Captain Asgard [Sif]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Captain Asgard [Sif]

Message  Steven Rogers le Sam 2 Mai 2015 - 15:46


Captain Asgard

« Steve ne participait pas beaucoup aux activités de marketings des Vengeurs, mais il reconnaissait un élément primordial de toutes ces activités de marketing, c’était promouvoir un message de paix à la population et éviter de voir les Vengeurs en force autoritaire. Aujourd’hui, Rogers avait accepté de participer à une ouverture d’un musée en particulier et même de faire un petit speech autour. Ce musée était situé proche de Boston et cet hommage était très important pour l’idée des Vengeurs. Le musée était surtout concentré pour féliciter l’alliance entre plusieurs pays durant la seconde guerre mondiale. Dans ce musée, ils étaient possibles de voir les photos de personnalités politiques importantes entre Winston Churchill, Franklin Roosevelt et Joseph Staline. D’autres images illustraient surtout des alliances entre les nationalistes et les communistes chinois. Ce musée était un symbole pour Rogers, un symbole qui devrait s’incarner devrait s’unir contre un danger pouvant menacer toute vie sur la planète.

Durant le petit discours livré aux journalistes, Rogers avait pratiqué une certaine métaphore de cette union planétaire, malgré toutes idéologies qui s’opposaient dans les Forces Alliés, pour confronter une menace planétaire, tels que le rôle des Vengeurs devraient faire. Ce discours pouvait peut-être créer certains problèmes, surtout que plusieurs membres de l’organisation voulaient à tout prix créer une différence négative entre la participation de chaque membre.

Rogers venait peut-être de faire une petite attaque contre la branche la plus extrémiste, mais c’était important de comprendre que les Vengeurs n’étaient pas une équipe uniquement de quelques membres américains, blancs et militaires, mais bien un ensemble de différences pouvant défendre cette planète de diversités. Après la petite conférence au musée, Rogers devrait se rendre à l’Héliporteur.

Une nouvelle venue d’Asgard voulait la voir, apportant une aide supplémentaire aux Vengeurs et au SHIELD. Thor faisait déjà un travail remarquable en Amérique latine contre les cartels de drogue, le MS13 ou encore le trafic d’êtres humains, mais les Vengeurs avaient toujours besoin d’un appui supplémentaire. Il aurait aimé vraiment avoir une Amazone dans cette fameuse équipe, mais les Olympiens envoyaient déjà un héros bien connu et les Asgardiens semblaient réellement convaincus de la compétence des Vengeurs.

Cela ne le décevait pas de voir une Asgardienne, mais il aurait réellement voulu consolidé une équipe solide pour l’Avenir comme était la Justice League et non juste se perdre à essayer d’être meilleur. Rogers s’était fait ramassé par une équipe du SHIELD qui avait ensuite diriger le petit vaisseau vers l’Héliporteur. Rogers était resté habiller en civil, n’ayant pas trop eu le temps de changer de vêtements à cause de la conférence au musée. La salle de réunion était le lieu de rendez-vous pour la jeune Sif, Rogers était arrivé tranquillement avec le sourire.


- Bienvenue dans les Vengeurs, Sif. Je suis Steve Rogers alias Captain America. Vous avez montré un intérêt à me rencontrer? En tout cas, nous sommes heureux de vous recevoir dans notre équipe. J’espère que les Vengeurs vont aider à vous développer autant que vous allez nous aider en contribuant à cette équipe.

C’était des présentations assez simples pour commencer, pendant que Steve prenait place sur un siège en attendant ce que Sif voulait savoir de cette petite entrevue. »

_________________

« La plus belle chose que nous puissions éprouver, c’est le côté mystérieux de la vie. C’est le sentiment profond qui se trouve au berceau de l’art et de la science véritable. »
Albert Einstein
avatar
Steven Rogers

Messages : 78
Date d'inscription : 19/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Captain Asgard [Sif]

Message  Sif d'Asgard le Dim 3 Mai 2015 - 18:55


L’écriture est un moyen simple de transmission des connaissances par retranscription de ces dernières, elle a des millénaires sur Midgard et plus encore du Asgard bien que nombre d’entre nous préférons l’oralité. Peut-être que vivre des millénaires sans en perdre la mémoire permet d’éviter cette perte de fiabilité qu’ont les légendes humaines, même s’il est parfaitement possible que nos histoires soient aussi altérées à chaque narration, mais cela ne facilite pas l’accès à la connaissance lorsque son détenteur n’a pas volonté de l’enseigner. Je serais mal vue de critiquer considérant qu’il ne m’est jamais venu à l’idée d’enseigner, que ce soit par l’écrit ou par l’oral, ce que j’ai pu développer durant les derniers siècles. Mais pour me faire à la Terre et à ses habitants, je suis pour l’heure principalement passée par la lecture ; en priorisant mes sujets, évidemment.

Je n’avais pas encore connaissance des rapports du SHIELD concernant les différentes factions présentes au sein des Avengers quand je suis arrivée ou lorsque j’ai pu côtoyer des membres de l’un comme de l’autre lors de la réunion de Nicholas Fury, quelques temps plus tôt. Ce n’est qu’après que j’ai découvert l’analyse de Jessica Drew, agente du SHIELD et membre des Vengeurs, et que j’ai commencé à comprendre la portée de cette volonté d’unification des hautes instances présentes dans Héliporteur. L’Humanité est peut-être prête à s’unir pour survivre mais pour l’heure elle est plus désunie encore que je ne le croyais. Les Vengeurs eux-mêmes sont fragmentés en ce qui est qualifié de « clan », si ma maitrise de l’anglais écrit est correcte ; les « Extrêmes », les « Modérés », les « Rebelles » me semblent constituer le spectre des idéaux tandis qu’à leur marge se trouvent les « Scientifiques » et les « Solitaires », plus intéressés par leur apport que la politique. Tous sont composés de quelques noms qui me sont connus pour une majorité qui me sont inconnus tandis qu’il existe des inimités entre certains, plus précisément les opposés. Chacun d’eux à ses figures de proues, peut-être véritables leaders de leur partie respective et égalitaire vis-à-vis du groupe entier, et il ne m’est pas difficile de savoir où me placer dans ce jeu politique.

Et bienheureusement pour moi, par chance peut-être, le clan m’intéressant cherche à rassembler même au-delà de ses propres partisans. Cela devrait faciliter ma prise de position, même si j’ignore les conséquences qu’elle aura. Si je me refuse à ne pas considérer un Vengeur comme allié, j’ai parfaitement comprit qu’il y en aura des plus alliés que d’autres ; j’avais envisagée cette situation pour l’Humanité entière, pas pour une « équipe » aussi nombreuse soit-elle. Qu’il y ait des affinités et des inimités est naturel mais qu’il y ait des factions s’opposant à d’autres peut devenir problématique si l’incapacité de coopérer s’installe. Mais je ne puis qu’imaginer cela pour l’heure, non en parler d’expérience. Peut-être est-ce prématuré de ma part également que de chercher à me positionner alors que je ne connais aucun membre du clan mais ce n’est pas tout à faire vrai : celui que je souhaite intégrer est celui de Thor. Ce n’est pas responsable de ma décision, cela a joué mais ce n’est pas l’unique raison. Le Clan des Modérés me semble me correspondre le mieux pour son rapport d’acceptation tant de sa filiation à Justice League que de ses différences avec cette dernière, contrairement aux Extrêmes qui refusent la filiation et aux Rebelles qui refusent les différences, ainsi que pour ses relations avec les autres et ses objectifs unionistes tant au sein des Vengeurs que de l’Humanité. Il y a également son rapport à la politique humaine et aux médias mais mon inexpérience me fait ne pas me sentir concernée, ce sont des choses que je ne regarde même pas à défaut de savoir si je les comprendrais, ainsi donc la position neutre est plutôt prise par défaut que par conviction. Enfin, les Modérés se sont réunis autour de Steve Rogers, le Captain America, l’un des deux leaders officiels des Avengers et un homme cherchant à fédérer le groupe, au-delà des clans.

J’ai faite parvenir ma demande de rencontre à l’agent Parks, l’humaine avec qui j’ai probablement le plus de contact à l’heure actuelle, et ai poursuivi mon quotidien d’entrainements, de lecture, d’observation et de repos en attendant la réponse ; les salles d’entrainement d’Héliporteur permettent les variations de gravités, une chose m’intéressant beaucoup même si les débuts en gravité zéro risque d’être assez désobligeant. Elle m’est parvenue récemment et je me dirige vers le lieu de rencontre avec celui auprès de qui je souhaite me rallier.

Je traverse les petits couloirs internes d’Héliporteur jusqu’à la salle qui m’a été indiquée, salle à but similaire que celle dans laquelle Nicholas Fury a fait son discourt mais bien plus intimiste de ce que j’ai compris. Mes bruits de pas me précèdent dans les couloirs, parmi les échos d’autres même si les talons compensés de mes bottes comme ma densité supérieure rendent les miens plus sonores que la moyenne. Mes bottes sont de cuir, remontent jusqu’au-dessus de mes genoux et sont renforcées de plaques métalliques segmentées afin de protéger sans pour autant entraver le mouvement. Elles couvrent la partie basse de mes braies noires qui sont également recouvertes d’une jupe de mailles et de lamelles de cuir rouge, à partir des cuisses. Mailles et cuirs qui composent l’une des couches de mon armure dont la cuirasse argentée prend la forme d’un corset doté d’une ceinture stylisée et segmenté au niveau du buste, dans le même objectif que mes bottes, qui se conclut sur un gorgerin ouvert à l’avant et laissant paraitre, à l’instar des épaules et aisselles, un nouvel assemblage de maille et de cuir rouge. Les épaulières, les brassards et les protèges-mains ont également cette couche de cuir même s’il en retrouve son brun naturel, comme pour les bottes. Enfin, je porte mes armes également, maintenues à mon armure par magnétisme : deux dagues d’abord, croisées à l’arrière de ma ceinture, et un écu stylisé ensuite, entreposé dans mon dos et contenant lui-même mon épée à la longue fusée elle aussi stylisée en son milieu. Toujours la même tenue en somme.

Il n’est pas question de n’avoir qu’elle, ce n’est pas le cas, néanmoins elle est ma tenue normale ainsi elle est entretenue et portée comme telle. Peut-être des occasions viendront afin que je porte les autres tenues que j’ai apportée avec moi tandis qu’il se pourrait qu’une fois à mon aise dans cet environnement j’ôte une couche ou deux de mon armure mais pour l’heure je suis entièrement équipée dès qu’il est question de sortir de ma cellule. Chose nécessaire pour quelqu’activité que ce soit au sein d’Héliporteur.

Arrivée à la salle à l’heure prévue, je me retrouve dans une pièce centrée autour d’une table et des sièges tournant qui lui sont accolées. La paroi coulissante ne tarde pas à s’ouvrir de nouveau et il entre en souriant, vêtu d’une tenue pittoresque. Je comprends à présent que sa qualité « d’humain parfait » ne s’arrête pas à ses performances physiques et cela me fait avoir un instant de retard sur la réponse à ses salutations. Mon poing s’en va se poser au niveau de mon cœur alors que j’incline la tête en avant, continuant d’écouter tout en ayant bien plus de difficulté que de norme à évaluer sa morphologie faciale du fait de l’équilibre de son visage ; cela me perturbe encore un peu plus. Je penche néanmoins sur une prédominance du front et du menton, laissant entendre quelqu’un de cérébral et d’instinctif, mais peut-être que sa perfection va jusqu’à l’équilibre de sa manière de réfléchir. Quand à un intérêt à le rencontrer, il est membre fondateur des vengeurs et légende bien au-delà de son monde alors sans même avoir une motivation professionnelle pour le faire, j’aurai déjà eu un intérêt à le rencontrer. Me redressant pour lui faire face alors qu’il s’assoit, je prends la parole lorsque vient mon tour.

Merci de votre accueil, Steve Rogers. J’ai également espoir d’apprendre de Midgard comme de contribuer à sa protection. Et c’est afin de vous aider que je vous ai demandée cette entrevue.

Je ne m’assieds pas, non, continuant de me tenir droite devant lui à m’exprimer de façon articulée et avec mon accent que j’affilierai à ceux que possèdent les scandinaves.

Mon arrivée est trop récente et mes connexions trop restreintes pour que je puisse réellement juger de la situation au sein des Vengeurs. Néanmoins mes lectures m’ont conduite à comprendre la division et les tensions à l’intérieur du groupe, ainsi que votre volonté d’unité. Je souhaiterai donc me tenir à vos côtés et aimerai savoir en quoi puis-je vous aider.

_________________
Sif
Fiche de Personnage - Fiche de Liens - Nombre de Posts : 94

avatar
Sif d'Asgard

Messages : 469
Date d'inscription : 04/04/2015
Age : 23
Localisation : Héliporteur

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Captain Asgard [Sif]

Message  Steven Rogers le Sam 16 Mai 2015 - 1:34


Captain Asgard

« Pour Steve, les Vengeurs étaient tous autres qu’une division de sous-clans où chacun s’opposait à chaque fois pour leurs intérêts ou leurs idées. Steve pensait vraiment que les Vengeurs ne représentaient pas uniquement les couleurs de son bouclier, mais un bien des êtres vivants et une politique intègre. Il était vrai que cette époque devenait de plus en plus difficile à gérer avec la diversification des problèmes internes et externes, mais Rogers croyait toujours à une grande union des Vengeurs. Il avait peut-être quelques problèmes à gérer dans l’équipe, où une clique se montrait toujours plus agressive avec plusieurs illusions qui pouvaient faire très mal à chaque parole, mais ils pouvaient aller bien plus loin que ce chemin de radicalité. Ils pouvaient atteindre un autre sommet bien plus important pour l’avenir de la Terre et même de la Galaxie.

Rogers idéalisait peut-être beaucoup la Justice League, mais ce groupe avait démontré quelque chose de très différent, qui était possible de voir durant les grandes crises planétaires. Il était possible de compter sur une union planétaire durant des grandes menaces, ils avaient combattus ensemble Darkseid, Thanos, Brainiac, Grigori Raspoutine et ainsi que plusieurs autres visages d’horreurs. Chacun était d’origine différente, mais ils avaient réussi à défier et à vaincre un seigneur de guerre galactique ensemble. Peu de planètes pouvaient toujours se vanter d’avoir chassé un groupe du genre, mais la Justice League le pouvait le dire fièrement. Rogers pensait vraiment que les Vengeurs pouvaient devenir un groupe digne de la Justice League, ne défendant pas uniquement l’Amérique, ni la planète entière, mais des centaines de planètes.

Steve rêvait de ce jour, et il pensait que c’était possible pour la plupart des membres. Sif venait peut-être d’une autre dimension, mais les Asgardiens avaient toujours montré une grande fierté de combattre pour la planète Terre. Dans la vision de Rogers, tous cherchaient à combattre pour un bien commun, tous cherchaient à aider son prochain. Chaque Peuple et chaque citoyen faisait place à cette idée, mais il fallait juste prouver ce point. Les cas de Carol Danvers, de Tony Stark, de Liberty ou de tous autres pouvaient être un problème pour certains, mais il fallait juste se mettre d’accord sur l’idée du groupe.

Les Vengeurs restaient toujours aussi jeunes, mais les Vengeurs touchaient aussi la qualité d’une grande diversité tant les problèmes à régler, que dans ses membres, mais il était possible d’avoir une union. Sif venait de faire le tour des dossiers internes des Vengeurs, cherchant peut-être à plaire à une certaine idéologie, cherchant peut-être à trouver ce qui pourrait être actuellement les Vengeurs, mais Steve avait une autre idée de ce groupe.

Peut-être que ce n’était pas l’idée la plus populaire, mais il croyait que c’était toujours le plus crucial pour une union parfaite de ce groupe. Carol avait sa place dans les Vengeurs comme Samantha, Sif ou même Superman avait leur place dans ce groupe. Il fallait ainsi comprendre le message de tolérance à cette diversité d’idées, malgré que certains puissent promouvoir des idées intolérantes et indésirables.


- Je suis heureux de voir un tel enthousiasme de découverte autour des Vengeurs et je suis aussi heureux de voir une personne qui a des réels penchements vers l’union, mais le plus important pour encourager cette union et surtout d’éviter d’appuyer des visions extrêmes. Ce monde reste toujours très complexe, mais on doit comprendre cette complexité avant de tout critiquer.

On a plusieurs grands conflits au niveau de la société aujourd’hui qui nous entourent aujourd’hui dans les Vengeurs. Par exemple, le débat qui est le meilleur entre la Justice League et les Vengeurs fait un peu ravage dans nos rangs, mais à mon avis, ce débat reste complètement enfantin et non-nécessaire. Nous ne sommes pas en rivalités avec John Stewart, Superman ou Wonder Woman, nous cherchons même à améliorer nos relations avec ces anciens héros malgré les dires de certains.

Puis le sujet des mutants est aussi lourdement précipité et il ne faut pas oublier que plusieurs mutants font partis de notre équipe. On doit faire notre maximum pour les comprendre, mais aussi les aider à mieux s’intégrer. Je pense qu’il est vraiment important de rester neutre devant tous les débats qui les touchent, surtout en respect à leurs égards.

Finalement, les Last Sons, on les visualise déjà comme des ennemis, mais on ne les connait pas du tout encore et à mon avis, on doit prendre un temps pour les étudier avant de les juger. Vous voyez les nuances? Je crois qu’il est absolument important de faire un effort de compréhension et d’ouvertures pour l’union des Vengeurs à place de déjà décider qui on place comme ennemis et alliés.

Déjà accepté cette vision, je crois que cela va aider à nous comprendre tous. Je n’ai pas de conseils miracles pour unir les Vengeurs, il faut parfois être capable de se remettre en question et agir pour le groupe, mais on doit tous agir en concert. Il est difficile de suivre d’autres conseils des époques lointaines avec un ennemi en commun vu que nos ennemis sont peut-être nombreux, mais ils restent une menace éloignée d’une menace apocalyptique.

Alors, je crois que le plus important pour unir notre groupe, c’est d’aller vers les autres et de les comprendre.


Et ce n’était pas uniquement lié aux Vengeurs les dernières paroles de Steve, mais bien à tous groupes en questions. Les Vengeurs devraient vraiment montrer un visage de tolérance et d’ouverture, et non de fermeture et d’hostilités.   »

_________________

« La plus belle chose que nous puissions éprouver, c’est le côté mystérieux de la vie. C’est le sentiment profond qui se trouve au berceau de l’art et de la science véritable. »
Albert Einstein
avatar
Steven Rogers

Messages : 78
Date d'inscription : 19/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Captain Asgard [Sif]

Message  Sif d'Asgard le Dim 17 Mai 2015 - 15:55


Je l’écoute me répondre en le fixant sans gêne, concentrée sur les paroles comme celui qui les prononce. Mon enthousiasme me semble naturel car afin de pouvoir prétendre s’intégrer à un groupe il faut toujours comprendre celui-ci mais peut-être n’est-ce pas là une pensée commune. Quand à avoir de réels penchants pour l’union, cela reconnait que tous ne les ont pas. J’hoche la tête à cette vision de l’équilibre, en accord avec son point de vue que ce soit par philosophie, pour les Vengeurs, ou par conceptualisation, pour le reste du monde.

J’aurai bien répondu et entrouvre la bouche pour le faire mais Steve Rogers reprend la parole, ainsi donc j’attends naturellement mon tour. Il croit à ce qu’il dit, les mots lui viennent du cœur, et cela ce voit. Il ne s’agit pas d’un discourt préconçu et répété, simplement d’une pensée voir d’un vœu. La sincérité, une qualité qui permet la confiance à défaut d’éviter le conflit.

Les Humains ont une plus grande propension à l’absence de sincérité que les Asgardiens et leur société, voir leurs sociétés, en porte la marque. Mais ces conflits-là me sont étrangers et, à bien des égards, ne me concernent pas, à la différence de ceux des Vengeurs qui s’ils sont dans le premier cas ne le sont pas dans le second. Je dirais bien que le débat entre Justice League et Avengers n’est qu’une course à la gloire et m’indiffère du fait, cependant c’est bien parce qu’il s’agit d’une course à la gloire que je m’y impliquerai. Mais je reconnais son inutilité comme son aspect arrogant, tout en considérant que ce n’est pas aux Vengeurs de le mener : nous devrions nous démener pour être reconnus comme meilleurs par les autres, non nous disputer entre nous pour savoir si nous le sommes. La reconnaissance vient toujours des autres. Quand aux rivalités avec certains d’entre eux, l’un des noms me surprend même si je n’en dis toujours rien. Je n’ai guère le temps de penser pour l’instant, restant concentrée sur les informations que le Captain America me donne.

Les mutants sont un autre problème que j’ai survolé pour l’instant, qu’ils soient une ethnie ou une espèce ne change guère à mes yeux : oui, il y a des groupes suprématistes parmi eux mais cela ne suffit pas à condamner toute une population. La bienveillance à leur égard n’est pas différente de celle envers les autres humains, même s’ils semblent nécessiter plus d’attention d’après les dires de Steve Rogers.

Les Last Sons, voici qui me fait pincer les lèvres une fois encore même si la situation est explicitée. Le premier prime à travers lequel il m’ait été donné de voir est celui de Tony Stark, même d’un groupe extrême, il me faut donc nuancer les informations à présent. Même si je me suis toujours considérée comme nuancée, pour un Asgardienne. Quand à étudier, je lirais les rapports mais ne suis pas apte à le faire, je pense, ainsi donc laisse cela à ceux qui le feront.

J’hoche la tête à la question qui m’est posée, m’accordant une fois de plus avec celui qui me prouve la justesse de mon choix ; mon choix de me tourner vers lui. J’acquiesce à nouveau à sa supposition, avec ce même direct simple, et écoute l’absence de conseil miracle qui me semble en tenir du bon sens.  La dernière parole, sur les conseils d’époques lointaines avec un ennemi commun, me laisse plus perplexe cependant. Peut-être est-ce une référence à la Justice League, peut-être s’agit-il d’une remarque concernant mon peuple, je ne saurais dire.

Quand à aller vers les autres et essayer de les comprendre, je retiens un sourire mais j’acquiesce une ultime fois. Je laisse quelques instants avant de répondre.

Nous sommes en accord.

Voici qui pose les choses et m’épargne un long développement sur les points qui n’ont pas à être discutés. Viennent néanmoins ceux qui le nécessitent.

Permettez-moi cependant de revenir sur quelques points. Je sais que la politique implique qu’alliés et ennemis ne soient pas toujours ceux qui le mériteraient et que, de ce fait, d’autres factions comme les Last Sons puissent être vu comme des ennemis mineurs jusqu’à preuve du contraire. An Tony Stark m’a déclaré que l’Humanité pourrait s’unir pour assurer sa survie ; les Vengeurs doivent être capables d’en faire de même pour assurer sa protection. Tous les membres d’une armée ne peuvent pas ce connaitre mais s’il en est suffisamment pour former une structure hiérarchique, nous y arriverons malgré les désaccords.

Je ne précise pas que les spécificités liées à chaque Vengeur comme aux différents clans peuvent être une force si on sait jouer de cette diversité ; Steve Rogers le sait sans doute aussi bien que moi comme il sait mieux que moi la vraie nature de ladite diversité.

Maintenant, s’il m’est possible de concevoir un rapport politique entre deux groupes, j’ai plus de mal avec le comportement à adopter face à Diana de Themyscira . De ce qui m’a été expliqué à mon arrivée, elle est une ennemie déclarée. Il était même, je pense, question que je la confronte ; mes capacités martiales sont peut-être suffisantes à rivaliser, elles sont mon principal atout, mais cela ne changera rien à mon manque de puissance brute.

Non que cela ne m’empêcherait de mener un baroud d’honneur pour gagner ma place au Walhalla mais je reste lucide sur ma place dans le cosmos ; une divinité mineure qui, quand bien même passera-t-elle son existence à progresser, sera toujours inférieure à des membres majeurs du panthéon universel. J’ai développée mon adresse et mon habileté pour compenser cette faiblesse mais cette compensation a ses limites. Des limites que j’aurai toujours du mal à accepter et rechercherais à repousser, quitte à me mettre en péril comme avec le Berserk.

Ma pause a vue mon visage s’assombrir à mes pensées mais je les chasse, reprenant bien vite l’impassibilité comme la parole.

Hors donc, il m’est probablement impossible de la battre et je souhaiterai savoir si je dois l’appréhender à l’instar d’autres menaces ou s’il faut préférer la voie diplomatique, en cas de rencontre.

Je n’envisage pas de rencontrer une personne comme la Wonder Woman mais l’on m’a liée à elle dés mon arrivée et cela me pousse à envisager que cela soit encore fait à l’avenir. De plus, elle c’est déjà rendue jusqu’à Héliporteur pour y proférer des menaces et, si j’en comprends la légitimité de la raison, cela équivaut à plaider en faveur du fait qu’elle soit une menace ; contrairement à des personnes comme John Stewart ou Superman.

Concernant les autres membres des Vengeurs, je tâcherai d’aller vers eux comme je l’ai fait pour vous afin d’en comprendre un maximum.

Je me stoppe à nouveau après cette brève déclaration car si j’ai dit ce que j’avais à dire dans la conversation et en suis arrivée au point où je le voulais, je n’ai pas de bonne approche de celui-ci. Il me faut donc quelques instants de réflexion pour, à défaut de contrebalancer ma maladresse, réussir à en limiter les dégâts. C’est après une inspiration que je reprends la parole.

Et j’apprécierai faire plus ample connaissance avec vous, également.

Les Humains tendent à considérer les Asgardiens comme des bourrins ; à défaut de me montrer aussi brutale que la moyenne de mon peuple, force est de constater que je n’en reste pas moins bourrine pour le coup. Mais il faut positiver : j’ai probablement enfoncée une porte ouverte et puis Steve Rogers a déjà rencontrés des miens, il ne devrait pas être trop surprit.

En revanche, faire le pet devant lui qui est assit est un autre point problématique, pas la meilleure façon de sympathiser. J’improvise alors, comme toujours, rompant mon immobilisme partiel pour me tourner légèrement et entreprendre de lever tout aussi légèrement un avant-bras vers la sortie alors même que je n'ai aucune idée d'où aller.

Peut-être qu’un lieu moins formel serait plus adéquat à ce genre de discussion, si vous l’acceptez. Qu’en dites-vous ?

J'acquiescerai avec un petit sourire en cas de réponse positive, laissant mon impassibilité de côté. Et en cas de réponse négative ? Et bien…

_________________
Sif
Fiche de Personnage - Fiche de Liens - Nombre de Posts : 94

avatar
Sif d'Asgard

Messages : 469
Date d'inscription : 04/04/2015
Age : 23
Localisation : Héliporteur

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Captain Asgard [Sif]

Message  Steven Rogers le Sam 6 Juin 2015 - 2:42


Captain Asgard

« Steve avait toujours eu un symbole très important à la création des Vengeurs. Il était rapidement identifié comme une inspiration du surhomme ou encore du plus grand héros du siècle, même pour dépasser le rang de Superman ou de d’autres héros de ce type. Cependant, Steve avait toujours eu l’horreur de cette fabrication et de cette instrumentalisation politique de son vécu pour un combat de d’autres hommes. Il croyait toujours autant au combat politique contre le nazisme et l’intolérance de  l’HYDRA, mais il ne pouvait pas réellement dire qu’il était un peu perdu aux responsabilités qu’on lui donnait. Il avait eu beaucoup de difficultés à l’acclimatation de cette époque, il devait maintenant le faire à une jeune femme venant d’Asgard qui se demandait pratiquement les mêmes questions que lui.

À une autre époque, il avait bien une crainte des soviétiques, mais là c’était les Last Sons, c’était une autre époque pour le  continent asiatique et surtout une autre mentalité. Ce projet n’était pas vraiment similaire à ce qu’il avait réellement connu, mais il était toujours aussi enthousiaste à réunir le fameux groupe des Vengeurs contre des menaces d’une autre galaxie ou d’une autre dimension. À une autre époque, les mutants n’étaient pas dans le portrait politique de l’actualité américaine, maintenant c’était un  problème récurrent dans plusieurs shows télévisés et pour plusieurs politiciens. À une autre époque, il avait la Justice League et il était encore impossible de savoir comment Rogers respectait autant cette institution, malgré son affiliation envers les Vengeurs. Il avait expliqué de larges points à Sif, en fait les points les plus importants selon la mentalité de Rogers, mais il savait qu’il existait de nombreux autres points.

Rogers avait écouté les premiers points de Sif, ayant été reçue par le scientifique très arrogant des Vengeurs pour lui faire peut-être un rapport manquant peut-être de nuances. Tony avait toujours une large capacité à exagérer certains faits. Le vieux soldat avait laissé un sourire à la remarque d’une cohésion dans les rangs des Vengeurs, il était heureux de voir qu’une autre personne souhaitait vraiment retrouver une paix et une cohésion. C’était à la deuxième remarque que Rogers était un peu plus dangereux. Superman avait fait le tour des insultes quotidiennes avec des remarques toujours aussi personnelles que cela soit sur sa nature d’extraterrestre que par la recherche d’indépendance de la Justice League du système américain.

Sif faisait plus une remarque sur Diana de Themyscira. En premier cas, elle faisait beaucoup plus référence à la force brute et à son martial comparé à la princesse des Amazones pour ensuite se diriger bien plus vers ce qu’il fallait faire. Le conflit entre Diana et le SHIELD faisait toujours un grand écho, mais Rogers avait beaucoup plus de difficultés à interférer dans ce conflit. Tous savaient très bien que Diana détruisait les bases du SHIELD en Afrique parce que le Wakanda ne les voulait pas trop sur le continent, mais que faire pour un tel conflit d’intérêt? D’un coté, il doutait bien que peu de gens pouvaient combattre cette femme, son martial selon les descriptions de Jessica, était au sommet d’un art pouvant même concurrencer les meilleurs Assassins et elle possédait une force brute incroyable pouvant concurrencer Hulk.


- Le cas de Diana est très compliqué. Elle est une criminelle affichée pour le SHIELD, surtout parce qu’elle détruit plusieurs bases qui peuvent nous aider en Afrique. Je respecte hautement ce qu’elle a fait dans le passé, mais elle n’aide pas à la transition. Bien qu’elle fasse ça pour elle personnellement officiellement, tous savent très bien qu’elle le fait sous la demande du Wakanda qui ne veut pas que le SHIELD rentre trop sur le territoire africain.

Je préfère en ce moment que nous pratiquons plus une approche diplomatique avec elle. Peut-être qu’on pourrait régler le conflit politique avec le Wakanda avant d’aller  pour la force contre ses représentants. Alors pour le moment, je crois plus à une approche pacifique envers elle qu’une approche agressive.


Le premier point était réglé pour Rogers. Mais il savait très bien que même si les Vengeurs avaient une chance d’arrêter cette guerrière, le Wakanda pouvait devenir bien plus agressif contre le groupe des Vengeurs et ce n’était pas vraiment le temps de se créer encore plus d’ennemis. Rogers voulait vraiment créer un groupe international fort et puissant dans le Monde, et non juste aux États-Unis comme dans les rêves les plus fous de Carol. Sif rassurait ensuite Rogers pour aller vers les autres.

Au moins, l’ancien soldat américain avait espoir de voir un esprit réunificateur en Sif, même si elle parlait assez bizarrement comme Thor. Elle avait aussi laissé d’autres remarques à Rogers dans l’idée de socialiser bien plus, mais dans un lieu plus personnel et bien moins formel qu’une grande salle mécanique comme dans l’Héliporteur.


- Cela me fait plaisir de l’entendre. Cela serait un honneur de faire plus de social et il est vrai que ce lieu n’est pas rêvé pour des bons contacts sociaux. Est-ce que tu as une préférence particulière pour une salle plus confortable? On pourrait peut-être essayer un lieu sur la terre. Est-ce que tu as une préférence en particulier? Je sais que Thor apprécie beaucoup les bars, mais je ne sais pas pour toi. »

_________________

« La plus belle chose que nous puissions éprouver, c’est le côté mystérieux de la vie. C’est le sentiment profond qui se trouve au berceau de l’art et de la science véritable. »
Albert Einstein
avatar
Steven Rogers

Messages : 78
Date d'inscription : 19/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Captain Asgard [Sif]

Message  Sif d'Asgard le Dim 7 Juin 2015 - 16:36


Steve Rogers semble plutôt apprécier ma manière de voir les choses, logique puisqu’elle se rapproche de la sienne et que je reste docile pour l’heure, même si cette histoire avec Diana de Themyscira pose problème. Un cas très compliqué, je l’entends bien ; c’est un avantage pour moi que d’être à ma position d’ailleurs, je n’ai pas à me préoccuper du compliqué mais simplement composer avec les instructions données par ceux qui s’en sont occupés. Pour le SHIELD, c’est une ennemie déclarée et elle est à l’initiative de cette guerre. La situation est claire de ce point de vue et je l’adopterai purement et simplement s’il ne se trouvait pas nuancé par le Captain America. Je comprends qu’on puisse respecter une personne, ou bien la haïr, pour ce qu’elle a fait par le passé mais je sais aussi, voir surtout, que cela est d’une importance secondaire dans le cadre des opérations faites dans le présent ; je me suis suffisamment tenue aux côtés de Loki pour que cette leçon soit parfaitement entrée.

L’approche diplomatique afin de ne pas déclencher une guerre avec l’employeur de la Wonder Woman est donc à privilégier, je conçois parfaitement que l’affaire dépasse de simples êtres et lorsque la protection d’un été intervient c’est toujours plus compliqué. L’Objet de la Guerre est la Paix : la guerre n’a d’autre visée que rétablir la paix, même si elle amène à un nouveau rapport de force entre les protagonistes. Si l’on peut éviter de déclencher une guerre, il le faut, même si, à bien des égards, la guerre a déjà été déclenchée par Diana de Themyscira. J’hoche la tête, quand bien même je ne suis pas le genre de personne à apprécier ne pouvoir répliquer lorsqu’on frappe en premier. Je sais mettre de côté mon appréciation personnelle.

Mais il n’en est pas le cas et malgré ma façon très personnelle, que je suis parfaitement incapable de mettre de côté pour le coup, de lui présenter la chose, Steve Rogers réagit plutôt bien à ma proposition de faire plus ample connaissance. Faire plus de social, un honneur ? Je ne peux retenir un petit sourire, flattée. Il disparait néanmoins bien vite lorsqu’il me retourne la question quand à la préférence, étendant même les possibilités de déplacement jusqu’aux lieux extérieurs à la forteresse.

Il faisant face, je réfléchis un instant après son silence, n’étant absolument pas étonnée que Thor favorise les tavernes de ce royaume ou que l’on ignore mes propres goûts. L’observation de mon comportement n’est pas d’une grande aide pour cela, puisque je tâche de rester concentrée.

L’honneur sera partagé, Steve Rogers.

Je ne me permettrais pas de le contredire en disant que tout l’honneur est pour moi mais il y a un peu d’idée. A part Thor, aucun membre des Vengeurs ou même du SHIELD ne doit être au courant de mes exploits. Après tout, la mythologie de ce monde n’a retenu de moi qu’une épouse de Thor, ce que je souhaitais de tout mon cœur à l’époque, s’étant faite voler sa pilosité par Loki et devant se la faire remplacer par de l’or ; un mensonge de plus, sans doute prévu dès le premier instant. Mais je ne m’attarderai pas trop longtemps sur cette couleur que je porte à présent, c’est hors sujet.

Maintenant, je dois avouer ne pas m’être intéressée aux salles de loisirs d’Héliporteur, mon quotidien organisé autour de l’entrainement et de l’apprentissage de ce qu’il y a à savoir sur les Vengeurs et leurs adversaires. Je ne suis pas sortie de cette forteresse pour l’heure et mon dernier séjour sur Midgard doit remonter à huit siècles environ, il n’est pas de lieux actuels pour m’être connu.

Les Humains évoluent rapidement, ils changent tout aussi rapidement leur monde et ceux pour le meilleur comme le pire. Ils devront trouver rapidement un équilibre sans quoi ils pourraient l’endommager irrémédiablement mais ce n’est pas là ma partie. Ma partie se résumerait bien plus à du tourisme même si je suis restée trop focalisée jusqu’à maintenant pour l’envisager autrement que comme une hypothèse réservée à quand je serais acclimatée.

Mais, généralement, j’apprécie la mer. Et vous, y a-t-il un lieu qui vous soit cher, sur Héliporteur ou sur Midgard, et qui vous convienne pour ce genre de discussion ?

J’attends la réponse même s’il est un point qui me tracasse à propos de se rentre sur la terre depuis la forteresse volante, un point que j’exprimerai une fois que Steve Rogers aura répondu à ma question précédente.

Le SHIELD acceptera de fournir un transport pour quitter cette base ? Son côté militaire me laisse perplexe quand à la possibilité de mobiliser des moyens pour faire des allers-retours à motifs personnels.

J’ai un doute, je l’exprime ; peut-être suis-je trop étroite d’esprit sur les possibilités offertes par cette organisation qui plus qu’avoir formée la nôtre la soutient au point de la loger et de la nourrir, sans pour autant qu’il y ait appartenance ou vassalité de ce qu’il m’a semblé, mais il ne coute rien d’être éclairée là-dessus. Dans le pire des cas, il y aura moyen de faire autrement même si je préférerai éviter.

_________________
Sif
Fiche de Personnage - Fiche de Liens - Nombre de Posts : 94

avatar
Sif d'Asgard

Messages : 469
Date d'inscription : 04/04/2015
Age : 23
Localisation : Héliporteur

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum