Dans une autre lignée (Slade Wilson)

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Dans une autre lignée (Slade Wilson) - Page 2 Empty Re: Dans une autre lignée (Slade Wilson)

Message  Korra du Mont Kailash le Lun 5 Jan 2015 - 3:02

J’étais en train de l’écouter attentivement encore, d’une façon bien plus précise qu’avant. C’était rare qu’il touche à ma mythologie et à ma spiritualité, mais il était rentré rapidement dedans et d’une façon bien plus brutale que les dernières fois. L’Avatar pouvait paraitre souvent confus pour leurs utilisateurs, mais Slade avait peut-être raison sur ce point, peut-être que c’était leurs buts de m’envoyer loin de mon Village pour me renforcer dans les Last Sons. Peut-être que l’Histoire serait un peu différente, mais je ne pouvais faire grande modification du passé aujourd’hui. Je laissais un petit rire morbide en pensant aux paroles de Slade. « L’esprit de l’Avatar doit être sacrément tordue si cette théorie marche… mais… moi-même parfois, je ne sais pas ce qu’il veut. Alors, peut-être que oui, mais je ne peux pas enlever ce regret aussi facilement. Même, si c’est le destin, je ne peux que m’en vouloir de ne pas avoir avancé ma relation avec Mako, de ne pas avoir parlé avec mes parents plus personnellement ou de ne pas connaître plus sur la vie de mes mentors… » J’avais quelques larmes qui coulaient encore de mes yeux, mais mon sourire apparaissait devant cette tristesse. À ce moment, je pouvais penser à des souvenirs un peu plus heureux juste en avançant ce genre de mots. Je ne pensais plus à leurs corps déchiquetés ou à leurs âmes détruites, je pensais à ce que j’avais vécu avant avec eux. Je devrais peut-être demander la liste des survivants et des blessés à Sergei. Peut-être que j’avais des rares amis qui avaient survécu.

Je l’écoutais parler de la différence de la défense d’une maison et d’une nation, et il semblait avoir encore raison. Je paraissais encore trop idiote et innocente devant les autres. J’essayais d’oublier un peu mes remarques idiotes pour me poser une question sur les paroles de Slade. Est-ce que Sergei avait eu la subtilité de contrôler la totalité en Asie par ces manigances politiques? Kaidan m’avait déjà parlé que la grande force de Sergei était surtout ses pouvoirs de persuasion non pour des individus, mais pour des hommes de pouvoirs et des gouvernements. Je ne pensais pas que Sergei pouvait répondre à ce genre de questionnements, mais je pouvais me poser encore de nombreuses questions sur les buts de cet être. Slade essayait de m’assurer aussi de ne pas m’excuser pour douter autant, mais je me sentais toujours aussi idiote devant lui. Peut-être qu’il jouait un rôle au tout début, durant nos premières rencontres, mais peut-être que ces premières impressions envers moi étaient réels.

On rentrait sur le sujet des voyages, Slade semblait savoir que Sergei n’allait pas me donner de missions aussi tôt. Je le sentais peu ouvert aussi à me laisser combattre en mission et peut-être que c’était mieux ainsi, mais j’allais terriblement le regretter en cas de blessures ou de mortalités de Sun, d’Anna, de Pavel ou de Kaidan. J’avais commencé à lire quelques mémoires des membres sur la Justice League et on dirait que c’était un deuil partagé de faire parti d’une équipe du genre, mais se sentir aussi coupable en cas de blessures de nos coéquipiers. J’étais un peu surprise par Iron Fist, j’espérais qu’il allait m’aider encore malgré le changement physique et continu depuis plusieurs siècles. Selon mes souvenirs, j’avais rencontré l’un des premiers Iron Fist, tout devrait être complètement différent aujourd’hui. Quand il me parlait de Cassie, j’avais quelques craintes. « Elle… elle… n’est quand même pas emprisonnée…? » Je bégayais un peu, mais avec ce qu’il m’avait raconté la dernière fois avec son massacre de l’une des membres des Vengeurs qui avait détruit totalement mon amie, je ne pouvais pas savoir. Les trois seuls gouvernements, que j’avais connus réellement, étaient le Régime Chinois Actuel qui emprisonnait toujours les minorités, le Régime de Mao qui les avait exterminés et le très étrange gouvernement sud-coréen. Alors dans mes idées, quand on était surveillé, c’est qu’on était en cage et emprisonné. « Je voudrais lui réserver la surprise, elle aimait beaucoup les surprises, elle n’aimait pas que tout était prévu selon un horaire fixe. Elle aimait aussi beaucoup les salons privés de notre village, où qu’on pouvait discuter. Elle me manque vraiment… » Je jouais avec mes mains avec un regard pratiquement vide pour parler de Cassandra avec quelques larmes de plus. Elle était l’une des rares qui avaient connus mon village avant sa destruction.

Je laissais un rire devant la remarque pour Diana. Mais, je ne lui demandais pas pourquoi, je savais bien que c’était souvent personnel et qu’il avait eu un passé avec cette guerrière. J’étais un peu surprise de savoir plus de renseignements sur Alexander de Luthor. Premièrement, il était toujours vivant et deuxièmement, il n’était pas vu comme une bonne personne? Il ne m’avait jamais donné cette impression durant qu’il avait séjourné à mon village. « Je ne le croyais pas aussi monstrueux, il semblait être juste un grand-père un peu triste qui avait perdu un être cher, quand il est venu nous voir. » Il avait quand même perdu la Justice League, une perte bien trop importante pour plusieurs personnes, que cela soit leurs opposants ou leurs fans. Il voulait me faire raconter aussi de nouveaux visages pour qu’ils me donnent de l’espoir, mais aussi que je leur en donne? « Je ne pense pas que je peux leur en donner, vu mon état actuel, ils vont juste devenir tristes… » Je rigolais un peu, mais peut-être que Slade voulait me dire encore une remarque que je ne comprenais pas encore.

Peut-être qu’Houyi pouvait comprendre, mais je n’étais pas encore prête pour lui parler, pour lui que j’étais différente des autres personnalités. Pour Pavel, cela confirmait mes idées, il n’était jamais devenu un monstre, juste un objet pour un gouvernement ou un groupe. J’espérais qu’il allait se retrouver parmi nous. Quand il me parlait de Kaidan… elle avait fondé le Bushido? J’étais impressionnée, elle ne me l’avait jamais dis. Ce n’était pas vraiment le temps d’en discuter, mais Slade s’en voulait vraiment pour le passé. « Je suis sûr que tu vas être capable de retrouver ces principes, je sais que tu es une personne de bien au final, mais il faut juste être capable d’accepter nos fautes du passé. Comme un jour, je pense être capable d’accepter la fin de Kailash, de passer au-dessus de mon deuil et de me battre avec de la fierté. » Je soupirais un moment, j’avais toujours un petit mou quand je parlais de Kailash.

_________________
Dans une autre lignée (Slade Wilson) - Page 2 Tumblr_ncjsla1dYA1qcgu0vo3_500
Code Couleur : #D53B1F
Korra du Mont Kailash
Korra du Mont Kailash

Messages : 891
Date d'inscription : 05/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Dans une autre lignée (Slade Wilson) - Page 2 Empty Re: Dans une autre lignée (Slade Wilson)

Message  Slade Wilson le Ven 30 Jan 2015 - 16:03

ft. Korra & Deathstroke
Dès que j'ai su, je suis venu pour toi
Je ne voulais pas brutaliser sa croyance, en faite je pense que pour ce qui est de l’Avatar, j’y vois plus dans mes mots l’interprétation non de la foi, mais d’un désir d’une entité, quelque soit sa provenance. Combien d’entité ont déjà guidé leur « héraut » loin d’un désir personnel pour veiller avant tout à la survie de leur « mission » ? Mon regard se pause sur Kora quand elle me signifie que si j’ai raison, c’est que l’Avatar est tordu, mais je ne vois pas quelque chose de tordue, non je vois une forme de logique. Je l’écoute toujours attentivement, parlant et se confiant, dévoilant ce qu’elle aurait aimé faire, des pensées plus personnelles. Je ne peux pas dire que je comprends ce qu’elle ressent, ce regret de ne pas avoir construit quelque chose avec ces personnes, quelque chose de plus profonds, mais je me doute qu’il est impossible de chasser la tristesse si facilement. J’aimerai avoir le pouvoir de la rassurer, de la réconforter, posséder un don « humain » qui me permettrait de trouver les mots pour qu’elle se sente mieux, pour apaiser sa peine… Mais je n’ai point cette capacité, ce n’est ni mon genre, ni une chose que je pratique. Je crois que cela fait bien trop longtemps que j’ai repoussé l’humanité hors de ma vie pour arriver à trouver les mots appropriés.

« Rien ne s’enlève facilement, les regrets encore moins… Ils seront la, ils feront parti de toi car ils reviendront souvent. Ce que tu dois faire c’est de les accepter, ne pas oublier mais vivre avec sans que cela t’affaiblisse. Après tout, les regrets rendent humain non ? » Je prends une pause à nouveau, je parle plus calmement et lentement que la dernière fois, ne tentant pas de la bousculer mais de lui laisser du temps à réfléchir à chaque parole. « Tu ne dois pas oublier aussi, qu’ici, tu as une autre famille… Une famille qui n’est pas ton sang, pas ton origine, certes… Mais une famille quand même. »

Je le crois sincèrement, ici elle a une famille, des personnes qui tiennent à elle, des personnes qui espèrent qu’elle se rétablira. Je pense d’ailleurs que Sergeï s’inquiète réellement pour elle, et pas comme on s’inquiète pour un soldat. Mais dans tout cela, dans cette conversation, dans tout ce que je tente de lui expliquer, je ne cherche pas à avoir raison, je tente simplement de lui ouvrir les yeux sur d’autres possibilités, lui offrir un autre avis, une autre vision qu’elle puisse y réfléchir, qu’elle trouve peut-être ses propres réponses à ce qui lui arrive sans se braquer uniquement à la vision sombre de cette histoire. Je sais que des fois je peux me montrer brusque, que je peux brutaliser par des mots, mais ici j’espère juste l’aider à ma façon, lui tendre une main pour qu’elle comprenne que son professeur reste la pour la soutenir, quelque soit son état. Puis quand on parle de voyages, je me rends compte que je me suis mal exprimé au sujet de Cassie surtout en voyant la réaction de Korra qui semble s’inquiéter. Je ris un peu, me disant que rien ne pourrait surement retenir enfermé Cassie longtemps, car si cela arrive, Wonder Woman viendrait régler des comptes et cela ferait surement bien mal.

« Non non, mais disons juste qu’ils sont surveillés… De toute façon avant d’aller voir Cassie, je compte t’emmener dans un lieu précis où tu pourrais rencontrer des personnes particulières… Un lieu unique sur terre, une civilisation qui est restée isolée du reste du monde, suivant ses propres principes sans la corruption occidentale ou orientale… Le Wakanda… » Lieu où se trouve d’ailleurs Wonder Woman, mais bon c’est un détail, je devrai juste me tenir loin d’elle pour pas qu’elle me saute dessus en cherchant à me décapiter. Mais j’ai envie qu’elle rencontre T’Challa, Gentle, et la population du Wakanda qui pourrait surement la toucher particulièrement. « Bien, on ne la préviendra pas. Ce sera une surprise, quand tu le souhaiteras. » Dis je alors en me disant déjà que je vais devoir prévenir le Winter Soldier pour qu’il s’arrange d’attirer l’attention du SHIELD ailleurs, éviter que les Avengers trainent pas la à ce moment la. Pour ce qui est de Luthor, j’avoue que je me retiens de rire quand elle parle d’un vieux papy triste… Oh mon Dieu, faut qu’un jour je puisse lui sortir cela innocemment. Je garde alors un sourire suite à cette conversation et cette image qu’elle m’a mise en tête. « Luthor est un homme puissant, qui ne sera surement jamais un vieux triste… C’est un homme ambitieux, qui peut faire de grandes choses comme de mauvaises choses… C’est un homme comme… Sergei… » Oui je ne vois pas d’autres comparatifs, Luthor est quelqu’un qui ressemble sur certains point à Sergei, respectant ses ennemis, pouvant bâtir de belles choses comme détruire tout ce qu’il se trouve sur son chemin. Ne jamais sous estimer Luthor, une leçon que je n’oublierai jamais. Mon regard se perd un peu vers l’horizon ensuite, s’attristant en l’entendant me dire ainsi qu’elle ne pourrait pas apporter l’espoir. Je n’attends pas pour la corriger sur le champ. « C’est Uniquement car tu ne vois que le coté sombre autour de toi, mais tu sais quoi ? Moi je vois autre chose, je vois une âme pure, un cœur pure, une force et volonté qui se cache derrière cette tristesse. Tu es la, tu me parles alors que certains seraient juste enfermés dans les profondeurs d’un refuge. Tu es debout la où beaucoup ont sombré… Korra, tu es ce que beaucoup d’anciens héros auraient espéré voir dans les nouvelles générations… »

Et j’avais bien raison car à un moment dans notre conversation j’ai laissé échapper un doute sur moi, sur un regret possible, et directement la voilà occupé à chercher à rassurer. Oui la j’ai raison, elle est surement celle qui apporterait de l’espoir à beaucoup de monde et sans le savoir elle est la base de la naissance d’un projet en mon esprit, un projet qui n’a rien avoir avec mes habitudes. « Oh non Korra, je ne serai surement jamais quelqu’un de bien… Je ne cherche pas d’ailleurs à paraître pour ce que je ne suis pas. Je suis quelqu’un de libre simplement, qui fait ce qu’il sait faire de mieux, mais qui s’égare dans ses préceptes. Je pense que si tu connaissais certaines de mes actions, tu reculerais et me dirais de partir. » Je ne veux pas jouer le faux cul en cachant le faite que je suis quelqu’un dont les mains sont sales et couvertes de sang, je ne cherche pas la rédemption, je continuerai surement à tuer… Mais je compte laisser juste une chose dans l’histoire de ce monde, une chose où mon nom ne sera pas uniquement celui de la mort. « Mais je ne suis pas le sujet de notre conversation… Je suis ici pour toi Korra. »

made by © .bizzle

_________________
Dans une autre lignée (Slade Wilson) - Page 2 1417826482-sladou
Slade Wilson
Slade Wilson

Messages : 536
Date d'inscription : 27/10/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Revenir en haut Aller en bas

Dans une autre lignée (Slade Wilson) - Page 2 Empty Re: Dans une autre lignée (Slade Wilson)

Message  Korra du Mont Kailash le Ven 30 Jan 2015 - 20:15

Je pensais juste que si l’Avatar avait une réelle possibilité de savoir l’avenir, comment ils avaient pu laisser tant de gens se faire tuer? Surtout que c’était les derniers survivants de leurs croyances. Je ne pouvais pas comprendre cette possibilité, mais les anciens Avatars et les Dieux étaient toujours très ambigus et étranges avec moi. Ils avaient toujours été étranges avec n’importe quels hôtes, mais je ne pouvais pas le comprendre dans cette logique. Peut-être que ceux-ci suivaient juste le chemin qu’ils trouvaient le plus logique et cela se fusionnait avec le destin funeste de quelques hôtes. Je n’aimais pas cette idée d’avoir un destin tout bien dirigé, mais je ne pouvais pas m’enlever cette idée de ma tête. Slade avait peut-être raison sur ce destin, mais je ne pouvais pas encore le concevoir aujourd’hui. Peut-être que j’avais accepté leurs morts, parce que je désirais rester ici, mais je ne pouvais même pas même pas encore comprendre aujourd’hui.

On dirait que tout mon espoir était parti très loin dans ce monde. Peut-être qu’il était resté à Kailash pour le reste de l’éternité, je ne pouvais pas vraiment le dire. Slade essayait encore de me réconforter dans mes idées, il essayait de me dire que mon regret faisait une partie de mon humanité, mais cela me faisait mal de penser à ce genre de relations que je n’avais jamais définie parce que je ne voulais pas décevoir mes parents ou parce que j’étais trop gênée avec Mako. « Oui peut-être, mais cela me frustre quand même. Je voulais juste qu’on me voit différemment tout en respectant ce que j’étais. Je voulais juste qu’on m’aime parce que j’étais Korra et que j’acceptais de suivre la voie de l’Avatar, et au final je ne sais même pas pourquoi j’ai fais tout ça. Peut-être que j’ai apporté de l’espoir, mais imagine ce qu’ils ont subi en se faisant démembrer, peut-être qu’ils ont détesté que ne sois pas là pour les protéger, peut-être qu’ils me détestent parce que je n’ai pas assez travaillé pour combattre les démons. Peut-être que je voulais bien faire, mais qu’au final qu’ils me détestent parce que je ne l’ai pas fais correctement… » Je recommençais à pleurer, oui on pouvait répondre facilement à ce genre de questions, mais c’était toujours constant dans ma mémoire, toujours en train de réapparaitre.

Slade me faisait une remarque à ce que j’avais souvent pensé des Last Sons, même avant la destruction de mon Village, je le voyais de cette façon. Les Last Sons avaient toujours été une famille pour moi. Je comptais Anna, Sun et Hiroki comme des éléments importants pour m’avoir fait traverser ce que j’avais subi. Je pouvais même compter Boldarev dans le compte au début. Les nouveaux pouvaient aussi paraitre toujours très sympathiques et gentils, Kaidan était brutale comme plusieurs autres, mais ils avaient leurs importances. « C’est plus qu’une famille, c’est tout ce qui me reste réellement… » On pouvait traverser de grand deuil familial, mais on ne pouvait pas traversait ce qui considérait toujours ton existence. J’avais beaucoup de mal avec ces deux sujets et cela pouvait encore se voir aujourd’hui.

Il s’était mal exprimé autour de Cassandra, elle allait bien, mais je ne comprenais pas encore ce qu’il voulait dire pour la surveillance. Peut-être que j’allais le découvrir durant le voyage, je n’avais jamais visité le continent américain, je me rappelais de quelques documentaires à ce sujet, mais je ne pouvais pas connaître parfaitement toutes les subtilités de cette culture. Je connaissais surtout la culture politique chinoise et sud-coréenne, et je me perdais de la même manière. Il voulait commencer notre voyage pour le Wakanda. Je connaissais de nom, Diana m’avait dit qu’elle habitait sur ce territoire depuis la fin du groupe à laquelle qu’elle avait appartenue. « Je ne connais pas beaucoup, mais je sais que Diana y habite depuis plusieurs années. » C’était la seule chose que j’avais retenue du Wakanda, je ne doutais pas réellement de son potentiel technologique et spirituel. Cela devrait être vraiment une place originale à aller voir comme Kailash.

Il me confirmait aussi qu’on allait voir Cassandra un moment durant le voyage, j’avais tellement hâte de la revoir. C’était une rare personne toujours vivante qui avait connu mon village avant sa disparition, et qui m’avait vu d’une façon différente de juste l’Avatar. Peut-être qu’elle n’avait pas compris le message spirituel, mais au moins, elle me voyait vraiment comme humaine. « J’ai tellement hâte de la revoir. J’espère qu’elle va mieux… » Je faisais référence aux massacres qu’elle avait subi dernièrement. Je ne connaissais pas encore les détails de son massacre de cette Carol de Denver, mais je voulais juste revoir mon amie. Il essayait aussi de me convaincre que Luthor n’était pas une si bonne personne, qui poursuivait à peu près les mêmes buts de Sergei de Boldarev. Je ne pouvais pas vraiment le comprendre, j’allais bien le découvrir en le voyant vraiment. J’étais maintenant bien plus mature que durant ma première rencontre avec Luthor durant mon enfance.

Slade de Wilson essayait encore de me dire que je ne voyais que la noirceur dans ce que j’étais aujourd’hui. Je savais pourquoi il me voyait si différente, mais je ne le ressentais pas de la même manière, peut-être que plus tard, j’allais mieux comprendre son point de vue. Je pouvais essayée de comprendre son point de vue sur les héros, mais je n’avais jamais connu cela. J’avais bien rencontré Wonder Woman une fois, mais on n’avait jamais parlé de comment elle se voyait. Il essayait après de déprécier ce qu’il était vraiment. « Arrête de parler comme ça. J’ai accepté que tu deviennes mon professeur parce que je savais quelque chose derrière tout cela. Je sais très bien que tu as fais des choses de mal comme Sergei peut être le plus cruel des monstres, mais vous n’êtes pas du niveau de Tomi Shishido, de Sabbah d’Égypte ou de Wesley de Gibson. Vous pouvez douter de vos comportements et c’est le plus important. Tu m’as parlé que  j’avais une famille ici, mais je te vois aussi comme un membre de ma famille. Et… accepter de m’aider, cela montre qu’il te reste du bon et que tu peux faire encore des bonnes choses. On dirait que tu refuses de voir une réalité parce que c’est trop tard dans  tes yeux, pour moi ce n’est pas trop tard, tu es même sauvé d’une manière parce que tu adments vu que tu as fais des erreurs. Alors, on peut bien parler de moi, de parler de ce que je ressens, mais si on parle de ce que je considère comme des membres de ma famille… tu es dedans. »

_________________
Dans une autre lignée (Slade Wilson) - Page 2 Tumblr_ncjsla1dYA1qcgu0vo3_500
Code Couleur : #D53B1F
Korra du Mont Kailash
Korra du Mont Kailash

Messages : 891
Date d'inscription : 05/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Dans une autre lignée (Slade Wilson) - Page 2 Empty Re: Dans une autre lignée (Slade Wilson)

Message  Slade Wilson le Lun 2 Fév 2015 - 6:38

ft. Korra & Deathstroke
Dès que j'ai su, je suis venu pour toi
La vie est bien injuste quand j’écoute Korra, et cela me rend la tâche de plus en plus difficile. Je ne suis pas du genre à être choqué, mais je suis surpris de l’entendre parler ainsi avec certains détails comme le démembrement, me laissant ainsi voir d’ailleurs les images qu’elle peut avoir en tête. Il me faut lui faire comprendre que tout cela n’est pas aussi simple qu’elle le voit, lui faire peut-être comprendre que c’est cela la différence entre Korra et l’Avatar. Alors je pose la main sur son épaule pour avoir toute son attention, tenter de capter son regard, sa concentration sur ce que je vais lui annoncer. Je prends une longue inspiration, me montrant bien sérieux car je sais que les mots que je vais dire vont la blesser, peut-être la pousser à rejeter mon enseignement, je risque de frapper dans sa croyance, dans son espoir, mais je veux qu’elle comprenne justement qu’elle a été aussi captive de son destin, et que si quelqu’un lui en veut, c’est une image du à la souffrance.

« Korra, écoutes moi… Si une des victimes, un des survivants, devrait t’en vouloir, te dire que tu n’as pas fait ce que tu devais… Cette personne se tromperait, cette personne serait aveuglée par la douleur… Il faut que tu comprennes que ce n’est pas une histoire de choix… Korra elle aurait voulu être la pour ses amis, sa famille, ceux qui représentaient quelque chose pour elle… Mais ton rôle, l’Avatar, il t’a poussé ailleurs… Ce qui est arrivé au Mont Kailash, ce n’était surement pas à l’Avatar de l’empêcher, tu n’as pas échoué dans ton rôle. Si tu t’en veux, c’est justement parce que toi Korra tu aurais voulu faire autre chose, tu aurais voulu intervenir et les sauver… Mais si tu avais réellement échoué… Est ce que l’Avatar voudrait encore de toi ? Ce n’est pas lui qui t’a rejeté, c’est toi qui a coupé le lien pour te retrouver. Justement ceux qui n’ont vu en toi que l’Avatar ne peuvent pas te faire de reproches, car tu as suivis la voie de la destinée de cette entité… Maintenant je sais que cela ne t’aide pas à soulager ta peine, cela ne va pas te réconforter. Je sais que tu aurais aimé vivre plus de choses en tant que Korra et que tes proches ne voient pas que cette entité en toi. Mais tu as des personnes autour de toi qui te voient comme tu es… Je vois Korra, je suis sur que Cassie quand elle t’a rencontré n’a vu aussi que Korra, Pavel qui t’a offert cette boite à musique ne voit que Korra et je pourrai presque mettre ma main à couper que Sergei aussi ne voit que Korra… » Je m’arrête un instant, après ce long discours, donnant peut-être à la suite une leçon de morale, une leçon pour changer sa vie de tous les jours. « Maintenant c’est à toi de montrer aux autres que tu rencontreras que tu n’es pas que l’Avatar, de montrer qui tu es réellement. Comme ce sera à toi de montrer à l’Avatar que tu suivras ta destinée mais que lui aussi doit te soutenir dans tes actes, ainsi tu trouveras surement une autre harmonie. » Je ne crois pas que cela va arrêter ses larmes, mais j’ai tenté de dire ce que je pense, ce que je vois, en espérant qu’elle ne m’en veuille pas de frapper ainsi dans sa foi, dans sa vision, de me mêler de la sorte de sa culture. Je suis presque sur que ses esprits viendraient m’arracher les yeux et la langue pour ce que je viens de lui dire.

C’est un peu difficile de s’imaginer que pour elle, les Last Sons sont tout ce qui lui reste, quelque part je peux la comprendre car à une époque la Ligue des Assassins était tout ce qui me restait aussi, ma famille… Jessica est comme une mère, Ra’s al Ghul était une figure paternelle, Talia est comme une Sœur… Shiva, Caïn, Merlyn,… Des alliés, des amis… Rose ma fille… Ma famille était dans la Ligue, mais j’ai presque totalement perdu cette famille, il ne me reste que ma fille Rose, il me reste peut-être un peu de respect chez Jessica, mais les autres ne me verront surement plus comme avant, surtout après ce que j’ai fais à Talia. Je secoue ma tête pour vite chasser ses pensées, comprenant bien les mots qu’elle me dévoile, espérant simplement qu’elle trouvera réellement sa place avec eux, totalement avec eux, qu’elle trouvera cette osmose d’équipe où elle verra ses collègues comme ses proches, qu’elle pourra se confier à eux, rire avec eux… Heureusement on ne s’attarde pas sur ce sujet, parlant de voyage, et elle me dévoile alors ne pas connaître le Wakanda, ce qui me fait sourire car j’ai la sensation réelle qu’elle pourrait trouver une forme de place la bas, peut-être y voir un peu de son village d’une certaine façon. « C’est normal Korra, presque personne ne connaît réellement le Wakanda, c’est un pays qui reste isolé, possédant une autre spiritualité et avancée que le reste du monde. Croyant aussi en une sorte d’entité, une forme d’esprit protecteur à l’image de la Panthère Noire… Je crois que ce pays pourrait te passionner, et les gens que tu pourrais y croiser t’apporteraient beaucoup de réponses. » Après tout c’est une nation qui connaît la difficulté des choix, de la guerre, des morts, mais aussi de la responsabilité comme d’être l’élu d’un esprit puissant. « Et on en profitera alors pour voir Diana… Mais ne m’en veut pas si je garde une certaine distance… » Dis je avec le sourire, me disant que finalement ce serait surement la première étape la plus importante pour ce voyage. Il faudra aussi d’ailleurs, en dehors de ce voyage, que j’aille à la rencontre de Cassandra, que je puisse lui parler pour un projet tout autre, mais cette entrevue risque aussi d’être compliquée, je ne crois pas qu’elle va m’ouvrir la porte avec un grand sourire. Je préfère peut-être voir Cassie avant justement que Korra la retrouve, pour éviter qu’elle pense que je puisse utiliser leur amitié à mes fins car je sais déjà que ce sera une des premières interrogations de la part de cette jeune héroïne.

Korra par contre semble totalement en désaccord avec moi quand je tente de lui faire comprendre de ne pas trop me voir en positif, elle utilise d’ailleurs des mots qui résonnent en mon esprit, Shishido, Gibson… Des noms qui m’ont été soufflés y a peu, sauf que justement c’était pour me dire que je suis devenu comme eux. Je crois réellement qu’elle ne veut pas voir ce que je suis réellement, je n’aime pas qu’elle se fasse une fausse image de moi, qu’elle puisse idéalisé peut-être l’être que je suis. Surtout avec ce qu’elle me dit ensuite, des mots me choquant comme me surprenant… Elle me voit moi comme un membre de sa famille ? Elle a dû prendre un sacré coup sur la tête car je ne suis réellement pas quelqu’un de sain ou de bon, encore moins pour une famille. La preuve, en dehors de Rose je n’ai fais que briser ceux qui étaient ma famille… Je soupire et baisse la tête, je veux être franc avec elle… Je le lui dois… « Avant que tu me considères comme telle Korra, tu dois alors connaitre certains vérités nécessaires… Tu dis que je ne suis pas cruel ou un monstre comme Gibson ou Shishido, et pourtant récemment celle qui est comme ma sœur m’a comparé à eux alors que je lui ai apporté souffrance, alors que je l’ai torturé simplement pour porter un message au Maitre de la Ligue des Assassins… Tu dis qu’admettre une erreur me sauve, mais cela ne change pas le mal qui a été fait…  Il y a quelques années, j’ai même tué une bande de gamins, des personnes de ton âge et de celui de Cassandra qui formaient un groupe de jeunes héros… Je n’ai laissé aucun survivre… » Je marque une pause en levant le regard vers elle, ne disant pas cela uniquement pour la blesser,  ou lui faire changer d’avis sur moi, mais lui disant pour être franc, empêchant aussi peut-être certains de le dévoiler avant moi et créer le doute en elle. Autant qu’elle l’apprenne par le principal responsable. « Es-tu réellement sur de vouloir d’un porteur de mort comme… membre de ta famille ? » Je pourrai dire cela encore autrement, je travaille pour Boldarev mais je ne serai par exemple jamais un last Sons car je ne suis en rien un héros, en rien une personne pouvant être affiché comme une image positive. Mais malgré mon discours, ma voix montre une forme de trouble, surement la surprise de ce qu’elle m’a annoncé, de sa vision sur ma personne. Puis lentement une idée vient jusqu'à moi, une idée qui n'a rien avoir avec notre conversation, mais je me souviens de son plaisir lors de notre premier "combat" d'entrainement... Alors je me redresse lentement, me levant pour marcher un peu sur ce toit.

« Rends moi un service, ne parlons point de ma personne... J'aimerai tenter quelque chose avec toi, lèves toi Korra. »

made by © .bizzle

_________________
Dans une autre lignée (Slade Wilson) - Page 2 1417826482-sladou
Slade Wilson
Slade Wilson

Messages : 536
Date d'inscription : 27/10/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Revenir en haut Aller en bas

Dans une autre lignée (Slade Wilson) - Page 2 Empty Re: Dans une autre lignée (Slade Wilson)

Message  Korra du Mont Kailash le Jeu 5 Fév 2015 - 1:31

Il essayait encore de me rassurer dans son prochain discours, il voulait que je le regarde pour mieux comprendre son discours, il avait posé sa main sur mon épaule avant de recommencer à parler, j’essayais encore de me sortir de toute cette négativité qui m’envahissait à chaque fois que je repensais à Kailash. Peut-être que plus tard, j’allais accepter plus facilement de ce qu’il venait de se passer. Peut-être que j’allais vraiment voir quelque chose d’autres que mon échec total pour ce que j’avais entrepris depuis le début de ma vie. Il voulait encore me réconforter sur ce que certains survivants pouvaient vivre en ayant une haine contre moi. Je ne pouvais pas m’empêcher de penser ce qu’ils pensaient vraiment de moi aujourd’hui. Est-ce qu’ils m’en voulaient? Est-ce qu’ils m’aimaient toujours? Est-ce qu’ils pouvaient toujours accepter que je porte l’Avatar? J’écoutais quand même tout ce qu’il me disait.

Je savais très bien que je pouvais faire bien d’amples choses dans ma vie, je savais que je pouvais avoir de nouveaux amis, avoir de nouvelles ambitions, mais c’était toujours difficile de dire que tout ce qui pouvait te définir hier, ne pouvait pas être là demain. C’était fini les lettres de Mako, c’était fini les câlins de ma mère, c’était fini le réconfort que je trouvais chez moi. Ils n’avaient plus d’êtres humains là-bas, ils n’avaient plus vraiment de chaleurs humaines, ni leurs spiritualités, ni leurs forces et surtout ni ce charme. Je n’allais jamais retrouver cette idée de Kailash, cette idée qui me préservait à Séoul. Je restais quand même silencieuse, je n’allais pas encore lui répéter mes discours de vouloir retrouver Mako, de toute façon, cela ne servait à rien aujourd’hui. Je ne pouvais pas le ramener, ni répondre à l’une de ses lettres, ni écrire ce que je pensais, il était trop tard. Je pouvais bien écrire une lettre, qui n’allait jamais être lue et le coller sur son bureau à Kailash, mais cela ne ferait qu’accentuer une partie de ma folie, de ne pas être avec mes proches, ou mes amis. Je retirais mes dernières larmes quand il finissait ce long monologue, quand il me disait que tous les gens qui me considéraient encore, me voyaient d’une manière humaine et non religieuse ou prophétique.

Je ne voulais pas continuer là-dessus, peut-être que j’avais toujours une référence chez les autres, mais peut-être que Diana n’allait même pas me souvenir de moi vu qu’on s’était connu surtout quelques jours avant de nous laisser Cassandra. Peut-être que j’étais juste la tarée des Last Sons, une gamine qui risquait plus de finir dans un centre psychiatrique que dans un groupe de surhumains. « Je sais très bien tous ses liens aujourd’hui, je sais qu’on me voit d’une manière différente ici, mais j’aurai aimé plus, j’aurai aimé être avec lui. J’aurai aimé avoir une vie comme je rêvais, j’aurai tout fait pour être aimer et j’aurai tout fait pour l’aimer, mais au final, je ne peux plus. Je ne peux plus me permettre de rêver à ça. Je sais que c’est peut-être égocentrique de ma part, peut-être que je dois juste honorer sa mémoire, mais on dirait que cela ne tient plus, parce que je voulais être dans sa mémoire aussi. Je sais que je dois vivre avec ce deuil, mais… » J’essayais de trouver mes mots, mais même moi je ne savais pas ce que je cherchais vraiment comme idée. « Je ne sais pas, bordel… je ne sais pas… » C’est tout ce que je pouvais dire, on pouvait tout faire pour me réconforter, pour penser à d’autres choses, mais c’était une histoire qui allait me marquer, malgré que certains allaient l’oublier.

C’était plus simple de changer de sujets, de regarder les voyages que je pouvais faire dans ma vie. Je ne croyais plus vraiment trouver un lien de ce genre, ni spirituel, ni magique, ni dans mon idée la plus parfaite. Je ne pouvais pas vraiment le revoir de cette manière. Slade me parlait du Wakanda, de ce lieu mystérieux pour plusieurs, qui cherchaient surtout à s’isoler des autres. Je me demandais pourquoi Diana avait décidé d’habiter sur un territoire aussi mystérieux et étrange, peut-être qu’elle était aussi bizarre que moi finalement. Il m’expliquait plus en détails sur ce territoire, mais je ne pouvais pas comprendre encore. « J’ai hâte de voir ce Wakanda et ces habitants, j’espère vraiment trouver des réponses dans tout ces voyages. » Je ne pouvais pas dire autre chose que cela. De toute façon, je ne connaissais rien de ce monde hormis les documentaires que Sergei avait réussi à télécharger sur les drôles de logiciel de communication en grosse boite.

Puis, il voulait refuser la position que je lui donnais, m’apportant encore des justifications de tortures envers sa sœur ou des meurtres, comparant même à avoir tué des jeunes de l’âge de Cassandra, mais c’était différent à mon avis. « Tu serai vraiment capable de tuer des gens comme Cassandra? Pas à cause de leurs âges, mais pour ce qu’ils sont. Tu crois vraiment que des gens comme Tomi ou Gibson auraient des regrets ou des souvenirs après ce genre de massacres? Alors déjà oui, je te veux comme une personne de ma famille, tu as peut-être fais plus d’erreurs que les autres, mais tu as accepté que je devienne ton étudiante, tu as accepté une autre responsabilité de ce que tu as faisais avant. J’espère juste que tu ne veux plus répéter ce genre d’actes. En tout cas, je ne vois pas pourquoi tu refuses la considération que je te donne, je veux juste que les gens de ma famille me voient différemment et tu me vois d’une manière différente… alors permet moi de te voir d’une façon différente que tu te vois… » Ouais, c’était un discours vraiment étrange et peut-être incohérent au final, mais je ne savais pas vraiment quoi lui dire en particulier. Je reprenais doucement une respiration avant de le voir se redresser et rechercher vraiment à retourner le sujet vers moi. Il voulait que je me relève, je commence à enlever naturellement la poussière sur mes vêtements avant de me lever. « Tu veux qu’on fasse quoi? »

_________________
Dans une autre lignée (Slade Wilson) - Page 2 Tumblr_ncjsla1dYA1qcgu0vo3_500
Code Couleur : #D53B1F
Korra du Mont Kailash
Korra du Mont Kailash

Messages : 891
Date d'inscription : 05/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Dans une autre lignée (Slade Wilson) - Page 2 Empty Re: Dans une autre lignée (Slade Wilson)

Message  Slade Wilson le Jeu 5 Fév 2015 - 9:11

ft. Korra & Deathstroke
Dès que j'ai su, je suis venu pour toi
Le sujet semble difficile pour elle en ce moment, nous en parlons peut-être trop, ou c’est encore trop frais, mais je sens qu’il est temps de la laisser réfléchir la dessus seule, de ne plus tourner le couteau dans la plaie en parlant de tout cela. Je lui ai donné mon avis, ma vision, espérant qu’elle en tienne compte non pour la prendre en considération à 100% mais qu’elle use de cela pour avoir sa propre vision, ses propres émotions. J’ai juste envie qu’elle revoit tout cela d’un regard moins négatif, qu’elle puisse comprendre qu’il y ait d’autres options dans cette histoire, voir d’autres possibilités que juste un échec, surtout que tout ce qui s’est passé n’est point de sa faute, ce n’est de la faute que d’un être, du démon. Je sais que dans ce genre de cas, même quand le monstre est vaincu, il est difficile d’accepter ce genre d’événement sans chercher un responsable, quelqu’un sur qui remettre la faute, et dans son cas elle tourne cette faute sur elle car elle cherche simplement plus qu’un responsable au massacre, elle cherche une responsabilité sur le faite que personne n’était la pour défendre ceux à qui elle tient. Enfin c’est ainsi que je perçois sa situation, elle tente de se mettre à la place des victimes, de se demander ce qu’ils ont ressentis, pensé tout en se sentant aussi blessée et triste de ne pas avoir pu vivre certaines choses, de ne pas avoir été plus proche des siens… La perte n’est jamais facile, vivre avec un deuil n’est jamais évident, surtout que les mots de Korra viennent me toucher, ce n’est pas uniquement ce deuil qui est lourd pour elle, c’est de savoir qu’elle n’est plus dans leurs pensées en cet instant. Finalement pour conclure tout cela, une question simple me vient à l’esprit, face à son « mais » inachevé.

« Tu sais… Je ne suis pas doué pour cela mais peut-être que tu as besoin simplement de leur dire au revoir, de faire une cérémonie funéraire et pouvoir leur dire ce que tu as sur le cœur, leur dire simplement tout ce que tu ressens… Il paraît que cela aide beaucoup dans un deuil. »

La seule fois où j’ai été dans un cimetière, autre que pour la tranquillité ou le symbolisme de certains, cela a été pour me rendre sur la tombe d’un enfant, celui d’une « amie » alors qu’elle était en deuil. Je ne peux pas réellement dire alors si c’est vraiment des plus utile, mais c’est juste ma pensée du moment. Si cela peut la rassurer, tout ce qu’elle me dit ne sera jamais oublié, ce moment restera gravé dans ma mémoire, une qualité comme un défaut, je n’oublie jamais. Le sujet passé, peut-être clôturé, nous continuons à discuter parlant d’un voyage prochain, persuadé que cela lui ferait du bien. Enfin persuadé, je ne suis pas dans sa tête mais je crois quelque part que de voir déjà le monde lui ferait du bien, alors voir des personnes qui possèdent une culture et philosophie leur donnant la possibilité de comprendre Korra ne pourra que la toucher. En faite… Je ne pense pas que l’emmener voir le Wakanda, Cassie, Luthor, et différentes parties du monde pour l’éveiller à tout ce qui l’entoure, mais je compte aussi l’emmener au Mont Kailash, l’emmener chez elle car je crois sincèrement que cela pourrait éveiller certaines choses et aussi lui permettre de se libérer d’un poids qu’elle porte sur son cœur. J’aimerai avoir un don d’empathie en cet instant, avoir la capacité d’apporter des mots chaleureux, rassurant, des mots qui pourraient vraiment aider Korra. C’est un peu aussi cela qui me différencie surement aux « héros », je ne suis pas quelqu’un capable de ressentir des émotions comme tout le monde, de ressentir une réelle compassion, ou de l’éprouver. Filez moi une guerre et je suis votre homme, mais aider une jeune femme qui souffre c’est comme me trouver dans un terrain totalement inconnu sans les compétences adéquates pour me montrer utile.

Mais la conversation dévie sur moi, sur ce que je suis réellement et ce que je représente pour elle, mais elle pose une question bien lourde, une question qui me frappe un instant. Elle me demande si je serai capable de tuer quelqu’un comme Cassandra… Sur ce coup je repense à Kara, à mon attaque sur elle qui aurait pu la tuer, qui l’aurait tué si Wonder Woman ne m’avait pas arrêté. Je repense aussi à ce que je voulais faire avec la Young Force peu avant que Korra vienne sans le vouloir m’éclairer l’esprit. Je n’arrive pas à lui répondre, je ne sais pas lui répondre en faite car malheureusement je pense que je ne pourrai que dire « oui ». Mon regard se détourne, trahissant surement cette réponse positive qui ne quitte pas mes lèvres, après tout j’aurai été prêt à envoyer la Young Force en mission suicide… Donc oui, j’aurai pu, j’en aurai été capable, que ce soit pour combattre de futurs ennemis, que ce soit à cause d’un contrat. Certes je ne tue pas d’enfants, mais ils n’en sont plus en dehors de Garfield. Shishido et Gibson n’oublieraient surement pas ce genre de massacre, ils s’en souviendraient avec une forme de plaisir, j’en suis persuadé. Elle insiste pour dire qu’elle me voit comme une personne de sa famille, qu’elle espère que mes actes considérés comme fautes ne se reproduiront plus. Pourtant cela aussi je ne peux pas lui promettre, que ce soit à cause de mon travail ou simplement mes habitudes, voir le Sérum. Je ne suis pas un homme de rédemption, je suis Deathstroke, un mercenaire, un tueur… La seule question à laquelle je peux répondre, c’est pourquoi je préfère qu’elle ne me voit pas comme de sa famille… « Parce que je ne veux pas que tu sois déçue. » Dis je dans un souffle presque inaudible avant de me redresser. Cela éveille certaines pensées, comme celles que j’ai pour Rose, me demandant des fois comment elle me voit, si elle ne finira pas par me haïr ? Elle me suit car je suis son père, mais elle ne m’a jamais dit ce qu’elle pensait réellement de ma personne, de l’homme. J’ai entrainé celle ci dans un bain de sang…

Il faut réellement oublier le sujet sur ma personne pour s’occuper uniquement de Korra et c’est pour cela que je lui demande de se relever, la laissant se dépoussiérer. J’ai envie qu’elle se lâche un peu, qu’elle se lâche sur moi et pas comme elle fait avec ces soldats qu’elle laisse l’emporter ou la passer à tabac. « Et bien… Vu qu’à cause de moi, je crois que les soldats de cette base auront maintenant peur de s’entrainer avec toi… » Surtout après ce que j’ai fais à celui qui avait osé poser sa semelle sur son visage. « Autant profiter pour que tu t’entraines avec moi, que je vois ce que tu as dans le ventre aujourd’hui… » Je m’éloigne de quelques pas d’elle, avant de me tourner totalement face à elle en la regardant dans les yeux. « Alors attaques moi, j’ai besoin de jauger un peu de la situation autrement qu’en vidéo. »

made by © .bizzle

_________________
Dans une autre lignée (Slade Wilson) - Page 2 1417826482-sladou
Slade Wilson
Slade Wilson

Messages : 536
Date d'inscription : 27/10/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Revenir en haut Aller en bas

Dans une autre lignée (Slade Wilson) - Page 2 Empty Re: Dans une autre lignée (Slade Wilson)

Message  Korra du Mont Kailash le Dim 8 Fév 2015 - 1:20

Je savais très bien que ce sujet était vraiment difficile à discuter, même moi, je ne pouvais pas répondre à toutes mes questions, même moi avec les conseils de grande sagesse de plusieurs membres des Last Sons, je ne pouvais pas passer écouter tous les conseils qu’on pouvait me donner et les accepter. Ces conseils pouvaient être tous précieux, mais je ne pouvais pas les accepter. C’était vraiment difficile de juste dire que tout était fini à ce moment, que je ne pouvais presque plus rien faire de convaincant. Je ne pouvais pas concevoir cette perte, c’était trop tôt peut-être, mais aussi c’était encore l’une des seules raisons que je pouvais toujours sortir de ma chambre. Il était peut-être mort, mais les souvenirs étaient restés dans ma mémoire. Slade de Wilson me suggérait de faire un évènement pour honorer la mort de Kailash comme Sergei m’avait conseillé de faire. « Mais… je ne veux pas leur dire au re…au revoir… » C’était l’une des phrases les plus instables que je venais de dire à Slade depuis le début de notre conversation. J’avais mis ma main devant mes yeux pour arrêter directement mes larmes. Je ne pouvais pas leur dire au revoir, je voulais encore penser à eux. Je ne me sentais pas prête du tout pour faire ce genre d’adieux, peut-être que je devenais folle, mais je savais très bien qu’il fallait que je le fasse un jour ou autre. Je ne pouvais pas m’arrêter de vivre juste par le deuil, mais je savais très bien que plusieurs êtres humains le faisaient. Je savais que chaque être humain devrait accepter des disparitions des morts, mais je ne pouvais pas dire Adieu à tout ce qui m’avait construit. Je devrais peut-être honorer leurs mémoires dans mes combats, dans mes idées et dans ma spiritualité, mais j’avais l’impression de leur dire au revoir voulait dire Adieu pour toujours. Peut-être que plusieurs de mes idées allaient restés, mais je ne pouvais pas les faire rester, si on me demandait de faire partir Mako de ma tête ou mes parents. C’était juste que je ne savais pas comment accepter réellement un deuil. Je n’avais jamais vécu un réel deuil dans ma vie, et là cela me violentait de la manière la plus abusive possible et tout en même temps.

Je m’enfermais encore un peu sur moi-même en enroulant mes bras autour de moi. Je ne savais pas encore tous ses projets de voyages, mais j’avais juste envie de voir ailleurs que ce grand bâtiment remplis de bétons et de technologies. J’avais envie de voir différents, de voir d’autres villes, de gouter à d’autres mets, de voir une population bien plus nombreuse et différente. Je ne voulais pas voir New York, je voulais voir les gens de New York. Pas ceux qui jouaient avec des drôles de chiffres à chaque jour, je voulais rencontrer des gens qui savent plus sur leurs maisons et sur leurs vies. Je ne savais pas encore son projet de me retourner sur Kailash, mais un jour, je voulais y aller. Je voulais juste me sentir prête avant de retrouver cette montagne ravagée. Je voulais être capable de le sentir et de le voir d’une manière différente. Je ne voulais plus voir les cadavres, je voulais revoir la vie qui avait toujours animé mon Village.

Quand je lui avais posé la question sur un possible envie de tuer Cassandra, il avait hésité. C’était cette hésitation qui m’avait fait le plus mal. Sa non-réponse pouvait me faire du mal, mais il semblait hésité. Il pouvait vraiment tuer l’une de mes meilleures amies? Cassandra avait toujours fait de bonnes choses et il pouvait juste la tuer pour un peu d’argents. Il mesurait vraiment la vie de cette façon? Peut-être que Sergei de Boldarev agissait de la même façon, peut-être que j’avais pris vraiment un mauvais chemin dans ma vie. Il ne voulait pas me décevoir et il était incapable de répondre à ma question? « Alors ne me déçoit pas… » Je le disais avec autant de rancœur possible. Je voulais une vraie réponse pour Cassandra, mais j’avais juste son hésitation et sa confusion.

Il voulait qu’on s’entraine… il voulait vraiment qu’on s’entraine parce que personne ne voudrait s’entrainer avec moi? De toute façon, Sergei avait mis un ordre de ne plus s’entrainer avec moi aux autres soldats. J’hésitais vraiment à me battre durant un moment, on dirait qu’il voulait me voir sur un autre jour. « Tu es sûr? » Je commençais juste à me positionner au combat. J’allais certainement le décevoir, je ne me sentais plus à l’aise comme avant pour le combat. Je n’usais même plus de mes pouvoirs. J’avais décidé d’y aller quand même, avec des mouvements bien moins précis que notre première rencontre, j’essayais souvent d’improviser, mais j’étais plus lente qu’avant. Je ne réfléchissais pas correctement, j’avais du mal à m’adapter. En plus durant certaines secondes, mes mains tremblaient, peut-être par peur d’être juger. Quelques coups étaient parfois répétitifs et je ne me battais pas à fond, non parce que je ne voulais pas lui faire du mal, parce que je n’avais pas l’esprit pour le faire.

_________________
Dans une autre lignée (Slade Wilson) - Page 2 Tumblr_ncjsla1dYA1qcgu0vo3_500
Code Couleur : #D53B1F
Korra du Mont Kailash
Korra du Mont Kailash

Messages : 891
Date d'inscription : 05/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Dans une autre lignée (Slade Wilson) - Page 2 Empty Re: Dans une autre lignée (Slade Wilson)

Message  Slade Wilson le Dim 8 Fév 2015 - 18:49

ft. Korra & Deathstroke
Dès que j'ai su, je suis venu pour toi
Que puis je dire à cela, à ce refus de vouloir leur dire au revoir ? Je ne suis pas du tout compétent pour un tel sujet, j’apporte la mort, je ne réconforte pas au sujet de la mort. Moi même je n’ai jamais été sur la tombe de mon fils, ni de mon ex femme, alors comment pourrai-je me montrer de bon conseil sur un tel sujet ? Je crois juste que c’est pour elle la meilleure chose à faire car c’est le moment où elle pourra leur dire au revoir mais aussi dire ce qu’elle porte sur son cœur, ce serait surement un soulagement, mais elle ne semble pas encore prête, comme si cela voulait dire admettre leur mort. Je devrai peut-être juste lui dire « ce n’est qu’un au revoir », ou encore lui parler du faite que cela ne veut pas dire les oublier, mais juste se libérer des mots qu’elle ne peut plus leur dire comme si ils pouvaient réellement les entendre. Je ne dis plus rien, restant juste la pour elle alors qu’elle se renferme un peu sur elle même, regrettant vraiment en ce moment de ne pas être plus humain, de ne pas avoir plus de connaissances qui me permettraient d’être apte pour l’aider. Cela me remet même en question par rapport à Rose, alors quand dans toutes nos conversations elle commence à me dire plus durement de ne pas la décevoir, je sens comme l’obligation de tenter de lui répondre, de me montrer le plus sincère possible avec elle, sur ce que je pourrai faire ou non. Je ne veux pas rentrer dans les détails du Sérum, de la malédiction des Ravager, mais je peux malgré tout lui faire comprendre ma position.

« Je ne ferai pas de mal intentionnellement à Cassandra, je n’accepterai pas un contrat sur elle car je respecte ce qu’elle est. Maintenant je suis ce que je suis Korra, peut-être que si j’avais eut un contrat sur elle sans que je ne la connaisse… Je l’aurai fais. Tout comme je pourrai la tuer sans réellement le désirer. » Je lui dois au moins cela, me montrer sincère avec elle. Tout comme si pour une raison totalement improbable, Cassandra viendrait m’engager pour exécuter un des Last Sons, je la tuerai car j’ai accepté le contrat de protection envers cette équipe que m’a donné Boldarev. Mais bon, je doute réellement que ce cas la arrive. Je sais que je pourrai m’attaquer à elle à cause du Sérum, comme j’ai fais avec Kara, mais cela Korra n’a pas besoin de le savoir, enfin pas tous les détails surtout que je compte régler le problème de la folie chimique qui m’attaque. « C’est compliqué… » J’ajoute ces mots pour moi même en faite, et je suis heureux de passer à une phase entrainement pour changer de sujet, mais aussi pour pouvoir un peu tenter de la faire réagir autrement. Une phase combat où je ne ferai rien contre elle, que je ne tenterai rien de violent ni ne chercherait à la vaincre, mais que au contraire elle puisse se lâcher, se défouler, quitte à ce qu’elle me frappe, me blesse, ce n’est pas important, je veux la voir se vider son sac d’une manière que je maitrise mieux que les mots, celle des actions.

« Oui je suis certain… Je veux que tu m’attaques, que tu me montres où tu en es. »

Je la laisse attaquer, esquivant et parant trop facilement, voyant des répétitions alors que la première fois elle cherchait à exploiter ma « faiblesse » en n’enchainant pas deux techniques identiques, mais plus cela que, j’ai la sensation qu’elle a peur, tremblant, ne donnant pas de réelle force. Elle est hésitante, elle se montre comme une jeune combattante qui s’entrainerait pour la première fois et aurait peur de se montrer mauvaise au combat. Comment ce fait il qu’elle soit ainsi ? Je ne peux pas imaginer qu’elle craint que je la juge sur ses talents de combat, je ne suis pas la pour la bousculer ou la blesser, ni pour venir la rabaisser ou lui dire qu’elle est mauvaise, je veux qu’elle trouve un plaisir dans ce combat. Je glisse sur le coté en agrippant son bras, la bloquant un instant en prenant la parole d’une voix posée.

« N’ais pas peur de me frapper, lâche toi Korra… Je ne suis pas la pour venir voir tes talents ou pour vérifier que tu sais encore te battre, je veux que tu te défoules. » Je la relâche pour la repousser, me positionnant en position d’attaque, la regardant droit dans les yeux. « Tu ne dois pas me voir la comme ton professeur, tu ne dois pas me voir comme un membre de ta famille… Regardes moi comme un ennemi, comme un serviteur du démon, ou une menace pour ceux qui sont ici, un être capable de s’en prendre à ceux qui te restent. » Je sais que mes mots peuvent paraître dur sur le coup, mais je tente de la choquer un peu, pour qu’elle me regarde pas comme celui qui la forme, ou celui qui pourrait lui faire faire de simples exercices, je veux qu’elle se lâche, qu’elle attaque. Je me souviens d’une fois où quand j’étais plus jeune, pour libérer des mots que je gardais en moi, j’ai du me battre et c’est en frappant que je me suis mis à libérer ce qui restait enfermé. « Fermes les yeux, concentres toi… Vois tout ce qui te fait du mal, vois tout ce que tu aimerais faire tomber… Ouvres ensuite les yeux et projette ces images sur moi, vois les en moi… » Je sais qu’il est dangereux de pousser quelqu’un à trouver la force dans la douleur et la colère, mais étrangement je crois en Korra, je suis sur que chez elle, elle ne laissera pas ces sentiments sombres la corrompre, non au contraire je crois que les libérer lui fera du bien et lui permettra de les contrôler. Je crois sincèrement que cela ne viendra pas corrompre son cœur, car elle m’a déjà montré qu’elle était plus forte que cela, mais au moins cela pourrait lui faire du bien… En espérant ne pas me tromper. Dès qu'elle aura ouvert les yeux, dès que je la sentirai prête, si cela arrive, je passerai à l'assaut pour la pousser à réagir plus instinctivement.

made by © .bizzle

_________________
Dans une autre lignée (Slade Wilson) - Page 2 1417826482-sladou
Slade Wilson
Slade Wilson

Messages : 536
Date d'inscription : 27/10/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Revenir en haut Aller en bas

Dans une autre lignée (Slade Wilson) - Page 2 Empty Re: Dans une autre lignée (Slade Wilson)

Message  Korra du Mont Kailash le Jeu 12 Fév 2015 - 1:25

Il ne pouvait pas vraiment me répondre, parce que je pense vraiment que la réponse vient toute seule, je dois passer par-dessus cela un jour, mais on dirait qu’en ce moment, c’est beaucoup tôt. Peut-être que cela allait toujours être trop tôt, mais c’était uniquement à moi de répondre à ce genre d’idées, c’était à moi répondre aux paroles et aux actions que j’avais fais avant, mais aussi à la catastrophe. Je n’aurai jamais imaginé que Kailaish pouvait être éliminé complètement de ma vie en quelques années. Je ne savais pas vraiment comment je pouvais juste penser à faire des missions actuellement, quand mon esprit était totalement parti dans d’autres idées à chaque fois. Même aujourd’hui, sans combat et en changeant de sujets complètement, je ne pouvais pas éviter mentalement d’y penser. Je respirais un petit moment pour essayer de penser à un autre sujet.

Slade m’expliquait ce qu’il était surtout, ce qu’il ne pouvait pas changer de lui, mais ce qu’il pouvait accepter de changer. Peut-être que cela pouvait être incohérent de ma part, peut-être que je ne pouvais pas me montrer humaine, mais j’acceptais qu’il reste ce qu’il est. En fait, peut-être qu’il avait raison de garder une partie de ce qu’il le définissait, on dirait un moment que je voulais éviter tous ses sujets qui m’avaient faits pour accepter la modernisation des Last Sons. Je savais très bien qu’on avait déjà touché ce sujet. Que c’était mon devoir de toujours garder en mémoire les souvenirs de mon enfance, ce qu’ils avaient faits pour moi, mais aussi pour une grande partie de l’Histoire Chinoise, mais c’était difficile de le faire réellement. Je me sentais vraiment perdue par les choix qui me restaient à faire. « Tu auras pu me tuer alors? » La question venait toute seule, mais je me posais encore des questions sur son compliqué, que je ne comprenais pas encore. Je ne savais pas pourquoi je posais ce genre de questions, on dirait que je le prenais plus personnel en ce moment, surtout que je voyais vraiment Slade d’une façon différente qu’il pouvait se voir.

On dirait que c’était ce que je voulais de mon père, qu’il me comprenne, qu’il me supporte et surtout qu’il me voit plus que la grande Avatar Mystique d’une autre époque. Je voulais que mes parents me voient de cette façon, mais ce n’était pas possible à cause de leurs croyances et de mon attitude. On m’avait toujours apprit à respecter les avis des autres, de les comprendre et surtout de ne pas les choquer, mais je me rendais compte que c’était pour cette raison que je n’avais jamais été capable d’aller plus loin. Je m’étais montrée provocatrice envers Slade de Wilson, parce que je ne le connaissais pas et il avait accepté mon idée que je n’étais pas destinée à un grand avenir mythologique, il avait accepté que je pense comme une humaine à place d’essayer de tout faire pour devenir ce que je devrais représenter. Peut-être que je le voyais finalement comme un père à place d’un professeur. Peut-être que cela allait plus le dégouter, que le ravir cette image que je possédais de lui.

Il voulait que je me combats plus sérieusement, on dirait qu’il était déçu de mes attitudes actuellement, mais c’était surtout pour des décisions différentes. J’avais peur de le décevoir comme plusieurs de mes amis. J’avais peur de décevoir plusieurs gens aujourd’hui, mais c’était pratiquement les seules personnes que j’estimais encore. Si Sergei de Boldarev me demandait de partir, je ne pouvais pas le supporter. Mon estime et mon respect envers cette personne étaient devenus bien étranges, mais cela pouvait expliquer d’une seule façon, c’est que je l’estimais et que je l’appréciais, car il m’estimait. Je ne savais pas si celui-ci m’appréciait, mais c’était l’une des seules sources qui me restait réellement.

Je savais très bien ce qu’il voulait faire avec ces explications, il ne voulait pas me niveler, ni me juger, il voulait que je me défoule. Je laissais un sourire à sa remarque, mais je ne suivais pas vraiment son conseil, je voulais le faire d’autre manière. Je voulais me battre pour m’amuser comme je voulais faire avant, mais qu’on ne me laissait pas faire. Je prenais un petit recul devant les remarques de Slade. « Non, pas de colère… » Je le disais avec un simple petit sourire. Je ne voulais pas renier ce qu’il me disait, mais ce n’était pas de cette manière que j’allais me sortir mes idées les plus sombres.

Je commençais à faire quelques mouvements vers l’eau séché resté au sol pour commencer à liquéfier le gaz formé par mes mouvements. « J’avais pensé à plein d’idées pour le combat, il faudrait me dire ce que tu en penses… » Je recommençais juste à faire quelques mouvements avec l’eau autour de moi pour le remettre en gaz, mais garder quelques sources d’eau pour le geler. Allons-y pour lancer doucement la brume vers lui, je croyais vraiment qu’il allait comprendre ma stratégie rapidement, surtout quand je lui lançais les premiers blocs de glace sur lui avec une bonne vitesse. Je savais très bien que ses capacités de précognition pouvaient l’avantager en tout temps, mais je voulais lui montrer ce que j’avais pensé depuis notre dernière rencontre. Ce que je pensais faire avant de voir disparaitre mon village. J’avais rentré dans la brume rapidement pour essayer surtout de l’avoir tactiquement, tout en changeant chacune de mes techniques de combat.

J’essayais surtout de voir ces mouvements, par les changements de la brume que je contrôlais encore. Je me sentais plus à l’aise, j’avais même un petit sourire, je ne pensais plus à mon village, je pensais réellement à d’autres choses. Je n’étais certainement pas plus rapide que la première fois, ni la plus technicienne, mais je pouvais montrer une certaine amélioration de mes stratégies. D’un coup, je reculais de quelques centimètres pour lever mes mains au ciel et transformer le reste de la brume en bloc de glace pour les faire foncer vers Slade. Après quelques secondes de cette attaque, je m’arrêtais de bouger en attendant de voir sa réaction. « J’ai pensé à cette technique quand Alexander de Boldarev m’expliquait la solidification, la liquéfaction et la condensation. C’était assez lent, mais cela me prends plus de concentration sur ce genre de transformations. Tu en penses quoi? » Je restais plus calme qu’avant, montrant certains signes de fatigues, mais plus apaisée de m’avoir changer mes idées.

« On pourrait partir demain matin? Le temps que je dise à mes amis que je pars pour quelques semaines. Si tu veux rester pour une nuit, bien sûr… »

_________________
Dans une autre lignée (Slade Wilson) - Page 2 Tumblr_ncjsla1dYA1qcgu0vo3_500
Code Couleur : #D53B1F
Korra du Mont Kailash
Korra du Mont Kailash

Messages : 891
Date d'inscription : 05/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Dans une autre lignée (Slade Wilson) - Page 2 Empty Re: Dans une autre lignée (Slade Wilson)

Message  Slade Wilson le Jeu 5 Mar 2015 - 7:41

ft. Korra & Deathstroke
Dès que j'ai su, je suis venu pour toi
Elle me pose alors une question des plus difficiles, est ce que j’aurai pu la tuer ? Le cas présent n’est point à discuter, je ne lui ferai aucun mal. Mais est ce que si quelqu’un m’avait engagé avant Sergei, me demandant la tête de Korra, j’aurai exécuté ce contrat ? Comment pourrai-je répondre honnêtement à une question dont le cas de figure ne s’était pas présenté ? Quelque soit la réponse que je pourrai lui donner, elle ne serait pas sincère car je ne peux pas savoir, je ne pourrai pas me mettre maintenant dans cette posture ni imaginer poser mon viseur sur elle. Je me sens un peu mal face à cette question, un peu dérangé car je ne vois pas quoi dire, peut-être que j’ai la crainte de simplement la blesser en me montrant trop honnête, tout comme la décevoir si je viens à lui mentir. Mon regard porté sur elle trahit clairement ce malaise qui prend possession de mon être, ma main se posant sur son épaule une nouvelle fois, cherchant réellement ce qui me paraitrait le plus juste à dire. Je pends finalement une grande inspiration en fermant mon œil valide, cherchant une forme de courage pour faire face à la réaction qu’engendrerait ma réponse. Moi qui souhaitais lui remonter le moral, j’ai l’impression que je vais l’enfoncer un peu plus, bravo Slade… Imbécile…

« Je ne pourrai pas me montrer honnête avec toi car la situation n’a pas eut lieu, je ne suis point capable de me poser cette question car je serai influencé par la situation présente. Alors oui, il est possible que sans te connaître, si j’en avais eut le contrat j’aurai cherché à te tuer, tout comme il est possible qu’en m’informant sur toi, j’aurai refusé ce contrat. Je ne pourrai pas t’offrir une réponse avec certitude à ce sujet. J’en suis navré Korra. »

Ce n’est jamais une posture facile que j’ai en ce moment, ni que je souhaiterai à quelqu’un. Je sais qu’aujourd’hui je ne laisserai personne tenter de lui faire du mal, je pourrai me battre pour elle car je crois en elle. Pas en l’Avatar mais en elle. Mais savoir ce que j’aurai pu faire, c’est bien trop complexe, trop de probabilités, de possibilités. Au moins le langage du combat est un que je sais pratiqué, dans ce cas ci un langage plus proche de l’entrainement, voulant la pousser à me frapper pour se surpasser, voulant qu’elle mette de coté ses craintes pour tenter de me toucher, de m’atteindre. J’aimerai tant qu’elle se change les idées de cette manière, en tout cas elle ne souhaite point libérer de colère, même si cela lui ferait du bien elle semble préférer maitriser cela que de laisser parler une émotion forte et sombre, ce qui est tout à son honneur. Finalement donc elle se lance, me montrant une idée qu’elle avait eut, jouant de glace et de brumes, manipulant l’eau sans son avatar. J’évite les bris de glace mais comprend son initiative des plus intéressante alors qu’elle me rejoint dans la brume pour m’attaquer, porter des coups en changeant ses mouvements, ne tombant plus dans la routine des attaques précédentes, me remontrant celle que je trouvais impressionnante dans l’avion. Elle me touche avant de reculer et de modifier la brume en armes glacées pour envoyant ceux ci vers moi, tel un tir de barrage, ce genre d’attaque peut être destructrice sur un homme, mais surtout le forcer à reculer ou s’abriter, donnant un avantage stratégique à l’attaquant, surtout par l’évolution de l’eau qui prend plusieurs formes bien intéressantes. Après cette attaque qui m’a été plus complexe à esquiver, et cet entrainement qui semble lui apporter le sourire, elle me demande ce que j’en pense.

« Honnêtement, je préfère grandement ce que tu m’as montré maintenant que lors de notre première rencontre. Cette imagination m’aurait surement prise au dépourvu, et offre une polyvalence entre ta défense et ton attaque, forçant l’ennemi à se montrer plus sur ses gardes car chaque attaque qu’il pourrait tenter sur toi le mettrait en position désavantageuse. En faite j’aime ton concept, par rapport à un combattant plus standard, tu viens de mêler en un combat les avantages tactiques de la défense et de l’attaque en ta faveur. » Brume tel le fumigène, tir de couverture et de barrage avec la glace, tout en pouvant attaquer au corps à corps, c’est vraiment une combinaison intéressante. Alors que la fatigue semble l’emporter, elle me propose de partir demain, me faisant plaisir car je pensais qu’elle tenterait de repousser un peu cela pour simplement rester seule, au moins elle accepte cette possibilité de se changer les idées, me demandant donc de rester cette nuit. « Bien, prends ton temps je vais préparer alors ce départ, je suis sur que cela te fera le plus grand bien. »

Un dernier sourire, un sourire sur mes lèvres, je la laisse pour qu’elle puisse alors voir ses amis, se préparer, me rendant simplement à la salle des communications pour demander l’autorisation de rentrer en contact avec le Wakanda, attendant le signal pour demander premièrement l’autorisation de m’y rendre, exprimant la raison de cette visite soudaine, sachant très bien que c’est un pays où il est totalement impossible de s’y rendre discrètement vu leurs capacités et technologies. Mais aussi demander de prévenir Diana d’une visite, lui demandant si possible de ne pas lui annoncer que je serai la, sauf si ils considèrent cela nécessaire. Je ne souhaite pas qu’elle soit sur ses gardes quand Korra sera présente. J’annonce aussi à mes hommes de changer les membres d’équipage, privilégiant des personnes plus calmes et posées, de préparer le voyage pour demain. J’espère que celle ci appréciera ce petit séjour car le Wakanda est un lieu unique en ce monde, un lieu dont l’environnement est inconnu aux yeux du monde et en surprendrait plus d’un.





made by © .bizzle

_________________
Dans une autre lignée (Slade Wilson) - Page 2 1417826482-sladou
Slade Wilson
Slade Wilson

Messages : 536
Date d'inscription : 27/10/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Revenir en haut Aller en bas

Dans une autre lignée (Slade Wilson) - Page 2 Empty Re: Dans une autre lignée (Slade Wilson)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum