Under the Red Hood (PV : Jason Todd)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Under the Red Hood (PV : Jason Todd) Empty Under the Red Hood (PV : Jason Todd)

Message  Bruce Wayne le Sam 15 Nov 2014 - 23:07

« Monsieur Wayne! » Je pensais depuis quelques secondes, je pensais devant la journaliste qui semblait tellement trop joyeuse et trop contente de me voir. Vous savez l’impression qu’elle répétait toujours les mêmes mots avec un grand sourire et en montrant tout son décolleté. Parfois, j’étais vraiment déconcentré par tant de stupidités, mais cela faisait longtemps que je pensais à ce plan. Je voulais paraitre le plus stupide possible. Je vous voyais déjà venir avec de la rhétorique, tu as toujours fais le playboy connard, alors c’était quoi la différence aujourd’hui? C’était le facteur Vengeurs et S.H.I.E.L.D. Je ne pouvais pas certainement compter sur eux. Bruce Wayne avait deux rôles dans cette ville. Contribuer à développer le secteur économique dans la ville et se faire le plus insulté possible par les milieux intellectuels. « Oui, désolée… je ne serais pas pour sortir une soirée avec la magnifique Carol Danvers. J’étais dans la lune, vous savez quand je pense à ces formes… Ah.. Ah.. Ah… » Les gens rigolaient vraiment dans le public? Je me disais parfois que je paraissais beaucoup trop stupide, que cela en devenait caricatural, mais les Vengeurs avaient bien réussi cette approche. Ils étaient toujours aussi stupides et les gens embarquaient vivement dans cette perspective. Je ne voulais pas les recevoir à Gotham, alors je faisais imaginer le pire aux gens : Imaginez une dizaine de Bruce Wayne dans la ville. Gotham était séparé des États-Unis depuis le tremblement de Terre des années 50, on comptait comme un État sous-tutelle des Américains, mais pour faire passer des politiques ou des transferts économiques, il fallait négocier directement avec les élites locales. Je n’en faisais pas parti, mais le maire et le gouverneur me devraient encore beaucoup pour avoir participer aux nombreux projets de développement économique.

Cela durait encore quelques minutes, j’avais hâte de partir de ces sourires peu naturels et des phrases préconçues pour cette émission. J’aimais paraitre idiot encore aujourd’hui, laisser croire que ce sont des humanistes dans l’Administration de Wayne Industry, qui gérait les actes de bienfaisances. Alfred était venu me chercher après cette interview complètement stupide. Poussant un petit soupire, je demandais naturellement les informations pour ce soir. Il était encore 22 : 00, je pouvais encore profiter de plusieurs heures pour enquêter sur un criminel qui commençait à faire son nom. Il vivait dans les bas quartiers de Gotham et il travaillait surtout par intimidation. Habituellement, j’avais d’autres chats à fouetter (Je sais, mauvais jeu de mot), mais au dernière nouvelle, il venait de démembrer l’un de ces rivaux. Il était enfin temps de réagir devant ce petit criminel, lui remettre quelques idées dans la tête et le livrer à la police. Arrivant dans mon manoir, j’avais rapidement descendu dans ma Batcave pour me préparer. Je n’allais certainement pas réagir directement dans le bar où il travaille. Je voulais encore que Batman reste le plus discret possible. Il était peut-être le temps de sortir de sa grotte.

Je passais quelques minutes devant mon ordinateur central. Il était facile de le retracer. Il utilisait son nom pour la compagnie de téléphone portable. J’avais piraté facilement les données de son ordinateur pour arriver sur ces emails. Je lui avais envoyé un message anonyme sur une vente de drogue proche de la position de son bar, le complimentant bien sûr sur le brutal meurtre qu’il avait fait. Celui-ci tomba facilement dans mes charmes et il accepta le nouveau transfert de drogue dans quelques heures. Il risquait de venir avec cinq ou six personnes. Je ne m’inquiétais pas sur ce sujet. C’était souvent des amateurs. Ils pouvaient avoir des armes à feux, mais avec ma rapidité, cela ne prenait que quelques secondes habituellement.

Je commençais à enfiler mon armure, cette armure avait beaucoup changé d’époque en époque. Se transformant en costume pour me camoufler à une véritable protection hightech, j’étais rapidement passé pour ramasser quelques gadgets et aller en direction de la Batwing. Cela n’allait prendre que quelques minutes. La Batwing était commandée d’avance pour se rendre à la position désirée. Pendant ce temps, je réfléchissais surtout à mon approche de combat. Je l’avais placé dans un coin de ruelle, plus facile à frapper, et surtout une plus grande liberté de mouvements. Arrivant sur la position, je vérifiais les scanners thermiques, ils étaient six et ils semblaient tous attendre leur nouvel fournisseur.

J’écrasai mon premier adversaire à terre avant de lancer un fumigène. Je voulais laisser le leader conscient, j’avais eu le temps d’en assommer deux autres avant qu’ils commencent à sortir les armes. Ils ne tiraient visiblement pas très bien, pour que je sonne un autre mafieux sur un mur et que je finisse le dernier soldat avec un raid coup de pied au ventre pour lui couper sa respiration. Il ne me restait que le chef, je m’avançais vers ma cible sortant de la poussière de fumigène, ces doigts tremblants sur son pistolet. Il semblait être complètement terrifié. J’étais habitué, il n’allait pas tirer, il allait plus se mettre en boule et pleurer.

_________________
Under the Red Hood (PV : Jason Todd) 1455553203-batouUnder the Red Hood (PV : Jason Todd) 1455553186-batou1
Bruce Wayne
Bruce Wayne

Messages : 236
Date d'inscription : 24/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Under the Red Hood (PV : Jason Todd) Empty Re: Under the Red Hood (PV : Jason Todd)

Message  Invité le Dim 16 Nov 2014 - 1:25

L'homme semblait sans attaches et ne se réclamait d'aucune des grandes familles mafieuses. Seulement, à Gotham, il ne suffit pas de sortir de nulle part pour se faire un nom... D'habitude, Jason payait peu d'attentions aux règlements de compte, conscient de n'avoir encore pas toutes les armes pour y faire face.  Contre Falcone et les autres, l'idéalisme même meurtrier ne servait à rien....
Hors là, ce n'était pas un sbire de Maroni, Falcone ou de n'importe lequel des caïds de Gotham. Non, c'était juste un péquenaud, un opportuniste voyant dans le climat politique actuel de la ville un bon moyen de faire son trou.
Le Batman plus ou moins aux abonnés absents, les criminels se découvrent bien vite des plans de carrière beaucoup plus ambitieux...
Quelqu'un affilié aux grandes familles de la ville, Jason l'aurait épargné. Au contraire, l'homme aurait pu lui servir de pion à bouger pour commencer à frapper les mafias, à donner ses règles. Hors là... non, cette petite frappe ne lui servirait à rien et si chaque semaine ou devait découvrir un nouveau cadavre éclaté façon pinata avec les membres aux quatre vents, merci bien. La ville était déjà assez laide sans ça...

Conclusion, ce mec devait crever. Ca pouvait vite devenir délicat, il avait son petit gang, commençait à posséder ses coins de rues pou refourguer de la drogue et donnait à cœur joie dans le tabassage en règles. En le quittant des yeux deux secondes, il y avait de fortes chances qu'on le retrouve caïd ni vu ni connu alors même que les autorité devaient le considérer trop peu important pour être pris en compte. Ah les statistiques, déjà qu'en cours de maths c'est pas joyeux, si en plus dans la vie de tous les jours cela « excuse » une certaine forme de violence....

Sauf que violent, Jason l'était aussi. Il allait la jouer pudique quand même ce soir, pas de temps ni d'intérêt pour une grande mise en scène, et l'autre type le rendait déjà assez malade comme ça. Non, pistolet avec silencieux et, au cas où, couteau de boucher, ça ferait l'affaire. Sans compter ses poings, histoire de....

Il avait bien pris le temps de filer sa proie depuis quelques jours, établissant ses déplacements, ses planques, calculant aussi où ce serait mieux pour lui de frapper... Du vrai travail de pro, l'impatience en plus. Hood avait prit le temps de calculer presque tous les facteurs, de prévoir presque tous les imprévus. Presque.

Oui, après être revenu d'entre les morts et avoir bassiné pendant des mois voir même des années Talia ainsi que la Ligue à propos de Batman, de Bruce Wayne, de ses envies d'amour paternel, de vengeance au point que la jeune femme avait sûrement dû songer plus d'une fois à le noyer dans le puits de Lazare...

Après être revenu à Gotham, ville qu'il appréciait fort peu voir même détestait carrément pour oser enfin une confrontation avec son meurtrier d'un côté, son sauveur d'une autre vie de l'autre...

Après avoir commencé à se créer une réputation de fou furieux sadique (même pas vrai en plus, il y en avait des plus déséquilibré que lui non mais oh) dans la ville d'un justicier qui préfère limite te foutre son poing ganté au visage que de te dire bonjour....

Il avait oublié Batman

Hors là, Batman s'amusait tranquillement façon puzzle avec SES proies, SES victimes. Pour le coup, Jason se sentit aussi hors de lui qu'un jeune à qui le père aurait volé une petite amie en plein nightclub. Et après ça parlait de justice, hein....

Jason eut un instant d'hésitation. Il arma son pistolet par un geste presque mécanique, planqué sur un petit balcon désert et à moitié écroulé voir carrément insalubre, d'un immeuble voisin, et se demanda si Bruce avait donné des coups de poings au moins aussi violents aux hommes du Joker. Non, peut-être qu'il leur avait tout simplement serré la main pour les féliciter de lui avoir enlevé ce gosse trop pitoyable, des pattes.
Derrière le casque rouge, il étouffa une grimace, ce qui se rapprochait désormais le plus d'un sourire pour lui, et tira. La balle atteignit la petite frappe en plein dans la main, lui faisant lâcher son arme. Il s'en remettrait, un petit calibre ne réduisait pas les os en charpie. Par contre si Jason arrivait à l'exécuter comme il en avait envie, sûr que légèrement mort il irait moins bien. En attendant il fallait faire vite, car en intervenant Red Hood se présentait comme une menace pour Batman. Les batarangs pouvaient voler d'un instant à l'autre, alors aussi agilement qu'il le pouvait, fort d'un tout nouvel enseignement désormais, il sauta à terre, faisant face au justicier
Leur proie.

 « Des centaines de criminels dans cette foutue ville et voilà qu'on va se battre pour un seul, si c'est pas malheureux... »

Il avait la voix un peu trop rauque. Ca aurait pu être les cigarettes, mais non. Simplement l'émotion. Et c'était dur finalement de ne pas arracher le casque, arracher le masque pour se montrer, tête nue, vulnérable, et simplement dire « c'est moi ! ». Moi qui ? Il n'avait plus sa place ici, et ce n'était plus Jason Todd que Gotham accueillait entre ses murs, mais seulement Red Hood.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Under the Red Hood (PV : Jason Todd) Empty Re: Under the Red Hood (PV : Jason Todd)

Message  Bruce Wayne le Ven 21 Nov 2014 - 23:47

J’en avais entendu parler, les données étaient insuffisantes pour le moment sur le nouvel Red Hood, mais au-delà de ce problème, j’avais manqué réellement de prudence pour cette soirée. Il n’était pas dans l’équation. Ce Red Hood n’était vraiment pas dans l’équation de ce soir. Il avait de nombreuses façons de penser à Red Hood, cela pouvait dater même de trente ans, l’un de mes premiers échecs que j’avais cumulé dans ma vie. Il avait toujours eu un doute sur l’identité du Premier Red Hood, mais je n’avais jamais eu de confirmation réelle. Il ne pouvait certainement pas être le premier Red Hood, trop différent physique, trop jeune. Il savait trop bien tirer, mais il devrait déjà connaître ma réputation. Je le regardais arrivé devant moi, presque en coup de théâtre, mais j’étais resté toujours calme devant cet individu. Il était un criminel comme un autre, mais bien plus expérimenté.

Juste en sautant en direction de ma localisation, il illustrait toutes les connaissances et le savoir du combat. Ces mouvements étaient trop parfaits pour être un amateur. Ce n’était pas avec un saut que je reconnaissais un style de combat, mais juste par cette agilité, il était plus fort que la moyenne, plus expérimenté et plus professionnel. Le tir était aussi trop parfait pour être un amateur. Sa voix rauque m’était étrange, mais aussi familier en même temps. Je ne savais pas quoi m’attendre. J’avais habituellement une bonne mémoire pour tous les gens que j’ai rencontré. Que cela soit mes ennemis ou mes alliés, que par leur mouvement, que par le langage utilisé, j’avais toujours souvenir de la personne en question de moi. Je ne pouvais pas douter de la personne derrière le casque. Mort. Mais jamais oublié. Je ne pouvais pas le suggérer dans mes analyses. Je le regardais de la manière la plus sévère possible, il voulait le petit caïd.

« Je n’ai pas de temps à perdre. »
Simple et concis. Je n’avais pas décidé d’avancer, je ne faisais que le regarder. Je m’avançais tranquillement vers lui après cette phrase, je voulais ré-entendre sa voix, je ne le sous-estimais pas… je ne sous-estimais jamais personne. Je voulais voir son offensive, je voulais entendre sa voix pour trouver un visage, dans un cas négatif, il me restait l’option de lui enlever son casque. Mes bras étaient toujours baissé, mais j’étais prêt à foncer en cas d’une arme, son casque était bien plus solide que le premier casque fait pour l’Ancien Red Hood. Il n’était pas un amateur, ce sont les seuls mots que je devrais me souvenir pour la suite.

_________________
Under the Red Hood (PV : Jason Todd) 1455553203-batouUnder the Red Hood (PV : Jason Todd) 1455553186-batou1
Bruce Wayne
Bruce Wayne

Messages : 236
Date d'inscription : 24/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Under the Red Hood (PV : Jason Todd) Empty Re: Under the Red Hood (PV : Jason Todd)

Message  Invité le Lun 24 Nov 2014 - 10:13

C'était dur de ne pas trembler car tout semblait comme déborder de lui : la tristesse, le silence, le mal-être... Noyé par tout ce qu'il ne savait exprimer, Jason restait droit. On le lui avait appris il y a longtemps, trop longtemps. Toujours rester debout, ne pas flancher et faire face aux autres comme à soi-même.
Il ne savait plus quel était son vrai reflet : le gosse de quoi...treize ans à peine ? L'adulte presque inconnu qui portait son nom, qui portait son corps ? Le masque était vide, un secret comme un autre, et l'homme derrière n'était rien de plus qu'un fantôme.
Parce que lorsque Batman s'approcha, calme, prêt à parer toutes les éventualités, Red Hood comprit très bien une chose : lui, il ne pourrait lui faire face.

Dans un geste souple, le jeune homme eut un pas de recul lent, mesuré, presque calculé avec une volonté toute scientifique. Ce n'était pas de la peur, pas vraiment, non le geste s'apparentait bien plus à une simple parade pour se mettre hors d'atteinte d'une portée de coups.
D'une portée de souvenirs.
Sauf que la distance ne pouvait rien guérir.

Il y eut un silence, car finalement même les râles douloureux du petit caïd blessé ne pouvaient pas les atteindre. L'appréhension, la joie aussi, celle de voir Batman, l'envie de le défier de toutes ses forces.... Cela le ramenait des années en arrière. Une histoire de jantes, de pneus, de batmobile lorsque Jason n'était rien d'autre qu'un va-nu-pied et qu'il se devait de faire face au Chevalier Noir. La même boule au ventre, oui, comme devant un fauve imprévisible. Mais qui était l'animal, maintenant ? Car le jeune chiot fou avait brisé ses chaînes pour devenir cet espèce de loup galeux dont on ne savait s'il était mort ou vivant. Alors, le jeune homme laissa un rire sombre, doux, échapper de ses lèvres et du casque.  « Non je me doute....paradoxal, ça aussi : tu es toujours présent, mais à la fois tu 'as jamais vraiment accordé de ton temps à quelqu'un »

Il parlait trop, au fond on ne l'avait jamais vraiment laissé s'exprimer.Leur face à face ressemblait à celui de deux samurais prenant le temps de se jauger, de se juger. Lentement, Jason leva son arme à feu. Il défie le chargeur, la rendant inutilisable, et rangea le tout dans une des nombreuses poches de son blouson en cuir. Batman détestait les armes, verrait-il dans son geste une volonté d'accepter ses règles pour quelques instants ? Qu'importe, ils n'étaient pas là pour échanger autour d'une tasse de thé et d'un paquet de petits gâteaux.

Et puis, l'un comme l'autre, ils s'élancèrent. Jason ne cherchait pas à éviter tous les coups, après tout on lui avait appris comment les encaisser. En cela, son style était fort différent de toutes les petites frappes de Gotham Différent également de Nightwing, acrobate par nature et capable de gestes et d'une souplesse toute différente.
Ce n'était plus un Robin capable de bondir de toits en toits, pourtant on retrouvait ce côté chien fou, cette idée fixe que pour affronter un danger, il fallait y aller avec la force d'un coup de boule et tant pi si ça nous assomme aussi.

Batman restait le plus fort, bien sûr. Après un nouvel échange de coups, Red Hodd se recula un peu plus, le temps de reprendre son souffle et de réajuster son équilibre.

 « Tu veux le masque hein. C'est impoli ça, j'te laisse le tiens après tout ! « 

Une partie de lui brûlait que Bruce lui arrache le casque, l'autre craignait qu'une telle chose arrive, et Jason ne savait comment y trouver un juste milieu.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Under the Red Hood (PV : Jason Todd) Empty Re: Under the Red Hood (PV : Jason Todd)

Message  Bruce Wayne le Sam 29 Nov 2014 - 0:24

Il était bon au combat, même supérieur à plusieurs de mes ennemis, bien plus calculateur, souple et puissant. Je reconnaissais le style de la ligue des Assassins juste à comment il bougeait pour en s’éloigner, mais il semblait encore jeune, il avait encore de l’expérience à prendre. J’avais un malaise de l’affronter, je ne savais pas encore pourquoi. Peut-être à cause d’un style bien trop familier, on s’éloignait du petit caïd, mais je ne lui donnais plus attention. Ce Red Hood était plus intriguant pour que j’ignore un criminel de bas étage pour le moment. Il s’éloignait de notre position originale, non pour fuir, mais pour éviter un affrontement direct. Je regardais quelques millièmes de secondes autour de moi pour un piège, pour qu’un groupe d’assassin essaie de s’amuser avec moi. Ra’s était en Asie en train de faire la Guerre avec la Main, David Cain était en train d’essayer de retrouver sa fille à New York ou même à Gotham, il n’avait pas de temps pour moi, Slade était juste en train d’écrire des articles étranges dans un journal révolutionnaire. Ce n’était pas Talia, elle ne serait pas venue masquer. Je réfléchissais encore. C’était un autre moment irréel, qu’il m’avait dit la phrase étrange sur moi. Une phrase qui pouvait me toucher que personnellement, une phrase bien trop incongrue pour qu’il n’y ait jamais rencontré Batman ou Bruce Wayne. Je me posais des questions ensuite sur Clayface. Non. Il n’était jamais aussi acrobatique ou agile, même en cherchant à imiter un style particulier. Il me jugeait, moi je cherchais à mettre un visage sur cette personne.

La Confrérie? Peut-être que c’était Mystique. Je touchais rapidement à mon oreille pour activer une détection. Pas de gêne X, ce n’était pas un mutant. Mon brouilleur télépathique était toujours actif, donc ce n’était pas dans mon imagination. Mes doutes commençaient à devenir de plus en plus grands sur le nouvel Red Hood. J’essayais de retrouver des noms, des visages ou des réputations que j’avais oubliées. Je ne pouvais certainement pas oublier une personne de ce type. Son style était trop unique juste pour oublier cette personne. Je respirais encore. Je réfléchissais même à mon début de carrière. Je passais en revue les ennemis de la Justice League et presque la totalité des adversaires après que j’avais affronté  après. Je ne pensais pas cette l’alternative, à ce que la Ligue des Assassins avait fait pour réparer des erreurs ou construire une nouvelle arme. Je réfléchissais pour le moment, cet ennemi ne me terrifiait pas, il me faisait juste me questionner. Il levait son arme vers moi, j’étais prêt à bouger, mais… il avait décidé de le défaire. Cela devenait de plus en plus étrange. Il voulait un combat loyal contre moi ou il connaissait mes principes?

Le combat avait commencé, son style était différent, mais toujours aussi semblable à la Ligue des Assassins, il savait encaisser. La plupart des coups que je lui avais donnés, était pour couper la respiration ou pour assommer. Il était excellent au combat, il dépassait bien de mes ennemis actuels, mais il lui manquait d’expériences. J’avais toujours ce malaise de l’affronter. Ma seule envie pour le moment, était de connaitre son visage. Avec qui je parlais depuis quelques minutes? C’était la seule question qui me trottiner la tête. Ce Red Hood était bien plus mystérieux que j’y avais pensé au début. C’était dommage que je l’aie négligé durant mes enquêtes. Après un échange, il avait deviné mes intentions, je voulais voir ce visage derrière le masque.

Je passais à la seconde offensive après, j’augmentais la vitesse de mes mouvements, mon but était de le bloquer physiquement, juste pour lui enlever le casque. Seules quelques secondes suffisent. J’essayais de le coincer sur le mur, je connaissais ces capacités, il risquait de prendre un élan sur le mur, pour faire un grand saut et revenir à ma position que j’étais pour le moment. Je voulais qu’il essaie. Je voulais juste le bloquer physiquement pendant les quelques secondes qu’il me tourne le dos, juste pour prendre son casque rapidement. Ce n’était qu’une histoire de quelques secondes…

_________________
Under the Red Hood (PV : Jason Todd) 1455553203-batouUnder the Red Hood (PV : Jason Todd) 1455553186-batou1
Bruce Wayne
Bruce Wayne

Messages : 236
Date d'inscription : 24/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Under the Red Hood (PV : Jason Todd) Empty Re: Under the Red Hood (PV : Jason Todd)

Message  Invité le Mer 3 Déc 2014 - 9:19

Affronter Batman avait quelque chose de profondément malsain, immoral, surtout quand une petite frappe gisait tout près d'eux, encore vivante. Ils se battaient partant, avec rage, avec hargne, avec méthode aussi, et la jeunesse de Jason explosait comme autant de défauts que de qualités face aux coups maîtrisés de son ancien mentor.
Il y a quelques années, en entraînement, Jason n'aurait peut-être eu qu'à hurler sa fatigue ou sa douleur pour que l'homme arrête, lui tende la main pour signifier que l'entraînement était fini, et ne le regarde avec sans doute une lueur de déception dans les yeux d'être aussi faible, oui. Mais ils avaient grandi, et cela n'était pas un jeu. Face à sa souffrance, Jason n'avait rien pour se protéger et cette fois ci cela ne finirait pas devant une tasse de thé faite par Alfred, non.

Acculé contre le mur, prêt à bondir comme Bruce l'avait prédit, Jason leva cependant le bras dans un geste précis rappelant celui que Batman avait pour activer sa propre technologie, et appuya rapidement à un bouton sous le casque.

 « Enlève le et il explose avec ma tête avec.... »

Un rire triste et sans joie lui transperça les lèvres. L'action était révélatrice de jusqu'où le jeune homme était prêt à aller pour garder un secret que pourtant il rêvait de révéler.  Par un saut souple, rebondissant par l'appui de son pied contre le mur, il parvint à se réceptionner derrière Batman.

Ce n'était pas facile, il ne s'agissait plus d'une lutte mais d'un chemin de croix. Rien à voir avec les quelques ennemis que Talia lui avait trouvé et que sans remords, il avait assassiné un à un. Des professeurs ? Tu parles, et le souvenir de leurs coups étaient vivace aussi. Son nouveau monde avait été forgé par le meurtre et la violence, au moins tout autant que l'ancien malgré l'énergie mise par Bruce pour l'y soustraire la première fois.

 « Tu refuses de parler, hein ? Bah, j'suis pas surpris.... »

A nouveau il attaqua, des coups désormais lancés avec un peu plus de précision comme si les dernières actions lui avaient permis de trouver une certaine paix dans la marche à suivre. Encore une fois, il éclata de rire.

 « Et Nightwing, où est-il ? Oh vous vous êtes encore disputé, c'est ça ? Il a l'air d'être devenu fort, lui... »

On se sent toujours plus fort lorsque l'on sait que l'on a une place quelque part, chose qu'un éternel errant comme Jason ne pouvait comprendre. Sa voix retrouvait les inflexions des bas quartiers de Gotham, rauque et dure à l'image des multiples façons de vivre que la mégapole offrait.
Enfin il se stoppa, essoufflé un peu, ayant besoin de reprendre son souffle et contre un mur à nouveau. La ruelle était silencieuse, et la voix de Red Hood se fit murmure presque inaudible pour qui ne savait pas écouter.

 « C'est cruel Bruce, toi qui est resté silencieux en laissant les rues à l'abandon si longtemps, te voilà revenu pour m'affronter... Fallait que ça se passe comme ça, hein ?  Parle, parle et je te montrerai qui je suis....»

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Under the Red Hood (PV : Jason Todd) Empty Re: Under the Red Hood (PV : Jason Todd)

Message  Bruce Wayne le Lun 8 Déc 2014 - 1:32

Ce Red Hood était bien différent du premier, il était bien plus expérimenté que la moyenne, ses coups, sa maitrise et ses réflexes étaient bien plus réfléchis. Il était rare que je rencontre un ennemi avec autant de précisions et d’idées. Je savais que Bane veut revenir en ville, je sais qu’il veut m’attirer, mais ce Red Hood était trop différent, trop enragé pour être dans l’idéologie révolutionnaire de Bane. Il relevait le danger d’enlever son casque. Il était suicidaire, désespéré et même triste. Je ne comprenais justement pas pourquoi. Il n’était pas certainement en colère contre le petit criminel, il animait une telle hargne contre moi. Je respirais un moment et je réfléchissais encore sur la liste des criminels, sur la liste de la Main ou de la Ligue des Assassins. Tout allait très vite. Je ne comprenais pas encore, mais j’étais resté silencieux à ses provocations.

Il passait à une nouvelle offensive en rigolant, bien plus rapide et précis, cela me rappelait vaguement la ligue des assassins. Quelques coups pouvaient passés, mais je pouvais m’en sortir sans dommages, j’étais aussi capable d’endurer comme lui. Et c’était un choc durant un moment, il me parlait de Nigthwing… de Dick. Peu de gens connaissaient notre association, ni nos disputes. Je baissais de nombreuses fois le regard au sol, c’était une vérité frappante, déchirante et surtout destructrice. Je ne pouvais pas comprendre pour le moment, mon cerveau se bloquait à cette alternative.

Red Hood s’arrêta un moment pour respirer, mais je restais proche, j’avais aussi arrêté. Il ne m’étonnait même plus quand il avait dit mon nom. J’avais juste arrêté de respirer un moment. Ra’s s’en voulait pour la mort de Todd, mais je ne croyais pas que c’était possible. Je n’étais même plus en position de combat, je le regardais juste avec de la confusion. « Jason? » C’était les seuls mots que je pouvais sortir pour le moment. Je ne pouvais pas le croire honnêtement. Il pouvait lancer une offensive, mais je vais juste me défendre. Il voulait que je parle, j’ai dis le seul nom possible pour la situation.

Je me repassais enfin le scénario dans ma tête, je l’avais enterré comme les autres pertes, mais je ne pouvais certainement pas l’oublier. Il était comme un fils pour moi, il était l’une des plus grandes pertes que j’ai eues de ma vie depuis la mort de mes parents. J’avais pensé arrêter de multiples fois après sa mort. Le Joker avait réussi à me démoraliser complètement pour une rare fois. Je n’avais pas peur que je dévoile l’identité de Jason à un inconnu, ce Red Hood ne pouvait pas être autre chose que mon fils. « Enlève ce casque, Jason. » Je n’allais pas lui demander le pourquoi et le comment. J’espérais que c’était Ra’s qui l’avait ressuscité et pas la Main. Son état mental semblait être complètement désintégré. Je m’en voulais de ne pas avoir passé plus de temps sur ce dossier. Je m’en voulais toujours pour sa mort, une partie de moi-même s’était effacé avec sa disparition.

_________________
Under the Red Hood (PV : Jason Todd) 1455553203-batouUnder the Red Hood (PV : Jason Todd) 1455553186-batou1
Bruce Wayne
Bruce Wayne

Messages : 236
Date d'inscription : 24/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Under the Red Hood (PV : Jason Todd) Empty Re: Under the Red Hood (PV : Jason Todd)

Message  Invité le Jeu 18 Déc 2014 - 9:36

Batman, le meilleur détective du monde. Un fardeau bien sûr, une gratitude surtout. Parce que l'entendre, simplement l'entendre, cela suffisait. Il se rappelait de son nom, celui du petit garçon aux joues sales et aux mains égratignées. Jason, bien sûr que Jason c'était lui et Bruce le prononçait de la même façon qu'avant ou presque. Il y avait de la tristesse en plus, de la vraie tristesse, comme s'il lui avait manqué, comme s'il lui manquait encore. De quoi avoir mal au cœur, il se rappelait bien de la manière dont son propre père l'appelait, le nom hurlé comme une insulte, quelque chose à cracher hors de soi comme une maladie. On donne pas à un enfant un prénom comme ça, pourtant...Et après il y avait les claques dans la figure et les coups de ceinture. Bruce, lorsqu'il l'appelait, c'était comme un VRAI père. Bien sûr il l'avait souvent engueulé, avec de la violence et tout et tout, mais surtout dans les mots. Et puis il y avait quelque chose derrière, tout comme là il y avait quelque chose cachée dans sa tristesse et dans l'ordre qu'il lui donnait.

Jason aurait voulu parler lui aussi, avec plein de couleur et de sentiments. Dire combien Bruce lui avait manqué, comme un père manque à son fils, lui dire que c'était pas grave s'il avait du se frayer un chemin seul hors de la tombe à hurler encore et encore sans que personne ne vienne. Sans que Bruce ne vienne.

 « Puisque c'est si gentiment demandé.... »

Trop d'acidité, trop d'amertume, la voix d'un homme bien sûr, mais d'un homme inconnu. Parce que jamais le petit garçon n'avait été sans espoir, lorsque l'homme, si. Il ne voulait pas tant de méchancetés, pas en lui, pas comme ça, mais Jason était un monstre et le savait.

Ses mains n tremblèrent pas tandis qu'il désactivait le mécanisme de défense, et enlevait le casque. Des gestes simples, rapides avec un zeste d'inhumain. Qu'enlevait-il, après tout, du casque ou du visage ?

{color=olive] « Me voilà »|/color]

Et sous le casque, un masque. Car que pouvait-être le visage, non, le garçon si ce n'est perdu à jamais ? Jusqu'au bout, Jason demeurait inaccessible, fait de mélanges et de questions plutôt que de chair et d'os.

 « Il te reviendra de m'enterrer toi-même. J'aurai été jusqu'au bout une déception, pas vrai ? Hé bien vas-y, frappe ! Je suis un criminel, tu m'entends ? Un assassin.... Frappe donc ! »

Et sous le masque en domino noir lui cachant les yeux, des larmes coulaient. Parce qu'il manquait de coeur peut-être, qu'il manquait de force, ne serait jamais un bon soldat, jamais un bon rien du tout. Que désormais tout était clair: Jamais Bruce ne pourrait être fier de lui, et comment survivre à pareille chose pour qui ne sait plus où aller?

"Peut-être est-ce mieux ainsi, non ? Gamin des rues, j'avais pas le droit de devenir un héros.... on a jamais pensé pareil, hein? "

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Under the Red Hood (PV : Jason Todd) Empty Re: Under the Red Hood (PV : Jason Todd)

Message  Bruce Wayne le Sam 20 Déc 2014 - 23:40

Jason était Red Hood, sinon je ne voyais pas qui. Je ne vois pas certainement un membre de la Ligue des Assassins commencer à faire sa vendetta personnelle contre le crime ou jouer avec moi. Je sais très bien que Slade, Ra’s ou Talia connaissaient mon secret, mais je ne crois même pas qu’ils pourraient même le dire à Magnéto. Ils me respectent beaucoup trop pour cela. Pendant une millième de seconde, j’ai cru à la folie de Nightwing. Depuis que j’ai retrouvé des parties de son ADN sur un meurtre sanglant, j’avais des craintes sur Dick. Je ne voulais pas lui dire dans l’immédiat, je dois surtout voir d’autres analyses. À une autre seconde, je pensais à Tim Drake, mais il n’était pas du genre à me jouer des mauvais tours de ce genre. L’état physique de Todd ne semblait pas agir sous un certain sadisme, son stress semblait incroyable et sa tristesse semblait grande. J’ai appris à garder mon calme avec le temps selon n’importe quelles situations possibles, mais je ne peux pas rester aussi calme que d’habitudes en voyant l’un de mes fils revenir des morts ainsi.

Quand il a enlevé son casque rouge de ses mains tremblantes, j’ai fais pareil. J’ai enlevé mon masque devant lui pour qu’il comprenne que je vais lui parler comme Bruce Wayne ferait et non comme Batman pourrait lui donner des ordres. Batman avait peut-être oublié, mais je n’ai jamais été capable d’oublier. Je reste silencieux après, le voyant troubler et dévaster juste par ses mouvements, me rappelant de l’avoir enterrer et de l’avoir pleurer. J’ai mal pour le moment que je n’étais pas assez prudent. Il commence à me gueuler de le frapper, d’hurler sa nouvelle identité, celle d’un assassin. Je ne sais pas vraiment par où commencer. « Jason… tu n’as jamais été une déception pour moi. Tu as toujours été l’une des plus grandes fiertés pour moi. Tu as affronté avec moi les pires assassins de la planète et tu es même mort à cause de l’un deux. Cela fait peut-être dix ans, mais pour moi, c’est quelque chose qui monopolise mon mental depuis le jour fataliste. J’ai souvent pensé arrêter à cause de ta mort, mais j’ai continué parce que tu as toujours été l’une des choses que je ne veux plus jamais voir répéter. Tu ne vas jamais être un assassin pour moi. » Il fait parti de la liste que je vais toujours aimer malgré tout ce qu’ils font. Cette liste est difficile à atteindre aujourd’hui, il avait Talia et certains membres de la Justice League. Il avait surtout dans cette liste des membres de la Batfamily et le nom de Jason va toujours être dedans.

« Tu l’étais, Jason. Tu étais un héros et bien plus que moi. On n’a peut-être pas pensé pareil sur plusieurs dilemmes, mais je t’ai toujours donné une grande confiance, parce que je savais que tu étais capable de traverser plusieurs traumatismes et plusieurs questions. Je n’ai jamais été en accord avec une personne dans ma vie, tu le sais très bien que cela soit avec Superman ou avec Nightwing. Si tu me vois toujours comme ennemi, tu peux me frapper comme tu le désires. Je suis sincère, Jason. Je veux t’aider comme tu m’as déjà aider. Je ne vais peut-être pas réparer ce que tu as subi, mais je veux réellement t’aider à traverser ce que tu vis en ce moment. » Je ne montre aucun comportement agressif envers son égard, il voulait trouver celui qui l’a toujours considéré comme son fils, il a le vrai Bruce Wayne, pas le pragmatisme de Batman, juste l’Homme qui s’est attaché à un enfant en détresse, il y a une vingtaine d’années.

_________________
Under the Red Hood (PV : Jason Todd) 1455553203-batouUnder the Red Hood (PV : Jason Todd) 1455553186-batou1
Bruce Wayne
Bruce Wayne

Messages : 236
Date d'inscription : 24/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Under the Red Hood (PV : Jason Todd) Empty Re: Under the Red Hood (PV : Jason Todd)

Message  Invité le Dim 28 Déc 2014 - 9:32

Il s'était attendu à tout, et plus particulièrement à un poing ganté en plein dans sa figure. A tout, oui à tout sauf à ça. Lorsque Batman enleva le masque, il cru s'effondrer. Parce que pour Bruce, l'identité secrète avait un prix à placer au delà de tout, combien de sermons Jason avait enduré à ce sujet! Pourtant il était là, devant lui, tête nue, yeux découverts et plus, bien plus que Jason ne l'était. Alors Red Hood enleva le domina noir, celui lui cachant le regard. Il avait les yeux rouges de larmes et de tristesse mais ne le cachait pas. Ses émotions il les avait toujours porté ainsi, le coeur en bandoulière, prêt à s'effondrer sous leur poi mais conscient que ne plus les ressentir, c'était une mort aussi, une autre. Un frisson le gagna, il en devenait malade. De tout ça, de la haine et du crime, de la solitude, des coeurs et des corps brisés, et leurs vies que personne ne pouvait racheter. C'était comme une mauvaise grippe incurable, un bleu à l'âme, une plaie ouverte lorsqu'on ne savait pas la recoudre. C'était eux, les orphelins de Gotham...

Batman, Bruce. Et de nouveau un coup au ventre. Parce qu'il avait vieilli, son héros de toujours, celui qui était dieu et père à la fois, qui se devait d'être immortel parce que c'était son rôle sinon qui les protégerait, qui les aimerait, hein? Le casque tomba à terre, il voulait s'en débarasser, cela le brûlait désormais. Bruce l'avait forgé, non le Joker. Mais le Joker l'avait tué, et Batman n'était pas venu. Normal, sa faute, sa faute à lui. Il avait été trop idiot, imprudent, pas comme Robin devrait l'être. Robin avait pas à mourir, il était une force de joie et de couleur face à l'obscurité du Batman, il était la lumière de Gotham, l'enfant magnifique et chéri d'une ville prête à accepter une rédemption. Robin se devait de porter les sourires de Dick, non l'air effronté de Jason.

"Je voulais te montrer que j'étais brave, que j'avais du courage.... je voulais être fort pour pas que tu sois tout seul. Mais j'étais pas lui, j'étais pas Nightwing et j'avais des défauts, beaucoup trop ! Je voulais que tu sois fier de moi..."

Mais les mots de Bruce sont là eux aussi, forts, puissants. Ils s'élèvent hauts, bien plus hauts que ceux de Jason, prêts à lui donner épée et bouclier à lui, l'enfant perdu, trop longtemps égaré. Parce qu'il n'y a nulle condamnation entre eux et surtout, rien à pardonner. Mais est-ce vrai, le vieil homme face à celui jeune, bien plus jeune... Et pourtant tous deux sont déjà brisés par tous ces jours sans soleil. Que peuvent-ils s'offrir l'un l'autre? car Jason ne sera jamais Batman, il ne peut être que Red Hood, le violent, le meurtrier.

"Tu me reprendrais avec toi, au manoir? Ou bien c'est un piège pour m'attraper, me faire mettre de force à Arkham, hein? Je t'en veux pas, Bruce. Je suis mort, c'est comme ça.... Ca fait juste mal de revenir, d'être sans personne. Même si Talia me disait le contraire, que tu pensais à moi... Mais je veux pas être simplement ton erreur, j'veux être quelque chose d'autre. Quelque chose qui a plus de poids qu'un simple enfants des rues destiné à devenir méchant. Il y en avait beaucoup qui pensaient ça de moi, ça faisait mal...Je suis plus où j'en suis, putain je sais plus!"

Et soudain, le point de non-retour éclata, Jason ne pouvait plus revenir en arrière. Alors, devant Batman, père tout puissant, père trop vieux, il tomba à genoux, la tête entre les mains et hurla ainsi que le font les bêtes sauvages et les hommes perdus. Il hurla à s'en déchirer le coeur, au delà de toute rédemption, ne sachant plus accepter les mains qu'on lui tendait désormais

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Under the Red Hood (PV : Jason Todd) Empty Re: Under the Red Hood (PV : Jason Todd)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum