Annexe : HA Univers

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Annexe : HA Univers - Page 2 Empty Re: Annexe : HA Univers

Message  Ronan l'Accusateur le Mar 12 Juin 2018 - 15:07


X. Mojoverse

Qu’est-ce que le Mojoverse ?

Pilule bleue ou pilule rouge ? Cette question est un choix possédant deux issues : soit vous prenez la pilule bleue, soit vous prenez la rouge. Dans n’importe lequel de ces deux cas, votre vie, votre environnement et votre monde en seront changés à jamais. Vous vous demanderez peut-être de quoi la vie aurait été faite si vous aviez, à cet instant précis, choisi l’autre pilule. Et bien il existe une version de vous-même, un alter ego, quelque part dans un autre univers, une autre vie, qui a fait ce choix. Cet univers est appelé univers parallèle. C’est une réalité alternative de la vôtre, où d’autres choix ont été faits et où le monde a dérivé de ce que vous en connaissez pour devenir quelque chose d’unique. Un univers où vous n’avez pas mangé de soupe la veille. Un univers où votre équipe favorite a perdu en finale. Un univers où les nazis ont gagné la Seconde Guerre mondiale. Un univers où la Terre n’existe pas. Tout cela est possible, tout cela existe, simultanément, séparé par l’infinité des champs et incertitudes quantiques. Et par la même occasion, vous, en tant qu’individu, existez dans chacun de ces univers qui le permettent. Vous êtes donc infini également. Vous existez dans cet univers, mais aussi dans un autre où vous êtes décédé la veille à cause de cette fameuse soupe. Ou alors dans un troisième où vous êtes une star de la télévision, qui sait ?
Mais il existe un univers, perdu dans la somme infinie des réalités alternatives nommée “Multivers”, qui résiste encore et toujours à cette définition. Il existe un univers irréductible qui est unique et ne se décline pas en réalité alternative. Un univers avec en son sein, un unique système solaire et une unique planète avec une unique mégalopole et un unique leader : Mojo. Cet univers s’appelle le Mojoverse. Cette planète s’appelle le Mojoworld. Cette ville s’appelle Mojocity et si vous aviez encore besoin de preuve quant à l’ego surdimensionné de son dirigeant en voici une dernière : l’unique entreprise de cet univers se nomme la Mojovision.
Tous les habitants natifs du Mojoverse ne possèdent donc pas d’alter ego alternatifs et sont donc véritablement uniques. Le Mojoverse est situé dans une anomalie quantique qui récupère l’ensemble des ondes radiotélévisées de l’ensemble des différentes galaxies de l’ensemble des différentes réalités. Le Mojoworld est donc une planète entourée constamment de ces différents types d’ondes. Cette anomalie fut à l’origine et à la base de tout le système énergétique et économique de cette planète. En effet, le Mojoverse est connu dans plusieurs centaines de réalités comme abritant Mojo, le maniaque de la télévision prêt à tout pour diffuser dans les galaxies des émissions toujours plus violentes et réalistes. On peut donc dire que la Télévision et le divertissement sont sacrés dans ce monde qu’est le Mojoworld.



  • Topographie du Mojoworld

    Nom de l’astre : Mojoworld
    Typologie d’astre : Planète tellurique
    Forme de l’astre : Géoïde
    Diamètre : 100 000 kilomètres au plus large
    Gravité : 85 Newtons par mètres (11 Newtons par mètres à MojoCity) Distance de l’étoile la plus proche : 168 millions de kilomètres Rotation : 45h20min28sec
    Révolution autour de l’étoile : 589jours
    Inclinaison : 30°
    Point le plus bas : -34 000 kilomètres
    Point le plus haut : 51 000 kilomètres
    Température à la surface : -100°C à 95°C Atmosphère : Oui
    Composition de l’atmosphère : 45% N2 35% O2 15% SO2 5% Gazs rares (Hélium, Krypton, Argon…)
    Satellite(s) : Non
    Anneaux : Oui
    Composition des anneaux : Poussières et glaces magnétiques
    Couleur des anneaux : Gris
    Caractéristique des anneaux : Situés à plus de 85 000 kilomètres de la surface du Mojoworld, ces anneaux ont une largeur de 50 000 kilomètres, ils sont concentriques autour de l’astre et leur orbite suit l’équateur du Mojoworld Abrite la vie : Oui
    Océan : Oui, 56%
    Composition des Océans : H2O, H2SO4, Hg




  • Géographie du Mojoworld

    Le Mojoworld est une planète possédant un seul continent malgré la présence d’une dizaine de plaques tectoniques majeures convergentes et divergentes les unes des autres au rythme des flux magmatiques profond de la gigantesque planète tellurique possédant plus de huit fois la gravité terrestre en moyenne à sa surface. Même si plus de la moitié de la surface est constituée d’Océan, les parties terrestres sont reliées par des bras de terres formant des ponts naturels entre les différents continents. La géographie précise de cette planète est parfaitement connue de Mojo et de ses agents. Le premier explorateur du Mojoworld fut Arize qui nomma lui-même les lieux découverts en référence à sa culture humains. Voici une liste non exhaustive, mais néanmoins représentative de la géographie du Mojoworld :

    Sisyphe : Des steppes et des plaines jonchées d’une nature luxuriante et de forêt éphémères grandissent et mourant au rythme des saisons. Ce lieu respire au rythme du temps tel les poumons de cette planète. La faune y est riche et l’air très riche en oxygène. Un mystère entoure ce lieu et notamment ses forêts qui poussent à une vitesse hallucinante avant de retourner à la terre, renouvelant le sol qui est riche en nutriments pour les végétaux qui se trouve décuplés de taille. Mais en dehors de ces forêts titanesques, l’ensemble du lieu, vaste, se trouve situé sur un haut plateau similaire aux steppes mongoles terrestres. Le visage du lieu change perpétuellement et s’y perdre semble inévitable sans les instruments nécessaires. L’humidité est faible dans ce lieu, car absorbé automatiquement. L’océan en est éloigné et les précipitations sont également rares, forçant les végétaux à s’approvisionner dans les nappes phréatiques.

    Apocatastasis : Cet enfer désertique qui s’étend sur une large partie de la planète au niveau de l’équateur renaît de ses cendres à chaque équinoxe. La température transforme le sable de ce désert en véritable fournaise incendiaire. Riche en phosphore, la température à la surface peut monter jusqu’à 400°C. Les transformations chimiques qui ont lieu à ces périodes de l’année suite à la combustion du sol purifient l’air et l’atmosphère de ces régions et favorisent un climat plus avantageux dans les zones tempérées. C’est un processus radical, mais nécessaire au bon fonctionnement du climat mondial du Mojoworld. Ces incendies produisent des gaz à effet de serre qui réchauffent la température moyenne de l’astre. La vie est limitée dans ces zones à une espérance de quelques centaines de jours au maximum. Microscopique et bactérienne, elle a pour fonction de produire le phosphore et autre matière inflammable présents dans le sol jusqu’au prochain Équinoxe afin de régénérer le sol et perpétuer le cycle. La plupart des espèces se mettent alors en stase lors du phénomène de “Palingénèse” ayant lieu à ce moment afin de survivre à ces températures extrêmes et renaître des cendres.

    Jouvence : Lac si grand qu’on peut le définir comme un océan. De son eau émanent des effluves magiques par corrosion naturelle de cristaux de francevillite radioactifs aux pouvoirs étranges et méconnus en dehors des plus éminents scientifiques du Mojoverse. Ces effluves magiques transforment le lieu en l’un des endroits les plus dangereux du Mojoworld malgré son apparente beauté. La magie s’empare du coeur et de l’âme des êtres vivants s’approchant trop du centre de l’Océan. Les victimes sont englouties vers le fond afin que les cristaux assimilent magiquement leur patrimoine génétique et régénèrent de leur corrosion. Le corps dérive alors jusqu’au bord de l’étendue d’eau où il est ramené à la vie rajeunie au moment de sa propre naissance. Le processus de dérive du corps sous la surface de l’eau peut prendre plusieurs années ce qui laisse le temps aux effluves magiques pour remplacer l’âme absente du corps et ainsi permettre au lac de contrôler l’être vivant. Pour cette raison, la vie autour du lac est riche et paisible, car contrôlée par une seule entité magique.

    Les Cocytes : Grands déserts arctiques situés aux pôles, ils sont formés de glace d’azote et de xénon et aident par les flux atmosphériques à réduire leur quantité dans l’air en les solidifiant au sol. Pour maintenir la couche arctique stable et empêcher des dérives d’icebergs sur les océans - pouvant résulter en une montée des eaux et une baisse de la température globale du Mojoworld - les Cocytes produisent des émanations de Krypton gazeux à leur périphérie qui sont portées par le vent et produisent, sur la faune environnante des hallucinations les attirant vers le centre des zones arctiques. De plus en plus froids, les êtres vivants sous cette emprise meurent en quelques jours et leurs cadavres jonchent le sol des Cocytes sur des dizaines de mètres de profondeur stabilisant la glace. La faune attirée par le gaz forme des flux migratoires dans la zone parfaitement alignés sur les méridiens du globe. Ce processus forme de véritables rivières glacées morbides  s’étendant de la limite de la zone arctique jusqu’au pôle où l’ensemble des rivières se rejoignent.

    Soutekh : Désert de poussière sans vie, Soutekh a la particularité d’être sous une pluie d’éclairs continue. Mais les éclairs plasmiques mortels tombant tous les mètres carrés chaque minute ont de spécial qu’ils jonchent le sol et en émanent. En effet, le sol possède un très grand potentiel électrique et les éclairs frappent l’épaisse couche nuageuse poussiéreuse et riche en azote. Cette pluie d’éclairs ascendants est possible, car le champ magnétique de la planète concentre son courant tellurique en ce point précis où l’ensemble des séismes se produisent. Le mélange entre la poussière du sol, de l’air très ionisé et des nuages marron contraste avec les orages d’un violet vif permanent et les remontées - par les fissures de ce sol sec et désolé - du magma rouge. Le lieu sert d’exutoire planétaire au surplus d’énergie et de courant tellurique de l’astre contribuant à son équilibre au jour le jour. Aucune forme de vie et faune ne peut exister en ce lieu pour plusieurs raisons évidentes. La première est l’aspect hostile du lieu et la seconde et la mort instantanée par piétinement - d’une entité divine, Shiva, aux pattes géantes vivant dans les nuages - d’une quelconque plante voulant s’installer dans cet enfer orageux. Il est capital pour cette région de rester vide de toute vie, car la moindre forêt pourrait empêcher le magnétisme et le courant tellurique de s'échapper. Ce dernier serait alors conservé sur l’astre et non libéré entraînant des multitudes de catastrophes naturelles aux quatre coins du Mojoworld.

    Varuna : Montagne immense, unique et imposante, elle s’est construite au fur et à mesure du temps par l’accumulation de sédiments et la convergence de vents chargés en Iridium. Constituée à plus de 75% de ce métal très résistant à l’érosion, elle siège sur le Mojoworld, indétrônable et indestructible. Cette montagne d’acier est au centre de convergence de l’ensemble des vents de la planète qui viennent se jeter sur ces flans à plusieurs centaines de kilomètres par heures. Sur les roches métalliques des pentes de Varuna s’accroche une flore transformant l’Iridium en vibranium pour encaisser les vents et permettre à leurs racines d’être stables dans le métal. Ces plantes primordiales dispersent grâce au vent des pollens souches aux quatre coins du globe. Ces pollens portent en eux les codes génétiques vierges capables de muter en de nouvelles espèces. Incapable de grandir d’elles même due à leurs environnements, ces espèces de plantes aussi lumineuses et colorées sont contraintes de coloniser des endroits éloignés grâce à des pollens hautement mutagènes. Grâce à cela, la flore - et la faune la consommant - peut muter et évoluer plus rapidement pour contribuer à l’équilibre global du globe et sa course pour sa survie en tant que planète unique de cet univers.

    Messine : Océan titanesque aussi bien en superficie qu’en profondeur, c’est à l’intérieur de ce dernier qu’on trouve les points les plus profonds et bas de l’astre. Sous des tonnes et des dizaines de kilomètres d’eau et au contact de la croûte terrestre fine et du magma tellurique, l’océan défi les lois de la physique. Malgré les températures de plusieurs milliers de degrés, l’eau ne bout pas, compactée sous une pression gigantesque. Les moindres sons, craquements, sont propagés dans l’ensemble de l’océan où ils résonnent à travers ce contenu liquide ultra dense. Remontant à la surface, ils produisent des vacarmes et des sons quasi insupportables pour l’ouïe humaine. Capable de broyer le crâne d’être vivant à certains points où simplement de rendre sourd en broyant les tympans, ils sont néanmoins capitaux pour la faune aquatique sous la surface de l’océan. Car en cumulant la pression de l’eau en très grande profondeur ainsi que l’attraction naturelle de la planète dix fois supérieure à celle de la Terre, aucune lumière ne pénètre ces eaux troubles et profondes. Les sons, alors, servent de l'écholocation pour l’ensemble de la faune qui peut ainsi vivre et fabriquer l’oxygène nécessaire à faire vivre ce réservoir aquatique vital à la météo et l’équilibre de l’astre. Que ce soit en permettant des flux atmosphériques nécessaires aux autres régions pour leur bon fonctionnement, Messine est le réservoir d’eau et donc de vie primaire rendant toute vie ailleurs sur le globe possible.

    Sheol : Ce continent île est large d’environ 1 500 kilomètres de diamètre. Il est aujourd’hui le lieu où  se situe MojoCity, l’unique ville du Mojoworld où règne Mojo. Mais avant cela, c’était un lieu où les pires créatures de cet univers vivaient dans des guerres et conflits permanents cherchant à étendre leurs territoires et détruire l’équilibre planétaire. Véritable enfer démoniaque, les invertébrés, seule espèce supérieure en intelligence, semblaient ne pas prendre part aux conflits, terres inertes dans des galeries, assiégées mentalement par des projections magnétiques perdues dans l’espace quantique. À la surface, des forêts maudites et magiques ou espèces carnivores se chassaient l’une et l’autre. Des portails dimensionnels vers des univers démoniaques libéraient en permanences des menaces toujours plus grandes. Le risque était grand pour le Mojoworld et les catastrophes écologiques menaçaient la balance entre bon et mal. C’est lors de l'intervention cumulé de certains gardiens et notamment la naissance du Dieu Mojo que le continent retrouva une paix durable et les démons furent chassés de cet univers. L’arrivée d’Arize et l’aide apportée à Mojo participa à la fermeture des brèches dimensionnelle et l’utilisation de cette énergie quantique pour rendre Sheol un continent habitable et prospère pour les milliards d’invertébrés qui pouvaient alors sortir de leurs galeries pour vivre dans une ville aussi futuriste que confortable.

    Yggdrasil : Cette région centrale n’a pas été baptisée de la sorte par hasard. Véritable forêt tropicale humide et luxuriante, elle est dominée par un arbre titanesque qui siège ici depuis la nuit des temps. Ses racines sont extrêmement larges et longues et relient sur plusieurs milliers de kilomètres les neuf pseudo-continents du Mojoworld. Neuf, oui, car même si Yggdrasil n’est pas relié à Sheol, il est relié aux deux Cocytes. Ses racines fonctionnent comme un réseau neuronal à l’échelle et la planète et permettent à l’ensemble des zones de communiquer instantanément et instinctivement avec les autres. Pas de langages, simplement un échange d’informations de la même manière que vos neurones communiquent avec les autres dans votre cerveau. Yggdrasil aide les autres lieux à s’autoréguler que ce soit au niveau de leur biodiversité qu’au niveau de leur population, il fût le centre logique du Mojoworld jusqu’à l’arrivée de Mojo et la construction de Mojocity. Sheol, donc, n’est pas connecté à Yggdrasil, mais Mojo a passé depuis longtemps un pacte avec les gardiens du Mojoworld, des entités divines et absolues n’ayant pour objectif et but que la survie et la prospérité de la planète.



  • Le 9 gardiens du Mojoworld

    Chaque continent est protégé par un gardien éternel et absolu qui a pour mission de veiller à ce que l’équilibre soit préservé. Au nombre de neufs, ils sont des Déesses et des Dieux dans cet univers. Ils sont des entités aux pouvoirs immenses capables de protéger la planète de toute perturbation intérieure comme extérieure. À plusieurs reprises, ils ont combattu des invasions aliens que ce soit des virus, menaces technologiques ou des colonies cherchant à s’approprier les multitudes richesses minières de ce monde aussi terrifiant que singulier. Ils sont liés au Mojoworld, mais également liés à leurs zones géographiques. Ils peuvent communiquer entre eux, mais ne sont pas nécessairement tous en bon terme. Cependant, ils savent que l’équilibre de leurs forces et de leurs capacités est vital pour l’unique planète de cet univers. Découvert par Arize lors de son arrivée au Mojoworld, ces entités telluriques ont été baptisées à partir de la culture du scientifique, tirant leurs noms de mythologie terrienne plus ou moins connue. Depuis les temps immémoriaux après l’arrivée d'Arize, ces noms sont restés et ont été depuis adoptés. Mojo, en tant que monarque de ce monde, fait partie des neuf gardiens et possède la particularité de ne pas être une entité, mais d’avoir hérité des pouvoirs d’une. Les pouvoirs du Dieu créateur. De cette réalité est né un mythe, une religion : le Mojothéïsme, qui place Mojo en Dieu et les entités telluriques comme ses apôtres. Cette religion aidant les principaux habitants et natifs de cette planète à savoir comment se comporter pour leur bien, et pour le bien de l’astre.


    Dédale, la malédiction infinie du Dieu de la Temps :
    Escargot géant aux pouvoirs psychiques hors du comment, il est maudit par ce monde et condamné à errer sur les terres de Sisyphe où sa salive génère assez d’engrais pour y faire pousser des forêt luxuriantes, mais l’oblige indéniablement à écraser des forêts qu’il a fait pousser sur son passage. Ce cercle sans fin est utile à apporter une richesse génétique dans la flore de la zone et de la planète entière tout. En tant qu’entité divine il manipule psychiquement le temps de la zone à son souhait pour ralentir et empêcher que n’importe quel projectif, élément, personne, pensées ne puissent l’atteindre. Tel le paradoxe de Zeno, tout ce qui lui est destiné parcourt la moitié de la distance qu’il le sépare du dit objet. En plus de capacités physiques incommensurables dues à sa capacité de gardiens, il est le gardien du temps.


    Agnir, l’impossible apaisement du Dieu de la Colère :
    Sortant de son sommeil à chaque équinoxe il est l’entité qu’il ne faut pas réveiller en dehors de ces périodes sous peine de le rendre furieux. Il est le gardien de son monde et en tant qu’Agnir il manipule la chaleur et les flammes pouvant irradier et faire entrer certaines zones dans des fournaises maîtrisées. Mais au-delà de l’enfer qu’il peut générer, il n’est qu’un avec les énergies, capables d’absorber, d’amplifier et de renvoyer de manière concentrée et précise tout type d’énergie qu’elles soient magiques, cosmiques, physiques, télékinésiques ou même psychiques.


    Aiôn, l’harmonie juvénile de la Déesse de la Sagesse :
    D’un corps svelte qui ne sera pas sans rappeler des libellules de la Terre, elle possède une sagesse et une harmonie dans ses actions qui contrastent avec la dangerosité du continent océanique sur lequel elle règne. Humble et douce, Aiôn contrôle la faune autour du gigantesque lac qui s’est vue destituée de leurs âmes. Chaque individu vit par la suite dans une paix remarquable. Mais provoquer la déesse de la Sagesse n’est certainement pas un acte qu’il serait censé de faire. Capable de corrompre le patrimoine génétique des centaines de générations futures d’un individu ou de créer des chimères, elle possède une véritable armée silencieuse.


    Achlys, la torture nécessaire de la Déesse de la Tristesse :
    Se téléportant d’un Cocytes à un autre et donc d’un pôle du Mojoworld à un autre, Achlys possède une aura d’un froid mélancolique partout où elle passe. Le sacrifice génocidaire qu’elle perpétue depuis des temps immémoriaux affecte son moral et la rend dépressive. Malgré tout, elle serait prête à commettre encore plus d’atrocité et d’accompagner plus de personnes dans le froid mortel des Cocytes si besoin. Capable de ramener à la vie des armées de créature défuntes via des pouvoirs magiques elle peut également générer des vagues de froid hallucinogènes tout en manipulant le sol et l’environnement pour en faire jaillir des os plus résistants que l’acier.


    Shiva, le sacrifice altruiste du Dieu de la Désolation:
    Avec Mojo, Shiva est l’une des uniques divinités capables de manipuler l’équation et le pouvoir d’anti-vie au Mojoworld. Ce pouvoir, bien plus puissant que celui de Mojo, lui permet d’accomplir sa mission en s’assurant qu’aucun être vivant ne franchisse les limites de son territoire. Shiva est capable de punir divinement toute personne trop proche Soutekh. Ces punitions divines peuvent frapper de différentes manières. De ses pattes, via des éclairs ou du jaillissement de magma du sol. En tant qu’entité de la désolation, Shiva est l’une des divinités du Mojoworld qui ne cesse de travailler.


    Nerthus, l’éternel isolement de la Déesse de la Fertilité :
    La beauté de Nerthus est dite mortelle pour de bonnes raisons. Sa matérialisation sur notre propre plan et sa matérialisation en forme des plus oniriques subjugue de beauté n’importe quel être conscient. Cette stupéfaction stoppe toute fonction vitale de l’individu qui peut décéder d’émerveillement. Les fonctions vitales ainsi que les pouvoirs sont donc en stase, comme stoppés dans le temps. Cette aura des plus funeste doit être ressentie sans forcément que Nerthus soit vue. Bien sûr, la divinité liée à la fertilité contrôle cette capacité et est capable d’approcher des êtres par le plan astral sans que cela s’active.


    Lakshimi, l'affreuse beauté de la Déesse de l’Abondance :
    Lakshimi est la gardienne du plus grand océan du Mojoworld. Vivant dans les fonds marins, elle est la Nessie de ce monde survivant dans un équilibre précaire. Elle est l'incarnation de la corne d’abondance de son monde, dans ce bassin permettant le brassage génétique et l'émergence d’une vie aussi variée qu’étrange. Très sujette et à l’écoute de ses émotions, elle est la première à s’emporter dès qu’Ygramul déclare une entité étrangère menaçante. Capable de manipuler les ondes, sonores comme lumineuses, elle est la maîtresse des illusions. Mère des mers, elle manipule la vie pour la créer ou l’ôter, via des cris soniques pouvant détruire des montagnes. Enfin, elle est un poisson dans cette eau riche en mercure qu’elle manipule à son souhait.


    Mojo, la créature devenue Dieu de la Création :
    Souverain, monarque, roi, leader incontesté et incontestable. Affirmer que Mojo possède un ego surdimensionné semble évident. Il est unique dans le multivers, possède une réalité déconnectée et à part ainsi qu’un univers dans lequel siège une gigantesque planète, unique, à son nom. Depuis sa naissance et l’évolution de son espèce, il s’est imposé comme le leader naturel de son peuple et de sa race. Il a bâti une religion sur son être, bâti des croyances, une économie et une philosophie. Sa fortune est incommensurable, sa force militaire et politique absolue dans son propre univers. Il n’a aucun ennemi direct si ce n’est ceux qu’il se fabrique, il est un enfant dans son propre bac à sable. Il a fait croître technologiquement le Mojoverse avec Arize et construit ce monde sur une seule vérité : celle des ratings. Ces cotes de popularité de ses émissions lui rapportent directement et par prélèvement à la source, une énergie suffisante pour faire tourner son univers. Plus que vitale, cette énergie est la clef de son existence dans cet univers et il ferait tout ce qui est en son pouvoir pour l’augmenter et la rentabiliser. Ce qui importe Mojo est la rentabilité de ses opérations afin d’asservir un maximum d’individus dans le multivers grâce à ses émissions et capter la déperdition d’énergie issue de l'intérêt d’un cerveau évolué envers une émission abrutissante ou violente.


    Ygramul, la prison immobile du Dieu de la Connaissance :
    Ses mouvements limités aux racines d’Yggdrasil, il a pour missions de connecter les continents et de maintenir le contact pour diriger les entités du Mojoworld et les convaincre à maintenir l’équilibre de la planète. Capable de transférer ses connaissances immenses par télépathie et de créer le contact cosmique entre les différents gardiens, il est le leader des neuf même si Mojo s’en revendique. Ygramul a la capacité de transférer l’ensemble de sa connaissance de ce qui est, de ce qui pourrait être et de ce qui n’est pas dans la conscience et la mémoire des être s’en prenant à lui. Cela a pour effet de rendre fou voir de tuer les personnes sous le trop-plein d’informations impossibles à gérer. Il a aussi la capacité d’ôter des êtres s’attaquant à lui des capacités extraordinaires. Enfin, Ygramul est le seul à pouvoir initier le processus de fusion des entités du Mojoworld. Bien que théorique, il est aujourd’hui inconnu ce qu’une telle fusion pourrait engendrer et il est très peu probable qu’elle se fasse pour la raison suivante : Mojo étant devenu un gardien, il devrait accepter d’en faire partie.


    ????, fusion des 9 gardiens :
    ???????? ???? ????  ???????????? ???? ???? ???????? ???? ????  ???????????? ???? ???????????? ???? ????  ???????????? ???? ???? ???????? ???? ????  ???????????? ???? ???? ???????? ???? ????  ???????????? ???? ???????????? ???? ????  ???????????? ???? ???? ???????? ???? ????  ???????????? ???? ???? ???????? ???? ????  ???????????? ???? ???????????? ???? ????  ???????????? ???? ???? ???????? ???? ????  ???????????? ???? ???? ???????? ???? ????  ???????????? ???? ???????????? ???? ????  ???????????? ???? ???? ???????? ???? ????  ???????????? ???? ???? ???????? ???? ????  ???????????? ???? ???????????? ???? ????  ???????????? ???? ????



L’Histoire du Mojoverse

Il n’y a pas de calendrier au Mojoverse, le suivi du temps qui passe, des journées, des années est proscrit en dehors des besoins purement scientifiques des différents ministères. Cette prohibition, mise en place par l’unique et absolue religion du Mojoworld, le Mojotéïsme, fut mise en place à l’arrivée de Mojo au pouvoir. Raconter l’histoire de cet univers se fera donc sans repères temporels, mais sera malgré tout présenté de manière chronologique pour vous aider à saisir le déroulé logique des événements. Cette prohibition est une règle édictée pour les mêmes raisons que vous n’avez pas de fenêtres dans vos casinos terrestres. Le temps est un rappel de la fatalité universelle. Le temps est un rappel de la mort et avec lui le besoin de s’adonner à des activités nécessaires pour la survie de l’espèce. Ces activités, bien sûr, ne comptent pas parmi elles le visionnage de la télévision et de l’unique groupe de chaîne disponible sur cette planète : la Mojovision. Il est donc vital pour la survie du modèle économique du Mojoworld de maintenir une audience la plus assidue possible et donc verrouiller toutes les perturbations externes pouvant distraire les invertébrés de cette activité sacrée.

Tout commença donc à l’aube, lorsqu’une anomalie quantique donna naissance à une réalité parallèle des plus singulières. Le Big bang de cette réalité donna bien naissance à un univers infini, mais il semblait absolument vide. Pourtant, vers le centre de cet univers lacunaire semblait briller une étoile. Rapidement, cette étoile grossie pour générer assez de distorsion de l’espace temps - aussi appelé gravité - pour attirer à elles des matières s'agglutine en un astre en orbite de ladite étoile. La naissance de l’unique planète se produisit alors. Se plaçant à une distance relative du soleil, il n’était à ce moment de l’histoire pas exclu  que la vie se développe sur ce géoïde imposant par sa taille, mais cabossé par sa forme. Percuté par les dernières météorites ramenant les restes de matières présentes dans cet univers, l’astre qui deviendra plus tard Mojoworld entra dans une phase de stabilisation où de violents cataclysmes empêchaient la vie de se développer. Phase éruptives, phases glaciaires, c’était de véritable montagne russe écologique avant que la planète se stabilise et se transforme petit à petit en ce que nous connaissons d’elle aujourd’hui. Des zones aux comportements différents commencèrent à se marquer les uns des autres alors qu’une atmosphère et des anneaux magnétiques firent leurs apparitions.
Ce fut à cette période que neuf entités divines virent le jour, naissant de l’énergie cosmique et quantique, elles furent liées à cette planète, ne pouvant vivre sans elle. Ce monde était le leur et elles prirent possession de territoires au cours de bataille divine menaçant à plusieurs reprises de réduire cet univers en un vide sidéral doté d’une seule étoile. Les duels de ces géants aux pouvoirs immenses cessèrent lorsque la planète manqua d’être détruite. Un pacte fut alors prononcé entre les entités et porté par l’un d’eux, le plus raisonnable et le plus intelligent. Ils devaient s’allier et protéger par leurs pouvoirs et leurs efforts cet astre afin qu’ils puissent exister et qu’ils puissent profiter de l’immortalité qui leur est chère. Ils furent unanimes dans ce pacte et dans cet objectif immuable de protéger ce lieu. Tous, sauf l’un deux, qui refusa que les racines de l’arbre monde surveillent ses faits et gestes. Il s’exila sur un continent-île au milieu de l’océan où il créa une armée démoniaque grâce à ses pouvoirs de portails dimensionnels. Il voulait renverser le régime du Dieu de la connaissance et tuer les autres Dieux qui s’étaient alliés à lui. Des guerres et conflits éclatèrent alors menaçant l’équilibre que les huit gardiens étaient parvenus à trouver.  
Mais c’est alors qu’il arriva, au moment où le Dieu démon était sur le point de sortir vainqueur de ce conflit, il arriva. Téléporté à travers les mondes, à travers l’espace temps et les réalités, Arize, sauva cette planète et cet univers de la destruction. Venu d’une réalité et d’une planète nommée Terre, il fut et est toujours un scientifique et savant capable de faire ployer les règles de la physique par sa simple réflexion et ses innovations. S’alliant avec le Dieu de la connaissance, ils mirent fin au Démon qui fut banni dans une autre dimension, dans une autre réalité, et ce pour l’éternité.

Arize fut le premier être conscient non divin d’après les gardiens à s’aventurer sur cette planète. Il explora les différents lieux et les différentes terres, bénis des Dieux. Pourtant, cette utopie semblait étrange pour le voyageur temporel qui, inspectant Sheol, découvrit une espèce intelligente en très grande souffrance.  Une anomalie jamais vue venait maudire cette planète et ce lieu en particulier. L’ensemble des ondes télévisées de toutes les galaxies du multivers venaient se perdre ici, dans le Sheol, et venaient inonder les cervelles d’une espèce douée d’une certaine intelligence, mais inconnue des gardiens. Ces êtres vivants furent baptisés invertébrés et ressemblaient à de gigantesques larves sans jambes. Incapable de se déplacer sauf en rampant. Ils furent continuellement aspergés par des flux télévisuels déformés par l’univers quantique ce qui ne leur permit pas d’avoir un temps de concentration supérieur à quelques minutes. Ces nombreux handicaps les ont pendant longtemps empêchés de développer une quelconque technologie et civilisation, enterrés dans ce continent pendant longtemps gouvernés par des démons bestiaux. Mais Arize ne se contentait pas de cette explication, car ils n’étaient pas si bien dissimulés. Il eut l’occasion d’observer l’une de ces créatures au combat et il en déduit l’hypothèse suivante : la survie des invertébrés dans le Sheol était due à leur force, résistance griffes très résistantes et pouvoirs télépathiques. Malgré cela, et ne se déplaçant que très peut, ces invertébrés n’ont pu coloniser d’autres territoires.
Arize se rendit donc à l’évidence que ce monde avait besoin d’un scientifique de sa trempe pour s’élever et devenir une puissance croissante dans le multivers. Il comprit le potentiel intellectuel des invertébrés et se mit au travail. Il créa des plateformes et des exosquelettes pour aider les invertébrés à se déplacer. Il créa des androïdes et humanoïdes artificiels pour les assister dans leurs tâches et cela uniquement avec les ressources très abondantes présentes sur cette planète. Que ce soit en superconducteurs, métaux ou autres énergies fossiles, cette planète était une vraie mine d’or. Changeant l’apparence et l’écologie même du Sheol, un début de ville se dressa où les invertébrés pouvaient se rassembler. Arize créa des systèmes de casque et de connexions neuronaux permettant aux invertébrés de filtrer, choisir et capter de manière plus fluide les contenus télévisuels auxquelles ils étaient habitués. Soulageant ainsi leurs tortures, l’espèce larvesque put croître et grandir en tant que civilisation. Petit à petit une ville, de l’électricité et une organisation centrée sur les humanoïdes artificiels esclaves prenaient place.
C’est alors qu’après une croissance sans précédent inquiétant les gardiens de l’astre, après la prise de maturité d’une espèce intelligente au sommet de la chaîne alimentaire, qu’il arriva. Du néant politique du Sheol naquit le futur leader de ce Nouveau Monde ravivé de l’agonie par le mutant Arize. Mojo, c’était son nom, était doué de pouvoirs incommensurables par rapport à son espèce et attira l’attention du scientifique, mais pas seulement. Le Dieu de la Connaissance, baptisé Ygramul par Arize convoqua le conseil des gardiens, craignant que cet être ne soit un nouveau démon menaçant l’équilibre de la planète. En effet, Mojo n’était pas un invertébré comme les autres et il semblait avoir une force naturelle dite “d’anti-vie” qui inquiétait en plus hauts lieux. Manipulant la magie, neutralisant télépathiquement les flux télévisuels instinctivement, possédant un intellect lui permettant de comprendre les technologies mises en place par Arize et de créer lui-même ses propres androids, doués d’une force et de pouvoirs aussi variés que puissants ; Mojo prit peu à peu le contrôle politique et le leadership de cette zone en s’imposant comme un véritable invertébré élu de par ses pouvoirs et capable d'amener ce qu’il nommait le Mojoworld, au-devant de la scène.

Et ce qui devait arriver arriva, Ygramul qui était parvenu à obtenir le soutien d’autres gardiens tels que Agnir, Lakshimi et Shiva, se réveilla et apparut au-dessus de Sheol et de Mojocity - qui était encore à cette époque assez rudimentaire - pour mettre fin au potentiel beaucoup trop grandissant de Mojo. Arize et Mojo avaient prévu quelques plans pour combattre ces entités ne sachant pas quelles capacités ils possédaient. Mais ce n’était pas la solution première qu’ils voulaient choisir en ce moment critique pour la survie de l’unique espèce consciente de cette planète. Une guerre eut alors lieu contre les forces des invertébrés et des créatures créées par les divinités pour attaquer le Mojoworld. Mais au bout de pertes très nombreuses du côté de Mojocity, les dirigeants de la cité-nation se rendirent à l’évidence que leur salut ne passerait pas la seule option restante qui est : la négociation.
Mojo négociant et discuta avec les entités longuement et sérieusement ce qui, le concernant, était un acte assez rare pour être mentionné. La négociation permis à Mojo de montrer patte blanche et de prouver aux gardiens que ces intentions envers la planète n’étaient que bienfaisante, et cela avec un argument simple : cette planète était unique dans l’univers et il n’y en avait pas d’autres de disponible ce qui le contraignait à devoir la maintenir viable et utilisable autant que faire se peut. Mais Mojo émit l’idée que des divinités contrôlant tout sur cette planète n’étaient pas une situation avantageuse et confortable pour lui et son peuple et qu’il pouvait prouver sa bonne foi et maintenir une paix mondiale en s’élevant au rang de gardiens de cette planète et partageant ses informations avec Ygramul. De cette discussion est donc né le pacte des 9 gardiens du Mojoworld, dont Mojo fut sacré par lui même, Dieu de la création. En échange de sa collaboration, les gardiens s’associèrent à Mojo en participant avec lui à la pérennité de Mojocity en créant une flore et une faune propice aux besoins des invertébrés.

Mojo avait les mains libres et Mojocity pouvait prospérer. Mais face à la rébellion constante des invertébrés face à l'hégémonie de Mojo, Arize et le monarque décidèrent de mettre en place l’unique entreprise qui parviendra à rétablir le contrôle et la survie de cette espèce. De cette réflexion naquit la Mojovision, une société qui cherche à contrôler le faible temps d’attention et de concentration naturel des invertébrés pour les maintenir sous contrôle dans une bulle de paix, de confort et de divertissement. Mais à force de recherche, de développement et de formule mathématiques, Arize et Mojo vinrent à la conclusion que le Mojoworld ne faisait pas que rapatrier les signaux télévisuels du multivers, il les convertissait en énergie latente gravitant autour de la planète et cela grâce aux anneaux magnétiques de cette dernière. Il était clair maintenant que modèle économique et énergétique du Mojoworld se baseraient sur la diffusion de signaux télévisuels à travers le monde et le multivers afin de générer de l’audimat qui se convertirait ensuite en énergie sur cette planète pour alimenter toutes les machines et inventions. Mais à la différence des programmes classiques, les signaux télévisuels de la Mojovision seraient particulièrement adaptés pour se convertir en énergie sans aucune perte une fois revenue par distorsion quantique dans cette réalité. Il fallait également que ces programmes soient vus constamment pour ne pas avoir d’interruption de service. Face à ce challenge, une seule solution, multiplier les lieux de diffusion. Le plan était sans faille et finalement constituait un cercle vertueux infini.
Dans un premier temps, Mojo et Arize testèrent des prototypes sur leur propre planète, créant des émissions et des programmes toujours plus attractifs pour les invertébrés. Il se rendit compte que ce qui fonctionnait le plus était des émissions violentes, trash et sanguinaires qu’il tenta de développer. En fabriquant en premiers lieux des humanoïdes à des fins uniquement télévisuels. Tué et jeté à chaque émission, ce modèle était peu économique et des alternatives devaient être trouvées. Parmi les solutions, le recyclage, bien sûr, mais aussi l’ajout de capacités surnaturelles leur permettant d’être plus résistants, mais aussi plus spectaculaires. Mais face aux émissions d’arènes répétitives consommant de plus en plus d’espèces animales et de prédateur du Mojoworld pour les faire combattre des androids aux capacités diverses, Mojo se retrouva confronté à la suspicion des gardiens qui trouvaient ces procédés peu équilibrés. Il fallait trouver une alternative pour que la larve puisse maintenir son statut.
Et puis la solution parfaite arriva. Arize était enfin parvenu à recréer la téléportation entre les réalités et le temps qui lui avait permis de venir sur le Mojoworld. Avec cette opportunité Mojo pouvait exporter ses émissions ailleurs qu’au Mojoverse, multiplier ainsi le rendement de gain d'énergie et développer davantage ses technologies. Mais bien évidemment, il était conscient des coûts et des risques d’une telle manipulation. La téléportation en elle même n’est pas très coûteuse en énergie et la technologie d’Arize modifiée par Mojo leur permet d’user de cette téléportation pour plusieurs individus et certains objets lourds également au travers la dimension télévisuelle de Mojo. Cependant, pour que la téléportation fonctionne, il faut une signature et un code de réalité complexe pour paramétrer le transport. C’est la partie de l’équation qu’Arize n’avait pas prise en compte ce qui explique qu’il soit arrivé au Mojoverse directement. Cette équation requiert une très grande quantité d’énergie pour être résolue et trouver un univers et une période intéressante. Mojo n’a donc pas la capacité de voyager dans n’importe quelle réalité sans conséquence et pour cela, il tente au maximum de rentabiliser les réalités en s’implantant autant que faire se peut afin d’en tirer un maximum d’énergie.
Suite à quelques voyages plus ou moins fructueux qui condamnaient le programme d’une Mojovision multiverselle, Mojo parvint non seulement à trouver la bonne réalité, mais également la bonne galaxie et planète au bon moment. Un petit miracle qui le confronta nez à nez avec la Terre. De cette rencontre, il apprit beaucoup, du potentiel de la nature humaine pour se donner en spectacle et surtout du goût que les invertébrés avaient pour eux. C’était décidé, il lui fallait des humains et des mutants dans son émission de manière systématique. Kidnappant, lobotomisant et modifiant à tour de bras des humains et des mutants, il créa des êtres que nous connaissons bien aujourd’hui : Spirale en fait partie, Rita de son prénom vit sa vie basculée à l’arrivée de Mojo dans son existence. Mais très vite le Mojoworld se vit confronté à l’ordre et la justice de ce lieu qu’était la Terre. Sous la forme des X-mens, il rencontra des mutants aux potentiels affolants. Mais malgré les multiples combats et défaites, cela ne découragea pas Mojo, bien au contraire. Les terriens étaient fascinants, mais parmi eux, ceux qui avaient toute son attention étaient les X-mens. Il commença alors d’en capturer pour ses émissions et de les mettre sur le devant de la scène ce qui fit mouche. Les invertébrés, mais aussi d’autres aliens au travers des précédentes réalités visitées étaient conquis. La Mojovision ne s’était jamais aussi bien portée depuis que les X-mens y sont affichés comme des héros prêts à tout pour sauver la justice en laquelle il croit. Mojo compris alors que la recette n’était pas la violence, le sang ou les combats, mais l’émotion, la profondeur, le drama. Dès lors, il décida de poursuivre son plan et d’améliorer encore et toujours la Mojovision pour en faire une chaîne incontournable dans le multivers.

Mais les risques se multiplièrent et les agissements de Mojo ne plaisaient pas à ceux qui les découvraient. Multiplier les réalités, c’est multiplier les occasions de se faire des ennemis et les ennemis sont bien plus nombreux que les alliés dans ce domaine. Car le Mojoworld est seul et unique, vivant d’un rêve de divertissement unissant les êtres et purgeant les passions. Mais ne plut pas une seconde à plusieurs versions de la Justice League dans différentes réalités qui parfois simultanément sans le savoir ou parfois tour à tout, s'attaquait à Mojo. Il comprit qu’il serait toujours en infériorité numérique même plusieurs combats eurent lieux sans que la Justice League ne parvienne à suivre Mojo jusque dans sa réalité. Cet affront constant l’empêchait de développer ses émissions et d’autres galaxies - comme les Shi’Ar par exemple - prirent parfois part aux conflits acculant Mojo à sa propre dimension et sa propre réalité.

La solution, Mojo la trouva rapidement, rassemblant quelques alliés à travers les mondes pour former une alliance qu’il nomma humblement : la MojoLeague. Parmi cette ligue se trouvaient les vilains les plus hideux des galaxies : Mole Man, MODOCK, Doop, Gob et Sugar-Man. Tous issus de réalités sombres, ils n’eurent pas de mal à s’associer à Mojo pour vaincre la Justice League et les Shi’Ar de certains univers. Dissoute suite à de nombreux désaccords internes et certaines défaites, la MojoLeague fut ramenée à la vie une seconde fois, mais cette fois-ci avec les propres forces armées du Mojoverse. Humanoïdes, mercenaires, androïdes, cyborgs, et autres créatures, Mojo s’était créé de véritables armes destinées à tuer. Veillant à ce que sa réalité soit inaccessible, il put se remettre dans le droit chemin et développer son monde pour lui donner la forme qu’il a aujourd’hui, habitant des milliards d’invertébrés dans un confort et une paix totale. Calmant le jeu sur plusieurs fronts, fermant des passages vers certains mondes où il ne pouvait avoir de rendement suffisant, il se concentra sur quelques réalités et uniquement celles-ci. Il apprit de ses erreurs set mis en place des stratégies pour parvenir à mieux contrôler le flux de la Mojovision transmis. S’infiltrant dans les lignes ennemies et dans le système télévisés même de certaines galaxies, il parvint à élargir son audience à travers le multivers ce qui le rend aujourd’hui plus puissant et influent que jamais.
Malgré ce succès, ses créatures intelligentes commencèrent par quitter le navire et trahir sa confiance, s’exilant dans diverses réalités pour échapper la terrible traque de Mojo et ses généraux fidèles. Dernier constat d’échec en date pour le Mojoworld, il fallait repenser la structure politique et militaire de Mojocity depuis ses racines mêmes afin qu’elle s’adapte mieux à ces changements de politique vitale. Cette phase marqua au Mojoworld, la fin d’une ère artisanale et approximative et le début d’une véritable civilisation. C’est à cette période qu’il décida de s’impliquer au maximum sur la réalité appelée d’Heroic  ge sur laquelle les vestiges d’une Justice League défaite étaient encore fumants.


Dernière édition par Ronan l'Accusateur le Mar 12 Juin 2018 - 15:09, édité 3 fois

_________________
Annexe : HA Univers - Page 2 1480934657-ronansig
Annexe : HA Univers - Page 2 1480940074-accuse
Ronan l'Accusateur
Ronan l'Accusateur

Messages : 215
Date d'inscription : 01/11/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Revenir en haut Aller en bas

Annexe : HA Univers - Page 2 Empty Re: Annexe : HA Univers

Message  Ronan l'Accusateur le Mar 12 Juin 2018 - 15:08


X. Mojoverse

Mojocity, centre de l’univers



La Sainte Trinité
La réorganisation administrative du Mojoverse place un Haut Conseil stratégique qui est la plus haute instance du pouvoir en dessous du Roi. Constituée des proches conseillers de Mojo au nombre de trois, la Sainte Trinité est une organisation politique et religieuse d’État ayant pour objectif de placer le bien de l’univers en premier et de refréner les excentricités du monarque. Sacrée dans la religion de cet univers, la Sainte Trinité a un rôle modèle sur trois piliers fondamentaux de la culture du Mojoverse : La Beauté, la Force et La Dérision. Nandy Marshal est nommée et sacrée Haute Conseillère de la Sainte Trinité et représente la valeur de La Beauté dans cet univers. Spirale est promue Haute Conseillère de la Sainte Trinité et représente la valeur de la Force. Quant à Major Domo, il est promu pour représenter la valeur de la Dérision. Se réunissant avec ou sans la présence du Roi, la Sainte Trinité.


Spirale
"La guerrière"
Spirale est le bras droit historique de Mojo, l’aidant dans ses déplacements et ses choix stratégiques. Autrefois humaine, elle a subi des altérations physiques la rendant aujourd’hui quasiment dépourvue d’émotions et dévouée à la cause du Mojoverse. Son rôle est capital, elle est la force de frappe et la force stratégique du Mojoverse qui est un royaume avec énormément d’ennemis à travers les galaxies et le multivers.


Major Domo
"Le conseiller"
Major Domo a assisté Mojo depuis la nuit des temps de l'ère télévisuelle du Mojoverse. Cette ère se distingue du reste de l'histoire du Mojoverse par l'arrivée de Mojo à la tête de tout pouvoir de cet univers à monde unique. Major Domo, alors esclave, a été modifié pour permettre d'assister Mojo dans des tâches quotidiennes, puis stratégiques. Son intellect est très élevé même s’il n'a pas de compétences scientifiques. Il possède une mémoire photographique lui permettant de soutenir le niveau très faible d'attention de Mojo. Depuis quelque temps et la restructuration politique du Mojoverse, il s'est naturellement vu promouvoir à l'une des trois plus importantes places de ce monde. Sa connaissance alien et sa maîtrise totale des avancées technologiques du Mojoverse font de Major Domo l'homme possédant la quasi-intégralité de la connaissance de cet univers. Il en est l'histoire vivante et son importance aux yeux de Mojo est incommensurable.


Nandy Marshall
"L’avisée"
Au Mojoverse et dans le Mojoworld, la Mojovision a une importance capitale dans l'économie et la survie de l'espèce. Dans ce cadre, le ministre de la Mojovision est en charge de la direction de création, politique de diffusion et tout aspect conceptuel et artistique autour des émissions de Mojo. Ce rôle est plus qu'important et il aurait été assez étrange pour des observateurs externes de voir que cette fonction est tenue depuis peu par une mutante très jeune. Mais observateur externe il n'y a, et Mojo ayant pouvoir absolu de qui il nomme à ses côtés, le choix n'est pas sujet à discussion. Nandy Marshall est devenue en quelques années, l'une des trois personnalités les plus influentes de cet univers qu'est le Mojoverse après Mojo. Au côté de Spiral et Major Domo, elle forme la Sainte Trinité, qui gouverne le Mojoworld d'une main de fer lors de conseils stratégiques.


La Chambre des Six
Ils sont les généraux de l’armée du Mojoverse. Regroupée en 6 divisions distinctes aux rôles bien définis, l’armée est dirigée par ces hommes et démons fidèles à Mojo et à Spirale, représentante de la Force auprès de la Sainte Trinité. Ils ne répondent qu’à ces deux personnes et uniquement à eux. Ensemble, ils contrôlent une force de frappe pouvant faire trembler certains empires et contrer des offensives ennemies sur leurs sols où les planètes sous leurs égides. Ils siègent à la Chambre des Six où ils discutent de stratégie militaire avec ou sans la présence de Mojo et Spirale. Les sujets de discussion sont nombreux, entre offensives sur le multivers et défense de la planète, ils manquent parfois de temps pour tout gérer. Mais ces généraux ne sont pas juste assis à discuter. Ce sont des leaders, des stratèges et des guerriers hors pair qui ont mérité leur place à force de persévérance et de talent.


Gog
"Général du Mojoworld"
Membre de la chambre des 6. Général de la Première division d'armée du Mojoworld. Constitués de mercenaires guerriers, soldats ou simples brutes, ils sont près de 600 000 à avoir accordé la possibilité de se rallier à Mojo si ce dernier leur demande et leur tend un contrat prérempli.


Ma’Gog
"Général du Mojoworld"
Membre de la chambre des 6. Général de la Deuxième division d'armée du Mojoworld. Il est à la tête d’une armée de clones redoutables en combats magiques et psychiques. Les clones sont un peu moins de 10 millions répartis à travers le multivers.


Quark
"Général du Mojoworld"
Membre de la chambre des 6. Général de la quatrième division d'armée du Mojoworld. Il est le leader des Lycaons qui sont près de 300 000.


He-Lix
"Général du Mojoworld"
Membre de la chambre des 6. Général de la troisième division d'armée du Mojoworld. Cette division est constituée de près de 20 millions de gardes robotiques. Mais plus de deux tiers sont endormis, obsolètes ou en stase.


Scattershot
"Général du Mojoworld"
Membre de la chambre des 6. Général de la cinquième division d'armée du Mojoworld. Cette division est constituée de plusieurs dizaines de milliers d’assassins, voleurs, espions et agents spéciaux venus des quatre coins du multivers et travaillant par contrat ou par passion. Assoiffés de missions et de sang, ils sont une division d’élite entraînée et contrôlée avec précaution par Scattershot afin de les envoyer dans des missions délicates.


Membres éminents du Mojoworld


Arize
"Le scientifique"
Arize a donner vie au Mojoverse avant même l’arrivée de Mojo au pouvoir. Il a créé des êtres artificiels aidant les invertébrés à progresser et à construire un empire dans un monde déconstruit. Depuis l’arrivée de Mojo au pouvoir et l’émergence de son propre génie biologique et génétique, il a été mis en retrait dans le processus d’innovation et vie des jours plus paisibles. Cependant, il est souvent mis à contribution lorsque des plans machiavéliques de Mojo pour mettre en place des pièges ou technologies spécifiques.


Z’ien
"Directeur de production"
Il est l’expert technique et maître de la diffusion des émissions à travers les réalités et les galaxies. Il connaît les technologies du Mojoverse par coeur et en tant que directeur technique il a plusieurs milliers de Bliznarvien (une race alien venant de mars d’une certaine réalité.) À son service servant les cafés et branchant les câbles servant la diffusion.


Sheduler
"Haut prètre"
Il est le leader de l’unique religion monothéiste du Mojoverse plaçant Mojo en tant qu’être élu et dieu vivant. Cette religion prône les actions télévisuelles comme centrales de la culture et du développement du Mojoverse. Le Mojodéïsme (nom de la religion) aide à maintenir les invertébrés asservis intellectuellement et croyants que les actions de Mojo sont absolues et nécessaires pour leur propre développement et leurs survies.


Windsong
"Cantatrice"
Elle est la danseuse, chanteuse et artiste préférée du Mojoverse et en tant que Star, elle se doit d'apparaître en introduction de certaines émissions ou à la mi-temps de match à mort dans les arènes de gladiateur de la capitale MojoCity.


Cylex
"Homoncule"
Capable de produire des substances chimiques liquides connues ou inconnues aux effets aussi variés que l'imagination de Mojo et la programmation de l’interface informatique le reliant au monde réel.


Minor Domo
"Homoncule"
Véritable défouloir vivant du Mojoverse, il possède une intelligence artificielle plus faible que les autres androids. Il est doué pour faire des blagues et faire rire, mais inspire souvent la violence de Mojo ou d’autres généraux lorsque ce n’est pas le moment opportun. Il a un compteur de mort sans cesse grandissant et franchissant pour l’heure les 19 500 morts.


Les Death Sponsors
Équipe d’intervention d’élite du Mojoverse. Ils ont été conçus pour travailler en parfaite synergie et en équipe à tel point qu’à 5, ils peuvent battre de puissants ennemis et les neutraliser. Ils n’obéissent qu’à Mojo et Spirale et son directement rattachée à sa direction.


Lead-In
"Death Sponsors"
Leader des Death Sponsors  Pouvoirs : Agilité, vitesse et dextérité surhumaine. Martial 3, force et résistance classe 5. Stratège militaire et de combat hors du commun. Capable de téléporter lui ou d’autres membres des Death Sponsors dans un rayon de 500 mètres autour de lui. Les téléportations de Lead-In sont imprévisibles télépathiquement comme instinctivement. Il émet une force psychique brouillant les pouvoirs télépathiques et réduit la maîtrise des pouvoirs télékinétiques ainsi que les illusions.


Timeslot
"Death Sponsors"
Membre des Death Sponsors  Pouvoirs : Martial 5. Maître des armes à feu. Possède des pistolets blaster à très forte pénétration. Elle possède une précision, anticipation, réflexe et dextérité surhumaine. Elle peut ralentir le temps pendant 5sec lui permettant d’agir avec précision et rapidité. Elle possède un don de précognition et un instinct surhumain pour prédire ce qui peut se passer 5sec dans le futur.


Cancellator
"Death Sponsors"
Membre des Death Sponsors  Pouvoirs : Force et résistance Classe 50. Martial 7.5. Aura d'inhibition des pouvoirs surhumains de 10m de rayon.


Sweep-Zweak
"Death Sponsors"
Membre des Death Sponsors  Pouvoirs : Force et résistance Classe 10. Martial 4. Capable de booster les capacités d’un Death Sponsors à leur paroxysme leur permettant d’être deux fois plus performants. Il ne peut le faire qu’à 100m de distance et uniquement sur un autre Death Sponsors. Il peut changer de personne boostée instantanément. Il possède un touché agonisant paralysant les personnes au contact en contractant les muscles jusqu’à leur rupture.


Deadlair
"Death Sponsors"
Membre des Death Sponsors  Pouvoirs : Force et résistance Classe 80. Martial 3. Lien mental magique avec l’ensemble des Death Sponsors pour diffuser instantanément de l’information d’un Death Sponsors vers les autres. Il possède un lien magique instinctif avec Lead-In et les deux Death Sponsors partagent les mêmes informations et savent ce que l’autre pense en direct.


Les Exilés
Ils ont trahi le Mojoverse et Mojo à leur manière, partant dans le multivers vivre d’autres aventures. Ils sont originaires de ce Monde, mais le renient et tentent parfois de renverser le régime en place. Ils sont activement recherchés et sont considérés comme des ennemis de l’État.


Karolina Banaszak
"Mercenaire Cyborg"
Elle commence même à travailler volontairement avec Mojo. Ayant commencé à avoir des combats avec des membres de la Ligue des Justiciers, elle ne se gêne pas à rejoindre la « Mojo League » afin de piéger plusieurs de leurs membres pour le leader. Cependant, aux arrivées des renforts du groupe et de la reprise des combats, Karolina perd son combat pour une nouvelle victoire de la Justice League dans leur longue histoire. Depuis les quinze dernières années, Karolina est toujours perçue comme une criminelle, travaillant surtout sur des territoires où elle a le moins de risque de se faire prendre comme l’Australie ou l’Afrique. Redoutable criminelle, son dossier est assez connu de la Super-Sécurité et aussi de ses anciens employeurs.


Longshot
"L’éternel traître"
Longshot maîtrise la chance. Lorsque cette faculté s’active, un scintillement apparaît dans son œil gauche et il peut alors échapper de justesse à ses ennemis ou réussir à retourner une situation désespérée. Toutefois, elle ne joue en sa faveur que si ses intentions sont parfaitement pures. Il ne doit pas non plus forcer sa chance de crainte qu’elle ne se retourne contre lui. Il peut également avoir des visions du passé récent en touchant des personnes ou des objets. Il est doté d’une agilité supérieure à la moyenne qui lui permet de rivaliser avec Spiderman. Très habile avec ses couteaux, il les lance quatre par quatre dans une volée imparable.


Gaveedra Seven
"Le paradoxe"
Shatterstar est né Gaveedra Seven environ 100 ans dans le futur du Mojoverse, un monde extra dimensionnel géré par le tyran Mojo et par la loi de l’audimat. Mojo utilise des humanoïdes comme esclaves et stars de la télévision, car pour lui audimat rime avec pouvoir. Il est le fils de Longshot (dont il est à la fois le père, le scientifique Arize s’étant servi de son matériel génétique pour le créer, lors d’un voyage temporel) et de la mutante Dazzler (Alison Blaire). Génétiquement modifié pour être le guerrier ultime et entraîné à l’arme blanche, à l’épée et à l’art de faire la guerre. Shatterstar est un guerrier né. Il est entraîné au maniement des sabres, à la lutte et aux arts martiaux.
Ses os creux, comme ceux de Longshot, lui donnent une agilité et une souplesse formidables. Sa force et son endurance dépassent celles d'un humain normal. Il peut soulever environ 1 tonne. Sa capacité de récupération est elle aussi accrue, et on l'a déjà vu s'empaler volontairement pour vaincre ses adversaires (il a déjà perdu plusieurs organes vitaux, qui se sont régénérés). Il possède le pouvoir de générer (via ses armes) un faisceau de bioforce. Mais l'énergie émise est perdue par Shatterstar, ce qui l'affaiblit à chaque tir. Il se sert donc rarement de ce pouvoir. Shatterstar utilise deux épées mystiques au combat. Les lames traversent les champs de force, et peuvent être unies en un seul grand sabre.



  • L’armé de Mojocity
    Appelés des quatre coins du multivers, ils sont des mercenaires, criminels, espions, voleurs, assassins ou toute autre vermine répondant à l’appel de Mojo pour défendre par contrat cette étrange planète. Rémunérés gracieusement et parfois améliorés biologiquement ou cybernétiquement, ils ne rechignent pas à la tâche et sont identifiés pour Mojo lorsqu’ils sont capables de donner leurs vies contre une rémunération avantageuses. Depuis les temps immémoriaux de collaboration du Mojoverse avec ces aliens tous plus étranges les uns que les autres, une véritable base de données biologique fut créée et Mojo est capable de cloner certains ou de les ramener à la vie en cas d’échec. Il leur offre donc rémunération et assurance vie pour qu’ils puissent faire ce qu’ils ont toujours aimé : tuer, massacrer et combattre.
    Mais l’armée de Mojo ne se limite pas à ces mercenaires. En tant que scientifique et inventeur de nombreuses créatures et créations rentrent dans les rangs de l’armée du Mojoverse. Lycaons, Mercenaires, Clones et Cyborgs on dénombre l’armée du Mojoverse comme constituée de 6 divisions, une troupe d’intervention d’élite et un total de 30 Millions de Soldats, dont deux tiers, sont endormis, sans contrats ou en stase. L’armée est répartie sur divers front à travers le multivers et afin de défendre les intérêts de la Mojovision.


Lycaons
"Mercure polymorphe"
Les Lycaons sont des créatures intelligentes, apparaissant comme des hybrides d’humanoïdes et de canidés (même si leurs têtes présentent des caractéristiques aviaires), qui peuvent aussi bien se tenir debout sur leurs pattes postérieures que marcher ou courir à quatre pattes. Ils possèdent une peau douce et lisse, et des griffes aiguisées sur chaque patte ; celles antérieures disposent de quatre doigts et un pouce opposable et peuvent leur servir aussi bien de mains que de pieds, tandis que leurs pattes postérieures ne possèdent que trois orteils et aucun pouce. Ils sont immunisés aux attaques psychiques directes (comme la télékinésie ou la télépathie), peuvent pister une proie par sa seule odeur ; ils possèdent de formidables capacités de saut et peuvent endurer de graves blessures, même quand leur corps malléable a été abîmé. Les Lycaons peuvent absorber l’énergie vitale de leurs victimes, provoquant la dissolution de leur squelette et de leurs organes internes, laissant derrière eux uniquement leur peau intacte, que les Lycaons peuvent alors revêtir, modifiant leur propre corps pour adopter la forme de leur victime. Ils peuvent imiter les voix de celles-ci. Ils sont de redoutables chasseurs avec un solide sens de l’humour, qui se chamaillent en permanence entre eux ; ils éprouvent aussi une véritable passion pour les divertissements télévisés et le cinéma. Travaillant ensemble, plusieurs Lycaons peuvent créer psioniquement des portails interdimensionnels, ou fusionner en une seule créature tout en conservant chacun sa tête et sa personnalité.



Clones
"Mojotroopers"
Créés à l’image de Mojo, ce sont des soldats fidèles mêmes si fourbes en combat. Propulsés sur des plateformes cybernétiques et manipulant des bâtons pouvant manipuler des énergies magiques, ils sont la force psychique et magique du Mojoverse. Contrôlés par le Démon Ma’Gog ils répondent directement à lui et sont utilisés dans des combats psychiques, télékinésiques ou télépathiques violents.



Gardes
"La loi, c’est eux"
Ils sont la forme policière et militaire historique du Mojoverse. Créés d’alliage mixte et de technologies cybernétiques chaque fois améliorées, ils sont divisés en itération de leur propre condition de gardes avec des capacités améliorées au fur et à mesure du temps. Répondant et obéissant à la hiérarchie du Mojoverse, ils sont légion et une grande partie de la force armée robotique du Mojoworld est endormie ou stockée. Mais cette force de frappe pourrait faire trembler plusieurs empires si Mojo décidait de les impliquer entièrement et de les connecter à l’énergie télévisuelle qu’il génère grâce à ses émissions.




  • Technologie du Mojoworld
    Mojocity, centre de l’univers, possède depuis des temps lointains maintenant une compréhension technologique dépassant beaucoup d’autres réalités. En effet, l’arrivée d’Arize et l’accumulation d’informations par Mojo ont permis au Mojoverse de comprendre, assimiler et inventer toutes sortes de technologies qu’elles soient issues de l’univers en lui même ou d’autres univers. Le Mojoverse a donc à sa disposition des technologies aliens dépassant de loin les technologies de la Terre de Heroic  ge. Que ce soit sur la magie, la technologie, l’armement, la cybernétique, les nanotechnologies, la biologie, la chimie… le Mojoverse peut réaliser des prouesses défiant les lois physiques connues actuellement. Arize lui-même est un mutant qui, sur Terre, serait considéré comme un esprit parmi les plus brillants de la planète, rivalisant avec Stark, Richards ou encore Batman dans certains domaines. Certes, la technologie du Mojoverse n’est pas absolue et beaucoup de technologie de certaines réalités futuristes leur échappe encore. Mais la liste des prouesses faisables au Mojoverse pourrait tout de même en faire pâlir plus d’un.
    D’abord, la faculté de Mojo et d’Arize de voyager à travers les dimensions, les univers et le temps est quasi parfaite, mais requiert une quantité d’énergie très importante ce qui empêche le Mojoverse d’envahir ou de s’attarder sur beaucoup de réalité à la fois sans la rentabiliser.
    Ensuite, la faculté technologique permettant au Mojoverse de tirer son énergie de l’abandon mental des spectateurs devant les émissions de Mojo est une prouesse technologique qui serait capable de régler bon nombre de crises énergétiques dans de nombreuses réalités.
    Également, la faculté d’Arize et de Mojo pour créer des intelligences artificielles, des androids n’ayant rien à envier à des êtres humains ou vivants. La quasi-perfection de ce processus leur a permis de créer des cyborgs et androids pouvant se mêler dans des populations. Mais ce n’est pas tout, Mojo et Arize possèdent des technologies d’armement et d’améliorations d’être vivants pouvant créer des surhommes aux divers pouvoirs sur mesure à la manière d’Apocalypse.
    Pour ce qui est de l’armement, les divisions d’armée de Mojo sont également des créations technologiques prouvant une fois de plus leurs avancée et investissement dans ce domaine et dans la maîtrise de certains métaux ou matières rares telles que le Mercure polymorphe, l’adamantium, le vibranium, etc.
    La technologie d’Arize est parvenue à cerner énormément de phénomènes magiques et à les reproduire artificiellement lui permettant de surpasser des lois physiques classiques. Ces technologies, couplées aux pouvoirs innés de Mojo permet au Mojoworld, avec de la préparation, de créer des technologies adaptées aux divers besoins. Que ce soit la réplication d’être vivants à la création de salles des dangers miniatures ou même la création de dimensions adaptées.
    Le Mojoworld peut donc faire énormément de choses technologiquement, mais cela prend plus ou moins de temps ce qui, par défaut, est relatif puisque les téléportations entre univers traversent l’espace et le temps.



  • La faune et la flore du Mojoworld
    Le Pacte divin entre les différents gardiens dont Mojo contient une clause de développement permanent de la biodiversité de la planète. Afin de créer des richesses et ressources nécessaires au développement de Mojocity et d’empêcher que Mojo ne doive combattre les gardiens pour piller la planète en quête de ce dont il a besoin, les gardiens sont chargés de faire muter, de développer et de créer sans cesse de nouvelles espèces que ce soit pour la faune et pour la flore. Veillant mutuellement, grâce au commandement d’Ygramul, à ce que chaque créature et plante s'inscrive dans l’équilibre global et ne perturbe pas la balance actuelle du Mojoworld, les gardiens fabriquent pour ainsi dire de nouvelles espèces selon les besoins. La faune et la flore du Mojoworld sont donc riches, changeantes et comparables à aucun autre endroit du multivers. Malgré les conditions particulières de chaque endroit, il est possible de croiser des créatures aussi étranges que monstrueuses et aussi fascinantes qu’oniriques. Volant, rampant, marchant, courant, nageant, les clades sont impossibles à suivre et à tracer et les disparitions d’espèces sont fréquentes. Lorsqu’une tentative de mutation ne donne pas l’effet souhaité ou ne participe pas à l’équilibre de la manière la plus adaptée, les gardiens poursuivent leur travail pour obtenir ce qu’ils souhaitent et indirectement favoriser la vie de Mojocity.
    Seule particularité, en dehors des invertébrés et des gardiens, aucune autre espèce n’a été découverte possédant une intelligence capable de l’élever un jour au rang de super prédateur ou de développer des colonies et une conscience propre.
    Bien sûr, les manipulations génétiques des gardiens et les disparitions d’espèces ne sont pas instantanées et peuvent prendre plusieurs années, cependant, à l’échelle du Mojoworld où le temps semble être suspendu, cela peut sembler rapide.
    Il ne vous reste plus qu’à découvrir toutes les facettes de la faune et la flore lors de votre visite au Mojoworld.


Merci à Mojo pour sa magnifique contribution et tout son travail sur le Mojoverse

_________________
Annexe : HA Univers - Page 2 1480934657-ronansig
Annexe : HA Univers - Page 2 1480940074-accuse
Ronan l'Accusateur
Ronan l'Accusateur

Messages : 215
Date d'inscription : 01/11/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum