Dans une autre lignée (Slade Wilson)

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Dans une autre lignée (Slade Wilson) Empty Dans une autre lignée (Slade Wilson)

Message  Korra du Mont Kailash le Sam 27 Déc 2014 - 22:50

L’eau sortait tranquillement de la neuvième bouteille, je me concentrais toujours autant pour faire bouger l’eau et la solidifier après quelques secondes. Sa manipulation était toujours aussi fragile, mes mains tremblaient un peu, mais j’avais retrouvé un certain calme. J’avais réussi à reparler avec les trois premiers Last Sons et de recevoir un contact avec Pavel de Raspoutine. Celui-ci paraissait toujours étrange, mais il était capable de communiquer avec moi, de me faire des blagues et surtout de me redonner un petit sourire de temps en temps. Kaidan d’Ashimida respirait le code strict, mais elle avait réussi à me remettre un peu à méditer. Je ne pensais pas aux Dieux, ni aux autres, mais j’avais réussi à prendre du repos mental durant la méditation. J’avais essayé quelques fois seule, mais j’avais toujours été incapable. J’avais souvent besoin d’une personne pour le faire avec moi. Je voulais que la glace prenne une forme particulière. Il faisait un temps frais, pouvant profiter des constructions de glace que je faisais souvent sur ce toit. J’étais sur le toit du bâtiment militaire, Sergei avait toujours envoyé des soldats pour me surveiller les premières fois, après il avait décidé de me laisser continuer sans interventions après. J’avais presque terminé mon village original, mon village avant de devenir l’Avatar. J’aimais faire ce genre de détails, cela me faisait oublier des erreurs de mon passé. Puis tout d’un coup, le son devenait bien trop fort, ce n’était plus du violon, c’était le style de Pavel. La glace tomba au sol par le petit saut que je venais de faire. Je prenais doucement l’ipod dans ma poche pour commencer à changer la musique.

C’était un cadeau incroyable de Pavel de Raspoutine. Il avait près de 1200 morceaux, il m’avait même mis des vidéos d’animaux vraiment drôles, des images de peintures et je pouvais même écouter la radio! LA RADIO SANS LA VOITURE! Cela marchait avec mes doigts, je pouvais me transporter dans les styles différents. Je me racontais des histoires, j’essayais de m’oublier dans ce petit cadeau, mais je ne pouvais pas. Ma situation était vraiment chaotique, j’essayais de retrouver un sens, une idée, mais je ne faisais que me noyer dans mon passé. Je me disais que mon état s’améliorait, j’avais arrêté de me battre pour rien, malgré quelques tentatives, les soldats s’y refusaient à chaque fois.

Je n’avais pas calculé vraiment le temps qui s’était passé. Je ne voulais même pas le savoir. Je vaguais à des occupations diverses, parfois je parlais avec les membres des Last Sons, mais je n’étais plus impliquée dans les réunions. Je ne cherchais pas à être impliquer et Sergei semblait m’avoir bloqué ce processus. Je portais maintenant des vêtements un peu différents, évitant de porter les couleurs bleus, Pavel m’en avait acheté plusieurs me disant souvent : « Bon, tu vas ressembler à Anna, mais tu la trouves classe Anna, hein? Il te manque juste les tatouages dimensionnels. » Je portais mes pantalons d’entrainement noir habituel, avec un peu de sang séché dessus à cause de mon dernier entrainement. Pour le haut, je portais une chemise bien plus civile de couleur noir. Après avoir corrigé pour une musique plus correcte, je recommençais à reprendre la glace cassée au sol pour essayer de former la dernière maison du village. C’était Kailash en modèle miniature que je faisais souvent pour ensuite l’admirer fondre sous la chaleur. Cela prenait toujours un temps, mais la chaleur en Corée du Sud faisait toujours le travail. Aujourd’hui, c’était un peu plus petit que la moyenne, mais les détails étaient bien plus précis. Je me reculais de quelques mètres et je regardais mon petit œuvre artistique fondre. M’étalant au sol après une vingtaine de minutes, je commençais à m’endormir un peu. Ce n’était pas la première fois que j’allais m’endormir sur le toit, le paysage était toujours bien plus magnifique que le béton utilisé pour nos chambres.

_________________
Dans une autre lignée (Slade Wilson) Tumblr_ncjsla1dYA1qcgu0vo3_500
Code Couleur : #D53B1F
Korra du Mont Kailash
Korra du Mont Kailash

Messages : 889
Date d'inscription : 05/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Dans une autre lignée (Slade Wilson) Empty Re: Dans une autre lignée (Slade Wilson)

Message  Slade Wilson le Lun 29 Déc 2014 - 5:05

ft. Korra & Deathstroke
Dès que j'ai su, je suis venu pour toi
De retour à Séoul et ce n’est pas pour avoir quelque chose de Sergei, ce n’est pas pour une autre mission, ni pour entrainer quelqu’un, c’est uniquement car j’ai été informé de ce qu’il s’était passé, le massacre du village natal de Korra, la mort de Mako, de tous ceux qu’elle a connu la bas. J’ai été informé de son état actuel, de ce renfermement, cette dépression… D’ailleurs Boldarev m’a très gentiment passé les vidéos et enregistrements de ce qu’il s’est passé autour de Korra, surement un message pour me demander de voir si je peux faire quelque chose, où alors Sergei aurait il comprit que je me serai attaché à cette petite en tant que Professeur et que je veillerai justement à un meilleur pour elle ? Je ne sais pas ce qu’il peut se passer dans la tête de cet homme, mais si il le permet c’est qu’il a de très bonnes raisons. En tout cas la première chose que je fais… Non pardon une des deux premières choses que je fais c’est d’aller retrouver ce militaire qui avait osé mettre son pied sur le visage de Korra quand celle ci était à terre dans un entrainement qu’ils auraient du avoir l’intelligence d’arrêter. Bon si Boldarev désirera que je lui rembourse les dégâts corporels sur ce soldat, ce ne sera point un problème, mais je compte bien donner une leçon et un  faire exemple d’ailleurs… Ce genre de comportement est totalement intolérable, surtout dans u lieu comme celui ci, ce genre de comportement est uniquement digne pour un Agent du SHIELD, un membre des Avengers,… Pas ici… Circulant dans la base en ayant bien entendu un peu check les horaires de Kaidan avant pour éviter de la croiser par hasard, préférant éviter de justifier certaines de mes actions récentes ou avoir une longue conversation au sujet du Bushido et de tout ce que j’ai pu enfreindre, je me dirige vers le lieu où ce soldat est de garde… La tout ce passe très rapidement, pas besoin de tourner autour du pot j’agis sans me soucier des autres soldats présents, l’agrippant par sa chemise de fonction et le plaquant froidement dos contre le mur. « Ah toi au faite... Tu t'es bien amusée à poser sa semelle sur le visage de mon élève? Un comportement indigne pour un homme de guerre. Tu sais qu'à une époque au Japon, pour ce genre de geste je pourrai me permettre de t'arracher la vie sans te donner la possibilité de racheter ton honneur... Mais je préfère que tu te souviennes de la leçon. » Tout s’enchaine rapidement par la suite, sans contenir ma force bien entendu, mon poing frappant froidement dans son ventre à l’en faire vomir sous le choc, ma main agrippant ses cheveux quand il se penche de douleur pour que sa tête embrasse le mur et une fois celui ci à terre, je me penche prendre son pied, lui redresser la jambe en lançant un regard sombre aux autres soldats qu’ils comprennent tous le message. C’est la que j’abats un coup de pied sur le genoux de cet homme, sans relâcher sa chaussure, un coup assez puissant pour écraser une voiture, faisant naitre violement en ces lieux le son des os se brisant… Alors que l’homme hurle de douleur, je lâche sa jambe qui maintenant peut se plier à 360°. « Qu’un de vous agisse encore en pauvre idiot, qu’un de vous ose se comporter comme un pauvre prétentieux qui aime rabaisser ou humilier un adversaire… Et je vous assure que je reviendrai. Vous êtes ici chez les Last Sons, pas chez les Avengers. »

Une fois cela je me dirige lentement vers le toit de cette base, comptant retrouver Korra, non pas pour la bousculer, ni lui botter les fesses pour qu’elle se réveille, elle n’a pas besoin d’être brusquée en ce moment, mais je compte bien montrer que je suis aussi présent pour la soutenir et pas uniquement pour lui apprendre à frapper. D’ailleurs quelque part je trouve que c’est une très bonne chose qu’elle ait refusé ses pouvoirs d’Avatar pour le moment, cela lui permettra aussi de mieux se retrouver en tant que Korra, de se perfectionner aussi, même si la elle ne doit pas avoir réellement l’esprit à chercher l’évolution de ses techniques… Combattre chaotiquement des soldats, combattre des simulations des membres de son visage, c’était presque autodestructeur. D’ailleurs avant de partir pour Séoul, je me suis permis un écart, un contact que normalement je n’aurai pas du avoir car il pourrait nuire à mes projets personnels, mais c’était pour une « bonne cause », je m’étais rendu au Starbucks pour rencontrer Cassie, sans me cacher finalement, juste m’approcher d’elle en tant que Slade Wilson au moment où elle était seule, juste pour l’avertir que je comptais me rendre ici, lui demandant si elle aurait par le plus grand des hasards un message à apporter à Korra, en expliquant que cette dernière m’avait parlé de leur rencontre. Ainsi en rejoignant Korra j’ai avec moi une lettre de l’élève de Wonder Woman, espérant ainsi que des nouvelles de cette connaissance puisse aussi lui faire plaisir. Bref, nous verrons bien. Quand j’arrive la haut je peux la voir la, allongée sur ce toit, presque occupée à sombrer alors que je sais encore constater l’humidité présente sur ce « sol », me laissant comprendre qu’elle s’est encore amusée à créer son village en glace pour le laisser disparaître ensuite. Oui j’ai été clairement informé de la situation. Mes pas sont légers, silencieux, je m’approche d’elle au début sans un mot pour finalement m’asseoir à ses cotés, attendant de voir si elle s’endort ou au contraire s’éveil. Dans le cas du sommeil et bien j’attendrai patiemment, après tout j’ai tout mon temps en ce moment. Je sors juste un cigare pour patienter, la laissant parler en première quand elle se sentira prête, tentant de cacher mon inquiétude.


made by © .bizzle

_________________
Dans une autre lignée (Slade Wilson) 1417826482-sladou
Slade Wilson
Slade Wilson

Messages : 536
Date d'inscription : 27/10/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Revenir en haut Aller en bas

Dans une autre lignée (Slade Wilson) Empty Re: Dans une autre lignée (Slade Wilson)

Message  Korra du Mont Kailash le Lun 29 Déc 2014 - 14:40

Il m’était toujours difficile de dormir, pas juste sur le toit, mais aussi dans ma chambre. C’était rare que j’arrivais à dormir car je voulais dormir, je devrais être souvent le plus épuisé possible pour toucher à cette finalité. La plupart du temps, j’essayais de me trouver une position confortable pour dormir. Aujourd’hui, cela ne changeait pas beaucoup de cette habitude depuis la première mission commune des Last Sons. J’avais réussi à dormir une dizaine de minutes, après avoir trouvé une position plus confortable pour dormir, mais cela ne durait jamais longtemps. C’était comme essayer la méditation seule, je ne pouvais plus du tout. Ma tête ne voulait plus participée du tout à ce genre d’activités. Kaidan m’avait fait méditer une heure, mais surtout en m’obligeant presque physiquement de le faire et en me décrivant chaque respiration que je devrais faire.

Le ciel n’avait pas beaucoup changé depuis que j’avais fermé les yeux, mais c’était surtout la personne assit à mes cotés, qui m’avait surprise le plus. Je croyais honnêtement ne plus revoir Slade de Wilson pour la suite. J’avais réussi à me faire devenir son étudiante, mais après le massacre de Kailash et ses contacts avec Sergei, je ne croyais pas le revoir pour moi. Je ne calculais plus le temps depuis la fin de mon village, alors je ne savais pas combien de jours étaient passés pour qu’il vienne me voir. Je m’étais assisse rapidement avec un petit air de confusion. « Excuse-moi… je ne t’ai pas entendu arriver… » C’était un peu pathétique, avant on dirait que mes sens étaient bien plus développés que cela pour détecter les gens autour de moi. C’était une raison pourquoi je me battais bien mieux, quand je pouvais ressentir ce que les gens voulaient faire et la force utilisée.

Je pensais peut-être qu’ils voulaient m’annoncer que je ne pouvais pas être son étudiante pour plus tard. Il devrait savoir que j’étais incapable de battre une vingtaine de militaire comme avant. Je ne comprenais même pas pourquoi j’avais autant faiblis depuis ce temps. Je commençais à faire venir un peu d’eau vers moi en usant de mes deux mains. Je faisais quelques mouvements faciles pour concentrer l’eau proche de mes mains pour que cela commence à se solidifier en glace. « Je suis heureuse de te revoir, je ne croyais pas que tu allais revenir pour me revoir d’aussitôt. » Dans les médias, ils parlaient du massacre de Kailash, juste pour amener le sujet que les Last Sons avaient sauvé le monde. Ils ne disaient rien d’autres sur Kailash, personne ne pouvait connaitre hormis que c’était un village magique qui avait été massacré par des démons. Ils ne connaissaient pas son histoire, ni ces coutumes et ni sa population. C’était juste une donnée inintéressante pour continuer sur le groupe qui avait sauvé le monde. Et qui allait se soucier d’une culture détruite? J’avais terminé de faire le petit loup de glace pour ensuite l’envelopper dans une petite sphère transparente pour le conserver. Je lui avais tendis ce cadeau peu après d’une main. « C’est pour notre première rencontre et le carburant utilisé pour votre avion, selon Sergei, tu préfères l’argent, mais je ne sais pas trop comment cela marche, alors que pour moi, ce cadeau a bien plus de valeurs que l’argent. »

C’était un sourire que je lui donnais avec ce cadeau, mais je ne savais pas comment Slade pouvait prendre mes remarques sur l’argent. J’avais demandé à Sergei après notre première rencontre. Mon père m’avait donné un cadeau similaire, mais à place du loup, il avait une étoile. Je l’avais malheureusement cassé durant ma première crise. Je m’en voulais toujours de cette erreur. Je restais silencieuse quelques secondes avant de continuer à parler. « Si tu viens pour te désister du rôle de professeur, je peux comprendre et j’espère qu’on va resté ami malgré. » De toute façon, on me bloquait mes entrainements et je ne pouvais rien faire au niveau de la méditation, je pouvais comprendre que je n’étais plus apte à être son élève.

_________________
Dans une autre lignée (Slade Wilson) Tumblr_ncjsla1dYA1qcgu0vo3_500
Code Couleur : #D53B1F
Korra du Mont Kailash
Korra du Mont Kailash

Messages : 889
Date d'inscription : 05/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Dans une autre lignée (Slade Wilson) Empty Re: Dans une autre lignée (Slade Wilson)

Message  Slade Wilson le Mar 30 Déc 2014 - 10:19

ft. Korra & Deathstroke
Dès que j'ai su, je suis venu pour toi
Dès que j’ai appris la catastrophe, j’ai annoncé à Elektra mon intention de me rendre à Séoul, expliquant que cela était « vital », la laissant responsable sur le coup de mes affaires en ayant confiance en sa capacité à gérer les contrats, ou encore de retrouver certaines cibles. Avec les Last Sons devenus connus, je m’attendais à voir maintenant des êtres commencer à vouloir mettre leur tête à prix, peut-être même le SHIELD ou le Gouvernement Américain, donc toute mon attention professionnelle devait se porter la dessus, mais avant il fallait aussi que je m’occupe de quelque chose plus personnel tout en était tout aussi professionnel, Korra… Mon élève… Elle était aussi une des raisons pour laquelle je voulais récupérer Cassandra Caïn, la fille de Caïn et Shiva, aussi connu sous le nom de Black Bat… Une fille particulièrement douée, une combattante qui m’impressionnait souvent mais qui refusait de tuer, chose qui dans le cas présent pouvait justement être un atout. Oui je voulais cette « chauve souris » pour justement m’aider dans le projet Last Sons, mais aussi car une part de moi me dictait qu’elle et Korra saurait surement s’entendre, trouver bien des points communs l’une à l’autre, tout comme elles pourraient surement s’entrainer en apportant beaucoup mutuellement. Je suis persuadé que Batman va penser que je veux faire de Black Bat une tueuse hors pair alors que mon intention pour elle est tout autre, c’est justement car elle refuse de tuer que ce qu’elle est pourrait apporter bien plus dans ma mission pour Boldarev que de la guider dans mon équipe de professionnel. Mais cela nous y reviendrons plus tard, quand je pourrai lui retomber dessus et lui exposer toute cette histoire, Cassandra Caïn fait parti de ces combattants qui à mes yeux vont rapidement me surpasser malgré mes dons particuliers.  Bref, je n’avais pas attendu pour partir vers Séoul, recevant pendant le trajet les informations de Boldarev quand j’avais prévenu ce dernier de mes intentions pour Korra et de mon arrivé.

M’installant à coté de Korra, elle s’excuse quand elle me remarque, mais je ne dis rien, tournant simplement mon visage vers elle pour lui offrir un semi sourire, comme si je me veux rassurant, en faite je réfléchis encore comment aborder cette situation. Je suis inquiet pour elle, surtout dans cette situation car je n’ai point d’exemple de comportement à adopter, en faite c’est idiot mais j’ai connu cette souffrance qui en ce moment l’emporte, la perte de tous ceux qui nous sont chers,… Je me souviens de ce temps avant que je sombre totalement et devienne Deathstroke le Terminator, avant que je devienne l’ennemi publique et le tueur de sang froid, une période où je n’avais souhaité qu’une chose sans l’avoir, que mon mentor, que Jessica vienne à moi pour tenter de me gifle, me remettre sur les pieds et me dire quelle chemin prendre pour me ressaisir, mais elle n’était pas venue. Non je ne lui reprocherai pas car j’avais fais mes propres choix du coup, mais je souhaite du coup corriger ce qui m’avait manqué dans le temps en ne faisant point ce qu’à mes yeux avait été une erreur. Je me montre d’ailleurs surpris quand elle me dit sa pensée… Pourquoi ne serai je pas revenu la voir alors que c’est surement le moment où elle a le plus besoin d’une présence qui pourrait être à son écoute sans tenter de la brusquer ou de la forcer à se relever. Non je suis venu car elle a besoin de se changer les idées, d’arrêter de s’auto détruire, de retrouver des forces et des convictions pour se remettre et ce n’est pas en disparaissant ou en la brutalisant que je vais y arriver. « Dès que j’ai su, j’ai fais mon possible pour venir au plus vite. » Dis je lentement, d’une voix sereine et calme. Elle se mit alors à construire un loup avec la glace pour me l’offrir, mais je n’aime pas sa vision de la chose, elle parle de cela comme un paiement en accentuant sur le faite que Boldarev lui a fait savoir que je préfère l’argent. « Korra… L’argent c’est pour les contrats… Tu ne me dois rien car tu es mon élève. J’accepte ce présent qui me fait réellement plaisir, mais je l’accepte comme un présent, non une forme de paiement pour notre rencontre ou du carburant. Je te remercie d’ailleurs car ce symbole choisit est parfait. » Le loup, animal considéré comme solitaire, un prédateur pourtant le loup vit en meute, il y a le mâle alpha et les autres le suivant, pouvant se battre pour sa meute, les siens, se sacrifier si il faut pour ses proches, c’est un animal dont le symbole est parfait, à la fois exclus, éloigné et pourtant entouré. Je regarde ce présent alors que soudainement Korra ose me dire quelque chose qui me déçoit… Elle pense donc que je suis ici pour me désister de notre relation actuelle ? Que je compte l’abandonner dans ce rôle ? A quoi pense t’elle ? Oh oui je sais à quoi elle pense, je connais ce sentiment, elle crois me décevoir par ce qu’il s’est produit, que je vais la rejeter car elle se montre « faible » dans son comportement et ses actes.

« Korra, je suis venu ici car justement je suis ton professeur… Je ne suis pas la pour me désister, bien au contraire. » Je la regarde un instant, protégeant le présent dans ma main. Je ne sais pas encore vraiment quels mots utilisés pour lui faire comprendre que je suis la pour elle, puis finalement je me décide de parler naturellement sans tenter de calculer. « Tu vas me trouver peut-être bizarre, mais je suis fier de toi. » Oui fier car bien des êtres se seraient surement laissés abattre après une telle catastrophe, ils seraient partis loin de cette base, ils se seraient tirés une balle dans la tête ou auraient disparus loin de toutes leurs connaissances dans les profondeurs du néant. « Je te ramène aussi une lettre de Cassie qui souhaitait prendre de tes nouvelles… » Dis je en glissant la main dans ma tenue, sortant une enveloppe que je n’ai pas ouvert, une lettre de la guerrière, l’élève de Wonder Woman, une simple lettre demandant de ses nouvelles, s’inquiétant pour elle, la soutenant. « Si tu désires lors de mon voyage, je lui apporterai ta réponse, ou je demanderai à un de mes hommes de la faire transmettre plus rapidement. » Je ne bouge toujours pas de ce lieu, restant simplement présent comme si c’est naturel, me montrant juste la pour elle, pour qu’elle puisse se sentir en confiance, qu’elle désire se confier. Non je ne vais pas la secouer, je ne vais pas la bousculer, elle a tout son temps pour me parler si elle le souhaite, je lui accorderai de toute façon tout le temps dont elle aura besoin. Par contre j’ai quelques commentaires à lui faire au sujet de ce qu’il s’est passé avec les militaires. « Boldarev m’a permis de voir les enregistrements… J’ai vu ton « combat » contre les Soldats de la base, et la simulation contre les tiens… J’aimerai que nous parlions de cela si tu l’acceptes. » Oui je ne la force pas, je lui propose, même si je ne lui dirai point ce que j’ai fais aux dis Soldats… « C’est important à mes yeux, car j’avoue que je suis blessé d’avoir vu cela. Non pas par le résultat de ces entrainements, mais bien par la douleur que j’ai lu chez toi. »

made by © .bizzle

_________________
Dans une autre lignée (Slade Wilson) 1417826482-sladou
Slade Wilson
Slade Wilson

Messages : 536
Date d'inscription : 27/10/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Revenir en haut Aller en bas

Dans une autre lignée (Slade Wilson) Empty Re: Dans une autre lignée (Slade Wilson)

Message  Korra du Mont Kailash le Mar 30 Déc 2014 - 14:17

C’était rare que je le voyais sourire, je l’avais vu sourire durant notre première rencontre, mais je me souvenais beaucoup plus des dires de notre première rencontre, surtout quand il jouait le fameux rôle du redneck. C’était revenu rapidement dans ma mémoire après les évènements de Kailash. Personne n’avait réellement douté de moi de cette façon, même pas Sergei de Boldarev, alors malgré qu’il joue un rôle durant nos premières minutes de rencontre, cela m’avait réellement bousculé à mon retour. J’avais passé un bon moment de voyage, des discussions intéressantes, mais je ne pouvais pas éviter tout ce qu’il avait dis sur moi au début. J’avais déjà pensé à mon échec plusieurs fois, mais personne ne m’en avait parlé de manière complète comme lui. Il avait fait une mention de venir me voir le plus rapidement possible, mais je n’avais pas trop calculé le temps qu’il était venu me venir me voir. Je ne calculais plus rien du temps qui s’était passé depuis Kailash. Prenant mon cadeau, il m’avait encore expliqué la différence entre un contrat et un élève, mais ce cadeau voulait dire bien plus qu’un salaire que je donnais en ce moment. Je lui laissais un sourire devant la remarque sur le symbolisme. Les loups avaient toujours été mes animaux préférés, surtout pour être les plus fidèles et les plus solitaires à fois, montrant une grande loyauté à leurs maîtres et leurs meutes.

Je n’avais pas répondu pour le salaire, de toute façon, dans mon idée, je lui offrais juste un présent pour montrer mon amitié envers lui. J’avais une petite surprise quand il m’annonçait qu’il ne venait pas se désister dans le rôle du professeur. Il était même fier de moi? Je commençais à le regarder bizarrement, me posant plus de questions que me sentir réconforter. « Mais pourquoi? » Il savait très bien mes buts en particulier avant cette mission, c’était des échecs presque totaux dans l’ensemble. J’étais heureuse qu’il veuille me garder en tant qu’élève, mais cela allait très mal de ce coté. Au moins, il m’apportait quelque chose que j’avais oublié depuis quelques jours. Je ne me souvenais même plus de son contact avec Cassandra. J’étais un peu excitée de lire sa lettre, de la revoir vivante après ce qu’il m’avait raconté sur le massacre de celle-ci. Ma main était tremblante en prenant la lettre de mon ancienne amie. Je ne croyais pas que Cassandra allait paraitre si douce dans ces mots, j’avais déchiré l’enveloppe avec maladresse par le stress pour lire cette lettre. Elle ne me parlait pas de son massacre, ni du mien, elle voulait juste reprendre contact, me redemander des nouvelles et elle avait des inquiétudes comme plusieurs. Je me sentais égoïste à ce moment de penser à mes différents problèmes, quand Cassandra avait passé au-delà de son massacre pour m’adresser ce message. « Je… je vais… je vais essayée d’écrire un message pour elle avant que tu pars. » J’avais commencé à bégayer un peu, encore du stress de mon coté et ce genre de bégayement avait surtout débuté après ma rencontre avec Sin de Tzu.

Puis, il avait continué sur un sujet bien plus délicat pour moi, mais me laissant le choix d’en discuter ou non. Avouant être blessé surtout par la douleur que je vivais avec ce genre d’entrainements que mes défaites, je ne me comprenais même pas durant ce genre d’entrainements. « Tu te souviens de notre rencontre avant que tu acceptes de me prendre comme élève. Tu disais jouer un rôle, mais après Kailash, je m’étais souvenue de ces mots. Que je n’étais pas apte. Qu’ils allaient attaquer mes proches et comment je pourrais réagir devant ce genre de dilemmes. Tu t’en souviens? J’ai été agressive, j’ai dis que je connaissais les risques, que je pouvais traverser ce genre de périodes sombres parce que j’avais vu plein de vies, dont plein d’échecs et de deuils. Mais en réalité, tu avais raison. Je n’étais pas apte devant ça, je me suis écroulée, j’ai pleuré, j’ai perdu contrôle, j’ai blessé un Last Sons quand on a passé à l’offensive. Je voulais mourir durant le combat, mais à la fin, j’étais toujours vivante. Puis, je me suis rendue compte que j’étais absurde, que j’étais complètement débile et retardée. Que j’étais rendue avant et après une enfant perdue, que tout ce que j’ai rapporté à ce monde, c’est juste des putains de faux espoirs… » J’étais beaucoup plus impolie qu’avant, je m’étais aussi fragilisée, mon visage trahissait la neutralité. « Pour le combat contre des militaires, je ne sais pas. Au début, c’était précis, c’était pointu et j’avais un avantage comme avant, puis d’un coup, j’avais donné toute ma force, mon poing est parti en direction d’un militaire pour lui casser le nez. Je ne comprenais pas pourquoi j’avais donné ce coup. J’avais l’avantage et c’est parti en vrilles. Je ne calculais plus mes coups, je ne calculais plus les militaires autour de moi et je ne calculais même plus ma douleur. Je ne sais pas ce qu’il s’est passé, je suis peut-être devenue obsolète, peut-être que c’était l’Avatar qui me donnait un tel avantage, je ne sais plus… »

Je baissais la tête, pour les simulations de combats contre mon village, j’y avais réfléchi. Au début, je ne savais pas pourquoi je demandais ce genre de simulations, mais je pensais avoir trouvé une raison logique. « Pour les simulations contre mon village, je ne savais pas trop au début, mais je pense maintenant savoir pourquoi. » Je prenais un peu plus de temps pour formuler cette théorie, peut-être que j’étais devenue folle. « Quand, on m’a demandé de retrouver les gens de mon village par mon lien spirituel avec eux. J’ai… » Je commençais à m’isoler, à plier mes jambes vers moi et à mettre mes mains devant mon visage. « J’ai vu comment ils sont morts, Mako, mes parents, mes mentors et mes amis… J’ai vu comment ils ont souffert surtout, comment leurs corps ont été déchiré… et j’ai surtout vu pourquoi… » Je commençais à sangloter un peu. « Ils ont servi juste comme de batterie pour ce démon… leurs âmes ont été avalé juste pour servir… de batterie… » Je restais quelques secondes silencieuses. « Alors pour les simulations contre mon village, j’essaie de me faire croire qu’ils ne sont pas morts de cette façon, j’essaie de me faire croire qu’ils sont morts de ma main… pas de la façon du dém… putain… je deviens folle… »

_________________
Dans une autre lignée (Slade Wilson) Tumblr_ncjsla1dYA1qcgu0vo3_500
Code Couleur : #D53B1F
Korra du Mont Kailash
Korra du Mont Kailash

Messages : 889
Date d'inscription : 05/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Dans une autre lignée (Slade Wilson) Empty Re: Dans une autre lignée (Slade Wilson)

Message  Slade Wilson le Mar 30 Déc 2014 - 18:38

ft. Korra & Deathstroke
Dès que j'ai su, je suis venu pour toi
La petite Korra semble surprise que je sois fier d’elle, uniquement parce que celle ci ne voit que le négatif de ce qu’il s’est passé, elle voit simplement son échec mais ne voit pas la grandeur qui vit en elle aujourd’hui. Certes elle déprime, certes elle est brisée quelque part, mais elle est la, ce n’est pas la haine qui la dévore, ce n’est pas une rage destructrice. Ne connaît elle donc pas l’histoire de bien des vilains ? Combien ont sombrés au mal parce qu’ils ont tout perdu, perdu ce qui leur était cher, perdu quelque chose de précieux ou qu’ils sont prêt à tuer ou détruire pour sauver ce qu’ils ont perdus ? Elle me demande pourquoi alors je la regarde droit dans les yeux en gardant toujours mon loup. « Je suis fier de toi car tu es la Korra… » Dis je au début mais ce n’était qu’une parcelle de réponse. « Sais tu combien d’hommes ou de femmes auraient sombrés à ta place ?  Tu sais combien seraient devenus des démons en réponse à cela ? Victor Freeze… Un des plus dangereux criminels, un homme qui est prêt presque à tout pour sauver sa femme, qui tuerait, sacrifierait une ville juste pour la ramener… Azazel, qui serait prêt à vendre toutes les âmes de ce monde pour libérer ses enfants, Double-Face devenu un tueur et criminel enragé alors qu’il était un farouche combattant pour la justice mais qui a vu son monde s’effondrer, Deadshot est devenu un assassin redouté parce qu’il a connu l’échec dans son désir de devenir un justicier, Magneto était un homme aux convictions puissantes qui voulait se battre vers une voie plus positive et qui finalement a tant perdu et vu de maux qu’il est devenu un terroriste sans perdre ses convictions mais sa foi envers les hommes, Le savant fou Sinister qui a perdu sa femme, le Docteur Doom, même Sergei Boldarev et moi même…  La haine est une émotion puissante, destructrice qui peut facilement corrompre et nous pousser vers un mal comme En Sabbah Nur ou vers des êtres comme Shishido ou HYDRA… Toi non, tu es la encore, tu n’as pas laissé un sentiment destructeur souiller ton esprit. » J’aurai bien ajouté quelques mots pour parler par exemple de Batman, mais elle ne connaitra pas cet homme je pense et puis Batman est un cas particulier, un exemple que j’utiliserai peut-être plus tard sans citer de nom pour faire comprendre que même la mort de proche peut renforcer des convictions. Je suis fier d’elle, je le suis réellement et ce ne sont pas des mots en l’air, je resterai la à veiller sur elle et la soutenir en tant que professeur d’ailleurs elle ne se rend pas compte mais elle pourrait en donner des leçons à bien des gens en ce bas monde. L’échec n’est pas une quelque chose qu’il faut prendre entièrement en mal, non l’échec est quelque chose dont il faut savoir en tirer une leçon, un apprentissage, je lui en ai parlé non ? Cela faisait d’ailleurs parti de mon code.  Ce qui me surprend c’est de la sentir bégayer quand je lui donne la lettre de Cassandra, comme si elle est perdue…  Quelque part je suis un peu triste de voir son état mais je suis la pour venir l’aider donc à moi d’agir un peu, de trouver comment la booster, lui redonner le moral et le sourire, c’est pour cela que je cherche à en savoir plus sur ce qu’elle ressent et sur le pourquoi de certains de ses actes.

Du coup elle me reparler de quand j’ai fais le connard avec elle, de ce petit jeu de provocation pour la brusquer. Elle semble se rappeler de cette conversation agressive, des mots qui l’ont testée. « Korra… c’est normal. Tu m’avais dis avoir vécu beaucoup de pertes mais c’était faux, c’est ton avatar, ses vies précédentes qui ont perdus beaucoup. Pour toi, ce n’était pas des transcriptions de vies d’antan perdant des êtres précieux ou faisant des sacrifices, c’était toi qui a été touchée directement. Quand je t’ai provoqué la dessus, je savais moi même qu’il n’y avait aucune bonne réponse. Tout le monde réagit différemment mais personne ne reste indifférent… Seuls ceux qui n’ont point d’âmes savent rester de marbre. » Oui des monstres justement comme Shishido justement, ou encore comme le Joker surement d’ailleurs, ainsi que des êtres du genre de Thanos et Darkseid… Mais elle est avant tout humaine, elle a une conscience, une âme, un cœur, normal qu’elle se soit effondrée. Que croit elle ? Que Superman serait resté de marbre devant un être qui aurait tué ceux à qui il tient en ce monde ? Je crois qu’elle ne se rend pas compte de sa force, elle ne voit que sa faiblesse du moment sans comprendre que d’autres seraient peut-être morts, que certains auraient même tués leurs camarades de combat ou seraient devenus réellement fous. « Tu te trompes, juste que tu n’es pas en état de le voir. Mais tu as apporté en ce monde de l’espoir, tu as même su donner de l’espoir à des personnes qui pensaient qu’il n’y aurait plus rien de bon en ce monde. » Je la laisse parler ensuite, me raconter le combat contre les militaires, écoutant attentivement chaque parole, chaque mot choisis. Je fais un signe de tête négatif, comment peut-elle réellement croire ce qu’elle dit ? « Ce n’est pas l’avatar qui te donnait un avantage, tu t’es lancée dans des entrainements alors que tu avais perdu tes convictions… Je t’ai dis à notre première rencontre que la force d’un combattant est dans sa volonté, dans ses convictions, non dans ses pouvoirs. Comment croyais-tu pouvoir te battre comme avant alors que tu te battais sans foi ? » L’avatar n’est qu’une arme, par sa réelle force, pour cela que je lui avais fait tout ce discours sur l’avatar quand on était dans l’avion, car ce n’est pas elle, c’est juste un équipement, une entité qui confrère un don, mais sa force, sa vraie force vient d’elle, pas de l’avatar. Et sans aucune volonté, sans aucune raison de se battre, avatar ou non, elle ne pourrait vaincre car c’est elle qui doit rester debout, trouver une raison de se relever, trouver où puiser sa force. Une de ses convictions elle m’en avait parlé, c’était Mako, et elle l’avait perdu… Pour retrouver la force de se battre, elle devrait trouver celle de faire son deuil, d’accepter ces pertes, de voir qu’elle n’était pas responsable, et trouver une cause, une raison de continuer le combat. C’est uniquement cela dont elle a besoin.

Et la elle me parle de la raison des simulations et je l’attrape, la tirant contre moi, simplement faire… un câlin… oui un geste tellement stupide mais qui semble nécessaire en cet instant, juste la prendre dans mes bras qu’elle pleure si elle a envie, qu’elle crie ou frappe, mais qu’elle se vide son esprit. Alors en la prenant ainsi dans mes bras, faisant attention au loup de glace, je reste calme, je lui offre cette sérénité et je lui dis les choses simplement, des mots certes d’une banalité folle mais qui correspondent à la situation. « Korra, tu ne peux pas changer ce qui a été fait… Et agir ainsi ne va pas honorer leur mémoire… Tu ne dois pas les oublier, non au contraire ils doivent vivre en toi, et chaque jour que tu avances tu dois faire en sorte qu’ils auraient été fier de toi. »


made by © .bizzle

_________________
Dans une autre lignée (Slade Wilson) 1417826482-sladou
Slade Wilson
Slade Wilson

Messages : 536
Date d'inscription : 27/10/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Revenir en haut Aller en bas

Dans une autre lignée (Slade Wilson) Empty Re: Dans une autre lignée (Slade Wilson)

Message  Korra du Mont Kailash le Mer 31 Déc 2014 - 0:33

La plupart des noms, je ne les connaissais pas, mais j’avais déjà vu les noms de plusieurs de ces êtres dans les rapports de Sergei de Boldarev. J’étais heureuse qu’il soit toujours capable de voir en un peu de fierté en moi, une fierté qui avait disparu de mon coté. Je ne pensais pas être une digne représentante de mon village, surtout avec ce qu’ils venaient de se passer. Peut-être que je n’avais pas craqué comme les autres vilains qu’ils me nommaient, mais j’étais prise depuis plusieurs années dans une autre éducation, dans une autre vie que la plupart de ces criminels. Je ne voulais surtout pas revoir Kailash ressusciter, mais j’avais beaucoup de mal à accepter sa destruction encore aujourd’hui. Je ne savais pas combien de journées étaient passés depuis cet évènement et je ne voulais pas encore le savoir. Je paraissais encore idiote, mon comportement était complètement chaotique. Je ne savais pas comment il s’était attaché à moi, j’étais trop dans ma tête pour réagir positivement à plusieurs de ses compliments.

Je ne savais pas que Sergei avait souffert, il semblait trop impassible pour montrer quelconque sentiment humain dans ce monde. Il s’était montré ouvert à me montrer la base avec tous les secrets qu’il possèdait, mais il semblait s’être mis une barrière personnelle pour éviter de parler de sa famille ou de parler ce qu’il aime de sa vie. Je savais que plusieurs personnes dans le groupe avaient souffert, surtout ceux de la seconde vague. Ils étaient très loin d’être des saints comme Sun de Wukong ou moi, Pavel de Raspoutine et Kaidan d’Ashimida pouvaient paraitre sympathiques, mais ils avaient une histoire différente, un passé qui semblait plus douloureux. Magnéto, je connaissais son nom, Sergei de Boldarev semblait beaucoup le respecter que cela soit dans les rapports ou dans nos discussions.

J’en savais beaucoup plus sur la vie de Slade de Wilson, mais de mon coté, on dirait que ma vie avait disparu dans le néant, tout ce que j’étais avant, ne pouvait pas donner un sens à ce que je pouvais être aujourd’hui. Il revenait un peu sur ma faute de comprendre le deuil et l’échec par les autres réincarnations, par des écritures et non une compréhension. Il avait peut-être raison, mais je ne me souvenais pas d’un tel échec pour un autre Avatar. Il pensait que je pouvais toujours donner de l’espoir, ce que Cassandra avait aussi écrit dans sa lettre. Peut-être que j’allais me rendre compte de cela bien plus tard dans ma vie. Quand, il m’avait posé la question sur mon manque de foi durant mon combat contre les militaires, j’avais juste répondu du ton du plus bas possible. « Je ne sais pas. » De toute façon, tout ce qui me donnait la foi et mon espoir avaient disparu en quelques heures pendant que je m’amusais à Séoul.

Le comportement qui m’avait le plus étonné de Slade était vers la fin, quand je commençais à lui expliquer pourquoi les simulations contre mon village. C’était la première qu’il avait une réaction du genre envers moi et Sergei m’avait toujours dis que Slade ne présentait pas souvent des preuves d’humanités. Il m’avait dirigé vers lui pour un simple câlin, restant immobile quelques secondes, j’avais dis des mots faiblement. « Je sais, c’est juste difficile à assumer en ce moment, ces souvenirs restent figés dans ma tête et je suis incapable de les enlever pour me souvenir des bons moments avec mes proches. » J’avais accepté l’enlacement, je pleurais un peu, mais je continuais à tenir ma tête avec mes mains. « J’aurai aimé juste être là pour les aider, peut-être que j’en serai morte, mais j’aurai été là. » Cela me détruisait intérieurement ce genre de réflexions, mais je ne pouvais pas m’empêcher d’y penser. Peut-être que cela allait partir avec le temps, peut-être que cela allait me ronger. J’étais restée quelques secondes dans les bras de Slade avant de m’y départir un peu.

« Puis, j’ai peur de devenir une arme ici. En redemandant un contact avec l’Avatar, ils risquent de me donner la mission de retrouver des survivants et de reconstruire, mais aussi de protéger l’Asie. Cela va être un beau but mythologique, au niveau professionnel, Sergei de Boldarev va juste viser la protection de l’Asie, mais… j’arrive au niveau du but personnel. Et c’est à ce moment que je suis incapable de reconstruire un but. En plus, j’ai pensé une fois, que les Last Sons s’étaient juste servis de moi pour avoir une arme de plus. » C’était la première fois que j’en parlais franchement de cette théorie à une personne. « On m’a toujours dit de me douter de Sergei, alors j’en doute, j’ai peur qu’il me transforme en une arme, en bras armée pour les Last Sons. Je ne sais plus à qui faire confiance, je ne suis plus où aller. Je ne sais plus où placer ma spiritualité, je ne sais plus comment être amis avec les autres, je ne sais plus comment me voir dans les Last Sons. Je ne sais pas non plus où me situer dans ce monde. Avec cette modernité. J’ai l’impression que ma tête va explosée à chaque fois que je pense à l’une de ces questions. » J’étais beaucoup moins stressée que durant mes paroles sur les simulations, je me relâchais un peu et je ne croyais pas que Slade allait répondre à toutes mes questions comme par magie.

« En tout cas, peut-être que je vais trouver mes réponses moi-même, mais si Sergei me transforme en arme, n’hésite pas à me tuer… » Je le disais d’un ton aussi calme que mes salutations du début. « Tu as vu les nouveaux membres des Last Sons? Je n’ai pas rencontré encore certains d’entre eux comme Houyi et Aleksei, mais j’ai vu Pavel de Raspoutine. Je sais ce que tu vas dire, mais il ressemble nullement à la description de Grigori de Raspoutine dans les dossiers de Sergei! Il m’a même offert un appareil pour écouter de la musique sans la radio. » Je lui montrais timidement l’ipod avant de continuer. « J’ai rencontré aussi Kaidan d’Ashimida, c’est une immortelle assez puissante. Elle est un peu brusque, mais on a réussi à faire de la méditation ensemble. Ce que je n’étais plus capable depuis Kailash. Elle connait beaucoup le Bushido, je suis sûr que tu pourrais l’apprécier beaucoup. Elle est très respectueuse et noble. »

_________________
Dans une autre lignée (Slade Wilson) Tumblr_ncjsla1dYA1qcgu0vo3_500
Code Couleur : #D53B1F
Korra du Mont Kailash
Korra du Mont Kailash

Messages : 889
Date d'inscription : 05/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Dans une autre lignée (Slade Wilson) Empty Re: Dans une autre lignée (Slade Wilson)

Message  Slade Wilson le Dim 4 Jan 2015 - 8:59

ft. Korra & Deathstroke
Dès que j'ai su, je suis venu pour toi
Pourquoi cherchai-je à la rassurer ainsi ? Pourquoi ai-je le besoin soudain de lui faire comprendre qu’elle ne devrait point s’en vouloir mais au contraire voir qu’elle peut être fière de ce qu’elle est aujourd’hui. Et puis merde, elle a participé à la chute d’un putain de démon qui aurait massacré surement les Avengers avec une facilité déconcertante… Mais tout ce qu’elle sait me répondre face à mon discours sur le pourquoi je suis fier d’elle, c’est un « je ne sais pas », elle ne le sait pas certes, mais moi je le sais, je le vois et j’ai assez d’expérience pour savoir à quel point certains hommes peuvent sombrer dans le chaos, dans la destruction ou la haine après un tel événement… Elle est devenue « faible » d’apparence, elle est perdue, elle est triste oui, mais je ne vois pas de haine occupée à la dévorer, à la corrompre ou faire sombrer son esprit vers une forme de néant. Je me retiens de soupirer, j’aimerai pouvoir lui offrir ma vision, qu’elle ait mon aperçu du monde puis doucement je me rappelle ce qu’elle m’a dit, En Sabbah Nur, un homme qui représente une forme de mal absolu, Apocalypse, le conquérant, le destructeur, celui symbolisant la fin de toute vie. « Lors de notre première rencontre tu m’as parlé d’une incarnation de l’Avatar qui s’est rallié à En Sabbah Nur… Est ce que tu connais son histoire ? Je veux dire la genèse de cet être si puissant et dangereux ? » Demandai-je calmement en la regardant, voulant simplement lui montrer ce que la haine peut créer. Elle connaît surement qui est ce monstre destructeur craint de bien des générations, mais je me demande si elle a déjà lu l’histoire d’Akkaba, une histoire qui n’est pas réellement un secret si on s’intéresse un peu à l’histoire de l’Egypte Ancienne, une histoire qu’il est facile de connaître avec les moyens actuels. « C’est une histoire qui ne représente rien pour certains mais j’y vois une leçon qui pourrait te toucher personnellement… Le nom d’En Sabbah Nur dans les textes les plus anciens n’est point nom de destruction mais de héros. » Je parle sereinement en me tournant vers elle, c’est vrai que je me rends compte que dans nos leçons actuellement je ne lui ai pas beaucoup parlé d’histoire, pourtant je suis une vraie archive encyclopédique vu que je ne peux rien oublier, même si j’en avais le désir alors peut-être est il temps aussi de partager un peu de ce savoir. Bien sur je ne vais pas parler des choses comme l’Arme X, Le Professeur, le Directeur, Sinister ou des êtres du genre, juste lui conter une histoire d’un temps ancien qui parle justement de la corruption des émotions lors d’une perte qui blesse au plus profond d’une âme. « En Sabbah Nur était un nom prophétique de l’Egypte Ancienne, il était celui qui allait renverser le Pharaon corrompu pour sauver la première Dynastie. Il n’était qu’un homme difforme à l’époque, un homme abandonné enfant et éduqué par un clan pour devenir un guerrier. Cet homme s’est lancé dans une bataille pour ses convictions, pour l’Egypte. A l’époque il avait rencontré une femme, la première personne qui ne le jugea point sur son apparence et lui offrir amour. Cela fit de lui un guerrier que plus grand, guidé par la foi, le cœur et l’envie d’un meilleur avenir. » Il est vrai que quand on pense à Apocalypse, on oublie souvent ce qu’il était à la base, un homme qui a sauvé le passé, un homme qui a été un des premiers héros… Chaque histoire à sa leçon, et je me demande si la Korra arrive à imaginer En Sabbah Nur ainsi. « Il a combattu alors le Pharaon, il a commencé à renverser les corrompus, il était le héros du peuple, il était le sauveur… Faisant tomber les pires tortionnaires au service du Pharaon sombre. Mais ce Pharaon tendit un piège à En Sabbah Nur, utilisant la femme qu’il aimait pour l’attirer… Mais le Pharaon ne se doutait pas que cela ne ferait que renforcer les convictions de son ennemi et En Sabbah Nur sauva sa bien aimée et fit tomber le Pharaon, sauvant l’Egypte comme il était écrit dans la Prophétie… » Maintenant cela ne disait pas encore où je voulais en venir, cela ne faisait que montrer à Korra une belle histoire d’un héros ancien, d’un héros d’il y a 5 millénaires. « Mais voilà, sa bien aimée avait aussi succombé à la corruption du Pharaon, voyant plus d’intérêt dans le pouvoir que dans l’amour pour le héros, et quand En Sabbah Nur pensait avoir vaincu les maux de l’Egypte, sa bien aimée l’empoisonna avec un Serpent pour lui dire qu’elle ne voulait pas d’un amour avec un homme difforme mais d’un avenir dans la puissance… En Sabbah Nur survécu du poison pourtant il était bien mort ce jour la, se renfermant dans une forme de ténèbres, restant totalement dans l’oubli, allant chercher son ancien tortionnaire un des hommes du Pharaon pour en faire son bras droit… son conseiller… Son prophète… Et les écrits parle du retour du héros alors que sa Bien aimée était emporté par la vieillesse après une vie solitaire et rejetée par l’Egypte, il était revenu juste pour dire à cette femme qu’elle aurait pu avoir la beauté éternelle avec lui, qu’elle aurait pu avoir la beauté d’âme… Et quand cette femme mourante le supplia pour avoir son pardon, En Sabbah Nur lui annonça alors que l’homme qu’elle avait aimé n’existait plus… Qu’il s’appellerait à partir de ce jour Apocalypse… » Je marque la fin de cette histoire en prenant un instant la main de Korra pour lui donner ma conclusion. « Tu vois cet homme s’était battu pour sauver son peuple, pour protéger l’avenir… La Prophétie le voyait comme le plus grand héros que le monde connaitrait… Et son amour pour une femme l’avait rendu que plus fort… Et le simple fait d’avoir été trahit par ce en quoi il tenait le plus a fait sombrer son cœur et son âme dans la haine au point de devenir une des plus grandes menace de ce monde… Rien ne pouvait prédire que cela arrivait, la Prophétie ne le voyait que comme un héros… Mais il a sombré si violemment à sa souffrance… » Je remarque encore une petite pause, me rendant compte que je viens de faire un immense monologue pour parler d’un être sans grand intérêt dans cette histoire, juste une leçon car elle avait vu qui était cet ancien héros aujourd’hui. « Alors dis moi maintenant, quand tu vois ce que la perte peut faire sur un homme, à quel point cela peut le changer… Ne comprends tu toujours pas pourquoi je suis si fier de toi ? »

J’avais lancé tout cela avant de lui faire ce câlin, de la prendre dans les bras pour la rassurer, me montrer plus… humain… Bon dieu, si Jess me voyait elle ne croirait pas en cela, si Batman me voyait il se mettrait surement à rire, et si Wonder Woman me voyait, elle se demanderait quel piège je préparerai pour agir ainsi… Je sais que cela ne me ressemble pas, mais Korra ne ressemble en rien à tout ce que j’ai vécu avant. « Tu ne peux rien changer aujourd’hui Korra, et dis toi que peut-être est ce une épreuve que te donne la destinée pour trouver ta voie… La vie n’est jamais facile, elle est souvent pleine de regrets, de maux qu’on ne peut pas oublier… Mais à chaque épreuve il faut trouver la force de se relever… J’ai foi en toi, je suis sur que tu trouveras…  Tu n’oublieras jamais, mais tu apprendras surement à vivre en gardant cela dans ton cœur et y trouver malgré tout une nouvelle force. » J’aimerai pouvoir trouver de meilleurs mots, je me sens banal sur ce coup, mais je ne suis pas non plus doué pour rassurer quelqu’un, ce n’est pas réellement une de mes habitudes ou mission… Elle se détache un peu de moi pour parler de ses autres craintes, elle a peur de… devenir une arme ? Qui lui a mit une telle connerie dans sa tête ? « Une arme ? » Je la regarde un peu surpris, écoutant alors tout ce qu’elle me conte sans réellement comprendre d’où lui vient cette idée folle. Je prends du coup un air plus sérieux, plus strict pour tenter de lui ouvrir les yeux.

« Si tu n’étais qu’une arme Korra, je ne serai pas la à te parler sur ce toit, je te pousserai à tourner la page simplement et reprendre le combat… Si tu étais une arme, Sergei ne t’aurait pas interdit de simulation pour te protéger, il te collerait à te battre encore et encore plus jusqu’à ce que tu ne fasses plus que te battre et te forcerait à rappeler l’Avatar. Si tu n’étais qu’une arme, les Last Sons feraient appel à un télépathe pour te vider la tête de tes souvenirs malheureux ou pour éveiller une forme de haine en toi que tu utilises ta douleur comme une force destructrice contre leurs ennemis… Je connais Boldarev, je n’ai pas confiance en lui et je ne te le cache pas… Mais je suis sur d’une chose, quelque soit ses projets il n’agit pas en ce moment comme si tu n’étais qu’une arme… Si tu as un peu confiance en moi… Crois moi que si tu n’étais qu’une arme à ses yeux… Tu serais déjà sur le terrain et pas ici, tu sentirais une pression continue sur tes épaules… » J’avais aussi envie de lui dire que si elle n’était qu’une arme, je ne serai simplement pas présent en ce moment pour elle, je serai resté à m’occuper de mes affaires sans m’en détourner. Je me bats contre les Avengers car ils ne sont que des maudites armes, je pousse Jessica à venir voir les Last Sons car ils représentent un vrai espoir coté combattant. « Si tu le souhaites… Le temps de te reprendre, de trouver tes réponses… Tu peux m’accompagner où je vais… Voir le monde à mes cotés. » C’est une proposition où je montre une certaine hésitation, mais peut-être verrait elle ce que sont des armes, comment certains se comportent, peut-être que cela lui ferait du bien, mais d’un autre coté je sais qu’elle ne comprendra pas tout de mes actes, qu’elle pourrait voir cette folie qui ronge mon esprit et s’éloigner de déception. Mais je me dois de me montrer ouvert, honnête, lui offrir aussi ce choix. « Et ne t’inquiète pas, si il tentait de te transformer en Arme, c’est lui que je tuerai… » Dis je avec le sourire car oui, après tout il m’a demandé de les protéger des contrats contre les Last Sons, il m’a demandé de les former et je prends cela au sérieux. Je suis sur que Boldarev sait bien que je veillerai maintenant sur Korra vu qu’elle est devenue mon élève, et il le sait plus que bien vu toutes les informations qu’il m’a livré juste pour me faire venir ici vers elle, sans rien me cacher de ce qu’il s’est passé.

Quand elle me parle des nouveaux Last Sons, je la regarde alors en écoutant calmement, je n’ai pas encore bien fait attention à Aleksei mais je connais très bien les autres, que trop bien pour certains… « Houyi je connaissais déjà, Pavel c’est moi qui l’ai « trouvé » pour Sergei, cet homme était justement une arme, une expérience abandonnée dans un laboratoire, j’ai donné les informations sur lui à Boldarev car je me suis dis que les Last Sons pourraient lui donner une vraie vie… Et pour Kaidan… Nous avons déjà combattu ensembles dans le passé… On se connaît bien je pourrai dire… » Je montre une voix plus calme et plus basse en parlant de Kaidan, celle que j’évite un peu pour l’instant. « Certains de mes actes depuis ma dernière rencontre avec elle font que je préfère disons… l’éviter pour l’instant car je suis sur qu’elle aurait honte de certaines tournures de ma vie… C’est une femme dont la compagnie pourrait t’apporter beaucoup tu sais, elle a toujours combattu pour de nobles causes… Et la voir ici devrait justement te rassurer sur les attentions de Boldarev… Car elle ne se rallierait pas à un homme qui voudrait transformer de grands guerriers en armes…»


made by © .bizzle

_________________
Dans une autre lignée (Slade Wilson) 1417826482-sladou
Slade Wilson
Slade Wilson

Messages : 536
Date d'inscription : 27/10/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Revenir en haut Aller en bas

Dans une autre lignée (Slade Wilson) Empty Re: Dans une autre lignée (Slade Wilson)

Message  Korra du Mont Kailash le Dim 4 Jan 2015 - 15:17

Je l’écoutais de manière attentive quand il avait commencé à parler de Sabbah. Je ne le connaissais que par quelques inscriptions dans la légende de celui-ci et par sa rencontre dans une autre vie, mais les détails sur sa vie d’avant ne m’avaient jamais été racontés. Je ne m’étais jamais réellement intéressé à la vie de ce monstre comme la plupart des vies des monstres. Peut-être car je ne voulais plus les reconnaître comme des êtres humains au cas de combat, peut-être par juste une grande paresse intellectuelle, je ne pouvais pas vraiment le dire. « Non désolée… » Je répondais naturellement à sa question sur mes connaissances sur Apocalypse, mais on dirait que je le prenais mal, que je prenais mal ma méconnaissance de mes ennemis. D’un coup, je me demandais aussi, quand si mes devoirs avaient été accomplis ou non. Peut-être qu’en réalité, j’avais manqué un détail dans la prophétie du premier Démon, car je n’avais pas assez cherché comme pour les autres ennemis. Je ne dois pas replonger dans ces idées, mais c’était visible physiquement par une seule larme qui coulait sur ma joue. Je l’écoute au complet commençant par cette légende du grand chevalier servant jusqu’à la trahison de sa femme, jusqu’à temps qu’il devienne un monstre aussi craint par mes Dieux que par les hommes. Slade de Wilson me racontait cette histoire pour essayer de me retrouver une petite confiance, de voir que je n’avais pas succombé à bien pire. Je savais bien que certains pouvaient ramener des morts, mais à une lourde tribu, Kailash ne méritait pas une telle corruption, on avait combattu pendant des années pour un équilibre dans l’Empire Chinois, malgré tout ce qu’on avait traversé à cause d’eux. On méritait d’être connu comme des combattants, des guerriers et surtout des nobles. Je ne voulais pas les ressusciter pour tuer cette image de noblesse, même si personne en avait à faire. Kailash risquait plus de devenir des blagues pour des journalistes en se demandant où c’était et pourquoi des gens étaient assez fous pour vivre dans des montagnes aussi périlleuses. « Je comprends mieux, mais je ne suis pas capable de le sentir de cette façon. Je ne suis pas capable de me voir comme une réussite actuellement. Parfois, je me sens comme la femme qui a trahit Apocalypse. Je me suis peut-être laissé corrompre par la modernité pour oublier mes devoirs de protéger mon Village. J’ai accepté d’être dans les Last Sons surtout par opportunité d’avoir une force pour protéger mon village…c’est peut-être de la corruption de faire ce genre de choix… et au final, on est juste arrivé une heure en retard… je ne sais plus. C’est difficile de vivre quand tout ce qui t’a construit a été détruit en une soixantaine de minutes et que tu n’as même pas été capable défendre ta maison… Comment je peux défendre un continent entier quand j’ai été incapable de défendre ma maison? » Je me perdais dans mes idées et dans ma tristesse. Je pleurais un peu, mais ce n’était pas très important, je ne faisais que parler de mes doutes à Slade.

Je ne pouvais pas vraiment répondre à ces remarques durant le contact physique, parce que je me les disais moi-même. Je ne pouvais pas me faire pardonner pour mon Village et je ne pense pas que je vais avoir une seule réponse de mes parents, de Mako ou de mes mentors sur ce qu’il s’était passé. Je ne savais pas s’ils m’en voulaient ou s’ils comprenaient ma décision d’être dans les Last Sons. Je ne pouvais pas ressentir leurs douleurs physiques, leurs derniers sentiments avant de mourir, je paraissais juste trop égoïste. Je réfléchissais à leurs douleurs sans l’avoir vécu. De toute façon, je ne pensais pas être capable de surpasser cela, cela allait m’hanter très longtemps, peut-être que je pouvais me retrouver sur d’autres combats, mais ce genre de questionnements ne pouvaient pas s’effacer. Quand, je lui avais parlé de l’Arme, il semblait vraiment étonné. Mes doutes étaient peut-être trop idiots, peut-être que je devenais réellement paranoïaque.

Il avait raison sur plusieurs points, c’était juste que cela me trottinait la tête avant de venir ici, maintenant avec la disparition de ce qui m’avait construit totalement, ce genre de questionnements revenaient dans ma tête. Sergei ne m’avait jamais traité comme une arme et j’avais toujours émis des doutes importants à son égard, peut-être parfois des doutes injustes. Je ne m’étais même pas excusée pour le coup de poing du retour de mission. « Oui, tu as raison. Désolée… c’est juste que plusieurs questions me reviennent et mes doutes deviennent de plus en plus nombreux dans ma tête avec la disparition de Kailash… je ne fais que penser à ça... » Je vivais surtout dans ma bulle, j’étais capable de discuter encore avec plusieurs de mes amis, mais mes communications devenaient très houleuses. Les soldats n’avaient pas la patience de parler avec moi très longtemps. Déjà qu’au début, je pouvais paraitre toujours le plus étrange possible à cause de ma culture, aujourd’hui, c’était encore plus difficile avec mon renferment. Ils avaient toujours des soldats qui pouvaient se montrer très gentils et compréhensifs, mais c’était surtout les Last Sons qui acceptaient souvent échanger avec moi.

Puis, il venait de me proposer quelque chose qui a levé ma tête un peu par surprise et par un certain enthousiasme. Il me proposait de voyager, c’est ce que je voulais depuis un moment, mais j’avais trop d’obligations avant. J’avais bien plus de recherches individuelles à faire pour le futur, je n’avais pas encore raconté à Sergei de Boldarev, mais cela risquait de venir. « J’ai eu plusieurs idées de voyages. Avant, j’avais plein d’obligations, mais… en tout cas… je ne sais pas si Sergei veut en ce moment, peut-être qu’il a besoin de moi pour les Last Sons. J’ai prévu plusieurs voyages dans le monde pour mon plaisir et pour me retrouver. Durant l’une de mes incarnations, rentrant dans un grand deuil, celui-ci est allé rencontrer Poing de Fer. Je veux essayée de le retrouver, il a beaucoup aidé et selon les légendes, il est immortel tel un Avatar. Il va peut-être m’aider à me retrouver aussi. Après, je pensais faire des voyages pour retrouver le sang de nos tribus. Quand, le Régime de Mao a commencé à nous exterminer, il a eu une division entre trois groupes de survivants, dont un est parti vers Kailash. Je sais que l’un des groupes est parti proche du territoire appelé la Mongolie. Je veux essayée de les retrouver… je ne sais pas pourquoi, mais je veux essayée de les retrouver. J’aimerais beaucoup vous suivre en voyage pour quelques semaines, peut-être que cela va m’apporter certaines réponses… et j’aimerais revoir… Cassandra et Diana. Je ne veux pas vous obliger, mais revoir des visages familiers pourraient me faire du bien. Il avait aussi Alexander de Luthor qui était venu sur Kailash avant que le gouvernement chinois nous découvre, mais je ne crois plus qu’il est vivant, il était très vieux quand il nous avait rendu visite. Je sais que Cassandra habite sur le territoire des Vengeurs et selon Sergei, nos négociations se sont mal passées avec eux, mais je ne crois pas que les Vengeurs connaissent encore mon visage. Et en plus, tu pourrais me faire découvrir aussi de nouveaux visages… je veux juste un petit voyage de quelques semaines…si cela ne te dérange pas… » J’avais même un sourire à faire un voyage que j’avais toujours rêvé de faire pour découvrir le monde. Slade me promettait de tuer Sergei si celui-ci me transformait en armes, j’avais eu un petit malaise à ce moment. Peut-être que je m’étais attachée à Sergei, malgré mes doutes envers lui.

Il avait fait plusieurs commentaires sur les nouveaux coéquipiers, mais il avait un problème avec Houyi, comparé aux autres. Houyi avait été un ennemi de l’Avatar dans deux de ces incarnations, je ne savais pas ce qu’Houyi pensait de moi, mais j’avais de la difficulté à aller le rencontrer en me présentant comme la nouvelle incarnation de l’Avatar. « Je connais aussi Houyi, il a tué l’incarnation, qui s’est allié avec Apocalypse et il a aussi combattu la dernière incarnation quand il a eu la plus récente guerre civile en Chine. J’ai quelques craintes de le rencontrer dût le passé… » Je ne savais pas que Pavel avait été une arme de laboratoire, il ne m’en avait jamais parlé, en plus, il semblait beaucoup plus humain que les portraits des autres armes. « Pavel ne m’a pas dit qu’il avait été une ancienne arme. Il semble très humain, je n’ai pas vu un coté manipulateur ou profondément cruel en lui. En plus, il m’aide un peu à me retrouver… » Slade semblait craindre une rencontre avec Kaidan, il avait déjà connu cette immortelle dans le passé? Il semblait toujours avoir honte de son passé, quand il voulait toujours m’aider, je ne comprenais pas vraiment ce que Slade avait fait pour qu’il soit aussi honteux. Je lui avais pris doucement l’épaule d’une main tremblante. « On est peut-être deux à essayer de se retrouver… »

_________________
Dans une autre lignée (Slade Wilson) Tumblr_ncjsla1dYA1qcgu0vo3_500
Code Couleur : #D53B1F
Korra du Mont Kailash
Korra du Mont Kailash

Messages : 889
Date d'inscription : 05/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Dans une autre lignée (Slade Wilson) Empty Re: Dans une autre lignée (Slade Wilson)

Message  Slade Wilson le Dim 4 Jan 2015 - 16:28

ft. Korra & Deathstroke
Dès que j'ai su, je suis venu pour toi
Il est vrai que quand un homme parle d’Apocalypse, il parle juste du vieux mutant qui a conquit bien des mondes, pervertit des âmes, transformé un templier en un mutant aux pouvoirs destructeurs, des Cavaliers apportant la famine, la peste, la guerre et la mort, il est même rare de parler de qui il était avant car cela pourrait apporter de la compassion pour un être qui n’est plus que ténèbres. Il faut en faite fouiller dans l’histoire d’antan, dans ce qui concerne uniquement En Sabbah Nur, de son histoire avec Belial, de son passé, de sa prophétie d’antan. J’entends après ma leçon qu’elle ne semble pas pouvoir se pardonner car elle pense avoir été corrompue par le nouveau monde, par la technologie, par sa présence au sein des Last Sons. J’aimerai réellement pouvoir la rassurer sur ce qu’elle est, sur ce qu’elle a vécu, mes pensées sont concentrées sur ses mots et je me souviens alors de certaines paroles, de mots qu’un être m’avait soufflé un jour, je me souviens alors d’une époque où je me sentais coupable, coupable de ne pas avoir été la pour mon fils, coupable d’avoir pas su arriver à temps pour empêcher mon frère de le capturer et lui faire du mal, coupable au point que celle qui était ma femme me tira de haine dessus… Je la regarde alors avec une pointe de nostalgie tout en murmurant simplement des mots que j’ai entendu moi même dans le passé.

« Et si justement c’était le désir de l’Avatar, de tes mentors ? Si c’était ce que la Destinée avait souhaité ? Ta présence la bas aurait surement apporté la mort sur toi face à ce démon, sa puissance aurait peut-être même mit fin à l’Avatar qui n’aurait pas eut de génération à venir… Tu ne serais pas venue alors ici et bien des choses auraient été différentes du coup… Les morts seraient toujours morts, les Last Sons auraient été affaiblis et n’auraient peut-être pas vaincu… Je n’aurai point trouvé quelqu’un qui m’a poussé à me remettre en question et j’aurai peut-être tué des personnes avec un destin au lieu d’être la auprès de toi… Tu ne dois pas te dire qu’une chose ou l’autre aurait changé ce qu’il s’est passé… Tu ne dois pas croire que tu fais mal d’avoir quitté ton village… Car c’était peut-être justement ce qui permettra aujourd’hui d’exister encore, car une personne est la, un témoin, quelqu’un qui saura honorer leur mémoire alors que si tu étais restée la bas… Tout aurait peut-être été perdu. » Je ne sais pas à nouveau si elle comprendra cette histoire de destin, mais quand on m’avait expliqué que si j’avais été la à temps pour mon fils, sans être prêt, j’aurai surement trouvé la mort, Lafarge serait encore en vie aujourd’hui, Rose serait aussi décédée et bien d’autres auraient trouvés la main du Ravager Maudit. « Tu sais, il est plus facile de protéger une nation qu’une maison, car un homme qui attaque une nation ne sait point utiliser la subtilité, il se fait toujours remarquer… et avant qu’une nation tombe il y a le temps d’intervenir. Alors qu’une maison attaquée, c’est rapide, c’est fulgurant et souvent quand quelqu’un arrive, tout est déjà fini… »

Cela me fait une sorte de pincement de la voir dans cet état, j’aimerai réellement trouvé comment la réconforter dans ses doutes, la rassurer, voir lui ouvrir les yeux sans la brusqué, mais cela ne se fait pas ainsi, il faut du temps, celui du Deuil, du Pardon, de la Compréhension. Elle doute d’elle, doute de tout ce qui l’entoure au point de penser que même ceux ici voudraient faire d’elle une arme, la transformer en une sorte de tueur ou combattant sans âme, mais je sais que ce n’est point le cas car la corruption je la connais et ces méthodes ici n’ont rien qui pourraient souiller un esprit noble, transformer une guerrière en arme. « Ne t’excuses pas, le doute est naturel… » Dis je simplement en restant toujours la bien calme, ne montrant aucun comportement qui pourrait faire croire que je suis blasé ou déçu, au contraire je lui offre toute ma patience, ma compréhension, mon ouverture d’esprit, j’agis de façon à lui montrer qu’elle peut se libérer en ma présence sans craindre que je la juge. Il semblerait soudainement que mon idée de voyage la tente, venant me parler du coup de ses projets. Je l’écoute attentivement, écoutant toute sa demande, son désir, ses souhaits… Bon au moins je commence à mieux cerner ce dont elle aurait besoin pour se changer les idées. Iron Fist ? Immortels ? Oh non loin de la, c’est surement la position offrant la pire des malédictions, un homme qui est condamné  mourir dès qu’il arrive à 30 ans pour laisser place au suivant. Cassie et Diana, c’est une chose qui peut s’arranger mais je me tiendrai loin de Diana, question de survie… Puis je retiens un sourire en coin en entendant parler du Vieux Luthor… Ah ce bon petit vieux croulant… Il n’est pas encore né celui qui arrivera à mettre cet homme dans une tombe, par contre je me demande bien ce que celui ci voulait à  Korra, ce n’était pas vraiment un Samaritain ni un homme de confiance, certes il n’est pas aussi dangereux qu’Hydra ou que plusieurs fous furieux mais il reste un personnage manipulateur et corrompu…

« Sergei je m’en occuperai, quand tu voudras partir je t’emmènerai, il comprendra surement… Puis le connaissant je suis sur qu’il va préférer te tenir éloigner des missions tant que tu n’as pas retrouvé toute ta forme pour éviter de t’envoyer à la mort… Par contre je dois te prévenir, Iron Fist aura surement changé par rapport à tes souvenirs, un Iron Fist ne vit jamais plus de trente ans. » Dis je déjà pour commencer en réponse à tout son désir, montrant donc clairement par mes paroles que je l’emmènerai si c’est ce qu’elle souhaite, que je saurai la garder dans l’ombre pour que les ennemis ne la trouvent pas tant qu’elle reste avec moi. Pour ceux qui ont fuit le Régime de Mao,  je pourrai surement aussi l’aider mais je ne serai peut-être pas des plus utiles, sauf en jouant avec des contacts. « Je sais exactement où trouver Cassie et Diana, mais pour la première tu devras me faire confiance, le lieu où elle vit est surveiller, je m’arrangerai pour que vous vous voyez hors de porté des Avengers… Pour Diana, je t’y déposerai mais je resterai loin… Sauf si tu veux voir une décapitation en direct » Dis je avec un petit sourire à la fin, je connais assez Diana pour savoir qu’elle penserait directement que je tente une fourbe manipulation sur Korra et voudra la protéger en fonçant avant de parler. « Pour Lex Luthor… Honnêtement… Tu veux revoir cet homme ? Je veux dire… Ce n’est pas spécialement quelqu’un de… bon… Mais si tu y tiens, je peux arranger cette rencontre, mais je refuse de te laisser le voir seule… » Je me montre hésitant au sujet de Luthor car bon c’est justement quelqu’un avec qui j’ai déjà travaillé et pas en bien spécialement… Il serait facilement comparable à Boldarev, le Boldarev made in U.S.A. sauf que je ne crois pas que ce dernier a un projet de rédemption comme notre cher patron des Last Sons. « Et ce qui est des nouveaux visages, j’aurai quelques personnes à te présenter… Que j’aimerai justement que tu rencontres… Des personnes je pense qui pourront autant te donner que recevoir à ton contact… » Jessica, Rose, Cait par exemple… Stewart serait une rencontre intéressante pour elle voir ce monde… Superman, si seulement je savais l’atteindre, pourrait aussi lui apporter beaucoup comme rencontre. Martian Manhunter mais je me vois mal aller faire toc toc à sa porte en orbite…

Mais je ne me soucis pas trop de son contact avec les Last Sons, elle est peut-être l’avatar, mais elle est aussi Korra, comme je lui dis souvent et je pense que Houyi sera faire la différence entre les deux. « Ne t’inquiète pas ainsi… Un homme bon reste un homme bon et sait être conscient de la différence… » La différence de personnalité, d’époque, de situation… Sinon je pense que Houyi n’aimerait pas non plus me voir en ces lieux… « Attention, Pavel n’était pas une arme dans ses actes… Il… Comment dire, il a été traité comme une arme et abandonné… Sa présence ici est surement justement une chance de vie autre que celle qui lui était destiné par ceux qui l’ont… Enfin par ceux qui voulaient l’utiliser… » Je tenais à le préciser car ce n’est pas car un homme ou un gouvernement désire faire d’une personne une arme, ou crée une arme que celle ci le devient spécialement. Pavel était un projet, une expérience, il était une arme pour les Soviétiques, mais il n’a jamais cédé à ce comportement destructeur de certaines armes comme Omega Red… Je suis finalement surpris après la conversation au sujet de Kaidan et la remarque qu’elle me fait… Deux à essayer de se retrouver… Non je ne suis pas perdu, enfin si mais depuis bien trop longtemps pour retrouver une voie juste. « J’ai combattu avec Kaidan à une époque où je n’avais pas sombré… L’homme qu’elle a connu n’est pas celui que je suis aujourd’hui. Beaucoup de mes préceptes viennent du code qu’elle a fondé, mais depuis notre dernière rencontre beaucoup ont été bafouée. Je retournerai la voir surement le jour où je considérerai que j'en ai le droit...»



made by © .bizzle

_________________
Dans une autre lignée (Slade Wilson) 1417826482-sladou
Slade Wilson
Slade Wilson

Messages : 536
Date d'inscription : 27/10/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Revenir en haut Aller en bas

Dans une autre lignée (Slade Wilson) Empty Re: Dans une autre lignée (Slade Wilson)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum