Du sang au sang, toi au moins tu te montres digne (Dinah)

Aller en bas

Du sang au sang, toi au moins tu te montres digne (Dinah) Empty Du sang au sang, toi au moins tu te montres digne (Dinah)

Message  Azazel le Mer 7 Déc 2016 - 17:32


Du sang au sang, toi au moins tu te montres digne


Les enfants sont souvent ingrats, ils sont incapables de reconnaitre leurs fautes. Mais de temps en temps, un sort du lot. ⊹
Il est bien rare d’entendre un son résonner hors de la pièce sans porte, des objets tombant, des fracas, un cri de colère arrivant à se faufiler au travers de la pierre. Le Diable Rouge perd de sa patience légendaire, devant constater l’échec d’un nouveau projet qui aurait permis d’ouvrir une porte vers la dimension des Neyaphems. Même les Bamfs préfèrent roder dans le dédale de couloirs de la base de la confrérie que de se trouver proche de ma personne en cet instant. Pourtant j’avais trouvé les traces d’un puit, mais tout ce que j’avais fait c’était d’ouvrir une porte menant dans une dimension vide, surement une bulle perdue quelque part dans l’espace temps… En clair, inutile… Et aucune trace, aucune idée ne vient à moi pour trouver comment recréer le conduit qui mènerait la dimension Neyaphem à celle-ci, aucune solution ne m’apparaît en dehors de celle où j’utilise Kurt, Black Kiwi et Abyss, ou peut-être pactiser avec des forces qui n’hésiteront pas à venir bruler la moitié de ce monde… Ce qui ne me gêne pas réellement mais cela gâcherait mon plaisir pour l’avenir. Les dents serrées, les poings crispés, je n’ai plus rien à envoyer contre un mur dans cette pièce, et je sais que si je sors maintenant, que je me mets à travailler sur mes petites affaires, je risque de faire une erreur que je regretterai à cause de ma colère. Il me faut me changer les idées, il me faut faire quelque chose qui pourrait me calmer, me rassurer ou me rendre plus optimiste sur l’avenir.

Deux heures s’écoulent sans que je ne bouge de ma place, les deux mains posées sur une table vide, soupirant lentement pour finalement me téléporter de l’autre coté de ce mur et commencer à remettre mon costume en ordre pour cacher les faux plis et tenter de dissimuler ce que j’ai froissé dans ma colère. Je devrais aller à l’Institut, après tout j’ai besoin de rencontrer la fameuse Rachel Summers, mais je me dis qu’avec mon humeur présente, je risquerais de fourcher dans les mots que je vais minutieusement choisir et créer plus un conflit qu’une entente, alors il me reste une solution, aller voir Dinah… Peut-être que celle-ci pourrait me parler de son monde, de choses que j’ignore encore et qui me permettraient d’avoir une nouvelle vision, une nouvelle voie à suivre. Et puis de toute façon, lui parler sera surement apaisant… Oh certes je pourrais aller voir Talia, mais je risque aussi de me disputer avec elle car après tout certains évènements m’ont contrarié, certains risques pris, certains combats passés… Après tout, tout le monde a droit à une mauvaise période, un mauvais jour et dans mon cas cela arrive une fois par siècle alors que personne n’ose ouvrir son bec pour me le reprocher.

Sans attendre plus longtemps, d’un pas décidé, je me rends dans les quartiers de ma fille, oubliant comme souvent de frapper à la porte pour simplement me téléporter de l’autre coté. Le jour où celle-ci aura un mâle, cela va surement faire un accident mais bon… Franchement les portes et moi. Bref, à peine arrivé dans ses quartiers je fais quelques pas en commençant directement à parler, oubliant de la saluer d’ailleurs mais aussi de demander si elle est occupée ou a prévu quelque chose pour sa soirée.

« 2000 ans Dinah… 2000 ans d’essaies infructueux… J’ai essayé par la magie, par des artefacts divers et variés, par la technologie, par les puits, les lieux consacrés, les légendes… J’ai sacrifié, tué, pillé, invoqué, collaboré… Rien n’y fait, je ne trouve aucune solution pour ramener tes frères et sœurs… Je ne rencontre que des échecs. » Ma voix trahit ouvertement que je suis contrarié, continuant à marcher avec la queue battante, effleurant le sol, le fouettant ensuite alors que mon esprit reste concentré sur ce nouvel échec, n’arrivant pas à changer de sujet sur le moment. « Que faut-il faire pour enfin ouvrir cette porte ? » Après tout, il est surement difficile pour les autres de comprendre cette sensation d’un échec répété, surtout quand à chaque fois que j’ai besoin de me régénérer ou récupérer des forces je dois me rendre dans cette dimension et constater encore que mes enfants attendent, la majorité en sommeil pour ne pas sombrer dans la folie. Deux millénaires de captivité, c’est un châtiment inimaginable. « Passons… » J’ajoute rapidement ce mot en faisant un signe de la main dans le vide comme si je cherchais à balayer une chimère qui se trouverait à mes cotés. « Alors, trouves-tu ta place dans ce monde, l’intégration s’est bien faite ? » Bien entendu je ne doute pas qu’elle trouve parfaitement sa place en ces lieux, elle est ma fille mais la question est plus un signe de curiosité pour savoir si elle a créé des affinités plus précises avec certains membres qui pourraient l’influencer d’une façon ou d’une autre.



_________________
Du sang au sang, toi au moins tu te montres digne (Dinah) 1481023323-azazel-copie
Du sang au sang, toi au moins tu te montres digne (Dinah) 1481023161-miniaz
Azazel
Azazel

Messages : 153
Date d'inscription : 07/11/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum