Grand Concert de Dazzler [MINI EVENT OUVERT A TOUS]

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Grand Concert de Dazzler [MINI EVENT OUVERT A TOUS]

Message  Lilian D'Eyncourt le Ven 31 Juil 2015 - 18:54

La file d'attente grossissait sur le trottoir du Fatal Games. Lilian la contemplait, un sourire tranquille au coin des lèvres, derrière la baie-vitrée d'une loge. Depuis qu'il avait trouvé un accord avec la célèbre Dazzler, il avait consacré la majeure partie de ses journées à assurer la communication de l'événement tout en veillant à ce que le concert se déroule dans les meilleures conditions possibles pour le public et les artistes. La base fan de la chanteuse ne l'avait pas déçue. Une bonne partie des places s'était arrachée à peine mise en ligne, si bien qu'il avait pu, comme il l'espérait, bloquer les dernières et les ressortir quelques jours avant l'événement à un tarif majoré. En ajoutant les consommations sur place et les chances de faire rester plusieurs spectateurs pour l'after, la soirée serait largement bénéficiaire. La nuit à thème préparée en amont dans le casino était tenue secrète. Lilian misait sur l'effet surprise pour inciter les gens à rester en stimulant leur curiosité immédiate. Afin de s'assurer une bonne publicité, il s'était également montré généreux envers les gros médias et les hautes personnalités américaines qui pouvait accéder sur invitation au balcon, en bénéficiant du bar à volonté pendant la durée du concert, puis à une réception plus intime en compagnie de la belle Alison lorsque tout serait terminé. Il espérait que des hommes d'affaires toujours à la recherche de parties mondaines comme Bruce Wayne, seraient sensibles à l'attention. Quelques petits journalistes et photographes avaient également eu droit à un badge presse. Lilian cultivait l'image de l'entrepreneur ouvert pour compenser toutes les fois où il se montrait absolument injuste envers les petits employés de son vaste empire. Ainsi, il y pouvait toujours compter sur l'opinion d'une personne enchantée par ses capacités d'écoute lorsqu'on critiquait ses méthodes de « sale patron capitaliste fasciste », ou autres qualificatifs fleuris de ce type.

L'annonce du concert de la mutante Dazzler avait soulevé assez peu de protestation du côté des conservateurs que le succès d'une femme pervertie par la nature agaçaient. Certains avaient bien tenté de lancer des mouvements de protestation, mais le contexte actuel faisait qu'ils n'étaient pas suffisamment écoutés pour être entendus. La chanteuse était trop appréciée pour inquiéter les humains. Ceux-ci étaient même les premiers à s'exclamer que, au moins, avec ses incroyables capacités, ils en avaient pour leur billet. Beaucoup ne comprenaient pas très bien le pouvoir de la jeune femme et ignoraient qu'elle aurait pu les tuer en claquant presque des doigts si un accès de folie la prenait. Ce n'était pas plus mal. On trouvait par ailleurs plusieurs mutants identifiables à leur apparence peu commune parmi la foule massée devant les portes. Sans être véritablement militant, il était plutôt heureux de permettre aux moins « sortables » de s'offrir une virée en ville. Son gène x l'obligeait à porter des gants, ce n'était pas la chose la plus contraignante du monde, mais cela lui donnait une idée de ce que pouvaient endurer les plus touchés. Il espérait qu'aucun imbécile révolté n'aurait l'idée de gâcher les festivités mais l'équipe de sécurité était suffisamment efficace pour contrôler rapidement certains fauteurs de troubles. Quand on possédait un lieu de vie nocturne qui engendrait de grosses sommes d'argents, activités sous-marines ou non, on avait plutôt intérêt à s'entourer d'une élite, pas juste de trois noirs un peu costauds juste bons à dissuader la clientèle d'une boîte de campagne.

Trente minutes avant le début du spectacle, les portes s'ouvrirent et la file de plus de 2 000 personnes s'y engouffra progressivement. Dazzler semblait prête. En tout cas, il n'avait reçu aucun message pour l'avertir d'un problème de dernière minute. Un peu plus tôt dans la journée, les balances s'étaient bien passées, la jeune femme n'avait pas montré la moindre faiblesse de santé. Les mains posées sur le balcon torsadé, dans un veston léger à fines rayures bleues et noir, posé par-dessus un t-shirt sombre dont il était difficile de lire les inscriptions, Lilian se demandait quelles sommités lui feraient l'honneur de gravir les escaliers. Il observait aussi distraitement la population bigarrée qui se déversait dans la fosse. Nikolaï n'était pas encore là non plus, mais il lui avait dit qu'il passerait. Il aimait s'assurer de temps à autre que les événements du casino se passaient bien, et, à choisir, il s'agissait de la date à ne pas manquer au mois de juillet. C'était aussi toujours l'occasion de ne pas passer une soirée de plus chacun de leur côté, même s'ils devaient rester dans leurs rôles de simples associés – rôle auquel personne dans le personnel ne croyait vraiment, mais les rumeurs restaient des rumeurs.
[HJ : Voilà pour le message d'introduction. En complément, vous pouvez prendre note que le casino est un espace entièrement rénové et très luxueux. Sa décoration rappelle l'art déco des années folles mais dans un style plus modernisé. Le balcon est accessible aux personnes sur invitation. Si la situation de votre personnage la justifie de droit, n'hésitez pas à monter. Si vous avez un doute ou une demande particulière, vous pouvez me mp.
Il n'y a pas d'ordre de postage défini ni de limite de participants. Si vous ne voulez faire qu'une apparition d'un post, libre à vous. Tant que Alison ne poste pas pour annoncer le début de son spectacle, les personnages peuvent discuter librement dans la salle (en n'oubliant pas de profiter du bar!)]


Dernière édition par Lilian D'Eyncourt le Mer 23 Mar 2016 - 20:01, édité 1 fois

_________________
avatar
Lilian D'Eyncourt

Messages : 78
Date d'inscription : 31/03/2015

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grand Concert de Dazzler [MINI EVENT OUVERT A TOUS]

Message  Sif d'Asgard le Dim 9 Aoû 2015 - 12:53


Asgard possède une culture plutôt festive, je pense, même si les banquets et autres spectacles sont rarement fait pour eux-mêmes, plus généralement afin de célébrer une ou plusieurs personnes, voir des batailles ou des campagnes militaires. Midgard peut avoir similaires traditions dans ses cérémonies, généralement bien plus sobres et solennelles, mais ils ont aussi l’habitude d’organiser des fêtes pour l’activité elle-même. Je sais que Thor n’a pas fêtée sa bataille à l’encontre des Cartels, ne la considérant même pas comme terminée du fait de la célérité des humains à se remettre de leurs pertes, et que Caitlin n’est pas dans cette optique considérant les coûts qu’ont pu avoir ses batailles passées. Néanmoins lorsque l’écran de ma chambre a parlé de Festivités autour d’un concert de Dazzler, une chanteuse mutante dont la célébrité n’était plus à faire, j’ai pensé tenir une occasion. Cela n’a pas été simple car nécessitant mon implication dans le système monétaire humain mais bien heureusement l’or est un matériau de valeur du fait de ses propriétés inoxydables, particulièrement lorsqu’il a été purifié ; c’est donc au sacrifice d’environ trois grammes d’or que j’ai pu obtenir des places anonymes de second tirage. SI j’ai bien compris tout du moins. Mais cela n’est pas ce qui importe : Caitlin comme Thor ont répondu à l’affirmative à ma proposition. Nous voici donc embarqués pour une soirée qui devrait s’avérée des plus intéressantes, même si je crains rester un peu trop focalisée sur les comparaisons avec Asgard. Deux choses m’ont posées problèmes : le code vestimentaire et le questionnement sur l’éventualité que Thor demande à se faire appeler par son nom humain « Edward ».

Concernant le second point, mes recherches sur la signification de ce nom m’ont laissée perplexe. L’étymologie porterait à lui apporter la signification de « gardien de richesses » et il aurait été porté par une dynastie de rois anglo-saxons, chose justifiant la chose du moi à mes yeux. Néanmoins j’ai plus de mal avec l’image actuelle de ce prénom et n’ai pas encore énormément d’informations son dernier porteur célèbre, Edward Cullen. Peut-être pourrais-je demander à mon Prince de m’éclairé sur la véritable origine de cette fausse identité civile. Je comprends le principe des noms de lignée et Blake est un patronyme courant mais cela ne m’aide guère pour Edward.

Concernant le premier point, mes recherches n’ont faite que me compliquer la vie et j’aurai du me limiter aux conseils qui m’ont été donnés. Il y a tant de couleurs et de formes que je ne sais pas lesquels privilégier. D’un autre côté, j’ai du mal à savoir lesquelles seraient adaptées à quelles situations. La pudeur ne semble pas toujours des goûts humains, particulièrement dans les sections lingeries et lingeries fines, et leurs tenues sembles moins complètes que celles auxquelles je suis habituée. Il semble falloir en assembler plusieurs couches, à l’instar de mon armure ; quel dommage que tous les Humains n’aient pas l’ouverture d’esprit pour accepter l’exotisme d’autres Royaumes. Le but n’étant pas d’attirer l’attention mais de simplement faire du tourisme, je me ferais aussi discrète que possible et pour cela, une tenue trois couches sobre et sombre me parait le meilleur. Des sous-vêtements pour le haut et pour le bas,  couverts d’un « T-shirt » et d’un « Jeans », eux-mêmes couverts d’une veste et de chaussures à talons compensés, le tout de couleur noire, voici qui restait simple et étonnamment moins coûteux que les places pour le concert. Et qui fut plus compliqué encore à comprendre lorsqu’il fut question du choix des tailles. Je suis redevable à plusieurs personnes pour leurs aides et conseils dans le domaine même si je crains avoir légèrement perdue en crédibilité dans cette histoire. Si payer des grammes d’or ne me gêne nullement, payer de la crédibilité est une autre histoire. Mais j’ai néanmoins une tenue humaine à présent, à défaut d’avoir ce nouveau nom qu’il n’est pas dans mon intention de porter. Les oripeaux de tissus du fabriquant Made In China sont déjà bien suffisant et leurs étiquettes porteuses de d’indications démangent plus que cuirs synthétiques et acier construit sur mesures. Les Humains semblent préférer produire en quantité plutôt que répondre aux besoins de chaque individu ; déplaisantes différences culturelles. Heureusement qu’une fois passée au fil d’une dague, les étiquettes ne grattent plus. Il faudra néanmoins faire attention, les tissus Humains étant aussi fragiles que leurs concepteurs.

Les détails vestimentaires furent réglés bien avant la soirée pour laquelle je m’étais lancée dans l’aventure de m’en occuper, heureusement considérant le temps qu’ils me prirent, ainsi je suis prête en temps et en heure, laissant ma lame à ma cellule. Une navette à destination de la Tour Stark de la nouvelle citée d’York, celle-là même où les Vengeurs s’unirent pour la première fois face aux Shitauri, et je peux poser le pied dans l’une des métropoles humaines. Une fois en compagnie de mes proches, je les laisse me guider dans celle-ci à destination du Fatal Games. Si je comprends le principe de Casino, cela de jeu de hasard me pose plus de problème : quel intérêt d’attendre et d’espérer un événement sur lequel on n’a aucun impact ? Mesurer son talent dans la compétition et avec un prix à la clé me semble logique, espérer simplement l’arrivée d’une chose improbable beaucoup moins. Je n’ai de toute façon pas l’intention de jouer à ces choses dont les règles ou l’intérêt m’échappent, quand bien même j’ai de nouvelles pièces d’un gramme d’or pur dans la poche intérieure de ma veste. Je les préfère aux étranges billets se déchirant et se froissant des Humains dont la valeur se limite à un chiffre marqué dessus; on me les a présentés comme de l’argent mais je sais reconnaitre du papier, tout décoré qu’il soit. J’ai néanmoins retenu qu’une de mes pièces valait soixante-quinze Dollars, il suffira donc de voir si elles seront acceptées sur cette base ou non et dans le cas contraire il suffira de trouver un lieu de change. Cela doit se trouver dans un casino, puisque s’ils changent les petites pièces colorées nommées « jetons » ils peuvent bien le faire avec d’autres matériaux.

Cependant il faudrait déjà atteindre le lieudit car c’est une foule aussi nombreuse qu’hétéroclite qui s’amasse dans la rue. Il y a des humains, c’est même la quasi-totalité des personnes présentes, mais il y a également quelques créatures plus fantaisistes ; des mutants ? Possible. Ou d’autres choses, Midgard a toujours eu un folklore si dense qu’il est difficile de savoir ce qui y est réel ou non. Néanmoins ce ne sont pas ses êtres qui m’interpellent mais la masse qu’ils forment avec tous.

Devons-nous attendre parmi le troupeau ?

Ma conception du temps me rend aussi patiente que l’excitation de certains événements peut me rendre impatiente, néanmoins c’est plus de la curiosité que je manifeste aujourd’hui et si je dois continuer à me balader le nez en l’air à regarder l’architecture chaotique et compacte des constructions Humaines, il n’est aucun problème. En revanche, me retrouver pressée épaule contre épaule avec d’autres individus ne déplairait beaucoup : je ne suis pas du bétail. Et il me semble qu’il y a un passage privé, reste à savoir si seuls les sortant de voitures exagérément longues et assimilés y sont autorisés.

Je me tourne vers mes compagnons en attendant que l’un d’eux m’explique de quoi il en retourne. Les portes s’ouvrent et la foule commence à se presser.

_________________
Sif

Fiche de Personnage - Fiche de Liens - Nombre de Posts : 106

avatar
Sif d'Asgard

Messages : 531
Date d'inscription : 04/04/2015
Age : 24
Localisation : Héliporteur

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grand Concert de Dazzler [MINI EVENT OUVERT A TOUS]

Message  Nikolaï M. Kolyakov le Lun 7 Sep 2015 - 13:04

Alors que je me faufile entre les files de voiture à l’arrêt, prenant un malin plaisir à frôler les carrelages lustrés du bout du pied mais sans jamais rester suffisamment longtemps pour entendre les jurons poussés par le propriétaire du véhicule, je me fais la remarque que le concert de ce soir est probablement ma première sortie mondaine depuis des mois. Après le fiasco Santinelli, j’ai préféré me faire discret. Mon passage par l’Asie m’avait déjà permis de mettre une certaine distance entre les limiers du NYPD et ma personne mais, par précaution, j’ai préféré me concentrer sur mes affaires un certain temps avant de refaire une apparition publique. Surtout qu’entre les ennuis liés aux magouilles de Santinelli et le suivi des négociations en Chine, j’ai eu de quoi faire pour remettre mon business sur pied.

Néanmoins, avoir la possibilité de me détendre une soirée en écoutant une artiste de talent – même si pour cela je dois me prêter au jeu de l’hypocrisie mondaine – est un répit bienvenu. J’ai beau ne pas être un inconditionnel de Dazzler, je dois reconnaître apprécier sa musique. Ainsi, assister à son concert – et ce même si, en tant que propriétaire des lieux, il me sera demandé de jouer les hôtes bienveillants avec les grosses baleines venues se montrer en société – me fait réellement plaisir. Par ailleurs, ce sera une occasion de plus de revoir Lilian et, rien que pour cela, je ne cracherais pas dans la soupe.

M’engouffrant dans la ruelle qui donne sur le parking des employés, je me dirige vers la place qui m’est réservée. Une fois arrivé, je gare ma Kawa et retire mon casque sous le regard qui hésite entre l’incrédulité et la peur panique de deux serveuses en pleine pose cigarette. Elles ne devaient pas s’attendre à voir arriver le grand patron en moto. Me repaissant de leurs expressions, je leur adresse un sourire charmeur en passant devant elles, avant d’appuyer sur le bouton de l’ascenseur. Puis, avant que les portes ne se referment sur moi, je ne résiste pas au plaisir de leur envoyer un clin d’œil provocateur.

J’arrive ensuite à l’étage de la direction et marche droit sur mon bureau – bah oui, ce n’est pas parce que je viens rarement que je ne possède pas de bureau. J’abandonne mon casque sur le sofa et m’empare du smoking que j’avais demandé à Galina de me faire envoyer. Il est en effet peu indiqué de faire de la moto en costume sur mesure. M’assurant que la porte est bien fermée à clé, je me change et, lorsque je pousse de nouveau la porte de mon bureau dans l’autre sens c’est habillé comme il se doit que je réapparais. J’ai opté pour la couleur bleue pour la veste et le pantalon, la chemise étant quant à elle d’un blanc des plus classiques. Et pour la touche un peu plus funky, un nœud papillon noir ébène adorne mon cou. J’ai longtemps hésité avec la cravate qui a habituellement ma préférence, mais sur un coup de tête j’ai décidé de changer. De toute façon, l’idée est simplement d’apparaître conforme au rôle de jeune héritier du gaz ayant décidé d’investir dans un lieu de débauche. Ça et afficher un parfait contraste avec le journaliste branché en charge de la programmation qu’incarne Lilian. L’alliance improbable mais qui réussit, juste de quoi faire rêver dans les chaumières.

En parlant du loup, j’aperçois Lilian de l’autre côté de la salle sur le balcon des VIP. Après un rapide regard satisfait à la salle en plein processus de remplissage, je me dirige donc vers lui. Je dois éviter de me faire bousculer une ou deux fois mais il faut croire que, même les fans de la première heure venus uniquement pour entendre une nouvelle fois leur idole, savent reconnaître une figure importante car, après un simple coup d’œil à ma tenue, ils s’écartent de mon chemin pour me laisse avancer. Même un type dont l’apparence tient plus de l’insecte que de l’humain et qui s’apprêtait clairement à me crier dessus pour l’avoir effleuré – j’ai envie de dire qu’il ne fallait pas choisir une place dans la fosse s’il ne supporte pas le contact humain… – s’arrête net lorsque je lui lance un regard glacial. Le type de la sécurité le plus proche fait pourtant mine de s’approcher mais je lui fais un signe de tête pour qu’il reste à sa place et continue ma traversée sans plus d’embûches.

Lorsqu’enfin j’arrive aux escaliers VIP, adressant des sourires de circonstances à quelques têtes connues sans pour autant m’arrêter à discuter, j’accélère légèrement jusqu’à me trouver à hauteur de mon partenaire. M’installant à ses côtés, j’entame donc la conversation en fixant la salle qui continue de se remplir.


-C’est ce que j’appelle une réussite en devenir.

_________________
avatar
Nikolaï M. Kolyakov

Messages : 267
Date d'inscription : 18/04/2015
Localisation : New-York (la plupart du temps)

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grand Concert de Dazzler [MINI EVENT OUVERT A TOUS]

Message  Casey Nordin le Mer 28 Oct 2015 - 19:29

[Je up un peu ^^]

« C'est vraiment le meilleur été de ma vie ! Depuis deux mois, je fais un tas de choses géniales que je n'avais jamais fait avant, comme aller au musée, manger dans de vrais restaurants, faire du sport dans des salles d'entraînement et sur de grands terrains privés, faire un peu de shopping et tout ça. La vie à New-York et à l'institut Xavier est vraiment géniale. Mais le truc le plus génial de ces vacances va arriver ce soir. Enfin, j'espère que ça sera à la hauteur de ce que j'imagine en tout cas parce que Dazzler donne un concert, et comme elle fait partie des x-men, elle a distribué quelques places, et Jane m'a proposé d'y aller avec elle. J'aime vraiment beaucoup ce que fait Dazzler ! Elle est devenue une star internationale grâce à son talent et sa mutation. Je trouve qu'elle a beaucoup de chance et de courage. J'aimerais qu'elle soit un modèle pour moi. Et puis surtout, je ne suis jamais allé à un concert. Les concerts, c'est comme beaucoup de choses, trop cher quand on vit avec les revenus minimum. Bon, je sais qu'il y a des concerts gratuits ou à quelques dollars seulement, mais les artistes n'étaient pas assez connus pour intéresser ma mère, alors elle ne m'y aurait jamais amené pour une sortie comme ça. Et puis là, ce n'est pas un petit concert dans un centre communautaire, c'est dans un casino, dans une salle de 2 000 personnes ! »

Casey avait compté les heures toute la journée. Il avait bien essayé de s'occuper, mais tout ce qu'il pouvait faire avant le concert n'était qu'un moyen de calmer son impatience. Ses deux cerveaux lui donnaient souvent l'impression que le temps passait anormalement lentement, si bien que, dans une situation d'attente, il devenait très nerveux. Il avait eu le temps de s'entraîner un peu, comme tous les jours, de regarder deux films, revisionner tous les clips de Dazzler pour se remémorer les paroles de ses chansons, changer trois fois de tenue, et fait le tour de l'institut un nombre incalculable de fois en arrêtant chaque résident pour lui demander s'il allait bien. Même si ce genre de question ne générait pas beaucoup de conversation, cela lui donnait au moins l'impression de faire une chose différente. Il avait aussi calculé précisément la durée de l'itinéraire jusqu'au casino afin de connaître l'heure idéale du départ. Et, à la seconde près, il avait retrouvé Jane pour lui demander si elle comptait partir bientôt, et avait attendu en sautillant à moitié sur place que la jeune fille soit parfaitement prête, tout en lui posant un tas de question comme : « Tu crois que beaucoup de monde va venir à l'avance ? Et si il y a du monde dans la file quand on arrive, tu penses qu'on pourra quand même avoir une bonne place dans la fosse ? C'est quoi la place idéale dans une fosse pour être sûr de voir ? » Comme il enchaînait les interrogations sans forcément attendre de réponse, son amie pouvait ne pas y prêter plus d'attention qu'un bourdonnement continu, même si elle lui donnait quelques explications de temps à autre. Au fond, Casey savait qu'elle ne pouvait pas deviner où ils seraient placés, ni si un grand monsieur risquait de leur boucher la vue, ou si un mouvement de foule pouvait les écraser (à force de faire bouillonner son cerveau, il imaginait des scénarios de plus en plus catastrophiques).

Arrivé sur place, Casey repartit dans ses questionnements sans fin. Il avait l'impression qu'il y avait déjà du monde sur le trottoir. Il se demandait si cela faisait déjà presque 2000 personnes et combien il existait de mutants. Bizarrement, cette question l'absorba tant qu'il oublia de parler quelques minutes. Puis, une fois placé dans la queue, il annonça à Jane d'un air parfaitement expert :

– Il n'y a que 238 personnes avant nous, je pense qu'on sera bien placés du coup. Et il y en a au moins 23 qui ont des apparences de mutants à mon avis. Tu penses qu'il y en a beaucoup qui sont un peu plus discrets comme nous ? Tu en connais toi ?

En attendant l'ouverture des portes, il se retournait fréquemment pour comptabiliser le nombre de personnes qui arrivaient derrière eux, et celles qui ressemblaient à des mutants. Quand, enfin, les portes s'ouvrirent, il se sentit assez fébrile, comme si c'était lui que la scène du casino attendait. Il eut même très peur, en présentant son billet, que l'ouvreur le lui refuse. Mais en fait, tout se passa bien, et ils purent admirer l'intérieur luxueux du casino, et se placer à quelques pas de la scène. Il remarqua cependant que la plupart des gens n'étaient pas aussi nerveux que lui. Beaucoup avaient préféré se diriger d'abord vers le bar et ne semblaient pas s'inquiéter de trouver une bonne place plus tard. En consultant l'heure, il nota d'ailleurs qu'il restait encore trente minutes avant le début du concert. Pour deux heures de plaisir, il fallait décidément passer de longs moments désagréables à trépigner sans savoir quoi faire.

– Tu crois que Dazzler attend comme nous que ce soit l'heure, ou elle est vraiment toujours en train de se préparer dans sa loge ? finit-il par demander à la x-gardien.

_________________
avatar
Casey Nordin

Messages : 119
Date d'inscription : 04/05/2015

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grand Concert de Dazzler [MINI EVENT OUVERT A TOUS]

Message  Jane A. Gallagher le Jeu 14 Jan 2016 - 2:20

Je me sens vraiment honorée de voir un spectacle d’Ali. Je peux la rencontrer à chaque jour et elle est plutôt facile dans les contacts humains. Il est facile de comprendre pourquoi cette femme est tellement admirée à l’Institut Xavier ou dans la communauté artistique. Je suis vraiment étonnée de me refaire l’idée que j’habite dans une grande partie des plus grandes vedettes de la communauté mutante. Jean-Paul Beaubier, alias Northstar, est connu pour trois rôles différents : Flash dans la Justice League, Chef d’Alpha Flight et travailler actuellement à l’ONU autour des droits mutants. Son image n’est plus à refaire aujourd’hui. Hank a aussi une merveilleuse réputation dans la communauté scientifique. Je ne crois pas vraiment que je peux faire le tour du rôle de chaque X-Man. Betsy, Monet, Alexandra et ainsi que plusieurs autres ont vraiment un rôle particulier et symbolique dans la communauté mutante.

Aujourd’hui, Alison a un rôle des plus considérables. Elle est une vedette internationale comme Jennifer Lawrence dans Hunger Games ou Dennis Rodman, ancien joueur de basketball, devenu un grand fan de la Corée du Nord. Au moins, la belle Dazzler cause beaucoup moins de soucis que les débilités habituelles de l’admirateur du dernier régime totalitaire sur Terre. Ses deux derniers albums ont été un grand succès et dire qu’elle a commencé sa carrière musicale, par Youtube. Cela permet vraiment de rêver ce chemin tracé par Alison. Alors pour cette formidable soirée, je décide de prendre une jolie robe bleue. Cette soirée reste assez unique, parce que je ne sors pas avec un mec ou encore avec un X-Gardien.

Je sors aujourd’hui avec l’étrange Casey Nordin. Un petit phénomène à l’intérieur de la grande école qui en effraie plusieurs. Selon les chiffres ramassés par Flynn, il est l’un des mutants qui a créé le plus nombreux de désastres dans la cuisine en uniquement une semaine. Bien que certains X-Gardiens le trouvent parfois énervants ou même désagréables, moi je le trouve vraiment trop trognon. Il pose peut-être beaucoup de questions, mais j’apprécie beaucoup sa présence et son esprit. Ses questions touchent mon cerveau un moment et j’essaie vraiment de lui répondre convenablement.

Je loue une voiture de l’Institut Xavier pour aller au fameux spectacle. Grâce au contact trop privilégié avec Ali, elle arrive à nous louer un petit parking pour éviter de chercher trop longtemps. Notre soirée ne risque pas d’être vraiment brusque sur le coup, mais cela m’amuse quand même d’aller voir un spectacle d’Ali. Les X-Gardiens ont toujours suggéré d’installer un petit bar dans un coin secret et uniquement pour les X-Men, mais l’administration n’a jamais voulu entendre la raison. Alison pourrait nous offrir des spectacles personnels et bien plus intimes. Je ne suis pas trop gênée de me déplacer jusqu’au fameux casino, mais je suis habituée à rester souvent entre les différents couloirs et locaux de l’Institut.

Arrivés dans la salle, Casey se montre très précis sur le coup. Il estime rapidement le nombre d’individus pour ensuite me parler des mutants visibles. J’écoute sa petite question avant d’essayer de trouver une réponse trop logique à sa question.

« Alison est très proche de la communauté mutante. Je pense que beaucoup est attiré par l’idée que notre amie est connue pour être fière de sa mutation. C’est normal que certains se sentent proche de cette identification. Il doit avoir plusieurs mutants discrets ici, mais aussi plusieurs de ses fans musicaux humains. Peut-être que j’en connais quelques uns, mais je n’ai pas trop vérifié de qui mes amis Facebook vont au spectacle aujourd’hui. »

Je vais éviter lui retourner la question ; Je sais très bien que mon gros Casey n’a pas trop d’amis en réalité, hormis ma magnifique personne, et je veux absolument éviter de lui faire affronter la réalité. Je regarde parfois Casey qui semble visiblement très inquiet et j’évite aussi de lui poser des questions à ce sujet. J’ai toujours cru qu’il s’inquiète beaucoup pour rien à chaque fois. Je ne lui fais pas de mention, je crois vraiment qu’il doit apprendre de lui-même de se calmer et d’éviter de se créer des scénarios catastrophiques. Je commence à essayer de trouver des petites places pour nous deux, pendant que Casey surveille un peu la petite foule qui se cumule devant le bar. Il me pose ensuite une question sur Ali et sur sa préparation.

« Je crois qu’elle se fait une petite préparation, mais je ne sais pas vraiment tous les détails. Elle en a déjà parlé avant nos réunions quotidiennes en brefs. Tu devrais lui poser des questions que tu te poses à l’Institut, elle n’est pas une diva comme plusieurs autres artistes. »

Je commence à m’asseoir sur ma place. Je regarde autour de moi, si d’autres membres de l’Institut Xavier ont décidé de s’inviter. Mes yeux se posent finalement sur quelques invités. Je ne connais pas particulièrement tous les Vengeurs, mais la rousse, on l’a déjà analysé plusieurs fois à l’Institut Xavier. C’est Caitlin Fairchild. Elle a fait partie du Gen 13 et on la considère comme une menace souvent moyenne et en amélioration. Je sais qu’elle a beaucoup souffert dans sa vie et je ne veux pas la juger parce qu’elle fait partie des Vengeurs. Elle mérite de profiter de son temps-libre sans se faire harceler par les critiques. Pour attendre que le temps se passe, je sors de mon sac à main une Gameboy pour le passer à Casey. Je regarde parfois l’heure sur mon téléphone pour savoir quand le fameux spectacle commence.

_________________

« J'ai mangé la pizza de Logan et de Kitty. Pas peur de la mort. »
avatar
Jane A. Gallagher

Messages : 143
Date d'inscription : 01/04/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grand Concert de Dazzler [MINI EVENT OUVERT A TOUS]

Message  Alison ''Ali'' Blaire le Dim 17 Jan 2016 - 1:21



« Le Grand Concert de l'Été»
Avec du peuple
1

Je n’ai jamais été vraiment friande des spectacles durant la saison estivale. Beaucoup de défauts s’ajoutent habituellement entre un public en congés pendant de nombreuses semaines, pouvant peut-être choisir mon spectacle en voyant cette nouvelle option s’ouvrir, mais ils peuvent aussi décider d’aller voir ailleurs pour leurs vacances. Les voyages à Cuba, en Floride ou même dans l’Amérique latine sont souvent des destinations rêvées pour souffler un peu. Les milieux sportifs sont aussi au rendez-vous avec un nombre supplémentaire de rendez-vous avec les Nets ou les Yankees qui profitent beaucoup de leurs fans habituels ou des vacances de monsieur ou de madame tout le monde. Le soleil fait profiter la ville de New York et surtout son économie. Au début, j’ai eu des craintes au niveau des ventes de billets, mais comme avait prévu mon agent, la rareté de mes présentations en été peuvent profiter beaucoup. Alors je sais très bien que mes promesses, avec le jeune entrepreneur Lilian, avaient un petit risque supplémentaire, mais je faisais confiance au tourisme et à mes fans. J’étais heureuse de savoir que la vente de billet allait bien plus rapidement que la moyenne prévue. Cela fait aussi beaucoup plaisir à mon égo de savoir que mes fans pouvaient me suivre sur n’importe quelles dates possibles.

Ce qui fait moins de plaisir, était de me rendre compte du travail obligatoire avant le fameux spectacle. La salle est différente et le travail était plus considérable avec un recul. Je crois qu’habituellement cette salle sert surtout pour des différents cirques ou à certains artistes musicaux réguliers, déréglant un peu les habitudes des grandes salles musicaux que je travaillais. Mon équipe n’a pas eu beaucoup de problèmes pour les branchements, mais j’ai eu vraiment des problèmes pour le son. Certains des instruments de mon équipe sortaient vraiment très mal, alors il fallait parfois travailler avec l’équipe du casino pour essayer de trouver l’harmonie parfaite.

La salle n’était pas aussi le plus grand des problèmes. J’ai eu mon bassiste traditionnel, Richard Menson, qui a décidé de se rétracter de son contrat pour travailler avec le dernier clip de David Bowie. Je comprends le prestige, mais le remplacer par Wilson Tanrik, mon ancien bassiste, c’était bien plus difficile que prévu. Il a maintenant son groupe en Europe et j’ai été obligée de lui promettre un boni supplémentaire financier pour qu’il intègre le spectacle. Quand je croyais que mes problèmes allaient s’achever sur la note de la disparition de Menson, c’est mon drumeur, Charlie Green, qui a eu son petit problème. Trois jours avant le show, sa femme au Wisconsin, décide de faire naitre son enfant. Je lui ai souhaité les meilleurs vœux pour cette petite naissance, mais je perdais mon drumeur pour le show au Fatal Games.

Au moins, le problème s’est arrangé avec mon concours sur Facebook en recherche d’un nouveau drumeur. Mes fans ont adoré ce petit concours et j’étais vraiment heureuse d’avoir autant de participants. J’ai eu une certaine facilité de choisir le nouveau drumeur et pour éviter un troll de la part de celui-ci, je lui ai même suggéré un petit contrat avec un salaire pour la soirée. Il doit juste bien se préparer et surtout être prêt à faire face à une foule de 2000 individus. Je ne lui mets pas de pression, parce que je sais déjà qu’il va se mettre de la pression.

En plus, je calcule que je perds beaucoup de mon entrainement dans les X-Men avec ce spectacle comme la préparation de mon nouveau disque risque de prendre quelques semaines supplémentaires. Je ne commence pas vraiment à paniquer, parce que je me dis que cela fait partie de mon travail. Au moins, j’ai eu la confirmation de la participation pour un ou deux zips d’Arcade Fire. J’ai travaillé avec ceux-ci pendant pour de nombreux morceaux, alors cela me fait plaisir cette petite collaboration entre nos deux parties encore une fois.

Je suis excitée par ce spectacle, cela me remets vraiment dans le bain avant le début de mes tournées en automne. J’arrive dans le matin pour éviter de rencontrer beaucoup des foules avant de trouver le costume parfait pour ce spectacle. Ce travail n’est pas vraiment difficile, mais je veux bien paraitre devant le business d’aujourd’hui, qui ont maintenant le pouvoir de chialer pendant des heures sur une chaine de télévision de la couleur d’un vêtement sur les lumières.

En après-midi, je fais une petite vérification de la salle avant son ouverture au public et pour ensuite faire un briefing à chacun de mes musiciens. La préparation reste très simple et je n’ai pas envie de causer de grandes complexités aujourd’hui pour éviter de faire paniquer les deux remplaçants. Les mises en garde et les morceaux sont prévus depuis plusieurs semaines. En cas de rappels, j’ai ajouté des morceaux classiques venant de mon premier disque pour éviter de faire paniquer le nouvel arrivant et son baptême de feu. J’enfile un costume assez classique pour la soirée. Cela met en avant beaucoup mon physique, mais cela fait moins pervers que Lady Gaga ou autres.

Le costume est tout blanc et je me peinture seule l’étoile bleue sur mon œil droit. Dans ma préparation, je regarde juste les morceaux prévus. Arcade Fire doit commencer et je dois arriver quelques secondes plus tard pour les accompagner. Je garde comme à mon habitude une petite dizaine de minutes du début original avant de donner mon feu vert au groupe canadien de faire résonner les premières notes. Aujourd’hui, je mélange mon morceau Ethan Story qui est autour de l’un de mes premiers amours d’adolescence avec le classique No Cars Go d’Arcade Fire.

Le début se veut tranquille pour faire bouger un peu la foule et les laisser se place pour continuer la suite. Après le premier morceau, j’ai lancé un petit : « Alors ça va comment, aujourd’hui? » Pour le deuxième morceau de la soirée, je laisse la vedette à Arcade Fire avec Rebellions, l’un de leurs morceaux des plus connus. J’accompagne un peu le chant, mais je préfère vraiment les laisser en profiter le plus de temps possible. J’ajoute quelques effets spéciaux durant la chant de leurs refrains.




À la fin de leur petit classique, je commence l’un de mes premiers succès qui date de quelques années. Young Love est vraiment le tube qui a fait ma petite gloire dans le milieu artistique en le publiant sur Youtube. Ce n’est pas ma meilleure musique, ni la plus inspirée, mais elle est rendue un incontournable dans la culture musicale Dazzlienne.  Arcade Fire m’accompagne pour la troisième musique de la soirée. Après ils ont leurs soirées de libre, ils ont déjà leurs noms marqués dans cette soirée et ils savent très bien qu’il faut laisser souvent à l’artiste principal de s’exploiter sans aides durant leurs soirées destinés à eux. J’active de nombreux de mes pouvoirs pour de nouvelles lumières et surtout pour faire illuminer quelques étoiles dans leurs yeux. Les prochains morceaux sont surtout ceux qui viennent de mon second disque, mais qui connaissent beaucoup moins de succès pour les fans lambda. Je profite de ma mutation pour ajouter des formes et des couleurs. Au bout de cinq musiques, je reprends le pouls classique de la foule avec un autre « Je ne vous entends pas! Est-ce que vous allez bien?!? »

FICHE © SINENOMINEVULGUS

_________________
avatar
Alison ''Ali'' Blaire

Messages : 298
Date d'inscription : 14/12/2014
Localisation : Dazzler Anti Tour

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grand Concert de Dazzler [MINI EVENT OUVERT A TOUS]

Message  Bruce Wayne le Mar 23 Fév 2016 - 0:45

New York City est une ville pratiquement plus intéressante que la ville de Gotham, ayant connue ses problèmes et ses répercussions comme toutes les grandes métropoles des États-Unis, on connaît tous les grands défis. Gotham a connu son lot de problèmes et j’espère pouvoir sincèrement avoir baissé les différentes criminalités dans ma ville de natale. Mon père a toujours rêvé de faire Gotham une ville privilégiée et non une blague de plusieurs politiciens américains. L’État de Gotham a connu les bas-fonds au désaveu des États-Unis de poursuivre la protection de l’État défaillant depuis la grande dépression en 1930. Entre sa malédiction politique, le tremblement de terre et le haut taux de criminalité, Gotham n’a pas vraiment eu le droit à un répit au cours du vingtième siècle. Presque toutes les grandes villes ont pu se reconstruire après les crises, mais pour Gotham, il fallait toujours préserver un certain espoir.

En arrivant à New York, je vois immédiatement la différence. La ville est un peu plus lumineuse, les actualités sont aussi différentes et les questions aux interrogations de l’actualité sont relativement différentes. Il est normal que souvent j’aie l’impression de tomber dans un autre pays en visitant les autres villes américaines, mais cela me permet de reconnecter mes liens avec de monde. J’en connais beaucoup des Vengeurs et du SHIELD, mais je m’intéresse encore fortement aux autres groupes qui monopolisent cette ville. New York a toujours été la concentration de plusieurs évènements dans la situation héroïque, la Ligue des Justiciers s’est réuni dans cette ville et on m’a pratiquement recruté quand j’arrêtais un magnat de la pègre dans cette ville. Aujourd’hui, deux groupes sont relativement intéressants à étudier à New York.

La Young Force vient d’apparaître avec fracas dans l’imagination de plusieurs. Pour Slade, ils inspirent beaucoup et je sais que plusieurs membres sont actuellement dans le groupe. L’imposante étudiante de Diana se retrouve aujourd’hui dans cette équipe, comme Megan Morse ou encore la jeune Kamala Khan. D’autres noms sont arrivés, surtout des rumeurs venant de Barbara avec les informations qui peuvent se couler sur le web (Que je définis surtout par sa geekerie). Les rumeurs parlent de l’archer de Central Park ou encore de Nightshot, et son cas m’intéresse beaucoup par la recherche de non-mortalité durant ses missions. Je sais aujourd’hui que cet archer n’est pas Artemis, travaillant depuis un moment en dehors de New York. Spider-Man et Random se sont ajoutés dans cette équipe et leur recrutement avance toujours beaucoup. Ce groupe m’intéresse, mais je ne dois pas trop me faire d’idées. J’ai toujours eu des difficultés avec les jeunes. Certains cas m’intéressent, mais je dois travailler d’abord sur un autre groupe.

Et ce groupe n’est pas uniquement la plus puissante organisation de New York, mais dans mes analyses, je les qualifie comme la plus puissante organisation de la planète. Les X-Men, sous-estimés à leurs créations, sont devenus à force de se spécialiser l’un des groupes les plus imposants de ce qu’on peut retrouver. Aujourd’hui, ils influencent grandement la plupart des groupes de défenses nationaux. Ils ont écarté trois groupes dangereux avec une facilité incroyable avant de vouloir toujours cacher leurs jeux au grand public et aux yeux du SHIELD. Je ne vais pas critiquer sur le concept de la dissimulation. Je le pratique moi-même d’une manière majeure. Je suis simplement dérangé par le concept de faire dans l’influence, tout en restant dans la discrétion.

Je suis arrivé à New York par un vol commercial de mon entreprise vers les bâtiments principaux de Wayne Entreprise de l’État. L’un des premiers buts de cette destination est surtout de renforcer mon influence dans la technologie à travers les États-Unis et les autres buts vont être surtout pour compléter mes différents dossiers sur les X-Men et sur la Young Force. Alfred m’a trouvé facilement un billet dans les balcons des compagnies d’un fameux hôtel pour commencer mon enquête sur les X-Men. Je veux vraiment me concentrer vers eux en premier avant d’aller chercher des informations sur la Young Force.

Les X-Men ne sont pas uniquement une équipe de défense, mais aussi une équipe encourageant une diversité incroyable dans leurs activités. Ils peuvent ainsi participer aux activités humanitaires de l’ONU, créer des ONG, donner des conférences à l’Université, participer aux équipes étrangères et ainsi que plusieurs autres activités obscures. Alison Blaire, alias Dazzler, est l’une des mutantes ayant le plus influence sur la planète, sa carrière de chanteuse l’a propulsée au sommet et elle a beaucoup joué avec cette différence pour atteindre le sommet dans la réputation du showbiz. Tous connaissent très bien sa réputation de chanteuse qui a commencé sa carrière en se filmant sur Youtube, mais peu de gens connaissent le revers du décor. Alison fait partie des X-Men et elle correspond à mon avis, au modèle de cette diversification de l’équipe mutante. Je sais que Barbara ou Dick n’auraient pas de problèmes de s’occuper de la chanteuse, mais aujourd’hui, elle a des capacités de combats bien plus élevés que la moyenne des militaires.

Avec cette opportunité de m’approcher d’elle par le spectacle qu’elle offre cet été, je vais pouvoir admirer les pouvoirs qu’elle cache minimalement. Ils n’ont pas vraiment besoin de payer pour la pyrotechnie avec celle-ci en action. Me louant une limousine et suivant mes habitudes de petit bourgeois riche arrogant, le grand véhicule arrive un peu en retard à l’heure du spectacle. Je ne me laisse pas trop approcher par les journalistes qui me demandent pour qui je vais voter entre William Stryker et Donald Trump pour les primaires républicaines. Je note cette question dans ma mémoire; elle est l’une des questions les plus tordues que j’ai entendues de ma vie.

Je me fais ensuite accompagner par des employés de l’hôtel pour enfin trouver ma place dans les balcons. Il avait quand même une petite foule, quelques visages des Vengeurs et une jeune X-Woman avec bien sûr la présence d’Alison sur scène. Au niveau des balcons, je peux apercevoir quelques visages partiellement ou complètement connus. Lilian d’Eyncourt et Nikolai Kolyokov sont deux jeunes à surveiller dans l’avenir, mais aujourd’hui, le cas des X-Men m’intéresse plus avec le spectacle de Dazzler.

_________________
avatar
Bruce Wayne

Messages : 236
Date d'inscription : 24/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grand Concert de Dazzler [MINI EVENT OUVERT A TOUS]

Message  Lilian D'Eyncourt le Jeu 24 Mar 2016 - 19:26

Penché sur le balcon, il observait la foule les pensées à moitié vides. Si quelque chose se passait mal maintenant, il ne pourrait pas y faire grand-chose. Son rôle s'arrêtait à partir du moment où il entrait dans la peau d'un spectateur. Plus tôt dans la journée, la chanteuse avait montré plusieurs signes de nervosités. Le son de la salle ne convenait pas à ses réglages habituels, notamment parce qu'elle était petite et avait une décoration plus luxueuse que pratique pour ses ingénieurs. Bien que refait à neuf, le bâtiment était ancien, d'abord pensé pour des représentations théâtrales et prestations musicales plus brutes. Lilian avait tenu à garder son charme suranné. Les aménagements permettaient d'obtenir un résultat sonore correct même si les artistes qui débarquaient avec l'artillerie lourde devaient parfois revoir leurs ambitions à la baisse. Dazzler avait aussi rencontré quelques difficultés dans son équipe, entre l'absence de son bassiste et l'accouchement prématuré de la femme de son batteur, s'il avait bien saisi les aventures de l'équipe. La chanteuse avait profité de l'imprévu pour renforcer son action de com' en ouvrant un casting public du type « à la recherche de mon nouveau batteur ». Forcément, de nombreux musiciens en mal de gloire avaient sauté sur l'occasion, et l'information avait circulé sur les réseaux sociaux à une vitesse folle. Des personnes, jusqu'alors peu intéressées par la carrière de la jeune femme, avaient suivi le concours avec passion et, finalement, plusieurs personnes dans le public venaient peut-être pour assister à la success story d'un musicien inconnu tiré de l'ombre le temps d'une date exceptionnelle. Si ça n'avait tenu qu'à lui, Lilian n'aurait jamais osé confier ses morceaux à un amateur à former sur le tas. Mais, puisque ce pari n'effrayait pas Alison, il ne pouvait que féliciter son initiative et ses retombées. Un dernier bon point était la présence d'Arcade of fire pour ouvrir le spectacle. Il ne s'attendait sincèrement pas à ce qu'un groupe de cette catégorie accepte de venir jouer pour ce qui n'était même pas une première partie, mais il fallait croire que la jolie mutante avait de sérieux arguments sympathie pour les convaincre. Enfin, en réunissant tous ces éléments, il était assez logique d'avoir fait sold out rapidement et d'espérer une soirée parfaite pour tout le monde.

La foule était déjà bien étendue quand Nikolaï arriva. Il n'avait pas vraiment suivi son parcours avant qu'il ne le rejoigne dans la mezzanine. Il l'attendait sans l'attendre, avec cette nonchalance habituelle qui lui donnait l'impression d'accepter les événements tels qu'ils venaient, sans jamais s'en soucier avant. Mais, en réalité, si son compagnon lui avait fait faux bond, son humeur aurait probablement décliné au milieu du spectacle, il aurait bu plus qu'il n'aurait écouté, et, répondu à ceux qui s'inquiétaient de son manque d'attention que le concert ne l'intéressait absolument pas. A ses côtés, Nikolaï avait très rapidement pu découvrir sa propension à se vexer d'un rien, à se fermer tout seul et refuser toute explication. Ils avançaient sur une ligne fragile, dont il était risqué de dévier mais, depuis leur mise au clair deux mois plus tôt, ils étaient retombés dans une passion presque insouciante. Son visage s'éclaira d'un sourire plus spontanés que ceux qu'on avait l'habitude de lui voir. Le russe était très élégant, comme toujours dans ce genre d'événement. Il gardait ce sérieux qui lui manquait, ou auquel il refusait plus simplement de se conformer. Ce soir, la tenue de Lilian était à la fois soignée et décontractée. Mais, même quand on lui imposait de faire bonne figure, il y avait toujours un petit détail qui faisait désordre. Il prétendait que la tenue de pingouin lui donnait l'air plus ridicule que crédible, et, même s'il fallait le reconnaître, c'était très certainement à cause de sa mauvaise volonté.

– En devenir seulement ? répondit-il faussement vexé. Mais nous ne sommes effectivement jamais à l'abri d'un drame. Un lustre qui se décroche du plafond et tout est à rembourser.

Nikolaï ne voyait probablement pas si loin mais il envisageait souvent les pires possibilités. Les lustres étaient magnifiques mais, chaque fois qu'il les contemplait, il ne pouvait s'empêcher de songer au carnage qu'ils feraient en tombant sur la foule. Combien de morts ? Deux ? Trois ? Plus ? Il s'égarait dans son calcul mental sordide quand il aperçut l'éminent Bruce Wayne. Il le désigna à son compagnon. Impossible de ne pas aller accueillir l'homme d'affaire comme il se devait. Ils attendirent donc que quelques fâcheux interrompent leurs salutations pour aller à sa rencontre, sans hésiter à couper le chemin d'individus qui s'estimaient assez importants pour se signaler à Monsieur Wayne. Ils reculaient vite en comprenant quel genre de cercle ils s'apprêtaient à briser, pour s'en retourner à leur médiocrité. Avec une politesse plus efficace qu'affable, il présenta sa main au riche héritier.

– Bonsoir Monsieur Wayne. Lilian D'Eyncourt. Je suis ravi de constater que vous avez pu vous libérer de vos occupation pour profiter d'un moment de détente dans notre casino. N'hésitez pas à prendre un siège, ce jeune homme que je vois là se fera un plaisir de vous apporter un verre.

Il avait légèrement haussé le ton en s'approchant d'un photographe qui lui était parfaitement inconnu. Il ne lui en fallait pas plus pour supposer que ce n'était rien d'autre qu'un arriviste muni d'une accréditation presse. Ces gens là étaient facilement impressionnable. Le jeune homme rougit jusqu'aux oreilles et se redressa avec maladresse pour assumer sa nouvelle fonction sans oser se poser de questions. Qui était-il pour faire un scandale devant les hommes les plus importants du balcon, après tout ?

Le spectacle commença peu à près, et il se rapprocha de la rampe avec Nikolaï pour profiter de l'agitation de la foule, de la dextérité des musiciens, et de la chorégraphie magique, colorée, de la jeune femme. C'était effectivement impressionnant en vrai, surtout avec tout le decorum autour pour rendre le résultat encore plus grandiose. Dazzler avait su faire de sa mutation une force, et la génétique lui avait fait un don généreux. Avec toute la bonne volonté du monde, par exemple, il n'était pas certain de réussir à se faire un jour acclamé par la foule en créant des figures aériennes avec son sang, même si l'idée restait amusante. Il se relâchait en tout cas peu à peu, en profitant de la fascination du public pour ne pas se sentir obligé d'aller parler aux uns et aux autres. La deuxième partie de la soirée s'annonçait déjà bien assez fatigante d'un point de vue social.

_________________
avatar
Lilian D'Eyncourt

Messages : 78
Date d'inscription : 31/03/2015

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grand Concert de Dazzler [MINI EVENT OUVERT A TOUS]

Message  Nikolaï M. Kolyakov le Ven 1 Avr 2016 - 17:10

Depuis le balcon, il est facile d’observer les présents et je suis surpris par la diversité des individus qu’un concert de Dazzler peut attirer. Parce que, même s’ils essayent tant bien que mal de se mélanger à la foule, ce sont bien deux Asgardiens – et pas n’importe lesquels – que j’aperçois au milieu du public. Après tout, ce n’est pas une tenue terrienne qui vous enlève le balai du cul. Ou, si je m’exprime en termes moins vulgaires, l’aura de Lady Sif et de son royal compagnon est difficile à ranger au placard. Pourtant, je reconnais qu’ils ont fait un réel effort en termes de camouflage et semblent ne pas vraiment attirer l’attention sur eux – il faut croire que les fans n’ont d’yeux que pour leur idole. Mais, malgré cela, il reste une certaine rigidité dans leur posture, preuve évidente de leur statut de guerriers pour qui sait la voir. Leur compagne, dont l’identité m’est inconnue, n’a d’ailleurs rien à leur envier sur ce point. Mais, je ne suis pas là pour juger de la façon dont les Vengeurs occupent leur temps libre. Encore moins quand ils choisissent de remplir mon compte en banque par la même occasion.

Un autre invité-surprise est Bruce Wayne que Lilian s’empresse de me désigner du doigt. En voilà encore un que je ne m’attendais pas à croiser ce soir. Il faut supposer que Dazzler a un panel de fans plus large que je ne l’imaginais. Quoiqu’il en soit, j’emboîte le pas de mon associé pour m’approcher du patron de Gotham. Ce n’est après tout pas tous les jours qu’on a l’occasion de discuter avec un des plus influents hommes d’affaires du pays. Et puis observer Lilian manipuler le pauvre crétin qui s’approche de nous pour qu’il joue les serveurs est toujours une distraction bienvenue. Vous pouvez être sûr qu’à partir de ce soir, celui-là fera plus attention à ses actes en société. Ce qui, de mon point de vue, est une bonne chose. C’est que j’ai, en règle générale, un rapport assez conflictuel à la presse. Ils ont en effet un véritable don pour mettre leur nez là où personne ne les a appelés. Vous me direz, c’est leur travail mais le problème c’est qu’il me semble de trop. L’information c’est le pouvoir et depuis qu’on vit dans une société de la surinformation, la denrée a nettement perdu de sa valeur. Ou plutôt il est devenu bien plus compliqué d’accéder à des sources fiables. Parce que si vous vous contentez de la chaîne info qui tourne H24, croyez-moi, vous êtes bien mal barrés.

Quoiqu’il en soit, une fois les présentations terminées, le concert commence et nous laissons Mr Wayne profiter du spectacle de son côté tandis que nous repartons du nôtre. Le show vaut le coup d’œil et j’observe avec plaisir l’avalanche de sons et de couleurs. Cela faisait longtemps que le Fatal Games n’avait pas connu une représentation de ce niveau. Nos artistes habituels sont loin d’être de bas calibre – il faut savoir contenter les portefeuilles qui s’arrêtent chez nous – mais les cris qui s’élèvent de la foule hystérique sont une véritable nouveauté pour les lieux. Enfin, tant que cela me rapporte à la fin de la soirée, moi c’est tout ce que je demande. Parce que, si je doute fortement que la plupart des invités de ce soir aient les moyens de revenir un autre jour profiter de nos aménités, la publicité que nous a apporté le concert devrait jouer son rôle d’appât. Après tout, si les deux milles places ont vite été remplies et que, par conséquent, plus d’une grosse baleine n’aura pas voulu se déplacer ce soir pour risquer d’être entouré de la populace, il n’en reste pas moins que le nom du Fatal a été affiché dans toutes les rues de la ville depuis des semaines et qu’il ne doit plus rester grand monde qui n’en ait pas entendu parler. Que les gens décident ensuite de venir nous voir est une autre histoire mais en termes de communication, Lilian a fait fort sur ce coup-là. Ce qui ne me surprends pas venant de sa part.


-Je ne vous entends pas ! Est-ce que vous allez bien ?!?


A l’écoute de cette question, la salle s’enflamme et des milliers de voix s’élèvent pour crier leur joie d’être présents. Sans surprise au balcon VIP, pas de risque de voix cassée. Les plus aventureux se risquent à taper des mains ou frapper le sol du pied pour annoncer leur présence mais aucun n’est prêt à se ridiculiser en imitant le bas-peuple. C’est franchement amusant et je décide d’ailleurs d’en profiter un peu. Après tout, de mon côté, l’objectif de la soirée est de m’assurer que les gros clients sont satisfaits du spectacle. Ainsi, tout en cherchant des yeux les deux Asgardiens pour m’assurer qu’ils survivent à la foule, j’indique à Lilian que je retourne auprès de Bruce Wayne. Libre à lui de me suivre ou de partir remplir son rôle d’hôte de son côté. On aura tout le temps de se retrouver plus tard pour célébrer la réussite de cette soirée. Je m’approche donc du magnat de la technologie et m’installe à ses côtés.

-Le spectacle vous plaît ? Je dois avouer que je ne suis pas un inconditionnel du genre mais il faut reconnaître à Miss Blaire un réel talent artistique. Vous la suivez depuis longtemps ?

La discussion est sans réel intérêt mais, petit un, je n’aurais probablement pas de sitôt la possibilité d’échanger – même des banalités – avec l’héritier de Wayne Enterprises et, petit deux, je suis réellement curieux de savoir ce qui l’a attiré en ces lieux. Est-il un véritable amateur de Dazzler, a-t-il simplement eu envie de se faire voir à THE soirée de l’été à New-York ou bien a-t-il un objectif secret qu’il conviendrait que je dévoile ? Dans tous les cas, la réponse m’intéresse. Après tout, je vous l’ai déjà dit : l’information c’est le pouvoir. Et si vous ne me croyez pas, vous n’avez qu’à voir jusqu’où Lilian est arrivé.


_________________
avatar
Nikolaï M. Kolyakov

Messages : 267
Date d'inscription : 18/04/2015
Localisation : New-York (la plupart du temps)

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grand Concert de Dazzler [MINI EVENT OUVERT A TOUS]

Message  Casey Nordin le Mar 26 Avr 2016 - 17:38

Comme lui, Jane pouvait parler beaucoup, même quand ce n'était pas toujours très utile. Beaucoup de personnes faisaient – semblait-il – leur possible pour en dire le moins possible. Casey en finissait parfois à se demander si ces individus ne passaient pas leur temps à élaborer la meilleure manière de tourner la réponse la plus succinte possible pour se montrer si économiques. Et, à son avis, si leur cerveau tournait ainsi, ce devait être très ennuyeux ! Mais Jane parlait pour développer tout ce qui demandait à l'être, c'est à dire absolument tout, car aucun sujet ne méritait d'être négligé. Au moins, avec elle, il ne risquait pas la question déplacée ou le blabla de trop. Il était très heureux de cette sortie en sa compagnie car elle savait l'occuper. Et pour tenir dans la file d'attente, quoi de mieux que se lancer dans une grande conversation ? Ils parlèrent des fans d'Alison, du fait que Jane avait peut-être des amis dans le public, même si elle n'en était pas certaine. Et, tout de suite, Casey se montra à l'affût de têtes connues pour être certain que la jeune femme ne loupe aucun de ses amis. Mais, il ne repéra personne, et n'eut pas la surprise de tomber sur ses « amis » à lui. En même temps, ses amis adultes étaient aussi ceux de Jane, et les adolescents n'allaient pas tellement seuls à des concerts. Depuis qu'il était à l'institut, Casey avait pris le temps de se créer un compte Facebook, qui réunissait au final tous les membres de l'institut, car il les avait tous demandés avec enthousiasme pour posséder une bonne cinquantaine de contacts et avoir l'air un minimum cool. Même Mason était devenue son amie, quoiqu'elle avait probablement fini par accepter pour avoir la paix, en bloquant son mur où Jane likait ses publications systématiquement, mais souvent toute seule. La plupart n'avaient pas forcément envie de l'encourager à poster dix vidéos mignonnes d'animaux ou de prouesses sportives par jour, et autres choses inutiles qui lui semblaient très importantes sur le moment. Casey n'avait malheureusement pas l'air de remarquer qu'il publiait un peu dans le vide, sa « meilleure amie » appréciait, alors cela lui suffisait.

Ses yeux s'illuminèrent quand Jane lui suggéra de faire la connaissance de Dazzler dès qu'il la croiserait à l'institut. Il avait encore tendance à oublier qu'il vivait désormais dans un château au milieu des plus grandes stars de la planète. C'était fou ! Il espérait vraiment que Alison serait gentille et lui accorderait une sorte d'interview privilégiée. Après le concert, il faudrait qu'il prépare avec soin ses questions pour l'occasion même ! Et puis, la chanteuse était un bel exemple pour lui. Elle avait complété ses talents dans la musique avec sa mutation pour devenir une artiste à part et créer le buzz sur internet. Il espérait justement faire la même chose un jour. Et puis, si elle avait besoin de danseurs, il pouvait peut-être l'accompagner sur ses prochaines dates, ce serait génial. Son esprit fourmillait d'idées et, à l'approche du concert, il ne pensait déjà plus qu'à une chose, en finir avec l'événement pour préparer toutes ses questions et grands projets d'avenir. Décidément, le temps ne passait pas assez vite. Il se trouvait déjà d'autres priorités. Le jeu que lui donna Jane l'occupa un peu avant l'extinction des lumières. Même s'il parlait beaucoup, dans une situation d'attente, on finissait tout de même par s'épuiser.

Dès que la chanteuse arrive sur scène avec son beau costume blanc, c'est l'hystérie, et Casey se joint à la liesse populaire avec enthousiasme en s'exclamant : « Wah les gens ont l'air aussi fous qu'à la télé ! » Pour quelqu'un qui n'a jamais vu de concert ni été habitué à se retrouver au milieu d'une foule en délire, l'adolescent ne rencontre aucun problème d'adaptation, au contraire, il est comme un poisson dans l'eau, et sautille même plus en avant que tous les autres. Il crie comme un vrai fan au début de chaque musique, parce qu'il est tout simplement heureux de les reconnaître, et donne d'ailleurs à chaque fois le titre à Jane pour bien montrer qu'il les connaît. Puis, il chante toutes les chansons par cœur. Et la pensée que son pouvoir est vraiment génial lui vient, car il lui permet d'avoir l'air d'un vrai admirateur de n'importe quel chanteur avec un peu de préparation. Alors même s'il usurpe un peu le rôle de ceux qui reprennent les paroles avec entrain à ses côtés, c'est un sentiment extatique d'intégration complète à un groupe qu'il aimerait éprouver plus souvent. Du coup, forcément, à chaque fois que Dazzler demande au public s'il va bien, il agite avec joie ses mains dans tous les sens en s'efforçant de répondre « Ouiiiiiiiii » plus fort que les autres, pour qu'on entende sa voix jusque dans le film du live. Car s'il y a bien un film de ce live, qui sera ensuite peut-être en dvd, il faut absolument qu'il puisse être reconnaissable, sinon ce serait décevant !

_________________
avatar
Casey Nordin

Messages : 119
Date d'inscription : 04/05/2015

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grand Concert de Dazzler [MINI EVENT OUVERT A TOUS]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum