Retour de la Pirate [Informatique] (PV : Tessa)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Retour de la Pirate [Informatique] (PV : Tessa)

Message  Anna R. Marie le Ven 21 Aoû 2015 - 17:23

Maintenant se confirmait une idée reçue pour mes formidables aventures à l’Institut Xavier, aujourd’hui, c’était le temps de dire non à l’une des choses des plus importantes pour une vie. Non je ne parlais pas du recensement, ni de voler Lockheed pour essayer de ressembler à Daerenys dans Trône de Fer ou encore du débat qui avait les meilleurs étudiants entre Cyke et Logan. Je parlais d’un débat bien plus important : Celui qu’une tonne de personnes rêvait, mais que la réalité était bien plus cruelle. Je parlais bien sûr des enfants, des êtres maléfiques qui essayaient de te déranger en courant partout dans les couloirs pour ensuite te foncer dedans et t’accuser de la douleur. Je savais très bien les risques encourus des vacances d’été ou encore du haut risque de sortir de ma chambre, mais je ne pouvais pas comprendre le risque qu’un enfant complètement débile fonce sur moi dès que je sortais de ma chambre.

Au moins, je n’étais pas aussi responsable que Kitty ou Ororo, je ne faisais pas vraiment de rapports d’accidents pour un enfant qui voulait affronter un mur aujourd’hui. Je prenais peut-être des risques aujourd’hui en sortant de ma chambre ou de mes habitudes de me réserver une journée ou une mission avec des X-Men, mais c’était vraiment pour la bonne cause. Je détestais prendre la montre holographique, mais en pleine journée, c’était vraiment obligatoire avec tous les gamins qu’on pouvait retrouver dans les couloirs. De toute façon, Tessa risquait vraiment de me reconnaître rapidement vu que la montre holographique ne cachait que la mèche blanche qui faisait mon succès dans le monde médiatique et criminel.

Plusieurs étudiants savaient que j’habitais à l’Institut, mais Charles m’avait fait signer un contrat autour de cette montre pour éviter de me faire apercevoir par des enfants qui ont une tendance trop manichéenne à voir le monde en blanc et noir, ou encore par des visiteurs du gouvernement pour respecter les trucs scolaires d’une école privée. Au moins, pendant les soirées X-Men, je pouvais facilement montrer ma magnifique mèche blanche à mes fameux coéquipiers. Bon je sortais un peu de mon sujet initial, mais c’était uniquement parce que je n’aimais pas vivre récluse avec une fausse identité parce qu’une folle avait vraiment mal pris un petit dodo version Rogue.

Aujourd’hui, à part de me faire foncer dessus par un enfant débile et de prendre ma résolution de ne jamais avoir d’enfants (Adoptés ou biologiques), c’était surtout le retour d’une vieille amie qui avait fait une grande mission d’infiltration dans le SHIELD pendant plusieurs années. Je ne savais pas vraiment comment elle avait fait pour endurer Stark, Carol, Jennifer ou Serena pendant cinq années, mais je pensais vraiment que celle-ci avait un pouvoir de se mettre en vieille dans les situations les plus périlleuses intellectuellement. Peut-être que les Vengeurs se développaient tous un système de défense mental devant la débilité de certains de leurs coéquipiers.

En tout cas, elle m’avait donné une heure de rendez-vous pour son retour et je m’étais bien préparée avec des vêtements assez sombres qui se définissaient par un jean noir et un chandail avec le logo de l’Institut. J’avais quand même été étudiante avant de devenir la petite X-Woman rebelle et bagarreuse du coin. Dès que j’avais passé la porte principale, je découvrais aussi la terrible scène avec des enfants et des adolescents un peu partout. Au moins, plus que j’avançais vers la grille, plus que je me trouvais isolée des diatribes terribles de certains enfants.

En plus, je voyais finalement mon amie proche des grilles qui attendait patiemment mon arrivé. Je lui affichais quand même l’un de mes rares sourires sincères en la voyant. « Tessa! C’est un plaisir de te revoir ici! Tu nous as beaucoup manqué, surtout quand il fallait une personne pour pirater un film avant sa sortie au cinéma! » Je rigolais un peu, mais ce n’était pas vraiment une source de dépréciation, c’était juste par une petite habitude troll avec des amis proches. « En tout cas, j’espère que tu vas retrouver rapidement tes sources ici. Je suis sûr que Kitty, Agnés, Betsy et Cypher seraient heureux de te revoir. Alors tu as découvert quelque chose d’intéressant dans le SHIELD ou dans les Vengeurs, hormis l’égo monstrueux de certains? »

Je lui faisais un signe de me suivre à l’intérieur de l’Institut, on avait quand même des locaux plus privés pour les X-Men, enfin de discuter de ce type de sujets. Cependant, elle pouvait ainsi voir la zone chaotique qui était visible dans les champs libres de l’Institut ; des enfants diaboliques. Et malgré ma superbe intelligence, j’avais quand même oublié l’une des questions les plus importantes : « Sinon, ça va? » Je me rattrapais au moins très rapidement à place de faire mon moulin à parole habituel.

_________________
avatar
Anna R. Marie

Messages : 342
Date d'inscription : 21/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour de la Pirate [Informatique] (PV : Tessa)

Message  Tessa le Dim 23 Aoû 2015 - 18:35


Téléphoner en conduisant est dangereux. Même avec un kit mains libres puisque plus que la nécessité des mains sur le volant, c’est l’attention sur la route qui importe hors le téléphone accapare bien plus d’attention que la discussion avec un passager. Je ne téléphone pas au volant. En revanche, je dois avoir une demi-douzaine de conversation t-chat, je regarde un film de la durée du trajet (avec oreillette) et je suis les réseaux sociaux au cas où quelque chose d’inattendu y serait souligné. D’un certain point de vue, je continue mon travail d’analyse au volant, avec le supplément discussions informatiques et téléphoniques (par sms uniquement) afin que tout le monde soit au courant de mon retour. Anna c’est même proposée de venir m’accueillir, une chose m’ayant faite naturellement sourire. Elle est plus âgée que moi mais elle était proportionnellement plus problématique à son arrivée et notre parcourt de « réinsertion » est assez similaire, de quoi nous familiariser. Nous avons commencé respectivement terroriste et sociopathe, chose pas forcément tellement différente pour le point de vue du commun, et nous avons fini X-Women, chose assez improbable quand on y pense. Amies aussi, je pense, même si j’ai refusée de mettre en péril ma mission de surveillance pour qu’elle puisse récupérer le casque de son ex ; ex qui fut l’une des personnes les plus recherchées au monde avant de se prendre une balle dans la gorge. Mais trêve de mauvais souvenirs, je verrais bien si elle m’en tient rigueur. Je suppose que je le crains mais rien n’a suffisamment remué pour que je le comprenne actuellement. Malgré ma loyauté, ma mission passait avant un service à une proche et, même en partant, j’ai jugé inutile le risque de voler l’item de Magneto. Pas comme si le SHIELD risquait de percer sa technologie anti-télépathique de toute façon mais cela aurait fait énormément de bruit si l’objet avait disparu. Trop de bruits. Peut-être n’en aurais-je pas été capable non plus mais cela reste une autre histoire.

Le générique de mon film fini par arriver, signifiant que je ne vais pas tarder à en faire de même. Les fenêtres, ajoutées à mon champ de vision par effet d’optique des verres des Cyberlunettes, se ferment à ma volonté à mesure qu’elles ne me sont plus utiles et je m’arrête à l’entrée de Graymalkin Lane en temps et en heure. Prenant la route de gauche, je m’en vais jusqu’à ce qui fut les écuries avant que j’y mette ma patte. Laissant là la voiture, puisqu’il me faut descendre pour ouvrir la porte du grenier à foin réaménagé en garage, je pose pied à terre dans le bruit assez caractéristique des talons hauts sur du goudron. Comme à mon habitude civile, je suis toute de noire vêtue et porte un slim et un débardeur par-dessus mes sous-vêtements blancs, ainsi qu’un tour-de-cou de tissu. De plus, comme j’étais « de sortie », ils se sont vus couvrir d’un long trench-coat gris, celui-là même donc les cinq poches me tiennent lieu de sac à main. Le portefeuille est dans une interne accompagné d’un stylo, le téléphone dans une autre généralement partagée avec l’étui à lunette, et enfin la trousse se trouve dans la troisième, au-dessous de celle précédemment citée. Les extérieures me servent aux transports de tout et de n’importe quoi, depuis la bouteille d’eau de 50cl aux prospectus qu’on est susceptible de me donner dans une rue mystérieusement éloignée de toute poubelle. Même si ma veste est toujours ouverte, les gens se demandent souvent comment je fais pour la porter en toute saison sans jamais avoir chaud ou froid ; moi aussi parfois. Ma régulation thermique ayant beau être excellente, il en vient parfois à ce qu’elle ne suffise plus sans pour autant que j’ôte ma veste-sac. J’ai cependant la douteuse chance de ne pas manifester facilement les désagréments dus à la chaleur ou à la froideur et d’avoir suffisamment de mauvaise foi pour ne rien dire. Mais je m’éloigne du sujet et ne compte en rien avouer si, en cette fin d’après-midi d’Aout, j’ai trop chaud ou non.

Une fois la voiture rangée à sa place, je m’empare du sac de voyage occupant le siège passager pour le sortir avec moi, le transportant sur une épaule pour le bazarder dans le vestibule alors que je m’en vais ressortir, ayant rendez-vous. Cela m’occupera à mon retour.

Marchant à pas rapide et à claquement millimétré jusqu’au manoir, j’attends quelques instants de l’autre côté des grillages de la cour où nombre de jeunes s’agitent. Sans focaliser mon attention sur eux, je perçois leurs mouvements et les informations qu’il m’est possible de déduire d’eux, depuis leurs psychomorphologies à leurs gestes, comme celles qui devraient m’être impossible de connaitre, leur génotype. Tout cela n’est qu’informations qui s’en viennent en harmonie avec ma conscience, s’ajoutant aux actions mentales que j’accomplis en interaction avec les dernières fenêtres ouvertes sur mes Cyberlunettes, et justifie également qu’aucun adducteur holographique ne parviendra jamais à me tromper. Anna dissimule peut-être sa mèche blanche mais le reste de son apparence est identique et, si la dissimulation du signe particulier ayant attirée l’attention de toutes les personnes ne la connaissant pas est suffisante pour que ces dernières ne la reconnaissent pas, il ne change rien pour moi tant à son physique qu’à ses gènes.

Me rapprochant de l’entrée de la cour en miroir à l’avance d’Anna vers celle-ci et moi-même, je perçois un fin sourire se dessiner sur mes lèvres selon ce même principe. Il s’agrandit à son accueil et l’émotion commence à poindre, ses paroles faisant plaisir. Je lui réponds avec ce même amusement et contentement qu’elle manifeste.

Vous vous êtes plutôt bien débrouillés sans moi, considérant que 40% de la saison de Game of Thrones a été récupérée en avance. Cela n’a pas le charme des soirées films le dimanche quand les films ne sortaient que le mercredi, c’est vrai, mais les soirées geekettes d’Agnees c’était une fois par mois et donc on ne pouvait pas tout hacker dans les serveurs des sociétés de distribution.

La laissant reprendre, je lui fais face avant de la suivre. Tâchant de rester à son côté, je tourne légèrement la tête pour lui répondre. Je ne parlerais pas de mon ressenti quand bien même il est visible, restant sur des sujets plus faciles d’abord.

Mais je vais reprendre du service, ne t’inquiète pas. Et j’espère bien retrouver mes sources, j’ai plus ou moins cinq années de gossip à rattrapper.

Les rumeurs, voici bien une occupation chronophage et sympathique ; il est généralement moins important qu’elles soient fondées que le fait qu’elles permettent discussions et rigolades entre amies, même si je tiens toujours à la qualité des informations que je retransmets. Que ce soit au SHIELD ou à l’Institut, dans le domaine professionnel ou personnel. Relevant la tête face à l’imposante structure du Manoir Xavier, j’entreprends d’aborder la question posée.

J’ai 570 post-it d’astuces de survie pour recrues du SHIELD, un bon stock de données emmagasinées dans ma mémoire et la certitude que le principal adversaire des Vengeurs sont les Vengeurs eux-mêmes, quand bien même je ne les ai guère côtoyés. Mon rapport est déjà prêt.

Son ultime question m’amuse également puisque, malgré les distractions qui nous entourent, Anna se rappelle mon appréciation de la politesse. Je la laisse néanmoins mener la conversation comme elle lui chante, je n’ai pas de leçon de sociale à lui faire je pense. On l’a appris ensemble après tout.

Cela va, Home Sweet Home comme on dit. La reprise d’étude devrait être intéressante et mon investissement direct dans les X-Men plus sportif que mon stage chez l’aigle. Et de ton côté, comment va la vie et quoi de nouveau en son sein ? Suis-je toujours la seule à pouvoir te toucher sans finir dans l’état le plus productif pour Carol Danvers ?

Je ne suis pas du genre à tirer sur les handicapés mais pour avoir observée et écoutée Captain Marvel, outre fortement douter du Marvel, j’en suis venue à me dire que, d’une, une Carol comateuse ce sont des Vengeurs plus tranquilles et, de deux, heureusement qu’Anna n’a pas copié son caractère. Et passé ce petit instant égocentrisme, ce qui m’intéresse le plus dans le fait qu’Anna puisse avoir des contacts normaux avec d’autres que moi lui permettrait de pouvoir se rapprocher plus facilement des gens.

_________________
Tessa
Fiche de Personnage - Fiche de Liens - Nombre de Messages rp : 119

avatar
Tessa

Messages : 388
Date d'inscription : 14/07/2015
Localisation : Institution Charles Xavier

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour de la Pirate [Informatique] (PV : Tessa)

Message  Anna R. Marie le Mar 25 Aoû 2015 - 0:35

Il ne fallait pas vraiment se faire de mauvaises idées sur de quelle façon je pouvais percevoir les Vengeurs. Oui, ils étaient beaucoup trop médiatiques, ils étaient trop politisés et ils vivaient trop du gouvernement pour avoir une crédibilité quelconque. Cependant, avec le recul, mon jugement était beaucoup plus nuancé qu’on pouvait penser pour une ancienne terroriste. Je pouvais bien m’amuser de voir des Vengeurs qui parcouraient les égouts et les centres mutants pour essayer de me retrouver, mais ils perdaient vraiment un temps précieux de me viser autant de temps aujourd’hui. Je ne leur en voulais pas vraiment, ils pouvaient bien critiquer ce que j’étais avant, une blonde pouvait perdre sa voix en m’hurlant n’importe quels insultes possibles, mais je ne tenais pas vraiment en rigueur tout ce qu’ils pouvaient faire contre moi. Je croyais vraiment que la meilleure façon de répondre aux provocations de certains Vengeurs, c’était surtout de rester dans la plus grande indifférence. S’ils voulaient perdre autant de temps avec moi pour des évènements que je pensais réellement corriger, ils le pouvaient, mais je n’allais certainement pas répondre.

J’avais peut-être une opinion très différente pour l’attaque sur la Confrérie en 2011, mais c’était surtout l’après qui m’avait choqué le plus. Pour moi, la Confrérie avait toujours été un groupe très loin d’Al-Qaïda, que cela soit dans nos moyens ou dans nos revendications. Alors c’était vraiment une surprise de voir tout ce qu’on pouvait dire après la mort d’Erik. Oui je me sentais insulter surtout par ce que Pietro était en train de construire sur les mémoires de son père, transformant la totalité de l’histoire de celui-ci pour une carrière dans les Vengeurs ou pour avoir des beaux yeux de Carol ou de Stark. Je pouvais être certainement déçue par cette transformation, mais je savais qu’au fond des X-Men, on allait surtout retenir qu’Erik avait quelque chose à apporter dans l’Histoire, qui ne se résumait pas uniquement par le terrorisme et les comparaisons médiatiques boiteuses.

Je pouvais bien en vouloir à Pietro pour la trahison, mais je n’allais pas vraiment viser tout le SHIELD et les Vengeurs pour cet acte. Je croyais vraiment que certains ne suivaient que les ordres de leurs supérieurs sans vraiment se poser de questions. Je n’allais certainement pas en vouloir à Valerie, à Tessa ou à Kyana pour la mort d’Erik, mais mon mépris était vraiment entier pour une personne aussi malhonnête et fausse que Pietro. Pour aller signer le recensement et cracher sur le cadavre de son père, je ne pensais pas vraiment que l’être humain pouvait atteindre une bassesse aussi mauvaise.

Mon sourire était peut-être plus grand pour Tessa, mais il serait similaire pour le retour de Valerie ou de Kyana. Je n’en voulais pas du tout à ce trio, parce que je savais très bien que le changement effectué voulait dire une modification importante pour leurs vies. On ne quittait pas l’Institut Xavier juste par l’idée d’être transfuge, sauf pour des gens profondément stupides. J’étais heureuse de revoir Tessa, pour moi, c’était un moment important ce retour. En plus, elle répondait avec de l’humour à ma première remarque sur sa fameuse carrière de pirate. « Ouais peut-être, mais personne ne doit vraiment connaître mes gouts les plus secrets comme toi. Tu sais quand je voulais des trucs aussi nanardesques la saison 2 de Walking Dead, je n’allais certainement pas le demander à Agnès ou à Kitty. » J’avais quand même une certaine dignité dans ma vie pour éviter de dire que j’écoutais vraiment la suite de Walking Dead.

J’avais aussi laissé l’un des mes rires à ce moment. On continuait ensuite nos magnifiques péripéties à l’extérieur de l’Institut Xavier quand elle disait surtout ce qu’elle voulait reprendre durant toutes les années de disparition. J’avais bien compris la reprise des activités à l’Institut Xavier ou encore dans les X-Men et cela allait être vraiment cool, mais elle cherchait aussi à connaître les dernières rumeurs des X-Men. Beaucoup de choses avaient changé depuis les dernières années, les X-Gardiens, Helena et ainsi que de nombreux autres avaient pris une place considérable dans les X-Men. « Pour savoir les gossips, je pense que tu devrais voir les nouveaux X-Men. Avec les X-Gardiens, Helena et Mirko, on a beaucoup plus une grosse équipe qu’avant, alors plus difficiles, mais plus nombreux. » Déjà que Mirko avait réussi une partie de sa passation, cela pouvait paraître miraculeux aujourd’hui. Tessa était vraiment obligée de découvrir plus vu toutes les nouveautés.

J’avais juste laissé un rire à sa remarque sur les différentes solutions trouvées pour se défendre mentalement des Vengeurs. Cela pouvait toujours être intéressant pour des lectures en attendant la réunion des X-Men. J’étais en train d’entreprendre les premiers escaliers de l’Institut pour rejoindre le grand manoir de Xavier et nous diriger vers un local plus privé. Elle répondait par la suite à ma politesse parlant d’un petit moment de son retour et de son intérêt à poursuivre sa carrière dans nos rangs pour ensuite me retourner la question avec une petite pointe à Carol. « Pas grand-chose, je joue encore avec la patience de Rémy, il est toujours assez drôle à tourmenter. J’ai fais quelques missions avec les X-Men : Contre l’Arme X souvent et parfois contre les restes des maraudeurs. Sinon, j’avais une petite mission humanitaire pour aider les Morlocks, mais le SHIELD avait découvert une trace de ma personne, alors on a décidé de laisser la mission aux jeunes X-Men. Au moins, les Morlocks vont se familiariser avec nos jeunes pour l’aide humanitaire. Sinon, personne ne peut encore me toucher hormis toi sans prendre un petit ou grand dodo. Avant, cela pouvait m’agacer beaucoup, mais aujourd’hui je l’accepte assez bien. Et toi? Pendant les cinq dernières années, j’espère que tu n’as pas juste de l’info SHIELD, tu as bien pu profiter de quelque chose… » Je l’espère beaucoup pour elle, sinon elle pourrait vraiment me faire pleurer de ne pas s’être fait une petite vie malgré son rôle d’espionne.

_________________
avatar
Anna R. Marie

Messages : 342
Date d'inscription : 21/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour de la Pirate [Informatique] (PV : Tessa)

Message  Tessa le Sam 29 Aoû 2015 - 16:31


Connaitre les goûts les plus secrets comme moi, avec « secret » dans le sens « qui doit le rester » parce qu’ils n’étaient pas assumés, c’était possible et je le prends comme un compliment. Je suis capable d’amasser une capacité d’informations immesurable et j’ai tendance à apprécier accroitre cette « culture générale » mais rares sont les informations à avoir autant de valeur que les petits secrets des personnes qui me sont plus ou moins proche. La différence en tient que pour mes proches, leurs secrets sont en sécurité ; pour les autres, leurs secrets sont en vente. N’est-ce cependant pas là le principe du gossip ? Gossip qui est un sujet sur lequel je dois me mettre à jour.

Voir les nouveaux X-Men, principalement au niveau des X-Gardiens ; Helena Boldarev ? La famille commence à être connue dans le milieu, avec l’implication dans les Last Sons, et même si je ne la connais pas je pense qu’elle a beaucoup de potentiel. Ne serait-ce qu’à un niveau géopolitique. Mirko Miletich m’est déjà plus familier dans ce que j’ai entendu dire de lui mais ce n’est pas en bien, pour le coup ; s’en serait même surprenant que son nom soit évoqué en tant qu’X-Man s’il n’y avait pas une probabilité qu’à force d’essayer il finisse par y arriver. Ça réputation lui donne cela de normal qu’il fasse des efforts colossaux pour atteindre ses objectifs, même si cela paye rarement à la mesure. Pour le coup, je pense être plus intriguée par le second que la première mais je ne doute pas trouver le temps de rencontrer les deux, une fois que les nouvelles figures de l’entourage actuel de Katherine y seront passées. Ça laisse présager beaucoup de social prochainement, en somme. Je reste donc silencieuse face à cela, n’ayant pas réellement à y répondre plus qu’un hochement de tête à l’affirmative.

Nous ne tardons à pénétrer le Manoir et je continue de suivre simplement le mouvement, n’ayant pas besoin de fixer mon attention pour percevoir, que ce soit par la vue ou l’ouïe. J’écoute les nouveautés d’Anna, même si elle ne promet pas grand-chose. Niveau couple : rien de nouveau. Les petits jeux continuent. Niveau X-Men : rien de nouveau. Missions contre les adversaires habituels et underground avec supplément SHIELD pour lui courir après. Niveau contacts physiques : rien de nouveau. Rémi est baisé mais pas de la manière qu’il souhaiterait. Quand à l’accepter, Anna va jusqu’à en jouer donc c’est plutôt positif. Moins que si elle pouvait toucher les gens je suppose, ce qui ne me fait faire aucun commentaire.

Une chose qui va devoir changer lorsqu’elle me retourne l’intérêt sur les nouveautés. J’ai déjà abordé le futur, il est donc temps d’en venir au passé.

J’ai pas mal profité du café, c’est la première ressource consommée par le SHIELD, et un peu des installations sportives, même s’il fallait éviter de trop laisser voir mon entrainement.

Après être passée X-Woman, les tests d’entrée au SHIELD étaient d’une facilité prévisible ; je n’avais aucun doute sur mes possibilités quand à rentrer directement dans les Vengeurs mais s’eut été une erreur stupide. Mon but étant de passer inaperçu, même après leur formation c’était déjà trop tard. Après passer mes journées assise devant un ordinateur ne me posait, et ne me pose toujours pas, le moindre problème. Mais je ne pense pas que ce soit cela qu’Anna me demande, c’est bien trop terre à terre.

J’ai sympathisés avec quelques agents du SHIELD, c’était bien normal de le faire, voir côtoyés des Vengeurs mais je n’ai jamais perdu à l’esprit que je devais leur mentir le moins possible.

Je suis une excellente actrice, par formation, et une menteuse encore meilleure, par pathologie, mais je ne suis pas téméraire et il fallait mieux éviter de sortir du rang tout autant que de faire face à certaines personnes. Pour le commun, mentir est plus facile que détecter un mensonge. Pour les personnes un tant soient peu avancées dans le domaine, mentir est beaucoup plus difficile que détecter un mensonge. A trois exceptions près, personne n’est indifférent à ses mensonges et les recherches de Paul Ekman sur les Micro-expressions faciales ont révélés de véritables détecteurs de mensonges humains, des« génies de la vérité » ; lesdites exceptions étant les psychopathes, les sociopathes et les autistes asperger, pour leurs réactions en inadéquation avec leurs émotions. Cela a ses avantages pour mentir mais est rapidement détectable et contreproductif si détecté, tant les gens comme moi ont mauvaise réputation.

La plupart de mes loisirs sont restés avec des personnes de l’Institut, quand je revenais pour les soirées geek d’Agnees. Le SHIELD c’étaient des collègues de boulot, principalement.

Je n’aime pas parler de moi. Pas dans ce que j’ai d’intime. Je ne sais pas réellement pourquoi mais ça m’est pénible. Je reste donc dans le vague et ne détaillerai ni nom ni véritable relation. Ce n’est pas un manque de confiance, c’est juste compliqué : comment parler de ce que l’on ressent lorsqu’on est, la plupart du temps, incapable de dire ce que l’on ressent réellement ? Analyser les autres m’est aussi aisé que m’analyser moi est difficile. C’est pour cela que j’ai besoin d’amies et d’exemples comme Anna, Besty ou Kitty : elles me permettent de savoir si je suis dans la bonne ou la mauvaise démarche. Et là où les deux dernières représentent quelque chose à suivre, Anna marche à mon côté.

Et si c’est à un niveau sentimental que tu veux savoir, les sentiments ne sont toujours pas mon domaine de prédilection.

Anna sait pour mon trouble de la personnalité et elle doit avoir compris qu’il s’agit d’une chose qui laissera des séquelles à jamais, probablement. S’attacher à moi malgré la crainte de la superficialité de mes affects est une chose qui m’aura toujours laissée perplexe et reconnaissante : perplexe parce qu’aucune des personnes qui tient à moi n’a la moindre preuve que la réciproque ne soit pas simulée et reconnaissante car elles choisissent tout de même de croire en moi et en ce que je leur dis. C’est à leurs risques et périls mais elles le font.

Donnes-moi une mission, elle sera accomplie. Donnes-moi un rencard, il sera une catastrophe.

Et si une mission implique un rancard ? Elle sera réussie mais il n’y aura pas eu un seul instant de vrai. Je n’aurai aucune hésitation à aller jusqu’à coucher avec une personne si c’est nécessaire mais ça ne sera qu’un moyen, tout comme ladite personne, jamais une fin en soi. Je n’ai ni désir d’être en couple ni sensation de besoins à assouvir, nous avons un peu trop bien guérie cette partie.

D’ailleurs, tant qu’on est dans le double sujet : si jamais tu veux avoir des contacts avec Rémy, je pourrais essayer de rentre cela possible. Et si tu vas besoin de mon aide pour une mission, n’hésite jamais.

Je ne pense pas avoir trop perdu vis-à-vis du terrain, plus grâce à ma mutation qu’à mes entrainements, qu’il s’agisse d’une intervention ou d’une investigation. S’il faudra que je me prépare et fabrique quelques équipements pour le premier cas, chose qui devrait rapidement être faite une fois les pièces commandées et reçues, j’aime à me considérer comme l’une des meilleures X-Woman pour le second cas ; et il est fort probable que je sois bien plus douée en investigation qu’en intervention. Après, si l’on veut tirer le meilleur parti de mes capacités, c’est soit assis sur un bureau avec un accès informatique, soit tout en même temps.

D’ailleurs, si tu as des fichiers que tu veux que je te trouve, je peux commencer dès maintenant.

La regardant, je lui souris légèrement. J’en reviens au début de la conversation de façon un peu abrupte mais cela peut s’affilier à une mission personnelle, le piratage.

_________________
Tessa
Fiche de Personnage - Fiche de Liens - Nombre de Messages rp : 119

avatar
Tessa

Messages : 388
Date d'inscription : 14/07/2015
Localisation : Institution Charles Xavier

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour de la Pirate [Informatique] (PV : Tessa)

Message  Anna R. Marie le Mar 8 Sep 2015 - 0:23

J’aimais beaucoup la nouvelle génération d’aujourd’hui, elle était vraiment rafraichissante dans leurs pensées ou même comment ils réglaient les problèmes des missions. Beaucoup de gens adorent faire des comparaisons entre la Justice League et les X-Men, mais on était souvent très loin de ce modèle. On avait peut-être d’anciens membres de l’organisation, mais notre but était réellement différent. Quand j’avais fais ma formation, c’était vraiment similaire à cette pensée. Kitty avait environ quatorze ans et elle était déjà une combattante d’élite, mais elle avait mené beaucoup dans la tendance de l’époque. J’étais peut-être difficile à vivre, mais je pouvais comprendre le sentiment de créer cette zone post-Justice League. Aujourd’hui, on était vraiment différent, les jeunes avaient pris un rôle considérable dans les X-Men pour montrer une nouvelle identité intéressante et complète.

On ne suivait plus un ordre prescrit, qui avait beaucoup changé la planète, on suivait une nouvelle voix intéressante et remplie de mystères. Les Vengeurs pouvaient beaucoup bouger, les Last Sons bougeaient aussi rapidement que les Vengeurs, mais c’était intéressant de voir où nos jeunes X-Men étaient en train de se situer. Helena Boldarev restait l’une des mes préférées. Étudiante de Betsy, elle était souvent dans une zone de silence et de réflexions en tout temps. Bien plus entrainée au combat que les autres, elle n’avait peut-être pas les problèmes de Betsy, mais elle avait pleinement son potentiel. Helena n’était certainement pas la fille qui allait faire de l’aide social, mais elle était capable d’être aussi humaine et sociale que son professeur.

Pour les X-Gardiens, ils étaient déjà extrêmement prometteurs dès leurs recrutements. Evan Daniels et Orenda Tami venaient du Wakanda où ceux-ci connaissaient de nombreux domaines martiaux secrets de leur pays. En plus, ils affirmaient déjà une philosophie marquante et forte au début pour devenir vraiment des personnalités assez connues pour calmer les plus grands problèmes du groupe. J’avais peut-être de la difficulté de leur parler, mais ils restaient des éléments importants de notre équipe et même un futur considérable pour les implications de l’Institut Xavier en Afrique.

Elizabeth Mason avait un esprit bien plus bagarreur que les autres à cause de son passé dans l’UFC, mais à mon avis, la petite canadienne pouvait facilement devenir la chef des X-Men ans l’avenir. J’avais pris le temps de lire les rapports des missions des X-Gardiens et cela restait toujours impressionnant de voir la canadienne commandée son équipe avec une telle facilité pour détruire des ennemis auxquels les Vengeurs auraient de la difficulté tous contre. En réalité, je pensais vraiment que Kitty et Eli peuvent récupérer facilement les postes les plus importants autour de l’Institut Xavier ou des X-Men.

Puis pour les X-Gardiens, ils restaient bien sûr Jane Gallagher et Francis Michaels. Jane, à mon avis, représente surtout l’aide social et le pacifisme dans ses actions. Elle était la diplomate du groupe, avec un grand cœur trouvant toujours des bonnes paroles devant les problèmes les plus importants. Elle était un élément crucial de son époque, tant pour calmer les esprits que pour le combat. Finalement pour Francis, je ne savais pas vraiment où le jauger. Il avait son potentiel, il savait bien plus se battre que moi, mais il avait toujours les yeux très voyageurs. Je le trouvais amusant, c’était peut-être une mauvaise idée de se mettre avec Jessica Scott quand tes yeux pouvaient partir de partout.

Alors oui le Gossip restait plus difficile avec les nouvelles recrues, Tessa avait un large défi à traverser. En plus, elle ne connait pas encore les nouveaux de ses années de disparition. On avait quand même reçu une fille d’un futur catastrophique et qui ressemblait beaucoup à Jean. De l’autre coté, elle avait aussi reçu la clone ou la fille de Wolverine, aussi résistante et douée que son père. Ensuite, on avait bien les nouveaux comme Jessica Scott et Mirko, mais Tessa risquait de les découvrir avec le temps. Je ne mentionnais pas vraiment Riley. On s’était battu ensemble à notre première rencontre, mais j’avais une opinion bien claire avec elle.

Elle n’avait pas le mental pour être dans les X-Men. Elle énervait quand même Rachel et Orenda avec une facilité extraordinaire que je ne pensais pas que le vécu difficile pouvait expliquer, c’était juste la représentation de la mauvaise foi et la recherche de vantardise. X-Woman depuis une année, elle était toujours autant dans son Monde et elle ne cherchait pas à progresser. Pour moi, tous avaient un meilleur potentiel qu’elle. C’était bien sympa d’avoir des pouvoirs, mais elle n’avait aucune idée comment les mettre efficacement durant une mission. Je ne pouvais pas vraiment le supporter, car elle justifiait toujours son attitude par un comportement illogique même pour une machine. Je n’avais jamais aimé la décision de la prendre dans les X-Men après uniquement des tests physiques, mais elle était en train de se marginaliser dans son coin parce qu’elle refusait de voir plus dans les X-Men.

Alors Tessa avait raison, à part mon avis tranché sur les nouveaux X-Men, il n’avait pas grand-chose de neuf. C’était quand même des bonnes nouvelles pour moi, sans morts et sans tortures, on vivait toujours mieux. Je laissais mon amie continuer sur ses bonnes paroles de sa consommation de café et de son entrainement supérieur dans le SHIELD. Mes sourires étaient au rendez-vous et elle pouvait même entendre un petit rire de ma part sur le café. Pour le reste, Tessa semblait avoir vécu une vie assez normale pour mentir de nombreuses fois aux Agents du SHIELD et concentrer sa vie sociale avec des membres de l’Institut Xavier.

Je laissais un petit rire sur ses relations plus intimes. Mon but n’était pas de lui poser la question à ce sujet, mais je voyais bien que Tessa avait compris cette question… oh… peut-être qu’elle était vraiment en recherche. « Bienvenue au club des femmes d’actions, à place des femmes de couple. On est toujours un grand mystère, mais on ne se pose pas trop de questions, car on donne souvent des coups à place de réfléchir. » Une réalité fort cruelle pour aujourd’hui, je savais très bien que j’attirais Rémy fortement, mais il ne pouvait que se résoudre à une déception naturelle.

En parlant de Rémy, Tessa me suggérait une petite idée pour le retracer de temps en temps. Je n’étais pas vraiment intéressée par cette perspective, le coté mystère est bien plus intriguant pour ma relation avec ce voleur. « Ah non, j’aime mieux garder les surprises. Durant les opérations que je travaille, il est souvent bizarrement là, cela ne me dérange pas de le découvrir durant des missions. C’est un peu mystérieux. En plus, je pensais essayer de le ramener bientôt dans les X-Men. Je ne veux pas que cela soit forcer » Il était peut-être étrange et peu fiable pour la plupart des membres de l’Institut Xavier, mais j’étais vraiment assurée de voir un être humain derrière tout ce flirt.

« Mais bon, profitons surtout du petit salon privé des X-Men avant de parler de missions. » J’ouvrais doucement la porte du petit local en question pour découvrir que c’était totalement libre. Il avait bien sûr les éléments les plus importants d’un salon : les consoles de jeux vidéo, le babyfoot dans un coin et les divans devant la télévision géante. Cela restait assez important pour la survie d’un véritable salon. Tessa me parlait aussi de télécharger n’importe quels dossiers si j’en éprouvais la demande.

« Je vais réfléchir à ça, je n’ai pas trop eu le temps de penser à ça. Si tu avais des livres à télécharger sur mon téléphone, je suis ouverte aux suggestions. Sinon, je me demande : Tu te souviens de Kyana? De Valerie? De Pym? Ils vont comment aujourd’hui? J’ai toujours trouvé dommage que Valerie parte, mais on ne pouvait pas vraiment la retenir. Ensuite, Pym, on le connaissait assez pour sa carrière dans la Justice League, mais actuellement, on ne le voit plus fameux devant les projecteurs. Il va comment? » Je ne voulais pas vraiment demander si ceux-ci avaient gardé le secret autour de notre école, parce qu’honnêtement, je faisais confiance à la loi du silence depuis les années.

_________________
avatar
Anna R. Marie

Messages : 342
Date d'inscription : 21/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour de la Pirate [Informatique] (PV : Tessa)

Message  Tessa le Dim 13 Sep 2015 - 9:36


Le rire d’Anna me contente, je crois. C’est une jovialité simple et communicative à laquelle je ne réagis pas assez. Je prends néanmoins son accueil dans le Club des Femmes d’Action avec un fin sourire ; je ne suis pas certaine qu’il y ait beaucoup moins d’action chez les femmes de couple, du fait des scènes de ménage, mais au moins dans le CFA on a le droit d’en venir aux mains. Je vote pour le grand mystère et plutôt deux fois qu’une, mon sourire s’élargissant pour laisser quelques dents apparaitre ; chose rare s’il en est. Nous sommes en accord sur le donner des coups mais, pour ma part, je suis incapable de ne pas réfléchir. Je perçois le monde par l’analyse, dont les résultats sont le fruit d’une réflexion, et quand bien même je voudrais m’en passer je ne pense pas le pouvoir. C’est génétique.

Tout comme le problème que contact d’Anna. Il semblerait néanmoins que je me sois emportée dans mes suppositions sur l’avancement de sa relation avec Rémi, une chose chassant mon sourire : j’ai faite une erreur. Néanmoins j’hoche la tête à l’explication, comprenant. Comprenant tant la volonté de mon amie que celle manifestée par son ami à elle, dont le comportement laisse présager ce que j’ai conclus comme effectif par mauvaise évaluation des choses. Le recruter dans les X-Men permettra peut-être une progression et finalement l’arrivée à une situation similaire à ma pensée mais pour l’heure j’ai tord. Un fait qui occulte partiellement la bonne volonté d’Anna dans sa démarche et ses aspirations ; j’en tiens néanmoins compte, malgré mon absence de réaction.

Nous en arrivons à une pièce de détente qu’Anna ouvre en l’énonçant ainsi que le but de notre présence ici ; j’en prends note, continuant de suivre simplement et de poursuivre la discussion. La réflexion viendra en son temps, il n’y a aucun problème sur ce point. Je ne suis pas difficile à joindre et aurai toujours du temps à occuper jusqu’à ma mort, selon toute probabilité. S’il peut être mis à contribution pour des proches, tant mieux.

Des livres à télécharger sur téléphone ; les e-book me posent problème puisque l’estimation du poids de la littérature mondiale est de 5 Téraoctets, de mémoire, et s’en serait donc très rapidement téléchargé et lu par mes capacités d’analyse perdant ainsi tout intérêt pour moi. Une manière compliquée qui, traduite en simple, donnerait le simple fait que je ne lis pas. Conseiller dans le domaine ne m’est donc pas aisé.

Le sujet suivant est d’une difficulté différente ; Kyana, Valerie et le Docteur Pym, des gens croisés au deux tiers à l’Institution puis dans l’Initiative dont il m’est demandé des nouvelles. Je reste impassible mais c’est un sujet qui j’aurai évité, je pense, si l’occasion m’en avait été donnée. Néanmoins, puisque nous y sommes, allons-y.

J’ignore comment vont Kyana et Henry Pym ; il est probable que les choses continuent pour eux.

Valerie Hopkins est la personne que je connais le mieux du trio. Ce qui ne signifie pas que je l’apprécie : Kitty nous a entrainées toutes deux et d’une rivalité de circonstance plutôt saine nous en sommes conduites à une dépréciation simple aujourd’hui. L’ignorance de ma personne malgré ma présence dans l’Initiative m’allait parfaitement puisque servant mes desseins.

Valerie, quand à elle, finira par faire un burnout à cause de Danvers et de la clique. Elle me semble reproduire le même schéma chez les Vengeurs qu’elle ne l’a fait avec nous.

J’ignore si on aurait pu la retenir, cela m’indiffère complètement à dire vrai. C’est une perte pour les Vengeurs, qui devraient plus prendre en considération la qualité des recrues formées par l’Institut, plus pour les X-Men. Chez nous, cela fait des années qu’il est trop tard même s’il doit être envisageable de la récupérer, potentiellement. Je tais cependant ce fait, l’affaire ne me concernant pas.

Elle a commencée provocatrice et agressive,  dans leur émission de recrutement, puis va finir par ne plus se sentir à sa place, alors qu’elle est proche du but, et repartir.

Ceux qui abandonnent ne se rendent jamais compte d’à quel point ils étaient proches de réussir, a dit Thomas Edison ; voilà pourquoi je n’abandonne jamais. Je ne crois pas que Valerie pourrait appartenir à une sorte de Justice League 3.0 mais je ne crois même pas qu’une organisation du genre pourrait se structurer aujourd’hui tant le climat géopolitique est plus complexe qu’avant. Il est peut-être possible d’agir en toute neutralité dans un conflit opposant deux partis, comme c’était le cas durant la guerre froide, mais aujourd’hui la neutralité c’est l’inaction car quoi que l’on fasse, cela favorisera toujours quelqu’un au détriment de quelqu’un d’autre. Il suffit de choisir qui l’on va favoriser ; dans le cas des X-Men, cela a toujours été clair.

Pour Pym, on ne travaillait pas dans le même domaine et je ne l’ai pas côtoyé. Il fait parti de la vieille garde et des bons éléments des Vengeurs, incontestablement.

Mais c’est un ancien de la Justice League et cela me conduit à ne pas chercher à approfondir les choses. Mon opinion sur l’ancien groupe et ses membres me conduit déjà à éviter des rencontres au sein des X-Men afin de ne pas risquer de désagrément alors faire face à un Vengeur qui en vient, non merci. C’est un délit de faciès complet et probablement injuste mais je l’assume comme tel.

Kyana enfin, j’ignore comment la considérer. Les choses se sont mal finies pour elle à l’Institut et ce qui c’est passé jusqu’à son arrivée dans les Vengeurs m’échappe.

Je n’aime pas les pro-Justice League, j’entre donc déjà en opposition avec Kyana et Valerie dans le cadre de leurs aspirations pour les Vengeurs. Je n’entrerais pas dans le passif relationnel avec Kyana mais le principal est que, comme son amie, elle ne m’ait pas grillée dans ma mission. Je ne doute pas du fait qu’Electra soit favorable aux X-Men malgré son départ et son ressentiment, je me méfie plus des sentiments de Kyana à notre égard. Peut-être est-ce un tord à l’égal du précédent, cependant. Heureusement, aucun d’eux ne vaut mon erreur précédente.

Ça ne doit pas tellement te satisfaire, n’est-ce pas ? Les Agents du SHIELD ne jouent pas dans la même cour que les Vengeurs et je suis restée dans le rang.

Une manière impersonnelle de dire que je n’ai accompli aucun manquement à mes yeux, seulement de la prudence. Je ne m’en excuserai pas, la mission passait avant. Néanmoins, cela me permet d’enchainer sur une question importante.

Comment penses-tu qu’ils réagiraient s’ils te découvraient, considérant leur allégeance ?

Pour Valerie et Kyana, j’ai espoir qu’elles laisseraient Anna partir malgré le mandat d’arrêt. Pour Pym, je n’en ai pas la moindre idée même si je pari sur Rogue en cas de confrontation. Ma mission de surveillance de l’Initiative est devenue obsolète lorsque celle-ci a commencée à être habitée par nombre de gens favorables aux X-Men mais jusqu’où va cette faveur ?

Je n’ai pas oubliée l’histoire des livres, je ne garde simplement du temps avant d’offrir un conseil quelconque. Peut-être cela passera-t-il complètement à la trappe, peut-être pas, toujours est-il que je n’ai pas améliorée ma capacité à la conseiller dans le domaine pour l’heure. Les classiques me sont connus mais, sur le principe même, ils devraient lui être connus également. En fait, je manque de mots-clés pour affiner ma recherche… j’ai l’impression d’être Google : aucun article pertinent par manque d’informations sur la pertinence qu’on attend de moi.

_________________
Tessa
Fiche de Personnage - Fiche de Liens - Nombre de Messages rp : 119

avatar
Tessa

Messages : 388
Date d'inscription : 14/07/2015
Localisation : Institution Charles Xavier

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour de la Pirate [Informatique] (PV : Tessa)

Message  Anna R. Marie le Lun 14 Sep 2015 - 1:02

Au moins, Tessa comprenait rapidement mon propos. Qu’est-ce qui est mieux pour une femme? Suivre une vie traditionnelle avec le but d’avoir des enfants morveux partout ou bien combattre avec des amis bien bad-ass et travailler dans un milieu toujours aussi énormes? Mon choix était fait depuis plusieurs années, même mon choix s’était incarné quand j’étais dans la Confrérie. Je ne voulais pas vraiment m’ennuyer comme les autres à trouver un copain, déjà que j’avais de la difficulté à accepter la mort d’Erik, je n’allais pas me lancer dans l’immédiat de me trouver un autre copain, surtout avec celui qui m’harcelait depuis plusieurs années. Rémy était peut-être amusant, mais je ne me sentais pas vraiment prête pour une relation bien plus sérieuse. En plus, c’était un mec très flirteur, alors il était naturel que je doute beaucoup de son honnêteté dans son petit jeu avec moi.

Cela m’amusait toujours autant de le voir et je pensais sincèrement qu’il pouvait aller bien plus loin que les autres à l’Institut Xavier, mais j’étais très loin de penser à quelque chose de bien plus sérieux. Je ne savais pas trop ce que Tessa avait pensé, mais elle avait perdu un sourire à ce moment. Peut-être parce qu’elle avait découvert une réalité cruelle : Vu le charme de Rémy envers moi, elle ne pouvait pas être vraiment ma copine. Je vous entends déjà à la maison que je suis rapide sur la détente, mais comment résister à une personne aussi géniale que moi? Euh attendez, les dernières parties doivent venir du caractère de Carol qui pouvait venaient de sorti, mais la question se posait encore : Comment une personne sensée pouvait résister à ma mèche blanche bien trop bad-ass?

Mais trêves de plaisanteries internes, c’était le temps de parler de sujets bien plus sérieux. On parlait de Pym, de Valerie et de Kyana. Chacun avait un précédent avec l’Institut Xavier, mais ils avaient tous choisis un chemin assez différent. Tessa commença par me parler de Kyana et de Pym. Elle n’avait pas vraiment eu beaucoup de contacts avec ceux-ci, alors ils continuaient un peu leurs cheminements sans une grande compréhension. Hank, je pouvais le comprendre. Il avait servi la Justice League pendant de nombreuses années, alors il avait cherché une alternative à ce groupe après. Les Vengeurs n’étaient peut-être pas la meilleure alternative, mais au moins, ils pouvaient servir encore.

Pour Kyana, je comprenais très mal. La féline avait toujours été proche de Logan, de Betsy ou encore de McCoy, alors vous voyez vraiment ce trio dans les Vengeurs? J’avais beaucoup de mal à comprendre ses motivations dans un groupe aussi dérangé que celui des Vengeurs quand on pouvait entendre Carol ou Stark de parler de mutos durant des interviews dans des émissions débiles. Elle était une fille assez émotive et je la voyais mal garder son calme devant les grands discours agressifs contre les mutants de certains Vengeurs. Le sujet de Valerie arrive après les ignorances sur le sort de Kyana ou d’Hank.

Je trouvais cela assez triste pour la jeune canadienne. Valerie était une fille très sympathique, malgré qu’elle ait eu beaucoup de mal avec la mort de son ami et les disparitions de ses deux amis. Elle avait tout pour être extrêmement talentueuse, mais elle avait du mal avec la confiance et avec les problèmes. Kitty avait fait plein d’efforts pour essayer de la motiver, mais Valerie avait besoin de recul. Je pensais sincèrement qu’elle aurait pu revenir, mais ce n’était pas pour compter sur la création des Vengeurs une année après son départ. Actuellement, les chances étaient beaucoup trop maigres pour la revoir.

Les conclusions étaient peut-être tristes, mais assez lucides sur le moment. Valerie donnait peut-être tout ce qu’elle pouvait vers un but, mais elle risquait de quitter après une engueulade ou encore par une intimidation de la clique de Carol. « C’est assez dommage pour elle, mais elle a toujours eu du mal pour son estime à l’Institut Xavier. Je crois qu’elle a visé un rêve dans les Vengeurs, mais que la réalité était bien plus cruelle quand ils ont accepté Carol dans cette équipe. J’aimerais bien la revoir à l’Institut, mais les chances sont très maigres, mais je ne la vois pas dans la vie civile comme les autres. Elle est trop une combattante pour devenir une scientifique ou une fonctionnaire. Peut-être qu’elle pourrait se plaire dans Alpha Flight au Canada. En plus, elle pourrait être accompagnée par sa famille. » Je suis sûr que cela pourrait beaucoup l’aider d’être appuyer par sa famille à Vancouver. Il pourrait avoir une certaine déception de ne plus la revoir à l’Institut, mais il était mieux qu’elle soit heureuse que d’essayer de plaire dans une communauté qui l’oppresse.

Tessa était en train de poursuivre avec quelques autres détails. Hank restait l’un des éléments les plus importants des Vengeurs, mais il était souvent un scientifique et un acteur de l’ombre. Il avait beaucoup plus à gérer que se mêler aux conflits politiques, en plus, sa copine restait assez chouette à ce que j’avais vu. Pour Kyana, il était vrai que la conclusion dans les X-Men était plutôt difficile, mais encore une fois, je la voyais mal bien s’intégrer dans les Vengeurs. Je trouvais quand même la question assez étrange de Tessa après les résumés autour de ceux-ci. « Non, non, c’est très satisfaisant comme informations et tu n’étais pas là pour prendre leurs températures. Je me demandais juste si tu voyais du mouvement pour eux, parce que je les voyais mal durer dans cette organisation avec autant de pressions. »

La pirate me posait ensuite une question assez intéressante. Est-ce que ces trois membres pourraient me vendre aux Vengeurs? J’avais une opinion bien précise à ce sujet qui pouvait peut-être sonner naïve, mais avec laquelle que je donnais beaucoup de crédibilités par ma connaissance des trois personnes en question. « J’ai déjà rencontré Kyana et elle me faisait toujours aussi confiance pour me couvrir contre les Vengeurs, alors je ne me pose pas trop de questions sur comment elle pourrait réagir avec moi. Pour Valerie, je ne pense pas qu’elle nous en veut et pour avoir été son professeur sur certains cours, je crois qu’elle me voit encore une amie et je l’espère encore aujourd’hui. Je crois aussi qu’elle me défendrait encore aujourd’hui. Finalement pour Pym, je ne le connais pas personnellement, mais il a beaucoup de principes autour de la Justice League, alors je ne crois pas qu’il va participer à mon arrestation. La Justice League sait que j’ai changé et ils savent aussi pourquoi je me bats maintenant. » La question était un peu plus difficile si Carol m’arrête et m’envoie à la pâture devant les Vengeurs, comment les trois vont réagir? Mais personnellement, je ne croyais pas qu’ils allaient s’offrir dans une mission pour me capturer. J’étais peut-être beaucoup trop positive, mais chacun avait leurs passifs qui évitaient de rentrer dans les zones démagogiques de Carol.

Par cette réflexion, je commençais aussi à me poser quelques questions sur l’enquête de Tessa dans le SHIELD. « Sinon, est-ce que les Vengeurs ou le SHIELD doutent qu’une organisation comme les X-Men existent ou ils sont toujours dans la croyance que la Confrérie a encore des milices d’élites? Et je parie qu’ils font pleins de commentaires sympas sur moi, surtout avec les moutons de Carol. Tu as au moins découvert des Vengeurs ou des membres du SHIELD qui semblent sympathiques, ou ce sont tous des fous qui sortent de l’asile? » Je trouvais ma question assez pertinente pour la situation. On pouvait connaître les Vengeurs d’après les médias ou encore par les critiques de l’internet, mais on ne savait pas vraiment à quoi ressembler l’Initiative de l’intérieur.

_________________
avatar
Anna R. Marie

Messages : 342
Date d'inscription : 21/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour de la Pirate [Informatique] (PV : Tessa)

Message  Tessa le Ven 18 Sep 2015 - 14:18


Etre la copine d’Anna ? Voici qui ne m’est pas plus passé par la tête qu’avec quiconque d’autre ; reste à savoir si cela m’est effectivement passé par la tête ou non mais ça, ça restera un mystère. Comme dit précédemment, c’est important le mystère. D’un autre côté, vu le nombre de personnes pour me penser en couple avec Agnees, ça n’en serait pas improbable qu’on me conceptualise comme ayant une attirance pour Anna. Elle a le physique et le caractère et jusqu’à preuve du contraire je n’aurai pas à m’en faire pour être trompée puisque je suis la seule capable d’un contact prolongé sans le moindre problème. Ça fait un certain nombre de bons points, à n’en pas douter. Après, quid du Club des Femmes d’Action ? Perdre une membre comme elle, ils ne s’en remettraient pas ! Sans compter que je préfère éviter la scène de ménage avec une personne capable de me briser 100fois les os d’une tarte dans la gueule ; je crois que ça ce nomme l’Instinct de Survie. Oui voilà, moi ce n’est pas Carol qui parle dans cette affaire, c’est mon Instinct de Survie. Du coup, peut-être de Rémi a aussi un instinct de survie ? Cela expliquerait mon erreur précédente concernant leur relation. Donc du coup, par volonté conciliatrice avec moi-même, je me contenterai de cette explication. Pauvre Anna…

Aparté mis-à-part, je vois les réactions de mon amie à mes dires. Pym et Kyana s’inverse, passant de la compréhension à l’incompréhension ; ai-je mal expliqué ? Je n’en ai pas l’impression. Cela reste une possibilité cependant. Et pour Valerie, c’est la tristesse ; l’espoir perdu des X-Men ? Possible. C’est le problème à placer des espoirs dans d’autres personnes, on est généralement déçus. Pour de bonnes ou de mauvaises raisons, qu’importe. J’en avais pour Singularity, la douche a été assez froide. J’en garde pour Riley cependant, puisqu’elle est la victime de l’affaire. Mais pour en revenir à une personne bien plus prometteuse, je ne comprends pas la tristesse d’Anna mais les différences de relation y sont sans doute pour quelque chose.

L’analyse d’Anna concernant Valerie me parait sensé ; s’il est bien une chose que font les Vengeurs, c’est vendre du rêve. Il y en a même pour se vendre du rêve à eux-mêmes, ce qui est assez dommage et dommageable. Et quand on parle du diable, on en voit la blonde décolorée. Mon visage devient impassible au souhait du retour d’Electra, je suis en accord sur la petitesse des chances mais je n’ai pas à me prononcer sur l’avis personnel quand bien même je ne le partage pas. Non que je sois contre, simplement que cela m’indiffère. Valerie Hopkins finira bien par trouver sa place quelque part de toute façon, où qu’elle soit ; le civil est improbable et une équipe interagissant avec les Vengeurs, après avoir quittés ceux-ci, ça me parait compliqué. La bienveillance d’Anna pour une personne qui ne veut plus entendre parler d’elle et des autres de cette famille qu’est l’Institut ne m’étonne pas, pas plus qu’elle ne me fait éprouver quoi que ce soit à dire vrai. Il y a surement quelque chose, il est probable que cela fasse parti de pourquoi elle est appréciée, mais je suis incapable de le ressentir pour ma part, actuellement.

J’hoche la tête quand à la valeur de mes réponses sans prendre la peine de confirmer que je préférais éviter de me retrouver dans les parages lorsqu’ils commençaient à s’échauffer. Les Vengeurs sont le premier ennemi des Vengeurs, c’est un fait, évitons que le SHIELD ne soit un dommage collatéral. Après, niveau mouvement pour eux, je dirais bien qu’ils vont dans le mur mais ça c’est global, pas forcément concentré sur les trois nous intéressants.

Trio dont Anna a confiance pour ne pas la vendre, malgré les mandats d’arrêt contre elle. Kyana c’est du vécu, Valerie de l’espoir et Pym un raisonnement. Bien. Mon impression sur le gain de fiabilité de l’Initiative à notre égard est partagée par d’autres et les reproches possibles quand à mon retour moindre, quand bien même je n’en tiendrais pas forcément compte s’ils ne sont pas suffisamment argumentés. Je connais d’autres noms qui pourraient couvrir les X-Men et, si je n’y réagis pas, note également l’énoncé de la Justice League au présent. Intéressant. Je pourrais me perdre quelques instants à y réfléchir même si cela n’a rien d’étonnant que le réseau du groupe soit toujours actif malgré la fin officielle de celui-ci, je ne les pensais cependant pas structurer et secret.

Si les X-Men sont inconnus des organisations mais il y a des individus pour nous connaitre, oui. Personne n’a néanmoins trahis le secret et elles ne se rapprochent pas de nous, de ce que j’en sais.

M’ôtant de mon trench-coat, je le dépose sur l’un des sièges disponibles tout en poursuivant ma parole.

L’Initiative a ce problème que ses membres de sont pas loyaux, ce sont des employés qui accomplissent un travail pour lequel ils sont payés. Elle est représentative de la société.

M’asseyant sur ledit siège, je colle mes jambes entre elles et y appose mes mains, continuant de parler sans plus regarder Anna.

Il y a du bon et du mauvais, des altruistes et des carriéristes, des croyants et des profiteurs. Des sympathiques et des détestables, oui, c’est toujours une question de points de vue.

Même s’il est des points de vue plus communs que d’autres, il ne faut pas croire. L’un des aspects intéressants avec l’Initiative est sa diversité bordélique, absolument pas gérée et donnant de petits touts et de grands riens. Ils peuvent, déclarent pouvoir et s’en est souvent là. Pourtant il en est pour trimer afin de rendre les choses possibles mais d’autres foutront le bordel. Encore une fois, l’Initiative souffre du même mal que la société qu’elle défend et n’aspire pas à changer.

Mais oui, tu es une Némésis particulièrement appréciée. Et pas que par les fanboys de la Connasse Arrogante et Réactionnaire Obsédée par la Libertée  « C.A.R.O.L. ».

Toute personne sensée reconnaitrait le niveau de dangerosité d’Anna. Si vous voulez plus de détails, retournez consulter mon instinct de survie.

Néanmoins la plupart en sont à faire remarquer les défauts de teinture donc cela ne vole pas bien haut. Ceux pouvant être réellement dangereux sont généralement au fait de la complexité des choses.

Traduction : les rares ayant dépassés le stade du « tout ce qui est dangereux chez cette mutante c’est ce qu’elle a piquée à notre héroïne nationale » sont pour la plupart conscients que ladite héroïne a la crédibilité d’une personne ayant le nez dedans (l’héroïne) et qu’Anna, toute dangereuse qu’elle soit, n’est pas facilement atteignable. De plus, comme elle l’a dit elle-même, il en est pour savoir qu’elle a changée en bien.

Maintenant, ma sympathie personnelle étant ce qu’elle étant, je peux te donner des généralités.

J’attends un instant, afin de m’assurer qu’il s’agit bien de ce qu’elle attend de moi. Ce n’est probablement pas le cas, elle veut savoir si j’ai des amis là-bas, peut-être pour s’assurer que je n’ai pas passé cinq années à mentir de façon pathologique considérant le mal que l’Institution c’est donnée pour me faire outrepasser cela. Difficile à répondre, je ne suis pas certaine de la sincérité des relations que je peux avoir là-bas puisqu’il était une grande partie dont je ne pouvais pas parler ; fort heureusement, je n’aime pas parler de ma vie en règle générale, même à mes proches.

Sharon Carter, un peu de mal avec les mutants mais un humour cynique plutôt appréciable.

Simon Williams, mais tu as déjà du en entendre parler considérant qu’il est amis avec Hank et Besty.

Luce Cage, plutôt favorable au mutant et anti-Vengeur, une bonne personne marquée par la vie de la rue.

Caitlin Fairchild, une ex-Gen 13 qui suit le mouvement avec ses traumatismes et des bonnes intentions.

Natasha Roumanoff, même si je suis pas certaine que ça passe avec n’importe qui.


Je pourrais parler des autres fondateurs qui tentent également de bien faire mais je ne le fais pas, je n’ai pas eu l’occasion d’observer Thor tandis que Steven Rogers est pour moi la personne qui voit son rêve s’effondrer un peu plus chaque jour donc j’éviterai de m’avancer sur son potentiel sympathie. Janet van Dyne et Heny Pym ont aussi une bonne réputation dans le domaine, que je n’ai pas vérifiée, de même que Jessica Drew, que j’ai simplement évité. Ce n’est pas parce que l’Initiative est pleine d’agents plus fiables à leur personne et/ou à leurs amis que je vais prendre des risques inconsidérés envers des personnes de l’ombre mais ayant les compétences clamées par ceux de la lumière.

Et toi, ton avis sur les X-Gardiens ?

Je me doute que ça sera moins contrasté que dans le SHIELD mais ça m’intéresse quand même. Pour les mêmes raisons qu’Anna, d’ailleurs. Je croise les jambes au niveau des cuisses, réunissant mes mains l’une sur l’autre alors que mon regard, toujours caché derrière mes lunettes, s’en revient fixer mon amie.

_________________
Tessa
Fiche de Personnage - Fiche de Liens - Nombre de Messages rp : 119

avatar
Tessa

Messages : 388
Date d'inscription : 14/07/2015
Localisation : Institution Charles Xavier

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour de la Pirate [Informatique] (PV : Tessa)

Message  Anna R. Marie le Sam 19 Sep 2015 - 0:05

C’était assez mignon, je n’étais pas vraiment habituée par ce genre d’attitudes, mais c’était assez mignon. J’avais toujours des relations assez étranges, c’était normal dans les X-Men, on avait tous nos passés, nos pouvoirs qui ont beaucoup changé nos vies ou encore des brisures par certains liens. C’était facile de se poser des questions sur les orientations qu’on pouvait quand avoir quand on avait l’une des relations les plus étranges entre Cypher et Warlock, mais je ne pensais pas vraiment que cela pouvait me toucher vraiment. C’était assez triste sur le moment. Je savais qu’elle était très proche d’Agnées et par moment, je pensais même que les deux filles étaient en couple comme plusieurs, mais je ne croyais pas que j’attirais comme ça. Je savais très bien que Francis le pervers appréciait beaucoup ma présence physique, mais c’était différent par moment. Je ne prenais pas vraiment la relation avec Rémy au sérieux parce que pour être réellement franche, j’avais beaucoup de mal avec la mort de Max. Je pouvais bien le camoufler, mais cela ne faisait que quatre ans et malgré l’éloignement, j’avais toujours trouvé notre lien incassable.

Il avait vécu dans un temps difficile, dans des tabous différents et dans une discrimination aussi importante pour briser le mental de n’importe quels hommes. Alors, j’avais du mal sur le coup. Je me souvenais très bien quand j’avais touché Karma, la bibliothécaire de l’Institut Xavier, qui avait une grande attirance envers Kitty, mais qui ne pouvait pas vraiment pousser cette relation par la nature de la jeune intangible. Aussi, on pouvait parler du chemin contraire avec Kitty, qui avait une énorme attirance envers Colossus, mais se retrouvait devant un bloc d’acier à chaque fois. C’était difficile et évidemment, mais on ne pouvait pas changer une personne pour plaire à notre vie.

Par moment, je croyais vraiment que les relations les plus intimes n’étaient pas faites selon le désir, mais bien par la symbiose et par la complémentarité qu’on pouvait trouver chez les autres. Je savais que c’était parfois difficile de regarder les modèles de la société et de croire à cette conformité. Cependant, je trouvais bien plus beau un amour partagé entre Betsy et Hank que toutes les scènes de mariages débiles devant des églises. Une relation se définissait par des liens uniques et non par ce que la société attendait vraiment de nous. Tessa était une amie, une vraie amie, mais elle ne pouvait pas être plus.

Est-ce qu’il pouvait avoir quelques regrets? Peut-être. Je ne pouvais pas vraiment le dire ou le penser. Mais, j’aimais bien mieux de garder un lien aussi fort et respectueux dans notre amitié qu’animer des faux espoirs. En tout cas, c’était un sujet contemporain difficile sur le moment, mais cela montrait toute la normalisation des individus de toutes les diversités aujourd’hui.

En tout cas, ce n’était pas vraiment le sujet actuellement, mais on voyait bien comment une petite pensée humoristique pouvait lancer une grande réflexion à ce sujet. Pour revenir dans les pensées de mon amie sur le trio, j’avais peut-être vraiment une autre idée totale à ce sujet. Kyana et Pym étaient des êtres sensés et intelligents, malgré deux passés complètement différents. Le sujet de Valerie était plus sensible que celui de Kyana, parce que les X-Men avaient à se questionner sur le départ. Kyana avait connu beaucoup de difficultés après les séances de tortures de l’Arme X, sa violence était devenue bien plus importante et surtout elle pouvait peut-être se retrouver chez Betsy ou Warpath, mais c’était fini avec les autres.

Il avait eu une brisure de confiance avec Scott et malgré que je ne l’appréciais pas toujours Cyke, il pouvait faire preuves de sagesse. Quand tu étais blessée moralement ou physiquement, c’était vraiment une mauvaise idée de partir en mission. On avait peut-être été brutale avec Kyana, mais c’était vraiment pour son bien. Quant à Valerie, c’était différent. Dès que ses deux copains sont partis, on commençait à la perdre. Elle avait peut-être toutes les capacités à devenir X-Woman, mais Valerie avait vraiment quelque chose à apporter dans les X-Men.

Non, je ne la voyais pas comme un espoir, je la voyais surtout comme une gamine avec une volonté incroyable, avec les principes respectables et peut-être celle qui pouvait tout faire pour aider les autres. Elle n’était peut-être pas la meilleure, ni la plus puissante, mais elle avait quelque chose qui transportait bien plus. Elle était une sœur, elle était une amie et elle était surtout une source dans les X-Men comme Tessa ou Logan pouvaient l’être. La perdre me faisait du mal, surtout qu’on aurait pu l’aider dans sa confiance et dans ses buts.

J’écoutais ensuite les commentaires de Tessa sur le Projet Initiative. Ouais, c’était vraiment difficile comme groupe, il ne fallait pas en douter. Les X-Men étaient vraiment chanceux de posséder un tel esprit d’équipe. On avait peut-être un salaire, mais personne ne cherchait vraiment à avoir plus de frics en devenant X-Men. C’était un peu dommage l’esprit, d’un groupe qui devrait vraiment gérer la protection globale, devenir juste un emploi ou une carrière comme les autres. Elle me confirmait aussi dans le même temps que le SHIELD et quelques membres des Vengeurs avaient leurs dents pointues dirigées vers moi. « C’est sympa, j’avais peur qu’ils m’oublient. Je préparais à leur envoyer des lettres d’amour et surtout à Carol pour savoir combien elle va me référencer à un nazi pour son prochain interview à la télévision. » C’était toujours mieux d’en rigoler quand d’en faire une horreur. Carol me laissait maintenant assez indifférente comme personne. Elle était profondément conne, et peut-être que j’avais quelques regrets de l’avoir mis dans le coma, mais elle faisait tout pour être la plus détestable du Monde en tabassant des adolescentes ou encore en provoquant pratiquement la fin des Vengeurs à chaque fois qu’elle ouvre la bouche.

Pour la suite, c’était le temps de faire quelques généralités autour des Vengeurs les plus sympathiques. Je connaissais de réputation chacun des noms. Sharon Carter est connue surtout pour avoir porté un nom symbolique pour les États-Unis, mais aussi pour le SHIELD. Elle avait peut-être des opinions défavorables sur les mutants, mais je ne la voyais pas hurler sa haine contre la planète entière pour cette raison. Pour Simon Williams, il avait aussi une réputation connue pour être vu comme un rédemptoriste de ses anciens crimes, mais je trouvais son image déformé par les évènements réels. Simon avait quand même énormément souffert par la faute de Stark.

Luke Cage était aussi connu dans des diverses opérations, surtout pour nettoyer les gangs de rues ou encore aider les Vengeurs contre l’HYDRA ou l’AIM. Il n’avait pas vraiment le profil d’être en maillot de bain devant le drapeau américain vu son passé. Caitlin Fairchild était aussi un autre phénomène incroyable, l’une des rares survivantes des pires projets des États-Unis. Elle faisait parfois pitié à voir quand on prenait le temps de regarder la télévision. Finalement, Natasha Romanoff était une femme bien moins connue dans les médias, mais nous la connaissons surtout à cause qu’elle a eu Wolverine comme professeur avant son rentré dans les X-Men.

Au moins, les Vengeurs n’étaient pas aussi perdus que les débilités qui passaient à la télévision. « Au moins, ils ont quelques têtes intéressantes pour leur équipe, on a quand même besoin d’une équipe défense planétaire, sinon cela pourrait être un gros bordel. » Ce n’était certainement pas la Justice League, mais on ne pouvait que vivre avec les moyens du bar. J’espérais uniquement ne pas voir un comportement aussi débile que les premières années quand ils avaient essayé de manger les autres groupes dans la scène internationale. Les X-Men étaient souvent impliqués dans l’aide des autres groupes et malgré qu’ils ne soient pas dans le modèle idéalisé des Vengeurs, ces autres groupes méritaient toujours d’exister.

Tessa me posait ensuite une question proche de mes pensées sur tout le bordel qu’il avait sur la scène internationale. Elle voulait savoir des nouvelles informations sur les X-Gardiens qui avaient surtout été entrainés dans le but d’aider les groupes à l’international. Malgré qu’ils soient en chômage technique parce que Charles Xavier ne voulait pas les voir intervenir dans la petite guerre froide entre les Last Sons et les Vengeurs, ils avaient prouvé de maintes fois leurs talents sur plusieurs opérations.

« Les X-Gardiens sont une équipe assez intéressante, je trouve. Quand on a formé la nouvelle génération, on a eu quelques étudiants à part comme Helena, Monet, Mirko et plusieurs autres. Chacun a eu leurs spécialités et tous ont développé un talent particulier pour nous aider et nous compléter. Pour avoir vu le travail de la formation des X-Gardiens, c’était surtout pour consolider une équipe complémentaire et efficace. On a eu beaucoup de chances, car les cinq recrues se connaissaient assez bien avant de les réunir en une seule équipe.

Les X-Gardiens ne sont pas simplement une élite de combat, mais bien une équipe complète pour les X-Men et incarne vraiment un futur considérable pour notre équipe. Il ne faut pas leur dire pour éviter qu’ils se gonflent la tête, mais Elizabeth Mason est vraiment vue comme la remplaçante de Cyclope pour l’avenir. Elle est vraiment une stratège d’élite et on la considère vraiment comme l’une des plus importantes pour reprendre le flambeau de Cyclope et de Tornade. Elle a encore de l’expérience à prendre, mais elle nous a prouvé de nombreuses fois ses compétences. En plus, elle est une combattante vraiment douée.

Jane Gallagher et Francis Michaels peuvent paraitre plus faibles par leurs capacités mutantes ou leurs capacités martiales, mais ils sont d’une vraie aide. Les deux X-Men montrent un grand esprit d’ouvertures vers les jeunes en difficultés et tu vois qu’ils aident beaucoup par cette attitude. Orenda Tami et Evan Daniels sont vraiment doués martialement et ils ont une certaine pureté dans leurs mentalités qui aident beaucoup aussi. Orenda est quand même l’une des plus grandes amies de Monet et c’est vraiment rare que Monet possède une vraie amie ici.

En équipe, ils ont vraiment montré des capacités incroyables pour s’improviser contre des ennemis puissants. Dans la salle des dangers, ils ont même réussi à me mettre au sol. Mais, cela doit être parce que je suis beaucoup trop bourrine ou qu’ils ont eu miraculeusement une chance. En tout cas, ils sont jeunes, talentueux, travaillants et toujours aussi positifs. On a beaucoup de chances de les avoir et je crois que certaines personnalités vont te plaire dans ce fameux groupe. »


Je l’espérais pour Tessa. Les X-Gardiens s’étaient toujours montrés extrêmement gentils et ouverts, mais je savais que cela pouvait bloquer dans certaines situations. Même dans les X-Men, on pouvait avoir des problèmes communications : Regardez juste la nouvelle recrue!

_________________
avatar
Anna R. Marie

Messages : 342
Date d'inscription : 21/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour de la Pirate [Informatique] (PV : Tessa)

Message  Tessa le Dim 27 Sep 2015 - 9:45


Ah, l’amour ; comment faire de petits riens des grands quelques choses. Je ne disserterai pas sur de la théorie car la seule chose qui m’indiffère plus que les théories amoureuses c’est la pratique. J’ignore si je suis capable d’aimer et pars du principe empiriste que je ne pourrais constamment ressentir un éventuel amour donc c’est une fort mauvaise idée que de m’investir dans le sujet au-delà de l’amusement. Pour ma part en tout cas puisque je juge comme une bonne chose les bienfaits que ce genre de relation peut apporter aux autres. Les ressentis ne sont pas mon domaine, c’est aussi simple que cela. Il n’est rien à regretter, même si je peux être hypocrite sur ce point puisque je suis incapable de regretter quoi que ce soit. Ce qui s’en rapproche le plus est le mécontentement hors je suis plutôt contente de cette discussion et de la présence d’Anna.

Il n’y a peut-être pas que du positif dans cette discussion, surtout lorsqu’on implique les Vengeurs, mais il y en a une bonne part. De l’humour principalement, suffisant à me faire sourire aux lettres d’amour d’Anna ; c’était une idée ça. Peut-être qu’on pouvait rendre les discours de Carol plus intelligent en lui envoyant des lettres pour l’attaquer sur des points dont elle se défendra à la télévision. Bon, ça serait juste les discours mais c’était déjà ça de pris, avec le supplément crise de nerf pour peu qu’on tape juste. C’était bien de se faire détester parfois, surtout des personnes détestables ; ça pouvait peut-être donner le sentiment d’être dans le juste, même. Dommage que ça ne soit pas ainsi que les autres Vengeurs, décriés par la clique de Danvers, le perçoivent. Mais au moins leur cas n’était pas plus désespéré que celui de la société, malgré que je doutais de leur capacité à assurer à nouveau une défense planétaire. Pour moi, c’est une coalition de groupes qui en serait capable, pas un groupe unique considérant la pluralité qui se dessine dans le paysage.

Les X-Gardiens en sont, même si au sein même des X-Men. J’enregistre les noms de cette « équipe complémentaire » qui risque de devenir bien plus importante que le complément d’après les dires d’Anna. C’est une bonne chose tant qu’un esprit de compétition malsain ne s’installe pas et chez les X-Men, ça me semble improbable. Peut-être sont-ils plutôt la relève, cela serait positif. C’est cependant le trait d’humour sur la vanité qui me fait sourire, fixant mon amie avec amusement. Les volontés de la jeunesse me fascineront toujours, sans doute parce que je dois avoir le même âge qu’eux mais une mentalité bien différente.

J’hoche la tête à l’importance d’Elizabeth Mason, sans faire le moindre commentaire cependant ; je ne me suis jamais inscrite dans une logique d’équipe et un changement de leader ne m’importe pas réellement. Néanmoins, je reconnais la valeur de la personne aux considérations de son héritage.

Jane Gallagher et Francis Michaels me sont tout aussi inconnus, personnellement, même si leurs réputations ne m’en deviennent que plus familières à mesure qu’Anna les énonce. Plus orientés vers le social, une bonne chose pour ne pas perdre le pôle de compétences variées que l’on est sensé avoir, à défaut de représenter.

Orenda Tami et Evan Daniels sont le couple qui apporte l’équilibre avec le précédent, étant orienté interactions violentes et non pacifiques. Ça n’en dénature en rien leur personne, il s’agit juste de spécialisation et il en faut toujours.

L’équipe est équilibrée dans sa structure et dans ses possibilités, ils sont complémentaires entre eux et je conçois parfaitement leur grand avenir. Je lève les sourcils au fait qu’ils aient battue Anna, même si c’est parfaitement creux car je suis en accepte avec le fait qu’elle soit bien trop bourrine et se repose trop sur ses capacités mutantes pour le combat ; mais je ne le lui dirais pas, cela va de soi.

Il en est déjà pour me plaire, je n’en doute pas.

Je parle avec amabilité et un petit sourire, gardant ma position d’écoute assise et aisée. Je me permets même de m’installer un peu plus, posant les mains de part et d’autre de mes cuisses avant de m’adosser au mieux.

Et puis, sans douter un instant qu’ils sachent déjà où s’en procurer, peut-être pourrais-je leur être d’une quelconque utilité au niveau du téléchargement illégal.

Ils n’ont pas de spécialiste de l’information regardant les choses le cul sur une chaise et faisant des commentaires, en cela on ne m’a pas encore trouvée de relève. D’un autre côté, c’est peut-être mieux : je viens d’arriver après tout.

Laissant un silence, je me concentre quelques instants sur les fenêtres de mes Cyberlunettes tout en émettant un léger soupire d’aise. Tant de choses à faire et à connaitre, cela promet de m’occuper un moment. Reste à savoir si je trouverai le temps de tout faire et cela est un problème bien différent. Il suffira de prioriser, comme souvent. Francis sera surement parmi les premiers X-Gardiens, tout simplement parce qu’il a déjà attirée mon attention : il est le petit ami de la nouvelle élève de Kitty. Ça plus son implication dans le groupe phare, voici qui lui donne un ordre de priorité supérieur à sa chef malgré que la logique pousserait à se tourner vers elle en premier lieu. Mais bon, elle aura la seconde place, peut-être pour la première fois de sa vie. C’est cela quand on implique le personnel, même si Francis est au troisième degré de personnel puisque connaissance d’une connaissance d’une connaissance.

Croisant mes bras sur mon ventre, je reprends la parole.

Et sinon, toi, toujours pas d’apprenti en vue ? Kitty et Besty les enchainent mais c’est à croire qu’elles n’en laissent pas pour les autres. A moins que tu n’en veuille pas toi.

C’est parfaitement compréhensible puisque, mine de rien, les apprentis c’est un peu comme les enfants : des personnes à charge.

_________________
Tessa
Fiche de Personnage - Fiche de Liens - Nombre de Messages rp : 119

avatar
Tessa

Messages : 388
Date d'inscription : 14/07/2015
Localisation : Institution Charles Xavier

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum