Squatstage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Squatstage

Message  Lucy "Lucky" Prissy le Ven 7 Avr 2017 - 7:29


En avril, ne te découvre pas d’un fil ; je me suis toujours dit que c’était sans doute pour éviter que les coutures s’en aillent mais j’ai été principalement abonnée aux vestes de cuir jusqu’ici. Chose qui ne m’a jamais empêché de trouver ça très intéressant de tirer sur le fil qui dépassait d’un vêtement ou autre, même si je sais pas trop pourquoi. J’hésite entre "voir ce qu’il y a au bout" et "savoir s’il va finir par résister" mais, dans tous les cas, le résultat était le même : un tissu décousu et surtout une pelote de fil ! J’ai jamais été trop dure à occuper même si ça compliquait toujours la vie de quelqu’un. Voir de plusieurs personnes. Je me demande quel score j’ai atteint en la matière cette fois même si je suis certaine de ne pas le regretter.

Assise sur le dossier d’un siège avec les bottes sur celui-ci, j’attends dans le hall K de l’aéroport Paris Charles de Gaulle. Sa décoration est sympa, le plafond vouté couvert de panneau de bois entourant lumière artificielle au plus haut et lumière naturelle avec les fenêtres qui couvrent les murs tandis que les fauteuils sont rembourrés et leurs rangées espacées autrement que les trois pauvres trucs qu’on trouve dans le métro mais ce qui me fait surtout sourire c’est le parterre aux variations de rouge. Ça égaie, oui, mais je m’égaie très bien toute seule à l’idée que la connerie que je vais sortir quand mon attente se terminera. Et pour ça, je fixe les panneaux d’information à fond bleu qui tiennent au courant des arrivées de vol. J’ai pas trop d’avance donc ça ne devrait pas prendre trop de temps mais ça me laisse quand même le temps de regarder le bout des manches de ma veste de tailleur, extrémité légèrement effilée suite à quelques imprévus. Couvrant un sous-pull qui me fait regretter une veste un poil plus chaude pour cette journée et un legging toujours au poil, elle m’évite de me faire plus remarquer que je ne le fais par ma position en jouant avec la balle qui se trouve dans une poche intérieure.

Après, me faire remarquer fait parti de mes activités, bon-gré mal-gré, et je pense avoir un peu surpris avec la dernière manière de faire. A l’Alliance comme à l’Académie, ils doivent s’être habitués à ce que je veuille aller voir partout pour apprendre avec un maximum de personne. En revanche, j’espère qu’ils n’ont pas vu venir que j’en fasse de même pour essayer de ramener des gens. Après, je vais pas vraiment voir partout non plus, dans un sens comme dans l’autre, et je suis tellement contente que Paige ait été réceptive à ma proposition de S(quat)tage que j’ai même fait du suspens à ceux qui me suivent sur Twitter. Elle était trop timide pour aller le chercher directement heureusement j’ai pas tendance à pousser au cul même si je suis pas en droit de recommander des gens normalement. D’un autre côté, je suis pas non plus certaine que j’ai le droit d’inviter mais bon c’est passé mieux qu’une lettre à la poste ; ben oui, avec la douane ça prend encore plus de temps…

Les passagers commencent à arriver de New York et c’est donc au tour de mes bottes de rencontrer le dossier de mon siège pour que je me redresse en équilibre façon suricate. C’est tout bénef’ comme technique, ça permet à la fois de mieux voir et d’être mieux vu, surtout quand on plafonne à un mètre presque soixante. Mes yeux dragons, l’iris vert couverte d’une auréole marron autour de la pupille, parcourent la foule à la recherche d’une amie que je me fais un défi de trouver avant qu’elle ne me trouve malgré l’aide que je lui apporte. Qu’elle se rassure, je ne sifflerai pas si je réussi car je reste un chat dans l’âme et donc on ne va pas singer le suricate jusqu’au bout. Pis on va éviter de trop la faire remarquer elle aussi, l’article de Suck My Geek date un peu mais son apparition dans les Avengers Academy Saison "Réforme" lui a permise pas mal de reconnaissance hors la timidité et les bains de foule ça va pas ensemble.

On s’est rencontrées à l’ATB, étant les deux plus jeunes participantes malgré que Paige soit majeure elle. Outre cela et son combat avec Atalante, c’est aussi son passif qui m’a poussée à aller à sa rencontre. C’est une vigilante de rue, principalement concernée par les gangs et la mafia, donc forcément que je suis allée vers elle. En plus, au premier match, on avait un autre point commun en ayant toutes deux perdues contre une ancienne membre de la Justice League même si elle le vivait moins bien que moi. J’ai pas été d’accord sur l’humiliation mais l’argument qu’Aty avait genre cent fois plus d’entrainement qu’elle et que du coup c’est pas étonnant de perdre n’a pas été le meilleur pour remonter le moral de Paige. Elle était là-bas pour prouver sa valeur, une autre chose qui nous mettait sur la même longueur d’ondes, mais elle a eu un certain manque de chance avec ses adversaires. Perso, j’en ai eu tellement que ça c’est mal fini… mais genre j’ai rarement fait autant de dégâts à autant de monde en aussi peu de temps. Je suis bien l’élève de Val sur ce point même si elle doit forcer bien plus que je n’ai fait pour similaire résultat et que j’ai échoué tout autant à ne pas réussir à lui faire voir en quoi c’est mal comme je l’ai vu de mon côté. Je me demande si Val aurait voulu affronter Paige si on avait été  au Manoir Braddock ; je crains fort que oui. Mais je me serais opposée à elle à nouveau, de toute façon depuis la bataille contre Aislinn j’ai clairement choisi mon camp.

Après, c’est pas que pour éviter Valerie Braddock qu’on est à Paris. Y’a aussi le fait que les Curie ont leur propre Manoir, que c’est bien centré si on veut aller ailleurs et qu’il y a des choses à y faire. Je dis pas qu’on prendra pas l’Eurostar pour aller faire un coucou à l’Excalibur quelques jours, voir qu’une partie du stage de Paige ne s’y déroulera pas ça j’en sais rien, mais je crois qu’on peut bien progresser ici aussi. De plus, vu qu’elle a fait du combat de rue, elle sera sans doute moins perturbée que d’autres si je lui montre des restes de la Cour des Miracles. Ou si on va tomber sur des criminels locaux ; je connais les bons coins pour en trouver même s’ils se réorganisent pas mal vu la merde que je fous dans leurs affaires. Un sourire se dessine sur mon visage, moins à la pensée de mes interventions accomplies dernièrement que parce que je viens de trouver celle que je cherche au sein de ceux parmi lesquels je cherche. La demi-douzaine de centimètres de plus qu’a Paige par rapport à moi n’altère que peu la technique de chercher la plus petite personne au sein de la foule et, si elle a appliqué cette même logique pour me trouver, je suis trop perchée pour que ça fonctionne aussi.

Paige est bien meilleure que moi niveau technique et vitesse mais je la surclasse niveau esquive et endurance du coup on doit pouvoir s’aider bien comme il faut. Valkyrie et Electra sont ses deux principales professeures, toutes deux présentes à l’ATB et cela a du jouer dans le moral de Flipper d’ailleurs face à ses performances, mais même avant elles elle bénéficiait d’un entrainement en salle. Valerie m’a principalement aidé à m’adapter au combat en salle, très différent du combat de rue par les règles et le respect de l’adversaire, tout comme elle m’a permis de pousser plus avant ma technique construite avec la Cour des Miracles et c’est Aislinn qui pourra continuer d’être ma tutrice de ce côté-là vu qu’elle a une sacrée longueur d’avance tandis qu’avec Kimy on est kifkif quand elle a pas son armure. Après, je sais être très particulière niveau de ma manière d’apprendre et tente d’en jouer à mon avantage à présent, tant prête à me développer sur le tas qu’au côté de ceux qui accepteront de le faire avec moi voir, de préférence, ensemble. D’où les stages et les rencontres.

Sautant de mon perchoir à l’approche de Paige, je me dirige droit vers elle avec le sourire pour m’exprimer en anglais en désignant le sol sous nos pieds.

Ey, t’as vu, t’as le droit au tapis rouge ! Juste je suis pas certaine qu’il soit déroulable celui-là. Sinon ça va ? T’as fait bon voyage même s’il a duré genre six heures de plus que prévu ?

Techniquement, le vol  New York-Paris dure environ 7 heures mais comme le décalage horaire entre les deux villes est de 6 heures c’est comme si Paige venait de prendre 13 heures dans les dents. Ça pique un peu, je le sais pour l’avoir fait dans l’autre sens à destination Boston, même si moi j’étais arrivée avant d’être partie puisqu’il était décalé dans l’autre sens et qu’on était en heure d’hiver. Enfin, c’est le souvenir que j’en ai mais ma mémoire suit le théorème du gruyère. Heureusement, j’ai internet pour savoir comment aller de l’aéroport au Manoir Curie avec le métro et j’ai acheté un ticket à Paige.

_________________
The Lucky One

Fiche de Personnage - Fiche de Liens - Nombre de Posts : 139

avatar
Lucy "Lucky" Prissy

Messages : 1194
Date d'inscription : 19/01/2016
Age : 23
Localisation : 9-3

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Squatstage

Message  Paige E. Sinclair le Mer 24 Mai 2017 - 1:26

Ma mère a toujours eu une devise assez importante sur les voyages à travers le globe : N’importe quel pays est beau. Un voyage apporte fondamentalement un respect de la culture, de la langue et du milieu à chaque fois. Chaque pays apporte une beauté et des connaissances plutôt importantes dans les découvertes. Je m’émancipais d’avance que ma venue allait me faire découvrir des connaissances et des beautés importantes pour se remettre en question, tout en développant un esprit critique envers nos préjugés, mais aussi envers ce que nous cherchons comme avenir. Nous vivons oui dans une époque différente et je ne cache pas ma curiosité devant les différentes routes pour découvrir des évènements plutôt uniques. Alors oui, je suis intéressée de découvrir la France, surtout pour une personne comme moi. J’ai rarement quitté la Floride ou les États-Unis, mais j’ai lu assez pour savoir que des richesses se cachaient dans mon petit tourisme. Longtemps intéressée par les Héros, j’ai suivi pratiquement ce désir pour tenter uniquement de comprendre cette volonté d’ouverture. Souvent les portes étaient fermées en Floride, souvent imprégné dans un racisme peut-être léger dans certains quartiers, mais où le désir de stabilité amenait parfois une fermeture des autres.

J’ai désiré de rentrer dans les Vengeurs pour exactement le contraire : Je voulais bousculer mes habitudes pour découvrir et pour s’ouvrir au monde. C’est la première fois que j’ai embarqué dans un avion, on m’a déjà suggéré de faire le voyage entre Floride et New York par avion pour ma participation dans les Jeunes Vengeurs, mais c’était bien plus motivant de découvrir la côte Est Américaine par la route que par le ciel. J’ai peut-être embarqué plusieurs fois dans l’Héliporteur, mais embarquer dans un avion général est très différent d’embarquer dans l’une des armes les plus élaborées du SHIELD. En direction de la France, malgré le long voyage, j’ai eu au moins le temps de regarder deux épisodes de « Better Call Saul » pour ensuite pratiquer légèrement mon français pour le voyage. J’avais déjà quelques connaissances de base dans plusieurs langues à cause de Disney Land qui accueille peut-être le plus de touristes de la planète. Entre mes devoirs linguistiques, je continue la lecture du Tome 4 de John Stewart sur ces mémoires dans son passage dans la Justice League.

Alors, le voyage est peut-être long, mais le temps passe assez rapidement quand on décide se remettre sur des divertissements qu’on a remit à plus tard. Ce voyage m’a été proposé par la petite Lucy, une jeune héroïne venant de l’Alliance des Champions Européens. Je suis réellement intéressée de découvrir comment l’Europe construit leurs Héros et comment il se différencie avec la construction des Vengeurs. Il ne doit pas avoir toutes les disputes politiques dans les Vengeurs, mais que cela doit parfois se refléter avec les différences de réunir une trentaine de pays dans le même groupe. Au moins, je pense qu’ils se concrétisent dans un seul but et que la plupart des membres est assez ouvert pour trouver des compromis autour de leurs actions.

À ma première rencontre avec la jeune Lucy, j’avoue sincèrement que je me suis sentie complètement nulle à chier. Mon premier combat contre Atalante était fortement pathétique et je ne pense pas que je mérite la mention de participation vu cet échec. Et malgré que Lucy a une perception d’échec dans le tournoi, elle avait réussi à mettre des difficultés Canan, ce que j’avais été capable du début à la fin. J’étais peut-être dans un mauvais esprit après les combats, mais pour moi, Lucy avait une très grande capacité sur le combat, même des pouvoirs autour de ses capacités. Cet aspect de perdre deux fois d’affilés sans pouvoir donner un seul coup, m’a plombé pendant un moment. Au moins, entre le temps de la mauvaise humeur et le temps du voyage, on a pu faire quelques opérations avec les Jeunes Vengeurs. Quelques erreurs sont importantes à noter, mais on peut s’améliorer : Il suffit que Tony (Hudson) arrête de nous mater pour être plus efficace.

Après l’atterrissage, j’ai eu le droit à l’interrogation et à une activité formidable qui s’appelle : Trouver mes bagages. Portant un jean noir et une camisole bleue foncée avec un logo des Avengers, je regarde la foule autour de moi avant de voir la petite Lucy qui s’aventure vers moi. Me posant les questions de politesse habituelle, je l’accueille avec le sourire et les réponses qui vont avec.


« Quel magnifique tapis rouge! Au moins, je ne me sens pas trop perdue sur le coup. Sinon le voyage a peut-être été très long, mais j’avais mes saisons de Better Call Saul, mon livre d’apprentissage du français et les briques de John Stewart… alors le temps a passé plutôt vite malgré les heures dans l’avion. Mais toi, j’espère que tu n’es pas là depuis des heures et sinon tu vas bien? Je pensais prendre une douche avant de visiter, en tout cas, cela serait plus confortable pour moi. »

Je ne tente pas immédiatement le français, parce que je sais que cela va être une catastrophe totale en cas de tentative. Avec mon sourire habituel, je commence à regarder dehors pour voir enfin un peu dans la vie. Lire entre deux hommes qui dorment, je n’avais pas encore eu la permission de recevoir mon espace vital, surtout qu’on est encore coincé dans l’aéroport en ce moment.

_________________

Je botte des fesses avec la couleur 6699FF
avatar
Paige E. Sinclair

Messages : 183
Date d'inscription : 06/12/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Squatstage

Message  Lucy "Lucky" Prissy le Jeu 8 Juin 2017 - 6:49


J’aide peut-être Paige à me trouver mais elle en fait de même, ne se cachant pas ni n’évitant d’être reconnue en portant un haut avec le logo des Vengeurs ; bon, cela reste un produit qui se vend beaucoup plutôt qu’une tenue officielle du groupe. Mais qu’importe, je la trouve en première et, même si je n’en ai pas vraiment douté, c’est suffisant à me contenter encore un peu plus dans l’accueil. Après, l’enthousiasme de Paige me fait tout autant plaisir : c’est pas faux que suivre le tapis rouge peut aider à ne pas se perdre, je ne regarderais plus jamais la montée des marches à Cannes de la même façon. D’un autre côté, comme je ne la regarde pas, ça risque de pas changer grand-chose en fait. Passer le temps en regardant des séries, je comprends parfaitement même si j’ai pas plus vu Better Call Saul que Breaking Bad, par manque de temps ; Sherlock me convient bien pour cela, 4 heures 30 tous les 4 ans en moyenne c’est pas trop chronophage. Je comprends même mieux que le livre d’apprentissage du français et les briques de John Stewart. J’ai essayé les secondes, enfin l’une des secondes, et comme je ne me souviens pas de ce que j’ai lu d’une fois sur l’autre je suis passée à autre chose.

Je vais bien et, même si j’ai de l’avance sur mon retard, je suis pas là depuis longtemps. Pour la douche, ça risque d’empirer après le métro : on va prendre la ligne 12, pour arriver au plus près du Manoir Curie même s’il restera un peu de marche après, mais s’est pas la plus récente. Après j’ai pas encore regardé le trajet précis. Par contre j’ai pensé à ton ticket.

S’eut été peut-être intelligent de le faire mais on considérera cela comme une preuve du fait que j’ai pas attendu trop longtemps. Après, essayer de raccrocher à la ligne 12 était pas forcément le plus intelligent non-plus mais comme c’est celle qui m’est habituelle, même si la 7 passe aussi par Aubervilliers et la Porte qui va avec, ben c’est celle qu’il m’a semblé logique de prendre. C’est peut-être pas la plus courte cela-dit, sachant qu’il faudra déjà faire un changement de métro pour l’atteindre depuis le RER, mais heureusement Internet est là pour cela ; même si j’aurai été amplement capable de me débrouiller avec un plan. De métro, pas fait par moi vu que ceux que je fais laissent la part belle à l’improvisation comme présentement. Enfin Bref.

Tendant le ticket de métro à Paige, je sors mon téléphone de l’autre main et dès que la première est de nouveau libre je m’en vais sur Internet afin de chopper l’itinéraire RATP. Je sais comment je suis venue et peux faire le chemin en marche arrière, commençant d’ailleurs à marcher vérifiant que mon amie reste à mes côtés et évitant les gens avec naturel, mais ça serait une perte de temps : il doit y avoir plus intelligent à faire. Après, le plus intelligent à faire aurait probablement été de demander aux Curie s’ils pouvaient nous refiler un taxi, les Braddock l’ont bien fait pour moi à la sortie de l’Eurostar, mais chacun son petit niveau. Et à la place des 30 minutes de RER pour arriver à la première station qui croise un métro, je n’imagine pas le temps de bagnole pour éviter la capitale voir le périph.

RER B pendant 35 minutes, puis la 4 pendant 10 minute, puis la 12 pendant 12 minute, puis les pattes pendant prêt d’un quart d’heure… j’avais raison, on va prendre la 12.

A une heure de trajet la victoire, c’est peut-être cher payé. Plus que le ticket de métro qui va pouvoir nous faire tout le trajet, cela dit. Mais ça donnera le temps de discuter, même s’il y a le risque que Paige en puisse plus des transports. En fait, c’est chez moi que j’aurai du l’inviter, pas la pousser à se faire inviter chez les Curie ; comme on habite chacun à un bout de Paris et qu’on doit traverser entièrement la capitale pour aller les voir ben l’appart’ de mes parents est beaucoup moins loin. Beaucoup moins classe aussi. Après, limiter les activités du jour à ce que Paige prenne ses marques était probablement la meilleure chose à faire.

M’enfin si on veut positiver, ça donnera tout le temps de papoter. Sauf si tu préfères retourner sur le livre d’apprentissage du français, même si je serais probablement plus utile que lui dans le domaine, ou sur les mémoires de John Stewart, où là la mienne ne me permet pas de suivre. De mémoire.

Marchant toujours au côté de Paige sans trop plus parler jusqu’à ce qu’on arrive au RER, nous n’avons pas à attendre pour y embarquer  malgré les 6 à 15 minutes qui séparent chaque passage. Les sièges allant par deux, je reste debout à côté de celui où Paige s’installe et range mon téléphone dans ma veste à défaut de pouvoir en faire de même pour mes mains.

Y’a pas mal de SJ qui veulent te rencontrer et je suppose que tu vas en faire de même avec quelques membres de l’Alliance durant ton séjour. T’as des horaires déjà un peu définis ou c’est pas mal, voir entièrement, libre ?

Oui, parfaitement : Paige est la touriste mais je suis pas vraiment mieux renseignée qu’elle. Je fous déjà mon nez dans beaucoup de choses alors pas certaine qu’on m’en veuille de ne pas l’avoir fait suffisamment pour ce coup-là. Puis je vais aussi pointer avec plus de régularité qu’à l’habitude au Manoir Curie durant le séjour de Paige, peut-être même avant les une heure de l’après-midi qui sont normalement ma limite du fait de mes horaires de levé, d’entrainement personnel et de la presqu’heure de trajet qu’il me faut pour me faire toute la ligne 12 puis marcher jusqu’au bâtiment de la Brigade, mais l’embarquer en touriste fait aussi parti du plan. Ça s’appelle l’immersion. Evidemment, on a pas de structure du Club des Damnés à lui faire visiter mais d’autres trucs sympas quand même. Mais je ne crois pas avoir déjà eu l’occasion de discuter des gouts et activités de Paige du coup, je redemande.

Y’a des trucs en particulier que tu veux visiter ou faire ? Je connais pas mal de coin sur le nord de Paris qui vaillent le coup ou le reçoivent très bien.


_________________
The Lucky One

Fiche de Personnage - Fiche de Liens - Nombre de Posts : 139

avatar
Lucy "Lucky" Prissy

Messages : 1194
Date d'inscription : 19/01/2016
Age : 23
Localisation : 9-3

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Squatstage

Message  Paige E. Sinclair le Lun 12 Juin 2017 - 0:39

Vous savez l’une des seules choses que je crois qui est universel sur l’entièreté du Globe? Ce sont les aéroports, je ne pense pas que leurs conceptions changent, peut-être par le fait que c’est un système international avant tout pour faciliter le transport entre chaque. On retrouve ainsi les mêmes passeports, les mêmes bagages et les mêmes problèmes de se retrouver sur un territoire qui se ressemble partout. J’ai même la peur de me retrouver dans un autre voyage en me perdant dans une allée blanche de l’aéroport. Au moins, je me retrouve assez rapidement en voyant la petite membre de l’Alliance des Champions Européens Junior (C’est vraiment un grand nom pour une équipe, peut-être qu’un jour, il faudrait que les Vengeurs se fassent appeler les United Avengers of United States of America pour faire plus sérieux.) Toujours en gardant mon enthousiasme habituel, je m’étire légèrement pour faire bouger quelques uns de mes muscles, bloquées durant mon voyage.

Je sais que je suis connue chez les Geeks et chez les pervers comme Anthony Hudson, mais malgré que je sois petite et que je suis facilement reconnaissable par mon physique, je ne pense pas être connue que les autres Vengeurs. Valerie Hopkins est marquante pour notre époque, elle a triomphé glorieusement durant la première saison des Jeunes Vengeurs et malgré que plein de sites du net critiquent largement les Vengeurs, c’est surtout grâce à Valerie que plusieurs d’entre-nous possèdent un état d’acceptation, évitant les amalgames maladroits avec Carol Danvers et sa clique. De plus, la dernière fois que j’ai regardée sur l’internet, mon autographe sur Ebay valait uniquement 1000$, alors que les noms des Vengeurs peuvent se vendre entre 50 000$ à 100 000$.

Au moins, Lucy pense un peu à tout pendant que je lisais mes briques dans l’avion. Elle a pensé au transport pour se rendre au Manoir Curie. Comme la plupart des grandes beautés de ce pays, je suis assez excitée de découvrir la maison officielle des Héros Français.


« Oh cool! Merci beaucoup pour le billet. Je ne pense pas que je peux commander d’avance mon billet de métro.. Je vais te rembourser au manoir, mes euros sont dans mes bagages. »

Je prends délicatement le ticket de métro pendant que la jeune française sort son téléphone de son autre main disponible. Je me sens largement perdue quand elle revient sur le sujet du métro, surtout avec le temps en minutes. Cela doit être l’habitude du moment de ne pas conceptualiser que les transports en commun sont souvent comme les univers alternatifs, alors avec des lettres, des chiffres, des roues et des rails différents. Je tente au moins de rester souriante pour le voyage. Je comprends au moins qu’on va avoir quelques minutes pour papoter. Je lui fais donc le signe d’ouvrir le chemin pour nous rendre vers notre première localisation. Elle ouvre donc les premières déclarations d’ouvertures de nos longues discussions philosophiques.

« À quoi cela sert que je vienne si on ne peut pas discuter? »

C’est une question qui ne nécessite pas vraiment de réponses. En plus, avec mon plus beau sourire pour faire encore plus preuves d’ouvertures. Marchant à ses cotés, elle me relance doucement sur le sujet de la Section Junior qui voudrait me rencontrer. Je ne me savais pas aussi populaire que ça, surtout dans une dimension héroïque extrêmement différente de l’Amérique du Nord. Peut-être que finalement, on a une influence sur les autres continents, même si notre propre perception individuelle est très limitée.

Elle me demande aussi quelques informations supplémentaires. Elle veut aussi savoir si j’ai un horaire de prévu ou si j’ai quelques préférences pour la rencontre avec avec des membres de l’Alliance. Il est vrai que cela serait très intéressant de rencontrer les différentes personnalités du groupe, cependant je ne crois pas qu’ils vont me donner un petit temps dans leurs horaires d’une seule journée. Je réfléchis quelques secondes avant de lui répondre.  


« Des gens veulent me rencontrer? C’est curieux, je ne pensais pas être extrêmement connue en Europe. Ils me connaissaient avant de savoir que je venais en Europe ou ils ont recherché mon profil sur le site des Avengers? Sinon pour être franche, j’aimerais rencontrer beaucoup de membres de l’Alliance des Champions. J’ai toujours eu une grande admiration pour la Justice League et savoir que des personnalités comme Brian Braddock, Atalante, Kimberly Hart et Liara Soni sont encore en activité ici… cela m’impressionne vraiment. Mais, je ne pense pas qu’ils vont vouloir me donner une heure dans leur horaire plutôt chargée logiquement. Sinon, je suis assez intéressée de rencontrer Valerie Braddock, elle est un peu comme la suite spirituelle de Psylocke. Et des héroines qui se servent de leurs sens du combat à place de leurs pouvoirs, cela m’a toujours très intéressée. »

Je ne sais pas ce qu’il se passe actuellement avec Valerie Braddock et avec son attitude très agressive. Dans les médias, j’avais plutôt la perception d’une arrogance, mais quand on côtoie Carol Danvers, je pense que mon mental peut oublier les remarques comme sa perception de se voir comme l’une des combattantes les plus coriaces de la planète. Malgré ce discours, je pense sincèrement qu’elle pourrait devenir une guerrière plus redoutable que Natasha Romanoff ou que même Jessica Drew. Après cette courte réflexion, Lucy me repose la question de mes préférences touristiques.

« Honnêtement, je ne connais pas beaucoup la France. J’ai vu la Tour Eiffel et l’Arc de Triomphe à la télévision, mais je ne sais pas réellement où me fixer dans les activités touristiques. J’aimerais bien visiter des musées, j’aime bien découvrir l’Histoire du pays, bien que je pense que je vais être servie en visitant le Manoir des Curie. »

Mise à part la Maison Hargreeves avec leurs marginalités, j’ai toujours beaucoup aimé découvrir comment les héros se sont construits dans toute la lignée mondiale. Beaucoup pouvaient les craindre à une autre époque, mais ils deviennent rapidement des modèles et ils se sont construis longtemps dans un module plutôt avancé socialement. C’est sûr quand on rencontre des extraterrestres comme Liara Soni ou une magicienne comme Zatanna Zatara, on oublie rapidement comment les tabous peuvent être saugrenus dans une vision universelle. Cela peut devenir absurde les combats surtout autour de l’homosexualité, des minorités immigrantes ou même pour les mutants, alors je ne parle même pas des conflits liés aux nationalités ou aux religions vu les complexités de l’univers. Bien que le débat des mutants est revenu dans les Vengeurs, je pourrai mettre un petit deux dollars que ce débat n’est pas important du tout dans l’Alliance des Champions ou même dans les Last Sons.

_________________

Je botte des fesses avec la couleur 6699FF
avatar
Paige E. Sinclair

Messages : 183
Date d'inscription : 06/12/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Squatstage

Message  Lucy "Lucky" Prissy le Ven 16 Juin 2017 - 6:15


De rien, et c’est ce que t’as à me rembourser : rien. Quand à commander d’avance un billet de métro… c’est mort. La carte de transport à la limite mais, quelque soit l’avance avec laquelle on la commande et le prix à laquelle on la paie, l’administration s’assurera qu’on l’ait en retard.

Les délais de fabrication étaient de trois semaines et c’était pour cela qu’après un mois fallait demander des nouvelles histoires de savoir s’ils ont commencé leur taff. Après, la RATP était pas encore au niveau de la Caisse d’Allocation Familiale cela dit et j’étais même pas certaine que ce soit elle qui détenait le record de lenteur. Les seules choses qui étaient à l’heure avec l’administration française, ce sont les impôts ; et encore, quand on leur demande une régularisation c’est toute une aventure. Oui, mes parents paient des impôts mais ils avaient qu’à me faire un petit frère ou une petite sœur pour essayer d’y échapper. D’un autre côté, vu le premier résultat, je comprends qu’ils aient évité la récidive… Fin Bref.

Il faut suivre le plan à défaut de l’avoir fait histoire ne de pas rester en plan et c’est ce que je fais peu ou prou. Paige marque un point avec le fait de venir jusqu’ici pour discuter sans avoir à passer par internet et je le lui concède d’un geste du doigt, adjugeant son argument de l’index. Cela ne fait pas pour autant de Paige 1 – Lucky 0 vu qu’elle n’a pas raison sur moi. A la limite Paige 1 – Lucky 1 puisqu’on est d’accord. J’aurai toujours l’occasion de compter les points quand ça commencera à troller.

Car ça commencera à troller, oui. Je ne me figure peut-être pas bien le niveau de célébrité de Paige mais, pour moi, tous les Jeunes Vengeurs sont globalement plus connus que les membres de la Section Junior ne seraient-ce que par la téléréalité de recrutement et le fait que s’il y avait des Jeunes Vengeurs inconnus et bien ils nous seraient inconnus dans la Section Junior, donc on ne les prendrait pas en compte. Logique. Après, Paige c’était faite remarquer comme moi avec l’American Tenkaïchi Budokaï, peut-être pas sa plus belle image mais quand même, et déclenchait donc beaucoup de curiosité parmi le groupe de pairs que je m’étais fait dans la SJ. Pour ce qui est des membres de l’Alliance, là ça dépasse mon niveau : je dirais qu’il y aura aussi de la curiosité, après tout Michelle a eu pas mal de rencontres et les Curie ne vont pas accepter une stagière pour l’ignorer ensuite, mais je ne vais pas donner des noms non plus. D’autant que Paige s’en charge.

J’ai pas encore rencontrée Liara Soni mais je sais que si Kim passe elle en profitera pour faire un coucou. Elle aussi j’ai du tourisme français à lui faire. Pour Papy Braddock, généralement il s’occupe que des cas problématiques mais je sais où est son bureau du coup si on pointe à l’Excalibur je peux essayer de gratter les présentations. Atalante, elle aura peut-être plus d’intérêt pour toi du fait de votre affrontement que pour les membres de la Section Junior ; ce qui n’est vraiment pas dur cela dit. Après, je peux t’assurer au moins trois rencontres avec des membres de la SJ, même s’ils risquent de venir en même temps. Enfin Val, tant qu’il n’y a pas de combat ça ira. Je me souviens plus de la sanction qu’elle a prise pour avoir tabassé une invitée qui lui est passée sous la main mais, si tu veux vraiment la rencontrer, on lui amènera une balle antistress et je ferais tampon histoire d’éviter que sa saigne… Enfin… t’as l’idée quoi. Elle est mieux que l’image.

Association d’idée à la con. Mais passons, c’est une branche sur un arbre de pensée et je vais pas m’y pendre trop longtemps histoire de ne pas me péter la gueule même si je sais que je retomberais sur mes pattes se faisant. D’ailleurs, changer de branche et donc d’idée est une manière de retomber sur mes pattes et du coup je l’ai fait. Retomber sur mes pattes et changer d’idée. Reste à faire partager à Paige et le tourisme, les goûts et les couleurs semblent plutôt efficaces en la matière.

Voir la Tour Eiffel et l’Arc de Triomphe à la télévision… certes, c’était ne pas beaucoup connaitre la France. Pour passer mon temps en banlieue, je n’avais pas la croyance que la France se résumait à Paris et du fait il était fort probable que je ne connaisse pas beaucoup la France non plus mais je connaissais Paris et les environs au nord ce qui laissait déjà pas mal de possibilités. Musées, Histoire du pays, Manoir des Curie…

Le Manoir, tu vas y crécher donc ça va pas être dur à visiter. Toutes les sections sont pas accessibles cependant. Et je te montrerais un secret, qui ne se dit qu’en français cependant, sur pourquoi les Curie sont des bêtes de course. Pour les musées, les nationaux sont gratuits pour les moins de 25 ans de l’UE mais j’irais miauler aux Curie voir s’ils peuvent pas t’obtenir un passe ; les profs du public ont ça donc on sait jamais. Un après-midi au Jardin des Plantes peut être cool : y’a le muséum national d’histoire nat’ avec une galerie de l’évolution qui passe, une autre de paléontologie et d’anatomie comparée bien cool, une troisième de minéralogie et géologie qui brille, une quatrième de botanique qu’est chiante à mourir, des serres assez sympas, une ménagerie qui passe et les différents jardins entre tout ça. On cherchera d’autres trucs sur internet mais ça c’est une valeur sure.

Ouais, ma connaissance des musées de Paris est limitée. Mais si cela peut rassurer, ma connaissance de l’histoire de France n’est pas mieux. Je dirais bien que je pourrais apprendre plein de choses une fois les bons musées sélectionnés sur internet mais comme je m’en souviendrais probablement pas après coup ça change pas grand-chose.

Sinon, la Tour Eiffel et l’Arc de Triomphe c’est bien, mais le Sacré-Cœur tu remets ? Même après m’être pris un ange sur la gueule, je reste pas tellement religieuse mais on peut monter dessus et ça offre la plus belle vue de Paris après Google Maps. Et quand je parle de monter dessus, c’est légalement ; comme l’Arc de Triomphe et les deux-tiers de la Tour Eiffel mais en mieux. D’un autre côté, faut être sensible aux panoramas aussi. Si on y va, je te montrerais quelques coins que tu t’attendrais pas à voir, genre les théâtres de rue cachés nommés Arènes de Montmartre, les vignes ou encore des jardins et des passages assez peu connus. Dis-toi que plus on va vers le nord, mieux je connais même si ma plus grande maitrise se trouve de l’autre côté du périph.

Et donc à l’opposé du Manoir Curie mais on faisait ce qu’on pouvait avec ce qu’on avait. C’était pour ça que c’était pas la peine de me rembourser le ticket de métro, à moins que les Curie puissent obtenir une carte spéciale Paige allait suffisamment en payer pour que je lui offre le premier. Okay, je l’avais payé 1.90 alors que le carnet de 10 était à 14.50 mais de toute façon c’était l’argent de mes parents donc ça faisait pas une grosse différence pour moi.

Je peux aussi te proposer des sorties en banlieue. Globalement, la banlieue nord a le plus haut taux de criminalité du pays et c’est pour ça que j’y chasse. Si le retour au vigilantisme de rue te tente, c’est avec plaisir que je reçois la main pour aller la foutre dans la gueule. J’ai réussi à gratter la collaboration avec la brigade anti-criminalité donc c’est parfaitement légit’ et les officiers sont habitués à ce que je ramène des gens de la SJ. D’ailleurs, on te trainera surement au Dernier Bar avant la Fin du Monde pour rencontrer mes potes de la Section Junior ; c’est un bar à jeux de société. T’en dit quoi ?

"Euh…" est une réponse parfaitement valable vu que, si je considère mes paroles comme un développement logique des idées que j’ai eu et de celles avec lesquelles je les ai naturellement associées, je sais que ça part dans tous les sens comme les branches d’un arbre. Je suis un chat, je grimpe aux arbres et je retombe toujours sur mes pattes ; reste donc à savoir ce que fait Paige avec tout ça.

_________________
The Lucky One

Fiche de Personnage - Fiche de Liens - Nombre de Posts : 139

avatar
Lucy "Lucky" Prissy

Messages : 1194
Date d'inscription : 19/01/2016
Age : 23
Localisation : 9-3

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Squatstage

Message  Paige E. Sinclair le Lun 21 Aoû 2017 - 1:12

Je me retrouve déjà avec une petite différence dans les moyens de transport en arrivant en France. Je ne comprends pas en totalité les explications de Lucy sur le sujet, mais on dirait encore que je me retrouve devant d’autres méthodes pour le transport en commun. Dans la Ville de New York, on se retrouve avec l’un des systèmes de métro et de trains très étranges pour ma personne. Le système de transport de la Floride semblait bien moins complexe pour moi – mais cela doit venir de l’explication par mon habitude d’être née à Miami et de vivre une grande partie de mon adolescence là-bas -. Avec un petit sourire, j’acquiesce la réponse du jeune membre de l’Alliance des Champions. Je ne vais pas me lancer dans un débat d’intensité si je dois la rembourser ou non, cela serait plutôt déplacé et j’ai toujours une logique très importante – qu’une petite partie des individus ne veut pas respecter- : Quand nous recevons quelqu’un à notre maison, il est important d’être le plus accueillant possible. Malheureusement pour ma bonne foi envers cette philosophie, elle devient rapidement la cible préférée de quelques idéologies politiques égoïstes.  

Outre cela, je pense camoufler assez bien le dernier sentiment que j’ai eu, lors de la visite de Lucy en Amérique. Une humiliation, voila ce que je me souviens de plus de ce tournoi. En plus de confirmer la position de « surestimé » des Vengeurs, je me ramasse avec deux défaites extrêmement difficiles à oublier. Devant mes collègues, je me sens automatiquement pitoyable et devant mes fans, c’est la grande solitude. Lucy a paru bien plus crédible que moi dans tous les sens du terme. Elle était plus combattive que moi, elle a duré plus longtemps que moi et surtout elle a battu Orenda Tami. Contre la jeune Wakandaise, je n’ai même pas pu profiter d’un seul moment de gloire. Je suis capable de changer ma situation mentale pour éviter de penser à ce tournoi.

Il est donc plus le temps de discuter des possibles rencontres en Europe à place de se morfondre dans les pensées défaitistes. Lucy n’a pas encore rencontré Liara-Soni, l’une des scientifiques les plus réputées mondialement de la Ligue des Justiciers. Alors que pour les autres, on dirait que Lucy les a déjà tous rencontrés. Elle me décrit bien le petit travail et le rôle de chacun d’entre eux, j’ai un petit rictus à la mention d’Atalante, mais cela ne me dérange nullement de la revoir. Je sais très bien qu’elle ne doit pas se sentir coupable pour le combat, alors je ne vois pas un réel inconvénient de la revoir. Je suis aussi curieuse de lui parler des mots qu’elle m’a sortie durant mon entraînement ; C’est assez mystérieux qu’elle sache qui m’a entrainé. Oliver Queen est juste le petit maire de Miami, pas quelqu’un de ne pas très connu logiquement.


« Ce n’est pas grave si je ne peux pas rencontrer tous les membres de l’Alliance des Champions. En plus, je suis sûre que je vais trouver des gens très intéressants qui ne sont pas nécessairement connus. En tout cas, cela me motive de rencontrer Kim ou les autres membres possibles de l’Alliance. Et pour Valerie Braddock, malgré le danger et les balles antistress, je suis aussi pour une discussion avec elle! »

J’espère uniquement que par les commentaires de Lucy que Val ne ressemble pas à Carol Danvers. C’est assez facile de tromper les gens avec une bonne propagande, il suffit de mettre de la musique rythmée et avoir un bon montage pour nous confondre. Quelques États Totalitaires ont utilisé cette technique pour tromper une grande partie de leur population, alors qu’aujourd’hui, les médias aiment bien faire paraître quelques personnalités plus bien ce qu’ils sont vraiment.

C’est facile de l’avouer pour moi : Je connais peut-être les États-Unis, mais je ne connais pas beaucoup les pays européens. Je sais où mettre la France sur une carte mondiale, mais me demander où est Paris, Lyon et ainsi que les nombreuses autres villes, c’est tout un autre défi. Madame Chance me donne une réponse assez simple pour le sujet du tourisme. Cela va être facile de visiter le manoir des Curies, vu que je vais habitée dedans durant mon séjour. Cependant, certaines sections sont secrètes : Ce qui est plutôt normal du coup, parce que même dans les Avengers, je ne peux pas allée partout. Lucy me mentionne aussi un petit fait intéressant sur la raison pourquoi la Maison Curie est très importante dans la continuité de la France. C’est vrai que leur maison scientifique a toujours dominé la scène française alors qu’au Royaume-Uni, de nombreuses maisons se sont passées le contrôle du pouvoir au fil des générations. Après, elle décide de me parler quelque peu des musées avant de me dire qu’on va fouiller plus d’informations sur l’internet pour les coins à visiter.


« Oui très bien! J’ai aussi hâte de découvrir ce petit secret qui donne autant de puissances aux Curies! »

Je pourrai parier sur leur savoir ou sur leurs idées à travers l’époque, cependant cela peut être plus subtil que des réponses plus ambivalentes que mes réponses philosophiques. En plus, Lucy doit savoir bien plus de réponses que moi sur les raisons pourquoi le groupe européen a reprit un second souffle depuis l’avènement des Vengeurs. Par la suite, la jeune française explique quelques détails sur le territoire et de ce qu’elle connaît le plus au Nord.

« Le Sacré-Cœur? Je ne connais pas vraiment. Désolée. En tout cas, je suis curieuse pour faire de l’escalade pour découvrir le paysage. Comme je ne connais pas le Nord ou le Sud, je te laisse le choix pour savoir où qu’on peut aller. »

J’ai l’impression d’être un peu vide en lui laissant la liberté pour les lieux à visiter, mais comme dit la première fois, je ne connais aucune place précisément de la France. En réalité, elle me parle d’énormément de places, mais cela ne me dit rien du tout. C’est comme le guide de touriste qui indique les plus beaux lieux, alors que les touristes n’ont pas de réel culturel autour de ces lieux. Elle me parle encore des lieux, des places ou du bar de jeux de sociétés, mais je me perds encore dans cette visite géographique improvisée. Au moins, elle me parle de vigiliantisme pour éviter de me perdre encore plus.  

« Je ne connais pas les banlieues françaises, mais je suis vraiment intéressée par ton bar ou par faire du vigiliantisme. En tout cas, on va avoir assez de temps pour  en découvrir plus. Sinon, c’est cool être dans l’Alliance des Champions? Cela ressemble à quoi la formation? »

Je vais peut-être moins me perdre de cette manière. C’est sympathique les « previews » des lieux, mais j’aime réellement le découvrir par moi-même et en plus, je n’aime pas réellement parler de sujets que je ne connais pas. Je relance au moins sur un concept plus intéressant pour moi. La formation de l’Alliance des Champions doit être vraiment curieuse et c’est un sujet où je peux mieux dialoguer que des coins que je ne connais pas du tout.

_________________

Je botte des fesses avec la couleur 6699FF
avatar
Paige E. Sinclair

Messages : 183
Date d'inscription : 06/12/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Squatstage

Message  Lucy "Lucky" Prissy le Lun 4 Sep 2017 - 8:44


Malgré une réaction plus marquée pour Atalante, Paige n’accorde pas d’importance à la rencontre de tous les membres de l’Alliance ; considérant l’affrontement suscité, je comprenant l’intérêt accru pour la représentante de la Grèce et c’est plutôt logique de ne pas s’attendre à faire en quelques semaines les mêmes rencontres que j’ai gratté durant ma première année. J’acquiesce également à la mention de gens plus discrets et tout aussi intéressants, songeant à Aislinn et à Franklin. Après, c’est sur que Kim et Val sont les plus probables tandis que rester ouverte à une discussion avec la seconde est encourageant ; c’est comme ça qu’on peut la sortir de son habitude, même si elle-même risque d’essayer de s’y enfoncer. Un beau bordel en perspective, en somme.

Mais ma vie est d’un bordel aussi improbable qu’assumé de toute façon. Entre une personne venant d’un autre univers, des membres de la "noblesse" britannique, des scientifiques de haut niveau français, une entrepreneuse américaine faisant un tournoi de super, un ange tombé du ciel et une power-ranger rose… mes rencontres sont complètement uniques pour une personne de la zone. Heureusement que je le vis bien et y survis tout aussi bien, sinon je ne sais pas comment je ferais. D’un autre côté, probablement que je ne ferais pas, ou plus, si j’avais pas survécu. D’un troisième côté, c’est la vie : tant le fait qu’on y survive pas que celui qu’elle soit pleine d’imprévus. Et comme je dis, on ne peut pas se préparer à l’imprévisible, on peut juste se préparer à être surpris.

En l’occurrence, Paige risque de l’être pas mal, surprise, lorsque je lui ferais part du secret et je souris en voyant comment elle mord à mon hameçon alors que ce sera probablement un bide mythique quand je lui sortirais le jeu de mot. Ce qui me fait sourire d’autant plus : le ridicule ne tue pas et ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort. Et ne pas connaitre le Sacré-Cœur me tue, d’ailleurs, vu que la basilique est probablement plus vieille que la Tour Eiffel ou l’Arc de Triomphe ; je dis probablement car, une fois encore, l’Histoire c’est pas mon truc et celle des monuments parisiens est une sous-division donc encore pire. Mais qu’importe, plus que de prendre les escaliers pour y monter Paige est prête à faire de l’escalade et, ça, ça me réjouit énormément. La raison est simple, on va faire du Parkour !

Paris n’est peut-être pas la meilleure ville au monde pour faire du Parkour mais y’a des endroits bien sympas et le principe même de la discipline c’est de se déplacer librement en milieu urbain donc ça le fait quand même. Ou ça ne peut pas ne pas le faire, selon le point de vue. Si Paige veut se rendre là où l’on n’est pas sensé se rendre et escalader ce qui se trouve sur le chemin, j’ai encore plus de trucs à montrer ! Ou de conneries à faire, selon le point de vue là encore ; encore que les conneries sont des trucs, techniquement. J’ignore comment Paige intervenait lorsqu’elle était à Miami, j’ignore même la tronche de l’architecture là-bas, mais si y’a moyen qu’on fasse du tout terrain je prends et plutôt deux fois qu’une. Elle aussi elle risque de prendre mais sa condition physique va tenir le coup, j’en suis certaine. Elle a beau être plus sur la vitesse et le martial que sur l’utilisation du terrain et les acrobaties, elle reste une gymnaste. Bon, là ça ne sera pas en gymnase mais ça se ressent surtout quand on se pette la gueule donc y’a juste ça à éviter. Et l’évitement, c’est bien une spécialité qui nous est commune.

Mon sourire, toujours présent, s’agrandit un peu plus à l’intérêt pour le bar et le vigilantisme. Les prochaines semaines promettent, il ne manque plus qu’à tout improviser. Quand à parler de l’Alliance et de leur formation, je ramène mes mains dans la poche arrière de mon legging avant de continuer à creuser l’écart dans le temps de parole. Sans donner des informations sensibles que je ne possède de toute façon pas vraiment, je pense être capable d’en parler au-delà de ce que les documentaires ont pu montrer vu qu’ils ne montrent heureusement pas tout.

Principalement, c’est des cursus scolaires plus des stages intensifs durant les vacances d’été. Pour parler que de ce que je sais, les stages sont effectués dans l’un des Manoirs, soit Braddock soit Curie, et se résument à cours le matin et entrainement l’après-midi sous la tutelle de membres de l’Alliance. C’est très prenant et ça fait rencontrer pas mal de monde, vu qu’ya quand même une trentaine de pays impliqués, mais on est pas une trentaine dans chaque classe. Histoire d’outrepasser le côté "alliance de groupes", on est rarement stagiaire dans notre pays d’origine et on alterne les Manoirs ; sauf pour les anglais et les français, du coup. Mais l’idée d’une identité européenne et d’être membre de l’Alliance plutôt que de la Brigade ou de l’Excalibur fonctionne plutôt pas mal, je pense ; après, je suis déjà plus européenne que française, de base, dans le sentiment.

Mais c’est peut-être parce que je n’aime pas particulièrement la France, au sens nationaliste du terme. Comme avec le reste, j’ai beaucoup à redire sur mon pays et, s’il y a des points franchement cools, il y a de belles merdes dans lesquelles je marche parfois du pied gauche. Rien que les élections à venir vont me fournir pas mal de matériau pour exercer mon esprit critique à coup de gueule. M’enfin bref, revenons-en à quelque chose de plus positif et intéressant.

La réflexion mentale me fait marquer une brève pause mais je me reprends avec fluidité. Je ressors les mitaines de ma poche pour que l’une de mes mains accompagne mes paroles, l’autre se contentant de m’assurer un équilibre un peu plus performant alors que le RER avance.

Après l’Alliance, je suis pas encore dedans ; je suis dans la Section Junior. Je sais pas comment c’est séparé chez les Vengeurs mais ici c’est pas mal cloisonné. Je connais beaucoup de membres parce que j’ai cherché à les connaitre et ça a été un peu la galère. Y’a aussi le fait que ce soit un regroupement de famille et de groupe préexistant qui peut parfois poser problème mais, malgré cet identitaire assez marqué, ça fait envie : non seulement ça a l’air de bien fonctionner mais en plus les différences sont plutôt vues comme complémentaires. Remarque, le second doit aider au premier. Mais dans tous les cas, c’est pas vraiment une famille comme peuvent l’être les anciens membres de la Justice League, les Curie ou les Braddock entre eux, mais c’est pas non plus un travail standard avec des collègues remplaçables. Y’a vraiment une alchimie qui se créée entre différents membres et des groupes d’affinité qui agissent ensembles. Et quand tu rencontres les personnes qui en font parti, ça donne encore plus envie de les rejoindre, de s’intégrer.

C’est pas forcément super-ouvert non plus, que ce soit la séparation entre l’Alliance et sa Section Junior ou encore entre les Hargreeves et la quasi-totalité du reste, mais je pense que cela vient du fait que le groupe soit encore récent. Du coup, ça passera avec le temps sachant qu’on est quand même vachement encouragé à être de l’Alliance en Section Junior, pas d’un sous-groupe. Le parlement fera la tronche mais c’est le plus logique et constructif à mon sens. Les membres du groupe savent ce qu’ils font et ce qu’ils feront pour que celui-ci tourne au mieux à l’avenir, sans chopper autant de conflits que d’autres ; comme les Vengeurs.

Toi de ton côté, une fois passée la téléréalité à la con, ça donne quoi ?


_________________
The Lucky One

Fiche de Personnage - Fiche de Liens - Nombre de Posts : 139

avatar
Lucy "Lucky" Prissy

Messages : 1194
Date d'inscription : 19/01/2016
Age : 23
Localisation : 9-3

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Squatstage

Message  Paige E. Sinclair le Ven 20 Oct 2017 - 0:05

Depuis ma tendre enfance, je crois que je pourrai nommée pratiquement tous les membres de la Justice League connus. Connaissant leurs dates d’intégrations, leurs origines, leurs localisations géographiques à chaque année et bien sûr leur puissance, et leur level de toutes les éditions des jeux non-officiels de la Justice League, c’était mon plaisir coupable durant une grande partie de mon enfance. Ils se sont intégrés dans des valeurs et dans mes idées à chaque moment précieux de ma vie. Mon imagination et mon apprentissage m’ont fait rêver de beaucoup de choses dans ma vie. Et ces deux concepts resteront bien sûr ce qui m’a définit pendant une grande partie de ma vie. J’ai même intégré les Avengers dans l’espoir de pouvoir en faire plus. J’ai étonné au début contre des jeunes qui rêvaient d’être des héros, mais sans les entraînements ou des pouvoirs surpuissants, cependant après quelques mois, je crois réellement qu’il a eu un sentiment de désabusement. J’ai affronté Atalante au premier combat d’un tournoi à Boston, elle faisait partie de mes rêves de guerrière idéale et j’ai toujours les photos d’Atalante qui arrache brutalement un canon d’un char d’assaut pour éviter qu’une armée quelconque tire sur un village rempli de civils. Il avait bien sûr le proverbe : Il suffit de la technicité pour battre une brute… mais malheureusement pour moi, cette brute avait l’avantage du terrain et aussi suffisamment de technique pour me terrasser très rapidement.

Mon deuxième combat était encore plus signée par une humiliation que le précédent combat contre la déesse grecque. Esquive, vitesse et dépassement complet de mes capacités physiques, la jeune Wakandaise m’avait pulvérisé avec un seul coup, démolissant dans les mêmes temps mon hype et ainsi que toute ma crédibilité entière. Surtout que Lucy, une jeune fille de l’Alliance, avait presque tué Orenda Tami après une maladresse. Au moins, je vais pouvoir mieux la comprendre en vivant dans son milieu, mais cette image pernicieuse reste souvent en mémoire, négligeant légèrement ma confiance de soi.

Je suis bien tentée de rencontrer Kimberly, alias la plus puissante Power Rangers de toute la Justice League (Et la seule aussi). Son potentiel de troll ne va pas nous rendre dans une discussion sensée et logique, elle va plutôt se perdre dans la musique ou dans les constructions mythologiques roses. Cette rencontre est importante dans ma vie, parce que je me souviens à l’âge de huit ans : Je m’étais déguisée en Power Rangers rose pour combattre le mal et ramasser les bonbons à l’Halloween. Perdue dans mes rêves, je remarque uniquement le sourire de Lucy quelques secondes plus tard. Je ne sais pas ce qu’elle veut en faire avec ce sourire, mais il me fait penser aux plans diaboliques de Barry dans les cuisines de l’Héliporteur ou encore Carol qui tente de manigancer sa propagande Trumpiste quelque part.  

Ou peut-être plus simple : C’est une manière de donner un rendez-vous galant chez les membres de l’Alliance des Champions… il existe tellement d’hypothèses et de suppositions que l’univers ne pourrait pas en trouver une seule raison convaincante. Au moins, elle me parle après, elle décide de communiquer avec quelques mots sur comment sa formation se passe. Oui, c’est très différent des États-Unis, car je trouve dès le début de grandes différences qui font des expériences complètement contradictoires autour de nos activités. L’Alliance des Champions a un cursus multiétatique, pouvant les déplacer d’un pays ou d’un autre, alors que pour les Vengeurs, la plupart des formations de combats ou de stratégies se sont surtout déplacées vers les manoirs et l’Héliporteur de New York. Je me rends aussi compte que l’idée d’identité européenne semble importante pour la jeune Lucy.


« Tu es tellement chanceuse d’avoir vécu une telle formation. Découvrir des nouveaux pays, des décors différents et des individus, ayant des différences cultures considérables. Je t’envie presque! »

Je le dis avec un sourire sans avoir remarquer réellement les critiques sur la France. Je me suis souvent habituée à me dire que les individus qui se plaignent le plus de leurs pays, sont souvent ceux qui ont le plus de libertés. Et si le concept de liberté est souvent vague, avoir le droit de critiquer un gouvernement ou un groupe social est quelque chose de passablement rare dans la majorité des pays de la planète. Alors, c’est peut-être pour cette raison que mon cerveau a évité le sujet.

Peu après, elle m’indique que son titre dans l’Alliance des Champions n’est pas encore confirmé. Il semble avoir une grosse différence entre le groupe junior et le groupe officiel, laissant beaucoup plus de places à un apprentissage obligatoire pour forcer une mentalité plus coopérative et humaniste à son sein. Cela doit être pour cette raison que Valerie Braddock est aussi critiquée aujourd’hui ; elle manque de coordination moral et idéologique avec le reste du groupe.


« Au moins, vous tentez de construire une identité plutôt familiale dans votre groupe, surtout quand les titres s’officialisent. L’Alliance des Champions pourrait devenir très puissant dans l’avenir, surtout avec cette mentalité. »

Il existe toujours des défis dans chaque groupe : Nos perspectives et les perspectives du groupe font que les changements sont souvent au ralenti. Construire une idée de famille avec plusieurs groupes déjà existants est un défi considérable, surtout si on considère que les Vengeurs sont complètement déchirés depuis plusieurs mois pour des multiples raisons idéologiques. Certains ont été trop stagnés dans le patriotisme républicain et religieux de base, qu’ils sont devenus complètement obsédés par leur reconnaissance. C’est plutôt triste de voir une telle transformation, surtout que je considère encore les Vengeurs comme l’un des groupes les plus puissants de la Galaxie. Il manque juste la cohabitation entre plusieurs idéologies, mais si on compare avec le reste des vieux groupes, les Vengeurs sont encore jeunes et on peut se retrouver bientôt en famille pour combattre Thanos ou Darkseid.

Par la suite, Lucy me laisse une trace plutôt négative de la téléréalité, ne sachant pas si elle critique mon intégration dans le groupe ou encore juste le concept de téléréalité. Avec le sourire, je décide de lui donner la réponse la plus franche possible. Je sais très bien que plusieurs individus sont incapables de sentir les Vengeurs, surtout avec les terribles sorties des membres les plus provocateurs : Je peux même comprendre cette construction, mais il faut garder espoir pour des changements positifs dans l’avenir.


« Sous-estimée durant la téléréalité, on m’a surestimé après pour devenir un bide peu après. Mon expérience personnelle me fait adorer ma présence dans les jeunes Vengeurs, même si le groupe a été construit pour éviter que les médias concentrent leurs attentions vers les provocateurs. Je me suis sentie vraiment fière du coup de pouvoir relancer une nouvelle faction positive des Vengeurs. Il a tellement de défis à traverser, surtout de nous sortir cette image de groupe politisé ou conflictuel. J’adore vraiment mon expérience dans le groupe, mais honnêtement, je pense que les gens ont perdu confiance en moi depuis le tournoi à Boston. Ils se sont habitués à une image durant la téléréalité et finalement, j’ai uniquement déçu surtout vu comment les autres combats ont été exceptionnels comparativement à moi. Entre Canaan, Rey et Jessica Cage, c’est un peu difficile d’accepter de ne pas avoir le talent des autres. J’espère juste pouvoir être capable de prouver aux gens que je peux être une vengeresse plus féroce qu’une gamine qui se fait écrasée trop rapidement.  »

Elle doit être capable de lire entre les lignes, je suis complètement franche avec elle, malgré qu’elle pourrait peut-être trouver des critiques envers son égard à cause de mon humiliation à Boston. C’est peut-être un défaut majeur des Avengers : on vend du rêve et finalement, on est battu par meilleur que soi. Et quand je parle de « battu », le mot est léger devant les humiliations qu’on peut subir par nos ennemis ou même parfois nos alliés. Je me mets peut-être trop de pression autour de ce phénomène, mais c’est ce phénomène qui m’a permit de rêver comme durant mon enfance.

_________________

Je botte des fesses avec la couleur 6699FF
avatar
Paige E. Sinclair

Messages : 183
Date d'inscription : 06/12/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Squatstage

Message  Lucy "Lucky" Prissy le Mar 7 Nov 2017 - 5:59


Paige me trouve chanceuse et cela me fait sourire ; elle ne peut pas imaginer à quel point. Pas par manque d’imagination, juste parce que la Chance c’est mon truc. Tellement mon truc que la mienne est surhumaine, pour le meilleur et pour le pire. Qui se côtoient pas mal d’ailleurs, il suffit de regarder mon parcourt. Parcourt qui est parsemé de nouveaux pays, de nouveaux décors et de nouveaux individus qui quelques fois ne partageaient pas du tout l’envie de la rencontre en plus de mes rebonds d’échecs et de réussites. J’ai été refusée en Young Force mais Aislinn m’a récupérée malgré que j’ai aussi bien foiré l’entretien avec elle, ce qui fait quand même deux échecs et une réussite, tandis que Val m’a fait une remise à niveau pour que je sois capable de me battre sportivement, non comme dans la rue, et les liens m’ont aidé à m’investir dans un stage que j’aurais échoué sinon. Paige m’envie presque, ça transforme mon sourire en un ricanement un peu plus malaisé ; mais elle le dit comme un compliment et je tâche donc de le prendre comme tel.

Mon sourire s’efface pour de la perplexité à l’évocation du fait qu’on cherche à construire une identité familiale dans l’Alliance. Autant je suis d’accord sur le fait qu’on va devenir très puissant dans l’avenir, voire même dans le présent parce qu’on a quand même pas mal de pointures ayant fait parti de la Justice League, autant je ne sais pas vraiment pour la mentalité. Oui, elle est très cool mais j’ai l’impression que ça va beaucoup plus vers de l’amitié que de la famille, vu qu’il y a déjà plusieurs familles d’impliqué. Puis je considère les choses assez simplement : on choisit ses amis, pas sa famille. Donc j’aurai tendance à voir les personnes de qui je me rapproche et avec qui j’aime être comme mes potes plus qu’une famille d’adoption. Mais peut-être que ce sont des synonymes ; tant qu’on évite la famille au sein de l’entreprise ça m’ira ! J’acquiesce donc à la conclusion de Paige, de toute façon très motivée d’essayer d’être dans l’Alliance qu’elle soit amicale ou familiale.

Vient ensuite le sujet de Paige et des Vengeurs, où je suis entièrement contre la téléréalité en effet. L’autre adolescente prouve qu’à défaut de m’envier complètement elle fait comme moi : des rebonds d’échecs et de réussites. Elle n’a juste pas la chance de retomber sur ses pattes comme c’est mon cas. Sous-estimée durant l’émission, surestimée après pour finir par confirmer le premier plutôt que le second ; sans doute du fait de l’ATB. C’est vrai que lorsqu’on en chie à se faire remarquer et qu’on le fait correctement, perdre au premier tournoi public n’est pas le plus encourageant quand on regarde ça superficiellement. Dans les faits, Paige ne partait pas gagnante mais est-ce qu’Atalante ou Canaan avaient son niveau à son âge ? Faut comparer ce qui est comparable mine de rien, sinon c’est comme marcher sur un champ de mines pour rien. Et, histoire d’éviter autant que je peux de miner le moral moi-même, je me concentrerais sur l’adoration d’appartenance au sein des Jeunes Vengeurs.

J’acquiesce au fait que le groupe ait été créée pour détourner l’attention des provocateurs et comprends un peu mieux la médiatisation au travers d’une téléréalité même si, au final, Carol Danvers est aussi présente dans l’émission qu’à côté ; en sommes, les Jeunes Vengeurs sont un beau fail pour limiter la nuisance de Captain Marvel. Pire, ils lui donnent l’occasion de nuire au groupe vu certaines personnes éliminées des saisons ; particulièrement la 3. Mais tant que les jeunes sont dans l’optique de poursuivre le travail des normaux et non de Danvers, c’est sur que ça fait des défis pour confirmer et pérenniser le positif. Les enfants ont parfois pour mission de réussir là où les parents ont échoué et c’est pas mal comme ça que je comprends la relation entre les Jeunes Vengeurs et les Vengeurs à présent.

Après, la perte de confiance de Paige depuis le tournoi me fait pincer les lèvres. Je croise les bras alors que l’autre adolescente poursuit et penche la tête à cette histoire d’habituation avec la téléréalité ; je croyais que Paige y avait été sous-estimée, donc l’image serait plutôt confirmée. Encore que non, elle a du remonter la pente durant la téléréalité et pour ça qu’elle en est sortie "surestimée" ; même si je ne suis pas forcément d’accord sur la surestimation, encore une fois faut comparer ce qui est comparable. D’un autre côté, on a demandé la comparaison de notre propre initiative. Et Paige se compare avec les autres jeunes ; enfin, ceux qui ont réussi. Canaan, Rey, Jessica Cage. M’enfin y’avait aussi Aqualad et Wonder Girl dans la jeunesse, sans parler de Miss Marvel qu’a mangé plus que tout le monde réuni face à Captain Americarol.

Dans la vie, il faut non seulement la chance d’avoir du talent mais en plus le talent d’avoir de la chance ; Berlioz, le compositeur pas l’Aristochat.

L’une des phrases de ma vie, du coup je ne vais pas m’éterniser dessus vu que ma vie ne sera pas bien longue de toute façon. Au moins, ça me fait rompre la barrière de mes bras pour me relâcher un peu alors que le wagon s’avance sur les rails. Force est de monter le son, du coup, pour continuer d’être audible au mieux.

T’as pas eu de chance de tomber directement sur Atalante et t’as perdu, comme pas mal d’autres ; moi, Axaya m’a aussi couchée si tu regardes. Canaan aussi elle a perdu son premier match. Je connais pas son passif mais le Wakanda ça rigole pas niveau arts martiaux si j’ai bien compris. Rey, pour en savoir un peu plus, elle a longtemps été no-life du combat donc logique qu’elle soit aussi pétée et ça l’a pas empêchée de se faire péter à son tour par la suite.

Pas de façon légit’ cela dit, ce qui est pourtant l’une des grandes différences entre le combat de rue et les arts martiaux ; ironique de savoir que c’est Val qui m’a aidé à être capable de faire la transition et qu’elle a fait le chemin inverse. Décevant aussi mais bon, Valerie enchaine les merdes en croyant pondre de l’or donc faut pas s’étonner si elle commence à sentir fort. Et je vais éviter de me la mettre dans le nez, c’est un moyen simple de pourrir l’ambiance hors c’est pas mon intention. C’est Paige qu’a besoin d’un peu de remonte et avec elle c’est par le sourire que ça se fait.

T’as du talent, tu l’as déjà prouvé. Les gens l’oublient ? Ben tu leurs rappelleras. Ça arrive à tout le monde de gagner et de perdre, tant que t’es capable de continuer après ça continuera. Regardes Wonder Woman… je l’ai jamais rencontrée mais les échos que j’en ai s’est quand ses anciens coéquipiers s’inquiètent parce qu’elle a encore perdu. Mais personne l’a jamais tuée donc elle finira bien par remonter la pente !

A peine j’ai fini mon exemple optimiste que je m’interromps, fronçant les sourcils à cause d’un doute. Comme souvent avec moi, ce qui me semble logique ne l’est peut-être pas pour les autres et l’exemple de la Princesse des Amazones est peut-être problématique : je suis pas certaine de savoir si elle est immortelle comme une Olympienne ou mortelle comme nous hors la comparaison devient super-bancale si elle est increvable vu que nous on est plutôt de la baudruche. Ai-je mis les pieds dans le plat ?

La difficulté et les défis, faut que ça te stimule. Abandonnes jamais. Quand tu jettes l’éponge, t’éclabousses pas tes échecs ; ils sont déjà mouillés. Par contre tu noies tes chances de réussir. A cœur vaillant rien d’impossible alors haut les cœurs vaillants !

En plus des rencontres avec d’autres membres de la Section Junior et du vigilantisme banlieusard, on aura peut-être l’occasion de faire quelques entrainements amicaux. De mémoire, ce qui n’est absolument pas un gage de fiabilité cela dit, j’avais trouvée Paige proche de Zombie ou de Liza niveau martial ; et que j’ai raison ou tord, on aura toujours l’occasion de progresser ensemble durant cette visite.

Si ça te tente, on pourra même s’entrainer ensemble.

Je ponctue d’un clin d’œil ; histoire d’avoir l’assurance qu’on s’est bien comprises.

_________________
The Lucky One

Fiche de Personnage - Fiche de Liens - Nombre de Posts : 139

avatar
Lucy "Lucky" Prissy

Messages : 1194
Date d'inscription : 19/01/2016
Age : 23
Localisation : 9-3

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Squatstage

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum