Espoirs et points de vue {Valerie Hopkins}

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Espoirs et points de vue {Valerie Hopkins}

Message  Sif d'Asgard le Dim 19 Juil 2015 - 9:57


La gêne de Valerie Hopkins m’est compréhensible, même si je peux être dans l’erreur. Sans m’y attendre, le fait que je me passe de notions de bien ou de mal et soit une guerrière de profession hôte sans doute toute la noblesse de ma démarche. Je n’ai pas de problème avec ce fait car ma sincérité de cœur est reconnue par mes pairs et c’est là le principal. Peut-être est-ce noble de protéger les autres parce qu’on le peut mais en comparaison d’avoir travaillé à pouvoir protéger les autres dans cet unique but, c’est sans doute décevant. Néanmoins motivations et histoires n’ont toujours pas à être comparées à mes yeux.

Il y a de la ressemblance dans notre évolution, en tant que personne, j’acquiesce à cela. Destinée pour être une princesse cela me fait légèrement grimacée parce qu’il s’agit plutôt d’une autorisation, celle de côtoyer Thor alors que nous étions jeunes de quelques siècles à peine, mais la suite a mon assentiment muet. La défense me semble naturelle, mon peuple n’étant guère conquérant à défaut d’être pacifiste, mais c’est une différence culturelle : les humains sont désunis et s’entretuent là où les Asgardiens sont unis et en paix, quand bien même nous avons nos propre criminels également.

Quand à Samantha, voici qui m’interpelle un instant avant que je ne raccroche aux paroles ; Samantha Parrington, Brunhilde… comment la considérer ? Peut-être cette question, hors sujet pour l’heure, s’éclairera-t-elle le jour où je me déciderai à lui faire face. Cette réflexion terminée, il m’en faut une autre vis-à-vis de l’analyse de notre société. Oui j’ai réussi à y percer et, si le qualificatif de noble me surprend, les choses continuent de se faire dans mon esprit ; je n’aime pas faire plusieurs choses en même temps, cela divise la concentration. Mais par contre j’aime autant les compliments que la norme et je souris au plaisir de Valerie Hopkins. Voici une nouvelle similarité, à l’égale de nos chemins.

Je pense que Samantha Parrington a raison : sans même considérer l’autorité suprême du Allfather, ce sont les hommes qui dirigent à Asgard, bien plus que sur Midgard. La Terre. De même, le titre de notre Roi est assez explicite. Et c’st bien par la dextérité et l’adresse que j’ai réussie à m’imposer.

Après tout, mon rang dans le panthéon est supérieur à celui des Valkyries ; il n’est pas bien haut mais il est reconnu comme une divinité, non un serviteur divin. Peut-être que cela ne plaide pas en ma faveur face à Brunhilde mais j’étais trop jeune pour considérer ces notions auxquelles je n’accorde toujours guère d’importance ; les Dieux sont comme les Héros, ce sont aux autres de nous considérer comme tels, non à nous-mêmes. En revanche, être la favorite de Thor était primordial à l’époque et être seconde m’est toujours aussi désagréable aujourd’hui. D’où mes aspiration à la progression, encore et toujours.

Progression à laquelle Valerie Hopkins se propose de participer, me questionnant et obtenant un sobre hochement de tête après un instant de surprise. Je ne suis obligée à rien, je le conçois parfaitement, et penserai le conseil mais je suis preneuse tout de même. Qu’il existe de nombreux problèmes dans les Vengeurs, je l’ai constaté et ai affirmée ma position vis-à-vis d’eux ; les demandes illogiques ou bizarres viennent principalement de la différence culturelle mais je pense comprendre ce dont il s’agit. La méfiance vis-à-vis d’un parti opposé au sien, c’est la première fois que la jeune femme se place vraiment dans les divergences idéologiques de notre groupe mais elle le fait bien. Elle ne se place pas en référent, comme auraient pu le faire les personnes qu’elle critique, mais me redirige vers des personnalités neutres et reconnues ; m’étant positionnée aux côtés de Steve Rogers, c’est lui que je suivrais principalement même si Thor reste Thor.

Je vous remercie de votre conseil, Valerie Hopkins. J’ai connaissance des positionnements d’An Tony Stark et de Carol Danvers, j’ai rencontré le premier car il s’est chargé de mon accueil et de mon briefing. Néanmoins, le Captain America m’a déjà tempéré vis-à-vis de ses dires, principalement considérant Diana de Themyscira et les Last Sons.

Même si, concernant la première, le fait qu’elle ait détruite des bases de nos alliés du SHIELD comme menacé Héliporteur lui-même me porte sérieusement à la considérer comme l’ennemie décrite par l’Iron Man. Je comprends néanmoins les volontés de Steve Rogers de s’essayer d’abord à la discussion pacifique. Et je n’ai de toute façon guère de chance contre la princesse des amazones.

J’ai côtoyé Loki durant plus d’un millénaire, les alliés adeptes de la tromperie et du mensonge ne me sont pas inconnus.

Ce qui ne signifie pas que je ne me fasse pas tromper, cependant. Quand bien même je me suis assagie avec les siècles, je reste une jeune Asyne et pour peu que l’on sache quelques mots dires, quelles personnes impliquer et quelles nécessités déclarer il reste parfaitement possible de me berner ; Loki l’a prouvé d’ailleurs, un trop grand nombre de fois.

Tant que nous agissons avec les mêmes objectifs et pour la même cause, les choses vont. Néanmoins, même les comparaisons avec la Justice League écartées, il me semble que les causes des extrêmes s’éloignent parfois de celles globales, ai-je tord ?

C’est un sujet délicat puisqu’il ne s’agit pas seulement d’avoir l’avis de Valerie Hopkins sur ces opposés envers lesquels elle est défavorable mais également sur son propre côté. La Justice League ne me parle pas réellement et toute tentative d’en former une nouvelle alors même que les Vengeurs sont encore aussi jeunes ne me plait guère et sans doute entrerons-nous en désaccord sur ce point, de ce que j’ai assimilé de l’idéologie du clan de Samantha Parrington. Néanmoins c’est intéressant à comprendre également sachant que l’opposition avec le clan de Carol Danvers ne s’arrête pas là, des sujets comme l’exposition face aux peuples et les devoirs entrainent des variantes.

C’est l’occasion d’en apprendre plus et de recevoir de nouveaux conseils, je suppose, conseils que je ne serais toujours pas obligée de prendre mais que je souhaiterai tout de même écouter.

_________________
Sif

Fiche de Personnage - Fiche de Liens - Nombre de Posts : 95

avatar
Sif d'Asgard

Messages : 478
Date d'inscription : 04/04/2015
Age : 23
Localisation : Héliporteur

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Espoirs et points de vue {Valerie Hopkins}

Message  Valerie E. Hopkins le Mer 22 Juil 2015 - 12:27


    Bon, ma comparaison n’est pas aussi boiteuse que je crooyais, elle est même assez intelligente pour lui faire décrocher un sourire. Quand je côtoie Sam, je sais très bien que son avis est fort différent à de ce qu’on retrouve dans les interprétations des Asgardiens. Elle a quand même vécu une grande partie de sa vie dans un milieu très patriarcal, qui a toujours refusé de la voir évoluer en soldat combattante de l’Armée Américaine ou encore en membre du SHIELD. C’est très rare qu’elle me dépose des mots sur sa famille, mais ils sont très proches des traditions bourgeoises ou aristocratiques américaines. D’un coté, malgré son malaise de partager son corps avec une entité Asgardienne, elle peut beaucoup se retrouver par cette émancipation dans un milieu purement masculin comme dans sa vie terrestre.

    Je suis heureuse que mon amalgame ne sonne pas aussi faux, au moins, je peux comprendre pourquoi autant de malaises dans des personnalités féministes dans le Royaume d’Asgard. Je peux comprendre, même sur notre planète, rares sont les femmes qui se sont démarquées par des régimes politiques oppressants et qui cherchaient à les définir dans un rôle particulier. Il a toujours existé des femmes  qui ont su renverser la vapeur et d’un coté, sans vraiment le demander, j’espère que je représente cette vision pour l’Avenir.

    Sif a peut-être un mérite plus particulier que moi, surtout par des choix qui peuvent être douteux. J’espère juste que j’ai juste touché plus de personnes que des gens de ma propre famille. Je doute beaucoup que je fasse partie des exemples de réussites pour l’Institut Xavier, même si mes anciens professeurs sont maintenant plus gentils dans leurs approches, je doute beaucoup de leurs sincérités. Je suis sûr qu’ils auraient préférés que je reste dans les X-Men à place de partir dans cette équipe.

    Je lui retourne le sourire quand elle me répond une première fois pour confirmer cette idée d’Asgard. Au moins, elle a montré une certaine férocité pour aller beaucoup plus loin que les autres. Je ne vais pas me faire juger parce que je dis des conneries sans vraiment connaître, mais bon, Asgard ne nous n’a jamais fournit beaucoup d’informations sur leurs politiques, leur société ou leurs différentes guerres. Je ne peux pas vraiment juger en larges, mais les Asgardiens semblent toujours avoir une assurance assez différente des autres personnes que j’ai rencontrées dans ma vie.

    Pour mes conseils, elle semble bien les prendre. Bon au moins, je ne me coltine pas une suiveuse d’autorité légale ou morale comme de nombreux soldats. Riley Damson pouvait avoir des idées affreuses, mais derrière son code militaire, il était possible parfois de trouver un être humain. À place d’humilier un ennemi comme Carol pouvait le faire si souvent, Riley avait au moins l’intelligence de savoir quand arrêter de frapper. Mais il suivait toujours les ordres, même les plus dingues. Le grand problème de ce groupe restait vraiment deux esprits touchés par la folie qui étaient plus concentrés vers Stark et Danvers.

    Je ne connais pas beaucoup Loki, mais à ce que j’ai compris dans les différentes écritures de la mythologie et de l’attaque 2010, il restait quand même un Asgardien très sournois. La comparaison est quand même intéressante entre les grands manitous manipulateurs des Vengeurs et les petits jeux politiques de Loki. Au moins, Sif semble être plus capable de détecter les manipulations que le pauvre Thor qui vivait encore le traumatisme du McThor.

    Je n’ajoute pas trop d’informations pour la suite, je ne veux pas douter du libre-arbitre de Sif ou encore de son esprit critique. Je suis sûr qu’elle va être capable de faire la part des choses par elle-même. Sif me pose ensuite une question sur les extrêmes des Vengeurs. Il est bizarre quand même de voir que même dans les Vengeurs, on retrouve de nombreux sous-groupes pour une séparation assez étrange du groupe.
     

    « C’est assez difficile à expliquer. Notre groupe est trop non-défini pour être vraiment marquant. Les premières années étaient assez tranquilles, ils n’avaient pas assez de membres pour commencer de larges disputes, mais après, on a commencé à être plus nombreux. Au début, ils n’avaient pas vraiment de débat avec notre groupe, on faisait cela pour la sécurité en premier. Après, il a eu des problèmes.

    Ce n’est pas juste à cause de Carol ou de Stark, on a essayé de viser trop grand dès le début. On avait besoin d’argents pour plusieurs opérations et surtout maintenir des bases à travers la planète. En plus, on grandit notre groupe avec une expansion trop rapide. Quand on commence à six ou à sept au début et le lendemain, on se retrouve avec une quarantaine de membres de tous les pays et de toutes les cultures, c’est vraiment plus complexe de se trouver un consensus. À place de réfléchir sur une idéologie commune et neutre, on s’est divisé et aujourd’hui, c’est vraiment catastrophique. On peut se battre ensemble, on peut affronter des monstres ensemble, mais il faut être au pied du mur pour que Carol accepte de travailler avec moi et qu’elle me considère comme une coéquipière à place d’être une parasite mutante qui ne se moralise pas dans les rangs de son idéologie.

    Le Monde est plus complexe aussi, quand les influences économiques et politiques sont monopolisés aujourd’hui plus par les pays occidentaux. C’est vraiment très difficile à comprendre, mais plusieurs facteurs politiques tuent vraiment un travail d’équipe quand nos ennemis sont moins démonstratifs et que nous sommes plus dans une phase entrainement.»


    Je me montre franche devant les problèmes des Vengeurs sans diriger mes attaques vers une personne en particulier. Carol est peut-être bornée, mais la plupart des problèmes ne vient pas uniquement de sa personne, il existe de multitudes de facteurs qui rendent la situation aussi moribonde dans les Vengeurs.

    « Tu arrives quand même à un moment assez difficile avec la venue des Last Sons dans le portrait global, cela rend les opérations plus difficiles depuis plusieurs mois, surtout avec cette équipe orientale qui ne veut pas vraiment nous recevoir comme aides. Je n’ai pas vraiment d’idées comment régler ce problème, surtout que je n’ai pas envie de rester sur l’Héliporteur pour trouver des idées quand on n’arrête pas de m’harceler avec le recensement des mutants ou en me traitant de parasites quand je veux aider. »

    J
    e laisse un petit silence avant de poser une question et ne faire sentir Sif en dehors de mes paroles. Ma question pourrait peut-être l’insulter, mais peut-être qu’elle pourrait beaucoup plus aider que rester en Amérique latine comme Thor.

    « Est-ce que les Asgardiens ont déjà été aussi fragmenté? Si oui, est-ce que vous avez trouvé une solution ou il faut juste laisser le temps? »

_________________
avatar
Valerie E. Hopkins

Messages : 552
Date d'inscription : 07/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Espoirs et points de vue {Valerie Hopkins}

Message  Sif d'Asgard le Mar 28 Juil 2015 - 10:42


J’écoute avec mon éternel immobilisme militaire et considère les difficultés comme ce qu’elles sont ; des choses à outrepasser. Valerie Hopkins parle des Vengeurs comme trop non-défini pour être vraiment marquant et cela me faire froncer les sourcils de perplexité ; entre les interventions auprès des populations et les théorisations internes, notre groupe me semble plutôt bien défini même si tous ne sont pas d’accord quand à ce qu’il doit faire. Ce qui peut expliquer la non-définition cependant. Les débuts étaient sécuritaires, comme n’importe quelle armée digne de ce nom, puis c’est l’afflux de gens et de leurs divergences qui a conduit à une division ; le fait d’accepter trop de monde venus de trop d’endroit est en fait une cause de problèmes. Je comprends cela même si n’y ai pas mon mot à dire puisque j’ai bénéficiée de cette ouverture. Peut-être l’ai-je fait avec plus de sagesse en cherchant à me joindre à ce qui était déjà fait plutôt qu’à imposer une nouvelle voie mais il m’est impossible de parler de cela sans connaitre les gens et leurs motivations.

Viser trop grand, je comprends l’idée même si je dois avouer que rien ne me semble impossible pour peu qu’on y mette les moyens. Hors les moyens, c’était ce qui manquait apparemment. Argent et infrastructures afin d’accueillir les membres toujours plus nombreux et d’horizons différents c’est une chose, réfléchir à une idéologie commune c’est une autre. Les Vengeurs ont agit avec impatience et imprudence, peut-être du fait de leur exploit natal : plutôt que de se consolider ils ont grandi sans aucune fondation stable et l’édifice est aujourd’hui branlant. Une chose que mes lectures ne m’ont jamais donnée à voir. Une chose qui me laisse pensive quand à une gestion d’une crise inédite envers laquelle je pourrais peut-être aider également. La division est catastrophique même si elle n’empêche pas de se battre ensemble, moyennant que l’on soit au pied du mur ; c’est humain et les humains ont la solution à cela, moyennant quelques délaissés et quelques sacrifiés. Ils n’ont juste pas le recul pour le voir.

La considération de Carol Danvers envers Valerie Hopkins m’attriste même si je n’y réagis pas réellement ; plus j’entends parler d’elle et plus le Captain Marvel me semble une personne détestable au point qu’elle en serait plus à sa place hors du groupe ou en némésis de celui-ci. Une ennemie commune servant à réunir les Vengeurs contre elle, en sommes.

Le monde est complexe car à bien des égards, les Humains ont fait comme les Vengeurs : ils ont grandis trop vite et dans trop de direction, ils sont désunis même s’ils sont prêt à s’unir en cas de menace sur l’entièreté de leur espèce et de leur monde. Les pays occidentaux ne me parlent pas mais je conçois la notion de monopolisation et si ce sont des entités politiques qui restreignent la capacité du groupe à faire son office il doit s’en démarquer. Le général et l’armée doivent être à l’abri des ingérences de l’Etat s’ils veulent tous pouvoir faire au mieux leur partie ; une chose largement plus simple lorsque le chef de l’état est celui de l’armée également. Ceci étant dit, la non-desmonstrativité de nos ennemis me ramène aux paroles de Caitlin Fairchild tandis que la phase d’entrainement des Vengeurs peut-être une bonne chose : cela prouve qu’ils sont encore en formation et qu’il n’est pas trop tard pour solidifier les fondations.

Je suis tentée de croiser les bras mais n’en fait rien, ce genre de discussion serait plus agréable autour d’une table mais nous n’en avons pas le loisir et tant que je suis debout je garde cette position militaire de repos, bien qu’elle soit différente de celle des Humains. Arriver à un mauvais moment, c’est parfaitement possible puisque plus que les Last Sons j’ai surtout interrompue Valerie Hopkins dans son rendez-vous, quand bien même son avance nous permet d’avoir cette discussion. Les opérations de terrain sont une chose que j’ai plus lue que réellement participé, à mon grand damne, mais le fait qu’il y ait plusieurs équipes indépendantes ne me semble nullement un problème tant qu’elles sont prêtes à coopérer ensembles au besoin.

Malgré son cœur, Valerie Hopkins se montre comme une femme de son âge pour la première fois : elle fait preuve d’inexpérience. Qu’elle ne veuille rester dans la forteresse volante, surtout avec les raisons qu’elle mentionne, est logique mais cela ne l’empêche ni de pouvoir réfléchir et contribuer à l’amélioration des Vengeurs, quand bien même elle est mal accueillie lorsqu’elle le fait ; une stupidité dommageable à mes yeux. Tant pour la cohésion que pour l’estime d’elle-même de la jeune femme.

Je laisse le silence se faire autant qu’il le peut dans un lieu de passage comme le couloir où nous nous trouvons, hésitant à répondre à cette histoire de parasite et d’aide pour exprimer ma pensée malgré qu’elle n’ait été demandée, cependant Valerie Hopkins conclue sur deux questions qui me font lever les sourcils, un instant avant que je réponde.

Non, les Asgardiens sont vieux de quatre ou cinq générations et la monarchie n’a jamais été remise en question. Nous avons des criminels mais restons unis par notre allégeance commune. Maintenant la solution ne me semble pas difficile : Asgard est le premier des Royaumes d’Yggdrasil. Il possède son propre territoire et laisse ceux des autres peuples auxdits autres peuples, sans volonté de domination. Néanmoins si lesdits autres peuples ont besoin de lui, il intervient. Midgard a bénéficiée de notre aide contre les Géants de Givre, Vanaheim contre les Maraudeurs, et une fois l’équilibre restauré nous sommes repartis chez nous.

Je marque une pause à mon tour, attendant un signe d’assentiment voir si elle comprend là où je veux en venir.

Plutôt que de se regrouper et d’entrer en conflit les uns avec les autres, nous devrions mettre à profit les différents clans et leur donner un champ d’action, qu’il soit territorial ou… je ne trouve pas le mot, pardonnez-moi. L’idée est d’user de la diversité pour couvrir plus de terrain, au sens premier comme au figuré, par spécialisation. Certains Vengeurs veulent combattre le crime ? Qu’ils le fassent. D’autres veulent gérer la médiatisation ? Qu’ils le fassent. Les sous-groupes s’en distingueront plus mais seront utiles aux Vengeurs globaux et cesseront d’entrer en conflit les uns avec les autres. Et s’il venait une menace qu’un sous-groupe ne puisse gérer, il lui suffirait de faire appel aux autres. Cela a deux principales failles : l’esprit d’équipe ne sera entretenu qu’au sein des groupuscules, non des Vengeurs entiers, et surtout il faut une autorité référente qui coordonne le tout. Une personne envers qui tous ont la même allégeance et le même respect.

C’est ainsi que je gérais ma compagnie dans la campagne de Vanaheim, même s’il est peut-être impossible d’appliquer cela à une équipe ; reste à savoir si le nombre des Vengeurs ne contredit pas la notion d’équipe. Les escouades n’étaient pas obligées de s’apprécier entre elles mais les chefs d’escouade en référaient tous à moi et avaient tous un rôle à joueur, ce qui faisait qu’en tissant des liens avec une poignée d’ases j’ai pu en commander dix fois plus. Ce qui est un exploit si l’on considère le fait qu’ils devaient acceptés d’être commandés par une asyne. On en revient au patriarcat précédemment évoqué, qui a parfois nécessité quelques duels afin de m’imposer.

J’ignore s’il est possible d’accomplir une telle chose, ma présence ici est trop récente et ma connaissance des membres trop peu étendue. Néanmoins il est toujours possible d’en discuter, cela permettrait de transformer la diversité de faiblesse en force. Tel que vous les décrivez, les Vengeurs n’ont pas d’équilibre et c’est cela qu’il faut tendre à trouver, d’une manière ou d’une autre.

Je ne pense pas qu’on puisse tenir des personnalités aussi affirmées que celles semblant constituer les Vengeurs par une hiérarchie quelconque. Néanmoins, il suffi que des petits groupes se forment autour d’une personnalité et que ses personnalités se réunissent autour d’une autre pour organiser le tout. « D’une façon générale, commander à de nombreuses personnes c’est la même chose que d’en commander quelques-unes. C’est une question d’organisation » l’Art de la Guerre, Chapitre V, Verset 1 ; je ne suis pas d’accord avec tous les dires de Sun Tzu mais sa philosophie de la guerre est sans doute l’une des plus belles découvertes que j’ai faite en matière de lecture depuis mon arrivée.

Je fixe Valerie Hopkins en attendant sa réaction.

_________________
Sif

Fiche de Personnage - Fiche de Liens - Nombre de Posts : 95

avatar
Sif d'Asgard

Messages : 478
Date d'inscription : 04/04/2015
Age : 23
Localisation : Héliporteur

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Espoirs et points de vue {Valerie Hopkins}

Message  Valerie E. Hopkins le Jeu 6 Aoû 2015 - 18:00

    Il est peut-être plus facile pour moi de critiquer les Vengeurs au niveau de l’unité du groupe, quand dans mon passé, j’ai connu une expérience avec un groupe bien plus complet. Quand je parle de manque de définition du groupe, c’est non par le manque d’interprétations, mais surtout le manque de clarté du groupe sur quelles définitions qu’on doit cerner. Il existe peut-être une tonne de définition pour les membres du groupe, mais en sommes, on réfléchit beaucoup ce que nous voulons devenir à place de le devenir. Je suis peut-être la faute aux problèmes de ce type, surtout quand le groupe a cherché à se politiser et que j’ai toujours voulu rester à l’écart. J’ai peut-être idéalisé la Justice League beaucoup trop longtemps pour aller dans le sens que la politique est souvent nocive dans les débats d’un groupe de sécurité. Déjà qu’il est difficile de faire un débat politique durant un souper familial, imaginez quand vous êtes un groupe pouvant changer la donne politique ou même un gouvernement au besoin.  

    Dans l’idée de l’unité du groupe, je suis dans une comparaison plutôt facile. Dans les X-Men, le groupe avait peut-être un but politique, mais je crois vraiment qu’ils visaient plus loin que leur propre idéologie. Les X-Men n’hésitaient pas à défendre la planète au cas où, c’était beaucoup plus discret que les Vengeurs, mais au moins, ceux-ci avaient la volonté d’être modeste et intelligent dans leurs actions. Peut-être que j’ai horreur de voir les histoires alternatives autour de ma vie, mais aujourd’hui, c’est dans la certitude que les X-Men sont vraiment mieux gérer que les Vengeurs. Je ne vais jamais revenir dans cette équipe, mais je sais reconnaitre vraiment les meilleurs arguments d’un groupe quand je fais une comparaison entre les deux.

    J’écoute ensuite la réponse de Sif à mes questions de bases. Est-ce que les Asgardiens connaissent une complexité aussi grande que celle de la Terre? Non pour Sif, les générations sont toujours trop jeunes pour commencer à remettre en question la monarchie ou les différentes mentalités. Je ne comprends pas vraiment la suite sur les géants de crème glacée, mais au moins, je comprends un message. Les Asgardiens sont peut-être vieux pour nous, mais ils sont souvent jeunes dans la mentalité. Je peux comprendre maintenant pourquoi je trouve Thor parfois jeune mentalement. Il présente souvent une situation complexe, par une analyse enfantine et je le vois mal combattre les grandes menaces, sans ses capacités d’Asgardiens.  

    En plus, un facteur est important dans les conflits familiaux des Asgardiens, quand un petit commence à faire une crise d’adolescence dans son coin, il peut faire un génocide de milliards de vies uniquement parce que son papa préfère le fiston blond que le fiston connard. C’est peut-être triste, mais c’est une réalité à mon avis. Cependant, même sans les interventions des Vengeurs en 2010, je ne crois pas que Loki aurait pu massacrer la planète avec la Justice League et les X-Men en présence.  

    Je ne lui laisse pas vraiment de réponses quand elle me parle des Asgardiens et de la simplification de leur monde. J’écoute ensuite le conseil de Sif, mais j’accroche moyennement. Son idée est peut-être intéressante dans une organisation aussi vaste que le SHIELD ou le Cadmus, mais je n’accroche pas vraiment à une division du travail dans une équipe comme les Vengeurs. Notre équipe doit vraiment être en contact avec chaque membre pour aller plus loin, qu’on soit capable de discuter avec les génies, les forces brutes ou encore ceux qui ont plus de martial dans une opération. Je crois encore que l’exemple de cohésion devrait actuellement rester calqué sur la vision de la Justice League ou même des X-Men.
     

    « Je ne sais pas vraiment, je ne suis pas la plus grande experte des groupes, mais je crois vraiment qu’on doit être capable d’être ensemble uniquement sous l’idée du travail d’équipe. Quand on a la mission de défendre un territoire, une planète ou une population, je crois vraiment qu’on doit apporter plus que des divisions et qu’il faut une situation d’urgence pour confronter l’ennemi. Je crois même qu’il pourrait avoir des risques de marginalisation et de séparation si on laisse trop un groupe de coté. On a peut-être des ennemis, mais tu sais la seule attaque globale qu’on a combattu, c’est à la création des Vengeurs contre Thanos. Aujourd’hui, les menaces d’invasions globales ne sont pas vraiment existantes, alors je pense que finalement que cela pourrait encore plus accentuer la division du groupe sans vraiment un retour cohésif après au cas de danger global. »

    Je ne me donne aucune chance de travailler avec Carol ou She-Hulk si on arrive à ce niveau. Peut-être que cette idée pourrait fonctionnée si on était attaqué plus qu’une fois par année, mais en ce moment, je ne peux pas vraiment le croire. On envoie quand même Thor en Amérique latine ou encore ils veulent nous envoyer un moment en Asie. On n’a pas de menaces globales, sauf ceux qu’on invente dans la propagande comme les Last Sons ou comme la Confrérie.

    Je la laisse après continuer à parler en confirmant que sa récente arrivée ne pourrait pas lui donner une idée globale de la situation. Il faut bien trouver un équilibre à ce groupe, mais je ne crois pas qu’il existe de solutions miracles pour solidifier les Vengeurs en une seule famille. On doit trouver cet esprit, mais c’est vraiment difficile de le trouver par les égos et par les idées qui se sont installé depuis le début des Vengeurs.


    « Ouais, je l’espère aussi. Le groupe reste jeune, mais c’est quand même dommage de voir des jeunes groupes qui sont capables de travailler ensemble rapidement et que nous n’en sommes pas toujours capable. Peut-être le défi est plus large vu les ambitions qu’on veut faire avec les Vengeurs. »

    Je ne veux pas dire que les Last Sons et la Young Force sont de moindre mesure, mais ils ne s’étaient pas lancés dans l’ambition de protéger le monde entier à la première année. Ils ont été beaucoup plus modestes que nous dans cette ambition. La Young Force cherchait à combattre les mafias et les gangs de rues pendant que les Last Sons cherchaient surtout à défendre le continent asiatique. Je reste encore devant Sif, toujours avec une certaine ouverture de ses paroles.

_________________
avatar
Valerie E. Hopkins

Messages : 552
Date d'inscription : 07/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Espoirs et points de vue {Valerie Hopkins}

Message  Sif d'Asgard le Lun 10 Aoû 2015 - 17:06


Les doutes de Valerie Hopkins l’humanisent d’autant plus qu’elle énonçait ses espoirs auparavant. Elle se dévalorise en revendiquant une position qu’aucune de nous ne peut avoir la prétention de posséder, voyant toujours ce qu’elle n’est pas plutôt que ce qu’elle est, et m’exprime son avis divergeant. Nous ne pouvons être d’accord sur tout et tant que nous sommes aptes à accepter la pensée de l’autre ainsi que sa différence il n’y aura aucun problème ; c’est d’ailleurs de là que proviennent les difficultés au sein des Vengeurs. Paradoxale que l’on recrute autant d’êtres avec autant de différences alors qu’on n’est pas capable de les accepter, même si ce fait peut également porter à considérer que l’on finira par le faire à force de se côtoyer. Moyennant que l’on se côtoie bien entendu. Je préfère diviser pour mieux régner mais ne porte pas réellement la notion d’équipe à une aussi grande échelle que semble le faire Valerie Hopkins. Thor, Loki, les trois Guerriers et moi-même formions une équipe mais Thor restait notre principal point d’union et notre nombre restait pratiquement aussi restreint que les Vengeurs d’origine. Et la marginalisation était présente dans cette équipe, d’ailleurs, comme elle l’est dans les Vengeurs. Si je peine à voir des êtres comme les Asgardiens réussir à tous s’entendre à un niveau individuel, je ne crois pas cela possible pour des Humains et encore moins pour un regroupement de différentes cultures. La marginalisation et les sacrifiés font parti de l’ordre naturel des choses, je ne le remets pas en question là où Valerie semble le craindre.

Il n’y a pas d’invasion globale comme celle ayant contuite à la formation des Vengeurs, non, mais les menaces globales sont toujours là ; Thanos a peut-être été repoussé une fois mais un nouveau de ses vaisseaux s’approche, Nicholas Fury, Directeur du SHIELD, l’a annoncé en conférence et Steve Rogers a énoncés les chefs d’équipes avec une division similaire à la mienne. Chacun son rôle, chacun son objectif, œuvrant tous ensemble face à un danger commun ; je continue de croire que c’est la meilleure solution mais raisonne en tant qu’armée, non qu’équipe. Mais que sont réellement les Vengeurs, au final ?

Le groupe reste jeune, j’acquiesce légèrement, quand aux autres groupes plus jeunes encore et capables de faire mieux voici qui me laisse perplexe.

Peut-être le défi est-il plus large considérant notre diversité, en effet. Je ne pense pas que les ambitions du groupe importent, seules les individuelles peuvent le faire si elles se font au détriment des autres. Néanmoins si d’autres factions parviennent à leur équilibre, pourquoi ne pas entrer en contact avec elles et chercher à en apprendre ?

La première faction du genre me venant à l’esprit est Last Sons ; groupe se construisant à l’encontre du nôtre mais qu’il serait dommage de confronter à cause de cela. Ils veulent leur indépendance ? Qu’ils l’aient. Tant qu’ils sont aptes à travailler avec nous si le besoin s’en fait sentir, il n’y a aucun problème à n’avoir le monopole des groupes de protection.

L’écoulement du temps sur votre monde est si rapide que votre espèce et vos sociétés ont évolué très rapidement. De façon plutôt chaotique mais très rapidement. Néanmoins cette diversité semble être votre problème, non votre atout. Ma vision est sans doute trop globale et pas assez tournée vers les individus mais… comment dire ? Si je comprends le communautarisme, je ne le fais pas pour cette… dépréciation des autres communautés.

Les Asgardiens n’ont jamais considérés les Vanes ou les Nains, les Géants de Glace ou de Feu, les Elfes de Lumière ou des Ténèbres, ou mêmes les Humains avec la haine que peuvent éprouver ceux-ci envers leur propre espèce. Oui, ases et asynes ne sont pas égaux mais ils sont au moins en pays avec eux-mêmes et n’haïssent nullement les autres peuples, quand bien même nous nous en venons à les combattre.

J’ai l’impression que votre espèce rejette ce qui est différent au lieu d’y voir une nouveauté avec laquelle vivre en harmonie. Les Vengeurs venant de tous horizons, c’est bien plus problématique en leur sein que face à des factions plus communautaristes. Il faudrait aller au-delà mais ce n’est pas facile et certains souhaitent ce communautarisme. Impossible de progresser dans ce cas, à mes yeux tout du moins. On ne construit pas contre les autres mais avec eux. Contre les autres, on détruit. Et si la Destruction prend le temps d’un après-midi, la Création prend celui d’une vie.

Je pense que c’est aussi vrai à l’échelle Humaine qu’à celle Asgadienne ; je suis capable de mener une campagne en quelques années mais il me faut des siècles pour progresser. Sans compter que ce que je peux mettre des siècles à bâtir peut être balayé en quelques instants seulement. Mes pensées vont vers Thor, cela va de soit, même si la mort que je souhaite entre aussi dans cette catégorie.

Je marque une pause, mes yeux se perdant un instant dans le vague avant de revenir à la jeune humaine, toujours ouverte. Je considère un instant le couloir qui nous entour avant de reprendre à l’intention de Valerie Hopkins.

Votre rendez-vous ne devrait plus tarder, il me semble. Se fut un honneur et un plaisir de converser avec vous ; s’en sera également un si nous finissons par nous tenir côte à côte à la bataille. Votre légende, comme celle des Vengeurs, commence à s’écrire ainsi ne perdez pas espoir en ce qu’il adviendra, continuer de travailler à ce que cela advienne comme vous le souhaitez.

J’attends d’avoir confirmation de s’il nous reste quelques temps pour converser ou non avant de mener, si tel n’est pas le cas, mon poignet à mon cœur en fermant le poing et en inclinant le buste, visage relevé. Si nous nous séparons, je lui demanderai également de transmettre mes salutations à Brunhilde, la remerciant pour cette bienfaisance. S’il nous reste du temps, c’est avec plaisir que je poursuivrais cette conversation plaisante.

_________________
Sif

Fiche de Personnage - Fiche de Liens - Nombre de Posts : 95

avatar
Sif d'Asgard

Messages : 478
Date d'inscription : 04/04/2015
Age : 23
Localisation : Héliporteur

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Espoirs et points de vue {Valerie Hopkins}

Message  Valerie E. Hopkins le Jeu 20 Aoû 2015 - 1:28


    Dans une certaine perspective, je pense comprendre le malaise de certains Vengeurs de ma venue dans le groupe. Je ne suis pas un visage très connu, ni très rassembleur, et à une époque, je faisais même preuve d’arrogances et de prétentions. Les Vengeurs m’ont quand même dans leurs pattes, uniquement parce que je me suis fais acceptée rapidement par une petite clique des Vengeurs, mais aussi par l’aspect qu’ils ne peuvent pas perdre leur première gagnante de leur émission stupide. Ils peuvent bien perdre le deuxième, je ne le vois même plus le gagnant de la deuxième saison, mais la première, c’est la raison pourquoi ils font des concours aussi stupides aujourd’hui. J’ai parfois l’impression que certains Vengeurs voudraient me voir mourir pour enlever une partie des défauts du groupe.

    Je regrette quand même beaucoup d’avoir rentrer dans les Vengeurs, mais je pense vraiment pouvoir changer quelque chose. Au moins, si je ne change pas quelque chose pour le grand groupe, je pense quand même changer une perspective pour Sam ou pour Kyana. Je ne peux pas vraiment savoir pour Kyana, mais je sais très bien que Sam avait quelques préjugés sur les mutants avant notre rencontre. Je serai déjà heureuse de voir une certaine importance dans la vie des gens comme elle. Au début, je doutais beaucoup de l’importance que je pouvais avoir dans ma famille, mais je suis assurée depuis quelques années que ma mère ou que mon frère vont toujours m’aimer et me soutenir quoi que je deviens. Après, cela me fait plaisir de voir une importance aussi grande pour Sam ou pour Kyana, enfin je l’espère sincèrement.

    Je me suis déjà fais plusieurs grandes illusions autour de l’amitié, mais dans ma tête, je me suis fais juste amie avec des gros cons sans sentiments. En repensant à ce problème, je me retrouve vraiment avec plusieurs pensées négatives sur les conflits internes qui touchent le groupe. Je me trouve même coupable de ne pas avoir travaillé plus avec les autres Vengeurs pour créer une certaine cohésion. Surtout que je suis en train de refaire ce débat une nouvelle fois, à place vraiment de me lancer pour des projets réunifications. Peut-être parce que j’ai déjà essayé et que je me retrouvais devant un manque de crédibilité par mon refus de soutenir des points de Carol ou de Stark.

    S
    if me réponds quand même sur mon argument d’objectif et l’ambition des Vengeurs en rappelant surtout que les individus sont peut-être le problème de cette division et non le but collectif. Peut-être qu’elle a raison sur ce point, je pense que nous sommes tous d’accord avec l’idée de la défense mondiale, mais c’est surtout l’interprétation de chaque personne qui résulte à autant de problèmes de cohésion. Cependant je crois encore que les gens qui cherchent à faire trop de politique dans cette idéologie, ne laissent aucune chance à trouver cet esprit pour contrer des menaces.

    Après Sif suggère quelque chose d’impensable, comment elle peut penser à une idée pareille? Je devrais toute suite la dénoncer à Carol pour la lister dans les menaces potables. Comment elle ose penser que les Vengeurs peuvent demander de l’aide aux autres équipes qui ont beaucoup plus de facilité de travailler ensemble? En plus, cette médiavalo-communiste va bien plus loin que demander des conseils, elle veut même travailler avec ce genre de salopards de la pire espèce?
     

    « Cela pourrait être une idée assez intéressante, mais je pense que c’est difficile d’établir ce genre de liens aujourd’hui avec les autres groupes. Je ne suis pas contre l’idée, mais dès que les Vengeurs ont gagné de la popularité chez les politiciens, on a toujours regardé les autres groupes avec un certain mépris et je peux comprendre le malaise des autres groupes après toutes les critiques portées. On pourrait bien essayer de convaincre les dirigeants de notre équipe de rentrer dans des contacts plus amicaux les prochaines fois. En tout cas, si tu proposes l’idée, je suis prêt à t’appuyer. »

    Je peux bien proposer l’idée, mais je ne pense pas que cela va passer. On m’a déjà fais plein de beaux discours pourquoi ma parole vaut moins que les autres dans les Vengeurs. Je ne fais pas d’efforts pour écouter l’avis de la Messie sur la mutation, mais de mon coté, je trouve que Carol ou Stark ne sont jamais avancés vers moi pour comprendre pourquoi je suis incapable juste de discuter avec un monstre tel que Stryker. Si Sif se sent prête pour lancer des propositions, je peux bien la soutenir pour améliorer la vie du groupe, mais dans le cas contraire, je crois que personne ne va vraiment m’écouter.

    Je laisse Sif continuer encore sur le Point Culture pour parler de nos différences. Dans certains groupes, je crois que la différence aide beaucoup à la cohésion, parce qu’ils trouvent un but qui dépasse largement leurs objectifs personnels, mais ici, c’est quand même l’un des plus gros bordels de l’Ouest. Ils sont chanceux dans Asgard d’avoir eu des diversités aussi importantes pour combattre avec eux et s’entre-aider. Je crois toujours que la comparaison reste limitée vu la population bien plus nombreuse de la planète Terre devant le Royaume d’Asgard. Cependant un truc des propos de Sif, je ne comprends rien au concept de communautarisme, on en parlait dans les cours de sociologie, mais je suis très loin de me rappeler de la substance autour du sujet.


    « Oui, je crois que le problème du refus à la différence pose problème dans notre groupe, mais dans une multitude de groupes, ils sont capables de voir bien plus loin. Je crois juste que la plupart des personnes dans les Vengeurs, ont cherché à mettre leurs avis en avant et peut-être que je fais partie de ce conflit. J’espère qu’on va pouvoir régler ce problème le plus rapidement possible pour mieux travailler ensemble. »

    Je ne sais pas vraiment quoi ajouter d’autres, je n’ai pas vraiment une réflexion aussi poussée qu’elle sur le communautarisme et sur la différence, mais j’espère qu’on va pouvoir régler nos problèmes internes avant de proposer l’image de la défense mondiale. Sif remarque aussi que c’est bientôt l’heure de mon fameux petit rendez-vous avec le vieux Pym et Janet qui va essayée d’être sérieuse. J’essaie de lui offrir un sourire sincère avant d’offrir ma main pour la politesse.

    « Oui, sinon les deux scientifiques vont s’impatienter. C’était un plaisir de te rencontrer une première fois et j’espère te revoir pour des discussions ou des missions. Sinon, je suis toujours au gym de Sam, on a nos appartements en haut. En tout cas, c’était cool de discuter avec toi, et je serai heureuse de t’inviter si on fait nos soirées pizzas. »

_________________
avatar
Valerie E. Hopkins

Messages : 552
Date d'inscription : 07/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Espoirs et points de vue {Valerie Hopkins}

Message  Sif d'Asgard le Lun 24 Aoû 2015 - 10:37


La réaction de Valerie Hopkins à ma proposition sur l’apprentissage au côté des autres groupes me surprend : beaucoup de perplexité pour une chose pourtant si naturelle, à mes yeux tout du moins. Peut-être est-ce là une autre différence culturelle, les Humains préférant se débrouiller seuls entre eux plutôt que d’aller vers autrui pour obtenir son aide mais c’est pourtant la démarche première de l’enseignement : un élève vient trouver un maître pour apprendre de celui-ci. Peut-être que les Humains préfèrent d’abord que l’autre propose mais si l’on venait proposer de l’aide aux Vengeurs, l’accepteraient-ils ? Certains, je le pense, d’autres, je ne le pense pas ; et dans la globalité, je crains que personne ne s’y essaie. Mais je suis contente de savoir que cette proposition, toute surprenante qu’elle soit, reste considérable. Complexe à mettre en place mais considérable.

La popularité des Vengeurs auprès des uns ayant entrainée un sentiment de supériorité, comme un enfant ayant les faveurs d’adultes et s’en enorgueillissant, du fait la popularité a décrue de même manière auprès des autres groupes ; au point que certains se soient formés contre nous. Convaincre Steve Rogers d’essayer de tisser des liens amicaux ne me semble pas être un problème, c’était vers cette prise de contacte pacifiste qu’il me semblait tendre lors de notre rencontre. Convaincre l’entièreté de l’équipe est un autre problème.

J’hoche la tête à la proposition de soutien de Valerie Hopkins, lui étant grée de celle-ci. Proposer l’idée est donc envisageable à la prochaine réunion. Peut-être me trouvera-t-on trop récente pour m’avancer ainsi parmi mes pairs mais je n’ai nulle crainte à le faire, surtout si je me sais déjà appuyée par des personnes que j’estime.

L’acquiescement de celle-ci-présente à mon analyse du problème me laisse à pensée que mon arrivée récente ne m’ôte pas trop de ma compréhension des choses. Quand aux autres groupes capables de voir bien plus loin, mon avis n’a pas changé quand à travailler avec eux. Les Vengeurs sont prompts à s’attirer des inimités, même entre eux, mais il doit être possible de s’attirer des amitiés et respects également. Mettre leurs avis en avant n’est pas un problème si l’on accepte ceux des autres et que l’on définit une direction et une méthode commune, ce qui nous manque comme le disait précédemment Valerie Hopkins ; qui fait parti de ce conflit, oui. Ce n’est pas une mauvaise chose, tant que cela parvient à être constructif. C’est ce qu’elle souhaite, comme la totalité de ceux que j’ai rencontrés pour l’heure.

Heure qui s’en vient pour la jeune humaine, qui ne doit pas laisser ses pairs s’impatienter. Le plaisir et l’espoir sont réciproques et je le manifeste d’un léger sourire à sa parole, sourire qui se malaise un peu à l’évocation de Samantha Parrington. Rien de grâce cependant, j’éprouve toujours des difficiles à savoir comment considérer cette personne dont je ne parviens même pas à conceptualiser complètement la nature. Il me faudra régler cela un jour, peut-être que l’invitation de la jeune femme m’offrira une de ces occasions.

Je prends acte de votre invitation future et l’accepterai avec grand plaisir. Je vous serais grée de transmettre également mes salutations à Brunhilde. Portez-vous bien, Valerie Hopkins, et ne cessez jamais de travailler : les efforts finissent toujours par porter leurs fruits.

Portant mon poignet à mon cœur, fermant le poing et m’inclinant du buste sans la quitter du regard, je la salue avant de la laisser partir. Je ne tarde pas à m’en retourner également. Tout comme la jeune femme, il me reste beaucoup à faire même si mon quotidien est incroyablement répétitif : mes efforts portent sur mon entrainement pour l’heure, je ne m’en lasserai jamais car convaincue que je continuerai à progresser par moi-même, n’ayant nul enseignant actuellement. J’ai dépassés mes professeurs à l’Académie des Armes d’Asgard et ai continué d’apprendre en autodidacte durant des siècles mais il est vrai qu’il doit se trouver des personnes, sur Midgard, pour pouvoir m’aider. Une nouvelle demande à faire, à côté de celle pour que les Vengeurs considèrent ce raisonnement envers d’autres. J’ai du temps d’ici à leur prochaine assemblée et verrai bien comment les choses se dérouleront. Il me reste nombre de rencontres à faire parmi mes coéquipiers et j’espère approfondir plus les choses que cela avec la plupart d’entre eux.

Un dernier regard vers l’entrée des laboratoires, où se trouve Valerie Hopkins, puis je m’en retourne à mes propres tâches.
Fin du RP

_________________
Sif

Fiche de Personnage - Fiche de Liens - Nombre de Posts : 95

avatar
Sif d'Asgard

Messages : 478
Date d'inscription : 04/04/2015
Age : 23
Localisation : Héliporteur

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Espoirs et points de vue {Valerie Hopkins}

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum