Jessica ou Michelle? [PV : Adrian Eversfield]

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jessica ou Michelle? [PV : Adrian Eversfield]

Message  Michelle J. Drew le Mer 23 Déc 2015 - 0:42


Une affaire de famille?

« On perd rarement nos méthodes de travail, surtout quand on est éduqué aussi longtemps avec ces méthodes. Je dois bien sûr changer quelques fonctions dans ce travail, mais cela reste minime. Je me suis faite une petite promesse en rejoignant les Héllions d’Emma ; Je ne vais pas recommencer de tuer. Je l’ai fais bien trop souvent dans la Ligue des Assassins et finalement cela ne m’a pas apporté grand-chose, hormis des regrets. J’ai commis plusieurs erreurs durant mon départ de la Ligue des Assassins jusqu’à mon travail pour plusieurs pègres importantes. J’ai eu des problèmes comme des blessures ou des moments de paniques et mon instabilité mentale ne m’a pas fait remarquer de mes erreurs durant ces missions. J’ai travaillé pour des amateurs et je dois effacer mes traces pour éviter qu’on me retrouve par mon incompétence du passé.

Avant de rejoindre Emma, j’ai travaillé pour un petit groupe qui vient de différents milieux. Les leaders les plus importants viennent du Club des Damnés, leurs soldats et leurs dealers viennent de la rue. Ils sont des amateurs, mais avec la destruction du Club depuis les dernières années, je sais qu’ils ont gardé des traces sur moi. Je pense que c’est de cette manière que Slade m’a retrouvé ainsi. Certains ont parlé et je veux leur rappeler que ce n’est pas très bon pour la santé d’un délateur d’en dire trop que cela soit discret ou indiscret. Mon but est simple pour ce soir, c’est de détruire la totalité leur organisation pour ne plus me soucier d’eux dans l’avenir.

Ils ont organisé leur petite base dans un entrepôt alimentaire basique. Le jour, plein d’employés se présentent pour façonner leurs images positives et légales. La nuit, les gros bonnets de cette organisation se réunissent pour discuter de leurs prochains trafics ou autres. J’ai vu qu’ils ont engagé d’anciens membres de la Fraternité et de la Main pour une défense plus élaborée, mais ceux-ci sont plutôt rares. Ils ont peur des retours et je peux facilement les comprendre. Ils ne semblent plus rien contrôler de leurs trafics, ils ont peut-être des profits de leurs crimes, mais rien ne s’ajoute dans des compétences plus élaborées de gestions pour gérer leurs affaires. Les X-Men ont beaucoup trop éclaté le Club des Damnés pour faire parti de l’élite mondial.

Je n’ai pas le costume des Héllions aujourd’hui, cette opération doit se faire sans couleurs, alors je porte un habit assez sombre pour me camoufler dans cette opération. Je sais déjà comment je vais rentrer et je sais comment les prendre à revers. L’opération ne devrait pas être aussi difficile que prévu. Alors je commence par le plus simple : Attendre qu’un garde de sécurité aille dehors pour fumer. Je l’assomme rapidement pour prendre sa petite carte magnétique. Le reste est plutôt facile, les agents de sécurité sont d’un service assez traditionnel, donc très loin d’une élite.

J’arrive rapidement dans la salle des caméras et étrangement, une personne rentre dans la base. Je pense l’avoir déjà vu dans des anciens dossiers de la Ligue, mais je ne croyais pas voir un profil de ce type se présenter dans une base des mafieux. Il risque d’attirer l’attention et peut-être de me poser un petit souci pour ma mission. Je dois m’occuper de ce petit rigolo avant de continuer. Revenant sur mes pas, j’essaie de repenser où que je l’ai vu.

Voila, c’était un analyste dans le SHIELD, je viens de m’en souvenir par les infos de la Ligue. Il a fait quelques interviews, mais il reste particulièrement discret pour ses interventions. Je ne sais pas trop ce qu’il fout ici, mais je dois reste prudente, il veut peut-être jouer aux héros. Ne portant pas de masque comme les traditionnels ninjas, non parce que je n’aime pas les masques, mais bien parce que je suis juste une inconnue des systèmes légaux, alors je peux dévoiler mon visage sans vraiment me faire identifier.

Arrivant dans un couloir, je l’entends marcher doucement. Il essaie de faire le moins de bruits possibles, alors j’attends juste le bon moment. Proche de ma petite porte pour rentrer dans le couloir, mon premier coup touche sa gueule et je le désarme peu après pour éviter des mauvaises surprises. Je le prends par la gorge pour la suite afin de la mettre sur un mur le plus silencieusement possible.

« C’est un plaisir de rencontrer l’analyste de l’année du Shield, Adrian Eversfield. Je ne sais pas si tu cherches à devenir l’héros de la journée, mais ce n’est pas vraiment le temps d’interférer. Tu es mieux de partir immédiatement avant que je perde patience. »


Habituellement, je ne suis pas si généreuse envers le SHIELD et les Vengeurs. J’ai quand même envoyé Natasha quatre jours à l’hôpital dût au coup sur la gorge quand elle a décidé d’intervenir sur une mission de la Ligue. Je le lâche un moment toujours avec mon regard sévère vers lui. J’ai pratiquement chuchoté ses mots, je veux juste qu’il quitte pour que je m’occupe des patrons de l’organisation criminel. J’espère juste qu’il va prendre son arme au sol et partir. Certains ont du mal à bien comprendre les messages et je n’ai pas envie de perdre mon temps à argumenter avec un Kick Ass plus âgé. »

_________________
avatar
Michelle J. Drew

Messages : 976
Date d'inscription : 20/10/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jessica ou Michelle? [PV : Adrian Eversfield]

Message  Invité le Mer 23 Déc 2015 - 12:17

Vous me connaissez je ne fais jamais les choses à moitié. Alors quand du sang présentant des capacités très similaires à celle de notre Jessica nationale, je m’étais accaparé l’enquête et j’avais été suffisamment malin pour que personne ne soit mis au courant. C’est un peu l’avantage d’être analyste en chef. Si effectivement Jessica est impliquée dans quelque chose d’irrégulier, c’est à moi d’y voir plus clair avant que des accusations ne soient portées. Quelque chose m’embêtait. Selon toute vraisemblance, le meurtre et la façon de faire de Jessica ne concordaient pas tout à fait, idem pour l’échantillon de sang. Dans le cas du sang, l’hypothèse la plus logique c’était un membre de la même famille mais Jess nous en aurait glissé mot, non? Et si elle l’a fait, c’est forcément dans nos dossiers, dans nos archives, quelque part bon sang de bon sang!

Parce qu’à moins d’avoir mal regardé (ce qui est possible car j’entame ma quatrième journée sans sommeil), il n’y a rien à trouver dans les archives. Ça et c’est aussi un prétexte pour sortir prendre l’air. Par déduction et corrélation, en partant de ce qu’on savait de la victime, j’ai pu retracer le commanditaire probable. Ce qui veut dire que je dois me jeter dans la gueule du loup. Seul. Sans renforts. On me dira que c’est prodigieusement stupide mais si j’ai bien observé une chose dans la vie c’est que je réussi bien souvent à m’en sortir miraculeusement. Qui plus est, mes recherches me mènent vers les vestiges de plus gros groupes et cette collection de truand manque de professionnalisme. Conséquemment, la dernière chose qu’ils veulent, c’est le SHIELD et les vengeurs sur leur dos. Je dispose donc d’un argument de négociation de poids.

Évidemment, je porte un gilet pare-balle sous mon veston cravate et je viens armé. Pas avec le neuf millimètre de service. J’ai plutôt opté pour un pistolet mitrailleur. Plus grande cadence de tir et quand même plus impressionnant. Allez Adrian. Tu dois trouver la clé du mystère si tu veux pouvoir siester plus que quinze minutes. Et si vous pensez que j’ai immédiatement trouvé la piste à suivre, détrompez-vous. Il faut ajouter plusieurs litres de café et une bouteille d’aspirine à cette histoire au préalable. Mais ultimement voilà! J’y suis! J’ai trouvé l’endroit où se rassemble ceux que j’ai fini par identifier comme étant les commanditaires possibles du meurtre. Des fois je m’impressionne. Je vois des choses que les autres ne voient pas. Oh je suis peut-être fou sans le savoir mais l’essentiel, c’est encore d’avoir réussi mon coup. Ou être en train de. Pourquoi?

Parce que je me prends un coup en pleine figure, je me fais désarmer et entrainé dans un petit local sans avoir vraiment le temps de reprendre mes esprits. Voilà un niveau de compétence que ne trahit pourtant pas la composition globale de ces forbans. Cette inconnue me tient par la gorge mais elle a la politesse de me laisser respirer malgré tout. Elle me connait. Intéressant. Car moi je ne le connais pas. Rectifions la chose.

« Point d’héroïsme au menu, je viens chercher des réponses sur un meurtre et un curieux échantillon de sang trouvé sur les lieux de ce dernier. Par déduction logiques et éléments d’enquête empiriques, j’ai déduis que les commanditaires de cet assassinat se trouvent ici. Vous, en revanche, je ne vous connais pas. Le fait que vous ne m’ayez pas tué trahi que vous n’êtes pas à leur emploi. Alors qui êtes-vous? »

Je vous entends me dire : Adrian, mais qui est assez… Pour répondre honnêtement à tes questions? Sachez que j’ai remarqué à plus d’une reprise qu’une attitude calme, posée et un court exposé sur le pourquoi du comment a tendance à déstabiliser la personne en face qui s’attend en général à un mensonge ou à une réaction irrationnelle. Or, aussi imprudent que cela puisse être, parfois, pour neutraliser un piège, la meilleure façon c’est encore de le déclencher…


Dernière édition par Adrian Carlyle Eversfield le Mer 23 Déc 2015 - 23:08, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jessica ou Michelle? [PV : Adrian Eversfield]

Message  Michelle J. Drew le Mer 23 Déc 2015 - 17:28


Une affaire de famille?

« Je suis toujours étonnée par les gens qui décident de faire des interviews pour des journaux ou encore pour la télévision. Certains des Vengeurs ou du Shield ont toujours ce lourd problème et ils semblent sincèrement incapables de se détacher de ce milieu aussi hostile. Ils ont déjà plein de problèmes à gérer, alors pourquoi ils perdent autant de temps à affronter des débiles qui pensent uniquement à sortir la « une » la plus importante. Je trouvais cela même insultant pour l’intelligence humaine d’être autant abonner autant à une participation médiatique. Je n’ai pas vraiment vu Adrian comme un drogué des médias, mais j’ai vraiment du mal avec des interventions un peu partout dans le milieu politique ou médiatique. Il est chanceux de ne pas trop apparaitre dans les médias, sinon un local aurait été son ami pour les prochaines heures. J’aurai eu beaucoup moins de scrupules avec les Vengeurs qui aiment beaucoup trop les médias ou encore ceux qui ont des discours bien trop hypocrites comme Natasha ou Bartons.

Quand je le lâche, j’ai cru à un petit miracle, j’ai vraiment cru que le super agent du Shield allait partir sans histoire. Ils ne sont pas connus pour emmerder des gens qui peuvent menacer leurs intégrités physiques ou mentaux. Habituellement, ils vont appeler leur équipe de boulets pour faire le travail, mais cela prends quand même quelques heures avant qu’ils viennent sur place, alors j’ai le temps de nettoyer la base et que les connards de services viennent ramasser les coupables après. Malheureusement, ce miracle ne passe pas. Je ne sais pas si je dois être déçue ou non, mais je ne m’attendais pas vraiment à un départ sans qu’il me raconte une histoire.

J’essaie de paraitre totalement désintéressée par son histoire de sang et d’échantillon. Peut-être qu’il me parle de mes petites erreurs durant les moments où je n’allais pas très bien. S’il veut s’amuser avec les questions, je peux bien répondre de la manière la plus sympathique que je connais.

« Qu’est-ce que tu ne comprends pas quand une personne te dit de partir? Je ne veux pas te faire la conversation, j’ai juste un grand cœur aujourd’hui pour te laisser en vie. »

Je perds beaucoup trop de temps. Je ne devrais même pas être ici en ce moment. C’est après quelques secondes qu’on commence à entendre quelques bruits. Peut-être que c’est un gardien de sécurité qui vient de se réveiller, mais j’ai quelques craintes de voir l’un de leurs assassins venir me déranger. J’identifie au moins deux individus qui marchent tranquillement, ils savent que je suis là ou encore qu’Adrian est là. Je mets un doigt devant ma bouche pour lui dire de rester silencieux pour les prochaines minutes.

J’essaie d’identifier d’où vient les deux hommes, tout en restant proche d’Adrian. Je n’ai pas envie qu’il soit tuer par ma faute. Je ne crois pas que je développe un sentiment de culpabilité, mais je risque d’avoir de nombreux problèmes dans l’avenir si leur analyste-vedette se fait buter et qu’on trouve des indices autour de moi. Je lui fais signe de la main de rester là pendant que je me concentre sur un mec dans un couloir. Il est en train d’avancer vers nos directions, alors je me prends une petite course la plus silencieuse possible. Je vois son arme dépassé avec sa main, je ne perds pas de temps pour prendre l’arme et sa main, et le tordre cruellement. Il lance un cri de douleur, mais j’essaie de l’assommer avant que l’autre connard en entende trop. Cependant, je sais que je suis localisée dès que ma victime ouvre sa bouche.

J’essaie de créer une manière pour attirer l’attention vers moi, mais je fais la petite erreur de ne pas calculer un troisième agresseur. Alors que je faisais le plus de bruits possibles pour me faire entendre et diriger l’attention vers ma direction, je ne prévois pas l’ancien de la fraternité qui campe sur sa position. Je n’ai pas trop eu le temps de réagir pour éviter la balle. Au moins, j’ai le temps de bouger un peu pour que cela arrive sur ma cuisse et non sur une partie vitale importante. Le coup me fait propulser en dehors de sa portée. Je lance quand même un juron en arrivant au sol.

Cela va m’apprendre à jouer le bon samaritain avec Adrian. Je me relève avec beaucoup de difficultés pour retourner vers la place initiale. Je ne suis pas vraiment surprise que les deux criminels restants veulent me piéger en bouclant le couloir. Je vois le criminel amateur pour mettre son arme vers ma direction, je tourne mon visage pour voir l’ancien de la Fraternité prendre pratiquement sa place dans ce plan. Je charge quand même vers le criminel lambda. J’entends finalement un coup de feu et je vois le criminel amateur mettre un genou au sol. Bon Adrian vient de me sauver la mise, j’ai le temps de décrocher mon genou dans sa gueule pour me mettre ensuite à couvert où je voyais le mec perdre quelques dents, mais en gardant une bonne respiration. Sur le mur, j’attends un moment. La douleur commence à devenir étouffante et je dois refermer la blessure rapidement.

« C’est un ancien mec de la Fraternité, tu es mieux de partir toute suite, je vais m’en occuper. Merci pour le coup de main. »

Je chuchote encore en direction d’Adrian avant de me concentrer sur l’ancien connard de la Fraternité. Après je risque de partir, je ne suis pas apte à détruire un centre criminel avec cette vilaine blessure. Je donne quelques coups sur ma blessure pour que le sang qui gonfle derrière mes vêtements coule enfin. La douleur est bien trop importante avec une pression de ce type. Je dois vraiment finir cet assassin avant de quitter, parce que les connards de la Main ou de la Fraternité ont le don de poursuivre leurs proies blessées, jusqu’à la mort. »

_________________
avatar
Michelle J. Drew

Messages : 976
Date d'inscription : 20/10/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jessica ou Michelle? [PV : Adrian Eversfield]

Message  Invité le Mer 23 Déc 2015 - 23:10

J'ai dû mal à comprendre pourquoi les gens s'attendent à ce qu'on leur obéissent sous prétexte qu'ils vous ont donné une consigne. Cette inconnue n'a aucune autorité sur moi, n'a présenté aucun badge la rattachant à un service ou à une organisation quelconque et sous la simple menace, s'attend à ce que j'obtempère. C'est mal me connaître. Je réponds très mal à la menace. C'est une forme de menace : elle m'a frappé, désarmé et me tient par la gorge. Ce n'est pas ce que j'appelle un échange civilisé. Après c'est peut-être moi qui suis simplement comment dire… Borné? Obstiné? Je suis qui je suis et on ne se refait pas. En revanche, il semblerait que nos hôtes ne soient pas du genre à vouloir de visiteurs, ce qui est dommage. J'ai des questions à poser, des réponses à trouver et les morts sont fort peu bavards. Et puis bon. Cette jeune femme ne s'est toujours pas identifiée et je la suspecte de tremper dans cette affaire d'une manière ou d'une autre. La suite des événements semble prouver ma théorie.

Pour commencer, je ne suis pas contre le fait qu’on se fasse tirer dessus, au sens où… Nous ne sommes pas supposés être ici. En revanche, à trois contre une seule personne, considérant qu’ils ne m’ont pas encore vu, je trouve que c’est tricher. Ce n’est pas très gentleman. Oh certes je veux bien coopérer, rester silencieux et en retrait mais il y a toujours des limites à une attitude passive. Peu m’importe qu’il y ait dans le camp d’en face des gens endurcis. C’est en partie ma faute si cette inconnue est en fâcheuse posture et je compte bien lui montrer que je ne suis pas un boulet. Que je sais me battre. Que je puis lui être utile. Pour preuve, j’ouvre le feu sur un des truands qui la menace. Je cherche simplement à le blesser, en fait. Je n’aime pas prendre une vie. Je trouve que c’est quelque chose de déplorable. Cependant, et une longue carrière au sein du SHIELD le prouve, parfois c’est inévitable. Heureusement, ce n’est pas le cas dans la présente situation. Je peux tenir à distance ces malandrins.

Quand je le vois revenir vers moi et m’expliquer la situation, je refuse catégoriquement de battre en retraite. Je ne vais pas abandonner au danger et à une mort probable cette femme. Pour prouver mon, point, j’envoie une rafale de balles dans le corridor, ce qui a le mérite de déstabiliser l’opposition et de les forcer à se mettre à couvert. Je ne doute pas que cet olibrius de la Fraternité soit dangereux mais en même temps, la jeune femme est blessée. Il ne lui fera pas de cadeau. Pire, il la traquera et la tuera. Alors non, désolé, je ne compte pas me rendre responsable de la mort brutale d’une femme parce que nous avons eu le « malheur » de nous retrouver au même endroit au même moment. Et puis je ne suis pas stupide. Jamais je ne me serais lancé dans cette aventure sans un plan de secours. Ce qu’il nous faut, c’est gagner du temps. Quitter les lieux, de préférence, reprendre nos esprits et au besoin, contre-attaquer. Ce dont je doute. Je lance plusieurs petites billes dans le corridor. Que sont ces billes?

Dans le désordre : fumigène, flashbang et de quoi confondre et désorienter l’ennemi. Il y a même une de ces billes qui répand une odeur absolument immonde. J’en profite pour entrainer la demoiselle hors du danger. À tout le moins, j’essaie. Je ne prétends pas qu’elle se laissera faire. Néanmoins, je bats en retraite vers un véhicule qui passe parfaitement inaperçu dans une ville comme Boston : un de ces nombreux « cube », ces camions servant au transport et au déménagement, entre autres choses. Si communs qui pour vraiment y voir une anomalie, il faut vouloir. Dans ladite boite : un poste de commandement de fortune. Oui, je bricole à mes heures perdues, pour le compte de la TARGE. Cela me permet de toujours être prêt à un imprévue : il y a même un petit coin infirmerie. Après un court trajet, je me gare, je descends je vais à l’arrière, dans le cube où, théoriquement, il y a maintenant une blessée. Toujours en supposant qu’elle m’a suivi et qu’elle est montée à bord quand je le lui ai indiqué de le faire.

« Bon… Et si nous en profitions pour faire connaissance? Vous êtes blessée et je suis formé pour les soins. Après quoi, vous serez d’attaque pour retourner meurtrir des postérieurs mais… J’aimerais bien savoir à qui aie-je l’honneur de prêter aide et assistance. À moins bien sûr que je ne parle tout seul, ce qui ne serait guère la première fois. C’est à la fois une bénédiction et une malédiction : je suis quelqu’un de très volubile. En revanche j’ai une excuse : c’est de famille… »

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jessica ou Michelle? [PV : Adrian Eversfield]

Message  Michelle J. Drew le Jeu 24 Déc 2015 - 0:58


Une affaire de famille?

« Ouais, on vit vraiment dans deux mondes différents. Adrian semble apprécier beaucoup trop le monde légal et les constitutions construites sur plusieurs décennies ou siècles. Je comprends parfaitement l’idée que cela amuse la population de faire des actes de naissances ou encore plusieurs documents pour les identifier en cas de problèmes, mais honnêtement quand on travaille depuis si longtemps dans la Ligue des Assassins, on est habitué d’avoir un nom uniquement pour s’identifier entre nous. Les Al Ghul n’ont aucun papier officiel, ni badge ou autres pour s’identifier et cela serait un peu pitoyable d’avoir un dossier légal pour des membres d’une organisation terroriste. Le monde serait un peu trop beau et prévisible dans le cas qu’on peut identifier tout le monde.

En tout cas, je suis surprise qu’il fasse son petit courageux de service en essayant de m’aider, mais il en fait trop pour moi. Cela m’épuise ceux qui cherchent en faire beaucoup trop, ceux qui veulent devenir les héros pour prouver quelque chose. Je n’ai pas vraiment besoin d’aide. Je sais que c’est un peu mal parti avec une blessure, mais les membres de la Fraternité ne me connaissent pas. Alors ils ont peut-être un entrainement lambda de leur chef-psychopathe adoré, mais ils ont un entrainement automatisme basé sur la connaissance des arts de combats des plus traditionnels de la Main ou de la Ligue des Assassins.

Quand j’essaie de me concentrer pour essayer de mieux visionner où est l’autre connard, Adrian commence à se mêler de mon affaire. Il tire ses trucs de policier et il oblige le mercenaire du groupe de s’abriter un moment. Alors il fait peut-être la chose que je déteste le plus, c’est de me toucher. Non parce que j’ai peur de prendre des maladies du Shield, mais bien parce que je n’aime pas être guidé physiquement.

« Ne me touche pas! »


Je crois que c’est suffisant pour qu’il comprenne. C’est peut-être le seul moyen où je perds vraiment le contrôle dans ma façon de parler ou d’agir. Je tords sa main une seconde, quand l’erreur est pratiquement fatale. Les murs restent assez légers et il a changé d’armes pour me viser. Je sens un peu le mur chargé sur ma tête après le violent choc de la munition sur le mur proche ma localisation. Je tombe un peu comme une pierre à terre me cherchant pas un peu et je suis beaucoup plus facile à trainer en ce moment.

J’avorte vraiment cette mission, je ne vais pas être en état pour me battre contre toute une organisation criminelle avec autant de blessures. Je suis un peu trop perdue pour savoir où qu’il me traine. En tout cas, il m’installe dans un petit lit de fortune dans sa camionnette ultrasecrète. Je me réveille un peu en me tenant la tête avec du sang qui coule un peu. Ouais, je ne sais pas comment décrire ce sentiment, mais c’est vraiment un gros échec de ma part. Cela fait peut-être beaucoup trop longtemps que je n’ai pas fait une mission de ce type.

La blessure ne doit pas être vraiment importante. Mystérieusement, je me suis toujours guérie plus rapidement que la moyenne des autres êtres humains. J’enlève une partie de mon chandail pour regarder ma blessure. La balle n’est pas rentrée et cela ne risque pas de s’empirer hormis que je dois arrêter le saignement ou qu’Adrian l’arrête.

Quand je le vois revenir sur moi, il commence de nouveau à parler et je me demande comment il fait pour parler autant. Je secoue la main quand il me propose son aide de m’appuyer pour ma petite mission personnelle.

« C’est aussi de nature de parler autant ou tu fais juste ça pour m’agacer? Regarde oublie ça, on ne va pas retourner là-bas. Si le connard de la Fraternité peut nous attendre, ces patrons ne vont pas être là et cela ne m’intéresse pas dans ce cas. Et tu veux vraiment savoir qui je suis? Je viens de la Famille Al Ghul, voila la seule information que tu peux savoir. Tu connais ou le Shield doit faire encore du travail dans ces dossiers? Et tu vas vraiment être prêt à porter ton assistance en sachant ça? »


Je ne mens pas. Talia Al Ghul est une Drew, mais je sais très bien que Jessica ne donne pas ses petits secrets dans la Ligue des Assassins et la dernière chose que je dois faire, c’est que Jessica commence à trouver des indices sur moi. Si elle n’est jamais revenue voir Talia, par honte, je n’imagine pas sa réaction quand elle va savoir mon existence et j’espère sincèrement que cela ne va jamais arriver. »

_________________
avatar
Michelle J. Drew

Messages : 976
Date d'inscription : 20/10/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jessica ou Michelle? [PV : Adrian Eversfield]

Message  Invité le Ven 25 Déc 2015 - 9:36

Vous savez, je suis moins idiot que certains voudraient le faire croire. Il est évident que j'aide au soin de l'inconnu par devoir professionnel. Ceci dit, je le fais aussi pour mon intérêt personnel. Parmi toutes ces machines portables, pensiez-vous vraiment que je n'aurais pas amené quelque chose pour comparer des échantillons de sang? Je vais donc pouvoir savoir si l'inconnue est une correspondance parfaite avec ma mystérieuse assassin. Si les résultats concordent, je prouverai hors de tout doute que Jessica n'est pas la meurtrière. Conséquemment, je ne serai pas contraint de lui poser des questions gênantes. Ce serait quand même embêtant ça. Jessica est une femme que je respecte et je m'en voudrais de lui causer des désagréments. Dans l'objectif de veiller au bien du plus grand nombre, il faut parfois faire des choix difficiles. Personne ne veut les faire, bien entendu. Mais la vie nous force parfois à des options que l'on ne veut pas prendre même en sachant qu'on fait le bien.

J'ai bien compris qu'elle ne veut pas qu'on la touche mais comment poser un diagnostic médical sans pouvoir examiner le patient? Au moins j'ai mon échantillon de sang. Volontairement ou involontairement, ce n'est pas une cour de justice ici. Il y en a bien assez du sang, à commencer par celui sur le chandail qu’elle a retiré. Pendant que la machine fait discrètement son analyse en arrière-plan, j’en profite pour observer ma patiente en devenir. Déjà, comme bien des assassins ou des tueurs, elle n’a pas le genre de tête qui hurle « je vais t’éviscérer sans sourciller ». Au contraire, elle a l’air d’une fille bien ordinaire et je suppose qu’utiliser ses charmes dans ce qu’elle fait est une option tout à fait viable. C’est quand même fascinant de voir que des gens qui ont l’air si ordinaire, comme vous ou moi, puisse être capables de faire de telles choses. En tout cas on ne peut pas dire que la confiance règne. Elle a toutes les raisons de monde de se méfier de moi. Pourquoi je dis ça?

Je suis quand même un agent du SHIELD, même si je ne suis qu’un analyste. En tout cas elle me fait bien rire. Est-ce qu’elle sait que j’ai apporté mon aide à la Confrérie (c’est d’ailleurs par eux que je connais la famille Al Ghul), pourtant considérée comme un groupe terroriste? Non. J’ai aussi collaboré avec les Last Sons que plusieurs américains considèrent comme de dangereux individus. En fait de par la TARGE, mon groupe secret plus ou moins secret, j’ai travaillé avec bien des organisations, certaines avec une réputation moins glamour que d’autres. Il y a une ligne à tirer cependant : jamais je ne travaillerai avec HYDRA. Je veux collaborer avec ceux qui comme nous ont une vision qui aspire, globalement, à faire du monde un monde meilleur. Pourquoi l’Initiative serait seule détentrice de la solution? Et j’ai du mal à croire qu’elle fasse partie des Al Ghul. Je respire encore. Je suis encore en vie. Pour ce que j’ai cru comprendre de ce groupe, pas de témoins gênants. Ce que je suis.

Je me demande, est-ce qu’elle essaie de faire sa brave, de faire fuir l’impressionnable analyste du SHIELD avec son attitude ou elle est vraiment juste comme ça? C’est toujours difficile à dire avec les assassins et les espions. Ils sont passés maitres dans l’art de vous faire voir et croire ce qu’ILS veulent. En tout cas je pense qu’il est temps de clarifier certaines choses. On ne va pas commencer à jouer à qui a la plus forte tête et je trouve son analyse de la situation plutôt défaitiste. Les criminels ont souvent un égo surdimensionné. Conséquemment, plutôt que de fuir, ils pourraient tout aussi bien être motivés à rester, ne serait-ce que pour prouver leur supériorité imaginaire. Donc, sa mission, quelle qu’elle soit, n’est pas forcément un échec. En tout cas la mienne ne l’est pas. La machine a terminé son analyse. Intéressant. Très intéressant même. Ma mission elle est en partie terminée : j’ai prouvé que Jessica n’est pas coupable. Et c’est tant mieux. C’est toujours désagréable d’arrêter les amis.

« Bon, si on arrêtait cinq minutes? Vous avez besoin de soin. Moi j’ai besoin de réponses. On va faire ça court : votre sang présente de fortes similitudes avec une membre de l’Initiative et correspond à celui trouvé sur la scène de crime qui fait que je suis ici. Je ne crois pas aux coïncidences. Éclairez moi. »

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jessica ou Michelle? [PV : Adrian Eversfield]

Message  Michelle J. Drew le Ven 25 Déc 2015 - 13:18


Une affaire de famille?

« Je suis initialement contre tous préjugés sur la Ligue des Assassins, cette organisation est rendue bien trop complexe pour faire parti des grandes catégories de ce Monde. La Ligue a connu une phase importante d’individualisation où toutes les personnalités ont commencé à se confronter. Les Al Ghul ont peut-être essayé de contrôler ce phénomène, mais plusieurs sont partis ou ont été retirés de la Ligue des Assassins. Bane a été banni depuis très longtemps, mais Jessica Drew, Slade Wilson, Elizabeth Braddock, Batman, James Logan et moi-même font partis des exceptions qui ont quitté la Ligue des Assassins pour des raisons diverses. La Main essaie de créer un ordre de fanatiques avec un ordre bien établi, la Ligue des Assassins voulait créer quelque chose de différent, mais ils n’ont pas pu contrôler ce phénomène. Les X-Men ont bien gérer ces affaires et c’est assez admirable, parce que des groupes qui encouragent rarement des individualités, restent dans une instabilité. Elle peut être minime cette instabilité comme dans la Ligue, maiselle peut être souvent désastreuse comme dans les Vengeurs.

Si Jessica est l’une des premières soldats modernes de la Ligue, il ne faut plus vraiment se fier aux préjugés d’aujourd’hui. Elle doit être beaucoup plus douce et gentille que moi dans la plupart des cas. Je ne la connais pas personnellement, mais pour travailler avec le Shield et les Vengeurs, il faut bien avoir plus de patiences et de douceurs que peu de mortels possèdent. Je ne sais pas comment niveler mes capacités de social, mais elle doit être plus haute que les Al Ghul habituels, mais plus basse que Braddock ou que Jessica.

Je regarde un moment ma blessure et sa profondeur, c’est encore sensible, mais cela va se guérir avec le temps. Je ne dois pas vraiment être étonné par le pourquoi de cette aide pour moi. On dirait qu’il voulait uniquement boucler une affaire pour son compte. Dès qu’il revient vers moi, il me lance carrément un ultimatum pour avoir des informations en échange des soins.

« Arrêter quoi? Tu m’as juste aidé pour boucler ton enquête? Les réponses risquent de te décevoir, parce que je ne peux pas fournir des réponses adéquates à tes réponses. Si mon sang a des similitudes avec une membre de l’Initiative, elle doit être ma mère et malheureusement, sans passer au refrain mélodramatique, je n’ai jamais connu ma mère. »

Je peux me faire passer pour Talia sur le coup. Je ne crois pas que Jessica va allée chercher plus loin. Pour la correspondance autour de mes anciens crimes du passé, il veut une réponse plus précise, alors il risque de l’avoir.

« J’ai peut-être buté deux ou trois mecs pour eux en échange de l’argent. Ceux-ci ont décidé de parler de moi à place de conserver la loi du silence, alors je voulais casser quelques membres pour qu’ils ne comprennent de ne plus parler. Je ne voulais pas les tuer, mais je ne veux pas de projecteurs sur moi pour les prochaines années, je suis un peu en période de transition vers quelque chose de moins mercantile et de moins immoral. Mon but était de rester plus discret. Alors si tu cherches ta coupable pour d’éventuels meurtres non-résolus, tu l’as ici. »


Peut-être que c’est trop gentil et il ne pensait pas que j’allais tout lui dire d’un coup, mais je veux vraiment avoir la paix après coup. Je ne sais pas s’il veut jouer aux héros encore, mais je ne pense pas avoir des problèmes de me débarrasser d’un agent du Shield, même blessée.

« Je n’ai pas vraiment envie de me faire soigner par toi. Alors dépose-moi proche du centre-ville et je vais être capable de me débrouiller toute seule après. Si tu penses m’arrêter, je crois que c’est une mauvaise idée de carrière. Je t’ai fournie des réponses honnêtes, alors je pense avoir le droit que tu me laisses. Peu d’assassins auraient répondus à tes questions. »


C’est peut-être irréaliste comme demandes, surtout quand je viens de lui avouer quelques meurtres sans réels gènes, mais je veux essayer de paraitre plus sympathique que les autres, même si cela ne fonctionne pas vraiment sur le coup.

« En plus, si tu me laisses tes coordonnés, je peux bien de temps en temps te laisser des informations sur la Main et sur la Fraternité. Tu pourrais avoir une bonne promotion dans ton Shield en débusquant des bases de connards que personne n’apprécie vraiment. »
»

_________________
avatar
Michelle J. Drew

Messages : 976
Date d'inscription : 20/10/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jessica ou Michelle? [PV : Adrian Eversfield]

Message  Invité le Ven 25 Déc 2015 - 19:21

L’intéressante situation. Je n’avais pas prévu qu’elle coopère, mais alors là pas du tout. Est-ce que mon but est de l’arrêter? Non. Elle s’est pourtant rendu coupable d’un crime, oui? Oui. Mais ce n’est pas mon mandat. Au sens de la loi je pourrais l’arrêter. En revanche, le SHIELD ne s’occupe pas, en général, des cas dont la police conventionnelle peut se charger. Conséquemment, je peux utiliser n’importe laquelle des lacunes de nos systèmes de justice pour avoir une excellente raison de la laisser en liberté. J’ajoute qu’en plus, elle m’offre de me fournir des renseignements pouvant aider le SHIELD. J’ai donc encore une fois toute une gamme d’instruments légaux pour lui laisser sa liberté. Très bien jouer, madame l’inconnue. Très bien joué. Je connais les lois de A à Z et de Z à A et c’est la première fois que je croise le fer avec quelqu’un qui me prend de court.

Rien que pour cela, je vais la laisser libre comme l’air. Je n’ai aucune raison valable de croire sa prétention de vouloir changer de vocation et de ne plus faire dans l’assassinat mais… En partant du principe que ce qu’elle a dit est vrai… C’est quand même fort intéressant. Et attention, je sais que les espions et les assassins sont formés pour mentir. En tant qu’analyste je suis formé pour contrer leurs habiletés. Ce serait donc son talent pour la chose contre le mien et si elle pourrait sans doute me briser en une centaine de morceaux différents, côté psychologie, toute vantardise mise de côté, je me défends très bien. D’accord, mademoiselle. Vous m’avez bien eu. Je laisse entendre un rire franc et j’applaudis. Pas par raillerie, non. Je suis sincère. Les mots sont mes armes. La vérité mon glaive. La rigueur mon bouclier. Et elle vient de me battre sur mon propre terrain.

« Bravo. Je dois avouer que je ne m’attendais pas à jouer une telle manche. On m’a sorti la carte du mensonge, de la menace, de la bravade, de l’indifférence… Mais là c’est une première. Je ne vous arrêterai pas. Je sais reconnaitre une proposition intéressante quand on m’en fait une. En revanche, j’insiste pour vous soigner. S’il y a des éclats, vous ne ferez qu’empirer les choses sans soin. »

Je suis curieux. Et intrigué. Elle est beaucoup plus comment dire… Soucieuse d’éviter la confrontation ou les ennuis que la plupart des gens que je connaisse. Je veux dire même blessée elle pourrait sans doute me prendre en otage et me torturer ou simplement m’éliminer mais malgré une position de supériorité elle me donne la main gagnante. C’est le monde à l’envers! Et si elle m’aide, je veux l’aider. C’est le juste retour du balancier. Quelque chose me dit qu’elle pourrait faire une précieuse alliée. Ce qui fait que je vais devoir omettre de livrer mes conclusions à Jessica. Je suis rendu champion des omissions, à force. Et puis bon, si elle me propose de me rendre service, je suppose qu’elle désirera quelque chose en retour. Je sais depuis longtemps que rien n’est gratuit et que tout a un prix. Je me demande juste ce qu’elle va vouloir en échange.

Déjà, ne pas révéler son existence, c’est la base mais c’est aussi un peu élémentaire. Conséquemment ce ne sera pas sa demande. Qu’est-ce qu’un analyste du SHIELD peut offrir à une ex assassin en devenir qui semble plus vouloir disparaitre de la circulation qu’autre chose? Plus intriguant encore, va-t-elle faire passer la chose sur un échange de service ou une sorte de dette, en échange d’une faveur à réclamer à une date ultérieure? Difficile à dire, plus encore à déterminer. Tout est possible dans un tel jeu. Les risques peuvent être énormes et la récompense d’autant plus somptueuse. Reste à savoir : qui a véritablement la main gagnante : elle, moi ou un peu des deux? Mademoiselle l’inconnue, car je ne connais toujours pas votre nom, laissez-moi vous dire que vous êtes une énigme pour le moins fascinante. Je ne peux faire autre chose que d’apprécier.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jessica ou Michelle? [PV : Adrian Eversfield]

Message  Michelle J. Drew le Ven 25 Déc 2015 - 21:10


Une affaire de famille?

« Ses réactions sont bizarres, c’est très rare que je suis dans ce petit monde où le Shield traine, alors mon incompréhension doit venir de là. Je sais que la plupart reste hypocrite et ne dit jamais non à une promotion ou à l’argent, mais je ne sais pas quand même juger ce mec devant moi. Je sais très bien que je représente très mal une certaine normalité avec des conditions, habituellement je pense être capable de percevoir certains comportements. Il hésite un peu à ma demande, c’est normal. Je viens quand même d’avouer plusieurs crimes et je lui propose même une petite source de corruption mineure. Cependant, tous peuvent être heureux de voir la fin de plusieurs bases de la Main ou de la Fraternité, je croyais cependant que le Shield faisait tous les efforts pour mettre la Ligue des Assassins dans la même zone que les autres organisations des fanatiques.

On menace habituellement toute la recherche constituée depuis plusieurs siècles. La Ligue s’est toujours opposée au système légal et les autres organisations suivent une tendance similaire. C’est assez étonnant de le voir se tranquilliser et même rire de ma proposition. Je reste assez indifférente à son petit spectacle. Durant un petit temps, je croyais qu’il rigolait vraiment de ma suggestion pour commencer à parler de trucs légaux que je ne vais pas trop me soucier dans notre discussion actuelle. Peut-être qu’il doit deviner que je ne suis pas vraiment touchée par son système de valeurs.

Sérieusement quand on me parle de justice, c’est très facile de me faire décrocher. J’ai vécu beaucoup trop longtemps dans la Ligue des Assassins pour m’inclure dans ce système, même si le Shield le recherche vraiment depuis plusieurs années. Pour eux, on doit avoir une existence légale pour nous faire payer de nos crimes, alors c’est très difficile de nous faire exister quand on refuse le système de justice et quand on recherche de le combattre depuis nos origines les plus anciennes.

Je suis surprise par ses paroles, mais je ne le montre que par un simple petit regard curieux. Au moins, il juge rapidement que ce n’est pas vraiment le temps de partir sous une tonne d’argumentations avec moi. S’il veut pratiquer des premiers soins pour moi, je vais lui laisser le privilège. Au moins, il ne va pas m’agacer longtemps avec les grandes discussions philosophiques ou légales.

« Euh… bon si tu veux salir tes mains avec mon sang, aucun problème. Tu sembles assez facile à convaincre. Je croyais que tu allais me demander quelque chose de plus ou me lancer des ultimatums idiots. Habituellement, je régénère plus rapidement que la moyenne, alors une petite vérification basique peut le faire. »

Je n’aime pas vraiment qu’on me touche, alors il va peut-être avoir un petit malaise sur cette situation. C’est lui qui veut jouer ce petit jeu, je ne vais pas trop l’engueuler. Il est peut-être le temps d’être un peu plus sympathique que dans mes horaires habituels de grande incomprise et violente.

« Alors le grand Adrian Eversfield, fan de la Justice League, va soigner une gamine des Al Ghul. Cela ne va pas pâlir ton C.V ou… pire… est-ce qu’une grande gueule des Vengeurs ne pourrait pas venir t’agresser pour ça? Ce n’est pas la balise du Shield et de ses agents d’arrêter les méchants criminels? »

Je dois vraiment me pratiquer pour avoir des discussions normales dans l’avenir, mais c’est quand même un bon début, nan? Ce n’est peut-être le meilleur avancement personnel sur les dialogues, néanmoins c’est dans ma nature et mes talents de paraitre la plus désagréable possible en tout temps. »

_________________
avatar
Michelle J. Drew

Messages : 976
Date d'inscription : 20/10/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jessica ou Michelle? [PV : Adrian Eversfield]

Message  Invité le Sam 26 Déc 2015 - 10:21

« Allons vous savez autant que moi que l’Initiative, que ce soit les membres du SHIELD ou des Vengeurs, sont loin d’être des saints. Nous avons notre lot d’ex assassins et d’ex criminels. La différence étant que comme nous leur mettons une cape et un slogan, la population oublie. Carol agresse des gens parce qu’ils ne suivent pas sa pensée réductrice et au lieu de la condamner, les masses l’adulent.

J’essaie de conserver la vue d’ensemble. Vous arrêter mettrait certes derrière les barreaux une assassin mais ces informations que vous me donnerez, en partant du principe qu’elles seront véridiques, vont sauver bien plus de vies. Le choix est simple à faire. Après tout, si vous lisez les journaux de droite, vous savez que je suis un abruti idéaliste vivant dans son petit monde fantaisiste, indigne de porter le badge du SHIELD. »


Tout en parlant, je m’occupe des premiers soins. Je suis capable de faire plusieurs choses en même temps, ce qui fait mentir ce préjugé comme quoi les hommes ne peuvent faire deux tâches en même temps. Ou plus. Et ce que j’ai dit est parfaitement vrai. On peut se contenter d’une victoire facile, se dire qu’on a bien agit et ignorer le vrai problème ou vraiment regarder les choses en face, prendre des risques et vraiment récolter des résultats qui valent la peine. Je ne serai jamais comme Carol, à sauter sur tout ce que bouge en hurlant « terroriste, terroriste ». Il faut vouloir comprendre, il faut être patient et il faut savoir voir plus loin que le bout de son nez. On peut certes juger une organisation sur son passé ou sa philosophie mais dans la catégorie « suivre les lois » le SHIELD a une mauvaise note. Ce n’est guère surprenant avec Fury aux commandes. Conclusion?

Avant de juger les autres, il faut savoir se regarder dans un miroir et reconnaitre ses propres torts. Mon objectif est de sauver des vies, de faciliter les échanges de renseignements et de connaissances et de vraiment se donner les moyens de convaincre les menaces intérieures et extérieures qui veulent s’en prendre à cette planète et ceux qui en font partie. J’ai accepté depuis longtemps le fait qu’un jour l’histoire risque de me juger comme un traitre parce que j’ai eu le courage de me dire que simplement suivre les ordres et le moule, c’était le plus sûr moyen de diviser davantage le monde. Et comme on le sait : diviser pour mieux régner. C’est par l’unité ou au strict minimum la collaboration que nous sommes réellement forts. L’Initiative, malgré une bonne idée de base, cherche trop à contrôler et c’est ce qui en fait une force qui s’aliène les autres joueurs.

Non vraiment je n’ai aucun problème à travailler avec cette jeune femme. De toute façon je le ferai par le biais de ma propre organisation alors je pourrai nier toute implication du SHIELD au besoin. Faire partie d’une « organisation secrète » ne veut pas dire impliquer systématiquement son employeur. Non je suis plutôt confiant dans cet échange de service. Dans le pire des cas, je me ferai planter un couteau dans le dos, littéralement. Le prix à payer pour ses erreurs mais un prix que je suis prêt à payer sans aucune gêne si cela me permet de sauver des vies. L’enfer est pavé de bonnes intentions et j’ai dû construire mon bout de chemin depuis longtemps. Avec toutes ces initiatives qui n’ont jamais abouties à cause d l’obstination d’une hiérarchie rigide incapable de voir le bien fondé des choses… Mais je m’égare. La plaie est désinfectée, propre, dans des conditions optimales de guérison.

« Voilà. Du travail bien fait si j’ose m’auto complimenter. Ceci dit, j’ai bien une question qui me triture les méninges. Deux en fait. La première, qu’avez-vous à gagner hormis votre liberté dans cette histoire et la deuxième… Comment dois-je vous appeler? Vous devez bien avoir un nom… C’est plus facile pour échanger. »

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum