Demande étrange [PV : Ethan Scott]

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Demande étrange [PV : Ethan Scott]

Message  Katherine E. Bishop le Jeu 15 Jan 2015 - 18:52

    Il arrive souvent l’Homme de douter ce qu’il sait ou de son identité, il arrive souvent une situation où tu commences à douter de ce que tu es, et surtout de ce que tu vas devenir pour le futur. On apprend souvent cela dans des cours de philosophie à l’école, cela peut être de la théorie pour plusieurs, mais un jour, l’homme doute vraiment de ses moyens. Comme plusieurs, je me posais cette question quand je commençais ma carrière dans la vigilance, cachant mes armes et mon armure dans mon garde-robe pour éviter que ma mère retrouve le costume. Je ne pense pas qu’elle aurait pu faire le lien, elle était beaucoup trop remplir des formulaires de réponses bureaucratiques pour se soucier de ce que j’étais en train devenir. Je ne lui en veux pas, un jour, tu découvres que même ta famille n’a plus d’affiliations avec toi. Ta famille doit être capable de vivre son quotidien sans se soucier d’une gamine traumatisée de vingt-trois ans chez eux. Parfois, mon père me faisait de grands discours, quand il m’apportait à l’université, de me trouver un emploi étudiant, malgré mes études pour commencer à penser au départ de la maison familiale. Il voulait que je vive ma vie, que je regarde cette vie en face, pour essayer de trouver mes passions et surtout d’arrêter d’être aussi renfermer. On dit souvent que c’est dans le milieu familial qu’on retrouve le plus de chaleur humaine, mais ce n’était pas pareil pour moi. Je ne me suis jamais retrouvée chez eux, je me suis toujours sentie seule chez eux. Je me sentais une étrangère dans ma propre maison, dans mon propre sang. À chaque fois, je me sentais bien mieux à défendre ce que je crois dans Central Park que rester dans la maison des Bishop.

    Je me suis souvent posée la question, je me suis souvent doutée de ma situation. Pourquoi je me retrouve avec un plaisir si étrange, dehors dans les rues à faire ma justice et, que je suis incapable de rester cinq minutes sur places pendant les fêtes? Je n’ai pas vraiment eu le temps de discuter avec mon petit frère de ses magnifiques jeux de golfs, je n’ai pas eu le temps d’entendre mon père se plaindre des autres employés de sa compagnie d’assurance et je n’ai pas eu le temps de prendre du temps pour ma mère, qui s’est écrasée sur un fauteuil pour se zombifier devant les musiques de Noël. J’étais trop occupée à jouer avec mes doigts sur la table en écoutant ma musique avec mon Ipod. C’est durant les fêtes que c’est toujours le plus difficile, c’est durant les fêtes que je le supporte le moins. Je suis seule. Je n’ai pas d’amis, pas de familles ou de passions réelles. Je suis capable de danser avec mon grand-père sur la piste de danse, mais je suis incapable de le vivre. Avant, je dansais naturellement, je pouvais tout oublier en dansant. Aujourd’hui, je pense toujours, je pense à cette manière que je me sens étrangère chez moi. Je ne déteste pas ma famille, c’est juste que je ne suis plus apte à vivre avec eux, que je ne suis plus apte de considérer une normalité aujourd’hui comme ils vivent.

    Mon père a raison, il est le temps que je quitte la maison familiale. J’ai accepté de venir dans la Young Force pour des diverses raisons, souvent pour poursuivre mon but en tant qu’Archer sadique, mais peut-être que c’est pour une raison plus personnelle. On m’a donné une chambre pour commencer, on me regardait avec un tel enthousiasme, surtout accompagner par un grand esprit d’ouverture, je ne me suis jamais sentie heureuse à ce moment. Je ne sais pas encore pourquoi, peut-être parce que des gens croyaient vraiment en moi pour ce que j’étais réellement. La nuit était bien plus difficile après ce réconfort individuel. Je me suis permis de réfléchir sur tous mes angoisses les plus profonds. J’ai téléphoné à ma mère, la nuit dernière, pour lui dire que je partais pour un long voyage et que je risque juste de revenir dans quelques années. Je ne sais pas pourquoi je lui ai laissé un tel message, mais cela ne me donne même plus envie de réfléchir à cette question.

    La réponse est déjà trouvée pour mon malaise. Je suis devenue folle. Cela fait très longtemps que je suis folle, mais je m’en rends compte aujourd’hui. J’ai commencé à m’habituer à leurs délires dans le Starbucks, ils sont fous de leurs manières, ils se concèdent à rentrer dans une folie passagère. Je suis aussi capable de rentrer dans cette folie aussi, mais il y a une différence entre moi et les autres. Je ne peux pas me cacher derrière un visage Troll pour éviter de penser à ma vie. Je ne crois pas qu’ils sont capables d’oublier leurs vies, mais eux se sont trouvés une nouvelle vie et surtout une nouvelle famille, je ne suis pas capable honnêtement de faire la même construction qu’eux. Je ne suis pas capable de m’intégrer parfaitement ou même moyennement au groupe. Parce que je sais maintenant, que je suis une folle complète et pas de la bonne manière. Je peux bien compenser de cette folie dans leurs délires, mais je ne peux pas penser autrement que je suis incapable d’enlever cette folie négative, même pas indirectement en buvant beaucoup.

    Je dois quand même vérifier. C’est difficile de le demander et peut-être que je vais être rejeté par cette simple demande, mais je dois vérifier pour confirmer ma théorie. Je sais qu’il y a deux télépathes dans la Young Force. Beaucoup de gens peuvent se poser la question : Pourquoi j’ai décidé d’aller voir Ethan à place de Megan? C’est une raison purement abjecte que certains vont évoqués. Je ne veux pas que Megan ressente ce que j’ai ressentis le Jour-J. Je ne veux pas qu’elle le voit. Cela peut paraitre cruel, mais c’est différent aujourd’hui. Un homme peut trouver cela horrible, mais les sensations sont encore plus difficiles quand tu crois à une possibilité que cela peut t’arriver. Je ne nie pas la probabilité que cela peut arriver à un homme, il y a toujours moins de chance que cela arrive à une femme, mais je me sens mieux de ne pas créer ce malaise à Megan. Je vais peut-être sacrifier Ethan, peut-être que je suis juste en train de me servir de lui, mais je ne peux pas supporter cela plus longtemps.

    Je cogne doucement à sa porte, juste deux petits coups. Je porte un petit manteau noir en tissu avec un fameux logo des Yankees de New York, sur l’un des cotés des bras. Je ne parais pas très préparée pour recevoir Tony Stark, surtout accompagner par des pantalons de jogging et avec un visage un peu fatigué. Je laisse quand même un sourire quand je vois que ce n’est pas Billy qui ouvre la porte, mais Ethan.


    « Salut Ethan… j’espère que je ne te dérange pas. J’aimerais te parler en privé pendant quelques minutes, si tu as le temps… »

    Je suis un peu soulagée de le voir à place du boulet avec des assiettes geeks. Je sais que c’est un peu impoli de tutoyer une personne quand on ne le connait pas beaucoup, mais la Young Force est quand même un autre milieu qu’une école ou qu’une famille traditionnelle. Mon sourire est honnête, malgré que celui-ci puisse déceler quelques inquiétudes dans ce sourire.

_________________

« Young Force, tu connais mec? »
avatar
Katherine E. Bishop

Messages : 527
Date d'inscription : 14/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Demande étrange [PV : Ethan Scott]

Message  Ethan Scott le Sam 17 Jan 2015 - 12:54


DEMANDE ÉTRANGE


« La musique légère et diffuse de Faster Than Light résonnait vaguement comme fond sonore dans la chambre d'Ethan. Il essayait désespérément de faire en sorte que les membres de son équipage survivent face à l'invasion Enki, mais entre les ennemis, les bombes téléportées dans les salles, le feu partout et les portes grandes ouvertes sur l'espace pour éteindre les feux et du coup le manque d'oxygène, il était en train de se manger une raclée digne de Megan aux auditions des Vengeurs. Depuis que Jessica lui avait mis une claque monumentale sur WWE 2k15, il avait perdu toute confiance en lui, et même le jeu vidéo le plus basique était devenu une vraie difficulté à réussir. Traumatisé, sa carrière de geek était foutue.

Plusieurs papiers traînaient sur le bureau, des factures et des avis d'échéance, l'adresse d'un Elvis de Las Vegas avec lequel Billy s'était marié et qui était en contentieux judiciaire avec car l'autre ne voulait pas accepter un divorce. « Je me suis trop éclaté bébé, t'es malade, jamais je te laisse partir. Reviens me voir d'abord ♥ ». Et même si Ethan avait encore beaucoup de rancune envers Billy d'avoir dépensé $150 000 en merdes complètes pour faire le tour des États Unis en dépensant l'argent qu'ils avaient déjà promis pour un Gym, aménager le toit en jardin pour les animaux et faire des travaux au deuxième étage, il avait décidé qu'au bout de trois semaines de troll, il pouvait peut-être l'aider. Elvis voulait débarquer à New York pour vivre son amour avec Billy, mais leur quota d'attardés était déjà dépassé. Si encore il avait été mutant, il aurait pu rejoindre la Young Force, mais là... Non. Il y avait eu beaucoup de nouveaux membres depuis la création en milieu d'octobre, et si cela se passait presque bien, il avait peur que certaines personnes quittent au bout d'un moment parce qu'elles avaient du mal à sociabiliser. Connor avait été récupéré aux laboratoire Cadmus et mettait du temps à progresser, surtout avec Beast Boy, Raven était complètement à l'ouest et ne semblait pas pouvoir répondre à une demande de jeux vidéos autrement qu'en téléportant une personne en enfer, et ainsi de suite...

Actuellement, il était un peu nerveux, car il s'était arrangé pour faire partir Billy à l'autre bout de la ville pour une raison de débile en lui montrant une fausse annonce d'une assiette geek de la Justice League, neuve et à un prix dérisoire. En réalité, c'était lui qui l'avait créée sur internet pour qu'il quitte l'appartement, le temps qu'Ethan invite Darryl à jouer à des jeux vidéos. Il avait fait un semblant d'effort pour avoir des cheveux presque coiffés, et mis une chemise et un pantalon au lieu de traîner dans l'appartement en pyjama et T-shirt. Avec du parfum, aussi, c'était indispensable, le parfum, pour jouer aux jeux vidéos. Le jeune homme n'était pas très à l'aise et attendait, un peu nerveux, que l'heure arrive, quand il entendit quelqu'un toquer à la porte. Il retint de justesse un cri de surprise en agitant les bras vers le ciel dans un mouvement de panique et enfonça ses doigts dans ses joues silencieusement. Il n'était fucking pas prêt. Mentalement. Mais, d'un côté, il avait l'impression qu'il ne le serait jamais. S'écartant du bureau avec le jeu et l'ordinateur, il se cogne dans le pied du lit et étouffe un petit cri de douleur et une expression terrible de souffrance sur son visage en mordant la couverture, écrasé sur son lit. Il se relève finalement, s'empressant d'aller jusqu'à la porte et respirant à fond un grand coup pour essayer de reprendre contenance.

Il ouvre la porte.

C'est Kate.

Il panique.

_ Kate ! »

Il affiche un sourire pour l'accueillir.

Elle veut lui parler en privé. Il panique encore plus. C'était la dernière Young Force arrivée actuellement, et selon ses impressions et les sensations qu'il avait eu, il avait peur qu'elle ne se sente pas à l'aise et que la difficulté d'intégrer ce groupe de mongols, de rejetés, d'asociables et de geeks névrosés la fasse partir. Elle avait l'air d'avoir une allure grave. Est-ce qu'elle allait lui dire qu'elle partait ? Est-ce qu'il venait de réaliser un premier échec au niveau des membres ? Dans sa tête, il commençait déjà à imaginer tout et n'importe quoi, alors il essaya simplement de rester calme.

Il s'effaça pour la laisser entrer.

_ Bien sûr, je t'en prie entre ! Billy n'est pas là, je l'ai envoyé courir à l'autre bout de la ville après des illusions. »

Pour Ethan, la question du tutoiement ne s'était jamais posée. Ils étaient tous des jeunes du même âge ou presque, avec des délires similaires et des aspirations qui se rejoignaient. Même les notions de fondateurs ou de nouveau membre ne voulaient rien dire. Tout ce qui comptait, c'était d'avoir une équipe cool avec des gens cools, et une amitié entre les membres. Il se voyait comme un grand tas d'amis en devenir, pas comme une hiérarchie bizarre.

_ Tu as besoin de quelque chose ? Je peux t'aider ? Si toi aussi tu me dis que c'est encore Beast Boy qui se touche sur le calendrier des Vengeurs, euh... Je ne peux rien faire ahahah. »

Ethan avait dit ça surtout pour détendre l'atmosphère, c'est à dire lui en grande partie.

_ J'étais en train de sacrifier tous les membres de mon équipe sur Faster Than Light, alors oui j'ai plein de temps.. »

Il fallait juste espérer qu'elle n'allait pas comparer ses stratégies ludiques avec une quelconque stratégie réelle... »

_________________

La Reine Iguane et le Cowboy de Tchernobyl en mission : rendre jaloux Walter et Darryl
*Troll Patrol*
When there's trouble you know who to caaaall
avatar
Ethan Scott

Messages : 609
Date d'inscription : 11/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Demande étrange [PV : Ethan Scott]

Message  Katherine E. Bishop le Sam 17 Jan 2015 - 14:40

    Je ressens quand même une grande critique de ma conscience quand Ethan ouvre la porte. Est-ce que je vais vraiment lui demander d’analyser mon problème en rentrant dans ma tête? Est-ce que je veux vraiment lui faire subir ce que j’ai subi ce jour-là? Est-ce que je pense vraiment aux conséquences de mes gestes? Je crois juste que je suis complètement inconsciente, j’ai souvent fais des cauchemars au début de ma vigilance, que mes parents découvrent la réalité, qu’ils appellent la police pour me dénoncer et qu’ils me traitent d’inconsciente. C’est peut-être des cauchemars, juste quelques rêves sombres, mais Mark Twain disait souvent que nos pires cauchemars, étaient souvent des désirs de se libérer d’un fardeau. Peut-être que je suis cette logique, peut-être que je veux vraiment me libérer de ce fardeau, de ce doute qui m’a envahit depuis plusieurs jours. Je vais quand même lui laisser le choix, je vais même lui expliquer ce que j’ai vécu avant de lui demander de rentrer dans ma tête. Je veux qu’il l’accepte volontairement, je veux qu’il comprenne que je ne fais pas cela pour le troubler, mais surtout pour m’aider.

    Pas juste m’aider individuellement… en passant cette étape, en ayant une réponse de sa part, je suis dans la certitude que je vais être capable de me libérer et de vivre plus facilement avec les autres de notre équipe. J’ai déjà passé une étape importante en acceptant ce deuil comme plusieurs des victimes de ce type d’agressions, mais aujourd’hui, je dois juste concevoir comment j’ai traversé cette épreuve. Il affiche un sourire quand il me voit devant le cadre de sa porte, peut-être que ce sourire allait s’effacer bien rapidement vu la demande que je risque de lui faire. Je dois juste trouver les bons mots pour expliquer ce que je ressens dans le moment. Cela me fait presque rire de voir sa chambre avec les nombreuses collections Geeks, cela me rappelle des traces de ma jeunesse, quand mon père m’a acheté un poster de Superman pour le mettre dans ma chambre. J’étais vraiment très heureuse.

    Il s’écarte rapidement de la porte pour me laisser rentrer Je suis soulagé d’entendre que Billy ne soit pas sur place. Il manque souvent de subtilités dans la vie en général, peut-être qu’il peut être extrêmement réconfortant durant de grandes crises, mais je ne suis pas prête à lui laisser toute cette confiance pour un sujet aussi fragile. Je n’imagine même pas comment je pourrais me sentir, si celui-ci commence à troller sur mon agression à Central Park. Je m’assis tranquillement sur le lit en espérant que cela ne le dérange pas.

    Il essaie de détendre l’atmosphère pour parler de Garfield, le plus jeune membre de la Young Force, qui a souvent une tendance à se mettre dans la merde ou qui cherche de la merde. Je suis sûr qu’il fait semblant d’avoir un égo digne de Carol Danvers, mais après avoir passé huit heures avec ce gamin, tu as juste envie de le noyer dans une toilette. Megan doit être vraiment forte au niveau de l’endurance mental pour l’avoir endurer pendant plusieurs années. Je ris quand même à la remarque sur le calendrier des Vengeurs pour notre petit membre junior.


    « Pour Faster Than Light, tu as suivi le tutorial de Fanta sur Youtube? Je suis sûr que cela pourrait beaucoup t’aider à tout compléter, il faut vraiment éviter les secteurs des pirates, les secteurs des autres empires sont toujours les mieux pour survivre… »

    Je peux paraitre aussi geek que les autres pour discuter de jeux vidéo. J’ai souvent passé ma vie sur mon ordinateur portable durant les cours d’anglais ou de mathématiques. Je fais aussi cela pour rendre le lien bien plus confortable entre nous deux. Je garde quelques secondes de silences avant de lancer un petit soupire.

    « J’aimerais que cela reste entre nous deux. Je sais que tu as beaucoup d’amis ici, mais je ne me sens pas prête de leur raconter ce que je vais te dire. Je trouve le groupe parfait, je les vois vraiment comme quelque chose de bien supérieur aux Vengeurs, mais j’ai un petit malaise individuel. C’est la première fois que je suis dans un groupe et c’est un peu difficile pour moi… »

    Pour amener le sujet, je ne suis pas vraiment douée et cela peut jouer sur la peur de vouloir quitter le groupe pour le si peu de temps que je suis restée ici. Je commence à repartir, mais sur un autre thème totalement différent. Ethan risque d’être un peu confus pour la cohérence de mes propos.

    « J’ai vu le documentaire avec Elizabeth Braddock et Martian Manhunter, sur les télépathes et sur leurs devoirs de construire un code moral pour les télépathes. Je sais que cela t’inspire beaucoup, mais j’aimerais que tu fasses quelque chose pour moi. Ce n’est pas effacer ou modifier un souvenir, mais c’est juste pour vérifier…

    Je veux que tu vérifies juste si tu vois une différence en moi. Je veux juste que tu vérifies si je suis folle en comparant avec d’autres personnes. Je ne veux pas que tu modifies les souvenirs, je veux juste si tu vois dans ce que je suis devenue, quelque chose de différent des autres. Mais…

    Je ne veux pas t’obliger. Tu dois bien savoir que je ne suis pas devenue ainsi juste pour jouer aux héros. Il a eu quelque chose qui a façonné ma vie… et tu dois le savoir avant… Quand, j’avais seize ans, je me suis fais agressée physiquement et sexuellement à Central Park. Je ne veux pas que tu regardes ce souvenir en particulier, mais si tu acceptes, je ne veux pas que cela te surprends… je peux comprendre que tu refuses et je ne vais pas inciter dessus, mais tu es l’une des rares personnes que je peux demander cela.

    Je n’ai pas envie de jouer avec des thérapeutes encore et qu’ils me parlent de syndrome ou d’acceptation. Je veux juste que tu compares avec d’autres personnes pour vérifier mon état mental… »


    Ma main reste collée sur mon œil droit, bougeant faiblement pour enlever les larmes qui veulent tomber. Je demande un service vraiment particulier à une personne, qui ne mérite pas réellement ce sort. Peut-être que c’était vraiment une mauvaise idée de ma part de faire une demande ce genre. Je n’ose même pas le regarder pour voir ses réactions faciales, pour éviter de voir un dégout ou un sentiment de colère.

_________________

« Young Force, tu connais mec? »
avatar
Katherine E. Bishop

Messages : 527
Date d'inscription : 14/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Demande étrange [PV : Ethan Scott]

Message  Ethan Scott le Jeu 12 Mar 2015 - 1:16


DEMANDE ÉTRANGE


« Kate entre dans la pièce et, déjà, elle démolit complètement l'univers d'Ethan. « FANTA A FAIT UN TUTORIEL SUR FTL ? » Voilà ce qui résonne dans ma tête. D'un coup, le jeune homme se sent étrange, anéanti. Comment est-ce qu'il n'y a pas pensé plus tôt ? Comment est-ce que... Attendez, Kate connaît le petit jeu indépendant FTL ? Elle connaît... Fanta ? Ses yeux s'écarquillent légèrement face à la surprise de la remarque de la jeune femme, et, quelque part dans l'esprit d'Ethan, une partie de lui-même a des étoiles dans les yeux et se dit que, s'il n'aimait pas les gars, elle serait vraiment la petite amie parfaite. Mais Ethan n'a jamais été dans la catégorie des personnes très populaires pendant ses études, en général les jolies filles ne s'intéressent pas à lui. De toutes façons, ça lui va très bien comme ça. Même avec le temps et l'habitude, il y avait toujours une demie teinte qui accompagnaient souvent le passage des gens. Bien entendu, c'était loin d'être au niveau de Rachel et du véritable aimant géant à négativité qu'elle était. Des gens pouvaient bien blâmer Raven pour ses actions et son ascendance, quand tu comprenais ce qu'elle devait endurer sans interruption, tu fermais juste ta gueule en remerciant le ciel de ne pas t'avoir donné les mêmes pouvoirs.

Je lui réponds comme un demeuré :

_ Woaaah, je vais voir ça merci ! »

Néanmoins, Ethan remarque bien qu'elle n'est pas venue pour ça. Il a beau être un débile la plupart du temps, l'espèce de traînée frissonnante qu'il sent dans le sillage de Kate le laisse perplexe et il commence à se poser des questions. Est-ce que quelque chose ne va pas ? Il n'aime pas réellement sentir les émotions des gens, et même s'il s'applique à se rendre imperméable à cette sensation, ça ne l'est jamais vraiment à 100%, aussi bien dans un sens que dans l'autre et il suffit qu'il s'emporte un peu trop dans l'attarditude pour qu'il inonde son entourage de ses sensations.

Et puis elle commence à parler, et alors Ethan loupe un battement de cœur dans sa poitrine. Il l'entend déjà conclure par un « Je quitte la Young Force Ethan, je suis désolée ». Écoutant ce qu'elle disait, il était néanmoins attentif à ses propos pour comprendre petit à petit ce qu'elle voulait amener malgré une introduction du sujet assez obscure. Un code moral pour les télépathes ? Ethan commençait à se sentir dans une situation un peu inconfortable, est-ce qu'elle allait lui demander de faire des trucs bizarres dans son esprit ? Même lui n'aurait pas confiance en ses propres capacités pour toucher à l'esprit de quelqu'un d'autre sans dommages, mais plus que ça, c'était la portée même d'un tel acte qui le mettait mal à l'aise.

Mais le monde s'effondre alors qu'il n'est absolument pas préparé à ce qu'il entend. S'il accorde beaucoup d'admiration au courage qu'il faut pour faire une confidence de cette ampleur, il ne sait cependant absolument pas comment réagir face à ce qu'elle lui demande et à ce que cela suppose. Il voit bien son chagrin et sa détresse, il comprend qu'elle a besoin de soutient, mais il lui faut quelque secondes dans ses pensées pour formuler ce qu'elle lui demande : est-ce qu'il peut vérifier si elle est normale ? Perplexe, il y a quelque chose d'indéfini qu'il n'arrive pas à résoudre, et il comprend, alors, que tout tient dans la question de normalité. Si elle est normale ?

Il voit les larmes sur le visage de Kate, alors il comprend qu'il doit réagir, avant de passer pour un gros emmanché insensible qui brise des gens. Il éprouve beaucoup d'empathie pour la douleur de Kate, de l'incompréhension également, et du malaise. Mais il essaie de chasser cette dernière sensation car il la trouve d'un égoïsme rare face à ce qu'elle vient de lui révéler.

_ Mais... Kate... »

Elle n'ose même pas le regarder. Il ressent l'écho d'une désolation amère, mais il ne saurait dire avec certitude de qui cela vient. Doucement, il lui pose la main sur le bras, sans la brusquer, pour lui faire comprendre qu'elle n'est pas obligée de se tourner pour pleurer. Ethan ne sait absolument pas comment réagir, la seule chose qu'il comprend, c'est qu'il doit être sincère dans ce qu'il va lui dire et simplement essayer de l'aider.

_ Viens, assieds-toi. »

Il l'aide à s'asseoir à côté de lui sur le bord du lit deux places et lui passe un bras autour de l'épaule dans un geste qui se veut de réconfort malgré tout.

_ Ne t'inquiète pas, je ne vais rien dire à personne, bien entendu. »

Quelques secondes de silence passent pendant lesquelles il réfléchit à ses mots. Kate semblait complètement désorientée.

_ Écoute, je ne peux pas te dire que je comprends ce que tu ressens parce que je ne vais jamais pouvoir comprendre ce que tu as traversé et je ne te ferais pas croire ça. Cela dit, ce que je vois et que je peux ressentir par empathie, et je te parle de compassion, pas de pouvoir bizarre, c'est la douleur que tu as en ce moment et la détresse que tu me montes. Je sais que ça paraît débile et une réplique digne d'un sitcom, mais si je peux t'aider Kate, je vais le faire.

Mais écoute-moi bien Kate, la télépathie ne pourra jamais régler ce que des mots peuvent exorciser. Je ne suis pas en train de refuser de t'aider, je veux que tu comprennes bien ça, mais s'il y a une chose que j'ai apprise par moi-même et à mes dépend, c'est qu'on ne fait pas de magie avec la télépathie. Ça peut être dangereux, très dangereux, parce que ce dont tu me parles là, c'est quelque chose qui semble t'affecter énormément et je ne prendrais jamais le risque de te faire du mal s'il y a une autre solution. Si tu me demandes ça, c'est que quelque chose ne va pas, et je suis prêt à t'aider bien sûr, tu peux me le demander sans craintes, mais ce que tu veux que je fasse, c'est examiner toute ta psyché pour que je te dise si tu es normale ou si tu es folle. Je vais être franc avec toi, je suis troublé par ce que tu me demande. Je ne peux pas faire ça parce que ça serait comme te juger et juger les autres, et jamais je n'aurais la prétention de dire une telle chose.

Je vais te raconter une histoire, si tu veux bien. Regarde où on est : un étage complet fusionné en un dédale d'appartements bizarres dans une collocation géante d'attardés. Est-ce que tu trouves ça normal ? Il y a un loup géant muté de l'autre côté du couloir, et en face, il y a la fille d'un démon qui fait de la magie. A côté, une martienne et une amazone, mais aussi un gars capable de changer de forme pour devenir un monstre différent à chaque fois. Est-ce que tu trouves ça normal ? Non, ne dis rien pour l'instant, je sais que c'est facile comme argument, mais écoute, je n'ai pas terminé. Tu sais, je ne vais pas le cacher, et je pense que tu t'en rends compte de toutes façons, mais je n'ai jamais été le plus cool ou le plus populaire pendant mon enfance et ma scolarité, j'étais le petit geek qu'on choisissait en dernier pour aller jouer aux sports collectifs, le gars qu'on remarque pas dans le couloir parce qu'il n'a pas d'intérêt, et même qu'on va rejeter pour se foutre de sa gueule parce qu'il préfère lire des comics que d'aller aux soirées. J'ai toujours essayé de m'intégrer sans vraiment bien réussir dans cette espèce de normalité des élèves, et la comparaison vaut ce qu'elle vaut, peut-être que je suis à côté de la plaque pour toi, mais regarde, je ne me suis jamais senti aussi à l'aise quelque part que dans notre groupe de bizarres, de débiles, d'aliens perdus et d'expériences génétiques. Kate, je ne peux pas te dire que tu es « normale », parce que je ne pense pas que la normalité existe vraiment. Tu peux te comparer à quelqu'un d'autre, mais ça n'aura absolument aucune valeur. Je ne vais  jamais te juger par rapport aux autres, mais par rapport à ce que tu me dis ou ce que tu fais. »


Ethan avait peur que ça paraisse pour un discours moralisateur à la mord moi le nœud et qu'il soit totalement à côté de la plaque. peut-être qu'il avait mal compris ce que Kate voulait lui dire où qu'il s'était emballé trop vite. Cela dit il continua sur ce qui lui paraissait le plus important. IL se leva et il tourna le verrou de la porte de la chambre, comme ça, ni Billy ni Darryl ni personne ne pourraient venir les interrompre. Il se retourne de nouveau vers Kate, il pense avoir plutôt bien réussi malgré sa maladresse à une première approche, mais il prend maintenant le moment de ce qu'il pense le plus important en retournant s'asseoir à côté d'elle en lui donnant un petit mouchoir.

_ Tu peux déjà m'expliquer pourquoi tu penses ça avec tes propres mots. Je ne te force à rien bien sûr, j'espère que je n'interprète pas mal, mais je ne vais pas te juger, je ne vais pas te parler de syndromes bizarre pour te catégoriser ou faire des grandes théories. Je veux juste que tu me le dise, parce que la télépathie ne pourra pas remplacer le partage de la souffrance, non pas avec un thérapeute, mais avec un ami et confident. Poser des mots sur l'origine de ton trouble, cela t'aidera plus que juste si je te dis oui ou non. Est-ce que tu comprends ce que je veux dire ? » »

_________________

La Reine Iguane et le Cowboy de Tchernobyl en mission : rendre jaloux Walter et Darryl
*Troll Patrol*
When there's trouble you know who to caaaall
avatar
Ethan Scott

Messages : 609
Date d'inscription : 11/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Demande étrange [PV : Ethan Scott]

Message  Katherine E. Bishop le Jeu 12 Mar 2015 - 2:59

    Ethan connait visiblement mal ce monde, tout ce grand enthousiasme autour des connaissances Geeks que je possède, c’est juste un échantillon de mes connaissances particulières de la plus belle culture de ce monde. Je sais exactement le chiffre de puissances de chaque Saiyen dans les Sagas de Dragon Ball, et ainsi citer les plus grandes phrases cultes de Trône de Fer, de Breaking Bad ou de Vikings. Pourquoi je suis autant attirée à une culture qui est souvent différenciée à la culture populaire? Je ne crois pas que je suis capable de répondre à cette question, mais j’ai déjà eu quelques théories à ce sujet. Ce n’est pas juste parce que la culture comics, littéraire ou de jeux vidéo offrent une déconnexion à la réalité.

    C’est parce qu’il permet une autre réflexion sur la société par les thèmes que les multitudes de produits offrent. Cela permet une réflexion aussi importante que la musique, cela permet à des auteurs de se démarquer sans rentrer dans un moule populaire à chaque fois. Cette culture est diversifiée, intelligente et surtout possédant plusieurs couches sociales. Bien sûr que Faster Than Light ne permet pas des réflexions comme Watchmen ou des livres de Bernard Weber, mais il permet de s’évader des chiffres des salles de cours de mathématiques ou juste d’éviter de savoir des cours grammaticales chiants avec un professeur qui raconte sa vie.

    Je ne peux pas vraiment lui répondre à ce grand signe de découverte, je lui fais juste un sourire en baissant la tête. Mais comme il le pense, je ne suis pas venue pour discuter de Faster Than Light, mais après on peut bien discuter du débat des Digimon et des Pokémon sans soucis, je veux juste clarifier un esprit dans ce groupe. Mes contacts avec le groupe n’ont jamais été trop agressifs, mais cela me rappelle trop les relations avec mon frère.

    On peut regarder un film débile d’Asylum, on peut rire, on peut prendre de la bière ensemble, mais je suis incapable de parler de mes sentiments, de mon ressenti actuel et surtout de pourquoi je vis dans mon monde. J’ai l’impression de revivre un sentiment de non-appartenance par cette famille. Ethan voit facilement que c’est assez difficile en ce moment de parler, l’atmosphère devient bien plus pesant pour cette discussion.

    Je me ressens d’un coup bien plus fragile sur le moment, je n’ai plus vraiment l’habitude de me mettre en colère ou de pleurer, car ses sentiments sont surtout rares, ils deviennent quelque chose de particulier, où je suis incapable de le représenter convenablement à une personne. Je dois peut-être me relâcher et Ethan risque d’être éventuellement ma victime. Je réfléchis encore à ce choix de tomber sur Ethan et j’ai juste envie de partir sur le moment, honteuse de lui avoir demandé un service aussi débile et de lui faire subir un comportement aussi incohérent.

    Il commence cependant à m’amener sur le lit pour s’asseoir à coté de moi. Je me sens mal à l’aise quand il met son bras autour de mon épaule. Je ne penche par ma tête sur son épaule, restant surtout concentrer sur moi-même comme toujours. Je sais bien qu’il veut être réconfortant et je laisse un léger rire avant d’être plus sérieuse quand il me promet de rien dire.


    « Je l’espère bien, sinon je vais être obliger de te tuer, comme dans James Bond. »

    Cela peut paraitre idiot de le dire en ce moment, surtout vu la chute des évènements, surtout quand on va rentrer dans un sujet bien plus choquant, mais je ne veux pas me perdre. Ethan commence à me dire des mots que je peux entendre souvent, il ne peut pas me comprendre, mais il va tout faire pour m’aider. Pour un petit moment, je croyais qu’il allait accepter de rentrer dans ma tête pour vérifier, mais la suite me fait un peu mal.

    Je ne veux pas qu’il se sert de sa télépathie pour m’aider, je veux qu’il vérifie quelque chose de bien plus important, si j’ai encore une raison de croire que je peux finir m’accorder avec des gens, avec des amis ou même une famille. Quand il refuse de rentrer dans ma tête pour éviter de me juger, je commence une nouvelle fois de me replier sur moi. Je comprends très bien son propos, ce n’est pas à cause de ses explications que je me replie, c’est à cause de mon agissement. Ma demande est complètement débile, parce que moi-même, je ne peux pas juger une autre personne ainsi.

    Ethan essaie de m’expliquer dans quel coin que je viens d’arriver, avec peut-être les créatures les plus étranges de tous les temps pour expliquer le fait que de vivre cette normalité américaine, est impossible. Il fait aussi un point sur sa vie, il considère qu’il n’a jamais été dans le moule social américain ou occidental, mais il oublie quelque chose d’important. Il a été capable de se trouver un intérêt, une collectivité et une famille avec laquelle ils partagent un délire commun, je ne l’ai jamais été. C’est pour cette raison que je veux cette vérification, pour savoir si je suis encore apte à être quelque chose dans cette vie. Il revient sur l’idée que la normalité n’existe pas vraiment pour essayer de me consoler. J’essaie de contrôler mes pleurs, mais je me retrouve troublée parce que je ne sais pas vraiment quoi faire après. Quand il me quitte pour rejoindre la porte…

    J’ai l’impression qu’il va juste me demander de partir vu le malaise que je viens de lui créer. Mais il barre la porte pour revenir vers moi avec un mouchoir pour me demander surtout des explications de cette demande. À ce moment, on dirait que je peux me lâcher un peu. On dirait que je peux raconter plus à Ethan que toutes autres personnes. Je cache quand même mon regard, c’est bien plus douloureux à ce que je pensais. Je n’en veux pas à Ethan, je ne pensais pas me confesser, je m’en veux de ce moment.


    « Je suis vraiment stupide de t’avoir demander ça, je m’excuse vraiment. Je ne voulais pas te brusquer, je voulais juste me comprendre un peu. Parce qu’actuellement, je suis incapable de t’expliquer pourquoi j’ai autant mal, pourquoi je suis incapable de vivre comme les autres. J’ai l’impression non que je suis seule, mais que je suis rien du tout, que je ne peux plus vivre dans une famille, que je ne peux plus avoir de petit copain ou que je ne peux plus rire honnêtement avec des amis.

    Je ne crois pas que je suis apte de vivre avec des personnes. Ici, vous vivez tous ensemble, vous vivez en famille, vous vivez une normalité, malgré votre différence, malgré qu’il y a un loup de deux tonnes à coté, parce que vous êtes capables de vous comprendre, mais de mon coté, je ne me comprends plus. J’ai juste l’impression d’être une débile mentale qui court après un but que je suis incapable moi-même de définir.

    À chaque jour dans ma putain de vie, je croyais que les gens allaient me comprendre, mais ils n’ont jamais compris parce que finalement, le problème ne vient pas d’eux. Le problème ne vient pas de mon ex ou de ma famille, le problème vient de moi. Je suis la seule coupable de ce qu’il se passe dans ma vie. Je voulais juste que tu vérifies si je suis capable de rejoindre votre famille, que si je suis capable de débloquer pour vivre avec vous. Je veux être capable de ressentir votre envie de vivre, de votre envie de défendre le monde, de rigoler devant des nanards comme Reality X ou la Reine du Sud… mais c’est juste moi qui bloque, je suis juste incapable de passer ce moment. Je suis sûr que si tu vérifies, tu vas juste me dire que le problème ne vient pas de mon mental, mais de moi… »


    Je me suis complètement lâchée et je m’en veux beaucoup sur le moment. Il n’était peut-être pas prêt à tout ça et j’ai juste envie de partir le plus rapidement possible. Ethan peut bien sentir la descente dans mon ton, dans mes paroles, il avait un mélange entre tristesse et de colère. Je ne suis pas en colère contre lui, je suis plus en colère contre moi. En passant de nouveaux mes mains devant mes yeux pour éloigner de nouvelles larmes, je rajoute juste quelques mots.


    « Excuse-moi… Ethan. Je suis vraiment désolée. »

_________________

« Young Force, tu connais mec? »
avatar
Katherine E. Bishop

Messages : 527
Date d'inscription : 14/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Demande étrange [PV : Ethan Scott]

Message  Ethan Scott le Lun 1 Juin 2015 - 19:03


DEMANDE ÉTRANGE


« Ethan avait peur que ce qu'il avait dit ne soit trop cliché, comme ces films qu'on voit au cinéma sur des mauvaises franchises de super héros, où dans les moments les plus sombres ils faisaient de grands discours sur la force de l'amour et l'amitié indestructible. Où il suffisait de marcher dans la rue avec la musique d'armageddon en fond pour que tout paraisse plus héroïque, plus incroyable, même si c'était juste laver ses chaussettes dans la salle de bain. Mais la force de l'amour, il n'y a que dans Kingdom Hearts qu'elle réussit à ressusciter Plutot. Le jeune homme venait de se prendre une douche froide. Oui les héros étaient cools, oui les grandes histoires d'Héroïsme étaient cools. Mais en réalité, dans la vraie vie, personne n'avait envie de perdre ses parents pour se trouver une motivation à faire le bien. Personne n'avait envie de subir un traumatisme terrible pour décider de porter un masque. Et voir ce qui était arrivé à Kate, il ne pouvait pas nier qu'il y avait une certaine forme de parallèle à faire. Et c'était indéniablement un gros malaise.

Kate se pensait complètement anormale, incapable de s'intégrer aux autres, de pouvoir profiter, ou peut être d'avoir le droit de profiter, il n'en savait rien. Tout ce qu'il voyait, c'était à quel point Kate était persuadée de ne pas pouvoir profiter avec les autres parce qu'elle n'était pas normale, différente, peut-être folle. Ethan était sincèrement concerné par ce qu'elle disait, même sans ces conneries de Young Force et autres geekeries de débiles. Elle semblait juste complètement perdue, et il avait peur de cette espèce de jugement qu'elle voulait lui remettre entre les mains, cette espèce d'investigation qu'il voulait qu'elle fasse, pour disséquer un esprit dans l'analyse et rendre un verdict comme une condamnation : oui ou non. Il avait peur de l'impact qu'il pouvait avoir sur elle, et ce n'était pas du tout ce qu'il souhaitait. Il n'aurait jamais imaginé qu'un jour on lui fasse cette requête avec sa télépathie.

Mais plus encore, le jeune homme redoutait que, malgré ce qu'il pouvait dire ou faire pour essayer de mieux la comprendre et de lui faire soulager ses émotions, elle ne veuille pas se rendre compte qu'il n'y avait pas vraiment de normalité ou qu'il n'avait pas le pouvoir de faire ce qu'elle lui demandait. Il n'osait pas imaginer comme elle réagirait s'il disait non, mais elle donnait l'impression d'être tellement focalisée sur cette façon de savoir si elle était normale, qu'il ne pourrait pas essayer de lui dire que oui sans passer par cette méthode. Il avait un peu peur, car il se sentait impuissant, et s'il voyait bien là la demande d'aide de Kate, il craignait de ne pas réussir. Personne ne l'avait préparé à gérer ce genre de situation quand ils avaient eu l'idée débile de la Young Force, mais c'était un peu égoïste de dire ça, personne n'avait préparé Kate à vivre ce qu'elle a dû vivre.

Quelques instants de silence passent. Il n'y a pas besoin de connaître beaucoup Ethan pour voir qu'il n'est pas forcément très à l'aise. Il commence hésitant, il essaie de choisir ses mots avant de les prononcer, mais il ne veut pas non plus que Kate pense qu'elle le dérange.

_ Tu ne dois pas t'excuser pour ça Kate, c'est important. Vraiment. »

Il voit bien qu'elle est gênée de lui parler de tout ça, ou de juste montrer une faiblesse. Et Ethan se sent mal pour elle, alors il essaie de ne pas trop la brusquer.

_ Comment on pourrait être une grande famille si on ne s'écoutait pas, hein ? Tu es venue pour en parler, parlons-en. Ce n'est pas facile, mais regarde, on se trimballe bien Garfield, on peut survivre à tout. »

Il laisse percer un léger sourire, pour donner un signe positif. Ça peut sembler artificiel, mais il préfère cette situation à celle où Kate aurait gardé tout ça pour elle.

_ Je m'excuse par avance si je donne l'impression d'un gros con qui parle de choses que je ne comprends pas ou que j'interprète, n'hésite pas à me frapper si je dis de la merde. Je ne vais pas te dire que j'ai une solution miracle et que tout va bien, mais, tu sembles dure avec toi-même. Ce n'est pas anormal de ne pas se sentir en phase, ou d'être en plein doute, ou juste de ne pas savoir où on va. C'est pas facile, forcément. Moi aussi je me demande où je vais des fois. Rachel, Connor, Cassie après Carol... En fait, des fois, je me demande même si on sait où on va. On s'en fout un peu, au final, tant qu'on y va ensemble, non ?

Je veux juste te demander une chose, essaie de ne pas être aussi accablante envers toi-même. Si tu veux faire partie de la famille Young Force, tu n'as pas besoin de demander ou que quelqu'un te dise si tu peux. Tu n'as pas besoin de te conformer à une mentalité ou un comportement. Personne ne va rien te demander. Laisse toi la chance de le faire, sinon pourquoi est-ce que tu as accepté de venir ? On n'est pas si différents les uns des autres au fond, chacun avec ses particularités, alors ne te blâme pas autant d'accord ?

Je vois bien que tu sembles attendre beaucoup de ce truc télépathique, mais s'il te plaît ne m'en veut pas si je refuse. C'est tout simplement infaisable, je ne sais même pas à quoi ressemble la normalité mentale. Je ne sais même pas si moi je suis normal. »


Il avait conscience de se traiter de débile potentiel en ce moment même, mais ce n'était pas le plus important actuellement. Il allait faire un effort pour donner un peu d'espoir à Kate, mais il ne prononçait néanmoins pas ces mots sans une certaine appréhension. Il n'était pas certain d'assumer une telle promesse.

_ Écoute, je te propose un truc. On essaie ma méthode de kikoo avec la force de l'amour et si ça ne marche pas je te promets d'essayer ce que tu m'as demandé ok ? »

Une idée soudaine germait. Vous savez, une de ces idées à la Ethan qui peuvent dégénérer plus vite qu'en disant le mot « troll ».

_ Qu'est-ce que tu dirais si on allait faire ta prochaine patrouille ensemble hein ? Ça pourrait être cool non ? » »

_________________

La Reine Iguane et le Cowboy de Tchernobyl en mission : rendre jaloux Walter et Darryl
*Troll Patrol*
When there's trouble you know who to caaaall
avatar
Ethan Scott

Messages : 609
Date d'inscription : 11/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Demande étrange [PV : Ethan Scott]

Message  Katherine E. Bishop le Mar 2 Juin 2015 - 0:57

    Je suis consciente que je ne suis pas la fille la plus facile en ce moment, c’est bizarre comme expérience et je ne pense pas que cela peut se régler rapidement ce problème. On m’a fait le tour des grands discours, aux discours moralisateurs jusqu’au discours religieux, je crois que j’ai fais le tour de ces réponses, mais en ce moment, aucune réponse ne me plaisait vraiment. C’est peut-être particulièrement chiant d’aller vers Ethan pour essayer de trouver une réponse qui pouvait peut-être plus me plaire, mais on dirait que c’était la seule idée qui m’était venue en tête. C’est que je l’impression aujourd’hui, c’est que les réponses sont programmés selon un modus opératuer répétitif et sans réelle réflexion. Quand on me parlait de la force de l’amour, cela résonnait surtout comme sitcom simple et basique où la vie se déroule sur un tableau blanc et noir. Quand on me parlait de rédemption et de pardon, on dirait un discours facile autour de la réhabilitation. Je ne suis pas contre le processus de réhabilitation, mais cette morale pour les victimes est souvent déstabilisante. Je connais l’idée de la résilience, mais je pense que c’est plus difficile à atteindre que la moyenne.

    Kingdom Hearts a toujours été un bon jeu, mais leurs leçons moralisatrices ne m’aidaient pas en ce moment. Je suis consciente que je mets Ethan dans une situation embarrassante et je suis consciente que je risque plus de le troubler sur cette vision de ce qui devrait être les héros. Durant un moment, les secondes passent et le silence s’installe entre nous deux. J’avais envie de partir pour le laisser continuer à place de le laisser encore plus dans l’embarras, dans une situation qu’il ne mérite pas du tout. Je suis en train de pourrir sa soirée, ses rêves d’héros, juste parce que j’avais envie de parler directement à un être humain, à place de me morfondre dans mon lit sur des réflexions sur ma vie.

    C’est après un moment qu’il recommence à me parler, me demandant de ne pas m’excuser vu l’esprit que la Young Force a été fait pour accepter les différences et les problèmes de chaque personne dans le groupe. Je me sens déjà mieux qu’on accepte de m’écouter à place de m’accepter comme une personne ayant des problèmes. Je pense que c’est la première fois de ma vie qu’une personne veut vraiment en parler vraiment et qui n’est pas payé pour faire cela. Peut-être que ma famille pouvait être ouverte d’en parler avec moi, mais ils ont toujours essayé de simplifier toute ce problème comme une épreuve à passer. J’ai toujours l’impression que pour eux, ce qu’il s’est passé à Central Park, c’est une épreuve de la vie que je dois surpasser, que je dois traverser car je suis trop grande pour être touché par des actes aussi barbares.

    Mais, ce n’est pas le cas. J’ai peut-être passé à travers normalement pour eux, mais je ne me suis jamais sentie forte ou libérée par ce qu’il s’est passé. Ils voulaient juste que je devienne quelque chose qui a une importance dans la société, ils voulaient que je devienne une fonctionnaire, une employée dans une firme ou encore une sportive de haut niveau, mais jamais vraiment Kate Bishop. La différence est de cet attachement de voir une fierté dans ta progéniture de gagner le même chemin que toi, quand ce chemin est juste pour satisfaire une parcelle de la vie des autres. J’aime encore ma famille, je pourrais donner ma vie pour eux, mais on leur pose une question simple : Qui est Kate Bishop? Ils ne vont pas répondre ou ils vont répondre n’importe quoi.

    Aujourd’hui je sens vraiment qu’une personne m’écoute à place de me rabâcher des discours pré-faits de plusieurs émissions de télévisions ou encore des leçons de personnes qui croient détenir une quelconque raison du savoir ou des connaissances. Il me fait encore sourire avec la remarque sur Garfield, mais je me sens encore mal à l’aise avec toute cette histoire. J’ai l’impression de lui faire endurer mes problèmes encore cette fois-ci.

    Il recommence à parler après, laissant une grande place pour remettre des points au cas que son discours est totalement hors-contexte, mais je ne crois pas vraiment que je vais intervenir. On dirait qu’il veut être vraiment franc avec moi et c’est rare en ce moment. Il commence à me parler des problèmes que la Young Force a eus en acceptant des personnalités aussi fortes et étranges que Raven ou Superboy. Il avait aussi dis quelques mots sur l’évènement qui semblait leur avoir marqué l’esprit avec Carol qui avait décidé de tabasser Cassie. Il veut continuer malgré tout ça, il est prêt à continuer, même s’ils ne savent pas encore la direction prendre. Il touche quelques mots sur ma demande sur la télépathie, mais aussi me posant quelques questions sur mon ressenti du pourquoi j’ai accepté de venir dans la Young Force.


    « Non, je ne m’attendais vraiment pas à grand-chose par la télépathie, mais peut-être que je m’attendais à trouver quelques réponses. C’est vraiment la première fois que je rencontre autant de possibilités, parce qu’avant, on dirait que je ne pouvais pas parler autant ou ressentir tant de questions. Je me suis toujours posée des questions sur moi-même, mais c’est juste que je croyais que mon inconscient voulait peut-être dire quelque chose que je ne pouvais pas retracer, c’est pour cette raison… je crois que c’était un peu stupide de t’imposer cette situation. Je ne crois pas vraiment que ma personne cherche vraiment des réponses, je crois juste que je cherche à être compris et à être capable de parler sans me cacher derrière un masque.

    Quand les Davis sont venus me chercher, j’ai eu l’impression pour une rare fois que des gens venaient me voir parce qu’ils comprenaient ce que je faisais. Je sais que cela pouvait paraitre stupide et puéril, je sais que les gens aiment mieux une ligne de conduite normale, mais… il avait quelque chose de particulier quand vous êtes venus me chercher. Vous avez répondu à une question dans ma vie : Est-ce que j’intéressais encore les gens? J’aime beaucoup ma famille, mais je n’ai jamais eu l’impression qu’ils me comprenaient vraiment. J’ai juste eu l’impression qu’ils voulaient que je continue sans me poser des questions sur mon avenir.

    J’ai eu l’impression que j’étais stupide pour eux. Puis à chaque jour, les gens m’oubliaient doucement parce qu’ils ne voulaient plus voir les problèmes. Je sais que chacun doit vivre ses problèmes, que tous ont des problèmes, mais quand vous êtes venus me chercher, on dirait que vous avez compris… quelque chose. Peut-être que j’étais juste un nom stupide qui ne voulait rien dire dans une grande liste de vos candidats de la Young Force, mais je ne sais pas. C’était vraiment différent pour moi.

    Je ne veux plus me sentir seule comme avant. Je ne veux juste plus me cacher derrière de ce que les autres voulaient de moi, mais juste que les gens m’acceptent déjà comment je peux être. Vous avez accepté de moi que je sois humaine, que je fasse des chasses étranges à Central Park ou même de me parler normalement, c’est la première fois de ma vie depuis dix ans que je me sens vraiment dans une réelle maison avec une vraie écoute. »


    C’est incongru comme réponse, je pense que je comprends mieux ce qu’il veut dire, mais c’est difficile d’être logique en ce moment. Je crois qu’être devant Ethan en ce moment, m’aide vraiment à mieux comprendre qu’est-ce que je fais réellement ici. J’écoute ensuite attentivement la demande qu’il veut me faire à place d’utiliser la télépathie. Il veut faire une patrouille avec moi à Central Park, je laisse un rire à cette demande. Je ne sais pas vraiment où qu’il veut venir avec cette demande, mais je l’accepte volontiers.

    « Cela ne me dérange pas vraiment. Cela va être juste la première fois qu’une personne m’accompagne pour une patrouille. Est-ce que tu as une armure pour te protéger? Et je comprends mal ta mutation, cela consiste à quoi? Je sais que tu as des dons psychiques, mais on dirait que c’est plus complexe que ça. Sinon, tu as quelques bases de combats? Je connais assez mal ton expérience à vraie dire. Je sais que Cassie était l’étudiante de Wonder Woman et les Davis avaient une expérience dans une équipe canadienne, mais pour toi, c’est un petit mystère. »

_________________

« Young Force, tu connais mec? »
avatar
Katherine E. Bishop

Messages : 527
Date d'inscription : 14/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Demande étrange [PV : Ethan Scott]

Message  Ethan Scott le Lun 24 Aoû 2015 - 19:58


DEMANDE ÉTRANGE


« Quand on parlait de la construction des différentes équipes ayant érigé le courant de l'Héroïsme au travers des années et des décennies précédentes, il y avait toujours plusieurs facette distinctes qui revenaient couramment pour expliquer les motivations que pouvaient avoir certaines personnes à se porter en parangons de valeurs morales avec parfois plus ou moins de succès et de doute, de réussite et d'échecs. Construire un groupe, c'était construire une idéologie autour de certaines valeurs communes, construire une amitié avec des camarades souvent sortis de nul part pour tenter leur chance avec leurs expériences, leurs différences culturelles, leurs goûts et leurs attentes. C'était très étrange, presque contre nature, parfois, de penser que des gens se rassemblaient pour essayer de coller à une image de héros qui était souvent loin de la réalité collants-capes et sourires ultrabright.

Souvent, Ethan s'était demandé ce que cela faisait de faire partie de la Justice League, d'avoir la petite carte de membre et de traverser des boom tubes pour être téléportés en mission. De ressentir une certaine fierté et d'appartenir à cette vision erronée et forcément un peu fantasmée de cette légende. On ne se rendait pas toujours compte, parfois, combien ces personnes étaient en fait presque comme tout le monde, à la recherche d'une identité, à la recherche d'un but, ou simplement à la recherche d'une certaine normalité. Aujourd'hui, peut-être que Kate pensait ennuyer Ethan et pourrir sa soirée. Aujourd'hui, peut-être qu'elle était venu le voir par défaut, ne sachant pas trop qui aller voir. Mais aujourd'hui, Ethan avait l'impression d'avoir trouvé une réponse à l'une de ces questions qu'on lui poserait forcément un jour avec beaucoup d'attente. « Quelle est l'origine de la Young Force ? » Une question simple, mais peut-être la plus grosse justification qu'il ait eu à donner un jour. « On a fumé trop de Marie Jeanne en regardant la daube d'Avengers Academy. Là, Billy s'est levé, il a crié "MOI AUSSI JE PEUX ÊTRE LE GRAND HÉROS STOP MANNNN" et puis il s'est cassé la gueule sur Suzie. Vous savez, je crois que Billy regardait Avengers Academy juste pour se moquer des douchebags et mater des nichons. » Mais honnêtement, vous croyez vraiment qu'un jour cette histoire allait être racontée ? Qu'un jour le grand public allait connaître la vérité sur cette espèce de délire de mongols qui sont parti en roue libre et ont embarqué avec eux de pauvres victimes sous couvert d'une façade respectable de nouveau héros ? Non, jamais de la vie. Comme toutes les mémoires, il y avait des arrangements. Et quand Ethan serait vieux, il savait exactement ce qu'il allait dire et écrire. Il connaissait par cœur, mot pour mot, le discours de l'origine de la Young Force. Un ramassis de conneries inventées  sur des valeurs et une morale qu'il avait écrit et sauvegardé dans le plus grand secret sur la clef USB des fameux Protocoles Scott.

Mais aujourd'hui, peut-être qu'il n'aurait plus besoin de mentir. « Pourquoi avoir créé la Young Force ? ». Et la réponse, claire et précise : « On était jeunes et cons. Et les Vengeurs puaient. » Pourtant, est-ce que cela ôtait du mérite ? De la légende ? De la profondeur ? Non, aujourd'hui, Ethan venait de prendre conscience que, si pour lui, tout ceci était à la fois sérieux, à la fois amusant, à la fois flippant, il y avait au moins une personne qui portait la Young Force et l'intégration à cette famille comme un symbole. Une vraie conviction. « Est-ce que j’intéresse les gens ? ». La question reste en suspens dans l'esprit d'Ethan, comme un écho qui définirait tout le reste. C'était peut être plus facile pour lui, avec sa famille, avec ses amis, que pour quelqu'un qui a tout lâché pour devenir un vigilant dans la rue, que pour quelqu'un qui est sorti d'une cuve et découvre le monde, que pour quelqu'un dont le père destine à porter chaos et malheur sur la réalité. Quelque part, il ressentait une grande empathie pour Kate, une sorte de lien invisible qui venait de changer subtilement sa vision des choses. La bizarre avec ses flèches qui démolit la jambe de Suzie était peut-être la plus normale de toute. Quelque part, il était touché. Il évite de sourire comme un débile, mais même s'il ne sait pas trop quoi répondre, il est content que Kate accepte de le laisser venir en patrouille avec lui. Central Park, c'était mignon en plus, avec les écureuils. Il était un peu fier d'être le premier à l'accompagner.

Et là, le monde se décompose. Kate pose plein de questions très embarrassantes sur son expérience de Héros.

_ Euhm...  »

Chacun des mots qu'elle prononçait était comme un coup de marteau sur la tête d'un clou. Il avait comme une légère bouffée de chaleur, sur le coup, et tentait de garder un air normal tout en réfléchissant en panique à sa réponse.

_ Oh, tu sais... J'ai plus été... Indépendant, on va dire. Mais, bon, je n'ai pas fais ça très longtemps. Quelques mois, peut-être. Surtout à Los Angeles. Il y avait bien deux ou trois autres, mais ils étaient creepy et ils ressemblaient plus à des drogués avec une cape qu'autre chose. J'ai reçu quelques... Bases. On va dire. Je cours vite, mais je connais le Super Kentucky Kick Style ! J'ai déjà cassé deux doigts à un gars qui avait lancé des hamburgers sur Garfield une fois, quand Megan était venue pour être recrutée. »

Le souvenir n'était pas très plaisant, surtout de voir l'état de détresse de Megan et de Garfield.

_ C'était... Triste. Les gens sont vraiment des débiles des fois. Je déteste ça tu sais. Je me suis fait tabasser après, mais ce n'était pas très grave comme échec, je lui ai brisé deux doigts à ce connard. Je n'ai pas vraiment d'armure sinon, à part mon cosplay de Flash, mais il risque d'y avoir un problème de copyright, surtout depuis que ce mongol a rejoint les... Les... »

Je tousse, soudainement prit d'une quinte de toux.

_ Sinon, je ne fais pas de miracle. Je suis télépathe, pas très puissant quand même, mais je peux sortir de mon corps pour me balader autour, et voir et ressentir les émotions des gens. C'est assez gênant des fois. Je peux m'asseoir sur un banc et surveiller le parc dans les airs ! Avec des petits commentaires et des projections mentales pour faire un gros cercle rouge autour des cibles ! On pourra être un super duo imagiiine ! Dark Arrow et le Cow Boy de Tchernobyl ensemble, tu en dis quoi ? Ça sonne débile léger, mais classe ! Tu vas patrouiller quand en général ? Tu n'as jamais eu de problèmes avec la police ? Et... Tu tires vraiment des flèches dans la gueule des gens ? » »

_________________

La Reine Iguane et le Cowboy de Tchernobyl en mission : rendre jaloux Walter et Darryl
*Troll Patrol*
When there's trouble you know who to caaaall
avatar
Ethan Scott

Messages : 609
Date d'inscription : 11/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Demande étrange [PV : Ethan Scott]

Message  Katherine E. Bishop le Mar 25 Aoû 2015 - 2:41

    Parfois, on regarde la télévision pour voir des gens qui applaudissent les soldats qui reviennent de leurs missions en Irak et en Afghanistan à l’aéroport. Le plus grand élan patriotique, qu’on peut les donner par ce sacrifice, était des applaudissements pour combattre pour les libertés des autres, combattre l’extrémisme et tous les problèmes que les gens ont de la difficulté à comprendre. Souvent dans les médias ou dans les familles militaires, les soldats devenaient des héros parce qu’ils combattaient des causes qui les dépassaient. Je regarde timidement Ethan qui semble pensif de sa situation, mais qui m’écoute sans remettre en question cette perception qu’une tonne de personnes pouvait avoir sur moi. Je me perdais peut-être aussi dans mes pensées.

    Quand Superman, Wonder Woman et Green Lantern se sont réunis pour la première fois enfin de combattre Thanos, les gens étaient perdus, mais la Justice League devenait un groupe de super-héros. Ils n’étaient pas simplement des héros avec des armes à feux qui combattaient pour un pays, ils étaient un groupe ayant des pouvoirs surpuissants, pouvant défaire des armées, qui se réunissaient. Le premier média qui les a appelé Super-héros était un journaliste appelé Jack Kirby dans le New York Times. Jack Kirby est allé à contre-sens de toute critique portée sur l’homosexualité de Flash, sur la couleur de peau de John Stewart ou sur les origines de Wonder Woman et de Superman.

    Il les a regardé d’un autre œil, il a vu bien plus que des super-héros, il les a appelé super-héros non parce qu’ils avaient des pouvoirs, mais bien parce qu’ils étaient bien plus que ça. Ce groupe avait tellement de pouvoirs surpuissants qu’ils pouvaient vivre le reste de leurs jours dans une tour éloignée des problèmes terrestres. Ils avaient la possibilité de vivre en dehors de la politique, du social, des tabous ou des malheurs. Mais à la place de vivre à l’écart, ils ont tout changé.

    Certains étaient craintifs. D’autres admiraient. Aujourd’hui, la question qu’on peut se poser, c’est surtout : Qui a suivi cet héritage? Avec le temps, la Justice League a eu l’image des super-héros avec des capes et des pouvoirs surpuissants, mais je me souviens un moment quand j’ai lu un article du Daily. J’étais adolescente et cela m’a beaucoup touché cet article, surtout que je pensais à cette période de suivre cette fatalité. Cela parlait d’une adolescente qui avait trouvé un moyen de prendre des escaliers de secours d’un grand immeuble et qui voulait mettre fin à ses jours en se lançant en bas de l’immeuble.

    Superman est arrivé avant le saut, puis il a décidé de la consoler. Pas de la juger, pas de trouver des solutions, pas de souhaiter qu’elle devienne comme les autres, il avait juste décidé de l’écouter et de la faire sentir cet appui qu’elle avait besoin. Il ne pouvait peut-être pas comprendre son problème, mais il pouvait être là. Et vous savez quoi? Pour moi, c’est ça un super-héros. Ce n’est pas une personne qui va défoncée Thanos ou des gouvernements autoritaires en tout temps, c’est une personne qui peut avoir le cœur de nous écouter sans juger ce que nous sommes ou ce qu’on veut.

    C’est de cette manière qu’on peut défendre la vie, c’est en croyant à cette vie et non en l’idéalisant. À mon avis, Ethan est un super-héros, bien plus que peut l’être les Vengeurs ou les Last Sons. Peut-être que vous allez me répondre que tous les conseillers sociaux ou psychologues peuvent être des super-héros… je ne le crois pas. Pourquoi? Parce qu’Ethan n’écoute pas mes problèmes parce qu’il doit les arranger, il m’écoute parce qu’il croit en moi. C’est l’une des seules preuves pour moi qu’Ethan est un super-héros malgré toutes les débilités qu’il a pu réaliser avec Billy ou avec ses protocoles stupides.

    À ma question sur son expérience, cela commence par un grand « Euh… » pour laisser un nouveau vide. Puis, il commence un début de réponse. Je sors un peu de ma tête pour essayer de comprendre ce qu’il veut me dire. Il a été indépendant comme moi, mais juste pendant quelques mois et surtout à Los Angeles. Il me décrit ensuite les drogués qu’il avait combattus pour m’expliquer ensuite ses bases de combat. Mon cerveau vient de figer un moment quand il arrive sur son expérience : Il court, le Super Kentucky Kick – c’est à ce nom que mes yeux montraient le plus grand signe d’une incompréhension débile, qu’est-ce que je fais là? – et il a cassé des doigts…

    Il me parle un moment de l’attaque sur Megan et de Garfield, mais c’est quand même de cette manière qu’il avait recruté les deux personnes concernées. Je sais que beaucoup de gens peuvent regretter Garfield, mais on peut toujours lui trouver l’excuse de la jeunesse, mais je trouve que Megan, c’est vraiment un ajout important que cela soit par ses capacités ou son humanité. Il fait aussi une petite remarque sur Flash qui a rejoint les Vengeurs, mais je lui laisse juste un sourire pour l’accompagner dans cette perte.

    La prochaine fois, je ne lui demande pas ses pouvoirs, oui il est télépathe, mais euh… flotter dans le ciel du Central Park, il voulait dire quoi par ça? Je ne comprends pas plus son pouvoir, mais il peut bien m’aider avec ses suggestions. Il commence ensuite à me retourner quelques questions en ajoutant des surnoms complètement débiles pour notre duo dynamique.


    « Oui, cela serait classe. Ton pouvoir pourrait m’aider pour plusieurs situations. Et tu sais Ethan, ne soit pas gêner de tes capacités, il faut tous apprendre un jour quelque part. On ne devient pas un super combattant uniquement en le voulant vraiment à chaque matin, il faut s’entrainer et il faut croire à cet entrainement. Je ne suis peut-être pas la meilleure de la planète, mais je peux t’aider à apprendre certains mouvements. Dark Arrow a quand même été entrainée par Luke Cage, elle peut bien aider le fameux Cowboy de Tchernobyl.

    Sinon pour répondre à tes deux questions. La police et le SHIELD ont plusieurs mandats contre moi pour coups et blessures. Alors oui j’ai quelques problèmes avec les autorités légales, mais ils n’ont jamais réussi à m’approcher.

    Je ne lance pas vraiment des flèches sur la gueule des gens, je vise souvent les jambes comme j’ai fais avec Suzie. Les mains et les jambes sont mes cibles, les autres parties du corps, c’est beaucoup trop dangereux pour la santé du criminel. Je suis désolée si cela parait violent, mais je n’avais pas vraiment d’alternatives pour ma vigilance et c’est souvent intimidant pour les criminels. Ils repensent avant de recommencer… je crois… »


    Je n’ai pas encore une expérience empirique sur mes combats, mais j’espère vraiment que cela peut changer quelques mentalités. J’espère aussi ne pas effrayer Ethan avec cette réponse, c’est rare que je trouve vraiment des gens habitués à ma brutalité.

_________________

« Young Force, tu connais mec? »
avatar
Katherine E. Bishop

Messages : 527
Date d'inscription : 14/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Demande étrange [PV : Ethan Scott]

Message  Ethan Scott le Mer 18 Nov 2015 - 8:28


DEMANDE ÉTRANGE


« Kate semblait plutôt d'accord malgré les quelques débilités proposées. Et quand bien même Ethan n'avait pas une expérience très concluante sur le terrain, il était néanmoins très volontaire, pour partager ce moment avec elle, voir comme elle s'y prenait et, surtout, pour créer une habitude de patrouille entre les deux. Le jour où il faut débarquer quelque part pour aller péter des gueules en situation de crise, il vaut mieux qu'il y ait déjà eu des patrouilles précédentes afin d'apprendre à travailler en équipe, ou par petits groupes avec certains duos ou trios qui semblaient se former naturellement au sein de la Young Force. Et puis, Ethan n'était peut-être pas très puissant physiquement, mais psychiquement il pouvait être un atout. Vous savez, comme tout le monde il a eu sa période Star Wars, et comme tout le monde il a un jour rêvé de devenir un jedi au lieu de suivre un cursus barbant à l'unversité, pour devenir l'élite de la galaxie. Et comme beaucoup des choses qu'Ethan a un jour rêvées, c'était soit impossible ou alors il les a ratées. Mais il y a néanmoins une chose qu'il est parvenu à faire, une chose de jedi qui lui a donné un nouvel espoir quand il s'est découvert ses pouvoirs : il s'est entraîné longuement pendant plusieurs heures sur plusieurs mois pour réussir la suggestion mentale jedi. Un petit geste horizontal avec deux doigts de la main pour murmurer « Tu ne me vois pas », ou bien « Dis moi où est ta pizza », ou même encore « Laisse moi rentrer dans cette fête ». Il serait évidemment plus qu'hasardeux d'affirmer qu'il s'était déjà servi à outrance de cette capacité, mais le passé est le passé, et il faut oublier les erreurs d'avant pour se concentrer sur l'avenir.

_ Woow, tu as été entraînée par Power Man ?  »

Soudainement, une partie de la vérité de la réalité venait d'être dévoilée. Il savait bien que ce n'était pas normal d'être aussi bonne au corps à corps. Il avait toujours suspecté que Kate ait été entraînée par une organisation secrète ou alors un moine shaolin qui détruit des organes avec deux doigts en un seul coup.

_ Tu l'as rencontré comment ? C'est un de tes amis ?  »

Luke Cage possédait le grand défaut d'appartenir aux Vengeurs, mais c'était aussi le cas de Jessica, sa mémé. Cela dit, il semblait être un des membres de la clique des rebelles qui n'apparaissaient pas souvent à la télévision, ni dans le calendrier, et qui sembait plus du genre à renverser une table de réunion que de discuter de la prochaine augmentation mammaire de Carol. Cela dit, il ressemblait aussi beaucoup à un ex taulard dans l'esprit d'Ethan, ses apparitions peu fréquentes et parfois franches le laissaient assez peu se faire connaître. Il était là dans les débuts des Vengeurs, avant que cela ne parte en folie totale, et Jessica l'avait déjà évoqué dans la clique des rebelles.

_ Sinon, tu sais quand on a créé la Young Force, c'était un peu un délire total au début, mais entre l'apparition de la Némésis de Darryl, le Professeur Evolve, et euh, comment dire, certains membres qui ont quelques "problèmes" comme Rachel et son père, Connor qui vient, euh... Disons, les parents de Connor... Et peut-être plusieurs autres, je me suis toujours posé la question de qu'est-ce qu'on peut faire, ou qu'est-ce qu'on doit faire.

Regarde, on se fait espionner comme des attardés par le DSN, on n'est pas les plus discrets du monde et on n'a aucun contrôle sur la technologie qu'on utilise ou la surveillance de notre base secrète. Même avec quatre millions de dollars on ne sait pas comment les utiliser pour pallier à ça. La seule manière qu'on a de communiquer tranquillement, c'est la télépathie. C'est comme ça qu'on a arnaqué DSN. Mais, s'il y a des mandats d'arrêts contre toi et que tu as des problèmes un jour, la police c'est une chose, mais le SHIELD ? Je ne sais pas comment on peut se protéger contre ça, et si on le fait, on risque surtout de se mettre dans l'illégalité totale.

J'ai peur qu'un jour ces gens débarquent et brisent notre délire pour nous ramener à la réalité. Alors si tu as besoin d'aide pour ne pas te faire repérer, n'hésite pas à nous demander, c'est quand même mieux d'être à deux, même juste en soutien au cas où. Peut-être que je ne vais pas t'être utile pour combattre les criminels, mais si je peux t'accompagner pour au moins empêcher que les gens te retrouvent, peut-être en les empêchant de se souvenir de toi, alors je vais le faire pour te protéger. »


Il y avait toujours un certain problème sur la moralité d'une telle action, influer sur l'esprit de quelqu'un pour brouiller ses perceptions, ses souvenirs ou ses pensées. C'était aussi la raison pour laquelle ce soir Ethan avait refusé à Kate de rentrer dans sa psyché et ses mémoires par gêne et par éthique. On pouvait toujours justifier une telle chose par la légitimité de protéger quelqu'un, mais Ethan aurait toujours un certain malaise de le faire contre la volonté d'une personne, peu importe à quel point il pouvait se sentir légitime de faire ça.

_ Et je serais vraiment heureux que NIGHTBLOOOOOD entraine le COW BOY DE TCHERNOBYYYL !  » »

_________________

La Reine Iguane et le Cowboy de Tchernobyl en mission : rendre jaloux Walter et Darryl
*Troll Patrol*
When there's trouble you know who to caaaall
avatar
Ethan Scott

Messages : 609
Date d'inscription : 11/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum