Découverte d'une nouvelle maison ( Gabriel )

Aller en bas

Découverte d'une nouvelle maison ( Gabriel )

Message  Korra du Mont Kailash le Dim 29 Nov 2015 - 2:53

Peut-être que j’avais fais trop de voyages avec mon mentor, mais je ne pouvais pas empêcher de dire oui pour voir le territoire d’un nouveau Last Son. J’avais longtemps été passionnée par des voyages et aujourd’hui, je pouvais en profiter bien plus vu la perte de certaines de mes responsabilités. En plus, peut-être que c’était de mauvaises pensées, mais par la fin de mon village, je pouvais plus profiter de ce que j’aurai aimé faire depuis plusieurs années. Les voyages me passionnaient, mais la prophétie restait, le devoir aussi et le combat s’ensuivait. Mon échec me permettait d’aller voir plus et quand Gabriel m’avait proposé de visiter sa maison à lui, je n’avais pas trop hésité pour dire oui.

Je ne connaissais pas beaucoup ce Gabriel, mais j’avais remarqué rapidement son ancienne affiliation avec l’organisation de la Justice League. Cela me donnait un priori très positif envers lui, parce que tous les membres que je connaissais de cette organisation avaient montré un grand cœur. Diana de Themyscira restait un modèle pour moi et par mes deux rencontres avec elle, je ne vouais qu’une admiration sincère de sa volonté et de sa bienveillance. Slade de Wilson m’avait fait rencontrer T’Challa et il m’avait laissé perplexe durant les premières minutes. Nos ressemblances m’avaient donné quelques malaises, mais il savait comment trouver les mots pour redonner de l’espoir. Dans les Last Sons, j’avais rencontré Shayera Hol, elle était peut-être plus brutale que les autres membres de la Ligue des Justiciers, mais elle savait tendre la main.

John de Stewart restait aussi une rencontre intéressante, alors par mes rencontres de leurs anciens membres, je ne comprenais pas vraiment la critique de certains autour de cette équipe. En quoi ceux-ci étaient mauvais? Pourquoi certaines personnes pouvaient les trouver malhonnêtes? Cette planète était en contact avec ceux-ci depuis un demi-siècle et ils n’avaient jamais pris à les connaître? On me faisait souvent lire l’actualité, mais la logique des idées de certains écrivains me dépassait beaucoup. Au moins, j’avais de la chance de rencontrer de telles personnes.

Je ne pensais pas vraiment que Gabriel de Shepherd allait être différent de mon avis positif sur cette équipe, en plus j’allais découvrir sur son monde à lui. Préparant quelques vêtements dans un sac d’entrainement, le voyage risquait de durer environ une semaine, alors je ne voulais pas faire de grands bagages de vêtements. Gabriel m’avait donné une heure de rendez-vous au premier étage de la base où plusieurs avions de l’ACF et des Last Sons étaient rangés. Arrivant sur place quelques minutes avant l’heure de rendez-vous, Gabriel était déjà arrivé : « Salutation Gabriel de Shepherd, je suis vraiment enthousiaste de découvrir vos terres et j’espère aussi en apprendre plus sur vous durant ce petit voyage. » Baissant la tête en respect, j’espérais que le territoire appelé « Israël » ne demandait pas de grandes traditions vestimentaires, politiques ou de politesses, je n’avais pas vraiment eu le temps d’étudier les autres cultures.

Je savais que sa maison était plus proche du Wakanda que l’Amérique, que Séoul ou encore que Kailash, cependant je ne connaissais pas beaucoup de détails sur cette place. Je savais que le voisin de son peuple était problématique pour plusieurs pays par les boites à image, mais je ne comprenais pas encore toutes les nuances pour bien cerner les conflits sur cette planète.

_________________

Code Couleur : #D53B1F
avatar
Korra du Mont Kailash

Messages : 733
Date d'inscription : 05/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte d'une nouvelle maison ( Gabriel )

Message  Gabriel Shepherd le Lun 30 Nov 2015 - 17:31


Vacances en Israël


En près de 700 ans d’existence, j’ai vécu plusieurs vies, plusieurs déceptions, plusieurs grands chamboulements. Mais jamais encore je n’avais eu l’occasion de faire découvrir un pays, une patrie que je pense avoir fait mienne. J’aime Israël. J’aime Les gens qui y vivent, qui y souffrent, et qui y espèrent… Je ne sais pas encore vraiment ou est ma place dans ce monde. J’ai eu des mentors, des personnes importantes à mes yeux, qui m’ont permis d’aller de l’avant. Maintenant que la Justice League n’est plus, et que Diana et Superman sont des figures ayant l’importance d’un idéal à mes yeux, mais l’abstraction d’une amitié virtuelle, je me sens un peu démuni. Un appel de leur part et j’accoure avec toute la vitesse dont je suis capable. Mais ils ne m’appelleront pas, car ils ont leurs propres combats.

Je ne suis pas depuis si longtemps que ça avec les Last Sons, mais j’ai trouvé en leur sein une sorte d’équilibre. Des responsabilités aussi, et alors que je suis leur représentant à Israël, j’ai appris à aimer ce peuple que je veux défendre. Il y a parmi mes coéquipiers une jeune femme extraordinaire, empli de force incommensurable et de la responsabilité qui va avec. Je ne connais pas vraiment les détails de son parcours, de son histoire, car je préfère que les personnes se livrent à moi d’elles même, et leur laisse donc définir les limites, et ce qu’elles sont prête à me livrer. Mais une chose est sûre, elle a besoin de respirer, de se détendre, de rire. Elle porte un poids sur ses épaules, que j’ai perçu, et qui ne me rappelle que trop amèrement ma propre responsabilité. J’ai l’ADN de mon peuple décimé en moi, et, un jour, peut-être, je trouverai le moyen de le faire revivre, du moins en partie. Si je pouvais sauver un seul être de mon passé, j’aurai l’impression d’avoir un avenir. Elle a , de ce que j’ai compris, perdu pratiquement tout son peuple, elle aussi. Et pourtant elle reste un guide pour eux, et les générations à venir.

Pourtant je me plais sur ce monde, perfectible. Je m’amuse, je sors, j’écoute de la musique, je découvre des cultures, je m’initie à des sciences ou à l’art. Je me moque de moi-même quand j’échoue à apprendre une nouvelle chose. J’ai envie d’emmener Kora découvrir mon pays, qui a su si bien m’atteindre en plein cœur. J’ai envie de la voir sourire, peut être rire, si je suis assez convainquant. Nous pourrions voler sur des lacs souterrains, ou encore sous les étoiles, ou passer un moment chaleureux dans la demeure d’un habitant, si sincère et si prompt à inviter les gens. Ce peuple n’est pas parfait. Il a ses failles, comme tous les peuples du monde.

Nous nous étions donc donné rendez-vous à l’étage de notre Qg, auquel d’ailleurs je ne venais pas si souvent que ça, sauf lorsque nous avions une convocation ou une situation réclamant l’action conjointe de plusieurs Last Sons. J’étais parfois impressionné par les pouvoirs ou les personnalités des camarades œuvrant au sein de ce groupe. Mais j’étais également flatté et honoré qu’ils m’aient confié la responsabilité, en quelque sorte, d’Israël et des conflits pouvant réclamer notre intervention autour. Malheureusement les conflits humains ne manquaient pas, et les conflits mutants commençaient à maltraiter ma patrie de cœur.

Elle était arrivée quelques minutes avant l’heure prévue pour notre rendez-vous, et je l’observai, un petit sourire aux lèvres. Elle semblait comme une enfant, perdue au milieu de ces avions dernier cris et d’autres engins volants futuristes. Mais je savais très bien qu’elle était loin d’être une enfant fragile et sans moyens d’agir. Justement, il était temps de lui montrer que ce monde, bien que cruel et en train de mourir à petit feu, avait encore cette magie, cette fantaisie dont on pouvait sourire.
« Salutation Gabriel de Shepherd, je suis vraiment enthousiaste de découvrir vos terres et j’espère aussi en apprendre plus sur vous durant ce petit voyage. »

Son salut plein de respect me fit sourire, elle était si enthousiaste, et respectueuse des autres… Je lui rendis son salut, m’inclinant à mon tour. J’avais déjà pu vivre en thailande et au japon, m’intégrant du mieux que je pouvais. Elle avait une culture différente, mais avec des bases communes. Je voulais lui rendre son respect.
Avisant son sac de voyage, et étant donné qu’il n’était pas lourd, je lui proposais une fantaisie.
-on part pour un voyage en avion, ou vous préférez une méthode plus originale ? Je serai garant de votre sécurité, et puis je ne suis pas forcément fan des gadgets derniers cris… Oh, et si vous concédez cette familiarité, nous pourrions nous tutoyer, sans vouloir vous offenser. J’aimerai vous faire découvrir les trois mers principales qui bordent mon pays si meurtris. La mer rouge, dont les reflets sont si beaux lors de l’éclosion des algues lui donnant cette couleur, la mer morte, ou aucun poisson ne vit, mais qui recèle un monde microscopique, et enfin la mer méditerranée, qui ne cessera de m’étonner. Aucun avion ne nous permettrait de faire ce vol sans s’enregistrer sur un parcours pénible… Je peux voler avec vous, si vous voulez et si ça ne vous gêne pas que je vous tienne.

Je lui souris franchement, non pas pour la charmer, mais parce que ma première impression est extrêmement positive.
-ensuite je vous ai préparé une chambre pour vous à ma maison, la bas. La vue est… Authentique. Je vous présenterai a une très vieille amie, elle fait un chakchouka comme je n’en n’ai jamais mangé ailleurs. Un régal.

Même si je la savais parfaitement capable de porter ses affaires seule, et encore plus de se défendre seule, ma galanterie me poussa à lui prendre son sac, qui reposait au sol.
-vous permettez ? Oh, et ne craignez rien, si vous choisissez le Gabriel Shepherd airlines, je peux nous épargner les désagréments du trajet. Un joli sourire comme le votre, ce serait dommage de le gâcher avec des moucherons écrasés sur les dents à cause du vol non ?
Son éclat de rire me réchauffa le cœur. J’avais eut peur de la vexer ou de la brusquer. Il me suffirait de générer un léger champ autour de nous Je crois que d’ailleurs elle était elle-même capable d’une telle prouesse.

Je lui tendis la main, attendant sa décision. Si elle préférait l’avion, ce n’était pas un problème.




_________________
avatar
Gabriel Shepherd

Messages : 36
Date d'inscription : 19/07/2015

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte d'une nouvelle maison ( Gabriel )

Message  Korra du Mont Kailash le Mar 1 Déc 2015 - 1:02

Je ne connaissais pas vraiment ce Monde, et si on me demandait des questions précises sur les situations politiques, cosmiques ou nanardesques de quelque chose, vous risquez de me perdre très rapidement. Au début, j’avais une perception que chacun des Avatars me laissait son vécu, découvrant leurs amours, leurs haines ou encore leurs passions, mais au fil du temps, surtout en passant du temps avec Slade, je découvrais surtout que leurs souvenirs et que leurs vies restaient parfois des fragments dans ma mémoire comme un livre où certains moments étaient des plus intenses et excitants à suivre comme avec les scènes d’actions d’Indiana Jones ou encore de James Bond. Il avait aussi des moments les plus tristes on pouvait ressentir une grande empathie et appréciation de la personne, par l’humanité qu’elle composait de cette tristesse et qui était universelle. Peut-être que c’était plus réel avec moi, vu l’Avatar, mais je pouvais sentir autant d’empathie envers une personne souffrante dans la rue qui me racontait son histoire que les moments plus difficiles de Pavel de Raspoutine. Cependant je pouvais comprendre que ressentir était différent de le vivre. C’était l’une des bases des plus importantes pour aider les autres, mais aussi de travailler avec ceux-ci.

Il était donc vrai que je ne pouvais pas me comparer à certains immortels, et je ne voulais pas voir me comparer ainsi à T’Challa, à Gabriel ou à Shayera. J’admirais leurs connaissances dans ce Monde et un grand signe de sagesse de plusieurs immortels étaient surtout de ne pas être encore sûr de leurs présences dans ce Monde. Tous pouvaient faire beaucoup pour changer ce monde, mais le plus important était surtout de se questionner encore sur notre rôle pendant l’évolution de chaque société. Plusieurs membres de la Ligue des Justiciers avaient évolué, certains avaient servis longtemps pour se ranger dans une vie tranquille, d’autres avaient rejoints les Vengeurs, les X-Men ou les Last Sons, et d’autres continuaient une carrière plus seule. J’aimais voir cette évolution, cette adaptation, parce que malgré une fin, il avait toujours d’autres portes qui pouvaient s’ouvrir et c’était à eux de les ouvrir.

Shayera avait peut-être vécu un drame, elle avait trahi la Ligue des Justiciers, avant de se ranger auprès de son équipe d’origine pour combattre son propre peuple, mais par cette situation, elle avait illustré sa bravoure. Par l’envie de se battre toujours avec autant de passions pour la justice et l’humanité, je ne pouvais vraiment que l’admirer. Je ne connaissais pas encore Gabriel, il faisait parti des nombreux dossiers des Last Sons, mais j’étais sincèrement heureuse de le trouver dans notre équipe  par les découvertes que je peux faire sur lui. Je ne savais pas les questions qu’il pouvait se poser, mais déjà qu’il se pose encore des questions, cela ne peut que m’encourager dans l’avenir de travailler avec lui : Les doutes font partis de ce qui reste le plus beau chez l’être humain, car la propre humanité est un doute en lui-même.

Étant en face de mon nouvel coéquipier au Starbucks, Gabriel commença à me parler d’une certaine préférence pour un autre moyen de transport. J’étais juste un peu déçu par son avis sur les moyens de transports. J’aimais bien les avions et il voulait se rendre chez lui comment? Israël était quand même un territoire très éloigné de notre position. Comme plusieurs, Gabriel cherchait un tutoiement pour se familiariser bien plus rapidement. « Je peux essayer, mais cela me prends toujours un temps d’adaptation pour le tutoiement. » J’espérais ne pas le décevoir par cette remarque. C’était assez difficile de sortir de cette éducation qu’on m’avait offert depuis toute mon enfance. Comme les autres Last Sons, j’allais essayer de faire cet effort pour Gabriel.

Celui-ci indiquait ensuite les places que nous allons découvrir : La découverte des trois mers avec quelques descriptions pour chaque, qui semblait assez poétique venant de lui. Il me proposait ensuite de partir en volant à place de prendre un avion. Cela ne me dérangeait pas vraiment, Pavel et Sun m’avaient déjà transporté pour aller en mission, alors je faisais confiance à Gabriel pour cette compétence. « Le vol ne me dérange pas du tout, j’ai déjà pratiqué ce moyen de transport avec Sun de Wukong et de Pavel de Raspoutine. »

Gabriel rajouta ensuite quelques mots sur la préparation de mon arrivé chez lui. Il avait préparé une maison, des rencontres, de la nourriture et ainsi que même la vue. Gabriel ne faisait donc pas le travail à la moitié. « Aucun problème pour mes bagages. Tu me donnes vraiment envie d’arriver pour voir plus de détails sur ton peuple et sur ton territoire. Alors allons-y pour le voyage. » Je restais souriante et aimable, il voulait se montrer sincère, je voulais en faire autant. J’attendais juste la suite pour se rendre à sa fameuse maison.

_________________

Code Couleur : #D53B1F
avatar
Korra du Mont Kailash

Messages : 733
Date d'inscription : 05/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte d'une nouvelle maison ( Gabriel )

Message  Gabriel Shepherd le Ven 4 Déc 2015 - 6:32


Vacances en Israël


J’arrive encore à m’émerveiller de la diversité du monde et de ses habitants. Chaque fois que je suis à bout, que je pense ne plus pouvoir évoluer, apprendre, ou m’émerveiller, il y a toujours des événements ou des personnes qui viennent me prouver le contraire. Ce petit bout de bonne femme par exemple, qui semble si fragile mais qui tutoie les dieux.

Son regard pétillant d’intelligence me renseigne immédiatement sur sa soif d’apprendre. J’ai la même envie, la même passion, bien que je puisse me décourager parfois. Je baisse rarement ma garde, car j’ai le devoir de préserver mon héritage génétique. Mais pourtant, lorsque j’y arrive, je passe des moments merveilleux. Je me souviens d’une soirée épique avec Sabra, ou on avait fini par se confier. Elle montait à l’époque un dossier sur moi, et ça avait été un prétexte pour tout simplement mieux me connaitre. Elle était drôle et séduisante. Mais nos deux caractères étaient incompatibles. J’avais préféré être honnête avec elle, mais sa déception fut de courte durée. A présent, quand nous nous voyons, nous sommes sur un terrain amical. Sabra connaissait ma maison à Long Island, mais personne pour le moment n’était venu dans mon repère ou je comptai amener Kora.

Clignant des paupières, je reviens au présent, au moment ou j’ai demandé à Kora si elle acceptait qu’on se tutoie.

« Je peux essayer, mais cela me prends toujours un temps d’adaptation pour le tutoiement. »

Je lui souris, sincèrement.
-pas de problème, Kora du Mont Kaillash. Nous avons ce luxe, le temps, alors nous allons en abuser. J’ai tant de choses à te.. ; vous.. te faire découvrir, mais il est urgent de prendre tout le temps nécessaire.

Son sourire est une récompense.

« Le vol ne me dérange pas du tout, j’ai déjà pratiqué ce moyen de transport avec Sun de Wukong et de Pavel de Raspoutine. »

Je hoche la tête, satisfait de la réponse. Je sais parfaitement qu’elle n’a pas froid aux yeux et je veux passer par des endroits qui sont hors couverture aérienne, des endroits plus intimes, plus magiques.

-parfait dans ce cas, les avions ont leur utilité, mais j’aimerai te faire découvrir des spectacles uniques. Je sais à quel moment passer et à quel endroit aller pour que la lumière soit parfaite. Enfin si la météo ne se détraque pas… On a beau se croire au-dessus de tout, la nature nous rappelle régulièrement qu’elle fait ce qu’elle veut. Et c’est très bien comme ça.

Nous restons quelques instants à sourire, puis je lui fais signe que je suis prêt à la porter dans mes bras. Avec un rire espiègle, elle saute, agile, et je la réceptionne. Elle est légère comme une plume. Son sac atterrit sur ses genoux, et elle s’accroche à mon cou, pendant que je commence à sprinter.
-ver l’infini et au-delà !
Ma blague tombant à plat, je précise.
-ok.. Donc on ajoute au programme le visionnage de Toy story…
Courant de plus en plus vite, pour arriver au bout de la piste de décollage, j’ajoute
-et des invincibles... Il y a une réplique culte sur les capes ! C’est important.

M’élançant dans les airs, je génère un léger champ autour de nous, pour me rendre compte qu’elle n’était pas du tout incommodée par ce vol. Je laisse donc tomber cette protection superflue, et me contente d’augmenter légèrement la chaleur autour de nous, pour profiter du vent, tout en étant au chaud.

Je veux lui faire découvrir les reflets magnifiques de la mer rouge, mais pour ça, il faut y arriver au bon moment. Nous avons donc du temps devant nous, et je décide sur un coup de tête de foncer vers le lac de Tibériade, et ses myriades de poissons multicolores.
-j’avais oublié une presque mer. La mer de Galilée, le lac de Tibériade. Je pense que ça va te plaire. Il représente bien la complexité de la situation en Israël. Il est magnifique, il y a des multitudes d’espèces dans ses eaux, et en même temps, il est aussi revendiqué par la Syrie, le pays qui nous livre la guerre depuis tellement d’années… Tant de beauté au sein de tant d’horreur…

Je ne vole pas à la vitesse maximum, car je nous fais passer par le plus beau parcours que je puisse connaitre. Nous volons parfois au-dessus des nuages, parfois en dessous. A un moment, nous jouons au milieu des oiseaux. Je lui donne des anecdotes quand je le peux.
-en automne, il y a environ 500 millions d’oiseaux migrants vers Israël. Il y a plus de 540 espèces différentes. Mais tous adorent jouer avec les grands oiseaux difformes que nous sommes, à leur yeux.

Un long bec tente à ce moment-là de nous bouloter un paquet de chips qui sortait de mon propre sac à dos. Nous rions beaucoup et Kora s’amuse même avec l’air pour taquiner nos compagnons à plumes.
Finalement, nous arrivons au lac de Tibériade, après un long vol. La halte est la bienvenue. Nous atterrissons près d’une rive vierge ou le tourisme n’est pas courant.

-dans le livre des nombres, le livre sacré, qui dénombre beaucoup d’israélites, ce lac s’appelle Kinneret, ce qui veut dire « en forme de lyre ». Si nous sommes discrets, on pourra observer la danse de tous ces poissons magnifiques, et entendre une sorte de mélodie.

Kora a l’air ravie, alors je le suis aussi. Nous nous installons tranquillement, j’ai sortis une longue serviette que je pose près du lac et nous observons le ballet qui se déroule sous nos yeux. Les clapotis, la réverbération, forment bientôt une musique cristalline que j’adore…
-avant d’aller à ma maison, je te montrerai la mer rouge, et ses reflets… Il y aura deux autres mers à voir, nous aurons le temps.

Le soleil était au rendez-vous. Je me mis donc en boxer, pour aller piquer une tête dans le lac, souriant car les poissons me chatouillaient les mollets.
-tu peux venir, elle est très bonne et les poissons sont joueurs.





_________________
avatar
Gabriel Shepherd

Messages : 36
Date d'inscription : 19/07/2015

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte d'une nouvelle maison ( Gabriel )

Message  Korra du Mont Kailash le Mar 22 Déc 2015 - 2:51

Peut-être que mon enthousiasme était trop grand pour le moment. J’aimais beaucoup découvrir les nouvelles richesses de cette planète, je savais que certaines noirceurs se cachaient derrière chaque grande civilisation. Le Wakanda restait un territoire exceptionnel, mais unique et surtout ayant combattu de nombreux vices, parfois par le vice. Il était ainsi différent dans de nombreux pays. Je savais que certaines civilisations avaient penché sur les vices pour justifier des crimes effroyables. On perdait ainsi de grandes valeurs par cette cruauté, par des différences pouvant amener des conflits effroyables et ainsi que la transformation de plusieurs écrits sages pour se lancer dans des conflits immondes. Cependant j’admirais beaucoup Gabriel pour son intention surtout de montrer des paysages merveilleux à place des grands problèmes politiques, sociaux ou religieux de sa maison en question.

Il comprenait au moins mon avis sur les avions. J’avais beaucoup aimé ce type de transports, bien que je connaisse leurs existences avant, les machines volantes des Last Sons étaient bien plus spectaculaires que les avions enseignés dans les anciens livres. Gabriel parlait beaucoup et je comprenais assez mal tous ses propos. Son langage restait très technique sur la notion de territoire ou encore sur les avions. Je laissais uniquement un petit sourire devant ses paroles.

J’avais toujours des malaises sur les contacts physiques. On m’avait souvent habitué de respecter le cercle intime de chaque individu, mais les Last Sons me demandaient un autre effort en particulier pour mon adaptation. Tous avec des approches très différentes de mon éducation, et j’avais apprise par mes rencontres dans cette équipe, que chacun pouvait concevoir mes actions d’une manière différente. Respirant un petit coup, je prenais mon courage pour le contact physique et pour ensuite commencer les aventures aériennes.

Encore une fois, Gabriel me sortait des phrases étranges et sans grands contextes, j’avais laissé un sourire, mais sans vraiment comprendre pourquoi réellement. Partis dans les cieux, Gabriel avait commencé à construire une petite bulle de protection autour de nous avant de me donner de nouvelles descriptions. Encore une fois, j’avais beaucoup de mal à suivre. Ils pouvaient me citer beaucoup de choses, mais je ne pouvais pas vraiment imaginer. Mes rares voyages étaient à travers l’Asie, surtout en Chine, et non un peu partout. Les localisations me sont mystérieuses, Gabriel ajouta quelques traits de politique pour expliquer la situation, mais encore j’avais du mal à visualiser tout ce qu’il me disait.

Il me parlait un moment  des espèces d’oiseaux et c’était vraiment ce sujet qui me parlait le plus. Je ne connaissais pas beaucoup la géographie ou la politique, mais je connaissais assez le domaine des animaux et surtout de leurs diversités. L’un de ses oiseaux avait essayé un peu de voler la nourriture dans le sac de Gabriel. On arrivait finalement sur l’un des territoires où il avait commencé à me parler de certaines légendes du territoire avec un autre langage technique et peu familier.

Pavel avait aussi des langages un peu plus techniques, parce que je ne connaissais pas vraiment tous de leurs nombreuses références. Avant d’aller vers sa maison, il voulait me montrer aussi la mer rouge. Je restais assez timide dans mon approche. Il avait quand même une différence de taille entre le comportement de l’ancien membre de la Justice League et mon comportement. Il était extrêmement extraverti quand je restais dans ma timidité habituelle. « C’est magnifique et passionnant, Gabriel de Shepherd. » C’était vraiment des mots sincères, ma timidité était peut-être extrêmement gênante pour un comportement tel que celui de Gabriel, mais on ne pouvait pas me demander de changer aussi rapidement. Je ne pensais même pas changer mon comportement pour mieux plaire. Après un saut dans ce lac, il me demandait de le suivre, mais je restais timide. Il était extrêmement ouvert pour même se mettre en sous-vêtement devant moi, pendant je réfléchissais surtout comment y aller. J’avais décidé de sauter avec la totalité de mes vêtements, j’avais des vêtements de rechanges dans mes sacs.

En train de faire une petite nage stationnaire, je regardais un peu le paysage avant de revenir la discussion vers lui. « Quand j’étais plus jeune, j’ai rencontré Diana de Themyscira dans mon village. J’ai apprise depuis les dernières années beaucoup sur la Ligue des Justiciers et puis-je vous demander la question que c’était comment cette équipe? Beaucoup de légendes se sont écrites à ce sujet, mais c’était comment vraiment? » J’espérais n’être pas indiscrète avec cette question. Je pouvais bien lire les mémoires de John de Stewart, mais cela cachait bien sûr plusieurs informations pour éviter que les ennemis viennent les confronter durant leurs vaillantes retraites.

_________________

Code Couleur : #D53B1F
avatar
Korra du Mont Kailash

Messages : 733
Date d'inscription : 05/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte d'une nouvelle maison ( Gabriel )

Message  Gabriel Shepherd le Lun 28 Déc 2015 - 11:48


Vacances en Israël



Je m’amusais au milieu du lac, et je riais des chatouillis quand je sentais les poissons me froler. Longtemps je n’avais pas apprécié ce contact sur ma peau, comme tout contact, d’ailleurs. J’étais tellement paranoïaque sur ce que je devais préserver, l’ADN de mon peuple. Mais depuis quelques années, je me laissais aller, sans me méfier systématiquement de tout. Et je redécouvrais le plaisir de la caresse du vent sur ma peau, ou de l’eau, ou des poissons joueurs, ainsi que du simple contact humain.

Kora était d’une compagnie plaisante, mais j’avais l’impression de l’embrouiller, de parler trop… Il faut dire que j’avais rarement l’occasion de présenter mon pays et j’étais assez enthousiaste d’avoir cette opportunité.

« C’est magnifique et passionnant, Gabriel de Shepherd. »

Je la regardais, avec un franc sourire.
-oui, désolé, je sais je parle beaucoup. C’est que j’ai rarement l’occasion de le faire. Si jamais je suis trop… proche, ou que je te met mal à l’aise, n’hésite pas à me le dire, je ne le prendrai pas mal, je veux juste que tu sois bien, et que tu passes un bon moment.

Elle avait sauté tout habillé dans le lac, et je me sentais soudain sans pudeur. Pourtant je n’étais qu’en maillot de bain, finalement. Enfin en boxer, mais ça revenait au même. Je n’avais pas réfléchi plus que ça, et de la voir prendre des précautions pudiques me rendit un peu rouge de honte. Je ne voulais pas la mettre mal à l’aise. Je connaissais la culture asiatique, en partie, pour avoir vécu assez longtemps sur cette terre et expérimenté beaucoup de courants culturels. Mais je n’avais jamais réellement intégré toutes ces notions de bulles d’intimité, de pudeur, de retenue. Pas par provocation, juste parce que j’avais vécu trop de choses pour être réellement dans une culture plutôt qu’une autre. J’étais un peu un ensemble de cultures, même si je me sentais vraiment proche du peuple d’Israël à présent.

« Quand j’étais plus jeune, j’ai rencontré Diana de Themyscira dans mon village. J’ai apprise depuis les dernières années beaucoup sur la Ligue des Justiciers et puis-je vous demander la question que c’était comment cette équipe? Beaucoup de légendes se sont écrites à ce sujet, mais c’était comment vraiment? »

Je lui souris. Sa curiosité était charmante.
-c’est une période de mon passé que j’aime plus que tout. J’ai longtemps erré sans but, sans avoir quelqu’un à protéger, ou quelqu’un qui me protège. Je me croyais perdu. Lorsque j’ai fais parti de la ligue des Justiciers, Diana de Themyscira, et Superman ont été des mentors pour moi. Des maîtres. Ils m’ont appris beaucoup de choses, m’ont aidé à devenir meilleur et à faire bon usage de mes pouvoirs. Ils sont aussi forts qu’ils ont un cœur noble. Ils m’ont donné un but.

Je lui racontai alors mes années à la Justice League. Comment j’étais arrivé chez eux, si méfiant, au début, ayant perdu tout mon peuple.
-tu comprends, j’ai en moi l’héritage de mon peuple. Ils sont tous mort, mais dans mon corps, il y a leur mémoire. Je crois que tu peux parler à tes ancêtres, ou quelque chose comme ça ? Je t’envie beaucoup. Je ne peux pas parler à mes ancêtres ni ma famille qui est morte. Et pourtant, ils sont tous là, en moi. J’ai leur ADN… Leur… esprit ? Et si un jour on trouve comment faire, peut-être qu’ils pourraient revivre. C’est pour ça que je me méfie. Si je meurs, ou si on se sert de moi pour faire des expériences, je risque de trahir leur mémoire… Mais Diana m’a tendu la main, et est devenu un maître pour moi.

Je lui racontai mes entrainements, et l’humour particulier de Diana, tous les moments durs, que nous avions vécu en tant qu’équipe, et quand l’équipe fut dissoute, mais aussi les moments de franche rigolade et de camaraderie.
Soudain je m’arrêtais en pleine phrase, et devant l’air curieux de Kora, je lui fis signe d’écouter. Je ne sais pas ce qu’elle fit, surement en rapport avec ses pouvoirs sur les éléments, mais elle les entendit aussi.

-ils sont au moins 10… Surement des syriens. Ils en veulent au peuple d’israel d’avoir pris ce lac. La syrie a occupé longtemps. Il y a parfois des mercenaires ou des exaltés un peu trop…

Je n’eus pas le temps d’en dire plus. Quelques coups de semonces nous firent réagir aussi bien elle que moi, et je bondis hors de l’eau, les mains en l’air, pour éviter un combat.
-nous ne sommes que deux touristes, nous n’avons rien à voir avec votre combat politique.

Une balle fusa vers moi, et plongea dans l’eau près de moi.

-je vous conseille de ne pas recommencer.

J’étais responsable de cette expédition, et j’étais passablement énervé qu’ils viennent la gâcher.
Ils recommencèrent… Mais malheureusement pour eux, nous étions dans un lac, et kora était une maitresse de l’eau, notamment. M’assurant qu’elle ne craignait rien, et afin de la respecter, j’assistai à son combat contre eux, lui faisant signe que je veillais au grain si ça dégénérait… Je ne fus pas déçu. La voir en action était beau, malgré le danger et l’adrénaline. Elle dansait, pratiquement.

Un type passa un peu trop près de moi, et , décidant que ce ne serait pas un affront à son combat, je frappais mes deux paumes, déclenchant une onde de choc qui l’envoya contre un arbre près de la rive, assommé…





_________________
avatar
Gabriel Shepherd

Messages : 36
Date d'inscription : 19/07/2015

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte d'une nouvelle maison ( Gabriel )

Message  Korra du Mont Kailash le Ven 8 Jan 2016 - 1:19

Il avait peut-être remarqué mes petits moments de silence, cela venait peut-être de quelque chose de plus profond que mon éducation. Bien que je fusse très timide dans mes débuts dans les Last Sons, j’avais parfois des moments où j’étais complètement bloquée par certains comportements. Pavel de Raspoutine avait aussi remarqué ses réactions quand il parlait trop ou quand ses références étaient beaucoup trop obscures pour moi. Gabriel en était peut-être témoin aujourd’hui et sa personnalité était plus éloignée que celle de Pavel. Peut-être que c’était son expérience qui me bloquait autant. J’avais de la difficulté à discuter normalement avec un être qui avait participé à l’un des groupes les plus importants sur la sécurité. C’était vraiment étrange pour moi. Diana m’avait intimidé pour mes rares rencontres avec elle. La princesse des amazones n’était pas méchante, mais son attitude insistait sur son importance et sa force. Gabriel était différent de Diana, alors je me retrouvais devant une certaine situation d’incompréhension et de mystères. Je ne savais pas trop comment gérer son attitude. Puis d’un coup, Gabriel venait de me déposer quelques mots. Des mots qui m’étaient très difficiles à appréhender sur le coup par mon attitude. Je me sentais plutôt mal de l’avoir fait sentir de cette façon. Je balbutiais quelques mots pour répondre aux remarques de Gabriel. « Désolée, je ne voulais pas mettre de la barrière, vous ne me causez aucun malaise, ne vous en faites pas, je dois juste prendre un temps d’adaptation pour chaque comportement rencontré. » Ma voix était un peu paniqué pour mon attitude actuellement et je ne savais pas comment l’expliquer. J’espérais que cela ne paraissait pas dans mon comportement en explication. C’était peut-être mon temps de prendre un temps pour respirer et essayer de paraitre moins timide.

On allait ensuite sur le sujet de la Ligue des Justiciers. Gabriel m’avouait avoir beaucoup apprécié cette expérience dans sa vie. En plus, il parlait que c’était peut-être la meilleure expérience de sa large vie. Je ne pouvais que l’envier pendant un petit moment. Peut-être que cette envie ne devrait pas être désiré par cette idée. Malgré les difficultés, je me plaisais beaucoup dans les Last Sons. Pour avoir passé un tel évènement, je me rendais compte de la chance que je pouvais avoir d’être dans cette équipe. Peut-être que l’équivalence de Diana et de Superman pour Gabriel était Sun et Pavel pour moi. Gabriel m’expliquait aussi le pourquoi d’une importance de cette équipe, changeant l’esprit de méfiance pour l’esprit d’ouverture. Les années avec cette équipe avaient été importantes et primordiales pour Gabriel. J’espérais vivre une telle expérience dans les Last Sons.

Ensuite Gabriel me parlait de quelque chose de plus éloigné de son histoire. Son cas était assez complexe et je ne le comprenais pas vraiment, mais son erreur sur mon cas restait assez douloureuse. Je comprenais bien l’enjeu autour de ses mémoires, mais je voulais quand même mentionner sa petite erreur pour éviter qu’on continue sur des illusions. « Je peux contacter mes ancêtres et quelques anciens dieux animistes, mais je ne suis pas en contact avec ma famille. L’Avatar permet de posséder les pouvoirs des quatre éléments et d’avoir le privilège de contacter les dieux et  les anciens détenteurs de ses pouvoirs. Selon certains esprits, j’aurai pu contacter ma famille décédée, si ceux-ci ne soient pas morts de la main d’un démon majeur. J’aimerais beaucoup que certains de mes amis ou de ma famille soient toujours en vies dans le monde des esprits, mais ce n’est pas vraiment le cas, ils sont condamnés je crois... Nos situations sont assez étranges comparativement aux autres, peut-être qu’on vit chacun nos défauts et nos avantages de notre condition, mais le plus important est vraiment de profiter ce qu’on possède actuellement. » J’avais un peu de mal avec les derniers mots, mais je voulais vraiment éviter de tomber sur une note trop dépressive. Je respirais un petit coup de nouveau pour entendre les différentes aventures de Gabriel dans la Ligue des Justiciers.

Après les petits moments de discussion, Gabriel me fit un petit signe de silence pour qu’on remarque assez le bruit au loin. Quelques individus étaient en train de se placer proche de notre localisation. Gabriel me touchait quelques mots sur la politique entre la Syrie et Israël, mais je ne comprenais pas les différents problèmes autour des demandes de chaque pays. Pourquoi ils ne pouvaient pas uniquement partager ce lac? En tout cas, on n’avait pas le temps de négocier, la dizaine d’individus paraissait vraiment hostile. Gabriel les avait avertis, mais il était vraiment trop tard. Ils avaient décidé de se servir de leurs armes. Par un petit mouvement, je me protégeais des balles par un mur de pierre. Je sautais rapidement de l’eau pour arriver proche des rebelles. Je ne voulais pas leur causer de grandes blessures. Avec mes pouvoirs et quelques mouvements des plus basiques, leurs armes rentraient au sol pour éviter une utilisation de ceux-ci.

Le reste était plutôt simple, j’avais utilisé une propulsion de l’air pour m’approcher des différents ennemis. Je n’avais pas vraiment compté les ennemis que j’assommais, je pense que c’était environ entre quatre à six personnes. Mes coups étaient des plus précis pour les mettre au sol. Après avoir surveillé autour de moi, plusieurs des adversaires de Gabriel étaient déjà au sol. Regardant en direction de celui-ci, j’ajoutais quelques mots : « Il existe une autorité pour mettre ces criminels en cellules? Je ne suis pas trop pour les laisser ici. » J’essayais de déposer un petit sourire à mon coéquipier pour reprendre mon respiration après mon petit combat contre les rebelles.

_________________

Code Couleur : #D53B1F
avatar
Korra du Mont Kailash

Messages : 733
Date d'inscription : 05/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte d'une nouvelle maison ( Gabriel )

Message  Gabriel Shepherd le Jeu 14 Jan 2016 - 7:09


Vacances en Israël



Le spectacle que donnait Kora, dans son combat, était étrangement hypnotique. Elle ne faisait pas que se battre, elle créait une chorégraphie. J’en profitais pour l’observer, et j’étais fasciné par le rapport qu’il y avait entre ses gestes et les éléments qui répondaient à son pouvoir.
Comme si le fait de modeler le vent passait par des gestes prévis, comme si la terre lui répondait parce qu’elle exerçait sur elle la même fascination que pour moi. J’imaginais sans peine le temps qu’il fallait pour maitriser de telles techniques. Chaque geste qu’elle faisait était précis, et sans doute le fruit de nombreuses heures d’entrainement.

Je repensai aux conversations qu’on avait eu et à sa façon de s’excuser d’être réservée. Je comprenais parfaitement qu’on puisse avoir une autre approche des gens que la mienne. Pour ma part, après avoir vécu aussi longtemps, j’avais tendance à oublier qu’il fallait parfois un peu de temps pour gagner la confiance des gens, ou, au moins, qu’ils soient plus familiers.

Elle m’avait posé pas mal de questions sur mon passé dans la Ligue. C’est vrai que je songeais à ce passé avec nostalgie, car il faisait partie de mes meilleures années en tant que super héros. J’avais eut d’autres périodes, des périodes sombres dont je n’étais pas spécialement fier. Mais la Ligue, ça, c’était quelque chose de marquant, ou j’avais pu œuvrer pour, disons, un peu plus de justice.

Mais ce qui me trouble le plus, c’est la tristesse avec laquelle Kora m’a repris. Je m’étais trompé sur elle, elle ne pouvait pas réellement contacter les membres de sa famille.

Je peux contacter mes ancêtres et quelques anciens dieux animistes, mais je ne suis pas en contact avec ma famille. L’Avatar permet de posséder les pouvoirs des quatre éléments et d’avoir le privilège de contacter les dieux et les anciens détenteurs de ses pouvoirs. Selon certains esprits, j’aurai pu contacter ma famille décédée, si ceux-ci ne soient pas morts de la main d’un démon majeur. J’aimerais beaucoup que certains de mes amis ou de ma famille soient toujours en vies dans le monde des esprits, mais ce n’est pas vraiment le cas, ils sont condamnés je crois... Nos situations sont assez étranges comparativement aux autres, peut-être qu’on vit chacun nos défauts et nos avantages de notre condition, mais le plus important est vraiment de profiter ce qu’on possède actuellement. »

Sa famille était morte des mains d’un Démon Majeur, la mienne, ainsi que tout mon peuple, avait été tués par la peste ou la chasse aux sorcières, les gens ne comprenant pas ce que nous étions.
Je revins soudain au présent, alors que Kora se débarrassait de son dernier adversaire.

« Il existe une autorité pour mettre ces criminels en cellules? Je ne suis pas trop pour les laisser ici. »
Sujet délicat.
« j’imagine, oui.. Mais cela nous obligera à prendre une décision pratiquement politique, plutôt que militaire. Ces hommes que tu as brillamment vaincus sont avant tout des activistes, des militaires. Ils considèrent que ce lac leur appartient, ce qui n’est pas vrai géopolitiquement, mais… Historiquement, je ne peux pas les blâmer. »

Je soupirai.. Je n’aimai décidément pas la guerre et ce qu’elle impliquait.
« On les déposera a l’armée de notre côté, c’est le plus sage… Tu pourrais faire une sorte de plaque de terre ? Pour les déposer ? Je la porterai et la déposerai au passage. On va aller voir la mer rouge, avant d’aller chez moi. Elle doit être magnifique, à cette heure »

Nous repartîmes donc, et déposâmes notre paquet aux autorités compétentes. J’accélérai un peu le vol, pour arriver à temps et faire découvrir à Kora les magnifiques reflets de la mer rouge. Pas de baignade ce coup-ci, un simple survol, et je souriais en voyant Kora observer le paysage. Puis, je bifurquais pour arriver à ma maison, ou nous attendait un bon repas typique du coin.

Elle était assez grande, et possédait 2 chambres d’amis. Je laissais choisir Kora, et s’installer, lui indiquant la salle de bain et lui donnant rendez-vous dans une petite heure, le temps qu’elle se pose.
Je n’avais aucun serviteur, je n’aurai pas supporté l’idée.

Sorsha était la, et l’odeur du Chakchouka était divine
« Hello Sorsha. Heureux de te revoir. Ça sent super bon ! »

« tu sais toujours me parler, toi ». J’écopais d’un coup de louche au moment ou j’allais tremper le doigt dans la sauce, et Kora arrivait à ce moment-là. Je haussai les épaules comme un gamin en la regardant.
« pris la main dans le sac.. Kora, voici Sorsha. Elle fait le meilleur Chakchouka du pays ! »

« Exagère pas, Gabriel ! Mais sans fausse modestie, je fais un bon Chakchouka.. La petite dame aimera, j’espère.. Je vais vous laisser. »
« oh non, tu peux rester, tu sais. Ça fait longtemps que je t’ai pas vu, tu as plein de choses à me dire ».
Elle ne se fit pas prier, et arriva même à nous faire rire en nous racontant les potins du coin. C’était un personnage authentique et chaleureux.





_________________
avatar
Gabriel Shepherd

Messages : 36
Date d'inscription : 19/07/2015

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte d'une nouvelle maison ( Gabriel )

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum