Pour Noël, t'auras des pansements et de la morphine, et si ça suffit pas, un déambulateur ( Cassandra E. Sandsmark)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pour Noël, t'auras des pansements et de la morphine, et si ça suffit pas, un déambulateur ( Cassandra E. Sandsmark)

Message  Walter Jensen le Mar 13 Jan 2015 - 16:23

Ding, Ding, Ding, Ding, c'est le 24 décembre ! C'est l'esprit de Noël qui se répand sur toute la surface de la Terre, on est tous amis, on arrête de se taper dessus et on se fait des bisous ! Oui, Noël, c'est beau parce que tout le monde arrive à croire qu'il s'entend bien, et étrangement, ben ça suffit. On pourrait arrêter tous les conflits si on décidait juste qu'on avait plus envie de se battre. Alors qu'est-ce qui nous pousse à nous taper dessus ? Je vous le demande...

En parlant de se taper dessus, On a la reine de la vengeance perfide : Carol Danvers ! Bon, je l'ai pas vécu, mais il paraît qu'elle aurait tabassé une fille de la Young Force, juste parce que cette dernière lui aurait manqué de respect ou un truc du genre. Est-ce que je suis vraiment étonné qu'une personne aussi extrémiste, capable de dire qu'il faut ficher les mutants comme si c'était des multirécidivistes, s'abaisse à venir tabasser une jeune fille parce qu'elle a osé froisser son orgueil ? Honnêtement, est-ce que ça m'étonne ? Hum... Il faudrait que je réfléchisse sérieusement à cette question et que je prenne le temps d'en analyser toutes les dimensions, mais nan en fait j'déconne, j'ai un poil pubien qui mérite 200 fois plus d'attention que cette Vengeresse en carton, donc, je vais l'oublier. Pouf, ça y est, je l'ai oublié. Carol quoi ? Hein ? Denver ? Jamais été...

Cassandra qu'elle s'appelle, la victime. Ca me fait de la peine qu'elle se soit fait tabassée. C'est d'une bassesse. Et puis, on est juste des jeunes un peu intrépides, c'est pas une raison pour nous fracasser le crâne contre le bitume. Un simple "t'as été vilaine, file au lit tout de suite" aurait suffi... Moi, j'aime pas les injustices et pour bien les corriger, je suis prêt à tout, et aujourd'hui, mon acte héroïque, c'est une surprise pour Cassandra : je vais passer la journée à utiliser mon pouvoir de guérison sur elle pour qu'elle retrouve sa santé de jeune fille, enfin, pas trop jeune non plus la fille, sinon, ça va nous coûter une fortune en couches et en petits pots. Je vais te la recoller comme si jamais rien ne lui été arrivé.

J'arrive enfin devant sa porte. Ma technique d'approche reste la même : je frappe à la porte, j'en ai absolument rien à carrer d'avoir une réponse, et j'entre. De toute façon, qui me dirait non ? Sérieusement ? A part Raven ? Mais elle compte pas, elle est dans mon appart à moi, donc, bon, elle peut pas vraiment m'interdire de rentrer chez moi non plus. Bref, donc, je pousse la porte, et j'entre, habillé dans un déguisement d'infirmière pour homme :



-Coucou Cassie, c'est l'heure de la piqûre !

_________________
avatar
Walter Jensen

Messages : 342
Date d'inscription : 19/12/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur http://heroicage.forumactif.com/t252-walter-jensen-sunshine#2388

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Noël, t'auras des pansements et de la morphine, et si ça suffit pas, un déambulateur ( Cassandra E. Sandsmark)

Message  Cassandra E. Sandsmark le Mer 14 Jan 2015 - 1:13

Elle pouvait bien regarder la tablette toujours et encore, cela n’allait pas se modifier. Elle était en train de penser sur le divan sur le salon de leur collocation, glissant ses doigts pour éviter que la table se mettre en vieille. Elle avait plusieurs raisons d’être aussi désappointée et détruite, elle avait des raisons aussi intimes qu’impuissants depuis les quarante derniers jours. Cassie pouvait toujours compter sur la Young Force, mais depuis les deux derniers mois, elle ne pensait pas aller fêter. Elle pensait à un autre mal bien plus puissant. Sa destruction totale contre Carol l’avait fait briser dans son assurance habituelle. Avant elle se pensait pratiquement invincible, maintenant elle était encore infirme depuis son agression. Elle avait de la difficulté à voler dût aux douleurs à son dos. Ethan et les Davis ne voulaient pas qu’elle bouge beaucoup pour qu’elle guérisse un peu plus rapidement. Mais, cela faisait presque un petit mois que Carol l’avait brutalisée et elle avait toujours plusieurs douleurs importantes. Il avait eu beaucoup de sympathie pour elle sur l’internet avec des gifs et des images de « Never Give Up », mais elle ne le ressentait pas uniquement comme une défaite.

Elle se voyait comme un échec, comme une humiliation globale de ce qu’elle était. Carol n’avait pas juste craché sur Cassie, elle avait craché sur la promesse que Cassie avait fait à Diana, elle avait craché sur sa dignité et son respect. Elle avait même menacé sa mère de la tuer si elle reprenait le costume de Wonder Girl. Elle se sentait terriblement blessée au plus profond de son âme. Elle n’avait pas été assez forte pour être Wonder Woman, elle n’était pas assez forte pour respecter la mémoire de sa mentor. Elle était juste un échec parmi les autres. Peut-être que Carol avait raison, peut-être que les Vengeurs faisaient vraiment partis de la nouvelle génération et que les bracelets de Wonder Woman ne faisaient partis que du passé.

Si ce genre de pensée pouvait la purger autant, elle avait même de la difficulté à se retenir de verser une larme en voyant la création des Last Sons. C’était juste après une quinzaine de jours de l’agression de Carol, et elle avait vu la nouvelle comme plusieurs. Le groupe surhumain asiatique avait sauvé le monde contre un terrible démon, mais un seul détail avait encore plus détruit Cassie. C’était le détail que personne ne semblait réellement suivre « Après le massacre du Mont Kailash, les Last Sons ont déjoué ses plans. » Elle se souvenait d’avoir casser accidentellement la tablette de Billy après avoir vérifier la prémisse de la nouvelle sur trois sites différents. Cela faisait assez longtemps qu’elle avait eu sa formation sur le Mont Kailash pour la méditation, mais elle se souvenait toujours des personnes qu’elle avait rencontrées. C’était une autre culture avec d’autres traditions, mais elle s’était beaucoup attachée à chaque rencontre de chacun des jeunes rencontrés là-bas.

Elle se souvenait surtout de Korra, qui était l’Avatar. Elle n’avait jamais trop comprise ce qu’était l’Avatar, mais c’était une sorte d’élue dans leurs traditions. Elle parlait souvent de protéger son village contre le mal, contre les démons… et un démon venait de massacrer la totalité de cette promesse. Cassie espérait que Korra soit morte, elle n’aurait jamais survécue mentalement à cet échec et à ce massacre de ses proches. Cassie regardait quand même à chaque jour si l’ONU ou un ONG avaient posté la liste des morts des victimes de cette secte. Elle savait que c’était difficile de faire la liste des morts quand le Village n’était pas fan des documents civiques. Elle en avait parlé à Darryl et à Megan de cette tristesse qui l’accompagnait depuis quelques jours.

Megan était l’une de ses meilleures amies, elle pouvait souvent se confier à elle. Darryl était aussi l’un de ses meilleurs amis, sa première rencontre réelle dans la Young Force, et elle espérait peut-être que Daily Bugles fasse un article plus complet sur Kailash qu’un petit fait anecdotique pour situer la création des Last Sons. Elle pensait toujours à cela, même aux temps des fêtes. Elle allait certainement accompagner les autres membres de la Young Force dans le salon principal, mais ce moment, elle était beaucoup plus pensive que dans le rythme des fêtes. Quand la porte s’ouvrit, elle pensait au retour de Megan… mais… c’était… quoi… ce bordel…?

« Ah… ahahah… mais qu’est-ce que tu veux, Walter? »

Elle avait sourit et même rigolé faiblement en tournant son visage vers le clown de service, c’était un grand fanfaron comme la plupart des membres de la Young Force, peut-être qu’il voulait juste la faire rire pour les temps des fêtes. Son visage pouvait montrer un certain amusement, mais elle était un peu sur le coup de l’émotion encore aujourd’hui. Elle avait toujours ce petit regard triste qui l’animait, malgré le costume ridicule de Walter.

_________________
avatar
Cassandra E. Sandsmark

Messages : 370
Date d'inscription : 03/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Noël, t'auras des pansements et de la morphine, et si ça suffit pas, un déambulateur ( Cassandra E. Sandsmark)

Message  Walter Jensen le Jeu 15 Jan 2015 - 17:44

Pendant quelques secondes, j'ai vraiment cru que ça avait marché. J'avais vu un reportage à la télé où des clowns passaient voir les enfants dans les hôpitaux pour les faire rire. Apparemment garder le moral est très important en convalescence, je pensais donc que j'allais aider Cassandra en lui faisant une entrée un peu originale, mais au sentiment sombre qui a voilé son regard et effacé son rire, c'était pas suffisant. Elle me faisait l'effet d'un dragon qui aurait marché sur une écharde. Elle ne voit probablement que sa blessure sans se rendre compte des possibilités qu'elle a encore. Est-ce qu'elle se rend compte de qui elle est ? Et honnêtement, pour quelqu'un en convalescence, elle a l'air plutôt en bon état. Je présume qu'on n'est pas l'élève de Wonder Woman si on a pas un minimum de capacités et d'endurance. Hey, quand on tombe de cheval, on remonte de suite ! J'allais quand même pas me laisser abattre comme ça, non ? J'allumai donc ma main dans le mode lumière douce qui soulage là où ça fait mal et de l'autre, j'arrachai ma coiffe et ma perruque, ce qui ne me rendait pas plus crédible, mais un peu plus masculin quand même. J'avançai vers Cassandra, le phare devant, trop peu puissant pour l'aveugler.

-J'ai cru comprendre que tu avais du mal à récupérer de tes blessures, alors comme je peux accélérer la guérison, je me suis dit que je pouvais te filer un petit coup de pouce... Faut juste que tu te mettes nue et que tu te tournes, parce que c'est un pouvoir qui doit s'appliquer par voies anales...

Je ne souris pas... Pas tout de suite... Pas encore... Ok, j'éclate de rire.

-Non, je te fais marcher, j'ai même pas besoin de contact. J'accompagne ma phrase d'un petit clin d'oeil. Par contre, si tu pouvais me dire où t'as le plus mal, ça me ferait gagner un peu de temps.

Je m'approche de l'endroit qu'elle m'indique et je laisse ma main à une dizaine de centimètres d'elle. La lumière oscille entre or et miel, diffusant une sensation de chaleur douce et confortable, avec quelques petits picotements des connexions nerveuses qui se réveillent un peu trop vite. Je relève la tête pour croiser le regard de ma patiente.

-Il va y en avoir pour un bon bout de temps, alors si tu as un sujet intéressant à aborder, c'est le moment. Tiens, si tu commençais par me raconter comment tu t'es retrouvée avec des supers-pouvoirs ? Comment ça s'est passé ? Tu t'es réveillée un matin et tu t'es dit, tiens, je vais briser des nuques et arrêter des balles ?

_________________
avatar
Walter Jensen

Messages : 342
Date d'inscription : 19/12/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur http://heroicage.forumactif.com/t252-walter-jensen-sunshine#2388

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Noël, t'auras des pansements et de la morphine, et si ça suffit pas, un déambulateur ( Cassandra E. Sandsmark)

Message  Cassandra E. Sandsmark le Dim 18 Jan 2015 - 17:36

Cassie ne voulait pas blesser l’intention de Walter de vouloir bien faire, mais la morale n’était pas à sa meilleure depuis quelques semaines et pas uniquement à cause de quelques blessures physiques. Elle doutait un peu de ses capacités, comme n’importe qui pouvait douter de ses capacités après avoir été étaler au sol par un autre adversaire. Personne n’avait vraiment vu le combat, mais Cassie s’en souvenait toujours. Elle n’avait pas juste été défait à la loyale, elle avait été défait sans avoir créer une petite difficulté à sa rivale. Elle avait peut-être esquivé quelques coups au début, mais à l’offensive et à la défensive, elle était complètement dominée. Carol avait peut-être moins de techniques qu’elle, mais elle avait gagné le combat dans la totalité. En plus que la destruction de Kailash ne l’aidait pas vraiment à retrouver un sourire, Cassie s’isolait un peu des délires des Young Force depuis quelques semaines. Elle s’amusait toujours autant dans ce groupe, mais le plaisir n’était pas similaire que les premières fois..

Elle avait aussi hâte de voir l’équipe en action pour une première fois, surtout que les fondateurs du groupe semblaient en avoir rien à faire de former des stratégies de groupes selon les compétences de chaque. Chacun avait une spécialité particulière à exploiter et cette équipe pourrait aller se rendre bien plus loin que la moyenne. Jensen montra des capacités que Cassie ne connaissait pas particulièrement, lui indiquant qu’il avait le pouvoir de guérir certaines blessures.

Arrachant sa perruque pour paraitre plus normal, il avait commencé à faire une blague très étrange sur la méthode de soins, mais Cassie était habituée à ce genre de blagues foireuses avec la Young Force. Elle rigola juste un peu quand Walter éclatait de rire sur sa blague. De toute façon, au niveau des techniques de charmes, Cassie avait connu le pire avec Garfield, Walter ne pouvait jamais atteindre ce niveau de débilités humaines. Jensen lui demanda où les blessures de Cassie étaient les plus importantes.

Elle se leva quelques secondes pour montrer ses blessures de guerre. Elle leva juste un peu son chandail pour montrer son dos où plusieurs bandages étaient faits pour essayer de maintenir les blessures. Commençant les soins de son dos, Jensen lui indiquait quelques détails : Cela allait prendre un peu de temps. Un peu normal vu les blessures, Carol avait infligé des coups qui l’avaient presque tué, pour Cassie, c’était encore un miracle qu’elle soit toujours vivante. Carol lui avait quand même donné des coups de Classe 50 plusieurs fois. Jensen lui posa plusieurs questions personnelles, sur le pourquoi elle avait commencé à devenir la Wonder Girl.

« Ma mère est une archéologue à la retraite du SHIELD. Quand, j’avais environ quinze ans, elle a ramené des anciens Artefacts chez nous, qui étaient similaires aux armes que possédaient Diana. Alors, j’ai décidé de les enfiler et ils m’ont donné des pouvoirs. Je voyais vraiment cela comme un moyen de me fuir de ma vie normale d’adolescente pour aller combattre avec les véritables héros. C’était après la fin de la Justice League, alors je me sentais vraiment inspirée de reprendre ce rôle. Je suis allée aider Wonder Woman en mission, mais au début, j’étais un peu boulet.

C’est après trois ans d’harcèlement qu’elle accepte de me prendre comme étudiante et on a ensuite beaucoup travaillé ensemble pendant trois autres années. Elle m’a apprise à me battre, à en apprendre plus sur les différences et j’ai même voyagé à travers le globe. J’ai aussi passé un temps à Themyscira, la dimension de Diana. Je croyais être de tailles au début pour tout affronter, mais au final, on n’est jamais toujours prêt. »


Elle avait laissé un petit soupire pour ce petit résumé dans sa vie, surtout pour accentuer son dernier échec contre Carol Danvers.

« Et toi? Qu’est-ce qui t’a motivé de nous rejoindre? Tu voulais changer ta vie? Ou tu étais un héros assez discret? »

_________________
avatar
Cassandra E. Sandsmark

Messages : 370
Date d'inscription : 03/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Noël, t'auras des pansements et de la morphine, et si ça suffit pas, un déambulateur ( Cassandra E. Sandsmark)

Message  Walter Jensen le Jeu 22 Jan 2015 - 6:06

Intéressant. Je m’étais jamais posé la question de comment on peut choisir d’avoir un pouvoir. Pour moi, mes capacités surnaturelles font partie de moi. Je ne peux pas abandonner mes pouvoirs, comme je ne peux pas cesser d’être moi-même. Pour Cassie, le problème est complètement différent, elle possède des bracelets magiques, donc, elle peut choisir de les poser, et d’être libérée de sa condition de super-héroïne.

Ce qui veut dire que le contraire est aussi vrai : elle n’a ses pouvoirs et donc son rôle d’héroïne que parce qu’elle l’a choisi. Si elle sauve des vies, c’est parce qu’elle veut le faire et uniquement parce qu’elle le veut. Chaque instant, elle a entièrement le mérite de ce qu’elle fait, car chaque instant, elle a dû choisir de sortir de son confort pour prendre des risques, alors que rien ne l’imposait et qu’elle aurait très bien pu confier ses bracelets à un autre qui s’en serait chargé à sa place.

Elle s’est entraînée, elle a cherché à devenir meilleure. Quelque part, elle me rappelle ma soeur, une fille ordinaire, qui, entourée par des gens extraordinaires a essayé de donner le meilleur d’elle-même. Et pour être honnête, ma soeur est presque complexante tellement elle est capable. Elle en sait 200 fois plus que moi sur n’importe quel sujet, elle va faire 10 ans d’études de plus que moi, et elle sera probablement dans les personnes qui façonneront le monde de demain. Moi, je suis juste un enfant un peu trop gâté.

Je continue à éclairer son dos de ma lumière, m’interrompant par instants pour voir la progression de la guérison. J’aurais voulu que ça aille plus vite, non pas pour écourter la discussion, mais parce que ça me faisait de la peine de voir Cassandra dans cet état. Frapper un héro, c’est déjà ignoble, mais quand en plus c’est une simple humaine qui se cache derrière, je trouve ça abjecte. Et pourtant, je n’y peux rien, je ne peux pas affronter Carol Danvers, mais c’est le genre de personne qui me donne envie de passer à la vitesse supérieure. Il faudra que je fasse comme Cassie, et que je m’entraine pour devenir un peu plus menaçant. La question sur ma motivation, c’était étrange. Je crois que je la connaissais déjà, depuis que j’avais croisé Garfield, mais honnêtement, c’est en en parlant avec Cassie que je mettais un peu plus d’ordre dans mes pensées.

-Moi ? C’est difficile à expliquer. Je crois que l’idée m’a juste percuté soudainement. Au sens premier, j’entends : j’ai été renversé par une voiture. Je voulais arrêter le chauffard, non pas par vengeance, parce qu’au fond, j’avais pas vraiment eu de grave blessure, mais parce que je voulais pas qu’il renverse une personne qui s’en serait moins bien sorti que moi. Je pense qu’au fond, j’ai juste envie que le monde soit meilleur, mais j’ai pas la carrure pour changer les choses moi-même, je sais même pas par où commencer. Alors quand j’ai rencontré Garfield, j’ai vu l’occasion de faire quelque chose. J’accepte de ne rien faire de ma vie personnelle, mais je veux pas me réveiller à 80 ans en critiquant un monde pourri sans avoir essayé d’en faire quelque chose de meilleur. Je crois que c’est ça, mais j’avoue que pour l’instant, je suis plus utile en tant que lampadaire ou trousse de soins.

C’était un peu triste que Cassandra ne se voie que comme quelqu’un de pas assez fort. Elle occultait complètement ce qu’elle était pour ne voir que ce qu’elle n’est pas. Et moi, en tant que lumière, je me dois de l’éclairer à ce sujet. Ce n’est pas qu’une héroïne pas assez forte, c’est aussi une sacrée bombe quand on voit sa silhouette et elle a une de ces paires de /SBAF. Oui, il était temps de se mettre une bonne gifle mentale pour se reconcentrer sur le sujet, c’est pas en lui parlant de sa possible reconversion en gogo que j’allais remonter le moral de ma patiente.

-Tu sais, on est jamais vraiment de taille pour ce qu’on cherche à affronter, c’est un peu comme si on voulait toujours aller plus loin. Tu vois, par exemple, si on considère une échelle de beauté de 0 à 10, ben un mec qui est à 5, ben il va vouloir se choper des filles à 6, alors que la fille à 6, elle, elle voudra choper des mecs à 7. Du coup, si le mec à 5, il fait tout pour devenir plus beau, et qu’il passe à 6, ben il va plus vouloir choper des filles à 6, il voudra des filles à 7, mais les filles à 7, elles, elles veulent que des mecs à 8, et du coup, chacun se retrouve avec un défi quand il drague, parce qu’au fond, on veut pas quelque chose de facile, on veut quelque chose d’excellent. Si tu échoues, c’est pas parce que tu es mauvaise, mais c’est parce que tu as des défis juste au dessus de tes capacités. Mais tu vois, quelque part, si on considère qu’en terme de super pouvoirs, Carol Danvers est à 8, ben si elle s’est attaquée à toi, c’est que t’es au moins à 9. Au fond, tu dois être bien plus puissante que tu l’imagines. Moi, je pense que si je chiais sur ses bottes, elle s’abaisserait même pas à baisser le regard sur moi, je suis insignifiant à ses yeux. Toi, si une fourmi te faisait un doigt d’honneur, tu l’écraserais ? Je suis sûr que non, parce que tu trouverais ça drôle et ridicule. Ben à côté de Carol, je suis une fourmi, et elle ne m’écraserait que par mégarde parce que je suis sur son chemin. Toi, tu lui as tiré la langue et elle a été vexée. Tu es puissante, Cassie, tu peux changer des choses.

_________________
avatar
Walter Jensen

Messages : 342
Date d'inscription : 19/12/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur http://heroicage.forumactif.com/t252-walter-jensen-sunshine#2388

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Noël, t'auras des pansements et de la morphine, et si ça suffit pas, un déambulateur ( Cassandra E. Sandsmark)

Message  Cassandra E. Sandsmark le Dim 25 Jan 2015 - 16:49

Cassie avait peut-être fait le choix de faire ce qu’elle voulait être au début, quand elle fantasmait un peu d’aider cette planète comme Wonder Woman le faisait, mais cela avait beaucoup couté au niveau social et familial. Elle avait perdu pratiquement tous ses amis à l’école, elle les avait toujours sur Facebook, mais elle ne les rencontrait plus. Sa mère avait aussi désapprouvé fortement ses débuts en tant que justicière improvisée, même Wonder Woman ne la voulait pas vraiment. L’Amazone avait attendu quand même trois ans avant de l’accepter de l’entrainer. Elle avait fait des choix, mais la plupart restait mauvaise à cette époque et aujourd’hui, elle pouvait bien douter de ses capacités vu l’humiliation que Carol venait de lui faire subir.

Elle ne croyait certainement pas que Carol allait attaquer sa mère, mais elle avait encore plusieurs peurs irrationnels à ce sujet. Carol avait surtout fait une menace similaire que les documentaires sur la mafia le présentaient. Faire des menaces sur la famille, c’était toujours la solution des plus faibles et des plus cruels. Ils n’avaient pas le courage d’affronter vraiment leur adversaire, alors ils décidaient de s’attaquer à leurs faiblesses. Carol montrait juste son réel visage à ce moment, ce n’était pas une super-héroïne, c’était juste une mafieuse. Le pire n’était pas les menaces, mais elle faisait partie d’une organisation légale, qui avait le devoir de régir les lois et d’arrêter les criminels. Cette folle psychopathe pouvait donc avoir cette immunité pour la sécurité.

Cassie avait peut-être perdu beaucoup d’illusions à ce moment, elle croyait vraiment que les Vengeurs étaient une organisation plus sincère et honnête que la vision offert par Carol Danvers, peut-être qu’elle avait tort finalement. Elle avait donné beaucoup trop de confiances à Captain America ou à Valkyrie, mais elle était rare qu’elle pouvait se confier, de toute façon, la plupart de ses pensées était perdue dans plusieurs sujets. Au moins avec Walter, elle pouvait se concentrer sur une seule idée. Elle pouvait éviter de se perdre dans ses idées pour viser quelques-unes.

Cassie écoutait les motivations de Jensen, qui semblait juste attendre une équipe pour changer réellement le monde. Il voulait changer les choses, mais il avait besoin des autres pour le soutenir, c’était normal et compréhensif. Beaucoup de surhumains cherchaient à une vivre normale, et c’était correct, ils avaient faits un choix bien plus courageux que plusieurs. Ils affrontaient une vie normale. Plusieurs avaient une vision affreuse de la réalité des héros, ils n’affrontaient pas uniquement un danger, ils affrontaient la fuite d’une normalité et même l’incapacité de revenir dans celle-ci. Ils pouvaient bien avoir des supports de normalités comme Jensen en avait pour sa famille ou Cassie en avait pour sa mère, mais dès que tu commençais cette carrière, tout était réellement différent.

« C’est très courageux… de parler avec Garfield pour te faire recruter. » Cassie laissait un léger petit rire à cette remarque avant de continuer. « Non sérieusement, c’est courageux de vouloir faire ta part ici. J’ai rencontré quelques membres de la Justice League et vivre une normalité, c’est assez difficile après avoir accepter de faire ce genre de sacrifices. En tout cas, je suis heureuse de te voir ici, peut-être que tu n’as pas encore un entrainement d’élite, mais ici, on peut beaucoup t’aider à t’améliorer et à défendre les gens. La Justice League a changé le Monde, tous les surhumains sont bien acceptés grâce à eux, et je suis sûr que la Young Force peut aussi changer le monde de manière favorable. »

Il avait choisi le bon groupe pour changer les choses, les Vengeurs étaient beaucoup trop chaotiques pour changer le social de manière favorable. De plus, certains restaient toujours très réactionnaires et violents entre chaque décision. Jensen essaya ensuite de la remotiver un peu pour les derniers évènements faisant une comparaison de Pokémon sur le niveau. Peut-être que Carol se sentait réellement menacer par présence des enfants spirituels de la Justice League, elle avait beaucoup de mal à accepter les anciennes et les nouvelles générations. Elle faisait vraiment partie des caricatures de la Génération X, qui parlaient des impôts et des taxes, et qui chialaient sur les services sociaux ou hôpitaux offerts au grand public.

Elle affichait un petit sourire aux remarques de Jensen, mais elle ne se faisait pas d’illusions, Carol voulait juste l’éliminer pour avoir un modèle étrange uniquement lié à sa personne. Les Vengeurs voulaient créer leurs propres identités, ce n’était pas un problème, mais ils utilisaient toujours des moyens très violents pour y arriver.

« Elle a quand même réussi à me battre loyalement. Elle m’a tabassé après, c’est pour cette raison que je suis dans cet état, mais avant elle a réussi à me battre loyalement avabt. Mais oui, peut-être qu’elle est attirée de m’attaquer parce qu’elle refuse que la Justice League ait toujours des répercussions pour notre génération. Ta logique marche, mais si elle commence à me cibler en mission avec la Young Force, je risque de créer plus de problèmes en amenant ce genre d’ennemis. Je l’ai vaincu une fois durant la téléréalité, mais elle m’a sous-estimé, alors que dans notre dernier combat, elle m’a complètement détruite. J’ai quelques craintes qu’elle commence à viser la Young Force, si je continue d’être avec vous. Et je ne vais pas me pardonner si d’autres personnes, qui vont évolués vers le Level 9, soient visées juste parce que je continue d’être avec vous. »


Walter ne se doutait pas du tout de son potentiel, il devrait juste prendre de l’expérience et il pourrait devenir un atout important de l’équipe. Il ne suffisait pas avoir des pouvoirs de Dieux pour combattre avec la Young Force, il fallait surtout la volonté d’être capable de traverser ce genre de moments. Dans ce qu’elle venait de dire, elle semblait vouloir quitter le groupe, mais c’était surtout la crainte que Carol revenait contre ces amis à cause d’elle, qui lui faisait plus peurs. Carol avait gagné dans ce sens pour créer ce genre de craintes chez l’élève de Wonder Woman.

_________________
avatar
Cassandra E. Sandsmark

Messages : 370
Date d'inscription : 03/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Noël, t'auras des pansements et de la morphine, et si ça suffit pas, un déambulateur ( Cassandra E. Sandsmark)

Message  Walter Jensen le Mer 4 Fév 2015 - 14:27

J'esquissai un petit sourire à la touche d'humour de Cassie. Oui, c'est vrai, parler à Garfield relevait de l'exploit, parce que, comment dire, parler à Garfield, c'est comme parler à un chien, on voit bien que ça lui fait plaisir, on aimerait bien croire qu'il a compris, mais on finit toujours par être déçu du fait qu'il était juste complètement à l'ouest pendant toute la discussion. Alors, oui, Garfield est complètement attardé, et oui, il est idiot et niaiseux, mais il a quelque chose qui mérite quand même : il essaye de bien faire. Vous me répondrez probablement que faire n'importe quoi avec de bonnes intentions n'a pas franchement de meilleures conséquences que de faire n'importe quoi avec de mauvaises intentions, et c'est vrai, mais je m'en fous, je dois défendre Garfield un peu, parce que c'est quand même lui qui m'a recruté et qu'admettre qu'il est incohérent, c'est admettre que mon recrutement était injustifié, ce qui risque pas de flatter mon égo.

Oui, changer le monde, ou changer l'avis que le monde a sur nous, les deux sont intéressants. Et puis y'a aussi que la probabilité de croiser des moches parmi les surhumains est quand même statistiquement bien plus faible que quand on cherche parmi les gens normaux. Sisi, faites le test, regardez la Young Force, ou même un groupe moins significatif, comme les vengeurs, et vous verrez que c'est bien plus intéressant pour choper que si vous sortez dans un bar au hasard dans la ville dans laquelle vous êtes, en ce moment, quand vous lisez ces quelques lignes. Ceci dit, c'est pas un argument que je peux sortir à Cassie, surtout quand je suis en train de faire de l'apposition des mains alors qu'elle est étendue sur le canapé.

Je pensais que mes quelques mots sur Carol Danvers lui feraient entendre raison, mais il faut croire que la tristesse a pris ses racines plus profondément qu'il n'y paraît. S'inquiéter pour ses proches était tout à l'honneur de Cassandra, mais honnêtement, après s'être fait tabassée de la sorte, elle avait peut-être droit à un peu plus d'égocentrisme, non ?

-Bah, tu sais, d'une, si elle venait à s'en prendre à la Young Force, on aurait certainement de quoi lui apprendre à ne pas revenir. Au fond, aussi forte soit-elle, on est plus nombreux, et on a quand même chacun nos petits trucs pour la déranger un peu. Au bout du compte, je suis pas sûr qu'elle s'en sorte aussi bien. Tu l'as battue, c'est tout, elle est verte, mais elle a quand même perdu. Et puis son attaque n'était pas vraiment loyale, elle s'était préparée alors que toi, non. Elle ne t'a pas envoyé de préavis que je sache.

J'esquissai un nouveau petit sourire. Cassandra, tu as été blessée, mais dans quelques heures, on n'y verra plus rien. A toi de faire en sorte que l'impact psychologique ne persiste pas non plus.

-Et puis, y'a un truc génial qu'on a fait dernièrement, ça s'appelle un téléphone portable. On a une petite caméra et on peut filmer l'intervention de Miss Danvers n'importe où et à n'importe quel moment. Ensuite, on peut diffuser la vidéo sur le net pour montrer à l'humanité que cette garce attaque des jeunes sans défense. Elle s'en sortira pas aussi bien.

Pour illustrer mon propos, je sors mon propre portable et je le pointe sur Cassandra, mimant de prendre une photo d'elle avec un bruitage à la bouche, pour effectivement prendre une photo qui pourrait peut-être me servir plus tard si Raven ne me trouve pas une nouvelle tablette pour trainer sur internet. Je range mon portable et reprends les soins quelques instants, un peu pensif.

-Je me demandais, tu vas faire quoi une fois remise ? Tu vas repartir te battre contre le mal ou tu vas chercher à te venger de Carol Danvers ?

_________________
avatar
Walter Jensen

Messages : 342
Date d'inscription : 19/12/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur http://heroicage.forumactif.com/t252-walter-jensen-sunshine#2388

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Noël, t'auras des pansements et de la morphine, et si ça suffit pas, un déambulateur ( Cassandra E. Sandsmark)

Message  Cassandra E. Sandsmark le Dim 15 Fév 2015 - 13:28

Il avait peut-être raison sur plusieurs points, mais Cassie ne se sentait pas vraiment bien de considérer Carol comme gagnante dans ce combat. Elle avait peut-être gagné une première fois, avec assez de difficulté à vraie dire, mais la deuxième fois était bien plus claire pour elle. Carol ne l’avait peut-être pas avisé, mais elle n’avait pas fait une tricherie durant le combat, elle l’avait juste battu complètement comme un amateur. Elle avait difficulté de digérer la défaite, mais elle avait surtout la difficulté de ne pas atteindre le niveau de son mentor, qui semblait être capable de tout affronter sans reculer. Elle avait peut-être de l’expérience, mais souvent dans ce genre de situations, Cassie se sentait indigne devant tout le savoir qu’elle avait cumulé de Diana. Carol était peut-être une rivale considérable, mais Cassie croyait toujours être capable de la dépasser. Elle pouvait se vanter d’une grande martiale, mais en réalité, elle était une débutante totale au niveau du combat, elle avait juste de la puissance.

« Je suis sûr que Carol n’a pas l’expérience pour nous affronter tous. Contre moi, elle est bien capable de me démolir, c’est plus facile, on a les mêmes forces, mais elle a juste plus de potentiel que moi… » Cela faisait mal que Cassie dise des mots pareils et cela paraissait surtout par un simple petit mou dans la fin de sa phrase. « Mais contre nous, je ne crois pas qu’elle pourrait nous avoir. Elle peut être puissante, mais elle est juste résistante avec de bons coups, on peut l’avoir. »

C’était une réalité pour elle, Cassie ne connaissait pas encore pleinement les pouvoirs de Walter, mais il pouvait servir dans un combat contre Carol. Elle surpassait peut-être n’importe qui au niveau de la force dans le groupe, mais elle ne surpassait surtout pas le mental de l’équipe, même l’effet Garfield pouvait causer de grandes pertes à ce niveau. Walter fit un petit rappel des moyens technologiques que les jeunes pouvaient avoir contre Carol.

Cela pouvait peut-être lui faire du mal de jouer avec ce qu’elle aimait produire, mais on dirait que la grande partie des médias était surtout fait pour protéger les intérêts des Vengeurs. C’était médiatisé le tabassage de Cassie, mais toujours marginalisé et certaines personnes ne voyaient pas cela comme un crime ou une infamie, mais une illustration de la supériorité des Vengeurs ou de Carol sur la Justice League. Peut-être que l’une des raisons pourquoi Cassie était si déçue, était cette raison : Elle avait l’impression d’avoir échoué la défense de la noblesse de la Justice League, car elle était un peu l’enfant spirituel de Wonder Woman et elle devrait défendre cette image qui avait imprégnée cette grande organisation.

« Ouais, mais faut voir la gueule des médias, Carol se vante bien qu’elle m’a massacrée et les médias en profitent juste pour insulter la Justice League. Je crois vraiment que les grands médias vont n’en avoir rien à faire du comportement de Carol, car ils sont complètement vendus à sa parole de connasse professionnelle. »

Walter avait pris une petite photo avant de continuer pour illustrer. Il avait toujours des médias alternatifs comme Suck My Geek ou DSN qui pouvaient dénoncer les actes criminels de Carol, mais la grande pétasse des Vengeurs était bien plus protégée par les forces médiatiques et légales que toutes autres personnes en Amérique. Cassie n’allait surement pas se plaindre devant les médias pour dénoncer le comportement, elle avait bien d’autres occupations à faire.  

« Non, elle ne mérite pas mon attention, je ne veux pas chercher de vengeance contre une personne qui m’indiffère totalement. Elle m’a presque tuée par orgueil, moi je l’ai battu pour protéger le nom de mon mentor, alors elle ne mérite pas mon attention si elle a des buts aussi limités dans sa vie. Je vais continuer à me battre avec la Young Force pour la suite. »


Dernière édition par Cassandra E. Sandsmark le Sam 13 Juin 2015 - 0:26, édité 1 fois

_________________
avatar
Cassandra E. Sandsmark

Messages : 370
Date d'inscription : 03/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Noël, t'auras des pansements et de la morphine, et si ça suffit pas, un déambulateur ( Cassandra E. Sandsmark)

Message  Walter Jensen le Dim 7 Juin 2015 - 8:30

Je tilte quand Cassie parle des grands médias, et ça peut se lire sur mon visage. Je souris car au fond, ce quiproquo m'amuse.

-Ah non, on s'est pas compris : il n'est pas question d'envoyer une vidéo à la télé ou aux journaux, mais plutôt de poster ça sur le net. Y'a tellement de trolls qui n'attendent que ça, de la pourrir comme jamais. Et au pire, si personne ne réagit, on pourra envoyer Ethan mettre des commentaires. D'ailleurs, si un jour on doit l'affronter, je propose qu'on lui prête Ethan en prétextant que c'est pour équilibrer les forces. A mon avis, ça pourrait jouer en notre faveur.

C'est bien qu'elle arrive à ne pas chercher vengeance. Moi, personnellement, je n'en aurais pas été capable. J'aurais cherché à lui péter la face contre un coin de table ou alors à faire en sorte qu'elle se retrouve nue devant les caméras du monde entier, ou alors, je l'aurais draguée et une fois qu'elle aurait été sous le charme, je l'aurais demandée en mariage et puis au moment de prononcer nos voeux, j'aurais dit non et j'aurais dit à tout le monde que c'est hors de question parce qu'elle a le QI d'un poule face à un couteau et qu'elle est frigide en plus, ce qui serait assez crédible d'ailleurs. Et puis à la fin, je partirais en riant et tout le monde rirait en la montrant du doigt et elle, elle pleurerait !

Je regarde un peu là où je passe, je peux voir qu'elle a des marques de contusions. Comme je pense que c'est les endroits où elle a le plus de risque d'avoir une fracture en cours de réparation, je m'y attarde un peu plus. Heureusement que j'ai pas besoin de contact physique, sinon, elle pourrait me prendre pour un pervers.

-T'as des plans ou des idées de mission ? J'en suis encore à mes débuts, mais je suis chaud pour passer à l'action. Le seul problème, c'est que pour l'instant, mais pistes ont été un peu stériles. Toi, t'as dû faire pas mal d'actions, non ? C'est quoi l'aventure la plus folle que tu aies vécue ?

J'en profite pour faire une petite pause. Même si la guérison en elle-même n'a rien de fatiguant, garder les bras tendus pendant trop longtemps, ça use à force. Je m'étire un peu les épaules et les avant-bras. Avec un oeil sur ma patiente, je suis prêt à boire ses paroles.

_________________
avatar
Walter Jensen

Messages : 342
Date d'inscription : 19/12/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur http://heroicage.forumactif.com/t252-walter-jensen-sunshine#2388

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Noël, t'auras des pansements et de la morphine, et si ça suffit pas, un déambulateur ( Cassandra E. Sandsmark)

Message  Cassandra E. Sandsmark le Sam 13 Juin 2015 - 0:25

C’était facile de jeter la pierre sur Carol, en plus d’être profondément bornée, elle cherchait aussi à dépasser pratiquement toutes les bêtises médiatiques avec ses dires, mais on dirait plus que c’est une foutue folle qui cherchait de l’appui partout. Cassie trouvait en réalité qu’elle faisait très pitié comme personne, si elle détestait encore la petite Amazone quand celle-ci était en train de l’oublier après le concours des Vengeurs. Dans la tête de Cassie, c’était juste une bonnasse des Vengeurs qui avaient eu beaucoup de chances pour ses pouvoirs et qui profitait de cette puissance pour essayer de trouver une reconnaissance. Ce n’était pas à Cassie de faire le travail de la faire redescendre sur Terre, mais la chute risquait de faire très mal pour les prochaines années.

La reconnaissance qu’elle possédait, était surtout de milieux artificiels où les émissions vivaient par audimat et par l’argent, non avec l’intelligence ou la véritable recherche d’altruiste. Les Vengeurs étaient rentrés dans cette mode de reconnaissance médiatique à place de trouver une reconnaissance populaire et même onusienne. Cassie rigolait aux remarques de Walter, laisser Ethan à Carol, pourrait beaucoup aider à la combattre en handicapant la blonde des Vengeurs avec un coéquipier complètement étrange.

« Tu es vraiment diabolique Walter. Elle risque en plus d’être complètement démolie, elle va être traumatisée par les réactions et les actions d’Ethan. Tu n’as vraiment aucune limite autour de cette cruauté, mais bon, c’est Carol, elle doit bien le mériter. »


Ce n’était peut-être pas le plus loyal pour Carol, mais Walter avait raison sur un petit point, celle-ci ne l’avait pas attaqué proprement à la deuxième confrontation. En plus, la Young Force avait quand même bien plus de choses à faire que combattre loyalement une psychotique qui se prenait pour une véritable super-héroïne. La Young Force avait des responsabilités bien plus importantes à s’occuper d’une tarée de cette espèce.

Walter allait vers un autre sujet en continuant les guérissons au dos de Cassie. Au moins, ils n’allaient pas parler pendant plusieurs heures de Carol. Pour les opérations, Cassie n’avait pas trop pensé aux missions qu’elle pourrait participer, croyant à la bonne volonté des dirigeants de la Young Force et aussi aux initiatives, mais elle devrait pousser un peu pour voir des véritables actions du groupe. Billy, Ethan et Suzie pouvaient être les plus merveilleuses personnes vivantes de New York, mais ils avaient encore beaucoup de difficultés à connaître pleinement le milieu criminel dans le Monde.

« Pour les opérations actuels, j’attends vraiment que les dirigeants de l’équipe nous dirigent vers des actions. Honnêtement, je crois vraiment qu’on doit commencer par des petites opérations pour nous habituer de travailler en équipe. Je crois que pour commencer, je vais plus attaquer des groupes anti-mutants, des gangs de rues et parfois des mafias. Après, je vais en discuter pour des opérations contre l’HYDRA ou de d’autres groupes criminels majeurs.

Sinon pour ma plus grande mission, c’est difficile à dire. J’ai passé trois années avec Diana pour vivre de très belle aventure. J’ai appris beaucoup à me battre en défonçant des bases de l’HYDRA en Afrique avec mon professeur. Mais malgré ma formation rude sur Themyscira, ma plus folle aventure, c’est surtout me faire briser mes préjugés d’adolescents en découvrant le Monde et les autres dimensions. J’étais un moment sur Kailash ou encore au Wakanda, et j’ai adoré l’expérience. Cela te sort un peu de ton confort habituel et de tes idées reçus. J’ai adoré botter des nazis en Afrique, mais c’est surtout voir de nouvelles mentalités que je trouve le plus fou dans mes aventures.

Si tu veux, je peux t’aider à te trouver quelques plans pour arrêter des organisations criminels. Quand mon professeur m’est laissé la liberté et avant de m’inscrire à la stupide téléréalité, j’avais quelques pistes sur quelques organisations pro-mutantes qu’on pourrait enquêter ensemble ou en groupe. »


_________________
avatar
Cassandra E. Sandsmark

Messages : 370
Date d'inscription : 03/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum