Espoirs et points de vue {Valerie Hopkins}

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Espoirs et points de vue {Valerie Hopkins}

Message  Sif d'Asgard le Dim 14 Juin 2015 - 19:08


J’ignore combien de temps c’est écoulé depuis que je suis arrivée sur Midgard. Ce n’est pas une chose que je conceptualise à la même échelle que les humains que je côtoie à présent. Je ne m’en étais pas préoccupé la dernière fois, j’étais jeune de quelques siècles à peine et ne m’étais pas réellement souciée d’eux. A présent les choses ont changée ; c’est le propre de ce monde que de changer à une vitesse incroyable. Même les saisons s’écoulent rapidement. Cela doit faire approximativement une saison que je suis ici, un quart d’année ; plusieurs mois. J’y pense comme eux doivent penser aux jours, une chose si répétitive qu’ils y prêtent à peine attention. Je m’habitue à y prêter attention, je m’acclimate à leur rythme de vie. C’est comme pour leurs outils, à force de les côtoyer et de les observer on finit par comprendre.

Il y a différents types d’écrans, chacun ayant leurs fonctions propres. Ceux que j’avais pu observer à mon arrivé et avec lesquels les agents du SHIELD interagissaient ont beau avoir similaire forme ils sont bien plus performants que celui qui se trouve à ma disposition, dans ma cellule. Celui-ci n’est que flux d’images et de sons que l’on a choisis pour moi, quand bien même je peux changer entre eux. C’est moins bien, moins utile, mais pour l’utilité que j’en ai c’est suffisant. Cela me fait un bruit de fond la plupart du temps et me permets de voir des endroits et des choses de ce monde que je ne peux voir de mes yeux à moins de m’y rendre ; un outil d’apprentissage, pour peu qu’il y passe un sujet intéressant. C’est ce qui c’est passé, il y a plusieurs jours.

J’avais discuté avec des agents quand à la médiatisation des Vengeurs et au-delà des avis personnels des uns et des autres sur ce sujet comme ceux qui y étaient développés, ils m’ont apprit que de mes coéquipiers donnaient plus ou moins régulièrement des interviews et qu’à leurs connaissances, la prochaine serait celle de Valerie Hopkins. Une mutante ; je me souviens de ce que m’a dit Steve Rogers sur leur peuple même si mon point de vu sur eux n’a pas changé : qu’ils nécessitent une attention particulière ou non, ce sont des humains. Des humains mutants mais c’est là le propre de l’évolution ainsi ils n’ont pas à être considérés différemment. Pourtant, Valerie Hopkins a été traitée différemment de ce que j’ai pu l’être, ayant participé à la médiatisation par le biais des « Jeunes Vengeurs ». A part m’indiquer son jeune âge, je dois avouer que cela ne m’a pas réellement aidé à comprendre de quoi il en retournait. Mais ma curiosité étant faite, j’ai regardée son interview.

Qu’en dire ? J’ai compris l’espoir que semblent placer certains en elle et en ai fait de même, quand bien même mes espoirs ont une valeur bien moindre et ma connaissance de ce monde comme de l’Humanité est tout aussi restreinte. Elle m’a conduite à réfléchir à certaines choses et m’a surtout conduite à me reconnaitre dans son idéal. Steve Rogers m’avait dit que, plus que connaitre cette théorie sur le spectre idéologique les composants, il fallait comprendre et apprendre à connaitre les autres Vengeurs ; je m’y essaie à chaque rencontre et l’écran m’a aidé à comprendre Valerie Hopkins et a retrouver beaucoup d’espoirs placés dans le groupe.

« Je ne crois pas aux super-héros, je crois à l’être humain » ; je ne maitrisais pas le premier concept mais l’explication qu’a fournie la jeune femme a obtenu mon entier assentiment. Ma perplexité également, quand à mes propres motivations ; croire en la vie, cela me semblait aussi naturel que protéger les peuples qui la respectent. Cela inclus la violence, oui, et la mort puisqu’il faudra toujours que certains meurent pour que d’autres survivent mais ni l’une ni l’autre ne doivent être gratuite ou pour le plaisir. Enfin, la violence peut être un loisir, tant qu’elle n’entraine pas la mort, et une vocation, puisque seule la violence protège de la violence. Je comprends l’aspiration à la gloire et ne me prétendrai pas désintéressée mais je laisse le soin aux autres de reconnaitre mes mérites, moi je tâche de les accomplir. Cela nuance peut-être ma croyance en la vie mais pour moi, cela explique surtout ma manière de m’y prendre.

Conflit idéologique qui oppose la Justice League et les Vengeurs totalement hors contexte ; un accord duquel j’avais convenu avec Steve Rogers également, quand bien même je reconnaissais son utilité. Ce n’est pas à nous ne nous disputer entre nous pour décider, ce sont aux autres de reconnaitre les mérites de chacun et de donner leur avis. Je ne voyais pas réellement une complétude entre les deux groupes, plutôt une filiation ; mais ce ne sont que des thermes et l’idée est la même, les Avengers reprennent cette vocation de défendre la vie sur ce monde comme d’autres.

Les Vengeurs, un groupe de forces américains et non un groupe mondial ; de ce que j’ai compris, certains veulent à tout prix l’éviter et d’autres aspirent à cela. Je me suis rangée derrière Steve Rogers et ai joint les Vengeurs par espoir qu’ils soient au-delà des territoires et de la politique, ainsi ai-je une fois de plus été en écho avec les paroles de Valerie Hopkins. Je ne possède pas la référence quand à la troisième Lanterne mais j’ai appréhendé son problème tel qu’il me l’a été exposé, me renforçant encore dans ma volonté de connaitre mes coéquipiers et coéquipières. Et avant même la suite de l’interview, je savais que je souhaitais connaitre cette jeune mutante. Je crois, comme elle, que les Vengeurs sont à construire car, toutes aussi brèves soit la vie humaine et l’œuvre qui y est bâtie, elles n’en prennent pas moins des années.

Le recensement et les propos de Carol Danvers me sont toujours inconnus pour l’heure, je ne suis pas certaine d’être concernée. Quand au sujet personnel, je n’ai pas d’avis à donner puisque je ne connais aucun des protagonistes impliqués. Pas encore, tout du moins. Je comprends néanmoins l’irrespect d’utiliser le nom d’un défunt à l’encontre de sa famille, quand bien même cela peut être justifié ; une chose sur laquelle je suis ignorante et non concernée, une fois encore.

Les Last Sons ; An Tony Stark me les a présentés comme des ennemis mineurs, Steve Rogers comme des gens que l’on devait étudier avant de juger. Retrouver le second avis chez Valerie Hopkins est encourageant. Les Vengeurs pourront appliquer la même politique qu’il y a en interne avec d’autres groupes et si nous parvenons à faire preuve de cette même ouverture d’esprit il n’est pas de raison que cela se passe mal. Je suis peut-être optimiste de croire dans la capacité de l’Humanité à s’unir pour sa survie mais je continue de le faire.

L’universalité des Vengeurs ; voici qui sera impossible tant que certains continueront à préférer une partie de l’Humanité à une autre et surtout qu’il y aura des enjeux économiques et politiques. Je suis pour que, dans le cas où un chef d’armée soit dissocié du souverain, il soit à l’abri des ingérences de celui-ci. Si les Vengeurs doivent obéir, que ce soit au SHIELD ou à un gouvernement, ils appartiendront à quelqu’un non à l’Humanité ; hors comment défendre l’Humanité, et plus, si on est limité à certaines parties ? Egalement, je ne vois pas en quoi une multiplicité de groupes est un problème tant qu’ils sont capables de coopérer entre eux pour le bien commun.

Le terroriste Bane ; il a commis des actes criminels sans aucune excuse morale, avec pour circonstance aggravante la blessure de l’une des nôtres, partant de là il n’y a pas à discuter de son sort : c’est un ennemi. Simple, concis, précis, tous le monde est d’accord, j’aime. Le SHIELD le cherche, les Vengeurs le neutralisent, ça prouvera que l’on fonctionne.

Le Vengeur Black Knight ; s’il est réellement tel que décris, c’est une personne méprisable. Le fait que les Vengeurs l’aient accepté doit être à leur honneur, puisqu’il s’agit d’une preuve qu’ils sont ouverts à tout type de personne volontaire pour protéger le monde, mais risque en effet d’être contreproductif. Cela me dépasse cependant et il n’est rien que j’ai à faire pour arranger les choses. Le connaitre pour m’assurer qu’il soit ou non tel qu’il est décrit ? Cela pourrait mais s’il l’est réellement j’aurais perdu mon temps et je déteste purement et simplement cela.

Valerie Hopkins, en revanche, vaut le coup d’œil et l’accord de temps. Son interview n’était pas finie que j’en étais déjà certaine et comme pour la quasi-totalité des autres rencontres, j’ai faite une demande afin de la rencontrer.

Les jours se sont écoulés et je n’ai jamais reçue la moindre réponse. C’est étrange, les technologies humaines me semblent fiables la plupart du temps et aucune de mes demandes ne s’étaient perdues. Ce n’est pas le rôle du SHIELD que de servir de messager néanmoins ma condition d’extraterrestre et mon absence de réseau ne me laissent pas réellement de choix quand à passer par les institutions à ma disposition. Attendre la prochaine réunion, après le sommet réunit par Nicholas Fury récemment, est le moyen le plus simple de la rencontrer ; néanmoins, j’ai une appréhension quand à cette possibilité, les réunions n’étant pas le lieu le plus prisés, particulièrement par la triade à laquelle appartient Valerie Hopkins. Hors, d’après ce que l’on m’a expliqué, il n’est que deux raisons pour la pousser à venir sur Héliporteur et si ce n’est la réunion, c’est le suivi médical de sa mutation. C’est donc avec le plus grand naturel du monde que j’ai demandé si l’on pouvait me communiquer une date de l’un des rendez-vous du suivit.

J’ignore s’il s’agit du mètre quatre-vingt malgré ma condition féminine, de ma condition de divinité païenne ou de Vengeur, ou encore du fait que je sois toujours en armure complète et passe près des trois quarts de mes journées à m’entrainer aux armes, mais lorsque je demande poliment quelque chose on a tendance à me répondre par l’affirmative. Et si l’on ne pouvait pas me donner les dates du suivi médical, il me suffisait simplement de demander le registre de bord pour savoir quand Valerie Hopkins serait présente au sein de la forteresse volante.

Ce jour est venu et je l’attends donc, escomptant profiter du laps de temps entre la fin de sa visite et son départ pour le continent afin de lui parler, ne serait-ce que pour mettre au clair l’absence de réception du message. Je suis comme toujours vêtue de cette armure qu’on pourrait croire mon seul habit, corset de fer segmenté au buste et remontant jusqu’en un gorgerin en col complété par des épaulières, des brassards et des renforts sur mes bottes de cuir à talons compensés ainsi qu’une jupe de lamelles rouges et des braies noires. Ma chevelure noire est lâchée, coulant de part et d’autre de mon visage jusqu’à la chemise de mailles sur laquelle ouvre mon gorgerin et à mon bouclier et mon épée, magnétisés dans mon dos et surplombant eux-mêmes deux dagues croisées à l’arrière de la ceinture.

Je me tiens droite, les bras le long du corps, et regarde toutes les personnes avançant dans le couloir qui mène au laboratoire médical. Je saurais reconnaitre Valerie Hopkins et la regarderai franchement avant de m’en aller vers elle, la saluant d’un poing fermé sur le plexus en m’inclinant en avant, continuant de la fixer.

Valerie Hopkins, je suis Sif, d’Asgard. J’aurai souhaité m’entretenir avec vous mais crains que ma demande ne vous soit jamais parvenue.

Ma prononciation est celle des étrangers qui ont récemment apprise une nouvelle langue, prenant soin de bien formuler chaque syllabe mais conservant un accent. Dans mon cas, je l’affilierai à ceux que possèdent certains des descendants des peuples scandinaves que j’ai côtoyé par le passé même s’il tend à s’effacer à mesure de mes rencontres et de mes discussions.

_________________
Sif

Fiche de Personnage - Fiche de Liens - Nombre de Posts : 95

avatar
Sif d'Asgard

Messages : 478
Date d'inscription : 04/04/2015
Age : 23
Localisation : Héliporteur

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Espoirs et points de vue {Valerie Hopkins}

Message  Valerie E. Hopkins le Mer 17 Juin 2015 - 1:59

    Je ne suis pas vraiment surprise des réactions après la fameuse petite interview que j’ai donné à TED Talks. Les réactions varient entre l’indifférence comme Kyana pourrait porter jusqu’à l’amusement de Samantha de me faire des petites blagues sur certaines questions. J’ai un petit plaisir de voir que cela ne change pas vraiment la perception de mes amis les plus proches. Quand j’ai accepté de faire cette petite interview, c’était juste pour remettre les grandes lignes avec ce que les gens pouvaient penser du groupe. Après le magnifique tabassage de Carol sur Cassie et le départ précipité de Kyle, notre image trainait quand même au sol. Bon, notre image traine toujours au sol, mais aujourd’hui, cela parait bien plus. On peut dire ce qu’on veut des Vengeurs, mais le juger uniquement par quelques personnes dans le groupe, c’est une approche à effacer depuis le début.

    Je reprends aussi de ma bonne humeur durant les entrainements, j’arrive même à dormir plus que trois heures par nuit, cela aide beaucoup à être active et intelligente durant les entrainements. Parfois, j’ai une petite envie de participer aux Tournois des Vengeurs pour voir où est rendu mon entrainement en me jugeant par les autres niveaux des autres membres de cette équipe. J’ai beaucoup de mal de juger le potentiel de combat des autres, ma base était surtout les X-Men pendant mon entrainement intense pour être dans cette équipe. Wolverine et Psylocke étaient des sommets que je ne pourrais jamais vraiment atteindre pour le moment. Ils ont atteints un sommet que peu de personnes pouvaient vraiment espérer. Après, je sais que le niveau de Kurt, de McCoy ou de mon ancien professeur Kitty sont aussi exceptionnels. Ils n’atteignent pas vraiment la vitesse, l’agilité et les réflexes de Logan ou de Betsy, mais ils pourraient battre facilement des champions de la MMA ou des militaires surentrainés

    Alors la question qu’on peut tous se poser aujourd’hui, c’est le niveau des Vengeurs devant les X-Men. Pour moi, c’est assuré que les X-Men sont bien plus brillants et puissants que les Vengeurs, mais après, je peux bien me poser des questions sur les capacités de ceux-ci. Pas vraiment de débat à faire dans ma tête, Jessica, par ses mouvements, sa rapidité et sa polyvalence, reste la plus grande martiale du groupe et peut-être des États-Unis. Je ne connais pas assez les Assassins pour me faire une idée claire à ce sujet. Steve a peut-être un excellent niveau, mais à ce que j’ai remarqué, c’est souvent grâce au bouclier. Sam et Kyana restent encore aux niveaux exceptionnels, mais encore là, j’ai vraiment du mal à jauger.

    J
    e ne parle pas vraiment de Carol, qui veut vraiment se voir comme la plus martiale de tous les temps, car sincèrement, n’importe qui connaissant un peu le domaine, voit clairement que cette fille est une incompétente de service dans le combat. Mon gros problème pour juger mon niveau dans le Tournoi des Vengeurs, c’est surtout la force brute de plusieurs. Carol, Fairchild et She-Hulk n’ont peut-être pas le niveau des X-Men, mais je n’ai aucune chance de les battre avec leurs résistances et sur un environnement plat. En plus, Kara Zor-El participe, ce qui est quand même une élite considérable. On ne parle pas des petits amateurs de services, c’est la fille qui s’est fait entrainée par Wonder Woman et Batman. Ce n’est pas la petite bouse artificielle des Vengeurs comme Carol.

    Alors mes chances sont très minces de se démarquer durant ce tournoi. Avec Sam qui pensait peut-être participer pour le plaisir, je pense que je pars plus dans les pourcentages négatifs que positifs pour avancer au premier tour de ce tournoi. Je vais essayée un jour de me trouver un autre moyen pour juger mon niveau. J’ai eu l’idée de faire un tour à l’Institut Xavier, mais à chaque fois que j’y repense, cela me rebute souvent. J’ai beaucoup aimé ma dernière conversation avec Hank et j’ai enfin reçu un message de Kitty qui semble plus humain qu’avant, mais je sais que certains prennent encore très mal mon départ et je n’ai pas envie encore de pousser le couteau autour des évènements passés.

    J’avais peut-être ma chance dans les X-Gardiens et peut-être que je serai plus heureuse qu’en ce moment, mais je ne crois pas vraiment à la chance des Vengeurs de prendre le relais de la Justice League. Oui les X-Men sont une grosse famille, tous avec des problèmes, tous avec un grand esprit conciliateur, mais cela fait très longtemps que le bâtiment me semble mort. Cela me rappelle uniquement des faux espoirs comme former une équipe avec les deux Elhonna, que les deux ont lâchés pour leurs petits égos de pseudo-rebelle. Cela fait aussi longtemps que je n’ai pas vraiment eu la motivation de vérifier plus sur ma mutation. Encore une fois, l’Institut Xavier est la place idéale pour les petits tests, mais je n’ai pas encore envie d’y retourner.

    Je me souviens souvent que Pym et Dyne me proposent de vérifier mes capacités après les réunions, mais je retourne rarement le rappel. J’accepte deux ou trois fois par année d’aller les voir pour essayer de mieux comprendre mes pouvoirs. Je connais beaucoup de mes pouvoirs, mais comme disait certains professeurs, la mutation peut parfois se montrer imprévisible. La dernière fois que je suis allée discuter avec eux, ils me parlaient de créer un certain champ pouvant me permettre un contrôle minime du magnétisme. Je n’ai pas trop compris, mais au visage de Pym, on dirait que c’était complètement normal.

    Alors pour cette rare journée, je décide de prendre les messages de Pym et de Janet pour répondre favorablement pour des expériences et connaître une possible évolution de mes capacités. Je vois bien plein de messages que j’ai manquée comme Carol qui m’envoie son dernier article des raisons pourquoi être pour le recensement ou encore Pietro qui veut me rencontrer en toute urgence. J’ai manqué un message écrit comme une grande lettre pour m’inviter à un restaurant de Rogers. Il a toujours la mauvaise manie avec la technologie ce mec. J’aperçois quand même de nouveaux messages, un de la part de Sif, la nouvelle des Vengeurs, mais je ne vois pas pourquoi je serai vraiment intéressée à la rencontrer.

    Déjà que j’ai beaucoup de difficultés avec Thor, je me vois très mal aller rencontrer des belles petites histoires avec la nouvelle venue. Je reçois l’accord de Janet pour venir après quelques heures. J’ai toujours vu Hank et Janet très éloignés des Vengeurs, les deux sont des membres du groupe et je suis vraiment heureuse de combattre avec eux, mais ils vivent tellement dans un autre Monde. Henry Pym est assez connu pour avoir touché plusieurs scènes dont le SHIELD, la NASA, la Justice League et une tonne d’autres organisations, ses études sont peut-être les plus suivis des États-Unis. Il en connait beaucoup de ce Monde et je l’admire à vrai dire. Malgré tous les préjugés qu’on pouvait avoir sur les scientifiques et les grands génies de ce Monde, il a toujours eu une vision très pacifiste et toujours aimable des autres. Je sais qu’il a connu des phases difficiles dans sa vie, mais je trouve qu’il incarne quelque chose que j’aurai aimé être. Sa relation avec Janet peut nous faire poser plein de questions éthiques, mais il est toujours aussi proche de celle qui était proche de son cœur et du domaine qu’il aime le plus. Parfois, je ne comprends pas vraiment ce qu’il me dit, mais il ne montre jamais vraiment de mépris envers mon incompréhension.

    Pour Janet, c’est vraiment différent. Quand je lui parle, elle me semble une femme très mature avec beaucoup d’expériences de vie, mais j’oublie souvent qu’on possède le même âge. Elle reste plus timide et réservée, mais quand on la connait bien, elle peut avoir une petite personnalité extravertie. Pas à faire un calendrier débile, mais à danser dans une boite de nuit ou faire la fête chez Valkyrie. Je crois vraiment que Janet comme Fairchild se font fait utiliser pendant longtemps par Stark et Carol. Les deux personnalités sont vraiment très loin de la médiatisation traditionnelle. Je trouve ça injuste de les insulter quand je pense clairement à une manipulation des plus connards des Vengeurs. Non que je les voie comme naïves, mais je les vois vraiment comme des personnes qui veulent être accepter à tout prix.

    Jarrive donc à l’Héliporteur après avoir fait le petit voyage par une navette de la Tour de Stark. Je suis habillée conformément au style du plus traditionnel d’une gamine de 23 ans. Un chandail noir avec un petit logo d’une grande compagnie de bière allemande avec un jean de la même couleur m’accompagne. Le vent est assez fort sur l’Héliporteur, mais dès que je rentre, c’est bien plus facile de respirer. Mon but n’est pas trop de rester longtemps dans ce bâtiment volant, je sais que Stark, Carol ou Pietro sont comme des rapaces ici.

    Quand j’arrive doucement vers le couloir menant au local de Janet et d’Hank, je commence à apercevoir une brutasse avec une armure. Je ne sais pas trop ce qu’elle fait ici, peut-être qu’elle attend qu’une arme tombe d’un mur. Mais dès qu’elle me voit approcher, elle me fait une salutation assez médiévale pour ensuite se présenter. Sif? Euh… ah oui. Je m’en souviens… les messages que je ne réponds jamais.

    Son approche est assez étrange, mais je ne suis pas étonnée, je suis quand même  dans les Vengeurs, là toutes les bizarreries spéciales pourraient arriver. Je reste une petite seconde pour chercher mes mots, elle parle tellement bizarrement que je conclus mentalement qu’elle ne veut pas trop me parler de recensement. Elle ne doit même pas savoir c’est quoi un document enregistré dans une méthode légale.


    « Euh… j’ai reçu ton message, mais désolée, je n’ai pas répondu. Je reçois plusieurs messages de nombreux membres pour me rencontrer, et quand je ne sais pas trop quoi cette rencontre tourne, je ne prends pas vraiment le temps d’y répondre. On m’harcèle souvent pour des choses insignifiantes de la part des petits connards qui se prennent pour le leader du groupe, alors je m’excuse de ne pas t’avoir répondu, c’est juste une mauvaise manie. »

    C’est à elle de voir si elle prends cette ignorance comme une insulte ou non. Je ne veux pas trop l’insulter, mais c’est ma petite habitude d’ignorer la débilité de certains Vengeurs. En plus, je n’aime pas trop les Asgardiens, ils font trop pseudos-dieux moralisateurs, mais ça, je ne risque pas vraiment de lui dire.

    « Tu voulais me parler de quoi? J’ai une rencontre dans une trentaine de minutes avec Hank et Janet, alors j’ai du temps libre pour discuter durant ce temps. »

_________________
avatar
Valerie E. Hopkins

Messages : 552
Date d'inscription : 07/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Espoirs et points de vue {Valerie Hopkins}

Message  Sif d'Asgard le Sam 20 Juin 2015 - 11:04


Valerie Hopkins est plus petite que ne le suggérait l’écran et toujours habillée simplement. La couleur de sa tenue renvoie à celle de sa chevelure comme, je le suppose, à son caractère plus général. Sans doute que le blason qu’elle porte en fait de même mais je ne m’y connais pas assez pour comprendre plus que l’appréciation d’une boisson alcoolisée ; les humains ont cette habitude que de porter toutes sortes d’héraldiques de la sorte et si certains représentent leur allégeance, d’autres sont simplement la griffe du fabriquant de l’habit. N’ayant jamais vu le nom de sa famille comme associé à une maisonnée productrice d’alcool, j’éviterai tout commentaire là-dessus. Mais cela fait quand même étrange au milieu des costumes du SHIELD ; une démarcation sur laquelle je peux m’exprimer en connaissance de cause !

Mes salutations et mon introduction terminées, je ramène mes bras le long de mon corps et continue de la fixer, dos droit et gorge légèrement arquée. Son hésitation ne m’échappe pas mais je ne la considère pas réellement pour autant, elle n’est pas surprenante pour ne pas dire habituelle, à l’inverse de ses paroles qui me surprennent : elle n’a pas répondue. Son désolément sera accepté fonction du motif, qu’elle m’expose à la suite. Nombre d’autres Vengeurs veulent la rencontrer, sans doute parce qu’ils la reconnaissent à mon instar et cela me semble donc le plus naturel du monde et des plus positifs, mais du fait elle ne prend pas le temps d’y répondre en l’absence de justification à cette demande. Voici qui est contrariant ; le harcèlement pour l’insignifiance peut néanmoins excuser l’attitude, quand aux considérations elles me semblent concerner le Black Knight qu’elle a cité lors de son interview. Une mauvaise expérience pour motiver un repli sur soit dans la criante qu’elle ne se reproduise en occultant la possibilité d’expériences meilleures, voici un comportement immature typique des jeunes gens. Une fois encore, je parle en connaissance de cause…

Excuses acceptées.

J’accompagne ma parole d’un hochement de tête, tant destiné à la soutenir qu’à confirmer pour la mauvaise manie. Néanmoins je me garderais de faire le moindre commentaire là-dessus ; peut-être mon avis et mon expérience seront utiles plus tard mais pour l’heure je n’en sais pas assez sur les raisons de Valerie Hopkins.

Tout comme elle ignore les miennes, chose l’ayant poussée à les craindre et à m’ignorer jusqu’à ce que je me présente à elle ; et cette dépréciation me semble encore présente. A moi de me montrer suffisamment avenante pour lui montrer que ses craintes sont infondées.

Je tâcherai de ne pas vous mettre en retard.

C’est important même si, à mes yeux, une demi-heure n’est qu’une fraction de temps difficile à conceptualiser ; même l’arrivée de Nicholas Fury à la réunion qu’il avait convoquée a été plus longue. Cela motivera à ne pas perdre de temps, cependant, comme à essayer de garder la possibilité de se recroiser plus tard.

Votre déclaration au canal médiatique TED, à propos des Vengeurs, m’a donnée la volonté de vous rencontrer. Mon arrivée récente implique qu’il me faille encore m’intégrer et c’est pour cela que je cherche à me familiariser avec divers membres du groupe. Les valeurs et croyances que vous avez énoncées sont celles qui m’ont poussée à rejoindre le Vengeur et j’aimerai donc faire votre connaissance.

Les choses ont souvent la complexité qu’on y apporte du fait elles sont généralement très simples lorsqu’elles impliquent mon peuple. Je ne fais pas exception même si je suis consciente que cette approche peut être abrupte voir agressante ; c’est une différence culturelle, ni plus ni moins. Cela n’a rien d’agressif ou de malveillant et, bien que je ne perde en rien ma rigueur, mon attitude est franche et honnête, simplement.

Je n’ai aucune prétention quand au groupe, je me suis positionnée en suite de Steve Rogers et tâche d’essayer de connaitre un maximum de personnes lui appartenant. Néanmoins, n’ayant nullement l’intention de vous importuner, n’hésitez pas à me signifier si ma démarche vous pose le moindre problème.

En prendrais-je ombrage ? Cela dépendra de la manière : je conçois parfaitement que je ne suis pas des plus aptes à approcher une personne ayant des difficultés de sociabilité et qu’on puisse battre en retraite face à mon approche franche. Une telle action n’a pas à entrainer rien d’autre que de la compassion et une remise en question, quand bien même il est difficile de chasser des habitudes prises plus d’un millénaire plus tôt. En revanche, je suis parfaitement consciente que me considérer comme insignifiante ne me plairait pas le moins du monde et je ne m’en cacherai pas. Différence culturelle, là aussi.

J’attends et écoute les paroles de Valerie Hopkins dans un immobilisme physique relatif, les prenant en considération et y réagissant avec un naturel impassible mais pas inexpressif.

_________________
Sif

Fiche de Personnage - Fiche de Liens - Nombre de Posts : 95

avatar
Sif d'Asgard

Messages : 478
Date d'inscription : 04/04/2015
Age : 23
Localisation : Héliporteur

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Espoirs et points de vue {Valerie Hopkins}

Message  Valerie E. Hopkins le Dim 21 Juin 2015 - 2:04

    Il faut quand même apprendre quelque chose de très important dans les Vengeurs, il faut comprendre l’esprit de cette équipe. Quand ils sont apparus la première fois dans le monde médiatique, c’était quelque de spectaculaire. Six années après la fin de la Justice League, les Vengeurs sont apparues au visage de la protection globale. Sauvant l’une des plus grandes métropoles américaines contre des extraterrestres mégalomanes, je crois que tous avaient vraiment un espoir de faire revivre cette flamme qui avait touché la planète entière à la création de la Justice League. Je me souviens toujours comment mon père et mon grand-père me parlaient de ce groupe, un groupe qui avait tellement émergé sur toutes les dimensions de la société qu’on ne pouvait que les admirer avec leurs actes et leurs avancées sur le Monde.

    Je ne suis pas dupe, mais quand j’étais gamine, je voulais devenir quelque chose de similaire. Pour moi Superman ou Wonder Woman ne représentent pas la force ou les pouvoirs, mais quelque chose de bien plus grand. À place de considérer l’être humain comme inférieur, ils ont toujours voulu les aider, mais aussi les ressembler. Ils ont sorti quand même sorti le meilleur de l’être humain dans leurs actions. J’avais peut-être un regard enfantin devant les actes de cette équipe, mais quand mes parents les considéraient comme des Hommes du Bien Ultime, je ne crois pas que cela fait parti de la naïveté, mais bien d’un espoir que ceux-ci ont donné à tous pendant environ quarante ans.

    Aujourd’hui, c’est vraiment différent. Mon regard et mes réflexions sont bien sûrs différents. Honnêtement, j’ai bien envie de gueuler de changer le nom des Vengeurs pour la Justice League 2.0, mais avec tous les avis différents, on doit tous changer un peu les  concepts de notre Monde. Enfin, sauf quelques uns qui semblent vouloir complètement transformer les Vengeurs en un groupe de vedette, qui se promènent avec le drapeau américain partout.  

    C’est peut-être mon plus gros des problèmes actuellement. Toute ma vie de gamine, je voulais devenir un membre de la Justice League, toute mon adolescence, je m’étais préparée physiquement et mentalement pour arriver à ce niveau, mais pendant tout le début de mon arrivé à l’âge adulte, je me retrouve avec des questionnements bien plus larges et avec une différence de tailles de ce que je voulais faire au début. Les Vengeurs avaient sauvé le Monde la première fois, ils ne faisaient pas les beaux devant des photographes et des  caméras. C’est uniquement une déception cette sur médiatisation.  

    Peut-être que c’est vraiment l’évolution négative que le monde voulait de la Justice League. Je ne sais pas encore, peut-être que j’aurai plus appréciée de travailler avec Superman, Martian Manhunter ou encore Wonder Woman, mais j’essaie de relativiser tous ses infos vers une seule mentalité. La Justice League ne s’est pas fait en cinq ans et malgré que je me voie mal prendre une bière avec Thor ou un autre Asgardien, je peux quand même faire des efforts particuliers pour essayer d’avancer un peu plus mes relations avec les autres membres de mon actuelle équipe.

    Quand elle accepte mes excuses, je lui fais juste un sourire en baissant la tête pour la politesse. Elle fait encore très dans les méthodes médiévaux, mais je vois encore très mal de ce que quoi je pourrais lui parler. Je la laisse continuer pour affirmer qu’elle ne va pas trop me mettre en retard et enfin se positionner pourquoi elle veut discuter avec moi. C’est au sujet de l’interview de TED où elle me fait quelques commentaires positifs. Durant un laps de temps, j’ai quelques craintes qu’elle me demande de continuer à faire des interviews idiotes sous la pression de quelques leaders idiots des Vengeurs. Elle rectifie rapidement mes pensées, voulant juste me rencontrer pour se familiariser un peu avec tous les membres de cette grosse équipe. En plus, elle fait quelques compliments autour de mes croyances et de mes valeurs.


    « Bah, merci, mais je crois vraiment que ce sont les valeurs qui correspondent à la majorité des membres de notre organisation. C’est juste que certains décident de parasiter des idées débiles à travers pour nous faire porter une image négative à une grande partie de la population pour plaire à une minorité qui cherche à se fermer au reste du Monde. »

    Je ne suis peut-être pas d’accord avec toutes les idées de Luke Cage ou de Sam, mais ils se montrent quand même plus ouverts à l’idée de la coopération mondiale et onusienne que Carol ou Stark, qui cherchent surtout une gloire personnelle. Au moins, Sif se reconnait un peu dans les valeurs dites dans la petite interview et elle ne cherche pas à glorifier son image. Elle désire vraiment me parler, mais je ne sais pas encore où qu’elle veut aller avec cette discussion.

    « Non, tu ne me déranges pas vraiment, il faut juste que tu me fixes quel sujet où on doit discuter et je suis toujours aussi ouverte aux discussions. »

    Je n’ouvre pas beaucoup les dialogues en ce moment, mais il faut quand même qu’elle s’ouvre sur un sujet en particulier. Mes motivations peuvent être vraiment différents des autres, mes idées peuvent aussi se moduler d’une autre manière dans le groupe, mais si elle veut vraiment revenir sur quelques de mes paroles de mon interview, je peux bien lui expliquer même si certains détails peuvent avoir été barbants durant la petite soirée en question.

_________________
avatar
Valerie E. Hopkins

Messages : 552
Date d'inscription : 07/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Espoirs et points de vue {Valerie Hopkins}

Message  Sif d'Asgard le Lun 29 Juin 2015 - 10:19


Valerie Hopkins reste craintive malgré quelques appréciations aux compliments qui lui sont faits ; ses remerciements reçoivent un hochement de tête de ma part, similaire à celui qu’elle m’a fait, même s’ils ne sont pas nécessaires. Sans doute a-t-elle raison quand au fait que les valeurs qu’elle défend sont celles de la majorité des Vengeurs mais cette majorité ne les défend ni ne les affirme comme la jeune femme l’a fait dans cette interview. Hors il est logique que ceux soient ceux qui aient la parole qui donnent à voir le groupe entier. On ne peut blâmer ceux qui font quelque chose avec laquelle nous sommes en désaccord si de notre côté, nous ne faisons rien.

La dépréciation marquée quand à certaines des idées d’autres Vengeurs, que je n’ai pour l’heure pas rencontrés, est dans cette optique. Une critique d’un extrême à l’autre en sommes, puisque je ne perds pas de vue que malgré ses déclarations que je souhaite partagée par la majorité silencieuse des Vengeurs, Valerie Hopkins reste parmi un extrême et s’oppose donc à l’autre.

Je ne la dérange pas vraiment, cela implique que je la dérange tout de même un petit peu ; pas suffisamment pour qu’elle mette un terme à cette rencontre mais elle a tout de même un effort à fournir pour discuter. Je comprends et il est plaisant de savoir qu’elle fait cet effort, et c’est une bonne chose que ce ne soit limité à moi ; surtout considérant son habitude à ne pas répondre aux messages non-délivrés en personne.

Discuter pourrait être plus aisé ailleurs que dans ce couloir où défilent nombre d’anonymes et qui raisonne des échos labyrinthiques d’Héliporteur néanmoins considérant le rendez-vous de Valerie Hopkins, je m’abstiens de proposer d’en changer ; même s’il n’est pas le lieu le plus approprié, ce couloir sera suffisant afin qu’elle ne soit pas en retard.

A dire vrai, commencer par vous connaitre en tant que personne me semble la première étape : malgré mon appriori positif à votre égard, du fait de nos valeurs communes, j’ignore encore tout de vous.

Je crois qu’il y a des dossiers sur les Vengeurs mais je n’aurais pas l’impolitesse de les consulter pour savoir leur vie privée, si tant est qu’elle y soit ; si j’ai une question à poser, je la poserai à qui de droit.

Vous êtes une mutante et une personne morale qui porte des espoirs. Vous êtes une Vengeur. Mais vous n’êtes pas que cela et c’est bien qui vous êtes au-delà de cela que j’aimerai apprendre à connaitre. Loin de moi l’idée de vous limiter à une fonction ou un discourt.

Des présentations en bonnes et dues formes, somme toute ; bien plus approfondie que ce que semblent donner les Humains en se limitant aux noms et fonctions. Je n’ai pas réussi à le faire avec An Tony Stark malgré une envie marquée de le faire, il est trop occuper pour se permettre tel loisir à moins que ça déception envers mes capacités soit telle qu’il préfère passer à autre chose. C’est ce que j’ai essayé de faire avec Steve Rogers et Barry Allen, également, avec plus de succès.

Je conçois que ma demande puisse être trop abrupte, auquel cas je m’en excuse. Néanmoins l’intérêt est réel et s’il est une manière que vous préfériez afin de faire connaissance, n’hésitez pas à la déclarer.

Je suis prête à me présenter comme il se doit, de mon point de vue, et ne suis pas fermée à d’autres manières de le faire que la simple oralité. Steve Rogers a préférée la promenade hors de ces murs et, si cette option ne me semble pas viable considérant le rendez-vous de Valerie Hopkins, il m’est parfaitement possible d’attendre et de remettre à plus tard discussion comme activité tout autant que de les échelonner dans le temps.

Qu’est-ce qui vous serait le plus aisé ?

Les activités partagées sont généralement un bon moyen de faire connaissance, en plus de renseigner en elles-mêmes sur la personne ; et même si elle n’est pour l’heure concentrée que sur Valerie Hopkins, ma curiosité est vive et ce monde rempli de surprises et de nouveautés.

_________________
Sif

Fiche de Personnage - Fiche de Liens - Nombre de Posts : 95

avatar
Sif d'Asgard

Messages : 478
Date d'inscription : 04/04/2015
Age : 23
Localisation : Héliporteur

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Espoirs et points de vue {Valerie Hopkins}

Message  Valerie E. Hopkins le Mar 30 Juin 2015 - 23:47


    Je ne sais pas vraiment comment réagir devant elle. Je connais tous les grands récitals qu’on pouvait avoir sur la différence et sur la coopération, mais elle vient vraiment d’un autre univers que le mien. Elle a une culture vraiment guerrière différente de ce que j’ai vraiment rencontré dans ma vie. À Vancouver, je n’ai pas découvert vraiment les activités de foire comme je pouvais voir ici. Oui, l’Institut Xavier m’a fait découvrir beaucoup de différences culturelles, que cela soit par Wolverine, ou par Gentle, Spike ou Orenda. Chacun avait une certaine différence, mais je ne pouvais pas me sentir complètement dépassé par les wakandiens ou encore par Logan. J’étais parfois capable de trouver une référence que je connaissais en eux.  

    Je ne veux pas dire que Sif n’a aucune humanité réelle, loin de là, mais j’ai toujours eu beaucoup de difficultés avec les autres dimensions. Ils exposent une image de guerrier et d’honneur que j’ai beaucoup de difficulté à comprendre aujourd’hui. Non que je ne croie pas en leurs valeurs, mais on me les a souvent montrés d’une autre façon. Mes premières impressions envers les Asgardiens pouvaient toujours paraitre le plus désagréable possible par ce petit malaise que je pouvais rencontrer en face d’eux. Je sais très bien qu’il existait à une autre époque, un défi encore plus large autour de la compréhension quand la Justice League s’était formée.

    Il existait de nombreux doutes sur des êtres comme Wonder Woman, comme Martian Manhunter ou même contre Superman, mais ils avaient quand même réussi à dépasser le lien de la différence pour avoir un but en commun. Je crois que cela fait longtemps qu’on a dépassé ce lien, malgré que certaines personnalités cherchent encore à réanimer les tensions culturelles et les doutes. Je suis sûr que je peux faire confiance à Thor ou à Sif pour même donner ma vie à eux, mais est-ce que je peux vraiment les comprendre pleinement? Je ne pense pas vraiment que c’est possible et à chaque jour que je traine dans les Vengeurs, cette compréhension de l’autre devient de plus en plus difficile.  

    Je ne suis pas la Vengeresse la plus bien intégrée et en réunion, je sonne bien moins diplomatique que durant mon dernier interview. Et même parfois si je ne parle pas trop durant les réunions, mon attitude parle pour moi-même. Je fuis souvent l’Héliporteur, non pace que tout semble complètement métallique et vide, parce qu’il contient souvent des personnes froides et totalement vides mentalement.  

    Sif me suggère quelque chose de simple pour commencer la discussion. Elle veut que je me présente. Cette réflexion me fait un peu sourire, croyant que je voulais faire un petit résumé sur ma vie en présentant mon nom, mon lieu de naissance, mon sport favoris et la carrière de mon père comme la petite enfance faisait quand on était jeune. Je suis un peu étonné quand même de son début de dialogue en voyant une vision positive de moi. Je sais que l’interview semblait l’avoir beaucoup marquer, mais j’ai toujours cru que Stark, Carol ou Walters faisaient beaucoup de propagande contre ma personne.

    Uune mutante qui porte espoir? Ce détail me tique un peu. Je n’ai jamais beaucoup adhéré à cette idée, surtout que je ne me suis jamais vraiment habituée à recevoir des compliments dans les Vengeurs. Malgré mes lourdes réflexions sur ses paroles, j’essaie de me montrer souriante à ses excuses et son attitude pour essayer de créer une zone de confort entre nous deux. Je ne crois pas vraiment que je lui ai créée des malaises, c’est juste qu’elle semble mal comprendre la communication avec les autres, surtout sur la planète Terre. J’essaie d’être sincère pour une fois avec le sourire et l’attitude enthousiaste.


    « Ce n’est pas nécessaire de t’excuser. Je peux comprendre ta demande, c’est juste que j’ai un peu de difficulté à savoir où commencer. »

    Je ne suis vraiment pas une personne qui a l’habitude de me présenter. En plus, je dois faire beaucoup travail de conceptualisation pour quelques références autour de ma naissance ou encore de mon parcours. Je réfléchis quelques secondes avant de lui adresser un retour sur sa demande.  

    « Je suis née à Vancouver au Canada, c’est au nord des États-Unis. C’est un coin assez tranquille, qui n’a pas une grande histoire, c’est juste à quelques heures de Seattle, si tu visualises. Mon père était programmeur pour des logiciels informatiques et ma mère est actuellement sur sa petite retraite. Elle travaillait avant dans le domaine de la fonction publique. En tout cas, ce n’est pas vraiment complexe dans ma famille, je suis la deuxième mutante de ma famille, l’un de mes oncles l’était aussi. J’ai un petit frère aussi, il est en train de faire ses études à l’Université.

    Ouais, je t’avoue que cela ne t’apporte pas grand-chose sur moi, mais ma famille m’a donnée beaucoup même si ce n’était pas des guerriers ou des êtres vraiment importants. Ils m’ont vraiment accepté comme j’étais et ils m’ont toujours appuyé dans mes  différentes démarches. J’ai été entrainée, pendant plusieurs années, dans une institution paramilitaire à Boston. J’ai beaucoup appris dans le combat et de la stratégie par des divers professeurs pour même rencontrer quelques fois mes plus grands idoles comme Superman une fois, Wonder Woman et John Stewart. Ils faisaient parfois des visites dans cette institution. J’ai été l’élève de Kitty Pryde, malgré qu’elle semble une intello de service, il ne faut jamais vraiment la sous-estimer, elle est assez forte martialement. Je ne sais pas si tu la connais de nom, elle reste souvent dans les universités pour promouvoir le droit mutant.

    Après quelques années, j’ai quitté l’institution paramilitaire pour essayer de souffler un peu. J’ai mal supporté quelques tensions et j’étais vraiment un peu en retard sur le reste du monde à cause de ce stress. Quand les Vengeurs ont commencé à apparaitre, j’ai participé à leur émission de recrutement et j’ai réussi à gagner une place. Alors après quelques années de services, je suis encore ici et toujours en état de me battre.

    Ce n’est pas vraiment un cheminement extraordinaire, j’ai entendu parler beaucoup des exploits de Thor dans la littérature ou encore de ses actions ici. Alors, je suis consciente que cela manque peut-être un peu de piment devant vos combats légendaires. En tout cas voila pour le résumé de mon Histoire. Alors voila, est-ce que tu as d’autres questions ou tu es prête à te lancer dans les gros discours de motivations? »


    Je ne suis pas vraiment habituée à raconter ma vie. Pour l’Institution à Boston, c’est toujours le même mythe que je raconte à tout le monde. Cela fait depuis un moment qu’ils soupçonnent quelque chose autour de mon expérience, et c’est pratiquement toujours la même histoire que je raconte, surtout depuis que DSN a affiché publiquement que mon ancienne professeur était Kitty Pryde. J’espère que Sif ne va pas mal prendre mon commentaire sur Asgard, c’est juste qu’avec le temps et toute la propagande autour de Thor, leurs images restent très glorifiées dans la culture américaine, surtout depuis la création des Vengeurs.

_________________
avatar
Valerie E. Hopkins

Messages : 552
Date d'inscription : 07/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Espoirs et points de vue {Valerie Hopkins}

Message  Sif d'Asgard le Dim 5 Juil 2015 - 16:46


Nous progressons ; de mon point de vue du moins. De la crainte, Valerie Hopkins est passée à l’hésitation qui tend à être accompagnée d’un malaise. Ce n’est pas surprenant ou inquiétant, je ne le fais donc pas. Mon approche en est responsable, je le sais, et je fais de mon mieux pour contourner ce problème. Est-ce un succès ? Mitigé : elle sourit légèrement. Elle se force un peu et tente de me renvoyer la bienveillance de l’aisance, me faisant sourire à mon tour, tout aussi légèrement qu’elle.

Je ne conçois pas réellement la difficulté quand à savoir où commencer, pour moi il est normal de le faire par le commencement, néanmoins je n’en dis mot. Sans doute sera-ce le début qui lui viendra naturellement et mieux vaut la laisser faire à son rythme, la brusquer ne serait bon qu’à compromettre son effort.

Le récit vient et commence en effet par le commencement de la vie. Vancouver au Canada, cela ne me parle pas même si Valerie Hopkins a la bonté de me préciser que c’est au nord de notre position. Le Nord, cela va, je suis capable de le trouver à défaut de ne pas le perdre. Seattle m’est inconnu également mais je le place également au nord de notre position, par supposition qu’il nous faille plus que quelques heures pour nous rendre à Vancouver. Le Père de Valerie Hopkins faisait fonctionner les écrans et la Mère est dans une isolation relativement petite après avoir servie son peuple. Famille simple avec un oncle également mutant et un petit frère en étude. Une famille tranquille pour un coin tranquille en somme.

Je fronce les sourcils à sa contradiction ; je pense que cela apporte des choses au contraire. C’est une base, la base sur laquelle Valerie Hopkins c’est construite et rien ne la prédisposait à devenir ce qu’elle est. Que sa famille lui ait donné beaucoup est une bonne chose et justifie amplement son importance car, s’ils n’étaient pas des gens importants dans Vancouver ou au-delà, ils étaient des gens importants pour le cœur de la jeune femme.

L’entrainement dans une institution paramilitaire d’un lieu qui m’est inconnu explique l’acquisition des compétences et le soutien de la famille comment Valerie Hopkins a pu s’y rendre malgré ses origines modestes. Des titres sont cités et ils me surprennent : Superman et Wonder Woman ne me sont pas inconnus, à l’inverse du troisième, et qu’ils décident d’enseigner ne serait-ce qu’occasionnellement dans des structures m’interpelle. Toute mesure gardée, j’envie la chance qu’a disposée la jeune humaine de suivre le cursus de tels professeurs, quand bien même le quatrième cité m’est également inconnu. Une intello de service qu’il ne fallait pas sous-estimer ; il ne faut jamais sous-estimer son adversaire, c’est pire encore que de se surestimer soi. Néanmoins, je signifie non de la tête à la pause, ne connaissant nullement cette défenseuse des droits mutants.

Le départ de l’institution paramilitaire sonne comme un abandon. Les tensions sont une des particularités de l’Homme là où le retard sur le reste du monde serait plutôt attribuable aux « Dieux » des divers panthéons. Mais c’est là un avis personnel. Le recrutement des Vengeurs par l’émission des jeunes Vengeurs me laisse perplexe là-encore : ils me semblaient ouvert à toute candidature d’êtres d’exception et si je comprends que tous les humains n’en soient je me figure mal pourquoi en faire une émission. De simples tests n’auraient-ils été suffisants, sur Midgard ? Toujours est-il que ma mémoire me rappelle la distinction par l’agressivité de Valerie Hopkins et que sa réussite dans les Jeunes Vengeurs me semble logique, quand bien même je n’ai aucune connaissance des autres candidats.

Non, ce n’est pas un cheminement extraordinaire en soit : à l’aide de soutiens et de mentors, Valerie Hopkins c’est formée dans une institution avant de réussir à s’insérer grâce à sa formation. C’est ce qu’il y a de plus logique et de plus courant. Ce n’est en effet en rien comparable aux Hauts Faits de Thor ou d’autres gens du Royaume d’Or mais il faut savoir garder mesure.

N’ayez crainte Valerie Hopkins. Votre histoire n’a peut-être rien de légendaire mais qui en attendrait venant d’une enfant d’un coin assez tranquille et d’une famille simple ? Vous êtes partie de rien et vous êtes élevée au point de pouvoir côtoyer des êtres parmi les plus puissants de votre monde, attirant par plusieurs fois leurs attentions au point qu’ils vous enseignent et vous recrutent. Ce n’est peut-être pas l’extraordinaire d’êtres que votre peuple considère comme divin mais pour des personnes de votre peuple, je pense que cela reste extraordinaire.

Ce genre de personnalité et d’histoire m’ont toujours parlé puisque, malgré les différences dues aux Royaumes et espèces, c’est également mon cas. Je pense néanmoins que « les gros discours de motivations » nous distinguerons néanmoins même s’ils ne devaient pas me faire m’éloigner d’elle. Son histoire fait écho à la mienne et nos idéaux entre en résonnance, je ne pense pas que ce qui l’a conduit à accomplir tout cela puisse gâcher l’image positive que j’ai d’elle.

Maintenant, ma curiosité étant tournée vers ce qui vous a poussée à entreprendre votre quête, je pense également que nous pouvons partir sur vos motivations.

L’appel de la gloire ? Non, Valerie Hopkins croit en l’être humain, en la vie même, ça devait être plus désintéressé quand bien même cela ne le serait pas totalement. Possèderait-elle une capacité lui permettant de protéger les autres et l’aurait-elle pris en responsabilité ? C’est une possibilité également, Asgard se sent responsable de la plupart des Neufs Royaumes d’Yggdrasil pour cette même raison. Néanmoins, plutôt que de me focaliser sur des hypothèses je me concentre sur ses paroles et cette face cachée de son histoire.

Par quoi Valerie Hopkins c’est-elle construite a été abordé, il s’en vient le pour quoi et cela revient à m’expliquer de sa psychologie, une confession jamais facile envers une étrangère et il ne me faudrait pas gâcher son effort.

_________________
Sif

Fiche de Personnage - Fiche de Liens - Nombre de Posts : 95

avatar
Sif d'Asgard

Messages : 478
Date d'inscription : 04/04/2015
Age : 23
Localisation : Héliporteur

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Espoirs et points de vue {Valerie Hopkins}

Message  Valerie E. Hopkins le Lun 6 Juil 2015 - 0:18

    Ce n’est pas vraiment une grande histoire, je le sais très bien. Pas de combat légendaire contre des monstres atypiques et meurtriers, pas de pertes énormes de la totalité de sa famille pour essayer de se retrouver après. J’ai toujours eu l’impression dans ma vie que j’étais toujours éloignée du modèle recherché par les Vengeurs, que rien ne pouvait me concéder un tel niveau. Je crois beaucoup que les histoires sont toujours assez extraordinaires pour plusieurs. Quand on parle des Vengeurs, on voit déjà des passés hors du commun. On parle quand même de gens qui viennent de d’autres dimensions et de d’autres planètes. On parle d’une personne qui a traversé sa vie dans un bloc de glace avant de renaître sur une autre époque. On parle d’intelligence artificielle ou encore d’entités.

    Et pour la Justice League? C’est encore des passés difficiles ou toujours aussi éloignés de l’approche d’une jeune canadienne. Un orphelin venant d’une autre planète, qui a peut-être eu une éducation terrienne, mais qui a décidé de sacrifier le reste de sa vie pour défendre la planète Terre. Quand on parle souvent des Vengeurs ou de la Justice League, cela devient presque de la mythologie moderne avec de nouvelles bases et de nouvelles constructions. Je me retrouve même en face d’une mythologie vivante, qu’à une époque, elle existait juste dans les rares écrits des légendes vikings.

    C’est surtout quand je repense à ça que j’ai vraiment beaucoup de difficultés à me voir dans une équipe aussi éloignée. C’était un rêve de jeunesse d’être dans un groupe digne de la Justice League, mais après coup, je pense que c’était surtout des désillusions qui sont arrivés dans les Vengeurs. Je peux bien dire qu’un groupe se construit avec le temps, mais parfois je repense souvent à cette décision quand j’ai quitté les X-Men et l’Institut Xavier. Est-ce que je regrette ce choix? Avec un recul, il existe beaucoup de regrets. J’aurai aimé mieux expliquer mes problèmes que de taper sur des monstres virtuels dans la salle des dangers.

    Je ne voulais pas que ma relation avec Kitty devienne aussi néfaste, ni avoir une relation aussi tendue et difficile avec les X-Gardiens. Je ne regrette pas d’avoir Sam ou Kyana comme amies, mais avoir perdu autant de repères en quittant les X-Men, cela me fait quand même très mal de penser à ça. J’aurai aimé beaucoup rester en grandes amitiés avec Mason, Michaels ou Gallagher. Mais aujourd’hui, je ne peux pas vraiment reculer ou me faire pardonner pour mon départ précipité. Ce que je regrette le plus, c’est surtout de penser que je vais retrouver ce connard de Shane dans les Vengeurs.

    Je remarque facilement le petit non de la tête de Sif quand je parle de Kitty, mais cela me donne toujours l’impression que le SHIELD est toujours en retard sur toutes les informations autour des grands noms. Je n’en veux pas spécialement à Sif, mais on dirait que le SHIELD ne met rien vraiment à jour. Je sais que Jessica Drew en sait beaucoup plus qu’elle veut le montrer, mais même le DSN fournit des informations assez méconnues qui peuvent servir pour très longtemps.  

    Je fais un petit sourire quand elle commence quelques compliments sur ma vie personnelle. Ce n’est certainement pas le sourire le plus convaincant du monde, mais j’ai oublié durant un moment comment sourire naturellement à une réplique ou à un comportement. Je me sens même encouragée par ses paroles, mais bon, je me souviens toujours ce que les Vengeurs plus vedettes ont dit sur moi et sur mes capacités.

    Ensuite, il arrive le temps de parler de mes motivations et à ce moment, je commence à bloquer. En réalité, je n’ai jamais vraiment pensé vraiment ce qui me motivait vraiment de rester ici et de croire autant aux Vengeurs. Oui parfois je pense à quelques notions, parfois je me pose des questions sur mon avenir, mais jamais, j’ai pensé directement à mes principales motivations. Je commence à penser pendant quelques secondes pour trouver trois grandes motivations dans ma vie.


    « Ouais, je me sens assez idiote sur le moment, je te parle de ça, mais je n’ai pas vraiment eu le temps de conceptualiser mes idées autour de ce sujet. Pour te résumer, je crois que cela tourne autour de trois idées.

    La première se résume par un rêve d’enfance. Plusieurs jeunes voulaient devenir des policiers, des astronautes ou encore des pompiers. D’autres jeunes voulaient devenir les grands super-héros de la Justice League, moi j’étais dans ce modèle. Je voulais devenir une grande super-héroïne pour défendre la Terre et leurs occupants. Je voulais aussi défendre la galaxie comme la Justice League. C’était un rêve plutôt enfantin, mais je l’aimais beaucoup ce rêve.

    Ma deuxième motivation, c’était principalement mon père. Il m’a beaucoup apprit. Ce n’était peut-être pas le plus grand des guerriers, ni celui qui avait le plus de sagesse de la planète, mais il m’a beaucoup apprit du respect, de la loyauté, du courage, de la détermination ou encore de toujours respecter ses valeurs. Il était peut-être juste un programmeur pour le reste du monde, mais c’était plus qu’un simple programmeur pour moi.

    Et pour la troisième…  »


    Je marque une petite pause à ce moment, la gueule ouverte comme une idiote, ne savant pas trop quoi mettre autour. J’en ai déjà parlé à plusieurs, mais c’est bizarre de commencer par ça après avoir connu Sif juste depuis quelques minutes.

    « J’ai un ami… j’avais un ami. On était à la même école ensemble pendant plusieurs années. On avait vécu beaucoup de choses ensemble, ce n’était pas vraiment mon copain, mais plutôt un ami proche et puis un jour, un groupe a décidé de le faire brûler dans la rue. Il est mort quelques jours plus tard et pas dans de bonnes conditions. Je crois que je fais ça surtout pour lui. Si je n’étais pas là pour l’aider quand il s’est fait brûler la gueule, je peux être là pour honorer sa mémoire et éviter des gens souffrent des mêmes maux que lui.

    Je parie que les Asgardiens ont plein de principes bien plus intéressants que mes histoires, par exemple de motivations du type de combat à tout prix jusqu’à la mort, la bravoure et la défense de vos différents royaumes. Peut-être que je suis fais trop dans le général, et toi, tu as quoi comme motivations? »


    Je ne disais pas ça pour être méchante ou désagréable, mais c’est juste repenser à cette histoire qui me fait mal et cela parait beaucoup dans mon gestuel. Je bouge beaucoup plus et je semble plus nerveuse dans mes paroles, surtout dans ma dernière motivation. Je me trouve vraiment ridicule de raconter ma vie à une Asgardienne.

_________________
avatar
Valerie E. Hopkins

Messages : 552
Date d'inscription : 07/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Espoirs et points de vue {Valerie Hopkins}

Message  Sif d'Asgard le Lun 13 Juil 2015 - 16:55


Nouveau petit sourire de la part de Valerie Hopkins, comme si ses lèvres en bloquaient à un point précis. Cela pourrait-être de la timidité mais je ne le pense pas, la jeune femme ayant prouvée n’être pas timide par ses paroles durant notre rencontre comme les actes l’ayant précédée. J’ignore donc si cela est de nature ou dû à une raison particulière mais ne m’y attarde pas : la suite de la discussion conduite à un blocage parfaitement prévisible. J’attends donc simplement qu’elle me réponde, même si c’est pour décliner cette confession envers laquelle je n’ai d’autre légitimité que mon intérêt et sa bienfaisance.

Se sentir idiote ? Voici qui me surprend même si l’explication se tient. Il est plus difficile de se regarder soit que le chemin parcouru, je le conçois parfaitement. Quand aux trois idées, voici qui devrait être pour le moins simple et organisé.

J’écoute sans rien dire le rêve d’enfance, comprenant pourquoi Valerie Hopkins fait parti des pro-Justice League, et il lui semble surement plus enfantin à elle qu’à moi. Sans doute par différence culturelle mais pour les gens du Royaume d’Or, vouloir défendre l’Yggdrasil est un équivalent auquel beaucoup aspirent et réussissent par l’intermédiaire des Einherjar ou d’une autre armée d’Asgard.

Le père me laisse plus dubitative le temps qu’elle s’explique ; il ne s’agit ni de faire sa fierté ni de reprendre son héritage, puisque la jeune femme insiste encore sur ce qu’elle perçoit comme une faiblesse ou une entrave, je le crains, mais plutôt de voir ce qu’il n’était pas je me concentre sur ce qu’il était : respectueux, loyal, courageux, déterminé, valeureux et bienfaisant envers sa progéniture. N’est-ce pas déjà beaucoup plus que la plupart des pères simples et sans histoire ? Et plus important encore, n’est-ce pas suffisant ? Je le pense parce que je vois ce qu’est devenue cette enfant à qui il a tant appris. C’était plus qu’un simple programmeur pour elle et je le crois volontiers, hochant doucement la tête.

La troisième raison semble plus difficile que les deux précédentes, laissant Valerie Hopkins sans voix. Je ne sais pas tellement comment réagir, hésitant entre l’attente discrète ou une marque quelconque du fait qu’il n’y ait pas de problème, mas finalement les paroles reviennent sans que je n’ai rien à faire ou dire. L’amitié comme troisième raison, voici qui me parle plus que les deux autres. Tout comme le fait de vivre beaucoup de choses alors que ce n’était pas réellement un amant malgré un certain flou sur la question. Mais de mon côté, il est vrai que s’il y a certainement eu plus d’un groupe pour tenter de le faire brûler les flammes ne pouvaient accomplir de maux face à lui. J’hoche sombrement la tête en comprenant que ce n’est pas l’amitié, la troisième raison, mais la perte de celle-ci. Ce n’est pas une histoire de vengeance, peut-être Valerie Hopkins a-t-elle trop de noblesse dans le cœur pour cela, mais c’est une histoire d’épargner à d’autres ce qu’elle-même a subi.

Son apriori sur les Asgardiens serait bien plus apprécié s’il ne servait pas une fois de plus à dénigrer sa propre personne ; l’humilité est une chose que la plupart des gens de mon peuple considère de haut mais ce n’en est pas chez ma jeune interlocutrice, quand bien même je suis incapable de savoir si c’est une insatisfaction aux considérations de sa propre histoire ou s’il s’agit simplement d’un manque de confiance en elle. Son malaise est vu et je pense savoir qu’y répondre quand bien même je ne suis pas certaine qu’il soit de mon ressort de le faire. Valerie Hopkins m’a néanmoins témoignée sa franchise et j’en ferais de même. Peut-être que cela n’en arrangera rien vis-à-vis de son agacement mais il sera toujours temps de m’excuser si nécessaire.

Il est vrai que je suis prête à mourir au combat et qu’il s’agirait pour moi de la plus belle des morts mais une mort inutile n’apporte aucune gloire.

La mort n’est pas la même pour les Asgardiens que pour les Humains : eux disparaissent simplement alors que nous nous possédons une chance de prouver notre valeur afin d’atteindre un nouveau lieu d’existence et quand tel n’est pas le cas nous en allons errer sur un autre monde. Il me semble que c’est proche de certaines croyances humaines mais ils ne peuvent être certains de l’existence de tels lieux alors que nous autres le sommes ; j’ai déjà eue la douteuse chance de visiter Niflheim et ne doute point du Walhalla, pour avoir côtoyées des Valkyries.

La plupart des miens se battent pour se divertir ou bien par vocation, néanmoins ils n’ont pas de motivations ou même une histoire telle que la vôtre. Vous n’êtes partie de rien et rien ne vous destinait à devenir celle que vous êtes aujourd’hui, vous insistez sur le fait que votre père n’était ni un guerrier ni un sage mais cela ne rend son enseignement et votre apprentissage plus valeureux encore, à mes yeux. S’il avait été un grand guerrier vous n’auriez pas eu tant d’efforts à faire pour venir jusqu’ici et s’il avait été un grand sage vous n’auriez pas eue tant d’attention à ses valeurs. Ne craignez ni pour votre histoire ni pour vos motivations, Valerie Hopkins, elles n’ont pas à être comparées mais seulement comprises.

Je défends ce père qu’elle aime malgré des « manques » qui lui semblent important de souligner alors que je n’ai jamais apprécié le mien pour similaires raisons. Voici qui m’arrête un instant puisque le temps est venu pour moi de dévoiler mes motivations, à défaut d’en faire de même de mon histoire.

Pour ma part, je n’ai pas eue vocation à devenir une guerrière mais c’est ce que l’on a fait de moi. Me battre était et est toujours un moyen de mériter ma place et de gagner le respect, cela m’a permis de compenser une humble naissance et de finir par devenir une Dame d’Asgard. Il fut une époque où j’étais destinée au Prince Thor et face à mon caractère, le AllFather a décidé de m’endurcir et de me faire comprendre la vraie valeur des choses. Ma motivation première est donc de prouver ma valeur et de progresser dans celle-ci.

La mythologie scandinave a retenue de moi une divinité mineure ne brillant que par son époux, une prophétesse aux cheveux d’or et capable de se changer en cygne qui fut la victime de la jalousie de Loki. S’il est un animal pour avoir toujours eues mes faveurs il s’agit bien du cygne mais je n’ai jamais été prophétesse, pas plus que je ne suis devenue épouse ou mère. Quand à la chevelure d’or, malgré les menaces de Thor Loki nous a bernés encore avec ces fils de nuit qui me font légèrement grimacer, par dépréciation. Je ne m’y attarde pas cependant, reprenant mon discours.

Cette valeur étant suffisante à participer à la protection des Neufs Royaumes d’Yggdrasil, j’y ai contribué ; principalement dans la suite de Thor mais également seule, suite à son départ pour votre monde. J’aime les aventures et suis une guerrière de profession, ce sont là mes secondes motivations.

Je suis une déesse guerrière, non l’unique Déesse de la Guerre d’Asgard car il est de nombreux aspects dans le domaine et qu’il serait bien trop vaniteux de me considérer comme les maitrisant tous, mais mon habileté est bien supérieure à la norme de mon peuple. La seconde plus fine lame du Royaume d’Or, voilà ce que j’ai réussi à devenir et cela a pris des siècles d’entrainement même s’il n’est que deux personnes à pouvoir me tenir tête à présent ; néanmoins les siècles n’ont guère été consacrés à autres choses et je ne pense pouvoir vivre longtemps sans conflit.

Maintenant, ma venue dans les Vengeurs en tient principalement à cette volonté de participer à une protection de divers royaumes ; j’étais occupée à l’époque de la Justice League et ne l’ai pas connue mais, Midgard ayant prouvée sa capacité à se défendre seule, je pense que mon peuple s’en était moins intéressé. Je crois même que nous avions refusée une tentative de contact, il y a quelques décennies voir siècles. Mais toujours est-il que suite au bannissement de Thor, l’attention est revenue sur votre monde et il m’a semblé que les Vengeurs étaient là-aussi une force pouvant protéger des mondes ; plus même encore que les armées d’Asgard. Votre exploit contre les Chitauri a prouvée votre valeur et m’a motivé à vous rejoindre, ainsi ai-je donc demandé au Allfather de le faire comme son fils l’avait fait également. J’ai conscience que la situation des Vengeurs comme de Midgard est plus compliquée que mon simple point de vue mais cela n’en change rien à cette motivation : je crois en la vie, comme vous l’avez dit ; je crois que certaines espèces valent la peine de se battre pour les préserver. Alors je le fais.

La guerre est ma vie et, mon peuple étant moins belliciste qu’il n’y parait, la guerre de protection est la vocation que je me suis donnée. Le faire dans la suite de Thor, dans les Einherjar ou dans les Vengeurs, tant que je crois à ce que l’on fait, cela me va. Je pense que cela transparait dans mes paroles, quand bien même elles n’énoncent pas une noblesse comme celle de Valerie Hopkins.


Dernière édition par Sif d'Asgard le Dim 19 Juil 2015 - 9:09, édité 1 fois (Raison : Correction de fautes)

_________________
Sif

Fiche de Personnage - Fiche de Liens - Nombre de Posts : 95

avatar
Sif d'Asgard

Messages : 478
Date d'inscription : 04/04/2015
Age : 23
Localisation : Héliporteur

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Espoirs et points de vue {Valerie Hopkins}

Message  Valerie E. Hopkins le Mar 14 Juil 2015 - 0:20

    Je dois faire plus attention dans l’avenir dans ma démarche. Mes paroles peuvent être mal prises et mes remarques sont peut-être mal placées pour les autres. Je suis juste habituée à communiquer avec des gens qui viennent beaucoup de cette planète, de cet univers ou de notre dimension. J’ai déjà eu des faibles mots avec Superman, où j’étais beaucoup trop gênée pour engager une discussion sérieuse, mais même avec le désir d’être plus coopérative, on dirait que j’ai beaucoup de mal. Sif parle vraiment bizarrement, mais le style prend un temps à comprendre. Elle me rappelle beaucoup Wonder Woman, mais Diana, elle avait un style plus terrien dans sa prononciation ou dans ses expressions. C’est un peu normal vu que la princesse des amazones traine depuis près de cinquante ans sur la Terre.

    J’ai parfois l’impression de faire des mauvais jugements sur elle. Je fais parfois des demi-sourires quand elle essaie de me faire comprendre que mes motivations sont bonnes. Je ne sais pas si c’est parce que je traine trop souvent dans les Vengeurs, mais quand on me fait de nombreux compliment sur ce que je fais ou sur ce que je vais faire, il arrive souvent la contrepartie de rendre un service désagréable. Je dois vraiment me retirer cette idée de la tête, je crois vraiment que Sif n’est pas vraiment dans le débat sur les mutants ou elle comprend très mal la complexité des disputes politiques entre les Vengeurs. Elle ressemble beaucoup à Thor en réalité, quand il ne comprend pas vraiment le débat, il l’ignore ou il ne veut pas s’en mêler car il ne se mêle pas de la politique terrestre.

    Même si elle ne comprend pas l’ensemble de mes motivations, au moins, elle se montre assez compréhensive dans la plupart d’entre elles. Je sais que très bien que c’est moins impressionnant que des batailles de plusieurs siècles comme les autres mondes peuvent le porter, mais elle avait peut-être raison sur un point. Au début, rien ne me destinait vraiment à ce travail, hormis la volonté de représenter ce que je croyais. Les tests des X-Men ont toujours été plus difficiles que prévus. Je n’ai même pas compté les jours de repos que j’étais obligée de prendre après avoir réussi les tests. Je sais bien que les entrainements X-Men sont souvent surhumains, mais parfois j’ai l’impression d’avoir plus trainer que les autres candidats.

    C’est assez difficile à concevoir le Monde de Sif, surtout avec les nombreux détails autour. Ils ont beaucoup plus de connaissances de notre Monde, mais leurs raisons semblent se simplifier. Leurs vies étaient plus conduites par un code de guerrier, par des prévisions faciles sur la mort ou encore sur leurs rôles de guerrière. Je n’ai pas vraiment de mauvaises idées à ce qu’elle me dit. Je comprends l’essentiel de son discours, mais je commence à avoir du mal à partir d’un moment. Sif est une guerrière respectable, très gentille de son approche et encore dans un élan de générosité dans ses compliments, mais son discours de motivation me chiffonne un peu.

    Parfois, j’ai du mal à conceptualiser à ce qu’elle me disait, mais on dirait dans le Royaume d’Asgard, il existait quelque chose d’assez important qui me dérangeait. Samantha ne m’en parlait pas beaucoup, parce qu’on dirait qu’elle avait peu de souvenirs de cette époque. Je peux comprendre beaucoup du discours de ma nouvelle coéquipière, mais j’ai du mal avec un concept en particulier. J’ai du mal avec le déterminisme social et politique d’Asgard, déjà que je n’aimais pas beaucoup discuter de ce débat amplifié en Inde, alors pour Asgard. Je me rends compte vraiment qu’ils sont dans une époque très médiévale dans le concept. Je peux comprendre la différence de ce déterminisme, quand les espèces étaient divisées en plusieurs Royaumes et chacun avait son rôle depuis des siècles.

    Mais j’ai beaucoup de mal à la trouver moralement correct. C’est un peu le contraire à toutes mes croyances depuis ma naissance, mais Sif en parle aussi normalement que tout autre. Je suis assez soulagée par la fin de ses explications, au moins, elle a eu quelques choix à place de devenir une princesse comme le voulait la plupart. En tout cas, dans la dernière partie de ses explications, j’ai surtout compris qu’elle avait choisit de protéger le Royaume Terrestre.
     

    « Bah je trouve que nos deux chemins se ressemblent un peu. Bien que tu as été destinée pour être une princesse, tu as été entrainée d’une autre manière pour devenir plus guerrière et après tu es allée plus dans la défense. Arrête moi si je dis une bêtise, mais avec ce que Samantha m’a rencontrée, Asgard est un domaine très patriarcal et tu as réussi à percer ce domaine pour devenir une guerrière noble qui peut même défendre les autres royaumes comme les autres Asgardiens. En tout cas, c’est un plaisir de trouver une personne comme toi dans cette équipe, avec autant de valeurs et de volontés de défendre la Terre. »

    Je ne ne crois pas que je vais l’inviter à la fête de mon frère, ou encore pour aller voir la lutte de spectacle, mais au moins j’affirme une idée positive d’elle. Je suis vraiment heureuse de retrouver une telle force dans l’équipe, peut-être parce que je voulais beaucoup idéaliser la Justice League que la plupart de mes aprioris restait souvent dans la négative par le passé.

    « Je peux te dire un petit conseil? Tu n’es pas vraiment obligée de le prendre, mais malgré ce qu’on essaie de te faire croire, il existe de nombreux problèmes dans les Vengeurs. Si Stark, Carol ou un autre te demandent quelque chose que tu trouves illogique ou bizarre, il est mieux de le demander à Rogers, à Pym, à Janet ou encore à Thor quand il va revenir. En réunion, ils nous parlaient d’aller arrêter Wonder Woman, ce qui a été refusée au revers de la main ou encore quand ils parlent des Last Sons. Prends juste un temps pour te méfier de quelques de leurs paroles, ils peuvent être gentils, mais ils manipulent beaucoup pour aller vers leurs sens. »

    Je suis sûr que si Carol entends les enregistrements, elle va rapidement me traiter de conne, de garce et de plein de beaux compliments de ce type, mais cela fait longtemps que je ne fais pas vraiment attention. Je sais bien qu’elle me déteste, mais au moins, je suis capable de passer au-delà de ses insultes pour rester aussi confiante pour les Vengeurs.

_________________
avatar
Valerie E. Hopkins

Messages : 552
Date d'inscription : 07/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Espoirs et points de vue {Valerie Hopkins}

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum