Résilience ou Vengeance? [PV : Michelle Drew et Lucy]

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Résilience ou Vengeance? [PV : Michelle Drew et Lucy]

Message  Michelle J. Drew le Jeu 23 Fév 2017 - 1:08


Une Braddock trop agressive?

« Mes perceptions ont toujours été différentes, lors d’une grande partie de ma vie, on m’a surtout demandé de participer à une famille contribué surtout dans des idées révolutionnaires. Et au lieu de travailler avec le discours politique, on utilisait une autre méthode que les grands discours philosophiques ou les légitimités gouvernementales. On la cherchait par intimidation, violence et règlement de compte. Je peux peut-être avoir le discours le plus révolutionnaire et violent dans les Héllions, mais Valerie m’a mit en mal. Valerie ne m’a pas mit uniquement en mal par la critique de mon comportement, mais dans ma méthode la plus efficace pour me défendre ou faire des missions. Je me trouve ridicule et c’est pour cette raison que je dois me dissimuler un petit temps pour avoir des idées plutôt précises. Après les premières minutes de cette défaite et en trainant honteusement dans l’infirmerie, je pensais réellement quitter le lieu. Cependant en lavant le sang sur mon visage, certaines préférences sont revenues comme celle de vouloir rencontrer des visages plus amicaux ou de vouloir quitter avec les jeunes X-Gardiens.

Mon esprit est encore bouillant à ma sortie de l’infirmerie, et dans mon attitude posée, quelques signes de manque de neutralités pouvaient se faire voir. Il n’avait pas une explication logique à mon comportement, cela doit être d’abord par une nervosité augmentée par ces minutes de remise en questions. J’essaie même de sourire sincèrement quand elle semble chercher à me percevoir comme une véritable amie. Pour moi, ces affinités me semblent encore trop complexes pour résulter à ce qu’ils voyaient comme des amis. Je suis reconnaissante de voir des individus faire de tels efforts pour moi et d’aller en avant, parce que je ne pense pas que j’aurai sorti faire des stages dans de d’autres groupes sans eux.  

En me suivant dans les couloirs, Lucy prononce ses premiers mots sur mon combat contre Valerie Braddock. Habituellement, elle se comporte mieux… sans haine et sans colère. Elle me confirme même l’idée qu’elle ne l’a jamais vu ainsi. Il doit avoir beaucoup de personnel dans son comportement, et elle des raisons sincères sur ce sujet. J’ai peut-être sous-estimé l’importance du Braddock décédé, cela doit être par l’attitude d’Elizabeth Braddock cette négligence. Pour une rare fois, je vais être honnête avec Lucy en lui répondant : « Cela doit être les deux, peut-être plus personnel que par jalousie. Mais elle avait raison d’agir ainsi, les Al Ghul ont fait beaucoup de maux à toute la société, mais aussi à leur plus proche enfant. » Je peux être même compatissante pour son ressenti réel. Perdre quelqu’un, ce n’est jamais une étape facile et la provocation du deuil peut aller dans la résilience, la tristesse ou même la colère. Valerie semble avoir choisit la dernière option et c’est dans son droit ou même dans ses ambitions.

Je cherche à être neutre et aussi à éviter son regard pour marcher tout droit. Je me réveille soudainement quand Lucy voudrait tenter de faire de la diplomatie avec Valerie. Je tourne mon regard vers elle à cette suggestion, la laissant continuer pour me poser des questions sur ma présence dans cette fameuse Alliance Européenne.

« Non. Elle ne m’appréciait pas et elle me l’a fait comprendre. Je ne crois pas que c’est avec des mots qu’on va pouvoir arranger notre malentendu, bien que je ne lui en veuille pas. Si elle a besoin de me détester pour faire son deuil, elle doit le faire. Et tu as raison : Je ne suis pas ici pour me prendre la tête, comme Valerie ne doit pas se prendre la tête avec ma présence ici. Je la dérange et je vais faire mon possible pour l’éviter.

Pour répondre à ta question, je suis ici par invitation. Les Héllions et l’ACE ont une alliance, alors ils ont décidé de m’envoyer comme première représentante. L’Alpha Flight et les Luchadores font souvent cela, alors les Héllions commencent à aller sur le même terrain. »


Je ne mentionne pas les X-Men par respect à leur confidentialité. Je ne sais pas les relations avec les Last Sons et les Vengeurs pour leur donner comme exemples, mais en suivant l’actualité mondiale, c’est visible la triple alliance entre le groupe canadien, le groupe sud-américain et le groupe européen. À vrai dire, leur technique permet de voir un certain désir d’indépendance devant les groupes qui semblent avoir plus d’importance au niveau de la super-sécurité.

« J’essaie de retrouver ma chambre pour me reposer. Dès que je retrouve le gymnase, je vais être capable de prendre le chemin vers ma chambre… »

Je remarque son sourire et j’essaie de lui livrer un sourire réciproque sans réel succès à cette tentative par un comportement encore forcé. Je suis encore bloquée dans ma morosité et ma nervosité pour rentrer vraiment dans son jeu de bonne humeur et de blagues. Le repos est obligatoire pour me remettre convenablement à réfléchir et surtout à permettre un contact plus amical avec les autres. »

_________________
avatar
Michelle J. Drew

Messages : 982
Date d'inscription : 20/10/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Résilience ou Vengeance? [PV : Michelle Drew et Lucy]

Message  Lucy "Lucky" Prissy le Ven 24 Fév 2017 - 6:01


Que répondre lorsque la victime d’une agression nous dit que son agresseur a eu raison d’agir ainsi ? Qu’il est trop tôt pour le syndrome de Stockholm ? Je suis un peu perdue malgré que Maissa tente de m’éclairer et les al-Ghul sont confirmés comme des criminels voir des super-criminels, en plus d’être des nocifs à leur propre famille. Avec l’entrainement infligé, ils doivent être une sorte de secte spécialisée dans le combat à niveau supra-militaire et assez intolérants à ce qui sort de leurs schémas. Je suis désolée pour Michelle et comprends pourquoi il peut être important de l’appeler ainsi, à défaut de savoir si j’y arriverai.

La suite de la discussion n’est guère plus gaie : oui, difficile d’être plus franche que Valerie l’a été afin de signifier sa dépréciation. Que Maissa ne lui en veuille pas va m’est étrange mais pas incompréhensible, pas par pseudo-Stockholm mais plus par abnégation, comme l’indique l’acceptation de la haine. M’enfin, si on veut positiver, les risques de conflits directs à venir sont très minces puisque les deux vont s’éviter.

Et pour vraiment  positiver, l’alliance entre les Champions de l’Europe et les Hellions fait plutôt plaisir. J’avais eu bien peur, vu l’impopularité de personnes comme Emma Frost (injustifiée) et Rachel Williams (no comment), de faire une bourde avec le séminaire à l’Académie hors non seulement c’est pas le cas mais en plus ça fait parti d’une initiative que notre organisation comptait prendre par la suite. Je peux rêver en me disant que ça a peut-être un peu joué mais dans tous les cas ça prouve que je suis sur une bonne longueur d’ondes avec l’ACE. Je pourrais peut-être demander à l’Alliance pour des Stages chez d’autres groupes à l’avenir, du coup. Encore que Valerie me soutiendra pas forcément…

C’est cool de raffermir les liens ! L’Alliance a ça avec pas mal de monde, en effet, mais y’avait des craintes vis-à-vis des Hellions à cause du Club des Damnés, ou un truc du genre. Après, on a bien envoyés plusieurs ambassadeurs dans les Vengeurs… mais du coup, représentante temporaire ou ambassadrice long-terme ? Et c’est chez vous que Will Braddock est parti ?

Je sais des choses, possiblement plus que la plupart des membres de la Section Junior vu que je me mêle de tout ce qui n’est pas interdit, mais je sais aussi que je ne sais pas d’autres trucs, et encore une fois je me mêle de tout ce qui n’est pas interdit. Je risque moins de foutre les pieds dans le plat avec Maissa en lui parlant de William et je pourrais peut-être savoir où il a fini. Je pense pas les Vengeurs parce que, outre que tout ce qui leur arrive est disponible médiatiquement, c’est surtout avec les autres groupes « secondaires » que l’Alliance cherche à s’établir pour augmenter son propre poids dans la super-sécurité globale ; et parce qu’il est plus facile de travailler avec les autres qu’avec les Vengeurs, mine de rien. Sans doute du fait qu’ils savent pas où ils vont.

Comme nous quoi. Enfin, nous dans le sens Maissa et moi : les chambres, c’est pas par là. Le gymnase non plus d’ailleurs.

C’est chiant d’avoir un bon sens de l’orientation qui te dit d’aller dans une direction quand t’as un mur qui te barre le chemin, hein ? Suis-moi.

Le sourire de Maissa est forcé mais la tentative mérite d’être encouragée je pense. Je prends la tête, d’un nombre de manières qui reste à déterminer, et commence à marcher vers les chambres d’invités en me disant que la chance est avec moi puisque je vais découvrir la chambre de Maissa par « inadvertance » ; ce qui est une façon habituelle d’obtenir des informations, mine de rien. Comme d’être chez moi à peu prêt partout.

M’enfin c’est cool que les Hellions cherchent à avoir des bonnes relations avec autres groupes. Je dis pas ça parce que j’espère vous squatter une fois l’an, ce qui est le cas, mais parce que ça devrait continuer d’aider la bonne vision des mutants que de voir le groupe de Super-Sécurité qui les met en avant s’intégrer aux relations internationales. Pis vous êtes cools.

Je garde le contact régulier avec Emma, me permettant de savoir des trucs dans la mesure du raisonnable ou pas, et suis donc ce qui ce passe pour les gens que j’ai eu l’occasion de m’attacher à l’Académie ; principalement Emma, Maissa et Nils.

Après je me doute bien que la majorité de ce qui ce passe le fait au-dessus de ma tête, ma faute je suis trop petite, mais ça changera. Enfin, la taille y’a que les talons pour compenser mais je fais mon petit bonhomme de chemin même sans eux. Et si je peux t’aider à faire le tien ici, n’hésite pas à me demander ne serait-ce que pour que j’arrête de te proposer.

De mémoire, mais j’évite de le dire à haute voix parce que c’est pas forcément à mon avantage, les intérêts de Maissa vont dans certains jeux vidéos et films, la musique et l’art pictural. Il manque probablement des trucs mais c’est pour ça que j’ai dit « de mémoire » ; ça reste pas le plus performant chez moi.

Tiens d’ailleurs, tu comptes rester au manoir durant ton séjour ou de la visite de Londres peut t’intéresser ? Y’a pas mal de musées et rien que les places ont des statues, c’est assez cool. Y’a aussi des cinémas et des bars. Après le tourisme s’improvise assez bien selon moi.

J’étais assez limitée pour faire découvrir des trucs à l’Académie et à Boston mais ici je le suis beaucoup moins ; c’est pas Paris mais quand même, je dois pouvoir me débrouiller pour trouver des trucs sympas à faire si ça l’intéresse. Et ça lui évitera peut-être de tourner en rond dans sa morosité, même si je préfèrerai que ça lui parte avant une éventuelle sortie. Après, je me doute bien que Maissa à déjà pas mal à faire avant, la représentation doit s’accompagner de devoirs mine de rien.

_________________
The Lucky One
Fiche de Personnage - Fiche de Liens - Nombre de Posts : 137

avatar
Lucy "Lucky" Prissy

Messages : 1167
Date d'inscription : 19/01/2016
Age : 23
Localisation : 9-3

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Résilience ou Vengeance? [PV : Michelle Drew et Lucy]

Message  Michelle J. Drew le Ven 3 Mar 2017 - 0:04


Une Braddock trop agressive?

« Ce désir peut paraître étrange pour plusieurs, c’est un réel défi d’accepter les critiques et les insultes, mais c’est une réalité que tous doivent affronter un jour. Il est rare de rencontrer des individus uniquement en accord avec nos idées et cet aspect est le plus développé dans plusieurs sociétés. Dans tous les enjeux actuels, que cela soit la musique ou la super-sécurité, les styles varient pour que les critiques viennent souvent. L’Excalibur, l’ACE et la Dynastie Braddock sont souvent critiqués par plusieurs internes et externes à cause de leurs proximités avec la Justice League. Comme tout groupe, les individus sont souvent juger et vu qu’on peut me considérer partiellement comme une Al Ghul, il est normal que de nombreux individus voient encore cet ombre en moi. De plus, la Ligue de l’Ombre est un groupe qui est très difficile à attaquer, alors j’accepte volontairement d’être la cible des critiques. Cependant, j’accepterais moins que toute l’organisation participe à me lancer les insultes, c’est pour cette raison que je veux faire l’effort de rencontrer d’autres personnalités de l’ACE avant de partir.

Oui, je donne quelques informations secrètes, mais l’ampleur et les secrets de la Ligue des Assassins sont encore camouflés. Si ses professeurs n’en ont pas encore parlé, c’est qu’il doit avoir des raisons de confiance, des moyens ou même logistique dans le développement de Lucy. Je ne lui donne pas des informations sur la base, sur ces membres ou sur mon frère ; je lui donne des informations sur mon ressenti sur le moment. Valerie Braddock est donc oubliée dans cette discussion, bien que je puisse avoir quelques regrets sur mon combat contre Val. J’ai peut-être accentué sa rage intérieure avec ce combat et bien sûr, il existe un petit sentiment d’échec individuel dans mes moyens. J’avais quelques doutes que mon calme n’est pas revenu, Valerie Braddock m’a donc confirmé cette idée aujourd’hui.

Je ne crois pas qu’il faut positiver à fond dans notre alliance avec l’ACE et les Héllions. La plupart des groupes de super-sécurité a des contacts un peu partout, même la Young Force, avec Megan Morse, la fille de Martian Manhunter, doit avoir des contacts avec les Braddocks, le Wakanda et même les X-Men. Il est naturel de faire des alliances avec les groupes les plus controversés, même les personnalités les plus polémiques de l’héroïsme travaillent dans des projets d’alliance. Emma Frost est controversée, mais Sergei Boldarev fait, à mon avis, de l’une des personnalités les plus polémiques autour de ces fameux Last Sons. Aucun groupe ne peut éviter ces alliances, même les groupes aux tendances mutantes comme les Héllions et les X-Men.

« Le Club des Damnés est toujours une menace, mais Emma ne fait plus partie de cette organisation. Ils ont créé beaucoup de dommages dans le passé et c’est normal de craindre une recrudescence de nouveaux dirigeants de ce groupe. Sinon pour répondre à tes questions, je ne suis pas ici pour longtemps. Peut-être quelques semaines au maximum, j’attends des amis pour revenir en Amérique. Et je n’ai pas vu William Braddock aux États-Unis, et je ne peux malheureusement te répondre dans quel groupe est parti. »

Mon frère a entrainé ce Braddock durant son passage en Europe, j’ai quelques souvenirs de son rapport avec ce combattant, mais après un moment, l’Excalibur avait deviné nos intentions avec notre fameux dojo en Europe. Lucy me signale que je suis dans la mauvaise direction après avoir parlé de mon désir de retrouver ma chambre par un couloir ou en retrouvant le fameux gymnase. Je lui fais un petit signe de la tête pour lui faire signe de mon erreur avant de la suivre dans les couloirs qui pourraient éventuellement m’amener vers ma chambre.

Lucy continue ensuite sur quelques sujets, surtout autour des Héllions. Heureuse des relations avec les Héllions, cela lui offre bien sûr la possibilité de venir « squatter » une fois par année. Cependant, ce n’est pas l’avantage que Lucy voulait mettre en avant : elle voulait plutôt parler du discours de la promotion positive du visage mutant. Un peu comme la Ligue des Justiciers a fait avec Dinah Lance, Ororo Munroe et Jean-Paul Beaubier, Lucy suit la logique que les groupes de super-sécurité aident à une tolérance. Elle ajoute même le mot cool pour appuyer son propos. « Pour être franche avec toi, je ne suis pas intéressée à créer une bonne image pour les mutants, je ne pense pas être même une mutante. Je veux simplement tenter une nouvelle expérience avec des nouveaux visages. » Je ne veux pas dire qu’il n’existe aucun intérêt envers les mutants, mais pour moi, ce débat est terminé depuis longtemps. Uniquement quelques réactionnaires dépressifs aimeraient bien revivre dans le passé. Lucy me propose ensuite son aide pour m’aider à mes fameuses aventures dans la capitale anglaise.

Elle continue en me posant des questions autour de mon séjour dans le Manoir des Braddocks. Est-ce que Londres m’intéresse? Peut-être, même si je dois l’avoir déjà visité avec mon frère, aujourd’hui, il reste uniquement quelques fragments. « Je ne pense pas rester uniquement ici m’entraîner, alors oui, cela m’intéresse de découvrir ou de redécouvrir certains musées. Mais je veux simplement ne pas déranger ta formation. » Un défaut de me coltiner est dans mon manque d’expression et je pense que cela peut même irriter Rachel Williams avec le temps. Je continue donc de la suivre en attendant que je retrouve enfin des familiarités dans ces fameux couloirs. »

_________________
avatar
Michelle J. Drew

Messages : 982
Date d'inscription : 20/10/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Résilience ou Vengeance? [PV : Michelle Drew et Lucy]

Message  Lucy "Lucky" Prissy le Sam 4 Mar 2017 - 6:17


Je me doute bien que le Club des Damnés est toujours une menace, tout comme je me doute qu’Emma a foutu le camp. J’ignore ce qu’elle faisait dans une organisation dont rien que le nom pue le gothique et le dark alors qu’elle est plutôt blanche quand il s’agit de se fringuer mais ce qu’on a vu de la société secrète au cours du stage laisse envisager l’intérêt pour se construire un empire commercial. Beaucoup de gens ont déjà fait des parallèles entre le fonctionnement d’un gouvernement et celui d’une mafia, pour moi le Club des Damnés est juste témoin de ça. Bien qu’on ne nous ait pas dit qui l’avait démantelé en cours, même si je soupçonne vachement les X-Men quand même vu l’implication du sujet mutant et qu’on nous dissimule les acteurs, on en sait suffisamment pour concevoir que ces membres restent dangereux même isolés. Une réassociation pour permettre une recrudescence du groupe serait bien chiante, je n’ai aucun doute là-dessus.

Que Maissa ne reste que quelques semaines au maximum me laisse comprendre que j’ai intérêt d’être aussi au maximum si je veux passer du temps avec elle, le "quelques" devant se situer aux alentours de trois sans quoi elle aurait parlé d’un mois. Et qu’elle ne sache rien vis-à-vis de Will implique que je puisse rayer un autre groupe des potentiels où il a atterrit. Je ne me traumatiserai pas de ne pas le découvrir, dans quelques années j’aurai juste à demander pour qu’on me le dise, mais si je peux trouver par moi-même j’essaie.

J’hoche la tête malgré une certaine surprise vis-à-vis du désintérêt de Michelle pour les mutants, n’étant elle-même pas une mutante. Chez les Hellions, c’est l’expérience du groupe de sécurité qui l’intéresse. D’accord… pauvre Emma. Non seulement elle fait une Académie à visée d’engagement politique pour améliorer les choses et elle se retrouve avec quasiment aucun Hellions intéressé par la politique mais elle plus elle fait un groupe officiellement mutant pour améliorer leur image et celle qu’a le plus de potentiel dedans n’est pas intéressée par cette mission. Ni par la politique. J’ai bien fait de lui envoyer un porte-bonheur, elle doit en avoir bien besoin.

Mon sourire revient à l’acceptation du tourisme et il n’y a aucune surprise à ce que Maissa ne veuille pas "déranger ma formation".

T’inquiète pas pour ça : techniquement, je suis pas en formation là. Enfin, je suis toujours en formation parce que j’apprends tout le temps à ma manière et que j’irais squatter des gens ce faisant mais j’ai pointé avant que tu te tire, en fait.

Les deux mois de Stage obligatoires sont annuels et les cours qui sont donnés le reste du temps sont plus accessibles chez les Curie pour moi, logiquement. Mais ma logique n’étant pas logique pour la plupart des gens, c’est surtout les Braddock que je squatte par affinité et je tente d’obtenir des séjours dans d’autres groupes pour diversifier mes apprentissages comme mes liens ainsi que m’ouvrir au maximum l’esprit. Je vais aussi m’entrainer chez les Curie régulièrement, faut pas croire que je les boudes non plus, même si je reste principalement liée à la rue comme à l’entrainement sur le tas.

Je suis a deux heures trente et quarante à soixante-dix boules d’ici en eurostar donc ça va niveau transport, c’est pas l’avion jusqu’aux US ; d’un autre côté comme j’essaie de me le faire payer par Emma celui-là… Enfin bon, ne crains pas de me déranger, tout le plaisir est pour moi.

On ne tarde pas à arriver dans l’ailes des invités et je cède la marche à Maissa malgré que je ne ralenti guère mon débit de paroles.

Sinon tu vas voir, c’est cool de s’entrainer ici. Le gymnase est plus performant qu’à l’Académie, du fait qu’il serve vraiment à la formation au combat plus qu’à une scolarité générique, et y’a pas mal de gadgets sympas. Tu comptes y aller aux 7 heures ?

Je crois bien que c’était vers 7h du matin qu’elle s’entrainait au gymnase de l’Académie, peut-être aux 8. Je l’y ai côtoyé là-bas et c’est pas dit que je ne l’y côtoie pas ici aussi, même s’il n’y a pas de cours civils à esquiver. Après niveau sparring c’est surtout Val qui accepte d’en faire avec moi ici, même si je reste suffisamment téméraire pour être partante pour en faire avec tout le monde, et je ne crois pas que l’avis de Michelle ait changé à mon sujet malgré les "preuves" faites à l’American Tenkaichi Budokaï. Mais qu’importe, même si je me martialise de plus en plus je ne me considère toujours pas comme une guerrière. Je suis un chat.

Et en bon chat, je suis partout chez moi. Y compris dans la chambre de Maissa que, même si elle ne doit pas être bien différente de la mienne, je m’en vais visiter en suite de sa locataire avec naturel. Le même naturel qui me conduit à m’assoir sur le bureau de la pièce, me tranquillisant pendant que mon interlocutrice se prépare à faire ce qu’elle a à faire. Je ne juge pas, je regarde.

T’as des obligations particulières pour aujourd’hui ? Genre des rendez-vous avec des gens importants ?

Si oui, j’aurai peut-être encore une utilité de guide et ça sera l’occasion de faire de bref coucou avant qu’on m’encourage à aller faire le pet plus loin en bon animal de compagnie. Et si non, tant pis. Ou tant mieux, selon les prévisions.

_________________
The Lucky One
Fiche de Personnage - Fiche de Liens - Nombre de Posts : 137

avatar
Lucy "Lucky" Prissy

Messages : 1167
Date d'inscription : 19/01/2016
Age : 23
Localisation : 9-3

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Résilience ou Vengeance? [PV : Michelle Drew et Lucy]

Message  Michelle J. Drew le Mer 8 Mar 2017 - 0:42


Une Braddock trop agressive?

« Il avait un moment où le Club des Damnés était une véritable menace, un moment plutôt rare où même la Justice League et la Confrérie avaient peurs des tendances de cette organisation pour la situation des mutants. Ce Club avait son importance, même pour la Ligue des Assassins, à contrario de plusieurs avis des Al Ghul, Magnéto avait été le Roi Gris dans les années 90, ce qui avait normalement frustré plusieurs révolutionnaires radicaux. Ra’s Al Ghul voyait le Club des Damnés comme l’une des raisons pourquoi le système était si injuste et sans aucune source de noblesse, alors voir Erik s’enregistrer dans le Club des Damnés, cela pouvait bien sûr frustrer. Il était étonnant de voir comment, dans les années 2000, quand leurs autorités ont été complètement remis en doute par des anciens membres de la Justice League, les X-Men et Excalibur. Je n’ai aucune idée pourquoi ils ont été accepté si avant, mais il était étonnant de voir comment leurs systèmes s’étaient complètement écrouler pour devenir fragmentaire comme l’Arme X. Peut-être que c’était dans la force des choses et des changements voulus depuis quelques années, je ne peux pas répondre parfaitement à ces questions. Même dans les Ordres des Assassins, on a subi des transformations considérables. Le pire cauchemar, dans un retour dans le Club des Damnés, serait une union entre Kilgore, Gallio et Shaw. Alors que pour les assassins, cela serait la domination de Gorgone que cela soit dans la Main que la Ligue des Assassins. Notre but à tous est surtout d’éviter une transformation aussi apocalyptique, je pense sincèrement que tous les groupes au but héroïque ou sécuritaire ont ce but.

Je sais aussi que mon attitude peut être irritant, Emma Frost a essayé de former un groupe politisé dans un but de corriger un problème politique. Mais dans ma mentalité, c’est en évitant d’avoir des intérêts et des buts vers une contribution politique, et médiatique qu’on peut améliorer bien plus les avancées désirées par Frost. À mon avis, on désabuse les gens à trop en parler. Je suis consciente que cet avis peut être frustrant pour des intellectuels comme Katherine Pryde, Paige Guthrie, Amy, Henry McCoy ou Jean-Paul Beaubier, mais comme dans la Ligue des Assassins, il existe l’idée du surdosage qui peut désabuser les individus à s’intéresser au sujet. Normaliser est un mot qui me convient plus et ceci explique mon désintérêt envers cette idée de se lancer politiquement.

Petite explication surprenante de Lucy, elle traîne dans le Manoir Braddock même sans l’idée de formation. Je croyais que l’Excalibur préférait se servir de cette base pour les membres officiels, alors oui, cela me crée une petite surprise autour de ce traitement spécifié. Elle se montre extrêmement ouverte pour faire du tourisme avec moi, bien qu’elle risque de me retrouver très souvent ennuyante. Au moins pour elle, sa maison est toujours très proche du Manoir Braddock, je n’avais plus souvenirs que l’Europe était si petit en réalité. Je me retrouve un instant dans le fameux manoir, alors que Lucy me laisse marcher jusqu’à ma chambre. Elle installe une nouvelle discussion sur l’entraînement et sur le fameux gymnase amélioré du Manoir Braddock. « Dans les premiers jours, je pense que je vais prendre un temps pour me reposer. Alors, je ne crois pas venir à 7h00 du matin et je vais éviter de rencontrer Valerie Braddock, elle doit aussi s’entraîner dans ce gymnase. Je connais quelques gymnases plus améliorés que les autres, mais je suis motivée à découvrir les gadgets que tu veux me faire découvrir. » J’ouvre doucement une porte pour m’amener à ma fameuse chambre. Propre et pratiquement intouchée depuis mon arrivé, il avait seulement un petit froissement sur le lit, mon sac de voyage pour mes vêtements et la porte de la salle de bain ouverte.

En m’avançant dans ma chambre pour ma mission, j’allume la télévision sur la chaine de Cartoon Network en baissant le son au minimum en respect à la jeune française. Lucy m’a posé une question sur mes prochaines rencontres d’aujourd’hui. « On ne m’a pas donné de rendez-vous spécifique aujourd’hui, mais avant de commencer à travailler avec Excalibur ou l’ACE, je dois rencontre Brian Braddock. Je dois travailler avec une jeune équipe, qui est plutôt habituée à ma présence, mais aussi avec d’autres membres de l’ACE. » En lui donnant cette réponse, je vérifie quelque chose en même temps : Sa connaissance sur cette jeune équipe qui sont les X-Gardiens. En toute logique, l’ACE doit être au courant de l’existence des X-Men, mais cela doit être toujours extrêmement vague pour les jeunes recrues. L’équipe de Charles Xavier a l’habitude d’avoir plusieurs mystères différents et j’en étais témoigne. Leurs membres resteront des forces puissantes et mystérieuses pour plusieurs. De nombreux X-Men ont construit à les fondements de l’ACE actuelle, alors je suis intéressée à savoir si « cette jeune équipe » va résonner dans sa tête.   »

_________________
avatar
Michelle J. Drew

Messages : 982
Date d'inscription : 20/10/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Résilience ou Vengeance? [PV : Michelle Drew et Lucy]

Message  Lucy "Lucky" Prissy le Mer 8 Mar 2017 - 5:36


Les premiers jours utilisés pour se reposer, j’en prends bonne note sans savoir si cela signifie que je peux venir squatter ou qu’il vaut mieux que je m’en abstienne. Je ne suis pas des plus reposantes mais je ne suis pas forcément fatigante non plus ; encore que si je fais un sondage là-dessus, je risque d’être surprise. Mais inutile de se fatiguer à ça surtout que Maissa marque un point en évitant l’entrainement trop matinal de crainte que Valerie en soit. Elle est plutôt de l’après-midi pour l’entrainement, de mémoire, après je comprends l’idée. Quand à avoir des gymnases plus améliorés que les autres, je serais bien curieuse de découvrir celui des Hellions car je me doute bien qu’ils ont une base indépendante de l’Académie. Mais faire découvrir celui des Braddock me va parfaitement aussi, je suis un animal de compagnie utile !

L’allumage de télévision me fait un peu pencher la tête, chose qui s’aggrave encore quand je vois la chaine de cartoon, mais je ne me pose pas trop de question surtout qu’elle n’est qu’à peine en fond sonore. Les goûts et les couleurs, ça ne ce discute pas surtout quand il y en a autant que dans un dessin animé. Pis avec une éducation sectaire, Maissa cultive peut-être l’âme d’enfant qu’elle n’a jamais eue auparavant. Et qu’on ne cherche pas forcément à cultiver pour elle-même si on ne lui donne pas d’emploi du temps fixe. Je pige l’idée de la rencontre avec Papy Braddock avant de travailler avec l’Excalibur ou l’Alliance ; dans l’un comme dans l’autre, c’est un peu lui qui fait figure de chef. Ce qui peut être immensément troll quand on doit faire apprendre l’anglais à quelqu’un parce qu’on lui dit les aventures de Brian.

Mais l’aparté mis à part, je plisse les yeux à l’évocation de "travailler avec une jeune équipe plutôt habituée à la présence de Maissa" ; j’estime connaitre toutes les équipes de Section Junior à défaut d’en connaitre tous les membres et aucune n’est déjà habituée à côtoyer Michelle sans quoi j’aurais squatté à un niveau pas permis. Enfin, il faudrait bien que ça soit permis si je veux le faire… ou pas interdit tout du moins. Je me comprends. Ce qui est peut-être une chance d’ailleurs. Bref.

Un instant de réflexion utile est demandé et je me creuse donc la caboche sur cette dernière indication afin d’essayer de comprendre. Niveau des arrivées, on m’a surtout prévenue pour Maissa en fait, j’ai pas encore rattrapés tous les potins qui se sont déroulés depuis la dernière fois que j’ai demandé. Mais niveau "jeune équipe" travaillant à la fois avec l’Excalibur et avec les Hellions, j’ai quand même une idée. Le truc c’est que je ne suis pas réellement sensée l’avoir, cette idée, même si en définitif c’est plutôt une preuve que je suis capable et impliquée. Ou fouille-merde et chanceuse ; les deux sont vrais.

Ça serait pas les surdoués de l’Institution Charles Xavier, par hasard ?

Le hasard fait bien les choses quand on lui demande poliment, je le dis souvent, et je dois être plus polie avec le hasard qu’avec personne d’autre. Sauf si c’est lui qui me polie… mais on s’en fout.

La Section Junior est pas tellement invitée à travailler avec eux, à moins que ça ne soit juste moi, mais si on s’intéresse suffisamment on voit qu’il y a encore plus de membres d’Excalibur à enseigner là-bas qu’au sein de l’Académie. Ça a des avantages d’essayer de rencontrer les gens plutôt que d’attendre qu’ils viennent vers nous, surtout quand ils n’ont pas grande raison de le faire, et de savoir obtenir des informations, surtout quand on n’a aucune raison de nous les donner. Un bon mélange de sang bleu et de système D, je dirais. Même si le sang bleu doit faciliter dans le domaine.

Mes pieds battent légèrement dans le vide sous la table comme le ferait la queue de chat que je n’ai pas et le rythme s’accélère avec ma vitesse de pensée. Je crains pas trop à en parler par supposition qu’Amy a déjà relayée l’information et je ne pense pas me faire engueuler pour ça vu que ça n’a pas encore été le cas. Brian a juste du soupirer avec un air blasé, peut-être même lever les yeux au ciel ! Toute curieuse de le savoir, je ne pense pas aller lui demander non plus. Je sais pas, peut-être qu’il me reste un poil d’instinct de survie finalement. Heureusement, on change de pelage avec la venue de l’été !

Quand je disais que j’apprends tout le temps, ça en fait parti. Pas sure que tout le monde soit d’accord avec ça cependant. Après j’ai pas l’intention de foutre la merde; squatter, oui, je suis pas moins à ma place dans une école pour surdoués que dans une école tout court et c’est pas la partie école qui m’intéresse, mais foutre la merde non.

Je suis pleine de bonnes intentions, entre autre chose, mais je suis aussi très douée pour foutre les pieds dans le plat. Ma liste de fails est d’autant plus importante que j’essaie par moi-même et je regrette plus ou moins amèrement un certain nombre d’entre eux. Ce qui me fait m’arrêter d’ailleurs, de crainte d’y aller une nouvelle fois avec le pied gauche d’abord.

Je sais garder un secret, mieux que j’en ai l’air. C’est pas parce que je sais pas toujours trop de quoi je parle que je ne parle pas de ce que je veux et, par conséquent, que je ne parle pas de ce que je ne veux pas… un poil trop de négations dans cette phrase. Mais genre un poil d’hiver. Bref, je sais garder un secret.

Rien que la Cour des Miracles est restée secrète durant trois ans, ce qui fait plus d’un sixième de ma vie ! Et je l’ai pas éventé, enfin pas de la façon dont on s’attend à ce que j’évente quelque chose. Mais passons, je n’en suis pas là et les X-Men non plus ; si c’est d’eux qu’il s’agit. Si c’est pas d’eux… je suis dans la merde. Mais du pied gauche, ça porte bonheur.

Du coup… tu pourras faire les présentations ? Please…

Pendant que j’y suis, autant y aller !

_________________
The Lucky One
Fiche de Personnage - Fiche de Liens - Nombre de Posts : 137

avatar
Lucy "Lucky" Prissy

Messages : 1167
Date d'inscription : 19/01/2016
Age : 23
Localisation : 9-3

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Résilience ou Vengeance? [PV : Michelle Drew et Lucy]

Message  Michelle J. Drew le Lun 20 Mar 2017 - 0:35


Le Secret du Futur?

« Je suis encore en réflexion sur qu’est-ce que je vais faire chez dans l’ACE. Valerie Braddock doit représenter quand même une source de conflit idéologique vu sa brutalité. Je ne la connais pas encore personnellement, mais selon les rares rumeurs qui peuvent la suivre et se confirment par ma rencontre ; Elle tente d’aller vers un autre chemin de l’héroïsme. Cela confirme une théorie de Ra’s Al Ghul, c’est souvent dans le fonctionnement le plus proche de l’idéologie dominante que les sources de rebellions proviennent le plus souvent. Valerie Braddock fait partie de l’ACE – ce groupe où ils mélangent peut-être plusieurs parties importantes de nouvelles dimensions-. La Dynastie Curie était liée à la science ou au médical avant de s’intégrer plus facilement dans l’ACE, alors que les Hargreeves faisaient partis d’une sorte d’héroïsme underground, ayant toujours un mal fou pour s’identifier aux modèles connues. Alors que l’Excalibur est plutôt une continuité de la Justice League, que cela soit dans l’enseignement ou dans son idéologie. Ce sont eux qui ont surtout travaillé à intégrer de multiples membres de la Justice League : Ahsoka ou encore Atalante sont des exemples, mais je suis dans la certitude que plusieurs membres secrets de la Justice League sont aussi présents. Malgré tout le conflit et mon futur évitement du cas de Valerie Braddock, je serais curieuse de voir les avancées de Valerie dans une institution qui pourrait lui être fortement problématique. Même que son dossier pourrait être comparé au dossier de Michael Williams, bien que celui-ci n’ait jamais montré un comportement si agressif contre les autres avant de donner raison à Gorgone sur le danger de la Justice League.

Après avoir allumé la télévision, je vais m’asseoir sur mon lit pour commencer à enlever mes chaussures de sport. Au moins, je ne dois pas les nettoyer de mon sang ou le sang des autres pour une fois. C’est quelque chose de plutôt avantageux de perdre pour une rare fois. En enlevant le protège-pied, je tourne ma tête vers la télévision pendant quelques secondes pour voir la fameuse apparition de Jake le Chien avec une danse plutôt étrange. Laissant un maigre rire derrière cette scène, je mets les protèges-pied dans une boite à chaussure vide, sortie en dessous de mon lit et mes chaussures à part. C’est peut-être un drôle de manie, mais c’était de cette manière que je faisais souvent mon ménage à l’époque. Après avoir répondu par un petit indice, je laisse couler, regardant un peu ma chambre. Elle semble être dans les mêmes dimensions que ma chambre à Boston, cela ne va pas créer une grande différence d’acclimatation entre les deux logements.

Lucy me sort enfin quelques mots, peut-être pas esprits de déductions. Je reste assez silencieuse pour le coup, peut-être qu’elle a vu des dossiers sur le nombre d’individus venant de New York et ayant étudiés à l’Institut Xavier. Certains les connaissent de plusieurs manières différentes et je veux tester ce qu’elle sait ou ce qu’elle ne sait pas. Donc mon but n’est pas lui donner des informations supplémentaires sur le groupe. Massant délicatement le bas de mon pied, je la laisse continuer. Je ne fais pas réellement attention sur le sang bleu ou encore le Système D, bien que je reste sur ma position qu’elle devrait aller voir des médecins pour du sang bleu. Elle parle de méthode avant tout et cela ne m’intéresse proprement pas. Je veux savoir ce qu’elle sait, pas comment elle squatte chez les autres pour savoir des vérités ou des mensonges improvisés.

Je remarque d’un coup d’œil ma boite dépassant de chaussures, comme si quelque chose le bloquait pour rentrer totalement. Silencieusement, je vais voir directement pendant que Lucy joue avec ses jambes. Il avait quand même une boite assez grande qui n’était pas là avant. Sortant la boite de là, je regarde discrètement dessus pour voir : « À Michelle Drew – Lyric – Spider-Woman. D’Aislinn et de Rachel Summers. » On dirait que c’était une boite pour ranger une PS4, mais je n’osais pas encore le regarder par politesse, surtout que Lucy a recommencé à parler peu après. Elle me parle d’école et de squattage, mais encore là, je ne suis pas tentée de savoir ce qu’elle pense ou ce qu’elle perçoit ; Je veux savoir ce qu’elle sait. Je commence donc à jouer avec la petite ouverture de la boite. Finalement, Lucy ne semble pas vraiment au courant de ce qu’il se passe. Elle me propose même de faire les présentations et la réponse est nette : « Non. » Comment faire des présentations quant elle n’est même pas initiée de près ou de loin? Elle connaît peut-être une base, mais pas une profondeur. « Tu tournes trop en rond. De plus, je ne suis pas pleinement acceptée dans tout milieu, alors ce n’est pas possible dans le fond. » Je ne serais pas contre de lui présenter Elie Mason des X-Gardiens, mais elle a encore moins patience que moi sur comment les discussions qui tournent en rond, alors c’est peut-être une mauvaise idée.

« Tu sais, Lucy… le milieu des secrets est quelque chose plus essentiel que des simples paroles ou qu’une règle d’omerta. » Impatiente, je commence à mettre la boite sur mes genoux. Je l’ouvre doucement pour que Lucy voie de qui cela vient. Je découvre un peu plus sur ce fameux cadeau par des multiples feuilles, dessins et des cadres pour des photos. J’ai compris rapidement que cela ne venait pas de notre monde, mais ma curiosité était trop forte. Je commence à prendre plusieurs papiers dans mes mains reconnaissants quelques lettres arabes et noms. Je reconnais aussi ma propre écriture ou celle de mon frère Beya. « Les secrets ne sont pas des mots, elles sont des actions, des gestes ou des réalités pouvant être difficiles à percevoir. Ces secrets ne sont pas si dangereux pour la société, mais elle l’est pour son idéologie. Et l’une des raisons pourquoi les présentations ne sont pas dans l’immédiat, c’est parce que tu ne sembles pas en connaître plus ou même les fondements de ce qu’ils sont. Un peu comme la Ligue de l’Ombre ou la Main. Il serait pertinent de découvrir plus ces secrets sans les forcer, parce que c’est l’une de ses manières qu’on se développe le plus : C’est en connaissant l’autre personnellement avant de le connaître par les autres. » Je retire encore des feuilles et là, c’est en anglais, je reconnais encore l’écriture d’une particulière. Emma. Cependant, dès que je les dépose, je regarde un autre nom dépassant le paquet de feuille et c’était le nom de Lucy. Je le cache assez rapidement par un mouvement rapide en espérant éviter qu’elle ait trop vu.

« Il a plein de secrets que tu devrais découvrir ici avant de découvrir sur les autres groupes ou individus des autres sociétés. Alors un peu de patience… » Je commence à sortir une photo pour garder mon silence sur l’année et sur le groupe pris en photo. C’était comme une photo de la Ligue des Justiciers, mais en 2029 selon la date. Regardant les visages, certains me sont familiers, pendant que les autres me sont inconnus, je souris en me voyant sur le coté avec Beya. Pour être honnête, c’est un petit coup de motivation d’en découvrir sur Aislinn. Je deviens donc extrêmement curieuse sur l’univers d’Aislinn et de Rachel, mais encore plus d’en découvrir leurs secrets dans l’ensemble de leur œuvre. »

_________________
avatar
Michelle J. Drew

Messages : 982
Date d'inscription : 20/10/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Résilience ou Vengeance? [PV : Michelle Drew et Lucy]

Message  Lucy "Lucky" Prissy le Mar 28 Mar 2017 - 7:24


Les dessous de lit, c’est toujours un espace de rangement très pratique. Je suis tellement d’accord avec cette constatation que j’ai un lit en mezzanine, comme ça j’ai un max de place pour foutre le bordel dessous. Bon, en vrai c’était surtout pour être perché que j’avais emmerdé mes parents pour l’avoir mais il m’a grandement aidé à faire la même constatation que Maissa, en plus de quelques bonus supplémentaires. Je regarde les boites de rangement de la locataire de la chambre tout en parlant, continuant mon naturel observateur et bavard.

Ma question finale se prend un mur, m’immobilisant jusqu’à ce que Maissa me fournisse plus d’explication. Je tourne trop en rond, voici qui me fait pencher la tête sur le côté. Je n’ai pas cette impression même si je conçois que ma manière de partir dans tous les sens puisse le laisser penser et que les essais et les échecs que je rencontre puissent ressembler à un chat qui se mord la queue. Aussi, c’est sur que c’est risquer de me faire rencontrer des gens si on est pas pleinement intégré avec eux ; voir pleinement aussi. Le dernier groupe que j’ai rencontré d’un coup ce sont les proches de Canaan, à l’ATB, et c’était un mauvais moment pour tout le monde à cause de moi. Après plusieurs secondes de réflexion, j’hoche donc simplement la tête en signe d’acceptation du refus. Outre que je pourrais chercher à les rencontrer par moi-même, quand bien même c’est plus difficile que de se faire présenter, je comprends les raisons de mon interlocutrice.

Je lève les yeux dans les coins et pince les lèvres par nouvelle réflexion avec le conseil de Maissa : je me doute que c’est plus que des mots ou des conventions. C’est une question de confiance, de piston et d’initiation. L’initiation, si elle suit un parcourt précis, je suis quasi-certaine de passer à côté. Le piston, généralement il me passe au-dessus aussi parce que mon réseau ce crée à chacune de mes rencontres plus que grâce à des acquis comme c’est le cas pour une majorité de gens dans la super-sécurité. Ou n’importe quel domaine, c’est quelque chose de normal. La confiance en revanche, c’est ce que je cherche à gagner et j’ai cessé de tourner en rond à vouloir la forcer. C’est long mais elle arrivera quand elle arrivera ; je vais continuer à faire des efforts puisqu’ils m’ont permis d’en gagner mais je tacherai de me montrer digne d’Aislinn, de Valerie et d’Emma ce faisant. Vu les différences de valeurs, ça devrait pas être trop dur de marquer des points envers l’une d’elle au risque d’en perdre pour les deux autres.

Les explications se poursuivent alors que Maissa fouille dans sa boite à papier et je regarde un moment qui me fait sourire. Ce n’est pas une leçon que me fait mon amie, c’est un partage de ce qu’elle pense et c’est rendu d’autant plus évident par son geste. Je comprends le principe de l’action secrètes, des gestes que l’on est incapable de voir – soit la majorité des gestes des gens – et des choses que l’on ignore. Cela ne s’applique pas qu’aux secrets mais, pour moi, la particularité de celui-ci est sa vocation à rester méconnu. Les secrets sont dangereux s’ils sont condamnables, puisqu’ils changent la perception d’une chose, et je conçois qu’ils aient des raisons pour être secrets. Je n’en connais pas beaucoup sur les X-Men, c’est vrai, parce que je n’ai pas poussé mon enquête une fois leur existence découverte ; ce n’était pas interdit de les découvrir mais je pense qu’on m’en parlera à l’avenir alors je ne vais pas forcer dans cette direction. Faire des efforts pour avoir des occasions de progresser, oui, essayer d’enfoncer la porte non. Idem pour la Ligue de l’Ombre ou la Main, qui sont des choses que je rajoute aux al-Ghul dans les questions que je poserais tout en étant prête à ce qu’on reporte à plus tard les explications. Ce n’était pas le cas lorsque nous nous sommes rencontrées la première fois mais j’ai appris cette avancée plus calme grâce à Emma, quand elle m’a amenée à réfléchir sur la manière dont j’apprends, et à Aislinn, en me montrant qu’on me donne déjà la chance que je réclame et que je n’ai pas besoin de pousser au cul.

L’interruption du discourt de Maissa me fait m’immobiliser à nouveau, plissant les yeux pour fixer le détail qu’elle cherche à cacher ; réaction instinctive d’essayer de prendre l’autre de vitesse mais qui attire du fait l’attention de l’autre. Néanmoins, comme elle insiste de nouveau dans sa conclusion, il faut avoir "un peu de patience". Laissant un silence alors que mon amie sort un autre document, je reste méfiante quelques instants pour l’observer. Son sourire revient et je me dresse un peu sur mes bras puis lève le nez pour voir la photo qui cause la joie ; une photo où Michelle est présence, me laissant conclure à un souvenir. Et du coup, à quelques souvenirs troll ou honteux qu’elle préfère éviter qu’on découvre sur elle. On a tous des dossiers et c’est le genre de trucs qui se balance en soirée, je serais pas déloyale à aller les voler.

J’ai découvert une chose que je n’étais pas sensé découvrir, ça arrive souvent. Mais je tiens pas à foutre la merde donc j’ai pas cherché plus loin. Je veux rencontrer les gens pour qu’ils soient des gens, justement, non des rôles ou des membres d’une organisation. J’ai pas eue la chance qu’on m’explique tout d’entrée de jeu mais ça n’empêche pas qu’on puisse me l’expliquer plus tard… même si c’est loin, plus tard…

Toujours les mains sur le rebord de la table, j’utilise cet appui pour exagérer encore mon ton plaintif et avance les épaules tout en levant l’entièreté de la tête au ciel. Redescendant sur terre aussi rapidement et efficacement que je le peux sans toucher le sol d’un étage de construction, je reprends vivement.

Je suis curieuse de rencontrer des X-Men, certes parce qu’ils sont X-Men, mais parce que j’aimerai en savoir plus sur les gens en eux-mêmes. Comme je le fais avec l’Alliance, l’Excalibur et la Brigade Chimérique, ou encore les Hellions. J’ai encore beaucoup à faire ici et ça se fera dans le temps. En attendant, je suis aussi curieuse du reste et j’exploiterai les occasions offertes pour l’explorer.

Ça m’a valut un séminaire chez vous et j’espère bien que ça me permettra non seulement d’y retourner mais de découvrir d’autres horizons aussi. Je suis arrivée en vigilante de rue qui n’y connaissait rien et Aislinn m’a conseillé de m’ouvrir, j’essaie. Mais je n’essaie pas de le faire que sur la partie liée à la France ou même à l’Europe. Je suis pour la citoyenneté européenne et j’aimerai bien être citoyenne du monde aussi ; ce qui ne se fera pas si je ne vais pas vers les gens qui ont d’autres cultures ou d’autres différences.

L’Alliance m’a donné ma chance et je la tiendrais, j’espère faire la fierté de mes parents comme de mes mentors puis de pouvoir un jour les appeler mes amis, mais je la tenterai ailleurs également. Les Hellions sont la première opportunité que j’ai rencontrée et j’espère approfondir avec les gens que j’y ai rencontrés car ils sont formidables et que j’ai des affects pour certains, comme Maissa ; je n’ai que faire du groupe, je n’essaie pas de le rejoindre, mais j’accorde de l’importance aux gens. J’espère pouvoir faire cela avec d’autres groupes, qu’il s’agisse des Luchadores avec qui cela me semble possible, des Last Sons avec qui cela me semble impossible, du BPRD avec qui j’ai pas la moindre idée et des autres que j’aurais l’occasion de rencontrer en route ; même les Vengeurs, malgré qu’ils passeront en dernier pour ne pas trop saloper le CV que je joindrais aux demandes de séjour. Le Stage Annuel de formation dure deux mois, le reste du temps les cours sont à la carte ; avec mes squattages au Manoir Braddock, il doit bien me rester huit mois de squattage possible ailleurs.

La Young Force avait raison : je n’aurais jamais du chercher à les rejoindre pour apprendre. Même si j’étais incapable de le voir sur le coup, je le comprends à présent. Peut-être aurais-je eu une chance d’être acceptée si j’avais eue une idée plus élaborée comme chercher leur soutien pour une Young Force Européenne puisque, comme la Justice League, je suppose qu’ils ne se rangent pas derrière une nationalité. L’Alliance des Champions de l’Europe ne le fait pas non plus et je suis dans cette volonté aussi. Avant, la Justice League était internationale et certains pays avaient leur propre force. Aujourd’hui, chaque continent a sa propre force mais ça ne signifie pas qu’on ne doit pas se tourner vers les autres. Les liens d’Excalibur avec les Hellions, les Vengeurs et les X-Men sont dans cette voie. Et, sans vouloir être agente de liaison avec d’autres groupes, j’espère pouvoir être dans cette voie aussi et la tracer avec tout ceux qui accepteront de me laisser une chance de le faire. C’est bien naïf, sans doute, mais je laisse la vie me casser mes illusions. Moi, je lutte pour qu’elles adviennent.

Je me suis tue un moment alors que mes pieds marquent la cadence de ma pensée mais je ressors de celle-ci avec la même célérité que je suis entrée.

Enfin Bref… c’est peut-être parce que je suis encore jeune mais même attendre un an me parait long ; c’est un seizième, bientôt un dix-septième de ma vie ! Après, je pige que le temps va en étant de moins en moins important puisque, jusqu’à preuve du contraire, les durées nous paraitrons toujours plus courtes.

C’est logique, plus on vieillit et plus une durée de temps est courte par rapport à notre vie. Mon père va sur le demi-siècle est peut être témoin de ça. Ma mère l’a dépassé et doit en parler encore mieux même si elle s’inquiète surtout de rester jeune. En fait, je me demande si on ne commence pas à être âgé lorsqu’on prend un grandissant plaisir à entendre dire qu’on a l’air jeune… alors que nous on attend juste qu’on admettre qu’on est assez âgé. Descendant de mon perchoir, je m’approche de Maissa en concluant.

Mais bon, comme pour le reste je m’améliore. C’est une photo de quoi ?

Je n’ai aucune gêne à venir m’assoir sur le lit de Maissa pour être à côté de cette dernière et regarder ce qu’elle est prête à me dévoiler, sans savoir si cela se résume à beaucoup de choses ou si je vais me faire recaler. Mais tous les souvenirs ne peuvent pas être compromettants.

_________________
The Lucky One
Fiche de Personnage - Fiche de Liens - Nombre de Posts : 137

avatar
Lucy "Lucky" Prissy

Messages : 1167
Date d'inscription : 19/01/2016
Age : 23
Localisation : 9-3

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Résilience ou Vengeance? [PV : Michelle Drew et Lucy]

Message  Michelle J. Drew le Mer 26 Avr 2017 - 0:40


Le Secret du Futur?

« Je peux être brutale dans ma réponse, elle pourrait être mal interpréter actuellement, mais je n’aime pas qu’on tourne à rond sur ces sujets. Comme la plupart des êtres humains, je suis plutôt curieuse de certains mystères, mais certains ont tendance à dépasser mon entendement, même aujourd’hui. Je ne crois pas vraiment à Dieu, aux Dieux, aux différentes idéologies ou encore que Brainiac ou Trigon deviennent une raison de vivre, mais certaines questions pourraient m’intéresser, malheureusement, je pense que les réponses ne m’intéresseraient pas. Non, parce que ce n’est pas intéressant, ni pertinent, mais bien parce que cela dépasse mon entendement et mes intérêts. Des millions de gens font, fabriquent ou votes en s’intéressant uniquement à certaines individualités, nous faisant vivre une certaine incompréhension dans leurs gestes.

Peut-être que j’interprète mal les propos de Lucy, mais elle me pose problème par l’incompréhension de son intérêt envers les X-Men. Qu’est-ce qu’elle veut vraiment savoir de ceux-ci? Qu’est-ce qui l’intéresse réellement dans cette connaissance? J’ai beaucoup de mal à fixer sur nos deux rencontres, peut-être la voyant subjectivement jouer le rôle de la détermination ou de l’opportunisme : Je suis incapable de voir ce qu’elle cherche vraiment dans ses questionnements ou dans les « présentations » qu’elle veut établir. Je suis peut-être trop paranoïaque, je me pose peut-être trop de questions, mais l’ambigüité de ma vision sur Lucy ne m’aide pas vraiment à trouver ce qu’elle recherche. Je ne connais pas vraiment en général tout ce qui était construit autour de Lucy avec Emma ou avec Aislinn ; mais je me pose des réelles questions sur ce qu’elle veut découvrir. Sur cette idée, Lucy continue sur quelques commentaires sur ces découvertes. Je ne comprends pas vraiment où elle se dirige avec ses idées de rôles ou membres, elle ne semble pas vraiment consciente que pour moi, la réalité fait partie de la Famille qu’on habite. Je la regarde assez étrangement à cette remarque avant de continuer. Elle cherche à explorer des horizons au lieu de rester sur sa faim. Ses commentaires autour de l’Europe ou de sa citoyenneté m’éloignent encore de cette compréhension. Peut-être que ce débat lui est cher, mais je ne vois pas la réelle pertinence dans ce milieu.

Cela fait des années que les nationalités ne sont pas réellement d’actualités comme sujet, même moi, je ne connais pas mes origines, alors que dans la Justice League, la vision apatride est pour se déconnecter de ce débat qui n’est pas pertinent pour eux. Peut-être que certains le ramènent pour se « reconnecter » aux thèmes importants de certains citoyens, mais dans la réalité, l’ACE ou tout autre groupe est loin de ce débat, parce qu’il est inutile et réglé depuis des décennies. « Les rôles et les fonctions font souvent partis de nos vies, même pour les décrire dans la totalité. Je suis née et j’ai grandis à travers un rôle particulier dans ma vie, et cela influence encore mon évolution en ce moment. Parfois pour connaître des gens, il faut connaître leurs fonctions, parce que cela fait parti de ce qu’ils sont aujourd’hui. Tu dois laisser les gens se présenter comme ils le désirent et non de forcer une intimité, sinon ils vont souvent te repousser. » Plusieurs X-Men vivent sur une fonction qui les définissent depuis un moment, et qui les représentent dans une forme d’intimité. Elizabeth Braddock, croyant à l’idéologie de l’Institut Xavier, fait partie de ce qui la construit depuis sa réhabilitation. « Je ne pense pas que tu devrais te soucier du sujet de la nationalité. La plupart des groupes ou des individus, faisant partis des groupes de sécurité, ont écartés cette idée depuis un moment. Il a juste la blonde étrange des Vengeurs qui semble s’en soucier, alors ce n’est pas nécessaire de dire ce que tu penses de ce sujet ; la plupart n’a rien à faire des nationalités en ce moment. Ils veulent surtout voir ce que tu vas être capable de faire avant de se soucier d’où tu viens. » Même les extraterrestres sont devenus des alliés et des membres de la Justice League après un temps, ne se soucient plus réellement de cette représentation géographique. Comme dans la Ligue des Assassins, c’est le talent qui définit la personne et non ses origines. L’une des raisons pourquoi Superman est si imposant aujourd’hui, c’est sa façon d’être incapable d’être copier, malgré le clonage des pouvoirs, sa mentalité la définit plus que ses pouvoirs.

Je le dis peut-être brutalement, mais je pense que cette considération est importante, pas plus que les rôles ou les fonctions surtout quand on rationalise notre individualité. Se limiter sur le sujet des nationalités, c’est de se déconnecter de ce que les Héros recherchent dans leurs rangs. Lucy continue sur des commentaires de son impatience de se développer sur son jeune âge, peut-être dans l’idée de trop de se soucier de cet aspect. Je n’offre pas vraiment de retours à ce passage, l’âge me passe souvent au-dessus de ma tête, surtout avec l’aspect que je suis née dans la même mutation que Jessica Drew, alors un vieillissement allait au ralentissement. Elle me pose finalement la question sur la photo (Ou encore sur les photos) du futur de la mystérieuse Rachel Summers. « Un cadeau d’Aislinn pour ma bienvenue. J’aimerais que cela reste plus intime à moi. J’ai envie de me reposer seule, Lucy… est-ce que c’est possible de me laisser? » Je vais avoir besoin d’un petit temps pour lire toutes les informations disponibles que Rachel et qu’Aislinn m’ont ramené de leur univers. »

_________________
avatar
Michelle J. Drew

Messages : 982
Date d'inscription : 20/10/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Résilience ou Vengeance? [PV : Michelle Drew et Lucy]

Message  Lucy "Lucky" Prissy le Jeu 27 Avr 2017 - 4:42


Comme je me perds en pensée, je perds les autres en parole ; et pourtant ça va quatre ou cinq fois moins vite. Mais j’ai la chance de me comprendre, ce qui n’est pas le cas de tout le monde voir même de la majorité. Maissa me le signifie parfaitement du regard même si je n’ai rien à répondre de plus. Je suis obstinée et je suis opportuniste, sans le second point je n’aurais jamais saisi les chances qui m’ont été offertes et sans le premier je n’aurais jamais poussé les choses jusqu’au bout. Je vais dans tous les sens mais je saurais retomber sur mes pattes et c’est le plus important ; comme mes autres plans, le projet de ma vie est plus ou moins clair mais la manière d’y arriver répartit les taches et laisse le reste à l’improvisation. Les concours de circonstances me seront favorables, c’est mon don, du coup j’y vais en bonne optimiste.

Les rôles et les fonctions font partis de nos vies, je suis en accord, mais je ne crois pas qu’ils soient limitatifs ou la décrive dans la totalité. Maissa m’explique ce qui la conduit à penser ainsi cependant son éducation sectaire n’est pas quelque chose que j’approuve tout en comprenant que cela l’influence encore aujourd’hui. J’ai été éduquée par des gens de la classe moyenne qui ont fait de leur mieux pour quitter la banlieue "à risque" afin que je n’y grandisse pas trop mais au final je reste une parisienne du 93. Je suis d’accord que la fonction importe mais c’est la fonction que les gens présenteront et, si elle suffit à faire une organisation, je pense qu’il faut des liens affectifs pour arriver à une équipe ; ou une famille, si on préfère appeler ça comme ça. Oui, on me refoule souvent quand je tente de rencontrer des gens mais on m’accepte aussi parfois et ça vaut le coup, du fait ; d’autant que présenter la fonction ne se fera vraiment que quand je serais dans l’Alliance, la Section Junior n’aide pas. Je le fais peut-être mal mais je pense qu’aller vers les gens est positif ; j’ai longtemps attendu qu’ils  fassent le premier pas afin d’avoir un tri et de ne pas perdre de temps avec ceux qui ne le feraient pas mais si tout le monde raisonnait comme ça alors personne ne se parlerait. Qu’importe de se prendre des refus dans la gueule si on se prend des acceptations aussi ? Le positif doit surpasser le négatif sinon on finira par ne plus rien tenter par pessimisme.

Je comprends que les groupes de sécurité se foutent de la nationalité, la Justice League était bien au-delà de telles considérations. Après, ça reste un grand débat en Europe, peut-être parce qu’on semble aussi nationalistes que Carol Danvers à défaut d’être aussi démagogue – et encore, les élections présidentielles en tiennent une bonne couche à inspirer Captain Marvel je suis sure. Les USA ont fait le choix de Luthor plutôt que de Stryker, les pays de l’Union Européenne auront chacun similaire choix à faire même si, d’un point de vue français, les politiques semblent tous aussi pourris les uns que les autres. Taire ce que je pense n’est pas dur et j’ai déjà faite l’erreur de confondre sincérité et franchise, j’acquiesce à cela. L’Alliance veut voir ce dont je suis capable et je continuerai de le leur montrer de mon mieux, que cela soit en stage, en mission ou dans les tournois. L’âge est important aux yeux des gens et je suis généralement jugée trop jeune pour ce que j’entreprends mais j’espère bien qu’à le réussir je serais acceptée dès ma majorité.

Le ton de Maissa est peut-être sec mais cela ne me dérange pas, je suis habituée à me faire engueuler et j’ai appris à comprendre que ce n’était pas forcément par dépréciation qu’on pouvait employer une telle formulation. Sa franchise me plait et, si elle je suppose qu’elle n’est pas sincère avec moi, je lui laisse le soin de décider quand le devenir. Je suis peut-être à l’initiative du contact avec les gens de mon milieu et cherche à ne pas les limiter à leur fonction pour véritablement connaitre les personnes derrières celle-ci mais je ne force pas l’accès, enfin je n’ai plus l’impression de le faire. Peut-être suis-je en tord. Néanmoins, quand je rencontre de la résistance à mon approche, je n’insiste pas.

C’est pour ça que le cadeau d’Aislinn pour la bienvenue me fait simplement sourire et acquiescer franchement. Aislinn fait contrepoids avec Valerie, sans intention particulière mais juste par son approche certes distante mais bienfaisante, et c’est cool que Maissa puisse voir qu’elle reste la bienvenue au Manor Braddock. Je me relève du lit sans perdre mon sourire, acceptant sans peine la demande de mon amie.

Ouep, je peux te laisser. Mais tu fais bien de le demander : je suis comme les chats, partout chez moi et il aurait fallu un certain temps avant que je te lâche. M’enfin reposes-toi au mieux et si t’as besoin de moi, je suis pas dure à trouver.

J’en suis pas encore à répondre quand on me siffle, je suis un chat pas un chien après tout, mais je ne pense pas avoir volé mon titre d’animal de compagnie des Braddock. Et j’en suis fière !

Laissant Maissa à ses souvenirs et son repos, je me dirige vers la porte pour m’en aller tout en réfléchissant à ce qui a été dit. Mémoire sélective aidant à une drôle de priorisation, je m’arrête poignée en main afin de conclure sans perdre ma bonne humeur.

Et je te tiens au courant pour la sortie à Londres.

Le tourisme, ce n’est pas une chose que la fonction de Maissa doit lui imposer ou lui codifier et je suis très curieuse de la voir dans cette situation ; tout comme je suis curieuse de l’être parce que c’est bête de passer tant de temps à Londres sans jamais aller visiter. Je me chargerais du planning selon mes planifications habituelles, répartissant du fait la seule tâche à faire à la seule tâche du lot, moi, et on improvisera ensemble une fois sur le terrain. Sur le principe, ça marche peut-être moins bien qu’un beau truc bien prévu mais au moins ça ne souffre pas des imprévus donc au final on s’en sort pas pire et ça prend moins de temps à faire. Après, avoir un guide connaissant déjà Londres pourrait être une bonne idée mais on verra sur le coup. Ou si une opportunité impromptue apparait d’ici là ; jamais compris pourquoi tant de gens trouvent ça péjoratif d’être opportuniste, c’est juste de l’adaptation aux événements imprévus.

RP terminé pour Lucky
I love you

_________________
The Lucky One
Fiche de Personnage - Fiche de Liens - Nombre de Posts : 137

avatar
Lucy "Lucky" Prissy

Messages : 1167
Date d'inscription : 19/01/2016
Age : 23
Localisation : 9-3

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum