C'est tellement mieux qu'un bouquet de fleur (Cait)

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: C'est tellement mieux qu'un bouquet de fleur (Cait)

Message  Slade Wilson le Dim 8 Fév 2015 - 16:05

ft. Caitlin & Deahtstroke
C'est tellement mieux que des fleurs
Pourquoi je ne cherche pas à la manipuler ? Que j’accepte mes tords face à elle ou mes extrémismes ? Je ne sais pas réellement mais je me sens différent, moins joueur, plus sincère. Mes paroles et mes questions avec elle ne sont pas présentes pour tenter de lui faire du mal ou encore pour venir la bousculer, non je ne cherche simplement qu’à discuter, d’un coté la rassurer, de l’autre la pousser à se poser les bonnes questions, voulant en faite mieux comprendre ce qu’elle ressent, sa position dans les Avengers, le pourquoi avec moi elle parle en ce jour malgré que je suis surement reconnu comme un ennemi à abattre par ses collègues et le SHIELD. D’ailleurs je suis surpris de ce qu’elle me conte, de cette histoire où elle ne participe pas aux débats, à la fois car elle n’a aucun intérêt pour les querelles, mais aussi que eux ne s’intéressent pas à ceux qui ne sont pas pour leur opinion politique. N’est ce pas pourtant l’utilité d’une équipe ? D’un groupe ? Echanger, pouvoir avoir l’opinion et la vision de tous ? Pouvoir se mettre d’accord ensembles sur un sujet ou alors simplement avoir l’avis des autres ? Une équipe doit savoir communiquer sinon aucune confiance ne peut se créer entre les membres. Je trouve cela triste qu’elle ne puisse pas communiquer ainsi, qu’ils ne cherchent même pas à avoir son avis si elle ne le donne pas. Non mais comment peut-elle se sentir à sa place avec eux ?

« Le Gen 13 n’était pas un projet de merde… » Mes premiers mots d’une voix calme et étrangement neutre. « Et tu ne pourras pas t’épanouir dans une organisation si tu restes seule, sans pouvoir donner ton opinion. Dans un groupe il faut un leader, mais il faut aussi que chaque membre ait sa place, puisse donner son point de vue et que chacun soit écouté. Si tu n’as pas cela, c’est juste un groupe de mercenaire. »

Je le pense sincèrement, un groupe de mercenaire ou une tyrannie, la tu as des membres qui ferment leur gueule, dont l’avis n’a aucune importance, mais dans une vraie organisation, les mots de tous comptent, sinon cela n’a aucun sens, sinon tu ne sais pas te lier aux autres et du coup tu ne sais pas t’entendre avec eux en mission. Du chacun pour sa gueule cela n’a pas sa place dans une équipe. Je me sens presque énerver de savoir qu’elle ne compte finalement que si peu pour les Avengers, en dehors de la publicité et d’un maudit calendrier. Est ce tout ce qu’ils voient en elle ? Un canon ? Non mais ils espèrent quoi ? Avoir une équipe de Stark, de Danvers et de pro patriotes soumis et stupides ? Elle semble mal prendre le faite que je lui exprime que les Avengers ne sont pas de taille face à la Fraternité, mais c’est une chose dont je suis sur, la Fraternité saura faire tomber chacun des Avengers sans aucun état d’âme, elle saura affaiblir cette organisation et faire tomber chaque combattant isolés.

« Non je ne cherche pas à te retirer ce qui te motive, j’essaye juste de t’ouvrir les yeux sur la situation. Les Avengers sont puissants, mais vous êtes bien trop dissociés pour affronter des êtres aussi organisés que la Fraternité. Regarde… Quand Magneto est tombé, un seul homme sans pouvoirs, un homme du niveau de Gibson a su faire tomber Quiksilver, Iron man, Captain America et Liberty, et cet homme la a un code, des principes. Gibson en a aucun, il les aurait tué sans hésiter… Et il aurait surement tendu des pièges alors que ce combat la, c’était que la rage d’un homme sans aucune préparation… Les Avengers ne sont pas prêt face à la Fraternité. »

Mes mots ne sont pas agressifs, ils sont sérieux, ils sont francs, je ne veux pas qu’elle se baigne d’illusion, mais surtout je refuse qu’elle se mette en danger inutilement. Je sais qu’elle ne va pas accepter ce que je lui dis, ce n’est pas une critique simple contre les Avengers, mais un avis réel sur la situation, les Avengers sont aptes à faire face à des menaces comme Thanos, comme Darkseid, des puissances brutes et violentes, mais pas contre des menaces sortant des ténèbres, usant de subtilité. Je souhaite tellement qu’elle puisse être télépathe et lise dans mon esprit au lieu de me pousser à parler ainsi, de montrer voir trahir que je puisse m’inquiéter pour elle et ce qu’elle va devenir si elle affronte un tel ennemi. Je me montre d’ailleurs un peu nerveux, mes doigts tapotant alors que je la fixe d’un air plus sérieux, toujours sans aucune agressivité, sans aucune froideur, je veux juste qu’elle comprenne que je ne cherche pas à la manipuler.

« Ecoutes… Tu n’as pas les talents pour rejoindre mon groupe de Mercenaires, tu as trop de scrupules pour cela, et ce n’est pas de cela que je voulais te parler… Mais j’y reviendrai, car avant de te montrer cette option, je veux que tu comprennes autre chose. »

Oui, je vais commencer à lui parler des Last Sons, mais avant d’entrer sur ce sujet je me dois de la pousser à ne rien faire contre Gibson pour l’instant alors je viens vers elle, la trouvant trop statique, j’agrippe sa main quitte à m’en prendre une. Mais bon si elle voulait réellement me frapper, elle l’aurait fait depuis longtemps. Je la tire lentement vers le canapé, voulant la pousser à s’asseoir et s’installer pour discuter le plus calmement possible, le plus sérieusement, puis elle a compris que je ne compte rien lui faire de mal sinon moi aussi je l’aurai fais depuis longtemps. Je soupire une fois cela fait, enfin si elle accepte de s’installer, et je m’assieds à ses cotés mais tourné vers elle.

« Je sais que tu te bats pour avoir sa tête, mais maintenant… il faut que tu sois réaliste Cait, tu ne dois pas abandonner cet objectif, mais tu dois être prête avant. Tant que tu n’es pas capable de me mettre hors d’état de nuire en moins d’une minute, dis toi que tu n’as strictement aucune chance contre Gibson. Je ne veux pas me montrer méchant avec toi dans mes remarques, ni te sous estimer, mais je sais ce que vaut cet adversaire, tu n’as pas encore le niveau… Et dis moi, comment vas tu honorer la mémoire des morts, comment vas tu faire pour l’arrêter ou l’empêcher de continuer ses crimes si il t’a tué ? Torturée ? Violée ? Si tu veux vaincre cet ennemi, il te faut attendre, de la patience, il te faut t’entrainer, t’améliorer, trouver des alliés sur qui tu peux compter. Mais si la tu te jettes sur une opportunité de l’affronter, tu ne trouveras que humiliation et défaite. »

Ma voix est restée calme tout du long, je lui parle avec sincérité pour qu’elle comprenne clairement que ce que je lui dis n’est pas pour la ridiculiser mais pour son bien. Pour combattre la fraternité il faudrait qu’elle arrive à me vaincre, à vaincre des personnes comme Jessica, Carol Danvers, des personnes comme Shishido ou Ra’s al Ghul, et la peut-être aurait elle une chance contre Gibson. Non je ne surestime pas cet ennemi, mais je sais que dans un tel combat il ne faut pas compter sur la chance et Gibson a beaucoup plus d’expérience et moins de principes que Cait, un avantage vraiment important.

« Cait, crois-moi, je ne dis pas cela contre toi… Mais je peux que facilement calculer les probabilités d’un tel affrontement, tu n’as pas encore les compétences, ni le mental pour affronter ce dernier. »

Dis je plus lentement, ne mentant pas, mon esprit est tel un ordinateur et il m’est facile de voir toute les possibilités d’un tel affrontement, toutes les tournures possibles, et la grande majorité mène à la destruction de Cait, que ce soit la mort ou une humiliation que Gibson lui fera subir la détruisant psychologiquement. Il est temps de parler justement des Last Sons, car je sais une chose, c’est que eux auront à la fois la force d’affronter un tel ennemi, mais aussi ils sauront partager bien plus avec Cait que les Avengers, elle pourrait y trouver une vraie place, trouver une position qui la rendrait plus forte, ou elle trouverait surement une réelle confiance en ses coéquipiers. Sergei va me tuer… Il va me demander si je vais vouloir tourner en recruteur… J'espère seulement que Cait va m'écouter, qu'elle va chercher à me comprendre et non se refermer face à ce que je dis. Je prie juste qu'elle ne cherche pas à comprendre pourquoi en cet instant je semble m'inquiéter pour elle.

« Tout a l’heure je t’ai parlé d’une organisation qui pourrait t’aider contre Gibson, je ne te parlais pas d’une équipe de mercenaires ou d’assassins, mais d’un groupe de héros comme la Justice League ou les Avengers, plus international, plus ouvert d’un point de vue communications internes, un groupe avec qui tu pourrais t’épanouir réellement. Et je te vois venir, je ne dis pas cela pour réduire les forces des Avengers, ni pour placer des pions sur un échiquier, je dis cela pour toi, pour que tu puisses trouver ta place, que tu puisses réussir ce combat qui te donne envie de continuer…»


made by © .bizzle

_________________
avatar
Slade Wilson

Messages : 536
Date d'inscription : 27/10/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est tellement mieux qu'un bouquet de fleur (Cait)

Message  Caitlin Fairchild le Mer 11 Mar 2015 - 2:33

Tout ce qu’il faisait actuellement, c’était juste couler les Vengeurs, c’était dire que les Vengeurs n’étaient pas prêts pour se battre, c’était dire que les Vengeurs n’avaient pas le savoir ou les connaissances pour affronter les différents ennemis de chaque groupe. Faichild avait juste l’impression de se faire insulter par le choix de rejoindre les Vengeurs, car ce groupe n’était pas compétent ou prêt à affronter de réelles menaces. Caitlin trouvait peut-être les discussions politiques superflues dans les Vengeurs, mais elle leur donnait une importance primordiale pour le futur. Elle faisait souvent confiance à ce groupe pour combattre les criminels et ils avaient bien réussi pour plusieurs missions. Actuellement, il avait du vrai et du faux dans ce groupe, les Vengeurs n’étaient pas sur une pente descendante, ils étaient juste incapables de se tenir dans une idéologie ou dans une lignée. Peut-être que le groupe pouvait paraitre fortement étrange et débile sur le moment, mais Caitltin croyait réellement à l’amélioration du groupe, car des gens y croyaient vraiment. Fairchild était peut-être idéaliste, mais elle croyait vraiment que le groupe pouvait devenir grand, car ce n’était pas juste un groupe foutoir.

Slade pouvait dire les mots qu’il voulait, Gen 13 était un échec pour la majorité de ses actions. Elle s’était peut-être trouvé des amis précieux, mais la plupart était maintenant décédée, isolée ou dans un hôpital psychiatrique. Ils avaient affronté la Fraternité et les Maraudeurs, qui étaient des ennemis bien plus imprévisibles que prévus. L’ARGUS avait toujours dis que les Maraudeurs étaient en train de couler à cause de sa guerre contre d’autres groupes, mais le Gen 13 n’avait jamais eu l’entrainement et les renseignements pour affronter Nathaniel Essex. Pour Gibson, c’était le problème des membres à le sous-estimer toujours car il était humain. C’était une faille sur plusieurs plans, le groupe n’avait jamais eu les épaules pour affronter ce genre de groupes ou de criminels.

Peu de gens avaient cru à ce groupe, même le père de Caitlin ne prenait pas ce groupe au sérieux. Ils avaient été des expériences et ils avaient en majorité raté leurs actions. Slade ne semblait que s’intéresser à elle, par le nom qu’elle possède et non par un intérêt particulier. Cela lui faisait mal de le penser ainsi, mais elle n’avait jamais réellement intéressé une personne dans sa vie hormis pour faire un calendrier stupide et rentrer dans un groupe mort dès sa naissance.

-Tu peux me dire ce que tu veux de Gen 13, mais ce groupe… personne n’y croyait. Pas mon père, pas les scientifiques, pas ARGUS, pas le SHIELD et même pas la majorité des membres, on était juste une expérience avant la création de Liberty ou d’un autre stupide Super Soldat. Soit honnête avec moi, quand tu entendais le nom de ce groupe, soit tu rigolais, soit tu te demandais c’était quoi. On n’a jamais été rien pour tout le monde, on était juste un essai pour se concentrer ensuite sur les Vengeurs.

Au moins dans les Vengeurs, bien que ce soit chaotique en ce moment, des gens sont capables de me voir comme autre chose qu’un simple outil. Alors j’aime mieux servir dans un groupe de mercenaires qui vont se disputer à chaque jour sur des débats politiques complètement inutiles, mais faire réellement les missions que perdre mon temps avec des gens qui ne veulent que me manipuler ou m’ignorer, que me faire encore utiliser pour qu’on se fout de ma gueule.


Fairchild se montrait frustrée juste par le fait qu’elle voulait l’utiliser une fois, elle n’aimait pas cette idée, mais c’était une réalité qui lui collait à la peau. Si Fury était venu la chercher, c’était non pour faire la belle pour les médias, mais pour combattre car depuis le Gen 13, ils étaient tous des combattants un peu ratés.  

Slade pouvait très bien dire que son but n’était pas la démotiver, mais on dirait qu’il ne faisait que cela. Fairchild ne connaissait pas les X-Men, ni les Last Sons, ni Excalibur et même pas la Young Force. Tous ses groupes avaient beaucoup plus de chances de vaincre la Fraternité que les Vengeurs, mais elle voyait juste un potentiel dans les Vengeurs. Peut-être que c’était à cause de la propagande, peut-être que c’était à cause de l’ignorance, mais elle ne pouvait pas vraiment le deviner. Les Vengeurs étaient vraiment pour elle, l’organisation qui pouvait vraiment changer le Monde et avoir l’élite de tout système de combat.

-Alors finalement, tu viens juste me dire que toute ma motivation à combattre ne sert à rien. En gros, la Confrérie nous dépasse, Gibson nous dépasse, tous nos ennemis nous dépassent, je fais juste partie de d’un autre échec. Au final, tous les groupes criminels ont gagné parce que la Justice League n’est plus. Dis moi pourquoi Sam, pourquoi Rogers et pourquoi Hopkins croient autant à ce groupe. Il y a des raisons qu’on peut croire à ce groupe, on dirait que tu cherches à me démotiver pour que j’arrête définitivement.

C’était un peu son ressenti à ce sujet, elle ignorait un peu les dires sur le groupe mercenaire, mais elle avait beaucoup de mal avec le contact physique, mais elle avait quand même suivi. Peut-être que Slade essayait de la mettre plus réaliste, mais elle était juste frustrée par cette idée qu’elle ne pouvait rien faire contre ses ennemis. Slade avait peut-être raison, mais Fairchild refusait de voir cette vérité. Elle avait juste un regard assez haineux envers ce discours.

-Après toutes ses années, tu viens juste me dire que je dois avoir encore la patience pour atteindre le niveau, mais en réalité, je ne vais jamais avoir ce niveau que cela soit pour affronter Sinistre ou Gibson. Tu veux juste me démolir la morale pour que j’arrête le combat. Tu réussis assez bien actuellement…

Elle ne semblait pas très stable à ses paroles, mais elle était juste encore démotivée à ce discours encore plus que prévu. Slade voulait vraiment l’aider, mais au final, elle se sentait complètement inutile. Après il commençait à parler de ce fameux groupe de remplacement des Vengeurs, un groupe international complètement inconnu.

-Je connais déjà la plupart des anciens et des actuels groupes, et je ne vois vraiment pas de quoi tu parles. Pourquoi ils ne sont pas connus? On dirait juste que tu veux me manipuler encore dans un pseudo-groupe d’héros pour aller affronter des ennemis que tu ne désires pas affronter.

_________________
avatar
Caitlin Fairchild

Messages : 230
Date d'inscription : 04/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est tellement mieux qu'un bouquet de fleur (Cait)

Message  Slade Wilson le Lun 25 Jan 2016 - 7:12

C'est tellement mieux que des fleurs
Le discours de cette chère Cait est cohérant, enfin en partie… Mais je ne suis point totalement d’accord sur ce qu’elle annonce, certes son Père n’a jamais été le plus grand des croyants, certes moi même je n’y a pas réellement cru, mais cela ne justifie pas réellement les Vengeurs. Beaucoup de petits groupes ou projets ont été conçus comme des tests, ou des essaies pour arriver aux Avengers, cela pourrait même être sous entendu pour les 4 Fantastiques qui sont pourtant restés des personnes importantes et dont les compétences, les convictions et le talent n’est point à ignorer. Mais la où je ne suis pas d’accord, c’est quand elle pense que chez les Avengers, elle n’est point manipulée ou utilisée. Bon sang, bien sur qu’elle l’est, elle a un certain pouvoir médiatique malgré ce qu’elle pense, des fans, des personnes qui vont acheter le calendrier… Et c’est aussi cela qu’ils utilisent, les Avengers usent du pouvoir médiatique, ils usent de ce qui peut satisfaire le publique pour mettre en avant ces « super-héros », mais ils oublient justement la réelle tâche de ce groupe, ils oublient de pousser ces derniers vers l’harmonie d’un groupe, vers le travail en équipe, vers le faite de s’accepter les uns, les autres… Il suffit de voir comment Carol parle de certains membres des Avengers, les rabaissant, est ce que Cait pense sincèrement qu’un jour Carol ne fera pas de même pour elle ? « Bien tu veux que je joue franc jeu ? Oui je ne prenais pas Gen 13 au sérieux, mais je ne trouve pas que les Avengers soient réellement mieux… Tu ne le vois peut-être pas parce que tout cela est neuf et intéressant sur le moment, mais je t’assure qu’ils te manipulent, qu’ils ne font que t’utiliser… » Je me retiens de dire simplement que pour eux elle est une unité sacrifiables.

Je me rends compte que petit à petit je frappe dans son moral, je rabaisse ses convictions et que je pourrais créer certains dommages dans sa volonté ou sa force… Je vais surement devoir changer ma méthode pour la convaincre, tenter de la raisonner sans pour autant frapper dans ce qui pourrait la blesser. Un soupire s’échappe de mes lèvres face à tout cela, alors que je l’écoute en cherchant de meilleures mots pour lui ouvrir les yeux. « Tu viens de me donner les rares noms que je considère dans les Avengers, les rares personnes pouvant réellement changer les choses… Comme Pym, Jessica ou encore Simon… Mais ces personnes sont tout autant manipulées, car actuellement, les vraies têtes des Avengers sont des personnes comme Carol Danvers ou Stark… » Je marque une pause car je remarque qu’à nouveau je pars vers du négatif. « Tout n’est pas mauvais chez eux, mais dans l’état actuel des choses… Ils se dirigent vers la scission pour une part, et la corruption pour une autre. Les Avengers, enfin l’idée même du projet n’est pas un échec en soi, c’est la tournure et la direction actuelle qui dirigent cela vers la chute. »  Je me retiens de lui demander ce qu’elle pense du comportement de Carol Danvers dans ses discours par rapport à la Justice League, de ce qu’elle a fait face à Cassie, ou encore ses mots sur les mutants ou certains « Aliens ». Mais je pense que tout ce que je dirai en cet instant et dans ce sens ne fera que la braquer. Finalement je me rapproche d’elle, désarmé, simplement venir la rejoindre pour continuer cette conversation mais aussi montrer que j’agis sans chercher à combattre, sans vouloir donner dans l’agressivité, pour une fois. Ne voit elle donc pas que je veut lui offrir une chance de trouver quelque chose de meilleur pour elle ? Qui pourrait enfin lui permettre de grandir, de s’épanouir au sein d’une équipe qui saura la respecter et travailler d’égal à égal avec elle. Pour Valérie, je pourrais répondre aussi quelque chose, mais cela je le garde pour moi pour le moment.

Mais faisons une pause sur l’affaire du groupe pour parler d’une chose qui est plus dangereuse, plus sérieuse… Gibson, Sinister, la vengeance, ce combat… Et sans prévenir je viens totalement contre Fairchild en la regardant droit dans l’œil, la fixant avec sérieux malgré que je sens que ses paroles montrent quelque chose de particulier, la perte de cette volonté si admirable qui vit en elle. « Regardes nous Cait, regardes nos affrontements… Je te combats sans attaques létales, sans chercher à porter un coup qui pourrait t’être fatal… Face à Gibson, je combattrais à cent pourcent de mes capacités et chaque attaque aurait pour objectif de le tuer… Et lui ferait surement de même. Et actuellement, je ne suis pas certain de pouvoir le vaincre. Alors crois moi, c’est trop tôt pour toi. » Je sais que ce n’est pas très rassurant, ni de quoi lui rendre le moral, mais je suis sincère, je ne suis pas certain de le vaincre alors que j’userais de tout mon potentiel contre lui. « Je ne veux pas démolir ta volonté, ton moral, car c’est une des plus belle chose que tu possèdes, j’ai une certaine foi en toi et face au niveau que tu peux atteindre. Mais oui, je veux que tu évites ce combat, pour que tu t’améliores, que tu sois prête à une telle rencontre. » A mes yeux, si elle vient à l’affronter, elle ne fera qu’amuser Gibson et donner à celui ci une arme contre d’autres cibles. Est ce le vice de ce que je suis devenu qui peut me permettre d’imaginer les plans de ce malade ? Surement, car je sais que si je dois détruire quelqu’un, j’attaquerais en premier ses proches ou ceux qui peuvent représenter quelque chose aux yeux de l’ennemi.

Ma main remonte naturellement caresser un instant la joue de cette femme combattante, de cette guerrière puissante. « Tu ne me crois pas ? Alors je te conseil de rencontrer Jessica Drew, et parles lui de Gibson, parles lui de ce que je viens de te dire, et tu verras… Ce n’est pas encore le moment, et la patience est une arme en ton avantage, la précipitation est une arme que lui saura maitriser contre toi. » Point besoin de parler de Sinister, ce Savant Fou est un génie aux pouvoirs plus qu’impressionnants, à la puissance dévastatrice avec des facultés de régénérations assez dangereuses, des pouvoirs télépathiques le rendant encore plus difficile à affronté et une intelligence qu’il ne faut jamais oublier. Elle n’a aucune raison de me faire confiance, mais elle peut au moins voir que je suis sérieux dans cette affaire, de plus savoir qu’elle pourrait tomber dans les mains de Gibson ne m’aiderait surement pas. Bref, revenons  à cette histoire d’équipe, de groupe, et lentement je me détache d’elle, m’en détournant tout en gardant mon sérieux, venant juste regarder un instant vers l’extérieur, un rapide coup d’œil pour vérifier que personne ne se profil à l’horizon.

« Le groupe dont je te parle n’est pas connu car ils veillent justement à une construction sur des bases solides en évitant l’affichage médiatique. Pour eux ce qui compte n’est point la reconnaissance publique mais leurs actes. Chez eux tu trouverais ta place, tu serais respectée pour qui tu es et tu évoluerais avec une réelle harmonie d’équipe. » Je sais que cela paraît étrange, mais j’estime beaucoup les Last Sons, surement pour cela que j’ai facile à respecter certains accords avec Sergei, que je suis peut-être bien prêt à me battre pour eux. « Ce n’est point une manipulation, ni un jeu… et pour moi, c’est avec eux que tu pourras montrer ton réel potentiel, te sentir utile, et ne pas avoir le sentiment d’être un outil. » Je tourne le visage vers elle, porter mon attention encore sur sa personne une nouvelle fois. « Crois tu que tu ne représentes qu’un jeu pour moi ? Que nos affrontements ne sont qu’un plaisir malsain ? Réfléchis… Essayes de me faire confiance. »

© 2981 12289 0

_________________
avatar
Slade Wilson

Messages : 536
Date d'inscription : 27/10/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est tellement mieux qu'un bouquet de fleur (Cait)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum