Si la vie était comme ça, on aurait pas besoin de... (PV Zatanna)

Aller en bas

Si la vie était comme ça, on aurait pas besoin de... (PV Zatanna)

Message  Invité le Mer 13 Mai 2015 - 13:15

Il y a des choses que je veux bien reconnaitre, bien comprendre. Je sais me montrer ouvert d’esprit et je dirais, ma foi, des plus tolérants. Je suis de ceux qui essaient d’avoir le plus d’objectivité possible pour éviter de succomber aux tares qui sont en train de gangréner le SHIELD et l’Initiative dans son ensemble. Je dirais que cette vision des choses me donne aussi une certaine forme de naïveté mais bon. À chacun ses défauts et ses petites particularités. Je n’ai par conséquent pas de problème à accepter toute sorte de choses dont les univers parallèles, les dimensions parallèles, les extraterrestres, les éléments paranormaux et j’en passe. Un bon agent du SHIELD se doit d’avoir un esprit ouvert et une attitude où la compréhension et même la compassion se doivent d’être bien présents. Nous vivons dans un monde si riche et si diversifié, c’est merveilleux!

Sauf quand soudainement, cette diversité décide de vous mordre le derrière.

J’aurais dû m’en douter, bien entendu. J’aurais dû me dire que c’était trop beau pour être vrai. Mais vous me connaissez. Je suis un éternel optimiste. Donc… Parfois je me dis qu’il ne faut pas sombrer dans la paranoïa. De quoi je parle? De ce maudit bijou, quoi d’autre! Et c’est probablement le truc le plus vicieux que j’ai vu depuis un moment. Si je vous dis objet maudit, vous imaginez tout de suite un truc aux allures maléfiques ou qui a l’air si important et précieux que c’en est suspect. Mais non! Cet infâme truc vicelard a l’air d’un bijou parfaitement anodin que n’importe qui pourrait avoir chez lui. C’est un comble quand même. Quand vous voulez faire ce genre d’idioties, vous pourriez AU MOINS faire l’effort de rendre cela facile à identifier et à détecter! Aucun respect pour ceux qui vont devoir nettoyer ce bordel. Aucun vous dis-je. Zéro. Nada!

Il y a des jours où je déteste mon métier.

Donc j’avais un artefact maudit sur les bras qui un, avait été utilisé à tort et à travers, invoquant des démons ou assimilable dont nous avions bien du mal à garder contenu dans la domicile de la dernière victime de cette horreur, deux, plusieurs blessés parce qu’il avait bien fallu intervenir pour savoir ce qui se passait là-dedans et trois, on ne pouvait s’approcher de cette cochonnerie sans qu’elle ne tente de nous contrôler. J’avais sauvé in extremis un de mes collègues de l’influence de cet hommage au sadisme de tous les vicieux givrés de ce monde. Si on m’avait dit un jour que mon métier m’amènerait à me taper une mission rappelant vaguement des films du genre l’exorcisme, je ne l’aurais pas cru. Chose certaine il nous fallait de l’aide. De l’aide de professionnels. Pas la WAND, pas l’ARMOR, pas le SWORD… De vrais de vrais renforts. Et j’ai une personne en tête.

Une magicienne sexy que je connais quand même bien.

Je lui avais donné rendez-vous dans un petit restaurant sympathique pas trop loin du lieu de notre petit problème, en banlieue de Nashville. Une installation du SHIELD était hors de question. C’eut été insultant pour elle. Et je ne pense pas que le BPRD a des bureaux dans le secteur. Il fallait donc y aller avec un vieux classique : la table pour deux dans un restaurant chic. Sous des airs de rendez-vous d’affaires, la conspiration. Je dramatise mais vous comprenez aisément le principe. Si vous ne comprenez pas, prenez votre temps. Ça va venir. Vous allez y arriver. Inutile de vous dire que je savais que ce ne serait pas forcément de joyeuses retrouvailles. Le SHIELD ne traitait pas forcément bien les membres de l’ancienne Justice League. J’étais une exception, évidemment. J’avais gardé de bons rapports avec une bonne partie d’entre eux. Justement, la voilà qui arrive!

Aides toi et les autres t’aideront.

« Bonjour Zatanna. So good to see you again. Merci d’avoir accepté de venir me prêter main forte. C’est une affaire un peu spéciale, je vous l’avoue mais bon, nous sommes entre personnes civilisées. Mangeons d’abord, nous aurons l’occasion d’en discuter pendant le repas. C’est moi qui offre, of course, vous avez quand même dû vous déplacer jusqu’ici et adapter votre agenda pour me rendre service… »

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Si la vie était comme ça, on aurait pas besoin de... (PV Zatanna)

Message  Zatanna Zatara le Jeu 14 Mai 2015 - 1:47


La magicienne et l'Agent

« Nashville a toujours été une ville très étrange, possédé entre plusieurs grands mystères et un certain paysage local ennuyant. Nashville dans les grandes lignes l’Histoire a toujours été très éloigné des divers problèmes de la guerre d’Indépendance ou de la guerre civile, les ennemis du BPRD ou de la Justice League n’ont jamais été grandement attirés par cette ville. Même le crime organisé ne trouve pas vraiment d’intérêt à cette grande ville. Je ne sais pas vraiment pourquoi je m’intéresse à ce dossier, la pression est en train de descendre depuis la chasse du dernier Démon en Asie par les Last Sons. Une enquête et une action sont finalement réglées depuis cette action. Le BPRD peut enfin prendre un petit congé de cette période alarmante qui a duré environ trois années de tensions et de recherches.

Je suis heureuse de retrouver cet apaisement dans notre grand groupe, surtout que Hellboy et Constantine sont toujours très proches du cynisme. Je ne vais peut-être pas retrouver un sourire à cette chère petite Liz Sherman, mais on peut au moins se sentir moins menacés que les dernières années. Il est certain qu’on ne retrouve pas une libération avec la chasse de ce démon majeur, il nous reste encore une horde de dossier à régler et surtout des ennemis encore plus puissants à affronter. Grigori Raspoutine est toujours en liberté, Dormammu et Trigon essaient toujours d’intervenir dans ce Monde pour le contrôler ou le détruire.

Les dossiers rentrent doucement, on demande rapidement une intervention dans cette petite ville qui est Nashville pour d’obscurs raisons. La demande est bien plus personnelle que professionnelle. Je ne sais pas vraiment pourquoi j’accepte cette invitation, peut-être parce que je trouve un nom familier à ce dossier, mais je dois quand même faire preuve d’ouvertures. J’accepte ainsi un petit rendez-vous avec cet Adrian Eversfield.

C’est peut-être une insouciance de ma part, mais j’arrive dans cette petite ville avec l’innocence de retrouver rapidement Adrian sur une base neutre, de discuter minimalement et après de partir. Non, je ne trouve pas Adrian désagréable, mais j’ai toujours travaillé dans des milieux qui sont très loin du milieu du SHIELD. Entre la Justice League, les X-Men, le BPRD et les centaines de dimensions que j’ai visité dans ma vie, je suis très loin de vivre comme le SHIELD ou les Vengeurs cherchent à vivre.

Tête en l’air, je n’ai pas vraiment eu le temps de lire les détails qu’il voulait qu’on se rencontre dans un restaurant beaucoup trop classe pour moi. Je n’ai jamais vraiment mis les pieds dans un restaurant qui demandait des habits distingués. Au moins, je me sers de mes pouvoirs pour changer mon apparence de magicienne pour une longue robe noire des plus classiques dans le but d’éviter de perdre mon temps.

J’arrive donc à ce restaurant avec une tête qui ne montre pas un énorme plaisir de se trouver dans ces lieux. Les places mondaines n’ont jamais été de très intéressant pour moi, ni une cuisine affinée et affirmée comme dans les émissions qui passent parfois à la télévision. Je lui fais quand même un sourire devant ces salutations pour le laisser continuer en long.

« C’est aussi un plaisir de te revoir aussi, Adrian, mais… je n’ai jamais été très habituée d’aller dans des restaurants de ce type alors excuse-moi pour le petit malaise. Je peux toujours t’aider, mangeons quelques choses que nous connaissons et partons vers ton petit problème. Ne t’en fait pas pour le déplacement ou l’agenda, c’est facile quand je peux me téléporter un peu n’importe où sur la planète. Alors c’est un plaisir de t’aider et je vois que mon départ du SHIELD n’a pas créé de mauvaises opinions à l’intérieur de vos rangs, c’est assez encourageant. »

Je commence à m’asseoir doucement tout en repliant le bas de ma robe pour éviter de la froisser pendant ce mouvement. Le serveur fait un drôle de regard sur mon tatouage de mon bras droit visible pendant que j’ouvre doucement le menu pour vérifier les plats.

« Alors tu vas bien Adrian? Quoi de neuf par chez toi? »


C’est normal quand même que je commence une discussion plus normative, je ne vais pas juste prendre des données sur sa petite mission. Cela doit faire pratiquement une dizaine d’années que j’ai quitté le SHIELD, alors il doit se passer beaucoup de choses de la Création des Quatre Fantastiques jusqu’à l’émancipation et la monopolisation des Vengeurs dans la sécurité occidentale. »

_________________
avatar
Zatanna Zatara

Messages : 299
Date d'inscription : 09/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si la vie était comme ça, on aurait pas besoin de... (PV Zatanna)

Message  Invité le Jeu 14 Mai 2015 - 11:54

Bravo Adrian. Tu as réussi à la mettre mal à l’aise en cherchant à plaire. Es-tu capable de passer une journée sans faire une gaffe? En fait c’est faux. Ce n’est pas une gaffe. J’ai voulu choisir un terrain neutre, j’ai cherché à brouiller les cartes et j’ai peut-être alors été un peu trop motivé par la tâche. Qu’importe. Ce qui est fait est fait. Chose certaine je suis très heureux de la revoir et comme à l’habitude, elle est ravissante. Certaines personnes semblent avoir une prestance naturelle et c’est le cas de Zatanna. Certes nous ne sommes pas là pour parler mode mais bon. Je peux faire une réflexion polie, ce n’est pas illégal. Enfin. Pas encore. Pas que je sache. Chose certaine en tout cas, un de ses commentaires me fait pouffer de rire. Rien de méchant. Évidemment. Comme si le SHIELD se souciait de quoi que ce soit à part son égo surdimensionné.

« Le SHIELD, se soucier de quoi que ce soit ces dernières années? Hilarious! Oh non ma chère, le SHIELD ne sait pas que je suis ici. Je n’informe plus mes supérieurs depuis longtemps quand je décide d’aller voir de vrais professionnels. Des gens de confiance. Non Zatanna, my dear, sachez que j’ai sans doute été le plus attristé par votre départ. Si vous saviez comme la Justice League me manque… »

Je dis cela sur un ton propre à la discussion anodine mais je doute de tromper qui que ce soit même avec un excellent contrôle du non verbal. Si je suis venu la voir elle, c’est que je ne fais pas confiance au SHIELD. Si j’ai demandé à voir une personne du BPRD c’est parce que je juge le SHIELD insuffisamment qualifié pour résoudre le problème. Et si je vais la voir elle, c’est parce que j’ai l’impression de me perdre, de m’effacer avec le temps. Revoir un visage familier me permet de me sortir de ce marasme qui semble contaminer petit à petit ma bonne humeur naturelle. Oh je ne dis pas que j’étais un grand ami de la plupart des membres de la Justice League mais j’étais un des rares au sein du SHIELD à reconnaitre leur mérite et à collaborer en toute bonne foi avec eux. Je m’ennuies de la Justice League, quand l’héroïsme ne servait pas à promouvoir Pepsi…

« Si je vais bien… Je me remets d’une énième tentative d’assassinat ou d’attentat contre moi. Certaines choses ne changent pas. Les analystes sont plus faciles à éliminer que les agents. Il y a des jours où j’aimerais avoir le pouvoir de guérir plus vite. J’ai encore de la raideur dans la jambe gauche, cadeau d’un terroriste de l’HYDRA.

Sinon, j’ai encore été nommé analyste de l’année et j’ai pris mes premières vacances depuis mon embauche au SHIELD. Je dois avouer que cette chère Samantha ne m’a pas trop donné le choix en fait. Ça et j’ai décidé de prendre mes distances face au SHIELD pour promouvoir une idée de mon cru que notre cher directeur n’approuverait pas du tout. Ce n’est pas par hasard si j’ai fait appel à vous, of course. Mais je parle, je parle…

Et vous ma chère, quoi de neuf? Je ne dirai pas : que fait une super héroïne tel que vous ces derniers temps, j’ai souvenir que vous ne vous voyez pas comme tel. Je dirai alors : que fait une professionnelle de l’occulte de son temps ces dernières années? Plus neutre et plus précis aussi je crois. C’est fou ce que la bonne formulation des choses peut… Oh. Je parle encore trop. Désolé… donc euh. Quoi de neuf Zatanna? »


Bien rattrapé Adrian. Maintenant feint de regarder le menu car tu sais déjà ce que tu veux et peut-être que tu auras l’air suffisamment crédible pour éviter de créer un nouveau malaise ou alors de te rendre à nouveau ridicule. Une chance, je me rends compte tout seul désormais quand je parle trop. C’était bien pire avant, je pouvais parer des heures sans m’en rendre compte. Espérons juste que je ne l’ai pas assommé avec mon babillage…

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Si la vie était comme ça, on aurait pas besoin de... (PV Zatanna)

Message  Zatanna Zatara le Jeu 14 Mai 2015 - 20:18


La magicienne et l'Agent

« Je me sens encore un peu mal à l’aise devant Adrian, à peine ma petite remarque du SHIELD, il commence une diatribe violente contre mon ancien employeur. Je ne sens pas vraiment de critique contrôlée dans cette réponse, mais bien un déchainement de quelques idées. Je n’aime pas non plus le SHELD, mais je crois Adrian mesure très mal ce qu’il se passe aujourd’hui. Le Monde a beaucoup changé, le monde s’est beaucoup divisé entre plusieurs groupes, mais je vois juste le SHIELD qui a beaucoup de problèmes avec la situation mondiale actuelle. La Justice League peut me manquer, mais ce n’est pas pour des raisons de sécurité ou d’ordre politique.

Parce que c’était principalement ma famille, on a quand même été la génération oubliée de la Justice League pour plusieurs d’entre-nous. On devrait peut-être remplacer la première génération, mais aujourd’hui, chacun suit un chemin loin des projecteurs de la Justice League. Kyle Rayner est l’exception à la règle, vu qu’il joue toujours aussi un grand rôle dans les Vengeurs. Ororo a décidé de rejoindre les X-Men et le Quatuor en Afrique avec Diana, Big Barda et Vixen. Finalement, Kara avait décidé de raccrocher la cape pour une retraite bien méritée.

Cela me manque ces années où que je me retrouvais une petite famille, et c’est peut-être pour cette raison que j’ai quitté le SHIELD avant de me retrouver une place dans le BPRD. Je crois honnêtement que le SHIELD peut devenir une excellente organisation, on a beaucoup idéalisé son passé mondial, quand déjà le SHIELD ou l’ARGUS étaient très loin d’un modèle respectable sur les valeurs, mais cette organisation peut faire du mieux. Les Vengeurs ne sont peut-être pas parfaits, mais qui peut croire que la Justice League était parfaite à l’époque? Il faut juste se souvenir que les débuts étaient plus difficiles que prévus avec Stewart plus patriotique et une Diana proche de la guerre.

Cela a pris une invasion de Darkseid pour une plus grande union du groupe et un changement de mentalités. Et le temps pour cette union? Cela a pris dix ans. Les Vengeurs ont juste cinq ans, le SHIELD rentre quand même dans un monde multilatéral avec des groupuscules  et des forces de sécurité partout sur la planète.

« Merci c’est gentil pour le compliment, mais je suis sûr que plusieurs agents du SHIELD de l’époque doivent être aussi attrister de mon départ. Je me souviens de Pym, de Dyne, de Drew et de Coulson, ils ont toujours été attentionnés et gentils. Mais je ne crois pas que la Justice League aurait fait mieux dans le Monde actuel, c’était vraiment plus facile quand le monde était divisé en deux. Le Monde d’aujourd’hui est bien plus complexe et problématique, normal qu’il faut un temps d’adaptation. Même le BPRD doit prendre ce temps. »

Je défends le SHIELD car je crois vraiment que le monde est plus difficile à gérer que durant la guerre froide. En plus avec la fin de la guerre entre les Inhumains-Krees et les Sh’iar, même la galaxie devenait un vaste jeu très étrange avec beaucoup de problèmes et de difficultés. Adrian me donne ensuite de ses nouvelles sur sa vie, qui touche encore une zone de dangers contre l’HYDRA ou de divers autres ennemis. Puis il arrive le temps encore de ses nombreux prix et ainsi que l’arrivée des congés, il me parle entre temps, de Samantha.

« Samantha, cela fait un moment que je n’ai pas discuté avec elle. En plus, elle passe du temps souvent aux bureaux du BPRD pour mieux comprendre ses pouvoirs, c’est dommage que je ne prends pas plus de temps pour discuter avec elle. Elle semble toujours être aussi têtue et forte qu’avant. Mais… elle va bien? Et Tu as une aventure avec elle? »

C’est quand même étrange qu’il me mentionne ce petit fait, alors j’aime mieux lui poser directement la question. Il me retourne ensuite la question sur ma personne. Comment je vais? C’est une question assez difficile en ce moment, d’un coté, on dirait que je ne me suis jamais remise de la disparition de mon père et de la Justice League, mais je suis quand même heureuse de retrouver une stabilité dans le BPRD. Cependant une chose que j’aime moins, c’est même s’il fait attention à ne pas me voir comme une super-héroïne, il en fait quand même mention.

« Non, mais cela ne me dérange pas qu’on me voit de cette façon, mais je crois sincèrement que ça brise un peu ce que la Justice League cherchait à être. Je crois que l’idée et la conception des super-héros, c’est surtout pour plaire aux médias et aux politiciens, et non pour vraiment voir ce qu’on a cherché à faire pendent des nombreuses années. C’est souvent une vision idéalisée de ce que les gens essaient vraiment de faire, je crois que toutes personnes conscientes du travail fait, savent que c’est un peu n’importe quoi cette vision. La Justice League comme le BPRD fait le travail qu’on doit faire.

Un professeur peut aider ces étudiants à trouver une voie, un policier peut aider à arrêter un trafiquant de drogue, nous on a juste assuré la sécurité comme les Vengeurs, le BPRD et les Last Sons essaient de faire en ce moment. C’est que la vision de super-héros déforme juste ce qu’on est, pour essayer de nous idéaliser encore plus.

Sinon pour savoir comment je vais… je ne sais pas si je peux tout te dire, sinon je vais être obligé de te tuer. »
Je laisse cette petite blague coulée avant de continuer. « On a terminé un dossier assez gigantesque en Décembre dernier avec la chasse du démon majeur en Asie, alors on a le temps de respirer un peu après trois années intensives d’enquêtes. On se remet doucement dans les autres dossiers comme l’HYDRA et la Main qui usent encore de l’énergie de dimension dangereuse. On commence aussi à avoir des craintes que la Fraternité utilise aussi ces méthodes. Alors on a encore beaucoup de travail, en plus Strange essaie d’ouvrir des ambassades sur des planètes Krees, Inhumaines, Sh’iar et Skrulls. Alors tu vois, on a beaucoup de travail à faire, mais on retrouve une stabilité pour travailler ces lourds dossiers. »

Ce sont des informations assez simples, je ne parle pas de nos enquêtes sur les X-Men et sur la Confrérie pour des raisons de confiance. Je suis dans la certitude qu’Adrian peut être une personne de confiance, mais parfois il faut savoir rester muet sur le travail du BPRD. Après cette réponse, le serveur prend notre commande. Je prends quelque chose de simple : des pâtes avec un petit vin français. »

_________________
avatar
Zatanna Zatara

Messages : 299
Date d'inscription : 09/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si la vie était comme ça, on aurait pas besoin de... (PV Zatanna)

Message  Invité le Ven 15 Mai 2015 - 9:38

Comment se fait-il que me vie privée se retrouve connue au-delà des frontières du SHIELD?! Pour la peine tiens, le rouge me monte aux joues et je me retrouve temporairement avec les facultés de langage d’une truite. Disons que je ne suis pas du genre à parler de ma vie personnelle, préférant réorienter les questions sur le boulot ou tout du moins, ce que je peux en révéler. Il faut dire aussi que bon. Je ne suis pas nécessairement le type le plus à l’aise avec ce genre de sujet. En fait correction. Je ne suis pas le type le plus sentimental qui soit ou tout du moins, en façade extérieure. Je suis le naïf, l’idéaliste et bien d’autres choses encore mais… Voilà quoi. Je prends une gorgée d’eau pour tenter de me redonner un minimum de prestance : sans trop de succès. Il me faut une ouverture pour réussir à ramener la conversation en terrain moins glissant.

Parce que bon hein. Le rouge n’est pas dans ma palette de couleur.

« Oh, euh… Well… L’héroïsme. Oui voilà. L’héroïsme prend bien des formes vous savez. Avant nous il y avait les pompiers, les policiers, les soldats, les médecins et tant d’autres… Alors oui, c’est un travail, of course, mais c’est un des effets secondaires de ce genre de travail. Quant au fait qu’il soit idéalisé… Je pense que la chanson Cartoon Heroes de Aqua résumait en partie les choses, ironiquement.

You think we're so mysterious, don't take us all too serious, be original, and remember that what we do is what you just can't do. C’est je crois un des constats les plus réalistes que nous pouvions faire sur notre métier. Enfin. Le vôtre plus que le mien. Je ne suis qu’un analyste. Je détecte les problèmes avant qu’ils ne surviennent mais ce n’est pas moi qui fait le travail de bras, si vous me permettez cette expression. »


Bien joué Adrian, bien joué. Mission accomplie. Tu as ramené la discussion en terrain moins glissant. En même temps…Tu as fait ressortir ton côté geek. Moins bon ça. D’un autre côté, personne n’est parfait alors… Inutile de se mettre trop de pression. Je ris ensuite à la blague de Zatanna parce que bon, ça fait du bien de rire. Ah ils n'ont pas chômé ça c’est sûr. En même temps, je ne suis pas surpris. Nous ne sommes pas la seule agence à travailler à la sueur de nos fronts pour accomplir notre mandat. Je suis quand même étonné par l’initiative de Strange. D’un point de vue galactique, n’est-ce pas là plutôt le mandat des Gardiens de la Galaxie? Mais bon. Qui suis-je pour porter jugement? Le SHIELD met bien son nez partout avec toutes ses subdivisions alors… Si le BPRD veut faire de même et diversifier ses champs d’opération… Pourquoi pas!

Zatanna passe ensuite sa commande et je fais de même. Veau Parmigiana, un grand classique et pour avoir déjà mangé ici, je sais qu’il est à tomber par terre, avec de l’eau, tout simplement. Jamais d’alcool pendant le service. Zatanna a peut-être un sort pour dessaouler, moi non. Et de toute façon, je n’ai jamais eu de penchant pour ce genre de breuvages. J’attends que le serveur revienne avec nos plats avant de décider d’entrer tranquillement dans le sujet qui m’intéresse : cette saleté d’artefact maudit que je voudrais bien voir disparaitre ou au minimum entièrement neutralisé. Après tout, pendant que nous mangeons, ce sont mes agents qui s’assurent que rien ne quitte ce bâtiment. Une tâche qui risque de s’avérer ardue si ce qui grouille à l’intérieur décide de foncer pour la sortie. Heureusement, ils n’ont pas fait preuve d’intelligence pour le moment.

Pour le moment. C’est là la clé de l’affaire.

« Bon, je me vois contraint d’aborder la délicate question du pourquoi je vous ai fait venir ici. J’ai besoin de votre expertise. Nous avons je crois une incursion de démons mineurs invoqué, convoqué ou prenez le terme approprié par un artefact maudit. Mes agents s’assurent discrètement que rien ne sorte mais… Ce sont des agents du SHIELD, pas les spécialistes du SWORD, de l’ARMOR ou de la WAND, nos propres divisions… »

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Si la vie était comme ça, on aurait pas besoin de... (PV Zatanna)

Message  Zatanna Zatara le Sam 16 Mai 2015 - 22:45


La magicienne et l'Agent

« Il est tout mignon quand il évite mon questionnement sur Samantha, je le perçois rapidement dans son comportement et dans ses non-dires. Je lui laisse juste le plus grand sourire du monde devant tout cet oubli aussi essentiel que de parler dans sa vie personnelle. Je ne vais pas lui faire plus de pressions, il est juste drôle quand il essaie d’éviter carrément un sujet bien plus sensible. Je ne vais pas inciter sur le sujet, peut-être plus tard, mais pas en ce moment.

Il revient sur le sujet de l’héroïsme après avoir reçu ma réponse, peut-être avec un gout amer. C’est difficile à dire pour le moment, mais avant, il avait toujours des groupes de sécurité surhumains. Le premier date du Royaume-Uni vers l’ère victorienne, mais c’est le premier officiel et non officieux. Plusieurs écrits et plusieurs groupes ont été effacés par des divers clergés et seigneuries avant notre ère. Les groupes de sécurité ont toujours existé, il existe uniquement une interprétation différente aujourd’hui de chaque groupe. C’est facile de parler d’héroïsme, mais je n’y crois pas vraiment.

La Justice League ne l’a jamais été, comme les Vengeurs ne le sont pas vraiment. Adrian peut me citer une drôle petite chanson d’Aqua, mais je crois que cela va bien plus loin que juste des forces que la société ne peut pas faire. Être dans un groupe de sécurité, c’est ne pas se voir avec une supériorité devant la population, mais comprendre les efforts qu’on doit fournir quand on a des puissants pouvoirs.

« Je ne crois pas vraiment qu’on peut le définir de cette façon. Oui la plupart de la population mondiale ne sait pas comment se servir de l’énergie dimensionnelle, mais j’ai appris quelque chose de très important dans la Justice League. Ce n’est pas des gens qui possèdent des pouvoirs puissants qui sauvent le plus de vies, mais les gens ayant des capacités humaines et surtout des sentiments empathiques.

Je crois que beaucoup de gens nous ont idéalisé, non parce que nous avons de pouvoirs puissants, mais parce que nous avons incarné une idée d’honnêteté et d’humanisme pour tous durant plusieurs années. Tu sais… j’essaie de suivre un peu les débats autour des Vengeurs et aussi les disputes autour, mais je crois ce qu’il manque à ce groupe, ce n’est pas être puissant comme les Lanternes ou la volonté de Wonder Woman, mais bien l’esprit de Superman.

Superman n’incarnait pas les pouvoirs qu’il possédait, il incarnait l’indépendance, la volonté, l’espoir et l’humanité. Ce n’est pas ce que l’Humanité ne peut pas avoir, c’est ce que l’Humanité espère pour le mieux. Et oui, on peut toujours admirer grandement Superman pour cet esprit, il est dommage qu’il soit plus discret aujourd’hui, mais à mon avis, il ne représente pas un Héros, mais un visage de l’Humanité surtout pour le meilleur de l’être humain. »


Je ne suis pas amoureuse de Superman, mais c’est une personnalité qu’on peut juste admirer par cette férocité qu’il avait de combattre pour la vie. Cela me désole qu’il se fasse traiter d’extraterrestre aujourd’hui, quand à mon avis, son humanité traverse encore les nouvelles générations. C’est étrange que je ne mentionne pas Batman, parce que je pense que son modèle est aussi important que le modèle de la Justice League, mais il est possible de trouver cette force partout.

Batman est peut-être un cas unique sur le moment, mais Adrian a déjà rencontré une jeune durant une enquête qui inspire la même magie et espoir. Il faut parfois arrêter de regretter toujours le passé, pour surtout voir que les nouvelles générations et le futur peuvent être quelque chose de bien plus grand. On parle souvent de Carol, mais il faut quand même voir la beauté, la force et l’espoir que ramènent une certaine partie des Vengeurs, les Last Sons, la Young Force et les X-Men.

Je crois même que le Monde est en meilleur protection qu’avant. Je sais que beaucoup sont cyniques envers le futur, mais il existe une grande chance que le monde devienne bien plus sécuritaire qu’avant. Les menaces sont peut-être plus grandes, mais les forces du bien sont toujours là en ce moment pour combattre ces ennemis.

Adrian se commande quelque chose de très étrange avant de retourner la discussion de base, pourquoi il est venu directement me chercher. Il avait un dossier sur un artefact maudit par un démon mineur dans cette ville. Je me demande vraiment quel démon est aussi désespéré pour maudire un objet dans une ville aussi paumée.

« Je vais t’aider avec plaisir Adrian, mais cela m’étonne vraiment que tu me demandes de mon aide. Oui le SHIELD n’a pas l’expertise du BPRD, mais vous avez quand même une certaine source de connaissance autour. Mais cela ne me dérange pas vraiment d’aider, est-ce que tu as une idée particulière de quel dimension que cela pourrait venir? Si tu me nommes les Doltarkis, je te préviens, ils font surtout du troll. Ils font souvent semblants d’être maléfique, mais c’est juste pour rire des personnes qui enquêtent dessus. »

Les trolls sont partout, même dans les artefacts d’une autre époque. Après mon petit avertissement, je vois le serveur qui amène nos petits plats avec le sourire. Je le remercie avec un petit sourire.

« Alors parle-moi des Vengeurs. Et pas juste du négatif, surtout du positif. On me parle trop de Carol et de ses dires, je veux savoir ce qu’il se passe avec le temps. Janet, Hank, Nat, Sam et compagnie sont devenus des membres de cette organisation, cela doit être génial. En plus, la venue des Asgardiens est toujours très intéressante. On n’avait pas cela dans la Justice League. »
»

_________________
avatar
Zatanna Zatara

Messages : 299
Date d'inscription : 09/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si la vie était comme ça, on aurait pas besoin de... (PV Zatanna)

Message  Invité le Dim 17 Mai 2015 - 20:41

Il y avait une certaine noblesse dans les paroles de la magicienne. Je n’étais pas d’accord sur tout mais je pouvais respecter son opinion. Et commenter par-dessus n’aurait servi qu’à relancer un débat idéologique qui pourrait nous garder sur nos sièges des heures durant. Oh je ne dis pas que discuter avec une femme ravissante que Zatanna aurait été une corvée, loin de là. Simplement, hélas, il y avait un problème un peu plus urgent à régler. Elle me demanda si je savais qui était derrière l’objet. La question me laissa un quelque peu surpris. Si je savais de qui il s’agissait ou de quoi il s’agissait, je lui aurais fait un briefing complet, bien entendu. Le manque de données en ce sens, justement, venait prouver que bien… Je n’en avais strictement aucune idée. Je suis peut-être le meilleur analyste du SHIELD mais je ne suis pas omniscient pour autant.

Ceci dit, je doutais qu’il s’agisse de quelque chose d’inoffensif. Disons que les cadavres trouvés sur place indiquaient que si c’était une forme d’humour puéril (troll, si vous préférez), c’était une forme toute spéciale même si on considère que l’on parle quand même d’un artefact maudit. Encore là je me dis : il est possible que les démons aient un curieux sens de l’humour. Cette possibilité, que je ne pouvais écarter si aisément, prenait des allures d’évidences au fur et à mesure que j’y réfléchissais. Au fond… Pourquoi pas. Ce ne serait pas la première fois que quelque chose d’étrange et obscur se produit. À la longue je ne dirais pas qu’on s’y habitue mais le cynisme laisse place à la résignation. L’agacement à une certaine forme d’apathie. Dans le genre : mais qu’est-ce qu’on y peut? Autant s’adapter. Cela évite de dépenser de l’énergie à s’insurger contre l’inévitable.

Elle me demande alors de lui parler des vengeurs. Soit. Je consens à retarder davantage cette curieuse affaire, ne serait-ce qu’en souvenir d’une époque révolue qui à mes yeux était bien plus belle. De quoi pourrais-je bien lui parler? Elle a dit : pas de négatif. Soit. Je peux bien faire cet effort. De quoi parler… Ah, c’est que les sujets ne manquent pas, il faut l’avouer. L’Initiative n’est pas qu’un gros bordel sans sens. Par moments, nous avons des phases où les choses sont agréables. De qui vais-je parler? Samantha? Harold? Kyana? Valérie? Quoi que… Valérie c’est un cas un quelque peu délicat, quand même… Il va falloir éviter de parler de Tony et Carol dont les égos surdimensionnés ne demandent que plus d’attention… Reste à savoir par contre par quoi commencer, quand commencer. Directement après son départ ou dans les événements plus récents?

« Du nouveau, du nouveau… Samantha a pulvérisé plusieurs de ses records dans divers jeux vidéo de combat. Harold m’a filé un important coup de main contre un véritable monstre sortit tout droit d’un esprit fantasque et si je ne m’abuse, Kyana semble aller encore mieux qu’avant. J’ai entendu entre les branches que nos vengeurs à l’esprit plus scientifique ont formé un petit noyau solide, également.

Côté SHIELD, nous avons inauguré récemment un nouveau système de traitement et de gestion des données, ce qui va grandement nous aider au niveau administratif, nous avons organisé avec les États-Unis des espèces d’olympiques opposant les diverses agences gouvernementales donc CIA, NSA, FBI et les autres et l’argent a servi à financer la recherche médicale entre autres choses par rapport au cancer et au sida.

Sinon quoi d’autre… Il y a bien mon petit projet personnel mais c’est un lieu bien trop public pour que j’en discute ici. Et vous? Le BPRD, c’est comment? Je dois avouer que j’étais bien triste de vous voir partir mais je me console en me disant que vous semblez vous être trouvé une nouvelle famille. C’est bien le cas, non? »

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Si la vie était comme ça, on aurait pas besoin de... (PV Zatanna)

Message  Zatanna Zatara le Mer 20 Mai 2015 - 23:06


La magicienne et l'Agent

« Je ne crois pas qu’il évite le sujet des héros par timidité, mais je crois que c’est surtout pour garder un certain idéal de ce qu’était la Justice League pour lui. Je crois vraiment qu’après avoir vécu autant dans un groupe, l’image qu’on essaie de lui donner à l’extérieur sonne extrêmement faux. La Justice League était une grande équipe, il avait souvent beaucoup de bien devant l’idée qu’on ne doit jamais reculer et qu’on doit toujours respecter nos principes, mais il avait eu des malheurs peu connus du grand public. Parfois il avait eu un sentiment d’échec ou encore de trahison, parfois plusieurs étaient obligés de partir par des controverses comme celle de Shayera ou d’Arthur. Cependant je reste sur ma position, le costume ou les pouvoirs ne font pas l’esprit, c’est les principes, l’intelligence et l’empathie qui le font. Je n’aime pas la vision de la Justice League qui dépasse ce caractère humain.

On nous donne une autre image ce qu’on était à place de nous voir juste comme des personnes qui protègent la Terre car on désire le faire. Je pense même que c’est une excellente idée de remettre nos actions en question comme le fait les Vengeurs : On avait décidé de rester en neutralité pour plusieurs conflits politiques, quand on avait la possibilité de faire bien plus. Adrian peut avoir la vision qu’il désire de la Justice League, mais je crois vraiment que pour mieux nous comprendre, il doit comprendre comment on s’est vu. On n’aime pas être vu comme des super-héros, parce qu’on ne l’a jamais vraiment été. C’est pour l’une de ses raisons que je ne discute pas des plus grands secrets de la Justice League ou du BPRD.

Déjà qu’il semble très troublé par tous les défauts du SHIELD et des Vengeurs, je ne crois pas qu’il est vraiment prêt à savoir pour la Justice League. Je ne crois pas qu’il manque de réalisme sur nous, je crois surtout qu’il s’est idéalisé beaucoup sur nous pour ne pas voir plus grand dans cette équipe. C’est peut-être trop long à expliquer, mais c’est l’une des raisons pourquoi je ne m’ouvre pas à lui comme je m’ouvre aux autres. La reconnaissance est quelque chose de négatif dans ma vision, car cela donne une fausse image de ce qu’on est et cela nous idéalise après.

Je comprends très bien qu’il ne faut pas continuer ce débat, peut-être parce que nos deux visions sont contradictoires, mais surtout parce que je risque d’être plus méchante si on idéalise trop mon passé ou mes actions actuels. Je n’aime pas qu’on déforme ce que je suis encore aujourd’hui. En tout cas, il faut arrêter de se concentrer uniquement sur la Justice League et pour se concentrer sur les autres thèmes de la soirée.

Peut-être qu’il se demande des sérieuses questions pourquoi j’évite sa petite enquête paranormale pour prendre des nouvelles de mes anciens amis, mais cela s’explique par de nombreuses raisons. Le BPRD enquête sur la mort, sur des démons obscurs ou encore sur des sacrifices obscurs, alors j’aime mieux savoir des nouvelles plus positives sur des anciennes connaissances qui prennent doucement la place de la Justice League par les Vengeurs que juste discuter de corps sans vies et de sacrifices.

Samantha est devenue une geekeuse professionnelle, Hal chasse les gros monstres et la féline semble reprendre de la forme. Après le SHIELD semble commencé à s’amuser avec un nouveau traitement de donné avec les autres agences gouvernementales. Janet s’était rangée dans un club scientifique, mais c’était vraiment prévisible de la part de la petite scientifique chérie du SHIELD. Adrian me demande ensuite des nouvelles dans le BPRD.

« Oh… je pense que le BPRD est bien plus difficile qu’une petite famille comme je pouvais avoir dans la Justice League. Elle est largement plus professionnelle dans sa recherche, les enquêtes sont souvent très morbides et les collègues peuvent être bien plus difficiles que dans le SHIELD. On a eu souvent des gens qui ont eu beaucoup de difficultés à cause d’une mutation paranormale qui a causé beaucoup de maux dans leurs passés.

Les personnalités sont parfois bien plus difficiles à percer, mais j’ai l’impression de vraiment servir avec ce que j’ai appris de la Justice League. Le SHIELD offre plusieurs possibilités, mais ils sont déjà remplis par plusieurs personnes et mon rôle était limité par le manque de ressources dans les enquêtes paranormales. Le BPRD n’est pas parfait, mais cela me permet d’exploiter pleinement mon potentiel. »


Ma réponse est bien plus nuancée que la moyenne pour de multiples raisons, j’ai beaucoup trop senti d’hostilités et de nostalgies dans le début de notre discussion. Il doit comprendre mon départ sous des raisons rationnels et non d’haines du groupe. Je ne suis pas capable de sentir Carol, mais c’était bien avant sa finalité vers la folie avec ses nombreux pouvoirs.

« Je suis juste déçue que tu attendes uniquement une enquête pour m’inviter à une petite soirée. Tu sais, personne ne me dérange vraiment. Sinon je me demande. Vous avez des nouvelles de la fille de Trigon? Habituellement, elle intervient plus souvent dans les affaires du BPRD ou du SHIELD et elle a totalement disparu de la circulation depuis Novembre dernier.

J’ai quelques craintes pour elle, elle semble surtout une gamine très perdue qu’une réelle démone comme son père. »
»

_________________
avatar
Zatanna Zatara

Messages : 299
Date d'inscription : 09/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si la vie était comme ça, on aurait pas besoin de... (PV Zatanna)

Message  Invité le Jeu 21 Mai 2015 - 9:26

J’étais heureux pour elle. Si elle avait retrouvé la passion, si elle avait ravivé sa flamme, je ne pouvais qu’être content pour elle. C’était comme moi. J’étais excité comme une puce devant le défi que m’apportait chaque jour mon travail. Rediriger les satellites, pirater des caméras de surveillance, faire des calculs complexes en essayant de déjouer une menace future… ÇA c’était vivre! Toujours à essayer d’être une longueur d’avance sur les « méchants », toujours à déjouer la mort qui rôde pour s’abattre sur les innocents… Oui d’accord, je ne chasse pas les démons, esprits et autres créatures paranormales. Je ne combats pas des hordes d’extraterrestres, de dieux ou d’autres entités extérieures à la terre. Je ne combats pas les terroristes et le mal où qu’il se cache sur terre. Je mène un tout autre genre de guerre. Une guerre qui se fait avec un clavier et un écran.

Des écrans même. Ma guerre était virtuelle. Une seconde d’inattention et c’est un système entier qui vient de succomber sous un virus informatique. Une faute de frappe dans une ligne de code et les effets seront aléatoires et possiblement catastrophiques. Toujours à l’affût. Être capable de taper sur un clavier plus vite que son ombre. Prendre des décisions en un dixième de seconde. C’était stressant. Oh bon sang que c’était stressant. Mais je n’échangerais cela pour rien au monde. Je pouvais comprendre sa passion, son désir de mettre en pratique tout ce qu’elle avait appris. Tout ce qu’elle maitrisait. L’importance pour elle de prendre part à une cause bien plus grande qu’elle. À la fin de la journée, point de médaille ou de parade pour nous mais nous pouvons nous regarder dans le miroir en se disant : j’ai donné mon 110% pour aider le monde et…

WHAT!? Mais c’est absolument faux! Je proteste avec véhémence! Je n’ai pas simplement attendu une enquête pour lui reparler! Je suis débordé de travail! Inondé! Tsunamisé même! Bon le dernier terme n’existe pas mais ça vous donne une idée globale. Mon expression réjouie devient un masque d’incompréhension et je fronce tellement les sourcils que j’ai l’impression qu’ils ne font qu’un. J’envoie presque religieusement un courriel à la fête de chaque ex membres de la Justice League et une carte pour Noël. On me dira que c’est un peu impersonnel mais je n’ai pas vraiment le choix, au vu de mes horaires. Est-ce que c’est une farce? Je n’en suis pas certain. On va donc y aller avec une réponse que je juge sécuritaire. Je ne veux pas paraitre indigné et encore moins confus. Quoi que pour le second cas je crois que c’est raté…

[color:6a1c= #4e93e6] « Mais pas du tout! C’est simplement un manque de temps. Le travail a certes fait en sorte que je vous revois mais je comptais faire quelques visites pendant mes vacances dont vous. Allons rassurez moi : vous me connaissez mieux que cela. Vous savez très bien que je ne suis pas opportuniste. Très certainement pas au point de vous considérer comme un simple moyen d’arriver à une fin!

Pour ce qui est de la fille de Trigon, j’avoue ne pas être au courant. Soit ma mémoire me fait terriblement défaut, soit effectivement je n’ai pas eu de contacts récents avec elle. En fait aies-je déjà été en contact avec elle? Oh my goodness gracious… Il est vraiment temps que je prenne des vacances si je commence à oublier si aisément ce genre de détails. Moi qui d’ordinaire ai une si bonne mémoire, c’est presque gênant.

Je garderai un œil sur ce nouveau dossier que vous me donnez, soyez en assuré. Je mettrai tout en œuvre pour vous tenir informée et le cas échéant, je vous prêterai assistance si une quelconque intervention est requise. Vous savez que vous pouvez toujours compter sur moi, n’est-ce pas? Anytime. N’importe quand. Vous avez mon numéro de toute façon. Ne vous gênez surtout pas, j’insiste! »

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Si la vie était comme ça, on aurait pas besoin de... (PV Zatanna)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum