Réunion improbable près du vieux chêne (Batman, Superman, Wonder Woman, Black Panther, Green Lantern Sterwart, Kaidan, Psylocke, Spider Woman)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Réunion improbable près du vieux chêne (Batman, Superman, Wonder Woman, Black Panther, Green Lantern Sterwart, Kaidan, Psylocke, Spider Woman)

Message  Slade Wilson le Sam 23 Jan 2016 - 10:50

Réunion improbablePoint de messages pour Korra ou Rose, personne n’est averti de ce départ soudain. Je quitte simplement la base des Last Sons où je traine finalement bien plus souvent qu’ailleurs pour retourner vers une ville que je ne connais que trop bien. Gotham… Pire que cela, tel un suicidaire c’est à l’Asile d’Arkham que j’ai décidé de me rendre, trouvant que ce lieu est surement le plus neutre qu’il soit, le plus sécurisé pour éviter une présence indésirable, et surement celui qui montrera le plus ma bonne volonté à ceux que j’ai invité. Lors du voyage, je relis mes propres dossiers sur ce projet en cours, sur la nécessité de chacun de ses membres… Il est vrai que ce projet est complexe, que je m’attends à tout cette fois ci car après tout il y a bien des chances que Wonder Woman cherche à me décapiter pour en finir une fois pour tous, que Batman veuille me mettre dans cet Asile pour s’assurer que je ne sois plus une menace, que Psylocke veuille s’attaquer à moi pour éviter que je m’approche de certaines personnes, que Jessica m’en veuille encore pour ce que j’ai fais avec Talia ou pour le faite que je ne l’ai point encore avertie de l’existence de Michelle. Black Panther ne sera surement pas quelqu’un qui appréciera l’idée de me rencontrer vu mon passé, tout comme Superman doit se souvenir de ma rencontre avec Kara… Je pense que les seuls qui pourraient me rencontrer sans avoir l’envie de m’attaquer ce sont Kaidan et John Stewart… Oh oui, je sens que la soirée va être complexe, que des accusations vont tomber, des investigations pour chercher à comprendre ce que je veux réellement, mais le pire sera quand les noms de ceux que je vise vont tomber.  Quelque part, j’aurais pu juste demander l’aide de ceux qui me sont liés et alliés comme Bucky, Elektra et Floyd, mais justement j’ai besoin de personnes qui ont des convictions bien plus profondes, des personnes avec une histoire différente que du talent, avec un passé qui a fait d’eux ce qu’ils sont devenus, ce qu’ils étaient.

Je relis chaque dossier malgré qu’ils sont bien en mémoire, je relis autant ceux que je vais rencontrer aujourd’hui que les jeunes que je cible par ce projet, ayant choisis un symbole des plus particulier pour cette affaire, un symbole ancien… L’Arbre de la vie, symbole d’une immortalité mais pas dans le sens simple de la vie éternelle, mais du faite que touts êtres, quel qu’ils soient, sont reliés à la vie au travers du temps. Ce qui a été, est encore au travers des générations, et c’est un peu ce que représente ce projet, l’immortalité de certaines convictions qui disparaissent. Je ne souhaite pas voir une nouvelle Justice League naitre de ce projet, non c’est différent même si certains préceptes resteront, c’est une renaissance, une évolution… Mais j’aurai tout le temps nécessaire pour en parler, pour développer. L’Arbre de la vie, c’est finalement la régénération d’anciennes valeurs, protection, bonté, honneur, sagesse, force et rédemption… C’est l’œuvre que je veux voir se réaliser même si celle ci ne changera en rien qui je suis. Peut-être est ce aussi cela qui me pousse à rencontrer ces différentes personnes, car ce sont des êtres de confiance, une confiance que je ne suis point capable d’accorder à ma propre personne.

Chacune des personnes, que j’ai convoqué, représente une valeur, une force, une expérience qui pourrait faire grandir ces jeunes que je vise, qui pourrait combler par ce partage de savoir, qu’il soit connaissance ou talent, un vide vivant en chacun. Etrangement, j’ai aussi la sensation que cela pourrait en apporter autant aux jeunes qu’aux anciens, mais cela c’est une autre histoire, j’espère juste pouvoir voir certains collaborer, quelque soit leur passé, leurs antécédents, leurs histoires communes, qu’ils pourront agir ensembles, avec moi, avec ces jeunes… Pour certains, je me doute que cela sera plus complexe, Batman… Enfin Bruce, a beaucoup de raisons de me dire non, tout comme il est un peu surchargé par ce qui arrive à Gotham. T’Challa a surement beaucoup à gérer entre les Last Sons et le Wakanda. Betsy pourrait rapidement chercher à m’envoyer balader en disant qu’elle ne s’occupe que d’affaires mutantes. Jessica risque surtout de me dire qu’il est trop tard pour elle, qu’elle a trop d’ombres dans sa vie pour pouvoir se montrer utile, tout comme elle risque de mal vivre d’apprendre l’existence de Michelle. Bref, tous possèderont surement des arguments que je vais devoir contrer, mais c’est aussi l’objectif de cette réunion, pouvoir convaincre chacun d’eux qu’ils sont justement les seuls pouvant remplir cette tâche, les seuls qui pourront changer la donne.

Arrivé à Gotham, je respecte ma part de l’affaire, je suis simplement Slade Wilson, ne portant aucune arme, ni blanche, ni à feu, même pas quelques seringues ou gadgets pour me défendre, un simple civil avec des habits simples et un parqua pour me couvrir, marchant dans les rues de cette ville que je ne connais que trop bien. Je rôde un peu dans les différents quartiers ayant fait attention de ne point être suivi, que ce soit par des alliés ou des ennemis, ayant veillé à ce qu’aucun allié, aucun homme de main, ne puisse savoir où je suis. Il n’est point réellement difficile pour moi d’entrer dans Arkham, après tout c’est le genre de lieu où il est bien plus facile d’y entrer que d’en sortir, et actuellement même en sortir n’a pas été réellement d’une grande complexité. Mais je fais en sorte d’y faire intrusion sans alerter qui que ce soit, sans blesser un garde ou un pauvre passant, de m’y faufiler dans la plus grande des discrétions. Ce qui est bien pour cet Asile, c’est que les patients restent majoritairement enfermés et que du coup ce parc imposant est souvent des plus vide et calme. Me rendant au vieux chêne, c’est un pas lourd qui me guide, mon instinct de survie me demandant presque si je suis raisonnable ou fou car après tout ce n’est point une rencontre des plus « logique » qui aura lieu ce soir, mais une que je pourrais, non devrais, considérer comme une menace pour ma propre personne. Une grande inspiration se fait, mon œil scrute les horizons et je vais simplement m’adosser à l’arbre pour attendre, me demandant qui sera présent, qui sera absent, ou simplement si une seule des personnes se joindra à moi.

Etrangement, dans cette histoire, celui dont je redoute le plus la réaction est Bruce… Mon vieil « ami » qui pourrait être le plus complexe à convaincre, le plus difficile à gérer mais celui qui pourrait aussi changer l’avis de tous ceux qui seront présents.

© 2981 12289 0

_________________
avatar
Slade Wilson

Messages : 475
Date d'inscription : 27/10/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réunion improbable près du vieux chêne (Batman, Superman, Wonder Woman, Black Panther, Green Lantern Sterwart, Kaidan, Psylocke, Spider Woman)

Message  Elizabeth G. Braddock le Mar 26 Jan 2016 - 0:20


    Elizabeth Braddock était un nom connu pour plusieurs geeks ou encore pour la culture britannique. La famille de Betsy avait porté un grand intérêt à la défense du Royaume-Uni depuis plusieurs années, s’illustrant ainsi dans l’héroïsme britannique ou encore dans les milieux politiques les plus intégrés à la défense. Cela faisait quelques années que Betsy ne s’était pas rendue dans son pays natal pour aider son frère au long terme. Il lui arrivait parfois de voyager une semaine pour porter un soutien à Excalibur, mais elle ne faisait pas partie des personnalités permanentes du groupe. Elle passait ainsi plusieurs de son temps en Amérique du Nord, où selon les médias et les différents acteurs politiques, les Vengeurs dominaient le portrait de la sécurité globale. Pour un enquêteur expérimenté, une question aurait pu aider à une enquête sur Betsy. Pourquoi elle reste à New York quand elle ne faisait pas partie du SHIELD, de l’ARGUS ou encore l’une de ses nombreuses dérives? On dirait clairement que le SHIELD ne voulait pas se mêler de ce débat, espérant peut-être avoir des chances de voir la mutante les rejoindre. Les apparitions publiques de Betsy restaient aussi des plus rares. Elle n’aimait pas vraiment s’afficher devant des geeks ou des journalistes, mais elle avait décidé de faire une petite exception aujourd’hui.

    Elle n’appréciait pas vraiment des bains de foule, mais elle s’était fait invitée par Elizabeth Mason pour une petite soirée. On pouvait ainsi parler d’un miracle ; Betsy acceptait rarement les sorties en dehors des invitations d’Hank ou encore d’Helena, mais c’était plutôt rares. Elie l’avait invitée pour une soirée qui revenait passablement dans le passé de la cheftaine des X-Gardiens ; Un évènement d’UFC des plus considérables pour le marketing de la compagnie de combat. Grâce au passé de Jump, les deux femmes avaient une place très proche de la cage. La foule était passablement bruyante, les combats ne donnaient pas vraiment de surprises pour Betsy. C’était des bons combattants, mais certains combattants paraissaient moyens. Elle savait reconnaître des entrainements dans des camps spécialisés à ce sujet. Ils forçaient ainsi leurs corps pendant huit semaines pour aller faire un combat crucial, qui ne durerait qu’une dizaine de minutes. Certains pouvaient être techniques, et c’était peut-être impressionnant pour les amateurs de ce sport, mais Betsy resta plutôt impassible par l’habitude des assassins ou des X-Men.

    Avant le combat principal, la caméra avait passé devant les invités de la première rangée de cette fameuse soirée. Elie avait affiché un grand sourire en faisant un petit coucou à la caméra, pendant que Betsy restait encore une fois des plus impassibles. Braddock avait fait une petite blague à Elie sur le combat principal, les deux hommes se combattaient dans la division des poids lourds. Ceux-ci ne semblaient pas très impressionnants dans ce domaine. Ils se servaient surtout de leurs puissances brutes pour arrêter le combat en leurs faveurs. Cela manquait beaucoup de subtilités. Alors que les deux femmes étaient surtout concentrées vers le combat principal, un serveur venait de livrer des consommations aux deux X-Woman.

    Elles en avaient beaucoup reçus des patrons de la compagnie, mais la dernière livraison paraissait étrange par un petit message de papier adressé à Betsy. Elizabeth n’était pas une source de paranoïa les plus amplifiées, alors elle avait ouvert délicatement le message. Elle avait poussé un soupire en voyant le nom à la fin. Slade Wilson. L’un des seuls êtres qu’elle n’apprécierait pas vraiment discuter ou fréquenter. Slade était connu pour le mercenariat, les meurtres ou les plans les plus catastrophiques et le désir de cet être de vouloir rencontrer Braddock la laisser confuse dans les premiers temps. Elle ne pensait pas vraiment pas répondre au message de Deathstroke. Elle pensait même ignorer complètement ce message. Ce nom ne pouvait que lui amener des problèmes, mais elle ne savait pas comment intégrer ce message à cette soirée.

    Durant la finale de cette soirée où deux énormes brutes se battaient entre eux, Psylocke avait tourné le visage plusieurs fois autour d’elle en espérant éviter cette rencontre. Elle ne voulait pas avertir ou faire paniquer Elie de cette agréable soirée. Le combat principal se terminait doucement et le retour dans le véhicule de la jeune X-Gardienne lui laisser repenser à ce message. Pourquoi Slade voulait la contacter aujourd’hui? Elle n’avait plus touché à une organisation d’assassins depuis Gotham. Elle n’était même plus dans les ennemis recherchés par la Batfamily. La plupart des assassins connaissait ainsi le nouveau cheminement de la guerrière des X-Men et de son refus de refaire surface dans les ordres des assassins.

    La curiosité de Betsy s’était éveillée durant le transport pour le retour à l’Institut. La date et l’heure étaient précisées sur la petite missive. Elle était l’une des premières à avertir les X-Men de faire attention aux messages des assassins, mais il était étrange que Slade la contacte de cette manière tout en sachant qu’il avait des fortes chances que Betsy ne retourne même pas le message. C’était par cette réflexion qu’elle avait décidé de faire le voyage. Ce voyage allait être plutôt rapide par l’aide de Rachel Summers et elle savait qu’elle pouvait compter sur son silence. Elle n’imaginait pas les conséquences si elle avait averti Wolverine, Hank ou Helena de cette rencontre.

    Braddock savait qu’elle pouvait compter sur le silence de son amie rousse pour ce voyage. En plus, Rachel aurait pu commencer les premières discussions avec quelques membres de la Famille de Batman pour des négociations pendant que Betsy rendait visite à Slade. Le voyage avait épargné du temps aux deux femmes, mais aussi profiter d’une discrétion évitant que ses proches s’inquiètent. En cas de problèmes, elle avait un contact télépathique avec Rachel qui pouvait s’occuper de certaines affaires à Gotham.

    Arrivant dans la capitale de l’État Indépendant, Betsy demanda à Rachel de la laisser pour éviter de mêler la jeune rouquine à cette affaire. En se rendant sur place, elle regardait cette ville d’une manière nostalgique. C’était souvent dans la négativité ce sentiment, revisitant un peu sa violence qui se fusionnait par la solitude et d’une injustice incapable à résoudre. Les X-Men l’avaient réveillé d’une nouvelle manière. Au moins en regardant son passé, elle pouvait comprendre pourquoi son présent était si appréciable. Arkham restait éloignée de la ville et le conducteur de taxi avait de la difficulté à comprendre pourquoi une femme voulait se rendre à ce lieu dans une nuit presque totale, surtout équipée avec son costume X-Men et son katana dans le dos.

    L’argent laissé avait fait taire le conducteur de Taxi. Le regard de Betsy se perdait souvent sur les arbres et la noirceur du chemin de la prison. Elle avait repris un second souffle en voyant cette grande prison au loin. Elle avait pu finir dans cette prison si Batman n’avait pas vraiment tendu la main à la jeune télépathe pour une rédemption possible. Elle connaissait un peu la place pour avoir libérer plusieurs criminels durant la prise d’otage de Gotham. Betsy avait trouvé rapidement la place en question où un grand arbre monopolisait le regard. Première arrivée quand le message se voulait commun, elle savait très bien que cela n’allait pas se limiter entre Slade et elle.

    Son regard paraissait hostile envers le mercenaire. Il ne portait pas d’équipement ou d’armes, mais elle avait de la difficulté à voir bien la sincérité de l’invitation de ce guerrier. C’était après avoir regarder l’arbre que Betsy laissa quelques mots :


    « J’espère que tu ne m’as pas fais venir ici pour me faire perdre mon temps, Wilson. »

    Les mots étaient mélangés entre une forme de neutralité et d’hostilité. Slade et Betsy ne s’étaient jamais rencontrés avant, mais les deux pouvaient bien connaître respectivement leurs vies. Elle avait utilisé Wilson comme identification pour éviter de parler à l’assassin Deathstroke ou d’avoir une familiarité avec Slade, qui ne pouvait pas être. Restant debout, elle semblait attendre. D’autres allaient certainement apparaitre et elle espérait ne pas trouver des anciens de la Main, de l’Ordre de Bane ou encore de l’Ordre de Ra’s Al Ghul.

_________________
avatar
Elizabeth G. Braddock

Messages : 494
Date d'inscription : 21/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réunion improbable près du vieux chêne (Batman, Superman, Wonder Woman, Black Panther, Green Lantern Sterwart, Kaidan, Psylocke, Spider Woman)

Message  Clark Kent le Jeu 28 Jan 2016 - 20:12

L’année 2015 s’est écoulée beaucoup plus tranquillement que les autres années au Daily Bugles. Habituellement, je ne sens pas vraiment le temps se passer entre les différents bureaux et les multiples recherches du journal pour essayer de passer devant le New York Times. Les compétitions étaient rudes entre les deux grands journaux historiques, tous deux essayant de garder leurs crédibilités et leurs réputations dans les milieux ou chez les gens qu’ils informent à chaque jour. Cette compétition est souvent des plus saines grâce aux éthiques journalistes recherchées depuis plusieurs décennies par les deux journaux. Chacun de nos articles ne se soucie pas de la recherche de la controverse, mais de la recherche de la vérité. Une vérité, qui peut être souvent problématique dans certains cas, mais qui est des plus importantes aujourd’hui. Le sujet des groupes de défense m’est trop construit pour avoir un semblant de conformabilité dans les actualités d’aujourd’hui. Tant d’encres coulent sur les Vengeurs, sur les Last Sons, sur la Young Force ou encore les X-Man anonymes qui veulent rester le plus discret possible.

J’ai passé beaucoup trop d’années dans la Ligue des Justiciers pour prendre le recul possible dans la recherche de neutralité. Aujourd’hui, il est important de faire beaucoup plus. Jameson peut être frustré par certains articles et il a toujours un mot à dire dans les articles à publier, mais je sais que derrière ce vieux grincheux, la liberté journalistique reste l’un de ses principaux fondements. Les chroniqueurs peuvent ainsi écrire des articles pour ou contre Spider-Man, sans être menacer de ne plus travailler le lendemain. Ayant averti Darryl et Parker dès Janvier 2015, je voulais prendre un recul sur la montée des groupes comme la Young Force ou les Last Sons. J’ai ainsi annoncé à Parker et à Maywin de mon départ pour au moins six mois pour deux reportages d’enquêtes différents.

Ainsi je voulais qu’ils développent leurs propres autonomies journalistiques sans avoir un second regard sur eux. Ils ont peut-être souffert des relectures de Jameson, mais au moins, ils ont découvert plus d’humanités du directeur du journal. J’ai quand même pris un certain plaisir de lire chacune des phrases de Darryl autour de la vigilance de la rue. Comme j’ai pu profiter du temps pour lire les chroniques de mon ami Darryl Maywin. Dans un délire plus affirmé, c’était aussi un plaisir de relire les petits twitters de Kara.

En voyageant, tout en gardant un contact proche du milieu, j’ai été capable de reprendre un souffle qui avait disparu depuis plusieurs années. Cette année s’est peut-être passée plus tranquillement par cette tension si forte qui existait dans les définitions de l’héroïsme. Cependant, les voyages m’ont refait découvrir un monde que je chéris toujours autant. Mon premier reportage était plus lié à la politique et aux sorts des minorités au Brésil. Bien que leurs chemins rencontrent la mauvaise foi de l’économie ou des politiques, le sourire de chacun me délivre un message rempli de bonheurs. Mes premiers articles sur le sujet sont marqués par des conclusions plutôt pessimistes, pendant que mes derniers articles se terminent sur une note bien plus positive.

Le bonheur ne s’affirme pas dans la politique, la politique doit se trouver dans le bonheur de chaque, minorité ou majorité. Les critiques sont mitigées par l’éloignement de ce problème, mais je suis heureux de voir des commentaires positifs de Darryl et de plusieurs milieux universitaires dans le domaine du journalisme. Après ce premier reportage qui me fait redécouvrir l’Amérique latine, je passe mon second voyage sur un territoire déconseillé aux touristes en Asie du Sud-est. Ce reportage se concentre beaucoup sur le problème de la prostitution et de cette économie très forte dans plusieurs de ses pays. Suivant le même modèle que mon premier reportage, mes premiers articles sont dans une vision plutôt pessimiste. Les derniers articles sont bien plus positifs. J’ai suivi ainsi des jeunes femmes qui sont sorties de ce modèle néfaste pour donner ainsi leurs aides aux femmes en besoin avec ce problème. Les critiques sont plutôt positives vu que je me suis concentrée sur des femmes aidantes à place d’uniquement de voir les effets néfastes. À la fin de mon second reportage, je reviens enfin à New York. Le retour à la maison me fait profiter de petites vacances offertes par Jameson. Ainsi mon retour au bureau ne se fait qu’en Octobre à place d’Août.

C’est un plaisir de revoir Darryl, Parker et Rayner partagés autant leurs passions dans ce magnifique journal. J’ai beaucoup apprécié la petite fête du retour, mais j’ai pris aussi du plaisir d’entendre les avancées de la Young Force de la bouche de Parker. Ils ont beaucoup avancé, ils ne sont pas simplement devenus des vigilants, mais aussi ceux qui offrent un espoir d’un nouveau visage dans la défense. Je retravaille ainsi pour mon retour sur de nombreux petits articles anodins pour les prochains mois. Au cours d’une petite soirée, un message revendiquant ma présence, se fait entendre par la petite machine offerte par Cyborg. Ce n’est pas urgent, mais Mar-Vell demande de me voir à notre fameux satellite. Je lui retourne une heure globale de mon arrivé avant de me rendre à mon appartement pour enfiler le fameux costume et demander ensuite ma téléportation dans l’une des mystérieuses bases de New York City. Martian Manhunter me fait le résumé de la situation. Comme Mar-Vell, il a reçu un message de Slade Wilson pour nous rencontrer.

Regardant la missive, je trouve l’invitation assez curieuse. Elle est adressée spécifiquement à nous trois, et non à Cyborg. Il nous invite ainsi à Gotham dans un bâtiment fort important et sinistre de cette ville : Arkham Asylum. De nombreux anciens ennemis de la Ligue des Justiciers sont encore enfermer dans ce bâtiment aujourd’hui. Après avoir pris les opinions de mes deux amis, je demande à Cyborg de faire un scan du territoire. On connait Slade depuis de nombreuses années et on sait de quoi il est capable dans ses tendances les plus nihilistes. C’est après la confirmation de sureté de Cyborg que nous prenons chemin vers le fameux asile psychiatrique de Gotham. Martian Manhunter m’informe ensuite de quelques nouvelles. Une mutante oméga est dans la ville, portant les couleurs des X-Men. Je pense directement à Jean Grey, mais je ne la crois pas dangereuse. Peut-être qu’elle doit négocier des échanges d’information avec Bruce et sa famille. En arrivant sur place, je remarque une autre présence que celle de Slade.

À l’atterrissage, quelques secondes passent et je vois bien que la femme semble un peu intimidée sur le coup par nos présences. Elizabeth Braddock a un dossier bien complet dans nos donnés pour sa participation dans les trois principaux guildes d’assassins, mais je la connais surtout pour autre chose. Elle représente la rédemption et une sagesse que peu de gens peuvent acquérir. Je m’approche ainsi de sa position avec un sourire.

« C’est un plaisir de vous rencontrer, Madame Braddock. Vos exploits ont été entendus un peu partout sur la planète. Je vous félicite pour le futur que vous avez construit. »
Je lui donne délicatement la main pour les présentations et les politesses adéquates. Pendant ce temps, Mar-Vell regarde autour du fameux asile et Martian Manhunter fixe sévèrement Slade. Après les salutations vers Psylocke, je fais quand même un petit mouvement de la tête pour saluer l’assassin. Cela change ainsi du froid prononcé de Jon’zz avec son regard glacial depuis plusieurs minutes.

_________________
avatar
Clark Kent

Messages : 267
Date d'inscription : 30/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réunion improbable près du vieux chêne (Batman, Superman, Wonder Woman, Black Panther, Green Lantern Sterwart, Kaidan, Psylocke, Spider Woman)

Message  Bruce Wayne le Ven 29 Jan 2016 - 20:19

« Maître Bruce… vous ne trouvez pas que vous exagérez en ce moment? Je comprends vos inquiétudes normalement, mais ce n’est qu’une lettre… » Je lui donne quelques raisons sur mon comportement, il est peut-être exagéré. À vrai dire, je prends bien plus de précautions à cette époque, mais tout était beaucoup trop étrange pour. Dick a commencé une pizza aux Domino’s à 17h00 pour manger avec Barbara. John Mercer a remis la pizza à mes deux amis à 17h43. Mais avec la pizza, une lettre est venue. J’ai jeté naturellement la pizza dans la poubelle isolante pour éviter d’empoisonner mes deux amis, mais j’ai bien sûr isolé la salle où ils ont ouverts la pizza. J’ai aussi obligé de mettre Dick et Barbara dans ma salle en quarantaine, peut-être que cette lettre était accompagné d’un danger poison. Pour aller chercher la fameuse lettre, j’ai mis une armure spécialisée avec une machine pour détecter la radioactivité. Barbara a beaucoup rigolé en me voyant avec une telle intensivité pour une simple lettre dans une boite de pizza. Dick m’a hurlé dessus que le Domino’s offrait souvent des cartes-cadeaux pour leurs clients réguliers ou riches. Je ne crois pas en cette théorie, beaucoup trop de coïncidences.

La lettre est maintenant enfermée dans une salle, où elle est même enfermée dans une grande boite transparente où deux grands bras mécaniques jouent avec des petits instruments pour ouvrir délicatement le petit papier. Mes détecteurs ne notent pas d’indices de poisons, de sortilèges ou de d’autres armes venimeuses importantes. C’est encore beaucoup trop suspect. Je suis en train de vérifier par la suite les horaires ensuite du livreur de pizza. C’est un jeune adolescent passionné par les comics et par la lutte. Rien de suspect en ce moment. Ses parents et sa famille existent, ce n’est pas donc des assassins qui veulent ma peau. Alors pourquoi cette lettre? Pourquoi on a décidé de mettre cette lettre dans la pizza huit fromages de Dick et de Barbara? Pourquoi il est arrivé à 17h43, exactement l’heure que le film nanardesque Tusk commençait sur la chaine 876? Je me pose peut-être beaucoup trop de questions, mes réflexions s’embobinent quand j’ouvre enfin la lettre par les bras mécaniques commandés par distance.

La lettre, enfin ouverte, je le dispose sur mon écran géant pendant que j’entends Dick et Barbara rire et en critiquant d’avoir jeté la pizza. Je les libère ensuite pour les mettre au travail. Pendant que Dick ne fait rien, Barbara m’ouvre une connexion plus complète. Ce message de Slade est étrange et on doit voir s’il prépare une libération massive de criminels, étant proche d’Arkham. Cela ne prends que quelques minutes à la rouquine de se connecter aux caméras de la prison. Deux présences étaient déjà sur places, un est Slade sans son costume et il est mystérieusement accompagner par Psylocke. Je ne sais pas ce qu’elle fait là, mais elle est une adversaire redoutable et dangereuse à laquelle que je dois faire attention.

Barbara m’envoie ensuite de nouvelles informations par nos radars. Quatre individus volent. On reconnait facilement la présence de trois d’entre eux. Clark, Manhunter et Mar-Vell descendent en direction de Psylocke et Slade. Peut-être que je dois faire confiance à mes anciens coéquipiers, Barbara est plus rapide que moi sur cette enquête. Elle contacte Cyborg pour recevoir les informations nécessaires sur le mystérieux message de Slade. Pendant ce temps, je fouille dans les archives d’actualité de New York City. En recherchant dans l’actualité la plus récente, Elizabeth Braddock a été dans les premières rangées d’une soirée MMA. Elle était accompagnée par Elizabeth Mason. Son voyage a été plutôt rapide, mais en restant proche de Mason, elle ne semble pas éveiller son coté assassin. Barbara me confirme aussi que la quatrième femme-volante est une X-Woman, une rousse. C’est bien le transport de Psylocke, mais pourquoi elle reste? La X-Woman ne doit pas faire confiance à Slade pour avoir un renfort particulier. Tout cela reste très mystérieux, j’ordonne Dick de commencer les patrouilles et à Barbara de se rendre immédiatement à la Tour pour m’informer d’éventuels nouveaux arrivés.

J’enfile ainsi mon armure de Batman avant de prendre la Batmobile et de me diriger vers cette place. Dans les mêmes temps, je contacte Tim Drake pour rentrer incognito dans Arkham et de vérifier tous les systèmes de sécurité. Je ne sais pas ce que Slade manigance, mais si celui-ci a organisé une rencontre avec plusieurs mystérieux invités, je dois prendre mes précautions. Il me prend un petit temps pour arriver sur place. Je laisse la Batmobile au loin pour faire le reste avec ma cape. J’arrive sur place avec un regard plutôt méfiant envers la X-Woman et Slade. « Cela fait longtemps, Superman… » Je vous présente aujourd’hui le seul moment que je vais avoir un semblant de sentiment humain dans cette conversation. Le doute règne beaucoup trop pour laisser paraitre un visage plus humain.

_________________
avatar
Bruce Wayne

Messages : 204
Date d'inscription : 24/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réunion improbable près du vieux chêne (Batman, Superman, Wonder Woman, Black Panther, Green Lantern Sterwart, Kaidan, Psylocke, Spider Woman)

Message  Jessica Miriam Drew le Dim 31 Jan 2016 - 16:31

C’est le temps de faire l’une des missions les plus importantes de tous les temps. Après avoir passer huit heures dans un laboratoire de scientifique du SHIELD à effacer quelques sources d’ADN, qui viennent soit de Talia ou soit de Damian, et qui s’accordaient bien trop parfaitement à ma personne, je peux enfin profiter de mon temps libre. Je ne fais pas vraiment attention sur les cheveux trouvés ou le sang, ce n’est pas assez répandu pour faire penser à des blessures importantes. Au moins, je sais qu’ils ont fait des opérations à Boston depuis plusieurs mois. Je suis soulagée qu’ils se montrent bien moins violents que dans leurs habitudes, ma seule interrogation est surtout pourquoi la Ligue des Assassins s’attaque aux mafias mineures de Boston? Je vois mal les Familles bostoniennes s’ingérer dans le conflit des assassins, connaissant les risques de cette guerre. On n’est plus dans une guerre de motard ou dans une guerre de trafics, on est dans les assassinats les plus sanglants et impitoyables depuis longtemps. Peut-être que cela explique pourquoi la Ligue des Assassins semble surtout pratiquer une certaine intimidation et non de donner directement la mortalité.

En tout cas, c’était très difficile de changer l’ADN pour les rapports officiels, mais j’ai eu une certaine facilité de tromper l’analyse Connor Sangmish. Il doit atteindre la soixante et par sa gentillesse naturelle, il ne croit pas vraiment que les membres des Vengeurs peuvent cacher des choses aussi importantes que des enfants ou des petits-enfants qui font souvent des massacres quotidiens pour une guerre dans l’ombre. Alors après avoir effacé ce problème définitivement, je me lance dans une nouvelle aventure des plus importantes : Je dois reprendre mes séries habituelles sur Netflix. C’est ça ma mission. C’est l’une des missions des plus importantes pour cette semaine. Je dois terminer Jessica Smith, une série bad-ass où une féministe enragée recherche un méchant criminel. Je dois ensuite entamer la série Making A Murderer, conseillés sur le forum de Suck My Geek et finalement, je dois vraiment me mettre sur Sense 9 pour faire plaisir à Ethan… non en réalité, je ne veux que le troller totalement. C’est encore dans mes projets de connaître plus le jeu WWE 2K16 et FTL que lui.

Il doit apprendre des leçons très importantes aujourd’hui sur la vie en général. Les vieux ne se limitent plus à regarder des émissions de vieux à la télévision, ils envahissent aujourd’hui vos divertissements et vous espionnent pour mieux vous détruire de l’intérieur. Alors que je recommence la série de Jessica Smith doucement, habillée naturellement de mon pyjama de Power Rangers et la grosse couverture de mon lit, Melchior décide d’embarquer sur mes jambes en lançant un miaulement viril et fort. Il a pratiquement renversé mon café ce connard. Je le prends quand même dans entre mes mains pour lancer mon délire habituel.


« C’est qui le gros Melchior? C’est qui le gros Melchior avec ses grosses pattes toutes mignonnes? C’est qui le gros Melchior qui a encore pris beaucoup trop de kilos? Oh ouiii! C’est toi le gros Melchior trop génial! C’est toi le gros Melchior qui effraie Ethan! C’est toi le gros Melchior qui va me sauver la vie un jour.! »


Je risque de vous spoiler, mais ce monologue à mon gros matou ne va rien servir de ce RP, alors je suis désolée de vous faire perdre du temps, je viens juste de voir mon chat et j’ai lu le RP Commencements de Darryl quand il fait le mongol avec le chien d’Ethan au début. Alors passons ce détail trop mignon entre mon gros chat et mes aventures sur Netflix. Quand je pensais faire une soirée assez tranquille entre mon cerveau et mes émissions de télévision, j’ai le droit à une personne qui cogne à ma porte. Je l’entends courir, cela semble un gamin et il a déposé une lettre devant la porte.

Il doit peut-être me faire une déclaration d’amour, je ne veux pas me vanter, mais selon Suck My Geek, je suis beaucoup plus sexy que Carol et que She-Hulk. Certaines personnes vont prétendre que c’est facile, mais est-ce que c’est vraiment facile quand en réalité Carol a reçu tellement de chirurgies plastiques qu’elle est devenue pratiquement le modèle de ce que des idiots de douchebags recherchent dans leurs vies? Je prends mon temps pour me lever et aller chercher la fameuse lettre. J’ai toujours trouvé charmant les petits devoirs affichés par les parents devant le bâtiment principal, alors cela va m’être un plaisir de le lire.

C’est assez suspect sa texture, mais peut-être qu’il voulait faire l’original. Alors que je pensais suivre une bonne soirée dans mon appartement, je me retrouve avec un message fortement mystérieux de Slade. Son message est bizarre, parce qu’il brise quand même notre familiarité habituelle et il semble avoir communiqué ce message à plusieurs personnes. Peut-être qu’il a des problèmes à régler. Je me sens un peu obligé d’intervenir si Rose ou si son étudiante dans les Last Sons a des problèmes.

Alors je me change rapidement. Le problème va surtout être de trouver un transport. Entre New York et Gotham, tu as quatre heures de voyage en voiture. L’habillement est plutôt simple : jean noir, chandail noir et manteau noir. Cela fait vraiment trop dark, alors je change rapidement mon chandail noir en chandail classique rouge-Cassie « Je vais t’éclater la gueule dans les toilettes d’Hugo Chavez ». Ce chandail m’a couté environ 30$, mais cela ne me dérange pas. J’aime bien encourager ce petit groupe, construit par un déficient total qui est mon petit-fils, qui devient l’une des équipes les plus imposantes par leurs actions dans la rue ou leurs absurdités en général.

Après avoir passé quelques coups de téléphone, je trouve un moyen de tromper un membre du SHIELD pour un transport rapide. Beaucoup d’entre eux ont beaucoup trop vus de films d’espionnages ou de super-héros. Ils croient vraiment que je vais faire une mission du type de James Bond pour le SHIELD. Je leur averti de ne rien écrire sur cette mission trop secrète, c’est vraiment entre moi et Nick Fury. Ils sont assez gentils car ils me proposent de venir me chercher directement chez moi.

Alors grâce au transport du SHIELD, j’arrive beaucoup plus rapidement à Gotham, mais je leur dis ne pas rentrer dans l’État. Je vais faire le reste du chemin seul. Je n’ai pas envie de créer des problèmes supplémentaires entre le SHIELD et Bruce Wayne. Je me trouve facilement un taxi et je lui demande d’aller à Arkham. Je crois qu’il a fumé de la drogue, parce qu’il me parle qu’une femme ninja lui a demandé aussi d’y aller cette nuit. En tout cas, je lui parle de la série Jessica Smith avant de finalement arriver sur place.

J’essaie un peu de me retrouver, c’est un peu plus difficile que prévu. La dernière fois que je suis allée à Arkham, c’est que j’étais à moitié assommée et c’était en 1992. Je me cherche un peu, mais je vois finalement le grand arbre qui prend la place centrale du parc extérieur. Ma vision reconnait des couleurs, je note bien sûr la présence de Superman, de Mar-Vell et de Martian Manhunter. En avançant, je commence à reconnaître Psylocke. C’est une petite surprise sur le coup de la voir ici. Cependant c’est moins une surprise de voir Batman trainé dans l’ombre.


« Il se passe quoi ici? »


J’ai une petite peur sur le moment de cette réunion. Peut-être que la Ligue des Assassins venait de tomber et c’était une situation des plus catastrophiques actuellement. La fin d’une organisation ne peut que durer qu’une dizaine de minutes. Si Talia et Ra’s meurent, l’organisation ne risque plus d’exister dans les prochaines heures, malgré tous les efforts de David Cain ou de Nyssa de tout stabiliser. Alors quand on réunit Batman, Superman et Psylocke, cela ne doit pas pour parler de la pizza Domino’s jetée dans une poubelle de Batman.  

_________________
avatar
Jessica Miriam Drew

Messages : 200
Date d'inscription : 03/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réunion improbable près du vieux chêne (Batman, Superman, Wonder Woman, Black Panther, Green Lantern Sterwart, Kaidan, Psylocke, Spider Woman)

Message  John Stewart le Jeu 4 Fév 2016 - 0:26


    John Stewart venait de créer une controverse immense en publiant la nouvelle sur son Twitter et sur son site internet. Il venait de créer une vague gigantesque pour tous geeks, ne pouvant qu’éjecter des messages de sympathie ou encore de colères par ses fans. John Stewart avait décidé encore une fois de reculer la date de ses prochaines mémoires. Il venait d’être le George R. R. Martins des œuvres non-fictionnels. À la fin de la Justice League, peu de membres de cette équipe avait écrit leurs aventures et ce qu’ils avaient vécu là-bas. Certains voulaient éviter de mettre leurs vies publiques aux yeux de leurs fans, opposants ou ennemis, et d’autres n’étaient jamais tenté d’écrire leurs mémoires par culture ou par timidité. John voyait très mal Diana ou Martian Manhunter mettre leurs vies en écrits. Bien qu’ils s’étaient habitués au monde extérieur, ils avaient bien d’autres chats à fouetter que livrer leurs ressentis. Diana, Dinah, Bruce, Hal, Kyle et ainsi que de nombreux autres avaient refusé une retraite bien méritée. Leurs obligations étaient encore affichées dans leurs services rendues un peu partout sur la planète ou encore dans la galaxie. John Stewart était fier d’appartenir à cette leçon historique.

    Il était fier d’appartenir à un groupe, qui malgré sa disparition et les critiques, faisait toujours des efforts pour aller un peu plus loin que les perspectives traditionnelles. Quelques membres de la Ligue avaient décidé de se reposer de leurs longues carrières : Clark, Kara et lui-même. Habitants toujours sur la Terre, chacun avait décidé de prendre un recul sur leurs évènements. Si Superman n’a jamais écrit de mémoires, John Stewart était l’un des premiers à afficher son ressenti dans ce groupe. Dès sa jeunesse, il écrivait chacun des messages pour le transmettre à sa famille. Cela avait commencé durant la guerre des Corées, croyant peut-être disparaître dans la poussière des bombes et des ennemis, et voulant laisser quelque chose à sa famille.

    Quand il était devenu Green Lantern, il écrivait surtout pour se retrouver. 1955 était différent de 2016, où les surhommes étaient courants et parcouraient les rues de chaque grande ville. John était obligé de se retrouver dans les nouvelles perspectives que les races extraterrestres existaient sur plusieurs planètes. À la première construction de la Justice League, ses parents commençaient à disparaitre, les lettres n’étaient plus adressés à ceux-ci, mais bien à une rage intérieure de voir autant de controverses et d’insultes.

    Vous avez peut-être lu les premiers ouvrages de John Stewart dans la Ligue des Justiciers. Cela ne pouvait pas vraiment être appréciable, par le défoulement que Stewart livrait ses messages. Un grand sentiment d’inhumanités et d’injustices pouvait se réveiller chez l’être humain moderne, le racisme de l’époque pouvait en dégouter plusieurs. John avait fait un effort particulier et complet quand pour décrire parfaitement comment les insultes des manifestations contre les noirs le laissaient autant impassibles, mais douloureux par la frustration de ses écrits. Toutefois, Stewart pouvait aussi dégouter plusieurs par les remarques sexistes envers Diana ou encore par le sentiment homophobe que Stewart pouvait animer envers le premier Flash : Jean-Paul Beaubier.

    À chacune des mémoires de John, il était possible de voir une évolution de la société, mais aussi de la mentalité du Green Lantern pour accepter chacun des membres de la Justice League. C’était une saga de 66 ans, une écriture excitante, mais parfois difficile, voulant dévoiler une partie de l’humanité de chacun des membres de la Justice League. John Stewart ne faisait pas découvrir tous les secrets, mais il en dévoilait assez pour marquer une petite transparence cachée de cette fameuse équipe durant plusieurs années. Retardant encore une date, John Stewart avait une seule excuse secrète : C’était celle de la paresse. Il avait bien sûr inventé une autre excuse pour éviter se faire engueuler par trop de ses fans.

    Stewart appréciait réfléchir sur comment écrire la suite de sa vie. Loin d’être aussi intéressante que ses aventures dans la Justice League, il avait compris l’importance de retrouver ses sources. Né à Détroit, la petite maison de Boston restait celle de son grand-père et une référence pour John. Une ferme, ayant ouverte ses portes à la Famille Stewart en 1898. Son arrière grand-père était esclave, son grand-père était fermier, son père était soldat et il était un Green Lantern. Parfois il avait une impression de pouvoir visualiser le négatif et le positif de cette histoire. John était heureux, il avait vécu une vie merveilleuse, avec une famille des plus complètes. Il savait très bien qu’il pouvait compter sur chacun et que les années pouvaient passer, mais que leurs forces d’esprits étaient toujours aussi considérables.

    Alors que la soirée apparaissait dans les étoiles de la ville, Stewart attendait impatiemment la pizza commandée au Domino’s du coin. Une heure d’attente, et c’était toujours le même adolescent qu’il venait lui livrer, racontant son admiration et son excitation de voir la suite des aventures de John. Il prenait parfois le temps de discuter quelques minutes en lui offrant une pointe au jeune livreur, mais cette fois-ci, c’était plutôt différent. Le livreur avait été payé cher pour que celui-ci apporte une lettre au membre fondateur de la Justice League. Peu paranoïaque comme Bruce, il n’avait pas de problème pour l’ouvrir.

    Il s’agissait d’une invitation à Gotham, signé par Slade. Il avait connu Slade sur de nombreuses périodes, la première se définissait par la guerre des Corées, pendant que la seconde était entre amour et haine durant sa carrière dans la Justice League. La dernière fois que ceux-ci s’étaient vus, étaient en 1998 quand ils avaient porté secours à un jeune mutant, capturé par l’Arme X. Ceux-ci l’avaient ensuite donné à Charles Xavier pour permettre au jeune de respirer un peu dans sa fameuse école. Plutôt joueur, Stewart adressa un sourire au jeune adolescent. « Je dois partir rapidement, mais tu peux t’occuper de ma maison pendant ce temps. Je t’offre la pizza et ne t’en fait pas, je vais appeler le gérant pour dire que tu as eu un souci avec ta voiture. Passe une bonne soirée, Ethan. » John n’attendait pas vraiment la confirmation du jeune étudiant pour aller chercher sa fameuse bague.

    Le costume vert était revenu et John pouvait redevenir Green Lantern pendant une soirée. Le voyage se passa plutôt rapidement, Gotham était proche et que les pouvoirs de la lanterne lui permettaient de voler à une grande vitesse. Il connaissait cette ville par son importance et sa dangerosité. Il avait ralenti en arrivant proche d’Arkham, John avait reconnu plusieurs des invités présents : Slade n’était pas en armure, Bruce l’était et ainsi que les trois autres membres de la Justice League aussi. Étonné par les membres de cette rencontre, il avait reconnu deux anciennes ennemies aussi : Jessica Al Ghul et Elizabeth Braddock. Elles étaient maintenant recyclées vers des postes un peu plus honorables, mais la surprise paraissait sur son visage en atterrissant proche des deux anciennes assassins. Regardant un moment Slade, il avait salué quand même de la tête chacun des membres de la Justice League en attendant que le principal intéressé ouvre la bouche, pour le saluer quand même par respect et par politesse.

_________________

Couleur de Stewart = #33CC00
avatar
John Stewart

Messages : 31
Date d'inscription : 09/12/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réunion improbable près du vieux chêne (Batman, Superman, Wonder Woman, Black Panther, Green Lantern Sterwart, Kaidan, Psylocke, Spider Woman)

Message  T'Challa le Dim 7 Fév 2016 - 16:08

    L’Histoire a toujours tourné différemment de ce qu’on prévoit dans les prévisibilités prévues par des analystes ou de ce ceux qui connaissent une partie de notre ligne temporelle. Je n’ai jamais pris le temps de réfléchir proprement à revenir dans un groupe. Après la fin de la Ligue des Justiciers, mes principaux buts étaient surtout de rester au Royaume pour régler de nombreux problèmes qui se sont cumulé. Mon ancienne équipe est toujours restée très proche de la défense du Wakanda, certains de mes amis ont défendu ce pays et ce peuple, comme s’ils étaient leurs siens. J’ai essayé d’internationaliser le Wakanda par ma participation dans la Ligue des Justiciers, car leurs buts ont toujours été les plus nobles, même aujourd’hui ; Ils travaillent encore à défendre un monde meilleur que cela soit le Quatuor en Afrique, soit les X-Men ou soit les Vengeurs. Chacun porte ainsi une empreinte de noblesse et d’intégrité qui ont façonné cette fameuse équipe internationale pendant plusieurs décennies. La nostalgie me revenait souvent quand je passais du temps au Wakanda, que cela soit dans le combat contre des ennemis internes et externes ou que cela soit dans les laboratoires de la capitale. Je pouvais peut-être voir des visages familiers comme Diana, Ororo, Mari ou Barda, mais tout était réellement différent de l’ère où nous étions tous unis dans la même maison.

    Mon sang me disait de défendre le Wakanda que cela soit politiquement, scientifiquement ou militairement, mais il est naturel qu’une lumière manque parfois dans le sillage qu’on a construit depuis plusieurs années. J’ai adoré longtemps d’entraîner le petit trio Nezhno, Orenda et Evan, me rappelant des années où que j’ai entrainé Dinah, Oliver et ainsi que plusieurs autres. Au départ du petit trio dans les X-Men, cette lumière s’est doucement éteinte, me laissant plus de temps encore dans la diplomatie. Mes hobbies ne pouvaient pas cadrer souvent dans ma vie. Avec la Confrérie comme voisin, le SHIELD et les Vengeurs voulant une place de choix sur le continent africain ou encore les différents conflits dans des pays voisins touchés par un ultranationalisme nocif. La politique avait donc joué un rôle dans ma vie comme dans toute ma vie. Cependant ce domaine avait toujours une mauvaise influence dans les pensées.

    J’ai toujours cru que la politique apportait toujours une certaine forme de corruption et c’est pour cette raison qu’il faut éviter d’être toujours plonger dedans. La science m’aide souvent à m’échapper de schéma, mais je ne peux que remercier Nezhno de m’avoir laissé une chance de redonner des cours à celui-ci. Je sais que c’était plutôt difficile au jeune homme de quitter ses amis à l’Institut Xavier, mais il pouvait m’apprendre beaucoup, comme je dois lui apprendre plus sur notre culture, notre philosophie ou encore notre technologie. Une nouvelle motivation s’est ajoutée en 2015. La visite de Slade Wilson était toujours de mauvais augures dans mes pensées, mais son invitée était marquante dans mon esprit. La perte du Mont Kailash était catastrophique pour des sociétés marginales, cherchant d’autres alternatives que l’industrialisation massive des grandes « puissances » de ce Monde.

    Il était vraiment un plaisir de rencontrer la petite Korra. L’esprit de la panthère noire n’était pas unique, l’Avatar et l’esprit du Wakanda avaient beaucoup de similitudes. Malgré le désespoir dans ses mots, le mental de la jeune femme restait toujours aussi forte. Les villageois tués au dans son village lui a fait perdre beaucoup, mais cette résilience est admirable pour une femme de son âge. Ainsi j’ai décidé de suivre un chemin similaire de plusieurs de mes coéquipiers. Si certains ont décidé de suivre le chemin de Batman, des Vengeurs ou des X-Men, d’autres ont décidé de prendre le chemin des Last Sons. Peu crédible dans ses débuts, ils ont illustré un potentiel très élevé par la suite. Il était un réel plaisir de revoir des visages familiers comme Houyi l’Archer, Gabriel Shepherd et Shayera Hol. La dernière a été plutôt une surprise : Sa trahison temporaire lui a été très néfaste, malgré que ce soit grâce à elle, qu’on a sauvé la Terre d’une invasion de Thanagar. Il est un vrai plaisir de voir cette guerrière revenir pour continuer à combattre le mal malgré ce qu’elle se fait subir à cause de son peuple d’origine.

    J’ai amené aussi Nezhno pour rencontrer de nouveaux visages peu connus de la Ligue des Justiciers. Korra et Sun sont un duo convaincant et remplis d’espoirs pour l’avenir. D’autres sont peu connus, mais ils méritent amplement de se faire connaître. Je pense à certains rédemptoristes comme Heung Sye, Grace Choi et Pavel Raspoutine. Hiroki est un leader aussi intéressant que son mental ou sa position dans cette équipe. Ayla est aussi un cas à part, mais son mercenariat est dangereux pour l’avenir de cette équipe. Finalement pour Kaidan, elle est un cas assez unique. Avec le recul de la guerre interne de la Main, je conçois aujourd’hui que la Ligue des Justiciers a fait une erreur de ne pas la soutenir contre le totalitaire Gorgone.

    Elle inspire aujourd’hui confiance et ses compétences de combats sont réellement exceptionnelles. L’ancienne maitresse de la Main a gardé des techniques hautement problématiques pour de nombreux combattants. Quand on avait prévu un entraînement entre nous deux le matin, un message est arrivé. Ce message est fort curieux, destiné à Kaidan et à moi-même de la part de Slade. Je sais que l’ancien assassin a beaucoup changé. Il ne va plus massacrer Supergirl comme avant. La curiosité est complète, mais le lieu est loin. Gotham n’est pas une ville voisine de Séoul. Après discussion avec Kaidan et Sergei, on a décidé de partir en direction vers Gotham par un petit vaisseau des Last Sons. Ma curiosité est naturelle quand Slade m’a permis de rencontrer la jeune Korra ; je me demande ce qu’il nous réserve.  

    La technologie américaine ne permet pas de nous détecter, mais je fais attention au radar pour voir si un objet volant peut apparaitre. Kaidan n’est pas très bavarde, alors il est naturel que je m’occupe de la sécurité. Par les moteurs de la machine, deux heures sont suffisantes pour arriver finalement à Gotham. Je fais ralentir doucement la machine pour commencer à fouiller dans les communications de Gotham. Trouvant finalement ce que je recherche, je laisse un message.
    « Barbara, ici T’Challa, j’ai reçu un message de Slade Wilson pour un rendez-vous à Arkham. » Elle m’explique brièvement que Bruce a reçu un message similaire et que plusieurs autres personnalités de la Ligue des Justiciers sont aussi sur place. Qu’est-ce que Slade nous veut? Barbara me parle aussi que la jeune Elizabeth Braddock, amie de ma femme, est présente. Cette histoire me paraît de plus en plus étrange. Je communique par respect et amitié à la jeune femme que Kaidan est avec moi.

    Je ne veux pas réserver de mauvaises surprises à Bruce, à son groupe et à sa ville. Me rendant sur place, Barbara me dit aussi qu’une autre X-Woman est en présence sur le territoire. Gotham est connu comme une ville très active durant la nuit, mais au moins, cette soirée n’est pas marquée par la violence. Je fais atterrir le petit vaisseau proche de la localisation de Slade avant de sortir avec Kaidan et de me diriger vers la petite réunion. Plusieurs anciens membres de mon équipe sont déjà sur place, et comme Barbara me l’avait annoncé : Psylocke est présente. Je remarque aussi la présence de Jessica Drew. Cette réunion risque d’être à la fois étrange et intéressante. Je reste silencieux et immobile, hormis par des salutations rapides sincères à mes anciens collègues avec un petit signe de la tête.

_________________

« Le combat est l'âme d'une personne, il faut toujours continuer, sinon la désolation et la mort nous attendent. »
avatar
T'Challa

Messages : 78
Date d'inscription : 25/07/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réunion improbable près du vieux chêne (Batman, Superman, Wonder Woman, Black Panther, Green Lantern Sterwart, Kaidan, Psylocke, Spider Woman)

Message  Kaidan Ashimida le Mar 9 Fév 2016 - 16:13


    Mes vies changent souvent rapidement, ils sont menés par l’aléatoire des sociétés et des avancées de chacune organisation. Cette vie est relativement différente des autres, me détachant des conflits de la Main ou de mon organisation contre la Ligue des Assassins. Les pluparts de mes vies se sont destinés vers le Japon, son évolution et le respect des principes du Bushido. J’ai évolué rapidement entre chaque ère, voyant une modification importante dès 1800 et transformant chaque vie. Plusieurs gouvernements sont tombés dans la disgrâce, oubliant souvent ce qui faisait le fondement de leurs sociétés. Je ne peux pas m’empêcher d’avoir un mépris profond envers les actuels gouvernements, ils ont perdu beaucoup trop pour être aujourd’hui pris au sérieux. Plusieurs philosophies se sont perdus ou ont même été oubliés par de nombreux penseurs ou politiciens. Mon jugement est déjà fait depuis plusieurs décennies de la précédente vie : L’industrialisation causait un problème pour toutes les sociétés, mais il fallait régler le problème interne de la Main.

    Ce conflit m’a amené à ma perte. Devant l’extrémisme de Tomi Shishido, j’ai cru que certaines équipes allaient se concentrer sur le nihilisme, mais ils ont décidé de nous viser les deux. Je n’avais déjà plus de soutiens dans les années 90. Il me restait bien sûr une vingtaine de membres loyaux, reconvertis aujourd’hui dans l’Ombre de Bane, dans la Ligue des Assassins ou encore dans l’indépendance du mercenariat. Ils m’ont toujours été fidèles et je pense sincèrement qu’ils pourraient me refaire confiance encore aujourd’hui. Cependant, il me fallait bien plus qu’une vingtaine de soldats pour mettre fin au règne de Gorgone. J’ai été obligé de demander du soutien à plusieurs assassins indépendants, mais connus pour leurs talents : Jessica Drew, Slade Wilson, Bane, James Howlett, Elizabeth Braddock et ainsi que quelques autres. Chacun de ses noms ont été choisi pour un talent très difficile à rejoindre dans le passé ou dans le présent.

    Aujourd’hui, ils se tracent tous un chemin différent. Je n’ai jamais eu la chance de les revoir parce qu’ils ont décidé de s’occuper de d’autres dossiers que la Main. Bien que je puisse critiquer leurs choix dans ma nouvelle renaissance, je n’ai pas pu m’empêcher de faire un choix similaire à leurs destins après quelques mois de cette nouvelle vie. Décidant de m’isoler pour réfléchir aux conséquences de mes gestes dans la guerre interne qui ont été indignes de mes habitudes, j’ai décidé de participer aux opérations d’une autre équipe. J’ai eu des chances de rejoindre les Vengeurs, mais le manque de valeurs de certains m’ont fait désister de ce choix.

    Quant aux Last Sons, comme tous les autres groupes, il ne m’attirait pas. C’est une mode temporaire aujourd’hui de construire des groupes de surhumains pour de nombreuses opérations. En plus, il avait de grandes chances que le groupe soit corrompu par la Main ou par une autre organisation malsaine à cause de leur participation sur le continent oriental. Ce qui m’a fait beaucoup changé mon avis, c’est que Sergei Boldarev vienne présenter son projet lui-même. Je connais assez sa réputation pour éviter de travailler avec la Main, malgré que je doive faire attention à cet homme dans l’avenir. Ses choix sont souvent pour viser des buts mégalomanes et ses plans peuvent se modifier pour son ambition politique.

    Les membres de ce groupe m’ont le plus étonné. Au début, j’avais une impression de voir un groupe qui commence et qui a du mal avec toutes les bases pour affronter des ennemis puissants, mais ils m’ont réellement impressionné. Sergei avait un grand talent pour mélanger les différents domaines dans un groupe défensif de ce type. Ainsi les forces brutes et les forces stratégiques se fusionnaient avec la force martiale obligatoire contre des ennemis tels que la Main. Malgré qu’on ne retrouve pas un esprit d’équipe similaire à la Ligue des Justiciers, ils sont dans un esprit bien plus paisible que les conflits visibles dans les Vengeurs. Certains membres se sont démarqués naturellement dans le milieu de la défense par un esprit plutôt remarquable.

    Je pense plutôt à Korra, à Sun ou encore à Nezhno par cette idée, mais aussi des anciens de mes ennemis qui ont décidé de joindre ce groupe. Houyi l’Archer, Shayera Hol et T’Challa m’ont combattu pendant leurs années dans la Justice League. Je ne soutiens pas toutes leurs idées, mais contrairement à plusieurs de mes ennemis, ils ont toujours eu une noblesse que peu d’individus possèdent. Leurs valeurs sont sincères et convaincants, malgré des expériences et des passés ténébreux. Les nouveaux visages sont aussi intéressants, le prestige de Daniel Rand n’est pas à refaire. Il a été vraiment une surprise de le voir par ici.

    C’est aussi un plaisir de rencontrer des nouvelles philosophies comme celle des pensées wakandiennes ou des pensées chinoises. Aujourd’hui, aucune mission n’était prévue et cette journée était destinée à des entraînements ou aux discussions avec le Roi du Wakanda. Avant de commencer notre entraînement, un message est arrivé pour nous. Sergei l’avait découvert pour nous, comme tous les paranoïaques de ce monde, il vérifiait les messages étranges destinés aux membres de son équipe. Je n’aime pas vraiment cette manie, mais je peux comprendre pourquoi les vérifications. Aucun membre du grand public ne me connaît pas et aucun ne connaît vraiment notre affiliation dans les Last Sons.

    Le message vient de Slade, nous donnant un rendez-vous à Gotham vers une heure précise. Je n’aime pas beaucoup l’idée de nous inviter sans nous dire pourquoi et surtout dans l’une des villes connues par sa corruption monstrueuse. Le manque de précision me mets dans un avis plutôt négatif, ce sont surtout les arguments de T’Challa qui me font accepter d’aller voir ce qu’il demande. J’espère qu’il ne vient pas nous faire perdre notre temps. Je peux respecter Slade, mais je ne suis pas une adepte des pertes de temps. S’il veut me proposer une mission ou encore une tentative d’assassinat contre Gorgone, il a juste à le faire directement avec moi, et non m’inviter sur un territoire qui m’est hostile, soit par la Famille de Batman ou soit par les Vengeurs.

    Je ne me plains pas directement à T’Challa. Le voyage est plutôt silencieux pendant que je réfléchis aux différentes alternatives. Je fais confiance à mon coéquipier pour bien mener le transport. Il contacte Oracle pour des résumés réciproques : Batman est présent, Superman aussi et ainsi que Psylocke? Cette rencontre me sonne étrange. Je peux comprendre pourquoi il a invité T’Challa, qui fait parti de la Justice League, mais pourquoi inviter des anciens ennemis de cette organisation? Qu’est-ce que Slade cherche à inviter des personnalités aussi contradictoires? Je suis dans la certitude que les membres de cette ancienne organisation me respectent plus que Gorgone ou que Grigori Raspoutine, mais la rancune peut être quelque chose qui reste longtemps dans l’âme d’un être humain.

    Je laisse T’Challa ouvrir la marche vers l’arbre de la vie. Je n’ai pas posé de regard sur la ville de Gotham durant le vol, me dégoutant par son histoire et par ces criminels. Batman a toujours été trop conciliant en laissant le Joker ou autres en vie. Encore une fois, je n’aime pas cette ville et surtout en me trouvant dans le lieu proche où plusieurs criminels sont emprisonnés. Je reconnais facilement les noms donnés par Oracle précédemment, mais je remarque aussi la présence de Jessica Drew. Cela me semble de plus en plus curieux et étrange. J’aime mieux être effacé devant toutes ses présences. La majorité est de la Justice League, alors je préfère rester en arrière de Jessica et de Betsy pour commencer. J’espère que je ne perds pas mon temps ici. Je l’espère sincèrement surtout pour Slade.

_________________
avatar
Kaidan Ashimida

Messages : 106
Date d'inscription : 23/12/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réunion improbable près du vieux chêne (Batman, Superman, Wonder Woman, Black Panther, Green Lantern Sterwart, Kaidan, Psylocke, Spider Woman)

Message  Diana De Themyscira le Mar 9 Fév 2016 - 22:39


    La douleur était beaucoup trop intense au niveau du dos pour continuer. Ororo l’avait obligée de suivre une vérification médicale à la capitale du Wakanda pour voir les séquelles physiques. Diana avait avoué cette blessure à son amie espérant que sa franchise fasse oublier ses inquiétudes, mais elle connaissait Ororo. Pour une amie, elle en faisait beaucoup, mais Diana avait une petite hargne devant cet agissement de protection. Elle n’aimait pas rester éternellement sur la touche pendant que Vixen et que Big Barda s’occupaient plusieurs des missions adressées à elle en première. Elle leur faisait confiance totalement pour leurs missions, mais elle avait toujours apprécié de faire ses missions dans la totalité. Elle appréciait moindrement passer des tests et des radiographies pour voir son état. Les médecins avaient toujours un grand problème de communication avec la princesse des Amazones. Elle avait énormément de mal d’avoir cette attention, mais il était normal que les vérifications soient faites pour éviter les blessures les plus importantes. Diana avait passé un test physique et il était facile de remarquer sa lenteur après quelques heures. Si elle pouvait cacher des informations aux médecins occidentaux, il était extrêmement difficile de les cacher aux médecins du Wakanda.

    Après plusieurs tests, Diana avait reçu comme conseils d’aller dans un repos forcé. Pour préparer cette nouvelle, c’était le Directeur de l’Université de la Santé du Wakanda qui était amené pour lui annoncer cette mauvaise nouvelle. Les officiels de cette université avaient quelques inquiétudes à laisser des tels commentaires à la princesse. Le directeur connaissait Diana depuis 1980 quand le satellite avait accueilli les meilleurs médecins dans plusieurs domaines. Il était donc normal que c’est celui-ci qui annonce les mauvaises nouvelles à la princesse de Diana. Elle était obligée de trouver d’autres intérêts que le combat pour éviter que la blessure au dos s’aggrave. Malgré son regard menaçant, elle comprenait pourquoi cette précaution. Diana avait fait pareil quand elle était l’une des principaux membres de la Justice League avec Kara. Éviter les blessures ou l’aggravation de la blessure par un repos forcé, c’était même logique pour une guerrière amazone.

    Il voulait attendre de consulter Kavita afin de comprendre pourquoi sa régénération naturelle avait autant de mal de reprendre. Diana accepta l’ordre du directeur médical, se promettant de le trahir si cela durait bien trop longtemps. Est-ce qu’ils pensaient vraiment que Diana allait attendre plusieurs mois avant de revenir se battre? Elle se promettait cependant de continuer son entraînement dans l’un des centres du Wakanda. En retournant chez elle, Diana allait bien sûr se prendre quelques crèmes glacées et des nouvelles de ses amies de leurs missions sur le continent. Diana avait ensuite pris le temps de lire le manuscrit que Clark lui avait donné avant la fin de la Justice League.

    Elle comprenait très mal comment Clark pouvait accepter d’aller dans la vie civile sans continuer son rôle de Superman. Ce manuscrit lui était un peu douloureux de le lire, uniquement parce qu’elle se rendait compte que Clark avait peut-être raison. Malgré l’immortalité des Dieux et de certains êtres de d’autres planètes, la Terre changeait beaucoup trop rapidement pour ceux-ci. Elle était manifestement déranger par ce constat, et les deux récentes défaites étaient plutôt douloureux à son orgueil de guerrière. Elle pouvait réussir une cinquantaine de missions, mais se faire mettre au sol lui était au douloureux, surtout réussir à l’emprisonner un moment. Elle avait toujours voulu prouver cette valeur de combattivité devant son équipe et par cet échec, elle croyait trahir tout ce qu’elle avait construit. Elle devrait se reposer la tête aussi. Peut-être qu’il était le temps de passer du temps avec Cassandra ou encore de travailler sur la diplomatie entre les Amazones et d’autres peuples avant de repenser à tout cela.

    Durant le début de cette pause, elle avait reçu un message des communications du Wakanda pour une petite urgence. Reprenant son armure traditionnelle d’amazone, elle se rendait au centre avec une petite vitesse supplémentaire ayant des craintes pour Vixen ou pour Big Barda. En arrivant sur place, l’officiel de ce ministère lui avait offert une missive venant de l’extérieur. Ce message était adressé à celle-ci, mais tout ce qui rentrait sur le territoire était vérifié plusieurs fois par les officiels du Wakanda. On l’invitait pour une soirée assez spéciale à Arkham. Slade Wilson voulait peut-être régler des comptes et vu les mauvaises nouvelles de cette journée, c’était parfait pour l’humeur de Diana. L’officiel de la communication voulait l’arrêter, mais c’était assez difficile d’arrêter l’amazone quand sa motivation était dirigée vers la rage.

    Elle avait des choses à régler avec Slade : Il s’était beaucoup trop rapproché de Cassandra et de Korra et il était le temps qu’il s’explique. Slade Wilson était toujours prophète de la mauvaise foi et des manipulations. Jamais elle ne laisserait encore ce mercenaire faire du mal à ses proches. Kara avait subit un traumatisme majeur à cause de cet assassin, alors elle préférait mieux éviter de revoir cette souffrance que de le laisser encore en liberté. Ce rendez-vous à Arkham était peut-être pour laisser l’alternative de la cellule pour Diana, mais l’humeur de la princesse n’était pas à la modération.

    Diana connaissait Gotham et sa direction, il était impossible de ne pas connaître cette ville quand on avait passé uniquement une année dans la Justice League. Elle n’avait pas compté le temps de ce voyage, peut-être deux ou trois heures, mais son envie de se défouler ne lui laissait pas un temps de dépréciation du voyage. Elle arriva ainsi à Gotham pour baisser sa vitesse et surveiller les environs. Bruce avait toujours une bonne préparation en cas d’ennemis puissants et elle espérait ne pas tomber sur le pragmatisme de celui-ci.

    C’était en arrivant sur place que son incompréhension pris beaucoup plus de places que son envie de défoulement. Clark, Bruce, Mar-Vell, John, T’Challa et J’onzz étaient déjà sur places avec Slade assis sur la roche proche de l’arbre et de l’autre coté Kaidan, Jessica et Psylocke. Atterrissant proche de Slade en sortant sa glaive, elle ne pouvait pas enlever son gout amer de lancer les premières menaces.


    « J’ai pris beaucoup trop de temps pour te retrouver, ton obsession envers Korra et Cassandra sont gênantes. Je ne sais pas si tu voulais te préconiser une défense avec les anciennes assassins, mais… »

    Clark s’était mis entre l’avancée de Diana et Slade. Elle paraissait très dangereuse à chacun des pas en direction vers l’assassin. Son regard restait un moment sur Slade pendant qu’elle détournait le regard vers Clark un moment pour laisser un petit sourire. Jessica Drew semblait dézipper son manteau rapidement et nerveusement. Peut-être qu’elle voulait sortir une arme, mais ses doigts pointaient ensuite les écrits de son chandail : « Je vais t’écraser la gueule dans les toilettes bouchées d’Hugo Chavez. »

    Cassandra assurément. Diana était habituée par les insultes et les menaces étranges de Cassandra, mais elle ne savait pas que celle-ci était devenue aussi importante que ses mots étaient maintenant retracés dans les légendes des chandails terrestres. Malgré tout son préjugé envers cette assassin, Diana pouvait quand même déposer un sourire au facial et au enthousiasme de Jessica autour du chandail de son étudiante et de cette citation. Elle recula de quelques centimètres pour aller en direction de Manhunter et de Mar-Vell. Slade ne cherchait pas à se battre, mais l’impatience de Diana était toujours aussi considérable envers cet être.

_________________
avatar
Diana De Themyscira

Messages : 777
Date d'inscription : 20/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réunion improbable près du vieux chêne (Batman, Superman, Wonder Woman, Black Panther, Green Lantern Sterwart, Kaidan, Psylocke, Spider Woman)

Message  Slade Wilson le Mer 10 Fév 2016 - 8:52

Réunion improbableC’est une surprise de voir Betsy arriver en première, connaissant la méfiance de Bruce je m’attendais à ce qu’il me tombe dessus avant que les autres soient la, mais une surprise agréable car cela signifie quelle prend cette affaire au sérieux malgré qui je suis, qu’elle accepte de prendre le risque de venir me voir alors que je ne suis pas lié aux affaires mutantes. Je ne fais qu’offrir un signe de tête pour la saluer, sans un mot alors qu’elle exprime clairement ne pas vouloir perdre tout ce temps pour rien. Je préfère ouvertement attendre que tous soient présents pour commencer, enfin espérant qu’au moins la moitié des invités accepteront cette entrevue. J’ai des doutes pour certains comme Wonder Woman qui ne me garde surement pas dans son cœur. L’arrivé de Mar-vell, Superman et Martian n’est point réellement une surprise, même si nous sommes ennemis je sais que ces personnes savent prendre toutes les affaires avec sérieux et impartialité et puis Superboyscout est l’exemple pur de l’homme à la bonté dépassant la raison, l’être qui répondrait même à l’appel à l’aide de Luthor juste à cause du respect qu’éprouve le Kryptonien pour la vie. J’offre juste un petit sourire amusé à Martian, me demandant si il allait tenter de voir dans mon esprit entre temps, mais le silence reste encore présent chez moi, les bras se croisant sur mon torse. Batman, lui ne pouvait pas manquer cet appel, juste sa méfiance par rapport à mes intentions m’assurait qu’il serait des nôtres, il me pense surement assez fou pour faire une connerie comme libérer tout Arkham. Mon grand soulagement c’est quand Jess arrive, j’avais besoin d’elle pour se projet, bien plus qu’elle ne le pense, bien plus d’ailleurs que quiconque, telle une force plus personnelle. J’espère juste qu’elle ne va pas se sentir menacée par le nombre de membres de la Justice League, car il est vrai qu’en dehors d’elle, Kaidan et Betsy, les autres sont tous des alliés d’un temps malheureusement révolu. John est aussi un plaisir, surement l’adversaire qui a été le plus particulier de ce groupe, celui avec qui j’ai combattu en tant que frère d’arme, qu’ennemi et allié, c’est une personne qui aura toujours mon respect, qui aurait pu me dénoncer plus d’une fois mais qui malgré cela a préféré garder mon nom sous silence. T’Challa et Kaidan, deux membres des Last Sons, je ne sais même pas si ils connaissent mon lien avec Sergei et mes accords pour ce groupe, alors oui je suis heureux qu’ils soient aussi arrivés surtout vu tout le trajet que cela représentait pour eux. Malgré cela un soupire s’échappe, il ne manquait que Diana et malgré la joie de voir tant de réponses à mon appel, c’était triste que celle-ci ne soit… Ah ? Non j’allais parler trop vite, elle est présente à son tour et sa colère n’a aucunement perdu de sa fougue depuis le temps. Franchement je m’en sens flatté… Et aucunement surpris de l’intervention de Clark. Attendant encore quelques secondes, mon regard passant sur chacun d’eux, je me rapproche moi même de Diana.

« Justement ma chère Diana, c’est une des raisons de votre présence… Alors sois patiente et tu auras toutes les réponses… Mais avant j’ai besoin d’une petite chose que seule toi peux m’accorder… » Je me rapproche malgré sa menace, venant à sa hauteur sans aucun signe d’agressivité pour tendre la main vers le lasso. « Je t’emprunte cela… Juste un coté rassures toi. » Prenant une extrémité lentement, je viens l’enrouler autour de mon bras, voulant ne laisser aucun quiproquo, aucun doute sur mes intentions ou sur ce que je pourrais dire. Point besoin de menace où de paranoïa, ainsi de mon plein gré j’allais offrir à tous la vérité au risque que cela se retourne contre moi car certains pourraient en profiter justement pour m’arracher des informations ou détails concernant d’autres choses. Franchement… Je n’aurais jamais cru avant me retrouver seul face à tant d’anciens ennemis, sans arme et en plus avec le lasso ainsi, une position qui n’est réellement pas en mon avantage. « Et rassures toi, je ne ferai jamais rien à Korra, elle est mon élève, ma protégée… D’ailleurs on en reparlera un autre jour, je lui ai promis de l’emmener te voir au Wakanda pour nos voyages. Alors passons aux choses sérieuses… » Je prends une grande inspiration, m’éloignant un peu pour pouvoir voir tout le monde de mon seul œil, regardant juste un peu plus longuement Jessica, cherchant un signe sur son visage, sachant que ce jour risque de venir la secouer vu certaines révélations qui tomberont.

« Je vous remercie d’être tous présents, les probabilités que vous répondiez tous favorables à cette invitation était minime… Et je vous promets, Betsy ainsi qu’aux autres, que votre présence ne sera point une perte de temps… Même si elle ne sera pas spécialement rapide. » Malgré que je m’exprime clairement d’une voix claire et avec une certaine assurance, je peux ressentir une forme de stress, toute la base de mon projet dépend de cet instant, de la collaboration de chaque être ici présent. « Je vous ai invité pour une affaire bien particulière, parce que vous tous vous êtes les meilleurs… Je ne parle pas de votre force, de vos pouvoirs, ou de vos talents de combattants, mais de ce que vous représentez, de vos convictions, de votre histoire, vos rédemptions comme vos valeurs… Vous êtes tous ici uniques. Certains se battent encore, d’autres ont raccroché mais vous restez malgré tout, ne fusse que par votre image, votre nom ou votre légende, ce qui représente le plus l’espoir. Bienvenue dans le projet Arbre de la Vie… La Dernière Ligue. » Je parle avec une certaine conviction que j’aimerais contenir mais étrangement tout vient naturellement… Surement l’effet vérité du lasso. D’ailleurs j’en oublie de mettre un petit voile de mystère et de tourner autour du pot, ce qui n’est pas tellement grave en soi. « Depuis maintenant plus d’un an, j’ai étudié plusieurs jeunes personnes, analysé leur comportement, leur évolution, leur passé ainsi que les convictions qu’il prônent, j’ai déjà rencontre certains d’ailleurs. Ces jeunes possèdent une parcelle de ce que vous êtes, un brin d’espoir qui pourrait inspirer. Ils sont tous uniques, particuliers, vous connaissez certains d’entre eux, d’autres sont des noms dont l’existence vous a été cachée. C’est pour cela que j’ai besoin de vous, pour réaliser un avenir et un espoir mais voilà… Je ne suis pas réellement apte à cela, je n’ai pas assez confiance en ma personne et je sais que je serai capable un jour de corrompre ce projet, de le détourner à des fins personnels… Bref, il me fallait des personnes de confiance, des personnes qui sont aujourd’hui incorruptibles mais aussi les symboles du code que je veux faire vivre… La Droiture, le Courage, la Grandeur d’Âme, le Respect, la Sincérité, l’Honneur et la Loyauté… »

Je m’arrête à nouveau, juste le temps de regarder une nouvelle fois les expressions de chacun des intervenants, m’attendant peut-être autant au rire, qu’à l’étonnement, voir certains qui vont me prendre fou où se demander quelle météorite m’a frappé de plein fouet pour que moi je pense à cela. « Je ne veux pas faire revivre une Ligue de Justice, mais bien un groupe de jeunes combattants au cœur noble qui continueront leur voie où ils sont en se moment, qui pourront se réunir face à certaines menaces pour combattre ensembles contre l’ennemi, combattre en restant secrets… Des jeunes qui seront capables de se soutenir, de réfléchir en équipe, qui seront capables de partager leurs connaissances, leurs histoires, leurs victoires comme défaites… Des personnes capables de s’améliorer mutuellement, d’avancer pour donner de l’espoir et un jour partager leur enseignement avec une future génération… Il n’y aura aucune gloire pour eux, aucun mérite… Juste protéger et faire vivre des principes d’antan qui sont toujours nécessaires au travers du temps. Ils seront totalement indépendants, liés à aucune nation, aucun groupe, venant justement de divers pays, groupes, ils seront capables de mettre de coté les différents pour une cause. Ils devront pouvoir se battre pour défendre, quelque soit l’être visé ou le territoire attaqué, que ce soit protéger un héros de l’histoire ou un être comme Doom, sans jamais avoir de préjugé, tout comme ils devront apprendre à vaincre sans apporter la mort… Ils ne doivent pas devenir des juges, ni des bourreaux, juste la dernière chance pour certains…»

Ayant ainsi donné un aperçu du projet, je me doute qu’ils vont se demander pourquoi eux, pourquoi ils devraient perdre de leur propre temps ou combat pour cela, pour une possible utopie. Je crois que justement le plus dur est à venir, les convaincre de participer à cette action, d’offrir leur personne à cette cause qui est née de l’esprit d’un assassin tordu. « J’ai besoin de vous car je ne veux pas que mon influence puisse les infecter…
- Superman… Tu es un leader né, un médiateur dont la pureté du cœur n’est pas à prouver. Tu respectes toutes les formes de vie même les plus destructrices, tu es aussi un symbole d’Unification par le respect que tu démontres. Tu es le Boyscout, certains diraient naïf, ce qui n’est pas faux, mais cette naïveté est devenue une force chez toi.
- Wonder Woman, tu es une grande guerrière qui connaît la noblesse dans le combat, la persévérance, la volonté, tu n’es pas qu’une guerrière, tu es le principe même des enseignements non destructeurs de la guerre, y montrant une sagesse incomprise par beaucoup de combattants. Tu peux paraître pragmatique et pourtant, même dans la colère tu gardes une part de raison. A mes yeux, tu es celle que personne n’arrivera jamais à réellement abattre, car même si un jour tu baisses les bras, personne ne pourra te briser totalement, la force reviendra toujours… Pas spécialement pour toi, mais pour ceux que tu défends.
- Batman, ton histoire est une expérience importante, tu as su montrer qu’il n’était pas nécessaire d’être puissant ou d’avoir des pouvoirs, montrer que la réflexion est une force, ne pas laisser la noirceur de la soif de vengeance l’emporter sur l’humanité… Tu as trouvé ta force dans une blessure sans sombrer. Et tu peux jouer le ténébreux autant que tu veux, faire la tronche de frigobox, tu restes un homme prêt à aider tes ennemis.
- John, tu es un soldat qui fait souvent preuve de sagesse, tu as su montrer que tu savais mettre de coté ce que représente un homme pour combattre avec lui dans une cause commune même si celui-ci pouvait redevenir ton ennemi le lendemain, tu connais une discipline qui joue aussi sur la perception, sur le jugement personnel et avec un naturel qui m’étonne… J’avoue que sur certains point, je n’arrive point à comprendre comment tu peux rester si… juste.
- Mar-Vell, tu n’avais rien à offrir à ce monde, pourtant tu l’as défendu, tu as combattu pour les hommes même face aux tiens, tu as voulu offrir même si cela s’est retourné en partie contre toi, tu n’as pas abandonné l’espoir, tu n’as pas laissé la déception assombrir ta vision. Tu restes un homme capable de guider, un homme qui sait écouter son coeur.
- T’Challa, la polyvalence à l’état pure, philosophe, combattant, politicien, scientifique, tu arrives à tout accorder, à penser à la fois aux tiens et aux autres, à apporter du soutien à des personnes qui te sont grandement différentes  malgré une nation qui a souvent désiré rester détaché du monde.
- Betsy, tu en as connu des expériences, des causes… Tu te consacres surtout aux mutants aujourd’hui, mais tu as prouvé qu’un assassin peut aussi être un excellent mentor, une protectrice qui veille sur les autres, quelqu’un qui a totalement changé de voie pour apporter un enseignement, pour défendre ceux qui sont terrorisés.
- Kaidan, tout est dans ton histoire, dans ta vie au travers des temps… Ennemie, amie… Tu es une personne qui a su apporter un des plus grands enseignements de l’histoire. Même au cœur de la Main, tu as toujours gardé la raison et voulu combattre quand la corruption s’installait en souillant des principes fondateurs.
- Jessica, je crois que tu es le cas le plus complexe… Tu en as connu des sacrifices, des positions, des combats personnels… Tu en as souffert, tu en as perdu beaucoup, et pourtant tu restes la encore, tu gardes un espoir malgré que tu vois beaucoup d’ombres dans le passé… Tu veux garder certains espoirs et le meilleur pour d’autres personnes, quitte à t’en détacher, tu es vigilante… Tu ne vois même pas au combien tu pourrais inspirer certaines personnes en quête de rédemption.
- Martian, tu es pour moi le gardien, le vigilant, celui qui garde un œil prudent sur tout ce qu’il se produit, qui sait écouter, voir et parler quand il le faut pour corriger les pas de coté. Je sais que tu as… beaucoup perdu… Mais je sais que tu pourrais être un père philosophique pour beaucoup. »
Après ce petit résumé qui dévoile ma vision sur chacun d’eux, la vision d’un homme se lançant dans projet bien différente de la vision de Deathstroke qui a déjà tenté de tuer la majorité d’entre eux. « Voilà ce que vous représentez à mes yeux, voilà pourquoi j’ai besoin de vous… Car j’aimerais que vous offriez tout cela de vous à d’autres… que vous permettez à des jeunes égarés qui cherchent leur voie, leur rédemption ou leur place dans le monde, de voir qu’ils peuvent avoir l’espoir d’apporter le changement, l’espoir de voir leurs convictions devenir une réalité. Partager ce que vous êtes pourrait redonner foi, redonner force… Cela pourrait chasser les ténèbres répandues par le désespoir ou la peur… » Tout du long, je n’ai presque pas bougé, gardant toujours ce lasso entourant mon bras, les regardant avec un réel sérieux. Je sais que sans ce lasso, ils auraient surement pensé que tout ceci est un piège, tellement éloigné de tout ce que je représente, mais si eux arrivent à donner espoir à un fou furieux comme moi, ils peuvent faire bien plus sur les sept personnes que je vise.

« Voilà un résumé de pourquoi vous êtes ici ce soir… Mais avant de continuer, avant de parler de ces jeunes que j’ai découvert, avant de parler réellement de vos liens directs ou indirects avec eux… Je préfère vous donner le temps de réagir… Poser vos questions… me traiter de cingler ou encore de m’envoyer me faire voir si vous pensez réellement que je me trompe sur vous… Vous avez tous des raisons de refuser, mais j’espère sincèrement que vous allez donner une chance à ces personnes. » Je m’apprêtais à leur donner la parole, enfin, avant de réfléchir un instant pour ajouter quelque chose rapidement. « Ah oui… Diana, Batman, Kaidan, Betsy… Je n’ai strictement rien à gagner dans cette histoire. Au cas où cette question passerait par votre esprit. »


© 2981 12289 0

_________________
avatar
Slade Wilson

Messages : 475
Date d'inscription : 27/10/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum