La Marche de Kuvira [Diana de Themyscira - Rose Wilson - Dimitri Lyov]

Aller en bas

La Marche de Kuvira [Diana de Themyscira - Rose Wilson - Dimitri Lyov]

Message  Korra du Mont Kailash le Ven 9 Juin 2017 - 0:19

La Guerre Civile Mongole n’était pas un conflit dans un Starbuck’s lointain entre le Clan des Davis et le Clan des Scott. Elle était l’un des éléments de l’actualité orientale le plus problématique à régler depuis plusieurs années. Ce conflit avait commencé bien avant mon intégration dans les Last Sons, il avait commencé durant les années 2010 ou 2011 selon Sergei de Boldarev. Il ne m’avait jamais fait un plan entier de cette guerre, car il ne savait pas tous les détails de chaque clan qui faisait ce conflit, mais récemment, des informations ont commencé à ressortir sur cette guerre. Sergei de Boldarev soutenait les rebelles occidentaux, un mot plutôt étrange, ne comprenant pas en quoi les guerriers combattaient sur cette région. Avec Slade de Wilson, je m’étais déplacée pour tenter de retrouver des traces des anciennes civilisations liées à ma spiritualité.

J’aurai dût comprendre plus rapidement pourquoi on disait souvent que tous pouvaient tomber dans le piège de la facilité. Cette corruption n’était pas uniquement limitée à l’Histoire des politiciens d’une autre époque, elle était aussi utilisée par mon propre peuple. J’étais peut-être innocente à l’époque, mais il avait clairement des problèmes dans la Faction de la Marche de Kuvira. Accompagnés majoritairement par mes frères et sœurs venant du Royaume de la Terre. Longtemps, on m’avait parlé dans Kailash comment la compassion, l’amour et l’ouverture devraient faire partis des principaux valeurs pour l’équilibre de notre âme. Même devant les hostilités et les agressions, c’était notre devoir de croire en ces valeurs pour qu’au moins, nos enfants puissent se souvenir de cette époque de non-violence. On pouvait utiliser la violence pour se défendre ou défendre les innocents, mais pas pour établir des idéologies autour de la violence. Cette guerre me condamnait ainsi à reconnaître que même notre spiritualité pouvait être tournée vers une forme de totalitarisme. Avec Slade de Wilson, on avait simplement transféré les informations à Sergei pour lui faire comprendre pourquoi la Mongolie était aussi déstabilisée dans une guerre civile.

Ils n’étaient peut-être pas le plus nombreux, mais ils possédaient des pouvoirs extrêmement dangereux et rapides pour n’importe quelles armes classiques des forces militaires traditionnelles. La Marche de Kuvira était divisée sur trois fronts différents, celle qu’on pouvait remarquer le plus facilement, était dans la Vallée d’Orkhon. Cette Vallée était surtout connue pour avoir l’un des plus longs bassins de la région et avoir une frontière avec la Russie. C’était une place stratégique très considérable pour avoir une place proche de l’eau potable. Le défaut de se déplacer sur cette place était large : On ne savait pas où Kuvira pouvait être. Mon but n’était pas d’arrêter cette femme, mais bien de tenter de la raisonner. La Guerre Civile Mongole avait détruit entièrement la région pendant six ans et nos peuples ont toujours tenté de trouver une manière que la stabilité s’imprègne dans notre ancien empire pour que la paix règne.

Je voulais faire cette mission depuis plusieurs mois, mais je devrais me détacher de mon malaise sur comment les principes du Royaume de la Terre pouvaient être aussi influencé par une démarche impérialiste. Par la coupure avec ce thème, je pouvais au moins améliorer quelques de mes relations avec mes coéquipiers des Last Sons. Pavel de Raspoutine m’avait habitué aux personnalités fortement différentes qu’on pouvait retrouver dans ce monde. C’est pour cette raison que j’étais assez enthousiaste de trouver Rose de Wilson et Dimitri de Lyov dans cette mission. Les deux étaient très difficiles d’approches au début, mais ils portaient une profondeur très intéressante. Je n’avais pas encore décortiqué pleinement le caractère de Dimitri, mais avec Rose de Wilson, malgré toute son agressivité envers les Puzzles, je pensais être devenue une amie de celle-ci. Ne voulant pas lui faire un procès d’intention, je ne pense pas que celle-ci a beaucoup d’amis.

De plus, pour nous supporter, Diana de Themyscira, en visite pour moi, avait accepté de faire la mission avec nous. J’avais un rare souvenir de comment Diana avait laissé un regard plutôt sévère en face de Sergei avant que celui-ci tente de lui prendre la main lors de leur première rencontre. Elle restait l’une des guerrières que je pouvais le plus apprécier sur cette planète, l’ayant rencontrée durant mon enfance et pour devenir une grande amie de Cassandra de Sandsmark. J’espérais lui faire honneur, suivant les principes qu’elle avait toujours combattu dans notre société en participant aux activités de la Ligue des Justiciers.

Lors du court voyage pour se rendre sur place, j’avais tenté d’être plus apaiser durant mes interventions. L’un des soldats de l’ASF était en train de nous exposer quelques détails sur cette mission : « Je reste sur ma position, la mission est assez risquée. On ne sait pas trop ce qu’ils font avec leurs prisonniers. En tout cas, on va se placer au loin et on va vous faire le travail diplomatique, ne tentez pas de conflits directement avec eux. Selon mes éclaireurs, ils sont environ 1000 dans la Garnison, alors avec des pouvoirs similaires à Korra, je ne crois pas qu’on va pouvoir les combattre convenablement même avec vos puissants pouvoirs, Madame Diana. » Je tentais de me montrer plutôt calme durant la proposition du soldat, je suis consciente que cela risque d’être dangereux, mais nous n’étions pas une force qui tentait de faire comprendre par la violence. Notre première mission était surtout de tendre la main pour qu’ils arrêtent le conflit.

« Ne vous inquiétez pas, Lieutenant Jang. Pour ma part, je veux tenter une approche pacifique pour leur rappeler les principes des anciennes nations. Je ne crois pas qu’ils vont tenter de rentrer en conflit avec nous. Bien qu’ils soient très différents de moi, la violence ne doit pas être une réponse immédiate de leurs principes. Sinon, je pensais me présenter devant les portes de la garnison pour offrir un dialogue avec eux, mais je suis ouverte de recevoir vos suggestions. On peut se séparer si vous le désirez, mais pour moi, c’est important de ne pas créer de conflit immédiatement. »

Je savais que Rose de Wilson n’appréciait pas toujours de patienter avant de donner des coups, mais il fallait tenter de tendre la main à place de créer un conflit directement. Les pilotes nous signalaient l’arrivée proche de la garnison d’ici quelques minutes. Nous allons nous positionner à quelques kilomètres de leur base pour éviter que ceux-ci nous voient débarquer agressivement sur leur base.

_________________

Code Couleur : #D53B1F
avatar
Korra du Mont Kailash

Messages : 776
Date d'inscription : 05/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Marche de Kuvira [Diana de Themyscira - Rose Wilson - Dimitri Lyov]

Message  Diana De Themyscira le Lun 12 Juin 2017 - 0:02



    Diana de Themyscira pouvait comprendre les sentiments de Korra sur comment un peuple destiné à être pacifique peut renter dans un vice inhérent vers une violence cruelle et incompréhensible pour sa culture. L’Amazone avait toujours été très fière de son peuple durant son éducation dans sa famille, mais il avait bien sûr des malversions malheureuses dans la continuation du combat des Amazones. Par le contact pris avec les autres Royaumes ou encore par le contact dans ce monde, les Amazones avaient aussi imprégné de ce monde de crimes impitoyables. Même à une époque, Diana de Themyscira était plus menée à faire la guerre que la paix, perdue dans les méandres de rancune et d’opportunité perdue. Elle regrettait parfois ces combats qui ne la ressemblaient pas, mais au fil du temps, elle aurait peut-être une possibilité que ses sentiments soient dilués dans ce que les Êtres avaient réellement besoin pour se fortifier un avenir : La compassion et l’amour.

    Korra du Mont Kailash possédait une mentalité plutôt rare dans ce monde, que peu d’individus pouvaient réellement comprendre avant de discuter avec de tels êtres. Éduquée comme une guerrière et une sage, fusionnant des principes respectueux pour amener un message de paix différent des conflits humains et de la peur des différences, la Princesse des Amazones pouvait parfois se reconnaître dans la construction spirituelle de Korra. Gardant espoir, malgré la destruction, l’Élue de l’Avatar était bien meilleure que Diana dans tout ce qui comptait réellement. Sa détermination et ses principes resteraient et oui, elle pouvait devenir une être extraordinaire dans l’avenir. Sa force ne venait ainsi pas de ses pouvoirs, mais de comment elle pouvait mener des combats extrêmement importants par des mots ou par ses principes.

    L’ancienne membre de la Ligue de la Justice était même surprise que Korra ait pu apporter autant à une famille dédiée par une barbarie et par les mensonges. Jamais Diana n’avait porté Slade Wilson dans son cœur, surtout avec l’agression violente contre sa sœur de combat Kara, mais les changements et la rédemption étaient possibles pour cet âme meurtri par les cruautés de son histoire. Ayant décidée d’accepter de rendre visite aux Last Sons, elle avait découvert autant de confiance que de curiosité par un changement dans le comportement de plusieurs anciens ennemis. Sergei, Kaidan et Pavel avaient tous été une fois ennemis de la Ligue des Justiciers, maintenant ils veulent combattre pour le continent oriental. Méfiance, elle pouvait posséder envers ces êtres, mais elle pouvait donner sa bénédiction pour un combat plus digne.

    Par sa visite dans les Last Sons, elle avait remarqué aussi quelques ombres inconnus, malgré sa longue carrière chez les Héros. Venant peut-être des jeunes héros anonymes pour l’Amazone, mais certains membres des Last Sons semblaient venir aussi par une Histoire criminel peu désirable. Sa rencontre avec Dimitri Lyov l’avait laissée plutôt perplexe par les mystères autour de ce fameux Last Son. Il avait clairement une différence majeure entre cette équipe et son ancienne organisation. Certains anciens Justiciers pouvaient être plus violents dans leurs méthodes, mais ils n’avaient clairement pas une part d’ombre pouvant faire craindre le pire chez Diana de Themyscira. Elle avait confiance pour la rédemption de Dimitri, comme elle pouvait faire confiance envers Rose Wilson, mais elle avait des craintes majeures pour le développement de la jeune par son envie de couper en morceaux tous ennemis ou casse-têtes la dérangeant. Elle avait échangé quelques mots avec celle-ci, mais l’animosité semblait être le thème le plus récurrent de ses réactions. Peut-être que la confiance n’était pas réciproque pour cette mission, mais elle savait que Rose allait tout faire pour défendre Korra. Elle n’était plus une amie, mais une sœur pour celle-ci et cela pouvait se faire sentir par cette complicité entre les deux jeunes femmes.

    Dans le vaisseau de combat des Last Sons, Diana de Themyscira ressentait légèrement un malaise chez la jeune Korra, peut-être inquiète de la possibilité de se battre contre ses frères et ses sœurs. Elle croyait peut-être que le vice ne pouvait pas s’immiscer dans un Peuple ayant toujours combattu pour des valeurs sincères. Korra connaissait peut-être le cas d’Amon, un rebelle de son peuple, ayant combattu avec de la violence le Gouvernement Chinois, mais il avait été longtemps un ennemi important de la Ligue de la Justice par ses frasques considérables sur l’international. Ses crimes étaient d’une gravité que le Peuple de Kailash ne dévoilait pas entièrement les barbaries de cet être. Diana de Themyscira n’avait jamais osé proprement parler de cet être entièrement à la jeune Korra.

    Le principal était surtout de garder espoir et non de se noyer dans la noirceur des maux d’une cruauté. Korra du Mont Kailash avait raison de garder espérance pour ses frères et ses sœurs reviennent vers la paix à place de se morfondre dans la violence d’une guerre inutile. Il suffisait de vaincre l’égoïsme de la Guerre pour mettre fin à celle-ci. Diana de Themyscira connaissait la Guerre Civile Mongole, elle restait l’une des plus déstabilisantes pour la région, cela pouvait discorder de la vision de non-ingérence de La Ligue des Justiciers. Cependant, le but de cette mission n’était pas de créer la guerre, mais d’offrir une possibilité de paix comme la Justice League avait toujours tenté.


    « Vous ne m’insultez pas, Soldat Jung. Je connais mes limites et vos peurs, la violence sera toujours la dernière solution possible dans cette mission. »

    Bouclier au dos, sa glaive sur sa ceinture et portant son traditionnel costume, mais avec une petite jupe cette fois-ci, elle avait laissé un rare sourire au soldat qui avait le devoir de supporter la petite équipe. Diana de Themyscira ne voulait pas être perçue comme une commandante comme dans son ancien rapport avec la Ligue, elle voulait uniquement apaiser les inquiétudes du soldat Jung. La Princesse des Amazones avait acquis des capacités de commandement dans son ancienne faction et sortir de ces habitudes était plutôt difficile lorsqu’elle était entourée. Au moins, Korra du Mont Kailash reprenait parole pour tenter de définir buts à obtenir dans cette mission. Gênée, la jeune femme semblait avoir des difficultés de s’affirmer complètement dans le commandement, surtout avec des personnalités aussi variées que Rose et que Dimitri.

    Laissant les suggestions aux autres, Wonder Woman tentait d’intervenir sans vouloir tenter de rentrer dans une vocation plutôt impérialiste. Prenant place proche de la jeune femme, elle tentait de sourire devant Korra pour tenter une approche plutôt apaisante envers son amie.


    « C’est ton Peuple, Korra. Pour ma part, je te fais totalement confiance comment gérer cette mission. Je serai cependant assez inquiète de te laisser seule rentrée dans la garnison de Kuvira pour négocier. Je ne connais peut-être pas cette Faction de ton Peuple, mais je connais l’Histoire particulier de différentes incarnations de l’Avatar. Je voudrais donc t’accompagner dans la garnison. Il n’est pas nécessaire que je parle. Je peux comprendre que les tensions peuvent être fragiles lors d’un long conflit et je te fais assez confiance pour gérer cette situation. Je voudrais uniquement t’accompagner. Et si Rose et Dimitri ne sont pas habitués au contact de ton Peuple, vous pouvez tenter de vous placer autour du bassin. En cas de problème, je peux envoyer mon bouclier dans le ciel pour que vous apportiez un soutien. »

    Diana de Themyscira avait quelques craintes sur ces suggestions proposées. Elle voulait être calme pour Korra, mais ses suggestions pouvaient être mal considérées par des personnalités aussi fortes et caractérielles que Rose et que Dimitri. Elle avait aussi tenté un lien de familiarité en utilisant leurs premiers noms au lieu de leurs noms de famille. Diana espérait aussi être « acceptée » dans cette mission, ne voulant pas uniquement être une membre provisoire d’une seule mission.

_________________
avatar
Diana De Themyscira

Messages : 1081
Date d'inscription : 20/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Marche de Kuvira [Diana de Themyscira - Rose Wilson - Dimitri Lyov]

Message  Rose Wilson le Mar 13 Juin 2017 - 21:19

Je la déteste. Vous ne savez pas comment je peux détester cette super-nana qui se promène avec un costume aussi ridicule que provocateur. Korra était vraiment enthousiaste de nous annoncer que Wondie allait nous rejoindre pour cette mission, alors qu’elle n’est même pas une Last Son. Sergei était tellement lunatique qu’il a accepté volontairement que cette moralisatrice vienne faire le tour de la base pour tenter de nous dénoncer aux autres vieux crétins de la Justice des Retraités de tous nos secrets. Non, elle ne fait pas uniquement une petite visite pour faire beau au niveau de la diplomatie avec tous les super-héros du coin, elle vient avec ses armes et ses morales à deux balles nous faire des belles petites leçons. Elle m’énerve tellement que j’oublie même la présence de Dimitri, qui en soit, l’un des êtres les plus énervants de la Galaxie. Je ne vois pas comment on peut endurer mentalement à cette femme pendant quarante ans. Vous en avez eu du courage, membres de la Justice League pour la supporter autant d’années. En plus, elle était l’une des chefs de son équipe d’excentriques des Nations Unies, j’espère qu’ils payaient les psychologues dans cette équipe de vieux.

J’ai simplement envie de lui cracher dessus à chaque fois que je l’entends parler. Toute mon attitude durant le transport représente parfaitement mon mépris envers cette amazone de pacotille. À chaque fois qu’elle a tenté d’ouvrir les discussions avec moi, je l’ignore ou je pratique de l’ironie. Pour la dernière option de parole, je ne crois pas qu’elle comprend vraiment l’ironie. Elle est sur cette planète depuis presque un demi-siècle et elle ne sait même pas reconnaître les idées d’aller voir ailleurs. J’ai le temps de regarder son ridicule costume et de la trouver toujours aussi pitoyable avec ses allures de grande guerrière. Je vous rappelle que cette perdante de service est celle qui nous a envoyé la fanatique de femme plante en Asie. J’ai perdu mon temps à arrêter cette débile de service à place de chercher mon Ipod, cela explique beaucoup mon mépris.

En plus, est-ce qu’il faut parler de son armure? Pourquoi ses jambes sont libres? Ce n’est pas parce que tu as une Résistance d’un immeuble que tu dois te promener sans armures supplémentaires. Et pourquoi elle ne porte pas des épaulettes à place d’avoir un costume digne d’Emma Frost? Au moins, moi… je suis réellement faite pour la guerre, il est tout noir, mais je suis protégée, même si j’ai des pouvoirs de régénération. En plus, cette connasse d’excentrique nous présente le plan le plus imbécile de la planète : Elle, avec son attitude de bourrine et de moralisatrice de salon, veut accompagner Korra dans la garnison. Elle nous fait même un putain de sophisme appelé le procès d’intention en croyant que Dim et moi, on ne connaissait pas les villages de Korra. Écoute meuf, je suis l’une des meilleures potes de Korra pendant que toi, tu la rencontres trois fois par dix ans. Tu es une vraie blague.

Et pourquoi nous… on n’a pas le droit de connaître les villages liés à la spiritualité? Je ne suis peut-être pas la plus grande intellectuelle du siècle, mais mon putain de cerveau en connaît assez pour lui répondre :
« Dis donc, l’amazone ratée, est-ce que tu es en train de nous traiter d’ignorants? Tu sais combien de temps qu’on traîne en Asie contrairement à toi? Je me demande même si une fois, tu es allée faire une vraie mission sur ce continent. Je ne crois pas vu le bordel de merde qui est actuellement entre nos mains. Alors, écoute-moi, si tu crois qu’on va te laisser nous commander, c’est non. En plus, c’est complètement stupide de lancer ton bouclier au ciel pour nous avertir d’un danger, tu vas être désarmé du coup. Je croyais que tu étais un peu plus professionnelle que ça… » J’ai même envie de lui cracher dessus pour accentuer mon coup de gueule contre sa belle gueule de top-modèle, mais je me retiens pour éviter de créer un problème avec Korra. Je ne vais pas laisser cette amazone complètement fanatique briser mon amitié avec la représentante des Nations élémentaires zarbes de sa culture.

Me levant pour mettre mon épée dans le dos et mettre les différentes armes nécessaires pour une mission diplomatique, je vais clarifier exactement ce que notre plan va être :
« Bon, écoutez-moi, je crois que j’ai un meilleur plan que Diana. Vu que Korra est une représentante de leur Nation, il est normal qu’elle soit envoyée directement sur place pour négocier. Et cette incompétente d’amazone peut l’accompagner et se servir de son prestige de Wonder Woman pour tenter de rester neutre devant le conflit des différentes factions. Et si quelque chose tourne mal, tu lances ton bouclier au ciel pour que j’active mon plan d’urgence. Je vais poser des bombes autour de la Garnison discrètement. Et pas d’inquiétudes Korra, je vais les mettre au loin pour éviter que cela tue des gens de ton peuple. Cela va simplement créer une distraction majeure afin de diviser leurs forces et pour avoir plus de facilités de les mettre hors-combat. Et Dim, tu peux prendre des bombes aussi pour en mettre un peu partout. Cela va disperser un peu nos ennemis. Ou tu as d’autres idées en tête, Dim? » Ouais, mon plan est vraiment plus ingénieux que cette cruche d’amazone. J’espère qu’elle a au moins comprit la leçon de l’Histoire : On ne provoque pas Rose Wilson sans en subir un cassage en règle que cela soit physique ou mental.  

_________________
avatar
Rose Wilson

Messages : 376
Date d'inscription : 04/07/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Marche de Kuvira [Diana de Themyscira - Rose Wilson - Dimitri Lyov]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum