Une première rencontre entre deux guerrières (Lady Sif)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une première rencontre entre deux guerrières (Lady Sif)

Message  Marilyn Treiman le Lun 14 Nov 2016 - 1:14



« Rencontre entre deux guerrières »
Lady Sif & Marilyn Treiman
1
Beaucoup d’avantages m’ont aidé à éviter les nombreux problèmes pouvant resurgir et fuir plusieurs jeunes recrues intéressées à devenir un fameux Vengeur. Ainsi, de nombreuses jeunes recrues ont souffert par la diffusion exponentielle à la téléréalité. Personnellement, je crois que mes capacités venant d’une énergie mystique a beaucoup aidé pour éviter cette passation dans les médias. Je ne suis pas dérangée de vivre avec les médias, mais mon coté aventurier m’a surtout désabusée des chaines d’actualités ou des faiseurs opinions. Il est peut-être impossible d’éviter la médiatisation, mais en rencontrant certains Vengeurs, on peut donner ce qu’on veut aux médias, en préservant nos vies personnelles. Je ne suis pas encore habituée à revenir pleinement dans la civilisation, surtout pour avoir passé plusieurs années à voyager en Amérique latine et en Asie, les Vengeurs vivent quand même dans un autre monde que le mien.

Très peu attirée par le désir de professionnalisme ou de créer une élite, je compose surtout avec valeurs naturalistes et orientaux pour cette nouvelle aventure. J’ai rencontré Maria Hill, qui m’a prévenu de quelques détails importants dans les Vengeurs. Le groupe est déchiré par plusieurs factions différentes, et ils essaient de le camoufler sans grande réussite. À ce que j’ai lu sur plusieurs articles de journaux, les controverses de Carol Danvers exposent bien une cohésion très difficile dans le groupe et parfois un désir critique qui sonne très vide dans les différentes perspectives. Au cours des prochaines semaines, je rencontre Anthony Stark qui essaie de paraître le plus ouvert possible, mais ressentant bien un petit sentiment de malaise devant une individu assez éloignée de son mode vie. J’ai pu rencontrer Valerie Hopkins, l’une des jeunes mutantes les plus connues de la planète, mais elle ne semble pas être acquise dans les jeunes Vengeurs, jouant surtout dans un trio avec Kyana et Samantha.

Dans les rencontres les plus étranges avant de voir les autres jeunes Vengeurs, c’était la rencontre avec Steve Rogers. Je ne sais pas pourquoi, mais son comportement me paraissait vraiment ambivalent et bien plus rude de ce que je pensais de lui. Peut-être que les médias, les journaux ou les interviews lui donnent une autre image ou peut-être que les dernières élections américaines l’ont complètement désabusé. Je sais que cela a créé une grande controverse, mais suivre des élections ne m’intéressait pas avant, alors connaître tous les problèmes du malaise autour d’Alexander Luthor ne me causaient pas vraiment de soucis.

En une semaine, mes rencontres ont été nombreuses et surtout j’ai pu visiter avec Paige Sinclair et Anthony Hudson. Les deux ont leurs charmes, Paige semble très inspirante et surtout motivée à combattre à tout prix pendant que Tony Hudson peut être gentil, mais il semble avoir les yeux plutôt voyageurs durant notre première rencontre. Je vais bien sûr rencontrer les autres jeunes vengeurs pour les discussions autour de notre petite équipe. Maria Hill m’a quand même indiqué que le projet des jeunes Vengeurs se veut indépendant des conflits internes du groupe créé en 2010.

Motivée à rencontrer d’autres membres de toutes les factions que cela soit les jeunes ou que cela soit les fondateurs, je traine souvent à l’Héliporteur ou dans la Tour Stark pour faire ces rencontres. Le gymnase de Sam me laisse aussi des chances de rencontrer Luke Cage ou d’autres qui essaient de fuir la clique médiatique. Néanmoins, les outils utilisés pour gérer notre puissance sont assez intéressantes. Je les ai testés dans le gymnase de Sam, mais je veux bien tester ces machines dans le gymnase réservé aux Vengeurs dans l’Héliporteur.

Portant un haut violet cachant un peu tout le haut sauf les épaules et pour le bas : un pantalon d’entraînement noir, j’ai commencé surtout dans les machines mesurant la force. C’est drôle parce que souvent dans les fiches de Suck My Geek, on parle souvent de force surhumaine, mais c’est très difficile à juger dans le but de donner un niveau précis à notre force. Le record de cette restait dans les cent tonnes, fait par le Prince Thor, pendant que durant mes premiers essais, j’ai atteints selon la machine, la force de vingt tonnes et de vingt-trois tonnes.

C’est impressionnant, je vais pouvoir détruire des véhicules de plusieurs tonnes. En plus de cette machine, j’ai pu tester aussi la puissance de mes rayons sur une autre machine. Utilisés par Simon Williams habituellement, cette machine qui a dût couter environ deux cent millions de dollars, alors les Vengeurs peuvent se compter chanceux que je peux tester ces capacités alors que seul Simon pouvait l’utiliser avant. Cela peut être classe d’envoyer des rayons énergies, alors savoir les éléments et sa puissance, cela peut être encore plus intéressant.

Le gymnase est plutôt vide le matin, assez pour que je profite un peu des moments de solitude. Cependant, c’est une petite surprise de voir la porte d’entrée du gymnase pour voir une femme avec une armure médiavale. Cela doit être Sif selon les rapports que j’ai lus des membres. Avec un sourire, je lui fais un signe de la tête pour la politesse. Je ne vais pas aller la déranger si elle veut uniquement s’entraîner ici.

FICHE © SINENOMINEVULGUS

_________________
avatar
Marilyn Treiman

Messages : 113
Date d'inscription : 31/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une première rencontre entre deux guerrières (Lady Sif)

Message  Sif d'Asgard le Lun 14 Nov 2016 - 6:56


J’ignore combien de mois je me suis absentée, ce n’est pas un délai suffisamment long pour que j’y prête véritablement attention. J’aimerai dire ma quête accomplie mais je crois bien qu’elle ne le sera jamais  ainsi puis-je seulement considérer avoir accomplie une nouvelle partie. Les Humains progressent rapidement car leur existence est brève, c’est plus difficilement le cas pour les Asgardiens. J’ignore s’il s’agit d’une différence de condition d’existence ou de culture, toujours est-il que je me dois d’avoir un rythme plus humain si je veux réellement pouvoir m’impliquer dans leurs histoires. Les choses sont en constant changement sur Midgard et ma brève absence l’a prouvé : la contrée d’États-Unis d’Amérique, à laquelle je suis liée par mon intégration aux Vengeurs, a changé de dirigeant durant mon absence. La démocratie n’est pas quelque chose pour laquelle j’ai une grande considération, la voyant comme simple différence culturelle, mais le rythme des successions est une absurdité complète à mes yeux. Les durées des Présidences ne sont pas suffisantes à récolter les fruits de ce qu’elles cherchent à accomplir et les encouragent donc à se préoccuper plus de la conquête d’une nouvelle présidence que des problèmes de leur contrée. Même ceux ayant l’occasion d’accomplir deux présidences n’ont au final commandé que pendant une dizaine d’années, entreprenant des projets que leur successeur peut parfaitement démonter en quelques mois parce qu’il a été élu contre son prédécesseur et non parce qu’il était meilleur que lui. Plus j’en apprends sur la politique humaine et plus je perçois combien elle contribue au déséquilibre de ce Royaume. Il s’agit néanmoins du choix des Humains et je n’ai pas à l’approuver ou le condamner. Tant que je suis en accord avec les actions accomplies par les Vengeurs, je participerai. Le jour où cela ne sera plus le cas, je partirais ou m’opposerais, selon la nature du désaccord. Carol Danvers en sera témoin, la rancune à son encontre étant loin d’être oubliée.

Mon retour sur Héliporteur n’est cependant pas belliciste. Les opérations à l’encontre d’Etat Mutant ne devraient plus tarder et j’y participerai comme à mes autres guerres tandis que le Tournoi Européen sera sans doute l’occasion de tester ma progression même si j’escompte continuer de m’améliorer d’ici là. Si les voyages en compagnie de Valerie Hopkins prendront place après la guerre et avant le tournoi, il est deux choses que j’escompte accomplir sans attendre. La seconde est une nouvelle confrontation avec la Captain Marvel, même si la préparation de l’attaque contre les Terroristes Mutants doit bien l’occuper dans ses démonstrations de combien cette communauté est dangereuse alors qu’elle n’en a pas la moindre compréhension. La première est une rencontre avec Marilyn Treiman, une recrue récente des Jeunes Vengeurs. Prometteuse dans ses capacités comme dans ses actions, j’espère pouvoir l’aider à éviter des difficultés comme celles que Valerie Hopkins peut rencontrer. Je fais un parallèle, à tord ou à raison, entre les deux jeunes Humaines : Valerie est une meneuse sachant unir les autres autour d’elle par sa sincérité tandis que Marilyn Treiman cherche à connaitre les autres Jeunes Vengeurs, ce qui la placera dans une position similaire si elle a des qualités de cœur similaires à celles de mon amie. Néanmoins, cela en fera également une cible pour Carol Danvers, à l’instar de Valerie, et je puis surement aider à ce que Marilyn Treiman ne se désespère pas de cette confrontation. Valerie a toujours eu Kyana Mayers et Brunhilde pour la soutenir et je tâche de le faire à présent également. Peut-être puis-je en apporter également à Marilyn Treiman.

Il est d’autres points pour m’intéresser chez cette jeune femme, plus personnels cependant. J’ai ouï-dire qu’elle avait la capacité de rendre ses cheveux blonds et c’est là une magie qui m’intéresse énormément : le blond est la couleur pilleuse la plus pure et, pour en avoir été privée par la malice de Loki il y a des siècles, je suis plus que curieuse de voir et peut-être même de comprendre le processus. C’est tout aussi important que le fait qu’une part de nos capacités soient similaires, à savoir que nous possédions toutes deux des capacités physiques surhumaines et une amélioration temporaire de celles-ci. J’ignore si un affrontement serait aussi équilibré qu’avec Caitlin Fairchild et aurai peut-être l’occasion de le découvrir lors de notre rencontre. Car, comme toute personne pour qui j’ai de l’intérêt et un motif, je m’en vais la croiser avec la simplicité de ma culture. Apprendre qu’elle se trouve à s’entrainer au sein du gymnase d’Héliporteur me ne simplifie que plus le déplacement.

Marilyn Treiman est d’environ ma taille même si plus fine, occupée à mesurer sa force à l’encontre d’une des machines humaines destinées à cela et vêtue d’une des tenues proche du corps si particulières à la culture humaine. Pour ma part, je suis en armure comme à mon habitude. Mon haut est un plastron segmenté au buste remontant jusqu’à un gorgerin ouvert sur le haut d’une chemise de maille et laissant apercevoir le cuir rouge limitant les frottements entre les deux couches d’acier, ce même cuir qu’on retrouve en composante de la jupe en lamelles qui couvre le bas de la chemise de maille et surplombe mes braies noires, elles-mêmes disparaissant sous des bottes montant jusqu’aux genoux et renforcées d’acier à cet endroit. Mes avant-bras et mes épaules sont également enserrés de cuirs et protégés d’acier tandis que dans mon dos se trouve ma lame, magnétisée à l’intérieur de mon écu lui-même magnétisé aux plaques de mon armure, et qu’à l’arrière de ma ceinture se trouvent deux dagues. Avançant de façon sonore et conservant une tenue Asgardienne, donc remarquable aux yeux humains, je suis notée dès que j’entre dans la pièce et Marilyn Treiman m’accorde un regard puis un sourire et un signe de tête.

Il ne m’en faut pas plus pour m’avancer directement vers elle, m’arrêtant à une distance respectable pour une conversation et apposant mon poing droit sur mon cœur avant de m’incliner du torse tout en continuant de fixer la jeune femme. Une fois redressée, je prends la parole avec mon accent Asgardien.

Salutations, Marilyn Treiman. Je suis Sif, Lady d’Asgard. J’ai ouï-dire à propos de votre personne et de vos rencontres avec des membres des Vengeurs ainsi m’en viens-je à votre rencontre. Si vous avez du temps à m’accorder, présentement ou à l’avenir, j’en serais honorée.


_________________
Sif
Fiche de Personnage - Fiche de Liens - Nombre de Posts : 94

avatar
Sif d'Asgard

Messages : 469
Date d'inscription : 04/04/2015
Age : 23
Localisation : Héliporteur

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une première rencontre entre deux guerrières (Lady Sif)

Message  Marilyn Treiman le Lun 22 Mai 2017 - 0:30



« Rencontre entre deux guerrières »
Lady Sif & Marilyn Treiman
1
Malgré toutes les critiques qu’on peut porter aux Vengeurs, on ne peut pas négliger leurs ouvertures sur le monde. Il manque peut-être la cohésion à travers tout cela, mais cette idée d’union est aussi difficile comme rentrer dans un groupe sportif ou dans une entreprise où tu es obligée de travailler de nombreuses heures avec des individus complètement différents. Beaucoup d’individus prétendent que les Vengeurs sont rendus l’une des équipes les plus puissantes de la planète et il est difficile de le renier, mais cependant il manque une cohésion réelle pour avoir une construction plus importante. On doit être capable de travailler tous ensembles, surtout si les menaces comme Darkseid, comme Thanos, comme Brainiac ou comme tous les monstres des autres dimensions avec des noms imprononçables existent. Il est peut-être facile pour moi d’arrêter une mafia entière, mais cela doit être différent contre des ennemis, ayant une puissance cosmique, technologique ou politique plus importants que la moyenne des ennemis que nous confrontons.

Mes sentiments sont plutôt perplexes à cette ouverture, surtout qu’on ne voit pas vraiment où les frontières sont inscrites entre les divisions des différents groupes. Je manque peut-être de lectures, je suis aussi peut-être trop asociale pour partir dans les différents dialogues. Souvent ce sont les autres qui m’ont offert le début de dialogue, mais il existe encore ce problème majeur dans ma vie d’une certaine timidité. J’ai peut-être une grande force de caractère dans ma vie en général, elle se distingue par mon désir de voyager, de découvrir ou simplement de ne pas me représenter dans un milieu conforme, mais en groupe, mes interactions sont relativement différentes.

Jeune et arrogante? Parfois, quelques Vengeurs ont décidé de nous envoyer quelques flèches, croyant que nous étions comme la caricature des changements idéalistes d’une autre époque – Bien qu’avec Shane Elhonna, son discours révolutionnaire peut se catégoriser dans une époque avant ma naissance -, mais nous désirons surtout faire nos preuves. On ne veut pas enlever le crédit des Vengeurs : On veut tout simplement enlever ce qui bloque autant dans les Vengeurs. La politique. Ce mot est devenu le sujet de toutes les complications, ce mot est devenu l’instrument des relations chaotiques d’un bon environnement dans un groupe. Je ne suis peut-être pas d’accord sur tout avec Paige Sinclair ou avec le dangereux Anthony Hudson, mais nous sommes toujours dans l’idée que ces différences sont oubliables pour nous relier tous dans le même groupe.

Les journaux parlent beaucoup de l’élection d’Alexander Luthor, mais comme à mon habitude, je ne me soucie pas de la vie politique. Tant que l’autre démagogue, populiste, intolérant, connard et incompétent ne passe pas, je ne vais pas me mêler à la suite. Mon but est de combattre le crime avec des amis, et peut-être avec une famille dans l’avenir, pas de faire de la politique. Est-ce que je suis toujours aussi prise dans des zones plutôt obscures en voyant les possibles confrontations entre les Vengeurs? Peut-être, mais il n’est pas le temps de se morfondre dans ce sentiment. Peut-être que Carol va vouloir me défier ou me détester, cet aspect ne me terrifie pas, je veux cependant être prête à répondre oralement ou physiquement dans ce cas.

Je ne me considère pas comme une individu voulant le départ de quelques individus à cause de leurs valeurs ou de leurs passés, je peux même respecter des êtres comme James Rhodes, Riley Damson, Steve Rogers et compagnie qui viennent tous d’un milieu militaire, très différent à la vision que je possède dans la vie, mais je crois uniquement que Carol a plongé plus bas, pêchant un mal important dans le développement de notre groupe. On a peut-être besoin de la réponse du groupe pro-américain avec une Ligue, s’étant construite sur le mondial, mais je ne crois pas que les Vengeurs veulent se concrétiser clairement dans la mouvance pro-américaine.

Surtout quand je vois une membre comme Sif dans les Vengeurs. Elle ne correspond pas du tout à l’idée de cet américanisme ou même de notre influence occidental, hormis peut-être son apparence physique. M’entraînant « doucement » contre les machines du SHIELD, les avancées de la guerrière Asgardienne me font immédiatement penser à une tentative de communication primaire. J’aurai pu continuer mon entraînement tout en l’ignorant pour paraître bad-ass, mais je reste souvent le plus polie possible, surtout avec toutes personnes qui ont dédié un petit temps pour venir me parler. Me redressant complètement devant la guerrière, j’admire un temps l’artisanat de son armure. J’aime regarder cela, c’est souvent très travaillé et on se perd souvent dans les détails. Wonder Woman porte aussi des armures et des armes ayant tous un senti particulier pour le combat ou pour le symbole. J’ai toujours trouvé ces armures très impressionnantes.

Portant son poing sur le cœur pour ensuite se présenter et indiquer une certaine ouverture de discuter avec moi. Je suis un peu la même politesse, portant mon poing sur le cœur pour ensuite déposer mes mains au long de mes bras.

-Bien sûr. Personne ne me dérange durant mes entraînements. En tout cas, je suis honorée de vous rencontrer Sif. J’ai lu un peu sur vous, votre histoire est vraiment impressionnante, en tout cas, surtout pour une personne venant du « Midgard ». Alors, qu’est-ce je peux faire pour vous?

Je le souhaite avec ma plus grande sincérité, tentant d’être la plus coopérative possible sans créer un choc culturel trop considérable entre nous deux. Je me suis peut-être promenée un peu partout sur le Globe pendant plusieurs années, mais c’est réellement la première fois que je vais discuter avec une Asgardienne. Je ne vais pas prétendre l’idée que c’est la première fois que je discute avec quelqu’un venant d’un autre univers – ou dimension poche-, surtout avec mes rencontres étranges de certains membres des Last Sons. J’espère cependant que cela va rester aussi cordial que mes relations actuelles avec les Last Sons.  

FICHE © SINENOMINEVULGUS


_________________
avatar
Marilyn Treiman

Messages : 113
Date d'inscription : 31/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une première rencontre entre deux guerrières (Lady Sif)

Message  Sif d'Asgard le Ven 9 Juin 2017 - 6:08


L’attention qui m’est portée, que cela soit visuellement ou par la reprise de ma culture, me contente. Tous les Humains n’ont pas le sens du détail tandis que le mimétisme, s’il leur est utile pour apprendre, est rarement utilisé pour limiter les différences ; même par les Asgardiens. Je pense qu’il s’agit d’un geste d’ouverture à la différence que de la respecter ainsi mais que Marilyn Treiman réagisse au-delà de cette norme est apprécié. Tout comme le fait que je ne dérange pas, chose qui semble pourtant logique considérant l’interruption, et l’honneur que ma présence fait. Lire sur moi et trouver les récits de mon passé impressionnant ne m’interpelle pas réellement, par conscience de ma participation mineure à la mythologie terrienne et non pour de bonnes raisons. Etre impressionnée par le sort que m’a fait Loki ou par les idées de jeunesses qui l’ont précédé me semble étrange mais je suis habituée à l’étrangeté. Peut-être parle-t-elle cependant des événements qui ont suivi au cours des siècles écoulé depuis la dernière fois que je suis venue sur Midgard, je ne saurais dire les connaissances qu’il est possible de trouver là-dessus auprès du SHIELD.

Bras le long du corps dans la posture drue m’étant naturelle, je réponds avec la même franchise qui caractérise mon peuple sans cesser de fixer la jeune Humaine.

Vous pourrez surement satisfaire la curiosité que j’éprouve pour votre personne. Indéniablement, votre capacité à blondir vos cheveux me fait envie mais avant cela je souhaiterais apprendre à vous connaitre. J’ai ouï-dire de vous que vous possédez analogues capacités aux miennes et nous serons amenés à agir de concert à l’avenir.

Le concept de génération ne m’est pas étranger, étant également présent sur Asgard, mais il me semble hors de propos considérant les différences entre mon peuple et celui de Midgard. Je peine à conceptualiser les secondes et les minutes comme les Humains doivent peiner à conceptualiser les siècles et les millénaires, chacun de nous ne vivant par réellement à la même échelle que l’autre. Je conçois néanmoins l’idée de jeunes vengeurs en tant qu’étape, même si je suis incertaine que l’expérience nécessaire à être membre des Vengeurs implique la moindre jeunesse : je juge peut-être mal mais Marilyn Treiman ne me semble pas très différente de Valerie en ce qui concerne l’âge. Après, je ne considère pas vraiment les fractions de décennies comme elles peuvent le faire.

Peut-être pourrais-je vous aider à progresser également, si telle relation est possible entre nous.

Je ne suis guère professeure mais j’ai déjà partagé mes savoirs dans l’art de la guerre avec mes suivantes sur Asgard et ne suis pas fermée à refaire de même ici, malgré que ma propre progression me concerne bien plus. N’ayant pas vue se battre Marilyn Treiman, je ne sais quel est son niveau mais suis confiante dans le fait que, même s’il équivaut au mien à l’instar de celui de Caitlin, la progression côte à côte restera possible. Néanmoins, si nous sommes de similaire équivalence qu’avec mon amie, je ne verrais vraiment pas la différence entre un Jeune Vengeur et un Vengeur. Heureusement que l’incompréhension ne m’a jamais trop fait de mal, prêtant généralement plus au rire.

Les différences culturelles amènent à interpréter différemment une même situation et à faire réagir avec autant de différence les participants cependant, lorsque ceux-ci sont ouverts à la nouveauté, c’est généralement inoffensif. La gêne, par exemple, est une chose que les Humains tendent à ressentir énormément plus que les Asgardiens et cela est d’autant plus fréquent chez les personnes timides, j’ai amplement pu le constater auprès de Caitlin. Thor et moi déclenchons parfois de la gêne et la réaction qui nous semble naturelle à cela n’aide pas forcément à la faire passer puisque nous attendons qu’elle passe justement, la durée étant pour nous insignifiante. Hors, les silences que cela engendre peuvent laisser nos interlocuteurs s’enfoncer seuls dans leur travers. Peut-être vaut-il mieux essayer de réagir dans ces cas-là mais mes essais n’ont généralement pas eu les effets escomptés. A la réflexion, pour qu’un Humain et un Asgardien disposent d’un équilibre niveau de la gêne, il faut soit que l’Humain soit enfantin soit qu’il soit légèrement éméché. Niveau de l’Asgardien, il faut sans doute qu’il soit plus doué que moi pour mettre les gens en confiance.

Les connaissances entendues concernant Marilyn Treiman ne m’ont pas donné à penser qu’elle a ce trait de personnalité également mais même des personnes ne le possédant pas peuvent le manifester. Peut-être est-ce là ce qui rend mon histoire impressionnante envers ceux de Midgard, tel que l’a déclaré mon interlocutrice.

S’il est endroit plus favorable à votre conversation, n’hésitez pas à m’en faire part.

Je ne parle pas pour ne rien dire mais cette phrase me semble ouvrir une porte de sortie à une éventuelle difficulté envers mon intérêt franc : celle du gymnase. Héliporteur n’est pas le meilleur lieu pour du divertissement, restant une forteresse, et s’en retourner est peut-être idiot si nous en venons à tester les capacités de l’autre cependant c’est une tentative de rompre un éventuel silence de façon constructive et reste adéquat même s’il n’est aucune gêne.

_________________
Sif
Fiche de Personnage - Fiche de Liens - Nombre de Posts : 94

avatar
Sif d'Asgard

Messages : 469
Date d'inscription : 04/04/2015
Age : 23
Localisation : Héliporteur

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une première rencontre entre deux guerrières (Lady Sif)

Message  Marilyn Treiman le Mer 6 Sep 2017 - 0:11



« Rencontre entre deux guerrières »
Lady Sif & Marilyn Treiman
1
Je n’ai jamais aimé l’idée ou la phrase : À Rome, on fait comme les romains. Cette idée est surtout pour essayer parfois de garder des idées reçues de notre propre culture, alors que le respect doit être l’un des éléments les plus imprégnés dans les différentes interactions entre chaque humain. Je vais être parfois critiquée par des réactionnaires voulant hurler leur patriotisme américain un peu partout et c’est compréhensible pour un petit retour de l’histoire. Les rattachements nationalistes sont considérables et je porte des souvenirs assez négatifs envers cette vision, mais je sais parfaitement que certains Vengeurs veulent que les États-Unis deviennent le thème principal du groupe. Au moins, une opposition existe pour éviter clairement cette horreur. Je respecte cette vision et ce désir de plusieurs Vengeurs de représenter leur fierté, mais il ne faut pas remplacer fierté avec supériorité.

Autres mœurs, autre époque souvent on disait, mais la réalité est toute autre aujourd’hui : On peut ajouter le principe d’un autre univers vu les différences culturelles incroyables entre nos deux histoires. Asgard a influencé largement notre culture, malgré qu’une grande partie de son histoire avant le retour de Thor, était uniquement des légendes ou des ouïes-dires vu l’existence de Wonder Woman, d’Arès ou encore d’Hercules. Alors à la première réponse de Sif, je vous avoue une petite confusion : la déesse de la Guerre Asgardienne me parle d’abord de mon impressionnante capacité de blondir mes cheveux. Sif envie le changement de la couleur de mes cheveux, peut-être que je serai capable de l’expliquer avec des raisons logiques et scientifiques en aide avec Henry Pym, mais mes capacités académiques ne sont pas encore dans l’étape de cette compréhension.

-Oui! Je pense que nos capacités peuvent se ressembler beaucoup pour créer une petite forme de coopération durant nos prochaines missions. Mais, je ne sais pas encore si je vais pouvoir faire des missions avec les Vengeurs vu que je suis dans l’équipe des jeunes. Je serai quand même très intéressée de travailler en concert avec toi!

Je le dis avec un enthousiasme et avec une sincérité complète. Je ne sais pas encore si les Jeunes Vengeurs vont avoir des limites quelconques pour travailler avec les vieux vengeurs, mais je sais que ceux-ci ont des pouvoirs d’enquêtes très libres. Kyana et Sam ont quand même déjà enquêté sur une mafia, alors que certains Vengeurs sont des héros de rues. Je vais avoir plus de possibilités de trouver des réponses plus tard au niveau de l’autonomie de chaque Vengeur. Et dans cette propre preuve d’autonomie, Sif m’invite même à travailler sur une certaine progression.

-Bien sûr! J’ai rarement travaillé en équipe et cela m’aiderait à mieux progresser avec les jeunes vengeurs.

Je ne vois pas vraiment les raisons pourquoi une telle relation serait impossible entre nous deux. Il doit avoir peut-être des idées ou des concepts que je ne comprends pas dans la totalité. J’ai toujours eu une certaine aisance durant mes voyages de découvrir des anciennes traditions ou des idéologies politiques assez différentes de mes valeurs. Entre l’Amérique latine et l’Asie, être une femme est souvent une illustration de faiblesse uniquement par la possession de ce genre. Entre l’Asie et l’Amérique, être occidentale peut être perçue d’une manière différente par les actions des États-Unis à travers le Monde. Alors les jugements et les idées peuvent être très difficiles dans la compréhension de chaque. Je ne sais pas exactement où les différences peuvent amener des lacunes, mais je fais surtout confiance à la différence pour des meilleures relations entre deux individus.

-Le gymnase ne me dérange pas vraiment pour une discussion possible. Je suis en train de le découvrir doucement, surtout avec la technologie et les nouveautés possibles. Alors pour cette discussion, vous pouvez me faire découvrir cette technologie et on peut parler plus des possibilités relationnelles entre nous deux.  


Pour une prochaine fois, on va pouvoir aller discuter dans un bar, dans un restaurant de pizza d’ours ou encore dans le gymnase de Samantha, mais je ne vais quand même pas transférer notre rencontre vers un rendez-vous pour avoir un coin plus tranquille afin de discuter. Il est mieux de profiter du moment présent à place de vouloir le transférer à une autre date.

FICHE © SINENOMINEVULGUS

_________________
avatar
Marilyn Treiman

Messages : 113
Date d'inscription : 31/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une première rencontre entre deux guerrières (Lady Sif)

Message  Sif d'Asgard le Jeu 7 Sep 2017 - 8:53


Il n’est point besoin que nos capacités se ressemblent pour créer de la coopération durant des quêtes, néanmoins cela facilite entrainements et progressions de manière générale. Quand à l’impossibilité de faire des missions avec les Vengeurs lorsque l’on est un Jeune Vengeur, voici une chose que j’ignore et ignorerais : j’ignore s’il est possible ou non et ignorerai volontairement l’impossibilité si je le souhaite. Je n’ai pas l’intention de remettre en cause les manières des Humains mais, si je juge Marilyn Treiman apte à m’accompagner, j’attends d’eux qui ne remettent pas en cause mes manières non plus. L’enthousiasme de la jeune Femme est appréciable et ne doit pas s’éteindre sous une interdiction inadéquate. Sans doute la mettrai-je en danger mais si elle ne l’est jamais, jamais elle ne pourra lui faire face. Hors, mon éventuelle aide à sa progression passera par du danger puisqu’elle vise à l’y préparer.

La discussion n’entrave pas la découverte du gymnase d’Héliporteur et de ses outils, je pourrais même y commencer mon enseignement puisque j’y suis plus familière. J’acquiesce doucement à cette possibilité, la confirmant. Je me tourne ensuite vers la machine sur laquelle s’entrainait Marilyn Treiman avant mon interruption et l’y rejoins. J’ignore ce qu’elle sait de cet artéfact mais suppose qu’il n’y aura rien de vexant à le présenter une nouvelle fois.

La mesureuse de force. Beaucoup la frappent pour connaitre leur puissance mais chaque coup est légèrement différent, par la position du corps, la vitesse du mouvement et l’angle de l’impact. Pour mesurer sa limite, mieux vaut effectuer une pression.

Apposant une main sur la cible, j’avance d’un pas vers la machine et cherche à déplier mon bras. L’écran affiche des chiffres toujours croissants alors que mon visage se ferme de résolution puis nous restons tout deux là durant de longues secondes. Mes appuis, pourtant fermement ancrés dans le sol, sont les premiers à glisser et je relâche ainsi la pression, reculant d’un pas. Les chiffres se figent et, à côté de la mesure en unité newtonienne vient celle en tonne-force, qui définit la classe de force surhumaine. 30. Je regarde ce chiffre bien inférieur à celui de guerrières comme Brunhilde ou Diana et Atalante de Themyscira ainsi que, pire encore, d’adversaires comme Carol Danvers. Bien que je reste de nouvelles secondes à fixer l’écran, il n’est ni colère ni tristesse à cette constatation et même l’envie est modérée par la connaissance que ma magie me permet de me surpasser. Il n’est pas lieu d’en user ici, cependant.

Une fois les chiffres disparus, je me tourne vers Marilyn Treiman puis me recule d’un pas, lui laissant le champ-libre si elle souhaite user à son tour de la machine ou non. Je la regarde faire le cas échant, espérant avoir confirmation ou infirmation de la similarité de nos forces, ou poursuit en me contentant de la présentation des équipements destinés à nous aider à nous développer. Je néglige ceux à échelle humaine et qui se retrouvent dans tout centre d’entrainement, comme les sacs de frappe et autres matériels de musculations entourant un ring dénué de toute technologie.

Concernant les possibilités relationnelles entre nous deux… il m’est difficile d’en parler en tant que tel. Ma jeunesse me conduit à espérer continuer mes apprentissages pendant au moins un millénaire et je n’ai guère de moyens de découvrir si vous dispenser ce que je sais déjà vous aidera ou non.

M’arrêtant de marcher face à la machine suivante, je me replace au côté de celle-ci pour la présenter à Marilyn Treiman comme il se doit.

Le catalyseur énergétique, destiné à analyser le potentiel des attaques de cette nature.

Je ne lui ai jamais trouvé de grande utilité pour moi-même ou les guerrières aux capacités analogues aux miennes mais il fait parti des artifices pouvant s’avérer mystérieux lorsqu’on n’en connait pas l’arcane. Une fois celle-ci dévoilée, je poursuis chemin et discussion.

Si nous nous avérons similaires, il nous restera possible de nous entrainer au sein d’une rivalité afin de chercher à faire toujours mieux. C’est déjà mon cas avec Caitlin Fairchild mais je puis lui demander d’ajouter une nouvelle participante à notre recherche de progression.

Moyennant que l’entente se fasse entre nous trois, ce dont je ne doute pas. Marilyn Treiman a beaucoup voyagé et montré une ouverture à la différence appréciable, son caractère ne devrait pas entrer en conflit avec celui de Caitlin et sans doute saura-t-elle faire le premier pas vers celle-ci.

Arrivant à une nouvelle machine, je change de sujet à nouveau.

La presse, permettant des développés-couchés à des tonnages préprogrammés.

Plutôt que de simplement rajouter d’immenses poids à une barre qui finirait par céder, il est plus simple de posséder une presse à laquelle on dicte la pression exercée pour s’exercer à soulever la masse équivalente. C’est là cependant une chose à laquelle je m’adonne peu, ayant préféré miser sur la magie pour surpasser ma force en conscience que les enchantements font plus que ce que mes entrainements physiques m’ont permis ; preuve en est ma classe de force naturelle, guère différente de l’Ase moyen même si supérieure à l’Asyne classique.

La différence entre tutorat et rivalité, à mes yeux, est que le tutorat aura pour objectif que vous deveniez meilleure que moi alors que la rivalité me poussera à être meilleure que vous. Je n’ai jamais mené de tutorat à terme jusqu’à ce jour mais il me semble logique qu’il se termine sur une rivalité.


Concluant mon tour par la pièce mitoyenne, je la présente aussi sobrement que toutes les autres machines.

Pièce à gravité artificielle, réglable.

Une technologie dont j’ai profité jusqu’à ses limites et que je considère sage de ne pas trop perfectionner, de crainte de voir des apparaitre des armes à trous noirs comme les Shi’ar ont déjà pu en créer. La gravitation maximum est cependant pour l’être bien moindre, même si de nombreuses fois supérieure à celle de Midgard ou d’Asgard.

Reprenant ma position standard, je fais face à Marilyn Treiman le dos droit et les mains le long du corps. J’attends quelques secondes d’éventuelles réponses avant de conclure une discussion qui me semble plus importante encore que les présentations qu’elle vient entrecouper.

Ainsi, quelque soit la manière à laquelle je puis contribuer à votre progression, il me faut connaitre votre capacité actuelle. Et il n’est point meilleure manière qu’un affrontement pour cela. Etes-vous prête à accepter ?

J’ai peut-être échoué à rendre justice à Valerie face à Carol Danvers mais je n’ai de cesse de m’améliorer et reste une guerrière d’élite, à mes yeux tout du moins.

_________________
Sif
Fiche de Personnage - Fiche de Liens - Nombre de Posts : 94

avatar
Sif d'Asgard

Messages : 469
Date d'inscription : 04/04/2015
Age : 23
Localisation : Héliporteur

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Informations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum