The End is the Beginning is the End [PV Darryl, Megan, Cassie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

The End is the Beginning is the End [PV Darryl, Megan, Cassie]

Message  Ethan Scott le Mer 3 Déc 2014 - 15:58


THE END IS THE BEGINNING IS THE END

« To move in desires made of deadly pretends  »


« Le tic-tac perpétuel de l'horloge Ninja Turtles accrochée au mur de la cuisine résonne dans le silence qui règne en maître sur les lieux. Met rare et délicat qui semble avoir déserté l'appartement géant depuis quelques temps, susceptible de n'être goûté qu'à partir de tard le soir et dans la nuit jusqu'au petit matin. Devant lui, le ronronnement bourdonnant du système de refroidissement du réfrigérateur emplit tout l'espace de son grésillement industriel, avec une froideur métallique. Une quantité impressionnante de nourriture s'étale à tous les étages mais il referme la porte. Préoccupé, il n'a pas réellement faim. Depuis le massacre de Cassandra il y a deux jours, l'atmosphère n'est plus vraiment la même, malgré les tentatives parfois réussies, parfois maladroites, de faire repartir cette bonne ambiance généralisée qui sévissait sans vergogne jusqu'à présent. Il sait que seul le temps et un support amical à Cassandra pourront permettre de retrouver l'atmosphère qu'il y avait avant. Seulement, quelqu'un a foulé au pied le sacré de leur bulle personnelle, quelqu'un qui a violé cette espèce d'insouciance parfois un peu naïve et idéaliste qui les relient tous les uns aux autres. Et malgré toute la bonne volonté du monde, lui-même n'est pas certain que ça soit tout à fait possible. Il y aura toujours, au fond, une trace laissée par la marque de la cruauté gratuite dont elle a fait preuve. Elle, Carol Danvers.

Il fixe le frigo d'un air absent pendant encore quelques secondes et se retourne d'un pas mou pour sortir de la cuisine. Le rythme cardiaque dans sa poitrine est trop élevé pour être normal, et ce depuis plus de 24 heures maintenant. Dans ses gestes, dans le ton de sa voix, son évitement des autres. Il y a quelque chose qu'il ne dit pas. Ou en tout cas, pas encore. Quelque chose qu'il redoute. Il se souvient avec une précision remarquable de ce qu'il a ressenti et vu dans le manteau de Cassandra. De ce qu'elle a fait. Carol, le Feu qui dévore. Et qui frappe. Et qui détruit. Et qui menace. Une bouffée passagère de chaleur s'empare de sa peau tandis qu'un écho de la colère révoltée qu'il avait alors ressentie se fait entendre de nouveau. Il adulait beaucoup la Justice League, leurs valeurs et comment ils défendaient ce qu'ils protégeaient. Il aurait pu, le coup de sang passé, tourner la page, passer outre cette indignation vis à vis de la Vengeuresse. Parce que les Young Forces valent mieux qu'une névrosée en spandex qui pense que la liberté de l'Amérique, c'est la liberté de massacrer ses enfants. Mais ce genre de menace, c'est le genre de bornes desquelles on ne revient pas quand on les a franchies. Et il y avait Megan, aussi. D'ici à ce qu'elle massacre son frère pour l'atteindre ou qu'elle ne mette son chantage sur la mère de Cassandra à exécution, il n'y avait qu'un pas.

Il soupire. Il s'arrête un instant. Il sait que ce qu'il s'apprête à faire va susciter des réactions de déception, de véhémence et peut-être même de violence. Mais c'est nécessaire. Pour le bien de Cassandra. Pour son bien à lui. Pour leur bien à tous. Les mots vont lui coûter, pour de vrai. Car malgré les apparences, il est déterminé à aller jusqu'au bout, même s'il faut en passer par là. La seule chose qu'il espère, c'est que personne ne détruira quoi que ce soit.

Il continue et avance dans le couloir jusqu'à parvenir à la porte de « The Room », la salle de réunion avec une table centrale un peu cheap et des chaises en plastique. Le nom vient d'un film atroce, et il ne se rappelle plus exactement qui a proposé ça, mais il laisse échapper un petit rire nerveux avant de rentrer dedans. Essayant d'adopter un visage neutre et une contenance maîtrisée, il est stressé, oui, qui ne le serait pas à sa place, mais ça fait partie du rôle, après tout.

_ J'ai le ketchup yo ! »

Son ton est un peu trop enjoué pour être naturel, et il sent que les deux autres l'ont remarqué. Darryl et Megan sont déjà là. Des boîtes de pizza Par Tasti sur la table. Un petit poissson rouge qui en tient une dans sa main est imprimée sur le dessus des cartons, clin d’œil et pouce en l'air. Il a l'air tout à fait ridicule, et il se demande vaguement l'espace d'un instant comment une telle mascotte pouvait bien avoir du succès. C'est proprement incroyable comme cet objet s'est multiplié dans le décor depuis un mois maintenant. Des pizzas absolument partout. Il pose la bouteille de sauce sur la table, ferme la porte. Les autres sont sortis ou travaillent encore, et c'est pour ça qu'Ethan a demandé à Megan et Darryl de venir. Habituellement, les voir lui met un sourire aux lèvres, et fait monter d'un degré ou deux sa température corporelle quand il croise Darryl dans le couloir ou qu'il fait innocemment la vaisselle avec lui, mais pas cette fois-ci. Non, cette fois-ci, il n sourit plus.

_ Bon, j'imagine que je devrais vous souhaiter bon appétit mais ça serait assez hypocrite vu la raison pour laquelle je veux vous parler. »

Cash, froid, sans humour. Ethan le boulet n'est plus là, il a disparu. Il évite leurs regards du mieux qu'il peut, faisant semblant de chercher ses mots en examinant le pot de sauce tomate, devenue soudainement extrêmement attractif. Il prend une respiration. Il est hésitant, mais il se lance quand même. Ça lui fait un drôle d'effet, et il se force quand même pour contrôler le débit de sa voix. Il ne pensait pas que ça l'impacterait autant.

_ Voilà, j'ai cherché longtemps comment le dire et finalement je vous ai choisi tous les deux en premiers. Je n'aurais pas eu la force devant tout le monde et, bon, c'est suffisamment difficile comme ça déjà. Je sais que vous allez m'en vouloir, et que ça risque de détruire notre amitié et l'intimité qu'on a construite avec, mais avec ce qui est arrivé à Cassandra, le contraire serait irresponsable. »

Il relève les yeux. Un instant de silence passe. Un terrible instant où il doute, où il se demande si tout ceci ne va pas simplement faire un flop monumental. Mais il continue, comme il avait prévu.

_ Je sais que j'ai l'air d'un gros nerd, un attardé dégénéré qui tient plus du fanboy que du héros, mais ce que je sais aussi, c'est qu'on a été beaucoup trop idéalistes et, surtout, naïfs. Ce qui est arrivé à Cassandra l'autre soir... Je... Je me sens coupable. Parce que c'est moi qui l'ait contactée pour venir ici, c'est à cause de moi que Danvers est venue la chercher ici. On a beau avoir des super pouvoirs, il y a une chose que j'ai sous estimée, et que  je n'aurais jamais dû : la réalité. On est jeune, inexpérimentés, et même pas notre premier mois passé que l'un d'entre nous se fait déjà briser en deux. Pourquoi ? Juste pour de la merde. Brisée en deux par l'une des icônes les plus populaires de ce pays, qui se prend pour la liberté et la justice, mais vous savez ce qui est le plus dur ? C'est que les gens la croient. Ils la croient, elle, les Vengeurs, tous. Oh oui, on pourrait se venger bien sûr, mais ça n'aurait que la finalité de notre massacre, et chacun d'entre nous serait mis aux arrêts et détruit par les médias. Et non, non, épargnez-moi le discours de l'espoir et de l'héroïsme, que la morale triomphe toujours, s'il vous plaît. »

Il se tourne vers Megan, ses mots vont peut-être être durs, mais c'est la vérité, la simple vérité.

_ Megan, je sais que c'est quelque chose qui te touche beaucoup, mais regarde ce qu'il s'est passé avec Avengers Academy. Avec Beast Boy le jour de notre rencontre ? Il a quatorze ans, merde, quatorze. On pensait à quoi, sérieusement ? Oui des martiens, oui des aliens et des loups géants, fuck it de tout ça. On est juste des putains de gosses qui ne savent pas ce qu'ils font. Et quand même les gens que tu dois sauver te crachent dessus et se tournent vers Carol, je pense qu'il y a encore un autre problème. C'est ma responsabilité aussi, en tant que fondateur, de protéger Beast Boy. Connor, aussi, il a le droit à une vie normale. Et vous deux, et tous les autres. »

Il reste calme malgré ses propos convaincus.

_ J'espère juste que vous comprendrez mon choix, que les autres le comprendront aussi, et que malgré tout on pourra rester amis. Mais tant que j'aurais la responsabilité de la création de cette équipe, je ne peux pas accepter d'envisager que ça recommence. Traitez moi de faible ou de pessimiste si vous voulez, mais la réalité est là. »

Il sert le petit pot de Ketchup avec plus de force qu'il n'aurait jamais été nécessaire. Son cœur bat à sa tempe avec force et chaque coup résonne comme le gong des dernières secondes qu'il reste. Nous y voilà. Vous y voilà, et une fois lancés, il n'y aura pas de retour en arrière possible. Ça passe, ou ça casse.

_ Je dissous les Young Force. » »


Dernière édition par Ethan Scott le Lun 26 Jan 2015 - 20:48, édité 1 fois

_________________

La Reine Iguane et le Cowboy de Tchernobyl en mission : rendre jaloux Walter et Darryl
*Troll Patrol*
When there's trouble you know who to caaaall
avatar
Ethan Scott

Messages : 609
Date d'inscription : 11/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The End is the Beginning is the End [PV Darryl, Megan, Cassie]

Message  Darryl Maywin le Jeu 11 Déc 2014 - 13:18



« Megan et lui était dans cette salle qu'ils avaient, pour une raison inconnu, appelé "The Room". Pas aussi impressionante que ce qu'on pourrait attendre d'une pièce où se déroulerait des conseils de guerre et des décisions importante. Enfin, en tout cas elle avait été construite dans ce but. Qui sait combien de temps encore elle allait pouvoir servir cette cause. Tout était différent maintenant, tout leurs rêves de départ. L'ambiance dans la collocation des wannabe superhéros étaient aussi tuméfiée que le visage de Cassandra. C'était d'autant plus douloureux que l'ambiance était en général joyeuse, bordélique et pleine de vie. Le contraste rendait la situation encore plus mortifère, si c'était possible. Darryl était posé sur sa chaise de plastique, impatient, stressé, sa jambe bougeait sans cesse sous la table. Il ne savait pas quoi faire de ses mains avec son esprit agité ainsi, alors il avait croisé les bras. En face de lui se tenait Megan, sa coéquipière, sûrement la plus expérimentée de l'équipe. Ainsi que la plus âgée. Et les plus sage. C'était dur pour tout le monde, mais ça devait l'être encore plus pour elle. Premièrement, elle n'était pas la plus enthousiaste à l'idée de créer ce groupe. Sa confiance en elle et peut-être même en l'humanité avait été détruite par les actes odieux des Vengeurs lors de son passage dans leur émission débile. Et deuxièmement, lors de cette émission elle avait fait la connaissance de Cassandra. Elles étaient devenues amies. Bien sûr, Darryl aussi adorait Cassandra, il était dévasté par ce qui était arrivé. Ils avaient combattu côte à côte dès leur rencontre, elle lui avait sauvé la vie. Mais il se disait qu'il la connaissait depuis bien moins longtemps que Megan, et surtout elles avaient toutes les deux subi avec solidarité les méandres et les effets néfastes d'Avengers Academy. Et elles les subissaient encore. La Young Force toute entière les subissait encore.

Ils ne se parlaient pas. Ils attendaient. Entre eux gisaient des boîtes de pizza. Darryl en a grignoté un morceau avant de se rendre compte que ce n'était pas poli, il l'avait donc reposé sur le couvercle de l'une des boîtes. De toute manière, il n'avait pas vraiment faim. Il était trop préoccupé pour ça. Dans sa tête se rejouait les derniers évènements. Il revoyait tout ce qu'il avait vu, tout ce qu'il avait ressentis et enduré lorsque Ethan l'avait entraîné dans les "souvenirs" du blouson de Cassandra. C'était odieux, une indignation terrible courait en lui, mais aussi une peur, une peur fulgurante. Comme si une catastrophe était tombé sur eux, une météorite, un seisme, et qu'il pouvait retomber à tout moment. Ou comme si un prédateur les guettaient à l'extérieur. Regarder par la fenêtre était devenu pour lui source d'angoisse. Le monde était déjà dangereux avant, les malfrats, la mafia, les laboratoires Cadmus et leurs conspirations, les "supervilains" et leurs pouvoirs... Bon dieu ce que ce nom semblait dérisoire maintenant, super-vilain-pas-gentil... qu'en était-il d'un monde où le danger venait de ceux qui était sensé être des héros, être des protecteurs, être, selon tout bon sens, d'une manière ou d'une autre, leurs alliés. Leurs causes auraient du être similaire, ainsi que leurs idéaux, et donc leurs méthodes. Mais non, ces images médiatiques, adulé par le public naif, était désormais l'image terrifiante d'un ennemi qui avait la population dans son camp. Que pouvaient-ils faire contre ça, eux, les petits perdus de l'héroïsme ?

Ils ne pouvaient encore rien faire, sinon attendre. Attendre Ethan. Pour discuter, chercher une solution. Trouver cette solution surtout ! Mais il savait très bien ce qui se tramait. Il savait très bien ce qu'Ethan allait leur proposer, il pouvait déjà deviner ses choix d'actions et ses propos, comme si il était dans sa tête. Et il était extrêmement anxieux à propos de toute ça. Il ne savait pas si il avait les épaules pour discuter de cette "option", il n'était pas comme Megan, puissante et expérimenté, il n'était pas comme Ethan, qui malgré tout était le fondateur de cette petite bande. Il se demandait encore ce qu'il faisait là, si il y avait la moindre utilité à sa présence alors qu'il était certains que tout était déjà décidé.

Ethan entra. Il ne répondit pas à sa petite entrée en scène. Il n'avait même pas envie d'y sourire. Tout ça était trop grave. Il resta là, les bras croisé, à observer Ethan pendant qu'il commençait à parler. Il avait beau savoir que c'était Ethan face à lui, il n'avait aucune envie de sourire, de blaguer, même pas ce petit truc, cette chose qui faisait d'Ethan quelqu'un de particulier ; ce garçon qui, inexplicablement, décuplait sa capacité à être un boulet et l'obligeait à balbutier et à perdre 50% de sa contenance. Non, aucune envie de tout cela, les sentiments qui se bousculait en lui, tout ce qui se passait dans sa tête, c'était trop pour ça. Il écouta les paroles d'Ethan, le laissant continuer sans rien dire. Il savait très bien où il en venait. Et puis la sentence tomba comme un couperet. Ça y est, c'était dit, c'était réel, il n'y avait pas de marche arrière. Les évènements étaient en marche, tant pis, tant mieux. Il savait ce qu'il devait répondre, ce qu'il voulait répondre, mais cela lui faisait mal de devoir exprimer tout ça à voix haute. Mais il en allait de l'avenir de la Young Force. Ou plutôt de son non-avenir. Il décroisa les bras, par dépit, et les posa sur la table comme pour prendre appuis, pour se soutenir.

"C'est ton équipe. C'est ton choix. On peut rien y faire."

Ses mains se crispèrent un peu plus. Il regrettait déjà tout ces mots. Il essayait de rester calme, mais il ne pouvait pas. Pas cette fois, pas dans ces circonstances.

"Mais t'es un vraiment un abrutis. Plus que ce que je pensais. Merde ! Tu m'as ramené de San Francisco, tu m'as présenté ton projet, et maintenant tu nous balances à la première difficulté. Je pourrais essayer d'argumenter, de te convaincre, mais j'en ai pas envie. J'en ai plus envie. Si c'est ça, cette équipe, cette pauvre image de fondateur, sérieusement je vois pas ce que tu pourrais vraiment nous offrir. Je cherchais à être un élément d'une vraie équipe de héros, pas une simple collocation de jeunes bizarres ! Pas seulement un refuge de rejetés ! Mais non, tu n'y crois pas, et tout ça n'était pas sérieux en fait. C'était une erreur de venir ici, j'aurais dût le voir. Et je suis furieux, parce que même si je le voulais..."

Le voulait-il encore ? Il n'en savait rien, mais la colère montait en lui. Non, il ne pouvait définitivement plus voir Ethan comme il le voyait avant, comme un être juste un peu idiot mais plein de potentiel. Il savait maintenant l'étendue de ce "potentiel" et il était enragé et terrifié par tout ça. Il avait envie de se venger. De se venger de tout. La colère sortait enfin, et il était même en colère de devoir dire ce qu'il allait dire.

"Même si je le voulais il n'y aurait rien que je puisse faire pour essayer d'améliorer les choses ! Parce que tu as créé ce petit rassemblement d'une manière qui fait qu'en tant que fondateur tu as tout pouvoir, tu détiens nos appartement, tu détiens nos vies ici, dans ces murs ! Putin Ethan, j'ai recommencé ma vie pour cette équipe, j'ai trouvé un boulot, j'ai failli mourir à Cadmus moi aussi ! Mais non, c'est pas ça, tu as trop peur des Vengeurs, trop peur du monde réel, tout allait bien tant que nos aventures étaient loin de toi, mais quand on te ramène nos problèmes là tu flippes. Quand tu rend compte que tu as nos vies entre tes mains, t'as pas les couilles pour l'assumer. Même si je pouvais essayer de te faire changer d'avis, je le ferais pas, j'en ai pas envie. Tu es lâche, tu me dégoutes, et j'ai plus envie de voir ta tronche. J'ai plus envie d'entendre parler de tout ça tu sais quoi ! D'abord Cassie, c'était déjà difficile, mais là, toi... Tu t'attendais à quoi ? Que je te vois comme responsable et que je te soutienne parce que tu fais la bonne décision ? Que je te vois comme la pauvre victime responsable, victime d'être coupable ? Mais t'es ni l'un ni l'autre, t'es juste un foutu gros tas de neutralité et de trouille. Ton petit discours bien préparé, je l'ai écouté avec un goût de vomis dans la bouche, tout ce que j'ai entendu c'est tes angoisses égoïstes !!!"

Il se leva. Son corps entier tremblait. C'était trop dur de dire ces choses, mais il n'avait pas le choix. Il avait pris sa décision, il ne ferait pas marche arrière. Le monde s'en porterait mieux. Il s'en porterait mieux. Il pensait avec colère à tout ce qui les avait amené là, et cette colère grondait en lui et nourrissait ses paroles, ses insultes et ses réflexions. Il était difficile de mettre Darryl en colère. Il était difficile de le décevoir, de briser son optimisme, mais plus il croyait en vous et plus c'était facile. Et quand on avait réussis, alors il n'y avait pas de demi-mesure, il n'y avait pas de marche arrière. Personne, dans l'équipe, n'avait du le voir dans cet état, mais il y avait trop de ressentiment en lui pour tenter d'être diplomate ou de se montrer sous un meilleur jour.

"Dissous l'équipe si tu veux, mais c'est pas ça qui me fait partir. Ce qui me fait partir c'est cette équipe elle-même. Pathétique, tu mérites pas l'enthousiasme que j'ai mis à croire en toi Ethan, en nous, en vous. Et c'est ça qui me fais le plus mal. J'y ai cru, à cette équipe de héros vendeur de café. Le problème c'est que toi tu y croyais pas... Te fais pas de bile, j'aurais dégagé d'ici peu. Éclate-toi bien à vendre du café." »

_________________


* Troll Patrol *
Le grand playboy des fonds marins
avatar
Darryl Maywin

Messages : 509
Date d'inscription : 27/10/2014
Age : 29
Localisation : Manoir Dimensionnel (Young Force)

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The End is the Beginning is the End [PV Darryl, Megan, Cassie]

Message  Megan Morse le Mer 17 Déc 2014 - 18:20

C’était difficile pour Megan de dormir aujourd’hui. Elle reprenait les heures de sommeil du massacre de Cassie et ainsi que retrouver Garfield qui était parti en larmes dans la ville. C’était une dure nuit pour plusieurs, une confiance s’était perdue depuis plusieurs heures, une confiance d’être capable de traverser tout avec l’amour. N’importe qui a lu les mémoires de John Stewart et de Barry Allen connaissait maintenant le danger de ce monde, de prendre un costume et de s’envoler au titre de super-héros. Ce n’était pas juste pour faire des missions stupides, c’était prendre un risque considérable de leurs vies, mais aussi de leurs proches. Megan s’était réveillée plus tard que d’habitudes, restant coucher proche de son frère pour cette nuit. Elle repensa un moment à la promesse que Megan avait fait à Garfield après sa recherche nocturne. Elle ne s’était pas aperçue du danger de cette promesse, elle en avait lourd sur la conscience pour le moment. Avec Cassandra massacrée, toujours marchant au ralenti depuis son tabassage, Megan ne savait pas où donner sa tête. Elle semblait très pensive depuis hier soir, repensant à toutes les minutes passées depuis cette attaque sauvage sur leur amie.

Durant les minutes d’attentes avec Darryl, elle était restée silencieuse, jouant un peu avec les contours des boites de pizza avec ses doigts. Elle n’avait même pas osé en grignoter. Megan était dans sa phase pensive sur l’Avenir, tant que pour la Young Force, que pour elle ou pour Garfield. L’avenir n’était pas radieux pour la prochaine génération de super-héros, elle le savait. Elle ne faisait pas trop attention aux gestes du chef d’équipe, mais plus à ses paroles. Carol avait gagné de manière triomphante, digne des pires bullys des écoles secondaires, cognant physiquement, le groupe venait de s’écrouler. C’était un moment de soulagement et de tristesse pour Megan. Elle n’était plus obligée de tenir la promesse envers Garfield, mais elle était triste par cette dissolution. Le groupe n’existait plus. Elle n’allait plus revoir Cassie, Darryl, Ethan ou Connor. Elle avait pensé trouver un refuge, elle s’est retrouvée sans-abris.

Darryl était nerveux avant et après les paroles du fondateur du groupe. C’était dommage que Billy ou Suzie soient partis à un recrutement qui coûte environ 100 000$, car maintenant c’était terminé. Même plus le droit de parole pour la survie de l’équipe, Megan pensai plus à son avenir. Les mots étaient beaucoup trop cruels pour Megan, ces mots de croyances et d’idéal de Darryl.

-Non.

C’était sa seule réaction orale pour le moment depuis plusieurs heures, elle réfléchissait encore. Ce non était destiné à Darryl surtout. Elle tourna un regard sévère à Darryl, une sorte de frustration qu’elle n’était pas capable de sortir depuis les dernières heures.

-Ce groupe est terminé, mais tu restes. Notre amie s’est fait presque tuée hier parce qu’on croyait être de tailles pour combattre les pires menaces, alors elle a besoin de notre soutien. Elle est blessée physiquement et moralement aujourd’hui. Elle a autant besoin de moi que de toi. Après, on va voir ce qu’on va faire. Rentrez à San Francisco, c’est pour plus tard.  

Elle recommença à gratter encore les boites de pizza en signe de stresses. Ethan avait raison comme Darryl, mais ils ne pouvaient pas laisser tomber Cassandra. Elle avait besoin d’aide comme plusieurs. Elle était autoritaire pour le moment, mais il fallait aller plus loin que penser pour soi.

-J’ai aussi cru à ce groupe pendant un moment, j’ai cru à nos moyens, mais si notre morale est aussi détruite juste après un seul massacre, je pense qu’on devrait arrêter toute suite. Comment on va se sentir si une personne meurt dans nos rangs? Est-ce qu’on va être capable juste de se relever d’une mort? Notre échec est total, on n’était pas de tailles. J’ai toujours voulu être super-héroïne, mais je n’ai jamais vu une telle cruauté avant. En plus avec le problème de la mutaphobie ici. Je ne peux pas laisser Garfield se prendre encore des coups, je ne veux plus le voir pleurer. Je vais quitter cet appartement pour le Wakanda avec Garfield bientôt, mais je vais attendre que notre amie aille mieux.

Elle était reste assisse pendant ce long monologue, toujours plus pensive regardant un peu la salle.

-J’étais vraiment heureuse d’avoir travaillé avec vous, même si c’était d’un petit moment.

_________________
avatar
Megan Morse

Messages : 33
Date d'inscription : 10/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The End is the Beginning is the End [PV Darryl, Megan, Cassie]

Message  Ethan Scott le Ven 26 Déc 2014 - 13:14


THE END IS THE BEGINNING IS THE END

« To move in desires made of deadly pretends  »


« A quoi s'attendait Ethan en venant ici et en leur balançant ça à la figure ? Oh, il savait très bien pourquoi il faisait ça, parfois, la situation était telle qu'il n'y avait pas le choix, il fallait passer par des moyens radicaux, même si cela signifiait devoir provoquer la destruction d'une équipe. De leur équipe. Mais dans tous les cas, il ne s'attendait pas à ça malgré tout. Il y avait un différence entre planifier les choses et les vivre sur le moment. Est-ce qu'il avait donné assez de justifications ? Est-ce qu'il était allé assez loin ou au contraire pas suffisamment ? Même lui était troublé. Par ce que disait Darryl et ces paroles qui représentaient tout ce qu'il redoutait un jour d'entendre. Mais il savait que Darryl allait dire ça, il le savait, et pourtant ça ne le laissait pas indifférent. Au fond, il y avait un malaise, diffus mais constant, éloigné mais indiscernable, dont les contours opaques ne permettaient pas de s'en défaire. Il se souvient de sa première rencontre avec Darryl, cette allure enjouée et cette fraîcheur mignonne, un peu naïve mais enthousiaste de participer à ce projet. Et le contraste qu'il y avait avec les mots qu'il venait d'entendre était tranchant comme une lame qui s'enfonce dans la main. Douloureux, aussi. Il essaie de percevoir les traces de ce Darryl devant l'adulte qui se tient devant lui et qui l'invective. Mais il ne le connaissait pas assez, il était incapable de faire la différence. Il déglutit. Il était en train de perdre de la confiance en lui, et il improvisait totalement. C'était peut-être la plus grosse épreuve de la Young Force, et il n'osait même plus regarder Darryl.

Megan prend alors la parole d'une manière moins amère et avance avant tout le bien être de Cassandra. Au moins, Megan semble plus douce et il acquiesce en silence quand elle demande de rester pour Cassandra. De toutes façons, il n'allait partir nulle part. Il finit simplement sur un simple mot à sa destination.

_ Merci Megan. »

Et avant de quitter la salle, il ajoute la dernière chose qu'il lui reste à dire et, sans doute, ce qui annonce une tempête autrement moins facile à traverser que celle-ci. Et c'est bien ce qu'il redoute.

_ Je l'annoncerai aux autres quand ils seront revenus. »

Les autres vont le tuer.

-----------


Ethan avait été en contact avec Kamala Khan via internet depuis le début de la semaine. Pour lui exposer la Young Force, le projet du groupe et leurs espoirs. Aujourd'hui, il brisait tout. Entièrement. Trop de menaces étaient en jeu, et ils n'avaient même pas encore eu de Némésis. Ils n'étaient pas comme Wonder Woman ou Superman, ils ne pouvaient juste pas se permettre de se prendre des coups dans la gueule vu la résistance de la plupart. Alors il lui envoyait un dernier mail, qui risquait surtout de provoquer une grande déception auprès d'elle.

« Kamala,

Ce n'est pas vraiment facile à dire, et j'ai conscience de la déception que cette décision va engendrer, moi-même je la partage. Néanmoins, notre groupe est en train de traverser une crise majeure et, sans rentrer dans les détails, quelqu'un s'est presque fait tuer hier. L'équipe est complètement brisée et il en est ressorti que je ne pouvais simplement pas me permettre de risquer les vies de jeunes aspirant héros en faisant n'importe quoi, simplement pour un délire de geeks et un fantasme irréaliste et irresponsable. Je préfère tout arrêter avant qu'il ne soit trop tard, j'espère que tu me pardonneras de t'avoir fait miroiter toutes ces jolies choses, surtout après Avengers Academy, mais la Young Force n'existe plus. Je sais qu'on attendait beaucoup notre rencontre, alors si tu veux passer quand même, tu es la bienvenue, également si tu cherches un endroit pour t'entraîner, mais la plupart des membres vont nous quitter et on ne fait plus de missions. Je te demande seulement d'attendre une semaine ou deux dans ce cas, le temps de retrouver le moral et que les choses se tassent.

Peut-être qu'on se croisera à la Comic-Con, j'espère en bons termes.

Porte toi bien,

Weakling.
» »

_________________

La Reine Iguane et le Cowboy de Tchernobyl en mission : rendre jaloux Walter et Darryl
*Troll Patrol*
When there's trouble you know who to caaaall
avatar
Ethan Scott

Messages : 609
Date d'inscription : 11/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The End is the Beginning is the End [PV Darryl, Megan, Cassie]

Message  Cassandra E. Sandsmark le Dim 25 Jan 2015 - 16:47

Plusieurs journées s’étaient passées depuis le tabassage, des journées peu glorieuses pour Cassie. Avec les blessures physiques supplémentaires, elle se sentait réellement coupable pour la fin de la Young Force. Elle n’aimait pas que la prise de décision se passe sans l’accord des autres membres et surtout entre trois membres. Ethan n’avait même pas pris le temps de contacter les deux autres fondateurs pour discuter de la dissolution du groupe. Cependant pour le moment, malgré la fin du groupe, elle ne pouvait pas faire beaucoup. Premièrement, elle était restée piéger dans son lit pendant plusieurs jours, ses blessures lui permettaient de voyager dans la salle de bain ou pour la cuisine, mais la douleur était toujours trop imposante pour commencer à faire de grandes marches ou reprendre l’entrainement comme prévu. C’était un peu foutu le flirtage de Connor dans un gymnase, il fallait attendre un moment. Cassie pensait créer son équipe de son coté, malgré l’échec de la Young Force.

Elle avait assez de temps d’y réfléchir, surtout dans un lit avec des livres classiques que les autres geeks avaient décidé de lui donner pour sa guérison. Après quelques jours, elle avait essayé de voler, mais encore à cet instant, c’était toujours beaucoup trop douloureux pour faire de long voyage. Elle s’était presque écrasée au sol après quelques secondes de l’essai, au moins Megan était à coté pour supporter l’atterrissage foiré de Cassie. On lui avait interdit après de refaire des essais jusqu’à temps qu’elle soit complètement rétablie. C’était la première fois que Cassie avait tant de difficultés à guérir de ses blessures, habituellement, cela se guérissait en quelques jours. En ce moment, cela devrait être en guéri totalement, mais la guérison n’avançait pas.

Au moins, elle avait le temps de penser à sa nouvelle équipe pendant son temps de guérison. Elle avait déjà trouvé le nom de sa nouvelle équipe : Les Teen Titans. Il fallait juste convaincre Diana de donner 80% de son salaire pour faire fonctionner correctement le groupe. Cassie pensait même à faire une gigantesque base en T dans un coin à New York. Cependant, elle avait un gros problème à régler avant tout. Elle devrait régler le problème de l’espionnage, la Young Force avait été espionné pendant beaucoup trop longtemps, même si personne ne prenait cette revue au sérieux, DSN donnait des informations à tous leurs ennemis.

Elle devrait surtout accepter de rencontrer ce connard qui venait de désintégrer le groupe, parce qu’ils fournissaient trop d’informations sur les membres. Elle avait lu le DSN, ainsi la date et l’heure prévue. Malgré les blessures de Cassie, elle avait accepté de faire un seul petit chiffre pour déposer la tasse de café à l’heure prévue, acceptant de rencontrer l’éditeur de cette revue semblable aux lectures conspirationnistes de Rorschach dans les Watchmen.

_________________
avatar
Cassandra E. Sandsmark

Messages : 370
Date d'inscription : 03/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The End is the Beginning is the End [PV Darryl, Megan, Cassie]

Message  Slade Wilson le Mar 3 Fév 2015 - 16:59


THE END IS THE BEGINNING IS THE END

« Ne pas buter Ethan, ne pas buter Ethan, ne pas buter Ethan  »


$ Le jour dit, un de mes hommes vient m’annoncer que Cassandra a laissé posé la tasse sur la table indiquée pour confirmer qu’elle accepte de me rencontrer, bien en voilà une bonne nouvelle. Bien sur cela me permettrait d’ouvrir le contact avec celle que je vise, enfin une de celles que je vise pour l’instant, mais une autre information m’est aussi apportée, la voix d’un jeune homme, la voix d’Ethan qui annonce « Je dissous les Young Force. » … Quoi ? Comment ce misérable ose ainsi prendre une telle décision alors que déjà plusieurs personnes croient en lui, plusieurs personnes de plusieurs pays, est il lâche au point d’abandonner aux premières difficultés ? Ne voit il donc pas que ce qu’il fait est idiot, tellement stupide qu’il donne raison à Carol Danvers qui va surement se vanter d’avoir empêcher la naissance de la Young Force juste avec un peu t’intimidation. Ce qu’il fait est résumé simplement par une image simple, Cassie s’est faite casser la gueule pour rien, non pire que cela, si Carol recommence, personne ne sera la pour la soutenir. Je frappe mon poing sur la table, furieux d’une telle décision.

« Ethan Scott, je vais te buter… Hum non, la Jess m’en voudra… Je vais te trouver, te foutre sur une chaise, bruler toutes tes collections devant tes petits yeux de limaces, et après je vais te goinfrer comme une oie de Poulet fris du Kentucky jusqu’à ce que Blob ressemble à un mannequin XXS à coté de toi… »

Colère ? Non un peu, quelle idée idiote de dissoudre si facilement après si peu de temps, d’abandonner ainsi, mais quel faible… Rhaaa si je n’avais point fait promesse à Jess, je l’aurai surement retrouvé pour faire que les murs du Starbucks aient l’emprunte de son visage. Bon il faut que j’arrête de penser à transformer Ethan en soupe de tortue pour me concentrer sur la chose importante, rencontrer Cassandra, d’ailleurs il est mieux que j’aille la voir elle en première avant de partir pour le Wakanda, même si je me doute qu’elle fera un rapport en bonne et due forme à Diana. Oh je suis sur que Diana d’ailleurs n’a pas encore compris que je m’intéresse à son élève sinon elle serait déjà venu me retrouver pour retirer ma tête de mes épaules. Bon, faut que je calme mes ardeurs, je ne dois pas aller la bas avec des intentions néfastes et surtout je ne dois pas laisser le sérum me bouffer le cerveau, surtout pas maintenant où je dois me montrer sérieux car après tout, si je veux voir Cassie c’est pour un projet plus important que ma propre personne, peut-être la trace positive que je pourrai laisser dans cette histoire. Bon, je regarde ma montre, décidant de me rendre la bas à la fermeture. Je prends juste un appareil de communication pour prévenir mes collègues de se préparer et de se mettre en place. Quoi ? Moi ne pas avoir confiance ? C’est juste une illusion mais j’ai déjà pu observer cette équipe et je ne sais pas quelle idée folle pourrait passer dans l’esprit de leur « Chef » Ethan Scott, puis la trace de Jessica dans son sang doit surement le rendre un poil trop intrépide. Sans compter les risques de voir quelques agents surveiller les lieux.

Avant de me rendre sur place je me change pour prendre une tenue que j’avais prévu justement si je devais rencontrer quelqu’un en tant que DSN, un costume qui ne servira pas à grand chose car si la voie est libre je compte rapidement me montrant franc avec Cassandra, ne comptant pas trop tourner autour du pot. Ce dit costume change assez de mon armure, mais j’avais de quoi garder des armes sur moi, tout comme cela me différencie grandement de mon style habituel, et c’est ce qui compte. Une fois sur place, j’attends l’heure de la fermeture du Starbucks, attendant simplement que la majorité des clients soit parti des rues pour faire signes vers un toit à certains de mes collègues que j’ai en communication sous ce masque. Bon certains commencent déjà à avoir l’habitude de surveiller les lieux et certains membres, de les avoir dans la ligne de mire, alors cela ne changera pas grand chose… Je m’approche de la porte accompagné de deux simples hommes de mains poussant la porte du Starbucks tant qu’elle n’est point close pour faire les premiers pas, les deux hommes restant à la hauteur de celle ci alors que sans gêne je m'approche de la table où Cassie avait posé le café y a déjà un moment, effleurant celle ci de mes doigts avant de me tourner vers les présents.

« Bonsoir, je viens voir Cassandra Sandsmark, je suis ce qu’on pourrait appeler un vieil ami de Diana. » $

_________________
avatar
Slade Wilson

Messages : 475
Date d'inscription : 27/10/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The End is the Beginning is the End [PV Darryl, Megan, Cassie]

Message  Kamala Khan le Sam 5 Sep 2015 - 0:04


Opération de la Fin

« Je n’aime pas beaucoup me couper de l’internet pendant plusieurs semaines, mais c’était vraiment obligé pour repenser à cette soirée. Habituellement, même avant l’inscription dans l’émission des jeunes Vengeurs, j’étais toujours prête à répondre aux sujets de mes fanfictions ou encore de remercier mes fans. Au début, j’étais vraiment heureuse de voir autant de popularité sur ma page Facebook avec de nombreux encouragements. Peut-être que les administrateurs éliminaient les remarques racistes ou sexistes, mais je m’amusais beaucoup à cette époque. Alors quand ils ont décidé de m’éliminer, j’étais vraiment obligée de ne plus aller voir mon Twitter ou sur mon compte Facebook. Je sais que certains voulaient me dire de ne pas trop m’en faire et de laisser passer pour avancer, mais la tension était si forte devant la foule et les juges que je l’ai vraiment mal pris. J’ai eu beaucoup de mal à voir Megan pleurée à cause du rejet de plusieurs, oui son apparence original n’était pas vraiment magnifique, mais elle avait quand même un grand cœur.

Je savais que mes chances étaient très moyennes si les juges demandaient un combat entre Cassie et moi pour départager la gagnante, mais je croyais vraiment qu’ils allaient voir plus que la différence culturelle. Après la fameuse soirée, je me suis beaucoup isolée pendant une journée ou deux, mais j’ai eu assez de chances dans ma vie pour que ma famille soit toujours là. Ils peuvent être barbants sur plusieurs sujets, mais prendre des vacances en Floride pour voir Universel Studios, Maryland et Disney World, cela m’a vraiment beaucoup aidé. Quand je suis revenue à New York, j’ai décidé de me reconnecter sur la vie web. Je n’ai pas trop lu les commentaires de tous les gens sur Facebook ou les débats incroyables qu’ils pouvaient avoir sur ma religion.

Cependant je remarque facilement un message : « YOUNG FORCE PROJET SECRET! » Au début, je lisais Young Avengers dans la croyance qu’ils sont revenus sur leurs décisions, mais finalement, c’est vraiment une grosse arnaque. On dirait pratiquement les messages harcelants de Kick Ass pour faire parti de son groupe bizarre. Mais les arguments sont vraiment plus convaincants, en plus, ce mystérieux homme appelé Weakling avait quand même recruté Megan et Cassie. Bien qu’on fût en « rivalité » durant l’émission, on s’entendait bien en dehors des caméras. Alors, j’ai décidé finalement d’accepter leurs propositions complètement folles! Je vais faire enfin parti d’une équipe légendaire pour défendre la planète entière contre les différentes menaces!

Je suis prête! JE SUIS PRÊTE! Vous entendez? Je vais être une autre fille classe comme Black Canary ou Hawkgirl dans le futur! Je vais défendre à fond la vie parce que je peux enfin devenir la grande Kamala Khan! Je suis prête à travailler au Starbucks et vivre avec un gros loup géant pour avoir cet avenir! Je suis trop enthousiaste pendant environ quatre jours, je leur dis que je m’en viens très bientôt! Je dois juste débloquer mes économies et le dire à mes parents! C’est la première fois de ma vie que je suis autant motivée à faire quelque chose!

J’étais motivée à écrire ma fanfiction sur l’amour impossible entre Superman et Darkseid, mais en ce moment, je suis vraiment trop excitée pour continuer à écrire. Puis le rêve se brise complètement dans une matinée tranquille quand je regarde mes messages et je vois un message du fameux Wealking qui m’annonce la fin abrupte de la Young Force. Je lance un grand « Non » dans ma chambre, les genoux au sol comme un film dramatique. Une nouvelle déception touche encore ma vie, mais je ne dois pas m’effondrer, il me suggère quand même je peux venir habiter chez eux.

Cependant, je vais quand même pleurer devant un film de Scooby-Doo avec de la crème glacée. Je m’endors avec beaucoup plus de difficulté qu’à l’habitude, mais j’essaie de penser positivement. Et cela me donne un résultat incroyable, mais un vrai résultat! Je termine dans un rêve où je suis dans un restaurant avec mes plus grands héros. Superman, avec son costume magnifique, me regarde avec les yeux charmants. Il me désire, je le sens vraiment et ce sentiment est réciproque! Je l’aime le magnifique Superman, c’est l’un des mes plus grands…


Puis le pire arrive. Deux de mes gardiens de mes rêves arrivent avec un prisonnier fort étrange. « Madame Khan, nous avons capturé un intrus dans vos rêves érotiques, il dit qu’il s’appelle Weakling. » Non… ne me dites pas que c’est en train d’arriver. Le mec, qui a des pouvoirs télépathiques, qui est rentré dans ma tête pour parler avec moi et qui tombe sur mes rêves débiles. Alors les gardiens-bananes me ramènent le leader de la Young Force et il explique tout son plan de génie de A à Z. Il m’explique le pourquoi du bluff, il m’explique aussi les raisons de cette communication privée et il m’explique aussi pourquoi j’ai un rôle aussi important pour cette opération!

Durant les prochains jours, je rencontre de nouveau Cassie avec le sourire dans des coins éloignés du Starbucks, mais je vois très bien ses blessures et comment elle semble avoir du mal à bouger. J’essaie quand même de vérifier tout d’elle, de sa façon de parler jusqu’à son apparence. Je dois juste tromper l’auteur de DSN pendant quelques minutes, je dois juste éviter de stresser. Tout se prépare et la date arrive bientôt. Cassie doit juste déposer le café, Megan va faire le reste avec son vaisseau invisible et moi je dois m’occuper de faire parler le journaliste révolutionnaire.

L’apparence de Cassie est parfaite, la posture peut paraitre étrange, mais la justification des blessures peut tout faire. Je m’avance vers la personne déguisée en révolutionnaire soviétique qui semble assez dangereux. Je réfléchis un moment pour bien prononcé mes mots, et surtout pour que cela ressemble à Cassie le plus possible.

-J’espère que tu es content de toi, hein? Maintenant à cause de toi, les Vengeurs savent notre position. Tu crois que cela me fait plaisir de voir la Young Force se terminer ainsi? On n’a pas trop le choix parce que tu en as beaucoup trop dévoilé sur notre base ou sur nos membres. C’est très gentil de vouloir me défendre, mais maintenant on n’a plus de groupes du tout. Et pourquoi? Pourquoi tu as fais ça? Pourquoi tu voulais que les gens nous connaissent et qu’on soit identifié aussi rapidement?

Je ne sais pas trop ce qu’il va répondre, mais j’ai juste peur d’avoir une épée dans le ventre en ce moment. Je ne montre pas vraiment de signes de stress et je crois que mes mots résonnent comme Cassie. Elle m’a fait beaucoup pratiquer avant l’examen final. Je dois juste le faire parler et voir ses réactions, j’espère quand même que Parker est prêt. On doit être des surprises quand même pour cette opération.   »

_________________
avatar
Kamala Khan

Messages : 125
Date d'inscription : 15/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The End is the Beginning is the End [PV Darryl, Megan, Cassie]

Message  Slade Wilson le Lun 25 Jan 2016 - 9:28

Ne pas tuer Ethan, ne pas tuer Ethan, ne pas tuer Ethan
La voilà enfin, Cassandra, l’élève de Diana… Il était temps que cette rencontre ait réellement lieu, temps que je compte enfin rattraper. Après tout elle est une des premières pièces de mon projet, une des premières personnes qui m’a inspiré l’idée qui a germé et grandit en mon esprit détraqué. A chaque avancée de Cassie, je l’analyse, j’étudie chaque petit mouvement, chaque expression de son visage. N’y voyez point de la méfiance, c’est un acte courant et naturel chez moi, tel une machine qui vérifie des données et les enregistres dans ses archives, cherchant toujours une faille, pas spécialement pour attaquer mais aussi m’assurer que cela ne soit pas un subterfuge. Les premiers mots ne sont point autour de mon désir de la rencontrer, non elle s’interroge sur pourquoi avoir parlé de la Young Force, pourquoi avoir mis les regards sur cette petite équipe naissante et pourtant prometteuse. Je secoue légèrement la tête en soupirant, bien entendu ils ne peuvent pas spécialement tout comprendre ou entrevoir sans connaître chaque petit détail de cette affaire. « Il est dommage que vous abandonniez si rapidement, peut-être que vous n’étiez pas prêt pour cette aventure, dans ce cas c’est mieux ainsi. » Quelques mots pour commencer alors que je laisse mes doigts glisser sur la tablée, sans jamais détourner mon regard de cette guerrière. « Mais si tu veux parler de cela, alors soit… Malgré que ce ne soit point la raison de cette entrevue. » Restant assis, d’un geste léger de la main je l’invite à faire de même et de s’installer à cette table avec moi.

« Que crois tu ? Diana en a connu des batailles, des luttes avant de devenir la si grande Wonder Woman… Spider Woman a vécu des entrainements qui ne pourraient être décris… Martian Manhunter a connu des guerres… L’expérience apporte beaucoup à des combattants, les batailles, les obstacles, les difficultés… » Mes paroles sont sur un ton neutre et paisible, prenant en exemple des personnes qui sont liés à certains membres de la Young Force. « Il y a déjà eu des groupes de jeunes supers héros, des groupes dont tu ne connais pas le nom car justement ils étaient discrets, se préparaient, se formaient tout en étant en sécurité, sans aucune difficulté, aucun imprévu… Un ennemi les a découvert, il a attaqué… Et malgré tous leurs entrainements, aucun n’a survécu… » Je ne sais pas si elle comprendra où je veux en venir, mais personnellement cela me semble assez clair. « Certaines personnes avec qui j’ai discuté à votre sujet voyaient un grand espoir en votre projet, ils y voyaient une relève ou une force intéressante… Au point que certains de vos proches ont veillé d’une certaine façon sur vous. Et indirectement, ces obstacles, cette adversité qui vous est tombée dessus est surement une des meilleures façons pour vous préparer à de réelles menaces ou dangers, bien plus qu’une salle d’entrainement ou des missions que vous préparez. L’imprévu, devoir rester sur vos gardes, ne jamais vous laisser surprendre par un ennemi invisible… »

Lentement je fais un geste de la main dans le vide, un signe pour dire de passer à autre chose, voulant clore ce chapitre inutile maintenant vu que Scott a décidé de mettre fin à cette équipe… Idiot… Faible… Comment celui-ci peut être du sang de Jess… Bref, je reste concentré sur cette jeune femme devant moi, la fixant avec une certaine curiosité, quelque chose me dérangeant en cet instant chez Cassie… Mais peut-être est elle plus affectée que je ne le pensais par la fin de cette équipe. « Passons… Je voulais te voir Cassandra car j’aimerais que tu retrouves une amie à toi, Korra. J’aimerais personnellement qu’elle puisse te revoir avant qu’elle et moi partions rencontrer celle qui t’a formée. » Je n’entre point dans les détails à ce sujet car après tout je ne souhaite pas divulguer plus d’informations sur celle que j’aide, ni sur mon projet à venir. J’espère simplement que Cassandra se montrera assez coopérative dans cette affaire, que la curiosité viendra s’immiscer en son esprit. Maintenant tout dépend de ses réactions, de sa réponse, et tout du long de la conversation je n’ai fais aucun signe aux deux hommes à l’entrée ou ceux surveillant dehors. Après tout, je ne me ressens pas encore menacé et je n’ai aucune sensation d’agression qui m’est arrivé à l’esprit. J’espère la voir accepter, préférant rentrer dans les détails de notre conversation hors de ce lieu, hors d’écoutes possibles. Il faut dire que je préfère garder certaines choses pour une zone plus sécurisée, telle que mon identité réelle.  La main posée sur la table se retourne paume vers elle, telle une invitation, attendant un geste qui signerait son accord, au moins celui d’accepter de pouvoir discuter plus profondément du dernier sujet.

© 2981 12289 0

_________________
avatar
Slade Wilson

Messages : 475
Date d'inscription : 27/10/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum