First Contact? [PV : Julia Hobbes]

Aller en bas

First Contact? [PV : Julia Hobbes]

Message  Victor Von Doom le Mer 6 Déc 2017 - 0:59


First Contact?

« Les proportions de la physique quantique et des grands concepts abstraits m’ont plutôt défini depuis les dernières décennies. Plusieurs prétendent que mon esprit est plutôt éclairé par la magie où mes pouvoirs viennent des plus grands démons, tous avec une énergie obscure puissante et différente. De nombreuses âmes ont été vendues dans le passé, mais l’une des raisons pourquoi ces âmes sont si simples se résolvent par une incompétence chronique des croyances humaines. L’être humain s’est toujours posé beaucoup de questions sur les êtres mythiques et démoniaques qui nous accompagnent. Ils sont enthousiasmés ou encore ils fantasment sur ces possibilités. Ils essaient aussi d’écrire leurs origines en s’approchant d’un bien divin contre le mal de la corruption. L’être humain a parfois besoin de croire pour satisfaire un besoin de curiosité malsaine. Sans croyances, leur monde s’écroule et la réalité est plutôt brutale. Hier et aujourd’hui, l’Histoire s’écrit encore avec la religion, de nombreuses cultures continuent de jouer ce jeu, alors que des Êtres, venant de la mythologie connue, sortent de l’abîme pour devenir des Héros ou des meurtriers de masse. Il est simple de relativiser les croyances, mais ces croyances ne sont pas uniquement liées à l’être humain. Il serait si ridicule de regarder la population comme une masse ou que les croyances se propagent comme des idéologies fixes et incroyablement difficiles à casser. Créer une culture n’est pas difficile, car tout être vit dans une culture. Que cela soit Emma Frost, Lex Luthor, Dormmamu ou Ra’s Al Ghul, chacun porte un regard à leurs cultures et ils jouent un rôle. Parfois, ils ne croient pas à la culture de base et ils veulent le changer, mais dans d’autres cas : Ils sont noyés dans leurs cultures et dans leurs propres images. Même les Démons ont une culture propre : La chaîne alimentaire vient d’elle-même d’une perception culturelle de la vie et d’une hiérarchie sociale. La réalité est que personne ne connaît la subjectivité de l’univers ou des univers, ils tendent à trouver une raison, parce que cela serait beaucoup trop effrayant de vivre sans penser que notre propre culture est relativisée. Comme tous autres démons, Léviathan reste un produit culturel, son importance est moindre dans mes pensées : Cela serait passionnant de faire des expériences dessus, mais plusieurs autres cibles sont plus importantes pour moi. Kara Zor-El, Cyborg, l’Homme-Pourpre, Bayonetta, Kaidan Ashimida, Korra du Mont Kailash et ainsi que de nombreux autres sont des cas bien plus intéressants en analyses que plusieurs cas qui semblent sortir de l’ordinaire.  

Cette vision est très importante, car elle intègre des perceptions et des idées qui vont plus loin que les jeux qui se déroulent actuellement. J’ai profité du ralentissement des pouvoirs Latvériens, pour signer avec l’Alliance des Champions et quelques traités inutiles avec l’Union Européenne. Les consolidations politiques sont très importantes, surtout avec ce décor politique qui n’annonce pas une grande favorisation des mouvements populaires que je tente de créer. Si mon porte-parole était très enthousiaste de s’enliser dans les Nouvelles Élites avec Luthor et Lehnsherr au commande, les relations ont commencé à être difficile après quelques mois. Si certains de nos partisans ont rêvé d’avoir une union à quatre pour redéfinir le Monde, ils sont ainsi dans l’erreur générale par le développement des relations. Luthor favorise les Vengeurs, un groupe très hostile aux principes Latvériens et à mes politiques, alors que Lehnsherr semble vouloir placer une ancienne Confrériste dans les Vengeurs. De plus, le Président Genoshan n’a pas de bons mots envers mes prisons Genoshans et qu’il semble plutôt vouloir intervenir dans des pays africains avec leur X-Force, sans se soucier ce que mes relations diplomatiques ou ce que l’Alliance des Champions veut défendre. Avec Sergei Boldarev, les relations sont aussi compliquées pour tous les cotés. Si les relations avec le Genosha sont symboliques, les relations avec Luthor en tant que Président des États-Unis, tombe dans le conflictuel vu l’État du Japon dans le milieu de défense où ils ont signé un contrat de défense mixte entre les Last Sons et les Avengers. Quelques uns de mes informateurs m’ont parlé que ce contrat risque de faire avancer une Guerre Froide entre les Last Sons et les Vengeurs, mais peut-être qu’il faudrait regarder dans les pays voisins du Japon où leurs contrats de défenses restent encore très mystérieux et remplis d’incohérences. Les Last Sons ou les Vengeurs ne demandent pas d’argent pour intervenir, ils ne demandent même pas de pouvoirs politiques : Ils veulent simplement intervenir parce qu’ils pensent gagner de l’influence de cette manière. Cette influence est politique ou économique? Non, je la crois plus complexe pour l’avenir, on ne doit pas les voir comme des forces traditionnelles, mais bien une certaine anticipation de leurs propres indépendances. Il reste beaucoup à analyser avant de comprendre comment leurs systèmes fonctionnent et il faut éviter à tout prix de commencer à vouloir créer des concepts fondamentaux envers ce type de conflit, parce que les facteurs et les idées sont encore en construction.

J’ai aussi mes plans pour intervenir sur le territoire oriental. Je peux encourager des mouvements idéologiques en Amérique ou en Afrique, mais les territoires africains sont déjà en pleine surdose des futures anticipations possibles entre le Wakanda et le Genosha. Je vais pouvoir profiter de l’Algérie et peut-être de l’Égypte avec d’éventuels alliés, mais les limites sont bien inscrites pour les prochaines années. Au niveau de l’Asie, les Last Sons sont trop récents pour avoir un contrôle aussi imposant que les Vengeurs aux États-Unis. Ainsi, j’ai pu placer un mouvement en Mongolie et un mouvement en Afghanistan. Cependant avant de vouloir prendre plus d’influences, il est beaucoup plus prudent d’attendre à un effondrement entre les Vengeurs et les Last Sons que me lancer aveuglément dans ce conflit. De plus, Sergei a assez de contacts pour savoir que je contribue à la Marche de Kuvira, donc il est important de continuer le jeu. De trouver des alliés et surtout de vouloir re-balancer certaines forces. Je regarde souvent ce que mes informateurs peuvent m’envoyer et les liens sont intéressants. La Young Force est un groupe dangereusement puissant, mais que plusieurs surévaluent par leurs actions ou leurs attitudes. Alors que les X-Men n’ont plus de réputations à se faire, ils sont manifestement plus redoutables que n’importe quels groupes. Si nous n’avions jamais été en conflits, leurs affiliations spirituelles avec la Ligue de la Justice m’ont toujours été problématiques afin de créer des relations avec ce fameux groupe.

Alors, il est normal que je créé des relations bien plus pacifiques avec le groupe rival des X-Men : Les Héllions. De cette façon, je ne crée pas simplement un allié potentiel contre le groupe de Charles Xavier, mais je me trouve des alliés pouvant s’intégrer dans des formes de coopération contre d’autres groupes. Emma Frost a la volonté de vouloir ouvrir des écoles en Latvérie? Elle a la volonté de créer un traité commercial entre ses entreprises et le Wakanda? Je suis donc pour cette offre pouvant avantager nos deux parties. Cette journée est donc primordiale pour l’avancée de nos deux influences. Aujourd’hui, c’est le début de la relation peut-être tumultueuse entre nos deux groupes, mais assez fonctionnel pour nous donner une bonne direction sur les prochains risques à entreprendre. Quel que soit leurs valeurs, leurs pouvoirs ou leurs origines, il est surtout le temps de leur créer un sentiment de supériorité. Selon des rumeurs, je commence à organiser ma séparation totale avec l’Alliance des Champions pour créer un groupe purement Latvérien pour sa défense. J’ai bien compris l’utilisation des autres groupes pour renforcer une discipline de coopération et si je commence mon recrutement, le renforcement Héllion pourrait amplement aider dans l’avenir. Je vais pouvoir leur donner aussi quelques de mes membres dans l’avenir, mais Emma va avoir un contrat moral très important à respecter dans l’avenir : « Qu’un Latvérien reste toujours Latvérien. » Cette règle est aussi simple que morale. Je peux même me permettre quelques compromis dans l’avenir au niveau du système entier afin que les mutants possèdent une autre situation civile que les autres Latvériens. Tant que cela me profite dans l’avenir, c’est le plus important.

Mais avant de parler de négociations ou de Traités, il est surtout le temps de commencer un contact direct avec les Héllions. Je dois d’abord recevoir l’une de leurs membres avant de parler de grands projets pour donner une première impression positive. Julia Hobbes doit faire cette tâche si différente, mais son cas m’intéresse moyennement. Elle pourrait devenir quelque chose d’intéressant, mais mes valeurs ou mes idées ne vont pas rentrer en compte dans cette discussion. Je ne la reçois pas à mon château aujourd’hui : Je suis directement à la petite ambassade proche de l’aéroport pour l’intercepter. Ayant accepté ce rendez-vous, toutes les informations disponibles lui laissaient la place pour se diriger vers ambassade blanche plutôt enrichie où les gardes étaient quand même présents. Ne perdant pas beaucoup mon temps à l’attente, je discutais avec l’un des vieux agents secrets de Latvérie pour me donner des informations sur l’actualité discrète des groupes. Le dossier le plus intéressant est en Afrique, où la X-Force ne va pas avoir autant de places et de libertés que prévues. À l’arrivé de la jeune femme dans la grande salle blanche avec des magnifiques portraits de ma personne sur les différents murs, je commence à parler : « Bienvenue dans la Grande Demeure des Latvériens, Julia Hobbes. C’est un plaisir d’avoir un premier contact officiel avec les Héllions. » Il n’est pas nécessaire de serrer les mains ou d’utiliser un autre langage que l’Anglais, je ne fais que baisser poliment la tête pour rentrer dans les bases de ce que les Héllions devraient connaître. »

_________________
avatar
Victor Von Doom

Messages : 294
Date d'inscription : 12/10/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: First Contact? [PV : Julia Hobbes]

Message  Léviathan le Sam 6 Jan 2018 - 10:03




First Contact ?
1
Victor von Doom,

Ton nom fait écho dans l’Enfer d’où je viens comme dans d’autres, étant devenu synonyme du potentiel de l’Humanité. Combien de décennies t’a-t-il fallu pour devenir une puissance magique considérée des Démons Majeurs, une puissance politique considérée de ton monde, une puissance militaire suffisante à repousser la mythique Justice League et enfin une puissance technologique capable de marquer son époque et les suivantes ? Tu n’es pas digne de confiance, même du point de vue des engeances infernales, et je m’interroge sur le rôle que tu tiendras dans la damnation d’Emma Frost. Elle a l’espoir de te changer tout autant que l’intelligence de se méfier mais j’ignore ce qui gagnera tout en pensant savoir ce que tu favoriseras. Malgré mon "échec" face à Wonder Woman, il n’est pas étonnant que je sois la première Hellion à venir te faire face : la politique est quelque chose qui m’intéresse plus que les autres. J’en suis déshumanisée, aux yeux de certains, mais je ne considère pas qu’user des forces engendrées par l’association des individus dans un contexte social soit inhumain ; c’est par l’association que l’Humanité a accompli ses plus grandes œuvres, même s’il n’est que quelques noms pour être retenus par l’Histoire. Aux fondations de tout monument reposent les anonymes qui en ont été les ouvriers, seul récoltant la gloire celui qui leur donnait des ordres. Même toi, tu ne serais pas ce que tu es sans autrui, sans cette Latvérie à laquelle, je suis sure, tu tiens.

Mon père m’a beaucoup amusé lors de notre discussion à propos de ma rencontre avec Diana de Themyscira : pour lui, j’ai fait deux erreurs. La première est d’oublier la loi de proximité, un principe journalistique considérant que les choses ont plus ou moins d'importance suivant leur proximité par rapport au lecteur ; la proximité dépendant des axes géographiques, temporels, affectifs et sociétaux. Diana étant sur le terrain, les principales aides qu’elle conçoit comme telles sont celles effectuées sur le terrain également, non par un soutien logistique et distant. Diana agissant d’ores et déjà, les principales aides sont, pour elle, celles agissant dans le présent ou un futur proche, soit qui interviendront à court-terme. Diana ayant une idéologie, les principales aides qu’elle accepte de recevoir doivent correspondre à ses valeurs ou ne pas trop s’en éloigner. Enfin, Diana étant une personne qui fait les choses par elle-même, l’aide ne peut pas être apportée par l’intermédiaire d’autrui mais passe forcément par une présence physique similaire à la sienne. J'aurai du en tenir compte. Ma seconde erreur, selon mon père toujours, est marketing cette fois : ce n’est pas en analysant qu’on encourage autrui  à investir dans quelque chose. Les gens n’ont pas envie qu’on leur explique intellectuellement, c’est trop scolaire. Ils ont envie de ressentir, d’être attirés. Hors, quand on analyse les choses comme j’aime le faire, on les déconstruit, on enlève la magie même qui peut donner l’envie et la curiosité de s’attarder sur la chose. Il ne faut pas parler à l’intelligence des gens, il faut parler à leurs émotions ; s’ils veulent employer leur intellect, ils le feront très bien tout seuls par la suite. J’ai déçue Wonder Woman ce jour-là, j’ai déçu mon père également. Il n’aime pas me voir gâcher les chances qui me sont données et, à ses yeux, la responsable ne peut être que Julia ; Léviathan est bien au-delà de si grossières erreurs. Je me demande s’il est venu à l’esprit de mon géniteur que les erreurs puissent être aussi constructives, si ce n’est plus, que les réussites ; après tout, elles ouvrent parfois plus de portes.

Revenir en Europe pour les fêtes de fin d’années m’offre l’occasion de me racheter de la rencontre avec Wonder Woman, tout autant que de prouver que j’ai apprise la leçon. Néanmoins, je pense que tu seras bien plus aisé de discussion, Victor, pour le simple fait que tu sois capable de mettre tes valeurs et croyances personnelles de côté dans une conversation. J’espère que tu ne feras pas autant de généralité, également, même si je comprends le principe de représenter une généralité lorsqu’on sert d’ambassade. J’ai été une ambassadrice involontaire face à Diana de Themyscira, une messagère n’ayant su rester à sa place, et je tâcherai de ne pas refaire les mêmes erreurs avec toi. Sans doute en ferais-je d’autre, cela dit, mais je saurais construire avec comme la dernière fois. Et toi aussi, tu seras là pour construire plus que pour juger, un point qui me facilitera grandement la tâche. Enfin, tu dois être habitué à négocier avec des démons et, malgré ma nature composite, cela me permettra une certaine familiarité dans l’interaction.

J’ai profité du voyage en avion depuis Londres pour essayer de me reposer, le décalage horaire ne me facilitant pas la pensée, mais je n’en reste pas moins présentable pour notre rencontre. A un niveau officiel et carriériste, c’est très positif de rencontrer un chef d’état de ton ampleur avant même d’en avoir terminé des études ; cela prouve que j’ai un certain avenir politique et je me dois qu’il soit visible sur ma tenue. Mon tailleur inclut pantalon, gilet et veste rattachée par un bouton, après tout je suis libérale, tandis que la chemise au-dessous est du mauve des Hellions, une couleur que j’appréciais déjà avait de rejoindre le groupe. Mes talons me font dépasser le mètre quatre-vingt mais ne sauraient me faire égaler ta taille en armure et il ne s’agit pas d’être impressionnante de toute façon ; juste d’user des signes identifiables de la culture de la classe sociale à laquelle nous appartenons. Je dois bien avouer avoir hésité à prendre un attaché-case mais qu’y aurais-je mis ? Je ne suis pas encore une politicienne et je n’ai certainement pas d’autorité pour me présenter comme leader des Hellions. Cela dit, Emma Frost aurait surement appréciée l’esthétique du bâtiment dans lequel nous nous rencontrons ; le blanc a toujours été sa couleur, plus même que celle de ses protégés. Je ne peux m’empêcher de sourire à l’idée que tu m’accueilles dans un lieu particulier, puisqu’il me faut chercher la mécanique derrière cette décision. Ne mérite-je pas d’être conviée à ton château ou vaut-il mieux éviter que quelque chose comme moi ne s’y rende à l’extérieur d’un cercle de confinement ? Je ne suis pas un danger, Victor, même si je ne te dirais pas de ne pas t’inquiéter.

Tes gardes me conduisent jusqu’à toi et j’obtempère avec le naturel d’une invitée que l’on guide plus qu’on ne la surveille. La décoration intérieure est égale à celle de l’extérieure mais avec une touche clairement plus personnelle de ta part. Le Culte de la Personnalité est l’un des grands vainqueurs de cette époque, qu’il soit tien ou d’un autre Super ne m’importe pas car les mécanismes sont les mêmes ; des mécanismes dont tu as conscience et que tu maitrises. Tu ne me sauras pas désolée de t’interrompre face à ton subordonné, principalement parce que je ne le suis pas, mais tu me sauras reconnaissante de ton accueil, j’acquiesce en miroir afin de te répondre. Par politesse également, je ne m’assiérais pas avant que tu ne me le dises.

- Et c’est un honneur d’être reçue ici. Je me garderais bien de représenter mon organisation cependant, je serais au mieux une intermédiaire pour une collaboration future.

Je ne suis pas une ambassadrice dépositaire de l’autorité d’Emma Frost ou de Michelle Drew, je suis serviteur de la première et viens défendre ses intérêts à ma manière sans engager sa responsabilité à elle. Je sais que la plupart des gens recherche les profits individuels s’accompagnant de responsabilité collective, ne serait-ce que pour éviter le jugement des autres qui est parfois excuse pour des punitions plus cruelles encore que le crime, mais je préfère rechercher les profits collectifs s’accompagnant de responsabilité individuelle lorsqu’il s’agit des Hellions. J’ai peut-être tord mais j’y vois l’une des parts de leur idéologie.

- Cela étant, je ne m’en viens pas dénuée de propositions. Mais je laisse à vôtre majesté le soin du choix des sujets afin que vous puissiez exprimer vos attentes au mieux.

_________________

avatar
Léviathan

Messages : 232
Date d'inscription : 08/03/2017

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: First Contact? [PV : Julia Hobbes]

Message  Victor Von Doom le Lun 5 Fév 2018 - 1:37


First Contact?

« Chère Julia ou Léviathan,

Des croyances populaires veulent souvent qu’on considère les êtres à leurs actions ou de leurs progrès dans la définition de ce qui est de leur nature. Chaque dimension, espace-temps ou univers visités m’ont permit à apprendre beaucoup sur ce que les Hommes, les Femmes, les Enfants, les Dieux, les Démons ou les Conquérants Galactiques considèrent réellement de leurs vies. Visant à avancer dans leurs normalités ou dans leurs désirs pensants être naturels, ils se construisent tous seuls de cette manière, pensant avoir trouvé des réalités objectives à ce qu’ils peuvent être réellement. À ces limites, on retrouve les raisons pourquoi l’Humanité est souvent bloquée dans un processus malheureusement contraignant pour tous. Tous possèdent ses limites et c’est pour cette raison que je profite autant de briser les barrières de ces limites pour devenir plus puissant. Ma victoire contre la Ligue des Justiciers s’est définie par leurs plus grandes faiblesses : À la fin de la Guerre Froide, l’ultranationalisme dans les pays Balkans était l’un des outils les plus efficaces pour combattre ce que l’Humanisme représentait des Casques Bleus, de l’ONU et la Ligue des Justiciers. Cet outil m’a toujours beaucoup servit pour les Latvériens, surtout avec le nationalisme, un ressentiment artificiel pour renforcer une ressemblance collective. Il est tellement facile de faire n’importe quoi en usant du nationalisme, on peut même faire croire à n’importe quelle être de sa rareté par l’enseignement national, par la propagande ou par les mouvements d’extrême-droite. En jouant sur cette corde sensible, on gagne à récupérer les êtres qui sont surtout attirés par le rejet de l’étranger.

C’est une méthode efficace, encore aujourd’hui, si on les nourrit convenablement. On n’a pas besoin des religions aujourd’hui, il suffit de récupérer la méthodologie de la peur d’être impie envers son Dieu ou ses Dieux pour le transférer vers ceux qui ont peur des étrangers, des élites ou même de l’autorité. Construire ses limites fait que ses limites deviennent les pires défauts de l’être humain. Avec la peur du mythique, tous à mon époque, ne voulait pas rentrer en contact avec des démons ou des monstres de d’autres dimensions, mais il suffisait uniquement un peu de réflexion pour éviter de tomber dans leurs emprises. De cette façon, je suis devenu une figure emblématique pour plusieurs. Une menace pour les grands humanistes, alors que pour d’autres l’un des êtres les plus totalitaires de ce monde ou encore pour certains Démons, un être à ignorer complètement pour éviter des marchés avec le Diable. Au moins, de cette manière, je peux me dire que nul ne me dicte une idée de la nature ou encore des principes entièrement construits afin de nous contrôler.

Avec Emma Frost, je peux faire beaucoup. Elle est naturellement plus attirante que Charles Xavier, surtout si ses idées permettent parfois d’éviter de se poser de nombreuses questions éthiques. Depuis l’élection de Luthor et le Renversement de Genosha, plusieurs se donnent le nom de nouvelles élites, des êtres opposés à la Ligue de la Justice, pouvant maintenant se servir du milieu politique afin de viser plus haut. Ils m’amusent, ils sont dans leurs rêves et dans leurs idées, mais ils sont très attirants dans le concret. Ils permettent aujourd’hui de se lancer dans des projets un peu plus grands que les Vengeurs ou que l’Alliance des Champions. L’Institut Xavier et les X-Men possèdent peut-être l’une des organisations les plus puissantes du monde, mais si tous les puissants de ce Monde favorisent les Héllions, cela va pouvoir grandement nous aider pour la suite. Leur groupe va être mignon, si on réussit à convaincre les X-Men ou les Vengeurs de les rejoindre par la force ou par les arguments. Je pense déjà favoriser la fin des X-Men et de la Young Force pour ouvrir des portes plus intéressantes envers notre avenir.

À ma rencontre avec Julia, je tiens en compte plusieurs éléments différents de cette équipe ou de leur école. Diversifié pour avoir rejoint Alexandra Gruff et Rachel Williams, malheureusement pour eux, ils se retrouvent dans des positions plutôt difficiles. Certains suivent Emma Frost d’une manière qu’elle semble parfois créer des soldats à place des étudiants d’une Académie, dans d’autres cas, ils veulent être comparé aux bouffons de la Young Force et finalement certains suivent uniquement un modèle plutôt abstrait des X-Men. Je préfère parfois les voir comme des X-Men qui ont compris que l’éthique et les idées pouvaient être facilement oublier pour évoluer dans ce monde. Avec le temps, je suis même sûr qu’ils pourraient accepter facilement de subir des petites expériences inoffensives afin de tester leurs réelles capacités.

En plus, les Héllions pourraient me servir pour plus tard. Avec une Académie sur mon territoire, je vais pouvoir identifier les mutants au plus grand potentiel assez facilement. Ainsi encore une fois, la science va encore avancer largement grâce à moi. Costumée comme une politicienne, l’accueil de celle-ci me laisse dubitatif : Elle reste sur sa grande garde, voulant paraître au niveau d’Emma Frost, mais cela ne qui m’intéresse le plus chez Frost, c’est bien son cerveau. Elle est une femme d’intérêt actuellement, mais avoir le contrôle des Héros par télépathie être bien plus intéressant. Mais, la science peut patienter, les projets actuels d’Emma Frost peuvent me servir bien plus que chercher à contrôler l’Alliance des Champions ou des anciens membres de la Ligue des Justiciers. « La Latvérie est toujours honorée de recevoir des êtres voulant connaître réellement sa culture et son pays à place de se laisser faire par la propagande américaine et totalitaire. Alors une collaboration serait bien sûr un énorme plaisir. » Encore des excellents mots envers la jeune femme, elle peut être ainsi heureuse de me retrouver en face d’elle, au lieu d’être obliger de s’agenouiller devant l’énorme statue me représentant, obligatoire logiquement pour tous les touristes.

Ouverte à toutes les propositions possibles, je sais être poli et diplomate devant de telles revendications. « Je tiens à respecter les politesses de base, quand nous recevons, nous faisons tous pour les invités soient heureux. Alors, est-ce que vous voulez manger, parler d’un sujet en particulier ou visiter votre futur appartement? » Et on peut renverser facilement cette logique lorsque nous parlons au nationalisme, ils préfèrent que tout le monde respecte leurs idées, leurs religions et leurs valeurs, mais ces préceptes sont souvent pires de ce qu’ils critiquent des étrangers. C’est pour cette raison qu’il faut surtout trouver une manière de contrôler ces petits phénomènes de la société à place de les subir. »

_________________
avatar
Victor Von Doom

Messages : 294
Date d'inscription : 12/10/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: First Contact? [PV : Julia Hobbes]

Message  Léviathan le Mar 27 Fév 2018 - 13:29




First Contact ?
1
Cher Victor,

Ta déclaration me fait sourire d’un amusement ironique, sans doute témoignage incontrôlable de ma lucidité sur le fait que tu ne sois pas la meilleure personne pour connaitre réellement la culture et le pays Latvérien. J’acquiesce néanmoins à l’énorme plaisir d’une collaboration avec toute la politesse requise. Tu énonces vouloir en faire de même, ce dont je te suis grée, tout comme vouloir tout faire pour que je sois heureuse en tant qu’invitée et je dois t’avouer que l’amusement revient. Cela dit, l’attention dont tu fais preuve est plaisante : la politesse, la diplomatie et au final la bienveillance dont elles témoignent sont des choses que, malheureusement, nous ne trouvons pas chez tous. Dommage qu’elles ne soient que de façade.

- Des bruits courants sur votre volonté à créer un groupe de Super-Sécurité Latvérien, dis-je avec légèreté, je confesse l’Envie de vous entretenir quand à la possibilité pour celui-ci de faire une officialisation analogue à celle des Last Sons.

Toujours debout, je marque un silence pour te laisser le soin d’interpréter mes mots de la manière qu’il te plaira ; comme tu t’en doutes, leur polysémie est volontaire. Il m’est impossible de lire sur ton visage ou dans ta gestuelle avec ta lourde armure tout comme il m’est impossible de ressentir les Envies qui peuvent animer ton cœur ; le premier point est dommageable, rendant tes réactions difficiles à jauger au-delà de la propagande que tu exprimeras, mais le second point est arrangeant, me laissant en pleine possession de mes moyens faute d’empathie envers toi.

- Néanmoins, sans doute serait-il impoli de céder à mon péché si vite. Tout aussi impoli que de manger devant quelqu’un qui ne le fait pas lui-même, je le crains. Cela étant, si vous me faites l’honneur d’un diner, j’en suis doublement flattée : d’une part pour goûter la cuisine locale, d’autre part pour l’occasion de voir votre vrai visage.

Il est manifeste que je n’ai pas de crainte d’être empoisonnée, ma curiosité quand à la culture est aussi sincère que je peux l’être, tout autant qu’il est manifeste que les conventions ne sont pas ce qui m’intéresse le plus ici. Ce qui m’intéresse le plus ayant cependant déjà été énoncé, je continue de m’exprimer tout en continuant de faire face comme au cours d’une interrogation orale. A mon niveau d’étude, c’est logiquement un exercice auquel je suis habituée mais l’on peut s’interroger sur ce point considérant que, malgré une aisance certaine, mes mains tremblent.

- Quand à visiter mon futur appartement, vous ne serez pas étonné d’apprendre que j’ai eu de forts mauvais échos de ceux que vous offrez à certains de vos hôtes. Les plus renommés de vos logements font consensus sur le fait qu’il faille mieux les éviter.

C’est triste, ou en tout cas c’est dit avec une pointe de tristesse ; un soupçon, une larme… éphémère. Ma contenance en revient donc vite, de même que mon regard se relève et que mon ton reprend avec diplomatie.

- Je me doute qu’il ne s’agit pas de l’un de ceux-là, ce serait impoli après tout, tout comme vous vous doutez probablement me prendre au dépourvu avec votre invitation, considérant mon absence de bagages. Votre bienveillance saura combler à tous mes besoins, j’en suis certaine… Un spasme me parcourt, me faisant un instant tourner la tête sur le côté, puis je continue ma parole, ne l’ayant pas réellement interrompue. Excepté les plus importants.

L’introduction est faite, maintenant il est temps de passer au grand un. Histoire d’être aussi scolaire qu’il le faut, je continuerai de m’adresser à toi avec le respect dû à un professeur, te regardant dans les yeux et maintenant mes mains jointes au niveau de mes fesses.

- Pour moi, vous pouvez être la damnation des Hellions. Emma Frost a trahit le Club des Damnés pour les protéger et maintenant elle les mets à votre portée dans l’espoir de sauver quelques dizaines, peut-être centaines, de mutants. Aucune autre organisation n’a pris ce risque, préférant abandonner vos victimes au sort que vous leur réservez. Je ne sais pas si Emma pense pouvoir vous doubler ou vous aider à devenir meilleur, à rendre la Latvérie meilleure ; elle pense bien pouvoir me sauver de moi-même, après tout.

Ce que je sais, Votre Majesté, c’est que même les démons préfèrent vous ignorer en affaire. Même les êtres les plus réputés de l’univers pour leur fourberie, et je suis bien placée pour en parler car j’ai l’esprit empoisonné par l’un d’entre eux, considèrent qu’il y a plus à perdre qu’à gagner avec vous. C’est peut-être le plus grand des handicaps que vous aurez de votre vie.

Pactiser avec un démon, c’est la certitude d’avoir à peu près ce que l’on demande et l’incertitude de si l’on va se faire arnaquer ; c’est pour cela que tant continuent à le faire.
Pactiser avec vous, c’est la certitude de se faire arnaquer et l’incertitude d’avoir à peu près ce que l’on demande ; c’est pour cela que tant ne veulent plus le faire.

Sachant cela, que pouvez-vous nous apporter qui vaille la peine que l’on agisse à votre côté en conscience que vous nous manipulerez et nous trahirez par la suite ?


Grand un, petit a, terminé. Rompant le contact visuel, je m’accorde quelques secondes de réflexion afin de reprendre clairement mes esprits. Je ne tremble plus.

- Je crois que c’est de ce sujet en particulier dont je voudrais parler avant toute chose, Votre Majesté. Cette interrogation est l’un des besoins les plus importants que j’éprouve car mon affection pour les Hellions, en tant que Julia, est réelle.

_________________

avatar
Léviathan

Messages : 232
Date d'inscription : 08/03/2017

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: First Contact? [PV : Julia Hobbes]

Message  Victor Von Doom le Mer 28 Fév 2018 - 14:51

[quote="Victor Von Doom"]

First Contact?

« Je me suis toujours habitué aux façades devant n’importe qui, tous les groupes ou les individus. Ils exigent tous une certaine façon d’avoir un comportement conduisant à quelques fois déroger de ce qu’on désire vraiment. Emma Frost cherche quelque chose en allant vers la Latvérie, surtout vu comment elle est décrite dans plusieurs pays occidentaux. Je ne m’en fais pas pour ces bêtises, la réalité est toujours plus exigeante que les politesses ou que même la politique. Je joue uniquement avec certains thèmes pouvant réellement profiter aux Latvériens au long-terme. Plusieurs nationalistes ont tendance à croire que leur peuple va vivre au-delà des 1000 ans, alors qu’ils tentent juste de travailler avec ce qu’ils connaissent comme politique. Ils pensent ainsi que les conflits religieux, que les mutants ou encore que les extraterrestres peuvent être problématiques pour leurs idéologies de sang, alors que le temps est bien plus important. Le temps d’avancer et de dépasser ce que l’Homme tente d’établir comme des limites sont les deux cadres les plus importants dans les buts collectifs de la Latvérie.

Si des Hommes et des Femmes veulent se limiter ainsi, je ne suis pas leur dirigeant politique. Ils s’aliènent sur des illusions, alors que les guerres et que le sang coulent sur un monde. Je ne suis pas dans ces Hommes qui vont se contenir uniquement des limites établies par la politique, la science ou même par les dimensions. La Terre, comme la Latvérie, se veut bien plus importante qu’un simple sénat débattant sur n’importe quelles âneries possibles. Comme première remarque, la représentante des Héllions me parle des rumeurs qui commencent à sortir dans les politiques européennes. Je sais que les dirigeants de l’Europe s’inquiètent sur le sujet, ils ont peur qu’une nouvelle guerre se déclare sur un continent qui s’est habitué à ce type de problème.

« Cela reste encore des rumeurs et un moyen de pression assez efficace contre l’Europe ou l’Alliance des Champions. Mais disons que si je concrétise ce projet, que voulez-vous dire de faire une officialisation analogue à celle des Last Sons? Que je vous confirme quand le groupe quand le groupe se fait? Que nous poussons des relations entre nos deux groupes? »

C’est la première fois que j’entends ses commentaires et souvent les politiciens à l’étranger se perdent souvent dans des concepts abstraits créés par eux-mêmes. J’ai eu la patience de combattre des adversaires par la violence, alors je ne m’en fais pas par des concepts du jour dans le domaine de la politique ou de la diplomatie. Peut-être que les Héllions veulent se représenter comme un groupe régional, ils sont très chanceux d’avoir un soutien de Luthor, parce qu’avec William Stryker, l’Histoire sera légèrement différente. Je suis cependant curieux de voir où ils veulent se diriger avec ce type de représentation.

À mon invitation de repas, Julia Hobbes semble légèrement gênée d’accepter ce repas. Voyant cette annonce comme trop officielle, elle voit déjà les grands rendez-vous diplomatiques. Elle se place dans une situation plutôt unique et elle se retrouve peut-être une situation assez ironique en ce moment. Faisant une prétention sur l’idée de voir mon véritable visage durant ce repas, elle demande ainsi d’avoir une place plus diplomatique dans nos futures relations. « N’y voyez pas d’impolitesse, mais je n’ai pas besoin de manger. C’est rendu dans mes capacités, alors je peux juste vous servir la meilleure cuisine Latvérienne selon le choix de mon peuple. » Je ne suis pas à l’époque de Trône de Fer où les meurtres sont souvent au rendez-vous pour éliminer mes adversaires. Je reste bien plus moderne que ses façons pathétiques de faire. Ironiquement, elle tourne cette discussion plutôt dans les suspicions à place d’aller dans les véritables avancées possibles entre nos deux groupes.

« On s’égare actuellement. Si je suis ici actuellement, c’est surtout pour avoir une relation plus intime entre les Héllions et la Latvérie. En vous offrant un appartement, je vous l’offre sincèrement. Je ne suis pas ici pour confirmer les propagandes américaines ou les « forts mauvais échos » envers mon égard, je suis personnellement ici pour accueillir les premières frasques entre deux entités qui méritent de se faire connaître. Si vous voulez parler des Droits de l’Homme, je vous suggère de commander un pays et de le sortir de la pauvreté. Je vais donc poliment vous donner l’adresse de votre appartement et au choix, vous iriez ou non pendant votre séjour. »


Larme, soupçon ou non, je ne suis pas ici pour supporter des propagandes répétées en dehors de la Latvérie. Curieusement, elle m’indique quelques mots sur ma bienveillance, cherchant peut-être à se rattraper des grandes idées de propagandes américains à laquelle plusieurs citoyens sont noyés dans les 90% de leurs pauvres vies. La Latvérie est maintenant une justification nécessaire pour fixer un mal remplaçant parfois les terroristes, les communistes ou les fascistes. Il est tant facile dans la vie des politiciens ou même des Héros de dénoncer la Latvérie pour tous les maux de la planète.

Introduction faite, elle décide de continuer sur un autre ton. Je me suis peut-être trop habitué de rencontrer des politiciens à cette époque, parce que ceux-ci avaient tendance à négliger quelques détails de la propagande américaine, mais malheureusement, l’étudiante d’Emma Frost semble complètement noyer dans ce système. J’en conviens de ne pas être l’Homme le plus délicat possible, mais si je veux sortir le cerveau de Frost pour aider la science, c’est parce qu’il existe des ennemis cosmiques où ce cerveau serait plus efficace en ma possession que rentrer dans les enjeux politiques ou économiques très minimes de la Terre.

« Vous êtes maladroites, peut-être que c’est votre rencontre envers une personne d’autorité, mais petit conseil pour l’avenir : Il n’existe pas de victimes abandonnées à leurs sorts. Je fais ce que toute personne doit faire pour défendre la Terre et la Latvérie. Si l’éthique de la science n’est pas contente, elle  ne devrait pas être heureuse de porter une critique en mon égard sur ces questions, elle devrait être surtout heureuse de pouvoir exister encore afin de porter cette critique. Je suis sincèrement impressionné de voir Emma espérer que vous deveniez meilleure, mais moi, j’ai un pays à gérer et pas une centaine d’étudiants qui peuvent être choisis et contrôlés.

Et soyons sérieux quelques minutes, Madame Hobbes. Si les démons veulent m’ignorer dans leurs affaires, c’est parce qu’ils ont tenté des fourberies contre ma personne, et qu’ils sont tombé tout seul dans leurs idioties.  Les Démons n’ont pas pactisé avec moi, c’est moi qui ai pactisé avec eux. Ils n’ont pas aimé le marché et comme n’importe quels héros, ils ont parlé contre ma personne. Si vous avez l’esprit empoisonné par un démon, je vais vous donner un autre conseil : Laissez-moi vous aider. Parce que comme promesse, je ne vous promets pas de tests scientifiques ou de cruauté, je vous promets le contrôle de votre démon. Et vous allez ensuite comprendre pourquoi les autres démons vont vous ignorer.

Quelle que soit sa place dans une dimension, où qu’il se trouve, quelle que soit sa place dans l’existence et quoi qu’il pense, je le détruirais jusqu’à temps qu’il soit incapable de réfléchir par lui-même et que ses hôtes aient le plein contrôle sur lui. Est-ce que c’est un handicap? Non. C’est contrôler notre vie comme je contrôle ma vie et comme je vais tout faire pour défendre la vie des Latvériens. Ce n’est pas plaisant d’écraser les gens, mais parfois, c’est nécessaire parce que des menaces bien plus importantes que moi, existent.  

Si vous trouvez ces mots trop difficiles, il doit avoir un avion qui retourne bientôt à Washington D.C. Si vous croyez que je vais vous manipuler, vous trahir ou vous détruire au moindre petit excès de pouvoir, alors prenez cet avion et ne revenez pas. Mais oui, si un jour, Thanos se présente avec le Gant de l’infini ou Darkseid vient faire la guerre avec l’Anti-matière, je vais tout faire pour capturer Wanda Maximoff ou Zatanna pour changer notre réalité. Je vais tout faire pour capturer Supergirl, les Green Lantern et les Grey-Summers pour les cloner, et pour qu’ils combattent ces menaces.

Si vous voulez voir du positif, si vous voulez quelqu’un qui voit le bien et qui croit que ce bien est conservé chez tous êtres de l’univers. Allez au Daily Buggle, un journaliste va pouvoir répondre à chacune de vos interrogations. Si cela ne réponds pas à votre question et vous préférez vous conforter dans les propagandes américaines, repartez vers cette propagande pour vous conforter dans vos valeurs. »


Un pays m’attends, et ce pays me donne aussi plus de pouvoir afin de contrôle et de combattre les menaces. Justice League ou pas, Héros ou non, École ou camp, je vais faire les choix que les autres ne veulent pas faire. Je suis bien conscient de ne pas être accepter comme l’Espoir où il incarne de Superman ou des membres de la Young Force. Mais, quelle est le problème de faire des sacrifices que des pseudo-héros refusent de faire?  
»

_________________
avatar
Victor Von Doom

Messages : 294
Date d'inscription : 12/10/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: First Contact? [PV : Julia Hobbes]

Message  Léviathan le Ven 13 Avr 2018 - 6:47




First Contact ?
1
Cher Victor,

Je comprends le moyen de pression envers les faux-amis de l’Union Européenne, la paix entre vous étant question d’éviter un massacre plus que par respect mutuel ; une preuve de sagesse que tous n’auraient pas eu. L’hypothèse que tu formules ensuite et la question qui l’accompagne me font sourire mystérieusement car j’ai ton intérêt. Que tu me confirmes quand le groupe se ferait sera nécessaire, j’acquiesce, mais que nous poussons des relations entre nos deux groupes se contente de me faire clore les yeux un instant alors que ma tête se baisse. Je ne réponds pas de suite à tes questions, ayant un exposé scolaire à faire avant d’en dévoiler plus de mon jeu.

A nouveau, j’acquiesce afin de signifier ma compréhension à la déclinaison d’un diner entre nous et mon sourire ne disparait pas vraiment. La cuisine Latvérienne me satisfera et je t’en remercie d’un geste avant de… m’égarer ? Ton point de vue et ton objectif sont explicités ainsi, oui, dans ton jeu je m’égare ; incontestable. Mais il faut un placement et un paiement pour que les choses ne semblent pas sorties de nulle part et c’est ce que je m’emploie à faire, reconnaissant sans peine un tord en toute conscience qu’il sera traité comme tel et donc dissimulera sa véritable nature. Plus que fournir des excuses, je serpente dans mes mots pour créer des vagues comme le veut la légende.

Maladroite, j’y souris. Petit conseil pour l’avenir, j’y souris. L’inexistence de victime abandonnée à leur sort, j’acquiesce. Tu as raison : elles ne sont pas abandonnées à leur sort, tu es là. Tu fais ce que "toute personne doit faire pour défendre la Terre et la Latvérie", je te regarde. Tu parles de l’éthique et la menace, me faisant pouffer un instant bien que je tente de le dissimuler et déprécie mon manque de retenu sur ce point. Quand à être sincèrement impressionné de voir Emma espérer que je devienne meilleure, nous sommes deux.

J’obtempère à ta demande et tâche d’être plus sérieuse, revenant au niveau de mon exposé et me tenant bien droite face à toi, les mains dans le dos. L’explication de ta relation avec les démons me fait acquiescer même si je manifeste beaucoup d’appréciation à ta formule "Les Démons n’ont pas pactisé avec moi, c’est moi qui ai pactisé avec eux" ; certes, tu n’es pas au-dessus d’eux, tu n’es pas celui vers qui ils se sont tournés, tu es celui qui est allé les voir car tu avais besoin d’eux. Qu’ils t’ignorent ne leur enlève donc rien, tu es lucide là-dessus. Parler des démons comme "n’importe quels héros", voici qui est plus surprenant et incongru mais la suite est infiniment plus intéressante. Une suite qui me rassure, une suite qui m’enjoue, une suite qui me conforte. Tu es prêt à faire ce que même Wonder Woman ne veut pas faire, Victor, il est clair que je t’admire pour cela. Mais il est sans doute également perceptible, pour quelqu’un de ton envergure, que je ne te vois pas comme une menace. De moins en moins comme une menace, plus exactement. Je me détends.

Tu me récites un poème, Victor, c’est tout du moins tel que je l’entends. Une litanie où les formules identiques réfèrent à ta puissance et ton pouvoir. Une ode à ton contrôle sur ton pays, sur les autres, sur l’univers lui-même. Contrôler ma vie, c’est la mon plus grand conflit et t’écouter m’en parler, me proposer de mettre toute ta chanson à mon service, cela me ravit. Non, tes mots ne sont pas trop difficile et je te le signifie de la tête, ils sont exactement ce que je viens chercher. Que tu me manipule me fait sourire, un sourire plein d’ironie. Un sourire qui devient plus marqué à cette histoire de Thanos et de Darkseid, à cette histoire de capturer la Sorcière Rouge ou la Magicienne, à cette histoire de cloner des Kryptoniens, des Lanterns et des mutants Oméga, à cette histoire de voir le bien, à cette histoire de me conforter dans les propagandes américaines, à cette histoire de mon conforté dans mes valeurs…

- Valeurs… propagandes… bien et mal… constructions culturelles ; artificielles, mensongères. Je suis enchainée à certaines d’entre elles, oui ; Julia, Madame Hobbes. Mais j’ai suffisamment de bon sens pour accepter de me faire manipuler et arnaquer si j’y gagne quelque chose ; Léviathan. A titre personnel, vous m’avez convaincue. A titre de Hellions, non ; chacun doit être libre d’accepter de prendre ce risque ou non. Pour ce premier contact, je ferais donc parvenir l’affirmation de votre positionnement à Emma Frost et aux autres membres de mon organisation.

Soyez assuré que les Hellions ne sont pas des Social Justice Warriors, qu’ils ne cherchent pas le super-héroïquement correct et qu’ils sont prêts à des compromis ; pour preuve de tout cela, les volontés de dialogues entre nos deux organisations. D’après vos dires, il me semble évidemment que leur relation ne sera pas basée sur la confiance mais sur la bonne intelligence, une entraide dont le but est que les partis impliqués y gagnent mutuellement mais dans laquelle il est possible, et explicite de part et d’autres, que des actions puissent nuire à l’autre parti ; sur le plan éthique, moral, physique ou psychique. Collaborations et autres partages de connaissances et d’informations se feront donc moyennant des assurances, de part et d’autre, tandis qu’aucune fidélité n’est réellement à attendre. Si j’ai mal compris quelque chose, je vous remercie de me le signaler.


Grand un, petit b, terminé. Comme libérées d’entraves, mes mains se séparent de derrière mon dos et je me permets de libérer ma gestuelle le temps que l’on passe au grand deux. Comme tu l’auras compris, le grand un était à propos des Hellions et de la Latvérie. Quid du grand deux du fait ?

- J’hésite à poursuivre de crainte que vous ayez en effet beaucoup de chose à redire sur mon point précédent mais je voudrais extrapoler à partir de celui-ci afin de répondre à l’un des vôtres. Comment les Last Sons se sont-ils fait connaitre à travers le monde ? En le protégeant d’un démon. Imaginez : apparition du Léviathan dans la mer adriatique, ravageant les côtes croates ou bosniaques, et intervention de votre groupe de Super-Sécurité pour le vaincre avant même que l’Alliance ou le BPRD ne soient sur place. Je suis prête à faire cela si vous tenez votre parole précédente, puisque nous serons tous deux gagnants. Evidemment, cet accord devra rester secret entre nous, excluant Latvériens comme Hellions, mais je ne pense pas que quiconque saura identifier dans le détail ce que vous aurez réellement affronté.

Je ne sous-estime pas les Hellions ou les X-Men, ils sont cependant trop attachés au visage que je présente ; à Julia. Je ne sous-estime pas non plus l’Alliance et les restes de la Justice League, ils n’ont jamais été confrontés à autre chose qu’un vaisseau humain déformé par l’énergie démoniaque. Je sous-estime peut-être le BPRD mais quand bien même il aurait des soupçons sur le pot-aux-roses, qu’en ferait-il ? Il n’est pas une menace pour Julia. Je te sous-estime peut-être, Victor, mais c’est là une occasion de prouver ta bonne intelligence.

- Intéressé par cela, Votre Majesté ?

_________________

avatar
Léviathan

Messages : 232
Date d'inscription : 08/03/2017

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: First Contact? [PV : Julia Hobbes]

Message  Victor Von Doom Hier à 0:21


First Contact?

« Il existe toujours une forme d’incompréhension de ma personne sur les limites actuelles des différents sujets que les humains utilisent pour vivre. Richards avait cette limite, la Ligue des Justiciers aussi et bien sûr l’Alliance des Champions suit cette tradition très étrange de limitation culturelle. Il est très bizarre de ces êtres voulant gagner des guerres, des élections ou des débats et de ne pas se servir du maximum de leurs capacités. Le BPRD s’occupe grandement des êtres voulant utiliser l’énergie extra-dimensionnelle comme énergie, comme arme ou même comme influence. Certains êtres sont parfois amateurs, ils sont parfois maladroits, mais ils se limitent même en utilisant ces armes si puissantes. Des armes bien plus puissantes que les armes nucléaires ou que les rayons d’énergies venant des yeux. Ces armes ne sont pas définitivement perçues comme bourrine, elles doivent devenir juste subtiles.

Cette subtilité est bien plus large que les influences que nous établissons. J’ai peut-être surestimé l’intelligence d’Emma Frost pour nos relations diplomatiques, elle a peut-être considéré que le rapprochement avec Luthor est bien plus important que mon rapprochement. Les frictions de ma personne contre Sergei Boldarev et contre Alexander Luthor sont des jeux assez amusants pour ma personne, mais je croyais sincèrement qu’Emma était plus subtile comme joueuse. Elle pourrait bien jouer triple-carte et en ressortir plus forte, jouant uniquement sur des alliances avec les nouvelles élites. Elle peut renforcer son image chez les mutants en Europe, elle peut faire des conférences de presse avec Luthor à Washington D.C, elle peut devenir la représentante des écoles mutantes au Genosha et elle peut faire intervenir ses Héllions en Asie. Mais, peut-être qu’Emma a besoin de satisfaire les X-Men, le BPRD et l’ACE qui sont formellement contre ma personne. Cette Julia Hobbes est peut-être venue satisfaire les critiques de ces organisations contre ma personne.

Déçu? Non. Cela fait des années que je m’attends que les êtres se limitent pour éviter de toucher ce qui les effraient. Ce comportement aussi maladroit et risible est similaire à tout ce que j’ai retrouvé devant ma personne depuis plusieurs décennies, elles se réalisent ainsi par les pouffements, les regards hautains et les prétentions de pouvoir me connaître. Je suis déçu par une autre idée de Julia, une idée qui lui semble aussi cher que la coopération internationale de la Ligue des Justiciers. Cette idée, plutôt triste, de croire que les démons sont des êtres intouchables et peuvent dérégler complètement notre système. C’est malheureux de penser ainsi, c’est malheureux non simplement pour Julia, mais aussi pour ces idées. Je comprends ainsi plus naturellement pourquoi elle se limite, pourquoi elle refuse de reconsidérer une autre perception que la sienne.

Ce manque de connaissance sur les dimensions lui est bien particulier et s’approche ainsi énormément des habitudes des individus sur cette planète. Je me trouve parfois malheureux de ne pas pouvoir discuter plus souvent avec Richards, au moins, il est intéressant dans la recherche des sciences par les autres dimensions. Même Strange est assez pertinent, malgré son obstination de vouloir toujours garder un équilibre entre l’énergie extra-dimensionnelle et l’impossibilité de faire bouger des éléments. Ne vous inquiétez pas Julia, vous confirmez plutôt vos préjugés à place de faire avancer vos réflexions. Ne me demandez pas comment je terrasse ces démons chez eux, ne me demandez pas comment les démons sont aussi survivalistes et pathétiques que les héros ou que les humains confortés dans leurs principes. Parce que c’est simple comme vision, parce que la réponse est déjà à vous : Vous n’aimez pas cette réalité qui provoque des faiblesses dans la réalité démoniaque.

Tu es amusante. Impertinente et arrogante, mais amusante. Parce que malgré que ta finalité se ressemble à toutes les autres, c’est uniquement ton idéologie qui change. Je t’écoute attentivement pendant ta suite, pendant que tu tentes de jouer au même jeu que moi. Mais malgré « Valeurs… propagandes… bien et mal… constructions culturelles ; Artificielles, mensongères », elle préfère s’affaiblir sur son nom, sur son genre et surtout sur son démon. Tu restes plutôt amusante selon tes prétentions, surtout que tu ne veux pas être dans les propres limites des autres, mais tout ton projet se résume à ses limites.

« Juste ça? Je suis légèrement déçu, juste légèrement. » Je commence à m’asseoir doucement sur un siège, la regardant avec un air plutôt ironique. « Collaborations et partages d’informations? C’est uniquement pour ça que vous êtes venus ici? Les Gouvernements Européens, l’Alliance des Champions et plusieurs de mes alliés ont les mêmes désirs que vous. Est-ce qu’Emma est simplement intéressée à avoir des relations diplomatiques en chef d’État ou elle cherche quelque chose de plus que ces pauvretés étatiques? Je suis légèrement déçu du coup, j’ai peut-être surestimé les ambitions de Frost dans ce monde. Je veux dire que ce monde vous appartient, il appartient aux mutants et aux humains… et tous les autres si vous voulez. Mais pensez à ça, vous avez un avantage important devant les X-Men. Vous pouvez devenir la principale source des écoles mutantes aux États-Unis grâce à Luthor, vous pouvez installer aussi des établissements à Genosha. Vous pouvez conclure des alliances avec l’Alliance des Champions pour des missions de coopérations contre l’HYDRA. Vous pouvez même vous allier avec les Vengeurs pour les améliorer.

Mais attendez, ce n’est pas tout. Vous pouvez installer des écoles pour les mutants, partout en Europe, incluant la Russie et la Latvérie. Vous pouvez même devenir la source de paix entre le Genosha et le Wakanda. Vous pouvez aussi commencer à établir des écoles et des institutions en Asie avec une protection et même une formation dans les Last Sons. Vous pouvez aider Luthor et Lehnsherr pour créer un groupe en Australie. Je ne vous parle même pas des possibilités au Canada ou en Amérique Latine. Pourquoi vous vous limitez autant? »


Emma Frost a un potentiel de la folie pour ce monde, elle peut avoir une place dépassant facilement les désirs X-Men, qui ont peut-être des bureaux de Mutants Sans Frontières un peu partout sur le globe, mais qui n’ont pas de visage ou de symbole derrière cette aide. Frost pourrait même dépasser facilement la popularité des zones les plus populistes de l’Amérique du Nord et de l’Europe. En plus d’aider les mutants, sa place dans ce monde et sa place dans un certain opportuniste des nouvelles élites. Peut-être qu’elle craint une rapidité de ses actions, mais si elle craint de perdre ses liens, ce n’est donc pas la personne que j’imaginais.

C’est dommage, parce que dans d’autres univers, Emma Frost est bien plus grandiose dans ses opérations ou dans ses ambitions. Elle pourrait même devenir la Chef de la Latvérie, si elle était capable de mieux jouer ses cartes. J’avais mis peut-être trop d’attentes sur cette femme ou ces étudiants. Elle est peut-être trop attachée aux relations de ce monde à place de vouloir casser des conformités établies. Peut-être qu’il est déjà trop tard, peut-être que les Héllions sont uniquement projetés à devenir un petit groupe régional, ou encore les sous-X-Men de ce monde.

La suite est charmante, elle me propose une histoire avec du drame et du pragmatisme. Ma tête bouge négativement dès qu’elle parle des Last Sons. Elle est tellement mignonne de vouloir prendre une place importante dans le développement des Latvériens, mais ce n’est pas ça que je cherche actuellement. Elle me propose un marché qui va en dehors des Héllions, comme si on était parti pour des relations personnelles. Je pense qu’elle sous-estime grandement tout ce qui est autour d’elle, je pense qu’elle sous-estime ce qui est aujourd’hui important.

« Non… pas vraiment. C’est une proposition relativement intéressante pour des êtres comme Black Adam ou comme M’Baku qui cherchent à tout prix de reprendre une crédibilité dans le système international, mais ce n’est pas pour moi. Malheureusement, je ne suis pas fait pour être dépendant à quelqu’un d’autres dans mes actions, si un évènement similaire doit arriver, vous n’allez certainement pas avoir un rôle à jouer. Mais, je ne crois pas me servir d’une secte quelconque en Afrique ou en Grèce pour sortir un monstre sur les cotes, cela fait un scénario trop répétitif. Tous les groupes ont connu leur scénario de choc où ils peuvent apparaître au grand public ou s’unir contre un mal.

Mais, je ne suis pas un adepte de plagier le scénario dramatique des Last Sons, cela doit être vraiment plus original et nouveau pour cette planète. Et avant de concocter ce genre de scénario, certaines situations sont plus urgentes que la Gloire d’un groupe de Latvérien. Ce n’est pas une histoire de dimension, ni de démon qui m’intéressent actuellement, c’est une histoire d’interférence particulière dans ce monde. La Guerre Civile en Mongolie est amusante, comme cela pourrait être amusé de monter les tensions avec l’Alliance des Champions…

Cependant, prochainement, ce n’est pas un les complots qui me captivent. Les Quatre Fantastiques ont disparu, des X-Men vont dans l’espace et des anciennes trahisons sortent de leur cachette pour quelque chose d’immensément plus dangereux qu’un Démon moyen et même majeur. Puis, de l’autre coté, on reçoit des invités étranges, qui ne parlent pas notre langage ou qui ne connaissent pas notre Histoire, peut-être que les Hélions en reçoivent même. Toutes ces anomalies sont bien plus curieuses que construire des complots pour renforcer la Latvérie. Quelque chose garde une Histoire et bizarrement, ce monde est en train de vouloir dessiner sa propre histoire au lieu de garder son destin funeste. Vous ne trouvez pas ces dossiers plus intéressants que théoriser des accentuations irrégulières? »


Je n’ai pas encore trouvé des réponses adéquates à ces situations un peu particulières, bien que j’aie trouvé quelques intérêts à fouiller les autres univers à place des dimensions ou de l’espace-temps. Oh… peut-être que je sous-estime votre importance et votre plan, mais qui est réellement intéresser par ces développements? Je veux aussi vérifier si les Héllions sont intéressés par ces dossiers, parce que c’est plus intéressant que faire de la petite politique avec les nouvelles élites. Ma Guerre en Mongolie n’est rien devant ces anomalies du Multivers, des anomalies que j’ai vues dans le passé et qui semblent de plus en plus instables aujourd’hui. De plus, nous ne pouvons même nous perdre dans ces anomalies, en oubliant le danger de Brainiac dans les différentes galaxies. »

_________________
avatar
Victor Von Doom

Messages : 294
Date d'inscription : 12/10/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: First Contact? [PV : Julia Hobbes]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum