Operation Sabertooth

Aller en bas

Operation Sabertooth

Message  Stepford Cuckoos le Dim 15 Juil 2018 - 14:23


Malgré une franche inimité avec l’Arme Plus, inimité que l’on saura comprendre sans plus amples explications, on a peut-être plus de considération pour ses membres que la moyenne des agents de la super-sécurité. Les scientifiques de l’Arme Plus sont parmi le pire que ce que l’Humanité a à offrir, mêlant l’immoralité au racisme et justifiant donc des actions mauvaises par des raisons mauvaises, mais certains d’entre eux sont compétents. Après tout, il faut un talent certain pour parvenir à créer des armes de notre qualité ; le renier serait faire preuve de mauvaise foi. Peu étonnant que la Force Phénix nous ait choisies pour détruire le reste du Projet Arme XIV, on était aux yeux de notre père la même chose que le Phénix aux yeux de certains de ses avatars : une arme, un outil. Un homme sage a dit un jour qu’une arme ne définit pas l’être qui l’utilise, ce qui sous-entend que c’est l’être qui l’utilise qui définit l’arme. D’où l’importance de choisir qui nous utilise. Notre allégeance va à notre mère, à présent, et celle-ci nous laisse agir comme on l’entend. Emma Frost nous laisse le soin de nous définir nous-mêmes. On fera de notre mieux. Ainsi, peut-être qu’un jour elle nous appellera de nouveau "ses filles", consciente que c’est vrai. Ainsi, peut-être qu’un jour on sera de bonnes personnes. Ainsi, peut-être qu’un jour on sera plus que des armes ou que des clones. Actuellement, on se pointe nous-mêmes vers une cible précise, agissant en compagnie d’alliés et d’amis.

Avec les Mille-en-Une, l’Arme Plus escomptait assassiner tous les mutants n’étant pas immunisés à la télépathie sur l’entièreté de la Terre. En tant que Trois-en-Une, on s’est limitées à localiser l’un d’entre eux. N’ayant nul Cerebro pour nous aider au sein de la base des Hellions, on est entrées en chœur psychique afin d’amplifier toujours plus notre télépathie et de chercher notre cible au travers du Plan Astral. N’ayant jamais pu humer sa signature psychique, on a laissé des millions de voix raisonner dans nos têtes à la recherche d’un visage, d’un nom, de sentiments, d’éléments nous étant connus et pouvant nous conduire à une piste. N’ayant pas d’horaire des plus chargés, on a pu y consacrer le temps nécessaire. On l’a trouvé. Un climat tropical chaud, de nombreuses langues, des histoires d’affaires criminelles impliquant les locaux, Santa Prisca et surtout un visage, un nom, un sentiment de crainte. Il a fallu qu’on génère 2500% de notre puissance psychique individuelle et qu’on entende les échos mentaux sur un rayon d’autant de kilomètres mais nous l’avons trouvé : Victor Creed. Pas directement, non, mais par l’intermédiaire de criminels locaux ayant rendez-vous avec lui. Après un scanner de l’entièreté des esprits présents sur l’île, on a fini par trouver le sien mais des dommages inattendus nous ont fait la désagréable surprise de nous ôter l’option d’une reddition par contrôle mental ; tant pis, il va donc falloir s’inviter à son rendez-vous.

Redevenues nous-mêmes, on a réuni l’équipe. Certains nous appellerons les "Nouveaux Hellions" car, dans le groupe, il n’est qu’une personne pour ne pas être nouvelle au sein de l’organisation. Tout comme nous, Cessily Kincaid, Santo Vaccarro et Julian Keller sont récemment arrivés de l’Institut pour intégrer l’Académie, renouant avec celle qui avait été une mentor au sein de la maison des X-Men ; maison que Michelle Drew, ultime membre de notre équipe, connait très bien également. Du fait de notre absence de passif avec cette dernière, c’est sans doute Lyric qui nous a été la plus aisée à contacter pour intervenir dans cette mission. Ensuite est venu Hellion, qui avait quitté l’Institut au moment des grandes révélations nous concernant et de la période de Diamond Cuckoos qui a suivie, ne souffrant donc pas de notre perte. Après, cela a été au tour de Rockslide, présent durant cette période mais ayant prouvé que la seule chose à ne pas être de pierre chez lui est son cœur lorsqu’il a pardonné sans rien attendre en retour d’autre qu’un rendez-vous avec Phoebe ; un point problématique dont on s’occupera plus tard. La plus difficile à faire face a donc été Mercury, qui porte les traces de notre involontaire trahison en elle ; des traces que l’on voudrait effacer, sans savoir comment s’y prendre. Peut-être qu’une mission sera un commencement. Les Nouveaux Mutants étaient une équipe du temps de l’Institut, fonctionnant avec autant de cohérence que nous mais une plus grande diversité, cependant il aurait été risqué d’y aller sans appui ; peut-être aurions-nous été six mais aucun d’entre nous n’aurait couvert l’aspect martial de notre cible or Michelle Drew, en plus d’être notre membre la mieux perçue au sein des autres organisations, est notre meilleure combattante. Sept contre un, le combat n’est pas équilibré mais le fairplay n’est pas une condition recherchée dans une intervention sécuritaire : à partir du moment où des vies sont en jeu, c’est une question de professionnalisme et de bon sens que de mettre de côté des notions relevant du jeu et non du bien commun.

Stressées ? Evidemment. Sans avoir pu voir en détail l’état dans lequel Samantha Parrington a terminé entre les griffes de Victor Creed, Céleste s’imagine l’un de nos compagnons avec de lourdes blessures par rejet profond de l’idée que l’un d’entre eux puisse mourir dans cette bataille. Mindee prend la chose avec plus d’humour et de recul, considérant qu’on est suffisamment bien entourées pour parvenir à arrêter l’un des plus bestial criminel de notre temps et réfléchissant donc à l’après et à comment avoir des conséquences positives supplémentaires à notre action. De plus, pourquoi se prendra-t-elle la tête ? C’est Phoebe qui est focalisée sur le combat à venir, cherchant encore comment Dent-de-Sabre pourrait retourner notre intervention contre nous ; le simple massacre barbare est exclu, la tactique est bien là pour éviter que la force brute l’emporte comme dans une vulgaire bagarre. Et l’on a toute confiance en nos coéquipiers pour agir en équipe selon le rôle de chacun. Ce qui ne nous empêche pas de rappeler le plan, une fois l’avion posé à quelques kilomètres du point de rendez-vous entre nos involontaires infiltrés et notre dangereuse cible.

« Rappelez-vous, dit-on d’une même voix alors que l’on descend la rampe de l’avion des Hellions, basé comme beaucoup de nos technologies sur le modèle X-Men. On va engager télépathiquement notre cible afin de la fatiguer mentalement le temps qu’elle nous localise ; car elle parviendra très probablement à le faire, grâce à son odorat surhumain ou un autre facteur faisant parti de sa compétence. A l’exception de Mercury, on reste groupé. Rockslide, un peu en avant. Hellion et Lyric derrière nous.

- Mercury, on t’indiquera l’approche de Dent-de-Sabre pour que tu l’interceptes,
continue cordialement celle à la gauche de notre trio. En forme liquide et en changeant la couleur de ta peau, tu dois pouvoir passer totalement inaperçu dans le décor tandis que ton absence d’odeur devrait éviter qu’il puisse te repérer de la manière précédente. Sans préparation, il ne pourra probablement pas te blesser.

- Hellion,
poursuit celle du milieu, sur le même ton que la précédente. Une fois Victor Creed engagé, tu lui fais une Laura Kinney : use de ta télékinésie afin de le soulever du sol au pire, de le soumettre au mieux. Rockslide, à ton tour tu engages le combat pour le maitriser en mode catch professionnel, les détails sont à ta discrétion.

- Lyric,
termine la troisième, à gauche. Vous avez le collier inhibiteur qui nous permettra de neutraliser complètement notre adversaire ; si l’immobilisation est complète, placez-le. Si Dent-de-Sabre parvient à se défaire de l’un d’entre nous, vous êtes le renfort pour l’immobiliser à nouveau. On continuera de l’attaque télépathiquement jusqu’à son inconscience, sauf s’il parvient à atteindre notre ligne auquel cas on prendra la forme de diamant pour le ralentir le temps qu’Hellion le fasse léviter et qu’on poursuive selon le plan. »

Nos lèvres se closent alors que nos chaussures d’intervention roses foulent le sable sur lequel l’avion est posé, plaçant derrière nous la mer et devant nous le reste de l’île. Soulevés par le vent, quelques grains viennent s’accrocher à notre combinaison de molécules instables blanche sillonnée par des empiècements roses sur l’extérieur des jambes et des bras, se joignant en un V à la taille et en un gorgerin de la même forme au-dessus de la poitrine jusqu’au cou cerclé de blanc. Badge des Hellions sur le cœur et les mains nues sur les hanches, on s’arrête pour constater à quel point nous sommes à découvert ; une chose intentionnelle car plus Dents-de-Sabre nous perçoit et moins il risque d’en faire de même avec Mercury. De plus, avoir la mer dans le dos limite les angles d’où notre adversaire peut nous attaquer quand bien même on le surveillera en direct depuis ses propres perceptions sensorielles. Le déploiement est tactique, il n’y a pas de doute là-dessus, on n’a pas été les élèves de Cyclope pour rien. Comme disait notre mentor cependant, "aucun plan ne survit au contact de l’ennemi" ; c’est au tour de Céleste de chercher à déconstruire notre propre tactique comme Victor Creed pourrait le faire. L’Art de la Guerre considère qu’il est important de s’attaquer à la stratégie de l’ennemi, sous-entendant de même avec la tactique, et la nôtre inclus cette éventualité pour repositionner les rôles et au final atteindre l’objectif de toute tactique : la victoire dans l’engagement. Mindee est plus sereine, partant du principe que notre équipe est déjà puissante de base et que l’on a su miser sur les capacités et forces de chacun pour l’optimiser. Phoebe enfin, tout en échangeant mentalement avec celle qui a repris son fardeau, commence à simplement avoir l’envie d’en découdre. Malgré le décor, on n’est pas en vacances. Ainsi se retourne-t-on toutes d’un même mouvement vers nos coéquipiers pour leur offrir un sourire.

« Bonne chance les amis, dit-on à l’unisson. Il est temps de montrer ce que les Hellions formés par les X-Men valent ! »

Retournant nos corps vers le reste de l’île, nos yeux s’illuminent d’un bleu toujours plus clair avec l’utilisation de notre télépathie. La lumière d’ordinaire contenue dans l’iris éclipse la pupille et le reste de l’œil alors que on entre en chœur, témoin de l’énergie psionique que l’on émet toujours plus à chaque instant. Energie que l’on connecte à nos infiltrés, afin qu'ils ne soient pas un danger pour nous, puis à Victor Creed également. Les appréhensions de Céleste, la détente de Mindee et la résolution de Phoebe s’accordent ainsi en une unique voix ; une unique voix qui raisonne dans l’esprit de Dents-de-Sabre tandis que ses pensées raisonnent dans mes trois têtes, fournissant la réponse immédiate à ce qui n’est pas une question de toute façon.

(Je suppose que tu n’accepteras pas de te rendre sans combattre.)

Ne pouvant le forcer à se rendre en douceur, je commence à ravager encore plus son cerveau en y injectant mes décharges psioniques. Au rythme de quinze projectiles psychiques par secondes, un cerveau ordinaire n’aurait pas besoin d’une minute pour être complètement frit. Cependant, l’esprit de Dents-de-Sabre est bien plus résistant et son facteur guérisseur saura régénérer les neurones détruits, d’où que je me permette d’employer une force autrement létale. Les céphalées devraient néanmoins être suffisamment fortes pour complexifier les facultés de réflexion de notre adversaire et le fatiguer, deux points qui devraient faciliter le travail de mes coéquipiers.

_________________
The Stepford Cuckoos

Fiche de Personnage - Fiche de Liens - Nombre de Posts : 5

avatar
Stepford Cuckoos

Messages : 155
Date d'inscription : 06/04/2018
Age : 24
Localisation : Académie du Massachusetts

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum