Fail dans la Fuite [PV : Slade Wilson]

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Fail dans la Fuite [PV : Slade Wilson]

Message  Katherine E. Bishop le Sam 14 Fév 2015 - 15:06

    Je ne considère pas qu’on doit continuer sur le sujet de le ramener à sa base, il est totalement borné que je ne vois pas comment le convaincre de changer d’avis. Je vais bien trouver un moyen de m’échapper plus tard, je me concentre plus sur mes dessins pour le temps du voyage. Je dois juste me souvenir de chacun de leurs mouvements principaux pour ensuite le montrer à la Young Force. Cela ne va pas juste servir à m’aider, mais aussi aider le groupe entier. Cassie peut être plus douée au combat que les autres, mais chacun a la capacité d’apprendre. Si je reste dans ce groupe, ce n’est pas parce que c’est juste des paresseux geeks, ils ont la volonté d’apprendre bien plus, même Garfield considéré comme l’un des membres de la Young Force le plus paresseux de la planète.

    Je le trouve vraiment bizarre quand il commence à trouver mon discours plaisant à entendre. Je le regarde encore une fois sévèrement quelques secondes avant de me remettre à mes dessins. Je ne vois pas où il veut venir, mais je dois vraiment faire attention, peut-être qu’il veut juste me charmer pour me servir de moi. Les mercenaires ont toujours été très bizarres, alors leurs intentions peuvent aussi étranges. Je continue toujours autant mes dessins après ses paroles, jusqu’à temps qu’il me demande une question sur mes sorties nocturnes. Je ne fais pas attention à l’idée qu’on m’espionne, c’était souvent une fausse menace des autres criminels que je confronte dans le but surtout de menacer ma famille. Je crois vraiment qu’il voit mal mon comportement, comme si mes sorties nocturnes pouvaient être une mauvaise manie, mais en réalité, c’était une manière de sortir d’une drogue néfaste.


    « Ce n’est pas une drogue ou une dépendance. C’est une libération. Je me sens dans un état secondaire désagréable quand on m’oblige de faire mes études ou de passer du temps normal avec ma famille. Alors pour moi, vivre cette vie bizarre est une forme de drogue. Quand je fais mes sorties nocturnes, je ne fais pas juste brutaliser des criminels. Je suis en contact avec ce que j’aime; la solitude, la nature et ce que je pense être la justice. Je me sens bien de faire ce que je fais, malgré qu’une tonne de personnes peuvent voir en moi, un comportement néfaste et dépendant, je le vois libérateur et souvent en phase avec moi-même. »

    Peut-être qu’on devrait plus appeler l’hôpital psychiatrique que rentrer dans un groupe de super-héros pour mon état mental. Hormis la légende de Gotham qu’on nous fait croire dans certains livres, je n’ai jamais vu d’être humain dans de groupe de super-héros. J’essaie toujours de me faire croire que je peux surpasser la plupart des gens de mon groupe. On peut toujours dire que je suis limitée pour certains ennemis, mais je suis sûr avec le temps et l’étude de certains de mes ennemis que je peux me rendre plus loin à ce qu’on me donne comme chances de survies aujourd’hui habituellement.

    Je ne semble pas trop l’écouter, bien trop concentrée sur mes dessins, mais il commence à me sortir des phrases bizarres. Il veut me faire entrainer par des anciens membres de la Justice League? Ce n’est pas contre-productif, s’il cherche à m’employer pour faire son travail? Je lui pose un regard aussi sévère, doutant encore de sa parole à ce sujet. Comment il peut vraiment connaître la Justice League quand il ressemble vraiment à un mercenaire que la Justice League a souvent confronté?


    « Comme qui? »

    Je veux des noms connus et pas juste des inventés pour me faire croire qu’ils font partis de la Justice League, juste dans le but de se servir de moi. Je laisse un petit rire quand je l’entends se présenter avec son pseudo de super-mercenaire. Il veut vraiment que je le prenne au sérieux ou que je doute toujours de lui?

    « Ton vrai nom, cela ne m’intéresse pas Deathstroke. »


    Je commence à sentir son camion s’arrêtait, mais je reste toujours aussi stoïque et froide. J’aime mieux continuer mes dessins que donner une importance à ce qu’il me dit. Sincèrement je ne le crois pas encore, il parait trop machiavélique pour lui donner un crédit supplémentaire. Je veux vraiment qu’il prouve que je peux lui faire confiance à place de me lancer des messages mystérieux et sans réel de recherche de transparence.

_________________

« Young Force, tu connais mec? »
avatar
Katherine E. Bishop

Messages : 683
Date d'inscription : 14/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fail dans la Fuite [PV : Slade Wilson]

Message  Slade Wilson le Jeu 5 Mar 2015 - 5:47

ft. Archer de Central Park & Deathstroke
Non mais personne ne touche à elle... Compris...
Il est normal que je porte un intérêt par rapport à ses sorties Nocturnes, cela dévoilera surement une grande partie de son mental ce qui pourrait me permettre de savoir si cette jeune femme est réellement celle que je crois, si elle peut correspondre à ce que je recherche. Certaines de mes études à son sujet me montre qu’elle pourrait être une digne héritière de Bruce, mais d’un autre coté il faut que je puisse voir si elle ne risque pas de mal tourner comme certains car après tout d’autres ont commencé leur vie comme justicier avant de totalement déraper, tel que Deadshot après le viol et meurtre de son fils. Je cherche des personnes dont le mental sera assez fort pour ne pas sombrer et finir comme moi ou certains de mes coéquipiers, des tueurs de sang froid perdant le sens de la moralité. En faite tous ceux formant ma petite équipe sont des anciens justiciers ou héros, que ce soit James Barnes, l’ancien acolyte du Captain America, Elektra qui combattait avant dans une cause juste et avec Daredevil, ou Deadshot qui voulait être une forme de Batman. Même moi j’ai commencé autrement ma vie, au service du Gouvernement, et voyez ce que nous sommes aujourd’hui. J’écoute alors ce qu’elle me conte, affichant juste un sourire sans faire de commentaires, plutôt ravi de sa réponse assez précise. J’espère juste qu’elle apprendra à un peu mieux préparer ses actions et connaître ses ennemis.

« Dans plusieurs groupes, plusieurs équipes, des êtres comme toi sont devenus des Agents ou des Héros, d’autres des légendes. Des personnes qui n’avaient aucun don, aucun pouvoir, juste leur volonté de justice. Certaines sont juste des Agents, des Soldats, d’autres sont devenues des Combattants finalement bien plus dignes que les grands héros vivant à la lumière. Mais ce qui fait d’eux des héros pouvant affronter des ennemis puissants, ce n’est pas uniquement leurs entrainements, mais aussi leur puissance morale et leurs convictions. D’où l’importance de ma question ainsi que de ta réponse. Je connais ton niveau martial, je t’ai assez étudié pour cela, je reconnais que Cage t’a bien formé, et je suis sur que tu peux encore évolué, alors j’espère simplement que tu ne laisseras jamais rien, aucun ennemi, aucune humiliation, aucune cruauté affectée ta conviction et te pousser vers une part plus sombre qui vit en chaque être. Car le plus grand combat d’un homme, c’est contre lui même. »

De simples humains, comme Batman, Hawkeye, Elektra, de simples hommes qui n’ont pas besoin d’avoir de pouvoirs pour réussir. Je sais que je viens de lui faire un long speech pour exprimer simplement l’importance de tout cela, laisser entrevoir autre chose qu’une conversation de mercenaire. Je ne sais pas si elle m’écoutera ni fera attention, mais les mots sont libérés et laisseront surement une place dans le temps. Mais elle semble en tout cas déjà écouter un peu vu qu’elle veut savoir qui je pourrai la faire rencontrer pour s’entrainer. Oh mais se rend elle compte que la elle entre dans un sujet sensible car je vais devoir garantir qu’elle accepte à la fin ou n’en parle jamais pour éviter de prévenir d’autres personnes. Je n’aime pas faire le premier pas quand il s’agit de confiance mais ai-je réellement le choix ?

« Bien, au moins cela t’intéresse. Répondre à ta question me force à te faire confiance, car rien ne me garantie que tu ne viendras point en parler à d’autres, risquant de mettre à mal ce projet, voir de l’étouffer dans l’œuf. J’espère alors ne point me tromper sur toi. » Dis je pour commencer imposant ainsi le sens plus confidentiel de notre échange. Bien entendu, une part de moi me dicte déjà qu’elle ne pourrait pas comprendre tout ce que je prépare, pourrait aussi penser que je sors des noms connus et que cela ne représente rien, tout comme elle pourrait ne pas connaître certains d’entre eux vu qu’elle ne semble même pas me connaître. « Des personnes comme Stewart… » Envers qui j’éprouve un grand respect, surpris d’ailleurs qu’il n’ai jamais mentionné mon nom dans ses écrits alors que nous nous connaissons depuis l’armée, la guerre et que nous avons été ennemis. Il est un de ceux avec Batman qui me connaît le mieux dans la Ligue des Justiciers, et il n’a jamais rien fait pour que le reste du monde sache mon identité. Je pense que c’est lui qui pourrait en apporter le plus à Kate, pas uniquement martial mais sur le coté stratège et tactique. « Comme Diana… » Wonder Woman, surement celle qui a le plus envie de me massacrer mais qui je sais ne pourra que comprendre ce que je prépare et se montrer plus que positive face à cela. Une guerrière fière qui saurait apporter beaucoup. Bien sur je pourrai aussi parler de Batman, de Mar-Vell, Martian Manhunter et Superman, mais pas besoin d’en dévoiler plus, sans compter que je compte aussi demander la participation d’autres personnes n’étant pas de la Justice League comme Kaidan qui a formé le Bushido et Black Panther. Chacune de ses personnes représente quelque chose de grand, autant dans leurs actes que leurs convictions.

Elle me demande alors mon vrai nom alors que le Camion ralentit, venant finalement s’arrêter. Me posant maintenant un soucis car les Avengers ne doivent pas connaître mon identité, d’ailleurs Caitlyn, Hank, Hal et Kyle n’ont jamais dénoncés mon nom à leurs collègues ou au SHIELD, ce qui m’a toujours un peu surpris. « Nous n’avons pas encore trouvé d’accord et tu cherches déjà à avoir des informations que le SHIELD n’a pas été capable de détenir ? » Dis je lentement, avec un air amusé et non sérieux pour le coup. Au moins la petite damoiselle ne tourne pas autour du pot. Je me lève pour ouvrir la porte arrière de ce Camion, dévoilant l’intérieur de cette planque du New Jersey, grandement équipé que ce soit par le matériel informatique poussé, divers écrans de surveillances montrant certaines choses que j’ai à l’œil en ce moment, comme la Young Force. Mais aussi plusieurs armures et armes sous vitrines, accompagnés de divers équipements technologiques pour m’aider dans mes missions. Je sors, lui laissant décider si elle compte rester la où me rejoindre. « Pour beaucoup et pour le Gouvernement, mon vrai nom et seul nom est Deathstroke, pour d’anciens confrères je suis le Lieutenant Colonel Wilson et pour mes proches, je suis simplement Slade. » Je dépose mon casque sur une table, sortant mes divers armes pour les déposer aussi, que ce soit les flingues, le bâton, le katana, la dague, ou tout ce que je porte sur moi pour finalement m’avancer vers une des vitrines, commençant simplement à détacher les divers points de l’armure en reprenant la parole. « Bien puisqu’on en est la, si tu as d’autres questions, vas y exprime toi que nous puissions ensuite parler sérieusement si tu juges cela acceptable et que je puisse m'occuper de ta jambe ainsi que de tes blessures.»


made by © .bizzle

_________________
avatar
Slade Wilson

Messages : 536
Date d'inscription : 27/10/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fail dans la Fuite [PV : Slade Wilson]

Message  Katherine E. Bishop le Sam 7 Mar 2015 - 0:18

    Je ne pense pas vraiment qu’il comprend mes paroles, je crois surtout qu’il se plait à trouver quelque chose de particulier chez moi, qui peut lui être bénéfique pour plus tard. Je ne crois pas vraiment qu’il se soucie vraiment de moi, mes rares regards vers lui, me font juste penser qu’il veut que je l’aide, mais volontairement. Je ne sais pas s’il va mal prendre mon refus, mais toutes ses questions sont réellement étranges et assez mystérieux pour que j’ouvre mon enquête. Non une grosse enquête comme dans les séries policières, mais juste que je montre un certain intérêt. Il peut bien me dire de grands noms, me faire croire que Superman pourrait me donner des cours pour mieux gérer mes sentiments, mais je veux voir des preuves concrètes et non juste des mots. Je reste fermée à m’ouvrir bien plus envers sa personne. Il peut bien m’avoir suivie pendant un moment, mais je ne crois pas qu’il connait ma vie privée. Mais même s’il connait ma vie privée, il doit vraiment s’ennuyer. Rien dans ma vie n’a été vraiment captivant pour que cela attire réellement l’œil.

    J’écoute son discours entier sur des humains qui ont composé quelque fois les groupes de surhumains et cela me fait rêver quelques secondes. Non, je ne le crois pas encore dans la totalité, mais au moins, je peux considérer mes chances de survie dans la Young Force plus élevée que dans mes premières idées. Je ne me voyais pas mourir à la première mission, mais bien plus tôt que des combattantes comme Cassie. Je ne le montre aucun sentiment de motivation devant son long sourire, mais il me fait réagir positivement pour une fois. Je reste toujours aussi méfiante, mais il a gagné un peu de points, mais il faut éviter de le dire, il semble déjà avoir trop de grands égos par son apparence et sa démarche.

    Je ne suis pas d’accords avec certains points, je ne suis pas d’accord qu’on se bat contre notre propre personne. Je crois sincèrement que les hommes se battent pour éviter de tomber dans un mal. Je ne vois pas le monde en bien et en mal, je ne connais pas la Confrérie ou l’HYDRA, et je suis sûr que certains sont plus grisés par le temps, qu’avoir des mentalités réellement destructives. Je crois que tous hommes cherchent à éviter ce mal, mais par la facilité et parfois par une prédestination cruelle, accélère ce processus. Dans mon combat, je crois sincèrement que je ne tombe pas dans ce mal, en évitant que des gens tombent dans mon cercle vicieux qui est plus souvent douloureux à sa personne qu’aux autres.

    Je vais peut-être paraitre cruelle dans ses mots, mais je crois vraiment que c’est le temps de lui poser une question crue, malgré tout le grand discours qu’il m’a fait, il doit être conscient que ses paroles et ses gestes peuvent créer un certain malaise par son incohérence.


    « Alors tu as perdu ce combat? Pourquoi tu me fais un grand discours sur ce combat contre le vice de l’homme quand tu sembles être dans ce vice? Et pourquoi tu me cherches à m’aider de cette manière? »


    Je conçois qu’il veut m’aider à m’améliorer avec de grands mentors, mais cela va lui servir à quoi? Pourquoi il cherche à tellement aider des gens qui peuvent lui nuire? Ma théorie qui veut que je nuise à certaines organisations rivales de celui-ci. Je continue doucement mes dessins pour commencer surtout à les compléter par des mouvements plus fluides. Je risque surtout d’analyser leurs agilités et leurs forces quand je vais demander des conseils à Cassie pour augmenter notre martiale.

    Ce qui me gêne le plus dans son discours, c’est qu’il connait mon mentor. Je n’aime pas être associé à lui, non car j’ai honte d’être son étudiante, mais surtout parce que je ne veux pas lui créer de problèmes. Les Vengeurs et le SHIELD ont tous un mandat contre moi, ils m’harcèlent même que cela devient parfois gênant. Je n’ai pas de mauvaises opinions de mon mentor, ni des Vengeurs en particuliers, je veux juste éviter que Luke soit associer à mes « crimes ». Je n’ai jamais osé discuter de son choix, mais Luke était différent et je peux comprendre son sa décision d’être dans les Vengeurs.

    Il ne s’est jamais mis à ma place, il a juste décidé que je méritais une chance de me retrouver. Il n’a pas juste sauvé ma vie, il a sauvé en grande partie de ce qui pouvait être préservé chez moi. Il peut paraitre souvent agressif devant les caméras, mais il est peut-être l’un de mes plus grands modèles dans ma vie, celui qui a vraiment pris le rôle de père et de psychologue.

    Si c’est vrai, des enseignements de Diana m’intéressent beaucoup. Diana a formé Cassie juste pendant trois années et elle est devenue une véritable combattante d’élite. J’aimerais tellement apprendre de cette guerrière, pouvant démarquer plus de techniques, plus de stratégie et surtout à m’adapter devant des ennemis bien plus difficiles. Pour Stewart, je ne sais pas. Il n’a jamais semblé être un combattant pur comme Diana. Il pourrait me donner d’excellents conseils dans ma vie, mais quand je lis ses mémoires, on dirait plus un tacticien comme Winston Churchill qu’un combattant comme Diana ou Hawkgirl.

    Je ne montre encore aucune excitation majeure de ses mots, encore une fois, il doit le prouver et non juste le dire. Je peux paraitre antisociale et désagréable, mais quand tu ressembles à un mercenaire qui porte le nom de Deathstroke, on ne peut pas réellement te faire confiance.


    « Tu connais mon nom, mes sorties nocturnes, mon niveau martial et peut-être ma famille, et tu commences vraiment à te plaindre quand je te demande ton véritable nom? »


    Alors qu’il ne me revienne pas dessus en disant que je demande trop d’informations quand il m’a espionné pour connaître la plupart de mes secrets. Je le mentionne avec un petit sourire joueur pour qu’il se rende compte de cette injustice profonde de connaissances entre nous deux. En plus quand il mentionne le SHIELD, cela devient encore plus problématique pour lui, car bien que cette organisation ne connaisse rien sur lui, cette organisation ne semble rien connaître quand on est capable de bien se dissimuler.

    Je commence à le suivre dehors de son camion pour se présenter de manière bien plus convenable, en parlant du coté militaire et du coté le plus personnel. S’installent sur la table, je remarque facilement sa petite base personnelle avec des caméras qui visionnent le Starbucks. J’espère qu’il a bien vu la bagarre entre Billy et Ethan, selon des rumeurs, c’était le combat de l’année.


    « Déjà me dire pourquoi cette motivation de me former pour être meilleure ou de comment tu connais des membres de la Justice League. Sans être une grande détective, tu ne sembles pas être du type de la Justice League ou ma vision du groupe est totalement fausse. »


    Je suis prête à recevoir les soins, mais après pour les informations, je ne le connais pas vraiment. Je suis toujours dans ma période méfiance éternelle envers une personne qui ressemble clairement à un homme d’élite du Caïd qu’à un super-héros.


_________________

« Young Force, tu connais mec? »
avatar
Katherine E. Bishop

Messages : 683
Date d'inscription : 14/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fail dans la Fuite [PV : Slade Wilson]

Message  Slade Wilson le Lun 25 Jan 2016 - 4:52

Non mais personne ne touche à elle... Compris...La question que m’offre cette chère Kate m’arrache un sourire, celui dévoilant une certaine satisfaction, heureux de voir cet intérêt mais de justement rentrer dans ce sujet. Je pourrais faire comme avec Korra, lui parler de la différence entre Arme, Soldat et Combattant, mais je ne rentrerai pas dans ce speech, il reviendra en temps et en heure face à une équipe pour bien faire comprendre qui ils sont et ce qu’ils ne seront jamais. Je n’ai pas non plus envie de me justifier, de chercher des excuses bidons, comme dire que le sérum rend fou, ou que je me suis laissé emporté par ceux qui m’ont « amélioré », j’assume totalement la chute de mes convictions, la corruption et le plaisir malsain que j’ai ressenti dans le meurtre et le sang. Je réfléchis un instant aux mots à utiliser, simplement parce qu’une part de la réponse n’est point à dévoiler en cet instant, une part qui n’est que réalité mais bien trop tôt pour lui être offerte, puis vu qui je suis il est complexe de pouvoir faire croire à cette jeune personne méfiante de ma sincérité. Mon regard est particulièrement attiré par ce qu’elle dessine, ayant l’impression de me voir quelque part… Oui cela me fait penser à mon habitude d’analyser les ennemis pour enregistrer en mon esprit chaque mouvement, chaque technique pour pouvoir les reproduire ou les parer. Ce simple travail de dessin qu’elle applique me prouve en ce moment que je ne me suis pas trompé sur elle, elle agit d’une façon intelligente pour ne point oublier.

« Je vais tenter de t’exposer cela brièvement car ce n’est point encore le moment de tout exprimer. » Dis je simplement en gardant le regard sur la précision de ses dessins. « Ce monde a toujours eu besoin d’un certain équilibre, alors oui je suis pour certains un monstre, j’ai une liste de crimes qui n’a rien de bien joyeux… Mais j’ai toujours eu une opposition. Que ce soit un être ou un groupe, j’ai toujours eu des adversaires qui m’ont arrêté ou quelque part qui m’ont empêché d’aller trop loin. » Je pourrais exposer ce qu’il s’est passé avec Kara et Wonder Woman, petits détails de ma vie mais qui quelque part n’était pas un mal car je suis presque persuadé que je m’en serais voulu un jour si j’avais mis fin à la vie de Super Girl… « Le monde a changé avec la fin de la Justice League, il existe certes certains espoirs comme la Young Force, mais ils ne sont pas encore prêt pour toutes les situations… » Je ne m’attarde pas plus longtemps sur ce détail, mais c’est pour faire comprendre que je n’oublie pas cette bande de gamins, des jeunes qui ont du potentiel mais où tous ne sont pas encore prêt ou assez fiables pour suivre une formation plus poussée. « Je pense que certains jeunes de différents horizons pourraient ensembles former quelque chose qui rapporterait l’équilibre, faire vivre des enseignements et un code d’antan qui disparaît malheureusement en ces jours. » J’ai la sensation que par mes mots je ne fais que compléter ce que j’ai dis avant cela, mais soit… Au moins je me montre de plus en plus précis en répondant ce que moi j’y ai a gagner, l’équilibre… « Par contre, quelque part tu t’en doutes déjà, ce n’est pas qu’un « cadeau » pour t’aider, c’est aussi un sacrifice que je te demande, celui de ton temps, celui de prendre des risques pour protéger certaines vies, celui aussi du secret pour ne point dévoiler ce qui doit rester silencieux. » Un geste qui montre que je me force en cet instant à lui faire confiance. Bref, finalement j’en ai dis bien plus que je ne pensais offrir au début, alors que j’aurais pu simplement répondre par des mots justifiants que je n’ai point toujours été ce que je suis aujourd’hui.

Quand elle me fait la remarque au sujet de ma réticence à dévoiler mon identité, j’ajoute alors simplement quelques mots. « J’aurais peut-être préféré que justement tu le découvres par toi même. » De simples recherches intelligentes auraient pu l’aider à faire le lien entre Deathstroke et certaines autres personnes, même si découvrir qui je suis derrière le masque est plus complexe vu que la Justice League a fait le cadeau de cacher mon nom et de l’effacer, chose qui d’ailleurs agite toujours ma curiosité… En faite, j’aurais voulu voir si elle avait la capacité d’investigation digne de Batman, d’une personne capable de découvrir ce qu’il se cache dans les ombres, mais tant pis, j’ai besoin qu’elle accepte de m’écouter plus que de la tester.

Retirant le reste de mon armure en l’écoutant, je m’approche ensuite de l’équipement médical qui reste assez limité malgré tout vu que pour la majorité des soins personnels, je compte sur ma propre physiologie pour me remettre en état, mais je garde toujours de quoi réparer un « invité » ou un otage. Sa question est risquée mais mentir ne ferait que renforcer la méfiance donc autant être des plus honnête. Me rapprochant d’elle, je m’occupe de ses premières blessures, juste de quoi la remettre en état, empêcher des infections, où encore simplement amoindrir la douleur. Je dépose une seringue à coté d’elle, ne préférant pas lui injecter quoi que ce soit qui pourrait lui faire peur ou la rendre plus paranoïaque. « Si besoin, injecte toi cela dans le bras, cela te donnera un coup de fouet. » Au moins je la laisse libre arbitre… Une fois cela fait, je me détourne d’elle pour aller vers mon équipement, cherchant une prothèse particulière pour sa jambe tout en commençant à répondre à sa dernière interrogation. « Il fut un temps où j’ai combattu avec certains d’entre eux, un temps où je les ai simplement combattus… Comme tu le déduis bien, je ne suis pas du type à être des leurs, mais des intérêts communs ont existé malgré nos confrontations… Et puis, certains êtres aussi sale soit leur histoire possèdent encore certaines vieilles convictions. » Je ne sais pas si cela lui apportera les réponses nécessaires, mais au moins je joue franc jeu, ne cachant pas la vérité derrière de belles paroles. Je reviens vers elle avec une jambière d’armure plus adaptée à sa taille, ayant un peu travaillé dessus en parlant.

« Bien, donnes moi ta jambe… Cette protection est mécanisée, elle te permettra de retrouver toute l’autonomie de ta jambe le temps de sa guérison. »

© 2981 12289 0

_________________
avatar
Slade Wilson

Messages : 536
Date d'inscription : 27/10/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fail dans la Fuite [PV : Slade Wilson]

Message  Katherine E. Bishop le Mer 3 Fév 2016 - 19:35

    Je suis consciente que ce monde est lourdement complexe. Il existe une variance importante dans les opinions, dans les définitions, dans les préférences ou encore dans les valeurs. Chacun se construit d’une manière différente, cherchant parfois à trouver une ressemblance avec d’autres pour s’unir. Je crois souvent que les sociétés se construisent de cette manière, quand une petite masse est capable de s’entendre sur des points communs, ils habitent ensemble. Parfois on est capable de s’entendre sur d’autres points par des compromis avec d’autres masses et des nations se construisent de cette manière. Les différences vont commencer à se mettre en avant, des groupes d’intérêts vont vouloir faire remarquer des problèmes, parfois avec la violence et d’autres fois par les médias ou encore par le poids politique. J’ai eu du mal avec ce système depuis plusieurs années, je ne sais pas si c’est pour un mal, mais cela m’a permit de me poser plus de questions sur ce que je voulais être ou sur ce que je voulais devenir.

    Il est simple de croire que le débat entre le bien et le mal s’agrippe autour d’une seule vision de la justice, il est aussi simple de garder notre point de vue sur la société au fil du temps, mais j’ai appris que seule des grands chocs peuvent vraiment déloger notre opinion de bases. Certains vont prétendre que le changement ne peut que créer des problèmes par les incertitudes qui risquent laissent présager. Je crois que toute ma famille peut apporter un discours semblable vu la disparition de ma présence dans les Bishop. Alors que pour moi, ce changement m’a apporté plus. Ce changement m’a permis de me remettre en question, de revisiter mes préjugés et de découvrir des individus qui méritent de se faire défendre.

    Est-ce que j’ai tout fais cela par le désir d’un équilibre comme Slade me parle? Je ne sais pas. Je sais juste que je peux aujourd’hui changer des vies, que cela soit des criminels ou d’éventuelles victimes par mes actions. Je ne peux pas changer le Monde, ni le modifier comme je le désire, mais je peux apporter mon grain de sel dans cette immense poudrière. Slade me sort des concepts que je ne connais pas personnellement. J’ai peut-être lu des livres sur ce sujet, mais les livres ne dévoilent pas tout de la Justice League ou de ses ennemis.

    Dans les écoles, on nous apprend souvent des périodes historiques d’une manière mathématique, on coupe des morceaux dans la chronologie et on parle d’une époque en particulière. Dans ma petite école de Brooklyn, on m’apprenait souvent qu’il existait la période 1929-1939, qui se définissait par la grande dépression et la montée du fascisme, de la période 1939-1945, qui se définissait par la deuxième guerre mondiale, et de la période 1945-1990, qui se relatait souvent à la guerre froide. On suivait un peu le même processus quand on parlait des équipes de défenses et de leurs rôles. Les geeks rêvaient en voyant les images de la Justice League, d’autres étudiants les considéraient parfois une nécessité sans les voir comme des héros.

    Aujourd’hui, je considère qu’ils sont les deux. Rares sont les gens qui décident de sortir dehors pour affronter des ennemis surpuissants connus ou non du grand public. Quand on regarde le passé, on reconnaît surtout les périodes historiques de chaque passage, mais c’est rare qu’on pense voir plus loin, qu’on pense retrouver la continuité historique dans notre situation actuelle. Slade me laisse quelques interrogations de cette continuité, est-ce qu’elle était si importante de le reprendre? Je sais très bien que c’est évident pour Ethan : Un groupe doit reprendre le rôle de la Justice League, mais parfois, je pense qu’on doit concéder qu’il faut être capable de créer son propre nom.

    Par contre, malgré les explications théoriques, j’ai de la difficulté à lui donner du crédit supplémentaire. Slade me parle beaucoup de sujets qui me sont souvent éloignés et méconnus, et il ajoute des concepts qu’il peut bien connaître, mais qu’on est très loin du compte réel. Il veut rentrer plusieurs jeunes dans son projet sans donner de noms encore. Est-ce qu’il parle de d’autres membres de la Young Force ou il pense aux jeunes des Last Sons ou encore des Vengeurs? Je lui laisse un regard encore méfiant après une première partie de sa réponse.


    « Je laisse la chance aux coureurs de me prouver leurs bonnes foi. C’est assez difficile en ce moment de croire en ta parole malgré les noms que tu me donnes, car tu rentres beaucoup dans la théorie et que je vois mal tout ce que tu recherches avec cet équilibre. J’ai bien laissé une chance à Fisk, alors je te laisse une chance similaire que tu ne me racontes pas de la merde. »

    Je ne sais pas vraiment s’il va apprécier cette réponse, mais je ne vais quand même pas laisser une ouverture totale ou lui mentir pour son projet. On m’a déjà proposé des projets dans le passé, le Caïd en me donnant des noms de sa concurrence ou encore par d’autres propositions. La méfiance doit être naturelle avec une telle rencontre, surtout avec tout le mystère que ce personnage envoie. Je ne fais pas attention à sa réponse de découvrir son identité par moi-même.

    En enlevant le reste de son armure, il décide de me donner une sorte de médicament de docteur maboule en me laissant le choix ou non de l’éjecter. Il me confirme aussi le fait qu’il a combattu parfois avec et contre la Ligue des Justiciers. C’est encore plus mystérieux sur le présent des choses, mais la confiance est encore difficile à donner. Je pousse un soupire dans cette conversation et je n’ajoute rien. Mes mots manquent un peu sur le reste de la discussion.

    Après un regard par sa demande, je pose les yeux sur lui un petit moment. Je lui donne après une petite attente ma jambe sans ajouter un autre mot à ce sujet. Il veut quand même me prêter une assurance-santé pour ma jambe cassée.


    « Alors, tu pensais faire quoi pour les prochaines heures? Tu vas me faire un interrogatoire pour savoir si je vais bien avec ton équilibre? Ou il va falloir que je devine où tu veux aller avec ton projet? »

_________________

« Young Force, tu connais mec? »
avatar
Katherine E. Bishop

Messages : 683
Date d'inscription : 14/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fail dans la Fuite [PV : Slade Wilson]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum