Contexte - Initiative

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Contexte - Initiative

Message  Galactus le Jeu 23 Oct 2014 - 14:18

Projet Initiative – Les Vengeurs
(2010-)


La Nouvelle lancée du SHIELD (2004-2006)
2004 est beaucoup pour le Monde, la planète connait un grand vide légal par l’arrêt brutal de la Justice League et pour laisser la place aux groupes régionaux. À cette époque, le SHIELD connait une réforme importante vu la chute connue à cause du manque de confiance de la Justice League en 1980. Le groupe pouvait encore faire quelques opérations, mais la réforme la plus importante se fait en 2002 avec la multiple aide des finances et de nouvelle amélioration technologique. À cette époque, Georges W. Bush redonne une grande confiance au groupe en le revitalisant par le financement. La fin de la Justice League laisse un gout amer pour plusieurs, mais pour le SHIELD, c’est le moyen de revenir sur la scène internationale pour s’occuper de la sécurité globale.

Georges W. Bush et les Républicains vivent avec un grand malaise par la disparition de la Justice League. Les craintes deviennent surtout plus fortes par la menace de la Confrérie et d’Al-Qaïda sur le territoire américain. De plus, la Maison Blanche n’aime pas beaucoup l’implication des Luchadores comme voisin protecteur du sud. Ceux-ci financent de nombreux projets dont ceux des Quatre Fantastiques qui ont beaucoup plus tourné vers les sciences que la défense et le Gen 13 qui a tourné dans un massacre total par le Wanted.

Après ces deux échecs, Georges W. Bush se tourne vers Nicholas Fury et le SHIELD pour mener le projet. Nick Fury prépare ainsi le Projet Initiative qui rejoint plusieurs entreprises privées, l’ARGUS, le FBI, la CIA et surtout le SHIELD. Le projet trouve ce nom en 2005 et il est fortement travaillé pendant de nombreuses années. Georges W. Bush, Nicholas Fury, Norman Osborn et même Alexander Luthor sont les principaux aides pour ce nouveau groupe. Le projet est grand, mais les défis sont énormes.

Un recrutement mitigé (2006-2009)
L’équipe des Vengeurs cherchait vraiment de prendre une place considérable à la Justice League avec une représentation de chacun des organismes, mais aussi de la communauté mondiale; des mutants et même des représentations chez les groupes ennemis (Vlad Tepes, Victor Von Doom et même dans les archives plus anciennes : Magnéto). Le but était de faire un projet réunificateur avec la nouvelle génération, mais dès le début de ce grand projet, il existait un malaise de taille. Quand le projet s’est concrétisé, les anciens responsables de la Justice League a refusé de donner ses dossiers sur les criminels et sur la situation de plusieurs bases par manque de confiance. C’est à cette période qu’un fossé se crée entre la Justice League et les Vengeurs.

On note cinq cas de recrutements importants : Deux ont été réussis, un reste mitigé et les deux derniers sont perçus comme des échecs. Le recrutement des membres du SHIELD pour rentrer dans le projet des Vengeurs a été l’un des recrutements des plus faciles. Plusieurs membres comme Natasha Romanoff, Jessica Miriam Drew, Janet Van Dyne, Henry Pym et ainsi que plusieurs autres font partis de ce recrutement. On peut aussi noter le nom de Carol Danvers ou de Samantha Parrington qui ont pris une certaine importance avec les années. Ce recrutement est vu comme réussi, mais c’était difficile de le manquer (Franchement….).

Le deuxième recrutement, qui était surtout revendiqué par le Gouvernement Américain, était surtout concentré par un recrutement plus américain. Janet Van Dyne, Carol Danvers, Samantha Parrington et Luke Cage ont marqué cette réussite, malgré que la plupart ne revendique pas réellement leur patrie comme certains politiciens auraient apprécié. La plus grande réussite de ce projet est surtout la renaissance de Steve Rogers. Héros disparu de la seconde guerre mondiale, il est retrouvé quelques décennies plus tard par le SHIELD. À la renaissance de ce symbole, les dirigeants politiques américains ont montré un large enthousiasme donnant beaucoup plus d’argents pour la construction des musées à l’image de l’héros militaire.

Pour la troisième tentative, la réussite est mitigée et difficile à voir. Le débat de la Justice League commence par le refus des plusieurs membres de suivre et que Martian Manhunter a refusé de llivrer le programme sur les criminels. Cela a créé un conflit majeur dans les premiers instants, laissant les Vengeurs dans un monde peu connu. Cependant après quelques années, des membres comme Harold Jordan, comme Kyle Rayner et comme Barry Allen ont rejoint l’équipe pour prêter main forte aux Vengeurs. Les tensions sont cependant restées avec le temps avec quelques Vengeurs et membres du SHIELD opposés à l’ancienne équipe.

Le recrutement connait aussi deux échecs brutaux pour les Vengeurs avant sa création officielle. L’un des buts principaux du recrutement dans les Vengeurs était surtout de rejoindre la communauté mutante qui se termine brutalement par un échec. Les noms étaient très nombreux que cela soit Henry McCoy, Elizabeth Braddock, Alison Blaire et James Howlett, mais ils ont tous refusés pour rester principalement dans les X-Men. Le groupe mutant a ainsi créé un grand problème de représentation des mutants au sein de l’équipe de sécurité. Ils ont peut-être récupéré Valerie Hopkins, Kyana Mayers ou Pietro Maximoff dans le groupe, mais cela reste très loin de l’idéal désiré du début. De plus, certains Vengeurs, qui soutiennent le Gouverneur William Stryker et du recensement volontaire, dégoutent actuellement plusieurs membres de la communauté mutante intellectuelle, communautaire ou politique.

Le deuxième échec de recrutement est surtout le refus de plusieurs membres de l’international de faire parti du groupe. Ceux-ci ont bien réussi à ramener Kaidan Ashimida vers 2007, mais celle-ci a quitté deux années plus tard le groupe. Le SHIELD a essayé de recruter plusieurs membres dans l’international dont le chef d’Alpha Flight : Northstar, Brian Braddock, Vanya Hargreeves, Luz Cazador et Anne Ijigen, mais sans grand succès. Les raisons sont multiples à cet échec, mais la représentation de l’international aurait dût faire dès ses débuts pour les idéalistes du projet Initiative.

Cela laisse bien sûr un gout amer au recrutement du SHIELD pour le Projet Initiative. Ceux-ci pensaient vraiment avoir plus de temps pour le recrutement, mais tout est rapidement déréglé par le retour de Loki sur la Terre à cause d’une mauvaise manipulation de Nicholas Fury et de ses scientifiques.

L’Attaque de Thanos : Les Vengeurs (2010)
La situation est problématique rapidement le 20 Juillet 2010. Avec Loki qui a pris le contrôle de Clint Bartons et reprenant l’une des armes les plus dangereuses, le frère manipulateur de Thor aide Thanos pour essayer de conquérir la planète Terre. Anthony Stark, Steve Rogers, Bruce Banner et Natasha Romanoff se réunissent en premier tour pour ensuite prendre Thor dans leur équipe. Le petit groupe improvisé repousse ainsi les forces de Thanos. C’est grâce à cette équipe que New York a été sauvé. Ayant sauvé le Monde la première fois, le groupe se voit disparaitre par cette action. Il était surtout perçu comme un groupe périodique qui intervenait durant les grandes crises.

Le Monde restait quand même extrêmement enthousiaste de voir une nouvelle Justice League intervenir comme protecteurs. Comme la plupart des gouvernements, les groupes cherchaient aussi des réponses autour du groupe. Le SHIELD semblait rester silencieux, comme sur l’apparition des Vengeurs, mais avec le temps, ils ont rapidement compris l’importance d’un groupe actif sur le territoire surtout avec l’HYDRA qui renaissait de puissance avec sa fameuse alliance avec l’AIM et la Main.

Groupe continu : L’International et la Confrérie (2011)
Durant l’année 2010, le SHIELD et les Vengeurs commencent à travailler sur de nombreux projets les obligeant de devenir un groupe continu. À cette époque, ils commencent déjà à impliquer de nombreux membres dans le groupe. Le travail est très diversifié, et les Vengeurs s’impliquent souvent contre deux ennemis. Le premier ennemi se résume par la destruction de plusieurs bases de l’HYDRA et la deuxième est surtout la recherche de la fin de la Confrérie. Les Vengeurs s’impliquent aussi dans la menace terroriste d’Al-Qaeda. C’est grâce aux Vengeurs que Ben Laden a été tué. Le groupe commence à trouver une petite reconnaissance, malgré que les critiques commencent sur des politiques et des actions proches du Gouvernement Américain. Mais ils reçoivent surtout le soutien populaire malgré certaines critiques.

Durant le reste de l’année 2010, les Vengeurs offrent plusieurs contrats de sécurité aux différents groupes comme Alpha Flight, Excalibur et la Maison Hargeeves. Les négociations prennent beaucoup de temps, car c’est en 2011 où qu’on voit les Vengeurs prendre beaucoup de place dans la sécurité. Les obligations demandées par les pays en question ont obligé à recruter des membres le plus rapidement possibles. L’effet du chiffre est vraiment fulgurant, mais ceux-ci rentrent dans une diversité difficile par les opinions différentes. Le SHIELD prends aussi la politique d’effacer l’influence de la Justice League. Le groupe a ainsi cherché un moyen de court-circuiter les Luchadores, une créature des Luchadores,  en négociant, non avec le groupe, mais avec les pays qui le financent.

L’enthousiasme mondial autour du phénomène des Vengeurs facilite de beaucoup les contrats de sécurité sur plusieurs continents. Entre temps, le fameux groupe s’occupe surtout à éliminer plusieurs bases de l’HYDRA. En 2011, les Vengeurs réussissent l’un des coups les plus marquants. Avec la trahison de Pietro Maximoff contre son père, ceux-ci  « assassinent » le leader de la Confrérie. Malgré les blessures portées au groupe, ils amputent officiellement le fameux groupe pro-mutant en Amérique du Nord.

Les Vengeurs, par la mort de Magnéto, s’impliquent beaucoup plus dans les médias pour déconstruire l’image d’Erik Lehnsherr. Avec l’utilisation des médias en 2011, Anthony Stark achète une chaine de télévision appelée Avengers Channel où plusieurs téléréalités, documentaires et différentes émissions passent sur la vie des Vengeurs ou de leurs membres.

Les remises en questions (2012-2013)
Les remises en questions arrivent rapidement à l’interne dans le groupe. Le groupe se multiple facilement, allant chercher des Vengeurs d’un peu partout : Caitlin Fairchild du Gen 13, Stargirl de San Francisco, Kyana Mayers et ainsi que plusieurs autres. Les différentes personnalités s’affrontent rapidement sur la définition sur le groupe. Anthony Stark et Carol Danvers deviennent très figures importantes dans l’organisation, surtout dans leurs implications dans les médias. Même si le groupe cherche à rentrer dans une vocation mondiale, les discours des médias sont souvent autour d’un élan patriotisme américain. Les oppositions internes commencent dans le SHIELD et dans les Vengeurs, surtout à la découverte des négociations pour faire tomber les Luchadores.

Vers ces années, les tensions commencent à se faire sentir. Les interventions médiatiques et dans la politique deviennent réellement omniprésent et les magazines se multiplient. Les combats contre l’HYDRA continuent, mais l’effet des médias devient un peu plus néfaste surtout pour des déclarations personnelles qui ne viennent pas du groupe. Le débat sur la Justice League devient plus récurrent quand les comparaisons commencent à devenir de plus en plus nombreuses. Vers 2013, de multiples pays commencent à perdre confiance envers les Vengeurs à cause des visions patriotiques quand ceux-ci cherchaient plus à une protection mondiale. Les geeks commencent ensuite à perdre patience à cause du marketing trop présent et un message politique trop forcé.

Un groupe instable… et autoritaire? (2013-2014)
Les Vengeurs se divisent en multiples cliques à ce moment. Ceux-ci semblent incapables de faire des missions en équipe sans terminer par des engueulades. Les réunions deviennent aussi extrêmement difficiles et les absences deviennent nombreuses quand il est le temps de parler des soupers familiaux. Certains refusent même de venir à la Tour Stark ou dans l’Héliporteur à cause des Vengeurs qui visent un message plus conservateur et républicain. L’ambiance devient réellement néfaste et les critiques sont nombreuses. Les médias, les interventions politiques et l’internationalisme sont les critiques les plus récurrents à cette époque.

On critiquait aussi une vision plus autoritaire du groupe. Les Vengeurs vivent une grande difficulté de s’affirmer intérieurement ou extérieurement. Bruce Banner, étant parti pour s’occuper de sa famille et de son contrôle sur soi-même, et Clint Bartons qui faisait des missions plutôt secrètes pour le SHIELD. Steve Rogers et Natasha Romanoff essaient d’éviter un chaos social plus important, mais il est toujours difficile de réunir la fameuse équipe.  

Les nouveaux groupes : Choc pour les Vengeurs (2014-)
L’Année 2014 est difficile pour les Vengeurs et cela touche encore le groupe en 2015. Les nouveaux groupes reçoivent un soutien politique ou populaire assez importants. L’apparition de la Young Force, en Octobre en 2014, devient un groupe très important pour combattre les menaces dans la rue. Ce groupe devient rapidement l’un des plus populaires dans plusieurs milieux urbains et aussi parmi la Génération Y. Les Vengeurs se sentent assez facilement menacer par cette nouvelle présence depuis leur création, malgré qu’ils essaient de minimaliser leurs puissances. Ensuite dans la même année, le groupe des Last Sons sauvent le monde en Chine vers Décembre 2014.

L’équipe asiatique se consolide en 2015, mais ils ne font pas vraiment paraitre leurs membres durant les mois. Cependant leur équipe reçoit le soutien de la plupart des pays asiatiques et ce qui crée un froid avec les Vengeurs. Les négociations, qui se déroulent vers Janvier, terminent hostilement. Plusieurs membres de l’équipe occidentale sont totalement frustrés par cette situation, mais la remise en question est grande. Le groupe a peut-être une puissance considérable, mais ils sont souvent questionner par des membres extérieurs ou intérieurs. Est-ce qu’il est possible de voir une réforme dans tout le tralala international? Les Vengeurs ne laissent personne réellement indifférent vu leurs importances actuel. Mais est-ce qu’on peut réellement accuser les Vengeurs de mauvaise foi?

Il existe certainement des membres plus bruyants et problématiques, mais le groupe reste surtout dans les effets de l’Histoire. Le SHIELD n’avait pas prévu que le groupe devait être actif en 2010 et surtout de le faire continu. Ensuite, la situation géopolitique est réellement différente de celle connue de la Justice League. On peut aussi émettre de nombreuses critiques pertinentes sur que la Justice League a refusé leurs donnés sur les criminels avant la création des Vengeurs. Il existe quand même dans le groupe, de nombreux membres qui cherchent à reformer le groupe avec des idées plus concrètes et unificatrices.


Dernière édition par Galactus le Mar 29 Sep 2015 - 20:00, édité 1 fois
avatar
Galactus
Admin

Messages : 262
Date d'inscription : 03/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://heroicage.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contexte - Initiative

Message  Erik M. Lehnsherr le Lun 28 Sep 2015 - 23:28

MAJ. 28/09/2015.

_________________
avatar
Erik M. Lehnsherr

Messages : 72
Date d'inscription : 20/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum