La Rencontre de la Chance (PV : Lucy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Rencontre de la Chance (PV : Lucy)

Message  Sheri'Laar le Jeu 22 Juin 2017 - 0:11



« Une rencontre hasardeuse? »
AVEC LUCKY
1
Toute histoire est microscopique. Notre longue biographie ne s’intéresse pas aux détails de nos émotions ou de comment on décide d’entreprendre des requêtes personnelles pour construire notre vie. Terra était une légende incroyable dans les récits de la Citadelle, elle racontait comme des héros nullement attirés par la politique ou par la gloire, venaient nous délivrer d’un mal qui se définissait par Brainiac. Chacun de nos mondes avait été transformé par cette expérience, une expérience plutôt unique liée à une préservation majeure de la vie, confrontée à une extermination totale. Notre monde a été conservé par la permission de vivre encore, alors que des ennemis voulaient éteindre notre Histoire. On a pu ainsi éliminer quelques conflits inutiles et se lancer dans la reconstruction. On a aussi pu se pardonner individuellement de ne pas croire. Ma mère m’a souvent racontée comment cette lumière s’était éteinte jusqu’à temps que des Hommes et des Femmes venant d’ailleurs ont décidé de réagir.

En venant sur Terra, j’avais promis de faire un suivi de plusieurs demandes des politiciens de la Citadelle, mais mes deux plus grandes motivations pour cette mission étaient de me lancer une nouvelle aventure et aussi de découvrir les grands mystères de cette planète. Il était parfois amusant de voir comment des individus, ayant vécus longtemps sur cette planète, décident d’aller plus loin que des débats politiques traditionnels à leurs tabous qui me semblent complètement inutiles à discuter sur Terra. D’un regard extérieur, il est dommage que les Humains de Terra soient aussi concentrés dans des politiques aussi minimes, alors qu’ils ont changé l’Histoire de plusieurs Galaxies. Mon jugement de valeur est peut-être injuste, j’en conviens parfaitement, mais je ne comprends pas comment on peut autant se limiter alors que les ouvertures sont partout par les possibilités créées par la Justice League.

Les Gardiens de la Galaxie ont toujours eu beaucoup de facilités à voyager entre les différents continents de cette fameuse planète, surtout avec leur vaisseau. Leurs moteurs sont bien trop rapides, silencieux et avancés pour être détecté par les radars terrestres, Sam-Ara avait quand même signalé notre présence à Brian’Braddock, l’un des individus ayant écrits l’Histoire de la Justice League, mais aussi de leur « expansion » appelée Excalibur. Il me reste beaucoup à lire pour comprendre les détails autour de la Justice League, mais ces merveilles dans les petits détails de leur histoire, me feront plus apprécier leurs existences.

Sur le territoire européen, je ne me mêle pas réellement aux activités d’une grande la foule, surtout parce que même à l’Institut Xavier, on me regardait assez bizarrement, alors je n’imagine pas encore me promener dans l’une de leur nombreuse capitale. Pendant que Peter tentait de convaincre Brian d’un éventuel danger galactique, on avait tous une rencontre à faire. Sam-Ara allait rencontrer Liara, la scientifique Kree de la Justice League, alors que ma mission était plutôt de rencontrer Franklin’Scott. L’un des plus grands amis de ma mère avait ce nom et malgré son âge, il semblait toujours être vivant aujourd’hui. Il n’est plus dans l’action du moment aujourd’hui, mais il continue encore d’enseigner dans la division d’Excalibur.

Leur Alliance avait été assez gentille pour me délivrer l’heure de ses cours pour éviter de prendre des chances ou des possibilités à chacune des heures possibles de la journée pour tenter de le retrouver. Mon idée était de le rejoindre à la fin du cours pour se lancer dans une petite discussion. Je suis sûre qu’il serait plutôt surpris de voir une Quarr dans ce monde, vu comment notre Flotte pouvait être éloignée de leur petite planète. En ayant passée une grande partie de mon enfance dans la Flotte, je pouvais facilement me reconnaître dans les différents couloirs afin de retrouver les différents locaux. Je me suis peut-être trompée avec un local pour balai au début, mais après un moment, je me suis rapidement retrouvée après une petite visite.

En arrivant proche de la porte du cours, je suis plutôt surprise de voir l’enseignante en question devant la classe. Une femme avec des cheveux roux avait remplacé le fameux Franklin. J’avais profité de la porte ouverte à cause de la température élevée pour vérifier la présence de l’ami de ma mère sans rentrer dans la classe. Je ne comprenais pas… selon les données que j’avais accumulé, c’était son cours à lui et non à une autre responsable. J’ai donc attendu un moment avant que le cours se termine avant de demander à l’une des étudiantes qui sortait de son cours : « Excusez-moi, mais le cours n’était pas donné par Franklin’Scott? » Je demande à la première venue avec mon accent assurément étrange, mais Jasmine’Sparks m’avait dit que la plupart des êtres dans ce monde étaient capables de répondre à des questions sans sortir les armes.
FICHE © SINENOMINEVULGUS

_________________

« Les aventures nous remettent en question, et parfois c'est l'un des éléments les plus importants pour tous individus. Je veux évoluer, non pour partir, mais pour trouver des solutions. »
avatar
Sheri'Laar

Messages : 116
Date d'inscription : 17/04/2017
Localisation : Chez les Trolls dans la Galaxie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Rencontre de la Chance (PV : Lucy)

Message  Lucy "Lucky" Prissy le Mar 4 Juil 2017 - 5:40

Juillet 2017

C’est reparti pour le Stage Excalibur ! 9 semaines d’entrainement intensif au Manoir Braddock, ça fait plaisir. Après, le levé à 7h30 beaucoup moins mais faut bien être à 8h30 en classe pour s’en échapper à 11h30 et retourner grailler. Puis c’est de 12:30 à 17:30 que ça devient plus aisé pour moi, avec l’entrainement physique ; 5 heures dans l’aprèm’, c’est ce que je me fais quasi-quotidiennement même si c’est pas mal moins ordonné. Même si ça peut sauter pour des raisons genre une investigation, j’y passe quand même suffisamment de temps pour tenir le rythme avec une habitude. Et niveau habitude, à défaut de pouvoir faire 2 heures de patrouille en soirée ici, je garde encore 1 à 3 heures de capacités d’entrainement en autonomie ou avec l’aide d’un tuteur lorsque celui-ci accepte. Après, sans beaucoup plus me démerder avec l’apprentissage magistral, j’essaie de participer un peu plus aux cours qui le dispensent vu que ce sont des gens que je connais qui enseignent. J’ignore si Val sera autorisée à enseigner à nouveau durant ce stage et je sais que Will ne le fera pas mais pour l’instant on a Franklin niveau des cours matinaux et Aislinn niveau des entrainements physique l’après-midi ainsi je signe et re-signe. Car oui, cette année ça change et les tuteurs se répartissent les tâches plutôt que les planches horaires ; à moins que ce soit parce que Franklin n’est pas en mesure de nous faire les entrainements physiques, même s’il pourrait se limiter à de la supervision : théorème du prof de sport, c’est celui qui en fait le moins qui peut commenter le plus. Cela étant, Aislinn se retrouve à tout faire lorsque Franklin est absent.

Je suis peut-être de travers sur ma chaise histoire d’avoir le mur comme dossier mais je suis au premier rang, ce qui est déjà une progression, vers l’avant de la classe. Je dirais bien que le fait que je ne sois pas collée au chauffage en est une aussi mais vu qu’il fait suffisamment chaud c’est plutôt contextuel donc ça compte pas. Ce qui compte, c’est que l’esprit d’équipe avec Zombie est toujours manifeste : je participe au cours pendant qu’il le note. Comme on est en seconde année de Stage, ou en Stage de seconde année je sais pas vraiment, on approfondit ce qu’on a vu l’année dernière et du coup je creuse vu que j’en ai pas retenu la moitié. Mais c’est pas autant désespérant ni pour Aislinn ni pour moi vu qu’on se connait et que ce que j’ai retenu je suis capable de le manipuler pour arriver à quelque chose de pertinent. Enfin, de mon point de vue.

Mes difficultés scolaires ne se sont pas arrangées avec la partie magistrale de l’enseignement fait à la Section Junior, même si je m’y investis plus. J’ai des lacunes, sans être plus en échec scolaire cela dit, et l’improvisation dont je dois faire preuve pour passer outre canalise assez le bordel mental qui me sert d’esprit. C’est jamais assuré que je retrouve un truc mais du coup je fais des réflexions aussi pertinentes qu’ignorantes ce qui a un avantage dans la remise en question et l’accumulation des connaissances. Je ne cherche pas à foutre le bordel, je cherche juste dans le bordel des connexions entre les différentes informations. Heureusement que je n’essaie pas non plus de mobiliser le cours, même si je parle beaucoup. Enfin, après 10h parce qu’avant je suis encore plus ou moins en période réveil ; ce qui ne m’empêche pas de parler, juste que je le fais moins.

Terminant une discussion par l’impression que j’ai réussi à rassembler les morceaux du puzzle pour que ça me semble logique, je m’accoude à nouveau sur le dossier de ma chaise qui supporte ma veste de tailleur. La fin du cours ne tarde pas et je me lève simplement, récupérant mon vêtement pour le passer sur le t-shirt blanc. Mes deux mains vont dans l’unique poche arrière de mon legging, où se trouve également mon cran d’arrêt, alors que j’attends que Zombie fasse ses affaires pour qu’on s’en aille ensemble. Fira et Liza étant actuellement au Manoir Curie pour suivre leur formation, comme la plupart des élèves croisés l’année dernière n’étant pas de nationalité française, on était à deux même si on n’allait pas tarder à former un nouveau groupe de pairs avec de nouvelles têtes dont aucun n’était capable d’en faire qu’à la sienne, de tête, au niveau du Mauv’et.

Comme on pouvait dépasser passer l’entièreté de l’année scolaire au sein du Manoir Curie pour suivre une formation, le Stage d’été se faisait forcément au Manoir Braddock. C’était également l’inverse pour les étudiants britanniques qui pouvaient étudier à loisir à l’Excalibur et se retrouvaient donc en Stage à la Brigade. C’était plutôt une bonne initiative pour construire un sentiment d’appartenance européenne et à l’Alliance plutôt qu’à un groupe national, sachant que les personnes n’étudiant dans aucun des Manoirs changeaient de lieu de stage un an sur deux. Ça n’enlèverait pas la prééminence des familles au sein des Champions de l’Europe mais c’était déjà un plus pour avoir une équipe et non une mise en commun d’équipes. Et comme je faisais tout à l’inverse de tout le monde, j’étais bien plus à mon aise chez les Braddock donc je remercie ma Chance.

Sortant de classe après des salutations joviales à Aislinn, que l’on retrouvait après le repas et dont mon objectif était de squatter une pizza avec elle avant la fin du stage, je suis doublement interpellée : d’une part, parce qu’on m’interpelle. D’autre part, parce que la personne à le faire est inédite. Son armure la couvre complètement et même son visage est dissimulé derrière une vitre teintée. La voix qui s’en échappe a un accent m’étant parfaitement inconnu, même si compréhensible, et je me tourne un instant vers Zombie qui doit être aussi surpris que moi malgré que son intérêt aille plus sur l’armure que sur le visage. J’en reviens donc rapidement à l’interpelleuse et plisse les yeux en sondant bien inutilement le masque.

Non, pas cette fois.

Bien que je sois quelqu’un de social qui n’ait aucun souci à aller vers les autres, je tends également à être méfiante envers les inconnus dont je ne sais rien tout en n’étant généralement pas méfiante au bon moment. Dans la rue, c’était salutaire de ne pas faire confiance d’entrée de jeu mais dans la super-sécurité la seule présence au sein d’une base impliquait un certain degré de confiance et il fallait le respecter.

D’où que je me reprenne rapidement, foutant un coup de coude à Zombie pour qu’il en fasse de même. Le regard sur l’armure m’a été suffisant à repérer les trois doigts qui constituent chacune des mains de l’inconnu et j’ai des débuts de théorie sur elle mais ce n’est pas tellement la question ainsi je tâche de parler avec plus d’entrain et d’ouverture.

Il est absent aujourd’hui ; on nous a pas expliqué pourquoi. Et vous, pourquoi vous êtes présente ? Vous êtes nouvelle ?

Je tends une mitaine vers elle dans une invitation à une poignée de main, les trois doigts étant très loin d’être le plus bizarre qui n’ait été donné de rencontrer et m’intrigant plus que je gênant, alors que je fais les présentations de l’autre mitaine, me désignant de l’index puis désignant mon compère du pouce.

Je m’appelle Lucky et lui c’est Léo, et vous pouvez nous tutoyer. Vous, vous êtes ?

Je dirais bien "une retardataire" mais je préfère me taire. D’un autre côté, si c’est effectivement le cas, on vient peut-être de trouver une nouvelle coéquipière puisque le hasard fait bien les choses et que cette rencontre en est le fruit. Et en parlant de fruit, c’est l’heure de la bouffe.

Vous nous accompagnez manger un morceau ?


_________________
The Lucky One
Fiche de Personnage - Fiche de Liens - Nombre de Messages rp : 99

avatar
Lucy "Lucky" Prissy

Messages : 1073
Date d'inscription : 19/01/2016
Age : 23
Localisation : Neuf-Trois

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Rencontre de la Chance (PV : Lucy)

Message  Sheri'Laar le Ven 7 Juil 2017 - 0:02



« Tenir la Mitaine? »
AVEC LUCKY
1
Il a une certaine forme de déception lorsque les attentes sont trop élevées. Je le sais depuis des années de reculer mes envies et j’ai avancé trop rapidement sur le territoire appelé l’Europe, pensant retrouver tous les anciens visages que ma mère avait connus bien trop facilement. Je me suis peut-être perdue dans mes ambitions et dans mes rêves quand j’ai déposé mon premier pied sur le sol de Terra. Il faut que je relativise d’une certaine façon, Starlord n’a pas encore donné de date de départ, j’ai donc encore beaucoup de temps devant moi pour retrouver les anciennes amitiés de ma mère. Au moins, j’ai eu la confirmation qui était mon père, mais que plusieurs êtres ont construit une équipe pour ensuite prendre tous un chemin différent m’intéresse tout autant. C’est d’une certaine façon extrêmement passionnante de partir à l’aventure et de regarder comment retrouver les anciens compagnons de ma mère. Je suis certaine que je ne vais pas pouvoir rencontrer tous les amis de ma mère dans la Justice League, mais je vais tenter quand même de rencontrer ceux qui ont plus marqué l’esprit de celle-ci.

C’est peut-être complètement inutile de faire ces rencontres, les amis de ma mère font partis du passé, mais je garde toujours une grande envie de connaître comment ce caractère dédié à une fin apocalyptique de notre univers connu jusqu’au retour d’un espoir par la Justice League dans ma galaxie. C’était une intervention pratiquement miraculeuse de ce groupe dans ma galaxie d’origine et ma mère a ressenti cet espoir à ce moment. Je tente peut-être de comprendre un sentiment unique et indescriptible, mais je reste curieuse de voir comment ma mère a découvert Terra la première fois.

Revenant vers les civils qui ont passé la porte, je n’ai pas porté une grande attention envers ces êtres, surtout ambitionnée de retrouver Franklin’Scott. C’était deux jeunes individus, je ne comprenais pas ce qu’ils faisaient dans le manoir Braddock, peut-être qu’ils suivaient des cours pour savoir comment piloter les vaisseaux de guerre de la Dynastie Braddock, encore une fois, je ne tente pas de comprendre comment le système de Terra peut avoir divisé en bloc entier ce qui était les super-héros et ce que sont des protecteurs de la vie civile. Peut-être parce que ma vie a toujours été plus rigide par sa manière de construire, surtout quand la Citadelle est extrêmement proche des Geth, des Rachni, de Darkseid, des Red Lantern ou encore d’un retour de Brainiac. Alors, il est normal de lancer les différents projets de défense. Je lance un petit soupire quand la jeune recrue me confirme que Franklin’Scott n’est pas transformé en rousse.

Les deux recrues semblaient assez silencieuses après ma question, ne laissant pas une suite à notre fameuse discussion. Alors, je suis assez surprise de voir les deux jeunes recrues manifester encore un désir de me parler après coup. Ils tentent même de faire connaissance en me donnant des informations supplémentaires sur son absence pour ensuite me poser quelques questions sur la raison de ma présence, et sur les raisons de voir ma silhouette dans ce fameux bâtiment militaire. Puis, sans aucune raison valable, elle me pointe avec son bras. Peut-être qu’elle veut me fournir des informations sur mon Omnitech mais je ne vois aucune technologie sur son bras. Je regarde curieusement son bras avant de comprendre ce qui arrive.

Je pense que c’est une manière de saluer poliment sur Terra. La prochaine fois, je vais vérifier des informations supplémentaires pour connaître les méthodes des différents êtres vivants sur cette planète. Donc après quelques secondes où Lucy m’adresse quelques mots, je tends dangereusement mon bras vers l’inconnue pour le prendre. Mes trois doigts touchent son coude pendant que l’entièreté de mon bras recouvre celui de Lucy. Je la lâche après un petit moment avant de répondre aux nombreuses questions des deux nouveaux invités. « Je ne suis pas une nouvelle de vos régiments militaires pour garder la sécurité de votre planète. Je m’appelle Sheri’Laar, représentante dans la Citadelle. Je viens pour discuter des rapports de forces devant les menaces synthétiques pouvant toucher votre planète ou d’autres planètes habitées. » Je suis peut-être trop formelle dans ma présentation : « Je viens aussi rencontrer les anciens compagnons de ma mère, elle m’en a tellement parler. On peut appeler ça une raison personnelle. » Au moins, je suis complètement franche dans cette grande discussion où trois espèces se rencontrent.

« Je ne peux pas manger un morceau sur Terra. Votre nourriture est fortement incompatible avec mon système nutritif et mon système humanitaire ne pourrait pas survivre aux bactéries que vous côtoyez habituellement. »
J’ai vouvoyé pour la politesse envers les deux jeunes recrues, mais je ne refuse pas encore de les accompagner ou de les tutoyer. Comme mes futures rencontres, le temps va aider à améliorer ma compréhension envers ce monde.
FICHE © SINENOMINEVULGUS

_________________

« Les aventures nous remettent en question, et parfois c'est l'un des éléments les plus importants pour tous individus. Je veux évoluer, non pour partir, mais pour trouver des solutions. »
avatar
Sheri'Laar

Messages : 116
Date d'inscription : 17/04/2017
Localisation : Chez les Trolls dans la Galaxie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Rencontre de la Chance (PV : Lucy)

Message  Lucy "Lucky" Prissy le Jeu 13 Juil 2017 - 5:11


Le soupire rend assez étrange avec le casque mais ça reste dans la moyenne d’inhabituel de l’inconnue et vraisemblablement je lui offre aussi un moment inhabituel en lui tendant la main. Son hésitation me conduit à pencher la tête sur le côté, l’observant observer ma main en déduisant que ce n’est pas familier et donc… ben d’une c’est probablement pas une nouvelle, de deux c’est probablement pas une humaine ; dans le sens large, l’humanité et tous ceux qui s’y affilient.  Du coup, je suis beaucoup moins surprise que j’aurai pu à la voir m’attraper jusqu’au coude et m’abstiens d’en déduire qu’elle attend beaucoup de moi puisque son fonctionnement culturel doit être très différent.

Car oui, pas pour rien que la synergologie a théorisé soixante-dix poignées de mains différentes, c’est vraiment pas un geste anodin quand on est capable de le retraduire. De base, la poignée de mains c’est quand même envoyer un éclaireur s’assurer des intentions de l’autre donc ça implique une certaine méfiance, c’est pour cela qu’on tend à faire la bise aux personnes qu’on apprécie vraiment. Et d’ordre général, plus une personne s’avance sur le bras de l’autre, plus elle compte lui demander des trucs ; histoire d’être plus discret, la plupart du temps on trouve la poignée de main ferme et l’autre main qui s’en vient saisir le bras. J’ai pas le nom de la prise en mémoire mais c’est une vraie prise d’où il peut être difficile de se dégager, physiquement comme lorsque la demande sera faite oralement. Mais encore une fois, on est pas dans ce cas-là puisque mon interlocutrice ne semble pas savoir ce qu’elle fait.

J’ai aucun souci à lui agiter l’avant-bras aussi puis Zombie me relaie machinalement quand on a fini, ce qui prend plus de temps qu’à la norme mais ne me pose aucun problème puisque je pense comprendre pourquoi, et enfin la surprise revient aux paroles de l’inconnue. Régiments militaires pour garder la sécurité de notre planète, j’entends déjà la moitié des anciens Justice League et de leurs héritiers idéologiques hurler à la mort à cette idée mais moi elle me confirme juste dans la distance culturelle qu’il y a avec l’inconnue ; qui n’a pas complètement tord puisque, sans être lié à l’armée, nous restons des intervenants paramilitaires entre autre chose. Et le nom de la représentante me laisse comme première image une cerise sur une tranche de bacon, la faute à la faim, heureusement elle passe vite, l’image pas la faim, puisque mon interlocutrice ce déclare représentante de ce que je suppose être une autre planète voir un empire planétaire, solaire ou stellaire… ce qui signifie qu’on est vraiment dans la merde si on gaffe trop. V’là l’indicent diplomatique quoi !

D’un autre côté, l’idée de "menaces synthétiques" me fait penser à Carol Danvers, vu comment elle doit être refaite de partout, mais Captain Marvel est une nuisance exclusivement terrestre j’espère ; la Justice League a fait une bonne pub dans la galaxie, faut pas tout gâcher trop vite non plus. Même si la galaxie a du voir depuis bien longtemps que notre planète c’était le bordel et c’est pour ça qu’on est resté isolé très longtemps. Après c’était cool d’avoir des représentants d’autres mondes, même s’il y avait aussi du business personnel pour motiver le déplacement. Franklin Scott était donc une connaissance de la mère de Mlle Laar, ce qui laisse supposer qu’il l’a rencontré à travers la Justice League et donc que la mère y était liée d’une manière ou d’une autre.

J’acquiesce donc aux explications et fronce un instant les sourcils au fait que Mlle Laar ne puisse pas manger avec nous pour autre chose que des raisons protocolaires car une fouteuse de merde banlieusarde et un autiste campagnard ne doivent pas être les plus recommandables pour sa compagnie. Le fait que le système digestifs soient trop différent pour supporter nos aliments est une raison moins vexante et le fait que notre atmosphère et notre faune microbienne sont toxiques pour l’ambassadrice explique pourquoi le casque et l’armure complète.

Ah, merde alors ; enfin… m’d’accord, je veux dire.

Là c’est pas les gens de la Justice League que j’entends gueuler pour mon langage, c’est à peu prêt toute personne sensée ce qui m’implique donc. D’un autre côté, à la réflexion, c’est vrai que j’avais jamais trop fait gaffe mais Kryptoniens, Martiens et Krees avaient du bol quand même de supporter aussi bien l’atmosphère terrestre. Merci la convergence évolutive, on dira, ou la Chance parce que ça va plus vite. Cela dit, la plupart des espèces extraterrestres ne doivent pas pouvoir survivre sur notre monde, sans aide artificielle tout du moins, voir ne pas du tout disposer d’une silhouette humanoïde ; même si la convergence évolutive semble accorder pas mal d’importance à ce genre de morphologie chez les espèces intelligentes. Ou tout du moins dans le petit échantillon que j’ai pu observer. D’un autre côté, les Célestes et autres "divinités" sont aussi basés sur ce schéma donc quelque part c’est peut-être le meilleur. De Vinci avait raison avec son homme à poils dans un cercle et un carré, en fait ! Je sais plus si y’avait pas un triangle aussi…

La Citadelle, c’est dans la Galaxie du Triangle ?

Je ne suis vraiment pas certaine de mon coup et cela se sent dans ma voix, après je l’énonce quand même. Je suis pas foutue de retenir la géographie terrestre, européenne ou même française, mais il me semble qu’on a parlé d’une galaxie du triangle à un moment ou un autre. Le nuage de Magellan m’a marqué aussi, parce que Magellan me disait déjà quelque chose. Après, la seule où je sois à peu prêt sur c’est la Voie Lactée, on est dedans. Mais on aurait pas du l’appeler comme ça, vu que techniquement elle est pas lactée mais elle a le gout de framboise ; c’est l’un des trucs que j’ai retenu de l’Exoconférence.

Excusez l’ignorance et le langage, Sheri’Laar, représentante dans la Citadelle. C’est la première fois que nous rencontrons une diplomate et…

Disons qu’y’a une grande différence culturelle.

Zombie se tait un instant à mon interruption puis, sans me regarder, reprend toujours à l’intention de notre interlocutrice commune avec sa voix plus placide et respectueuse que moi.

Si elle fait quoi que ce soit de déplacé, dites-le. Elle s’excusera.

Ouep. C’est pas volontaire, juste inné.

Si vous préférez également, nous pouvons vous rediriger vers quelqu’un de plus responsable, notre professeure ne devrait pas tarder à sortir. Peut-être pourra-t-elle vous renseigner mieux que nous.

J’hésite un instant à parler à mon tour pour dire qu’on peut aussi aller se renseigner à des gens qu’on connait pour aider Mlle Laar à avoir plus d’informations sur Franklin mais je m’interromps dès que je me rends compte que c’est exactement ce que Zombie vient de proposé. Juste que ça risque de nous faire gicler plus rapidement vu que nous ne faisons pas partir des gens qu’on connait et qui sont capables de renseigner. Après, trouver quelque chose à dire qui ne risque pas de me foutre dans la litière est assez difficile du coup je me contente de laisser Léo faire la conversation ; jusqu’à ce qu’une idée me vienne, évidemment.

_________________
The Lucky One
Fiche de Personnage - Fiche de Liens - Nombre de Messages rp : 99

avatar
Lucy "Lucky" Prissy

Messages : 1073
Date d'inscription : 19/01/2016
Age : 23
Localisation : Neuf-Trois

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Rencontre de la Chance (PV : Lucy)

Message  Sheri'Laar le Dim 16 Juil 2017 - 13:54



« Tenir la Mitaine? »
AVEC LUCKY
1
Il est très intriguant la réaction de la plupart des êtres de cette planète. Curieux, ils pouvaient être, mais certainement tristes de les voir limiter sur une seule option de la défense. Les différentes galaxies amènent tant des mystères et d’évolutions, et la participation de Terra était fortement importante depuis plusieurs de leurs décennies. Je trouve cela regrettable comme ma mère pouvait trouver dommage que la Justice League ne s’est pas laissé pas emporter à aider notre galaxie d’une façon plus large. La fin de l’équipe était une légende urbaine jusqu’à la confirmation officielle lorsque les Gardiens de la Galaxie sont venus la première fois dans la Citadelle. Après cette confirmation, plus d’options étaient possibles pour notre avenir. Lorsque les Empires étaient en train de se réformer et d’évoluer, on était en train de dépasser le cadre de dépendance de la Justice League. Peut-être que mon analyse est simple, mais je perçois encore une dépendance importante de cette Justice League dans les membres de Terra à place de trouver un moyen d’évoluer par les principes fournis par des guerriers aussi symboliques que réels. Il est dommage que ces valeurs de découvertes et d’ouvertures ne soient pas pleinement intégrés dans les principes de Terra.

Ce raisonnement vient que je trouve dans les premiers comportements des deux inconnus, on se retrouve devant une ignorance et un ethnoculturel assez considérable. Les Kroggs ont des poignées de main sacrées, ils se servent en respect ou même pour défier leurs adversaires. Je me suis servie de cette poignée de mains pour les salutations basiques, mais que Terra ne s’intéresse pas aux étoiles ou aux aventures de plusieurs de leurs êtres à travers les différentes galaxies, il l’est encore plus regrettable. Cela me rappelle légèrement mes aventures sur la planète Xergolia, où leurs citoyens avaient un potentiel de la folie pour construire des vaisseaux ou des armes dans le but de combattre Brainiac, mais des tensions internes les obligeaient à vivre dans des guerres ou des politiques complètement inutiles. Il serait dommage que Terra soit dans ce niveau, alors que les possibilités étaient maintenant infinies grâce à leur ancienne organisation.

Je reste plutôt sans voix pour la suite. Les mots de la jeune femme me semblent plutôt confus, peut-être par un manque d’habitude des êtres de Terra. Une expression bien étrange sort pour expliquer un malheur minime selon son point de vue pour ensuite donner son drôle d’accord. Je regarde la jeune fille d’une façon plutôt étrange, mais encore une fois, mon casque camoufle énormément ce ressenti. Mon silence peut être étrange dans leurs habitudes, mais je pense que c’est plutôt naturel de retrouver cette étrangeté. « Oui, vous avez appelez la région de la Citadelle sur Terra : Galaxie du Triangle. » La Ligue de la Justice nous a donné ce nom pour avoir plus de facilités de nous nommer. Les cours autour de leur défense planétaire doit donc prendre ce nom qui vient bien plus loin de cette nomination du fameux groupe de ma mère.

Le jeune homme, accompagnant Lucy, continue de parler peu après. Ils confirment que c’est une première fois qu’ils rencontrent une diplomate, et la jeune Lucy me renseigne de la différence culturelle entre nos deux constructions de vies. L’interruption de Lucy semblait assez gêné « Zombie » pour au moins retrouver la parole avec quelques politesses et une nouvelle interruption de celle-ci et une conclusion du principal intéressé sur la professeur responsable dans le local. « Euh… merci. Ma rencontre avec Franklin’Scott était dans l’idée du personnel, alors votre professeure, bien qu’elle peut être sympathique, ne m’aiderait pas à établir ce que je voudrais construire avec une future discussion avec l’ancien ami de ma mère. » Je sais être difficile dans mes dialogues avec n’importe quelles espèces, cependant je me retrouve miraculeusement bloquée dans ce que je peux poursuivre en discussion. Bien que je sois une représentante de la Citadelle actuellement, je ne veux pas être encore représenté parfaitement comme une diplomate définitivement : Je suis avant tout une scientifique et aventurière à mes heures perdus. Je crains cependant si je rentre dans ce type de détails, il va être possible que je perds les deux jeunes individus.
FICHE © SINENOMINEVULGUS

_________________

« Les aventures nous remettent en question, et parfois c'est l'un des éléments les plus importants pour tous individus. Je veux évoluer, non pour partir, mais pour trouver des solutions. »
avatar
Sheri'Laar

Messages : 116
Date d'inscription : 17/04/2017
Localisation : Chez les Trolls dans la Galaxie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Rencontre de la Chance (PV : Lucy)

Message  Lucy "Lucky" Prissy le Jeu 20 Juil 2017 - 4:01


Sur Terra, on appelle bien la région de la Citadelle la "Galaxie du Triangle" ; plus que me renseigner sur un truc que j’ai retenu, ça m’en apprend énormément sur la perception de l’espace de Mlle Laar. Je suppose que si l’on appelle la région "galaxie" c’est que cela doit en être une, de galaxie, mais le fait que la représentante de la Citadelle considère cela comme une "région" implique une approche à des échelles bien différentes. Néanmoins, plus que la dénomination que je suppose donnée par la Justice League, je suis curieuse de savoir comment ils appellent leur région à la Citadelle ; il doit bien y avoir un nom différent, vu que c’est aussi le cas pour Terra. D’un autre côté, Terra ça doit être du latin donc s’est pas impossible qu’ils utilisent cette désignation à cause du décalage temporel du à la limite de la vitesse lumière.

De belles considérations qui m’occupent l’esprit pendant que Zombie parle, même si ce n’est pas suffisant à ce que je ne l’interrompe pas lorsque je raccroche à son discourt et que j’ai quelque chose à y ajouter. Ce qui me fait me taire d’hésitation à sa proposition et me laisse le loisir d’entendre une même hésitation dans la réponse de Mlle Laar, son visage continuant d’être dissimulé par sa visière teintée. Je mets les mitaines dans la poche arrière de mon legging alors que les remerciements et la réflexion se font. Lorsque la représentante décline la possibilité de rencontrer quelqu’un de plus responsable, je me tourne un instant vers Léo avec un regard de victoire en remerciant mentalement le hasard qui fait toujours bien les choses : en effet, à défaut d’avoir la chance de rencontrer Aislinn, Sheri’Laar nous offre la Chance de la squatter un peu plus. Pas parce qu’on est responsables, cela dit. Du coup, je me garde bien de préciser qu’elle pourrait aider à savoir où se trouve Franklin.

On peut vous servir de guide pour le chercher si vous voulez. On a une heure de pause bouffe là avant de retourner en entrainement donc on peut vous aider un peu. Faudra juste qu’on ait le temps de grailler histoire de pas crever la dalle sur le plancher après.

Est-ce chercher la merde ? Je sais pas. Après tout, je ne propose que d’aider et cela est non seulement normal mais peut-être même un devoir puisque nous avons affaire à une représentante diplomatique. Bon, je propose d’aider à mon niveau qui n’est donc pas le meilleur ou le plus efficace mais ceux-ci ayant été éconduits par ladite représentante je pense que je prends la bonne décision. En tout cas, je prends celle qui m’arrange. Loi de Murphy exceptée, le pire qui doit pouvoir nous arriver c’est d’être en retard pour l’entrainement physique mais je suis chiche de demander un mot d’excuse à Sheri’Laar voir de lui demander de nous accompagner. Ce qui ne change rien au problème de l’apport en bouffe mais je prépare déjà le terrain de ce côté-là.

Zombie tourne la tête vers moi en une interrogation silencieuse et je le regarde avec les sourcils relevés sans rien dire. Ce n’est pas la première fois que je l’embarque dans un truc où je ne suis pas certaine qu’il ait envie d’y être mais, heureusement, ce n’est pas la dernière non plus. Et puis ça nous réussit généralement, dans une certaine mesure, plus ou moins grande d’ailleurs… Bref.

On peut aller demander au maitre de maison : Franklin m’a dit qu’il avait un doc attitré imposé par Brian donc Brian devrait savoir où est le doc qui devrait savoir où est Franklin… sauf si Franklin est en déplacement avec son doc mais du coup Brian saura quand même. Logique.

Reste à ce que Brian soit disponible mais au moins il a un bureau pour aller miauler donc on a une piste à suivre. Une piste plus compliquée que d’aller demander à Aislinn pourquoi elle doit remplacer Franklin et si elle sait où il est mais une piste qui permettra d’en apprendre plus sur Sheri’Laar de la Citadelle du coup.

Suivez-moi.

Une invitation de la main alors que je commence à marcher et c’est partie pour une déambulation dans les couloirs du Manoir dans le sens inverse du courant. Vu qu’on sort une demi-heure avant midi, Brian ne doit pas encore avoir quittée son office pour une pause repas donc ce que je fais n’est pas stupide. Quand à savoir s’il sera dans son office, je mise sur ma Chance. Même si, dans l’optique où mon but est de tenir la jambe à Sheri, ma Chance pourrait également impliquer qu’il soit ailleurs pour rallonger le temps de marche. On verra quand on y sera, pas comme si cela allait prendre une portion significative de nos soixante minutes de repas… en fait, rien que cinq minutes de marche ça peut déjà l’être. Mais c’est pas grave !

Votre mère était représentante de la Citadelle auprès de la Justice League du coup ? Pour avoir fait amie avec des membres. Et ce sont les membres qui ont nommée votre galaxie la Galaxie du Triangle ? Vous, vous l’appelez comment ?

Expédié s’est pesé, espérons que ça passera comme une lettre à la poste. Enchainer les questions n’est pas la meilleure manière d’avoir des réponses mais comme elles sont liées ça devrait passer ; en tout cas dans mon esprit, c’est un package. Et puis ça va, je ne demande pas de développer sur la Citadelle puisqu’il est probable qu’on ait déjà vu des infos dessus en cours et qu’il vaut mieux que j’évite de montrer l’étendue de ma bêtise trop rapidement, sinon je risque de foutre les pieds dans le plat trop rapidement aussi. J’ai bien l’intention de manger mais pas de cette manière là.

_________________
The Lucky One
Fiche de Personnage - Fiche de Liens - Nombre de Messages rp : 99

avatar
Lucy "Lucky" Prissy

Messages : 1073
Date d'inscription : 19/01/2016
Age : 23
Localisation : Neuf-Trois

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Rencontre de la Chance (PV : Lucy)

Message  Sheri'Laar le Ven 11 Aoû 2017 - 0:16



« La promenade dans le Vaisseau Braddock»
AVEC LUCKY
1
Ce Monde est étrange, leurs perceptions peuvent ressembler aux sentiments que tout être vivant peut avoir, mais leurs expériences et leurs vécus me laissent une idée plutôt légère de leur situation globale. Le monde sur la Flotte est très différent, on compose peut-être avec plus de légèreté que quand une fin est prévue par plusieurs raisons et ou même le pire pouvait venir de nos meilleurs amis. Ces sentiments développés ou encore cette méfiance ne semblent pas toucher l’expérience des Citoyens de Terra, vivants en dehors des problématiques principaux de la Galaxie du Triangle. Ils ont peut-être touché à tous les grands seigneurs de la mort, mais ils se semblent séparés idéologiquement de ce que la Ligue de la Justice faisait. Il est normal de trouver des visions différentes des autres, nos cultures se sont développés d’une façon que notre éducation nous a poussé que tous agissaient de la même manière. Je suis peut-être curieuse par le développement de leurs états de pensés ou de la différence culturelle, mais ils restent encore des énigmes à répondre.

Leurs manières sont différentes, leurs styles aussi, et je ne pense même pas à leurs différences de comment ils veulent présenter les différents lieux. La situation est curieuse, parce que je ne sais pas réellement où ils s’avancent avec leurs visites. La notion du temps est aussi très différente, mais le traducteur fait très bien le travail pour tenter de trouver un équilibre entre nos deux langages. « Je connais déjà un peu le lieu en général et je me retrouve assez rapidement dans ce types de lieux. Malgré les couloirs, c’est bien plus facile de se retrouver dans ce milieu que dans un vaisseau de la Flotte. » Alors à ces deux petites phrases, ils peuvent rapidement deviner où je veux en venir. J’enchaîne cependant pour clarifier les quelques points restants : « Malgré cette facilité, je ne connais pas les places les plus symboliques ou funestes de ce manoir et vu son Histoire, cela pourrait être très intéressant à en découvrir plus grâce à vos connaissances. En même temps, ne faisant pas le tour entier du manoir, vous allez avoir assez de temps pour vous ressourcer afin de ne pas mourir cruellement… » Mon but est ainsi clarifier dans cette vision, bien que ma fin est plutôt sinistre. Une Quarr ne peut pas vivre très longtemps sans sa nourritures, surtout vu la composition de notre système immunitaire. Jeunes, nous apprenons rapidement comment survivre vu comment notre culture est nomade, mais je suis dans la certitude que les cultures terrestres ont une vocation fortement différente. Regardez uniquement comment leur monde est fait : Ils ne se divisent pas sur les Planètes ou les Flottes, ils se divisent dans des minimes terres où ils leur donnent un symbole particulier, alors que les ressources sont peu nombreuses.

Les deux jeunes recrues de l’Alliance des Champions me proposent aussi d’aller voir le Commandant (ou le Général) pour connaître l’horaire de Franklin’Scott et de son médecin. « Je suis ici pour quelques-uns de vos jours, alors il n’existe pas une urgence capitale pour cette rencontre, mais oui, cela serait pertinent de savoir s’il est parti pour plus que neuf jours. » Je ne pense pas rester autant de jours, surtout sur le territoire du Royaume-Uni, mais avec les vaisseaux, le transport est bien plus facile. La jeune fille nous demande de la suivre et je reste sur place quelques secondes avant d’avancer. Je ne vais jamais me faire avec leurs manières, cela devient très curieux du coup.

Commençant la marche dans le bâtiment officiel, je reste plutôt silencieuse devant les élocutions de mes deux nouveaux contacts. Je pense qu’ils vont se perdre plutôt facilement avec mes repères, c’est pour cette raison que mon silence est actuellement au rendez-vous. D’un autre coté, si je me perds avec leurs manières d’agir, de parler ou de se présenter, je pense que cela va être beaucoup plus complexe si on arrive à certains thèmes. Et en parlant de ces thèmes, les questions de Lucy’Prissy font échos à quelques-unes de mes craintes. « Pas exactement pour ma mère. Dans ma galaxie, notre région était séparée en de milliers de clans ou d’entités étatiques. Les réunions étaient plutôt rares et lorsqu’une énorme crise, pouvant amener à notre perte totale, apparue : Les disputes continuaient. L’équipe de la Ligue de la Justice est apparue à ce moment. C’est ce groupe qui a aidé à construire la Citadelle après la guerre, donc ma mère n’était pas la représentante, mais bien une membre du groupe. Ceci expliquant la raison pourquoi elle était proche de certains membres de cette équipe. » J’espère être la plus concise possible dans mes explications, relayant ainsi l’importance de deux époques différentes. Je laisse une seconde de silence avant de reprendre doucement pour la raison de ce nom pour ma galaxie : « Ce ne sont pas exactement les membres qui ont nommé notre galaxie de cette manière. Nos traducteurs l’avaient représenté de cette façon lors de nos discussions entre les membres de la Ligue de la Justice et nos principaux représentants. Les noms sont donc très différents et cela ne devrait pas faire parti du même langage. » Alors, il est mieux de le laisser avec ce nom pour ma galaxie. Je ne vais pas commencer à aller dans mon alphabet ou encore dans mes phrases sans aucun sens. De plus, vu les différences politiques à la Citadelle, on a tous un nom très différent de la galaxie.

Je suis aussi consciente que ma réponse peut-être problématique au sens large. Le développement linguistique ou politique de ma galaxie demande plus de temps pour trouver une réponse adéquate. « Vous ne semblez pas réellement avancé dans l’Intelligence Artificiel ou dans les esprits synthétiques. C’est encore aux mains de la Ligue de la Justice ou je suis uniquement dans le mauvais bâtiment pour en trouver des échantillons? » Cyborg, Red Tornado et ainsi qu’Anton Raspoutine étaient des exemples assez marquants de cette différence, mais Terra semblait dans leurs étrangetés et dans leurs unicités pour certains développements.  
FICHE © SINENOMINEVULGUS

_________________

« Les aventures nous remettent en question, et parfois c'est l'un des éléments les plus importants pour tous individus. Je veux évoluer, non pour partir, mais pour trouver des solutions. »
avatar
Sheri'Laar

Messages : 116
Date d'inscription : 17/04/2017
Localisation : Chez les Trolls dans la Galaxie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum