Fail dans la Fuite [PV : Slade Wilson]

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Fail dans la Fuite [PV : Slade Wilson]

Message  Katherine E. Bishop le Mar 3 Fév 2015 - 17:18

    Cela les frustre, cela les frustre beaucoup que je ne me souviens pas de leur fameuse opération que j’ai fais écroulée en été dernier. Ils sont violents dans leurs coups pour avoir perdu autant d’argents à cause de moi, mais ils sont violents que je les ai oubliés aussi facilement. Ils me donnaient quelques fragments de ce qu’ils étaient, mais je ne me souviens vraiment pas d’eux. J’ai attaqué plusieurs opérations de crime organisé depuis mes années de vigilance, je ne peux pas me souvenir de tout. Ils ont arraché mon casque pour le jeter au sol et ils semblaient être surpris de mon visage, ils semblaient surpris qu’ils ne connaissent pas mon visage. Je ne comprends pas encore, mais je me souviens de combattant bien plus expérimenté à qui j’ai déjà affronté. Ils étaient beaucoup plus doués que moi au niveau martial, mais je pouvais surtout m’en sortir grâce à mon arc, mais en ce moment, l’arc ne va pas m’aider. Je viens de me faire écraser la main par le marteau, oui j’ai hurlé de douleurs, oui j’avais des larmes aux yeux, mais je m’attends à bien pire. J’ai vu les films sur la mafia, j’ai vu ce qu’ils faisaient aux gens. On se souvient tous du classique avec Robert De Niro : Casino. Ethan avait eu peur quand il a eu la scène où ils tabassent à mort le frère de Joe Pesci à coup de batte de baseball. Une scène mémorable pour plusieurs, mais c’est douloureux de recevoir réellement les coups. Ils ont essayé d’enlever mon armure, mais ils avaient une méthode pour l’enlever, alors ils n’ont pas vraiment réussi. Les coups passent quand même et ma tête reçoit beaucoup.

    Je ne pense pas que je comprends Cassie, mais c’est douloureux. Au moins, je sais comment me protéger minimalement, je sais quel coin est le moins fatal pour une tête, je sais comment recevoir une commotion à place d’une hémorragie interne. Mes dents bouffent, je saigne de la gueule, mais au moins je ne meurs pas. Je refuse de mourir. Peut-être que je suis perdue d’avances, mais je refuse totalement de mourir dans cet entrepôt sans me combattre plus. Je ne me bats pas vraiment, je suis juste à terre en train de manger des coups, mais je survis quelques minutes supplémentaires. Ils m’avaient amené à l’étage supérieur, je pouvais bien le voir par la fenêtre quand ils ont commencé à me vider des bidons d’essences sur moi.

    J’ai une idée, mais je dois faire attention. Ils parlent un autre langage pour éviter que je comprenne, mais je sais qu’ils ont de la difficulté avec la caméra et qu’ils cherchent quelque chose pour allumer le feu. Cela me rappelle des années à l’Université quand j’étais obligée de demander de l’aide à un technicien pour un projet universitaire. La caméra académique avait toujours des problèmes très importants, ma mère a fini par m’acheter une caméra qui marche en tout temps, eux ils n’ont pas de mère pour faire marcher une caméra correctement. Ils veulent donner un exemple, mais à qui? Ils veulent donner un exemple aux petits héros indépendants qui font foirés leurs activités? Soyez plus discrets et ils ne vont pas intervenir. Je ne peux pas réagir dans l’immédiat.

    Ils ont trois combattants qui me dépassent largement, un seul peut me battre en moins d’une minute, mais je garde de la force, j’essaie d’oublier la douleur. Je n’ai pas encore montré mes lames rétractables, leur corde va être facile à couper grâce à mes armes, mais après je dois avoir un plan. Je ne peux pas combattre les trois élites, je dois passer la fenêtre ou essayer de leur foutre le feu, mais je dois aller chercher mon casque pour me protéger des flammes. Après, je vais avoir quelques secondes pour me balancer dans l’eau. J’espère qu’on est proche du port, sinon je suis vraiment dans la pire merde de tous les temps.

    Je regrette énormément de choses maintenant, mais ce n’est pas le temps d’y penser. Je ne veux pas qu’on me regrette vraiment, je sais les risques encourus dans cette carrière, mais je dois toujours vivre. On m’a toujours apprit à vivre, malgré la douleur, alors je dois toujours le faire. Je ne sais pas trop ce qu’il se passe après quelques minutes, mais on dirait que cela bouge beaucoup à coté. Ils avaient mis une dizaine de personnes à coté pour éviter de se faire déranger et l’une de ces personnes avait rentrée en urgence pour faire sortir les deux combattants les plus élevés de leurs gardes. C’est le temps, dès que la porte se ferme, je réserve la surprise au dernier combattant. J’attends juste quelques secondes, ils semblent être en train de s’engueuler, alors je sors mes lames de mes poignets pour couper les cordes qui piègent mes mains. Ils ne sont pas rendus comptes encore…

    Allons-y pour l’élan, je bouscule rapidement mes pieds en direction vers le combattant pour viser en premier la jambe droite de l’assassin et rentrer la lame dans ce soutien physique avant de remonter ma tête en direction sur son menton. J’entends sa gueule se casser avant les dents arrivent sur moi. Il est toujours vivant, mais il va avoir besoin de quelques opérations pour ses dents. Les deux hommes qui me gardaient avec l’assassin commencent à sortir leurs armes, mais je fais très rapidement pour les casser rapidement. Je ne sais pas ce qu’ils se passent de l’autre coté de la salle, mais je sais que certains hommes s’en viennent avec des armes à feux. Je balance rapidement la caméra par la fenêtre pour prendre l’épée de l’assassin.

    C’est peut-être stupide, mais je n’ai pas envie de tomber encore sur des meurtriers. Je dois juste faire attention, je l’ai déjà fais, mais je n’avais pas été tabassée. Je ne prends pas mon élan pour le saut, il faut que je sois proche du mur pour plonger l’épée dedans et ralentir la vitesse de la chute après. Un… deux… trois… j’hésite un moment de ne pas passer par la porte principe… non, je viens d’entendre un coup de feu. Allons-y doucement, je plonge mes deux pieds vers le vide et je rentre l’épée sur le mur… bon…

    La prochaine fois, il faudrait qu’ils se payent des vrais épées et pas faits en plastocs, qui cassent juste en rentrant l’épée dans le mur. L’arrivée est brutale, au moins, j’ai le temps de retirer une jambe pour que l’autre jambe encaisse tout. J’entends le craquement, mais je n’hurle pas de douleurs, je ne veux pas alarmer les autres mafieux. Je me relève doucement et on dirait qu’il y a une voiture qui crame à l’entrée principal, je vais éviter, surtout avec le douche d’essence. Je commence à partir en boitant de l’autre coté. Je dois juste me trouver des repères pour savoir où que je suis.

_________________

« Young Force, tu connais mec? »
avatar
Katherine E. Bishop

Messages : 698
Date d'inscription : 14/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fail dans la Fuite [PV : Slade Wilson]

Message  Slade Wilson le Mar 3 Fév 2015 - 21:57

ft. Archer de Central Park & Deathstroke
Non mais personne ne touche à elle... Compris...