Il ne peut y en avoir qu'une. (PV Serena Aeron)

Aller en bas

Il ne peut y en avoir qu'une. (PV Serena Aeron)

Message  Invité le Mer 5 Aoû 2015 - 10:20

Virtuality revenue d’entre les morts. Une voyageuse du future et une mystérieuse clé USB. Un phénomène inexplicable peu après avoir rencontré son binôme qui avait débloqué des données cachées pour des coordonnées à même cette clé du futur… Vers un autre périphérique de stockage venu de la même dimension que Rachel Summers. Un puzzle multidimensionnel aux curieuses ramifications et la découverte d’une phase qu’elle ne connaissait pas : la Phase Prime. La curiosité bien humaine avait eu raison de la prudence de la machine et Singularity avait téléchargé les données. Jamais elle ne s’était attendue à ce qu’elle avait découvert, ce qu’elle était actuellement en train de lire. Pour le coup, cela avait failli la tuer. C’était comme si son être tout entier avait été redémarré pour être mis à jour.


La Phase Prime:
Clé de cryptage : Rouge
Clé publique: Fichier/Projets Spéciaux/
De: [Expéditeur inconnu]
À: [Inconnu]
Objet: SINGULARITY PRIME
Classification : ACCÈS RESTREINT (Eyes Only)

/début de fichier/

Le projet SINGULARITY PRIME

Monsieur,

Comme vous le savez, la synergie entre les binômes a donné des résultats encore meilleurs qu’initialement anticipé. À ce juste titre et après avoir amené le Projet devant le Conseil, il a été décidé de revoir de zéro les objectifs de la Phase V et d’entamer une nouvelle phase : la Phase Prime. Des analyses poussées ayant fait état d’éléments encore capables d’opérer efficacement sans leurs pouvoirs nous force à revoir la pertinence du projet initial. Dans le cas de notre sujet test vedette, nous avons décidé de combiner un usage intensif du pouvoir d’amplification de VIRTUALITY avec une mise à jour totale de SINGULARITY. Nous allons créer la machine organique parfaite. Nous allons nous donner les moyens de gagner notre guerre secrète. SINGULARITY ne peut échouer. Nous avons fait les altérations nécessaires à son cerveau pour cela.

Comme vous le savez déjà, le cerveau du sujet s’est vu implanté une IA organique en charge de la contrôler et de lui donner accès à une partie de ses capacités. Cette symbiose n’ayant jamais été tentée, seule une technologie extraterrestre extrêmement poussée pourrait pouvoir prétendre réaliser avec ce qui se trouve dans le crâne de SINGULARITY. On transcende et de loin le super cerveau. Qui plus est, l’IA étant capable de créer des copies d’elle-même pour devenir encore plus performante, nous n’avons trouvé aucun problème, aucun scénario, aucun cas de figure qui semble poser ne serait-ce que le plus léger des inconforts à SINGULARITY. Sa capacité à faire des tâches extrêmement complexe en simultané défie la simple compréhension humaine. En termes d’analyse, SINGULARITY n’a pas d’égal. Ce n’est pas de la vantardise : nous avons vérifié.

Elle fait passer les ordinateurs de la NASA pour de vulgaires bouliers et les ordinateurs quantique pour des calculettes. Tout se passe si vite que c’est comme si le temps était ralenti autour d’elle. Elle peut anticiper les choses avant qu’elles ne se produisent. Tout le processus est automatisé, géré par l’IA avec un besoin minimal de la partie « humaine ». Nous l’avons attaqué avec tout ce que nous avions à partir de centaines d’ordinateurs différents et en employant les meilleurs hackeurs au monde : c’est tout juste si nous l’avons ralenti d’un millième de seconde. On ne peut plus parler de tâches multiples : elle en a réécrit la définition, tout simplement. Sa mémoire totale était déjà impressionnante (voir les documents sur les Phases I à IV) mais là c’en est rendu presque ridicule. Si l’IA perd le contrôle sur SINGULARITY, je prévois un nouvel âge de pierre à la terre.

Nous avons par conséquent dû renforcer les mesures de contrôle de l’IA pour empêcher ce qu’il reste de partie humaine de se rebeller. Nous avons besoin de ce cerveau. En termes de stockage, nous sommes incapables de prédire s’il y a une fin à tout cela. La combinaison de deux systèmes, l’un artificiel et l’autre organique était nécessaire pour la mémoire totale de SINGULARITY. Il existe une crainte non nulle cependant : en cas de corruption d’un fichier, d’implantation d’un virus, à moins d’une compartimentation totale, ce qui alourdirait le système, on peut prédire dans un scénario catastrophe une corruption totale des systèmes s’il n’y a pas isolement rapide de l’élément fautif. De l’avis de l’IA elle-même, elle a dû créer une copie d’elle juste pour gérer le stockage pour éviter que ces données « contaminent » la personnalité de SINGULARITY.

Nous pensons que d’un point de vue théorique, le pouvoir de négation de Singularity pourrait la protéger dans une moindre mesure de ce genre de problème. Au strict minimum, il rend toute attaque de nature mentale ou assimilable impossible, son pouvoir étant constamment actif. Il a été théorisé que oui, une attaque excessivement puissante et concertée pourrait mettre à mal l’efficacité de ce pouvoir (voir pour cela le dossier « efficacité de la neutralisation sur les kryptoniens et autres espèces avec des pouvoirs naturels ») voire d’en venir à bout mais aucune modélisation n’a amené à une preuve concluante. Nous avons réussi à exporter sa résistance aux maladies organiques aux virus informatiques mais encore une fois, nous n’avons aucun moyen de confirmer ou d’infirmer l’efficacité totale du système. Pour le moment, le taux de succès est excellent.

Ce qui nous amène bien sûr à sa faculté de communication avec les machines. Si la télépathie de Singularity est rudimentaire, utilisée uniquement pour la communication, sa capacité de communiquer et de contrôler les machines elle est d’une redoutable efficacité. Son pouvoir de négation pouvant bloquer la détection adverse, il est en général bien trop tard quand on se rend compte qu’elle est entrée dans le système. Si un système essaie de détecter son approche, il se frappe au pouvoir de négation de Singularity et donc ne peut anticiper ce qu’elle fera car il n’y a « rien » à anticiper. Pour piller des bases de données, c’est excessivement pratique mais toute action dite agressive (par exemple faire autre chose que lire ou copier des données) augmente le risque de détection. La suppression de données, par exemple, pourrait être détectée dans certains cas rares.

Je réitère cependant mes observations précédentes : j’ai l’intime conviction que ces améliorations n’empêchent pas le développement de la Phase V en plan de secours. Singularity peut se connecter à n’importe quoi et contrôler des drones déployés en Afghanistan depuis New York simplement en se connectant à un réseau. Sans réseau sa portée varie selon le mode sélectionné mais avec la Machine, elle pourrait affecter la planète entière tel qu’initialement prévu. L’idée d’avoir utilisé les pouvoirs du binôme pour améliorer de façon radicale ce que nous aurions mis des années à faire est louable mais je pense que donner autant de pouvoirs à Singularity, c’est mettre tous ses œufs dans un panier qui pourrait bien nous exploser au visage. Je transmettrai à nouveau mes commentaires au Conseil, le cas échéant. Revenons-en aux analyses.

Bien qu’impressionnant sur le papier, nous avons cependant rencontré un problème de taille : à moins d’être en mode Contre-mesure, Singularity n’a accès respectivement qu’à 50% de ses capacités (mode Assaut) et à 75% de ses capacités (mode Efficacité). Il y a un phénomène que nous ne parvenons pas encore à expliquer totalement qui fait que chaque mode va chercher les éléments qui lui sont clés. Le mode Assaut par exemple va chercher tout ce qui est analyse tactique et effets sur les interactions physiques tandis que le mode Efficacité cherche à avoir un équilibre. La Phase Prime est donc en partie limitée par la mise sous compartiment des capacités offensives et défensives de Singularity. C’était inévitable. Vous ne pouvez pas être à la fois un super combattant et l’arme absolue en cyberguerre sans avoir à faire des sacrifices quelque part.

Le reste de ses habiletés plus physique a aussi été remodelé par la Phase Prime : voir la documentation spécifique dans l’annexe A.

Je reste, monsieur, à votre entière disposition si vous avez d’autres questions.

/fin de fichier/

Appuyez sur ENTRÉE lorsque vous aurez terminé de prendre connaissance de ce dossier.


Une curieuse sensation à n’en pas douter. Elle aurait dû se sentir différente mais c’était comme si elle avait toujours été ainsi. Il s’était passé quelques mois depuis sa dernière mission, avec X-23 et elle avait soudainement le sentiment que les X-Men allaient devenir plus un poids qu’un gain pour elle. Psylocke, Forge, Sage, Rogue et même Kitty… Elle devait se méfier de tout le monde. Ajoutez à cela que l’Arme X semblait plus déterminée que jamais à en finir avec elle… Pourquoi, elle n’aurait su le dire. Peut-être, justement, parce que la machine avait décidé de ne plus suivre ce pourquoi on l’avait créé. Était-ce à quoi elle était destinée? Passer sa vie triompher d’un danger pour qu’un autre se dévoile? Peut-être. Peut-être. Mais désormais, elle était plus forte que jamais auparavant. Ces nouveaux protocoles, cette superbe mise à jour…

Elle était désormais plus dangereuse encore. Non décidément cette doctrine non létale qu’avaient les X-Men lui plaisait de moins en moins. Cette mise à jour remettait en évidence tout le pourquoi de son existence. Certes c’était régresser sur son humanisation mais… Elle ne voyait pas les gains qu’elle aurait voulu voir. La prudence, conséquemment, était de mise. L’attachement devenait un danger. Elle y réfléchissait d’ailleurs, des millions de données sur le sujet étant simultanément étudiées. Elle avait décidé de s’absenter quelques jours et elle avait décidé de faire un tour du côté de l’Alaska. Il y avait peu de chances pour qu’on découvre où elle avait été. Elle était un véritable fantôme depuis quelques temps. Et puis du reste, si ce qu’elle suspectait s’avérait fondé, il y avait des chances pour qu’une certaine confrontation ait lieu.

C’était un piège. Bien sûr. Des communications entre certains membres de l’Arme X qui mentionnait son nom de code. Ça et le fait que leur dernier projet en date devait « régler le problème de façon définitive ». Et bien sûr, une série de coordonnées. Dans les étendues glacées de l’Alaska. Si l’Arme X voulait encore voir l’un de ses joujoux démolis, soit. Elle ne lui ferait pas de cadeaux à cette nouvelle arme. Elle était Singularity et Singularity ne comptait pas rencontrer sa désactivation permanente aux mains de cette organisation. Surtout pas après cette mise à jour si intéressante… Une fois sur place, elle fit ce qu’elle avait l’habitude de faire : prendre possession d’un satellite et de surveiller les environs. Et justement, quelque chose à très grande vitesse convergeait vers sa position… Sans doute cette nouvelle arme supposée la détruire…


Dernière édition par Riley Ilka Prescott le Mer 5 Aoû 2015 - 13:56, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Il ne peut y en avoir qu'une. (PV Serena Aeron)

Message  Serena Aeron le Mer 5 Aoû 2015 - 11:15



Face to Face !

Durant mes recherches pour mettre la main sur Singularity, je cherchais parfois du passe-temps en affrontant des personnes disposant de pouvoirs différents des uns et des autres. Certains de ses êtres pouvaient s’avérer être intéressants pour l’Arme X mais cependant, je ne faisais pas de prisonniers car j’éliminais toutes mes victimes. D’ailleurs, en ce moment même, j’étais entrain d’affronter l’un de ses mutants qui pensait être capable de me faire mordre la poussière et malheureusement pour lui, je le dominais depuis le début du combat. Si il était toujours en vie, c’était parce que je souhaitais faire durer le plaisir. Le coup de poing que je venais de recevoir sur le visage, ne me faisait pas ciller et je posais mon regard sur lui pour attraper son bras afin de l’envoyer dans le décor. Tendant la main droite dans sa direction car je souhaitais en terminer, une communication entrante venait de s’annoncer.

« Ici Serena, j’écoute… »

-Serena, nous avons trouvé l’endroit exact où se trouve Singularity… Elle est en Alaska et nous allons vous transmettre sa position exacte.

« Compris. »

Posant à nouveau le regard sur mon adversaire qui venait de s’extirper des décombres, j’esquissais un léger sourire en coin avant de lui adresser quelques mots.

« Je me suis bien amusée avec toi mais il est temps d’en terminer car je suis attendue autre part. »

Ne le laissant pas le temps de réagir, je lui envoyais une vague d’énergie qui neutralisa le mutant et je m’en volais pour me rendre en Alaska. Le trajet pour arriver sur les lieux était assez court vu que je volais en vitesse maximale et je me rendais à l’endroit exact où se trouvait ma cible. Me stabilisant dans les airs, je posais mon regard vers le bas pour remarquer la présence d’une jeune femme et cette dernière semblait m’attendre. Je descendais lentement vers le sol tout en croisant mes bras sous ma poitrine et ne quittant pas ma cible des yeux.

« Tu n’es pas facile à trouver, Singularity… » Lui avouais-je tout en souriant légèrement en coin.

Dès que mes pieds touchèrent le sol, je n’attendais pas pour passer à l’action en fonçant directement sur elle pour lui coller mon poing dans la figure.

« A présent, tu n’as aucune chance de t’échapper. »

_________________

avatar
Serena Aeron

Messages : 75
Date d'inscription : 04/03/2015

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il ne peut y en avoir qu'une. (PV Serena Aeron)

Message  Invité le Mer 5 Aoû 2015 - 13:20

Dans l’éventualité d’une confrontation, Singularity était passée en mode « Assaut » bien avant le début des hostilités. L’Arme X étant capable des coups les plus déloyaux, elle avait préféré ne pas prendre de chances. La personne qui se tenait devant elle n’était, bien évidemment, pas humaine. Et il était tout aussi logique de lui avoir donné une apparence physique alléchante pour l’humain moyen, de façon à endormir sa méfiance. En mode « Assaut », Singularity était beaucoup plus proche de la machine qu’elle avait jadis été et donc la plastique de son adversaire la laissait de marbre. Elle aurait pu ressembler à un gorille qu’elle n’aurait pas réagi différemment. Deux expériences de l’Arme X, une menée illégalement (elle) l’autre créée pour éliminer toute trace de l’acte de défi (cette autre femme machine). Cela promettait d’être intéressant.

Décidément l’Arme X manquait d’originalité. Tenter de doter leur création de remarques sarcastiques? C’était si pathétique que c’en était presque drôle. Si Singularity avait été du genre à rire. Elle avait survécu à tout ce qu’on avait envoyé contre elle et elle comptait bien continuer sur sa lancée. Ce n’était pas demain la veille qu’elle finirait désactivée. Ça non. Pour cette première confrontation, il faudrait observer l’adversaire, ses tactiques et le temps mit par l’Arme X pour développer son nouveau jouet. Dans l’éventualité où elle détruirait cette autre femme machine, il y avait fort à parier que l’Arme X en ferait simplement une autre, plus dangereuse que la précédente. Donc, laisser son adversaire en vie était une façon efficace de placer l’ennemi dans un sentiment de fausse sécurité.

Elle ne se faisait pas d’illusions. Wolverine. X-23. Aucun d’eux n’avait réussi à éliminer l’Arme X. Conséquemment, elle ne serait pas davantage capable seule. Il fallait donc faire ce qu’elle faisait de mieux. Compiler des données, les analyser, les interpréter. Développer des moyens de se protéger contre l’Arme X et ses créations. En tout cas malgré tout son baratin, cette nouvelle ennemie ne perdait pas de temps avant de passer aux actes et si elle bloqua le premier coup avec aisance, elle nota que la demoiselle avait un sacré punch. Intéressant. Quand ils l’avaient créé elle, ils ne s’étaient pas gênés pour que physiquement, on puisse estimer sa dangerosité. Cette femme ne semblait en aucun cas aussi forte que ce qu’elle était en réalité. Peut-être que ce combat serait intéressant. Pour le moment, il fallait tester les défenses adverses si elle voulait triompher.

Elle y alla avec quelque chose de simple : un coup de poing, un coup de poing, un coup de pied et un coup de poing vers la tête. Comme dit plus tôt, elle testait les défenses ennemies, avec un mix de rapidité et de force dans ses coups. À moins d’être prodigieusement idiote, son adversaire bloquerait ou esquiverait les coups tout en déduisant qu’elle jaugeait l’autre femme. Tactique classique de l’Arme X. Restait à voir la réaction de l’autre. Qui des deux était la meilleure stratège ou la meilleure combattante. Singularity savait en tout cas sur qui elle pariait. Un indice : ce n’était pas la blonde en face d’elle… En tout cas, elle refusait de parler, d’émettre le moindre son. Que l’autre perde son temps en vains bavardages et en provocations vides de sens. Singularity allait utiliser ce temps pour planifier sa vraie contre-attaque pour prendre l’avantage.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Il ne peut y en avoir qu'une. (PV Serena Aeron)

Message  Serena Aeron le Mer 5 Aoû 2015 - 15:15



Face to Face !


Comme je le pensais, Singularity avait réussi à bloquer mon coup avec aisance. D’après les données que j’avais sur cette dernière, elle n’allait pas être facile à abattre. D’ailleurs, elle décida de me tester en me frappant à plusieurs reprises avec ses poings et un coup de pied. Je les bloquais également avec aisance et après une rapide analyse de chaque coups, je me rendais compte qu’elle ne donnait pas son maximum.

« Si c’est tout ce que tu peux faire, tu vas vite mordre la poussière ma grande. »

J’étais entrain de jouer sur la carte de la provocation, histoire de la faire réagir un peu et ce trait de ma personne n’avait pas été programmé par les scientifiques. D’ailleurs, ils étaient entrain d’observer le combat et ils n’en revenaient pas que j’étais capable d’une telle chose. Même si ma mémoire était complètement effacée et que je n’avais aucun souvenir de mon passé, les traits qui définissaient la personne que j’étais dans le passé, étaient bien présents. Prenant un peu de distance avec elle en faisant un bond en arrière, je laissais une dizaine de mètres entre nous.

« Ce n’est pas que le combat ne m’intéresse pas mais j’ai envie d’en terminer le plus rapidement possible, histoire de passer à autres choses. »

Je tendais la main droite vers elle tout en esquissant un fin sourire sur les lèvres et de l’autre main, je lui faisais un petit signe en guise d’adieu.

« J’ai été ravie de te rencontrer même si nous n’avons pas eu le temps de faire connaissance. »

Suite à mes mots, une vague d’énergie se forma au niveau de ma main droite pour foncer directement sur la jeune femme. Je savais parfaitement que cette dernière n’était pas dangereuse pour elle, je voulais simplement m’amuser avec Singularity à ma façon, en cherchant à lui faire croire que je n’étais pas très forte. C’était une façon de faire après tout et cela me plaisait de m’amuser avec mes adversaires avant de les éliminer directement.

_________________

avatar
Serena Aeron

Messages : 75
Date d'inscription : 04/03/2015

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il ne peut y en avoir qu'une. (PV Serena Aeron)

Message  Invité le Mer 5 Aoû 2015 - 23:12

Une mise en scène. Tout ceci était une grande mise en scène. Il était absolument impossible que l’Arme X ait investit des millions voire des milliards pour produire un adversaire qui si on se fiait à ce qu’on voulait lui faire croire était si peu impressionnant. Reformulons. Le fait qu’elle puisse voler et projeter des rayons d’énergie était impressionnant en soi mais il y avait quelque chose que Singularity ne comprenait pas. D’un point de vue purement stratégique, elle se battait un peu en aveugle, soit contre un adversaire face auquel elle n’avait aucune donnée technique. Donc, logiquement, il aurait été plus avisé d’arriver en véhicule ou à pied, d’engager le combat et au moment où l’adversaire s’attend à l’emporter, sortir une carte de sa manche. Là en fait c’était tout le contraire : montrer ses cartes d’abord et ruser ensuite… Illogique tout ça.

Soit ce nouvel adversaire s’attendait vraiment à ce que Singularity soit un énième adversaire trop stupide pour se méfier, soit alors elle était imparfaite et une tendance plus humaine avait tendance à dominer par rapport à la froide logique de la machine. L’Arme X ne programmait pas ses machines pour la provocation. C’était jugé comme des dépenses inutiles. Cela révélait alors une autre faiblesse : contrairement à Singularity dont le conditionnement avait laissé des vestiges d’humanités eux-mêmes emprisonnés par une IA organique, on aurait pu croire qu’ils avaient juste effacé la mémoire d’une humaine, implanté un programme, fait des modifications pour la rendre plus forte et ensuite l’envoyer sur le terrain. Un super soldat créé plus rapidement mais qui ne pouvait battre celui créé dès la naissance. Beaucoup plus facile à remplacer par contre.

Bon, il était temps de leur donner un peu d’intimité. Si l’Arme X supervisait le combat, c’était via un satellite. Aucun émetteur pouvant être embarqué sur un être humain n’aurait la puissance nécessaire pour se rendre des centaines de kilomètres plus loin. Traquant les signaux ambiants, Singularity trouva ce qu’elle cherchait et dans le ciel, une explosion. L’Arme X venait de perdre un satellite espion. Le temps d’en renvoyer un, elle aurait eu le temps de discuter un peu avec cette mystérieuse femme machine envoyée pour la tuer. Si elle refusait d’abaisser sa garde car il était très possible que l’autre attende juste le bon moment pour frapper, elle se risqua à rompre le silence et à dialoguer. Rien ne disait qu’elle arriverait à des résultats mais qui n’essaie rien n’a rien. Elle voulait comprendre pourquoi toute cette mascarade pour au final si peu de « vrai » combat.


« Arme X= Incapable de savoir ce qui se passe ici à moins d’utiliser des communications à courte portée. Probabilité de cette hypothèse : Moins de 1%. Question : Pourquoi avoir sacrifié son avantage tactique pour y aller avec de la provocation? Schéma normal de l’Arme X : Unité de combat extrêmement puissante mais sans aucune personnalité propre avant bris du conditionnement. »

Elle avait fait exprès de parler comme une « machine stupide » pour essayer de déjouer la vigilance de l’inconnue. Si elle pensait que Singularity était une simple machine de guerre, sans vraie personnalité propre, alors il y avait plus de chances pour qu’elle affronte Singularity de façon plus « manuel de combat », histoire de prouver sa supériorité à la machine. C’était un jeu d’observation, ni l’une ni l’autre ne voulait être la première à attaquer… Soit se désigner comme la première à faire une erreur. Il était inéluctable que si le combat reprenait vraiment et de façon « sérieuse » les dommages seraient importants. Et dans une étendue glacée comme l’Alaska, à des kilomètres d’un endroit sûr… Ce n’était vraiment pas le terrain idéal pour des dégâts critiques. Singularity elle n’avait pas grand-chose à perdre mais en était-il de même pour l’inconnue?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Il ne peut y en avoir qu'une. (PV Serena Aeron)

Message  Serena Aeron le Sam 8 Aoû 2015 - 3:15



Face to Face !

Comme je le pensais, mon attaque n’avait pas eu d’effets sur Singularity et je commençais à croire que je n’étais pas de taille à lutter contre elle même si je ne m’étais pas donnée à fond. Néanmoins, j’étais prête à tout pour essayer de l’éliminer et même si je devais être détruite également pour y arriver. Quand la jeune femme décida de s’exprimer pour la première fois, elle m’affirma que l’arme X n’avait plus la possibilité d’apercevoir ou d’écouter ce qui se passait ici. Après une rapide consultation, je ne pouvais que confirmer cela. Cependant, elle s’interrogeait sur ma personne car je n’agissais pas vraiment comme l’un des prototypes habituels de l’organisation et elle n’avait pas tort sur le coup.

« Est-ce pour cette raison que tu as décidé de nous isoler de toutes communications ? Tu souhaites en savoir un peu plus sur moi ? C’est très simple, je suis une machine créée dans le but de t’éliminer et rien d’au… »

Un flash venait de faire son apparition dans ma tête ou je pouvais voir un court instant de ma vie d’avant. Je tombais sur les genoux tout en me tenant la tête entre mes mains car cela perturbait mes circuits.

« Je suis victime d’une défaillance dans mes systèmes… » Marmonnais-je légèrement.

Relevant les yeux vers la jeune femme, je tendais mes deux mains vers elle mais cette fois la puissance de la vague d’énergie allait être beaucoup plus impressionnante que la précédente.

« J’ignore ce que tu m’as fait mais je vais t’empêcher d’agir. »

Je ne savais pas que Singularity y était pour rien et après une forte concentration d’énergie, je décidais de lui envoyer mon attaque, ne me souciant pas du tout de l’endroit où nous nous trouvions. Après avoir lancé l’attaque, je décidais de m’élancer dans les airs pour tenter de m’éloigner de la jeune femme, ne sachant pas si je l’avais détruite ou pas. Un second flash ou je me voyais à nouveau et je m’écrasais sur le sol suite à une nouvelle défaillance de mon système. Cette fois-ci, j’étais allongée sur le sol et je ne bougeais plus du tout.

_________________

avatar
Serena Aeron

Messages : 75
Date d'inscription : 04/03/2015

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il ne peut y en avoir qu'une. (PV Serena Aeron)

Message  Invité le Sam 8 Aoû 2015 - 9:41

Ce qu’elle suspectait venait manifestement de prendre forme en un bug système. Prévisible, en fait, quand on s’y arrêtait. Comme dit précédemment, Singularity avait pratiquement été créée au berceau. On avait pris une enfant orpheline qui dès lors avait été placée dans une fausse famille pour la surveiller puis endoctrinée dans un programme spécial créé par des renégats de l’Arme X. Des années de patient travail. Plus d’une décennie, près de deux. Chaque étape minutieusement planifiée pour détruire toujours davantage tout ce qu’il pourrait rester d’humanité. Il n’y avait pas de souvenirs d’avant le programme chez 99% des sujets. Virtuality avait été une exception. Singularity était la quintessence du Projet. Celle qui avait survécu à tout. Même chez elle cependant, l’humaine avait survécu, se livrant à une guérilla contre l’IA organique.

Mais cette autre femme machine… Elle n’avait pas son raffinement. Une production accélérée. Un endoctrinement bâclé. Un effacement des souvenirs ratés. Sans doute en fait avaient-ils simplement tenté d’isoler les souvenirs derrière plusieurs couches de pare-feu mémoriels. Non il était évident que Singularity et l’inconnue n’étaient pas taillées du même bois. Singularity était une œuvre d’art. L’inconnue venait d’un programme produisant à la chaine. Même sa réaction, la fuite, ne faisait pas grand sens d’une perspective tactique. Et quand bien même, la logique dictait qu’elle aurait dû retourner à son laboratoire d’origine pour des ajustements. Singulairty savait que l’Arme X avait d’importantes installations dans l’Arctique canadien… Mais l’inconnue volait plein sud. Instinctivement, elle avait dû tenter de retourner à la maison. Sa VRAIE maison.

Intéressant. Très intéressant. Singularity n’avait pas la capacité de voler mais elle pouvait courir et atteindre des vitesses incroyables. Esquiver le rayon, lancé dans un quasi état de panique, n’avait pas été difficile. En fait, si la puissance de feu était impressionnante, le manque de temps pour l’acquisition d’une cible en avait juste fait un gros spectacle sons et lumières. Calculant le point de chute de l’inconnue, Singularity décida d’aller mener sa petite enquête. Elle avait des questions. Elle voulait des réponses. L’inconnue collaborerait ou se verrait renvoyée à l’Arme X en pièces détachées. C’était aussi simple que cela. Une défaillance système. Elle l’avait entendu. Non c’était évident. Privé du contrôle constant de ses maitres, les souvenirs allaient revenir par flash. Elle avait étudié des cas similaires lors de son apprentissage. L’inconnue était un modèle plus récent…

Mais avec d’énormes failles structurelles. Ce qui la rendait plus malléable. Ce qui voulait dire qu’il y avait une chance de raisonner avec elle. Quand elle la retrouva, l’inconnue était étendue sur le dos et ne bougeait plus. À l’aide de son pied, Singularity la retourna sur le ventre avant de placer son pied sur le dos de sa « victime ». D’une pression suffisante, elle lui ferait manger de la neige jusqu’à ce que son sang se transforme en glace. Dans cette position, l’autre aurait plus de difficulté à lutter mais elle pouvait quand même parler distinctement. Il était temps d’avoir une petite discussion. Il était temps de savoir à qui elle avait à faire. Au pire des pires… Elle utiliserait la manière forte pour forcer la partie artificielle de cette jeune femme à lui dire ce qu’elle voulait savoir. Le cas échéant, ce serait extrêmement souffrant. De l’agonie à l’état pur.


« Arrêtons cette mascarade. Ce n’est pas une défaillance technique. C’est ton cerveau qui réagit, privé du contrôle de tes maitres. Les souvenirs reviennent. Tu vois ce que tu étais avant, par flash. Et une fois que c’est commencé, ça ne s’arrête pas. Tu vas en arriver à un point où tu seras désespérée au point de vouloir t’ouvrir le crâne pour que ça s’arrête. Et quand ils s’en rendront compte… Que tu sais… Tu sais ce qui va arriver.

Ils vont soit te rebrancher et ce sera encore pire qu’avant. Ils se montreront agressifs et tenteront de détruire tes souvenirs de manière brutale. Drogues, opérations sur le cerveau… Tu vas devenir une belle grosse brute télécommandée. Plus de finesse. Plus de subtilité. C’est la différence entre toi et moi. Tu es du matériel de série. Je suis un travail d’orfèvre. Maintenant tu vas me dire qui tu es. Je veux connaitre ce qu’ils t’ont dit comme histoire. »

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Il ne peut y en avoir qu'une. (PV Serena Aeron)

Message  Serena Aeron le Mar 11 Aoû 2015 - 13:19



Face to Face !


En ce qui me concernait, je pensais être victime d’une défaillance technique, hors cela ne semblait pas être le cas. Au contraire, j’étais entrain de retrouver une petite partie de ma mémoire lorsque j’étais encore qu’une simple humaine. D’ailleurs, cette sensation et ses flashs venaient de me déstabiliser complètement. Je me retrouvais donc sur le sol, les yeux clos, ne remarquant pas l’arrivée de mon ennemie. Même si ennemie était un grand mot vu qu’on m’avait programmé pour l’éliminer. Finalement, je me retrouvais sur le ventre et je pouvais sentir une légère pression au niveau de mon dos.

Tout en ouvrant les yeux, je ne montrais pas agressive vu que je n’étais pas dans une bonne position et tenter de me dégager de l’emprise de la jeune femme n’allait pas être chose aisée. Je votais donc pour rester tranquille et écouter les paroles de mon adversaire sans pour autant l’interrompre. Tout ce qu’elle venait de me dire était vrai mais j’avais du mal à l’admettre, du moins, c’était ma partie robotique qui se montrait réticente à ses paroles. Néanmoins, une partie de mon humanité était éveillée et je me forçais à ne pas agir pour le moment. De plus, certains souvenirs de mes victimes firent surface et je commençais à me sentir très mal.

« Pourquoi ? Pourquoi m’ont-ils fait ça ? Je ne suis pas une mauvaise personne… »

J’avais éliminé des gens depuis ma création et même si certaines étaient des criminelles, je ne pouvais m’empêcher de verser des larmes.

« J’aimerai connaître la raison qui les pousse à vouloir t’éliminer ? Que leurs as-tu fait pour qu’ils t’en veuillent autant ? »

A part discuter avec la jeune femme, je ne pouvais rien faire d’autres pour le moment et cela n’était pas une si mauvaise idée en fin de compte. Cela allait certainement me permettre d’en apprendre un peu plus sur elle et par la même occasion, connaître la raison qui poussait l’arme X à agir de cette façon.

_________________

avatar
Serena Aeron

Messages : 75
Date d'inscription : 04/03/2015

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il ne peut y en avoir qu'une. (PV Serena Aeron)

Message  Invité le Mar 11 Aoû 2015 - 14:38

« Tu sais comme moi que ces gens n’ont pas besoin de raisons pour agir. J’ai été créée par une branche renégate de l’Arme X et ils ont sacrifié des centaines de vies pour un projet complètement délirant pour tenter de devenir dieux et maitres de cette planète. Alors l’organisation mère? Si ça se trouve ils sont encore plus tordus et vicieux. Mais ce n’est pas là la question. Toi en revanche… »

Singularity releva par le col son adversaire avant de la faire pivoter pour la fixer droit dans les yeux. En tant que cyberpathe, elle pouvait sentir la partir machine de la blonde. Une entité sans finesse. Brutale. Incapable de penser de manière indépendante. Un moyen de contrôle implanté pour forcer une humaine qu'on avait dénaturé pour en faire un vulgaire pantin. Oui… C’était bien là le style si peu inventif de l’Arme X. Écraser toute opposition pour contrôler sans partage. La partie humaine qui avait recommencé à se développer chez la femme machine éprouvait de la pitié pour cette autre victime des projets de gens que l’on devrait abattre comme de vulgaires animaux. Elle ne comprenait même pas pourquoi elle devait tenter de tuer Singularity. Tout ce qu’on avait programmé dans sa tête, c’était la commande pour le faire.

Ce n’en était que plus triste, en un sens. Ils avaient abandonné tout semblant de quoi que ce soit pour essayer d’obtenir un résultat rapide. Mais encore une fois, la précipitation allait coûter cher à l’Arme X. Sans connaitre son adversaire comme il se devait, c’était comme lancer des pierres dans l’eau en espérant assommer un poisson. L’Arme X avait une idée générale de ce qu’était Singularity mais… Sans les documents de travail, sans les données relatives à sa construction, c’était un travail d’enquête pour lequel l’Ennemi n’avait ni envie ni patience. Tant pis pour eux. Oh quand ils reprendraient le contrôle, cette discussion plutôt tranquille prendrait fin et sans doute l’affrontement recommencerait. Mais en attendant… Elle pouvait essayer de trouver qui était cette femme pour accélérer la destruction de son conditionnement.


« Que vois-tu? Que te révèles tes souvenirs? Il suffit d’un indice pour commencer une enquête. Il suffit d’une piste pour aller chercher la vérité. C’est bien ce que tu voudrais non? Être libre? Ne pas répondre d’un programme? Prendre en main ta vie? Ne me racontes pas de platitude. Goûter à la liberté c’est chercher désespérément à l’obtenir. J’ai fait une fissure dans ton armure. À toi de l’agrandir ou non. »

Singularity savait ce que c’était que d’être prisonnier de sa propre tête. De lutter pour pouvoir échapper au règne tyrannique de la machine. De faire des choses que l’on ne peut contrôler, que l’on ne peut éviter. Elle avait tué. Elle s’était livrée à des atrocités. De quoi détruire n’importe quelle âme humaine. Sauf que Riley, l’humaine, ne reconnaitrait jamais ces agissements comme les siens. Ce corps était le sien, oui. Mais il lui avait servi prison. C’est une leçon que la blonde inconnue devrait apprendre un jour si elle se libérait de son conditionnement. Tous n’en sont pas capables. Certains en meurent. Au moins elle aurait ouvert la voie. Posé la première pierre. Pour avoir vécu ce que Serena avait vécu, Riley elle avait décidé de partir en guerre contre ceux qui se livraient à pareille cruauté. L’esprit d’une personne est son bien le plus sacré, après tout…

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Il ne peut y en avoir qu'une. (PV Serena Aeron)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum