Contexte - Groupes Canadiens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Contexte - Groupes Canadiens

Message  Erik M. Lehnsherr le Mar 22 Sep 2015 - 0:17

Alpha Flight
(1979-)

La Création : Une Réponse à la Justice League of America (1979-1988)
Le Canada, avant 1979, avait déjà un programme de Défense sur les métas-humains, surtout par les apparitions des premiers mutants dans la société civile. Le Département de la Défense Canadienne avait créée le fameux Département H très tôt devant les menaces naissantes de l’HYDRA ou encore de la Confrérie. Le Canada va à contre-courant comme plusieurs pays surtout pour faire preuves de tolérances et d’acceptations pour la communauté mutante. Le Gouvernement prépare, dès 1970, des documentaires pour l’éducation autour de la mutation. Bien que certains politiciens discutent de recensement obligatoire, aucune loi régressive n’a été acceptée dans le pays nordique. Cependant, les grands questionnements possibles restent surtout la participation de l’Arme X dans plusieurs bases secrètes du pays.

Le Canada idéalisait peut-être le projet de Captain America et il était possible de retrouver un triste plagiat de cette copie vers les années 60. Le Bouclier Canadien qui portait un costume réellement bizarre n’a jamais réussi à convaincre la population civile et sa mort est rendue plus une source de mêmes internets que de nostalgie d’un passé symbolique. Le Bouclier Canadien meurt deux ans après la naissance de son projet, en glissant dans un escalier pour essayer d’arrêter un criminel.

Cependant, l’idée de l’équipe vient bien plus tard. Les espions canadiens ont découvert en 1972 que les États-Unis préparaient un projet de groupe en sécurité. Par certaines craintes, le Gouvernement Canadien prépare un projet similaire. Cependant, il était vraiment difficile de trouver de recruter des candidats aussi importants que la Justice League of America. Le SHIELD et l’ARGUS avaient réellement faits un travail de plusieurs décennies en recrutant une certaine élite de combat et de pouvoirs puissants.

À la défense de la Terre en 1978 par la Justice League, une année plus tard, l’Alpha Flight est créé officiellement pour être affiché dans les médias ou dans les politiques. Le Gouvernement Canadien, comme plusieurs autres gouvernements, voulait être capable de faire contrepoids devant cette nouvelle alternative de sécurité. Cependant, l’équipe canadienne a beaucoup de difficulté à confronter une équipe aussi puissante.

Opposition à coopération (1988-1995)

Alpha Flight, pendant les premières années de sa création, cherchait surtout à se démarquer politiquement de la Justice League. Quand le fameux groupe états-unien a décidé de pencher vers les forces de l’ONU, Alpha Flight a été obligé de changer ses différentes politiques envers ceux-ci. Premièrement, le groupe n’avait pas la puissance ou la stratégie pour chercher à s’opposer à la Justice League en tout temps. Deuxièmement, la coopération entre les deux groupes aidait mieux à gérer des différentes menaces que créer une opposition à cause du rattachement national. Finalement, les deux groupes sentaient très bien le ralentissement de l’Union Soviétique et les deux équipes s’étaient mis d’accord pour rester neutre aux politiques des camps capitalistes et communistes.

Au fil du temps, l’équipe canadienne rente dans la machine de la Justice League, tels les Luchadores ou Excalibur. L’équipe, bien qu’elle cherche à créer sa propre défense, laisse plus de libertés à la Justice League même au Canada. Ce partage de pouvoirs donne un nouvel élan à Alpha Flight. Bien que le groupe soit assez respecté au Canada, Alpha Flight cherchait souvent à combattre des ennemis qui dépassaient et qu’ils ne pouvaient pas vraiment combattre avec leurs moyens.

En laissant plus de places à la Justice League, Alpha Flight commence à s’occuper de menaces internes comme les trafics de drogues, les mafias, les groupes de motards criminalisés et ainsi que plusieurs autres crimes. Alpha Flight devient un groupe plus régional, mais respectable par ses actions sur le territoire nordique. Cependant, le groupe se retrouve avec quelques problèmes avec la demande d’autonomie de plusieurs provinces.

Une nouvelle idéologie et l’Expansion (1995-2004)
Suite à la fin des rivalités avec la Justice League, Alpha Flight commence à se formaliser doucement vers l’idéologie de leurs anciens rivaux. À place de retrouver une neutralité avec l’ONU, Alpha Flight participe surtout à une neutralité devant les partis politiques et même les paliers de gouvernements. Alpha Flight travaille ainsi plus avec la Gendarme Royale Canadienne (GRC) à place du Ministère de la Défense. La GRC travaille de nombreuses années à se créer un bureau pour mieux aider le fameux groupe canadien. Malgré une opportunité importante financière et politique, le groupe connait quelques problèmes vers 1995.

Au deuxième référendum sur l’Indépendance du Québec en 1995, les provinces commencent à se poser de nombreuses questions sur des équipes possibles dans chacune de leurs provinces. Malgré l’appréciation générale de l’Alpha Flight, le Québec, l’Ontario et la Colombie-Britannique pensaient vraiment créer leurs propres équipes de sécurité. Alpha Flight se sent un peu menacé de ses politiques parallèles et ils entament rapidement des négociations avec les gouvernements provinciaux pour éviter une perte de l’influence.

Après de nombreuses négociations, Alpha Flight gagne encore beaucoup par l’expansion de plusieurs branches comme le Béta Flight, le Gamma Flight ou le Delta Flight. Le groupe canadien multiplie aussi les nombreuses bases pour les opérations. Sentant la fin de la Justice League, Alpha Flight se spécialise aussi contre des menaces globales. Les provinces se calment, sauf au Québec, mais Alpha Flight devient une puissance considérable pour l’Amérique du Nord.

Fin de la Justice League : Désignation de Northstar en leader (2004-2010)

La fin de la Justice League laisse un grand vide sur la scène internationale, Alpha Flight se voit succéder la plupart des anciennes bases du groupe de Superman sur le territoire canadien. Cependant à la place de prendre une puissance importante, Alpha Flight décide de ne pas offrir des contrats de protections comme les Luchadores et l’Excalibur. Appuyés par les X-Men, le groupe réussit quand même à se construire une réputation parmi les plus grands et les plus connus. Les Luchadores et l’Excalibur arrivaient au premier rang sur le parcours mondial, Alpha Flight arrivait au troisième rang (Sans compter la Confrérie, les X-Men et le BPRD).

Alpha Flight désigne en 2005 : Jean-Paul Beaubier comme chef. L’ancien membre de la Justice League confirme la voix de plusieurs années. Alpha Flight devient rapidement un groupe très proche de la pensée de la Justice League et même une continuité. Le groupe réussit à sécuriser plusieurs menaces de terroristes à cette époque venant surtout des milieux mutants les plus rudes. Le Gouvernement Américain craint un peu le groupe, mais les républicains sont beaucoup trop occuper à se plaindre des Luchadores pour se concentrer sur le Canada ou sur l’Alpha Flight.

Alpha Flight vit surtout des années de stabilités pendant de nombreuses années, avec un recrutement d’élite et une formation approfondie. Le groupe connait surtout de l’action dans le but de défaire des bases de l’Arme X. Alpha Flight ne connait pas aussi de mouvements que plusieurs autres groupes à l’international.

Arrivée des Vengeurs : Protectionnisme ou Ouverture? (2010-)
Comme la plupart des groupes, l’arrivé des Vengeurs change beaucoup dans la diplomatie internationale et dans les relations entre les différents groupes. Comme la plupart des pays occidentaux, le Canada a signé un contrat de sécurité avec les Vengeurs, mais ceux-ci peuvent le désister n’importe quand. L’Alpha Flight a une grande importance dans ce contrat de sécurité, et il est ainsi possible de se poser plusieurs questions sur le groupe en ce moment. Alpha Flight est surtout une continuité de la Justice League quand les Vengeurs voulaient éviter cette ressemblance à tout prix. Les politiques des Vengeurs ont été très hostiles envers les créatures ou les continuités de la Justice League.

Cependant vu la confiance du gouvernement canadien sur leur groupe, il n’était pas possible de court-circuiter le groupe comme fait avec les Luchadores, donc les négociations étaient obligatoires pour les Vengeurs. La relation entre les Vengeurs et Alpha Flight ressemblent beaucoup à un échange d’amour et d’haine depuis la création de l’équipe américaine. Quelques Vengeurs travaillent souvent avec des membres de l’Alpha Flight et ceux-ci ont des bonnes relations, cependant la médiatisation et l’américanisation du groupe horrifient plusieurs membres du groupe canadien.

Au niveau de l’interne, les menaces ne sont pas aussi importantes que sur le reste de la planète avec l’HYDRA, la Confrérie ou la Main. Les X-Men font beaucoup de travail afin d’évincer le reste de l’Arme X et aussi travailler à éliminer plusieurs groupes pro ou antis mutants. La création de Québec Flight a créé un moment de malaise avec le principal groupe, mais ce sont surtout les universitaires et les autres provinces canadiennes qui étudient ce cas en particulier.

_________________
avatar
Erik M. Lehnsherr

Messages : 72
Date d'inscription : 20/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contexte - Groupes Canadiens

Message  Erik M. Lehnsherr le Mar 22 Sep 2015 - 0:19

Quebec Flight
(2015-)

Un débat sécuritaire (1966-1995)
Comme dans n’importe quels pays, le débat sur les mutants est récurrent dans tout le Québec en 1970. La question des métas-humains est parfois plus difficile à concéder sur le territoire québécois, qui suit une tradition de tolérance canadienne, mais aussi une tradition française ne voyant pas vraiment des êtres avec des pouvoirs servir des groupes de sécurité. Le débat sur les mutants au Québec est souvent influencé par une influence politique assez importante. Jean-Paul Beaubier est vraiment la source de toutes les confusions au Québec. L’un des hommes les plus rapides de la planète a participé directement au groupe terroriste du Front Libération du Québec (FLQ), qui a livré de multiples combats violents et qui a causé l’Octobre 1970 pour essayer de rendre le Québec indépendant du Canada. À la fuite du jeune canadien, les meneurs de la cause de la souveraineté ont désavoué les actions du FLQ, mais aussi de ceux de Jean-Paul Beaubier.

À ce moment, les mutants sont perçus d’une mauvaise manière par l’idée qu’ils pourraient causer de nombreux maux dans le futur par des actions criminels et politiques. L’élite politique, la population et les médias accordent ainsi un débat important sur les mutants et sur leurs dangerosités. Mais, il existe un troll très important par cette histoire. Alors vous vous souvenez que Beaubier était perçu comme un terroriste dangereux? Le troll dans cette histoire est qu’en 1978, Jean-Paul Beaubier devient le premier Flash de la Justice League. Il est l’être qui a sauvé la planète de Darkseid avec le reste de l’équipe américaine.

Le Québec est ainsi confus, mélangeant des discours différents, mais restant souvent dans la phase de confusion générale du troll engendré. Le Gouvernement du Québec annule les mandats d’arrestations de Jean-Paul Beaubier et parle de la rédemption de l’ancien terroriste. Certains politiciens le voient comme un héros national, pendant que d’autres le voient comme un terroriste. Le débat fait encore couler de l’encre aujourd’hui, mais au niveau légal, Beaubier est complètement blanchi. La confusion de ce changement de position a beaucoup influencé les différentes politiques après sur les mutants.

Certains politiciens au Québec parlent, après la création de la Justice League, d’un éventuel groupe de sécurité sur le territoire francophone. C’est l’une des premières provinces qui invoquent réellement cette idée. Cette volonté s’affirme surtout dans les idées des indépendantistes, qui cherchaient vraiment à créer une nouvelle alternative de défense canadienne. Le débat d’un groupe de sécurité s’est activé jusqu’au deuxième référendum de la souveraineté du Québec en 1995.

La réussite de l’Alpha Flight (1995-2006)
Le référendum, qui ne passe pas, et les membres de l’Alpha Flight qui négocient avec tous les gouvernements qui cherchaient une émancipation sécuritaire, noient rapidement le projet. Ainsi par la création de différentes divisions du groupe original, le Québec bloque toute possibilité de réanimer les projets pour environ une décennie. Une grande partie des politiciens au Québec accepte les actions de l’Alpha Flight, pour même déménager une base à Montréal. À la fin de la Justice League, l’Alpha Flight regagne un peu d’importances sur le territoire québécois comme sur tout le territoire canadien.

L’Indépendance sécuritaire intervient dans quelques débats, mais cela ne s’affiche pas beaucoup comme l’un des débats des plus importants. Les criminels métas humains connus sont souvent arrêtés rapidement par Alpha Flight, ne créant pas vraiment de controverses à ce sujet. C’est surtout en 2006 que le débat recommence surtout par la controverse de l’expérience Chenier.

La remise en question (2006-2010)
L’Expérience Chenier est vu comme l’un des moments les plus importants sur le questionnement des pouvoirs et de la sécurité au Québec. Financé sans savoir le but, cette expérience est surtout connue pour avoir tuer dix personnes le 20 Décembre 2006. Ce massacre a engendré ainsi plusieurs questions sur l’éthique, mais aussi la sécurité des surhumains. Le Docteur Brian Chenier travaillait surtout pour une évolution médicale sur le cancer, mais il a rapidement transformé cette expérience en monstre digne de Frankenstein. Les trois cobayes de cette expérience sont rapidement transformés pour devenir des véritables monstres.

Prenant en otage le bâtiment médical, les trois cobayes ont tué sept personnes dont Brian Chenier, les deux membres de la sécurité personnelle et cinq civils. Bien que le nombre soit minime devant un génocide planétaire, c’est surtout les mutilations des victimes qui étaient les plus répugnantes. Après cet évènement, une remise en question se fait dans la société civile. Alpha Flight, pour plusieurs, n’ont pas réagit assez rapidement devant l’horreur de cette expérience.

Les documentaires sur l’Expérience Chenier ont relancé les débats au Québec, que même des politiciens, non-proche de l’Indépendance sécuritaire, ont recommencé de discuter de cette controverse. À la création des Vengeurs, les partisans d’une équipe sécuritaire se font de plus en plus entendre pour avoir un soutien de poids devant les Vengeurs, mais aussi devant l’Alpha Flight.  

L’affirmation International et le questionnement (2010-)
Les commissions d’études et les discussions sont entamées à l’époque que même pour la projection d’un groupe dans l’avenir devient une loi établie. Le Gouvernement du Québec demande ainsi de l’aide à Excalibur et à la Brigade Chimérique pour des conseils autour du projet. La police provinciale crée après quelques années les prémisses pour des enquêtes bien plus importantes. Charles-Olivier Blais, un ami du ministre de la Sécurité Publique est choisi pour le recrutement d‘une éventuelle équipe. Ce qui est important à noter dans cette manœuvre, est surtout que l’agent du gouvernement ne va pas voir du tout Alpha Flight pour ce projet.

Le recrutement crée une petite controverse après la découverte de plusieurs membres, qui étaient souvent cherchés dans des prisons pour des délits mineurs. Le groupe se construit souvent par le manque d’intérêt de la politique locale, mais toujours motivés à suivre les ordres pour les possibilités rédemptoristes. Le groupe s’affiche ainsi en 2015 pour une première fois avec une dizaine de membres avec des talents diversifiés. Cependant, le questionnement est largement discuté vu l’affiliation difficile avec Alpha Flight. Personne n’a vraiment la réponse parfaite pour savoir où se situe le Québec Flight avec Alpha Flight, le Gouvernement du Québec, le Gouvernement du Canada ou les Vengeurs.

_________________
avatar
Erik M. Lehnsherr

Messages : 72
Date d'inscription : 20/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum