Fail dans la Fuite [PV : Slade Wilson]

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Fail dans la Fuite [PV : Slade Wilson]

Message  Katherine E. Bishop le Mar 3 Fév 2015 - 17:18

    Cela les frustre, cela les frustre beaucoup que je ne me souviens pas de leur fameuse opération que j’ai fais écroulée en été dernier. Ils sont violents dans leurs coups pour avoir perdu autant d’argents à cause de moi, mais ils sont violents que je les ai oubliés aussi facilement. Ils me donnaient quelques fragments de ce qu’ils étaient, mais je ne me souviens vraiment pas d’eux. J’ai attaqué plusieurs opérations de crime organisé depuis mes années de vigilance, je ne peux pas me souvenir de tout. Ils ont arraché mon casque pour le jeter au sol et ils semblaient être surpris de mon visage, ils semblaient surpris qu’ils ne connaissent pas mon visage. Je ne comprends pas encore, mais je me souviens de combattant bien plus expérimenté à qui j’ai déjà affronté. Ils étaient beaucoup plus doués que moi au niveau martial, mais je pouvais surtout m’en sortir grâce à mon arc, mais en ce moment, l’arc ne va pas m’aider. Je viens de me faire écraser la main par le marteau, oui j’ai hurlé de douleurs, oui j’avais des larmes aux yeux, mais je m’attends à bien pire. J’ai vu les films sur la mafia, j’ai vu ce qu’ils faisaient aux gens. On se souvient tous du classique avec Robert De Niro : Casino. Ethan avait eu peur quand il a eu la scène où ils tabassent à mort le frère de Joe Pesci à coup de batte de baseball. Une scène mémorable pour plusieurs, mais c’est douloureux de recevoir réellement les coups. Ils ont essayé d’enlever mon armure, mais ils avaient une méthode pour l’enlever, alors ils n’ont pas vraiment réussi. Les coups passent quand même et ma tête reçoit beaucoup.

    Je ne pense pas que je comprends Cassie, mais c’est douloureux. Au moins, je sais comment me protéger minimalement, je sais quel coin est le moins fatal pour une tête, je sais comment recevoir une commotion à place d’une hémorragie interne. Mes dents bouffent, je saigne de la gueule, mais au moins je ne meurs pas. Je refuse de mourir. Peut-être que je suis perdue d’avances, mais je refuse totalement de mourir dans cet entrepôt sans me combattre plus. Je ne me bats pas vraiment, je suis juste à terre en train de manger des coups, mais je survis quelques minutes supplémentaires. Ils m’avaient amené à l’étage supérieur, je pouvais bien le voir par la fenêtre quand ils ont commencé à me vider des bidons d’essences sur moi.

    J’ai une idée, mais je dois faire attention. Ils parlent un autre langage pour éviter que je comprenne, mais je sais qu’ils ont de la difficulté avec la caméra et qu’ils cherchent quelque chose pour allumer le feu. Cela me rappelle des années à l’Université quand j’étais obligée de demander de l’aide à un technicien pour un projet universitaire. La caméra académique avait toujours des problèmes très importants, ma mère a fini par m’acheter une caméra qui marche en tout temps, eux ils n’ont pas de mère pour faire marcher une caméra correctement. Ils veulent donner un exemple, mais à qui? Ils veulent donner un exemple aux petits héros indépendants qui font foirés leurs activités? Soyez plus discrets et ils ne vont pas intervenir. Je ne peux pas réagir dans l’immédiat.

    Ils ont trois combattants qui me dépassent largement, un seul peut me battre en moins d’une minute, mais je garde de la force, j’essaie d’oublier la douleur. Je n’ai pas encore montré mes lames rétractables, leur corde va être facile à couper grâce à mes armes, mais après je dois avoir un plan. Je ne peux pas combattre les trois élites, je dois passer la fenêtre ou essayer de leur foutre le feu, mais je dois aller chercher mon casque pour me protéger des flammes. Après, je vais avoir quelques secondes pour me balancer dans l’eau. J’espère qu’on est proche du port, sinon je suis vraiment dans la pire merde de tous les temps.

    Je regrette énormément de choses maintenant, mais ce n’est pas le temps d’y penser. Je ne veux pas qu’on me regrette vraiment, je sais les risques encourus dans cette carrière, mais je dois toujours vivre. On m’a toujours apprit à vivre, malgré la douleur, alors je dois toujours le faire. Je ne sais pas trop ce qu’il se passe après quelques minutes, mais on dirait que cela bouge beaucoup à coté. Ils avaient mis une dizaine de personnes à coté pour éviter de se faire déranger et l’une de ces personnes avait rentrée en urgence pour faire sortir les deux combattants les plus élevés de leurs gardes. C’est le temps, dès que la porte se ferme, je réserve la surprise au dernier combattant. J’attends juste quelques secondes, ils semblent être en train de s’engueuler, alors je sors mes lames de mes poignets pour couper les cordes qui piègent mes mains. Ils ne sont pas rendus comptes encore…

    Allons-y pour l’élan, je bouscule rapidement mes pieds en direction vers le combattant pour viser en premier la jambe droite de l’assassin et rentrer la lame dans ce soutien physique avant de remonter ma tête en direction sur son menton. J’entends sa gueule se casser avant les dents arrivent sur moi. Il est toujours vivant, mais il va avoir besoin de quelques opérations pour ses dents. Les deux hommes qui me gardaient avec l’assassin commencent à sortir leurs armes, mais je fais très rapidement pour les casser rapidement. Je ne sais pas ce qu’ils se passent de l’autre coté de la salle, mais je sais que certains hommes s’en viennent avec des armes à feux. Je balance rapidement la caméra par la fenêtre pour prendre l’épée de l’assassin.

    C’est peut-être stupide, mais je n’ai pas envie de tomber encore sur des meurtriers. Je dois juste faire attention, je l’ai déjà fais, mais je n’avais pas été tabassée. Je ne prends pas mon élan pour le saut, il faut que je sois proche du mur pour plonger l’épée dedans et ralentir la vitesse de la chute après. Un… deux… trois… j’hésite un moment de ne pas passer par la porte principe… non, je viens d’entendre un coup de feu. Allons-y doucement, je plonge mes deux pieds vers le vide et je rentre l’épée sur le mur… bon…

    La prochaine fois, il faudrait qu’ils se payent des vrais épées et pas faits en plastocs, qui cassent juste en rentrant l’épée dans le mur. L’arrivée est brutale, au moins, j’ai le temps de retirer une jambe pour que l’autre jambe encaisse tout. J’entends le craquement, mais je n’hurle pas de douleurs, je ne veux pas alarmer les autres mafieux. Je me relève doucement et on dirait qu’il y a une voiture qui crame à l’entrée principal, je vais éviter, surtout avec le douche d’essence. Je commence à partir en boitant de l’autre coté. Je dois juste me trouver des repères pour savoir où que je suis.

_________________

« Young Force, tu connais mec? »
avatar
Katherine E. Bishop

Messages : 683
Date d'inscription : 14/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fail dans la Fuite [PV : Slade Wilson]

Message  Slade Wilson le Mar 3 Fév 2015 - 21:57

ft. Archer de Central Park & Deathstroke
Non mais personne ne touche à elle... Compris...
Depuis que j’ai récolté les informations au sujet de celle nommée l’Archer de Central Park, mon intérêt envers elle n’a fait que croitre encore et encore, croitre au point de voir en elle une des personnes idéales pour ce que je recherche. Et moi qui disait avant que je ne voudrai jamais d’un Oei de Faucon ou d’une Archer à la capuche colorée, je me suis bien trompé car en cette archer la, j’ai vu beaucoup de visages, des souvenirs. Un exemple me vient rapidement en tête, Batman… Oui je vois une partie de Batman en elle et c’est quelque chose que je ne peux pas ignorer, me disant qu’avec encore plus d’entrainements, plus d’entourage pour s’occuper d’elle, elle ne fera que devenir la meilleure. C’est pour cela que j’ai demandé depuis un moment au Winter Soldier de la surveiller, de garder un œil sur elle, de m’informer si il se passe quelque chose ou encore si quelqu’un tente de la contacter, voir de lui porter nuisance. Si je ne m’approche pas d’elle pour le moment, personnellement, c’est aussi une façon de la protéger de mes propres ennemis. Mais voilà, le destin a décidé que ce jour serait celui de sa rencontre, alors que je préparai mes affaires pour repartir pour Séoul. Un appel simple de mon allié m’avertissant simplement que l’Archer de Central Park a lancé une attaque qui a échoué contre des membres de la Main. La Main… Elle est soit folle, soit mal renseignée, soit réellement intrépide. Attaquer des membres de la Main, surtout à un contre plusieurs, c’est comme attaquer des membres de la Ligue des Assassins, ou encore de la Fraternité, il faut soit être accompagné, soit très bien entrainé et connaître l’ennemi. Une part de moi me dit qu’elle serait capable de se débrouiller, que ce serait une bonne façon de jauger ses talents, mais ce risque est trop grand car les hommes de Shishido non ni cœur, ni âme.

Je préviens le Winter Soldier que je vais le rejoindre sur le champ, laissant mes affaires pour mon voyage sur place pour enfiler mon armure et prendre mes armes, ne me montrant pas assez fou pour foncer désarmé face à des agents de la Main, surtout que ceux ci pourraient avoir la compagnie d’un homme plus important et je tiens à éviter de ne pas être équipé dans un tel cas. Je me souviens encore de notre mission suicide avec Kaidan et les autres contre Shishido, un échec vu que le Gorgone est toujours vivant, une leçon qui m’a montré que la main a plus d’une ressource, plus d’un talent, surtout pour porter la mort. Il est vraiment temps que cette organisation prenne fin, que Ra’s al Ghul se lance dans une quête contre eux, ou que Sergei tente de les détruire pour les assimiler. Bien sur j’aurai du penser que le Winter Soldier, dans l’état actuel des choses, manquant cruellement d’humanité et qu’il ne voit rien de bien grave dans ce qu’il se produit en cet instant, dans les actes que subis l’Archer de New York. Et quand j’arrive sur place, le Winter Soldier m’annonce avec une voix des plus neutre qu’ils se préparent surement à l’exécuter… Bien entendu je lui ai demandé mais pourquoi il n’a pas agit, et sa réponse fut d’une logique implacable, j’ai demandé de garder un œil sur elle. Je lui ordonne cette fois ci de me couvrir et de la couvrir sur ce qu’il peut arriver et je pénètre dans cette bâtisse, détestant ce genre de situation où je pars à l’assaut d’un lieu ennemi sans en connaître les plans, le nombre de cibles, ni même si il y a une présence plus importante. Bon au moins je suis sur d’une chose, Gorgone n’est pas ici, c’est déjà une bonne nouvelle, et sans attendre je m’avance, montant ces étages. Mon coéquipier m’informe de ce qu’il observe, du nombre d’hommes vu au travers des fenêtres, au moins cela me donne des chiffres. Mais bon dieu, ma réputation en prendrait un coup si cela venait à s’apprendre que Deathstroke vienne à la rescousse d’une héroïne qui serait plus du genre à se retrouver dans mes contrats.

Je n’attends pas, arrivant à cette porte avant les « gardes » annoncés, et dans ma course je ne freine pas, laissant mon épaule avec son renfort grâce à l’armure percuter cette porte pour l’ouvrir sans discrétion, voulant directement attirer l’attention, espérant justement qu’ils avertissent les autres pour oublier un moment la jeune femme. Dès que j’entre, je libère ma lame, évitant les armes à feu vu que mon confrère m’a annoncé que ces gentils ennemis ont arrosé l’Archer, et il semblerait bien que ce ne soit point avec de l’eau. Il serait dommage qu’un tir passe au travers de la porte ou dur mur et vienne créer l’étincelle de trop. Je ferme mon œil directement pour me concentrer sur mes ennemis, sentant leurs attaques arriver avec de petites secondes d’avance, me permettant de parer et esquiver les premiers, laissant mon épée fendre l’air pour frapper ces hommes sans aucune retenue, n’étant point présent pour faire dans la dentelle. Je sais que celle qui m’intéresse ici ne tue pas, mais je n’ai pas cette moralité, surtout pas avec des Agents de la Main. Comme je m’en doutais, un des hommes part chercher du renfort, bon les choses vont se compliquer mais j’offre du temps à l’Archer de Central Park… Faudra vraiment lui trouver un nom plus court…

Je ne sais pas ce que fait l’Archer, mais je peux percevoir des bruits dans l’autre pièce, de l’action. Je ne perds pas de temps à communiquer sur le moment, voyant un ennemi sortir un pistolet mitrailleur. Bon fini de jouer, gardant mon épée dans une main, de l’autre je sors mon arme de poing, plongeant vers la droite après avoir sentit en avance où le tir ennemi va se faire, roulant sur ce sol avant de tirer une balle directement dans la tête de celui armé… Une balle frappe mon épaulière, me laissant remarquer par chance que leurs munitions ne sont pas chemisées, tant mieux le niveau de perforation de leurs armes m’offre alors plus de liberté. C’est à ce moment alors que je combats ces ennemis, enchainant quelques mouvements, profitant des connaissances que j’ai sur les techniques de la main, portant des coups de lame vers la gorge, le ventre ou les jambes, tirant que ce soit vers le cœur ou la tête de mon flingue, je ne veux pas simplement le mettre hors d’état de nuire, je ne compte pas laisser de témoins. Mais alors que ceux qui ne semblent être que des hommes de mains tombent, deux des Assassins de la main d’un niveau plus expérimentés m’attaquent, et la je dois dire qu’au premier assaut, sans ma précognition, j’aurai pris cher. Mon arme de poing me sert pour parer une attaque, une attaque qui malheureusement brise un de mes petits chouchous. Quelques coups sont encore échangés, je la joue d’ailleurs bien plus défensive pour l’instant, prenant le temps d’étudier leurs mouvements quand j’entends le son du fracas du verre… C’est la que le Winter Soldier me souffle que l’Archer saute pour finalement corriger par elle chute. Je n’ai vraiment plus de temps à perdre, j’analyse plus rapidement les mouvements de mes ennemis, trouver une faille, une faiblesse, et je remarque que le premier s’appuie beaucoup plus sur la gauche. Bien fini de jouer défensif, je fonce à l’assaut sur celui ci, portant une attaque contre a sa lame créer le choc entre nos deux lames pour le pousser de ma force vers le haut, le forcer à se courber un peu. Une détente de mon pied pour prendre un peu d’élan, me surélever, poser le pied sur son genoux droit qui doit donc être plus fragile pour prendre appuie violemment dessus, le faire craquer en faisant un poirier par dessus ce dernier et passer de l’autre coté. Bien sur il gueule, les articulations ce n’est jamais quelque chose de bien joyeux. De justesse j’esquive l’attaque du second, le laissant expressément me frôler.

Quand celui ci se retourne vers moi, je lui fais un petit signe au revoir de la main avant de lui montrer sa ceinture. Le temps qu’il regarde je m’élance vers la vitre de cette pièce, ne perdant pas de temps à me diriger vers celle où se trouvait Bishop, après tout je sais qu’elle est sortie. L’assassin regarde pour constater la présence d’une grenade, sans sa goupille et le temps qu’il réagisse je bondis au travers du verre vers l’immeuble d’en face suivit, avec aucune discrétion, de l’explosion de la dite grenade qui ne doit pas laisser grande possibilité de survie à des témoins potentiels. Lors du saut je déploie mon grappin, visant l’immeuble que je viens de quitter, tirant pour qu’il s’accroche à la paroi sur une partie éloignée pour me laisser emporté plus loin, faisant dérouler le câble pour m’approcher du sol et finalement le lâcher pour chuter sur mes deux jambes, non loin de la jeune femme, dos à elle. Je n’ai pas encore vu dans quel état elle se trouve, mais je sais une chose, elle ne doit pas être en forme sinon elle serait partie bien plus loin déjà. Je range ma lame dans mon dos, montrant que je ne compte pas l’utiliser tout en m’adressant à elle d’une voix presque pleine de reproche.

« Je veux bien reconnaître que tu es une personne de talent, mais s’attaquer seule à des membres de la Main est plus une preuve de folie que de courage. »

Je ne sais pas encore comment celle ci va prendre ma présence, ni si elle me connaît d’ailleurs. Espérons que non sinon le premier contact sera des plus compliqué, mais je me tourne lentement vers elle, gardant mon casque cachant l’œil borgne, l’autre regardant son état pour me faire une rapide idée de ses blessures. Mais surtout je ne dois pas perdre de temps à essayer de la convaincre car vu l’état des lieux la haut et dans la rue, les renforts risquent d’arriver rapidement, et vu son état à elle, même si j’avoue qu’elle a une sacrée paire de couille pour avoir tenté ce saut alors qu’elle n’est pas en forme, elle sera une cible plus facile… Sans compter son parfum faisant d’elle presque une bombe incendiaire sur pattes.

« Pas de temps pour la méfiance… Je vais t’extraire d’ici et les mots viendront ensuite… »

Dis je en lui tendant la main, comptant l’éloigner de ce point chaud pour l’emmener en sécurité, le temps en tout cas d’avoir cet échange tant attendu, mais aussi de pouvoir soigner les blessures les plus dangereuses.


made by © .bizzle

_________________
avatar
Slade Wilson

Messages : 536
Date d'inscription : 27/10/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fail dans la Fuite [PV : Slade Wilson]

Message  Katherine E. Bishop le Mer 4 Fév 2015 - 20:13

    Je ne sais pas ce qu’ils font là-bas, mais c’est très violent d’après les explosions et les coups de feux. Je ne dois vraiment pas rester dans le coin, la police risque de réagir aussi rapidement que les renforts criminels et même peut-être le SHIELD va réagir vu la violence. J’essaie de trouver l’Empire State Building du regard, mais la plupart des entrepôts cache la vue. Je découvre la surprise bien quelques secondes plus tard… je suis à Staten Island. Ces connards m’ont amené à Staten Island, c’est foutrement loin de Brooklyn et encore plus loin du Starbucks à Manhattan, je pense que cela va être même pire que mes longues randonnées quand j’étais jeune. Je me faisais un mal de pied de plusieurs semaines, mais au moins je pouvais m’en sortir vu que je ne me cassais pas directement une jambe avant de commencer ce genre de longues randonnées. On n’était pas aussi proche de l’Autoroute 278, ces mafieux me frustrent vraiment. Pourquoi ils m’ont déplacé aussi loin juste pour essayer de me brûler? Je dois aussi m’enlever cette odeur à tout prix.

    Je vais peut-être essayée de trouver un centre pour sans-abris pour juste prendre une douche en échange de quelques dollars pour l’un de ses pauvres habitants dans ce genre de résidence. C’est juste très frustrant d’être place aussi loin de la civilisation, surtout avec la douleur à ma jambe. Je respire un fort moment, je dois vraiment me dire que je dois totalement oublier cette douleur pour la suite. Vu les explosions, je pense que je vais continuer mon chemin dans les égouts. Je me souviens des blagues qu’on faisait aux Starbucks :
    « Fait attention quand tu rentres dans les égouts, cela peut être comme dans le jeu vidéo Lego des Vengeurs, il pourrait avoir l’HYDRA! » Mais bon, je n’ai pas le choix. En plus, il existe tellement de mythes urbains dans les égouts de New York entre les mutants exclus, l’ancienne base de la Confrérie et des ligues assassins imaginaires qui s’entrainaient par là-bas, je ne peux pas tous les croire. J’essaie de trouver une bouche d’égout pour me sortir de ce mauvais pas. En voila une! Proche de la rue, mais assez loin de la bagarre. Ma main écrasée était beaucoup trop douloureuse pour soulever le bouche-égout et avec une main, c’était pratiquement impossible. Je dois vraiment me servir d’un appui pour me sortir de cette crise. Il doit bien avoir un bâton de métal dans le coin pour lever cette merde. Je dois vraiment faire vite. Bon, je vais faire avec ce que je peux, je vais prendre dans les réserves pour construire des panneaux de signalisations, le bout de métal pour maintenant le panneau est toujours aussi solide. C’est quand je m’approche des boites en bois que je sens une présence arrivée directement derrière moi. Je me retourne directement en montrant ma lame rétractable de mon poignet et en sortant un gros juron pour la surprise.

    En parlant de surprise, c’est surtout son armure qui me laisse réellement perplexe. C’est quoi ce drôle de déguisement? Je reste quelques secondes réellement surprises, mélangeant une sorte de confusion et d’étonnement de le voir arriver aussi vite. Il doit avoir un grappin, je rêve d’avoir un grappin dans le futur. Il commence à me parler normalement et je ne dois pas faire un grand travail de déduction pour savoir qu’il est la personne, qui a attaqué l’organisation mafieuse. Je ne sais pas si le nom de la Main est une blague pour parler de ma main écrasée ou le véritable nom de l’organisation qui m’a attaqué, mais cela reste bien mystérieux.


    « Si tu essaies de faire une blague pour ma main écrasée par un marteau, je pense que c’est trop tôt… »

    Je vais prendre le bout de métal pour faire bouger la bouche d’égout avec ma main non-blessée, je range ensuite mes lames rétractables dans mes poignets. Je ne crois pas qu’il veut me faire du mal, je crois même le contraire. Il doit faire parti des opposants de cette organisation qui m’a attaquée et je dois l’avoir aidé juste à faire tomber une partie de ses rivaux. Je commence à me diriger vers la bouche d’égout tout en ignorant la personne avec son drôle d’armure. Il veut me faire sortir du grand danger. Je ressemble à une femme en détresse? Non, mais oh! Je ne veux pas servir pour une organisation criminelle. Je sais qu’il va me demander un retour de ce petit sauvetage, mais je ne peux pas vraiment me battre pour le moment, alors allons-y pour la diplomatie.

    « Sincèrement, je vous remercie de votre aide, mais je ne cherche pas à recevoir de l’aide d’une organisation criminelle, je ne veux pas rendre de services au Caïd ou à une autre organisation malfaisante. Si vous êtes juste venu pour m’aider, je ne crois pas que vous mesurez comment je méprise toutes sortes d’organisations criminelles, que cela soit ceux qui veulent me brûler ou se servir de moi. Alors merci, mais non merci. Je suis capable de me débrouiller toute seule. »


    Je commence à lever la bouche d’égout en se servant surtout de ma main pour faire appui au bout de métal pris dans les petits trous pour mieux déboucher. Je ne regarde pas vraiment autour de moi, peut-être par manque de sécurité, mais je peux toujours me défendre contre mes ennemis, peut-être moins avec une main écrasée et une jambe cassée, mais il me reste toujours ma volonté.

_________________

« Young Force, tu connais mec? »
avatar
Katherine E. Bishop

Messages : 683
Date d'inscription : 14/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fail dans la Fuite [PV : Slade Wilson]

Message  Slade Wilson le Jeu 5 Fév 2015 - 7:02

ft. Archer de Central Park & Deathstroke
Non mais personne ne touche à elle... Compris...
Premier bon signe, elle ne semble pas me connaître, chose qui évitera surement de la voir trop se braquer contre ma personne car je suis sur que si elle connaissait mon C.V., de un elle ne continuerait pas à agir sans faire réellement attention à moi, et de deux elle serait surement bien plus renfermée envers ma personne. Heureusement que mon casque cache mon visage car sinon elle verrait l’effet de surprise face à sa remarque, la jeune femme semble ne pas savoir qui est la Main, quelle organisation elle vient d’attaquer… Bon, c’est une chose à noter, il faudra absolument que je prenne du temps à la mettre au courant des différents groupes mafieux comme la Maggia, mais aussi des organisations plus professionnelles et meurtrières comme la Main, l’Ordre du Serpent, la Ligue des Assassins ou encore la Fraternité car ne pas connaître ses ennemis est surement une faute stratégique importante. Chaque faction a ses spécialités, ses habitudes, souvent aussi ses techniques et ses faiblesses. La Main est dangereuse car elle vit depuis des siècles, maitrise des techniques oubliées de beaucoup possède certains des meilleurs combattants et en a formé d’autres, mais surtout la Main est dirigé actuellement par un être qui ne croit qu’en la mort, y voyant la libération de l’être face à une forme d’esclavagisme par rapport à des entités divines, un être qui tue en voyant cela comme un geste généreux, mais qui pire que cela, ramène les morts à la vie sous une domination d’un esprit sombre… Une possession démoniaque. Oh je connais bien ce coté de la Main, Elektra m’a assez parlé de leurs habitudes, après tout elle même a déjà été tuée par Shishido et ramené aussi par ce dernier. Je la regarde alors tenter de s’occuper de cette bouche d’égout en commençant à lui répondre suite à sa remarque sur la « blague ».

« T’attaquer à une organisation sans la connaître est une erreur grave Bishop. » Dis je en usant de son nom expressément pour avoir son attention, faire comprendre que je me suis déjà intéressé à son cas, qu’il a été étudié. Et je dois dire que vu la personne que je lui ai collé sur le dos, c’est normal que j’en ai appris beaucoup, coté renseignement le Soldat est assez minutieux et rapide. « La Main est une organisation qui existe depuis plus de huit siècles, spécialisée dans les arts de combats et l’assassinat… Sans connaissance, ta volonté et tes compétences te seront inutiles. »

Une leçon, me voilà occupé à donner une leçon… Il ne faut vraiment pas que cela devienne une habitude, mais je tiens à insister sur cette erreur car la jeune femme possède un quelque chose qui pourrait faire d’elle une combattante vraiment talentueuse, une combattante qui pourrait un jour mettre à mal des experts de la Ligue ou d’autres organisations. Je crois par cette courte rencontre que je peux déjà dire que ce qui lui manque le plus est une forme de discipline et la préparation. Une des choses qui rend Batman si dangereux, c’est justement qu’il connaît ses ennemis, ne se laisse pas surprendre et crée la surprise, il est un des rares d’ailleurs qui arrive à même tromper mon don de précognition, ainsi que ma capacité naturelle à mémoriser et comprendre toutes les techniques ennemies, il arrive à me surprendre… Elle me remercie en me comparant à... Un homme du Kingpin ? Houla, je veux bien que les dernières actions du Caïd peut attirer une forme de respect, mais je ne suis pas à son service, puis il n’a pas encore fait appel à moi, surement qu’il se contente de son Tueur fou, mais sa méfiance m’amuse, car tout en se méfiant elle me provoque et m’ignore aussi, un drôle de mélange faisant preuve d’un coté trop courageux. D’un mouvement brusque, avant de lui répondre, je frappe de mon pied sur cette plaque d’égout pour la refermer, mettant ensuite un coup rapide sur cette barre improvisée avec assez de puissance pour lui arracher des mains sans chercher à la blesser, abusant un peu de ma force non humaine et de son état pour la désarmer de la sorte.

« Tu es sur Staten Island, tu comptes aller où par les égouts ? Tu ne t’es jamais demandé pourquoi en Hiver il y a tant de vapeur qui sortent de ces bouches d’égout ? Tu veux réellement finir brulée ? Tu as besoin d’une douche rapidement et de quitter ces lieux. Alors ce n’est pas une proposition, tu vas me suivre le temps d’être retapé et tu pourras retourner à tes occupations ensuite. » Oh que j’aime l’Amérique, pays avec bien des légendes urbaines sur les égouts mais qui oublient souvent ce qui est vrai, depuis plus d’un siècle le réseau d’égout est hautement chauffé pour éviter les accidents de tuyauterie à cause de froid, possédant plusieurs canaux de vapeur qui souvent se retrouvent fissurés, sans parler de tout le réseau électrique. Non ce n’est vraiment pas la saison pour passer par la. « Aucune organisation ne m’envoie, c’est une initiative personnelle et gratuite, alors maintenant ne m’oblige pas à user de force pour t’embarquer et accompagnes moi… »

Je lui tends la main, paume ouverte, préférant pour faciliter la communication qu’elle me suive d’elle même, entendant le Winter Soldier qui me prévient à l’oreillette qu’il est réellement temps d’évacuer. Si elle refuse cette main, et bien je serai dans l’obligation de l’attaquer, non pas pour la blesser ou aggraver son état, mais en tout cas chercher à l’assommer d’un coup rapide derrière la tête, préférant agir quitte à passer à l’offensive que de perdre plus de temps en bavardage. Discuter il y aura tout a fait le temps de le faire après, en sécurité et loin des menaces possibles se trouvant ici, car si ce n’est pas la Main qui risque de se pointer, ce sera le SHIELD et ne suis réellement pas certains que ce soit mieux. En plus vu son état, interdiction de m’allumer un cigare, cela risquerait de faire une torche qui mettrait fin directement au projet que j’ai pour la petite damoiselle. Mon unique œil la fixe avec sérieux, montrant que je ne rigole pas, la main toujours tendu attendant sa réaction, prêt à agir rapidement car chaque seconde devient importante, agir que ce soit pour l’emmener de son plein gré, ou l’emporter par la force, craignant qu’elle ne me donne pas trop le choix.

made by © .bizzle

_________________
avatar
Slade Wilson

Messages : 536
Date d'inscription : 27/10/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fail dans la Fuite [PV : Slade Wilson]

Message  Katherine E. Bishop le Jeu 5 Fév 2015 - 9:46

    Je le regarde quelques secondes quand il commence à me parler du groupe que je viens d’attaquer, non que je suis vraiment étonnée par sa petite leçon morale, mais ce sont eux qui m’ont attaqué et non le contraire. Ils ont juste été frustré que je détruise l’une de leurs opérations en été dernier. Ils ont payé trois assassins pour me retrouver et me piéger, mais c’est une histoire du passé. Il commence à me parler de cette organisation qui date d’environ huit siècles et qui sont experts dans le combat et dans l’assassinat. C’est vraiment un beau C.V, mais je dois faire quoi de ce genre d’informations? En plus, expert dans les assassinats, ils veulent brûler une fille qui risque de les mettre en feu panique dans l’entrepôt, on va se reparler pour le professionnalisme. Je ne fais pas vraiment de différences entre les organisations que j’attaque, car je ne vois pas l’intérêt. Je connais le Caïd et ses hommes, mais je me suis attaquée à tellement d’organisations comme les Purificateurs, la Mafia Mutante, la Main, la Fraternité et ainsi que plusieurs autres. Alors je lui laisse un commentaire aussi cruel que dans mon habitude.

    « Je ne les ai pas attaqué, ils m’ont attiré dans un piège et ils m’ont attaqué. Ils m’en voulaient pour une opération que j’ai brisée en été dernier que je ne me souviens pas du tout. Ils ont beaucoup de rancunes ce genre de mecs, ils peuvent être experts là-dedans aussi… »


    Je ne fais pas attention sur la connaissance de mon nom, il doit vraiment travailler avec le Caïd ou un autre. Pour avoir mangé avec le Caïd, il est un peu plus humain que les autres criminels, mais on dirait qu’ils voulaient me manipuler quand je l’ai rencontré. Il semblait aussi être étonné de mon Histoire, oui je lui ai raconté une grande partie de mon Histoire, il semblait être surpris que je ne vienne de d’autres organisations criminelles ou même d’une organisation de surhumains. Je ne sais pas ce qu’il me veut, mais vu son armure et ses armes, je n’ai pas envie de recevoir son aide. Il m’a peut-être rappelé quelques erreurs de mon coté, mais je ne crois pas qu’ils voient actuellement mon problème. Je suis coincée avec deux membres cassés entre une organisation mafieuse et les autorités légales qui risquent de venir dans les prochaines minutes. Il brise totalement mon plan de fuite en rebouchant le trou d’égouts et ainsi enlever mon arme improvisé. Je le regarde sévèrement avant qu’il recommence à me redonner des leçons.


    « Merci de me rappeler tout ça, mais mets ton doigt dans ta bouche et prend la direction du vent pour savoir dans quel situation que je suis actuellement. Grâce à tes exploits de tout faire exploser digne des films de Michael Bay, je risque de recevoir des renforts de leur organisation sur la gueule dans quelques minutes et ils me dépassent complètement martialement. De plus, à cause du boucan, je ne risque pas de recevoir uniquement la police sur la gueule, mais le SHIELD et même les Vengeurs. Alors oui tu m’emmerdes actuellement et tu dois savoir qu’il y a le collège de Staten Island proche de la 278 et ainsi que les petites banlieues proches. Je dois juste sortir de cette merde en rentrant dans la merde. »

    Je suis beaucoup plus prudente que cela en passant dans les égouts, oui il existe plein de dangers, mais ce n’est pas la première fois que je vais y passer. Il essaie encore de me convaincre que ses actions sont sincères, mais je suis toujours la plus opposée à une aide aussi gratuite. Aucune personne ne fait ça gratuitement, je le sais très bien, surtout d’une personne qui a une apparence de mercenaires. Pour son regard sévère, je lui retourne ce regard encore brusques pour expliquer qu’il me fait chier sincèrement.

    « Je ne crois pas au bénévolat pour une personne qui ressemble purement à un mercenaire. Alors lâche-moi, si tu veux vraiment m’affronter quand j’ai une jambe cassée et une main écrasée pour m’aider, je crois que tu devrais redéfinir le mot aide… »

    Je commence à entendre les sirènes à ce moment, s’il n’avait pas été dans mon chemin, cela pouvait être si simple, mais là, je ne sais pas. Je ne lui donne pas la main, mais je n’ai pas trop choix pour le moment. Mon regard sévère le regarde quelques minutes, même une lame rétractable sort par accident à cause du mécanisme que les criminels ont défoncé à coup de pieds. Je ne crois même pas que je pourrais combattre la police vu les blessures. Je ne lui fais certainement pas confiance pour la suite des évènements, mais pour le moment, je dois survivre.


    « Je ne te dois rien, c’est bien compris? »

_________________

« Young Force, tu connais mec? »
avatar
Katherine E. Bishop

Messages : 683
Date d'inscription : 14/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fail dans la Fuite [PV : Slade Wilson]

Message  Slade Wilson le Jeu 5 Fév 2015 - 13:14

ft. Archer de Central Park & Deathstroke
Non mais personne ne touche à elle... Compris...
Un piège… Elle a brisé une opération de la Main sans se soucier un instant de ce qu’elle a fait ? Des dangers qu’elle a pris ? De qui était en face d’elle ? Mais… Bon d’accord insouciante, c’est à noter mais après tout nous l’avons surement tous été à nos débuts, agissant sans réfléchir, agissant en fonçant droit dans le tas et il semblerait que c’est ce qu’elle avait fait avec cette organisation qui maintenant compte lui faire payer cette faute. Tant qu’ils envoient des assassins de ce niveau, tout ira bien mais si ils envoient des professionnels d’un autre niveau, un homme seul… La je ne lui donne pas autant d’espoir de s’en sortir, la Main possède des tueurs souvent sans âme, sans cœur, mais aussi perfectionniste. C’est quand je découvre ce genre de chose que je suis bien heureux de l’avoir mise sous la surveillance d’un des pires tueurs, un super soldat soviétique. Donc, si je fais déjà le résumé de sa personne, elle a la Main contre elle, le Caïd et le SHIELD, que de bonnes nouvelles, cela la rend encore plus intéressant de savoir que ceux ci lui en veulent et ne l’ont toujours pas agrippé. Mon casque cache un sourire naissant à ses commentaires semblant agressif, appréciant bien plus ce genre de comportement que ceux se montrant faussement gentils. Elle m’explique rapidement son plan qu’elle avait en tête, quitter ce lieu pour se rendre dans un collège, c’est viable oui mais elle risque d’impliquer d’autres personnes en agissant ainsi, de permettre à certains de la suivre à la « trace » ce qui pourrait créer des victimes inutiles. Mais j’aime bien sa vision des choses, sa façon de penser.

« Et bien tu n’aimes pas grand monde… Les criminels, la police, le SHIELD, les Avengers… Heureusement qu’il te reste la Young Force ma chère… Qui… oh mais oui c’est vrai, ils n’ont toujours pas d’infirmerie pour te soigner, à condition que tu arrives jusque la. »

Bon d’accord c’est bas, mais vu le fric qu’ils ont gagné récemment ils pourraient faire l’effort de construire cela un peu plus vite au lieu de laisser Billy dépenser tout n’importe comment… Je crois qu’Ethan me fera toujours halluciner mais il faut leur laisser le faite qu’ils arrivent à avoir de très bonnes recrues, ce qui est surprenant, je suis presque sur que même Ra’s al Ghul doit ragé que cette Archer ait rejoint les jeunes héros du Starbucks et qu’il aurait adoré l’a voir à la Ligue.  Elle sort un peu les « crocs » en tentant de me faire comprendre qu’elle veut la paix, mais je ne suis pas du genre à céder si facilement, surtout en voyant celle ci dans cet état. Bien sur que mon « aide » est intéressée, que j’ai une idée derrière la tête, mais une idée bien loin de ce qu’elle peut imaginer en cet instant, une idée qu’aucune personne autour de moi ne pourrait prévoir en me connaissant. Mais finalement, grâce à la police, elle accepte mon aide en faisant savoir qu’elle ne met pas redevable, ce qui me fait un peu sourire encore car il est évident que je ne fais pas cela pour qu’elle me doit quelque chose, je fais cela pour m’assurer qu’elle rentre en vie tout en profitant de l’occasion pour avoir enfin ce petit face à face désiré. Mes doigts pressent sur mon casque un instant pour annoncer à mon coéquipier qu’il peut dégager avant que les autres arrivent.

« Evacues, on se retrouvera plus tard. »

A peine ces mots dis, je m’approche de la jeune blessée, l’agrippant soudainement, un bras dans son dos, un autre passant sous ses genoux pour la soulever. Oui il aurait été plus facile qu’elle s’accroche à moi, mais elle ne semble pas vouloir y mettre de la bonne volonté. Dès que je l’ai attrapé je me met à courir vers les entrepôts avec elle, courir à une vitesse de pointe pour dégager assez rapidement, arrivant dans les 80 kilomètre heure pour d’un coup pousser sur mes jambes, bondissant directement sur le toit d’un entrepôt, montrant sur le coup des facultés surhumaines mais ce n’est pas important tant que nous évacuons d’ici proprement. Passant d’un entrepôt à l’autre, je me dépêche pour me diriger  vers un des nombreux parcs de cette île, bondissant du dernier toit vers le sol, à la lisière du parc industriel de l’Avenue Sud, après avoir bien regardé qu’il n’y ait point de témoins gênants. Ce lieu est parfait, proche de la 278, des entrepôts et couvert par la nature, ce qui offre une couverture mais surtout me permet d’emmener Kate au camion qui nous attend, la faisant monter dans le compartiment arrière, la déposant assise sur une banquette avant de refermer la porte et de taper contre la paroi pour signaler que nous sommes prêt à partir.

« Il serait réellement nécessaire que tu penses à changer de parfum. »

Je peux aussi un peu la provoquer en venant lui faire remarquer qu’elle a une belle odeur d’essence. Après tout ce serait difficile de rater ces effluves rappelant certains souvenirs. Lafarge, mon frère, avait tenté aussi de me brulé vif, ah que de souvenirs. Mais je m’installe en attendant face à elle, ne retirant pas mon casque un seul instant, gardant l’œil posé sur elle. Bien, je compte me montrer direct… Non mais je mens la, juste direct sur le pourquoi je suis arrivé ainsi la chercher mais pour ce qui est de mes intentions envers elle, je compte faire cela plus subtilement, évaluer d’abord si elle serait apte à l’intégrer comme je le souhaite.

« Nous allons jusqu’à un de mes repaires, tu pourras te doucher, te changer et tu me laisseras voir tes blessures. » Mes mots semblent plus être une injonction qu’une proposition, après tout j’ai surement une combinaison de Rose qui doit lui aller et qui ne sera pas imprégnée de ce fluide inflammable. « A nouveau, je te rassure, je ne travaille ni pour le Caïd, ni pour aucune organisation criminelle. Cela fait un moment que je te fais surveiller par un de mes collègues en attendant de pouvoir te rencontrer et quand il m’a annoncé ta situation plutôt périlleuse… Et bien j’ai considéré qu’il était temps de venir à toi. » Bien c’est la que je m’attends à une – Je le savais – ou encore qu’elle réagisse comme si j’allais vouloir la manipuler, vu la méfiance qu’elle me montre depuis le début c’est naturel qu’elle risque de réagir en opposition à moi, qu’elle tente directement de montrer son refus ou cherche à dire qu’elle ne veut rien savoir. « Avant que tu commences à faire la parano sur mes intentions, saches que j’admire tes œuvres, tu es très douée. » Autant mettre les points sur les i, même si cela fait presque fan dit ainsi. Je met un instant de silence, venant ajouter quelques mots d’un ton plus faible, plus proche du murmure alors que le camion continue à rouler, surement à traverser le pont vers New Jersey. « Tu me fais penser à un… -ami- qui est devenu pour beaucoup un mythe. » Oui je pense à Batman, bien sur qu’elle me fait penser à ce dernier, d’où la petite hésitation au terme ami. Bien sur, dans tout cela je n’ai pas encore dis pourquoi je la surveille, ni quelles sont mes intentions, mais au moins maintenant j’ai un peu de temps pour parler, tout en réfléchissant déjà à que faire pour ses blessures. Pour sa jambe, je n’aurai pas de quoi la soigner, par contre j’aurai surement une prothèse qu’elle pourra mettre par dessus avec une assistance cybernétique qui lui permettra de ne pas souffrir et de courir ou marcher comme si la jambe allait bien.


made by © .bizzle

_________________
avatar
Slade Wilson

Messages : 536
Date d'inscription : 27/10/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fail dans la Fuite [PV : Slade Wilson]

Message  Katherine E. Bishop le Ven 6 Fév 2015 - 14:43

    Il ne me laisse pas beaucoup de choix au final, je ne sais pas ce qu’il veut, mais je suis sûr que ce n’est pas dans un but totalement désintéressé. Il veut de mes services ou il veut que je continue à combattre les différentes organisations criminelles pour son compte. Je suis sûr que le Caïd n’apprécie pas que je brise son commerce, mais il apprécie grandement que j’attaque aussi ses rivaux. J’ai peut-être beaucoup d’ennemis dans sa vision, mais cela ne me dérange pas. C’est même normal que je suis assez recherchée pour les actions que je fais de la part de nombreuses organisations criminelles ou des autorités légales. Le seul regret que je peux vraiment avoir, c’est de ne pas avoir resté plus discret dans mes actions, mais avec la violence et les méthodes que j’utilise, ce n’est pas vraiment étonnant.

    Il commence à récapituler ce que je lui ai dis, mais je ne vois pas vraiment le SHIELD ou les Vengeurs comme mes ennemis, ils cherchent juste à justifier leurs vigilances envers une personne qui n’a pas ce droit normalement. Je ne connais pas assez les autres organisations pour savoir à ce qu’ils pensent de moi. Je me montre totalement indifférente quand il me parle de la Young Force. Il est mieux renseigner que la plupart, mais je ne crois pas vraiment à quoi qu’il peut s’attendre de la Young Force. Il me mentionne aussi que l’infirmerie n’est pas encore construite totalement dans notre base secrète, mais je sais aussi qu’il n’y a aucune personne dans notre fameuse organisation qui peut faire des soins particuliers hormis Walter Jensen avec ses pouvoirs.


    « Vous savez ce qu’on dit : On sait reconnaitre les talents d’une personne par le nombre de ses ennemis. J’essaie bientôt de me faire ennemie avec le groupe de citrouilles manquées, cela va m’ajouter une autre organisation sur mon grand C.V. »

    Il veut aller dans la bassesse, je peux bien le faire aussi. Ce n’est certainement pas ma meilleure réplique, mais quoi qu’on dise, si son armure a but de le faire comme un terrifiant mercenaire diabolique, je crois que c’est complètement raté. On dirait une personne qui a demandé à Stark de faire la teinture de son armure et qu’il l’a complètement raté parce que son nez sirotait l’alcool. Je ne laisse aucun indice sur la Young Force ou ce que j’étais vraiment. Il peut bien me dire ce qu’il veut, mon mépris est continu envers une personne aussi arrogante.

    Au moins, il est chanceux que les polices arrivent, parce que je ne crois pas que j’aurai accepté de le suivre dans le cas contraire. J’avais une autre stratégie au cas où, il me semble bien agile et brutal, mais avec des assassins de la fameuse organisation appelée la Main, je pouvais les envoyer sur lui pendant que je commence à me fondre dans le décor. C’est peut-être une vision plus utilitariste, mais on dirait qu’il veut uniquement se servir de moi, alors je peux bien me servir de lui. Bien que je sois blessée, ma plus grande expertise reste la discrétion durant mes périodes de chasse des criminels. Même les organisations d’élites avaient plus de difficultés à me suivre de cette façon. Ils pouvaient bien me battre au niveau martial, mais ils n’atteignaient pas mon niveau du coté de l’arc et de la traque. Je peux paraitre vantarde en pensant de cette manière, mais je crois vraiment ce genre de moyens pour moi, je crois vraiment être capable d’améliorer toutes mes capacités physiques pour atteindre quelque chose de supplémentaire. De toute façon, j’ai déjà appris quelques mouvements quand je me faisais fracassée par les trois assassins.

    Leurs mouvements étaient fluides, mais les trois avaient suivi un entrainement similaire par la ressemblance de leurs styles. Je dois juste me souvenir de leurs mouvements, les dessiner dans mon carnet et après je commence à copier leurs styles. Je pense ensuite à adapter comment bloquer leurs défenses et m’arranger en adaptant dans mon styyle. Je leur montre à Cassie, je lui demande aussi des conseils et je suis sûr que l’adaptation de notre style peut dépasser les capacités de ses assassins en quelques mois ou dans le pire des cas en quelques années. Quand je regarde Deathstroke, j’ai aussi une autre idée vu sa large armure, qui vient surtout quand il communique directement par son casque à son collègue.

    Je pourrais essayer de camoufler mon énergie thermique grâce à mon armure, le grand problème est surtout que je dois aller voler de la technologie dans une base du SHIELD et d’avoir le temps pour faire ça. Je ne suis pas la plus grande experte technologique de tous les temps pour faire ce genre de technologies. Je déteste quand il me prend, mais au moins sa vitesse me sert un peu à partir le plus rapidement possible. Il se dirige même vers la 278, je peux même me débarrasser de lui en rentrant une de mes lames rétractables dans son œil survivant, mais cela pourrait être assez méchant et cruel, alors je ne le fais pas.

    Il me dépose sur la banquette de son petit camion avant de commencer à me parler de nouveau en faisant une petite blague sur l’essence que je ne réponds pas vraiment. Je l’ignore en rentrant mes mains dans mon armure pour enlever après quelques secondes le kevlar amélioré sur mon ventre. La Main a essayé de l’enlever juste en débouclant ce qui était visible, mais j’avais toute une manœuvre pour l’enlever de la manière la plus efficace possible. Je ne veux pas que mes ennemis l’enlèvent aussi, c’est pour cette raison que cela prend plus de temps de l’enlever. Il commence ensuite à me parler de ses buts en particuliers de m’amener à l’un de ses repaires.


    « Ce n’est pas nécessaire, déposez moi au Nord de Manhattan proche d’un Mcdo et je vais être capable de me débrouiller seule après. »

    Oui je le vois juste comme un lift et rien d’autres. Mon comportement peut paraitre méchant, mais je lui ai bien dis que je ne lui étais pas redevable ou que j’allais montrer mon plus grand sourire du monde pour son aide. Il essaie ensuite de me rassurer qu’il ne travaille pour aucune organisation criminelle comme si celui-ci pouvait vraiment travailler avec la Justice League ou une autre organisation de super-héros. Slade mentionne après qu’il me fait surveiller depuis quelques temps, pour cette mention, je reste complètement indifférente. Les hommes du Caïd ont déjà dis la même chose pour essayer de menacer ma famille, alors je ne le crois pas du tout. Je commence plus à détacher mes épaulettes quand je reçois un compliment pour sur mes attitudes et une comparaison avec l’un de ces vieilles connaissances.


    « Je ne vois pas en quoi tu peux voir une admiration quelconque à ce que je fais, sauf si tu es le dernier sadique. Je ne cherche pas à me faire féliciter pour mes actes ou mes attitudes, ni pour la motivation ou quelque chose d’autres, alors tes compliments, tu peux les garder pour toi. Et me faire comparer à l’un de tes amis me dégoute plus que me rendre heureuse, en confirmant juste que je suis devenue folle en faisant ce que je fais aujourd’hui. »

    Je n’imagine même pas ses amis à lui, vu ses pouvoirs, il doit directement sortir d’un laboratoire comme dans les tortues ninjas dans les films de Michael Bay.

_________________

« Young Force, tu connais mec? »
avatar
Katherine E. Bishop

Messages : 683
Date d'inscription : 14/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fail dans la Fuite [PV : Slade Wilson]

Message  Slade Wilson le Dim 8 Fév 2015 - 13:37

ft. Archer de Central Park & Deathstroke
Non mais personne ne touche à elle... Compris...
Elle a de la repartie la petite, une vraie rebelle qui sort les crocs et les griffes, un magnifique moyen de défense social mais si elle croit qu’elle va me repousser de la sorte elle se trompe, tout du contraire cela m’amuse ce genre de comportement, d’agression, je trouve que cela démontre du caractère, de la force et surtout l’absence de peur face à l’inconnu car malgré son état elle me provoque, me cherche, comme pour montrer qu’elle serait prête à se défendre, qu’elle n’est pas une petite princesse cassée qui va s’apitoyer. Elle est parfaite pour ce que j’entrevoie, il faut juste que maintenant j’arrive à percer cette carapace pour qu’elle arrive à m’écouter, s’ouvrir à mes paroles et non rester en opposition car si elle continue ainsi je n’arriverai pas à glisser des mots jusqu’à son esprit. Bon, heureusement je suis patient quand il faut défoncer des murs, une patience qui va être mis à l’épreuve face à elle.

« Malheureusement pour toi, Kate, la Confrérie des Citrouilles Manquées ne te prend pas pour cible vu qu’elle te voit comme quelqu’un qui est sur une très bonne voie. »

Je n’ai pas peur d’user de son jeu en lui parlant, mais elle doit se demander pourquoi en très bonne voie. Bien sur certains verraient en elle une arme pour éliminer la concurrence, personnellement je vois en elle un avenir tout autre, mais elle a besoin d’entrainement, pas uniquement physique mais aussi stratégique, elle a besoin aussi d’un équipement un peu plus poussé, du matériel de pointe qui pourrait l’aider grandement dans ses « missions ». Bien entendu la petite damoiselle montre encore son refus quand j’ai parlé de l’emmener à mon repaire, comme si ce n’est pas évident qu’elle allait montrer une telle réaction. Mais je ne soupire point, après tout je ne lui donne pas réellement le choix et vu son état elle ne me posera pas trop de difficultés. Oh je suis sur qu’elle serait capable de me blesser, de me surprendre peut-être car elle a un quelque chose de spécial, mais je ne suis pas facile à abattre. Mais si elle croit que je vais la larguer ainsi simplement au Mcdo pour la laisser se débrouiller, elle rêve, ma confiance en la Young Force existe car ils seraient capable du meilleur face à des ennemis, mais j’en ai aucune pour ce qui est des soins.

« Cesses ta fierté mal placée, j’ai de quoi te remettre en forme, une prothèse pour ta jambe, et de quoi réparer ton équipement. Alors profite… Car si tu rentres dans cet état, Ethan va encore faire une crise de panique en ayant le sentiment que son groupe ne fait que souffrir, tu n’auras personne pour te soigner convenablement, et Garfield ne cessera de se proposer pour s’occuper de tes plaies en usant de cette excuse pour un peu te mater. »

Mes mots sont libérés rapidement, montrant que je n’ai point besoin de réfléchir pour avoir une vue hypothétique de ce qu’il pourrait se produire si elle retourne au Starbucks dans cet état. Faut dire qu’à force de les surveiller, je commence à voir des stéréotypes sur chaque membre de cette équipe, mais d’un autre coté je commence aussi à mieux comprendre l’espoir que Jess a mit en eux. Ils pourraient vraiment devenir quelque chose de bien, de fort, d’intéressant avec une belle moralité liée à leur innocence. Bon, ils devraient un peu se calmer sur la Marie Jeanne et les jeux vidéos, mais ils sont jeunes, faut pardonner ce coté si particulier de leur vie encore insouciante. Ce qui devient intéressant c’est sa propre image quand elle dévoile ne pas voir ce que je peux admirer chez elle, ne pouvant pas lui donner tord pour le coté sadique de ma personne mais au moins je vois qu’elle ne comprend pas ce qui la rend si spéciale à coté d’autres justiciers. Je dois dire aussi que cela m’amuse de l’imaginer être dégoutée d’être comparée à Batman, la pauvre chauve-souris masquée en prendrait une claque d’une telle remarque. Oh mais non vous ne rêvez pas, la situation m’amuse réellement. Bon fini de jouer, il faut que je casse un peu tout ce qu’elle vient de dire mais aussi attirer un peu son intérêt sur ce que je veux lui montrer, ce dont j’ai besoin de lui parler, et le premier signe de « confiance »que je vais faire en cet instant est simplement de lui offrir le même avantage que j’ai sur elle en ce moment, la vision du visage sous le masque.

« Il est temps de parler un peu sérieusement. » Dis je en venant commencer à détacher mon casque, le retirant lentement pour laisser apparaître mon visage, déposant ce dernier à mes cotés. « Ce que tu fais est admirable, non pas parce que tu te mets en danger de façon irrationnelle, non pas parce que tu blesses des criminels, mais parce que tu agis pour protéger autrui, leur éviter de subir ce que tu as connu. » Bien sur je n’ai pas les détails sur son agression, je sais juste par étude du passé de la jeune femme qu’elle a été attaquée à Central Park. « Mais en plus, tu fais cela sans imposer la mort à tes ennemis, ce qui est rare et fait preuve que tu as encore une âme la où beaucoup seraient devenus des monstres ou des tueurs pour laisser parler la vengeance. » Je prends mon temps pour parler, lui laissant aussi le temps de m’interrompre, d’objecter, de réagir si il faut, mais je ne m’arrête pas pour autant, la regardant d’un air presque paisible. « Je sais que tu te méfies de moi, de mes intentions et c’est normal, tu as bien raison d’être vigilante. Par contre tu devrais voir un compliment que je vois en toi une comparaison avec le Justicier devenu le Mythe de Gotham. » Je ne parle pas directement du surnom de Batman, après tout elle ne sait peut-être même pas qui est ce nom vu qu’elle ne semble point connaître ses propres ennemis. « Sais tu combien de personnes ont rejoint des organisations comme la Main, la Maggia, La Ligue des Assassins uniquement pour avoir la vengeance ? Toi tu as préféré te battre pour protéger les autres. Tu as ce petit quelque chose de particulier qui manque à bien du monde et à moi même d’ailleurs. » Dis je sincèrement, pensant d’ailleurs en partie à Korra sur ces mots, aux pertes qu’elle a eut et la sensation négative qu’elle a d’elle alors qu’elle a su se tenir dans le bon chemin au lieu de sombrer. « Je ne suis pas la pour t’embrigader dans une faction ou une autre, pour t’utiliser à des fins personnels ou pour une organisation… Ni pour avoir ta reconnaissance, ton amitié ou autre du genre, je suis la car je crois qu’avec certains professeurs, tu pourrais devenir une des meilleures protectrices, car je crois que tu es un atout de la Young Force, et un exemple pour beaucoup. »

Je ne sais pas du tout comment elle va réagir à tout cela, enfin je pense surtout qu’elle va rire en croyant voir un piège tendu vers elle. J’avoue que d’un coté, j’ai besoin d’elle mais pas pour l’utiliser car mon projet demande à ce que tout ceux concernés s’y joignent de leur plein gré, avec conviction, sinon c’est voué à l’échec. La force d’une personne comme Kate vient particulièrement de sa volonté, et si elle n’est pas personnellement motivée ou ne se sent pas concernée, elle n’aura pas cette volonté ce qui serait pire qu’un gâchis.


made by © .bizzle

_________________
avatar
Slade Wilson

Messages : 536
Date d'inscription : 27/10/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fail dans la Fuite [PV : Slade Wilson]

Message  Katherine E. Bishop le Lun 9 Fév 2015 - 10:46

    Il ne me voit pas comme une cible à abattre ou encore comme une ennemie, mais je ne peux pas lui faire confiance. Avec des années en tant que celle qui fait sa propre justice à Central Park, la confiance est quelque chose de très limitée pour ce rôle. Cela me fait peut-être mal de rien dire à personne durant mes premières années, mais c’est surtout pour les protéger et me protéger. Je m’enfermais peut-être dans mon monde, j’étais peut-être l’une des personnes les plus isolées vivants dans les banlieues de Brooklyn, mais je me sentais bien dans ce que je faisais. Je me sentais bien de participer autant à la Young Force, je pouvais enfin me confier et j’avais gagné en assurance depuis les années. Peut-être qu’il a raison, Ethan peut toujours se sentir le plus coupable possible quand il risque de me voir dans un état pareil, mais il va me comprendre. Je n’ai jamais vraiment senti une personne qui me comprenait de cette façon, je n’ai jamais dans ma vie, eu un tel ressenti d’une personne.

    Peut-être que je me fais vraiment des idées pour Ethan, mais pour Garfield, j’ai eu un petit ricanement sur sa remarque. Oui il est extrêmement pervers, mais il est toujours jeune et il se cherche toujours. Peut-être qu’il peut paraitre bizarre au premier regard, mais je sais reconnaître une personne qui joue un rôle qu’une personne qui se croit vraiment comme l’ingénieur de nos plans. Il est bien plus humain que la moyenne et je suis sûr qu’il pourrait bien m’aider pour me soigner mes blessures d’une façon non-perverse. Je ne mentionne rien pour la suite, je ne veux pas donner d’informations sur la Young Force, si celui-ci veut jouer des stéréotypes pour ce groupe, je crois vraiment qu’il va être surprit pour la suite.

    Je commence à retirer quelques protections supplémentaires pour commencer à chercher à l’intérieur de mon habit noir avec deux mains pour sortir mon stylo et mon petit carnet de note. Je reste bien indifférente à tout son art du spectacle, je ne veux pas me montrer intéresser par ses offres. Je ne connais pas beaucoup ce monde pour les criminels, mais je sais très bien qu’il ne faut jamais les faire confiance. Ils veulent toujours qu’on s’occupe de petits services pour eux, ils veulent toujours nous manipuler, les gens qui essaient vraiment de faire un effort dans cette société.

    Je commence à faire des dessins basiques, des formes surtout des bras et des jambes. Cela peut paraitre comme des petits comics, mais à chaque fois, je fais bouger les jambes et les bras selon mes souvenirs. C’est difficile de tout se souvenir, surtout que c’était bien rapide, mais je me rappelle surtout des techniques qu’ils avaient usées pour me désarmer. Slade essaie de partir sur un sujet bien plus sérieux, il dépose même son casque citrouille à coté de lui pour me toucher quelques mots. Je l’écoute un peu, mais je ne montre pas la totalité de mon intérêt, même s’il semble plus sérieux sur son discours. Il me parle même du justicier de Gotham que peu de gens croient vraiment. Au Starbucks, c’est une réalité, mais j’ai toujours eu de la difficulté à y croire.


    « Je crois que la plupart des assassins voit un facilité à tuer une personne, quand il est bien plus difficile de combattre une personne sans la tuer. Un mauvais coup peut tuer une personne, alors il faut juste savoir où viser, il faut juste savoir comment rendre des coups non-mortels. De cette façon, je reconnais les points faibles des gens sans chercher à les tuer. C’est facile de frapper une personne pour faire bouger des zones cervicales, mais c’est plus difficile de viser une personne sur des points faibles physiques réels. Pourquoi je ne me simplifie pas la tâche? Parce que je cherche toujours à faire comprendre la leçon à la personne, sous une certaine brutalité oui, mais qu’il comprenne le message. Et une autre raison pourquoi je me bats de cette façon, c’est que je ne veux pas ressembler à des gens comme vous ou les assassins qui m’ont affronté. »

    Encore une petite pointe personnelle envers Slade, mais il doit être habitué. Mais je lui donne aussi l’opportunité de parler plus sérieusement, il peut avoir une pointe envers Slade, mais je lui ai parlé sérieusement pendant quelques secondes pour même tourner mon regard vers lui pour oublier mes dessins. Cela peut l’amuser que je ne tue pas comme plusieurs, mais il a une certaine forme de sadisme dans mon comportement, que cela soit par les attaques physiques que mon comportement maladif de répéter toujours ce genre de soirée. J’ai fais fuir la plupart des criminels à Central Park, alors il me reste toujours des criminels en dehors du grand parc naturel.

    Je ne suis pas vraiment capable de répondre aux répliques sur la vengeance et sur les autres organisations. Je ne sais pas pourquoi je n’ai pas cherché à me venger des comportements de mes agresseurs contre moi. Certains qui m’ont agressé, sont plongés dans une longue peine de prison, d’autres sont en réhabilitation dans des centres communautaires. Ils ont changé comme plusieurs, j’ai décidé de changer ma rage contre eux pour viser d’autres personnes ou un autre but. Peut-être que je suis malade, mais je pense vraiment que j’ai aidé des gens de cette manière.


    « Si les mentors que tu me proposes, ressemblent à des mercenaires ou des criminels, c’est déjà refusé d’avance. Je n’ai pas envie de me faire entrainer par ce genre de personnes, quitte à apprendre toute seule dans mon coin. »


    Je ne tombe pas dans le refus le plus simple, j’ai toujours rêvé de me faire entrainer par Wonder Woman ou Superman. Cassandra était une adolescente normale avant de recevoir un entrainement pour atteindre un tel niveau. Luke Cage était toujours un bon professeur, mais avec le temps, je dois apprendre du nouveau. Je continue à faire mes dessins pendant ce temps, mon attitude est toujours nonchalant envers Slade surtout par le physique.

_________________

« Young Force, tu connais mec? »
avatar
Katherine E. Bishop

Messages : 683
Date d'inscription : 14/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fail dans la Fuite [PV : Slade Wilson]

Message  Slade Wilson le Mer 11 Fév 2015 - 14:22

ft. Archer de Central Park & Deathstroke
Non mais personne ne touche à elle... Compris...
Elle n’insiste pas quand je parle de l’emmener la soigner et l’équiper pour pouvoir reprendre sa route convenablement ensuite. Tant mieux, du débat inutile en moins car je n’aurai point donné le choix. Non pas spécialement contre elle, mais quand quelqu’un s’amuse à se faire autant d’ennemis, la laisser se balader blessée, c’est comme transformer le prédateur en gibier. Vu ce qu’elle m’a déjà dit, je ne serai pas surpris de trouver des agents de la Maggia ou de la Main proche du Starbucks, une chose que je vais devoir contrôler dans ma surveillance de la Young Force. Elle m’explique alors le pourquoi de son combat non létal, de cette perte d’énergie pour éviter de tuer un ennemi, agissant totalement de cette façon en opposition à la mienne. Il faut dire que je passe mon temps à analyser les ennemis pour trouver les failles chez elle pour porter les coups les plus mortels, pour faire qu’une blessure apporte assurément l’agonie, mais c’est aussi pour cela que je recherche des personnes comme Kate, car elles ont des principes et assez de « pureté » pour éviter de simplement tuer ses ennemis. Par ces paroles elle me refait un peu penser à Batman qui préfère désarmer que d’envoyer à la morgue, alors que pourtant certains de ses ennemis n’hésiteraient pas à le buter lui ainsi que son entourage. Il suffit de voir ce qu’il est advenu de Jason Todd. Je ne prends pas ces mots pour une attaque ou une agression, au contraire ils me font sourire car je peux constater que la survie de ses ennemis n’est pas juste coïncidence ou hésitation de tuer, mais bien quelque chose de murement réfléchit.

« Je ne pouvais pas espérer meilleur discours. »

Je ne réponds que par ces quelques mots, voyant déjà en mon esprit différentes compatibilités face au projet que je met en place. C’est amusant de me dire que cette femme a finalement toutes les capacités recherchées, qu’il est presque trop facile de trouver une personne avec cette philosophie pouvant rappeler aussi celle de Black Bat, Cassandra Caïn, fille de deux des plus grands assassins et qui pourtant refuse aussi d’être porteuse de mort dans ses combats. Mais une question me vient à l’esprit, une question assez importante sur laquelle j’aurai besoin de débattre avec elle. Un point que j’aurai surement demandé un jour à Batman si je ne souhaitais pas à tout prix le faire ressortir de son trou que le mythe redevienne réalité.

« Celui que j’ai chargé de ta surveillance m’a dit que tu avais de fréquentes petites sorties du genre. N’as tu point crainte que cela devienne comme une drogue, une dépendance et de ne plus pouvoir t’arrêter ? »

Je pose cette question car je veux savoir jusqu’où elle irait, si elle compte un jour cesser ce genre d’activité, si elle compte au contraire continuer de plus belle. Si elle serait s’arrêter si sa santé ou ses alliés ont besoin d’un répit. Le combat est une chose, mais s’y sentir comme dépendant pour continuer à vivre est une chose plus néfaste. Je sais que Deadshot avait commencé comme elle, un simple justicier qui espérait devenir un Batman, mais qui finalement face à l’échec est devenu un assassin à la réputation des plus imposantes de « celui qui ne rate jamais sa cible ». Je veux pouvoir calculer le risque que son combat vienne la corrompre, malgré qu’elle dise ne point vouloir devenir un assassin. Un petit rire s’échappe quand elle me parle des mentors comme des êtres comme moi, mais je crois que de ce coté la je vais devoir me montrer plus clair. Je sais que je pourrai avec ceux travaillant avec moi aider à former ceux que je cible, peut-être d’ailleurs que cela se fera, mais je suis le professeur de Korra, je ne prendrai pas de seconde élève, de plus je refuserai de prendre ce genre de risque avec mon propre projet car je représente une partie de la menace pour cet « avenir ». Soyons réaliste, je suis Deathstroke, j’ai déjà fait des actes bon, et cela ne m’a pas empêché de retourner dans mes habitudes ensuite, non si je veux pousser ceux que je cible à s’améliorer, ce sera avec des personnes qui ont des préceptes que je compte contacter en temps et en heure… Des personnes que je connais, qui sont de confiance et qui surtout n’auront aucune confiance en moi.

« Non, si j’ai pour objectif de te voir devenir meilleure, ce n’est surement pas en te faisant entrainer par des personnes qui n’ont point de respect pour la vie, sinon tu perdrais tout ton intérêt. » Il est vrai que ce qui m’attire le plus n’est pas uniquement les capacités physiques, les talents déjà en sa possession, ou ce que ceux ciblés peuvent devenir, mais c’est aussi leurs convictions, leur moralité. « Je pensais plus à des personnes ayant fait parti de la Justice League avant que celle-ci soit dissoute. » Bien sur je sais déjà exactement qui contacter, qui je voudrai voir dans ce projet que je prépare, mais ceux-ci ont été visés aussi pour une autre raison que la performance, ce sont tous des personnes qui peuvent apporter une sagesse qui manque cruellement à beaucoup en ce temps, ce petit quelque chose qui faisait que même leurs ennemis arrivaient à les respecter alors que les Avengers n’attisent que de la haine.

« Au faite, je me montre bien impoli depuis le début… On me connaît sous le nom de Deathstroke. »

Il est peut-être nécessaire de commencer à jouer franc jeu dans cette conversation en commençant simplement par me présenter. Gardant sous silence par contre le nom de celui qui la surveille, ce dernier étant encore sous la possession de ses supérieurs Soviétiques… Pour l’instant… Mon regard la quitte juste un bref instant pour voir ce qu’elle dessine malgré l’état d’une de ses mains. Etait-ce sa façon d’enregistrer ses combats et les techniques de ses adversaires ? Intéressant… Mon intention se détourne d’elle quand je commence à ressentir que la vitesse du camion s’amoindrit, me disant que nous approchons surement de ce repaire.


made by © .bizzle

_________________
avatar
Slade Wilson

Messages : 536
Date d'inscription : 27/10/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fail dans la Fuite [PV : Slade Wilson]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum