Cautériser

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Cautériser

Message  Nyssa al Ghul le Lun 20 Fév 2017 - 5:56


Nikolaï se détend presque à la conclusion de mon discourt, répondant rapidement sans ce précipiter ou se ralentir par crainte. Compter sur lui, c’est effectivement ce que je suis venue faire ici même si je n’acquiesce pas plus à cette confirmation qu’à l’appel aux charognards qui permettra au jeune parrain de limiter les risques également. Que la présence d’un garde du corps de mon culte l’intéresse également entraine des questions dont les réponses me semblent naturelles.

Cela peut poser problème si la Fraternité prend le temps d’enquêter sur vous, puisque la présence d’un assassin à vos côtés accroitra les chances que vous soyez derrière la chasse ; mais torturer l’un de vos alliés parrains pourrait rapporter cette même information et l’enquête n’est pas la priorité de Wesley Gibson en temps normal ainsi devrait-il suffisamment être occupé.

La plupart des problèmes que peuvent causer l’un de mes hommes au sein d’une organisation comme celle de Nikolaï ne me viennent pas à l’esprit car ils ne m’intéressent simplement pas : je raisonne vis-à-vis des assassins, le reste du monde n’est intéressant que lorsqu’il interfère. Peut-être cela pourrait poser problème à l’autorité du jeune parrain ou quelqu’autres considérations qu’il ait en tête mais, au dehors de l’implication contre la Fraternité, je ne suis pas regardante sur ce qu’il entreprendra.

Néanmoins, oui, la liaison peut être permanente. Mon agent saura se fondre parmi les vôtres, tout comme il aura l’intelligence de savoir quand accéder à vos requêtes ou vous aider de sa propre initiative. Vos affaires de m’intéressant pas, vous serez assuré de sa discrétion comme de sa protection.

Après, ce n’est là qu’une possibilité et l’anonymat peut être suffisant à garantir votre sécurité. Ne vous attendez cependant pas à ce que je m’implique en personne à chaque contact ni même à ce qu’ils soient réguliers. Tant que nous agissons tous deux en bonne intelligence, il n’est aucune raison de chercher à côtoyer l’autre.

Nikolaï cache bien son jeu et, si je puis assurer qu’il doute, j’ignore s’il en va à la réticence ou à l’acceptation ; et l’un comme l’autre m’importent beaucoup moins que d’avoir les gens de son monde en complément du mien. Je ne suis peut-être pas le Maître de la Ligue des Assassins mais j’ai suffisamment d’expérience pour agir comme un seigneur de guerre : trouver des alliés actifs et s’assurer de la neutralité de ceux qui ne le seront pas précèdent le conflit. Dans la guerre ouverte qui fait rage entre les Cultes, trouver des alliances et se renouveler afin de se préparer au mieux peut être difficile puisque le conflit fait parti intégrante de notre vie. Mais l’accomplir est ce qui permet de faire pencher la balance : les Last Sons l’ont compris et profitent de la présence de la Ligue en Asie afin que Beya et Ra’s contrent efficacement la Main. Etant improbable que j’obtienne similaire alliance avec les Champions de l’Europe, je me tourne tout de même vers des partis ayant intérêts à me voir gagner.

Décroisant mains et jambes alors que je me redresse, le tout dans un même mouvement, je regarde Nikolaï de biais en continuant de m’adresser à lui avec froideur.

Comme vous devez vous y attendre, la bonne intelligence réglementera notre cause commune plus qu’aucun traité rédigé. Le sens de l’honneur de votre profession est quelque chose qui m’échappe et je conviens parfaitement la réciprocité mais nous avons plus à gagner à agir de concert.

Les mafias alliées de Nikolaï ont besoin que je fasse des plaies à la Fraternité pour pouvoir gagner du terrain et j’ai besoin qu’elles cautérisent les blessures pour que Wanted perde ledit terrain sur la durée. Et si des assassins de Gibson s’en prennent à des mafieux malgré la pression mise par mes propres hommes, les mafieux auront besoin de moi pour limiter la casse et j’aurai besoin d’eux comme appâts. Je ne doute pas de la capacité de Gibson à reprendre du terrain rapidement, c’est ce qu’il a déjà fait à l’encontre de la Mafia Mutante et ce qui lui a permis de s’installer dans le domaine de la pègre, mais je doute franchement de sa capacité à tenir la distance au travers du temps. Si la Mafia Mutante n’était ni préparée ni apte à se battre contre Wanted, la Ligue des Assassins l’est et que les mafias qui viennent dans son sillage ont double utilité.

Evidemment, s’il viendrait à l’idée de membres de votre communauté de prendre parti pour la Fraternité plutôt que pour nous dans l’espoir de s’attirer ses bonnes grâces, il faudra s’en occuper.

Dépendant de comment se déroule les choses, l’un de mes hommes pourrait aussi bien s’en chargé que je pourrais laisser Nikolaï se débrouiller avec cela. Je n’ai pas l’intention d’enseigner à un étranger comment communique la Ligue des Assassins mais disposer d’un moyen de communication est nécessaire, même s’il doit être le moins utilisé possible. Un homme de confiance ou un numéro de téléphone crypté, c’est au choix du jeune parrain. Peut-être a-t-il suffisamment confiance dans le bon sens des gens qu’il conviera à ce conflit voir confiance en lesdits gens ou s’arrangera-t-il pour qu’on ne le sache pas à l’initiative de tout cela, ce ne sont pas des considérations qui me concernent puisque je m’en remets à sa compétence pour cela. Néanmoins, et c’est une phrase qu’il a probablement du dire un jour, on n’est trahi que par les siens.

Si vous avez des questions ou un quelconque besoin de précisions, n’hésitez pas.


_________________
Nyssa al Ghul
Fiche de Personnage - Fiche de Liens - Nombre de Messages rp : 11

avatar
Nyssa al Ghul

Messages : 89
Date d'inscription : 06/10/2016

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cautériser

Message  Nikolaï M. Kolyakov le Dim 26 Fév 2017 - 13:15

L’enquête n’est pas la priorité de Wesley Gibson. Voilà longtemps que je n’avais pas entendu un aussi bel euphémisme. Gibson ne perd pas son temps à s’enquérir des responsables derrière une action, il détruit méthodiquement tout obstacle se dressant devant sa route et si, pour y arriver plus vite, il doit emporter avec lui une belle ribambelle d’innocents, ainsi soit-il. En d’autres termes, ce type est le nihilisme incarné. Ou plutôt une de ses variantes parce que, s’il poussait sa philosophie jusqu’au bout, il ne s’attacherait pas tant au pouvoir et à l’argent. Or, il semble vivre pour amasser la plus grande influence possible.

Quoiqu’il en soit, mon invitée surprise me présente deux possibilités et je ne sais laquelle choisir. Parce qu’elle laisse bien clair qu’une fois notre discussion terminée, elle ne sera plus disponible pour des contacts réguliers. Ce qui, tout en étant rassurant – je n’ai pas nécessairement envie de voir débarquer dans mon salon une membre haut placée de la Ligue des Assassins tous les quatre matins – rend ma décision d’autant plus complexe. Soit je choisis l’option garde permanent et, pour autant qu’elle m’assure de sa discrétion totale, il n’en sera pas moins un étranger installé au beau milieu de mes affaires. Or, on sait tous que cela rend les hommes nerveux. Et qui dit nerveux, dit prompts à faire des conneries. Dans tous les sens du terme. Je ne voudrais donc pas créer de tensions inutiles en laissant ma peur me dominer. D’un autre côté, si je choisis de faire sans la protection rapprochée, je n’aurais pas la possibilité de la contacter si je venais à en avoir besoin.

Car si je ne doute pas un instant qu’elle saura me joindre si l’occasion venait à l’exiger, je suis moins convaincu du contraire. La balance semble donc plutôt pencher du côté d’assurer un canal de communication en cas d’urgence fut-il silencieux la plupart du temps. Après tout, on peut supposer qu’un assassin saura bien se fondre dans la masse de mes hommes non ? Bon, sauf s’il est aussi typé que sa patronne. Non, parce qu’au-delà de la xénophobie assez marquée d’un certain nombre de mes compatriotes, un homme basané se verrait à des kilomètres parmi mes slaves partisans.

Je n’ai néanmoins pas l’occasion d’arriver à une décision finale car voici qu’elle poursuit sur sa lancée et précise les termes de notre contrat. Aucune trace écrite, tout reposant sur notre bonne parole respective, et la promesse d’une vengeance digne de ce nom si quiconque venait à trahir les termes implicites de l’accord. En même temps, j’ai envie de dire que si n’importe lequel de mes futurs acolytes est suffisamment idiot pour considérer viable de se mettre la Ligue des Assassins à dos, il méritera tout ce qui lui arrivera. Je dirais même qu’il fera un parfait exemple pour tout crétin qui se sentirait de suivre ses traces. J’ai beau ne pas être personnellement un fervent partisan de la méthode violente, j’en reconnais l’utilité et y ai moi-même recouru en plus d’une occasion lorsqu’elle s’est avérée la plus efficace. Car, comme toutes les autres méthodes, c’est son utilisation à bon escient qui en fait un véritable atout : sortez-là à tout bout de champ et elle perd toute valeur, mais sachez la distiller comme il se doit et vous obtiendrez des miracles. Après tout, dans un monde aussi capitaliste que le nôtre, il faut savoir conserver la rareté de ses produits si on ne veut pas voir leur prix dégringoler. Il en va de même de ses actions. Devenez trop prévisible et personne ne vous craindra plus. Pire, vous risquez d’offrir à vos adversaires un terrain commun sur lequel s’allier contre vous. Et si vous ne me croyez pas, considérez donc la situation actuelle. Si Wanted ne s’était pas mis les trois quarts du monde de l’ombre à dos, jamais l’alliance sur le point de se former n’aurait vu le jour.


-J’ai bien une question. Si jamais je venais à décliner votre offre de laisser l’un de vos hommes à mes côtés, bénéfierais-je tout de même d’un moyen de vous contacter ? Car je ne vois pas réellement l’utilité d’arriver à un compromis en termes d’intérêts si c’est pour manquer de coordination par la suite. Moi et mes hommes ne vous serons d’aucune utilité si nous ne sommes pas présents lorsque vous lancerez l’offensive. Inversement, si je venais à remarquer des mouvements suspects de la part de Gibson, sans moyen de vous contacter, je pourrais difficilement agir de manière pleinement efficace.

Non pas que je sois empoté incapable d’agir sans supervision, contrairement à ce que je vois déjà les mauvaises langues dans la salle s’imaginer mais, tout simplement, parce que, si à la suite de l’entrevue d’aujourd’hui, je risque d’approfondir mes affaires en Europe, il n’en reste pas moins que ce n’est pas mon domaine originel. D’où le besoin d’avoir recours à des intermédiaires sur place. Je suis d’ailleurs certain que je devrais pouvoir convaincre sans difficulté l’actuel Don Benedetto, neveu de feu son prédécesseur, de se joindre à ma petite vendetta. C’est que le meurtre de tonton n’est toujours pas passé et il a juré de rendre à Gibson la monnaie de sa pièce au centuple. Par ailleurs, il serait peut-être temps de reprendre contact avec certains de mes anciens associés du Milieu. Et pour une fois il ne s’agira pas de leur commander des bouteilles de Bourgogne hors de prix.

-En y pensant bien, j’aurais une deuxième interrogation. Au-delà même de vous contacter, comment suis-je censé m’adresser à vous ? C’est que vous avez laissé très clair que votre identité était hors de propos mais cela ne supprime pas la nécessité d’avoir recours tout au moins à un titre au moment de discuter.

_________________
avatar
Nikolaï M. Kolyakov

Messages : 255
Date d'inscription : 18/04/2015
Localisation : New-York (la plupart du temps)

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cautériser

Message  Nyssa al Ghul le Mer 1 Mar 2017 - 4:52


La question arrive rapidement et m’amuse de façon visible, plus qu’il ne le faudrait je pense. Trouver un compromis en termes d’intérêt pour manquer de coordination par la suite serait dommageable mais c’est exactement ce que j’anticipais : une coordination visible serait dommageable également et je considère que repérer les dégâts que je fais afin de venir reprendre les affaires par la suite n’est pas d’une grande difficulté. Est-ce un tord ? Ma recherche de limitation des dommages collatéraux ne m’empêche pas de chercher le bain de sang et je n’ai pas l’illusion de croire qu’il échappera aux personnes se sentant concernées par le milieu. De même, je considère la Ligue suffisamment efficace pour être consciente des mouvements suspects de la Fraternité avant qu’une mafia ne puisse les remarquer, exception faite de si elle les subi. Nikolaï a cependant raison sur la nécessité d’une possibilité de communication et il est donc idéal de développer.

Cela étant, sa seconde interrogation continue de me faire sourire, approfondissant un autre aspect résultant d’une mécompréhension.

Mon identité n’est pas hors de propos, ce sont les déductions que vous faites sur moi par votre sens de l’observation et votre intelligence qui ne me concernent pas. Vous aurez mon nom d’ici la fin de notre rencontre, soyez-en assuré.

Ma réputation me précédant probablement une nouvelle fois, il vaut mieux éviter de l’évoquer prématurément. Après tout, pour beaucoup, je ne vaux pas mieux que Gorgone ou Wanted. Comme les plus anciennes traditions des Assassins, je place le meurtre au rang d’art et de moyen de régler la quasi-totalité des problèmes du monde. Je suis une belliciste plébiscitant l’assassinat politique et la révolution pour améliorer les choses, éduquant avec la violence et par la violence tout en considérant que la fin justifie les moyens. Peu prennent en considération ma volonté d’éviter les dommages collatéraux pour se concentrer sur les dommages que je fais et ceux-ci sont indiscutablement sanglants. La banalisation de ma violence est liée à celle de la guerre des assassins et je réponds au feu par le feu, tuant sans retenue et comme solution première pour ne m retenir que si j’ai des raisons de le faire ; raisons impliquant généralement des tortures à mort me permettant d’évacuer ce que j’ai subi aux mains d l’Hydra. Malgré tout cela, je ne me considère pas aussi nuisible que Shishido ou Gibson pour une simple raison : l’idéologie. Tomi c’est fait dépasser par sa maitrise de la mort et a fini par la vénérer là où elle n’est qu’un outil pour moi, même si un outil que j’emploie sans crainte contrairement à Père. Wesley a renié ses valeurs et n’a plus d’autre volonté que de détruire là où je conserve un code d’honneur et continue de respecter la mission de la Ligue. Mais il est difficile de voir cela lorsque l’on me compare à Ra’s al Ghul le manipulateur ou à Talia al Ghul la pacifiste tout comme il est dérangeant de considérer que je contribue à l’équilibre de notre Culte par contrepoids.

Mon silence est plus long que nécessaire à ces pensées et mon regard est d’autant plus froid lorsqu’il revient sur Nikolaï, précédant mes nouvelles paroles vis-à-vis de ces précédents dires. Il est temps d’en revenir à notre coordination et à son efficacité.

Une trop grande coordination laisserait supposer que nous travaillons de concert. Si les vôtres et vous-mêmes ignorez où je vais frapper, vos réactions n’en seront que plus naturelles et contribueront à construire l’illusion de coïncidence qui vous fera passer pour secondaire dans le conflit. Je vous considérai jusqu’ici suffisamment renseigné sur les opérations de notre adversaire commun pour percevoir les dégâts que je lui infligerai. Peut-être ai-je eu tord.

S’il n’est pas dans mon intention de dévoiler à l’avance les mouvements que j’entreprendrais, je ne m’autoriserai pas trop d’aléas vis-à-vis de la compétence de mes alliés et que certaines opportunités ne soient pas saisies ; peut-être le pourrais-je mais c’est un laxisme que je ne me permets pas. Même si Gibson n’est pas porté sur l’investigation, il n’est pas idiot et percevoir une alliance de ses adversaires lui permettrait de comprendre que le danger long-terme est plus présent au sein de la mafia que de la Ligue. Cette possibilité est anticipée mais pas encouragée. Je n’ai que faire des vies des mafieux mais je reste une assassine et mon code d’honneur n’entre pas en contradiction avec la duperie et la manipulation. Placer la Ligue en menace principale permettra de détourner la priorité des opérations de pègre liées à Nikolaï alors même qu’elles seront les plus efficaces sur le long-terme.

Cela étant, un canal de communication est nécessaire, vous avez raison sur ce point. S’il n’est assuré par l’un de mes agents, un numéro téléphonique sécurisé est envisagé. Je vous ferais parvenir le mobile s’il obtient votre préférence.

Evoluer en parallèle de la société humaine ne signifie pas qu’on ne sait pas bénéficier de ses avancées, au contraire. Il faut savoir réutiliser le meilleur sans être atteint par le pire et les moyens de communication de ce siècle sont clairement l’un des plus grands atouts de l’Humanité, même si une grande partie est mal utilisée. Et c’est la mauvaise utilisation que je souhaiterai éviter ici aussi, trop de communications ne m’intéressant pas et pouvant se retourner contre nous.

J’ignore la célérité avec laquelle votre milieu est capable de mettre en branle ses opérations mais il vous faudra donner le change de votre opportunisme, dans votre intérêt.

Me tenir au courant des prochaines actions de Nikolaï afin d’apercevoir quelles sont ses forces me semble naturel, peut-être ne l’est-ce pas pour lui et préférerait-il me tenir au courant de ses effectifs lui-même. J’ignore comment motivera-t-il ses pairs mais fais confiance à son talent pour le faire, l’ayant justement choisi parce que je crois en ses capacités. Malgré toute notre franchise, je n’ai pas l’illusion de penser que nous dévoilons tout ; il n’est pas question de se mentir mais simplement de n’avoir aucune raison de dire l’entièreté de notre plan ou d’entendre celle de l’autre. Si la mafia est un moyen d’affaiblir la Fraternité sur le long terme,  elle n’est qu’une partie de ce que j’entreprendrais contre Gibson et sa mise à mort reste un point d’intérêt central pour mettre à mal son Culte.

Quels sont vos derniers mots, Nikolaï ?


_________________
Nyssa al Ghul
Fiche de Personnage - Fiche de Liens - Nombre de Messages rp : 11

avatar
Nyssa al Ghul

Messages : 89
Date d'inscription : 06/10/2016

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cautériser

Message  Nikolaï M. Kolyakov le Sam 4 Mar 2017 - 13:35

Rares sont les personnes capables de me déstabiliser. Détestant être pris au dépourvu, j’aime avoir toujours au moins une longueur d’avance sur mes partenaires comme sur mes adversaires. Bien entendu, cela ne signifie pas que je ne sois jamais surpris, loin de là. Télépathie ou non, personne ne peut prévoir les infinies possibilités du comportement humain. Avec quelques déductions bien menées, il est néanmoins possible de réduire fortement celles-ci et c’est le domaine dans lequel j’excelle. A condition cependant d’être correctement préparé. Car j’ai beau m’en sortir dignement lorsqu’il s’agit d’agir dans l’urgence, il n’en arrive pas moins que je ne prenne pas en compte tous les éléments à ma disposition et finisse par en subir les conséquences.

Comme à l’instant, lorsque la remarque d’une logique implacable de mon invitée surprise me laisse le goût amer de la honte dans la bouche. Il est en effet évident qu’une trop grande coopération serait suspecte et j’aurais dû y penser avant de l’évoquer. Car si, d’un côté, je réalise parfaitement que ma vis-à-vis apprécie de me rabrouer dès qu’elle en a l’occasion – qu’il s’agisse là d’une façon de me rappeler sa supériorité ou simplement de sa manière naturelle de s’adresser aux gens n’y changeant rien – de l’autre, cela ne supprime rien à la justesse de sa remarque et à la bêtise de la mienne. Et s’il y a bien une chose que je n’apprécie pas c’est de passer pour un idiot.

C’est donc à grand-peine que je ravale ma fierté fort mal placée et la laisse poursuivre. Elle évoque alors la possibilité d’établir un canal de communication sécurisée à travers un numéro protégé et je prends le temps de réfléchir, posément cette fois-ci, aux avantages fournis par chacune des deux options de l’alternative soumise à mon choix. Car je préfère désormais subir ses reproches si elle me trouve trop lent à réagir que les conséquences à venir d’une décision prise à la hâte. S’engager aux côtés d’un culte assassin n’est pas anodin du tout et s’il est évident que la possibilité de porter un coup si ce n’est fatal tout au moins handicapant à Gibson ne se refuse pas, je ne suis pas prêt à tous les sacrifices pour cela.

Par exemple, après quelques minutes de réflexion, il m’apparaît des plus clairs que l’idée d’avoir un assassin dans mes rangs me dérange profondément. Moins que la possibilité qu’il dévoile tous mes plans à ses supérieurs – je ne suis pas encore assez narcissique pour imaginer une seconde qu’ils les intéresseraient – c’est le simple fait d’avoir parmi mes hommes quelqu’un capable de me tuer en un clignement d’yeux et répondant aux ordres d’un autre que moi qui me pose problème. Objectivement, j’ai beau savoir que si la Ligue désirait m’éliminer ce n’est pas l’absence d’un des leurs dans mes rangs qui me sauvera, instinctivement je ne peux pas m’empêcher de préférer ne pas vivre quotidiennement auprès d’une machine à tuer. Parce que, pour autant qu’ils aient élevé le meurtre au rang d’art, les assassins n’en sont pas moins des tueurs professionnels. Et, si plus d’un de mes lieutenants pourrait s’enorgueillir de ce titre également, dans la mafia, mettre fin à une vie reste un outil parmi d’autres, celui auquel on a recours lorsque les autres ne suffisent plus, alors que pour un assassin c’est le seul et l’unique. Leur vie tourne autour de la mort et cela me semble particulièrement malsain.

Bref, tout ça pour dire que je préfère donc l’option téléphonique. Et ce d’autant plus qu’il apparaît désormais évident après notre discussion que ma meilleure protection à l’encontre de Gibson sera la discrétion. Il suffit que je m’arrange pour lui planter métaphoriquement un couteau dans le dos alors qu’il a le regard porté ailleurs et que lorsqu’il se retourne nous soyons plusieurs à avoir les mains tâchées de sang pour qu’il ne puisse pas se concentrer sur un seul d’entre nous. En effet, une fois ma décision de m’attaquer à Wanted prise – et, malgré ma peur salutaire du psychopathe qu’il est, elle l’était quasiment dès l’instant où l’option a été posée sur la table – j’ai accepté les risques que cela suppose. Après tout, fils à papa ou pas, on n’arrive pas où j’en suis en se contentant de jouer la sécurité. Il faut savoir montrer les griffes pour ne pas se faire marcher sur les pieds. Toute la difficulté consistant à savoir quand affiler ses crocs et quand remplacer les canines acérées par un sourire mielleux. Heureusement, j’excelle en la matière.


-Rien de mieux pour accélérer les choses qu’un savant mélange de volonté de revanche mêlée d’appât du gain. Donnez-moi un mois pour contacter mes homologues européens et nous serons opérationnels, je n’ai pas le moindre doute sur la question.

A vrai dire, il est même possible que cela soit fait en moins de temps mais je préfère prévoir une certaine marge au cas où je rencontrerais des réticences imprévues. C’est que si je ne suis pas le seul à avoir des comptes à régler avec Gibson, je ne suis pas le seul non plus à ne pas désirer m’attirer des ennuis sans certitudes que le jeu en vaille la chandelle. Il faudra donc peut-être que j’envisage un voyage en personn pour convaincre les plus inquiets de mes partenaires potentiels. Ce sera l’occasion de me changer les idées. Depuis le déménagement de mon business illégal à Boston pour bénéficier de la protection des Hellions, j’ai l’impression de vivre le cul entre deux choses pour parler franchement et prendre un peu de distance pour retrouver mes racines n’est pas nécessairement une mauvaise chose. Bien au contraire, cela me permettra de faire le point et de savoir dans quoi je désire réellement m’engager. Parce qu’à force d’être approché par tous les grands de ce monde, je finis par ne plus savoir où donner de la tête. Or, rien de mieux que de trop se disperser pour n’arriver à rien. Mieux vaut se concentrer sérieusement sur quelques projets plutôt que de s’éparpiller sans résultat concret.


-Fournissez-moi donc une ligne sécurisée et, si vous le désirez, je vous tiendrais informée lorsque nous serons prêts à passer à l’action. Non pas pour coordonner nos actions puisque vous avez bien pointé le défaut dans cette stratégie mais simplement pour vous prouver ma fiabilité. C’est que je ne tiens pas forcément à porter un coup brutal dès la première attaque. Cela reviendrait à s’exposer trop rapidement sans certitude d’obtenir de réels résultats. Je préfère tâter d’abord le terrain avec une opération de moindre envergure. Autrement dit, si tout se passe correctement, vous ne devriez pas nécessairement en entendre parler. D’où l’option de vous tenir informée.

_________________
avatar
Nikolaï M. Kolyakov

Messages : 255
Date d'inscription : 18/04/2015
Localisation : New-York (la plupart du temps)

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cautériser

Message  Nyssa al Ghul le Mar 7 Mar 2017 - 5:55


Il n’est pas une bêtise de penser une alliance comme une coopération honnête et franche, dans d’autres occasions je n’aurais eu aucun souci à l’envisager. Mais il y a plus à exploiter de la duperie et de la manipulation d’événements "naturels", quand bien même on prépare ceux-ci en coulisses. Nikolaï n’est pas idiot, il est sincère et cherche cela afin d’assurer l’absence de trahison. C’est une chose que je respecte même si je suis très sélective envers mes Elus. Voir le jeune parrain encaisser mon naturel tranchant ne me gène pas, l’expérience m’a appris que les choses sont comme elles sont et que les traiter comme tel peut être désagréable mais est efficace.

Peut-être me suis-je levée trop rapidement, considérant qu’il cherche à présent à réfléchir ses paroles au travers de longues minutes, mais je reste immobile à fixer Nikolaï dans sa réflexion. Bras le long du corps, j’attends et m’en retrouve à cette préférence qu’il réponde vite ; d’autant que son visage se referme pour me cacher ses réactions. Rien de mieux pour accélérer les choses qu’un savant mélange de volonté de revanche mêlé de l’appât du gain, je ne peux que croire le jeune parrain sur cette déclaration car l’un des deux m’est étranger et l’autre me voit ronger mon frein depuis plus de temps que n’est venu au monde mon interlocuteur. Un mois avant que les Mafias ne puissent commencer à prendre part au conflit, j’acquiesce à cela. L’intensification des attaques à l’encontre des criminels de Gibson commencera dès mon retour en Europe, laissant à la foi l’occasion de remarquer les mises à mort de la partie mafieuse de la Fraternité avant que Nikolaï n’ait convaincu tout le monde ; ce qui devrait lui faciliter la tâche et surtout lui permettre de voir si son réseau perçoit correctement les plaies faites à celui de notre adversaire. Le massacre pur et simple par le sabre et la flèche ne devrait cependant pas être trop difficile à remarquer, puisque nous ne le cacherons pas.

Je ne désire pas être tenue informée. Je considère votre fiabilité assurée par le fait que vous ayez à y gagner comme à y perdre, Nikolaï. L’opportunité que je vous offre, personne d’autre ne le fera et personne d’autre ne saura que je vous l’ai offerte. Je prends néanmoins en compte votre volonté de progresser par échelon, qui sera dissimulée sous des provocations de la part de la Ligue à l’encontre de la Fraternité, et escompte bien en entendre parler. Mais pas par vous. Ne me contactez que si vous avez besoin de moi, j’en ferais de même de mon côté.

Peut-être suis-je trop étroite d’esprit mais, à l’instar de la rencontre d’aujourd’hui, je considère qu’une communication n’est à entreprendre que lorsqu’elle est le seul moyen d’agir. Nikolaï est intelligent et saura entreprendre ce qui est le plus avantageux pour lui au bon moment, interférer avec cela n’est pas dans mon intérêt. Son désire de prouver sa fiabilité est tout à son honneur et doit lui permettre beaucoup dans son milieu. Dans le mien, les choses sont différentes. La fiabilité est assurée par notre code, même s’il peut être trahi et qu’il n’implique pas d’éviter des actions sournoises, et par l’exclusion des éléments problématiques.

Il est temps pour moi de m’en retourner, ayant une autre affaire à entreprendre au sein de cette cité avant de revenir à mon territoire et à la guerre qui résume ma vie. Je n’ai guère d’intérêt à découvrir ce qui n’est sans rapport avec elle et cela m’encourage à limiter les contacts avec les gens n’étant que partiellement impliqués. Il n’est rien de personnel envers Nikolaï dans cette attitude, j’en fais de même avec mes autres alliés secrets. Qu’importe qu’il en est pour avoir su quitter le monde des assassins et trouver leur voie, je n’en suis pas capable car mes vies et mes morts sont liées à la Ligue des Assassins.

Je marche vers la porte, enjambant les corps trop vivants pour qu’ils témoignent réellement de qui je suis, puis m’arrête devant le meuble au côté de celle-ci. J’ai accepté le monstre que je suis et renoncé aux alternatives il y a longtemps déjà, à présent vient le temps d’énoncer les choses comme elles sont. Reprenant mon chapeau puis me retournant au milieu de personnes qui se penseront mes victimes alors qu’elles n’ont aucune idée de ce que cela signifie vraiment, je redeviens aussi neutre que la haine m’a appris à l’être et m’adresse à Nikolaï avec froideur.

Je suis Nyssa, fille de Ra’s al Ghul, Héritière du Démon.

Parfois, je me dis que l’ignorance est un refuge bien douillet, une zone de confort que j’en viendrais à envier. A présent qu’il sait cela, et s’il comprend ce que cela signifie, Nikolaï Kolyakov ne pourra plus jamais me considérer de la même manière qu’il le faisait avant de savoir. Sans doute sera-t-il plus en appréciation, du fait, avec la communication minimale ; après tout, s’en mettre plein les poches aux dépends d’un sadique est jouissif mais le faire en suite d’une personne qui ne vaut guère mieux risque d’être amer. Voir effrayant.

Je remets mon chapeau et ouvre la porte, m’en allant comme je suis venue en me disant qu’il pourra peut-être se rassurer en se disant que j’ai besoin de lui autant qu’il a besoin de moi. Sera-ce suffisant à ce qu’il accepte ma méthode cependant ? Je le pense non parce qu’il n’a plus la possibilité de faire marche arrière mais car il considérera que je ne sais rien faire d’autre face à une plaie que chercher à la cautériser.

RP TERMINE pour Nyssa

_________________
Nyssa al Ghul
Fiche de Personnage - Fiche de Liens - Nombre de Messages rp : 11

avatar
Nyssa al Ghul

Messages : 89
Date d'inscription : 06/10/2016

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cautériser

Message  Nikolaï M. Kolyakov le Dim 12 Mar 2017 - 11:18

Une alliance sans contact, fondée uniquement sur un objectif commun, chacun s’y rendant par ses propres moyens. L’idée peut paraître risquée au premier abord mais, en y réfléchissant bien, c’est peut-être encore la meilleure façon d’arriver à ses fins sans risque de trahison. Ne sachant rien des mouvements de l’autre, on ne risque pas de dévoiler (in)volontairement quoique ce soit. Par ailleurs, n’ayant à gérer que ses affaires personnelles, on n’en est que plus efficace, sachant parfaitement ce que l’on doit faire. Enfin, l’ennemi ne peut pas établir de lien là où il n’y en a pas et sera probablement déboussolé à l’idée de faire face à deux fronts apparemment séparés et pourtant parallèle. Certes, les attaques conjointes ne peuvent être planifiées à l’avance mais, ce que l’on perd en synchronisation, on le gagne en effet de surprise. Et puis, à condition de s’entourer correctement, il est n’est pas inenvisageable de penser que les deux camps soient capables de respectivement déterminer le meilleur moment pour attaquer, aboutissant à un assaut commun et pourtant imprévu.

C’est en tous les cas la conclusion à laquelle semble être arrivée mon interlocutrice car voici qu’elle se dirige désormais vers la sortie, enjambant avec grâce mes deux – bien inutiles actuellement – gardes du corps. L’observant s’emparer son chapeau avant de quitter les lieux, ce geste anodin me fait prendre pleinement conscience de ce dans quoi je viens de me lancer. Pas de retour en arrière possible désormais, j’ai mis le doigt dans l’engrenage et il faudra tenir jusqu’au dernier acte. Pourtant, ce n’est pas sans surprise que je réalise que c’est l’excitation qui domine le spectre de mes émotions en cet instant. L’inquiétude et la méfiance sont bien là, attendant leur moment pour prendre le dessus et faire ressurgir toutes mes angoisses, mais c’est définitivement la hâte qui s’est taillée la part du lion de mon cocktail émotionnel.

Pouvoir m’adonner à mon activité préférée, à savoir la stratégie, sur un terrain grandeur nature est une occasion qui m’est trop rarement offerte et qui que soit mon improbable alliée, je lui suis profondément reconnaissant. Je suis en effet peu porté sur la prise de risques intempestive et il est fort probable que, sans sa suggestion, je n’aurais jamais tenté une action aussi audacieuse. Je ne suis pas naturellement téméraire, prenant vite goût à une certaine stabilité. Pourtant, le goût de l’aventure coule dans mes veines et il suffit de la moindre étincelle pour allumer le feu de l’action en moi. Je…


-Je suis Nyssa, fille de Ra’s al Ghul, Héritière du Démon.

Pardon ? J’ai dû mal entendre… Elle n’a tout de même pas dit ? Alors que j’essaye de comprendre le sens de cette phrase, somme toute anodine à la première écoute, le bruit caractéristique d’une porte se refermant m’annonce que je suis à nouveau seul. Sous le choc de la révélation de son identité, je n’ai même pas réalisé le départ de … mon invitée. Il est cependant trop tard pour réagir. Mon regard tombant de nouveau sur les formes inertes de mes hommes, je prends alors conscience de la fleur que l’Héritière du Démon m’a fait en les laissant en vie.

….

Боже мой*, Nyssa al Ghul, fille aînée du Démon, était dans mon salon il y a seulement quelques secondes. Pire que cela, les al Ghul savent qui je suis et l’une d’entre eux a choisi volontairement de s’allier à moi. D’un certain point de vue, je l’avais déjà supposé vu que j’avais deviné l’allégeance de mon invitée surprise mais mettre un nom aussi célèbre sur la femme venant de quitter mon domaine n’en reste pas moins terrifiant. Et pas qu’un peu excitant pour être totalement honnête. Mais, avant de réfléchir plus longuement aux implications d’une telle rencontre, je crois qu’il va falloir que j’aille noyer mon trop plein d’émotions dans les bras de la Déesse Transparente, j’ai nommé Lady Vodka. Après tout, au jour d’aujourd’hui, elle ne m’a encore jamais fait défaut en période de détresse. Par conséquent, avant de m’engager sur un nouveau chemin, mieux vaut retourner en terrain connu. De là, qui vivra verra.  

The end

*Mon Dieu

_________________
avatar
Nikolaï M. Kolyakov

Messages : 255
Date d'inscription : 18/04/2015
Localisation : New-York (la plupart du temps)

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cautériser

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum