Mutiverse Crisis

Aller en bas

Mutiverse Crisis

Message  Steven Rogers le Lun 5 Mar 2018 - 20:28


Multiverse Crisis


Chapitre 1
Premier Jour?

Je me souviens de mon réveil dans ce monde, un réveil très difficile par les changements de chaque rue de New York avec une télévision géante pour présenter des films ou des publicités de parfums. C’était un monde complètement méconnu, mais avec assez de population en général pour découvrir ce qui nous entourait. Perdu pendant plusieurs mois et même année, j’ai commencé à m’acclimater peu après. Des années se sont passées à cette ère, elle s’était construite par une équipe mélangeant les clivages, les idées et les sociétés en question. Les Vengeurs ont toujours été un groupe très difficile à contrôler, surtout par les nombreuses idées qui s’entrechoquaient. Justice League ou Vengeurs. Gauche ou Droite. Mondialisme ou Patriotisme. Il avait tellement de concepts différents que cela devenait très facile à se perdre, mais comme tous les êtres humains du globe, j’avais mes idées et mes concepts plutôt différents pour la construction de ce type de groupe. Dans quelques semaines, on allait attaquer l’État Mutant : Un groupe terroriste réputé depuis des années, surtout avec la Confrérie qui connaissait un ralentissement élevé depuis la fin de Magnéto.

Pour une rare journée, après avoir discuté de stratégie avec Stark et Parrington, je décide d’aller dormir dans l’Héliporteur pour me remettre au travail plus rapidement le lendemain matin. Mais la surprise est différente après. Si mon réveil était difficile dans ce monde au début, plusieurs questions pouvaient se poser lors de mon réveil difficile après mon sommeil dans l’Héliporteur. À place de me retrouver dans des murs métalliques de la base centrale du SHIELD, je me suis rapidement trouvé dans un logement plutôt sombre d’une grande ville. Sortant légèrement drogué ou étourdi, bizarrement le World Trade Center était toujours là, mais la ville de New York, habituellement animé de ses lumières tous les heures de la journée, est maintenant vide de vie. La lune donne un peu de lumière dans l’immense panne, mais que tout est bizarrement poussiéreux et presque abandonné. On dirait presque New York a été oublié depuis plusieurs décennies, faisant peut-être un mauvais rêve, j’ai essayé de reprendre mon souffle.

Touchant ma nuque, je sentais qu’on m’avait piqué dans le cou. Peut-être que j’hallucine, et il faut que je me repose quelque part avant de perdre connaissance dans cette illusion. Si je suis encore dans l’Héliporteur, on va pouvoir m’aider dans les prochaines heures. Me retrouvant dans une épicerie qui semblait abandonner depuis trente ans, je me barricade dans le bâtiment pour me reposer.

Quatrième Jour
Je me suis assez reposé depuis quelques jours. Si c’est une hallucination, je pense être actuellement en coma en train de baver sur un lit d’infirmerie de l’Héliporteur, mais je doute sincèrement de cette possibilité. Sortant enfin dehors après deux jours, je remarque des bizarreries depuis le temps. Les dates sont très différentes de ce que je connais, je remarque assez rapidement que les jours et les mois sont assez similaires, mais les années sont très différentes. Lisant un article du Daily Buggles du Deux Novembre du 34 après la Révélation (02/11/34), ils parlent de la Guerre Civile Texan qui fait encore de nombreux morts. Je remarque aussi que le territoire est bien plus large que le New York original, peut-être deux ou trois plus grands à chaque fois. Je reconnais des lieux, pendant que d’autres lieux me sont complètement inconnus, cependant, la vie semble avoir totalement disparu depuis quelques décennies. La poussière, les toiles d’araignées et même l’inexistence de vie animale me font poser des sérieuses questions.

Je remarque aussi quelques étrangetés dans le ciel, lorsque le soleil se lève, deux lunes apparaissent souvent pour réchauffer ou refroidir selon les heures. Une fois, une journée a même passé de 20 Celsius à -32 en quelques heures. Je me suis trouvé quelques conserves alimentaires dans des épiceries, mais je me sentais gêné de les prendre. Sac dans le dos, j’ai traversé une grande partie de la ville, essayant de trouver une vie humaine ou animale. Je me suis rendu compte qu’après un petit moment, qu’un mur géant était construit autour de l’Île de Manhattan avec des avertissements de quarantaine un peu partout.

Dès que la nuit arrive, cela commence à refroidir radicalement. Il faut se réchauffer dans un bâtiment le plus rapidement possible, mais encore une fois, une tonne de mystère reste autour de cet endroit. Aucune énergie ne me sert pour allumer des radios ou des télévisions et je me retrouve sur un territoire où même le mur pourrait être difficile à traverser vu sa taille.

Sixième Nuit

Je me suis barricadé plus tard durant cette nuit, il avait des mouvements un peu partout dans le Time Square, peut-être que je deviens fou. Stressé et nerveux, je tente de découvrir les origines de ses bruits, mais une voix de femme m’a hurlé de m’enfuir dès que je commençais à m’approcher d’une ouverture de métro où le bruit devenait de plus en plus bruyant et inquiétant. C’était des monstres, des insectes géants qui mangeaient ou qui se battaient entre eux. Peut-être que tout était dans mon imagination, peut-être que même la voix de la femme était dans ma tête. Peut-être que cette version de New York était simplement en quarantaine à cause d’une arme bactériologique quelconque, créant des hallucinations.

Dixième jour

Retombée glaciale, ces sont les mots qui ont résonné dans ma tête durant les derniers jours. Même avec le Super-Sérum, je n’ai pas pu me protéger assez du froid des derniers jours. Le soleil avait presque disparu pour voir une neige incessante avec des désordres complets pour trouver une protection quelque part. La Tour Stryker était bloqué depuis des années quand j’ai essayé de m’abriter là-dedans et j’ai remarqué rapidement les traces dans la neige assez mystérieuse. Folie ou non, le froid n’était pas dans ma tête. Croyant mourir pour ce dixième jour dans un monde complètement inconnu, je me suis retrouvé dans un appartement étrange où toute l’électricité semblait fonctionner. À moitié-mort, j’ai commencé à entendre les voix.
-Je n’ai jamais été d’accord avec ça, Rachel. On ne ramasse pas n’importe qui, on ne sait même pas qui est ce mec!
-J’hallucine, William, cela fait deux mois qu’on est coincé ici et tu as toujours aussi peur d’un simple homme qui se promène dans la rue. Je te rappelle qu’on ne sait pas ce qu’on fout ici.
-Regarde, compte-toi juste chanceuse que tu es invité dans mon appartement…
-Non, désolée, c’était l’appartement d’un mec appelé Peter Parker, et je te rappelle que c’est moi qui l’a trouvé et c’est moi qui est venu te proposer de venir ici.
-Je ne sais pas ce qu’il se passe ici, mais je ne suis pas sûr que ce soit une bonne idée que tu tentes de commander. Dans mon monde, où c’est bien plus réaliste qu’un foutu monde futuriste avec des féministes enragées qui commandent la planète entière, j’étais le co-leader des Avengers le groupe américain le plus puissant de la planète. Alors, arrête de m’énerver, tu m’as ramené ici parce que tu sais que simplement moi, je peux surchauffer le mur d’énergie de cette foutue quarantaine débile.
-Tu allais te faire bouffer par des Broods, putain…


Je commence à me relever doucement, me tenant la tête et en regardant les deux personnes en face dans un appartement assez aisé. Je remarque bien les photos d’un homme et d’une femme dans les cinquante ans, avec leur gamine, mais les deux inconnus me fixent bizarrement. L’homme qui disait être le co-leader des Vengers me dit strictement rien, je le regarde quelques secondes pour essayer de retrouver son visage. C’est qui cet homme? Pourquoi il connaît les Vengeurs? L’autre femme a les cheveux violets, elle semble porter un costume de molécule instable et elle semble être allée chercher de la nourriture.

« Je suis Steve Rogers, l’un des actuels chefs des Vengeurs… »  

Jour 21

Comme mes deux nouveaux compagnons, je ne viens pas de ce monde. Si William Youls, alias Wonder Man, prends Rachel Leighton, comme une folle venant d’un monde idéalisé par le féminisme, je ne vois pas en quoi c’est important de débattre actuellement. On vient de trois mondes complètements différents, on est tous arrivés à un moment différent et on a tous des repères très différents. William Youls me parle des Prodigies, un groupe mondial d’Héros, et de la Guerre Civile en Russie, alors que Rachel me parle de la force invincible d’une certaine Thundra. Quand je leur parle de l’État-Mutant ou des Last Sons, cela ne leur dit rien du tout, cependant Rachel connaît les créatures affreuses qui traînent dans les rues de New York. Des Broods, et elle donne même la théorie que c’est pour cette raison que New York est bouclé. Selon William Youls, il a un mur énergétique bloquant toute sortie par le vol.

Ayant restée là-depuis quelques mois, Rachel Leighton avait étudié le mur depuis quelques mois. Connaissant les faiblesses de celle-ci, elle a suggéré juste un plan pour surchauffer le mur, mais qu’elle avait remarqué des sortes de robots devant le centre d’énergie. La première fois qu’elle avait tenté de saboter le mur, les robots ont commencé à la chasser. Faisant une opération pour surveiller ce que les Robots font, Youls me dit que cela ressemble à des « Sentinels », mais avec des couleurs extrêmement différentes de ce qu’il connaît.

Outre les informations sensibles autour des Broods et de ces Sentinels, aucun est incapable de me fournir des informations d’en dehors de New York. Rachel avait bien ramassé quelques journaux et livres, et bien que cela respecte ma chronologie jusqu’en 1945, on dirait que la seconde guerre mondiale de ce monde s’est transformé rapidement en chaos. Les Américains n’avaient pas participé à ce conflit, la jeune violette avait trouvé des articles de l’élection surprise d’Huey Pierce Long pour déclarer une neutralité politique et même une favorisation du fascisme en Europe.

En dehors de ça, les informations manquent sur l’Europe et aussi sur les dates actuelles. Dans quelques jours, nous allons sortir de cette prison et on va peut-être en découvrir plus.

Jour 28

Tout était prévu d’avance. J’amène les Broods proche du secteur surveillé par les Sentinels et les robots les attaquent pendant que nous sabotons le bouclier autour de New York. Rachel avait déjà essayé de saboter toute seule ce mur, mais elle n’avait pas réussi en étant complètement surchargé. Aujourd’hui, cela fonctionne un peu mieux. Vu la stratégie actuelle, on a assez de temps pour tout faire comme prévu. Rachel et William s’occupent de détruire ce mur pour nous libérer jusqu’à temps que je trouve un moyen de m’en sortir. Provoquant une petite explosion dans le métro, les insectes géants se lancent rapidement à ma poursuite. Les Sentinels volent vers ma direction dès qu’une certaine ligne est franchie dans leurs secteurs. Sans bouclier ou sans arme, je tente surtout les esquives pour éviter des blessures. Le plan est que les Broods restent assez longtemps dans le secteur pour que les Sentinels soient complètement bloqués.

Bien que notre stratégie fonctionne, je me retrouve dans une situation plutôt préoccupante. Malgré que le mur se désactive comme prévu, on n’a pas pensé que les Sentinels se désactivent en même temps. Je me retrouve un petit moment piégé dans les attaques des Broods, ce temps était surtout prévu pour ma fuite en dehors du mur. Je suis donc plutôt piégé jusqu’à qu’une nouvelle forme de vie arrive pour me prendre et s’envoler de nouveau.

Jour 29

On est plutôt sceptique au début, nous sommes dans la ville du New Jersey où l’électricité semble fonctionner encore dans le Grimm’s Bar. Rachel nous parle de partir avant que les Broods débordent des murs, mais les trois nouvelles figures disent de ne pas s’inquiéter. Un homme plutôt sombre boit encore les bières pendant qu’il nous écoute, pendant qu’un vieil mutant nous regarde avec un peu d’inquiétudes. Finalement, la blonde joue surtout au billard, c’est elle qui est capable de voler et qui m’a sauvée…

-Vous pouvez arrêter pendant deux secondes de parler?
Avait résonné l’homme au bar.
- On sait exactement ce que vous connaissez, on sait aussi que les Broods vont rester à New York directement, parce que leur reine a peur de traverser les murs de New York et on sait que vous ne venez pas de cet univers… je ne viens pas non plus de cet univers et cette magnifique blonde non plus. Plus qu’on va se parler, plus que vous allez trouver des ressemblances entre nos univers, plus qu’il va avoir des bizarreries de nos propres univers avant votre arrivé. Le seul qui vient de cet univers, c’est le vieux là-bas, vous pouvez l’appeler Logan. Moi, c’est Eddie et elle c’est Kara. On est là parce qu’on vous attendait, mais avec les Hommes de Caïd autour des murs, on ne pouvait pas intervenir avant…
« Attendez… vous êtes là depuis combien de temps? »
- Kara et moi, nous sommes là depuis cinq ans. Cet univers n’est rien qu’une construction morbide de tous les évènements étranges des dernières années de chaque univers. Aujourd’hui, on n’a plus le choix de travailler ensemble, quoi que cela soit vos principes ou vos idées, on doit retrouver Monsieur Impossible… ou Ouroboros, ou Victor Von Doom… on a plein de choix, vous savez?


Squadron Ultime
Steven Rogers - Captain America // Univers HA : Steve Rogers est là depuis quelques temps, mais il ne sait pas encore qu’il existe un drôle de paradoxe dans son univers original. Chef des Vengeurs, il essaie de comprendre les récents évènements
William Youls – Wonder Man // Univers RE : Membre du Sanctuaire et des Vengeurs dans son monde, il est vu comme un membre de l’équipe très conservateur pour confronter les Prodigies de son monde. Il n’a aucun souvenir pourquoi il se retrouve aujourd’hui dans ce monde.  
Rachel Leighton – Diamondback // Univers 7328732 : Rachel est une guerrière d’élite de Fémizone, un univers ou futur alternatif où elle combat encore des puissants ennemis. Selon Rachel, son univers était en train de se détruire tout seul avant son arrivé dans cet univers.

Eddie Brock – Venom // Univers 593 : Membre recherché des Dark Avengers, il est actuellement recherché dans son propre univers pour le meurtre de Ben Parker – Le Clone de Spider-Man. Norman Osborn-, chef des Vengeurs dans son monde, a une vendetta personnelle contre lui, malgré sa disparition. 
Kara Zor-L – Power Girl // Terre-9093 : Power Girl est une membre de la Justice League of America dans sa Terre originale. Chef depuis le départ vieillissant d’un Superman arrivé depuis 1930, on ne connaît pas beaucoup de détail sur sa personne actuellement, mais elle semble toujours très positive et s’être habituer aux morbidités de cet univers.  
James Logan // Univers EN : Originaire de ce monde, il a aidé Kara et Eddie de se retrouver et de mieux comprendre cet univers. Très silencieux, il semble vouloir changer radicalement ce monde après avoir assassiner presque la totalité des X-Men dans son univers après une manipulation de Mysterio.  








_________________

« La plus belle chose que nous puissions éprouver, c’est le côté mystérieux de la vie. C’est le sentiment profond qui se trouve au berceau de l’art et de la science véritable. »
Albert Einstein
avatar
Steven Rogers

Messages : 144
Date d'inscription : 19/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum