Entre terre et mer

Aller en bas

Entre terre et mer

Message  Tessa le Mer 19 Juil 2017 - 8:23


L’Arme X s’affaiblit toujours plus. La perte des crédits militaires américains comme la mise de SHIELD sur sa trace l’oblige à se restructurer et le parasitage d’institutions civiles afin de compenser le manque de moyens se voit contrecarré par les opérations des X-Men lancées en suite de l’investigation faite avec Rachel. Comme pour le Club des Damnés, les soutiens et les possibilités de se régénérer sont toujours moindres et le désespoir conduit à faire d’autant plus d’erreurs. Le retour dans des villes américaines est une manœuvre audacieuse mais son seul mérite est de réclamer moins de temps de transport depuis Graymalkin Lane. Shadowcat et Psylocke se sont déjà occupées d’une cellule et d’un chargement expérimental à New York, moyennant l’implication de Deadpool, et j’ai prise l’initiative de poursuivre similaires actions aux leurs. Néanmoins, plutôt que de me rendre au Bronx car j’ai pleinement confiance en leur investigation, je suis partie pour Baltimore. Il y a une décennie, c’était la douzième ville la plus dangereuse des  Etats-Unis et, en 2015, elle registrait son deuxième record d’homicides annuels, juste après les résultats de 1993. Avec un tel chaos criminel, trente établissements hospitaliers et deux écoles médicales à reconnaissance internationale ainsi qu’un port à l’activité axée vers le transport de passagers et de véhicules, Baltimore est un terreau fertile pour l’Arme X. Ce n’est pas Gotham mais, s’il n’est aucun criminel du niveau des résidents de l’Asile d’Arkham, il n’est pas non plus de super-héroïsme organisé comme dans la ville de la BatFamily. En plus des vigilants naturellement forgés par un tel vivier de violence, il est probable que la Young Force y ait un accès mais je ne mise pas sur les uns ni les autres pour amputer l’organisation qui m’intéresse considérant les faibles probabilités de la rencontrer par hasard ; même si lesdites probabilités sont plus élevées qu’avant. C’est pourquoi je me suis rendue sur site.

Une fois au centre de la ville, il ne m’a fallut qu’une seconde pour repérer tous les points de résistance au scannage télépathique et croiser ces informations avec les lieux de pratique de la médecine et de la recherche locaux. Sans surprise mais avec une pointe de déception, l’un de ces points de brouillage s’est trouvé dans les établissements Johns-Hopkins ; banquier et commerçant de Baltimore, Mr Hopkins légua à sa mort en 1873 une somme de 7 millions de dollars pour créer deux institutions médicales portant son nom, une université et un hôpital, qu’il voulait liées dans le but de favoriser la recherche et l'enseignement de la médecine. Avec une station de métro pour les desservir et l’un des centres de recherche contre le cancer les plus avancés au monde, c’est le choix le plus évident pour parasiter une institution de recherche médicale ; d’où la pointe de déception, les Maraudeurs savaient mieux cacher leurs laboratoires. Les probabilités que ce brouillage soit lié à l’Arme X sont très élevées et, s’il est probable que d’autres points de brouillage soient également du fait de l’organisation, c’est donc par là que j’ai commencée mon investigation. Lorsque des positions seront confirmées, ma partie sera terminée et je laisserais d’autres X-men s’amuser à les démanteler.

J’avance les mains dans les poches du trench-coat gris qui me descend jusqu’aux mollets, dissimulant ma combinaison de molécules instables noire dont la matière compense la tendance de la couleur à concentrer l’énergie lumineuse et donc thermique. Aucun humain et affilié présent au sein de la structure ne peut me percevoir par illusion psychique et je truquerai les enregistrements de la même manière que je le fais lorsqu’un X-Man se retrouve pris dans un réseau de vidéosurveillance accessible au SHIELD, afin d’effacer toute trace une fois que j’en aurai terminé. En attendant, j’observe les corps et les esprits en hallucinant les seconds pour que les premiers  ne me gênent pas, toutes les réponses m’étant fournies par la vue ou les pensées. Enfin, à l’exception qui me conduit jusqu’ici. Si elle est une créature vivante, les balles anesthésiantes chargées dans les pistolets sur mes flancs comme sur mes cuisses ont de grandes chances de me permettre de régler le problème. Si elle est mécanique, les choses seront plus compliquées. Si elle est inerte, les choses seront plus simples ; moyennant l’absence de créatures vivantes sous sa protection. Quelques suggestions mentales au sein du personnel m’ouvrant toutes les portes, je n’ai même pas à faire preuve de patience pour arriver là où je le souhaite.

Je vérifie que la pièce de recherche soit vide d’humain et de camera avant d’y entrer, mes pouvoirs télépathiques finissant brouillés comme de norme. Dans l’instant, je réorganise les émissions d’ondes de mon cerveau pour percevoir sur mes Cyberlunettes les vidéos de surveillance de l’hôpital, évitant ainsi toute mauvaise surprise et falsifiant les enregistrements au passage, et analyse la pièce. Matériel de recherche incluant réfrigérateur à échantillons, table d’étude pour réaction chimiques, bureau avec ordinateur probablement inutilisé pour les recherches clandestines. Il y a là de quoi expérimenter en contre le cancer ou sur d’autres influences à l’échelle cellulaire. Il y a également un attaché-case au pied de l’une des chaises et une veste sur son dossier ainsi j’ouvre mon manteau ; mes munitions chimiques étant subsoniques en plus de se désagréger sous la friction de l’air, elles ne font pas plus de bruit qu’un spray et un tir ne se fera pas entendre hors de la pièce. Mais il n’est encore personne pour revenir vers moi et je saurais identifier le propriétaire des preuves et actuel suspect, les cheveux sur son habit contenant son ADN et mes yeux l’ayant retraduit. Comme aucun travail n’a été laissé en plan, je sors des gants de latex afin de pouvoir manipuler les éléments présents. Tout ce qui concerne l’identité du travailleur est superflu, puisque déjà acquis, et c’est sur le travail que je me penche donc.

Délaissant l’attaché-case dans lequel je suppose se trouver le brouilleur télépathique, j’exploite la situation de pause qui explique l’absence des chercheurs pour vérifier si l’un des échantillons réfrigérés n’est pas anormal, ma vue suffisant à analyser la structure génétique des extraits sanguins tandis que les autres molécules pharmaceutiques sont annotées. Mon visage perd un peu de son impassibilité alors que mes sourcils se froncent légèrement, plusieurs tubes à essai contenant un sang leucémique génétiquement modifié que je n’ai jamais vu jusqu’ici. Le code génétique est partiellement humain sans être homo sapiens ou inhumain, apportant pourtant des capacités clairement supérieures aux possibilités humaines voir à certains panthéons. Combiné avec d’autres parties indiquant clairement des capacités amphibies, la probabilité principale quand à l’origine de ce sang est Atlante même s’il me semble très improbable que l’Arme X réussisse à mettre la main sur l’un d’entre eux. Les possibilités me viennent en tête et je retourne mon visage vers l’attaché-case.

Après m’être avancée jusqu’à puis accroupie devant celui-ci, je pose délicatement mes mains gantées sur la serrure à chiffre qui assure la protection de son contenu. Les possibilités sont trop longues pour être testée et le mécanisme suffisamment récent pour n’émettre aucun bruit à l’enclenchement ainsi donc je détaille chacun des boutons à la recherche d’usure afin de réduire les chiffres possibles. Je n’ai cependant pas le temps de mener cette opération à bout que le réseau de vidéo-surveillance m’averti d’un élément perturbateur, possiblement plus problématique que ne l’aurait été un retour des chercheurs.

_________________
Sage

Fiche de Personnage - Fiche de Liens - Nombre de Posts : 132

avatar
Tessa

Messages : 465
Date d'inscription : 14/07/2015
Localisation : Institution Charles Xavier

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum