Le retour du Bien (Young Force et Carol)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le retour du Bien (Young Force et Carol)

Message  Carol S. J. Danvers le Jeu 29 Oct 2015 - 1:23


Une leçon morale

« Nous sommes maintenant en Octobre, les masques apparaissent, les monstres surgissent des rues et les enfants admirent ce spectacle chaotique. L’Halloween approche à grand pas, mais le cauchemar est là depuis plus longtemps. Je ne vous explique même pas mon large malaise de cette dernière année, cette année qui a laissé beaucoup de libertés aux monstres de cette époque. Je lave doucement mon visage de cette année des ordures, mais aussi aux opportunistes refusant de reconnaître la véritable beauté de l’héroïsme. Les débuts de 2010 ont pu montrer de grandes preuves d’intelligences et de clartés. Les héros ne sont plus des mercenaires qui servent l’ONU… les héros sont maintenant américains, justes et forts. Cependant quand le bien résonne, quand le bien apparait dans tout le système légal, on voit ressortir des maux, de la noirceur et du mal.

2015 est à mon avis, l’une des pires années de la décadence. J’ai connu des années sombres dans ma vie, mais cette année n’a fait que donner la parole aux monstres opportunistes immondes de ce Monde. L’année dernière, nous avons eu le malheur de voir l’apparition de deux groupes qui ont attiré l’empathie de plusieurs ignorants et débiles. Au début de l’année, je croyais sincèrement que les Last Sons étaient l’un des groupes les plus dangereux de tous les temps, mêlant les politiques haineuses de Vladimir Poutine pour les fusionner avec les pires idéologies possibles : Le Maoïsme, le Stalinisme, le Totalitarisme et ainsi de nombreuses autres monstruosités. Aujourd’hui, ce groupe diabolique a décidé d’influencer négativement les démocraties sud-coréennes et japonaises, pour qu’ils redeviennent des dictatures intolérantes et critiques envers leurs protecteurs naturels : Les Américains.

Mais comme leurs idéologies, les Last Sons se sont renfermés dans l’isolationnisme et le manque de transparence. Au moins, ces connards décident de rester dans leurs coins perdus où ils n’influencent pas les peuples qui cherchent toujours plus de libertés comme les américains. Et nous arrivons ensuite à un autre problème des plus importants, à un problème que j’ai sous-estimé et ignoré durant les premiers mois, mais qui ont illustré leurs dangerosités cette année. À chaque jour, ils ont prouvé le danger, mais les biens pensants de la société ne voulaient rien faire pour freiner leurs impulsions meurtrières.

La Young Force ne touche pas des territoires obscurs comme l’Asie ou l’Afrique, ils touchent un pays noble et intelligent. Les États-Unis sont ainsi les victimes de ces monstres et je ne peux pas m’empêcher de regretter cette popularité. La Young Force est prise rapidement en référence par les jeunes paresseux de la Génération Y, ceux qui refusent la justice et la fierté de leurs parents travailleurs. Je regrette, mais la Young Force va beaucoup trop loin par son influence néfaste dans la mémoire des jeunes.

Même les Vengeurs essaient de changer un concept gagnant à cause de ce groupe de parasites. Valerie reste une profonde conne, sans substances, sans valeurs et surtout sans respects, sa place n’a jamais été dans les Vengeurs, mais bien dans un groupe aussi débile et répugnant que la Young Force. On aurait pu calmer les tendances chaotiques de notre groupe sans la participation de cette espèce de folle.

J’ai beaucoup de patiences et de sagesses pour attendre aussi longtemps, mais il est vraiment le temps que je mène mon enquête. J’ai maintenant du temps à sacrifier pour arrêter ce groupe néfaste dans le Monde Américaine. Encore une fois, j’ai demandé à mes amis du SHIELD pour trouver quelques indices sur ce groupe. Comme la plupart des organisations de sécurité, ils surveillent de très proches les laids mutants vivants dans les égouts. Attirant la sympathie de tous, mes amis du SHIELD ont trouvé des traces de la Young Force dans leurs enquêtes autour des Morlocks.

Ils n’ont pas eu beaucoup de chances à prendre des photos de leurs membres, mais ils m’ont passé quelques photos sur un combat qui a eu récemment. J’ai appris que ce petit sénile de Steve avait décidé de me cacher cette image choquante. Quand un Morlock de la Gene Nation a essayé de détruire un centre religieux pro-recensement. Deux jeunes ont combattu ce terroriste, et des photos m’ont éclairé sur mon enquête. J’ai ragé pendant un petit instant en voyant ces photos horribles.

Il avait un gamin avec un chandail de Superman, j’avais déjà de la rage en voyant ce terrible effigie, mais ma colère était encore plus grande en voyant la deuxième personne. Cette garce de Cassie avait décidé de remettre son costume pour essayer de représenter le totalitarisme de son professeur. Je ne vais pas la laisser continuer. J’ai été beaucoup trop généreuse la première fois, bien trop gentille envers le déchet qu’elle représente. Aujourd’hui, elle va le sentir pour deux raisons bien différentes : Elle refuse d’écouter mon avertissement et elle doit faire partie de la Young Force ; Je dois quand même lui poser des questions avant qu’elle soit encore plus humilier.

Je vais lui éclater sa gueule et elle va s’en souvenir très longtemps. Cela ne me gêne pas de défoncer les appartements du haut du niveau de Starbucks pour la trouver, mais quand je suis arrivée avec mon magnifique costume, j’ai quand même eu le temps d’analyser le terrain. Et… et… je la vois… je vois cette conne profonde travailler dans le Starbucks, se foutre de mes avertissements et vivre sa vie sans se poser de questions. Je ne vais pas aller aussi doucement que la première fois contre cette pétasse. Je rentre dans le Starbucks sans attendre, elle était dos à moi en train de discuter avec des clients débiles et c’est le temps qu’elle ressente un peu de douleur.

Je lui donne un premier coup de poing directement sur son cou avec une puissance brute incroyable. La justice de mon coup lui donne ainsi une petite poussée pour aller vers les clients, mais j’ai le temps de prendre son chandail avant qu’elle soit propulsée (Pour encore sauver des civils innocents) et la faire revenir contre mon autre bras pour lui donner un coup derrière la tête. Elle tombe au sol rudement en se tenant la tête. Je la prends par le chandail pour la trainer dehors de son lieu de travail.

-Alors, sale petite garce de merde! Tu as décidé de ne pas m’écouter, tu as décidé de rejoindre ce groupe de merde, tu crois vraiment que je vais te laisser en bon état? En plus, tu as refusé de répondre poliment à ma lettre… espèce d’idiote de merde!


Elle essaie de se relever un moment avec de la difficulté, mais je lui donne un coup de pied à son ventre pour ensuite la prendre par son chandail qui se déchire par ma force incroyable. Au moins, elle va être encore plus humiliée, cependant elle va bien plus souffrir parce que je vais l’amener dans une poubelle par ses cheveux à place de ses vêtements.

-Alors, espèce de garce, où est la base de la Young Force? Où sont tes pauvres crétins d’amis? Je te préviens… tu ne vas pas juste rejoindre la poubelle si tu ne me dis pas tout, tu risques d’aller dans la décharge. Je suis sûr que ta mère et que ta merde de professeur vont adorer te voir dans un état pareil.

Elle me lance quelques insultes quand je l’amène vers la poubelle par les cheveux, mais elle ne réagit pas beaucoup physiquement par mes premiers coups que je lui ai donnés. Durant un moment, je perçois du mouvement dans le Starbucks… et non uniquement le mouvement des jeunes qui veulent voir cette fausse héroïne se faire fracasser. »

_________________
avatar
Carol S. J. Danvers

Messages : 1245
Date d'inscription : 02/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour du Bien (Young Force et Carol)

Message  Megan Morse le Jeu 29 Oct 2015 - 17:16

WWE 2K15 était maintenant dans un placard important des jeux usagés de la Young Force. Après avoir été utilisé pendant environ une année, par pratiquement tous les membres de cette formidable équipe, ce jeu n’avait plus de réels utilités pour la suite. Il avait peut-être appris plusieurs grandes formes de combats aux membres de l’équipe, mais il fallait quelque chose de neuf. Il avait certes eu une grande déception autour de NBA 2K16, mais le jeu WWE 2K16 venait de sortir et c’était le temps de tout renouveler dans le Starbucks. Les décorations d’horreurs avaient été placées cette semaine, l’Halloween s’approchait à grand pas, mais le nouveau jeu de lutte laissait surtout une nouvelle place aux divertissements des jeux vidéo. À place de se battre avec quarante lutteurs comme l’année dernière, ils pouvaient maintenant utiliser environ cent lutteurs et en créer autant. Les possibilités étaient ainsi larges, le mode de la carrière avait aussi été avancé et cela laissait encore plus de possibilités pour le futur.

Aujourd’hui, la journée ne pouvait pas être une journée sans l’interaction avec WWE 2K16. Quatre devant la télévision, chacun avec des manettes de 90$ et avec l’une des concentrations des plus importantes. Kate avait choisit Brock Lesnar, une grosse machine à German Suplex, Garfield avait créé son propre personnage qui était un petit vert, Kamala avait pris Booker T sans aucune raison en particulier et finalement Megan avait choisit Randy Orton parce qu’il était trop canon. Le combat en échelle était quand même intense, il fallait vraiment chercher la valise en premier. Megan voulait vraiment prouver en ridiculisant ces compagnons sur ce jeu, qu’elle est la crème verte de l’équipe.

L’intensité était à son meilleur, Kate abusait comme toujours des German Suplex, pendant que Garfield essayait toujours de monter à l’échelle. La souffrance, les sueurs et les coups pleuvaient. C’était encore d’une grande cruauté, cela restait toujours aussi imposant comme combat. Megan était vraiment trop concentrée sur ce fameux jeu, mais tout d’un coup, on avait décidé de briser WWE 2K16.

Cela lui avait pris un temps pour tout comprendre, elle avait arrêté de jouer quand Cassie avait reçu le premier violent coup. Peut-être un coup accidentel au gym avec Connor, mais après une petite vérification, elle voyait bien que le problème était bien plus important. Le deuxième coup avait été aussi puissant que le premier, pour déstabiliser complètement son amie. Se levant d’un coup du divan, elle avait quand même eu le temps d’hurler des paroles à ses trois compagnons de jeux vidéo.

« Carol attaque Cassie! »


Comme à son habitude, elle manquait d’explication logiques et de conceptualisation pour faire un plan acceptable. Mais Suzie travaillait aussi en bas quand cette attaque est arrivée, et elle était en train de monter très rapidement les escaliers pour avertir les membres. Megan n’avait pas vraiment perdu de temps pour sortir à l’extérieur, ressentant toujours la douleur de son amie, mais elle ne prenait pas vraiment le temps de planifier quelque chose de bien précis. Elle voulait juste aider Cassie, mais elle avait quand même les neurones actifs pour envoyer un message télépathique aux membres de la Young Force.

* Carol est en train d’agresser Cassie devant le Starbucks, il faut faire vite… *

Ne prenant pas vraiment le temps de réfléchir à une stratégie valable, Megan restait vraiment choquée par la scène de voir Cassie se faire trainer par les cheveux. Usant de sa télékinésie, elle avait forcé à Carol de détacher sa main des cheveux de Cassie. La folle regardait un moment Megan avec une certaine fureur pendant que Megan ajoutait quelques mots polis.

« Espèce de folle! C’est quoi ton foutu problème? »

Croyant avoir bloqué Carol par sa télékinésie, elle ne faisait plus preuves de prudences, surtout alarmée par l’état lamentable de Cassie. Megan n’avait même pas eu le temps de voir le rayon envoyé par l’une des mains de Carol pour la propulser quelques mètres plus loin. Elle n’avait pas vraiment eu le temps de réagir, qu’elle sentait déjà les premiers coups de poings de Carol avec quelques insultes inaudibles à cause du bruit des coups qu’elle recevait. Durant un moment, Megan s’était quand même concentrée pour lancer Carol au loin avec sa télékinésie et reprendre son souffle.

Cependant, les coups de Carol l’avaient abimée pour ressentir quelques douleurs au visage et au corps. Levant le regard au ciel pour voir la folle prendre toute sa puissance et foncer sur elle, Megan avait quand même eu le réflexe de lui envoyer une autre onde télékinésiste sur la gueule pour la repousser quelques secondes. Se relevant en boitant, elle se dirigeait vers Cassie dans l’idée de sortir de ce bordel avec Carol. Mais elle n’avait pas vraiment eu le temps d’aboutir à son plan, elle avait senti ses cheveux prises d’une main pour que sa tête plonge directement sur le trottoir. Après ce violent coup, Megan avait perdu connaissance.

_________________
avatar
Megan Morse

Messages : 33
Date d'inscription : 10/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour du Bien (Young Force et Carol)

Message  Katherine E. Bishop le Lun 2 Nov 2015 - 0:47


    Vous savez ce que je pense nos enfants vont lire dans l’avenir? Vous savez ce que nos enfants vont écrire sur chacune des pages pouvant retracer l’Histoire de notre civilisation? Je ne peux pas tout deviner, en plus, cela serait assez ennuyant de tout deviner, mais je peux quand même vous dire quelques points qui vont se retrouver dans les pages de l’Avenir. À travers les écrits, sur la domination américaine depuis 1990 jusqu’à l’arrivé des histoires bizarres de la Young Force, quelque chose de bien plus important va s’écrire dans notre avenir. C’est peut-être anodin pour plusieurs, mais ce que je fais actuellement par un jeu vidéo va s’inscrire dans plusieurs pages de notre Histoire.

    On peut le décrire de plusieurs manières, comme on pouvait décrire Jésus ou les différentes théories pour savoir comment mettre le caramilk dans le Caramilk avec de nombreuses interprétations. Chacune de mes respirations sont retenues par la beauté de ce geste, par la poésie violente et incroyable qui peut se passer dans chacune de notre mémoire. Aujourd’hui, c’était dans un jeu vidéo, demain cela peut être sur la tête de mon gros cowboy adoré et un autre jour, je peux en faire sur Garfield en légitime défense. Je parle de quelque chose qui doit se faire connaître pour chacun de nos enfants dans le futur. Je parle bien sûr des German Suplex.

    Ce mouvement si simple, mais à la fois extrêmement complexe à comprendre. Le German Suplex est une technique utilisée depuis très longtemps à l’UFC ou à la WWE, mais qui peut être une véritable arme pour n’importe qui l’utilise bien. Je pensais même obliger de changer le nom du German Suplex pour la Kate Suplex parce que c’est bien trop classe. Aujourd’hui, mon souffre-douleur est Garfield avec son personnage créé sur WWE 2K16 bien trop petit pour mon gigantesque Brock Lesnar.

    Après un violent combat en équipe avec Kamala contre le duo des verts, on avait décidé d’aller contre toute voix pacifique pour faire un combat d’échelle. Comme à chaque jour, je retrouve un plaisir de vivre incroyable. Avant je pouvais facilement me sentir étouffer par un milieu social, mais aujourd’hui, vu qu’ils sont tous bizarres, c’est plus facile de rentrer dans une zone de confort sans se juger soi-même. J’aime souvent penser que les êtres humains se définissent souvent par leurs petites bizarreries et qu’ils les affirment pour créer une individualité bien plus importante. Je crois sincèrement que les gens qui recherchent une normalité, manquent souvent ce qui est le meilleur de l’être humain.

    Ils ont tous quelque chose d’exceptionnel et d’adorable, même Raven. Je sais très bien que je ne connais pas toutes leurs vies, mais je suis consciente que je peux apprendre beaucoup plus d’eux que je peux leur en donner. Je refuse souvent de percevoir la Young Force comme des jeunes sacrifiés pour une cause bien plus importante, la Young Force est juste une réponse à ce que des jeunes veulent faire au maximum de leurs compétences sans chercher la reconnaissance ou les gloires médiatiques et politiques.

    Notre groupe connait un succès, mais je pense que c’est le plus important de ne pas rentrer dans cette sphère des interviews anonymes ou encore de la participation médiatique. Je ne suis pas contre l’utilisation de quelques médias alternatifs pour qu’on encourage quelques dons aux organismes qui aident les Morlocks, mais je refuse dans la totalité qu’on devienne un cercle psychotique-médiatique-politique comme les Vengeurs. La seule chose importante dans la Young Force, c’est qu’on se sente appuyer entre nous et non qu’on se sente appuyer par des milieux souvent artificiels.

    Alors que j’ai des nombreuses pensées positives autour de cette nouvelle journée, je commence à sentir Megan plus nerveuse. Sa respiration a coupé d’un coup, ses yeux semblent avoir vu un monstre de Lovecraft et elle ne bougeait plus du tout. J’arrête de jouer un moment pour essayer de tapoter sur son épaule, peut-être que je m’inquiète pour rien, mais elle se lève brusquement en parlant de Cassie attaquée par Carol. Elle sort aussi rapidement que son petit saut du divan quand j’essaie un moment de la retenir, mais elle semble totalement paniquer et bien trop vite pour la rattraper.


    « Attends Megan! S’il te plait! »

    Je bloque la porte d’entrée à Kamala et à Garfield, sortant uniquement la tête de la porte de la chambre pour éviter qu’ils sortent en troubles. Pour Megan, c’est vraiment trop tard et encore plus incompréhensible, mais on pouvait déjà sentir le mouvement à l’intérieur du bâtiment. Suzie remontait les escaliers intérieurs en nous hurlant quelques balbutiements incompréhensibles. Je reste encore devant la porte pour vérifier les instruments autour du couloir. Je sais que peut-être je vais me faire engueuler pour ça, mais je préfère prendre une précaution importante.

    Je prends rapidement le bras de Kamala pour la sortir du couloir avant de sortir et de fermer brutalement la porte derrière moi pour laisser Garfield dans la chambre. Je fais un signe à Kamala de tenir la porte pour éviter que Garfield vienne dans les couloirs. Je perds peut-être beaucoup de temps, mais mes craintes sont vraiment élevées pour la participation de ce gamin à cette attaque. Je cours vers ma chambre pour prendre mon grappin que j’étais en train de tester depuis plusieurs semaines pour accrocher la porte de la chambre spéciale WWE 2K16 avec une autre porte en parallèle pour bloquer Garfield. Je sais très bien qu’il va peut-être avoir l’idée de sortir par la fenêtre, mais il est tellement imbécile que cela va lui prendre un bon dix minutes avant de penser à cette option.

    Après ce petit spectacle, je fais signe à Kamala de me suivre l’armurerie-laboratoire. Je ne pense pas vraiment avoir le temps pour enfiler mon armure, mais je vais pouvoir prendre mes armes pour la bloquer un peu. Le message télépathique de Megan est vraiment inquiétant, alors il ne faut pas perdre de temps. Je pense que Kamala a le temps d’enfiler son costume pendant que je prenais mes armes. J’essaie un moment de prendre contact avec Megan en pensant fort à elle, mais on dirait que toutes les lignes sont occupées.


    '' ETHAN! TU M’ENTENDS? J’essaie de contacter Megan, cela ne fonctionne pas. Tu es capable de voir où elle est rendue? Je vais monter sur le toit avec Kamala pour voir ce qu’on peut faire pendant ce temps. ''

    L’arc à flèche sur mon dos avec mon épée dans une main, je fais mon possible pour rejoindre le toit le plus rapidement possible. Durant la petite course, on sent quand même un petit tremblement et c’est vraiment de mauvais augures. Le combat doit être extrêmement violent, surtout avec une Carol complètement psychotique. Il fait un peu frais à l’entrée, mais je ne fais pas vraiment attention, on doit faire vite. On arrive proche du toit pour voir le petit spectacle. Cassie est au sol, dépouillée et maltraitée pendant que Megan avait pratiquement le corps enfoncé dans le trottoir.

    '' Ethan! Megan et Cassie sont blessées, il faut les sortir de là. Je vais attirée l’attention de Carol vers nous, mais je ne sais pas, fait danser Eloise ou crée une illusion pour sortir nos amies de là. On a vraiment besoin de Baymax et de Walter pour soigner les blessures, on dirait que c’est vraiment grave pour Megan. ''

    Alors que Carol avance vers Cassie de nouveau, je ne lui laisse pas vraiment de chances pour continuer son massacre. Une flèche rentre violemment dans son épaule avant que je recule de quelques centimètres du bord du toit pour l’entendre hurler de douleur. J’avais toute ma confiance envers Kamala pour l’accueillir correctement si Carol s’envole vers nous.

_________________

« Young Force, tu connais mec? »
avatar
Katherine E. Bishop

Messages : 527
Date d'inscription : 14/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour du Bien (Young Force et Carol)

Message  Darryl Maywin le Jeu 5 Nov 2015 - 6:45





« Hey ho hey ho, Darryl rentrait du boulot. C'était le début d'une belle histoire, une romance d'aujourd'hui, il était sortie fringant de son petit bureau du Daily Planet, saluant ses collègues avec des petits pas de danses. Il était content le Darryl. Il était content dans la rue, il était content dans le métro, dans sa tête, dans ses pieds, dans le slibard, dans le panier, tralalilalèrelalala ! Il tenait dans ses mains un cadeau. C'était pas grand chose, mais il voulait l'offrir à Ethan. Et en profiter pour lui proposer d'aller célébrer ça. Mais que eux deux. Et loin du chien. Et loin de Garfield. Et loin de Kamala. Et de Wolf, et de Connor, et de Raven. C'était pas facile de draguer un boulet dans un centre de formation de boulets quand on est un boulet. Quand Ethan ne se faisait pas enlevé par des méchants débiles, quand Darryl ne se faisait pas manger l'entrejambe par Doom, quand Garfield ne s'immiscait pas entre eux parce qu'il voulait s'entraîner, quand Kamala ne voulait pas prendre de photos, quand Connor ne se mettait pas à hurler de rage sans raison apparente et qu'il fallait s'y mettre à 5 pour l'empêcher de casser un objet ou plusieurs, ou quand Raven ne venait pas s'installer avec eux dans le salon. Raven n'a rien besoin de faire, sa présence empêche tout rapprochement romantique. Et la liste continue. On pourrait citer tout les éléments perturbateurs qui avait ralentis son rapprochement de la petite boule de neurones défaillants mais adorables qu'était Ethan, mais personne n'aime lire les encyclopédies. Et Darryl, qui pensait pourtant que l'affaire était dans la poche à son arrivée dans l'équipe, se retrouvait encore à fomenter des plans foireux.

Ce qui nous ramenait à notre cadeau. Celui qu'il tenait dans ses mains et servirait peut-être enfin de prétexte à une rencontre dans un bar. Il fallait trouver un motel par contre. Garfield avait la fâcheuse tendance de se cacher sous son lit pour qu'il soit son "mentor". Et Connor dormait parfois dans son placard. Et ... ah non pardon on avait dit pas la liste. Oui, un motel. Oui messieurs, OUI ! Darryl est un être humain comme les autres, il a des besoins. Bon, il a beaucoup de besoins. Et il est pas vraiment comme les autres. Et des gens le regardent dans le métro en rigolant, et le mot "cul-nu" flotte dans l'air du wagon, ce qui est une métaphore dégueulasse. Mais il sert très fort contre lui son exemplaire du Daily Planet. Enfin, une page seulement. Une page du prochain numéro, sur laquelle s'étend un article sur la Young Force. Un article élogieux surtout ! Enfin, du point de vue de Jameson. Pour les autres ce serait un article plein de pitié et de miséricorde qui raconte que c'est pas grave si la Young Force est nulle, qu'elle est symptomatique d'une génération ratée, mais qu'il faut les encourager à s'améliorer même si c'est des mongoles parce que c'est la faute de la génération précédente si ils sont débiles... En substance c'est ça que dit l'article. Et ça, c'est génial, c'est sûrement l'article le moins dévalorisant qu'ils aient reçu d'un grand journal !

Avec ça, ce soir, c'est sûr, ils vont se boire une bière romantique !

Il sort du métro, impatient d'arriver au Starbuck. Il utilise d'habitude l'entrée de derrière, en attendant que Hiro finisse l'accès secrète au sous-sol. Parce que tout le monde sait qu'il est un Young Force, des gens savent que Cassie et Ethan travaillent au Starbucks, il faudrait éviter d'en rajouter une couche dans la révélation de leur QG qui est déjà bien trop mis en avant (c'est aussi leur gagne-pain faudrait veiller à ce que ça le reste...)

Il marche de ce pas plein de gaieté, comme des petits sauts dansants vers le débile de ses pensées. Tout est beau dans la rue. Les gens qui marchent stressés. La fleuriste qui lui crie des insultes homophobes le matin. Le coiffeur homosexuel qui lui fait des oeillades tout les matins. Les gens qui courent. Les petits oiseaux. Les gens qui crient. Le ciel, les nuages, le sol qui tremble. Tout est beau. Les mouvements de panique et les petits balcons, le fond de l'air, Megan enfoncée dans le trottoir, les gens qui se tiennent par la main en s'éloignant, la devanture du Starbucks et ses clients, Cassie, ensanglantée, dans les mains de Carol Danvers...

Oh...

Évidemment, l'idée que Darryl s'était fait de sa soirée s'envole. Pas dans le genre "et zut je dois annuler". Non, l'idée s'envole en silence, elle s'oubli, elle disparait, Darryl n'y pense plus. Elle est tombée dans son estomac avec tout un tas d'autres objets en métal qui lui donnent envie de vomir. Il a d'ailleurs lâché sa page de journal sans s'en rendre compte, et cette dernière s'éloigne dans la rue. Devant lui se tient la personne qu'il déteste le plus au monde, et cette dernière a réussi à passer un nouveau niveau dans la haine qu'il lui porte. Incroyable. Alors qu'il la regarde comme si tout ça n'était pas réel, immobile à une dizaine de mètres d'elle, elle se reçoit une flèche dans l'épaule. Il regarde le toit. Kate est déjà là alors. Elle va sûrement blesser Kate aussi, se dit Darryl au ralentis. Remarque, elle a pas l'air de beaucoup se soucier de la flèche, elle crie plus de rage que de douleur. Elle s'approche de Megan et Cassie à nouveau. Tout semble irréel et ralentis, et puis elle les attrape par les cheveux, et Darryl entend bien qu'elle crie des menaces vers le Starbucks, c'est presque comme une prise d'otage, mais il entend ça comme si il était très loin. Il regarde les visages de ses deux amies dans les mains de cette trainée, et tout revient d'un seul coup : les bruits de la rue, la réalité, la haine.

Darryl s'avance vers elle sans réfléchir. Il ne se rend même pas compte qu'il grandit. Ni que des pics poussent sur ses épaules et ses coudes, transperçant ses vêtements, alors que sa peau noircie pour ressembler à du latex. Il ne réalise même pas que sur son crâne grandit une couronne de cornes. Il se contente de crier en avançant :

LÂCHES LES !!! JE T'INTERDIT DE TOUCHER À UN SEUL DE LEURS CHEVEUX !!!

Sa voix l'étonne alors. Elle n'a plus rien d'humain. Elle résonne dans l'air comme un écho malsain, quelque chose de terribles, comme une aura malveillante, semble déformer ses mots. Et à sa grande surprise... Carol se met à hurler. De douleur, pas de rage. Elle tombe au sol et hurle des cris inhumains en se tordant, alors que ses yeux se révulsent et que ses veines saillantes décorent une peau de plus en plus rouge. C'est comme si tout son corps la faisait souffrir. Darryl n'y comprend rien, et puis il voit son reflet dans une vitre... putain c'est quoi cette nouvelle forme ?

Spoiler:

Il n'a pas le temps de se poser plus la question, car derrière lui, dans le reflet, il voit Carol se relever, soufflant comme un bœuf en rage, apparemment repassée de la douleur à la rage. Il a à peine le temps de se retourner qu'elle lui attrape le visage et l'envois valser à travers la vitre dans laquelle il regardait son reflet. Néanmoins, quelque chose d'étrange s'est produit quand elle l'a touché : elle a à nouveau hurler de douleur. De son côté, il atterri violemment dans les étales du magasin. Un de ses bras est cassé, il le voit à la forme de ce dernier, et des bouts de verres ont coupés sa peau en plusieurs endroits, un sang noir bleutée coulant lentement. Mais il ne ressent aucune douleur de ces blessures, au contraire, presque du plaisir, qui le galvanise. Carol se tient la main avec lequel elle l'a touché, et le regard haineux de cette folle exprime aussi une certaine surprise. Darryl n'a jamais autant aimé son pouvoir. Il sait qui il est. Il se souvient avoir lu une description de cette forme dans la clé USB que son futur lui-même lui a donné. Et il sait quoi faire. À nouveaux sa voix étrange et les écho malsains résonnent alors qu'il s'adresse à son adversaire :

CAROL !!! Je t'interdit de t'approcher de la Young Force !!!

Instantanément, les hurlements de douleur de Captain Marvel reprennent, et elle s'écroule sur le bitume en se tordant. Tyran, la forme que le hasard avait donné à Darryl, était une forme liée à la douleur et la domination. Le simple contact avec sa peau provoquait la souffrance, mais il pouvait surtout dicter une interdiction, quiconque serait ciblé et entendrait cette interdiction et l'enfreindrait se voyant alors torturé par tout les nerfs de son corps d'une douleur atroce. Et avec cette interdiction, il venait de mettre Carol dans une impasse, ce qui leur faisait gagner du temps. Un temps que ses alliés pourrait mettre à profit pour agir. En revanche, il y avait un inconvénient : qui que soit la personne visée, Darryl était lui aussi soumis à sa propre règle. Et il était lui aussi proche de la Young Force, il enfreignait donc sa propre règle. Il commença à se convulser de douleur à son tour, bien qu'il réalisa que cette dernière était sûrement moins important que celle de Carol grâce à la résistance que lui donnait ce corps, il avait quand même l'impression que tout son corps brûlait de l'intérieur. Il fallait qu'il tienne. Il était le seul à garder Carol en échec pour le moment, il fallait qu'il tienne un peu plus longtemps. Si il s'évanouissait, il était sûr que Carol ne serait plus soumise à son pouvoir. Et il voulait la faire souffrir longtemps. Plus longtemps.

Alors qu'il se tordait de douleur sur le sol du magasin, il entendait Carol frapper le sol de sa force herculéenne dans sa souffrance, sûrement essayait-elle de frappé les filles une dernière fois, où de faire s'effondrer la rue dans les tunnels de métro. Il fallait que les autres fasse vite. »
[/color]

_________________


* Troll Patrol *
Le grand playboy des fonds marins
avatar
Darryl Maywin

Messages : 509
Date d'inscription : 27/10/2014
Age : 29
Localisation : Manoir Dimensionnel (Young Force)

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour du Bien (Young Force et Carol)

Message  Carol S. J. Danvers le Lun 9 Nov 2015 - 20:18


Le Combat du Bien

« Parfois, les États-Unis ont besoin de faire de lourds sacrifices, parfois chaque homme et femme de ce pays sont tous obligés de rentrer dans l’angle du miracle américain pour mieux comprendre ce formidable esprit. Ceux qui refusent souvent cette réalité, sont ceux qui refusent ce sacrifice et l’humanité en général. Cassie croit que le Monde est beau, qu’elle est acclamée par une génération d’attardés et que les gens l’affectionnent de plus en plus. Mais la réalité est toute autre, la réalité est souvent brutale et je fais cela pour son bien. La violence est un bien qui doit frapper, qui doit agir et qui doit changer l’être humain. J’ai beaucoup changé quand on a décidé une fois dans ma vie, de m’enlever tout le droit de bouger et de parler. Même les rêves ont disparu dans ce sinistre cauchemar, à ce moment bien précis, j’ai connu mon rôle.

J’allais devenir quelque chose de bien plus important, quelque chose acclamé par la population et par les gouvernements. Je ne peux plus vraiment reculer de la cruauté, des terroristes et des criminels de ce Monde. Rogue a changé ma perception de ce Monde, mais même avant, je pouvais comprendre les défauts des êtres humains et les acceptant, je pouvais en faire un monde meilleur. Il est bien normal que je détruise systématiquement cette pauvre garce, il est normal que chacun de mes coups lui enseignent quelque chose de bien plus important que tout ce qu’elle a appris avec cette conne de Wonder Woman.

Ayant trahie l’humanité comme Valerie a trahi l’humanité, seule la violence peut suffire à contenir ce comportement de décadence. L’humanité de Cassie a disparu en acceptant les bracelets de dimension sans aucune humanité et surtout en acceptant d’avoir une professeure aussi pathétique qu’elle. Sa mère biologique était une fière membre du SHIELD et elle décide ainsi de tourner le dos à sa mère pour des délires d’adolescentes. Elle essaie de résister un peu, mais vu que je suis une grande professionnelle dans le domaine du combat, Cassie est rapidement déstabilisée et complètement étourdie. Chacun de mes coups l’atteignent avec une certaine facilité et on voit qui est la véritable professionnelle après ce maigre combat.

Il est encore plus facile de lui cracher dessus pour ensuite la tenir par ses cheveux de nouveau. Elle ne peut que se résigner à tout me dire, pendant que ma réputation se glorifie encore dans les mémoires des citoyens honnêtes de cette ville. Certes, je n’ai pas prévu un facteur dans cette bataille digne de grande humanité : L’extraterrestre habitant avec elle. Elle m’a surprise sur le coup m’obligeant de retirer ma main des cheveux de son amie qui tombe comme une merde à terre. Et cette petite conne, cette garce de première décide de me traiter de folle. Je vous rappelle chers citoyens que ce sont les États-Unis qui la tolèrent : Je la tolère. Elle me doit une reconnaissance automatique!

Je suis bloquée par sa forte télékinésie, mais je sais reconnaitre les défauts de ses techniques. Comme une amateur, elle ne connait pas mes super-rayons. D’un sourire narquois, mes deux mains se positionnent vers elle pour lui envoyer avec une certaine brutalité mon premier rayon. Je ne perds pas de temps pour aller lui fracasser la gueule sur le trottoir.

-Espèce de petite merde ingrate! Les États-Unis t’acceptent dans ce pays et toi tu décides d’aller contre le sens logique. Je vais tellement vous défoncer la gueule, les deux ratées, vous allez pouvoir pleurer chez vos professeurs!


Elle réussit enfin à me repousser avec un champ télékinétique, mais elle ne doit pas se douter de ma férocité. Tous sous-estiment ma volonté sans limites pour défendre les Américains contre des débiles de ce type. Quand j’essaie de me remotiver pour foncer de nouveau, elle me repousse de nouveau avec plus de forces avec un nouveau champ. Est-ce qu’elle croit que cela va vraiment m’arrêter? Est-ce qu’elle croit que ses petites poussées merdiques vont pouvoir défaire ma force incroyable? Elle peut mettre son doigt loin dans l’œil.

Je vois bien qu’elle renonce rapidement à continuer ce petit spectacle ridicule. Je fais quand même une tactique incroyable pour la tromper. Je suis bien trop intelligente pour son petit cerveau ridicule d’extraterrestre. Je la contourne très rapidement pour revenir directement derrière son dos. C’est presque mignon ; Elle semble avoir des réels sentiments humains envers son amie, mais je sais très bien qu’elle les simule comme un animal. Sans aucune pitié – Parce qu’elle n’en mérite aucune -, je la prends par les cheveux pour enfoncer sa tête sur le trottoir en laissant un petit rire.

Ces deux connes sont tellement faibles, comment certains faibles d’esprits pensaient vraiment les voir gagner? Ils se foutent de l’intelligence des gens ou quoi? Je regarde mon œuvre, ma plus grande victoire contre ces deux idiotes et je ne peux qu’être fière de moi. Pendant que je respire cette atmosphère incroyable que la démocratie américaine nous permet de vivre à chaque jour. On décide de faire un crime effronté sur ma personne, un crime de bassesse intellectuelle et répugnante ne pouvant qu’agir dans les mentalités les plus hypocrites. Une violente flèche rentre dans mon épaule, je lance un cri de rage intense.

Cela vient du toit, mais je ne vois personne. Est-ce que je suis en train de comprendre? Est-ce que mon magnifique cerveau vient de comprendre ce qu’il se passe? Oh… celui qui m’a lancé une flèche dans l’épaule va le regretter grandement. Sans le moindre de douceur, je prends les deux pétasses par leurs cheveux avant d’hurler devant le Starbucks, devenu un symbole du stalinisme et du totalitarisme aujourd’hui.

-Alors le putain de connard qui m’a rentré une flèche dans mon bras… qu’il sorte toute suite, sinon je défonce le crâne de vos deux connes de service!

Je n’ai pas le choix encore. Devant ce genre de monstruosités, je ne peux qu’afficher de la bravoure et de la fierté. Alors que je pose mon ultimatum, digne de Georges Washington contre les anglais, un drôle de voix résonne. Me tournant, je vois un être complètement ridicule, un mutant qui ose me donner un ordre. Je vais lui apprendre une bonne petite leçon morale à ce crétin de merde. Cependant, mes muscles, mes os et mes organes internes souffrent d’une manière intensive. Je tombe au sol hurlant de douleur! Quelle attaque malhonnête de cette organisation merdique!

Je rage intensivement. Je ne peux pas croire que je me suis laissée faite avoir par eux. Cependant, mon courage et mon devoir dépassent ses capacités contre-nature de mutants! Je me relève avec la rage pour m’envoler vers cette merde, prendre sa tête et lui enfoncer sa tête sur la fenêtre, mais dès le début, je commence à ressentir la douleur.

-Mais tu es quoi espèce de merde infâme?

Je n’aurai pas dût lui laisser répondre, parce que je ressens dès le début de la douleur par ses ordres, mais cet attardé semble en souffrir aussi, peut-être qu’il est touché par la pureté de mon âme. Je ne dois pas me laisser faire. Malgré la douleur, je frappe au sol pour me séparer de cette merde et peut-être toucher les deux connes de services. Ensuite, j’essaie de m’envoler pour faire un plongeon directement du ciel et dévaster cette merde de Starbucks et leurs habitants, mais dès que je m’envole et que j’atteins le toit du fameux bâtiment. J’entends…

-ATTAQUE TAPE À MOUCHE!

Une grosse main difforme me touche et je suis propulsée de nouveau brutalement au sol. Je vois cette criminelle sautée du toit en prenant ses mains ensemble pour les grossir et les descendre vers moi… »

_________________
avatar
Carol S. J. Danvers

Messages : 1245
Date d'inscription : 02/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour du Bien (Young Force et Carol)

Message  Kamala Khan le Mar 10 Nov 2015 - 0:34


À la rescousse de mon futur amant

« Qui suis-je? C’est une question élémentaire pour toutes personnes passant un test de philosophie tel pourquoi la pomme est rouge et est-ce que le chat voit dans une boite fermée? Hélas tant de questions se posent aujourd’hui et peu de réponses viennent. Cependant je pense être capable de trouver des traces de ma grande question philosophique. Je suis Kamala Khan, une jeune adulte aventureuse qui porte un costume trop classe pour défendre les citoyens de cette ville. Je promène ainsi avec mon gros chien de la mort à travers chaque quartier pour vous défendre. Ma vie est quand même tourmentée : Le matin, je me réveille beaucoup trop tôt. La grande Kamala Khan doit aider Suzie à déplacer les boites et faire l’ouverture. Après cette petite heure de travail, je retourne dans mon lit et je joue avec ma tablette. Je regarde les grandes actualités d’aujourd’hui, qui se concentre surtout sur le sport avec et sur quelques nouvelles un peu vulgaire comme une photo de Stark. Je suis quand même intéressée à l’article tout mignon de Darryl sur les héros locaux. J’espère qu’un jour qu’il va parler de Gueule d’Or, parce qu’il le mérite beaucoup mon gros chien adoré.  

Alors pour aujourd’hui, je voulais vraiment me réveiller plus tard dans la journée pour continuer mes formidables écritures autour de mes fanfictions. Je pense peut-être faire une patrouille dans les décharges des Vengeurs pour voir si ceux-ci ont encore jeté une machine à lavage avec une intelligence artificielle complètement folle, mais dans mon idéal d’aujourd’hui, elle est surtout définie par la paresse naturelle. Alors que je commence à tapoter sur mon ordinateur, Megan vient cogner à ma porte pour faire une game sur le nouveau jeu de catch WWE 2K16. Je ne refuse jamais ce jeu, surtout quand Garfield est participant. Il mérite toujours de se faire botter dans la vie de tous les jours, alors le jeu vidéo peut être totalement défouloir.

Kate s’invite rapidement dans notre jeu et on commence de faire de multiples partis. Mon alliance avec Kate est quand même assez large, parce qu’on a toujours l’impression que les verts s’allient pour faire des OMG Moments sur nos pauvres personnages. Vous ne savez pas c’est quoi des OMG Moments? En gros, ce sont des mouvements complètement fous qu’on fait souvent à deux contre un personnage. Je ne sais pas comment les décrire vraiment, mais j’ai eu le temps de penser à plein de mouvements OMG qu’on pouvait faire avec la Young Force! Par exemple, Darryl se transforme en Goo, il se met sur la flèche de Kate et Kate l’envoie directement sur un ennemi que Darryl englobe après! Ou encore on utilise la technique Ping Pong avec les trois puissants qui volent contre un ennemi vraiment endurant : Invincible, Wonder Girl et Superboy. En tout cas, je vais en parler pendant nos prochaines réunions. Je suis sûr que plein de gens vont adorer.

Après souvent des combats en équipe, on commence après une grande bataille avec des échelles. Sur ce jeu, je suis vraiment trop concentrée à gagner pour me rendre compte de ce qu’il se passe. Je suis tellement mongole que je ne me rends pas vraiment compte que Kate et Megan s’arrêtent de jouer. Je ne fais que tabasser méchamment le personnage de Garfield pendant que celui-ci se lamente de ma violence. Je fais un petit saut quand Megan quitte le divan en criant des mots complètement incompréhensibles. Kate essaie de la suivre, mais Megan est rendue comme Sonic, trop rapide. Je crois que je suis restée un peu comme Garfield, la bouche ouverte en se demandant ce qu’il se passe.

Alors qu’on avance vers Kate qui bloque la porte, elle prend mon bras pour me sortir de la chambre et ferme la porte derrière elle. Elle m’indique de bloquer la porte pour Garfield. Je ne comprends pas vraiment ce qu’elle veut faire, mais si c’est pour bloquer ce gamin diabolique dans une chambre, je suis pour. Je maintiens la porte pendant que Garfield se lamente encore de nombreux commentaires enfin de sortir. Mais je dois me montrer pragmatisme et faire quelque chose pour le bien commun. Kate se ramène rapidement avec son grappin improvisé et bloque rapidement la porte.

Je comprends ensuite pourquoi toutes les inquiétudes. Megan nous envoie un message comme quoi Cassie est attaquée devant chez nous par cette folle de Carol. On rentre dans l’armurerie, je mets rapidement mon costume moléculaire instable offert à Noël par la Young Force et je suis Kate, parce que je ne sais vraiment pas où que je vais en ce moment. Je ne réfléchis pas vraiment, mais on monte sur le toit, peut-être pour attaquer Carol par surprise. En tout cas, je suis beaucoup trop stressée pour penser à une stratégie.  

À vrai dire, je suis vraiment inquiète. Mes mains tremblent un peu et je ne me sens pas vraiment préparée. On se retrouve en face devant une brute qui est capable de défoncer des camions à main nu. Elle a quand même ridiculisé Cassie deux fois sans vraiment d’efforts et elle doit même massacrée Megan en ce moment. Je sais bien qu’on doit défendre nos amies, mais je ne me sens pas encore prête à affronter de tels ennemis. Kate est beaucoup plus confiante, parce qu’elle n’hésite pas à lancer une flèche sur Carol avant de s’écarter de son champ de vision.

Je la regarde voir si elle va me donner des instructions, mais on dirait qu’elle cherchait uniquement à attirer l’attention vers nous. J’ai entendu le cri de rage de Carol, mais elle ne semble pas se diriger vers nous. La folle nous hurle même des insanités avec des grosses menaces, je suis vraiment inquiète et je comprends qu’on doit réagir. Je m’apprête à m’élancer quand on entend un grand cri effrayant et pas très humain. On regarde discrètement pour voir un mutant difforme se battre contre cette connasse. Bon, il ne faut pas vraiment d’une grande intelligence pour deviner que cette personne est Darryl. Qui peut se transformer en plein de Pokémons diversifiés et semble être aussi familier avec la Young Force? C’est simple : mon gros amour de Darryl.

Le combat reste assez violent, mais je ne dois pas être la seule à rien comprendre ce qu’il se passe avec la nouvelle transformation de Darryl. Je prends un petit temps pour me préparer à une offensive. Cela ne va pas très bien pour la Young Force. Kate me fait un signe rapide que les pieds de Carol décollent. Je transforme aussi rapidement ma main pour la grossir et taper Carol dessus quand elle arrive à notre hauteur.

-ATTAQUE TAPE À MOUCHE!


Je ne prends même pas un temps pour respirer et je me lance au ciel comme une super héroïne pour mettre mes deux mains ensemble afin de les grossir. Je lance mon plus grand cri de guerre possible avec bien sûr le nom de la technique en question.

-ATTAQUE DE PASSE DE VOLLEYBALL INVERSÉ!

J’écrase mes deux points sur le cratère que Carol avait laissé pour la transformer en crêpe. Je retransforme une nouvelle fois mes mains quand le coup est donné. J’essaie de respirer, j’étais beaucoup trop stressée. Carol se relève avec quelques égratignures en laissant quelques insultes. Elle essaie de me prendre le visage, mais elle recommence de crier de douleur à cause de la malédiction de Darryl. Voyant que je fais rien du tout, Kate envoie une deuxième flèche dans son bras et m’hurle de la frapper. Je profite des blessures de la Vengeresse pour grossir de nouveau un poing pour l’éclater sur son visage et la faire voyager de quelques mètres plus loin. Carol semble visiblement sonnée par mon coup. Je garde toujours les yeux sur sa personne avant de reculer de quelques pas pour rejoindre la localisation de Darryl.

-Darryl! Tu es blessé?

Kate commence à descendre du toit en mode ninja surtout pour voir l’état des deux filles pendant que j’essaie de voir l’état mon futur Roméo. J’espère que d’autres Young Force s’en viennent parce que je fais très bien confiance aux compétences de Kate, je ne fais pas vraiment confiance à mes compétences. Je l’ai peut-être sonnée, mais il faut peut-être bien plus pour la mettre hors-combat. »

_________________
avatar
Kamala Khan

Messages : 125
Date d'inscription : 15/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour du Bien (Young Force et Carol)

Message  Max Corey le Mar 10 Nov 2015 - 11:22


Extreme make over.... ou pas

 Ce n’est pas vraiment que je traine mais… Bon.. Ok, je traine dans le coin depuis que je suis tombé sur hiro, les cheesecakes et Daryl. Pas forcément dans cet ordre-là, en terme de préférence, d’ailleurs. Vous pouvez pas savoir comme ça fait du bien de sentir qu’on est pas le seul geek du coin, et que vos propositions débiles comme « je bosse sur un sortilège pour mélanger la texture de la meringue et l’onctuosité de la crème » rencontrent un vif succès. Pour être honnête, depuis que je suis officiellement à la Young Force, j’ai pas vraiment eut l’occasion de défendre la veuve et l’orphelin, comme on dit… Mais j’ai bon espoir. Ils ont été nombreux à m’écouter quand je leur ai parlé de mon projet de super ordinateur quantique, enfin plusieurs… bon... ok… Hiro m’a écouté, lui…

Je crois qu’ils me prennent pour un taré, mais que c’est plus ou moins un compliment avec eux…Il y en a une, Raven, qui est un peu flippante. Une part de son comportement me rappelle trop Dara, princesse des cours du chaos, pétasse en chef des manipulateurs sournois et accessoirement, ma garce de mère… Je crois qu’elle deviendrait littéralement verte de rage, en me voyant « perdre mon temps » sur des conneries pareilles. Je l’emmerde. J’ai passé trop de temps sous sa coupe. Il n’y a pas longtemps, je me suis réveillé d’un rêve assez agréable, sentant confusément que mon pouvoir sur les atouts se déclenchait. J’ai été surpris de trouver sur le mur de ma chambre une scène peinte, sans doute pendant mon sommeil paradoxal, représentant une femme au longs cheveux noir et la peau blanche de porcelaine se faire torturer par des petits diables Pittoresque… Je n’ai eu aucun mal à reconnaitre ma mère... Je me suis bien marré en effaçant mon délire œdipien malsain.

J’ai un projet en tête, qui est réalisable beaucoup plus rapidement que mon ordinateur quantique. J’aimerai proposer aux membres de la Young Force un jeu d’atouts complets, les représentant, et qui permettrait de se joindre et de se téléporter l’un près de l’autre à peu près n’importe quand, sans compter les autres bénéfices, comme voler à leur secours en leur faisant bénéficier d’une défense mentale, ou tout simplement faire des visios conférences vachement plus cool, enfin, question de point de vue. Et puis j’avoue que c’est tout simplement l’occasion de faire leur portrait… Mais je suis un peu anxieux à l’idée de leur proposer ça. Pour une fois je suis sérieux, et j’ai vraiment pas envie qu’ils me prennent pour un taré, ce coup-ci. Je veux marquer des points auprès d’eux, je veux… Je veux leur prouver que je ne suis pas une pauvre merde inutile, que je peux les aider… J’ai donc l’intention de commencer par une démonstration du pouvoir d’un atout majeur, et l’utilité qu’il pourrait avoir.
Le cœur un peu plus affolé que d’ordinaire, je me pointe donc, sans me presser, vers ce qui deviendra tôt ou tard mon foyer, ou, à défaut, mon qg, au même titre que le reste de la bande. Je suis tellement angoissé à l’idée de me faire des amis que, bien sûr, je n’y arrive pas. Il faut dire qu’avoir été élevé dans la méfiance perpétuelle et la crainte d’être trahis, ça aide pas. Sans compter que mes camarades de jeux étaient souvent des démons.. Rien à voir avec l’image qu’on se fait d’eux sur terre, mais des démons quand même. Et pourtant je suis totalement accro aux jeux vidéo, et pas pudique du tout. Oui je sais, ça n’a rien à voir, mais j’ai bien vu qu’on m’avait reluqué un peu. Et ça ne me dérangeait pas… Bon.. ok.. J’ai reluqué aussi. Faut dire qu’il y a du beau gosse au qg.

C’est donc sans doute les pensées un peu trop relâchées, ou en tout cas centrées sur mes petits problèmes de sociabilité que j’arrive aux abords du Starbucks… Immédiatement, mes sens d’Ambrien sont en alerte. Je ressens une onde de panique et un avertissement mental que je reconnais comme étant la signature de Megan.. Miss.. marshman.. non.. Bref, je ne suis pas doué avec les noms de code, pour le moment. Elle possède un pouvoir télépathique et télékinétique puissant, et son affolement mental ne présage rien de bon. J’assiste alors, éberlué, à la fuite de quelques personnes, aux cris de paniques et à l’arme de destruction massive en action, qui se fait appeler Carol Danvers.
Elle vient de foutre une raclée à Cassie et Megan, et pourtant se sont loin d’être des Barbie girls… Leur puissance est impressionnante, mais, semble-t-il, Carole n’en a cure… Megan est à moitié incrustée dans le trottoir et Cassie ne semble pas au meilleur de sa forme. Plissant les yeux, les deux mains posées devant mon regard, formant des jumelles avec mes doigts, je glisse le regard du Logrus dans l’interstice laissé. Ma vision se focalise alors, comme avec des vraies jumelles et ce que je vois me sidère. Un être noir, semblant souffrir, est à moitié encastré dans la vitrine, et, surtout, Carole martèle le sol, visiblement en proie à la douleur. Ça ne peut être que Cul_nu.. euh.. Random..non… Darryl, j’ai bien trop de mal à l’appeler Random, étant donné que c’est le nom de mon roi. La puissance de la Danver est impressionnante, mais je reste estomaqué en voyant l’intervention de la nouvelle coéquipière. Je n’ai pas eu l’occasion de la croiser ou de lui parler, mais je sais qui elle est. Elle semble capable de changer drastiquement les proportions et propriétés de son corps et les coups qu’elle assène à Miss pétase porte leur fruit, sans doute conjointement avec l’action de Daryl. Je m’inquiète pour lui, il est blessé, tout comme Megan et cassie. Je dois faire quelque chose. Elle peut tous nous vaincre, mais si nous la harcelons suffisamment, peut être qu’elle finira par lâcher l’affaire.

Il faut absolument que Hiro vienne avec Baymax, et je ne pensai pas avoir une occasion aussi rapide de montrer l’efficacité d’un atout. Plaçant ma main  sur la carte représentant Hiro et Baymax, je sens la vois s’animer, et l’image affolée du jeune hacker me regarde, interloquée.
-hiro, c’est Max… Ecoutes, on est attaqué, Daryl, Megan, Cassie sont blessés, on a besoin de vous deux… Accroche toi à Baymax et prenez ma main pour me rejoindre, je suis juste devant Cassie et Megan, grâce à l’intervention de daryl et .. Kamalah ? je crois, la folle dingo a été repoussée, mais ça craint.. Aboule, vite.

Je tends ma main à travers la représentation tridimensionnelle de la carte de Hiro, et quand je le sens s’accrocher, je le tire à moi, le laissant œuvrer. Il est notre toubib geek de service, avec Baymax.
Mais je dois moi aussi trouver un moyen de nous faire gagner du temps. Daryl souffre, et s’épuise a vue d’œil et je ne crois pas que le sang qui coule de ses blessures soit bon signe. La géante polymorphe l’a rejoint, mais la danvers et contre tout se rapproche bien trop vite, martelant le sol de sa puissance incommensurable.

Épluchant les sortilèges que j’ai en réserve, j’en écarte plusieurs, totalement inutiles, avant de faire mon choix. Faisant appel au Logrus, je prononce les mots clefs, associé à une torsion de mes mains, pour relâcher une valeur sûre, du moins je l’espère.
« Conterto pour Micro Ondes et Couteaux de Cuisine » est une création personnelle. La demi démiurge blonde me regarde avec curiosité et rage, au moment où je relâche ce qui en temps normal serait mortel, mais qui, sur elle, nous fera surement, je l’espère, gagner au moins un peu de temps.

Le sortilège relâche tout d’abord sur la victime une collection impressionnante de couteaux, hachoirs, broyeurs et autres lames, en provenance directe d’une ombre voisine, ou d’un darty du coin, mais pour ogre de 4 mètres de haut, pour ce que j’en sais ;  pour découper en fine lamelles de carpaccio la dite victime. Puis, elle est alors assaisonnée avec du poivre anti agression surboosté façon cours du chaos, pour enfin finir bombardées de microondes, censés agiter les molécules pour porter à une température extrême.. Enfin, quand tout c’est passé dans l’ordre, on peut entendre un sarcastique petit « ding » de fin de cuisson du sortilège. Bien entendu, tout ne se passe pas toujours comme prévu. Déjà, cette saleté blonde semble avoir la peau dure, et, bien que coupée, ne finit pas du tout en carpaccio. Mais au moins, l’assaut tourbillonnant des lames a pu la faire reculer un peu. Le poivre, en revanche, marche plutôt bien, mais plus en tant que gêne qu’autre chose, ses yeux brulants pleurant un peu, et ses injures qui pourraient faire rougir un charretier temporairement remplacées par des éternuements et quintes de toux. Par contre, la chaleur et l’agitation des molécules ne semble pas avoir beaucoup d’effet. Un poing rageur me fait tomber, et j’entends un « crack » distinctif quand je me brise dans un cri de douleur une clavicule, en chutant. Comme un imbécile, je n’ai pas pensé à changer mon corps pour encaisser ça… Ma deuxième erreur arrive tout de suite, pas d’impatience…

Voulant aider Daryl, et non, je ne veux pas connaitre le nom de sa forme actuelle, j’ai la brillante idée de vouloir utiliser sur lui un mot de pouvoir pour lui redonner un bon boost d’energie. Ça ne le guérira pas, mais ça lui filera une bonne dose de sur vitamines boostantes, lui permettant de continuer à faire ce qu’il fait.
« sffffussssluli », prononce-je en le touchant, heureux de voir que l’énergie lui est bien transmise, avant de me tordre de douleur en « profitant » de son aura de souffrance.

Coupure son, a vous les studios…



Dernière édition par Max Corey le Mer 18 Nov 2015 - 3:34, édité 1 fois

_________________
avatar
Max Corey

Messages : 155
Date d'inscription : 26/02/2015
Age : 27

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour du Bien (Young Force et Carol)

Message  Cassandra E. Sandsmark le Lun 16 Nov 2015 - 0:28

C’était vraiment sympathique de troller les clients du Starbucks. Cassie s’était peut-être promis adolescente de ne jamais travailler dans un Mcdo, dans un Pizza Hut ou dans un Starbucks, mais en brisant cette promesse, elle avait quand même eu un petit plaisir de troller les débiles qui venaient de temps en temps. Il avait une tonne de personne différente qui fréquentait souvent ce Starbucks. Il avait les travailleurs de la bourse qui venaient le matin, consomme leur café et leur muffin avant de partir vers leur lieu de travail. Il avait aussi les petits vieux retraités qui cherchaient des choses à faire dans leurs journées, ils pouvaient ainsi rester en moyenne quatre heures avec uniquement un petit café. Parfois certains vieux pouvaient discuter, mais d’autres pouvaient rester fermer. Il avait aussi les fans de sports qui venaient faire leur pool sur leurs bureaux pour savoir de qui Stephen Curry ou Lebron James allait dominer la ligue de Basket. Certains membres de cette clique risquaient d’être déçus par la défaite de Ronda Rousey, qui était souvent partie la favori dans l’UFC. D’autres étaient parfois des étudiants qui restaient de nombreuses heures pour décompresser ou faire leurs travaux.

Ce que Cassie préférait le plus, était surtout les geeks. Ils avaient tous quelque chose de charmant et de savoir que certains venaient uniquement pour la voir ou encore voir Megan ou Kamala, cela la touchait particulièrement. Non, elle ne voudrait jamais de fans débiles comme les Vengeurs, mais elle savait au moins que ses actions dans la Young Force ne restait pas effacer des médias par l’existence des petits geeks adorés. Elle affectionnait beaucoup ce petit mouvement autour de Suck My Geek, mais pendant le travail, elle préférait toujours se montrer comme la fille difficile. Certains geeks étaient des adorables intellectuels qui pouvaient discuter sur de plusieurs sujets, mais d’autres restaient dans le modèle des pervers comme Billy Davis.

Même malgré quelques débiles dans cette clique, elle avait pratiquement compléter la moitié de son chiffre en train de discuter pourquoi Highlanders La Source est pire qu’Highlanders 2 ou encore pourquoi plusieurs communautés étaient plus attirés vers des groupes comme les Last Sons ou la Young Force et non les Vengeurs. Elle avait son plaisir de discuter et en plus Suzie ne montrait pas vraiment une férocité pour que Cassie revienne au travail. Après avoir passé les deux heures de trafics, peu de clients passaient prendre du café pour laisser bien plus de temps-libres aux employés.

Elle ne s’était pas vraiment rendu compte de la suite. Le coup était si brutal, qu’on pensait qu’on venait de lui envoyer un taureau mutant directement sur la nuque. Elle avait lancé un petit cri de douleur, mais ce cri était bien maigre à la réelle douleur de son cou. Elle n’avait même pas eu le temps de respirer qu’elle était un moment retenu pour donner un nouveau solide coup au dos. Cassie tomba lourdement au sol, se tenant la nuque et ressentant une douleur totalement sur son corps. Elle se sentait paralysée par le coup, elle avait l’impression que sa colonne avait été si lourdement touchée que ses jambes ne répondent plus. Cela lui avait pris un temps pour voir le visage de cette pétasse de merde, cela avait pris exactement le temps de la prendre par les cheveux pour la trainer en dehors du lieu du travail. Elle essayait de cacher la douleur devant cette conne avec des insultes, mais elle souffrait bien plus que les insultes qu’elle pouvait offrir.

Carol l’avait lâchée un moment pour menacer le Starbucks et Cassie essayait à ce moment quelques manœuvres pour la combattre, mais l’étourdissement et la douleur à la nuque étaient en train de la bloquer totalement. La défense de Cassie ne passait pas du temps, les coups de Carol étaient faciles à atteindre. Coupure au front après un violent coup de poing, mâchoire pratiquement défoncé après un autre coup et finir au sol aussi rapidement qu’elle s’était levée.

Cassie avait un orgueil. Un gros orgueil. Elle avait passé trois années à s’entrainer avec Diana. Elle avait combattu des monstres, des assassins et encore plus. À une époque dans les Vengeurs Académiques où l’arrogance était souvent de mise pour monter l’échelle e recrutement, Cassie prétendait que personne ne l’avait mise au sol hormis son professeur et uniquement en entrainement. Elle laissait présager qu’elle état invaincue, que sa fiche de combat se terminait souvent par un petit KO contre ses adversaires. Elle avait eu un grand plaisir de casser la gueule à Carol la première fois. On pouvait penser que presque toute la société assez lucide pour ce spectacle et Cassie était heureuse d’avoir vaincu cette conne une première fois devant des millions de téléspectateurs.

C’était une fierté cette victoire et elle pensait sincèrement que la Young Force l’avait recrutée pour cette raison. Elle avait défoncée la gueule de cette connasse. Même la première chose que Darryl avait parlée quand le duo s’était rencontrée : C’était la victoire de Cassie contre Carol. Elle en retenait beaucoup de fiertés. Alors qu’en ce moment, elle se sentait réellement comme une conne incapable de se battre.

Tenue par les cheveux, elle lançait quelques cris de douleurs, mais les insultes ne continuaient pas. Elle avait perdu une fois dans un combat loyal d’une manière ridicule et le spectacle était remis de nouveau. Elle ne savait pas trop ce que la Young Force allait faire, mais dès ce moment, elle avait le sentiment d’une nouvelle perte. Cassie avait perdu sa crédibilité encore. Elle avait toujours un petit plaisir de combattre Connor et cela ne la dérangeait pas de perdre, mais de perdre contre elle, c’était beaucoup trop pour son orgueil. Elle ne s’était pas vraiment rendu compte de la suite, son corps restait au sol assez longtemps immobile. Carol l’avait lâché un moment pour combattre les autres membres de la Young Foce, mais elle ne s’était pas vraiment rendue de la destruction de Megan en essayant de la défendre. Reprise au sol, encore par ses cheveux, Cassie avait juste encore lâché un petit cri de douleur. Elle avait réussit à ouvrir un œil durant la levée pour voir Megan aussi abîmée qu’elle dans l’autre main de Carol. Elle rageait intérieurement de ne pouvoir rien faire sur le coup.

Lâchée de nouveaux, Cassie avait réussit à faire un ultime effort physique dans le but de s’approcher de son amie blessée. Megan était inconsciente, elle n’avait aucune réaction physique quand elle essayait de la bouger faiblement. Cassie était vraiment inquiète par le manque de réaction de son amie, mais elle avait aussi peur d’un retour de Carol pour malmener encore son amie. Elle avait aussi des craintes pour les autres membres de la Young Force.

Finalement elle est encore bougée, mais avec beaucoup plus de tendresses. Elle voyait bien Kate apparaitre et elle se sentait bien plus en sécurité. Elle essayait quand même de dire quelques mots à son amie pour s’occuper de Megan à place d’elle, mais son état ne le permettait pas vraiment.

_________________
avatar
Cassandra E. Sandsmark

Messages : 370
Date d'inscription : 03/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour du Bien (Young Force et Carol)

Message  Ethan Scott le Ven 20 Nov 2015 - 9:37


LE RETOUR DU BIEN


« Ethan n'avait pas compris ce qu'il se passait. Il était tranquillement en train de préparer un dîner romantique avec sa copine, sa magnifique copine rose avec une jolie fleur dans les cheveux, quand une violence sans nom l'avait terrassé. Un ennemi qui revenait, encore, pour tenter de briser leurs espoirs, un ennemi pour tenter de réduire à néant leur vie par pure jalousie et méchanceté. Je parle bien entendu de DR. FETUS. Le petit foetus de chair était apparu et avait commencé à ravager la forêt du Bois Joli, tuant tous les écureuils et emportant avec lui la copine à fleur de Super Meat Boy. Le commando squirrel était ravagé et Ethan venait de triompher héroïquement des scies, hachoirs et autres mixeurs de DR. FETUS quand, soudainement, un autre ennemi était apparu....

Brownie.

Le terrible Brownie, aussi puant que l'ourse au sortir de l'hibernation, qui était... Attendez, il était plus gros que Dr. Fetus, comment c'était possible ? Ethan se posait cette profonde et sérieuse question sur le sens de la vie, en train de jouer à Super Meat Boy en caleçon dans sa chambre quand il reçu l'appel télépathique de Megan, localisée dans la chambre d'en face.

La chambre d'en face.

Est-ce que vous comprenez ce que ça veut dire ? Non je ne pense pas. Ça veut dire que le temps de chercher un pantalon pour s'habiller, et pour sortir de la chambre pour aller au combat, il était pris au piège ! Kate avait accroché son grappin de la chambre où Garfield était enfermé à la poignée de sa propre chambre, ce qui le bloquait totalement pour sortir. Et comme il n'était ni Cassie ni Connor, et qu'il ne volait pas pour sortir par la fenêtre, il avait beau s'agiter comme un forcené sur la poignée de l'intérieur, faisant trembler la porte et tout le couloir, il était simplement bloqué là d'une façon très peu héroïque. Oui, c'était ça la réalité, chers lecteurs. Le vrai réalisme, c'est que le danger n'attendait pas que vous passiez proche d'une cabine téléphonique pour vous menacer, vous permettant ainsi d'enfiler un costume avec des mouvements trop cools. Non, le vrai réalisme, c'était celui de tous les instants, que la Young Force confrontait au péril de sa vie. Parce qu'il jouait en caleçon et qu'il avait perdu du temps pour trouver un pantalon à mettre en urgence, il venait de se faire prendre au piège quand il aurait dû être présent pour sauver la vie de ses amis. Je vous le dis, les actes RP ont des conséquences RP !

_ LAISSEZ-MOI SORTIR BORDEL !! »

Mais c'était la panique, et déjà il sentait le bâtiment trembler. Un frisson glacé passa dans l'échine d'Ethan quand il comprit par le message de Megan ce qu'il était en train de se passer, et l'angoisse d'être piégé comme un débile et de ne pas savoir ce qu'il se passait était, plus que tout, terrible. Le jeune homme sentait beaucoup d'émanations psychiques qui perturbaient le plan astral. Des gens étaient en panique et une confusion générale semblait monter de partout.

_ ETHAN ! TU M'ENTENDS ? »

« MAIS OUI IL SE PASSE QUOI ?! »

Ethan ne comprenait pas. Comment, pourquoi, depuis quand ce lien psychique existait entre eux. C'était la première fois que cela arrivait et il n'en avait pas parlé à Darryl, parce qu'il n'y avait pas vraiment la même chose entre eux deux, et il avait peur que son bel asgardien (oui, il ressemble à Thor alors c'était le surnom débile qu'il donnait à Darryl) ne le prenne mal. Se précipitant à la fenêtre, il ne voit rien cependant car il n'est pas du bon côté et maudit tous les dieux de ce monde avant de se souvenir que, néanmoins, il n'était pas qu'un simple humain normal.

Il avait le pouvoir de l'amour.

« J'arrive. »

S'allongeant par terre, il se concentre rapidement en respirant doucement, pour sentir le frissonnement familier de son esprit qui sort de son corps, avec toujours la même angoisse de se demander si un jour il va rester coincé dehors. Autour de lui, dans le plan astral qui superpose réalité et psychisme, il est comme un fantôme, invisible, et il se focalise sur le lien qui le relie à Kate pour disparaître et apparaître à côté d'elle, flottant en suspension dans les airs. Rapidement, il prend de l'altitude, personne ne peut le voir à part les télépathes et peut être Kate. Il prend quelques secondes pour examiner la situation, et l'effroi se dégage de lui comme un écho qui fait onduler l'air tout autour. Il y a Carol, folle furieuse, qui brille presque comme un soleil rouge de rage dans le plan astral, et qui dégage des vagues de haine terrible, en train d'affronter Kamala. Sur le toit, Kate, son arc à la main, qui commence à descendre. Mais surtout, surtout, Darryl, Megan et Cassie qui sont fracassés sur le sol, ne bougent plus, sont en train de se tordre de douleur. Max semble se diriger vers eux. S'il avait eu un corps, il aurait commencé à trembler, mais c'est surtout de la colère qui commence à s'emparer de moi. Il commence sans plus attendre à envoyer des balises psychiques pour se connecter aux gens et former un réseau de communication. Kate, Kamala, Max, Cassie, Walter, mais aussi plus loin d'autres membres de la Young Force à proximité. Connor, Hiro, Gueule d'or, Eloise, Mark, etc... Mais Darryl... Impossible, il y a trop de souffrance dans son esprit.

« Weakling à Young Force. Communication établie. Trois ou quatre blessés dont deux graves en face de l'entrée principale. Priorité à l'évacuation. Prenez couvert dans le bâtiment et faites y refluez les civils. Dirigez-vous vers l'infirmerie. Ceux capables d'encaisser Danvers ou d'attaquer à distance retenez-là, j'appelle du renfort. »

Il parle d'un ton presque mécanique, détaché, comme si tout ceci n'était qu'un lointain spectacle qui se déroulait sous ses pieds. Mais au fond, ça lui fait mal, et il voit la distorsion astrale qui entoure Darryl. Pleine de douleur, comme des pics et des brisures, des chocs qui émanent comme des cris sauvages. Il la voit et il a terriblement peur de ne pas pouvoir lui parler, de ne pas savoir ce qu'était cette nouvelle forme, de ne pas savoir ce qu'il se passait et de ne pas pouvoir l'aider. Il avait conscience que la supervision de groupe était plus importante, pour aider à coordonner les efforts, mais il avait toujours cette mauvaise impression. Ça, et Megan qui ne bougeait plus. Heureusement, il aperçoit Walter qui se balade, là comme un ahuri, en plein milieu du champ de bataille. Il est encore plus teubé que lui-même quand il s'y met !

D'une pensée, il disparait alors pour reparaître entre Carol et le petit groupe de blessés. Il faudrait qu'elle lui passe sur le corps, même s'il était invisible et intangible et que celui-ci était allongé dans sa chambre avec un pantalon mis à l'envers.

« Je vais essayer de vous camoufler. »

Essayant de faire le vide, essayant de ne pas prendre en compte la situation catastrophique, Ethan s'efforce de faire son jedi, de modifier le décor du plan astral pour lui donner une allure réaliste, l'allure d'un trottoir et d'une terrasse de Starbucks, mais un trottoir vide, sans plus ni Darryl ni Megan au sol, sans plus Kate et Kamala qui tentent de les aider, sans plus Cassie et Max qui semblent en train de se faire détruire, sans plus Walter qui est peut-être un des seuls espoirs qu'ils ont de ne pas voir un de leurs membres estropiés totalement. Il essaie de canaliser la colère pour gérer le stress, parce qu'il s'agit de ses amis avant d'être des geeks qui se prennent pour des héros, et que personne ne mourra aujourd'hui.

Alors il arrache le plan astral, comme une couverture tirée sur la réalité, un faux pour camoufler le vrai. Un faux pour simuler le vide, en espérant que rien ne leur tombera sur la gueule, que Carol ne décide pas d'envoyer une voiture sur le trottoir, ou qu'elle ne fonce pas en plein dans leur position. Ce n'est pas parfait, il pourrait faire mieux, mais il n'a pas le temps, ce temps qu'il faut donner à Walter. »


Dernière édition par Ethan Scott le Ven 20 Nov 2015 - 10:35, édité 3 fois

_________________

La Reine Iguane et le Cowboy de Tchernobyl en mission : rendre jaloux Walter et Darryl
*Troll Patrol*
When there's trouble you know who to caaaall
avatar
Ethan Scott

Messages : 609
Date d'inscription : 11/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour du Bien (Young Force et Carol)

Message  Walter Jensen le Ven 20 Nov 2015 - 10:21

I'm gonna love you ! Until you hate me ! I'm gonna love you, gonna love you, gonna love you, I'm a black widow baby !

Je savais pas qu'ils avaient fait une chanson sur la veuve noire. C'est classe, et j'espère qu'un jour y'aura une chanson sur moi. Je serai connu de tous comme le plus grand arrêteur de dealers de drogue au monde, même si pour l'instant, je tourne autour de un seul succès. Mais bon, c'est le début, on commence tous par un, y'a pas de raison que je fasse pas comme les autres pour ça. Je voulais profiter d'un peu de temps et de l'argent que j'avais mis de côté pour acheter une nouvelle table de mixage, et discrètement aller essayer W2K16, sinon je vais être la risée de la Young Force. Et voilà, je l'ai, ma magnifique Behringer DX2000USB Deluxe 360 Xtra. Je la regarde, elle est belle, et j'ai comme le sentiment qu'elle me sourit, c'est beau, je sens une larme perler à mes yeux. C'est le genre de choses qui me redonnent foi en l'humanité.

Je ferme les yeux et j'écoute la douce mélodie de la ville. Le bruit des voitures, le bruit des outils de construction, le martèlement d'un corps affreusement pesant sur le sol. Hein, quoi ? On martèle le sol ? J'aurais trouvé ça plutôt étonnant si ça ne venait pas de la direction du Starbucks. Oh non, quelqu'un veut raser notre Starbucks pour en faire un parking, comme dans les sagas de l'été, mais non, les gentils habitants ne vont pas se laisser submerger par les méchants entrepreneurs immobiliers qui ne pensent qu'à la rentabilité ! Il est temps pour moi de courir sauver notre patrimoine !

Au son, je m'attendais à une sorte de boulet de démolition en train de se fracasser sur la façade, mais en me rapprochant le plus rapidement que je le peux, je me rends bien compte que non, c'est pire : Une blonde ! Et pas n'importe quelle blonde : Carol Danvers. Bon, je suis pas un pro de stratégie, mais de ce que je vois, on a deux Young Force à terre, une sorte de truc noir bizarre qui ressemble à un monstre avec des cornes et... Mais WTF ? C'est quoi ce délire ? Maintenant, Carol Danvers fait de la convocation de démons ou trucs du genre ? Oh, et y'a aussi Max au sol, enfin, je crois que c'est Max, parce que je le vois pas de face. Il fait un truc au démon. J'ai jamais bien compris le pouvoir de Max, il fait des trucs qu'on comprends pas avec des règles qu'on comprend pas, je sais juste de réputation qu'il est diablement efficace.

J'ai un truc qui me passe dans la tête, comme si Ethan essayait de me raconter sa vie, et au début, je commence à écouter, puis, là, pendant que d'autres se battent, dans ce chaos, arrive celle qui, comme un ange, vient au secours de ses amies. Kate. Haaaaaaa, Kate. Jamais je ne me lasserai des figures acrobatiques qu'elle fait quand elle traverse un vrai champ de bataille en esquivant les obstacles et les coups perdus. Je vois la scène au ralenti tellement il y a de beauté dans ces mouvements. J'en oublie presque que je devrais aussi participer et je reprends mes esprits en me demandant si je ne faisais pas une cible un peu trop facile, comme ça, planté devant l'entrée du café. D'ailleurs, j'avoue que je n'ai pas écouté ce que vient de dire Ethan par télépathie. Mon cerveau doit trouver que les chorégraphies de Kate sont plus importantes que les babillages du mongol de service. Sans hésiter plus longtemps, je me rue aux côtés de Megan et Cassie.

Je ne suis pas un guerrier, je ne suis pas un fin stratège, je n'ai pas le pouvoir de plier la réalité à ma volonté. La seule chose que j'ai pour moi, c'est d'être là pour les autres. Je glisse sur les genoux pour arrêter plus près du sol, et je pose une main sur chacune des deux filles. Désolé, Max, je n'ai pas trois mains, et je doute que tu aimerais que je me serve d'un troisième membre pour te guérir en le collant sur ton visage, mais honnêtement, je n'ai pas le temps, et je ne sais même pas si ça marcherait.

- Kate, est-ce que tu peux nous couvrir ? Je sais pas si Carol n'est pas vicieuse au point de vouloir nous tirer sur une ambulance.

Je libère mon pouvoir, une lumière douce qui vient baigner les corps et accélérer leur récupération. Soyons honnête, à la vitesse à laquelle je peut soigner, il faudrait des heures pour qu'elles soient rétablies. Je crois que je peux à peine les stabiliser. J'ai honte. J'ai honte parce que pour une fois, je suis confronté à cette réalité sans pouvoir la fuir par ignorance ou par humour : je ne sers à rien. Il faudrait que je puisse augmenter la dose, que je sois au moins 100 fois plus efficace. J'ai l'impression d'être une toute petite bougie qui cherche à éclairer toute une ville. Je regarde les deux filles, et j'ai de la peine pour elles. Elles ont mal, probablement, elles sont blessées. J'aimerais faire mieux. Et puis je réalise que j'ai laissé tomber ma nouvelle table de mixage qui coûte une blinde. Carol Danvers : Tu me dois tellement que même en mourant tu rembourserais pas ta dette !

Et je sens en moi la petite lumière, la petite bougie qui entre au contact de la fuite de gaz, et tout se libère. Mon corps devient lumière aussi brillante que le soleil, ce qui doit masquer totalement la silhouette de Kate. Et toute l'énergie passe dans mes mains comme un torrent qui vient de détruire un barrage. Je sens la vie s'écouler vers les deux filles, leurs os se ressouder, leurs plaies se refermer, leur corps reprendre la pleine santé qu'ils auraient toujours dû avoir. Et en moi, le gaz est instantanément consumé, et je suis soudain vide, sans substance. Quelques secondes seulement se sont écoulées, quelques secondes pendant lesquelles j'ai émis un gémissement, comme si je m'étais lancé dans un saut à l'élastique en me crispant pour ne pas crier. Le lumière a disparu, et de ce que j'en ressens, mes pouvoirs aussi. La tête me tourne, mais j'arrive quand même à me lever, et à tendre une main aux filles. Je suis étrangement essoufflé.

- Est-ce que... ça va ?...

Note:
J'en profite pour intégrer une évolution pour les pouvoirs de Walter. Sa guérison a désormais un mode explosif qui soigne totalement, mais la rend inutilisable pour une bonne journée.

_________________
avatar
Walter Jensen

Messages : 342
Date d'inscription : 19/12/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur http://heroicage.forumactif.com/t252-walter-jensen-sunshine#2388

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum