Une galette pour la Young Force

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Une galette pour la Young Force - Page 3 Empty Re: Une galette pour la Young Force

Message  Alexstrasza le Jeu 2 Aoû 2018 - 10:12


L’espoir. L’espoir est la seconde chose pour me faire le plus vibre dans mon existence, après la vie elle-même. L’espoir, contrairement à la vie, n’est pas palpable, pas matériel ; il est de l’ordre du cœur et de l’esprit. L’espoir, comme la vie, est tourné vers le futur. Il n’est pas la plus belle chose qui soit mais il encourage à se diriger vers les plus belles choses qui pourraient être ; c’est par l’espoir que les choses espérées peuvent exister, peuvent devenir palpables et matérielles, peuvent prendre vie. Evidemment, si l’on se donne les moyens de réaliser cet espoir, cette vie, et non si l’on attend qu’on nous les donne. Kate espère, elle espère que Walter lui parlera de leur futur avant toute autre personne. Cependant, elle espère avec le regard triste, avec les bras baissés. Elle dit espérer mais peut-être désespère-t-elle. Mes lèvres se plissent et mon visage s’abaisse un instant, par empathie.

Je ne suis pas certaine de vraiment tenter de soulager ses prétentions ou d’amoindrir sa vision, je veux juste être sincère et l’aider ; même si ce second point me semble plus ardu à chaque instant. Parler de ses espoirs et de ses rêves est, pour moi, quelque chose appelant à l’optimisme et à la joie ; peut-être suis-je étrange, après tout je fonctionne bien différemment des humains. Peut-être est-ce aussi cette toxicité que Kate considère avoir, la rongeant comme elle craint de ronger les autres. De les briser "en restant un peu trop sur le présent". C’est étrange comme pensée et de l’entendre énoncée me fait pencher la tête sur le côté d’incompréhension, renouvelant mon point de vue et d’ouïe. Je comprends qu’on préfère se concentrer sur le présent que sur la projection d’un avenir possible. Je ne comprends pas que les différences soient exclusives cependant, surtout par dans la Young Force. Pourquoi Kate devrait-elle encore rester finalement ?

« Parce que tu es bien ici, tu l’as dit toi-même. Parce que d’autres sont bien avec toi. Parce qu’on sait tous accepter nos différences. Et parce que ton départ te ferait souffrir tout comme il ferait souffrir les autres. »

J’énonce ça avec douceur et bienveillance, n’énonçant pas une leçon mais rappelant une chose que Kate doit déjà savoir. Cela étant, peut-être suis-je destructrice ; peut-être la fais-je régresser par rapport à ce que les autres membres de la Young Force ont fait. Elle se sentait bien avec eux et se demande pourquoi doit-elle rester avec moi. Défaitiste, cette vision m’encouragerait à me couper d’elle pour limiter les dégâts mais c’est assurément une action qui en ferait encore, puisque Kate la prendrait comme toutes les autres : négativement. Et puis, comme souvent, les opposés peuvent se ressembler : peut-être que je ne fais pas régresser Kate, peut-être peut-elle simplement poser des questions qu’elle ne pose pas d’habitude. Optimiste, cette vision m’encourage à continuer à l’aider malgré la difficulté, l’incompréhension et la lourdeur. Evidemment, j’espère ne pas me tromper mais je choisirais toujours l’espoir au désespoir. Et il est temps de montrer les miens, d’espoirs. Chose faite de façon pyrotechnique. J’aurai aimé que cela émerveille Kate mais c’est plus un temps mort pour ses réflexions, une chose qui me va également. Cela ne change rien à mon erreur, que je comprends comme toujours un instant trop tard.

M’essuyant les mains sur mon jean, je vois que j’ai non seulement échoué à émerveiller Kate, ce qui n’est pas surprenant à la réflexion, mais que je lui ai également laissée une marge d’interprétation telle qu’elle y puisse les arguments à se dévaloriser dans une compétition entre nous deux. Même quelque chose d’aussi personnel que nos aspirations est donc sujet à la comparaison, à un "mieux" et un "pire", comme s’il importait d’être au-dessus des autres ou de gagner. L’espoir ne se fait pas en compétition avec les autres, au contraire c’est quelque chose qui se partage.

« Cela ne dépend que de toi, réponds-je à Kate avec bienveillance, fermement croyante qu’elle sera toujours dans la Young Force comme elle le souhaite. Par contre, mes rêves ne sont pas pensés. Ils sont ressentis. D’où que je ne puisse mettre des mots dessus. Et si je savais dessiner, je pourrais les immortaliser mieux qu’avec des flammes éphémères. »

Je ne sais pas dessiner, les crayons ne survivent généralement pas bien longtemps entre mes pattes et je ne parle même pas des feuilles voire des tables qui se trouvent dessous ; même si j’ai grandement amélioré ma pratique depuis mon arrivée à l’université. Après, je préfère les claviers, tant au niveau des ordinateurs que des pianos, et fais donc assez peu cas de ce qui implique les arts manuscrits. Cependant, préciser que je ne sais pas dessiner encouragera peut-être Kate à se voir comme supérieure puisqu’elle a déclaré savoir le faire. Si je dois perdre une compétition avec elle pour qu’elle se sente mieux vis-à-vis de moi, cela ne me gêne pas vraiment. Serait-ce suffisant à lui faire relever la tête et arrêter son geste de malaise ? Je l’ignore. Je sais juste que l’on se dirige lentement mais surement vers une confrontation qui sera moins dans le jeu qu’avec Kaldur tout en devant se finir de similaire manière.

La question de Kate me fait sourire, moins innocente qu’il n’y parait mais amusante et, quelque part, rassurante. Enfin, rassurante car je connais la réponse. Formée avec Zatanna, je n’ai jamais vraiment dépassé celle-ci martialement et, en égalité avec Kimberly lorsqu’elle n’a pas son armure, il est facile de se dire que nous sommes les pires combattantes de la Justice League ; ce qui ne signifie heureusement pas que nous sommes mauvaises, juste que les autres sont très bons.

« J’ai eu de bons professeurs, oui, mais j’ai été une mauvaise élève. Le combat, surtout déguisée, n’est pas quelque chose dans laquelle je suis très douée ; Kaldur me ramasse beaucoup pour ça durant nos entrainements. Tu veux me tester ? »

Même si je demande cela avec légèreté, je ne sais pas si c’est une bonne idée ; heureusement pour mon ton de parole, cette ignorance ne se révèle à mon esprit qu’un instant plus tard. L’impact d’une voiture lancée à une centaine de kilomètres par heure ne me fait pas réellement mal, j’imagine que c’est analogue aux coups de poing chez les humains, et mes membranes nictitantes m’assurent que mes yeux soient aussi protégés que le reste contrairement à certaines invulnérabilités "incomplètes". Cela étant, sur un entrainement technique, je suis une personne avec un lourd entrainement personnel mais je ne vaux pas un champion de l’UFC pour autant. Kate devrait donc pouvoir me surclasser facilement, étant d’un niveau similaire à Kaldur ou Cassie si je l’évalue bien. Il lui manque juste la force nécessaire à me soumettre, en somme, même si elle a dû développer quelques prises pour compenser. Tant que je ne me retrouve pas saucissonnée comme un rôti avec du fil de pêche, ça me va. Sinon je me rôti toute seule !

_________________
Alexstrasza

Fiche de Personnage - Fiche de Liens - Nombre de Posts : 47
Alexstrasza
Alexstrasza

Messages : 218
Date d'inscription : 20/09/2017
Age : 25
Localisation : Un de mes territoires

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Revenir en haut Aller en bas

Une galette pour la Young Force - Page 3 Empty Re: Une galette pour la Young Force

Message  Katherine E. Bishop le Ven 17 Aoû 2018 - 0:39


    Malheureusement, je pense que le contact est encore difficile entre la dragonne et moi. On se retrouve souvent piégée par nos propres perceptions, et souvent, je ne peux pas m’enlever cette perception qui m’a construite depuis un long moment. Je me suis toujours fiée à la pensé qu’on a souvent exagéré notre regard envers les héros, les trouvant souvent grandioses et souvent hors de notre espace temps, alors que la réalité devient tout autre lorsqu’on affine nos regards et qu’on découvre leurs visages ou le point de vue de plusieurs de leurs étudiants. Mais, à ma grande surprise, le défaut de ce préjugé se reconduit légèrement dans les derniers mots sans aucune raison logique. C’est souvent les sentiments irrationnels et mes perceptions négatives qui me construisent de cette façon. Ce dialogue avec Alex devient donc un terrible malentendu et peut-être une vision négative de ce qui pouvait se faire dans la réalité. Cassie m’a souvent racontée qu’ils n’existent aucun clivage réel entre les héros de la rue et ceux qui habitent dans un vaisseau spatial ou dans un Satellite géant, mais oui parfois, je retombe dans ces amalgames douteux et je m’en veux pour ça. Au moins, j’ai peut-être appris quelque chose dans ce dialogue houleux : Faire attention à mes préjugés.

    Ils peuvent revenir rapidement dans n’importe quelle pensée ou dans n’importe quelle rencontre sans aucune raison valable. Je souris légèrement à la réponse autour de mon anxiété, bien que cela peut réellement m’inquiéter dans le futur, non peut-être pour un éventuel départ, forcé ou non, de la Young Force, mais bien pour des relations qui pourraient se fragiliser en découvrant la nature réelle de Walter envers sa longévité. On a déjà touché quelques mots sur le sujet dans le passé, mais on s’est surtout contenté de dire que ce n’était pas très important à penser pour le présent. On aime mutuellement cette vie et c’est pour cette raison que j’ai un petit malaise à retourner sur ce sujet avec Alex. Par crainte d’avoir complètement terrifiée mon pauvre Walter… pour se trouver une nouvelle confidente afin de sortir son mutisme et de son malaise.

    Sa réponse me laisse surtout réfléchir sur la suite, peut-être par le fait qu’elle a raison ou peut-être parce que je désire de ne pas faire souffrir les autres. À son sens du spectacle, elle trouve d’autres mots que les dessins du feu pour l’avenir. Peut-être que cela m’accompagne aussi d’un autre préjugé assez important : Je me suis inscrite dans une vision négative de la dragonne pensant que ces réalisations se sont déjà concrétisés avec la Ligue de la Justice. Je dois faire attention pour les prochaines fois, parce que peut-être c’est sa manière de placer ces mots ou ces agissements physiques qui me font plutôt reculer. Je me suis peut-être placée seule dans ce malaise en réinterprétant négativement ce qu’elle a tenté de faire.

    Au moins, on délaisse un peu ces discussions pour aller vers quelque chose d’autre, qui a beaucoup créé mes ambitions pour le futur et surtout qui a concrétisé ce que je voulais devenir plus tard. Avec Luke Cage, j’ai toujours eu une grande ambition de devenir l’une des meilleures combattantes possibles afin de continuer mes combats. Au début, je ne m’intéressais pas réellement à savoir d’où leurs techniques venaient, je voulais vraiment innover avec mon propre style, surtout avec des menaces comme la Ligue des Assassins, la Main ou la Fraternité. Au fil du temps, j’ai créé mon propre style de combat et un peu approfondir des techniques afin de combattre des colosses guerriers pouvant avoir une force dépassant largement celle des êtres humains ordinaires.

    C’est vrai que je ne vais pas trop m’en vanter actuellement, surtout avec l’état que je me retrouve contre Cassandra. Alex m’avoue qu’elle a eu de bons professeurs, mais qu’elle a souvent été une mauvaise étudiante. Elle critique ainsi son « combat déguisé » qui ne l’illustre pas comme une combattante des plus élaborés de l’ancienne organisation, surtout contre le dangereux et puissant Kaldur…


    « Te tester? Cela serait avec plaisir, mais je ne veux pas que notre première rencontre se justifie uniquement avec un combat. Mais ne t’inquiète pas avec Kaldur, il est un peu comme Cassie : Ils font tout pour te garantir un combat loyal, mais souvent ils augmentent assez leurs forces pour éviter de perdre le combat. Ils sont un peu mauvais joueurs dans ce qu’on appelle un combat juste… »


    Je le dis avec un sourire bien plus démonstratif que nos derniers dialogues. Bien que je trouve cela un peu dommage pour les combats actuels avec Cassie ou avec Kaldur, ils profitent au maximum de leurs pouvoirs pour éviter de perdre, mais dans ce cas, pourquoi ne pas utiliser de mon armure pour être plus loyal? Cette idée me paraît logique, mais je veux être capable de les battre avec ce que je connais de leurs attitudes. Cela va peut-être me prendre plusieurs tests pour arriver à les battre… mais c’est bien le but pour trouver leurs petites kryptonites afin de les vaincre loyalement. Ce sont déjà des sacrés combattants, alors en trouvant la solution comment les vaincre, je vais aussi trouver des solutions de comment pouvoir les aider et de comment vaincre des ennemis au même niveau que les puissants membres de la Young Force.

    « Tu avais une tactique pour penser comment vaincre Kaldur? Il mise sur sa puissance habituellement ou ses pouvoirs qu’il aime bien cacher, non? »  

    Déjà si je peux l’aider à ce niveau, cela serait déjà un bon début pour tenter une relation plus positive. Kaldur, malgré qu’il soit très sympa, reste toujours très macho à vouloir éviter à tout prix d’éviter de perdre contre des filles. Pour Cassie, c’est plutôt l’orgueil qui l’emporte voulant être une mauvaise gagnante de temps en temps. Au moins, si on se concentre sur les combats, peut-être que cela va pouvoir nous faire éviter mutuellement des problèmes de communication.

_________________
Une galette pour la Young Force - Page 3 Tumblr_mvhlxiK2GO1r6xbqmo2_500
« Young Force, tu connais mec? »
Katherine E. Bishop
Katherine E. Bishop

Messages : 787
Date d'inscription : 14/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Une galette pour la Young Force - Page 3 Empty Re: Une galette pour la Young Force

Message  Alexstrasza le Mar 28 Aoû 2018 - 8:54


Le rappel de pourquoi Kate devrait rester en Young Force la fait légèrement sourire malgré que cette expression soit en demi-teinte ; elle est là, au moins. Mon interlocutrice a besoin de réfléchir et a tout le temps qu’il lui faut pour le faire, je ne suis pas quelque chose de pressé. Difficile de savoir ce que les autres ressentent en les regardant et impossible de réellement savoir ce qu’ils pensent, je comprends donc que l’on soit dans l’interprétation et la réinterprétation, même lorsqu’on dialogue. Surtout lorsqu’on dialogue : par leur polysémie, les mots sont trompeurs. Je n’aime pas les noms pour cette raison, sans savoir si "nom" n’en devient pas synonyme de "mot" d’ailleurs, mais je fais de mon mieux lorsque j’interagis par leur intermédiaire. Parfois ça suffit, parfois ça ne suffit pas. Dans le premier cas, tant mieux. Dans le second cas, c’est l’occasion de m’améliorer. Je dirais bien que mes entrainements sont également similaire occasion mais je n’en suis vraiment pas certaine.

Ce dont je suis plus certaine c’est que notre première rencontre, avec Kate, ne se justifie pas avec un combat : elle se justifie vis-à-vis d’Elfe qui, bien qu’absente présentement, reste une motivation pour nous deux et doit continuer de bénéficier de nos deux aides. Elle se justifie aussi vis-à-vis de Kate elle-même puisque nous apprenons à nous connaitre à défaut que je sois certaine de lui apporter quelque chose. A son tour, celle-ci essaie de m’apporter quelque chose et ça me fait sourire. Je ne me suis jamais inquiétée vis-à-vis de Kaldur, ou même de Cassie, même si le fait qu’ils nous manipulent en prétendant faire un combat loyal pour discrètement augmenter leurs puissances me surprend d’eux. Mauvais joueurs, donc, cela m’en fait croiser les bras et explique peut-être mon sentiment d’absence de progrès face à l’Atlante : il n’est pas dans son intérêt de m’aider à progresser, la victoire serait plus difficile pour lui. Tant pis, comme le suggère le nom "mauvais joueur", ce n’est qu’un jeu. Tant qu’on s’amuse, cela ira.

Et en parler fait sourire Kate plus qu’auparavant, m’encourageant à en faire de même. Le combat est son domaine, en parler au sein d’un lieu qui lui est familier tout en impliquant les membres de la Young Force qu’elle adore la conduit à être plus à son aise qu’elle n’aurait jamais pu l’être en cuisine. J’espère ne pas gâcher cet élan et j’ai bon espoir d’ailleurs, surtout considérant les questions que la jeune femme me pose ensuite : c’est à son tour de chercher à m’aider et cela devrait continuer de faciliter son ouverture, puisqu’elle ne peut pas m’apporter quelque chose tout en restant totalement fermée. C’est donc à mon tour de monter une main au niveau de ma gorge pour me gratter légèrement au-dessous des oreilles, faisant remuer ma chevelure comme mes idées.

« Niveau tactique, mes techniques misent surtout sur les contres et les saisies afin d’immobiliser et de soumettre mon adversaire ; ce n’est pas vraiment particulier à Kaldur. Contrairement à lui, je ne suis pas capable de régler mes capacités physiques : mes écailles restent aussi dures sous cette forme que sous l’autre et, même si elles sont moindre pour des raisons évidentes, ma force et mon endurance restent produits de ma masse musculaire donc difficiles à concentrer ou à dissiper. »

Tel que je le conçois, si des êtres "magiques" comme les Olympiens et les Asgardiens sont capables de faire varier leurs capacités physiques c’est grâce à la manipulation de l’énergie dimensionnelle qui imprègne leur biologie ; énergie à l’origine de leurs pouvoirs. Qu’il soit juste ou qu’il soit faux, ce raisonnement peut s’appliquer à d’autres êtres comme les Kryptoniens, avec l’énergie solaire, ou les Atlantes, avec l’adaptation à la pression. Et quoi qu’il en soit réellement, je ne sais pas faire. Mon sens du toucher est suffisamment proche de celui des humains pour que je puisse faire preuve de délicatesse sans utiliser ma langue, contrairement à ma véritable forme, mais de là à contrôler précisément la force que je mets dans un coup… c’est une leçon que je n’ai pas réussi à maitriser. D’où ma préférence pour les saisies et les immobilisations d’ailleurs.

« Après, comme Kaldur encaisse aisément mes coups, je me permets d’être plus offensive aussi, reprends-je tranquillement en écartant les mains devant moi. Généralement, j’essaye de le boxer et de le griffer pour créer des ouvertures afin de faire les prises mais sa technique est bien au-delà de la mienne. Et il me le montre bien. »

Je baisse les mains le long de mon corps en me disant que je ne sais pas si notre différence de niveau est ridicule, si mon niveau est ridicule ou si c’est juste moi qui suit ridicule lorsqu’il en a terminé ; surement un peu des trois. Dans tous les cas, le combat a généralement un peu de suspens et on joue jusqu’à ce qu’il décide d’en finir. Etant une bourrine, je peux jouer longtemps à la bagarre mais je me frustre aussi facilement lorsque je n’arrive rien à faire et je pense que le degré de frustration est impliqué dans mes achèvements. Peut-être celui d’ennui également, côté Kaldur, même si je suis confiante dans le fait que son intérêt au combat ne se limite pas à me battre ; sinon il ferait ça plus rapidement.

« Je ne fais pas bien la différence entre sa puissance et ses pouvoirs mais je pense que oui. Cela dit, comme je reste d’une force et d’une résistance surhumaines, il a plus l’occasion d’utiliser les siennes que contre des adversaires humains. Ce qui ne l’empêche pas d’être déloyal, cependant, vu la différence de capacités qu’on peut avoir, mais ça ne m’importe pas vraiment. Tant qu’on s’amuse ça me va et le jour où il veut un vrai défi, il acceptera que je sois sous ma vraie forme. »

Mains sur les hanches avec bien plus de confiance en moi, je réalise cependant que je suis peut-être en hors sujet : il n’est pas question d’art martial sous forme draconienne car, même si Bjorn Valemon a prouvé qu’on peut développer un style quadrupède, je ne suis plus tellement dans les techniques et la plupart de celles de mon adversaire ne sont plus effectives. S’il est incontestable que je serais toujours dans le jeu, ayant traumatisée une membre de l’Alliance des Champions de l’Europe avec ça d’ailleurs, je ne suis pas certaine que Kaldur le serait lui.

« Cela étant, je suis preneuse de conseil si ça peut me permettre de le surprendre et de lui augmenter la difficulté. Je ne veux pas le battre s’il est mauvais joueur, vu qu’il le prendrait mal, mais je veux bien progresser un petit peu. Tu arrives à le battre toi ? »

_________________
Alexstrasza

Fiche de Personnage - Fiche de Liens - Nombre de Posts : 47
Alexstrasza
Alexstrasza

Messages : 218
Date d'inscription : 20/09/2017
Age : 25
Localisation : Un de mes territoires

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Revenir en haut Aller en bas

Une galette pour la Young Force - Page 3 Empty Re: Une galette pour la Young Force

Message  Katherine E. Bishop le Jeu 3 Jan 2019 - 0:28


    Pour les adeptes des mouvements New Age ou des individus qui aiment ce qui est pierre magique, on peut dire souvent que les étoiles ne sont jamais alignées avec moi sur les relations personnelles. Au niveau des contacts sociaux, c’était déjà un défi de taille de s’ouvrir assez pour avoir une relation avec Walter. Je suis même sûre qu’on peut admettre fortement que celui-ci se retrouve avec bien plus de défis qu’une personne, qui se caractérise par des désirs traditionnels autour du mariage, des enfants ou encore de la retraite. J’ai déjà essayé d’écrire un autre chapitre durant mon adolescence et cela s’est continué avec le temps. Je suis restée longuement discrète avec les années, me poursuivant sur un chemin solitaire un peu particulier. Au moins, j’ai eu quelques confirmations par mes nombreuses rencontres : D’autres ont déjà suivi un chemin similaire avant de se retrouver dans un groupe similaire. Black Canary, Batman et Black Panther ont souvent été des héros solitaires avant de se retrouver dans la Ligue des Justiciers. Mon idée n’est pas de me comparer à ces Héros, mais de comparer légèrement les cheminements possibles. De toute façon,  Alex pourrait en dire beaucoup que ces comparaisons sont boiteuses vu son histoire dans le précédent groupe.

    Mais, passons outre ce sujet délicat pour aller ce qui est plus intéressant : Battre Cassie et Kaldur. Un défi de longue haleine, nous prenant ainsi dans la suite de la discussion. Faisant découvrir leurs petits vices cachés à Alex, elle semble légèrement insultée. Il ne faut pas s’inquiéter aussi sur ce sujet : J’ai été aussi troublée de découvrir cela de ces deux guerriers. Surtout de Cassie, elle est quand même l’une de mes meilleures potes à vie, et elle ose me faire ça. Malgré tout ça, je pense comprendre la logique de nos deux amis. Cassandra et Kaldur ont été longtemps éduqués dans un milieu de combattants, Arthur et Diana leur ont tout apprit dans ce domaine et se retrouver en face d’une défaite, cela doit être parfois difficile à concevoir pour eux, surtout avec les pouvoirs et le temps que cela a pris de tout apprendre en techniques. Je crois cependant que ces types de combattants devraient être plus honnêtes avec eux-mêmes, quand ils vont vraiment se faire battre : cela va être un peu plus douloureux pour leurs caractères.

    C’est déjà arrivé dans le passé avec Cassie quand je n’étais pas encore arrivée à la Young Force, cela m’est déjà arrivée et cela risque d’arriver aussi un jour à Kaldur. Il faut être mieux préparé à ça, que toujours penser à la victoire. Je crois aussi que le jeune Atlante a quelques préjugés de perdre contre des femmes, mais on risque surtout de le voir quand il va vraiment perdre contre une femme. Cela risque plus d’arriver rapidement avec Alex qu’avec moi, surtout vu comment il a des capacités très élevées. Maxim m’a déjà parlé de sa technologie magique pour l’électricité, qu’elle était incapable de copier.

    Alex a plus d’endurance, et comme elle l’explique si bien : Ses écailles restent aussi solides en cette forme que l’autre. Pour ces techniques, elle mise sur les contres et sur les saisies afin de finir le combat au sol par des immobilisations. Elle me parle aussi de ses muscles impitoyables qui peuvent lui donner assurément plus de forces et d’endurances. Malheureusement, Luke m’a toujours appris une leçon importante autour des saisies et de la lutte, surtout dans un combat où tous les coups peuvent être permis.


    « Quand on utilise des techniques pour être plus sur la défensive et qu’on se concentre uniquement sur les saisies ou sur la lutte au sol, le plus gros problème vient après, surtout contre un adversaire comme Kaldur. Pour réussir à le saisir, il faut éviter ses coups les plus puissants debout. Si on reçoit un bon coup, cela peut être fini assez rapidement. Et vu comment il sait se battre, sa boxe, ses pieds ou encore ses esquives peuvent être efficaces. Les saisies, les transferts et les soumissions sont souvent efficaces au sol, donc il faut souvent trouver un moyen de mettre ton adversaire au sol par ton combat debout…  »


    Et c’est logiquement tout le défi d’une compétition brutale avec Kaldur. Ses soumissions et ses saisies devront être aussi négociées, et nous sommes dans une méthode délicate de comment le battre. Au moins, Alex a quelques manœuvres offensives qui pourraient être efficaces contre la puissance de notre ami. Le boxer et le griffer peuvent être des bonnes réponses au combat, mais au-delà de ça, il faut être capable de le boxer avec son niveau. Par cette remarque, j’évite de lui faire un commentaire sur sa boxe, elle doit déjà le savoir… elle-même l’avait avoué d’être une mauvaise étudiante. Elle poursuit plusieurs commentaires sur la différence qu’elle ne fait pas entre sa puissance et ses pouvoirs… mais elle fait aussi un commentaire sur sa véritable forme pour un vrai défi contre Kaldur. Là où je ne suis pas la plus populaire, c’est que je doute énormément de ces formes ou de la forme ultime de Goku pour combattre les méchants. La fiction nous laisse toujours les moments douteux où la puissance obscure d’un combattant revient pour le battre, mais dans mon idée, c’est plutôt simple : Plus qu’on est gros ou plus qu’on est puissant, plus de techniques peuvent nous défaire. C’est l’une des raisons pourquoi je ne me bats pas avec mon armure d’Hiro. Personne n’est imbattable, j’ai même réussi le défi avec Luke Cage, alors je pense être capable de le faire avec Kaldur ou avec Cassie.

    « Sa puissance n’est pas le tout de ses pouvoirs. Il semble avoir quelques pouvoirs supplémentaires dont même l’électricité, donc peut-être qu’il cache d’autres de ses capacités pour surprendre nos ennemis ou même nous-mêmes. »
     
    Alex semble vouloir plutôt s’amuser avec ces petits défis. Pour moi, c’est des défis bien plus importants ce genre de petites confrontations. J’en fais autant pour Ethan, Walter, Max que pour Kaldur et Cassie. Même si je peux gagner contre la première catégorie, mon but est moi-même d’améliorer mes capacités de combats au maximum. Sa confiance se gagne un peu en parlant de sa véritable forme et de ce défi de tenter la vaincre à ce niveau. Pour la suite, elle me demande surtout des petits conseils pour augmenter la difficulté.

    « Pour arriver à le battre, pas encore. Comme avec Cassie, je fais toujours des petites erreurs qui me font perdre mon énergie ou ma concentration. Donc, je perds assez lamentablement, mais disons à chaque défaite, je commence à le comprendre un peu plus. Cependant, je dois faire attention, parce qu’il cache certainement quelques de ses talents. Pour toi, je dirais surtout d’améliorer ta boxe et ton combat debout. Les saisies peuvent être efficaces, mais pas contre des adversaires contre lui. Il faut être capable de le déstabiliser avant tout. Sinon, tu peux toujours essayer de l’épuiser et en lui faisant perdre patience, tu pourras peut-être tenter de faire des saisies et des soumissions plus facilement. Sinon, et toi… tu as découvert des petits secrets sur Kaldur? Des points faibles? Ou tout autre pour le faire tomber? »

_________________
Une galette pour la Young Force - Page 3 Tumblr_mvhlxiK2GO1r6xbqmo2_500
« Young Force, tu connais mec? »
Katherine E. Bishop
Katherine E. Bishop

Messages : 787
Date d'inscription : 14/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Une galette pour la Young Force - Page 3 Empty Re: Une galette pour la Young Force

Message  Alexstrasza le Mar 8 Jan 2019 - 4:49


Quand on utilise des techniques pour être plus sur la défensive et qu’on se concentre uniquement sur les saisies ou sur la lutte au sol, le plus gros problème vient après ; je suis d’accord avec Kate. Pour moi cependant, la multiplicité d’adversaires est plus difficile qu’un seul, puisqu’il n’est pas possible d’entraver beaucoup de monde ou de porter le combat au sol sans se rendre vulnérable aux autres combattants. Après, c’est incontestable, pour réussir à saisir il ne faut pas se faire défoncer sur le chemin. Même principe que précédemment. Les combats sont d’autant plus longs qu’on joue, je ne doute pas qu’un véritable affrontement se terminerait rapidement tout comme en ma défaveur. Kaldur sait se battre, il est meilleur que moi tant en boxe qu’en esquive et qu’en saisie, d’où que mon moyen de le mettre au sol ne soit pas des plus efficaces : lui taper dessus jusqu’à ce qu’il y soit. Evidemment, il y a des raisons pour lesquels j’enchaine autant de défaites mais elles ne sont pas graves. En intervention, j’agis différemment : la pyromancie et la téléportation me permettent un contrôle du terrain tandis que le souffle incendiaire et la dissipation de magie m’assurent des surprises. Les saisies sont moins destinées à de la soumission qu’à de la projection, misant sur la fragilité humaine pour provoquer l’inconscience à l’impact, tandis que les adversaires invulnérables se retrouvent aux prises avec les énergies suscitées. Sauf qu’on n’est pas en intervention avec Kaldur, ni n’avons la prétention de l’être. Je ne dis pas que ça changerait quelque chose, pensant qu’il a suffisamment d’avance sur moi pour me vaincre même en conditions de rue, contrairement à mon emploi de ma véritable forme. Considérant l’absence de conviction de Kate à cette déclaration, peut-être que même faire dix tonnes et ne pas réagir aux coups de poing ne serait pas suffisant. Il faudrait tester pour le savoir mais, pour être optimiste, Kaldur pourrait au moins y aller à fond ! Non ?

Sa puissance n’est pas le tout de ses pouvoirs, d’accord, donc ses pouvoirs doivent faire partie de sa puissance mais celle-ci doit également intégrer son sens tactique et sa technicité, voire ses capacités stratégiques même si elles sont guères utiles en entrainement. Qu’on ne connaisse pas l’étendue des pouvoirs de Kaldur est pris en compte même si je ne sais pas vraiment ce que j’en ferais, n’étant pas certaine qu’on connaisse l’étendue des capacités de tant de monde que cela au final ; et n’y accordant pas vraiment d’importance. Cela dit, s’il faut tester les capacités de l’Atlante autour de l’électricité, je peux toujours le mordre. Après, je m’en voudrais de gâcher ses surprises, plus contre notre groupe que contre nos adversaires car les connaitre ne l’empêche pas de les leurs faire.

Toujours face à Kate à la regarder, j’acquiesce lorsqu’elle explique ne pas arriver à vaincre celui autour de qui tourne la discussion. Ni Cassie, d’ailleurs. Des petites erreurs qui lui font perdre son endurance et sa focalisation, je me figure assez mal de quoi il peut s’agir ; sans doute car je n’ai pas vraiment de focalisation ni de problème de fatigue. Par contre, perdre assez lamentablement, ça je pratique aussi. Reste à comprendre comment m’améliorer pour le faire, ce à quoi mon interlocutrice s’applique. Tout en nuançant que si Kaldur cache effectivement ses capacités, l’application ne conduira pas à grand-chose. Son conseil me concernant est d’améliorer boxe et combat debout, surtout parce que saisir les adversaires comme lui est une mauvaise idée. Faut dire que le déstabiliser plus que ma tenue ne le fait déjà n’était pas réellement au programme. Je ne doute pas que ça peut marcher cependant, tout comme l’épuiser. Lui faire perdre patience par contre, je pense que ça conduira surtout à ma défaite : encore une fois, je pense que sa patience est la principale chose qui fait durer le combat.

« Sinon, et toi… tu as découvert des petits secrets sur Kaldur ? Des points faibles ? Ou tout autre pour le faire tomber ?

- Des petits secrets je sais pas. C’est connu qu’il se rince l’œil pendant qu’il combat, non ? Difficile de savoir si ça le déconcentre ou l’aide à se concentrer cependant. Niveau point faible, comme il aime dominer, mon expérience me dit qu’il baisse un peu sa garde de contentement quand il arrive à le faire. Quand à le faire tomber… me faire envoyer au sol avant qu’il m’y rejoigne ça compte ? »

Mes deux questions sont véridiques même si la seconde est plus importante que la première, mon regard à Kate devant bien le signifier. On ne va pas se mentir, la tromperie et moi c’est une relation à sens unique : je me fais avoir, y’a pas de réciprocité. Donc ce n’est pas une feinte d’aller au sol, c’est plus une chute. Je n’ai jamais gagné un combat contre Kaldur, pour ne pas dire qu’il me faut généralement la semaine pour m’en remettre avant de pouvoir en faire un autre ; l’absorption de magie est pratique pour en avoir mais moins quand on veut se soigner soi-même. J’aurai surement plus de chance contre Cassie, ses pouvoirs me semblant provenir de sources magiques donc dissipables, auquel cas ce serait moi qui serais déloyale envers elles, mais contre Kaldur je n’ai jamais eu un avantage sans que ce soit lui qui me le laisse pour jouer. Et comme je joue, cela me va. Après, à défaut d’avoir le niveau pour une analyse technique, je peux approfondir mon approche psychologique.

« Kaldur est une élite et veut qu’on le reconnaisse. On peut peut-être jouer là-dessus pour le déstabiliser. Sans être méchante et le comparer à Namor, Arthur reste meilleur que lui. Lui dire peut l’amener à perdre patience ; même si je dois avouer ne pas avoir les capacités défensives pour encaisser cela.

Comme dit, c’est aussi un dominant. Je sais que j’en ai pas l’air mais, avec les membres de mon espèce, c’est aussi mon cas. Comme moi, mettre chaos doit moins lui importer que montrer qu’il domine. On peut jouer avec ça pour économiser nos forces et l’amener à lui se fatiguer, cherchant à ruiner ses démonstrations… si on y arrive. C’est pas vraiment mon cas.

Après, il y a l’attirance sexuelle. Le peu d’écailles que j’ai perdu durant ma vie limite ma tenue de combat à une base de sous-vêtements et je crois qu’il aime bien. Il doit y avoir moyen d’utiliser ce penchant comme diversion, même si je dois avouer que les parades humaines me laissent toujours perplexes.
»

Mes trois idées énoncées et développées, je m’arrête donc. Même avec ces apports aux conseils de Kate, je ne parviens pas vraiment à me voir tenir contre Kaldur. Je ne suis pas certaine de voir Kate employer de telels techniques non plus, d’ailleurs. Il est moins question d’honneur, celui-ci ayant déjà été évacué par déloyauté, que de caractère : elle ne provoque pas vraiment ni ne met en avant sa beauté. Peut-être a-t-elle plus de facilité à se laisser dominer, cependant, considérant qu’elle était prête à prendre du recul envers Elfe parce que j’aidais cette dernière également. Ce n’est pas un reproche et, si je ne me trompe pas, pourrait l’aider contre Kaldur voire contre Cassie moyennant qu’elle utilise cet aspect consciemment, pour se jouer d’eux. Mais se jouer d’eux est-il vraiment l’objectif ?

Cette fois, mes bras se croisent et je me concentre un peu plus. Sans remettre en cause la justesse de mon raisonnement, maintenant qu’il est dit je me demande s’il est vraiment pertinent. C’est de la tactique, connaitre son adversaire pour exploiter ses failles, mais est-ce réellement la tactique à employer dans un loisir ? Je ne crois pas.

« Cela étant, conclus-je donc avec moins de conviction. Je crains que ça ne nuise au jeu. Après tout, si eux font ça pour gagner, ça n’est pas mon cas. Et je ne pense pas que ça soit le tien non plus. Ça serait dommage de gâcher leur plaisir et ne nous aide pas vraiment à améliorer nos techniques. »

Il faut que je boxe pour devenir meilleure boxeuse, les punching-balls du gymnase vont donc valser un peu plus régulièrement. Quant à mon combat debout, je suppose qu’une pratique de la gymnastique afin d’être plus mobile et d’esquiver mieux serait une bonne base ; toute mauvaise élève que je sois, je me souviens des conseils qu’on a pu me donner il y a vingt ans. J’ai juste pas suivi car ça m’ennuyait. Peut-être était-ce une question de manque de partenaire, vu qu’avec Zatanna les combats n’étaient pas ce qui nous concernaient le plus. La magie et les costumes, c’était mieux.

_________________
Alexstrasza

Fiche de Personnage - Fiche de Liens - Nombre de Posts : 47
Alexstrasza
Alexstrasza

Messages : 218
Date d'inscription : 20/09/2017
Age : 25
Localisation : Un de mes territoires

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Revenir en haut Aller en bas

Une galette pour la Young Force - Page 3 Empty Re: Une galette pour la Young Force

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum