First Contact? [PV : Julia Hobbes]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

First Contact? [PV : Julia Hobbes]

Message  Victor Von Doom le Mer 6 Déc 2017 - 0:59


First Contact?

« Les proportions de la physique quantique et des grands concepts abstraits m’ont plutôt défini depuis les dernières décennies. Plusieurs prétendent que mon esprit est plutôt éclairé par la magie où mes pouvoirs viennent des plus grands démons, tous avec une énergie obscure puissante et différente. De nombreuses âmes ont été vendues dans le passé, mais l’une des raisons pourquoi ces âmes sont si simples se résolvent par une incompétence chronique des croyances humaines. L’être humain s’est toujours posé beaucoup de questions sur les êtres mythiques et démoniaques qui nous accompagnent. Ils sont enthousiasmés ou encore ils fantasment sur ces possibilités. Ils essaient aussi d’écrire leurs origines en s’approchant d’un bien divin contre le mal de la corruption. L’être humain a parfois besoin de croire pour satisfaire un besoin de curiosité malsaine. Sans croyances, leur monde s’écroule et la réalité est plutôt brutale. Hier et aujourd’hui, l’Histoire s’écrit encore avec la religion, de nombreuses cultures continuent de jouer ce jeu, alors que des Êtres, venant de la mythologie connue, sortent de l’abîme pour devenir des Héros ou des meurtriers de masse. Il est simple de relativiser les croyances, mais ces croyances ne sont pas uniquement liées à l’être humain. Il serait si ridicule de regarder la population comme une masse ou que les croyances se propagent comme des idéologies fixes et incroyablement difficiles à casser. Créer une culture n’est pas difficile, car tout être vit dans une culture. Que cela soit Emma Frost, Lex Luthor, Dormmamu ou Ra’s Al Ghul, chacun porte un regard à leurs cultures et ils jouent un rôle. Parfois, ils ne croient pas à la culture de base et ils veulent le changer, mais dans d’autres cas : Ils sont noyés dans leurs cultures et dans leurs propres images. Même les Démons ont une culture propre : La chaîne alimentaire vient d’elle-même d’une perception culturelle de la vie et d’une hiérarchie sociale. La réalité est que personne ne connaît la subjectivité de l’univers ou des univers, ils tendent à trouver une raison, parce que cela serait beaucoup trop effrayant de vivre sans penser que notre propre culture est relativisée. Comme tous autres démons, Léviathan reste un produit culturel, son importance est moindre dans mes pensées : Cela serait passionnant de faire des expériences dessus, mais plusieurs autres cibles sont plus importantes pour moi. Kara Zor-El, Cyborg, l’Homme-Pourpre, Bayonetta, Kaidan Ashimida, Korra du Mont Kailash et ainsi que de nombreux autres sont des cas bien plus intéressants en analyses que plusieurs cas qui semblent sortir de l’ordinaire.  

Cette vision est très importante, car elle intègre des perceptions et des idées qui vont plus loin que les jeux qui se déroulent actuellement. J’ai profité du ralentissement des pouvoirs Latvériens, pour signer avec l’Alliance des Champions et quelques traités inutiles avec l’Union Européenne. Les consolidations politiques sont très importantes, surtout avec ce décor politique qui n’annonce pas une grande favorisation des mouvements populaires que je tente de créer. Si mon porte-parole était très enthousiaste de s’enliser dans les Nouvelles Élites avec Luthor et Lehnsherr au commande, les relations ont commencé à être difficile après quelques mois. Si certains de nos partisans ont rêvé d’avoir une union à quatre pour redéfinir le Monde, ils sont ainsi dans l’erreur générale par le développement des relations. Luthor favorise les Vengeurs, un groupe très hostile aux principes Latvériens et à mes politiques, alors que Lehnsherr semble vouloir placer une ancienne Confrériste dans les Vengeurs. De plus, le Président Genoshan n’a pas de bons mots envers mes prisons Genoshans et qu’il semble plutôt vouloir intervenir dans des pays africains avec leur X-Force, sans se soucier ce que mes relations diplomatiques ou ce que l’Alliance des Champions veut défendre. Avec Sergei Boldarev, les relations sont aussi compliquées pour tous les cotés. Si les relations avec le Genosha sont symboliques, les relations avec Luthor en tant que Président des États-Unis, tombe dans le conflictuel vu l’État du Japon dans le milieu de défense où ils ont signé un contrat de défense mixte entre les Last Sons et les Avengers. Quelques uns de mes informateurs m’ont parlé que ce contrat risque de faire avancer une Guerre Froide entre les Last Sons et les Vengeurs, mais peut-être qu’il faudrait regarder dans les pays voisins du Japon où leurs contrats de défenses restent encore très mystérieux et remplis d’incohérences. Les Last Sons ou les Vengeurs ne demandent pas d’argent pour intervenir, ils ne demandent même pas de pouvoirs politiques : Ils veulent simplement intervenir parce qu’ils pensent gagner de l’influence de cette manière. Cette influence est politique ou économique? Non, je la crois plus complexe pour l’avenir, on ne doit pas les voir comme des forces traditionnelles, mais bien une certaine anticipation de leurs propres indépendances. Il reste beaucoup à analyser avant de comprendre comment leurs systèmes fonctionnent et il faut éviter à tout prix de commencer à vouloir créer des concepts fondamentaux envers ce type de conflit, parce que les facteurs et les idées sont encore en construction.

J’ai aussi mes plans pour intervenir sur le territoire oriental. Je peux encourager des mouvements idéologiques en Amérique ou en Afrique, mais les territoires africains sont déjà en pleine surdose des futures anticipations possibles entre le Wakanda et le Genosha. Je vais pouvoir profiter de l’Algérie et peut-être de l’Égypte avec d’éventuels alliés, mais les limites sont bien inscrites pour les prochaines années. Au niveau de l’Asie, les Last Sons sont trop récents pour avoir un contrôle aussi imposant que les Vengeurs aux États-Unis. Ainsi, j’ai pu placer un mouvement en Mongolie et un mouvement en Afghanistan. Cependant avant de vouloir prendre plus d’influences, il est beaucoup plus prudent d’attendre à un effondrement entre les Vengeurs et les Last Sons que me lancer aveuglément dans ce conflit. De plus, Sergei a assez de contacts pour savoir que je contribue à la Marche de Kuvira, donc il est important de continuer le jeu. De trouver des alliés et surtout de vouloir re-balancer certaines forces. Je regarde souvent ce que mes informateurs peuvent m’envoyer et les liens sont intéressants. La Young Force est un groupe dangereusement puissant, mais que plusieurs surévaluent par leurs actions ou leurs attitudes. Alors que les X-Men n’ont plus de réputations à se faire, ils sont manifestement plus redoutables que n’importe quels groupes. Si nous n’avions jamais été en conflits, leurs affiliations spirituelles avec la Ligue de la Justice m’ont toujours été problématiques afin de créer des relations avec ce fameux groupe.

Alors, il est normal que je créé des relations bien plus pacifiques avec le groupe rival des X-Men : Les Héllions. De cette façon, je ne crée pas simplement un allié potentiel contre le groupe de Charles Xavier, mais je me trouve des alliés pouvant s’intégrer dans des formes de coopération contre d’autres groupes. Emma Frost a la volonté de vouloir ouvrir des écoles en Latvérie? Elle a la volonté de créer un traité commercial entre ses entreprises et le Wakanda? Je suis donc pour cette offre pouvant avantager nos deux parties. Cette journée est donc primordiale pour l’avancée de nos deux influences. Aujourd’hui, c’est le début de la relation peut-être tumultueuse entre nos deux groupes, mais assez fonctionnel pour nous donner une bonne direction sur les prochains risques à entreprendre. Quel que soit leurs valeurs, leurs pouvoirs ou leurs origines, il est surtout le temps de leur créer un sentiment de supériorité. Selon des rumeurs, je commence à organiser ma séparation totale avec l’Alliance des Champions pour créer un groupe purement Latvérien pour sa défense. J’ai bien compris l’utilisation des autres groupes pour renforcer une discipline de coopération et si je commence mon recrutement, le renforcement Héllion pourrait amplement aider dans l’avenir. Je vais pouvoir leur donner aussi quelques de mes membres dans l’avenir, mais Emma va avoir un contrat moral très important à respecter dans l’avenir : « Qu’un Latvérien reste toujours Latvérien. » Cette règle est aussi simple que morale. Je peux même me permettre quelques compromis dans l’avenir au niveau du système entier afin que les mutants possèdent une autre situation civile que les autres Latvériens. Tant que cela me profite dans l’avenir, c’est le plus important.

Mais avant de parler de négociations ou de Traités, il est surtout le temps de commencer un contact direct avec les Héllions. Je dois d’abord recevoir l’une de leurs membres avant de parler de grands projets pour donner une première impression positive. Julia Hobbes doit faire cette tâche si différente, mais son cas m’intéresse moyennement. Elle pourrait devenir quelque chose d’intéressant, mais mes valeurs ou mes idées ne vont pas rentrer en compte dans cette discussion. Je ne la reçois pas à mon château aujourd’hui : Je suis directement à la petite ambassade proche de l’aéroport pour l’intercepter. Ayant accepté ce rendez-vous, toutes les informations disponibles lui laissaient la place pour se diriger vers ambassade blanche plutôt enrichie où les gardes étaient quand même présents. Ne perdant pas beaucoup mon temps à l’attente, je discutais avec l’un des vieux agents secrets de Latvérie pour me donner des informations sur l’actualité discrète des groupes. Le dossier le plus intéressant est en Afrique, où la X-Force ne va pas avoir autant de places et de libertés que prévues. À l’arrivé de la jeune femme dans la grande salle blanche avec des magnifiques portraits de ma personne sur les différents murs, je commence à parler : « Bienvenue dans la Grande Demeure des Latvériens, Julia Hobbes. C’est un plaisir d’avoir un premier contact officiel avec les Héllions. » Il n’est pas nécessaire de serrer les mains ou d’utiliser un autre langage que l’Anglais, je ne fais que baisser poliment la tête pour rentrer dans les bases de ce que les Héllions devraient connaître. »

_________________
avatar
Victor Von Doom

Messages : 238
Date d'inscription : 12/10/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: First Contact? [PV : Julia Hobbes]

Message  Léviathan le Sam 6 Jan 2018 - 10:03




First Contact ?
1
Victor von Doom,

Ton nom fait écho dans l’Enfer d’où je viens comme dans d’autres, étant devenu synonyme du potentiel de l’Humanité. Combien de décennies t’a-t-il fallu pour devenir une puissance magique considérée des Démons Majeurs, une puissance politique considérée de ton monde, une puissance militaire suffisante à repousser la mythique Justice League et enfin une puissance technologique capable de marquer son époque et les suivantes ? Tu n’es pas digne de confiance, même du point de vue des engeances infernales, et je m’interroge sur le rôle que tu tiendras dans la damnation d’Emma Frost. Elle a l’espoir de te changer tout autant que l’intelligence de se méfier mais j’ignore ce qui gagnera tout en pensant savoir ce que tu favoriseras. Malgré mon "échec" face à Wonder Woman, il n’est pas étonnant que je sois la première Hellion à venir te faire face : la politique est quelque chose qui m’intéresse plus que les autres. J’en suis déshumanisée, aux yeux de certains, mais je ne considère pas qu’user des forces engendrées par l’association des individus dans un contexte social soit inhumain ; c’est par l’association que l’Humanité a accompli ses plus grandes œuvres, même s’il n’est que quelques noms pour être retenus par l’Histoire. Aux fondations de tout monument reposent les anonymes qui en ont été les ouvriers, seul récoltant la gloire celui qui leur donnait des ordres. Même toi, tu ne serais pas ce que tu es sans autrui, sans cette Latvérie à laquelle, je suis sure, tu tiens.

Mon père m’a beaucoup amusé lors de notre discussion à propos de ma rencontre avec Diana de Themyscira : pour lui, j’ai fait deux erreurs. La première est d’oublier la loi de proximité, un principe journalistique considérant que les choses ont plus ou moins d'importance suivant leur proximité par rapport au lecteur ; la proximité dépendant des axes géographiques, temporels, affectifs et sociétaux. Diana étant sur le terrain, les principales aides qu’elle conçoit comme telles sont celles effectuées sur le terrain également, non par un soutien logistique et distant. Diana agissant d’ores et déjà, les principales aides sont, pour elle, celles agissant dans le présent ou un futur proche, soit qui interviendront à court-terme. Diana ayant une idéologie, les principales aides qu’elle accepte de recevoir doivent correspondre à ses valeurs ou ne pas trop s’en éloigner. Enfin, Diana étant une personne qui fait les choses par elle-même, l’aide ne peut pas être apportée par l’intermédiaire d’autrui mais passe forcément par une présence physique similaire à la sienne. J'aurai du en tenir compte. Ma seconde erreur, selon mon père toujours, est marketing cette fois : ce n’est pas en analysant qu’on encourage autrui  à investir dans quelque chose. Les gens n’ont pas envie qu’on leur explique intellectuellement, c’est trop scolaire. Ils ont envie de ressentir, d’être attirés. Hors, quand on analyse les choses comme j’aime le faire, on les déconstruit, on enlève la magie même qui peut donner l’envie et la curiosité de s’attarder sur la chose. Il ne faut pas parler à l’intelligence des gens, il faut parler à leurs émotions ; s’ils veulent employer leur intellect, ils le feront très bien tout seuls par la suite. J’ai déçue Wonder Woman ce jour-là, j’ai déçu mon père également. Il n’aime pas me voir gâcher les chances qui me sont données et, à ses yeux, la responsable ne peut être que Julia ; Léviathan est bien au-delà de si grossières erreurs. Je me demande s’il est venu à l’esprit de mon géniteur que les erreurs puissent être aussi constructives, si ce n’est plus, que les réussites ; après tout, elles ouvrent parfois plus de portes.

Revenir en Europe pour les fêtes de fin d’années m’offre l’occasion de me racheter de la rencontre avec Wonder Woman, tout autant que de prouver que j’ai apprise la leçon. Néanmoins, je pense que tu seras bien plus aisé de discussion, Victor, pour le simple fait que tu sois capable de mettre tes valeurs et croyances personnelles de côté dans une conversation. J’espère que tu ne feras pas autant de généralité, également, même si je comprends le principe de représenter une généralité lorsqu’on sert d’ambassade. J’ai été une ambassadrice involontaire face à Diana de Themyscira, une messagère n’ayant su rester à sa place, et je tâcherai de ne pas refaire les mêmes erreurs avec toi. Sans doute en ferais-je d’autre, cela dit, mais je saurais construire avec comme la dernière fois. Et toi aussi, tu seras là pour construire plus que pour juger, un point qui me facilitera grandement la tâche. Enfin, tu dois être habitué à négocier avec des démons et, malgré ma nature composite, cela me permettra une certaine familiarité dans l’interaction.

J’ai profité du voyage en avion depuis Londres pour essayer de me reposer, le décalage horaire ne me facilitant pas la pensée, mais je n’en reste pas moins présentable pour notre rencontre. A un niveau officiel et carriériste, c’est très positif de rencontrer un chef d’état de ton ampleur avant même d’en avoir terminé des études ; cela prouve que j’ai un certain avenir politique et je me dois qu’il soit visible sur ma tenue. Mon tailleur inclut pantalon, gilet et veste rattachée par un bouton, après tout je suis libérale, tandis que la chemise au-dessous est du mauve des Hellions, une couleur que j’appréciais déjà avait de rejoindre le groupe. Mes talons me font dépasser le mètre quatre-vingt mais ne sauraient me faire égaler ta taille en armure et il ne s’agit pas d’être impressionnante de toute façon ; juste d’user des signes identifiables de la culture de la classe sociale à laquelle nous appartenons. Je dois bien avouer avoir hésité à prendre un attaché-case mais qu’y aurais-je mis ? Je ne suis pas encore une politicienne et je n’ai certainement pas d’autorité pour me présenter comme leader des Hellions. Cela dit, Emma Frost aurait surement appréciée l’esthétique du bâtiment dans lequel nous nous rencontrons ; le blanc a toujours été sa couleur, plus même que celle de ses protégés. Je ne peux m’empêcher de sourire à l’idée que tu m’accueilles dans un lieu particulier, puisqu’il me faut chercher la mécanique derrière cette décision. Ne mérite-je pas d’être conviée à ton château ou vaut-il mieux éviter que quelque chose comme moi ne s’y rende à l’extérieur d’un cercle de confinement ? Je ne suis pas un danger, Victor, même si je ne te dirais pas de ne pas t’inquiéter.

Tes gardes me conduisent jusqu’à toi et j’obtempère avec le naturel d’une invitée que l’on guide plus qu’on ne la surveille. La décoration intérieure est égale à celle de l’extérieure mais avec une touche clairement plus personnelle de ta part. Le Culte de la Personnalité est l’un des grands vainqueurs de cette époque, qu’il soit tien ou d’un autre Super ne m’importe pas car les mécanismes sont les mêmes ; des mécanismes dont tu as conscience et que tu maitrises. Tu ne me sauras pas désolée de t’interrompre face à ton subordonné, principalement parce que je ne le suis pas, mais tu me sauras reconnaissante de ton accueil, j’acquiesce en miroir afin de te répondre. Par politesse également, je ne m’assiérais pas avant que tu ne me le dises.

- Et c’est un honneur d’être reçue ici. Je me garderais bien de représenter mon organisation cependant, je serais au mieux une intermédiaire pour une collaboration future.

Je ne suis pas une ambassadrice dépositaire de l’autorité d’Emma Frost ou de Michelle Drew, je suis serviteur de la première et viens défendre ses intérêts à ma manière sans engager sa responsabilité à elle. Je sais que la plupart des gens recherche les profits individuels s’accompagnant de responsabilité collective, ne serait-ce que pour éviter le jugement des autres qui est parfois excuse pour des punitions plus cruelles encore que le crime, mais je préfère rechercher les profits collectifs s’accompagnant de responsabilité individuelle lorsqu’il s’agit des Hellions. J’ai peut-être tord mais j’y vois l’une des parts de leur idéologie.

- Cela étant, je ne m’en viens pas dénuée de propositions. Mais je laisse à vôtre majesté le soin du choix des sujets afin que vous puissiez exprimer vos attentes au mieux.

_________________

avatar
Léviathan

Messages : 171
Date d'inscription : 08/03/2017

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum