Donner la mort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Donner la mort

Message  Nyssa al Ghul le Mer 16 Nov 2016 - 12:05


Novembre 2016

Les Cultes Assassins sont parmi les plus anciennes organisations au monde et leur rivalité remonte à leur rencontre. D’un côté, la Ligues des Assassins traditionnellement liée au Moyen-Orient, à l’Afrique du Nord et à l’Europe. De l’autre, la Main liée à l’Asie. Des deux côtés, une maitrise de la mort et un code d’honneur mis au service d’une mission. Pendant des siècles, notre conflit ne nous a non seulement pas empêchés de servir notre objectif mais nous a également offerte l’opportunité d’approfondir nos arts du combat par concurrence mortelle. Plusieurs fois, la Ligue a gagné cette guerre mais l’équilibre c’est toujours rétabli avec une résurgence de la Main. Aujourd’hui, nous connaissons la plus grande période de déséquilibre jamais rencontrée par nos organisations. Les Assassins maitrisent la mort tant pour la donner que, pour les meilleurs d’entre eux, en revenir ; cela a toujours été ainsi et Ra’s al Ghul comme Kaidan Ashimida ont fait preuve de sagesse dans leurs utilisations de ce pouvoir. Puis Gorgone est arrivé. Sa « radicalité » n’est pour rien dans le déséquilibre, elle est une évolution naturelle face à un monde où les individus capables de nous tenir tête sont toujours plus nombreux ; je le sais pour arpenter le même chemin. Ce qui a condamné Gorgone et la Main est l’oubli de ses valeurs et objectifs premiers ainsi que la fascination pour le pouvoir qu’elle détient. Cela l’a conduite à se tourner vers les serviteurs de créatures qu’elle combattait encore des décennies auparavant et à se déchirer, répandant sa maladie et créant une nouvelle source infectieuse : la Fraternité. En une demi-douzaine d’années, cette organisation internationale baignant également dans le crime organisé est parvenue à devenir une ennemie significatif tant pour ses mentors de la Main que pour leurs adversaires de la Ligue des Assassins. Hors, quand la gangrène se répand, il faut amputer.

Je considère l’Europe et la Russie de l’Ouest comme mon territoire et c’est là que j’agis en priorité, bien consciente de la prépondérance de la Fraternité au sein des pax de l’Ex-Yougoslavie en opposition à celle de la Ligue en Russie comme de la présence minorée en Europe de l’Ouest du fait des citadelles des Champions de l’Europe. Leur Alliance ne m’effraie pas mais, à l’instar des Last Sons, j’ai donné l’ordre à mes suivants d’éviter le combat à leur encontre : nous sommes peut-être des ennemis naturels mais ils devraient avoir le bon sens de voir qui est le véritable danger pour eux ou, au moins, de se tenir à l’écart. J’ai envoyé au Manoir Braddock, dont les propriétaires restent l’influence majeure de l’Alliance, les informations de la Ligue concernant le réseau mafieux de la Fraternité et ils ont à prendre leur décision à présent.

La supplantation de la Mafia Mutante par la Fraternité lui a permis un développement rapide sur l’entièreté du globe mais le maintient des activités criminelles servant de financement donne des cibles plus aisées à atteindre que le Culte Assassin lui-même. Cela déclenche des escarmouches aussi régulières que sanglantes à travers l’Europe de l’Est afin de forcer la Fraternité à défendre ses sources de revenues, sans quoi les marchés seront repris par un entrepreneur déjà impliqué à faire cela avec la Main en Asie. Je n’ai pas réellement de crainte de voir l’ACE contrarier mes actions même en leur ayant fournies mes cibles : elles sont suffisamment nombreuses pour rendre improbable l’arrivée simultanée à l’un des massacres de mafieux et, s’ils arrivent avant mes hommes, les Champions auront tout loisir d’agir à l’encontre de la Fraternité à leur tour ou de défendre des positions dont la Ligue se détournera sans problème. Je ne cherche pas à les manipuler, cela ferait de moi une menace supérieure à celle que je leur montre, mais leur offre l’opportunité d’agir contre ladite menace tout en misant sur leur compétence afin d’éviter les manipulations de celle-ci.

Si la Fraternité ne réagit pas à mes opérations, il viendra un moment où son influence sur l’Europe sera branlante et je ne pense pas que Wesley Gibson abandonnera ce continent, quand bien même ses principales influences se trouvent en Amérique Latine et en Asie, ne serait-ce que parce que cela lui ferait une défaite face à la Ligue des Assassins. Si la Fraternité réagit, les confrontations entre Assassins commenceront par nos suivants et viendra bien un moment où l’un de nous capturera quelqu’un disposant d’informations suffisantes à ce qu’on entre dans une réelle confrontation. J’ignore quelles informations je pourrais tirer de ses hommes tout en sachant celles qu’il pourra tirer des miens : ma position. Chacune de mes équipes agit en nomade afin de réduire des risques de réplique et chacun des hommes présents en leur sein sait que je me trouve dans une base de la Ligue des Assassins située en Ukraine afin de diriger les attaques contre ses mafias. A Wanted de saisir ou non cette opportunité de frapper au cœur. S’il ne le fait pas, je finirais bien par arracher des positions importantes pour son Culte et frapperai donc la première au cœur. L’un comme l’autre ne me dérange pas et je suis confiante en ma méthode de torture.

Je place le prisonnier nu sur un chevalet, bras et jambes écartés, à quelques mètres de la table de support des outils de torture afin qu’il soit obligé de les fixer. Après une demi-douzaine de minutes, j’entre pour lui crever les yeux puis prépare les outils durant une dizaine de minutes afin de laisser le temps à son imagination d’essayer de faire le lien entre les bruits qu’il entend et les souvenirs qu’il a des possibles sources desdits bruits. Vient ensuite la première phase de questions, généralement inutile. Puis c’est là que ce que l’Hydra m’a fait commence.

Je me souviens que la première étape est d’ébouillanter les jambes avant d’entreprendre de les peler, comme l’on ferait avec la peau des patates. C’est une étape que l’on peut faire rapidement en remontant avec de longues tranches mais, généralement, c’est horizontalement que c’est fait afin de faire durer le plus longtemps possible. Incapable de voir ou de comprendre ce qui ce passe, notre imagination joue autant contre nous que notre douleur. Avec l’aveuglement, le toucher est encore plus prépondérant et la sensation d’abord froide puis de plus en plus tiède de la lame devient le seul contact à accompagner celui des entraves tandis que le son des lames comme celui de nos cris devient notre principal point de repère. Arrivé au genou, de nouvelles questions, puis tout recommence jusqu’au bassin. Nouvelles questions et c’est à l’autre jambe d’y passer à ce même rythme. Nouvelles questions, puis un bras. Nouvelles questions, puis l’autre bras.  Nouvelles questions, puis le bassin et le torse jusqu’au cou. Et à la fin, le visage. Combien de fois ai-je perdue conscience ou suis-je morte de douleur avant qu’ils n’atteignent cette partie ? Je ne sais pas. Je sais simplement que tout revenant et tout recommençait. C’est pour cela que j’apporte avec moi une jarre et une éponge, la première contenant un extrait de mon Puits de Lazare et la seconde me permettant de frotter le corps afin qu’il guérisse comme le mien guérissait, afin que tout recommence. Et si cela ne suffit pas, j’entreprends de faire pire, n'ayant pas à me soucier de les torturer à mort.

Il est néanmoins une chance qu’on mes victimes par rapport à moi-même : lorsque j’ai obtenu ce que je veux d’eux, je les autorise à mourir. Ce que l’Hydra voulait de moi, c’était voir jusqu’où ma capacité à régénérer allait et comment me l’arracher.

_________________
Nyssa al Ghul
Fiche de Personnage - Fiche de Liens - Nombre de Messages rp : 11

avatar
Nyssa al Ghul

Messages : 89
Date d'inscription : 06/10/2016

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum