La Neige de l'Enfer [PV - Tessa]

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La Neige de l'Enfer [PV - Tessa]

Message  Michelle J. Drew le Ven 29 Avr 2016 - 2:33


Trop de neige...

« Elle achevait le problème en me référant à Emma au lieu de continuer à tergiverser sur mon passé ou de parler de mes envies. Je ne connais pas beaucoup Jessica, on m’a bien enseigné plusieurs leçons importantes dans la Ligue des Assassins des différentes personnalités ayant façonnés l’ordre moderne ou en me présentant même les différents rivaux et ennemis, mais c’était des informations factuels. On ne connaissait pas un individu en lisant uniquement une chronologie de sa vie. Quand je réfléchis sur mon passé, je crois durant ma formation que ma pensée était plus simple : Je regardais des fiches et cela me donnait une fonction dans une société ou encore leurs rôles dans le cœur de certains individus. Aujourd’hui, on rentre dans les complexités du moment, une personnalité ne se donne pas sur un papier. Les traits, les émotions ou encore nos relations envers des évènements sont relativement différents pour chacun. Je ne sais pas quoi penser de cette rencontre avec Tessa, elle est décrite bien sur des fiches, mais au moins, elle expose ses liens avec Katherine, avec Agnees, avec Anna ou avec Betsy tout en développant une relation différente que la dite famille traditionnelle.

Je ne note pas les pouvoirs de cette Agnees, ni de ses intérêts, mais je perçois la différence tout d’abord qui se crée par son attachement affectif que Tessa peut avoir pour celle-ci. Elle peut ajouter des faits très informatiques dans son style de présentation, mais elle a un attachement particulier avec laquelle que je peux encore jalouser. Elle a un sentiment d’attachement unique avec plusieurs X-Men quand je ne peux que me poser des questions sur mon affiliation sur la Ligue encore aujourd’hui. Entre le sentiment d’être trahie ou par l’idée de cette incompréhension, j’affronte une réalité qui est toujours dans une certaine confusion. Je ne regrette pas les années passées de mon enfance avec mes deux frères et je ne regrette pas mon adolescence.

Cette réalité est pourtant difficile à comprendre, car on regarde souvent un culte important dans le meurtre ou dans la violence, mais la Ligue des Assassins offre surtout une opportunité révolutionnaire et surtout complémentaire à une contre-culture de la discrétion. On ne fait pas une idéologie uniquement avec la violence, on le regroupe dans un sentiment de loyauté et parfois dans un sens plus complet autour de la fraternité. J’avais un frère à travers cette histoire, artificiel pour plusieurs aujourd’hui par les définitions qu’on peut retrouver sur les papiers, mais qui m’était du concret quand je pouvais être avec lui. J’ai beaucoup plus appris à être humaine avec lui que toutes les leçons moralisatrices sur comment penser de la Ligue des Assassins.

Il aurait pu être l’ennemi de plusieurs X-Men, cependant je sais que profondément qu’il me voyait comme une sœur complice de ses bêtises ou de nos moments de repos. C’est plutôt facile de la voir parler de ses relations, quand je me sens limitée par mes idées. Rachel Williams m’a souvent parlé de ce sujet quand j’ai toujours décidé de m’enfermer dans un mutisme. Pour elle, je n’avais pas accepté la mort de mon frère et c’est l’une des raisons pourquoi j’étais dans une situation aussi lourde intérieurement. Techniquement, c’était peut-être vrai, mais le fait de ne pas trouver les mots m’handicappent.  

Je reviens dans la réalité quand Tessa me pose une question sur mon café. Je n’ai pas vraiment eu la motivation de lui faire des commentaires sur Agnees, je lui répondais en envoyant un sourire pour éviter de penser que je l’ignore complètement.

« Oui, le café est bien. »

Je commence à le boire pour appuyer mes propos, c’est facile de percevoir le calme du lieu bien que je bouge dans ma tête. Je n’aime pas me sentir aussi bouger mentalement, mais je dois faire le partage sur mes sentiments surtout avec une personnalité comme Tessa. Je pousse un soupire pour essayer de trouver d’autres sujets de discussions.

« Tu as d’autres passions hormis l’informatique? Le sport? Le cinéma? Le jeu vidéo? »

Je sirote le café, malgré que je sache très bien que je ne pars pas dans les sujets très intéressants. Je sais très bien que je ne suis pas une machine pure de la socialisation, alors c’est problématique entre deux personnalités comme la mienne et celle de Tessa. »

_________________
avatar
Michelle J. Drew

Messages : 1028
Date d'inscription : 21/10/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Neige de l'Enfer [PV - Tessa]

Message  Tessa le Sam 30 Avr 2016 - 17:50


Michelle a une nouvelle absence mais celle-ci ne me gène pas plus que la précédente. J’en tiendrais compte à l’avenir quand à doser mes mots dans quelque chose de plus taciturne, de plus naturel, mais je n’en tiendrais pas rigueur. J’ai fait bouger nombre de choses chez mon interlocutrice et il me semble logique que celles-ci continuent de s’agiter même une fois qu’elles ont quittée la conversation. Le café relance celle-ci et reçoit un compliment avant même d’être goûté, chose qui me fait légèrement pencher la tête sur le côté alors que l’autre jeune femme vérifie son affirmation. Difficile de dire si elle l’apprécie vraiment considérant les manifestations de son visage et les errements de son esprit néanmoins Michelle s’en va sur d’autres sujets de son initiative, plus accessible mais non moins secrets qu’Agnees.

L’informatique n’est pas une passion, c’est plutôt un loisir. Mes capacités et mes fréquentations me conduisent simplement à lui porter un intérêt majeur et à y bénéficier d’une efficacité extrêmement importante.

Que ce soit dans le domaine légal ou illégal, l’informatique m’offre nombre de possibilités de divertissements et d’occupation tandis que la manipulation de programmes n’étant pas considérée négativement, à l’inverse de celle d’esprits, personne ne vient retrouver à redire à mon activité. Je suis l’une des meilleures cyberpathes au monde, cela n’implique ni une passion ni un génie dans le domaine de l’informatique comme peuvent posséder Kitty ou Batgirl.

Cependant, tes suppositions sont bonnes. Il faut bien maintenir un régime sportif afin de rester efficient au sein des X-Men et la natation est particulièrement plaisante de part l’isolation qu’elle génère avec le monde environnant.

Ce que je perçois, tout ce que je perçois, est analysé, est signifiant, est une donnée. Même s’il s’agit d’avoir simplement conscience des choses, celle-ci offre une grande distance et la bulle aqueuse d’un lieu de nage filtre tout cela tout en supportant le poids des choses avec une chaleur humide. Simple, harmonieux, reposant.

Le cinéma est également un point d’intérêt. Les images qui s’y trouvent sont factices et composées, analyser leurs significations tout comme les structures narratives et les niveaux de lecture filmiques est une occupation de plusieurs heures.

Occupation potentiellement désagréable à toute personne me tenant compagnie d’ailleurs, considérant la dissection en temps réel que je pratique sur ce qui est bien souvent un moyen de divertissement.

En revanche, les jeux vidéos et autres jeux de stratégie sont d’un intérêt véritablement limité. Mon cerveau est capable d’envisager toutes les stratégies possibles dans un système donné ou encore de calculer les moyens le plus adéquat de résoudre un problème plus rapidement que la machine.

En d’autres termes, me qualifier de tricheuse est erroné considérant qu’aucun tricheur ne peut faire ce que je fais. Il m’arrive d’y jouer, indiscutablement, mais mon intérêt est tout autre que le jeu en lui-même et Anna saura en témoigner.

Je pourrais développer plus mes centres d’intérêt même si, considérant mon trouble de la personnalité, il est difficile de me définir de véritable passion cependant je marque un silence à la fin de ces trois paroles. Je fixe Michelle de mes yeux éternellement dissimulés derrière les verres teintés de ms Cyberlunettes qui font de l’informatique partie de moi peut-être assimilable à une passion, même si je ne suis pas d’accord puisqu’une passion doit se faire par plaisir et non par nature, puis en termine avec ma propre boisson pour redéposer le verre et me libérer les mains. Une occasion de croiser les bras en une position d’attente alors que je marque toujours mon intérêt pour mon interlocutrice.

Mes capacités ne prêtent guère à la passion. Je suis plus dans l’optique de m’occuper et d’être utile.

Je ne pense pas non plus que cela soit une passion, plutôt un mode de vie. Je ne suis pas quelqu’un de démonstratif ou même d’émotif, la résistance émotionnelle comme le fonctionnement analytique n’étant absolument pas propices au développement d’une telle chose. C’est sans doute possible, après tout je parviens à outrepasser la superficialité des affects pour un certain nombre de personnes, mais je ne pense pas que cela soit fait. Peut-être ai-je tord, ma propre personne étant l’une de celles sur lesquelles j’ai le plus de mal à me renseigner même si je m’analyse comme quelqu’un d’extérieur.

Ton passé non plus n’a pas dû être d’une grande aide pour les passions et les centres d’intérêts. Mais tu as dû en découvrir tout de même. Cela t’apaiserait-il l’esprit d’en parler ?

Le sujet est positif et fait parti d’une socialisation normale. Aucune de nous-deux ne l’est mais cela n’empêche pas de rester humain et Michelle l’est assurément, humaine. Je suis d’autant plus intéressée par cette exploration de la psychologie de mon interlocutrice qu’elle me semble, à mon instar, avoir un certain retard par rapport à la norme. D’aucun trouveraient cela superflu mais connaitre les goûts et les couleurs d’une personne contribue à la connaitre et, même si je ne ferais probablement jamais le moindre cadeau à Michelle, ce sont des informations importantes également ; elles ne changeront pas le monde mais peuvent changer la perception et à relation avec autrui, tant par similarité que part différence. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse dans les passions, les appréciations et les dépréciations, tant qu’on discute avec des gens capables de les accepter.

Pourquoi Michelle était-il enchantée à l’idée d’un café ? La chaleur qu’il allait lui apporter ? C’est le plus probable. Parce qu’elle aime cela ? C’est probable également même si la suite laisse à penser, de part son désintérêt pour la boisson comme la réponse polie à ma question et le rythme de boisson qui a suivi, que c’est plus pour la chaleur. Dans tous les cas, elle a choisi le café et cela construit un aspect certes simple mais indispensable à son unicité. Un détail infime mais c’est à partir de ces petits détails que le tout est véritablement un tout et, pour ma part, ils méritent autant d’attention que le reste.  

_________________
Tessa

Fiche de Personnage - Fiche de Liens - Nombre de Posts : 124

avatar
Tessa

Messages : 401
Date d'inscription : 15/07/2015
Localisation : Institution Charles Xavier

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Neige de l'Enfer [PV - Tessa]

Message  Michelle J. Drew le Dim 1 Mai 2016 - 6:40


Trop de neige...

« Elle est visuellement dérangée par mon interaction sur le café sans avoir pris le temps de le gouter. Il faut quand même relater quelques faits importants dans mon éducation : C’est très difficile de me prendre sur des sujets à banalité, surtout sur des sujets comme la cuisine ou comment décrire à la perfection comment faire un thé ou un café. J’ai beaucoup de difficultés à voir une pertinence de ces sujets, mais je sais depuis plusieurs mois qu’ils existent encore plus de variétés que prévues. J’ai eu le malheur de découvrir plusieurs facettes de la télévision et les chaînes offertes dans l’Académie de Boston. Cela m’étonne toujours le délire les chaînes dédiées sur la cuisine, sur la morbidité de certains crimes ou encore aux longues consultations inutiles de plusieurs chambres des démocraties. Certaines chaînes m’intéressent naturellement, comme les grandes découvertes ou les grands paysages. Sinon, c’est un gros défi de m’intéresser aux autres chaînes avec laquelle je pars déjà avec un désintérêt.

J’essaie de satisfaire sa curiosité envers la caféine, mais elle ne me fait pas une réelle différence. C’est très anodin comme sujet, mais j’essaie finalement de le faire dériver vers des sujets qui pourraient approcher bien plus Tessa. En tout cas, on dévie du sujet et la jeune X-Woman commence à répondre son intérêt sur l’informatique. Elle ne voit pas cela comme une passion, mais bien comme un loisir. Je l’écoute pour donner une réponse plutôt simple en baissant ma tête pour confirmer l’idée qu’elle voulait en venir. Son pouvoir, sa professeure et ainsi que même son amie font parties des projets plutôt informatiques de l’Institut Xavier, alors c’est plutôt normal que ce loisir apparaît comme une normalité dans sa vie.

L’autre thème est plutôt facile à deviner autour de mes petites suppositions : Le sport est quelque chose d’extrêmement important dans la constitution des X-Men. Même ceux qui s’entraînent moindrement et qui sont surtout plus tournés vers le social ou les mouvements artistiques dépassent largement les athlètes olympiques ou même certains assassins larbins des ordres principaux. Officiellement, je ne connais aucun X-Men n’ayant pas les capacités de rivaliser avec des champions professionnels de Kick Boxing ou de la MMA. Tous suivent une formation particulière pour rester dans les balises X-Men. Tessa a choisit plutôt la natation, quand d’autres sont dans des sports généralistes comme ma cousine ou que d’autres préfèrent les sports de combats comme Betsy. C’est intéressant comme choix de Tessa, mais je ne m’en attarde pas plus.

On arrive au thème du cinéma peu après, qui est intérêt pour elle. Elle semble occupée par l’analyse de plusieurs thèmes et écritures d’un film, mais je me sens un peu perdu par ces détails. Mon frère l’a peut-être expliqué une fois, mais je n’ai pas eu l’écoute assez attentive pour bien noter tous les différents détails autour. Pour ma dernière question, elle écarte rapidement les jeux vidéo, qui semblent finalement être un grand intérêt pour les X-Gardiens. Ses pouvoirs ne semblaient pas l’intéresser aux jeux vidéo, surtout par les possibilités arrêtées par la plupart de ses capacités.

« C’est dommage. Je crois que c’est important d’avoir plusieurs centres d’intérêts, cela nous offre toujours de nouvelles perspectives et surtout de nouvelles visions. Cela ajoute quelques facteurs pouvant nous aider à mieux comprendre comment cette diversification se fait. »

Parce que c’est plutôt simple de se lancer dans des analyses qui nous semblent logiques, mais quand des évènements ou des œuvres laissent plusieurs interprétations possibles. Mason va toujours avoir une vision différente de plusieurs jeux d’aventures, et qui peuvent parfois lui servir à mieux présenter sa vision politique ou sociale. Je finis la boisson dans les mêmes temps que sa boisson pour éviter de faire la fille bien trop lunatique.

Tessa revient sur mon cas après mes interrogations, elle me repose une question en mettant mon évidence un passé plutôt tumultueux dans la Ligue des Assassins. Mais elle vise quand même bien parce que malgré tous les codes moraux ou encore les rituels de la Ligue, les chefs du culte encouragent une liberté dans une partie de notre éducation. Je recommence une petite absence pour essayer de trouver bien les mots pour décrire ma relation avec un art que j’ai découvert en digne race d’extraterrestre.

« La Ligue n’est pas aussi totalitaire qu’on peut penser, je sais que la plupart des gens qui nous connaissent, nous décrivent comme des enfants-soldats, mais le groupe est surtout dans un processus de contre-discours populaire. C’est pour cette raison qu’ils se sont alliés avec la Confrérie, les discours anticapitalistes, anti-impérialistes et révolutionnaires les attirent, mais ce ne sont pas uniquement des membres de la Ligue qui écrivent la culture, on prenait parfois des influences de plusieurs philosophes, artistes ou même certains politiciens. Les Al Ghul ont toujours le dernier mot, mais on retrouvait d’autres influences extérieures.

Vers quinze ou seize ans, j’ai eu un peu de liberté pour mes contrats avec mon frère. À cette période, on a eu la chance de découvrir un peu plus. Il a beaucoup aimé les différents arts quand je ne voyais pas l’attirance ou les idées autour. Je ne me suis jamais rendue qu’avec la maitrise des arts martiaux, je pratiquais une sorte d’art. Et peut-être à cette période, j’ai commencé à aimer de regarder ce que mon frère parlait de l’art abstrait.

Quand un artiste commence à regarder une peinture vierge et lance des couleurs partout sans volonté réelle de faire quelque chose ayant un style. J’aime cet art. Parce que finalement, je crois que c’est l’une des raisons pourquoi je veux toujours me battre. Le monde, pour moi, est dans une sorte de décadence, mais cette décadence est abstraite, hasardeuse et parfois complètement irrégulière. C’est pour cette raison qu’il faut parfois mettre un ordre dans tout ça. Et c’est aussi pour cette raison que je peux le faire aussi avec Emma.

Ce combat n’est pas régulier à un seul clan, même les X-Men le font. Vous aimez créer un ordre ou un statut particulier pour que les mutants vivent mieux. Mais aussi à travers tout ça, je pense que cette absurdité du moment me renforce dans un combat en particulier.

Quand mon frère est mort, je crois que c’est le moment ou le temps que mon cerveau s’est rendu compte que mon premier combat idéologique avait uniquement un sens pour la politique qu’on combattait. Pourquoi je me battais? Ou pourquoi j’y croyais? Aujourd’hui, je ne sais pas. Ce sont des questions qui me semblent aussi irrégulières que les couleurs qui peuvent s’afficher sur une peinture abstraite. Je n’aime pas dire que cela n’a aucun sens…

J’aime mieux l’idée que dans ces irrégularités, on peut retrouver quelque chose. Dans cette ordre hasardeuse ou dans toutes les chronologies qu’on essaie de construire, mais qui sont souvent illogiques car ils manquent de détails, on peut parfois retrouver du sens. C’est dans une interprétation libre pour chacun et peut-être que c’est faux. L’artiste n’a jamais voulu dire ça, mais des gens retrouvent un sens par ces couleurs.

Parce que toutes les irrégularités données me donnent plus de précisions, mon frère n’est pas mort pour rien. Par les instabilités offertes, on a découvert le cinéma, la danse, l’architecture ou même la vie d’une manière différente. Je ne peux pas tout décrire des codes de chaque art, mais je sais que je peux trouver un plaisir quand dans cette instabilité et dans son interprétation. »


Honnêtement, peut-être que cela vogue dans un vide entier pour elle. Tessa est plutôt dans une logique pragmatique pendant que je suis dans l’idée de l’absurdité sans rentrer dans un nihilisme complet de la Main ou de certains d’autres artistes. »

_________________
avatar
Michelle J. Drew

Messages : 1028
Date d'inscription : 21/10/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Neige de l'Enfer [PV - Tessa]

Message  Tessa le Mer 4 Mai 2016 - 20:35


Dommage que de ne posséder plusieurs centres d’intérêt et aucune passion ? Peut-être pour le second point mais je ne pense pas être aussi limitée que cela sur le premier. Je n’ai fait que confirmer ou infirmer les suppositions de Michelle avant de retourner le sujet pour en apprendre plus sur elle, cela ne signifie pas que je sois limitée à ce que j’ai dit. Je n’aime pas parler de moi et, s’il est incontestable que mon interlocutrice a devinées les principaux de mes centres d’intérêts, j’apprécie grandement l’analyse du monde en générale, ce qui se retrouve grandement dans l’espionnage, sa manipulation en particulier et la création de machinations causales de petites ou grandes envergures. Une fois encore, je suis certaine qu’Anna pourrait confirmer que je suis aussi efficace en criminelle consultante qu’en héroïne consultante, peut-être plus même ; après tout, je n’ai pas faite une simulation suicide en Salle des Dangers, simplement un plan de défense certes relativement simple mais des plus efficaces.

Ceci étant, je ne m’inquiète pas de mes perspectives, de mes visions et des facteurs qui conduisent à les adopter et les modifier. Même si j’y suis habituée et n’y prête guère attention consciemment, mon cerveau est capable d’anticiper un grand nombre de situations possibles à partir de celle dans laquelle je me trouve, à la manière des stratégies et chemins des jeux-vidéos, et cela me fait concevoir le présent comme la confirmation de l’un des futurs envisagés la seconde précédente. C’est en partie pour cela qu’il est quasiment impossible de me surprendre et qu’une réussite tend à me procurer une réaction similaire à un bug même si c’est, selon moi, la réaction informatique liée à l’incompréhension et la surprise. Disposer de plusieurs interprétations possibles à un même élément est une base mais il me semble naturel de ne pas se limiter à la plus probable même si au final j’accorde mon avis à une unique comme une seule possibilité se réalise.

Néanmoins, il est possible que la remarque de Michelle soit plus adressée à elle-même qu’à moi-même ; elle est révélatrice de son abord des centres d’intérêts ou plutôt de leur absence et cela est un indice de plus à ma supposition que la Ligue des Assassins n’est pas le plus portée sur le loisir qu’ils représentent. Supposition que j’énonce franchement et qui trouve réponse.

La Ligue n’est pas aussi totalitaire que je le suppose, il est vrai qu’ils semblent presque différer d’une secte lorsque j’entends Michelle en parler. Etre enfant-soldat ne me pose aucun souci, l’enfance est la meilleure période pour apprendre, et le processus de contre-discours populaire n’interfère en rien avec le fait de posséder des centres d’intérêts. Même si la Ligue condamne la notion de société de loisir, ils ne peuvent pas refuser toute spécification sans tendre à une conformité qu’ils n’ont assurément pas. Leur ouverture envers la Confrérie laisse présagée une ouverture philosophique et doctrinale assez importante même si je pense que les mouvements conservateurs et radicaux doivent condamner cette symbiose. Cela étant, tout revient au bon vouloir des Al Ghul.

Commencer à découvrir des loisirs vers quinze ou seize ans, voici qui est une impressionnante coïncidence ; même si j’ai signé mon seul contrat à cette époque, c’est également une démarche de liberté dans un environnement inconnu qui m’a permis de découvrir tout ce que je considère aujourd’hui comme loisir. Les points communs rapprochent les gens et celui-ci est intéressant. Cela étant, les arts restent quelque chose d’assez limité dans mes appréciations, dépendant du degré d’analyse que l’on peut raisonnablement leur apporter, mais je suis en accord avec la vision des arts martiaux comme art, ce n’est pas pour rien qu’ils sont appelés ainsi et non sports de combat ou de guerre.

L’art abstrait est quelque chose de particulier mais cet aveu m’arrache un petit sourire. Le laisser-place de l’inconscient dans le choix des couleurs et des gestes est quelque chose d’extrêmement révélateur quand à la psychologie du créateur, à l’instar de ses goûts, comportements et styles vestimentaires, tout en sachant qu’il fausse lui-même la donne par volonté de ne pas y mettre du sien. La seule chose qui me manque pour apprécier ce genre d’œuvre c’est le moindre intérêt pour l’être l’ayant créée mais l’approche de Michelle est extrêmement intéressante et révélatrice d’elle-même, plus encore que sa perception du monde.

Le monde est peut-être dans une décadence mais je pense qu’il l’a toujours été car les humains sont des créatures imparfaites et il en est autant pour être bons que mauvais, la plupart des gens ne réfléchissant même pas à eux-mêmes en ces termes et pouvant les conceptualiser d’une façon antagoniste à d’autres. Il suffit de regarder ce que clame être Carol Danvers : c’est vrai pour elle car elle y croit. Mais cela ne l’est pas pour tout le monde. Vouloir mettre de l’ordre dans tout cela est le propre des Etats mais des organisations cherchent effectivement à améliorer le monde et le choix des Hellions est compréhensible. Emma Frost use de la descendance des grands de ce monde afin de faire changer celui-ci par l’éducation d’une élite, là où les X-Men sont plus localisés à la communauté mutante et plus ouvert aux inconnus. Car, même si Michelle n’a pas d’héritage financier important, elle est une Drew et une Al Ghul formée par ses derniers et probablement une héritière plus probable que Besty ou Logan en cas de lutte à l’encontre des mouvements radicaux. Cette possibilité fait de mon interlocutrice un investissement extrêmement intéressant, plus encore que sa personnalité et son cœur n’en font. On ne change pas le monde avec le cœur et Emma Frost le sait pertinemment. Son double-jeu me plait indiscutablement.

J’efface mon sourire à l’évocation de la mort du frère de Michelle, celui-ci étant inapproprié, et je comprends la révélation qui a poussée Michelle à quitter la Ligue des Assassins. J’ai les réponses à ses questions, ou plutôt j’ai des réponses à ses questions ; les mêmes qu’Emma fournira, j’en suis certaine. Dois-je les donner du fait ? Voici qui est entièrement une question de choix et d’influence sur la suite de ce qui se déroule ici. Le monde n’est que causalité et savoir l’utiliser permet d’accomplir ce que l’on cherche, simplement aider Michelle à se connaitre elle-même n’est pas forcément ce que je recherche actuellement. Si cela eu été sans conséquence, je l’aurais fait ; mais rien n’est sans conséquence.

Les irrégularités du monde viennent de l’impossibilité de l’esprit humain de prendre la pleine mesure de celui-ci et du nombre de choses s’y passant. C’est comme avec l’infini, les gens pensent le conceptualiser parce qu’ils en maitrisent la notion mais c’est entièrement faux. Chercher à le conceptualiser c’est simplement se mettre à portée de vertiges tellement les possibilités sont infinies et chaque progression qu’on fera, toute incroyable nous semblera-t-elle, ne sera qu’une infime partie d’un tout encore plus grand qu’on ne peut par conséquent toujours pas réellement appréhender ; je renvois au paradoxe du singe savant, qui n’est pas réellement un paradoxe d’ailleurs, pour plus d’informations. Michelle me semble être dans cette optique également, cherchant à trouver du sens localement car incapable de le faire dans l’entièreté. J’ignore si moi-même serait capable, en observant l’entièreté des actions du monde, de comprendre son fonctionnement ; je sais seulement que cela me ferait entièrement perdre l’esprit. Et puis je connais déjà la réponse à la grande question sur la vie, l’univers et le reste : le nombre 42.

C’est un point de vue. Je considère le principe causale comme fondement même de tout ce qui se produit dans l’univers et cela permet d’apporter une logique à chaque chose, sensée ou pas.

Je suis incontestablement pragmatique, Michelle m’a cernée bien plus vite que sa cousine Jessica et m’a convaincue de la nécessaire prudence de ne pas avoir rencontré son modèle génétique du même nom. Cela étant, je suis apte à envisager bien plus que ce que j’énonce et il est temps de le signifier également.

Mais je ne considère pas qu’il faille de justification pour les goûts et les couleurs. Je le fais car je fonctionne ainsi, il n’est nullement besoin pour des esprits ayant la chance d’être moins structurés que le mien de le faire également.

Tout est toujours clair dans mon esprit, sauf quelques exceptionnels bugs, mais que cela ne soit pas le cas d’une autre personne est tout à sa normalité.

Apporter un sens aux choses peut se faire par logique ou croyance, qu’importe la vérité tant que nous parvenons à être stable avec cela.

Une stabilité à prendre au sens large du terme ; tant dans la vie que dans la psychologie de l’individu en somme. Mais inutile de s’attarder dessus.

La Ligue des Assassins lutte contre une société donnée là où les Hellions cherchent à modifier cette société de l’intérieur. Les méthodes sont diamétralement opposées mais il est plus efficace de construire avec que contre.

Voici ce qui doit être la réponse que fournirait Emma à Michelle quand à la différence entre ses combats d’hier et ses combats de demain. Sans doute que la méthode des Hellions est en effet la plus adaptée à mon interlocutrice considérant son aspiration à construire et à tisser des liens propres et indépendants d’un objectif commun. Preuve en est cette discussion où, à part à échapper à la neige, Michelle n’avait aucun intérêt à participer si ce n’est me connaitre plus qu’elle ne l’avait précédemment. Et je ne pense pas cette connaissance préméditée ou destinée à autre chose, dans son cas.

Mais dans tous les cas, elle aura échappé à son enrôlement de force dans le système de déneigement de l’Institut, ce qui est une compensation comme une autre pour m’avoir supportée en discussion, et aura même eu le supplément café même si c’est une quantité négligeable en définitive. Je poursuivrais sans difficulté la discussion, même si je continuerai à être participante minorité, jusqu’à ce que le droit d’asile anti-neige ne soit plus nécessaire ou simplement que cette corvée deviennent moins désagréable que ma présence. Pour ma part, j’ai obtenue ce que je voulais au prime abord : comprendre cet espoir que l’on accueillait pour d’autres. Je l’ai compris et ait commencé à le partager également. Je suis contente de cette rencontre et envisage déjà des possibles avenirs car c’est ainsi que je fonctionne.

Terminer sur la perception des irrégularités, du hasard et des chronologies résumant la vie des gens que nous sommes est d’une cohérence amusante, peut-être même poétique pour certain. Et je n’ai pas l’intention de gâcher cela avec mon esprit.

RP TERMINE pour Tessa

_________________
Tessa

Fiche de Personnage - Fiche de Liens - Nombre de Posts : 124

avatar
Tessa

Messages : 401
Date d'inscription : 15/07/2015
Localisation : Institution Charles Xavier

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Neige de l'Enfer [PV - Tessa]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum