Short Deadpool Service

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Short Deadpool Service

Message  Lucy "Lucky" Prissy le Jeu 22 Juin 2017 - 6:55


La fête de la musique, c’est toujours quelque chose : avec des groupes amateurs qui se produisent bénévolement dans les rues et les espaces publics, c’est un joyeux bordel durant jusqu’à pas d’heures. Je ne fais pas partie de la catégorie de personne que ça empêche de pioncer, vu que je suis dormeuse tout terrain et heureusement vu que j’ai déjà créché à côté de la chambre de Kim au Manoir Braddock, mais je ne participe pas par solidarité. Zombie ne supporte absolument pas les concerts, pour ne pas dire qu’un simple supermarché peut devenir assez éprouvant avec son autisme, mais du coup on s’organise notre soirée entre nous. C’est bruyant, même si beaucoup moins que dans les rues, et c’est tout aussi sympas. Toute la Cour des Miracles c’est retrouvée pour le coup, Macky et Abeille n’en revenant pas d’être dans la même pièce que des membres de la Section Junior et de l’Alliance ; Zombie, Liza et Fira étaient bien entendu de la partie mais j’avais aussi ronronné à Kim, Aislinn, Tom, Amy, Liara, Val si elle était sage et sobre (parce que je l’imagine pas bourrée vu comment elle bourre déjà quand elle l’est pas) et d’autres de mes connaissances pour qu’elles viennent pointer. Tout le monde n’est pas venu mais on a quand même passée une super-soirée. Je tiens à remercier les Curie pour avoir hébergé tout le monde et, du fait, la fête à laquelle on participait. Heureusement qu’on a laissé la salle plus propre que les rues de la capitale ; même si ce n’est absolument pas dur quand on sait qu’il y a des gobelets de plastique, des canettes broyées et du verre pété un peu partout. En tout cas ça fait plein de bons souvenirs à chaque fois.

Franchissant la porte de l’appartement en rangeant mes clés, je m’arrête dans la petite entrée encadrée par deux pièces et donnant directement sur la principale. Comme suggéré par la fermeture de la porte, aucun de mes parents n’est encore rentré malgré l’horaire et le salon à manger comme la cuisine qui se trouve contre le mur du fond, derrière un bar américain, sont vides. J’avance sans bruit en virant ma veste, histoire de simplement rester en t-shirt et legging, puis la balance sur canapé qui se trouve en face de la télé et dos à la table à manger, elle-même non-loin devant le bar. Les volets pratiquement clos des deux fenêtres entrouvertes du mur du fond, dont celle de la cuisine fait l’angle et donne sur le toit de la Pomme, le Centre Hospitalier de Maison Blanche se trouvant littéralement sous nos fenêtres, comme de la porte-fenêtre du petit balcon donnant sur la rue laissent la pièce dans une pénombre qui ne me gêne nullement, conservant une température de l’appartement aux dessous des 30°C. Je retrouve le mot où mon écriture dégueulasse avertit mes parents d’où j’allais passer la nuit exactement là où je l’ai laissé hier midi, sur le bar. Je vérifie qu’il n’y ait aucune information complémentaire de la part de Maman puis je chiffonne le papier et le balance dans le sac de course qui contient les déchets pour le tri-sélectif, de l’autre côté du meuble.

Je rentre peut-être un peu tôt par rapport à d’habitude. Lorsque j’allais encore à l’école, je ne revenais pas immédiatement à l’appart’ après la fin des cours. Que je finisse aux 16:30 ou aux 17:30, je préférais généralement m’entrainer avec les potes ou seule durant deux ou trois heures puis je pointais au commissariat de Papa, histoire de savoir s’il rentrait ou s’il bossait durant la soirée. Une info que je rapportais à Maman. Jeune, je rentrais rarement avant les vingt heures vu que c’est l’heure de la bouffe mais, désormais que je mène mes horaires comme je l’entends, je peux me pointer vers les dix-neuf heures tout en gardant pas mal d’exercice physique chaque jour. Du coup ça m’arrive d’être la première lorsque mes vieux sont sur des heures supplémentaires ou autres. Une chose qui ne me perturbe nullement, cela dit. Je pourrais aller voir ce qu’il en est, Maman travaillant à la Pomme, mais ils font leurs vies comme je fais la mienne.

Un crochet par le frigo afin d’y chopper la carafe filtrante et de me remplir ma bouteille d’eau fraiche puis je m’en vais au bureau, à côté de la porte-fenêtre, pour allumer l’ordinateur familial. Continuant de siffler ma flotte debout à côté de la chaise, j’attends que le démarrage soit terminé pour lancer l’une des trouvailles de la soirée. Je suis trop jeune pour avoir connue les "grandes heures" des Guignols de l’Info mais ils font des trucs sympas de temps à autres et leur fête de la musique a un clip qui vaut le coup apparemment. Il a intérêt parce que les pubs sont chiantes, heureusement j’ai pas besoin de rester à côté même si j’ai pas grand-chose à faire. Ma bouteille est rapidement finie et je m’en vais foutre la table, histoire que cela soit fait pour quand au moins l’un de mes vieux rappliquera. Je leur épargne la cuisine par contre.

J’ai twitté le résultat de mon premier essai culinaire il y a quelques mois de cela et force est de constater que je ne me suis pas beaucoup améliorée depuis ; l’essai-erreur, en cuisine, c’est une très mauvaise idée. Après, je peux pas faire pire qu’au commencement mais ce n’est pas pour rien que, sur le coup, j’ai pas envoyé de photo ! Je finirais par y arriver cependant, il faudra bien si j’arrête de crécher ici. Je passe déjà des mois entiers à l’étranger sans souci mais ça risque de me faire bizarre le jour où je déménagerais définitivement. J’ai grandi dans cet appart’ même si on l’a bien aménagé au fil du temps et ça a toujours été le lieu le plus safe que j’ai connu, même Arlequin n’y est jamais entré. Je suis partout chez moi mais c’est ici que les autres sont chez moi aussi.

M’asseyant sur la chaise de bureau, je regarde la vidéo et son trio de musiques satyriques, me satisfaisant suffisamment de la dernière pour la faire suivre sur Twitter ; en indiquant le time-code, faut pas déconner. Les Guignols ne sont plus vraiment de l’info m’enfin l’info à la télé ne m’a jamais parlé, je préfère me renseigner sur internet en vérifiant mes sources lorsqu’un sujet m’intéresse. C’est ce que j’ai fait pour les derniers attentats et je crains que des événements violents n'arrivent prochainement en France aussi.

_________________
The Lucky One
Fiche de Personnage - Fiche de Liens - Nombre de Messages rp : 99

avatar
Lucy "Lucky" Prissy

Messages : 1073
Date d'inscription : 19/01/2016
Age : 23
Localisation : Neuf-Trois

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum