une interview au Times, que le conflit n’était pas entre Valerie Hopkins et lui, mais bien entre Steve Rogers et la jeune canadienne. Surpris par cette révélation, Stark en a rajouté en disant que c’était lui et une autre Vengeresse qui avaient séparé les deux. Depuis cet évènement, Anthony Stark tente de réunir les deux parties pour mettre fin à ce conflit. Interrogés par les journalistes, Rogers et Hopkins ont décidé de garder silence sur cette nouvelle, ne voulant pas montrer les tensions encore dans le fameux groupe américain.

Malgré les tentatives d’Anthony Stark de calmer les tensions, plusieurs se posent des questions sur le changement de comportement de Steve Rogers et sur son avis sur les mutants. Certains se posent des questions sur le réveil de quelques maladies mentales dût à sa sortie tardive de la glace, alors que d’autres se demandent si Valerie Hopkins va encore rester dans le groupe dans l’avenir. Ayant un passé assez houleux avec Carol Danvers, l’accentuation actuelle du ton anti-mutant d’un leader Vengeur original, augmente les rumeurs sur un éventuel départ de Valerie Hopkins.

S.King
© Méphi.

_________________

« La plus belle chose que nous puissions éprouver, c’est le côté mystérieux de la vie. C’est le sentiment profond qui se trouve au berceau de l’art et de la science véritable. »
Albert Einstein
avatar
Steven Rogers

Messages : 76
Date d'inscription : 19/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualité - Les Nouvelles Élites

Message  Alexander J. Luthor le Mer 29 Mar 2017 - 1:05




Daily Buggle
NEW YORK, TUESDAY, MARCH 28TH, 2017

La Présidence d'Alexander Luthor

Ses projets pour les deux prochains mois.

Après deux mois au pouvoir, Luthor a réussi deux grands projets qui se relatent par la fin de l’État Mutant et  par de nombreuses réformes sur l’Obamacare enfin d’élargir l’assurance-santé pour la classe moyenne. Lourdement critiqué au début, il a été capable de se remettre dans la bonne direction selon les différents sondages de la population. D’une part, plusieurs démocrates sont heureux d’avoir une évolution efficace du système de santé, pendant que les républicains sont enthousiastes de la fin de l’État Mutant. Alors la suite? Alexander Luthor voulait faire connaître ses futurs projets. Après le sujet du terrorisme et du système de santé, Luthor a parlé d’abord d’une nouvelle réussite politique dans le système international. Sa réforme fiscale va être plutôt longue à installer vu le mouvement libertarien dans le mouvement républicain, mais selon Luthor, au niveau du droit international, il a pu enfin développer et déchirer des alliances qu’il a qualifié comme dépassé. Ces contrats de sécurité signés par le Président Eisenhower et renouvelé par Ronald Reagan, engageait les États-Unis, l’OTAN et ensuite la Justice League of America (Jusqu’en 1978) pour aller dans la jurisprudence avec les Vengeurs afin de protéger l’Océan Indien et de plusieurs îles très méconnues de la population. Répondant que ce projet s’est surtout manifesté durant la construction de la guerre froide, le coût de protection atteignait entre quinze à vingt milliards de dollars à chaque année. Répondant toujours en calme et en politesse aux journalistes, il a défendu ses prédécesseurs de ne pas en avoir parlé par une certaine conformité des traditions politiques. Par cette nouveauté, il confirme sa volonté d’établir un point tournant pour les prochaines années.

Dans un projet plus personnel, le Président Luthor voulait réellement développer de nouvelles façons d’approcher les jeunes vers la démocratie, mais quand un journaliste lui a proposé de créer un Twitter, sa réponse a été franche : « Je ne pourrai pas beaucoup communiquer sur cette plateforme vu mes responsabilités actuelles. Le FBI, la NSA et la CIA m’ont déconseillé d’avoir un téléphone de ce type pour communiquer mes envies ou mes opinions. Et honnêtement, je ne crois pas que cela intéresse les gens. » Luthor veut aussi que la société américaine commence une conversion vers les universités pour les individus ayant soufferts de la perte de leurs emplois à cause de la crise du charbon. Critiqué par ses anciens adversaires sur le Projet « Charbon propre », il a simplement répondu : « Je crois que l’utilisation de Charbon et propre dans la même phase relève peut-être d’une stupidité complète et surtout d’une illogique incroyable. Après quoi, on va accepter le concept de Violence pacifique ou encore de racisme conciliant? » Après ces sujets, Luthor a été questionné au sujet sur le sujet de l’héroïsme, l’une des questions les plus répétées, était les attaques d’Ororo Munroe, Tornade de la Justice League, invitant l’actuel président de parler de toutes ses anciennes actions contre son ancienne équipe.

« Tout ce qui a été fait avant, va dans la légalité. Je n’ai jamais commis un crime contre cette équipe. J’ai essayé d’abord de les baliser dans le système international, pour ensuite oui pousser au groupe à son déclin. Aujourd’hui, mon avis a changé sur la Ligue des Justiciers et je serai heureux de parler avec chacun d’entre-eux. » Luthor a ensuite continué sur le sujet de Steve Rogers, qui s’est montré extrêmement hostile à sa présidence depuis plusieurs mois. Si Luthor évitait le sujet durant les premiers mois, il s’est montré plus agressif après des questions répétés vers lui.

« Si une personne n’est pas capable de gérer un groupe sans créer une guerre civile dans l’une des organisations sécuritaires les plus puissantes de la planète, il ne doit pas être à la tête de ce groupe. Je propose sincèrement à Steve Rogers de prendre une pause si celui-ci est incapable de me rencontrer… Il serait aussi peut-être intéressant de laisser la place aux nouvelles générations, je suis sûr qu’ils pourraient faire un travail exceptionnel. Janet Van Dyne est une personnalité très connue et à ce que j’ai lu d’elle, c’est très impressionnant. Pourquoi pas elle? Pourquoi ne pas tenter de lui donner une équipe? Les Vengeurs sont si nombreux, ils ne sont pas uniquement obligés d’être à New York, ils peuvent s’installer dans plusieurs villes pour tester des expériences par des leaderships différents. » Suggère Luthor pour enfin répondre un peu aux commentaires de désapprobation de Captain America sur sa présidence.  

C.Kent
© Méphi.

_________________
avatar
Alexander J. Luthor

Messages : 48
Date d'inscription : 23/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualité - Les Nouvelles Élites

Message  Emma Frost le Lun 3 Avr 2017 - 6:34




Daily Buggle
NEW YORK, THURSDAY, MARCH 30TH, 2017

« Je ne regrette pas mon soutien à Luthor »

Emma Frost revient sur les premiers mois de Présidence d'Alexander Luthor

Après quelques mois d'investiture, le gouvernement Luthor fait aujourd'hui polémique notamment autour du groupe de Super Héros des Vengeurs, et de son leader Steve Rogers, plus connu sous le nom de Captain America. S'il est vrai que l'on doit aux Vengeurs la fin de l'Etat Mutant, il est d'autres groupes plus discrets qui gravitent autour de notre président. Emma Frost, directrice de l'Académie de Massachusetts, et leader du groupe des Hellions avait ouvertement déclaré son soutien à Alexander Luthor pendant la campagne présidentielle. C'est avec elle que nous revenons sur le débats du moment.

La femme d'affaire reste sur sa position de soutien, et déclare même n'avoir aucun regret quant à sa participation lors de la campagne présidentielle, malgré quelques hésitations du président autour du projet de recensement des mutants. « Alexander Luthor a respecté ses engagements et a pris des mesures efficaces et raisonnables. » Elle le félicite notamment pour l'extension de l'Obamacare, qui, selon elle, est un progrès dans la lutte pour l'équité au sein du peuple états-unien. Mais c'est surtout la position de l'opposition qui la rassure sur son choix :  « Les dernières communications de William Striker et de ses soutiens montre quel désastre il aurait été pour notre grand pays. Avoir des adversaires aussi dangereux est la preuve qu'Alexander Luthor est dans le vrai. »

Emma Frost se dit désolée des dernières apparitions médiatiques de Captain America qui a fait preuve d'une véritable véhémence envers notre président.  Elle-même ne mâche pas ses mots quand elle parle de lui : « On pourrait croire Steve Rogers comme ayant plus de recul et de la sagesse, du fait d'avoir connu deux époques et pourtant, il semblerait qu'il n'arrive qu'à faire le grand écart entre les croyances primitives d'une époque révolue d'une part et la superficialité du culte de l'image de l'époque moderne d'autre part. » C'est avec ces mots un peu durs qu'elle souligne la contradiction de Captain America qui reproche, dans un média de masse (NDLR : le Daily Bugle, puis Tweeter), au président de faire sa propre communication via des médias de masse. Mais c'est avant tout sa position sur la question mutante qu'Emma Frost reproche à Steve Rogers : « Il vit apparemment des conflits en interne dans son groupe, ce que je ne reproche pas, bien sûr, alors que les Vengeurs sont unis par des objectifs communs. Mais il imagine par ailleurs que les mutants sont un ensemble uniforme et presque monolithique d'individus alors qu'ils n'ont comme seul point commun que la capacité à disposer d'un pouvoir que d'autres n'ont pas. » Selon la femme d'affaire, les propos de Captain America sont irrationnels, et dangereux, quand on garde à l'esprit qu'il mène un des groupes les plus puissants au monde : « Comment peut-il avoir une preuve de la désunion d'un groupe et en même temps croire à l'union parfaite d'un autre ? » Elle explique préférer que cette contradiction vienne d'une mauvaise foi plutôt que d'une réelle conviction :  « Imaginez qu'il prenne les décisions importantes au sein des Vengeurs avec la même logique, ce serait profondément alarmant. »

Mais pour ce qui est du président, Emma Frost a des mots bien plus doux et admiratifs. Elle réaffirme son soutien, en précisant cependant :  « S'il a besoin de soutien, de ma personne ou des Hellions, nous nous ferons une joie de l'aider au mieux de nos capacités [...] (mais) si la trajectoire politique de Luthor dévie trop, nous lui retirerons tout naturellement notre soutien. » Elle nous explique être très enthousiaste à propos de ce projet de construction de nouvelles académies sur le modèle de celle du Massachusetts, et voit là un très fort atout contre le terrorisme : « Il y a trois façons d'empêcher quelqu'un de commettre un acte : La coercition (NDLR : l'action de contraindre quelqu'un, pour le forcer à agir ou à s'en abstenir. Src : wikipedia), la répression (NDLR : le fait de prendre des mesures punitives vis-à-vis des attitudes contrevenant aux lois. Src : wikipedia) et l'éducation. C'est de loin la dernière solution qui est la meilleure, car elle anticipe l'acte terroriste en offrant aux citoyens les outils pour lutter par des voies plus pacifistes, et c'est exactement pour cela que l'académie du Massachusetts a été créée. Je suis très heureuse que Lex Luthor épouse lui aussi cette idée. »

C'est donc avec conviction qu'Emma Frost nous exprime à nouveau son soutien pour Alexander Luthor et se dit prête à intervenir à sa demande, personnellement ou au travers du groupe des Hellions. C'est avec des mots de sympathie qu'elle nous parle de l'homme derrière le président : « Alexander Luthor est, de plus, une personne très intelligente et charismatique. Je suis très fière de savoir qu'il représente les Etats-Unis à l'étranger. »

L.Lane
© Méphi.
avatar
Emma Frost

Messages : 368
Date d'inscription : 10/09/2015
Localisation : Boston

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actualité - Les Nouvelles Élites

Message  Erik M. Lehnsherr le Ven 7 Avr 2017 - 2:16




Daily Buggle
NEW YORK, FRIDAY, APRIL 07, 2017

« Genosha : Une Fin d'une Ère? »

Changement majeur en Afrique et dans l'Océan Indien

La guerre entre la Somalie et, le pays, très méconnu de la population appelée le Genosha, est devenue un phénomène d’actualités dans l’international depuis les deux derniers mois. Aujourd’hui, Genosha symbolisait une île ayant souvent des controverses financières, mais jouant surtout la carte de la peur ou des craintes pour instaurer ses politiques. Peu de journalistes ont enquêté sur ce pays, ne trouvant pas l’intérêt ou les possibilités ouvertes dans le système international comme l’ONU. C’est à l’investiture d’Alexander Luthor que les choses ont beaucoup changé dans la défense de l’océan indien. Au lendemain de l’investiture de l’actuel président, celui-ci a rappelé deux navires de guerre de l’Océan Indien. Ensuite, le président américain a éliminé totalement le financement de la défense américaine sur le territoire, pour que le Genosha fasse un appel aux médias occidentaux que l’annulation de cette aide économique allait amener son Peuple à la famine. Lorsque plusieurs pays ont été alarmés par la situation, au début Février, Genosha camouflait un conflit qu’ils ne prenaient pas au sérieux et qui allaient éventuellement détruire son propre gouvernement.

La Somalie avait déclaré la guerre contre Genosha et malgré une force militaire défaillante, cela a suffit quelques jours pour ouvrir un front et porter les premières bases somaliennes sur les plages Genoshans. Alors que ce conflit asymétrique n’affichait pas un grand intérêt de la population occidentale, un colonel Somalien a mystérieusement transféré des photos ayant bousculés énormément l’actualité internationale par des camps ressemblant beaucoup au camp de concentration ou même d’extermination. Alexander Luthor avait gagné dans ce conflit d’images pour plusieurs : Le Président des États-Unis d’Amériques avait eu raison d’enlever ce financement majeur envers un pays si raciste contre les mutants. Appartenant à un Apartheid sous-estimé, Genosha avait reçu sa raison d’existence par le statu quo de l’international dans le passé.

Quelques jours après cette publication des photos et la validation du système international contre Genosha, le pays a connu un embargo économique, mais aussi des nouveaux ennemis. Wanda Maximoff, chef de la Confrérie, a confirmé que le groupe allait participer activement au conflit. Ce soutien a offusqué peut-être quelques anti-mutants notables comme William Stryker, mais Alexander Luthor a félicité les tendances de la Confrérie de se normaliser dans le système international, rappelant le fait qu’avant la libération de Nelson Mandela, il était perçu comme un terroriste par l’Afrique du Sud et ses alliés. Ce conflit militaire n’a pas duré. Entre le 10 Février au 29 Mars, les Forces Genoshans ont connu une descente en enfer. Et surprise général dans l’emprisonnement des politiciens et des militaires Genoshans, Erik Lehnsherr aidait aux actions de la Confrérie.

Blessé grièvement, la Confrérie a envoyé un communiqué officiel que Magnéto avait subi des blessures graves, l’obligeant de vivre paralysé par sa situation. C’est grâce à plusieurs techniques médicales, liés aux mutants et à un rajeunissement, que Magnéto avait retrouvé sa vie et son inspiration. Selon les rapports officiels, Erik a abandonné le terrorisme violent pour la paix et l’acceptation. Le silence international, à ce communiqué, a laissé une chance immense de voir Erik Lehnsherr devenir l’homme de la situation à Genosha. Libérant les camps de prisonniers et emprisonnant sans dangers les forces Genoshans, Erik est devenu un grand héros romantique et patriotique pour les mutants ayant soufferts de la discrimination et des meurtres.

Le 30 Mars marque le jour de la libération de Genosha, le 31 Mars est devenu la journée d’une nouvelle ère au niveau de la politique internationale. La plupart des Gouvernements a accepté largement la légitimité de la Confrérie, vu comment ils se sont normalisés dans le système international depuis les dernières années. Erik Lehnsherr est devenu ce jour, le Président temporaire du Genosha, cherchant la reconstruction et l’idée de tendre la main. Alexander Luthor a répondu au changement en voulant rencontrer directement le gouvernement provisoire.

Les Forces de la Nouvelle Ordre de Genosha ont annoncé l’établissement d’un système démocratique et d’éventuelles élections en 2018, mais avant il fallait d’abord se concentrer sur la reconstruction et sur les futurs procès à Genève des anciens dirigeants politiques de Genosha, pour crime contre l’humanité. Au-delà des changements politiques et militaires, le système international va affronter une nouvelle ère établie largement par une Confrérie, qui dirige maintenant un pays. Bien que cela ne touche pas encore les pays occidentaux, Genosha va rentrée dans une nouvelle équation de l’Afrique. La normalisation de la Confrérie dans le système égal est établie, mais les critiques sont encore nombreuses à cause des anciennes actions de l’organisation. Cependant, ils sont aujourd’hui défendus par les pays occidentaux, mais aussi acclamés pour utiliser des moyens légaux pour faire passer leurs messages au lieu de vouloir chercher la révolution à tout prix. Le Président Lehnsherr a annoncé un agenda rempli pour les prochaines semaines, alors que Wanda Maximoff va tentée de travailler pour établir des petites et des grandes entreprises sur le territoire de Genosha.  

L.Lane
© Méphi.

_________________
avatar
Erik M. Lehnsherr

Messages : 71
Date d'inscription : 20/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum