Contexte - Institut Xavier (X-Men)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Contexte - Institut Xavier (X-Men)

Message  Galactus le Ven 24 Oct 2014 - 13:11

Institut Xavier (X-Men)
(1972-) (1998-)

L’Institut Xavier : La Création et la Scolarisation (1972-1978)
Les débats sur les mutants deviennent très fréquents dès 1965, la plupart des sociétés se retrouve rapidement dans ce débat sécuritaire dès la confirmation officielle de l’ONU. À cette époque, la Confrérie apparait comme une menace globale, mais les mutants commencent à avoir beaucoup de mal avec plusieurs rejets sociaux un peu partout sur la planète. Charles Xavier, imminent anthropologue, ancien militaire et actuel milliardaire, décide de construire un projet ambitieux et humanitaire. Les premières projections du projet commencent vers 1966. De 1966 à 1972, une construction majeure se mets en place pour ce projet d’après les plans de Charles Xavier sur le territoire légué à celui-ci des Greymalkin. L’Institut Xavier acquit donc en 1972 pour aider les mutants en difficultés. Charles Xavier était connu par plusieurs gouvernements à cette époque, pour souvent les aider à combattre des menaces mutantes ou non, celui-ci avait donc des outils évolués pour plusieurs problématiques. On ne sait pas vraiment quand Cérébro a été créé, mais dès la fondation de l’Institut Xavier, Charles Xavier trouve facilement plusieurs mutants pour abriter les premiers étudiants. Son projet est surtout de leur donner une éducation respectable et redonner un second souffle aux mutants perdus et abandonnés des diverses sociétés.

Dès le début du projet, l’Institut Xavier se voulait surtout dans une scolarisation normale, alors ils ne cherchaient pas à paraitre trop mutant devant le gouvernement ou les parents. Cependant, trois années après sa création, l’Institut Xavier devient une expertise dans plusieurs domaines comme le contrôle des pouvoirs ou encore dans de multiples domaines scolaires traditionnels. Par les professeurs et les gestionnaires, l’Institut Xavier permet vraiment une éducation poussée pour des études universitaires. Charles Xavier apparait parfois à la télévision comme anthropologue et expert sur le domaine des mutants.

Prenant souvent la défense des mutants, son institut reste quand même un grand secret pour plusieurs. Vers 1977, Charles Xavier commence à animer certains vieux projets. Celui-ci a été proche de plusieurs gouvernements, connaissant souvent le potentiel énorme d’Excalibur ou de la Justice League of America. Le Protocole Xavier se mets en place pour se préparer dans les cas les plus ultimes visant surtout les mutants les plus puissants, il visait aussi des méta-humains non-mutants. Xavier coopère aussi quelques fois avec la Confrérie pour protéger des réfugiés de l’Arme X ou des Maraudeurs à cette époque. Le Monde reste assez difficile à cette époque pour les mutants, mais en 1978, les visions se transforment.

Le Changement de Cap : La construction des X-Men? (1978-1997)
La Création de la Justice League of America change beaucoup pour les autres groupes et les autres pays, mais un nouveau changement se fait surtout pour les mutants. Charles Xavier, ayant travaillé de multiples fois avec le gouvernement, voit son importance montée à l’indépendance de l’équipe nord-américaine. Finançant partiellement la Justice League, l’Institut Xavier devient une influence importante à cette époque dans l’équipe. Ororo Munroe, ayant été étudiante comme Jean-Paul Beaubier qui était professeur, deviennent des membres importants de l’équipe. Charles Xavier semble s’activer dans de nombreux projets de la Justice League. Les rencontres sont très nombreuses avec la Justice League pour aider la cause mutante, mais aussi aider la protection globale. Il a aussi de nombreux contacts avec Magnéto pour aider les mutants en crise, malgré les conflits idéologiques. Ils aident ainsi plusieurs mutants en difficultés comme Hank McCoy et Scott Summers.

L’Institut Xavier reste toujours une école aussi importante à cette époque, aidant et scolarisant plusieurs étudiants. Charles Xavier commence surtout son projet des X-Men vers les années 90. Cette idée était surtout de créer un groupe de défense des mutants, sans être dans les revendications révolutionnaires de la Confrérie. Il commence à cette époque de spécialiser le sous-sol de l’Institut et de fournir plusieurs améliorations technologiques importantes.

La reconnaissance des mutants à l’ONU aide beaucoup en 1994 à une amélioration de plusieurs droits individuels et collectifs. Le nombre d’aide s’accentue pour des différents organismes et aides du gouvernement. Charles Xavier s’implique surtout dans le milieu intellectuel et les mutants traversent une nouvelle frontière dans la reconnaissance des roits. Bien que le droit international appuie de beaucoup les mutants, la Justice League commence à prendre bien moins d’importances par le départ de Batman l’année suivante. Au fil du temps, la Justice League perd beaucoup de ses moyens pour faire une défense valable d’un problème mutant majeur.

Une nouvelle ère et les X-Men (1998-2000)
Vers Décembre 1997, les Maraudeurs de Sinistre organisent le génocide des Morlocks dans les égouts. C’est un massacre des plus importants, mais souvent oubliés par la population. La Confrérie essaie de combattre les Maraudeurs, mais sans grande réussite. C’est à cette date que les X-Men sont créés. En 1998, la première équipe se concrétise autour de Scott Summers, de Jean Grey, de Bobby Drake, d’Henry McCoy et de Warren Worthington. Malgré leurs jeunesses, ils aident beaucoup à défaire les maraudeurs. Plusieurs autres mutants réapparaissent dans l’équipe pour combattre les Maraudeurs. L’équipe montre une nouvelle expérience de combats, sauvant ainsi la vie de multiples mutants difformes.

Les X-Men se font surtout connaître dans les milieux les plus difficiles. Même après la chute des Maraudeurs dans les égouts de New York, les X-Men deviennent rapidement une force de défense permanente et efficace. Ayant pris du retard devant les expertises de la Confrérie, les X-Men reçoivent souvent une formation d’élite et considérable pour la suite. Le groupe devient d’une puissance importante, ayant surtout des soutiens de la Justice League, d’Excalibur, d’Alpha Flight et des Luchadores.

La Montée en Puissance (2000-2010)
Le groupe devient extrêmement puissant par sa formation, par sa diversification et surtout par ses connaissances. Pendant que la Justice League commence à chuter, les X-Men reprennent un relais de puissance considérable, mais inconnu au grand public. Ororo Munroe et Jean-Paul Beaubier, deux anciens de la Justice League, rejoignent ainsi les X-Men. Le groupe se voit renforcer de différentes manières, que cela soit par l’esprit scientifique (Forge et le Fauve), que cela soit par le martial (Elizabeth Braddock et James Howlett), que cela soit par la stratégie (Scott Summers et Ororo Munroe) ou encore par la puissance brute (Colossus et Warpath). Le groupe atteint avec la fin de la Justice League, l’une des plus grandes puissances de la planète. Les X-Men se voient propulser, non comme ceux qui ont besoin d’une aide, mais bien ceux qui en offrent une aide potable. Au niveau international, le groupe aide la plupart des groupes qui se reconstruisent, leur donnant une lourde possibilité d’interactions dans le Monde. Mais par où commencer? L’Institut Xavier et les X-Men dans la première décennie de ce siècle se résument par plusieurs actions : La rééducation, la fin des Maraudeurs, la fin du Club des Damnés, la montée en popularité de plusieurs mutants de l’Institut, le recul de l’Arme X et la visée internationale.  

Le groupe reste encore incognito aujourd’hui, peu d’étudiants de l’Institut Xavier connaissent la vérité sur les X-Men et sur leurs buts. L’un des principaux buts de l’Institut Xavier et des X-Men restaient surtout dans la rééducation. Plusieurs mutants comme Rogue, Psylocke, Wolverine, Tessa, Colossus, Warpath et ainsi que de nombreux autres ont suivi ce programme pour une correction de plusieurs de leurs comportements hostiles et négatifs. Ceux-ci sont devenus rapidement des modèles de réintégration. Le groupe, bien que très forcé dans leurs entrainements, a poussé une grande humanisation dans leurs éducations. Les liens sont devenus ainsi plus faciles pour développer un esprit familial et la démarche d’ouverture vers l’autre est restée au cœur des valeurs X-Men.

Les X-Men ont eu des multiples combats politiques durant leur formation. Aujourd’hui, il est possible d’entendre parler des combats de la Confrérie durant la formation des X-Men, mais les plus grandes victoires des X-Men se résument surtout autour de la défaite de multiples ennemis. La fin des Maraudeurs en Amérique du Nord est surtout considérée par les actions des X-Men. Après avoir empêché le génocide des Morlocks, l’équipe ampute sévèrement l’organisation et même le chef. De plus, les Maraudeurs ne sont pas aider par son conflit continu avec la Confrérie et le Club des Damnés. La guerre entre les Maraudeurs et le Club des Damnés ont le plus profité aux X-Men, qui ont écrasé plusieurs cellules du groupe.

Le groupe de l’Institut Xavier s’est impliqué aussi à la chute du Club des Damnés. Le groupe ennemi s’est attiré les foudres des X-Men, surtout en essayant de capturer Jean Grey une fois. Le Club des Damnés s’implique ensuite dans un conflit avec les X-Men, mais encore une fois, la guerre contre les Maraudeurs les ampute sévèrement. En plus de sous-estimer la puissance des X-Men, le groupe accumule de multiples revers pour créer des problèmes internes importants. Vers 2007, le Club des Damnés est devenu l’ombre de lui-même avec le départ de plusieurs membres et une guerre interne qui perdure. Séléné Gallio, Sebastian Shaw, Donald Pierce et Shinobi Shaw rentrent en conflit important. La guerre interne divise brutalement le Club des Damnés qui perd ses moyens, malgré quelques résidus qui restent. Les X-Men profitent encore de cette victoire pour installer de nombreuses bases.

L’Arme X perd encore beaucoup plus d’influences, encore active aujourd’hui, ceux-ci ont perdu de nombreuses bases et forces. Le recul de Weapon X laisse un grand champ libre aux X-Men, mais aussi aux mutants menacés par cette organisation depuis environ un siècle. La Confrérie a aussi beaucoup apporté à cette chute de puissance, en détruisant l’une de leurs bases principales vers 2013. L’Arme X devient rapidement l’ombre d’elle-même comme plusieurs organisations ennemies des X-Men.

Les X-Men ne font pas uniquement défaire des ennemis. Plusieurs membres de l’Institut Xavier ont des réputations mondiales au niveau de la communauté mutante. Dès ses débuts, Charles Xavier est devenu l’un des porte-paroles des mutants dans les médias. Jean-Paul Beaubier et Ororo Munroe deviennent aussi des figures importantes par leurs anciennes implications dans la Justice League, mais aussi par leurs actions respectives au Canada et en Afrique. La nouvelle génération approfondit ainsi cette expertise, parlant de leur propre chef et avec la méconnaissance des X-Men, le groupe manifeste un message de tolérance accepté par plusieurs sociétés.

Alison Blaire est devenue l’une des chanteuses mutantes les plus connues, Paige Guthrie devient la fondatrice de Mutants Sans Frontières, Henry McCoy est une figure importante onusienne et scientifique, et certains travaillent aussi dans le milieu intellectuel comme Katherine Pryde ou Alexandra Gruff. Les X-Men se voient renforcer à cette époque, et par leurs initiatives dans l’international (Elizabeth Braddock, Amara Aquilla, Jean-Paul Beaubier, Piotr Raspoutine et ainsi que plusieurs autres), ils deviennent une figure proue pour l’ouverture d’un projet international de l’Institut Xavier.

À cette époque, l’Institut Xavier renforce aussi sa sécurité devenant l’une bases des plus sécuritaires de la planète avec celle du BPRD, de la cave de Batman, du Satellite de la Justice League, de la base des Last Sons et ainsi que de nombreux centres possédés par Lex Luthor, par la Ligue des Assassins, par la Main, par l’AIM ou encore par Vandal Savage.

La Méfiance des Vengeurs, la « Fin » de la Confrérie et William Stryker (2010-)
Les évènements se modifient en 2010, les X-Men avaient certains indices autour d’une formation de sécurité par un SHIELD très demandant pour un éventuel recrutement des membres de la communauté mutante. Cependant, le groupe était toujours resté aussi méfiant envers l’organisation, par le manque confiance de la Justice League sur le SHIELD. Durant l’attaque de Thanos et de Loki, les X-Men étaient en train de préparer une offensive avant de laisser la place aux Vengeurs. Les X-Men ont cherché à cette époque beaucoup plus de discrétions que prévus, surtout par une nouvelle équipe dominante sur la scène internationale. Les X-Men, par une attitude d’opposition, encouragent surtout les concurrents des Vengeurs (Les Luchadores, l’Excalibur, l’Alpha Flight, la Brigade Chimérique, la Maison Hargreeves et les Last Sons). Cette politique des X-Men est surtout par plusieurs évènements importants.

La première se résume par l’attaque des Vengeurs contre la Confrérie pour causer la « mort » de Magnéto. Malgré que les deux groupes soient des ennemis naturels, ils existaient un grand respect mutuel entre les deux organisations. La fin de la Confrérie en Amérique du nord cause un certain malaise pour les X-Men. L’affiliation de plusieurs Vengeurs vers les politiques restrictives de William Stryker, augmente beaucoup aussi le malaise entre les X-Men et les Vengeurs. Bien que Charles Xavier veuille établir un contact vers 2012, c’est rapidement oublié pour éviter de rentrer dans le collimateur des Vengeurs. En plus, les rumeurs entre l’affiliation du SHIELD et de l’Arme X empêchent réellement un certain contact. Les X-Men envoient même des espions dans le service secret.

Les X-Men forment aussi à cette époque une nouvelle génération de X-Men (20-25 ans) pouvant facilement devenir une menace pour plusieurs organisations. Cette génération se voit propulser dans un monde assez instable politiquement avec une certaine importance des Vengeurs sur la scène internationale. L’Institut Xavier est toujours en expansion, devenant rapidement l’un des groupes les plus puissants et les plus diversifiés de la planète. L’équipe reste encore très secrète pour plusieurs gouvernements et organismes. Les membres de l’Institut Xavier et des X-Men deviennent aussi une grande référence dans les milieux les plus démunis des mutants, ne devenant pas uniquement une force de défense, mais aussi une force humanitaire pour les mutants avec plusieurs problèmes sociaux ou politiques.
avatar
Galactus
Admin

Messages : 262
Date d'inscription : 03/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://heroicage.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contexte - Institut Xavier (X-Men)

Message  Erik M. Lehnsherr le Dim 4 Oct 2015 - 12:47

MAJ 04/10/2015.

_________________
avatar
Erik M. Lehnsherr

Messages : 72
Date d'inscription : 20/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum